• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’islamisme est-il une alternative ou un complément du terrorisme (...)

L’islamisme est-il une alternative ou un complément du terrorisme ?

Groupe du mont Chaambi
 
A. L'islamisme des Frères musulmans alternative au terrorisme de Daech ? [1]
 
La peur a très souvent été utilisée dans l'histoire en matière de manipulation.
Des partis extrémistes peuvent tenter de susciter un mouvement de repli en direction de "partis forts" qui peuvent sembler garantir la stabilité par une politique autoritaire.

Les Frères musulmans et leurs partis filialisés ont souvent utilisé ces procédés. Ennahda, filiale tunisienne des Frères musulmans et l'AKP filiale turque des mêmes Frères, pourraient développer une stratégie proche utilisant la violence à leur profit.

Ainsi, Rached Ghannouchi le leader d’Ennahda, après avoir encouragé les mouvements salafistes djihadistes et fait preuve vis-à-vis d’eux d’une réelle complaisance, semble avoir été dépassé par ces mouvements et pourrait bien avec les attentats meurtriers du musée du Bardo et de Sousse de mars et juin 2015, tenter de susciter un mouvement de peur et de "repli" face au gouvernement modéré de Béji Caïb Essebsi.
Depuis la signature en septembre 2014 d’un contrat entre Ennahda et la très controversée agence de communication de crise, Burson-Marsteller évalué par certains médias à 18 millions de dollars, Ghannouchi cherche à présenter l'islamisme comme le champion de la lutte pour la démocratie et le rempart contre le terrorisme.
C'est ce qu'il a déclaré à plusieurs reprises une semaine après la signature de ce contrat dans des conférences à Yale et Columbia et qu’il a renouvelé en novembre 2015 dans une interview au "Washington Post" :

"il ne s’agit pas d’une confrontation entre l’islam et l’Occident, mais plutôt d’un face-à-face entre l’Etat islamique et nous. » Rajoutant : « La compétition la plus importante à laquelle le monde assiste aujourd’hui est celle qui oppose le modèle proposé par Daêch et le modèle tunisien ».[2]
 
 
B. L'AKP, alternative au terrorisme du PKK ? [3]

On pourrait retrouver cette même stratégie de la peur et de présentation de l'islamisme comme alternative au "terrorisme" dans l'enchainement des évènements qui ont précédé les 2ème élections législatives turques du 1er novembre 2015.
 
Les 1ères élections législatives turques se sont déroulées le 7 juin 2015.
Lors de ces élections, l'AKP perdait la majorité absolue au parlement, majorité qu'elle détenait depuis 13 ans.
Cette perte pouvait être interprétée comme s'étant faite notamment au profit de l'HDP un parti de la gauche pro-kurde se présentant comme pacifique. En effet, deux jours avant les élections du 7 juin, un attentat avait lieu au milieu d'un rassemblement du HDP faisant 4 morts et 400 blessés et deux jours plus tard, le HDP remportait 13% des voix faisant perdre à l'AKP sa majorité absolue.

Y avait-il un lien entre l'attentat et le résultat des élections, il est très difficile de le dire. Ces élections ont été reconvoquées par Recep Erdogan quelques semaines plus tard le premier ministre ne parvenant pas à constituer un gouvernement. [4].

Mais pour les 2ème élections, le 1er novembre 2015, un autre attentat pourrait avoir été instrumentalisé en sens inverse.
Le samedi 10 octobre, 3 semaines avant ces secondes élections législatives, un double attentat suicide se produisait à Ankara juste avant le départ d'une manifestation pour la paix de partis (dont l'HDP), de syndicats et d'ONG proches de la cause Kurde, dénonçant la reprise des affrontements entre l'armée turque et la rébellion kurde. L'attentat fut extrêmement meurtrier faisant plus de 100 morts et 500 blessés.
Le journal Le Monde notait le lendemain :
"La Turquie est entrée dans une période de turbulences comparable à celles qui prévalaient jadis à la veille des coups d’Etat militaires (1960, 1971, 1980). La presse pro-gouvernementale, la seule autorisée à parler, n’a pas hésité à donner une interprétation fallacieuse des attentats de samedi matin à Ankara. (...) De leur côté, les médias d’opposition sont condamnés au silence. Sept chaînes de télévision connues pour leurs critiques envers le gouvernement ont brusquement été interdites d’émettre vendredi 9 octobre. (...) Vendredi 9 octobre, le rédacteur en chef du quotidien Zaman, Bülent Kenes, a été arrêté. Il est accusé d’« insulte au président ». Près de 300 journalistes et blogueurs ont été soumis à ce chef d’accusation depuis 2014".[5]
 
Une tactique de musellement des médias d'opposition qui ne surprend plus, tant la dérive dictatoriale de Recep Erdogan est aujourd'hui flagrante. L'agence BIA, spécialisée dans le traitement des informations relatives à la liberté d’expression et aux droits de l’Homme révélait dans un récent rapport, qu’entre juillet et septembre 2015 en Turquie, 28 journalistes avaient été poursuivis en justice et 24 autres emprisonnés.[6] On peut juste se demander cependant, comment se fait-il qu'un jour avant l'attentat d'Ankara, une partie des médias d'opposition aient été muselés ?

Le lendemain de l'attentat, le premier ministre turque citait comme auteur possible l'Etat islamique, le PKK ou un groupe d'extrême gauche (le DHKP-C).
La presse gouvernementale turque renvoyant au scénario de la 1ère élection, accusait l'HDP de "tirer profit des morts", les députés de l'AKP proclamaient "Nous avons vu à qui cela a profité" et le président Erdogan accusait explicitement le parti HDP d'être complice des terroristes du PKK.

Erdogan prononçait 3 jours de deuil national et l'HDP annulait toutes ses manifestations et regroupements publics avant les élections, par peur de nouveaux attentats.

Privé de réunions publiques, les temps de présence télévisuelle des partis d'opposition étaient cependant particulièrement déséquilibrés. Le journal Le Monde notait que rien qu'en octobre, sur la chaine TRT,
"M. Erdogan a bénéficié de 29 heures de temps d'antenne, et de 30 heures pour son parti contre cinq heures pour le CHP, une heure et dix minutes pour le MHP et dix-huit minutes pour le HDP."
 
Mais il semble que les accusations d'Erdogan et la campagne de l'AKP visant à associer l'HDP au PKK aient porté leurs fruits. Un certain nombre de gens ont craint le développement d'un climat d'insécurité et que l'HDP puisse entrainer la Turquie vers une déstabilisation.
Le 1er novembre 2015, contredisant toutes les prévisions des instituts de sondage, l'AKP regagnait la majorité absolue, obtenant 49% des suffrages contre une fourchette prévue de 37% à 43%.
Une très bonne opération pour Recep Erdogan qui, on le sait, souhaite modifier la constitution turque pour accroitre ses pouvoirs.


[1] En photo, manifestation à Istambul le lendemain de l’attentat d’Ankara dénonçant la responsabilité du gouvernement turc.
[2] http://kapitalis.com/tunisie/2015/1...
[3] AKP, Parti de la Justice et du Developpement, parti du président Erdogan, et PKK Parti des travailleurs du Kurdistan, en opposition armée avec la Turquie depuis 1984, demande l'autonomie.
[4] La constitution turque prévoit en effet l'obligation de refaire des élections en cas d'impossibilité de parvenir à constituer un gouvernement.
[6] "La presse d'opposition, bête noire de la Turquie d'Erdogan, se fait museler" http://www.tdg.ch/monde/presse-oppo...

Moyenne des avis sur cet article :  1.82/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion M de Sourcessure 7 novembre 2015 08:22

    « Bien sûr, la majorité des gens ne veut pas la guerre. En fin du compte ce sont les leaders d’un pays qui déterminent la politique de celui-ci. C’est simplement une affaire du choix des moyens pour entraîner le peuple dans telle ou telle direction, qu’il s’agisse d’une démocratie, d’une dictature fasciste, d’un régime parlementaire ou d’une dictature communiste.

    Quoi qu’on en dise, le peuple peut toujours être amené à adhérer aux choix et aux paris pris par leurs leaders. C’est facile. Tout ce qu’il faut dire à ces gens c’est qu’ils sont attaqués, en qualifiant les pacifistes de manque de patriotisme, en les accusant d’exposer la patrie à un danger. Ca marche de la même façon dans tous les pays du monde. « 

     

    Hermann Goering – procès de Nüremberg


    • Dom66 Dom66 7 novembre 2015 17:53

      @gros macho
       smiley


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 novembre 2015 19:05

      @M de Sourcessure

      « La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays. »

      Propaganda, Edward Bernays, 1928.

      Rappelons aussi que Goebbels lisait Bernays.


    • Le p’tit Charles 7 novembre 2015 08:59

      L’islamisme..c’est la peste et le choléra en même temps...Lisez donc le « CORAN » avec ces appels aux meurtres..Edifiante lecture sur des dégénérés.. ?


      • Le p’tit Charles 7 novembre 2015 13:22

        @Genc Osman...Il est question de l’islam dans l’article..Vous mélangez la merde et la crème fraiche il me semble.. ?
        C’est le bordel chez vous comme dans le coran.. ?


      • colere48 colere48 7 novembre 2015 14:28

        @Genc Osman

        Plus gros est le mensonge plus il semble vrai, n’est-ce-pas la mouche ?


      • colere48 colere48 7 novembre 2015 14:40

        @Genc Osman

        Le p’tit charles ne vous a pas insulté, il vous donne une opinion qui ne vous convient pas , je le conçois ...

        Le seul qui fasse pitié ici , c’est vous , à toujours vouloir défendre l’indéfendable !


      • colere48 colere48 7 novembre 2015 14:50

        @Genc Osman

        Ce qu’en pensait le grand Kemal Ataturk

        « Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d’un vieux sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. »
         

        Rien à rajouter , non ?


      • colere48 colere48 7 novembre 2015 15:02

        @Genc Osman

        du haut de vos convictions racistes

        j’ignorai que l’islam fut une « race » ya h’mar !

        tel ou telle croyance est indéfendable

        L’indéfendable est de justifier les innombrables morts sacrificiels, égorgés pour la plus part, et que la quasi totalité des musulmans ne condamnent pas, ou du bout des lèvres...
        Ce sont les musulmans eux même qui provoquent et génèrent « l’amalgame » qui se révélera fatal à terme.

        Ce faisant votre rhétorique typiquement islamiste de rejet sur l’autre de la responsabilité des ses crimes et délies.

        En ce qui me concerne je n’ai même pas pitié de vous, car vous êtes conscient de ce que vous faites et vous l’assumez totalement !


      • colere48 colere48 7 novembre 2015 15:06

        @Genc Osman

        Ataturk est un salaud de dictateur

        Vous preferez cet « ange » de Recep Tayyip Erdogan,

        « Les minarets sont nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées nos casernes et les croyants nos soldats. »

        Qu’il me soit permis de préférer Atatürk, une référence pour tout les laïques


      • popov 7 novembre 2015 16:11

        @Genc Osman

        La vielle tactique éculée des frères moustoufs qui voudraient faire passer toute critique de l’islam pour du racisme en se disant qu’ils y a tellement de bobos en France que cela doit marcher. 

        Eh bien le rayon de la bobosphère diminue à vue d’œil et de plus en plus de monde se rend compte que l’islam est une saloperie et que ce n’est pas parce que c’est une religion du tiers monde qu’il faut la ménager.

        Araturk un salaud ? Peut-être, mais que dire des sultans ? 

        Allez donc demander leur avis aux Serbes qui ont été colonisés par l’empire ottoman. 

        Allez voir le Kosovo dont le territoire a été volé à la Serbie par l’OTAN, pour humilier la Russie et caresser la Turquie dans le sens du poil. Le Kosovo est devenu un véritable nid de vipères dont on émigre autant que de l’Albanie, cet autre vestige de la colonisation des Balkans par les Ottomans.


      • popov 7 novembre 2015 17:35

        @Genc Osman


        Alors, les Arabes et les Turcs, eux, ont le droit de coloniser la Palestine et d’instaurer pendant des siècles un régime d’apartheid. Quand c’est fait au nom de l’idole des Bédouins c’est bien. C’est ça la règle ?

        Je vous laisse volontiers croupir dans vos convictions islamiques.


        Dommage pour les Turcs, Ergodan et ses frères moustoufs vont les re-bédouiniser.

      • popov 7 novembre 2015 17:46

        @Genc Osman


        C’est balot hein ?

        Ouais, à part que personne n’est assez bête pour considérer la bible comme un livre révélé ou « incréé ». 

        Quel beau mot « incréé ». Incréé par qui ? 

        Par des scribes à la solde des califes « bien guidés », encore un beau mot.

      • popov 7 novembre 2015 18:07

        @Genc Osman

        Vous puez tous la haine et le mépris. Vous ne méritez même pas d’exister mais malheureusement l’humanité doit faire avec des gens comme vous. 


        L’islam dans toute sa splendeur. Si on ne le respecte pas, on ne mérite pas de vivre !!!

        Si on n’aime pas l’islam et si on ne le respecte pas, c’est parce que l’islam n’est ni aimable ni respectable. Tout ce que l’islam arrive à faire, c’est se faire craindre, du moins quand il en a les moyens.

        L’écrasante majorité des mahométans le sont par naissance et le restent pour ne pas se faire zigouiller. 

        Et vous voudriez qu’on respecte cette saloperie ?

      • AlbertGam AlbertGam 7 novembre 2015 18:53

        @Genc Osman
        « Vous ne méritez même pas d’exister »
        Petite phrase très révélatrice sur la personne qui l’exprime.


      • colere48 colere48 7 novembre 2015 19:32

        @Genc Osman

        Vous ne méritez même pas d’exister ....

        Vous vous prenez pour Dieu maintenant ? 

        Attention vous dérapez dans « l’association » ! 


      • colere48 colere48 7 novembre 2015 19:46

        @Genc Osman

        obnubilé par votre racisme puant...

        Aussi longtemps que les gens comme vous traiteront de « racistes » ceux qui ont une opinion de l’islam qui ne vous convient pas vous démontrez la pertinence de nos opinions .
        Vous osez parler de haine en ce qui nous concerne, alors que vos réactions sont d’une violence parfaitement islamique .

        Bien sûr tel l’ignoble islamophobe que vous êtes...

        L’islamophobie n’est pas innée, on le devient !
        Et je dois dire que votre attitude sur ce site est très productif, je n’en doute pas.



      • colere48 colere48 7 novembre 2015 19:55

        @Genc Osman

        vous allez finir dans un asile on va vous prendre pour un fou (à moins que vous le soyez déjà).

        Citation de Genc Osman : « L’insulte n’incombe qu’à ceux qui ont peur d’avoir tord. Vous faites pitié »

         smiley

        (sauf que je n’ai ni pitié ni compassion à votre égard)


      • Cadoudal Cadoudal 8 novembre 2015 02:29

        @Genc Osman
        « Gardez vos convictions pour vous. A moi les miennes. »


        Si tu pouvais rentrer dans ton pays avec tes convictions, personne ici n’irait te le reprocher et tu pourrais convictionner tranquille...

        Tu sais plus ou c’est ton pays ?

        Tu prends direction Sud Est et Kenavo les bouseux.

        Tu veux pas partir et tu veux continuer a convictionner ici contre la majorité de la population qui ne t’a jamais invité ?

        Tu serais pas un peu un gros fasciste de colon musulman en mission divine ?

        Un sorte de soldat de Tsahal comme Fabius qui distribue le mérite d’exister selon ses humeurs.

        Moi j’ai rien contre ton existence, tu fais ce que tu veux chez toi, mais ici c’est encore chez moi et les lapidateurs hypocrites ça me dérange...

        Moi j’ai bossé dans ton pays, j’y suis allé avec un visa, un permis de travail et tout le toutim, ma moukere et mes lardons sont restés a la maison, et surtout je n’ai emmerdé personne la-bas avec mes convictions exotiques.

        Je sais tout ça te dépasse, ton Imam t’a bien expliqué que la France était une terre de conquête et tout le tintouin, les socialos te font des courbettes et les Français plutôt sympas te semblaient faibles et murs pour la Dhimmitude...

        Les temps changent...

      • popov 8 novembre 2015 08:58

        @Genc Osman


        Inversion accusatoire, typique du virus sioniste. Afin de légitimer sa propre invasion meurtrière il accuse l’autre.

        Wow, ça tombe bien, je ne suis ni juif ni Israélien, donc « mon » invasion meurtrière, c’est quoi ?

        Au fait, les Turcs vont-ils rester encore longtemps à Constantinople, une ville qu’ils ont volée et qu’ils continuent à coloniser ? 

        La rendront-ils gracieusement aux Grecs ou faudra-t-il que les Russes viennent leur botter le Q ?

      • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 09:01

        - Désolé, tous les liens des notes au sein du texte sont des erreurs ; en revanche, en fin d’article, les liens des notes sont justes.
        - (1) La photo d’en-tête de l’article n’est pas celle d’une manifestation à Istambul, après l’attentat d’Ankara, (2ème photo de l’article) mais celle d’un groupe tunisien terroriste sur le mont Chaambi.


        • J.MAY MAIBORODA 7 novembre 2015 10:06
          "L’islamisme est-il une alternative ou un complément du terrorisme" ?

          1. Une telle question doit être posée aux Etats Unis, à Hollande et à Fabius, qui ont inventé le concept d’islamisme modéré, qu’il faut selon eux soutenir et armer pour contrer EL ASSAD et accessoirement DAECH.

          2. Poser ainsi la question invite directement certains commentateurs à négliger la nécessaire distinction entre islam et islamisme. Si les 5 millions de musulmans de France étaient islamistes, nous ne serions pas loin de ressembler à la Syrie. 


          • Séraphin Lampion M de Sourcessure 7 novembre 2015 10:10

            @MAIBORODA

            si les catholiques étaient tous intégristes, nous ne serions pas loin de ressembler à l’Arabie Saoudite...

          • colere48 colere48 7 novembre 2015 14:29

            @M de Sourcessure

            Si ma tante en avait .... vous connaissez la suite , non ?


          • Cadoudal Cadoudal 8 novembre 2015 02:40

            @MAIBORODA
            5 millions ?


            C’est quoi ce chiffre ?

            Vous sortez d’un long coma et vous habitez en Haute Montagne ravitaillé en nouvelles fraîches par les corbeaux de passage ??

            « , Azouz Begag fait les comptes. Il évalue »à peu près à 15 millions« le nombre de personnes de culture musulmane en France. »

            Faut lire Houellebeck et se préparer au pire, ou alors faire l’autruche comme vous le faites...



          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 7 novembre 2015 12:34

            Je reprend la première phrase :
            Des partis extrémistes peuvent tenter de susciter un mouvement de repli en direction de « partis forts » qui peuvent sembler garantir la stabilité par une politique autoritaire.
            L’exemple des élections tunisiennes montre que ce n’est pas nécessaire, les tunisiens résidant en France ayant voté massivement pour le parti islamiste Enhada. Un parti extrémiste conquérant parvient très bien à susciter des engagements enthousiastes, comme le démontrent les français qui s’enrôlent sous la bannière de l’EI, il n’est nul besoin d’un mouvement de repli. C’est la défaite ou le manque de réussite qui suscite en général ce genre de réaction.
            Quand à la question posée dans le titre, elle est futile, car les terroristes d’un côté sont des résistants de l’autre côté, il en a toujours été ainsi.


            • colere48 colere48 7 novembre 2015 14:45

              Ce qu’en pensait le grand Kemal Ataturk

              « Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d’un vieux sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. »
               

              Rien à rajouter , non ?


              • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 16:57

                Il semble qu’un certain nombre d’entre vous n’aient pas compris que l’article dénonce la stratégie des Frères musulmans et de leurs filiales Tunisienne et Turque que sont Ennahda et l’AKP.

                1. Ce qui caractérise les FM c’est la stratégie (stratégie en 4 phase qu’on appelle le Tamkine ou la R4BIA) et la dissumulation (la taqiya)

                Sur la stratégie : http://blogs.mediapart.fr/blog/mohamed-louizi/070415/la-main-du-tamkine-des-freres-musulmans-en-photos.
                Sur la dissimulation, le principe de »la taqiya« recommande de dissimuler sa foi, si on est dans une situation dangereuse ou difficile. Le principe a été repris par les Frères.

                2. Actuellement Rached Ghannouchi « émir » d’Ennahda explique à qui veux l’entendre que l’islamisme est un rempart contre Daech. C’est pourtant lui, qui lorsque Ennahda était au pouvoir en Tunisie a encouragé les mouvements salafistes violents, laissant l’insécurité s’installer. Cette attitude résultait d’une stratégie.

                4. Recep ERDOGAN, lors des 2ème élections législatives turques du 1er novembre a fait à peu près la même chose en présentant l’AKP comme un rempart contre les »terroristes" du PKK et en associant l’HDP, un parti pacifique pro-kurde au PKK.

                5. En France, l’UIOF l’une des principales organisations musulmanes françaises est liée aux Frères musulmans par l’intermédiaire de l’UOIE elle-même controlée par la ligue islamique mondiale crée par Saïd Ramadan le gendre du fondateur Hassan Al-Banna.

                Pour vous documenter sur l’étendue des Frères dans le monde, je vous conseille cet article écrit il y a 2 ans :

                http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/les-freres-musulmans-143062

                • AlbertGam AlbertGam 7 novembre 2015 18:58

                  @Gérard Dahan
                  La meilleure façon d’embobiner les gens n’est-il pas de prêcher tout et son contraire ? Ce qui est justement une méthode très prisée des imams dans leurs déclarations dans la presse (et très probablement dans les mosquées).


                • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 16:58


                  @
                  colere48 Sans préférer Erdogan, il faut savoir que la laïcité Turque n’avait rien à voir avec la laïcité française. En fait, la religion était simplement sous le contrôle de l’Etat. Les religieux étaient nommés par un service dépendant du gouvernement.

                  @ MAIBORODA  : la notion « d’islamisme modéré » n’a absolument pas été « inventé » par Hollande ou Fabius. C’est en revanche la présentation que font d’eux mêmes les Frères musulmans qui « revendiquent » l’acceptation de la démocratie (contrairement aux partis salafistes qui considèrent qu’elle n’est pas compatible avec l’islam). L’ensemble des partis filialisés des Frères musulmans que ce soit en Egypte, en Tunisie, au Maroc ont adopté cette présentation.
                  Par ailleurs Bachar el Assad est Alaouïte, une variation du chiisme , alors que les FM dont on parle relèvent du sunnisme. La guerre civile en Syrie est en grande partie motivée par cette opposition entre une majorité sunnite qui se révolte contre le pouvoir Alaouïte minoritaire.
                  Heureusement, les 4 à 5 millions de Français musulmans (dont 3 environ qui sont pratiquants) sont très loin d’être des radicaux.

                  @ Gilles Mérivac  : Oui, les Tunisiens ont voté massivement en octobre 2011 pour Ennahda qui avait la particularité d’avoir été exclu du pays par Ben Ali. En novembre 2014, 3 ans plus tard, Ennahda à perdu les élections au profit de Nidaa Tounes.


                  • Cadoudal Cadoudal 8 novembre 2015 02:47

                    @Gérard Dahan
                    « Heureusement, les 4 à 5 millions de Français musulmans (dont 3 environ qui sont pratiquants) sont très loin d’être des radicaux. »


                    Quand vous aurez décidé d’arrêter de nous prendre pour des cons en nous sortant le même chiffre qu’il y a 20 ans, je daignerais peut-être m’abaisser a lire votre prose de Dhimmi.

                    Pour qui vous travaillez, je ne sais pas, mais pas pour moi et les miens en tout cas...

                    « En 2005, 57 % des jeunes de moins de 18 ans en Seine-Saint-Denis sont d’origine étrangère (au moins un parent immigré) contre 18,10 % en France métropolitaine et 41 % à Paris. Parmi les vingt communes françaises où la concentration dépasse 60 % en 2005, toutes sauf une, Vaulx-en-Velin, sont situées en Île-de-France avec, en tête, Clichy-sous-BoisAubervilliers et La Courneuve, toutes les trois en Seine-Saint-Denis, où environ trois quarts de la jeunesse est d’origine étrangère. Dans certaines villes de Seine-Saint-Denis, moins de 5 % des jeunes sont d’origine européenne11,12. »

                  • colere48 colere48 8 novembre 2015 10:44

                    @Gérard Dahan

                    il faut savoir que la laïcité Turque n’avait rien à voir avec la laïcité française....

                     ?! il ne vous a pas échappé qu’ils sont turcs non ?

                    En quoi cela affecte-t-il l’opinion d’Ataturk ?

                    Il connaissait la religion musulmane surement bien mieux que la totalité des intervenants ici !
                    Son opinion bien tranchée renseigne mieux que n’importe quel discourt alambiqué de tout les affidés zélés de cette religion à haute toxicité !



                  • agent ananas agent ananas 8 novembre 2015 17:55

                    @Gérard Dahan
                    La guerre civile en Syrie est en grande partie motivée par cette opposition entre une majorité sunnite qui se révolte contre le pouvoir Alaouïte minoritaire.

                    En effet c’est ainsi que ce conflit nous est vendu ... euh présenté par les médias et par la plupart de ceux qui répondent à l’appel du djihad en Syrie.
                    La réalité est que ce conflit n’est pas une guerre civile, mais une guerre d’agression fomentée par les monarchies du Golfe, l’OTAN et Israël. Si l’opposition syrienne est bien réelle, elle est infime, le gros des rebelles étant de confession sunnite originaires du Golfe,
                    du Maghreb, du Caucase, d’Asie Centrale et du Sud-est asiatique et même d’Europe...
                    Si le conflit syrien était vraiment une rivalité entre alaouites et sunnites, le gouvernement de Bashir al-Assad serait tombé depuis longtemps. Il est nécessaire de rappeler que les cadres de son armée son sunnites pour la plupart ainsi que son épouse.


                  • Dom66 Dom66 7 novembre 2015 18:03

                    Ce genre de discussion me fatigue, et pour vous faire plaisir, voici une bonne vidéo sur ce que pense une grande majorité de Français. Car ça commence à chatouiller.

                    Quand un étranger vient s’installer dans un pays, il s’adapte ou dégage.

                     

                    "Un con qui s’énerve, ça vaut un paquet d’intellos"

                    https://www.youtube.com/watch?v=aabQaRzhMJU


                    • hans-de-lunéville 7 novembre 2015 20:19

                      Il est totalement évident qu’une religion digne de ce nom, ne peut être à l’origine de telles exactions, sinon il faut l’éradiquer


                      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 novembre 2015 21:33

                        L’extrémisme musulman occupe la une des médias et de vos têtes, hasard ?
                        Bon ça va. Mesdames et Messieurs les oligarques, on est prêt pour une guerre (civile ?) .
                        D’ailleurs, la guerre on s’y connait, c’est ce qu’on sait faire de mieux sur terre smiley


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 novembre 2015 22:12

                          Bonjour,
                          .
                          Mais qui à crée et financé Al-Qaïda et les groupes islamistes terroristes-bis comme DAESH ?
                          https://www.youtube.com/watch?v=Bknv1I9XsKo
                          .
                          Puis avant l’OTAN avait crée GLADIO .... pour « terroriser » l’Europe avec des attentats et de rendre comme responsables les communistes.
                          .
                          Ses divers groupes terroristes (pièces d’un puzzle de la géopolitique du chaos contrôle) ont aujourd’hui l’appui financier du Qatar et de l’Arabie Saoudite (Wahhabites) des pays vassales des États-Unis !
                          .
                          Toutes ses guerres au proche et moyen orient sont initié par une politique du Chaos contrôle, Chaos contrôle par les les États-Unis et Israël (projet de balkanisation du proche et moyen orient => démantèlement des états par des guerres / attentats / division des état en ethnies religieuses) !
                          .


                          • Pomme de Reinette 8 novembre 2015 09:28

                            Le titre ne donne pas du tout envie d’aller plus loin.
                            C’est un peu comme si on posait la question suivante : « votre thé, avec une goutte de cyanure ou un doigt d’arsenic ? »

                            Dans ce cas là, il faut mieux répondre : « Sans façon, je préfère le bon vin. »


                            • Gérard Dahan Gérard Dahan 8 novembre 2015 15:53

                              @ Cadoudal : Je ne pense pas qu’on puisse attribuer un quelconque crédit à l’évaluation pifométrique d’Azouz Beggag. Elle est plutôt risible. Les chiffres que je citent datent de 2010 et de la seule étude sérieuse sur le sujet.
                              Sur ce sujet, objets de toutes les désinformations, il faut essayer d’être objectif et surtout pas partisan, ce que je crains que vous soyez.

                              Les statistiques se doivent de prendre en compte l’ensemble du territoire national et pas la seule région parisienne.
                              Sur le nombre de personnes se définissant elle-même comme de religion musulmane sur l’ensemble du territoire métropolitain, je vous conseille de lire la seule étude sérieuse : l’étude conjointe de l’INSEE et de l’INED « Trajectoires et Origines » portant sur 21.000 personnes et qui date de 2010.

                              Patrick Simon, chercheur à l’INED, l’un des auteurs de l’étude, en extrapolant les estimations sur les 18-50 ans à l’ensemble de la population, proposait le chiffre de 3,9 à 4,1 millions de personnes se déclarant « musulmanes », en France (6% de la population française métropolitaine).
                              Cependant, dans cette enquête, au-delà de l’origine religieuse déclarée, on demandait aux personnes l’importance pour elles de la religion.
                              22% des personnes d’origine musulmane déclaraient qu’elles n’étaient ni croyantes, ni pratiquantes et que pour elles la religion avait peu ou pas d’importance.

                               

                              Ainsi, suivant ces proportions, sur l’ensemble de la France métropolitaine il y aurait environ 4 millions de personnes d’origine musulmane (6% de la population française métropolitaine), dont environ 3,1 millions de personnes s’estimant croyantes et attachant de l’importance à la religion (4,8% de la population).

                              @ colère48 : je vous rappelle que la « laÏcité » pour la France suppose la séparation de l’église et de l’Etat et non pas le contrôle de l’église par l’Etat, ce qu’était l’interprétation de la laïcité par Ataturk.

                              Maintenant que Mustapha Kemal ait pu avoir une opinion négative de l’influence de la religion sur la vie politique et civile est une autre question.


                              • Jonas 9 novembre 2015 15:55

                                @ Gérard Dahan , 


                                Un homme politique français, aujourd’hui décédé , Alexandre Sanguinetti, avait rétorqué à son frère Amiral avec lequel ,il était en désaccord : 
                                « C’est chez les civils que l’on recrute les militaires » 
                                C’est bien dans l’islam que l’on recrute les islamistes. et non chez les bouddhistes , ni chez les hindouistes, les juifs ou chrétiens , pour ne parler que de ceux-là. 

                                La pensée islamiste a toujours gangrené le monde musulman. Elle n’est la conséquence d’aucun bouc émissaire . Comme , veulent le faire croire les arabo-musulmans qui sont toujours a la recherche d’un coupable de leurs maux. Cette pensée existait bien avant la découverte des Etats-Unis ( 1492 )En effet c’est un des théoriciens le plus importants du djihadisme islamique ,Ibn Taymiyya ( 1263/1328) qui avait théorisé ce concept. ll appartenait à l’école hanbalisme fondée au IXe siècle, école rigoriste et très conservatrice , qui s’est développée en Syrie, Irak, Palestine et surtout en Arabie saoudite , où elle s’est encore endurcie pour donner naissance au XVIIIe siècle au wahhabisme, créé par le prédicateur Mohhammed Ben Abdel Wahhab. 
                                C’est Ibn Tamiyya , qui estimait déjà à son époque que le djihad « est le meilleur acte volontaire qu’un musulman puisse accomplir ». Et beaucoup de savants musulmans a sa suite , se sont accordés , sur le fait que -l’islamisme djihadisme - est meilleur que le Hajj ( grands pèlerinage et la ’Oumra (petit pèlerinage) , que la prière bénévole et que le jeûne bénévole. 
                                Le regretté , Abdelwahab Meddem , avait écrit un livre « La maladie de l’islam », Ed, points Essais , 2002, - ou il avait constaté que l’islamisme est une maladie due à l’islam. 
                                Malheureusement , les musulmans sont des malades , qui ignorent leur maladie , a part quelques admirables intellectuels ,inaudibles , ce sont les pouvoirs corrompus et les imams analphabètes et incultes qui dominent cette religion. 



                                • philouie 9 novembre 2015 16:02

                                  @Jonas
                                  jonas, une sorte de Julius Streicher de l’Islamophobie.


                                • Jonas 9 novembre 2015 20:03

                                  @philouie

                                  Le Pakistanais Sayed Maoudoudi déclare en 1939, bien avant que le terme d’islamophobie ne soit vulgarisé par l’imam Khomeyni en 1979, pour disqualifier ses opposants. Et c’est d’ailleurs ce que font les arabo-musulmans aujourd’hui. 

                                  << L’objectif du djihad islamique consiste à éliminer les systèmes non islamiques et à les remplacer par un système islamique de gouvernement .
                                  L’islam n’entend pas limiter cette révolution à un seul Etat ou à quelques pays , le but de l’islam c’est de provoquer une révolution universelle>>. ( Sayed Maouloudi . « Jihad in Islam » Discours à Lahore le 13 avril 1939.) Donc bien avant les indépendances de beaucoup de pays arabes et musulmans et bien avant la création dIsraël. 
                                  Ce qui montre que l’islam est une maladie non soignée depuis des décennies. 

                                  @ philouie , essayez d’étudier un peu plus votre sujet , et non pas de répéter les imbécilités des imams autoproclamés et analphabètes. 



                                • philouie 9 novembre 2015 20:07

                                  @Jonas
                                  vous savez ce que je pense d’une ordure comme Streicher ?


                                • Jonas 10 novembre 2015 07:28

                                  @philouie

                                  Vous devez avoir une culture Wikipédia ?
                                  Renseignez sur l’autre ordure , le Grand mufti de Jérusalem Mohammed Amin al-Husseini, grand ami d’Hitler et fondateur de la division SS Hanschar. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès