• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La surprenante enquête du journal Le Monde sur Henda Ayari et son violeur (...)

La surprenante enquête du journal Le Monde sur Henda Ayari et son violeur présumé Tariq Ramadan

Vous connaissez peut-être le suisse Tariq Ramadan, islamologue brillant pour les uns, et prédicateur douteux pour les autres. Tariq Ramadan est passé régulièrement à la télé française pendant plus de 20 ans.

Henda Ayari est la femme qui a déclenché « l'affaire Tariq Ramadan » : le 20 octobre 2017, elle l'accuse de viol et porte plainte contre lui pour des faits remontant au printemps 2012.

Paule-Emma Aline, surnommée « Christelle » par les médias, a déposé plainte elle aussi pour viol quelques jours après Henda Ayari. Et au total 4 femmes ont porté plainte contre Tariq Ramadan pour viol, et une pour agression sexuelle. Tariq Ramadan est mis en prison en février 2018, notamment, selon les juges, pour empêcher qu'il puisse faire pression sur les plaignantes. Pour le moment, les informations disponibles dans la presse concernent principalement Henda Ayari et Christelle. Pendant un an, Tariq Ramadan a nié avoir eu une relation sexuelle avec ces deux plaignantes, puis change brutalement de version en octobre 2018, après que Christelle a retrouvé un téléphone portable égaré et donné à la justice les 400 SMS qu'il contenait : ces SMS démontrent que Tariq Ramadan a bien eu une relation sexuelle avec Christelle, et il ne peut alors plus nier les faits.

Tariq Ramadan va également changer de version en ce qui concerne Henda Ayri.

Le 19 octobre 2018, il remet aux mains de la justice lui aussi des centaines de SMS qu'il a échangés avec Henda Ayari en septembre et octobre 2012.

Le journal Le Monde se penche alors sur le contenu de ces SMS et publie le résultat de son enquête le 24 octobre 2018. Curieusement, la presse, pourtant assez suiveuse à l'accoutumée, ne relaiera pas les résultats de cette enquête. Le journal Le Monde a publié l'enquête dans ses pages intérieures, mais cette enquête est tout de même signalée à la une du journal avec renvoi vers le corps de l'article. Il est donc peu probable qu'elle ait pu échapper aux confrères.

Il est vrai que la conclusion de cette enquête ne va guère dans le sens du grand mouvement actuel #metoo #balanceTonPorc de libération de la parole de la femme, qui a tendance à sacraliser les témoignages des femmes.

Selon le journal Le Monde, les SMS échangés avec Henda Ayari « accréditent la thèse d’une relation sexuelle consentie avec le théologien ».

( Remarque : « relation sexuelle » a été mis au singulier par le journal car Henda Ayari n'a rencontré physiquement Tariq Ramadan qu'une seule fois, au printemps 2012 )

 

Les souffrances d'Henda Ayari

A la lecture de cette enquête du journal Le Monde, il semblerait qu'Henda Ayari a souffert de ne pas pouvoir communiquer avec Tariq Ramadan autant qu'elle le voulait après la nuit du viol présumé.

Selon le journal, pendant plusieurs semaines de l'automne 2012, quelques mois après la nuit passée avec Tariq Ramadan, Henda Ayari a « multiplié les textos, du petit matin jusqu'au soir ». Et Tariq Ramadan ne répondait que rarement, et très souvent de façon laconique. D'après le journal, Henda Ayari se décrit au travers de ces SMS comme une « amante frustrée ». Le Monde écrit :

Elle s'agace des silences de son interlocuteur. Evoque dans un message la manipulation mentale de Tariq Ramadan. Dans un autre, elle parle d'« emprise ». Le relance très régulièrement . « Tu m'obsède, je suis en manque de toi comme une drogue, j'ai envie d'être dans tes bras et que tu me serres fort mon amour » « j'ai l'impression d'aimer et d'avoir envie malgré moi d'un vrai salaud ! Tu m'as sûrement jeté un sort ! ». Moins l'islamologue lui répond, plus elle exprime son désarroi ou sa colère. (Le Monde)

Une chose est à noter : le journal Le Monde dit que Henda Ayari ne parle jamais de viol lors de ces échanges avec Tariq Ramadan. Elle fait clairement référence à des violences, lui expliquant qu'elle ne les acceptera plus : « tu me baises bien mais plus de gifles ou d'étranglement, c'est bien clair ! », mais ne parle jamais de viol.

A lire cet article du Monde, il n'est donc pas évident du tout que Henda Ayari aurait souffert d'un viol. Il semblerait que Henda Ayari a souffert d'une certaine forme de rejet ou d'indifférence de Tariq Ramadan : quelques mois après la nuit passée avec lui, elle voulait se rapprocher de lui, le harcelait de textos, sans qu'il lui réponde autant qu'elle le souhaitait.

 

Une relation sadomasochiste

Les SMS semblent démontrer que la relation était une relation sadomasochiste, ce qui correspond à la nouvelle ligne de défense de Tariq Ramadan : il déclare désormais avoir eu des relations sadomasochistes consenties avec les plaignantes. Le 17 septembre 2012, Henda Ayari envoie à Tariq Ramadan le message suivant : « je suis jalouse de tes soumises elles doivent bien s'éclater avec toi sauf quand tu les frappes c'est bien fait sûrement qu'elles le méritent ! J'aime bien ton côté fou et sage à l'extérieur. »

Dans les SMS qu'il lui envoie, Tariq Ramadan a appellé Henda Ayari « pute » et « princesse soumise ».

Les SMS ne contiennent pas que des marques d'affection ou de tendresse de la part d'Henda Ayari ! Le journal Le Monde parle de messages de haine et de colère. Dans l'un de ses messages, Henda Ayari traite Tariq Ramadan de « pervers et prédateur ».

 

Comment Henda Ayari présente la nuit du « viol » dans ces SMS

Le 17 septembre 2012, donc quelques mois après la seule nuit passée avec Ramadan, Henda Ayari propose à Tariq Ramadan de le rejoindre à Dijon, pour « se faire du bien » et « profiter un peu l'un de l'autre ». Elle lui déclare qu'elle a envie de prendre son temps avec lui pour le découvrir et l'apaiser avec ses caresses et sa douceur.

Elle semble aussi évoquer ce jour-là dans ses SMS sa rencontre physique avec Tariq Ramadan au printemps 2012 : « J'espère vraiment que tu as gardé un bon souvenir de moi comme moi de toi même si c'était court (...) t'es le seul homme qui me fait cet effet j'espère que toi non plus tu m'as pas oublié ni oublié ces bons moments qu'on a partagés une seule fois certes, mais si fort et intense pour moi inoubliable et toi dis-moi ce que tu en as pensé stp ».

Tariq Ramadan répond : « C'était bien, mais si tu t'étais lâchée cela aurait pu être mieux encore. Je sais que tu m'aimes, que tu veux être mienne (...) T'es une jalouse et tu veux tout me donner. Je sais que tu souffres depuis moi. Alors donne tout à ton maître et obéis à ton amour » (6).

Remarquez que Henda Ayari dit à Tariq Ramadan qu'elle a gardé un bon souvenir de lui « même si c'était court ». Elle lui dit aussi que le seul moment qu'elle a passé avec lui était un « bon » moment, « fort et intense », et même « inoubliable ». Que le journal Le Monde conclut que les SMS accréditent la thèse d'une relation consentie n'a donc rien d'étonnant.

D'autant plus que, lors d'un autre SMS, Henda Ayari définit elle-même sa relation avec Tariq Ramadan de la sorte :

« j'ai l'impression que c'est plus fort qu'une relation amant/maîtresse, comme si c'était une sorte de relation passionelle et trop forte pour disparaître ».

 

Explications d'Henda Ayari sur ces messages

Pour comprendre comment Henda Ayari peut maintenir avoir été violée par Tariq Ramadan et lui envoyer de tels messages, il faut se rapporter à la fin de l'article du journal Le Monde.

On y apprend que peu après le dépôt de plainte de Henda Ayari en octobre 2017, la défense de Tariq Ramadan avait déposé au dossier 280 messages envoyés par Henda Ayari via Facebook à l'islamologue suisse, ainsi que 30 messages écrits en retour par le théologien entre le 5 juin et le 13 septembre 2014.

Dans ces messages, Henda Ayari disait notamment à Tariq Ramadan qu'il lui manquait.

Le 12 décembre 2017, Henda Ayari va alors expliquer aux policiers qui l'interrogent sur ces messages ceci : « je voulais le manipuler, prendre le dessus sur lui » « je voulais me prouver que je n'étais pas une femme faible et soumise. (...) je voulais le faire souffrir pour me venger (...), qu'il soit en demande de moi pour qu'il souffre autant que j'avais souffert. »

Et devant le juge le 24 mai 2018, elle donne à nouveau les mêmes explications.

L'avocat d'Henda Ayari a déclaré que les messages envoyés par texto par sa cliente fin 2012 relèvent de la « même philosophie, de la même logique » que les messages qu'elle a envoyés par Facebook en 2014.

 

Epilogue

Tariq Ramadan a été libéré de prison le 15 novembre 2018. Nul ne sait quand aura lieu son procès, car les enquêtes continuent.

Le journal le Monde estime que « la bataille s’annonce âpre et encore longue », et qu'il est probable que les SMS constitueront le coeur des prochains débats.


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • microf 30 novembre 2018 16:58

    Quel monde. Un monde de fous !


    • Claude Gracée 1er décembre 2018 12:17

      @microf Je suis bien d’accord avec vous. Si on y regarde pas de trop près, on a l’impression que les choses sont simples : d’un côté le méchant, celui qui agresse sexuellement, de l’autre côté la gentille victime qui n’a rien demandé à personne et qui se retrouve violée. Et puis quand on regarde plus attentivement, on peut avoir de très grosses surprises. Une personne me faisait remarquer que Tariq Ramadan se serait mal comporté en Suisse avec ses élèves du temps où il était professeur au collège, encore des problèmes avec la sexualité. Dans un article d’Europe 1, il est écrit que pour deux des jeunes filles suisses, il y a eu des relations sexuelles, et que ces relations sexuelles étaient « consenties mais « sous son emprise » ». J’aimerais bien savoir ce qu’est une relation sexuelle « consentie mais sous emprise » (http://www.europe1.fr/societe/tariq-ramadan-un-rapport-suisse-confirme-les-temoignages-deleves-abusees-dans-les-annees-1990-3810095). Notre président de la République Emmanuel Macron lui est tombé amoureux de sa professeur de théâtre au lycée alors qu’il avait 16 ans. Etait-il sous l’emprise de Brigitte Trogneux ? Emmanuel Macron a-t-il consenti « sous emprise » ?


    • OMAR 30 novembre 2018 18:15

      Omar9

      .

      Encore une fois, si T. Ramadhan a commis un viol sur la personne de Henda Ayari ou tout autre femme, il mérite un châtiment exemplaire.

      .

      Sauf que ce n’est pas le violeur présumé qui est harcelé, humilié puis emprisonné, mais juste le musulman.

      .

      Les porcs, pourtant avéré tels Harvey Weinstein, Pierre Joxe ou Christophe Arend, eux, tout juste si la presse en parle.

      .

      Et sur Agora, je vous dis pas.

      Demandez donc par exemple, à @Amaury Gil-El-Seghir qui, lui défend carrément H. Weinstein en lui trouvant des circonstances atténuantes.

      https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/la-verite-sort-de-la-bouche-199312


      • waymel bernard waymel bernard 30 novembre 2018 18:27

        @OMAR
        Si l’on en croit le Coran c’est plutôt la femme adultère qui doit être lapidée.


      • OMAR 30 novembre 2018 20:40

        Omar9

        .

        T’es mal barré, @waymel bernard.

        .

        Cite-nous un verset du Coran qui dit que la femme adultère doit-être lapidée.

        .

        Par contre, dans la Bible, Moise a bien ordonné la lapidation de la femme adultère.

        Sauf que Jésus, l’en absout :

        " Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu ? Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle".

        .

        Tiens, cadeau, ça t’évitera de raconter des âneries et autres vomissures :

        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-lapidation-n-est-pas-un-fruit-80655


      • benamri 30 novembre 2018 23:34

        @waymel bernard La fornicatrice/az–zâniya et le fornicateur/az–zâniy, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. », S2.V24.
        les deux doivent etre punis
        arretez avec vos balivernes


      • Garibaldi2 1er décembre 2018 03:12

        @benamri

        Des coups de fouet ce n’est pas une lapidation.

        Same player plays again : quel verset du Coran parle de lapidation pour les adultères ?

        (à noter qu’à titre personnel je ne suis ni pour les coups de fouet ni pour la lapidation !)


      • Jonas 1er décembre 2018 10:33

        @OMAR « Cite-nous un verset du Coran qui dit que la femme adultère doit-être lapidée. »

        La femme adultère est punie de 100 coups de fouet dans le Coran, la lapidation n’est pas dans le Coran, mais elle fait partie de la sunnah du prophète Mohamed (sahih Muslim), guide de tous les musulmans, que vous pouvez trouver dans toutes les mosquées sunnites de France (environ 98%).
        Juridiquement, la lapidation de la femme adultère dans la charia islamique n’a lieu que si elle tombe enceinte.
        C’est le Prophète Mohamed lui-même qui rend la justice et applique la sentence :
        « Une femme vint dire au Prophète Mohamed : « J’ai commis l’adultère, purifie-moi. » (Elle voulait que le Prophète Mohamed la punisse afin qu’Allah lui pardonne son péché et la laisse entrer au paradis.) Le Prophète Mohamed lui répondit : « Va-t-en jusqu’à la naissance de l’enfant. » Après avoir mis l’enfant au monde, elle revint avec l’enfant et dit : « Voici l’enfant que j’ai mis au monde. » Le Prophète Mohamed répondit : « Va-t-en et allaite-le jusqu’à ce qu’il soit sevré. » Une fois l’enfant sevré, elle vint vers Le Prophète Mohamed avec l’enfant qui tenait un morceau de pain dans sa main. (L’enfant devait avoir deux ans, selon la durée prescrite par le Coran pour l’allaitement.) La femme dit : « Messager d’ Allah, le voici, je l’ai sevré et il mange de la nourriture solide. » Le Prophète Mohamed donna l’enfant à un musulman et prononça ensuite la sentence. La femme fut enterrée dans un fossé jusqu’a la poitrine et lapidée ».
        http://www.hadithcollection.com/sahihmuslim/145-Sahih%20Muslim%20Book%2017.%20Punishments%20Prescribed%20By%20Islam/12549-sahih-muslim-book-017-hadith-number-4206.html


      • OMAR 1er décembre 2018 12:07

        Omar9
        .
        @Jonas
        .
        Tu vois, tu raisonnes comme ces idiots de wahhabites.
        .
        Je te parle du Livre Saint, du Coran et tu me cites Tartempion ou Asterix.
        .
        Quant aux hadiths, il y a plus de 700.000.
        .
        D’ailleurs, même ton sahih Muslim rapporte dans un de ses hadiths qu’il faut boire de l’urine de chameau, rien que ça !!!!
        http://www.3ilmchar3i.net/article-l-urine-de-chameau-34849198.html
        .
        Rigolo, va....


      • Jonas 1er décembre 2018 12:29

        @OMAR « Je te parle du Livre Saint, du Coran et tu me cites Tartempion ou Asterix. »

        Je ne cite pas Tartempion ou Astérix, je cite la sunnah du Prophète Mohamed, enseignée dans TOUTES les mosquées sunnites de France.


      • Garibaldi2 1er décembre 2018 15:02

        @Jonas

        Donc pas de verset du Coran qui oblige à lapider les adultérins ?


      • zak5 zak5 2 décembre 2018 10:59

        @OMAR
        D’ailleurs, même ton sahih Muslim rapporte dans un de ses hadiths qu’il faut boire de l’urine de chameau, rien que ça !!!!

        il faut croire donc que votre Dieu n’est ni omniscient ni omnipotent. Laisser d’éminents musulmans compiler, multiplier et enseigner des bobards depuis des siècles sur son dernier prophète comment comprendre cela sinon ? Le livre que vous citez trône dans toutes les mosquées sunnites, et certainement dans la mosquée ou vous priez , il se vend comme des petits pains sous votre balcon dans la librairie islamique du coin

        c’est trop facile de venir ici dénoncer cette supercherie que vous trainez depuis des siècles. Aller frere omar, osez demander le bannissement de ce livre (et il n’est pas le seul) de la mosquée ou vous priez votre Dieu et ou selon vous l’on insulte votre prophète en laissant trôner ce genre de livres

        je me demande qui est le rigolo dans cette affaire 


      • zak5 zak5 2 décembre 2018 11:31

        @Garibaldi2

        Donc pas de verset du Coran qui oblige à lapider les adultérins ?

        il est dans les compilations de hadiths et dans la sirah qui trônent dans toutes les mosquée sunnites à coté de Coran, ce qui fait que c’est comme s’il était dans le coran
        Ces hadiths nous expliquent même que ce verset a été illégitimement supprimé du Coran (le calife Omar s’inquiétait que ce verset ne figure plus dans le Coran)

        « Dieu a envoyé Muhammad et lui a révélé le Livre ; et parmi ce qu’il lui a révélé, il y a le verset de la lapidation. Nous l’avons récité, connu et bien compris. Et l’envoyé de Dieu a lapidé, et nous avons lapidé après lui » (Ibn Ishaq, Ibn Hanbal, al-Bukhari, Muslim, Tabari…)

        Alors c’est quand que vous allez exiger que ces livres qui insultent votre prophète soient bannis de vos mosquées ? 


      • Garibaldi2 4 décembre 2018 04:43

        @zak5

        N’étant pas musulman mais totalement athée, Muhammad n’est donc pas mon prophète.

        ’’ ce verset a été illégitimement supprimé du Coran ’’, donc il n’y figure pas. Le fait qu’il y aurait figuré est une hypothèse.

        S’il y figurait, ce qui ne serait pas impossible vue la date de rédaction du Coran, les moeurs de l’époque, et le fait que la Bible mentionne la lapidation ; qu’il est été expurgé serait plutôt une preuve que les Musulmans ont fini par considérer la lapidation comme étant une punition injustifiée. Ce en quoi ils avaient raison.


      • Garibaldi2 4 décembre 2018 04:45

        ait été


      • seken 30 novembre 2018 19:49

        Bonjour

        Violeur ? Sois j’avais un modelé psychométrique de Tarik très mauvais, sois la justice étais corrompue au point de frapper insensément un stéréotype d’intégrité/probité. Qu’il sois un simple pervers ne déroge absolument pas au modèle, pas de drogue pas d’alcool faut bien qu’il s’amuse un peu, le contraire aurai été flippant.


        Je suis content de savoir qu’il a été innocenté, cela perturbais trop mes croyances. Puisse t’il devenir l’une de ses personnalité chassé de la TV qui ouvre sa gueule en haut français sur l’internet, bricolant un pluralisme médiatique a l’ombre d’avocats salutaires wee, et a la merci d’entreprise internationales arg.

        ++


        • Claude Gracée 30 novembre 2018 20:39

          @seken Attention, il n’a pas été innocenté, juste relâché de prison.


        • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 1er décembre 2018 09:37

          @seken

          " Je suis content de savoir qu’il a été innocenté

          ..."

          Il n’a pas du tout été innocenté. Il reste inculpé et n’a pas encore été jugé !


        • seken 2 décembre 2018 17:24

          @Jean d’Hôtaux

          Moui, mais il me semble qu’une fois décrédibilisé le principal témoin de l’accusation, c’est plus ou moins gagné d’avance, le doute existe.


        • benamri 30 novembre 2018 23:35

          cette ayari reve de celebrité sans plus

          elle parle de viol et supplie son agresseur de venir la faire jouir

          balance ta pouffiass


          • Garibaldi2 1er décembre 2018 03:21

            @benamri

            Bon, maintenant on parle de femmes sous influence pour justifier des sms de soumission... ! Mais il semble que cette affaire va se dégonfler.

            Un non lieu ou un acquittement risquent de coûter cher en dédommagement.

            Que Le Monde se fende d’un tel article (et que le juge d’instruction libère Tariq Ramadan) c’est un signe.


          • Claude Gracée 1er décembre 2018 12:37

            @Garibaldi2 Il pourrait effectivement s’agir d’un signe précurseur. Mais pour le moment les médias préfèrent encore relayer abondamment les éléments à charge contre Ramadan et relayer chichement les éléments à décharge. Avec la campagne #MeToo, il y a un grand mouvement en ce moment de sacralisation de la parole de la femme, éternelle victime de l’homme, prédateur sexuel malfaisant. C’est donc très difficile pour les journalistes de nager dans le sens inverse du courant, et d’analyser les dossiers sérieusement, sans parti pris. Il faudra assister au procès pour voir si Ramadan est jugé équitablement ou sert de bouc émissaire pour le mouvement #MeToo. Cela dépend principalement du président du tribunal, et un peu aussi du jury populaire. Si Tariq Ramadan est jugé équitablement, ce n’est pas du tout sûr qu’il soit reconnu coupable, ni sûr qu’il soit innocenté. Les dossiers sont complexes et il faudra écouter attentivement les plaidoiries des avocats des plaignantes : ils vont avoir à répondre à beaucoup de questions. Pas seulement pour Henda Ayari, mais pour Christelle aussi : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/tariq-ramadan-et-christelle-viol-208739


          • Disgrace 3 décembre 2018 16:57

            @Claude Gracée

            Faites vous de l’ironie ?
            Savez vous d’où nous venons ?
            Lisez la bible, cherchez y bien le rôle de la femme, c’est l’un des premiers témoignages profonds de l’Homme sur l’humain, la bible (AT NT). 

            Jusqu’au 20ème siècle la femme était la chose de l’homme.

            Elle l’est encore dans bien des sociétés… on croit rêver en vous lisant.

            Quelle sainte horreur que de lire des mièvreries d’une personne qui danse sur un pied puis l’autre tout en montrant clairement sa partialité.

            Bravo pour le soutien au pervers et prédateur sexuel, vous irez ouvrir un dictionnaire pour comprendre ce que cela signifie tout comme le viol, ouvrez le code pénal et pour le nombre de plaintes c’est 5 pas 4, là il faut ouvrir les articles mais vous les avez tous lu parait il ? Bravo pour votre capacité à retenir les faits...


          • Claude Gracée 4 décembre 2018 17:15

            @Disgrace Je sais bien qu’il y a 5 plaintes, mais 4 sont des plaintes pour viol et la cinquième pour agression sexuelle, ce qui n’est pas pareil (il n’y a pas de pénétration).


          • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 1er décembre 2018 10:25

            A l’auteur :

            On ne voit pas très bien ce que vous cherchez à démontrer avec votre billet qui décrit dans le menu détail ces échanges de sms ?

            Banaliser ses actes et son comportement ? Le soustraire aux accusations portées contre lui ? Ce sera à la justice, française ici, de faire son travail.

            Pour le reste, vous écrivez :

            " Et au total 4 femmes ont porté plainte contre Tariq Ramadan pour viol, et une pour agression sexuelle.

            « 

             »Au total" (?), en France vous voulez dire (?), encore est-il utile de le préciser, même si votre billet traite de cette affaire qui occupe actuellement la justice française.

            En effet, il faut savoir que l’icône pâlissante, Tariq Ramadan,

            n’exerçait pas ses « talents » uniquement en France, selon les liens ci-après :

            http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/29/01016-20181129ARTFIG00178-suisse-un-rapport-devoile-des-temoignages-d-eleves-abusees-par-tariq-ramadan.php

            Un récent article de la « Tribune de Genève » relate un rapport mandaté par le « Département de l’Instruction Publique » du canton de Genève (l’équivalent de l’Éducation nationale en France), sur les agissements dans les milieux scolaires durant les années où il y enseignait :

            https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/rapport-abus-froid-dos/story/14498269

            Pour information, en Suisse la loi protège les mineurs de 16 à 18 ans contre les adultes qui profitent d’un lien de travail, de confiance, d’éducation ou de dépendance de toute autre nature pour les contraindre à commettre des actes d’ordre sexuel. Ce sera le cas, par exemple, de relations entre maître et élève ou entre patron et apprenti.

            Mais Tariq Ramadan et son clan sont dans le déni le plus total :

            https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/clan-ramadan-attitude-question/story/13158815#comments


            • Claude Gracée 1er décembre 2018 10:56

              @Jean d’Hôtaux Je n’ai pas recherché à faire une démonstration. Je suis simplement étonné qu’une femme qui se plaint d’avoir été violée écrive ensuite à son présumé agresseur qu’elle a gardé un « bon souvenir » de lui « même si c’était court », qu’il est « le seul homme qui lui fait cet effet », qu’elle espère qu’il ne l’a pas oubliée ni oublié « ces bons moments » qu’ils ont partagés une seule fois certes, mais qui ont été pour elle « si fort et intense », « inoubliable », et qui lui dit « j’ai envie d’être dans tes bras et que tu me serres fort mon amour ». En fait, cela n’est pas la première fois que je remarque dans les affaires de mœurs que les choses ne sont pas forcément aussi simples qu’on pourrait le croire au premier abord.

              Je remarque par exemple que dans le cas des jeunes filles suisses, Europe 1 écrit que pour deux d’entre elles, il y a eu des relations sexuelles, et que ces relations sexuelles étaient « consenties mais « sous son emprise » ». Qu’est-ce que cela veut dire des relations consenties « sous son emprises » ? ? Moi je me pose des questions, c’est tout.
              http://www.europe1.fr/societe/tariq-ramadan-un-rapport-suisse-confirme-les-temoignages-deleves-abusees-dans-les-annees-1990-3810095.

               Notre président de la République Emmanuel Macron lui est tombé amoureux de sa professeur de théâtre au lycée alors qu’il avait 16 ans. Etait-il sous l’emprise de Brigitte Trogneux ? ? ? Faut-il jeter l’anathème sur Brigitte Trogneux ? ? ? ? ? Tout cela ne pose-t-il pas question ?


            • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 1er décembre 2018 12:17

              @Claude Gracée

              Merci de votre réaction !

              A votre remarque « consenties mais « sous son emprise », je vous renvoie aux propos de mon commentaire :

              « Pour information, en Suisse la loi protège les mineurs de 16 à 18 ans contre les adultes qui profitent d’un lien de travail, de confiance, d’éducation ou de dépendance de toute autre nature pour les contraindre à commettre des actes d’ordre sexuel. Ce sera le cas, par exemple, de relations entre maître et élève ou entre patron et apprenti. »
              Il s’agit donc ici d’infraction pénale, en Suisse tout au moins (Art. 188 du code pénal code suisse). Je doute fort que cela soit différent en France ?

              " Notre président de la République Emmanuel Macron lui est tombé amoureux de sa professeur de théâtre au lycée alors qu’il avait 16 ans. Etait-il sous l’emprise de Brigitte Trogneux ? ? ? Faut-il jeter l’anathème sur Brigitte Trogneux ? ? ? ? ? Tout cela ne pose-t-il pas question ?

              « 

              N’étant pas Français, je m’abstiendrai de commenter ici des faits qui se sont déroulés en France, qui concernent de surcroît le couple présidentiel français, voire la justice française le cas échéant ?
              Il s’agit dans votre billet des agissements multiples dont Tariq Ramadan est accusé dans plusieurs pays. Ces faits ne peuvent et ne doivent en aucun cas être banalisés.
              Relisez l’article de M. Stéphane Lathion publié dans la »Tribune de Genève", très pertinent et explicite à ce sujet :
              https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/clan-ramadan-attitude-question/story/13158815

              Bien à vous !


            • Claude Gracée 1er décembre 2018 12:46

              @Jean d’Hôtaux Bien sûr, il ne faut surtout pas banaliser. Et pas question de faire l’autruche. Au contraire, il faut que toutes les personnes en souffrance soient entendues, à mon avis même lorsqu’il y a prescription. Bien à vous.


            • Garibaldi2 1er décembre 2018 15:19

              @Claude Gracée

              En France nous n’allons pas juger (juger, s’il n’y a pas ordonnance de non lieu) de ce qui se serait passé en Suisse. Il semble bien que les déclarations de Christelle et de Henda Ayari ne correspondent pas à des relations sexuelles subies mais acceptées dans une relation sado-masochiste, ou du moins de domination.

              Perso je n’ai pas de jugement moral à porter sur ce type de relations tant que l’intégrité physique et la bonne santé des participant(e)s ne sont pas mises en cause. La palette des relations sexuelles est l’une des plus étendue qui soit !

              Au fait, qu’en dit Caroline Fourest de ces sms ? Les avocats de Tariq Ramadan ont déposé une plainte pour subornation de témoin. Où en est la procédure ?

              https://www.ouest-france.fr/faits-divers/harcelement/agressions-sexuelles-tariq-ramadan-porte-plainte-pour-subornation-de-temoin-5356262

              Il ne s’agit pas de défendre Tariq Ramadan, mais de dire qu’on ne peut pas ’’instruire’’ un dossier dans la presse sans qu’il ne soit, comme par un juge, à charge et à décharge.


            • Claude Gracée 1er décembre 2018 15:40

              @Garibaldi2 J’ai lu la quasi totalité des articles de presse publiés sur internet sur l’affaire Tariq Ramadan et je n’ai jamais lu quoique ce soit sur le déroulement de l’enquête concernant la subornation de témoins. Difficile donc de savoir où elle en est.


            • Garibaldi2 2 décembre 2018 06:10

              @Claude Gracée

              Je pense que si la plainte avait été classée sans suite, les avocats des plaignantes n’auraient pas manqué d’en faire état.

              Extrait :

              ’’Maîtres Grégoire Leclerc, Jonas Haddad et Francis Szpiner sont les avocats d’Henda Ayari241. François Baroin a rejoint début mars l’équipe de conseillers de maître Szpiner pour travailler à la défense d’Henda Ayari242.

              Maître Eric Morain est l’avocat de Paule-Emma Aline243.

              Mounia Rabbouj a les mêmes avocats que Henda Ayari, à savoir maîtres Grégoire Leclerc, Jonas Haddad et Francis Szpiner244.

              Maître Romain Jordan est l’avocat de la Suissesse connue sous le pseudonyme de « Brigitte »50. Robert Assaël le rejoint ensuite245.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Tariq_Ramadan

              On ne parle pas d’un classement dans l’article Wikipedia sur l’affaire.


            • Disgrace 3 décembre 2018 21:50

              @Claude Gracée

              Aucune notion de la loi et du coup vous lire est absolument irritant car vous affirmez des choses sans savoir.

              Aucune notion de la loi je me répète.

              Qui se soucie de savoir si la relation entre un élève et son professeur est consentie ? Qui ? Vous ? Sûrement pas le code pénal en tout cas, sachez-le !

              C’est un délit, cela s’appelle ?

              Vous mélangez les cas Ramadan et Macron, mauvaise analogie.

              Tariq Ramadan est accusé de…
              Brigitte n’a été accusé par personne…

              Tariq Ramadan ne s’est pas marié avec une de ses élèves, non il a abusé de ses élèves du fait de sa position (circonstance aggravante en vertu de la loi que vous ne connaissez absolument pas, ce qui ne fait pas honneur à Agora Vox que de publier pareille sornette).

              Emmanuel Macron s’est finalement marié avec cette femme… nuance notable, là où il semble y avoir de l’amour vous y voyez de la perversion et là où il y a de la perversion vous y verriez de l’amour. En revanche je condamne les deux mais force est de constater que ces deux histoires n’ont rien à voir.


            • Claude Gracée 4 décembre 2018 13:44

              @Disgrace Il y a effectivement des différences : on ne sait pas à quel âge exactement Emmanuel Macron a couché avec sa prof Brigitte Trogneux (il me semble qu’il est possible qu’ils n’aient pas couché ensemble avant qu’il ait 18 ans). Et cela a fini par un mariage, tandis que Ramadan est parti vers plein d’autres femmes. Mais Emmanuel Macron était exactement dans la même position que les filles suisses : il était un jeune élève d’une professeure plus âgée que lui. Il y a donc des points communs entre les deux histoires. Et je n’ai pas dit que la relation entre Emmanuel et Brigitte est une perversion. Au contraire, je trouve que c’est une histoire touchante.


            • Disgrace 4 décembre 2018 16:52

              @Claude Gracée
              les émotions il faut laisser ça aux groupies…moi ça ne me touche absolument pas, ça me dégoute, j’ai des enfants donc moi je porte plainte si cela arrive, très clairement, chacun sa place !

              bref qui êtes vous ?

              connaissez vous tariq ramadan ?

              êtes vous un parano ? êtes vous ce genre de personne qui défend tout ce qui lui semble être la minorité (musulman, gay, nain…) sous prétexte qu’ils sont moins nombreux donc sujet à la discrimination ?

              Brigitte aimait emmanuel. Sincérité mais corruption de mineur tout de même, c’est le terme juridique.

              et Ramadan lui aimait qui ? il aimait son plaisir… Manipulateur odieux corruption de mineur multiple et avec violence selon l’une des 4 jeunes femmes (au fait le rapport suisse disponible sur internet ça devrait vous refroidir).

              sur le site du canton de genève à la rubrique documents...


            • zak5 zak5 2 décembre 2018 11:16

              dans cette affaire il y avait deux affaires (c’est inédit dans ce genre d’affaire). TR ramadan demandait a ses avocats de le défendre sur deux registres, le registre de la morale, car il voulait sauver son statut de prêcheur de la morale islamique, et le registre judiciaire ou il est accusé de viols.

              La première équipe d’avocats à été virée parce qu’elle expliquait a TR qu’il n’était pas tenable de nier les relations sexuelles. La deuxième équipe a tenté l’impossible pour finalement reconnaitre qu’il était impossible de continuer a nier des faits évidents sans risquer de continuer a prendre le juges pour des imbéciles

              donc TR a perdu le registre de la morale, le registre judicaire est toujours en cours


              • Eric F Eric F 2 décembre 2018 18:09

                @zak5
                Nier la réalité de l’acte était une très mauvaise stratégie, car il était inéluctable qu’il serait prouvé (mentionné dans les échanges de messages). Cela conduit à être acculé à changer la ligne de défense, ce qui attise forcément la suspicion (s’il a menti auparavant, pourquoi le croire aujourd’hui). DSK s’est sorti d’une telle situation par un compromis à l’américaine (tout s’achète), mais vu le nombre de plaignantes cela risque d’être au delà des moyens du prédicateur chaste et ascète.


              • Claude Gracée 2 décembre 2018 19:43

                @Eric F Tariq Ramadan a dû laisser à la justice une caution de 300 000 euros pour pouvoir sortir de prison. Et en février 2015, il avait passé un accord avec une ancienne maîtresse pour 27 000 euros. Cette dernière ne l’accusait pas de viol, mais de « viol mental ». 300 000 divisé par 5 plaignantes cela fait 60 000 euros par plaignante. Cela pourrait peut-être suffire...


              • zak5 zak5 2 décembre 2018 20:45

                @Eric F

                Pas que les SMS, TR à été obligé de reconnaître des relations sexuelles (que les musulmans nomment zina"), quand l’une des plaignante à fourni des preuves matériels, une de ses robes souillées par le sperme de TR. TR à construit toute sa renommé avec le prêche islamique c’est bien pour cela quil ne pouvait pas facilement choisir une ligne de défense qui aurait pu le sortir de cette affaire bien plus tôt


              • Garibaldi2 3 décembre 2018 09:30

                @Claude Gracée

                En France il n’est pas possible d’empêcher le parquet de poursuivre même si on passe un accord de dédommagement au civil. Le retrait de la plainte n’empêche pas le parquet de continuer les poursuites :

                ’’Le procureur de la République dispose seul du pouvoir d’apprécier l’opportunité de lancer des poursuites à l’égard de la personne soupçonnée d’avoir commis une infraction. Il conserve ce pouvoir quelle que soit l’attitude de la victime à l’égard de l’auteur supposé des faits, et peut donc décider de ne pas arrêter les poursuites malgré le retrait de la plainte.’’

                source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16862


              • Claude Gracée 3 décembre 2018 11:47

                @Garibaldi2 Ah ok, merci pour l’info. Donc a priori ce n’est pas intéressant pour Tariq Ramadan de passer un accord financier avec les plaignantes.


              • Eric F Eric F 3 décembre 2018 12:03

                @Garibaldi2
                C’est également le cas de plainte pour violence faite aux femmes, la procédure lancée se poursuit même en cas de retrait de la plainte.
                Mais si la plaignante retire sa plainte, ça influence forcément quand même au moment du procès.


              • Disgrace 3 décembre 2018 14:19

                Bonjour, voici donc des articles pro ramadan sur le site agora vox, étrange.

                @ l’auteur

                pouvez vous nous expliquer pourquoi focaliser sur Henda Ayari (1 article) et Christelle (1 article) ? il vous manque la troisième en France = Marie. Savez vous qu’il y a 5 plaintes pour agressions sexuelles et non pas quatre ? 

                nous avons un homme soupçonné d’avoir violé 3 femmes en France, 1 en Suisse et 1 agression sexuelle aux USA et vous êtes là à ergoter sur 2 femmes parmi une dizaine voire plus (les témoins x) ? quelle est votre logique ? 

                les dénigrer une par une avec l’apparence d’écrire quelque chose de digeste qui n’aille pas égratigner Tariq Ramadan ? attendons de voir vos portraits de Marie et Brigitte alors...

                veuillez respecter l’anonymat de la deuxième et troisième plaignante car elles l’ont demandé initialement et ce sont elles les victimes…

                agora vox a diffusé ça, erreurs factuelles + divulgation de l’identité d’une présumée victime dont la plainte est en cours d’instruction judiciaire, bravo.


                • Garibaldi2 4 décembre 2018 04:25

                  @Disgrace

                  Je ne vois pas en quoi s’intéresser à cette affaire et à ces étranges sms serait une démarche pro-Ramadn ?

                  Il s’agit simplement d’examiner des faits et de soulever que certains sms posent question, et c’est le moins que l’on puisse dire.

                  Si vous avez des infos particulières sur les autres plaintes, rien ne vous empêche de nous en faire profiter.

                  Vous parlez de ’’victimes’’ ou de ’’présumée victime’’ ?


                • Claude Gracée 4 décembre 2018 13:34

                  @Disgrace Je ne pense pas avoir fait d’erreurs factuelles : j’ai scrupuleusement rapporté des éléments de l’enquête du journal Le Monde, sans commettre de distorsion me semble-t-il. N’ai-je pas le droit d’être étonné par certains aspects de l’affaire Ramadan ? Ceci dit, j’analyse votre point de vue comme ceci : si on présente des éléments à décharge pour Ramadan, on est pro-ramadan. Si on ne présente que les éléments à charge, alors on est... quoi ? On est quoi ? On est.. gentil ? Dans le camp du bien ? Personnellement, cela m’est totalement égal d’être classifié dans quoi que ce soit. Ce qui m’intéresse ce sont les faits, la réalité humaine, la dimension psychologique de l’être humain, sa façon de percevoir les faits à un moment donné, puis d’une autre façon plus tard, etc.


                • Disgrace 4 décembre 2018 16:33

                  @Garibaldi2

                  C’est l’article qui est pro ramadan, son orientation est totalement pro ramadan.
                  Quant au reste c’est une proposition d’échange ? Apportez quelque chose alors...merci


                • Claude Gracée 4 décembre 2018 17:58

                  @Disgrace C’est vrai qu’il y a une faille dans cet article : il ne fait que rapporter l’enquête de journal le Monde, et selon le journaliste de cette enquête, les SMS de Henda Ayari accréditent la thèse d’une relation consentie. J’aurais du aussi lister des arguments « à charge »

                  (anti-Ramadan diriez vous peut-être) pour que l’article soit plus neutre. Mais bon, vous savez sans doute que les journalistes, surtout les journalistes télé, ont été très « à charge », donc ce n’est pas très grave d’écrire un article à décharge si on regarde l’ensemble du paysage médiatique... Ceci-dit, j’ai l’impression que pour vous il n’y a aucun doute que Ramadan a violé ces femmes. D’où vous vient cette certitude ? La lecture des SMS des plaignantes ne vous donne aucun doute ? ?


                • Disgrace 6 décembre 2018 20:14

                  @Claude Gracée

                  vous avez la sémantique de ces gens là…

                  quid de quoi charge décharge on croit rêver ?

                  alors les éléments à décharge pour ce cher pervers, le pauvre zizi de TR le tourmentait vraiment énormément, étant harcelé il ne pouvait résister à toutes ces sollicitations, évidemment ! élémentaire

                  et pourquoi nordhal lelandais c’est à charge ? le pauvre ils sont méchants avec lui franchement quelle vilaine presse s’acharner sur les méchants plutôt que les gentils mais où va le monde ?

                  le fait fondamental dans une affaire de mœurs telles que celle ci est : y a t-il eu relations sexuelles oui ou non ? et selon quelles circonstances.

                  la question n’est pas de savoir qui a envoyé le plus de SMS hors sujet

                  enfin sur henda ayari

                  il existe des dizaines d’article sur son cas et vous choisissez le seul qui la critique, bravo.

                  alors tariq ne connaissait pas henda aucune relation sexuelle voilà le grand mensonge qui ralentit la procédure

                  ensuite témoin assermenté ? bidon… Djamel B. censé la discréditer, là encore c’est grave

                  pas un mot dessus ?


                • Disgrace 4 décembre 2018 16:43

                  on s’en moque de Tariq Ramadan, prosaïquement un homme est accusé par plusieurs femmes de viols, qu’est ce que vous ne comprenez pas ?

                  cela change l’histoire car cela concerne Tariq Ramadan ? ce n’est pas un homme ? oui d’une certaine manière mais sinon ? il est comme tout le monde !

                  des éléments à décharge pour un type présumé innocent de 3 viols en France ? 

                  par qui voulez vous être pris au sérieux ?

                  un type qui a clairement reconnu être un adepte de la violence verbale et physique, du sexe déviant (sado masochisme, urophilie), vous avez conscience de ce que vous dites ou quoi ? des éléments à décharge ? il a diffamé les plaignantes pendant un an ? on se réveille ?

                  vous avez des éléments à décharge pour toutes les ordures qui ont peuplé cette planète aussi ? 

                  des éléments à décharge alors que je répète le type a menti pendant un an sur le fait fondamental = existence d’une relation sexuelle avec les plaignantes, chose qu’il a nié pendant 1 an.

                  mais vous me parlez d’éléments à décharge ? lui qui a tenté le faux alibi (billet d’avion de Lyon) contre Christelle sachant pertinemment qu’il mentait. c’est à décharge mais pour les plaignantes dommage… lui qui déclarant ça n’est que « virtuel »...

                  en résumé soit vous êtes de bonne foi dans votre candeur soit vous êtes aussi manipulateur que celui que vous défendez = tariq ramadan

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès