• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle meilleure que le (...)

L’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle meilleure que le détecteur de mensonges, alors pourquoi ne pas soumettre N. Lelandais ?

La disparition de la petite Maêlys de Araujo !

Depuis fin août, la disparition très inquiétante de la petite Maëlys de Araujo a ému et a tenu en haleine la France entière. Après moult pistes, le 30 novembre, la justice mettait en examen et placé en détention provisoire le principal suspect à savoir l'ancien militaire Nordahl Lelandais.

Depuis sa première audition, Nordahl Lelandais a toujours déclaré n'avoir aucune responsabilité dans la disparition de la petite Maëlys.

Le profil inquiétant du principal suspect Nordahl Lelandais !

Les différents médias décrivent Nordahl Lelandais comme étant un personnage alcoolique et dépressif : source. Sur un autre site web, il est écrit ceci : On sait finalement peu de choses de Nordahl Lelandais. Il s'est engagé dans l'armée à 19 ans, puis s'est fait exclure pour troubles psychologiques incompatibles avec l'exercice militaire. Officiellement, il est sans travail. Ceux qui l'ont côtoyé livrent des descriptions contradictoires. Certains le qualifient de discret ou d'avenant. D'autres le trouvent agressif et menaçant. Le parcours de cet homme très secret : vidéo LCI.

Avec les moyens modernes d'investigations (exploitation de son téléphone portable), les enquêteurs se sont attelés à réexaminer d'autres disparitions, et leurs recherches ont permis de mettre de nouveau en examen l'ancien militaire pour la disparition du caporal Arthur Noyer : Résultats Google.

Pour approfondir sa personnalité, nous devons rajouter les étranges et suspectes recherches qu'il a effectuées sur le web pour connaître : comment faire disparaître un corps. Les articles de presse qui évoquent ses étonnantes recherches : .

Alors Nordahl Lelandais un tueur en série ?

C'est l'hypothèse qui est actuellement envisagée chez le enquêteurs, regardez ceci :

INFOGRAPHIE. Nordahl Lelandais  : ces affaires judiciaires qui vont être réétudiées.

Alors Nordahl Lelandais, un tueur en série ? Sur ce personnage, le criminologue Eric Phelippot nous livre son analyse.

Le déni en psychologie !

Nous le savons, Nordahl Lelandais a adopté une tactique de défense qui consiste à nier systématiquement tout ce qui lui est reproché : , autres résultats Google : ici, alors est-ce une attitude mentale largement contrôlée, ou bien le déni mental d'un déséquilibré avec ses « passages schizophréniques » propre à une personnalité narcissique et psychopathique ?

Sur le web, nous pouvons trouver plusieurs formes de déni, voir les résultats de la recherche Google, la plus simple étant à mon avis celle-ci.

Nous pouvons noter que le déni ou mensonge est souvent « utilisé » consciemment ou inconsciemment par ceux et celles qui enfreignent les lois, et a fortiori les criminels !

Les appareils qui peuvent détecter les mensonges !

Lorsque l'on évoque un appareil qui est capable de détecter si une personne ment, immédiatement nous vient à l'esprit le fameux « détecteur de mensonges » ou polygraphe.

Qui n'a pas vu (surtout les anciens) dans ces vieux films américains le passage d'un suspect qui était soumit au fameux « détecteur de mensonges » : .

Dans la page que Wikipédia consacre sur le polygraphe, et dans le paragraphe : Valeur légale, il est écrit ceci :

En Belgique, où il est utilisé comme méthode d'interrogatoire depuis 2001, il représente seulement une indication pour les enquêteurs et le magistrat, mais n'a pas plus de valeur légale11.

Au Canada, il ne peut avoir de valeur légale qu'en matière civile12.

Aux États-Unis, il est utilisé par la plupart des services de police y compris dans tout type d'affaires (civiles ou criminelles). Le FBI en fait même un usage intensif, allant jusqu'à l'exploiter dans le cadre du recrutement de ses personnels. Cependant à la suite d'un arrêt de la Cour Suprême en 1998, les résultats obtenus par le polygraphe ne sont généralement plus admissibles devant les tribunaux3. En effet, la cour statuait que seul un jury était habilité à juger de la crédibilité des déclarations d'un accusé : « Par nature, la preuve par le polygraphe peut diminuer le rôle du jury dans la recherche de la crédibilité […] l’aura d’infaillibilité entourant le polygraphe peut conduire les jurés à abandonner leur devoir de s’assurer de la crédibilité et de la culpabilité »10.

En France, le détecteur de mensonge n'a pas valeur de preuve auprès des tribunaux et n'est donc pas utilisé lors des interrogatoires. Mais depuis quelques temps une technique plus moderne peut être utilisée pour savoir si un individu ment, cette technique fait appel à l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle. (IRMF)

L'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMF), kézako ?

L'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (irmf ) est une application de l'imagerie par résonance magnétique permettant de visualiser, de manière indirecte, l'activité cérébrale. Il s'agit du système d'imagerie utilisée pour l'étude du fonctionnement du cerveau. Il consiste à enregistrer des variations hémodynamiques (variation des propriétés du flux sanguin) cérébrales locales minimes, lorsque ces zones sont stimulées. La localisation des zones cérébrales activées est basée sur l'effet BOLD (Blood Oxygen Level Dependant), lié à l’aimantation de l’hémoglobine contenue dans les globules rouges du sang. Cette technique ne présente aucun danger connu pour la santé des sujets. Source Wikipédia.

S'inspirant de cette technique des chercheurs ont conclus que le cerveau est plus susceptible de trahir un mensonge que les mains moites ou la fréquence cardiaque que détectait auparavant le polygraphe et que l'imagerie cérébrale pouvait surpasser déjà le polygraphe comme détecteur de mensonges : source. Nous pouvons trouver dans Google d'autres résultats : , il y a même une page qui indique que cette méthode est capable de détecter 90% des mensonges : source.

Des scientifiques de l'Université de Pennsylvanie ont démontré que l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle décelait les mensonges plus efficacement qu’un détecteur de mensonges traditionnel. Peut-être sera-t-il désormais impossible de cacher la vérité à cette machine omnisciente.

Source.

Doit-on soumettre Nordahl Lelandais cette technique ?

Personnellement, je pense que cela serait une très bonne chose, car ce triste individu « balade et se moque » les enquêteurs depuis trop longtemps ! Avec sa « tactique du déni » ce dernier fait perdre à l'institution judiciaire : trop d'heures, trop de jours, trop de mois. De plus comme il semblerait que nous sommes en présence d'un « tueur en série » qui à peut être à son « actif » bien d'autres tragiques disparitions, un examen par IRMF s'impose donc, car n'oublions pas, les familles de tous ces disparus aimeraient savoir ce qui a bien pu arriver à leurs proches !

Concernant sa personnalité, ces étranges et suspectes recherches pour savoir comment faire disparaître un corps. Les articles de presse qui évoquent ses étonnantes recherches : la.

Question : La détection des dénis par IRMF sur une personne saine d'esprit, et sur une personne atteinte de schizophrénie !

Un menteur « sain d'esprit » (bien que le mensonge relève de la psychologie sociale) peut être capable de « contrôler » ses dénis, néanmoins, il y a de fortes probabilités qu'il soit « démasqué » par l'appareil. Mais quand est-il pour un sujet psychopathe et schizophrène, persuadé que ses négations sont bien réelles ? Donc sur ces questions, seuls les spécialistes sont aptes de nous répondre.

Pour résumer !

Comme je l'indique plus haut, pour Nordahl Lelandais (peu importe son étal mental) un examen par IRMF serait une bonne décision,car dans ces affaire il existent trop de zones d'ombre, et peut être que cet examen apportera un peu de lumière.

Je veux terminer mon article, en rajoutant ceci : Nordahl Lelandais à de fortes probabilités d'être qu'un « infâme salopard », je pense que nous n'avons pas à prendre de gants envers cet odieux personnage. Comme j'ai en tête les lignes que je vais écrire plus bas, j'entends déjà par avance les cris d’orfraie et les chants des pleureurs et des pleureuses droits-de-l'hommistes qui sont toujours à l'avant garde pour monopoliser les médias afin de trouver des excuses et autres circonstances atténuantes aux plus abjects meurtriers, mais qui sont aussi toujours en retard d'un train, ne serait-ce que pour manifester un peu de sympathie à ceux et celles qui ont été les victimes innocentes de « leurs protégés ».

Donc, comme ce dernier continue à nous « mener en bateau », lui faire passer un examen IRMF permettrait d’éclaircir toutes ces zones d'ombre sur son emploi du temps, et sur les « bornages » de ses téléphones portables. Les résultats risquent de donner des informations très très intéressantes pour faire avancer l'enquête. Appliquer cette procédure, s'est bien la moindre des choses que nous devons faire pour les familles des victimes.

Puis franchement comme Nordahl Lelandais se dit innocent, la logique voudrait que ce soit lui qui demande volontairement cet examen !, car au final, cet examen ce n'est quand même pas les séances de tortures qui étaient utilisées au Moyen Âge pour obtenir des aveux : ,... ni à celles honteusement utilisées par les SS ou par la Gestapo durant la deuxième guerre mondiale !

Pour ce qui me concerne, je serais accusé de n'importe quels actes d'horribles, alors que je suis innocent, sûr que je m’empresserais de demander à passer un examen IRMF,... et pour vous ?

L'image qui illustre mon article à été prise sur ce site.

liens en annexes.

Les résultats Google sur les polygraphes.

Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • Choucas Choucas 26 décembre 2017 11:28

    Personne ne comprend pourquoi l’IA faible fonctionne, pas plus que le pb des turbulences de Kolmogorov (1940) pourtant plus simple
     
    Conférence de STÉPHANE MALLAT
     
    Mystères mathématiques des réseaux de neurones convolutionnels
     
    Quand l’Empire aura réuni universellement ses castes locales, dans le sans-frontièrisme multiethniqué, la dicture sera enfantine à instaurer !
     
    « Les oligarques mondiaux font plus peuple entre eux qu’avec leurs nations souchiennes » ’Baiser gogochon avec l’humanisme’ Soros
     
    https://www.youtube.com/watch?v=xqeuamn_o_I
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andreï_Kolmogorov#Travaux


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 11:22

    Je remercie la modération pour avoir valitée mon article.


    Ceci étant dit, je rajoute ce qui suit :


    L’examen IRMF est juste capable de déceler si le sujet ment à une question posée, mais ne porte peu d’éléments qui puissent être considérés comme étant une preuve.Néanmoins une négation , ou une affirmation détectées par l’appareil, peuvent se révéler être une ou des pistes sérieuses pour les enquêteurs.


    Pour l’obtention de l’aveu, il reste l’hypnose , ou la narcoanalyse.


    Ces deux méthodes n’ont pas de valeurs juridiques en France, c’est je pense dommage,car un élément obtenu sous l’une ou l’autre technique , comme par exemple l’endroit ou un cadavre est dissimulé, mérité d’être pris en compte, enfin je pense !


    @+ P@py



    • Alren Alren 26 décembre 2017 15:19

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      L’hypnose ou la narcoanalyse (le sérum de vérité !) ne peuvent pas être utilisés car le gardé à vue ou mis en examen doit être parfaitement lucide durant son interrogatoire, faute de quoi, aucun aveu ne pourrait lui être opposé s’il nie une fois revenu à l’état de pleine conscience.

      On sait aussi que sous hypnose, le sujet a tendance à obéir docilement aux suggestions de l’hypnotiseur. Cela a été le cas d’adultes qui devenaient persuadés à tort avoir été abusé durant leur enfance.

      Ce n’est pas le cas de l’IRM qui au contraire nécessite le parfait éveil du patient.
      Il détecte les zones employées par l’interrogé lors de son questionnement. Elles diffèrent selon qu’il mémorise un souvenir réel ou qu’il invente un mensonge.

      Si l’on procède à un étalonnage préalable en demandant à l’interrogé 1) d’énoncer une vérité 2) d’imaginer un mensonge (opérations qu’on peut répéter plusieurs fois pour plus de sûreté), on obtient une fiabilité très proche de 100%.
      On peut espérer ensuite que, confondu par le test, les coupables passent alors aux aveux.

      Pourquoi la justice ne l’utilise pas comme elle emploie maintenant systématiquement l’empreinte ADN ?

      Parce qu’un scanner IRM coûte horriblement cher à l’achat et à l’entretien et qu’il doit être utilisé en continu.
      Donc, il faudrait que le test de vérité ait lieu dans un hôpital ce qui ferait sans doute grincer des dents les médecins et indisposerait sans doute aussi le magistrat instructeur.

      Et puis la France, pionnière technique autrefois, attendra maintenant qu ce test ait fait ses preuves à l’étranger avant de l’adopter.

       


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 16:56

      @Alren


      Salut Alren,

      Avec le nombre de tarés prédateurs ambulants qui hélas parsèment leurs chemins d’innocentes victimes, il faudra bien un jour quitter le monde bisounours non ? @+ P@py

    • Alren Alren 26 décembre 2017 17:56

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Mon propos n’est pas défendre les prédateurs sexuels ou les tueurs en série mais de conforter l’immense intérêt du scanner pour aboutir à la vérité ainsi que d’expliquer pourquoi cette technique qui sera devenue banale dans disons vingt ans n’est pas utilisée aujourd’hui comme les tests ADN.

      Seuls de très rares cas de schizophrénie pourraient justifier de substituer la psychiatrie en enceinte fermée à la prison.
      Les Dutroux, Fourniret, Heaulme, Paulin, Alègre, Chanal etc. devaient subir une peine.
      Par son suicide Chanal montrait bien qu’il était conscient de l’horreur de ses crimes.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 19:17

      @Alren

      Entièrement en phase avec toi, .. et comme je l’ai déjà marqué dans une autre réponse, la justice en France, il y urgence d’attendre !


      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 28 décembre 2017 11:01

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Jeudi : 28/12, à 11 heures.

      Bonjour à tous,

      J’ai découvert cette info qu’en fin d’après-midi du mercredi 27 , ne l’ayant pas placée dans mon article, c’est pour cette raison que je la place dans ce premier commentaire.

      Un examen IRNF, est sans danger car, L’IRMF (à l’inverse de la tomographie par émission de positronsn’est pas invasive puisqu’elle ne requiert pas d’irradiation ou d’injection intraveineuse:source Wikipédia.

      @+ P@py


    • MagicBuster 26 décembre 2017 11:25

      Si les tribunaux ne rendent plus justice, qui le fera ?

      Pour les citoyens, les militaires, les enfants .. . .


      • Choucas Choucas 26 décembre 2017 11:30

        @MagicBuster
         
        Une IA faible suffit... surtout pour des gogochons, des bobos, des boobas


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 11:46

        @MagicBuster


        Salut MagicBuster,


        Notre justice part à vau-l’eau, les merdias donnent trop d’importance aux  cris d’orfraie et aux chants des pleureurs et des pleureuses droits-de-l’hommistes qui sont toujours à l’avant garde pour se faire entendre dans le but qu’il faut bien trouver des excuses et autres circonstances atténuantes aux plus abjects meurtriers. Nais nous remarquons que ces derniers sont aussi toujours en retard d’un train, ne serait-ce que pour manifester un peu de sympathie à ceux et celles qui ont été les victimes innocentes de « leurs protégés »


        Enfin pour répondre à ta question , simple. Si les citoyens ont le sentiment d’être de plus en plus abandonnés par leur justice, ou si cette dernière se montre de plus en plus laxiste, et bien viendra le temps de l’auto-défense et celui de l’auto-justice !


        @+ P@py


      • Garibaldi2 26 décembre 2017 15:29

        @Gilbert Spagnolo dit P@py

        Le fascisme commence avec des gens comme vous qui mentent délibérément en disant que la justice est de plus en plus laxiste. Il y a actuellement plus de détenus que de places de prison disponibles et sur 69.307 personnes incarcérées 20.302 sont en attente de jugement, certaines seront relaxées ou acquittées et auront fait de la prison pour rien.

        https://www.breizh-info.com/2017/11/25/82766/prisons-francaises-chiffres-de-population-ecrouee-detenue-1er-novembre-2017

        Les audiences correctionnelles n’en finissent plus, il n’est pas rare qu’elles se terminent à minuit, c’est de l’abattage, souvent il n’y a que quelques minutes pour présenter une défense.

        https://www.ladepeche.fr/article/2009/02/26/564945-auch-23-h-28-tribunal-audience-est-enfin-levee.html

        Les jugements en comparution immédiate n’ont jamais été aussi nombreux et les peine sont très lourdes, on peut prendre 3 ans ferme en quelques dizaines de minutes d’audience. Les condamnés sont souvent des gens ne disposant pas de moyens financiers pour aller en appel car il faut un avocat agréé près la cour d’appel pour être représenté.

        La France ne cesse d’être condamnée par la cour européenne de justice pour de graves dysfonctionnements judiciaires, dont des détentions préventives à rallonge faute de moyens donnés à la justice pour pouvoir travailler rapidement.

        Le taux de suicide dans les prisons française est le plus élevé d’Europe, et parmi ces suicides, tous ne s’expliquent par par le remords.

        http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/suicide-prison-etat-connaissances-20160415.html

        Ce sont des menteurs comme vous qui nous expliquaient il n’y a pas si longtemps que nous avions en France des prisons 4 étoiles, alors que dans la plupart d’entre-elles, en surpopulation, des détenus dorment sur des paillasses à même le sol.



      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 18:48

        @Garibaldi2


        Ben, employer le terme fascisme, faut quand le même le faire pour attribuer ce terme à un simple citoyen qui propose un IRNF à un sacré salopard.

        Toujours les belles envolées des pleureurs et pleureuses des droit-de-l’hommistes !


        La prison, parlons en , les peines de 2 ans sont en général jamais effectuées !


        En France les prisons sont tellement inhumaines que le taux de récidive est de 63/%


        Tu évoques les suicides en prisons,( la mort d’une personne fuse-t-elle un détenu est toujours un drame ) pour moi celui qui inquiéte c’est celui des agriculteurs qui est de :20%


        @+ P@py


      • Garibaldi2 26 décembre 2017 23:49

        @Gilbert Spagnolo dit P@py

        Les peines de 2 ans maximum (hors récidive) peuvent être aménagées. C’est la loi. Ce sont donc des peines qui sont effectuées sous une forme prévue par la loi. L’aménagement des peines de 2 ans maximum est une loi de Rachida Dati de 2009, votée par le parlement.

        Vous n’avez aucun droit de traiter Nordahl Lelandais de salopard, il n’a pas été jugé et n’a rien avoué. Respecter le droit de la défense ne signifie pas qu’on ne respecte pas le chagrin des parents confrontés à un drame qu’ils ne pourront jamais effacer de leur mémoire.

        C’est sûr que dans certains pays les droits-de-l-hommistes ne sont pas à la fête, au Pakistan par exemple. Vous voulez que nous alignions notre justice sur celle du Pakistan ?

        Le taux de récidive est de 59%, et c’est du d’abord aux sorties ’’sèches’’, il n’est que de 20% en Finlande ou en Norvège, qui ont préféré la réhabilitation à la prison : http://www.leprogres.fr/actualite/2016/08/06/59-de-taux-de-recidive-en-france-20-en-scandinavie


      • Garibaldi2 27 décembre 2017 02:22


        Maître Alain Jakubowicz a été l’un des avocats des parties civiles au procès Papon, c’est un excellent avocat, il est l’avocat de Nordahl Lelandais et ne s’avancerait pas à la légère dans cette affaire, sachant la perte de crédibilité que cela pourrait entraîner pour lui à l’avenir.

        Il est intervenu sur BFM :

        <<Le procureur de Grenoble dit des choses « totalement contraires à la réalité du dossier », affirme Me Alain Jakubowicz, l’avocat de Nordahl Lelandais, l’homme suspecté d’avoir enlevé et tué la petite Maëlys, 9 ans, en Isère, dans la nuit du 26 au 27 août.

        « Je ne peux plus le supporter. La chronologie énoncée par le procureur lors de sa conférence de presse est contraire aux faits. C’est une interprétation donnée en pâture aux Français. Je vous le dis les yeux dans les yeux, ce n’est pas le dossier », a déclaré l’avocat sur BFMTV, ce lundi soir.

        Par ailleurs, Me Alain Jakubowicz affirme que la silhouette filmée dans la voiture n’est pas la fillette. « Le montage photographique fait par votre chaîne (Ndlr : BFMTV) est une honte. Dire que c’est une silhouette d’enfant est contraire à la réalité objective. Maëlys avait une robe à col rond alors que la silhouette porte »un décolleté de femme« .

        Il poursuit : »à 3 heures du matin, lors d’une vague de départ des invités, Maëlys est encore dans la salle. Des témoins disent l’avoir vu danser. À 3h15, le cousin de la maman de Maëlys quitte à son tour le mariage et la croise. Elle lui dit même Au revoir fait un bisou à ta fille de ma part. L’homme confirme à trois reprises cet horaire« , révèle l’avocat de Nordahl Lelandais.

        Pour l’avocat du suspect numéro un, »avant 3h30, personne ne s’inquiète de la disparition de Maëlys. Le postulat du procureur comme quoi Maëlys a disparu à 2h55 est donc faux", affirme-t-il.>>

        https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/04/2697731-disparition-de-maelys-l-avocat-de-nordahl-lelandais-contre-attaque.html

        La vidéo est disponible dans l’article.

        Donc, soit Jakubowicz est totalement dingue, soit le procureur n’a pas lu les mêmes dépositions, ou a fait une présentation ’’à charge’’ !

        Concernant le lavage de sa voiture par Nordahl Lelandais, qu’il justifie par le fait qu’il devait la vendre, ce qui sera confirmé par l’acheteur potentiel, il n’y a qu’un journaliste pour s’étonner qu’il faille 40 minutes pour passer l’intérieur d’une voiture à l’aspirateur pour la dépoussiérer. Nordhal Lelandais ayant des chiens, il est logique qu’il ait passé autant de temps à nettoyer le véhicule. De même pour les produits détergents utilisés sur le siège, (ce que je fais également !) et idem pour le nettoyage du coffre. Personnellement, quand je nettoie ma voiture à fond, j’y passe minimum 2 heures car j’habite à la campagne, ce qui implique : boue, gravillons, feuilles, ...

        Il n’y a rien de probant concernant les téléphones.

        Lelandais a expliqué la présence de l’adn de la fillette dans sa voiture, sur la commande des phares, par le fait qu’elle serait rentrée dans le véhicule pour voir si les chiens n’étaient pas là. Rien ne permet d’infirmer sa déclaration. Il ne parle pas de pollution par contact (son adn est mélangé à celui de la fillette), mais fournit une explication logique et n’est pas dans le déni. S’il a fait rentrer l’enfant dans la voiture pour l’enlever, ne serait-il pas logique que l’adn se trouve à droite du tableau de bord ? Je doute fortement que des jurés d’assises rendent un verdict de culpabilité en se basant sur les éléments évoqués par la presse.

        Cette affaire est donc beaucoup moins simple qu’il n’y paraît. Il ne faudrait pas que comme lors de l’affaire Grégory, la presse perturbe l’enquête au point que 35 ans après elle piétine toujours. Il faut se méfier des déductions à l’emporte pièce et des jugements hâtifs. Si on ne retrouve pas le corps de l’enfant, il va être très difficile de condamner quelqu’un en estimant qu’il n’y a pas de doute raisonnable. 

        Moi, ce qui me préoccupe d’abord c’est le sort de l’enfant :

        ’’... Restent près de 1200 enfants dont la situation est beaucoup plus préoccupante : 497 ont été enlevés ou détournés par une personne majeure, souvent l’un des deux parents, et 687 font l’objet de disparitions « inquiétantes », c’est-à-dire que les éléments de l’enquête ne permettent pas encore de déterminer les motifs de leur disparition. Combien d’enfants jamais retrouvés ? « On n’en a aucune idée, c’est un flux permanent d’entrées et de sorties », explique la directrice de l’association, qui appelle à une « coopération renforcée » des pays européens autour du numéro d’urgence 116 000, instauré en 2007 pour permettre aux familles de signaler immédiatement la disparition d’un mineur.’’

        http://www.liberation.fr/france/2017/05/25/enfants-disparus-pres-de-12-000-enquetes-en-cours-et-des-familles-demunies_1572204


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 27 décembre 2017 10:16

        @Garibaldi2


        Salut Garibaldi2,


        Je connais très bien cette formule « le présumé innocent » , mais le présumé innocent au final est bien condamné même si ce dernier n’a pas avoué !


        Je ne suis pas du genre à dire pour N. Lelandais « le présumé innocent » je préfère , r ma dénomination car je ne vis pas dans un monde de bismounours !


        P.S. Je suis contre la peine de mort !


        @+ P@py


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 27 décembre 2017 10:29

        @Garibaldi2

        re,


        Je sais les divergences qui existent entre l’avocat et le procureur, mais dans cette affaire au fil des semaines des indices troublants sont venus s’ajouter, qui ouvrent la piste du tueur en série !

        Je l’ai déjà marqué dans un de me réponses, à la place de N. Lelandais l’examen IRMF, ben je le demanderais à corps et à cris !


        Ce n’est qu’une question de patience, nous verrons bien si j’avais raisons de qualifier N. Lelandais de salopard, Si au final ce dernier est lavé de tous crimes, je serais le premier à m’excuser !


        @+ P@py


      • Garibaldi2 28 décembre 2017 15:20

        @Gilbert Spagnolo dit P@py

        Vos 2 images en illustrations sont mensongères. J’espère que vous en avez conscience. C’est de la poudre de perlinpinpin. Vous ne trouverez aucune source scientifique appuyant votre théorie.

        Des messages comme le vôtre contribuent à créer un climat malsain qui peut influer lourdement sur la sérénité des débats, souvenez-vous d’Outreau. Vous n’êtes pas le seul, la presse télé balancent certains reportages délirants, et je passe sur les experts psychiatriques qui viennent expertiser Nordahl Lelandais devant la caméra sans jamais l’avoir rencontré.

        Personnellement je ne sais pas si Nordahl Lelandais est coupable ou innocent.


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 28 décembre 2017 16:34

        @Garibaldi2


        Dire que les images que j’ai placé sont mensongères et une chose, mais il serait bien d’en apporter la preuve non !


        Ensuit faire un rapprochement avec l’affaire d’Outreau me semble étrange, car dans cette triste affaire, le départ est la décision d’un juge qui débutait sa carrière : l’affaire.


        Puis à l’époque en 1997/2000, l’IRMF n’était pas performante comme elle l’est actuellement !

        … et si tu as bien suivi le sens de mon article, c’est juste une demande d’examen qui est de surcroît sans danger !


        @+P@py 


      • Garibaldi2 29 décembre 2017 04:38

        @Gilbert Spagnolo dit P@py

        Vous êtes un sacré Charlot ! Vous mettez en titre de vos images : ’’coupable’’, ’’innocent’’ ! Donc, d’après vous une irmf permettrait de déterminer que quelqu’un est coupable de quelque chose ?! Tout au plus l’article que vous signalez parle de mensonge possiblement détecté (par interprétation) sur un échantillon de 28 sujets sur un test simple vrai/faux !

        Votre remarque est très significative de votre mode de raisonnement : c’est à VOUS de faire la preuve qu’une irmf serait un moyen fiable de détection de culpabilité !

        L’affaire d’Outreau, c’est bien un emballement médiatique qui conduit un ’’petit juge’’ à faire n’importe quoi. Il semble que vous n’avez pas lu l’intégralité de l’article de Wikipedia :

        ’’Le traitement médiatique des affaires dites de « pédophilie », fut montré du doigt : ont été dénoncés pêle-mêle une précipitation, un manque de professionnalisme, une tendance à croire le pire sans vérifications, des accusations nominales bafouant parfois la présomption d’innocence, et surtout un abandon des principes journalistiques de base.

        Le livre de Florence Aubenas journaliste au quotidien Libération, raconte comment des conversations protégées par le principe de protection des sources d’information des journalistes, avec un magistrat chevronné travaillant dans la région, l’ont mise en garde contre les excès du juge Fabrice Burgaud, chargé de l’instruction. D’autres médias n’ont pas pris les mêmes précautions, certains hebdomadaires faisant des gros titres, en reprenant des informations non recoupées. Alors que le premier article, dans La Voix du Nord le 7 avril 2001, avait suscité l’indifférence, l’arrestation de sept personnes à Boulogne sur Mer à la mi-novembre a déclenché un « emballement » des hiérarchies rédactionnelles. Certaines y résistent, comme Jean-Marie Pontaut, alors rédacteur en chef « investigations » à l’hebdomadaire L’Express. Des contre-enquêtes sont diffusées relativement rapidement, en mars 2002 dans Au nom de la loi (RTBF), qui fait le voyage d’Ostende pour découvrir qu’il n’existait pas de sex-shop au centre du prétendu « réseau », puis le 4 avril 2002 dans Pièces à conviction sur France3.

        Les médias plaident pour une réflexion sur l’équilibre qui doit être trouvé entre le droit et le devoir d’informer et le respect de la présomption d’innocence. Malgré ces bonnes intentions affichées, Antoine Perraud montre que les médias se sont surtout préoccupés de se couvrir mutuellement. Selon Jean-Claude Magendie, premier président honoraire de la cour d’appel de Paris, l’affaire d’Outreau a démontré que la justice ne pouvait se désintéresser de la façon dont elle est perçue et comprise, mais qu’elle devait le faire sans perdre son indépendance.’’


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 décembre 2017 11:21

        @Garibaldi2


        Salut Garibaldi2,

        Dans l’affaire d’Outreau, un simple examen IRMF aux personnes mises en cause par le juge, aurait certainement démontré que ces dernieres ne mentaient pas !


        Je te l’accorde le légende des deux photos est trompeuse ( mais elle n’est pas de moi ) il aurait préférable de marquer à la place de coupable : menteur ,et à la place innocent : non menteur. Je pense que cela aurait été plus judicieux !


        Enfin, un conseil amical, essaie dans des réponses de garder un certain self-control , car ce n’est pas très courageux que d’être anonyme derrière un écran pour pratiquer l’invective !


        @+ P@py



      • Garibaldi2 29 décembre 2017 13:16

        @Gilbert Spagnolo dit P@py

        Je garde mon self contrôle et ne suis pas violent dans mes propos mais tout à fait rationnel. Il suffit de relire l’article sur l’expérience en question pour remarquer que : ’’En utilisant une régression logistique, nous avons trouvé que les experts en IRMf étaient 24% plus susceptibles ... de détecter le nombre caché que les experts en polygraphie.’’ 


        Donc, l’IRMF permettrait une précision supplémentaire de 25 % de plus qu’un test considéré comme non fiable !


        De plus, la rédaction est étrange puisqu’on parle de ‘’détecter le nombre caché’’. Etant donné qu’il y a 8 possibilités, mais simplement un choix binaire chaque fois, les expérimentateurs ont donc posé 8 fois la question et découvert le nombre caché. On devrait essayer avec 100 nombres ! Ca risque d’être long et différent comme résultat étant donné le nombre de possibilités, la fatigue du sujet, ... !


        ‘’Incidemment, lorsque 2 évaluateurs sur 3 dans chaque modalité se sont mis d’accord sur un nombre (N = 17), la précision combinée était de 100%.’’.


        Etant donné qu’il s’agit d’une réponse binaire, avec 17/28, soit un taux de réussite de 60 %, l’expérience aurait donné un résultat avec un taux de réussite de 40 % si les 4 évaluateurs (2+2) avait dit l’inverse de leur opinion ! Fermez le ban !


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 décembre 2017 13:40

        @Garibaldi2


        « Je garde mon self contrôle et ne suis pas violent » .. néanmoins tu as écrits ceci : « Vous êtes un sacré Charlot » ! 

        A mon avis comme self contrôle, ben il y a mieux, enfin il me semble !


        @+P@py


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 janvier 14:19

        @Garibaldi2


        Depuis le début de l’année, trois policiers se sont hélas suicidés :1 2.


        @+ P@py



      • Diogène diogène 26 décembre 2017 11:44

        Il existe un autre moyen ; l’ordalie. L’ordalie était connue des Égyptiens. Il s’agissait de s’en remettre aux dieux lorsqu’une décision de justice échappait aux hommes. Par exemple, lorsqu’il fallait déterminer le degré de noblesse d’un bébé né d’un père inconnu, l’enfant était jeté dans le Nil. Si celui-ci pouvait se réclamer d’une famille noble, il était sauvé par le dieu du Nil. Mais s’il ne l’était pas, alors il se noyait. C’est un rituel qui ne se réalisait qu’une seule fois car pour les Égyptiens, les dieux ne peuvent pas se tromper.


        • Fergus Fergus 26 décembre 2017 11:56

          Bonjour, diogène

          Il existait au Moyen Âge de nombreuses formes d’ordalie, toutes plus atroces les unes que les autres. Atroces et d’une insondable bêtise !


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 12:03

          @Fergus

          Salut Fergus, 

          .. Tu as été plus rapide que bibi,... car j’avais préparé cette réponse à Diogène

          L’ordalie était pratiquée en France au Moyen-âge :Wiki.


          @+ P@py


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 14:04

          @Robert Lavigue


          Salut Robert lavigue,


          Personne ne peux tout savoir, enfin ,c’est ce que je pense, comme toi-même et bibi.

          Pour tes infos, mettre les liens en français, je suis preneur !

          @+ P@py


        • Fergus Fergus 26 décembre 2017 17:51

          Bonsoir, Robert Lavigue

          « Bien au contraire » car d’essence divine : Dieu présidait à toutes les ordalies judiciaires, c’est bien connu, qu’il s’agisse de survivre aux eaux sans savoir nager, de traverser un champ de braises ou de plonger un membre dans l’eau ou l’huile bouillante, pour ce citer que ces divertissantes pratiques.

          Soyez béni pour votre foi, mon frère ! smiley


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 19:13

          @Robert Lavigue

          Concernant les ordalies, me semble bien avoir lu que l’on jeté à l’eau un condamné, sil mourrait, c’était le jugement de dieu, s’il s’en réchappait, c’était grâce l’aide du diable, alors on trouvait un autre moyen pour l’occire !


          @+ P@py


        • Fergus Fergus 26 décembre 2017 20:14

          @ Robert Lavigue

           smiley

          Si je vous comprends bien, les grandes ordalies qui ont été supprimées par les autorités de l’Eglise pour cause de pratiques barbares l’ont été par des traîtres à la volonté de Dieu, lequel avait inspiré ces grandes ordalies dans le cadre d’une sorte de « charia » catholique caractérisée par son humanisme et sa rigueur judiciaire. smiley


        • Fergus Fergus 26 décembre 2017 11:52

          Bonjour, Gilbert

          Utiliser l’IRM à des fins judiciaires me semble une excellente idée. Non pour servir de preuve dans une Cour d ’assises car le système n’est pas fiable à 100 %, mais pour permettre aux enquêteurs de faire avancer leurs investigations, notamment lorsqu’il s’agit de retrouver des disparus.

          Le problème est qu’il faudrait pour cela modifier la loi qui, en l’état, ne permet pas d’imposer le recours à cette technique. Cela viendra sans doute, mais il faudra batailler pour en arriver là, eu égard aux actions de lobbying que ne manqueront d’exercer les barreaux de France.

          Pour ce qui est d’une demande de Nordhal Lelandais, aucune chance que cela arrive tant il est dans une stratégie de total déni imposée par l’accumulation des « faits graves et concordants » qui le désignent.

          Cdlt.


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 12:10

            @Fergus


            Salut Fergus,


            Chez nous, concernant la justice, pour elle, nous pouvons décerner ce slogan :Il est urgent d’attendre  !


            Dans certains cas, je préférerais nettement : il est urgent d’agir  !


            @+ P@py


          • chantecler chantecler 27 décembre 2017 10:45

            @Fergus
            D’ailleurs on devrait imposer à tous nos politiques de passer un IRM quand ils débitent leur programme .
            Euh , je dis une connerie là ?


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 27 décembre 2017 11:08

            @chantecler


            Salut chantecler,



            Ben en voilà une idée qui est bonne !!


            Dans le même genre d’exemple,

            Dans les pays qui appliquent la charia, on ampute la main des voleurs, transportée à notre Assemblé National, nous aurions un sacré groupe... de manchots !!!


            @ P@py


          • Lonzine 26 décembre 2017 12:10

            Merci à vous et bonnes fêtes.
            Cela me fait songer à l’affaire pierre chanal, il n’a jamais rien dit et s’est suicidé... bonjour pour les familles  smiley


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 12:15

              @Lonzine



              Salut Lonzine,


              C’est également une éventualité à laquelle j’ai pensé ces jours !


              @+ P@py


            • Dzan 26 décembre 2017 12:49

              La chèvre, comme dans le film François 1er.
              Fernandel qui subit, est attaché. On lui badigeonne la plante des pieds, de sel, et on amène une chèvre.
              Cet animal si friand de cet aliment, se met a lêcher., la plante des pieds.
              Ce n’est pas douloureux, ça fait rire - :)


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 décembre 2017 13:35

                @Dzan


                Salut Dzan


                Ah : …cette séquence : La vidéo Fernandel : la chèvre.


                https://www.youtube.com/watch?v=KrDF2YxIeiw



                Sim et Francis Perrin : la torture médiévale.

                https://www.youtube.com/watch?v=MfdKxliQwG4


                @+ P@py


              • rugueux 26 décembre 2017 12:51

                Et pourquoi pas la gégène ou l’arrachage des ongles ?

                Un examen d’irmf est un acte médical qu’on ne peut imposer à un prévenu...tout comme on ne peut coller une dose de sédatif à un clandestin que l’on expulse sur un vol air france, d’où l’accompagnement avec deux pandores et les perturbations (cris, vociférations...) que l’expulsé ne manquera pas de causer....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès