• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le confinement constitue un remède pire que le mal pour la société (...)

Le confinement constitue un remède pire que le mal pour la société française

 

Dans cette tribune, près de 300 universitaires, scientifiques, professionnels de la santé, du droit, de l’éducation et du social, ainsi que des artistes, se déclarent « atterrés » par des discours officiels qui dramatisent indûment la réalité afin de justifier des mesures de confinement risquant hélas de constituer un remède pire que le mal pour notre société.

JPEG

 

C’est un secret de polichinelle : le reconfinement était envisagé depuis l’été dernier. La stratégie de communication du ministère de la Santé s’est déployée autour de cette perspective depuis plus de deux mois, de façon à le faire accepter par la majorité de la population le jour J. Les médias « mainstream » lui ont fourni une aide décisive. Ils sont le relais et l’instrument privilégiés de cette communication. Et, force est hélas de constater qu’ils jouent très bien le rôle qui leur a été assigné. S’appuyant mécaniquement sur les chiffres, cette communication consiste à ne s’intéresser qu’aux indicateurs les plus alarmants, en les changeant au fil du temps si celui qu’on utilisait ne permet plus d’envoyer le message espéré. Et si un indicateur a une évolution en dents de scie, la communication se fait uniquement les jours où les chiffres augmentent. Il n’y a qu’un seul message possible.

Avant-hier, 27 octobre, la manipulation a encore opéré. La totalité des médias a titré sur les prétendus 523 morts : « du jamais vu depuis le confinement ». Or ce chiffre était faux. Selon Santé Publique France, il y a eu 292 morts à l’hôpital le 27 octobre, contre 257 la veille (le 26) et 244 (en baisse donc) le 28. Mais l’on ajoute les morts en EHPAD qu’une fois tous les quatre jours en les cumulant. Prétendre compter les morts quotidien ce jour-là revient donc à gonfler artificiellement les chiffres. Et c’est étonnamment ce qui s’est passé la veille de l’allocution annoncée du président de la République, qui a repris à son compte ce chiffre faux. Est-ce un détail ? Non, ce n’est hélas qu’un exemple parmi beaucoup d’autres.

 

Une deuxième vague prétendue « plus terrible encore que la première »

 

C’est le président du « Conseil scientifique » (M. Delfraissy) qui le disait il y a quelques jours : arriverait une deuxième vague « plus forte encore que la première » et nous serions déjà dans « une situation critique ». Ce genre de prédiction catastrophiste constitue une manipulation d’un Conseil qui n’est pas scientifique mais politique. Rien ne permet non plus d’affirmer que, sauf confinement, « d’ici quelques mois c’est au moins 400 000 morts supplémentaires à déplorer », comme l’a pourtant prétendu hier soir le président de la République. Enfin, il est également faux de dire que nous ferions simplement comme tous nos voisins européens. A ce jour, seuls l’Irlande et le Pays de Galles ont reconfiné la totalité de leur population.

Il serait urgent de revenir à la raison. Selon les chiffres de Santé Publique France, sur les près de 15 millions de tests effectués à ce jour, 93 % sont négatifs. Et parmi les 7% restant de la population testée positive, plus de 85 % ont moins de 60 ans ; il s’agit donc essentiellement de personnes qui ne risquent pas de faire une forme grave de la maladie. Au final, moins de 1% de la population est donc « à risque » et c’est uniquement elle qu’il faut protéger. Autre façon de le dire : au cours de la période récente (entre le 01/09 et le 20/10, jour où nous avons fait ce calcul), 7 621 098 personnes ont été testées. Sur cette même période, 38 100 individus ont été hospitalisés (0,5 %) et 6 593 ont été admis en réanimation (0,09 %) avec un test positif au Covid. En d’autres termes, depuis le 1er septembre, sur cet énorme échantillon de la population de 7,6 millions, la probabilité moyenne pour un individu lambda (sans distinction d’âge ou de comorbidité) de ne pas être hospitalisé est de 99,5% et celle de ne pas être admis en réanimation est de 99,91%. Justifier le reconfinement de 67 millions de Français sur cette base s’appelle un délire.

On dit alors : « oui mais l’hôpital est submergé par le Covid ». Manipulation encore, pour trois raisons. D’abord, les tests ayant été généralisés depuis juillet, toute personne entrant à l’hôpital porteuse d’une trace du Covid est comptée comme un « hospitalisé Covid » même si elle vient en réalité pour son cancer ou son hypertension. Et c’est la même chose si elle entre en réanimation ou si elle décède. Ensuite, si les chiffres de l’hospitalisation et de la réanimation augmentent bel et bien, cela n’a rien d’exceptionnel : c’est au contraire ce qui se produit chaque année à la même époque (automne-hiver) mais que l’on fait semblant d’avoir oublié. Un Alzheimer généralisé s’est-il emparé de nos politiques et des journalistes ? Faut-il rappeler qu’en janvier 2020, à la veille de la crise du Covid, 1 000 médecins dont 600 chefs de service des hôpitaux avaient menacé de démissionner pour dénoncer « un hôpital public qui se meurt  » ? Enfin, il y avait hier (28 octobre) 3 045 personnes en réanimation. Comment parler de saturation lorsque l’on se souvient que, fin août, le ministre de la Santé annonçait 12 000 lits disponibles si besoin (quatre fois plus donc). Où donc sont ces lits ?

La vérité est que les gouvernements ne veulent pas investir dans l’hôpital public où l’on maltraite les professionnels et où l’on a perdu près de 70 000 lits en 15 ans lors même que la médecine de ville est saturée et que les services d’urgence voient leur fréquentation augmenter d’année en année. Oui l’hôpital est en tension, mais ce n’est pas fondamentalement à cause du Covid ! C’est essentiellement à cause de la maltraitance politique dont ce service public est l’objet de manière générale depuis plus de 20 ans, et tout particulièrement depuis que les politiques y ont introduit comme partout une politique du chiffre et de la rentabilité inspirée du management des grandes entreprises.

 

La vie sociale amputée, la démocratie en péril

 

La vérité est que le confinement (qui sera peut-être prolongé au-delà du 1er décembre) créé bien plus de problèmes qu’il n’en résout. Son bilan mondial n'est associé à aucune réduction mesurable de la mortalité tandis que son principal résultat observable est d’abord de mettre au chômage des centaines de milliers et peut-être demain des millions de personnes, surtout évidemment parmi les plus fragiles (emplois précaires, CDD, Intérim, personnes payées à la prestation, saisonniers, etc.), et de menacer de disparition la plupart des petites entreprises, souvent familiales, autres que les commerces de bouche, dont l’activité quotidienne est la seule source de revenu. Gageons que les très grands groupes s’en satisferont car ils les rachèteront sans doute demain.

Ces mesures de confinement ont ensuite pour effet d’amputer la vie sociale de la plupart des liens sociaux autres que familiaux. Un certain style de vie et de pensée embourgeoisé s’en satisfaisait certes au printemps dernier, chaque enfant ayant sa chambre pour vivre son intimité, son ordinateur pour rester en contact avec l’école et son smartphone avec forfait illimité pour échanger en permanence avec ses amis, les parents faisant du télétravail, sortant chaque jour faire leur footing dans des rues et des espaces verts « où on entendait de nouveau les oiseaux », et se faisant livrer des repas à domicile s’ils avaient la flemme de faire à manger ou la peur d’aller se mêler à la populace dans un supermarché. Mais de quelle proportion de la population cette vie est-elle le quotidien en confinement ? Qui ne voit que le confinement fait exploser les inégalités sociales, les échecs scolaires, les violences intra-familiales, les troubles psychologiques et les renoncements au soin ? Qui ne sait qu’il entraine déjà dans d’autres pays des soulèvements et des émeutes de la faim ? Et qui comprend que les oiseaux ont bon dos et que ces petits moments de répit procurés par la panique des humains ne sont rien au regard de leur lente extinction ?

Quant à la démocratie, elle est mise sous cloche par l’état d’urgence permanent et le confinement. Qu’est-ce qu’une démocratie sans liberté d’aller et venir, de se réunir et de manifester ? Qu’est-ce qu’une démocratie où il n’y a quasiment plus personne dans les hémicycles des assemblées parlementaires ? Qu’est-ce qu’une démocratie où la justice est paralysée faute de pouvoir audiencer ? Qu’est-ce qu’une démocratie où, finalement, il n’y a plus qu’un pouvoir exécutif ? Qu’est-ce qu’une démocratie où tout ceci s’impose par la peur et la culpabilisation, voire la censure et la mise en accusation de quiconque refuse d’y céder ?

 

Chacun, en conscience, tirera les conséquences qu’il veut de tous ces dramatiques constats. Nous n’appelons pas à la révolution et nous ne faisons pas de politique partisane. Mais nous voulons dire que nous en avons plus qu’assez qu’on nous demande de nous comporter comme les moutons de Panurge au nom d’un principe de précaution totalement dénaturé et d’interprétations statistiques relevant de la manipulation. Nous réclamons qu’on en finisse avec cette panique sanitaire, qu’on donne aux soignants les moyens de remplir leurs missions de santé publique, qu’on cesse de violenter des pans entiers de la société et qu’on sorte de cet état d’urgence permanent pour bâtir démocratiquement une politique sanitaire consensuelle.

 

 

Les signataires

 

Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherche au CNRS

Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’INSERM, directeur de l’IRSAN

Jean Roudier, professeur de médecine, rhumatologue, directeur de l’unité INSERM UMRs 1097

Paul Touboul, Professeur de cardiologie à l’université Lyon 1

Pierre-Yves Collombat, ancien sénateur du Var, ancien vice-président de la commission des lois

Emmanuel Krivine, chef d'orchestre, directeur honoraire de l'orchestre national de France

Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’Université de Paris, ancien président des Etats Généraux de la Prévention

Marc Rozenblat, président du syndicat National des médecins du sport-santé 

Christian Celdran, Directeur Régional des Affaires Sanitaires et sociales (DRASS) honoraire

Chantal Brichet-Nivoit, médecin et correspondante de l'Académie d'Ethique à l’Université de Paris

Dominique Eraud, médecin, présidente de la coordination nationale médicale santé environnement

Louis Fouché, médecin anesthésiste, réanimateur hospitalier

Bernard Marsigny, médecin anesthésiste réanimateur hospitalier

Gilles Perrin, médecin anesthésiste réanimateur

Bernard Swynghedauw, biologiste, directeur de recherche émérite à l’INSERM

Gilles Guglielmi, professeur de droit à l’Université Paris II Panthéon-Assas, Directeur du Centre de Droit public comparé

Éric Desmons, professeur de droit public, université Sorbonne Paris Nord

Alain Wurtz, professeur émérite de Chirurgie Thoracique, Université de Lille

Bernard Dugué, ingénieur des Mines, docteur en pharmacologie, docteur en philosophie

Elizabeth Oster, avocat à la Cour, ancien membre du Conseil National des Barreaux

Arnaud Rey, chercheur en psychologie au CNRS

Mathias Delori, politiste, chargé de recherche CNRS

Alexandra Menant, docteur en biologie, chercheuse au CNRS

Alain Deville, physicien, professeur émérite à l’Université Aix-Marseille

Thierry Oblet, Maître de Conférences en Sociologie, Université de Bordeaux

Éric Plaisance, professeur de sociologie à l’Université Paris Descartes

Thierry Flaget, Conseiller principal d'éducation

Marc Cognard, professeur de biologie et physique-chimie en lycée

Malick Abubakr Hamid Diallo, journaliste

Virginie Bauer, journaliste-enseignante

Cesare Mattina, enseignant/chercheur à Aix-Marseille Université

Nathalie Chapon, Enseignante et Chercheure à Aix-Marseille Université

Elise Carpentier, professeur de droit public à l'Université d'Aix-Marseille

Marc Roux, professeur Honoraire de Zootechnie

Pascale Gillot, Maître de conférences en philosophie, Université de Tours

Charalambos Apostolidis, Professeur de droit international à l'Université de Bourgogne

Didier Blanc, Professeur de droit public à l’Université de Toulouse

Christophe Leroy, Biologiste, Docteur en Biologie Moléculaire et Cellulaire

Dominique Domergue Anguis, gynécologue 

Evelyne Fargin, professeur de chimie à l’Université de Bordeaux

David Lepoutre, professeur de sociologie, Université de Paris Nanterre

Isabelle Vinatier, professeur émérite de sciences de l’éducation à l’Université de Nantes

Marie Touzet Cortina, Maître de Conférences à l’Université de Bordeaux

Rose-Marie Castello, médecin du Travail

Sroussi Hubert, médecin généraliste (Montbéliard)

Cécile Bourdais, maîtresse de Conférences en Psychologie à l’Université Paris 8 Vincennes à Saint-Denis

Marie Estripeaut-Bourjac, professeur Émérite à l’Université de Bordeaux

Rémy Marchal, professeur des universités à l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers

Marie-Laure Cadart, médecin et anthropologue

Jean-Jacques Vallotton, médecin généraliste (39)

Florence Lair, radiologue libérale, Blois

Nassim Moussi Architecte 

Jean-Christophe Besset, Réalisateur

Luc Petitnicolas Responsable R&D - Chargé de cours

Murielle Dellemotte Médecin du Travail 

Monique Lamizet, médecin

Bernard Lamizet, ancien professeur d’université à Sciences Po Lyon

Monique Romagny-Vial, professeur des universités

Jean-Jacques Robin, Juriste ancien directeur d’établissements médico-sociaux

Sébastien Aubert, professeur agrégé de Génie Mécanique, Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers

Laurence Maury, psychologue (psychologie sociale et cognitive)

Isabelle Aubert, Maitre de conférences HDR à l'Université de Bordeaux

Thierry Gourvénec, pédopsychiatre

Michèle Leclerc-Olive, chercheure retraitée CNRS-EHESS

Hélène Banoun, pharmacien biologiste, Docteur ès-sciences pharmaceutiques

Pierre Grenet, écrivain

André Cayol, enseignant chercheur retraité de l'Université de Compiègne Sorbonne

Shanti Rouvier, Docteure en Psychologie Clinique et Psychopathologie

Jean-Michel de Chaisemartin, psychiatre des Hôpitaux Honoraire

Mottet Gilles enseignant artistique compositeur

Marta Barreda, Médecin généraliste, spécialiste en Santé Publique

Camille Allaria, Sociologue, chercheuse associée au CNRS

Pierre Duchesne, Psychanalyste

Michel Angles, médecin généraliste (12)

Daniel Robinson, médecin généraliste (Ecully)

Jean-Pierre Eudier, Chirurgien-Dentiste

Christian Perronne, médecin infectiologue

Christine Claude-Maysonnade, avocate (Tarbes)

Eugenia Lamas, chercheuse en éthique, INSERM

Hervé joly directeur de recherche CNRS, Lyon

Sylvie Laval, psychiatre

Daniel Chollet, médecin pneumologue

Brigitte Agostini, infirmière libérale, Propriano

David Esfandi, psychiatre-addictologue, Bordeaux

Thiou Sandrine, médecin généraliste à Besançon

Ariane Bourgeois, Avocat au Barreau des Hauts-de-Seine

Emmanuelle Lemonnier, médecin généraliste, Villenave d'ornon

Jean-Jacques Coulon médecin généraliste bourges

Frédéric Monier, Professeur d'histoire contemporaine, Avignon Université

Marc Richevaux, magistrat, maître de conférences à l’Université du Littoral Côte d'Opale

Jean-François Lesgards, biochimiste, chercheur au CNRS 

Brigitte Weiss Médecin généraliste

Laura Giusti, Médecin psychiatre

Mylène Weill, biologiste, directrice de recherche au CNRS

Eric Bouvier, pharmacien

Bernard Cornut, polytechnicien

Sophie Tasker, Traducteur et Expert Judiciaire

Mohamed Zelmat, biologiste médical 

Dominique Jaulmes, médecin retraitée, ancien PHTP AP-HP

Anne Marie Begue-Simon, ancien maître de conférences des Universités en sciences humaines, ancien médecin et expert honoraire près des Tribunaux

Tanguy Martinelli, médecin généraliste à Issigeac (Dordogne)

Frédéric Hasselmann, professeur de musique, chef d’entreprise, responsable d’association

Jean-Pierre Grouzard, retraité des Industries Electriques et Gazières

Caroline Mecary, Avocate aux barreaux de Paris et du Québec, Ancien Membre du Conseil de l’Ordre

Bernard Banoun, Professeur de littérature allemande, Sorbonne Université, Faculté des Lettres

Debotte, Hugues, Conseiller en droit

Sendegul Aras, avocat au barreau de Strasbourg, Membre du Conseil de l Ordre

Amandine Thomasset, psychiatre, praticien hospitalier 

Lisbeth Girard Claudon, Médecin généraliste 

Benoît Rousseau, juge des libertés et de la détention (Cayenne)

Cécile Fortanier, docteur en Économie de la Santé, Cadre Hospitalier 

Delphine Rive médecin généraliste (Rezé)

Claude Gautier, professeur de philosophie, École Normale Supérieure de Lyon

Nathalie Caradot, médecin généraliste

Michel Soussaline, chirurgien AIHP- ACCAHP

Nicolas Sembel, professeur de sociologie à Aix-Marseille Université

Roland Pfefferkorn, professeur émérite de sociologie à l'Université de Strasbourg

Maryse Esterle, sociologue, enseignante-chercheure honoraire de l’université d’Artois

Lucie Jouvet Legrand, Maîtresse de Conférences en Socio-Anthropologie

Caroline Petit, chercheuse au CNRS, USR 3608

Pascal Lardellier, Professeur de sciences de la communication à l’Université de Bourgogne

Aurélia Vessière, Chercheur en maladies infectieuses

Nathalie Bauer, écrivain, traductrice littéraire

Marie-José Minassian, philosophe

Fausto Lanzeroti Ostéopathe D.O.

Jean-Marc Le Gars, Avocat au Barreau de Nice

Michel Deshaies, Professeur de Géographie, Université de Lorraine

Thierry Orsiere, Ph. D HDR, Ingénieur de Recherche en Toxicologie Génétique à Aix Marseille Université

Jean-Luc Viaux, professeur émérite de psychologie à l’Université de Rouen

Jacques Bouaud, chercheur en informatique médicale

Jean-Michel Crabbé, médecin généraliste (Besançon)

Bellier patrick Pneumologue

Isabell Erhardt médecin généraliste 

Franklin Joulie, Chirurgie Gynéco-Obst (Nantes)

Pascal Sacré, Anesthésiste-réanimateur

Pierre-Olivier Weiss, Attache temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université des Antilles

Aurélien Dyjak, docteur en sociologie, formateur

Pascal pannetier, Chef d'entreprise

Jean-Luc Stanek, Santé Navale et chirurgien-dentiste

Jeanine Jemet - médecin généraliste

Rosa Gutierrez Silva-Lenud, infirmière, diplômée en Santé publique

Claude Amzallag – musicien

Bénédicte Helfer, Expert Science de Régulation®

Nicole Foulquier, Avocat (Beziers)

Claude Murtaza, médecin généraliste

François Gastaud , Chirurgien orthopédiste

Amélie Castellanet, historienne de l'art

Sara Melki Ouvrière agricole

Léna Barbancey infirmière

Vincent Pavan, maître de conférences en mathématiques, Aix-Marseille Université

Eve Martin, psychologue de l’Education nationale

Nicolas Védrines, kinésithérapeute diplômé en ingénierie

Gérard Ostermann, Professeur de Thérapeutique, Médecine Interne, Psychothérapeute

Boudet Michel, Médecin généraliste

Anne-Elisabeth Migeon, Diététicienne/Nutritionniste

félix giloux, critique d'art

Béatrice Adam – Kinésithérapeute

Maylis Ferry, post-doctorante en science politique au Centre Émile Durkheim

Justine Schaal, infirmière diplômée d’Etat

Idriss Abiola, infirmier anesthésiste, Paris

Pierre Sonigo, directeur de recherche et développement 

Rik Verhellen, médecin généraliste

Paul Rocchietta, directeur financier

Pierre Concialdi, chercheur en science sociales

Laurent Lederer, comédien

Alain Le Hyaric, Médecin de Santé publique, Paris

Koryna Socha médecin, PH, docteur en sciences médicales

Jean Baptiste Mouzet, praticien hospitalier gériatre, Maine-et-Loire

Gérard Le Roux, médecin généraliste retraité

Jean Jacques Gandini, Avocat honoraire, Montpellier 

Marie Monguet, psychologue clinicienne 

Jean-Marc Rehby, médecin généraliste (Lille)

François de Chabalier, psychiatre, épidémiologiste

Cynthia Galand, infirmière diplômée d'état

Christine Pavon, professeure des écoles

Sophie Helayel, Accompagnante d'élève en situation de handicap (AESH)
Jérôme Reynier, Docteur en psychologie sociale

Arthur Roncetto, bibliothécaire

André-Pierre Bouillet, médecin généraliste (Talant)

Jean-Dominique Michel, socio-anthropologue

Maryse Pechevis, Avocat à la Cour (Montpellier)

Nadège Pandraud, enseignant-chercheur à Aix-Marseille Université

Didier Delaitre, médecin légiste, Le Bourget

Peter El Baze, médecin Ancien attaché des Hôpitaux du CHU de Nice

Heike Freire, philosophe et psychologue, spécialiste de la Pédagogie Verte

Christian Castellanet, Agro-écologue

Dominique Leiber, médecin généraliste

Margot Mottet-Caisson, étudiante à l’Université

Pascal Roman, Professeur de Psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse à l’Université de Lausanne

Gaël Raimond étudiant infirmier 

Joo Zimmermann, Ingénieur Agronome, chargée d’accompagnement

Maxime Langevin, doctorant en mathématiques appliquées

Hélène Chollet, Docteur en médecine 

Béatrice Petit, médecin généraliste

Raphaël Sendrez, masseur-kinésithérapeute et ostéopathe

Nicole Chaudiere, pharmacienne

Karim Souanef, maître de conférences en sociologie à l’Université de Lille

Vincent Manns médecin généraliste acupuncteur

Martine Mérour pneumologue

Myriam Balsat, médecin généraliste

Yves-Marie Mattheyses, Infirmier Anesthésiste

Anne Atlan, Directrice de Recherches au CNRS, Généticienne des populations et Sociologue

Caroline Mouzet-Heaulme, Médecin généraliste

Christophe SGRO, avocat, barreau de Nancy

Eliana Carrasco-Rahal, traductrice, autrice

Gilles Moulard, chauffeur-livreur

Adèle André, Juriste

Dominique Bouvier, pharmacienne

Marie-Louise Chaix, micro-entrepreneur

Ralph Lévy – Étiopathe

Nicole Roattino, pharmacienne Praticien Hospitalier

Chantal Hecq, retraitée

Evelyne, Jaumary-Lapeyre, avocat, docteur en Science Politique

Sybille Burtin-Philibert Médecin spécialiste de Santé Publique 

Laurent Durinck, médecin anesthésiste 

Véronique Ahari, édecin nutritionniste 

Nathalie George, médecin du travail et épidémiologiste

Frédéric Schnee, médecin gériatre coordonnateur en Ehpad

Dominique Crozat, professeur de géographie à l’Université Paul Valéry Montpellier 3

Thierry Medynski, médecin généraliste

Teddy Francisot Avocat à Montpellier

Blanche Magarinos-Rey, avocate au Barreau de Paris

André Bonnet, avocat au barreau de Marseille

Hélène Palma, maître de conférences à l'Université d'Aix-Marseille

Jean Luc Wabant, avocat

Guy Chapouillié, Professeur Emérite à l’ENSAV de Toulouse

Évelyne Gandais, Dermatologue 

Nicole Karsenti Médecin généraliste

Fabien Giboudot, médecin généraliste (39)

Gwennola Nouet Berthelot, docteur en médecine (49)

Édith Delbreil, avocate au barreau d'Avignon

Serge Rader, Pharmacien, Paris

Valérie Giraud, Sage-femme sexologue 

Emmanuel Sarrazin, médecin généraliste

Frédéric Barbe, maître de conférences associé à l’Ecole d'Architecture de Nantes

Jean Louis Pasquier : formateur pour adultes et praticien en cohérence cardio-respiratoire

Christine Pasquier, formatrice, coach et praticienne en cohérence cardio-respiratoire

Franck Enjolras, psychiatre et anthropologue 

Anne Catherine Martin, médecin généraliste

Paul-André Bellot, chirurgien dentiste

Francine Barouch, médecin Homéopathe (Nice)

Catherine Delmas, médecin généraliste, Toulouse

Jean Emsallem, médecin angéiologue

Morgane Miègeville, cadre de santé

Jean-Philippe Golly, informaticien

Patricia Melot, médecin généraliste

Christophe Lemardelé, docteur en histoire des religions, chercheur associé au CNRS

François Le Gall, musicien

Sylvie Huitorel, infirmière libérale (56)

Marc Arer, médecin généraliste (Saint-Etienne)

Philippe Bos, anesthésiste-réanimateur retraité

Aline Hubert, hydrogéologue

James Masy, maître de conférences en sciences de l'éducation à l’Université Rennes 2

Benoit Marpeau, maître de conférences en histoire, université de Caen-Normandie

Anne-Gabrielle Mottier, orthophoniste

Lidia Wacheux, aide-soignante

Laurent Toussaint, Conseiller en Investissements Financiers, Professeur à Montpellier Business School

Bénédicte Dassonville, médecin généraliste

Sylvie Imbert, informaticienne

Elsa Ronchi, Cheffe de projet Développement Social Urbain

Christophe Dargere, sociologue, chercheur associé au Centre Max Weber

Tamara Baron, psychologue

Dominique Géraud-Coulon, médecin rééducateur (Gap)

Pierre Maugeais, médecin généraliste (30)

Françoise Giorgetti-D’Esclercs, médecin Oto-rhino-laryngologiste, CHU Marseille

Manuel Zacklad, professeur en Sciences de l’Information et de la Communication au CNAM

Paul Report, retraité, ancien magistrat des tribunaux administratifs et cours administratives d’appel

Marianne Bordenave-Jacquemin, maître de conférences en physiologie végétale, Sorbonne-Université


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 octobre 15:26

    Dommage qu’on ne m’ait rien demandé, sinon j’aurais signé aussi !


    • Adèle Coupechoux 29 octobre 15:49

      @Séraphin Lampion

      J’ai fait circuler à chaque fois les nouvelles tribunes à quelques personnes réceptives pour qu’elles le signent.
      Sinon, vous pouvez toujours le demander directement à Laurent Mucchielli en allant directement sur son site.


    • Super Cochon 29 octobre 21:15

      .
      .

      Chaque année ! ....... 15 à 30 % des rhumes courants sont des Coronavirus !

      .
      .

      L’encyclopédie en ligne Wikipédia nous indique ceci : 

      .

      « Quatre coronavirus en circulation sont considérés comme sources d’infection bénignes : 229E , NL63 , OC43 et HKU1 . Ils seraient la cause de 15 à 30 % des rhumes courants. »

      Ce qui fait que si vous avez eu un simple rhume vous serez comptabilisé « positif » au coronavirus. Et oui ! Vous avez bien été infecté par un coronavirus.

      Nous sommes vraiment en danger de mort et nous devons porter un masque en tout lieu et par tout temps pour que l’humanité ne disparaisse pas sous les coups de boutoir de ce virus. 
      .
      .


    • Eric F Eric F 30 octobre 18:02

      @Super Cochon
      Il ne faut quand même pas considérer que l’ensemble du corps médical mondial est composé exclusivement de crétins incompétents, les tests PCR, salivaires ou sérologiques utilisés pour cette épidémie sont bien évidemment spécifiques à la signature du SARS-COV2


    • osis 30 octobre 19:10

      @Eric F

      Hélas....


    • stef 30 octobre 22:45

      @Super Cochon

      Etes vous sur de cela car on parle bien du Covid 19 pas d’un coronavirus


    • velosolex velosolex 31 octobre 00:18

      @Adèle Coupechoux

      L’inflenceur Ukrainien avait fait part plusieurs fois à sa communauté sur son compte Instagram de sa réticence envers le coronavirus. Deux jours seulement avant sa mort, il avait pris la parole sur son compte :

      « Comme vous le savez tous d’après mes stories,je suis malade du coronavirus.Aujourd’hui, de retour à la maison, il y avait pour la première fois un enthousiasme pour au moins écrire quelque chose.Je veux partager comment je suis tombé maladeet avertir tout le monde de manière convaincante :je pensais aussi qu’il n’y avait pas de Covid... jusqu’à ce que je tombe malade ».

    • ab82 31 octobre 11:24

      @Super Cochon
      Vous avez raison mais vous avez oublié un fait très important. Le vaccin de la campagne 2020-2021 contient aussi ces coronavirus atténués de même que les test qui servent à détectecter le covid19. La vaccination contre la grippe a commencé le 15 et le President constate le 28 une augmentation exponentielle qui justifie le confinement. Il se pourrait que les virus atténués soit injectés dans le bras et récupérés dans le nez 3 jours. 7,5 millions de vaccinés, plus 15 en prévision les courbes risque d’exploser et les bénéfices des labo aussi. On peut se rassurer car la mortalité ne suis pas les courbes. Heureusement !!


    • Yan Amar 31 octobre 17:51

      @osis
      Et les 300 signataires ? Ils sont compétant eux ?


    • Adèle Coupechoux 31 octobre 18:05

      @velosolex

      Je n’ai aucune « réticence » ni aucun déni (j’imagine que vous voulez plutôt parler de déni ?) concernant le COVID. Encore moins sur le délire collectif dans lequel nous sommes plongés depuis des mois.
      Contrairement à vous, je n’ai nullement l’intention de terroriser et de paniquer qui que ce soit. La vie ne doit pas être mise en parenthèse, notre santé en dépend.
      Je connais les chiffres et ceux qui ont eu des symptômes, des tests positifs, ou encore une bonne grosse fatigue.
      Je ne pense pas qu’il s’agisse de chance si je n’ai pas à déplorer de mort autour de moi. Il s’agit d’une généralité.

      60% de personnes meurent chaque année dans les hôpitaux et ce n’est pas une nouveauté.
      Autour de moi, personne n’a à déplorer de mort non plus. A part un décès dû à un cancer foudroyant ainsi qu’une personne très âgée.


    • Adèle Coupechoux 31 octobre 19:07

      @Yan Amar

       « compétant » ? Je dirais davantage qu’ils sont compétents.
      Ben ouais, sur les 300, j’en connais 3. Et ils sont appréciés pour leur sérieux et leurs compétences professionnels. Ce qui semblent les caractériser en plus c’est leur empathie avec leur volonté de calmer ce délire anxiogène et forcément délétère. 


    • gouzier gouzier 29 octobre 17:48

      On peut raisonnablement penser que le (re)confinement aura peu d’effet sur le passage de l’épidémie.

      Par contre il constitue une arme redoutable et efficace entre les mains du régime pour mettre le peuple à genoux, le tétaniser et l’asservir.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 octobre 19:38

        @gouzier

        c’est bien le but
        et ce qui est encore plus effrayant, c’est que ce n’est pas un phénomène limité à l’hexagone, 


      • Ouallonsnous ? 29 octobre 23:42

        @Séraphin Lampion

        Qui l’eût cru ?

         

        L’instauration d’un couvre-feu et d’une nouvelle période de confinement avec l’obligation du port du masque dans les rues des grandes villes, alors que l’épidémie est terminée, est une opération de contrôle social organisée par le régime macroniste pour tester la docilité des Français, en tablant sur l’ignorance médicale d’une partie de la population et la peur dispensée par la campagne anxiogène des médias télévisuels, opérant selon les méthodes de la publicité.


        Mais pas seulement, c’est invention de l’épidémie sans fin par le détournement des résultats des tests PCR, alors que l’inventeur des dits tests PCR, indique que ces tests ne peuvent servir, en aucun cas, à poser un diagnostic.

        Ceci signifie que tous les cas « positifs » c’est à dire les cas de « tests positifs » ne peuvent pas signifier que les personnes testées sont malades d’un quelconque virus, compte tenu que notre corps est habité par des millions de virus pour fonctionner, ça ne veut rien dire du tout sinon que c’est un prétexte de plus pour alimenter la chimère d’une épidémie qui est éteinte depuis plusieurs mois.

        Tout au plus le test décèle la présence de virus, ce qui est normal, mais en aucun cas ils ne peuvent indiquer si quelqu’un est malade, ce n’est pas le but de ces tests.( on peut se demander à quoi ils servent vraiment en dehors de servir la campagne de mensonges sanitaires du régime ?)


        Donc, sous le prétexte que nous sommes porteurs de virus, ce régime décide de nous astreindre au port du masque, gestes barrières, déploiement de vigiles (kapo) dans tous les lieux dont la fréquentation est nécessaire pour la vie courante, transformation des réseaux de transport en commun en système de conditionnement à la doxa du régime, couvre-feu et confinement avec l’obligation humiliante de présenter un « ausweis » si nous avons besoin de sortir pour les besoins ordinaires de l’existence !!

         

        Réveillons-nous et réagissons en reprenant notre destin en mains, mes compatriotes, le covid19 n’est que le nom de l’opération politico économique lancée contre la France par un prétendu président ectoplasme de la République qui n’est qu’un traître à la République, à la France et aux francais-es aux ordres de l’oligarchie financière de l’UE/OTAN/USA !


      • Ouallonsnous ? 30 octobre 00:55

        @Ouallonsnous ?

        J’ajoutes que Macron Foutriquet Mutilator et ses complices ont tellement la chiasse qui leur coule le long des cuisses à l’idée d’être confrontés au peuple français, que s’ils pouvaient mettre les français sous globe, en laboratoire P4, ils le feraient !!!


      • Philippi Philippi 30 octobre 12:49

        @gouzier
        Avant une réaction collective de ce même peuple !!Marcon n’est plus dans le réel et à un moment il sera temps de dire stop !
        Comme disait un certain William Shakespeare : « La plaie du temps,c’est que des fous dirigent des ignorants. »
        Hasta la libertad !!


      • Adèle Coupechoux 31 octobre 19:19

        @gouzier

        le (re)confinement aura peu d’effet sur le passage de l’épidémie.


        Tout comme le port du masque, qui passe de 11 ans à 6 ans. Quel ignoble dressage !


      • Et hop ! Et hop ! 1er novembre 14:52

        @gouzier

        Article : «  C’est un secret de polichinelle : le reconfinement était envisagé depuis l’été dernier. »

        Même avant :

        Macro avait annoncé l’arrivée d’une deuxième vague le 12 mars,
        alors que ces épidémies saisonnières n’en ont jamais.

        https://odysee.com/@Mascarade :5/Macron-nous-annonçait-la-Deuxième-Vague-le-12-mars---Comment-savait-il:7


        Au Canada, le gouvernement prévoit déjà la troisième vague et le Covid21.

        https://fr.sott.net/article/36218-Covid-21-Cette-feuille-de-route-correspond-elle-vraiment-au-plan-canadien-du-NOM-pour-2021-A-vous-de-decider


      • bernard29 bernard29 29 octobre 18:20

        « C’est essentiellement à cause de la maltraitance politique dont ce service public est l’objet de manière générale depuis plus de 20 ans, et tout particulièrement depuis que les politiques y ont introduit comme partout une politique du chiffre et de la rentabilité inspirée du management des grandes entreprises.  »

        Pourtant l’hôpital a bénéficié des 35 heures !!!, comme maltraitance on fait mieux...


        • Adèle Coupechoux 29 octobre 18:42

          @bernard29

          Pourtant l’hôpital a bénéficié des 35 heures !!!, comme maltraitance on fait mieux...

          Et alors ? C’est tout à fait légal...Les soignants bénéficient au même titre que les autres salariés de la réduction du temps de travail.
          En revanche, leur salaire n’est pas le même que celui des types qui passent leur temps sur les plateaux télé pour nous demander de ne pas venir nous faire soigner à l’hôpital.


        • Le421 Le421 30 octobre 09:29

          @bernard29
          L’hôpital a bénéficié des 35H...
          Dans les secrétariats et les comptabilités.
          Au niveau des soignants, les 35H, c’est « même pas en rêve !! »
          Mmmmmmm’bécile !


        • chantecler chantecler 30 octobre 09:41

          @Le421
          Oui et non .
          Les 35 h oui mais essentiellement orientés ver les RTT .
          Le souci c’est que dans certains hôpitaux des agents n’ont pu prendre leurs RTT limités dans le temps faute de personnel suffisant .
          Bref les plus malins faisaient leurs 35 h , les moins malins en faisaient beaucoup plus puisqu’il fallait compenser les congés et les maladies car à flux tendu le taux de maladies augmente .


        • simir simir 30 octobre 10:51

          @bernard29
          La maltraitance c’est de ne pas leur payer leurs heures supplémentaires.

          Je parie que vous fausiez partie de ces beaufs qui applaudissaient aux fenêtres tous les soirs à 20 h .


        • Djam Djam 30 octobre 12:17

          @bernard29

          Sauf que vous vous trompez quant à la réalité du terrain. Je connais bien le milieu (en ai pas mal dans ma famille qui bossent dans les hôpitaux) les 35h n’ont quasiment jamais été pratiqués dans le milieu hospitalier... les exigences de traitements, de suivi, d’urgences en cours de traitement, etc... ont continué à obliger le personnel médical a faire bien plus que 35h.

          En revanche, ceux qui ont consciencieusement appliqué les 35h sont... les employés administratifs ! Comme toujours, ce sont ceux qui font la paperasserie, devenue aujourd’hui un délire à la « Brazil » informatique. Aussi passionnants qu’une pluie interminable avec ciel uniformément gris, les fonctions administratives, commodément rebaptisées « Back Office » (c’est tellement mieux que bureaux administratifs, n’s’pas ?) ne donnent pas envie de faire plus que 35h !

          Et c’est parce que la plupart des activités rémunérées ne sont que des FONCTIONS et non plus des METIERS que les gens qui l’assurent n’ont qu’une envie, c’est de se tirer au plus tôt. Un toubib, une infirmière, un chirurgien font des métiers difficiles, épuisants mais passionnants la plupart du temps. Ces métiers ont du SENS, ce que tout boulot administratif ne contient pas.

          Mais... la « réforme » de l’APHP, chère aux technocrates qui ont pris le pouvoir partout et dont Macron est un pur produit abstrait et rigide, a transformé tout le système médical public français en un ensemble de BU (Business Unit = Unité de Profit). Les conséquences sont sous nos yeux, et l’impossibilité pour les toubibs de décider quels remèdes soigneront un malade en est une. L’exigence de rentabilité aussi.

          La technocratie est le nouveau cancer numérique qui tue toutes les entités d’une époque que les esprits « modernes » appellent « l’ordre ancien ». La révolution en cours n’est pas uniquement technologique, elle avant tout anthropologique. C’est pourquoi un Nouvel Ordre Mondial exige la fabrique d’un Nouvel Homme.

          Ce nouvel homme sera donc : métissé, hors sol, sans mémoire, sans culture singulière, aliénés à ses gadgets technos et plus particulièrement au « smartphone » qui n’est qu’un boulet numérique auto consenti.

          Rappelez-vous la phrase de l’agité du bocal Sarkozy :
          «  Nous irons ensemble vers le Nouvel Ordre Mondial et personne, vous m’entendez, personne ne pourra (nous en) empêcher !  »


        • Léon 30 octobre 12:59

          @bernard29

          Le passage aux 35 heures a l’hôpital s’est fait à moyens humains constants. Madame Grigou, la ministre de la santé de l’époque, y a été particulièrement attentive. Donc obligatoirement dégradation de travail et de soins.


        • Mooney 31 octobre 07:32

          @Djam

          Loin de moi l’idée de soutenir le régime oligarchique qui est actuellement en place, mais il faut bien dire que les fonctions de back office sont indispensables au fonctionnement de n’importe quelle organisation : Sans informatique pas de médecine, ou alors une medecine du moyen âge Sans RH, pas de paie, donc pas d’employés Sans service technique, pas d’ascenseurs en fonctionnement, de chauffage qui marche etc... C’est l’abus de fonctions avides d’indicateurs et autres remplissage de tableaux de bord qui est nocive. L’hopital de ne se résume pas aux médecins, et dans toutes les organisations c’est la même chose.


        • Djam Djam 31 octobre 16:17

          @Mooney

          Tout juste Mooney !

          Nous est venu d’outre atlantique un machin que tous les « managers » appelle le reporting... en clair, des rapports incessants censés rappeler à tous les esclaves suant dans les BU (Business Unit ou... Unité de Profits... illimités) les objectifs de profit à atteindre et si possible à dépasser d’année en année.

          A partir du moment où les technocrates se sont emparé des hôpitaux publics français, le ver était dans le fruit et la logique de rentabilité a commencé son travail de dévastation. J’ai eu la « chance » (?) d’intervenir pour l’APHP à l’époque où fut mise en place la technocratie médicale. Les chirurgiens et grands toubibs qui étaient autour de la table étaient tous soit furieux soit abattus. Ils avaient en face d’eux une brochette de mecs en costard et mains manucurées qui leur annonçaient froidement comment ils allaient devoir gérer leurs hôpitaux maintenant : en mode rentabilité et à terme, fonctionnant par des soutiens privés... c.à.d. les Big Labos.

          Cet épisode dans ma vie professionnelle date de presque 15 ans, c’est vous dire si les mecs savent que le « chaos constructif »(en clair : le dézingage méthodique) s’instaure étape par étape. Un peu comme pour le confinement à épisode que tout individu normalement constitué aurait rejeté d’emblée et qui fut perversement instauré étape par étape et au nom d’une pandémie storytellée de A à Z".

          Le reporting est l’outil des petits collabos des multinationales qui, ça ne vous aura pas échappé, ont tout loisir de continuer à tourner pendant que tout le réseau des artisans de France (ceux qui produisaient jusqu’à présent la vraie économie réelle) est sacrifié sur l’autel de la Peur Perpétuelle des Pétochards (PPP).



        • Djam Djam 1er novembre 11:38

          @Francis

          Bien trouvé le croquard smiley !


        • Et hop ! Et hop ! 1er novembre 15:06

          @Mooney

          Jusqu’aux années 1990, les directeurs des services hospitaliers étaient le chef de service, professeur de médecine et évidemment médecin, et l’administration était limitée à une secrétaire comptable par service.

          On a créé un corps de directeurs et cadres de services hospitaliers, avec le but de gérer hôpitaux selon les méthodes manageriales comme des centres de profits, et il y a maintenant plus de personnel administratif que de personnel soignant, et ils sont beaucoup mieux payés. 

          La qualité des soins des hôpitaux publics français qui étaient les meilleurs du monde s’est complètement dégradée, les coûts ont considérablement augmenté, et le personnel sougnant est complètement démotivé.

          Ils faut foutre tous ces bureaucrates dehors et revenir à l’ancienne organisation qui était extrêmement efficace parce que la médecine passait avant, et l’intendance suivait. 


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 octobre 18:26

          à l’attention de la rédaction, serait-il possible de créditer l’image 

          Artiste : Ender (Instagram : ender.artiste)


          • tomatrix 31 octobre 10:35

            @Bernard Dugué
            Bonjour, et merci pour cet article. Ça fait du bien de lire autre chose que le matraquage anxiogène dans les médias qu’on subit depuis des mois.

            Je suis étonné qu’apparemment la majorité des Français accepte cette mesure brutale qu’est le confinement à la façon française. Est-ce peut-être une fausse impression ? (Question à moi et à vous tous)

            Moi je le vis très mal. Je suis un retraite avec une petite retraite vivant seul. Ma vie sociale depuis le printemps est au point zéro.

            Normalement ce n’est pas un problème pour moi de ne pas avoir beaucoup de contacts, ayant une personnalité d’introverti. Je fais des balades à pieds, des kilomètres en vélo (visites de musée, lecture...). Ces activités physiques en plein air me font un bien fou. Elles me donnent de l’énergie et maintiennent mon équilibre.

            Ce reconfinement pourrit mon état physique et mental.

            Après l’annonce de ce malheur jeudi soir à 20h je n’ai pas dormi de la nuit. Ce matin je vois le beau ciel bleu et je n’ai pas le droit d’en profiter.
            Ça me mine le moral.

            À peine le reconfinement en place depuis 24 heures, il y a déjà un article sur franceinfo : « Pourquoi le confinement pourrait durer au-delà du 1er décembre ». Et d’après Castex, le gouvernement finira le confinement par un couvre-feu.

            Est-ce que le virus aura disparu après le confinement ? Bien sûr que non. Du coup, cette nuit je voyais ma vie de retraité comme une alternance entre reconfinement, re-couvre-freu, fin de couvre-feu et re-reconfinement. Je n’en voit pas le bout. Ça va même jusqu’au point de réfléchir, si cette vie vaut encore le coup d’être vécue.

            Je vous inquiétez pas, je ne vais pas me flinguer tout de suite. C’est juste pour dire que je gamberge et que je ne vais pas bien. Aussi le fait de devoir porter un masque en plein air. Je vis en banlieu, et quand je marche dans les rues non commerçantes, dans les espaces verts, des parcs, ou quand je fais une promenade nocture, je croise très peu de monde ou personne. Un piéton tous les 100 mètres. Je protège qui avec mon masque quand autour de moi il n’y a personne ? Peut-être les arbres et les oiseaux ?

            Je pense à une pétition qu’il y a eu pendant le premier confinement. Elle demandait l’ouverture des parcs et l’autorisation de faire des balades en forêt, en montagne, au bord de la mer, dans la nature. Elle a eu des dizaines de milliers de signatures en très peu de temps. Le gouvernemente n’a pas bougé. Or, rester à la maison quand on habite dans un coin perdu n’a aucun sens. En ville, rétrécir l’espace où les gens peuvent bouger, c’est augmenter la densité de la population. J’ai cru comprendre que la distance physique (et pas sociale !) serait bien pour se protéger ? J’ai pensé que l’activité physique en plein air renforce les défenses immunitaires ? Mais j’ai abandonné l’idée de vouloir comprendre les incohérences.

            Désolé d’avoir fait part de ma grogne, mais j’ai eu envie de la partager.

            Faites attention à vous et bon courage.


          • lisca lisca 31 octobre 19:32

            @tomatrix
            On n’est pas obligé d’obéir, après tout. A votre âge, on ne vous empêchera pas de vous promener, et sans masque.
            Courage. Le Français est trop vite effrayé. Le pouvoir montre beaucoup les dents ; c’est peut-être qu’il n’est pas du tout sûr de lui et repose sur pas grand chose.
            Patience, il y a de l’espoir.


          • Djam Djam 1er novembre 11:45

            @lisca

            Oui, il y a de l’espoir et merci lisca de le rappeler !

            @ tomatix

            Vous pouvez ne pas porter le masque et si l’on vient vous menacer d’une amende, refusez tout simplement de la payer. Tout cela est en réalité illégal. De même pour la supposée « obligation » du masque affichée partout dans les transports. Les français ne se renseignent presque jamais, ils ont tort et cela se retourne contre eux.
            Allez sur le site : https://www.youtube.com/channel/UC1luzCiIzHDik9F1NFeTudQ

            Vous trouverez toutes les démarches (simplifiées et faisables) pour tous ceux qui seraient amendés par des surveillants. Certes, il faut prendre le temps de le faire mais l’heure est grave et il faut agir pour défendre notre droit à vivre.

            Aucun risque avec le covid pour la majorité d’entre nous. Comme chaque année avec les coronavirus, les rhinovirus et les pneumonies courantes, ce sont essentiellement les personnes fragilisées qui doivent se protéger (obèses, malades polyfactoriels, fragilité cardio vasculaire, vieilles personnes).


          • Francis Francis 1er novembre 12:04

            @Djam
             
             ’’Vous pouvez ne pas porter le masque et si l’on vient vous menacer d’une amende, refusez tout simplement de la payer. Tout cela est en réalité illégal ’’

             
            Le problème c’est que vous ne savez pas qui a peur du virus et qui a peur du gendarme. Et ceux qui ont peur du virus ont peur de ceux qui n’ont pas peur. Et leurs réactions sont imprévisibles.
             
             C’est l’un des gros problèmes de cette mascarade..


          • tomatrix 1er novembre 13:51

            @lisca
            Merci !


          • tomatrix 1er novembre 14:29

            @Djam
            Merci pour l’adresse du site. C’est une très bonne idée de s’informer sur les recours et les possibilités de contestation juridique.

            Pour continuer à faire du vélo, j’ai eu l’idée d’utiliser mon statut de handicapé. Lors du 1er confinement il y a eu un assouplissement pour les personnes handicapées. Elles pouvaient dépasser les limites de 1km et d’une heure. Le texte qui le précise est toujours en ligne sur le site du gouvernement.

            Sur la nouvelle attestation il y a le point « Déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant », seulement je ne sais pas ce ce cela signifie exactement. J’ai essayé de me renseigner au numéro vert covid, mais les agents étaient dépassés par mes questions sur le handicap et les sortis, ils ne savaient pas.

            Il n’y a pas (encore ?) de précisions sur internet sur ce point. Dans les médias j’ai entendu et lu que dans les grandes lignes les conditions seraient les mêmes. A voir et à expérimenter.

            En fait je n’ai pas spécialement peur du covid, c’est la restriction de nos libertés qui m’étouffe. Mais aujourd’hui ça va déjà mieux. Rien ne m’empêche de sortir plusieurs fois dans la journée et il est impossible de contrôler 63 millions de personnes tous les jours.

            Bonne journée.


          • Francis Francis 29 octobre 20:29

            ’’Un Alzheimer généralisé s’est-il emparé de nos politiques et des journalistes ?’’

             

             Macron et toute la smala auraient-ils une mémoire de poisson rouge ? Hier soir Macron nous annonçait un confinement généralisé, et aujourd’hui il déclame sur les dépouilles des victimes de cet horrible meurtre que, je cite : « c’est la France qui est attaquée, à cause de notre gout de la liberté. »

             

             Mémoire de poisson rouge ? Bêtise ? Ou plutôt faut-il y voir un message subliminal qui crève les yeux : de Covid en crimes de sang, ils nous faudra coûte que coûte faire le deuil de notre gout de la liberté devant la résistible ascension du NWO.


            • Adèle Coupechoux 29 octobre 21:01

              @Francis

              " c’est la France qui est attaquée, à cause de notre gout de la liberté. »

              Encore un des symptômes exclusivement covidien que l’agueusie !
              P***** de sars cov 2 qui nous ôte jusqu’au goût de la liberté.


            • Francis Francis 31 octobre 16:54

              @Adèle Coupechoux
               
               Bine vu : la covidite se manifeste effectivement par la perte de goût de la liberté, et d’esprit critique.


            • pierrot pierrot 29 octobre 22:57

              Que proposez vous à la place du confinement pour prévenir l’extension de la pandémie ?

              plus de masques, suppression des hôpitaux, des soignants, travail obligatoire ????


              • Le421 Le421 30 octobre 09:36

                @pierrot
                C’est assez consternant de devoir donner dans le « y’avais qu’à »...
                Oui mais, quand en 2017, Mélenchon a dénoncé la mise sous coupe réglée du système de santé (avec la complicité sous Hollande d’un certain Ministre de l’Économie E.M.) et le risque énorme face à une épidémie virale, beaucoup se sont gaussé de « l’illuminé d’extrême gauche et son Vénézuelaaaaaa ».
                Alors, personnellement, je fais comme les copains, je subis le diktat de politiques aussi menteurs qu’incompétents, mais je me sens très tranquille de ne pas avoir été complice de cette tartufferie qu’est le règne Macron...


              • Jean Claude Massé 30 octobre 09:59

                @pierrot
                Je prose juste :
                que vous ayez la curiosité d’aller chercher des informations ailleurs que dans les médias à la botte, et ce, juste pour que vous puissiez vous faire votre propre opinion. Car personne ici ne dit qu’il ne faut « plus de masque », qu’il faut « suppression des hôpitaux, des soignants »
                Tant qu’au travail obligatoire, je vous fait remarquer que c’est le domaine, le travail, qui a été préservé du confinement.
                Je vous soumet également quelques questions.
                Prenons l’évènement du début. Tout à coup la chloroquine est interdit parce que ce médicament tuerait 10% de ceux qui en prennent. Un des deux médicaments les plus vendus au monde et cela depuis des décennies. Vous en pensez quoi ?
                Lorsque nos autorités ont interdit aux médecins de respecter leur engagement au serment d’hyppocrate. Vous en pensez quoi ?
                Et en conséquence, Quelle valeur donnez vous à la compétence de votre médecin généraliste ?
                Pourquoi lui avez vous payé de longues études si vous le jugez incapable d’évaluer et de prescrire ce dont il dispose pour faire face à une maladie ? 
                Lorsque dans un premier temps on nous dit les masques çà sert à rien et qu’ensuite on les rend obligatoire. Vous en pensez quoi ?
                Quand on impose le confinement, mais que dans le métro, les bus et les usines, un certificat hypocritement, parce que l’on pourrait respecter les gestes barrières, lèverait cette obligation. Vous en pensez quoi ?
                Quand on diminue le nombre de lits et les capacités de traitement de la pandémie contre laquelle on est en train de faire face, vous en pensez quoi ?

                ...........


              • pierrot pierrot 30 octobre 14:37

                @Le421
                J’ai de l’estime pour le talent oratoire de Mélenchon et son esprit républicain.

                Mais j’observe qu’en plus des critiques de la politique sanitaire, il n’a pas proposé une autre politique sanitaire en dehors de voeux pieux : augmenter le salaire des soignants, des lits, ... mais rien de précis.

                Préconise t-il la suppression du confinement ? comme Trump, Bolsonaro, Le Pen ?
                L’immunité collective ?
                La suppression de la recherche médicale privée ? des vaccins ?... 


              • Le421 Le421 30 octobre 20:21

                @pierrot
                Je vous rappelle un petit détail... Quand les dirigeants du pays France demanderont conseil à un Mélenchon et en tiendront compte, les poules auront des grandes canines et mordront les vaches au mollet dans les prés !!
                Donc, la technique du « cause toujours » n’est pas très intéressante.


              • libre penseur 31 octobre 07:37

                @pierrot

                C’est peine perdue d’essayer de débattre vous êtes tombé sur un nid d’illuminés qui s’auto alimentent depuis le début de la crise du Covid. Ce qui est rassurant c’est que leur audience ne dépasse pas le nombre de signataires du manifeste.


              • TSS 31 octobre 09:36

                @libre penseur
                il est vrai que les moutons qui se promenent avec les pantalons
                sur les chevilles sont beaucoup plus nombreux... !!


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 31 octobre 16:42

                @pierrot
                « Que proposez vous à la place du confinement pour prévenir l’extension de la pandémie ? »

                Ben ça :

                Lu sur medias-presse :

                « Après le maire de Migennes (89), c’est au tour du maire de Fresnay-sur-Sarthe (72) de prendre un arrêté “autorisant les commerces non-alimentaires à rester ouverts jusqu’à ce que la liberté de concurrence soit rétablie”. De nombreux autres mairies (déjà plus d’une vingtaine) sont en train de rédiger leurs arrêtés similaires.

                Une belle démonstration de résistance locale qui démontre l’intérêt de l’engagement sur le terrain municipal. »

                https://www.medias-presse.info/arrete-autorisant-les-commerces-non-alimentaires-a-rester-ouverts-jusqua-ce-que-la-liberte-de-concurrence-soit-retablie/126433/

                 

                Et voici maintenant :

                Perpignan Louis Alliot, Villeneuve-Loubet, Montauban Brigitte Barèges, Les Herbiers Véronique Besse, Béziers Robert Ménard.

                https://www.lesalonbeige.fr/confinement-des-maires-se-rebellent/

                 

                Manu, La sens-tu, qui te rentre dans le...


              • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 31 octobre 16:56

                @Daniel PIGNARD

                Je suis un nationaliste qui est censé et qui sait rentrer dans le rang quand la situation l’exige. Le Docteur Philippe Klein, médecin français stationné à Wuhan en Chine depuis le début de l’épidémie l’a répété à plusieurs reprises : Pour vaincre la pandémie, il faut appliquer de manière stricte les mesures radicales qui ont été prises par les Chinois à Wuhan et dans la province de Hubei. Il faut que l’on confine les Français immédiatement. Le problème avec les Français, c’est que, sans confinement strict, il vont continuer de se tripoter et se contaminer les uns les autres. Il faut donc un confinement dur tout de suite et laisser les Français bien confinés pendant 6 mois. Ensuite, si l’épidémie est sur le déclin, alors on pourra peut-être les déconfiner sur un période variant de 6 à 12 mois. Il faut préserver la vie mon bon monsieur pas l’égoïsme mon pauvre.


              • chantecler chantecler 31 octobre 17:03

                @Vercassivellaunos
                Tout cela est bien mou .
                J’opte pour le confinement à vie , avec une police spéciale pour empêcher par la force s’il le faut, les gens de sortir .
                Seuls les policiers pourront déambuler librement et sans masque pour renifler les terroristes .
                Peut être alors , post mortem , les citoyens pourront allègrement se diriger vers le paradis .
                Mais dieu décidera alors si c’est possible ou si ça ne l’est pas .
                Terminator .


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 1er novembre 09:07

                @Vercassivellaunos

                Philippe de Villiers le 31/10/20

                @PhdeVilliers

                « Bravo à tous les maires qui ouvrent les commerces indépendants et à tous les commerçants de la France éternelle qui résistent à la « start-up nation » d’Amazon et du mondialisme »


              • Djam Djam 1er novembre 11:52

                @pierrot

                Comme son nom l’indique, un confinement confine... et c’est précisément les « confinés » qui risquent le plus d’être infectés.
                Quant au covid19, il serait temps d’approfondir tout ce qui le concerne du côté des chercheurs sérieux. Tous convergent sur le fait que ce virus tue mais pas plus que les grippes des années précédentes.
                Si vous continuez à écouter les médias, il est évident que vous continuerez aussi à entretenir votre propre angoisse. Pas bon pour votre système immunitaire. Et puis, in fine, je vous rappelle tout de même que n’importe qui parmi nous a déjà chopé au moins une fois dans sa vie une grippe carabinée qui colle plus d’une semaine au plumard avec grosse fièvre, courbatures, toux tenace et immense fatigue. Il n’y a rien de nouveau avec le covid19, hormis le fait (apparemment confirmé) qu’on lui a ajouté deux « inserts génomiques » par manipulation.
                Mais est-ce la première fois que des Dr Folamour trafiquent un virus ? Est-ce la dernière fois qu’ils vont le faire ? A l’évidence, non. Trop d’intérêt financier derrière ses manips de dingues pour qu’elles cessent.
                Est-ce que la peur va vous sauver ? Là encore... non.
                Alors, courage et surtout, cessez de trembler, ce n’est pas bon pour le SI.


              • Et hop ! Et hop ! 1er novembre 15:12

                @pierrot : «  Que proposez vous à la place du confinement pour prévenir l’extension de la pandémie ? »

                Il n’y a pas plus d’épidémie que les autres années, les médias et le gouvernement auraient pu faire le même cirque mélo-dramatique l’année denièree ou il y a deux ans.

                Il n’y a pas plus de morts, donc il n’y a pas de mesures particulières à prendre par rapport aux autres années, sauf d’arrêter de supprimer des litsd’hôpitaux alors que la population augmente et vieillit.


              • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 29 octobre 23:40
                « La question de l’origine du SARS-CoV-2 se pose sérieusement »

                Près d’un an après que l’on a identifié le coronavirus SARS-CoV-2, les chercheurs n’ont toujours pas déterminé comment il a pu se transmettre à l’espèce humaine. Le virologue Étienne Decroly fait le point sur les différentes hypothèses, dont celle de l’échappement accidentel d’un laboratoire.

                https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-question-de-lorigine-du-sars-cov-2-se-pose-serieusement?fbclid=IwAR0PGIRUmBIfdDI4bFzwIcBwEDfslBHhCf4CUyq8oAPyWvHRat8H7rY0wno


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 octobre 01:13

                  Les médias, Macron, ainsi les « perroquets » nous annoncent en boucle qu’on vas arriver à saturation de lits dans les urgences avec le COVID-19 / à cause du Covid-19 !
                  .
                  Voyons ce que c’est passé les années précédentes à la même période d’année, proche de l’arrivé de l’hiver, dans les hôspitaux françaises !
                  .
                  Regardez des extraits des séquences vidéos prépositionné par année :
                  .
                  2015 - saturation des lits des hôpitaux
                  .
                  2016 - saturation des lits des hôpitaux

                  .
                  2017 - saturation des lits des hôpitaux
                  .
                  2018 - saturation des lits des hôpitaux

                  .
                  2019 - saturation des lits des hôpitaux

                  .

                  Dans son discours de confinement N° 2 Macron nous annonce que le nombre de lits dans les urgences à été augmenté de 5000 à 6000 !
                  Es vraiment vrai ? Écoutez ça
                  https://www.youtube.com/watch?v=zqPmGNpE56g&feature=emb_logo&t=36m23s

                  .

                  Et puis les cliniques privées, elles ne sont pas sollicitées !
                  .
                  DR PIERRE CHARNIEUX
                  « La grippe en 2017 à fait 30 000 morts de la même façon et personne en parle, voila... »
                  https://www.youtube.com/watch?v=zqPmGNpE56g&feature=emb_logo&t=37m16s
                  .
                  Cette année on aura eu bien moins de morts si l’emploi de Chloroquine n’avait pas été discrédité par des pseudo-experts !
                  .
                  Sur les 30 000 morts on aura pu sauver environ 27 000 vies selon le Prof Perronne !
                  .
                  Bon une fois que vous avez compris qu’on nous a gravement escroque veuillez regarder SVP entièrement la vidéo suivante :
                  https://www.youtube.com/watch?v=sifJXcg04RU&feature=emb_logo
                  .
                  Il est temps de se révolter et de chasser les faussaires du pouvoir !
                  .
                  Manif à Paris du 29/10/2020
                  https://www.youtube.com/watch?v=o7fpc_p0xOA&feature=emb_logo
                  .
                  Manifestation des jeunes forains en colère. Paris/France - 29 Octobre 2020
                  https://www.youtube.com/watch?v=9yG2B2sbjCg


                  • nono le simplet nono le simplet 30 octobre 01:22

                    @eau-du-robinet
                    commentaire de propagande avec au moins une fake-new
                    si les cliniques n’ont pas été sollicitées au tout début de l’épidémie ça n’a duré que très peu de temps et elles sont sollicitées autant que les hôpitaux en ce moment ...
                    honteux de laisser entendre le contraire !



                  • Francis Francis 30 octobre 07:56

                    @nono le simplet
                     
                     eau-du-robinet : 20/20
                     nono : zéro



                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 octobre 08:11

                    @nono le simplet
                    .
                    Il ne faut pas oublier les raisons qui poussent la plupart de gouvernements du monde d’avoir instaure cette panique de la crise sanitaire pour se débarrasser des révoltes sociales (en France les Gilets Jaunes) ainsi l’énorme scandale des banques privées, du monde de la très grande finance.
                    .

                    L’argent n’est plus le problème ! FED et BCE ont détruit la bourse, le krach n’est donc pas loin !

                    .

                    Mais bon sa votre petit cerveau n’est pas capable d’analyser, d’assimiler dans cette marré voire même Tsunami de désinformations des grands médias, médias qui sont dans les mains de quelques milliardaires qui nous imposent leur vision du monde, le mondialisme !

                    .

                    « Frère Jacques, frère Jacques, Dormez vous ? »

                    .

                    Il est temps de se réveiller !


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 octobre 11:43

                    MANIF déclarée et donc autorisée demain Samedi 31 octobre 2020 à Paris - JUSSIEU À 11h
                    .

                    FORCE JAUNE Samedi 31 octobre, la MANIFESTATION revendicative des Gilets Jaunes au départ de Jussieu 11h vers Place d’Italie est maintenue ! 
                    Soyons nombreux à dire Non ! 
                    .
                    NON aux mesures liberticides et stop à l’incompétence de ce gouvernement !! 
                    Cette manifestation a été déclarée en bonne et due forme lundi dernier et est de fait autorisée. 
                    .
                    Nous soutenons particulièrement tous les secteurs de l’hôtellerie restauration spectacle Événementiel et les petits commerçants et artisans les plus impactés par ces mesures. 
                    .
                    Non au masque des 6 ans. Non au deuxième confinement !
                    .
                    Lien vers l’événement à partager massivement pour contrer l’invisibilité par les algorithmes Facebook...
                    #31octobre : Nous sommes là 2eme vague pour la démocratie 

                    .
                    .
                    Pétition :

                    Reconfinement : cette fois-ci, c’est non !

                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 31 octobre 20:23

                    @nono le simplet
                    .
                    début de citation —
                    "commentaire de propagande avec au moins une fake-new
                    si les cliniques n’ont pas été sollicitées au tout début de l’épidémie ça n’a duré que très peu de temps et elles sont sollicitées autant que les hôpitaux en ce moment ...
                    honteux de laisser entendre le contraire !
                    "
                    — fin de citation —
                    .
                    Ma réponse : Regardez la vidéo suivante et écoutez bien et vous verrez bien comment les cliniques privées sont sollicité en cette époque de l’année !
                    Écoutez le témoignage d’ERIC qui est formateur en clinique
                    https://odysee.com/%40LugNassad%3a0/-CENSURE-YOUTUBE—Silvano-Trotta---LA-PEUR---Arme-politique%3ab
                    .
                    Pour info : la vidéo a été publié le 30 Octobre 2020 ...


                  • Djam Djam 6 novembre 10:58

                    @nono le simplet

                    Veuillez nous transmettre les sources... sérieuses, de vos affirmations, siouplé ?


                  • math math 30 octobre 06:38

                    Le confinement arrive quand on a tout raté et qu’il ne reste aucune autre possibilité ?

                    Chez le président c’est une constance, que de rater une idée positive pour afficher que du négatif !Nous avons la preuve que « Jupiter » n’est pas un dieu.


                    • Francis Francis 30 octobre 07:57

                      @math
                       
                       tout faux dans un QCM ne peut-être le fait du hasard ni de l’ignorance, un matheux sait ça.


                    • 1306 30 octobre 09:27

                      ils ont tout a fait raison , sortir de ce delire nefaste pour la sante et l intellect


                      • phan 30 octobre 09:44

                        Carte postale d’Argentine le confinement est le plus long et où les « cas de Covid » ne cessent d’augmenter alors que l’économie s’écroule.


                        • Djam Djam 6 novembre 11:02

                          @phan

                          C’est exactement fait pour que l’économie REELLE restante s’effondre. Le principe du « grand reset » (réinitialisation globale de l’économie) vise à instaurer par une énorme « crise sanitaire » le fameux nouvel ordre mondial.

                          Ce projet a été écrit et repris un peu partout dans les documents officiels du FMI, des comptes rendus de Davos, du groupe Bilderberg et autres « fondations » ad hoc. Il suffit de chercher sur les sites de tous ces organismes bidons pour trouver des docs pourtant très clairs sur le sujet « réinitialisation » et « crises sanitaires » opportunes.

                          Cherchez déjà avec les mots clés « Event 201 »... vous allez vous régaler...


                        • JMBerniolles 30 octobre 10:02

                          La France dispose d’environ 10.000 lits de réa et de soins intensifs. Chiffe qui n’a pas bougé depuis au moins 2013. Et surtout rien n’a été fait ces six derniers mois pour améliorer les capacités d’accueil et de soins de nos hôpitaux.

                          Quand on voit le coût d’un confinement, on comprend qu’il y a d’autres intérêts derrière tout cela.

                          Le confinement empêche le développement de l’immunité collective dont on voit bien les prémisses avec les cas positifs et contact sans aucun symptôme.

                          Avec les fêtes de Noël nous aurons droit à une « troisième vague » et ce sera l’occasion d’imposer la vaccination de masse.


                          • pierrot pierrot 30 octobre 12:03

                            @JMBerniolles
                            L’immunité collective n’est efficace dans aucun pays et les soignants ne la recommande pas car ce serait une grande calamité.


                          • LatineJazz LatineJazz 30 octobre 13:59

                            @pierrot
                            « L’immunité collective n’est efficace dans aucun pays et les soignants ne la recommande pas car ce serait une grande calamité.  »

                            c’est du second degré ?


                          • JMBerniolles 30 octobre 14:20

                            @pierrot

                            .Vous êtes le seul à penser qu’il y a une unanimité dans notre monde médical à quelque niveau que ce soit.

                            Renseignez vous sur les problèmes posés par un vaccin contre les virus type Sars.


                          • Francis Francis 30 octobre 14:24

                            @LatineJazz
                             
                             il a oublié de préciser : une grande calamité pour Vaccinator.


                          • Le421 Le421 30 octobre 20:24

                            @JMBerniolles

                            10.000 lits, cela reste à voir.
                            Par contre, au niveau du personnel ad hoc, ça m’étonnerais.
                            Sauf à déguiser la femme de ménage en personnel de réa, juste le temps de tourner la séquence pour France2 avec le ministre...


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 octobre 20:47

                            @Le421

                            Non il y a des solutions...comme donner à des non rea les tâches courantes et concentrer les rea sur leurs gestes de métier . Un toubib par chez moi en parle.


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 30 octobre 20:53

                            @Aita Pea Pea

                            Non il y a des solutions...comme donner à des non rea les tâches courantes et concentrer les rea sur leurs gestes de métier . Un toubib par chez moi en parle.

                            Le manque de moyens en APHP est endémique, en France, ça fait des années que ça dure et rien n’a été fait depuis mars pour y changer quoi que ce soit.

                            La meilleure façon de résoudre le problème serait une petite piquoûse de Rivotril... pour chaque ministre de ce gouvernement. 

                            Vous auriez une trentaine de morts de plus mais l’épidémie serait miraculeusement stoppée smiley


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 octobre 21:13

                            @Philippe Huysmans

                            De toute manières cette crise va permettre de remettre en cause tout le système français de santé...et ceux qui ont les chocottes sont les administrateurs. ARS etc ...dégagez . ..sais tu que le meilleur hôpital niveau gestion en France est celui de Valenciennes...Les toubibs gèrent eux même les budgets , l’administratif ne représente que 12 % de l’ensemble....les bénéfices ( hôpital public faut le rappeler) sont investis sur place ...cela dure depuis 10 ans .


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 30 octobre 21:16

                            @Aita Pea Pea

                            Les toubibs gèrent eux même les budgets , l’administratif ne représente que 12 % de l’ensemble....les bénéfices ( hôpital public faut le rappeler) sont investis sur place ...cela dure depuis 10 ans

                            Et l’ARS n’a pas encore cherché à leur faire la peau ? Évidemment que si tu confies la gestion à des gens compétents tu vas arriver à de bons résultats, mais c’est précisément cela que le système ne tolère pas.

                            Il veut arriver à « prouver » que l’hôpital public ne peut pas fonctionner et donc que ce secteur doit être entièrement privatisé.


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 octobre 21:29

                            @Philippe Huysmans

                            Salut. Tu peux aller vérifier les comptes...bizarrement cet exemple n’ est jamais proposé dans les médias...bon nous sur Fr3 région mais pas repris national.


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 30 octobre 21:32

                            @Aita Pea Pea

                            Salut. Tu peux aller vérifier les comptes...bizarrement cet exemple n’ est jamais proposé dans les médias...bon nous sur Fr3 région mais pas repris national.

                            Oh mais je te crois, c’est juste que je suis étonné qu’on ne leur ait pas encore fait la peau !


                          • JMBerniolles 30 octobre 23:52

                            @Le421 J’ai pris les chiffres sur le site du gouvernement... Mais je suis d’accord avec le fait qu’il y a un problème général de moyens dans les hôpitaux. Mais est ce que l’on veut vraiment soigner les gens, contenir cette épidémie bien opportune ?


                          • pierrot pierrot 31 octobre 12:04

                            @JMBerniolles
                            Sur tous sujet, il ne peut avoir d’unanimité dans les domaines encore mal connus.
                            La science avance ainsi sur la base d’hypothèses, puis d’essais... et non sur une majorité et c’est très bien ainsi car cela a fait ses preuves dans le passé.

                            Mais le lecteur instruit et expert dans son domaine doit avoir une analyse critique des hypothèses pour séparer le « bon grain de l’ivrai » comme le dit l’agriculteur !

                            Malheureusement, actuellement du fait de la faiblesse culturelle en France, surtout dans les domaines scientifiques, les hypothèses les plus farfelus prolifèrent sur les réseaux sociaux qui sont une calamité pour l’intelligence.

                            En effet le dernier analphabète y a autant de poids que le professeur d’Université.

                            Mais il faut lutter constamment contre l’obscurantisme partout et toujours.


                          • JMBerniolles 31 octobre 14:03

                            @pierrot

                            Je suis entièrement d’accord avec vous sur le fait qu’il faut combattre l’obscurantisme. A mon sens cela commence par un redressement de l’éducation... Et à notre époque il y a le problème majeur de l’emprise politique sur les sciences. Dans cette question du Sars-CoV-2 l’intervention politique est partout. Les intérêts financiers priment sur tout. On vient d’imposer le Remdesivir un médicament qui est très loin d’avoir fait ses preuves en même temps que l’on empêche les praticiens de soigner les malades suivant leur expérience et expertise. Et on fait tout pour imposer l’obligation de se faire vacciner. Cen’ est pas mystérieux de savoir à qui cela profite


                          • Et hop ! Et hop ! 1er novembre 15:17

                            @Aita Pea Pea

                            Virer les 4/5 du personnel administratif, remettre les médecins chefs de service comme chefs de leur service, avec l’assistance d’une secrétaire, et recruter du personnel soignant à la place des gestionnaires.


                          • Citoyen de base 3 novembre 12:50

                            @pierrot
                            Vous roulez pour qui en fait, avec vos commentaires à la c.. !? Ne me dîtes que ça vous vient tout seul, comme ça, quand même !? 


                          • Djam Djam 6 novembre 11:04

                            @pierrot

                            Ah bah alors si « les soignants ne la recommandent pas... » on ne va même pas s’interroger ni même chercher à comprendre, n’s’pas ? On va juste écouter l’évangile des « sachants »... smiley


                          • Francis Francis 6 novembre 11:24

                            @pierrot
                             
                             ’’En effet le dernier analphabète y a autant de poids que le professeur d’Université.’’
                             
                            Le dernier analphabète qui dit comme le pouvoir en place y a autant de poids que le professeur d’Université qui s’y oppose. Nuance.


                          • Jean Keim Jean Keim 30 octobre 10:31

                            300 + moi + vous

                            Tenir un raisonnement au sujet d’une affaire dont la manipulation est la règle sert-il à qq. chose ?

                            Autant vouloir faire d’un loup un mangeur de foin.

                            Un mur plus massif que celui qui séparait Berlin en deux est entrain d’être érigé pendant que nous ergotons sur la pandémie bidon, ses fondations sont néanmoins fragiles, elles ne reposent que sur notre crédulité et/ou notre égoïste hypocrisie, il s’effondrera, il sera remplacé par... ce que nous mettrons ou laisserons mettre à la place.


                            • ETTORE ETTORE 30 octobre 10:48

                              Ce n’est pas seulement en terme de gestion médicale du virus que ce gouverneMENT est aussi exécrable........

                              Il y a aussi des évènements qui touchent beaucoup à la sensibilité personnelle des gens.

                              Prenons le cas de la Toussaint.

                              Généralement, tous ceux qui ont un souvenir affectif des personnes disparues se rendent sur les tombes, pour les fleurir.

                              Nous sommes astreints actuellement à la chaîne du kilomètre indépassable, sous peine de verbalisation .( Ou que sais je encore, vu la crétinerie de ces officiants rameurs de fond de cale).

                              Je suis sidéré de voir que, cet état de « démembrés lamentables », continue à penser que toutes les familles habitent dans le même village, du plus jeune au plus ancien,

                              et que les générations d’individus, toutes familles confondues sont restées immobiles dans le près, depuis.......

                              Mais qui sont ces pignoufs, qui n’ont ni père, ni mère, qui se torchent le cul avec la vie des français, et qui n’ont qu’un seul objectif....faire le plus de dégât possible, à tous les niveaux de notre existence ?

                              Ce sont des monstruosités nés de quel ventre ?

                              Ne serait il pas temps de les avorter, de notre vie ?

                              Et de les jeter dans les fosses à purin, d’où ils n’auraient jamais du s’échapper ?


                              • Bendidon Bendidon 30 octobre 11:03

                                19 février 2015 : Épidémie de grippe hôpitaux surchargés, les urgentistes s’alarment !

                                Grippe deux millions de cas et 72 morts

                                600.000 nouveaux cas (AFP le 19/02/2015)


                                • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 octobre 11:44

                                  @Bendidon
                                  Merci de mettre un lien vers cette info


                                • Bendidon Bendidon 30 octobre 11:48

                                  @Bernard Dugué
                                  Demandez à Trotta (oui on sait il est complotiste)

                                  https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f/Mensonges-au-20h- !-:b


                                  Sinon vous avez lu l’article de Sebastien il vient juste de tomber :
                                  https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-question-de-l-origine-du-sars-228170
                                  Votre avis serait le bienvenue


                                • Ecométa Ecométa 30 octobre 12:04

                                  "Il serait urgent de revenir à la raison. Selon les chiffres de Santé Publique France, sur les près de 15 millions de tests effectués à ce jour, 93 % sont négatifs".

                                  Et que dire des faux positifs obtenus après plus de 40 cycles de traitement pour trouver une protéine du covid 19, ceci, quand les autres pays,n’en font qu’une vingtaine !

                                  ce n’est pas une seconde vague épidémique virale à laquelle nous assistons, mais à une épidémie de test : une testiculite aiguë !

                                  Et c’est à ce titre, celui d’une véritable imposture que l’on confine à nouveau !

                                  Le seul chiffre qui n’apparaît pas chez « Santé Publique France », c’est celui des décès journaliers ; on y trouve que celui de l’accumulation de ces décès et bien globalement ce qui ajoute à l’angoisse !

                                  Il faut donc faire la soustraction tous les jours pour être bien informé.Et ensuite pour avoir une idée de ce qui se passe réellement en France, il faut le faire pour chaque régions et chaque département :un boulot de dingue ! Mais c’est très parlant : il y a surtout un vrai problème avec l’Ile de France depuis le départ en mars ... mais il ne faut surtout pas le donner à voir ! C’est encore plus visible avec les chiffres de l’INSEE basés sur les déclarations de décès en mairie... là on ne peut pas tricher !


                                  • Adèle Coupechoux 30 octobre 13:42

                                    Ce 2ème confinement et son cortège de mesures rend la population malade. Entre la santé mentale et la santé physique mises de côté, les mises à l’écart dans le milieu professionnel quand une poignée de décideurs est malveillante, le délire de persécution parfois légitime.

                                    L’absence totale de perspective, surtout chez les plus fragiles. Pour ceux qui sont atteints de comorbidité, ce 2ème confinement risque de leur être fatal. Ils ne sont plus dans le même état de sidération que celui provoqué par le 1er confinement.

                                    Depuis le 16 mars, l’enfer de ces mesures délétères et coercitives leur ôte le sommeil déjà difficile à trouver, l’absence de possibilité de vie en société, de faire du sport pour ne pas aggraver leurs problèmes de santé (obésité, apnées du sommeil, ulcères, nervosité extrême, etc.).

                                    Avec une seule question anxiogène : reviendra-t-on un jour à la normale ?


                                    • LatineJazz LatineJazz 30 octobre 14:02

                                      Cette fois on est bien les champions du Monde de prise d’anxiolitiques, et pour longtemps. 



                                        • goc goc 30 octobre 18:03

                                          On vient d’apprendre que la Fnac allait fermer ses rayons « culture » (livres, jeux, dvd, etc..) sous la pression du gouvernement. Donc au lieu de laisser les librairies, les cinémas, et autres lieux de culture, on préfère fermer tout.

                                          J’ajouterais qu’une fois de plus, macron se comporte comme le traite à la France qu’il est depuis ses fonctions sous la présidence d’Hollande, passage où il a brillé en forçant la vente d’Alstom aux ricains (ce qui a pour conséquence l’arrêt de 30% de nos réacteurs nucléaires, suit au surcout exorbitant des contrats de maintenance imposé par GE à EDF. Et donc grâce à macron, Amazone va pouvoir faire encore plus de profits, sans payer d’impôts. Bref le mot d’ordre de macron, c’est « privatisons ce qui rapporte, et fermons ce qui peut nuire aux intérêts des américains. » 


                                          • Jean Claude Massé 30 octobre 20:13

                                            @goc
                                            A propos de traître ; « le 18 janvier 2017, dans une chronique, un certain Edouard Philippe rappelait que le candidat de La République en Marche ne ressemblait pas tant à Brutus qu’à ......Macron, c’est à dire Naevius Sutorius Macro, conseiller de l’empereur Tibère, et qui finit par l’assassiner. La comparaison ne manque pas de sel, sous la plume du futur Premier ministre du jeune président jupitérien. »

                                            Tiré du livre de Jean Garrigues, La République des traîtres.


                                          • goc goc 31 octobre 02:35

                                            @Jean Claude Massé
                                            Bonjour Jean Claude Massés
                                            Merci pour ce petit rappel qui ajoute un coté mythologique à la trahison pathologique du petit. Décidément avec les comparaisons entre la chute de l’empire romain avec celle de l’empire US (les deux finirent par dépenser plus pour entretenir leur armées que pour nourrir leur peuples) on se demande si l’histoire ne bafouille pas un peu trop souvent en ce moment.


                                          • Eric F Eric F 30 octobre 18:24

                                            Le confinement est un expédient de dernier ressort lorsqu’on est incapable d’endiguer la propagation d’une maladie infectieuse.

                                            Lors du déconfinement et jusqu’à la fin de l’été, on nous avait déclaré que le cout économique, social et les effets induits sanitaires et psychologiques du premier confinement avaient été de telle ampleur que l’on n’y recourrait plus, mais qu’à l’extrême des confinements localisés partiels pourraient être envisagés. C’est encore l’hypothèse qui semblait prévaloir il y a guère plus d’une semaine.

                                            La pression médico-médiatique a encore une fois forcé la main aux gouvernants (plus suiveurs que décideurs), au grand dam des responsables économiques notamment. La ruine est désormais certaine pour plusieurs secteurs d’activité, la casse en terme d’emplois va être considérable.

                                            La politique de dépistage a été erratique et peu efficace, malgré un nombre de tests désormais considérable (plus de 1 million par semaine), les résultats sont trop tardifs, et il n’y a pas de politique d’isolement systématique (par exemple, on ne parle plus d’hôtels réquisitionnés, comme dans d’autres pays).
                                            Il est par ailleurs désolant de constater l’incapacité à mettre en oeuvre un plan de guerre médical pour augmenter considérablement de manière temporaire les capacités de soins dédiées au covid (surtout qu’ils affirment recourir beaucoup moins à l’intubation sous sédation), en redéployant les 400 000 lits hospitaliers et 2 millions de soignants du pays ! On en est encore à se positionner par rapport à la jauge de « temps de calme sanitaire » de 5000 lits de réa, alors qu’on était monté à 12 000 au printemps. La stratégie d’adaptation pour monter à 20 000 pouvait être mise en place lors du « Ségur de la santé » ou des milliard ont été lâchés pour l’hôpital sans effet.


                                            • Francis Francis 30 octobre 18:42

                                              @Eric F
                                               
                                               le confinement aveugle n’a jamais fait partie des moyens de lutte contre les épidémies.
                                               
                                               Vous confondez avec les « mises en quarantaine » des personnes suspectes d’infection.


                                            • ETTORE ETTORE 30 octobre 18:54

                                              Ah ! The governeMENT, laisse l’accès aux cimetières libres, ce dimanche de la Toussaint, à conditions qu’il soit dans votre ....Département.

                                              Encore une preuve de l’immense savoir d’énarque gonflé à l’hélium, qui confond la fête de tous les saints et la fête des morts, le lundi.

                                              Mais on s’en fout, ici, maintenant, dans ce pays, on enterre tout, que vous soyez saints, ou privés de libertés......Au trou !

                                              Mais après tout, c’est vrai que, halloween, avec les citrouilles de l’Elysée, c’est tellement plus ga(y) party.


                                              • joletaxi 30 octobre 23:07

                                                @ETTORE

                                                il m’avait semblé que notre avenir, c’était le local, le petit producteur de proximité, le retour des commerces en centre ville, où l’on se rend en trottinette,et toute la panoplie puérile du citoyen éco conscient ?

                                                dans cette logique on aurait du fermer.. les grandes surfaces non ?
                                                où en plus , personne ne respecte la distance réglementaire, où j’ai vu de sales gosses sans masque,et où la clim vous balance du virus à la bonne température

                                                ou a minima, restreindre l’accès aux seuls rayons alimentaires bio de préférence

                                                et bien entendu interdire la circulation des camping cars


                                              • ETTORE ETTORE 31 octobre 11:28

                                                @joletaxi

                                                joletaxi 30 octobre 23:07

                                                @ETTORE

                                                il m’avait semblé que notre avenir, c’était le local, le petit producteur de proximité, le retour des commerces en centre ville, où l’on se rend en trottinette,et toute la panoplie puérile du citoyen éco conscient 

                                                Bonjour@joletaxi

                                                Certainement, que notre avenir était décrit comme « services de proximité ».
                                                Mais on voit bien que ce sont les premiers qui vont être décimés.
                                                Les trottinettes bobotisées n’auront jamais assez de batterie pour se rendre à 15 bornes sur le parking de l’hyper marché le plus proche.
                                                Cet état est multi tête. Chacun prenant une décision contraire à celle de l’autre.
                                                Si encore ils s’occupaient à se mettre des baffes, réciproquement, on aurait la paix sous un air de flamenco.
                                                Mais non, c’est nous qui nous nous les prenons à haute cadence.
                                                L’arbitre du bon sens, n’arrive même plus à compter le K.O. !


                                              • June June 30 octobre 23:01

                                                Très bel article par contre j’appelle contrairement à vous à la révolution mais pas à celle des gilets jaunes à faire exploser deux pétards, les pauvres :) et qui n’a rien apporté ! J’appelle Guevarra a sortir de sa tombe c’est des mecs comme ça qui manque dans ce pays qui s’est soumis lui même !



                                                  • Bendidon Bendidon 31 octobre 09:53

                                                    @alanhorus
                                                    NON NON NON c’est une FAKE NEWS le haut commissariat au plan n’a pas rédigé ça
                                                    cette connerie vient de milieux anti conspis pour discréditer les vrais conspis !


                                                  • alanhorus alanhorus 31 octobre 10:10

                                                    @Bendidon
                                                    Ah Ok Merci pour l’info je vais regarder ce que je trouve la dessus.


                                                  • Léon 31 octobre 10:15

                                                    @alanhorus

                                                    Euh...

                                                    https://factuel.afp.com/covid-19-non-le-haut-commissariat-au-plan-na-pas-redige-de-note-prevoyant-des-penuries-et-le-recours

                                                    Un lien renvoie à l’original de la note en question qui est de la prospective farfelue certes voire délirante mais dont le contenu n’implique pas le contenu de votre commentaire



                                                  • alanhorus alanhorus 31 octobre 11:03

                                                    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-Petit-Dictateur-reconfine-Le-desastre-sanitaire-est-il-volontaire-2-2-61502.html
                                                    jean gabin a écrit :
                                                    Savez vous où je peux trouver le plan de François Bayrou (passeport vaccinale etc...) ? Je voudrais montrer cela à mes proches, mais impossible de mettre la main sur la version officielle. Merci
                                                    effectivement bayrou était contre le reconfirment soit disant c’est tout ce que l’on sait.


                                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 31 octobre 09:49

                                                    Un jour viendra où toute ma vérité sortira.

                                                    Dans le domaine du comique concernant les déclarations contradictoires de nos dirigeants du type pas masques,puis masques au max,maintenant nous avons le caprice libreries

                                                    Dans un premier temps ont ferme les petites libreries,...mais ont laissé ouvert ce rayon dans mes grandes enseignes ou grandes surfaces. Puis deux jours plus tard, pour me pas faire de jaloux on decrete que ces dits rayons seront fermés,...mais comme dans la plupart des grandes surfaces ces rayons livres sont en libre accès !!

                                                    Enfin bon !!!

                                                    @+P@py


                                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 31 octobre 09:52

                                                      Salut Bernard,

                                                      Bien ton article, je le garde en mémoire, car un jour,il sera une preuve accablante contre tous ces pignoufs.

                                                      @+ P@py



                                                        • Yan Amar 31 octobre 18:07

                                                          Au Etats Unis, ils ont déjà dépassé le nombre de mort de la Première Guerre Mondiale. Ils atteignent déjà le nombre de morts au combat de la Deuxième Guerre Mondiale. Ne leur souhaitant pas d’atteindre celui de la Guerre de Sécession (700 000). 


                                                          • Pierre Alain Reynaud Pierre Alain Reynaud 31 octobre 19:44

                                                            Non au confinement général.

                                                            La France subit à nouveau le fléau décrété par le gouvernement. Le confinement du printemps dernier n’a servi à rien. On nous avait dit à mille reprises, qu’il faudrait éviter désormais une telle mesure, faute de quoi, ce serait un véritable désastre pour l’économie du Pays. Le spectre de la seconde vague planait sur nos têtes depuis le mois de juillet dernier. Le gouvernement n’a rien fait. Bien au contraire. Il a poussé les gens à partir en vacances, même à l’étranger, les frontières étant ouvertes sans presque de limite. Voici quelques jours encore, ce même gouvernement a incité les Français à prendre à nouveau des vacances pour la Toussaint, alors que le virus ne faisait que s’étendre. Et on sait très bien que les vacances sont des facteurs d’accumulation des clusters. 

                                                            Voir la suite de l’article en cliquant sur le lien suivant :

                                                            http://www.lafranceliberee.fr/journal-pages/coronavirus/non-au-confinement-general.html

                                                            www.lafranceliberee.fr


                                                            • Philippe RUAZ 2 novembre 19:36

                                                              Après un premier confinement peu probant et le retour vers l’anormal, notre Démocratie liberticide est plus puissante que jamais. Ne pouvant les vérifier, je ne souhaite pas entrer dans la guerre des chiffres, même si je pense que ceux de l’article sont réalistes. Apprenons plutôt à vivre avec ce virus et les suivants qui seront forcément nombreux et variés, protégeons simplement ceux qui ont le besoin impérieux de l’être et le système de santé dans son ensemble. Et laissons vivre les autres en responsabilité.


                                                              • Citoyen de base 3 novembre 11:49

                                                                Force et honneur.

                                                                De tout cœur avec vous. Vous êtes une dernières lueurs vacillantes de la démocratie. De même qu’on ne peut pas faire le bonheur des gens malgré eux, on ne peut pas faire vivre la démocratie, quand j’entends de nombreuses personnes admettre que finalement elles n’en sont pas dignes. « Tu comprends, si on nous laissait en liberté, on serait les premiers à faire n’importe quoi. Pour faire respecter les gestes barrières, c’est normal de fliquer les gens. » Etc, etc.

                                                                Je suis effondré de la lâcheté autant que de la bêtise de mes concitoyens.

                                                                Je suis conscient que c’est pourtant l’un des pièges, nous diviser, toujours, et votre travail de réinformation, au delà de garder un lien pour les convaincus, laisse l’espoir d’élever à la citoyenneté responsable un nombre qui finira par faire masse critique face au pouvoir.


                                                                • Djam Djam 6 novembre 11:17

                                                                  @ tous mes camarades commentateurs et rédacteurs d’AV

                                                                  Les 118 réactions (dont la mienne !) à cet article permet au moins de réaliser que la « crise sanitaire sans précédent » (si si, ils l’ont dit !!) a bel et bien marché sur nos esprits d’enfants trouillards ou inquiets...

                                                                  Plus aucun autre sujet de discussion, rien que le covid (et ça va continuer, ce serait dommage de s’en priver smiley et sous peu, on le mêlera au résultat des présidentielles américaines.

                                                                  Ahhh l’élection du nouveau prophète de la mondialisation heureuse que beaucoup espèrent être Biden-le-pédophile avéré !! Tout le clan Clinton qui va nous revenir dans la cafetière avec son délire vaccinal (si, si, ils adorent Billy Gates le philanthrope !). Et puis on va voir revenir l’Hillary la dingue, avec ses envies de guerre totale pour achever la destruction de tout le Moyen Orient avec l’aide des Saouds, leur pompe à $ et à gasoil et des « européens » qui se contrefoutent de l’avis des peuples européens... on a ce qu’on mérite mes amis...

                                                                  Nous coller des fausses peurs, ça, le système, il sait y faire... la preuve... nos milliers de commentaires qui, j’espère que ça ne vous a pas échappé, occupent notre cerveau alors qu’on pourrait l’utiliser urgemment à penser les moyens et les actes de notre souveraineté... ne serait-ce que celle sur nous-même pour commencer.

                                                                  Y’a pas à tortiller, ça fonctionne à merveille le jet médiatique des « vérités révélées à tous ». Allez, on avale, on gobe, on s’empaille en insultant tous ceux qui ne pensent pas comme nous. Chouette, non, notre niveau d’intelligence ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité