• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le filtre partisan

Le filtre partisan

Ou pourquoi les débats n’ont jamais fait bouger les lignes

Le fait d’armes entre Jean-Luc Mélenchon et Daniel Cohn Bendit m’a rappelé à quel point une vision partisane pouvait biaiser la vision d’un fait établi. Rappel du fait en question : lors de l’émission spéciale programmée sur France 2 dimanche soir, Daniel Cohn Bendit et Franz Olivier Giesbert sont en plateau lorsqu’un duplex avec Jean-Luc Mélenchon est mis à l’antenne. Daniel Cohn Bendit s’adresse alors à Mélenchon : « Jean-Luc, si tu te présentes à la primaire, tu peux la gagner... », à quoi l’ex-sénateur lui rétorque : « Monsieur Cohn-Bendit, est-ce que vous pouvez m'appeler par mon nom et pas par mon prénom, s'il vous plait ? Nous ne sommes pas amis, ne jouons pas la comédie ».

S’ensuit une passe d’armes à fleurets pas si mouchetés et une déferlante sur les réseaux sociaux. A titre personnel, j’ai une certaine tendresse pour Daniel Cohn Bendit qui a réussi à lui tout seul à faire plus de 17% dans une élection pour les écologistes. Sa double culture franco allemande en fait de lui un défenseur avisé mais non servile de la cause européenne. Bref j’ai trouvé Mélenchon ridicule surtout lorsqu’on sait que les deux hommes sans être amis dans la vie se tutoient. Mais au nom de sa posture de futur candidat, Mélenchon monte sur ses grands chevaux (ou poneys plutôt) et tance un Cohn Bendit retiré de la politique qui était prêt à lui dérouler le tapis rouge. Certes le fait que ce dernier ait trouvé Macron sympathique le discréditait à priori auprès dudit Mélenchon mais les faits sont têtus et l’homme dit de gauche adore le buzz.

Ce qui m’interpelle à travers ce fait est ma vision déformée de cet épisode. Car si j’en crois les réseaux sociaux, ce serait Daniel Cohn Bendit le plus pathétique des deux. « Has been, pédophile » rien ne lui est épargné.

A l’instar des débats télévisés qui ne font que plébisciter les champions d’un camp ou de l’autre on s’aperçoit bien que le miroir de la télévision n’est déformant que pour ceux qui n’ont pas d’opinion tranchée. Les résultats d’après débat sont formels : 66% des téléspectateurs avaient trouvé Fillon plus convaincant que Juppé alors qu’il y avait une feuille de cigarette entre les deux lors du débat.

Evidemment on ne peut s’exonérer d’un débat politique avant une élection et les Français apprécient l’exercice puisqu’ils ont été plus de 8,6 millions à suivre le tête-à-tête Juppé / Fillon sur France 2 et TF1. Et ce n’était que la primaire de droite...

Mais ne nous leurrons pas, à moins d’un coup de théâtre extraordinaire ou d’une contre-performance avérée, aucune ligne ne bougera à l’issue d’un débat dont on ne retiendra que les petites phrases. Et non l’anaphore de François Hollande ne lui a fait gagner ni le débat contre Nicolas Sarkozy, ni l’élection. Il n’a gagné que sur le rejet de son adversaire, prélude à ce qui vient de se passer à la primaire de la droite. Et c’est malheureusement souvent le cas lors d’une grande élection démocratique.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Lonzine 28 novembre 2016 17:50

    encore un qui passe en direct


    • gogoRat gogoRat 29 novembre 2016 12:55

      @Lonzine
       Tout ce cinéma !
       Ma foi, ’à quelque chose malheur est bon’ !  :
       
       Pour se consoler de toute cette comédie ’primaire’, ridicule et méprisable par ses non-sens, ses mépris de l’auditoire capté (captif ?) ,
      il suffit justement d’en être spectateur ! (’au second degré’ comme on dit) : c’est gratuit,
       divertissant, et ça conforte nos motivations à se faire encore davantage confiance dans nos capacités à penser par nous-mêmes ! Sapere aude !


    • gogoRat gogoRat 29 novembre 2016 13:10

       Pour porter à son comble le plaisir du spectacle, le fin du fin, le clou le plus génial dont on puisse rêver ... est loin d’être improbable :
       un bouquet final, en apothéose, avec MLP contre Mélenchon au dernier round !!


    • V_Parlier V_Parlier 29 novembre 2016 13:52

      @Lonzine
      Je lis dans le billet :
      « Sa double culture franco allemande en fait de lui un défenseur avisé mais non servile de la cause européenne. » —> Mmouarf ! Il est 100% au service de la commission et des néocons, avec son art de tout emballer dans ses discours bobos insupportables ! Insultant les souverainistes de manière obsessionnelle, entre deux diatribes libertaires il a soutenu le coup d’état ukrainien, participé à toutes les campagnes d’excitation pro-guerre... N’en jetez plus la cour est pleine !
      Ceci dit, si Mélenchon le tutoie d’habitude, la tentative d’échappatoire (peur du discrédit apporté par la révélation de cette familiarité ?) est certes bien maladroite.


    • aimable 28 novembre 2016 17:52

      un article qui n’a pas été écrit sur le débat avec les yeux de chiméne pour Mélenchon, mais qui montre a quel point ce monsieur a une très , très haute opinion de lui même quand il est sur scène


      • JL JL 29 novembre 2016 09:35

        @aimable
         

         ’’ce monsieur a une très , très haute opinion de lui même quand il est sur scène’’
         
         Au contraire, je trouve que cette mise au point de Mélenchon envers l’interpellation de DCB était davantage motivée par le respect que Mélenchon se doit de manifester pour son électorat que par l’hypothétique mais justifiée opinion qu’il aurait de lui-même.
         
         Et ne me parlez pas de populisme : le populiste en l’occurrence, c’est Cohn Bendit.

      • jpm jpm 29 novembre 2016 09:44

        @JL
         
        tout a fait daccord avec vous JL. Dailleurs ce que vous expliquez est tres bien expliqué dans un article de Marianne, en lien ci-dessous. A mon avis, Jean-Luc Melenchon avait parfaitement anticipé cette repartie... qui a pris de court et vexé Daniel Cohn Bendit.

        http://www.marianne.net/pourquoi-cohn-bendit-ne-peut-plus-tutoyer-melenchon-100248228.html


      • cevennevive cevennevive 29 novembre 2016 10:03

        @jpm et JL, bonjour,


        Et qui est le plus grossier des deux ? « va te faire voir » à l’antenne, c’est le summum de la classe...

        Pauvre petit Daniel, vexé comme un môme à qui l’on a tiré l’oreille. Il faut lui apprendre le respect, (mais c’est un peu trop tard.)

        Message personnel : « Allez, dégage Daniel. Tu as fait rêver notre génération, mais tu es désormais rassis et dépassé ».


      • ZenZoe ZenZoe 29 novembre 2016 11:52

        Bonjour, @cevennevive
        Oui, DCB c’est la grande classe, d’accord avec vous. Ce qui pouvait passer pour de l’impertinence amusante à 20 ans n’est plus que le reflet d’une vulgarité affligeante à plus de 70 ans.


      • HELIOS HELIOS 29 novembre 2016 15:58

        @aimable

        moi je, (c’est bien de dire ça), je pense donc que l’auteur de ce billet, qui se présente comme un pro des media, et qui n’est pas content que les reseaux sociaux defendent Mélanchon, ... l’auteur donc, n’a pas compris que ce ne sont pas les media qui doivent faire l’opinion.

        Cohn Bendit a été odieux, point barre.

        D’abord, lorsque’on est face a des millions de téléspectateurs, il y a un minimum de respect et de politesse a avoir envers eux, et ensuite, la relation entre deux personnes, même si elles de croisent occasionnellement, ne peut être une relation de connivence ou d’amitié telles que le tutoiement le suppose.

        Quand au commentaire de Cohn Bendit, là il est même inimaginable qu’il soit re-invité ulterieurement. Une bonne periode de purgatoire serait bienvenue. Helas, les media n’ont pas plus de respect que de bonne education, tout ce qui manque actuellement a notre société.

        Je n’adhère pas a Melanchon - ni a Cohn Bendit, mais en l’occurrence je défends JLM sans aucune réserve.

      • lsga lsga 28 novembre 2016 17:58

        Si Mélenchon ne participe pas à la primaire, et que la gauche n’est pas présente au second tour en 2017, ça va être chaud pour ses fesses. En plus, je pense que Cohnbendit a raison, il a toute les chances de remporter cette primaire. 


        • Aristoto Aristoto 28 novembre 2016 18:24

          @lsga

          Il le sera au second tour...Tu le dis toit même il se droitise alors que Marine Le Pen enchaine les incohérence entre pédé et identitaire enragé. Tu vas voir il va tout rafler même les bourricot nationaliste smiley 


        • lsga lsga 28 novembre 2016 22:02

          @Aristoto
          il s’extrême droitise oui. en temps normal, ça lui aurait fait perdre plein de voix, dont la mienne. Mais vu la situation... 


           
          Je suis en train de regarder les chiffres des différentes élections, et en fait ça commence à me rassurer. Il lui suffit de faire 7 millions de voix pour être qualifié au second tour.... ce qui veut dire qu’il lui suffit de piquer 3 millions de voix au PS sur les 10 millions qu’ils ont fait en 2012... ce qui devrait être facile...

          En fait, à bien y réfléchir, il a raison de pas se présenter aux primaires smiley smiley
          Il a seulement besoin de 3 millions d’électeurs socialistes pour passer devant Lepen... Lepen qui va perdre les voix des poujadistes au profit de François Fillon....

          Merde... merde... attend... Mais en fait, la surprise de 2017, le Trump Français : ça va être Jean-Luc Mélenchon ! Ah ! La France....
           
          Enfin pour gagner au second tour, il aura besoin d’une partie des voix du FN, ce qui peut expliquer son positionnement de facho de merde en ce moment.... 

          bref, on verra bien. 

        • Aristoto Aristoto 29 novembre 2016 00:55

          @lsga

          Je trouve qu il equilibre assez bien son dosage franco-centre avec son bla bla republicano-universaliste actuel...a moins que ca soit la meme chose au final.


        • lsga lsga 29 novembre 2016 01:42

          @Aristoto
          moi, perso, la dérive de Mélenchon à l’extrême droite me fou vraiment la gerbe. 

          I
          l y a quelques mois de cela il était passé sur France 2, dans des paroles et des actes je crois. La journaliste lui avait posé une question simple : « aruiez-vous accueilli les réfugiés ? », il a refusé de répondre. :puke : 

          Mais bon, mieux vaut LO que le NPA, le NPA que le FdG, mieux vaut le FdG que le PS, mieux vaut le PS que LR (pour le LR et le FN, j’ai des doutes de qui est le plus fascistes des deux aujourd’hui). Si Mélenchon a une chance de faire barrage à Fillon et Lepen, je le soutiendrais, j’arrêterais même de lui casser du sucre sur le dos le temps de l’élection. 

          Mais bon, vivement que ça pète pour de vrai. J’en peux plus de cette démocratie bourgeoise bonne qu’à choisi le moins pire des bureaucrates. 

        • Aristoto Aristoto 28 novembre 2016 18:17

          Bravo méluche de renvoyer les laquais du systeme à leur petit gamelle...parce bientot y aura plus grand chose.

          Mélenchon à démarrer à 6 % en novembre 2011 pour finir à 11% lors des election en étant arriver jusqu’à 17% dans les sondages quelque jours avant le premier tour, le vote utile ayant fait son effet d’ici là...Aujourd hui mélenchon est accréditer de 13-15% avant que la campagne final ne démarre tandis que le PS se trouve à 9 %( la gÔche est mort !!!.... Vive la Gauche !). Ni Macron ni montebourge s’il est envoyé au charbon pour sauver ce qui reste du PS ne pourront faire ni faire oublier leur pleine prticipation au pouvoir actuel malgres quelques effet de manche du Macron qui nous ferait presque croire qu’il vient juste d’atterrir du ciel. Plus la dynamique de Mélenchon s’accentue et plus le rabattage vers le vrai vote utile donc vers sa candidature aura lieu comme en 2012. voire meme les centriste qui pourrait préférer la radicalité de Mélenchon à l’extrémisme filloniste si bayrou s’avere incapable de fructifier son electorat si tant et qu’il se présente.

           


          • oncle archibald 28 novembre 2016 19:10

            @Aristoto : « Bravo méluche de renvoyer les laquais du systeme à leur petit gamelle... »

            Heu ??? C’est lui qui s’est fait renvoyer dans les cordes par Cohn Bendit qui pourtant au départ ne lui voulait que du bien en faisant observer qu’il était susceptible d’incarner un rassemblement de la gauche ...

            C’est son égo démesuré qui le perdra. « Méluche » comme vous l’appelez. Avec ou sans son autorisation ? Attention il ne doit pas aimer ça ! L’article ne cite pas l’autre partie des dires de Cohn Bendit pourtant très instructif et très vrai, en employant le vouvoiement cette fois : « Vous vous prenez pour quelqu’un que vous n’êtes pas monsieur Mélenchon ».

            C’est exactement ça ! Melenchon n’aime que Melenchon ! Il s’autoproclame sauveur de la France en détresse et il n’y a qu’à jeter un œil sur son cv pour voir ce qu’il est vraiment. Un cheval de retour comme les autres, dans la mélasse politique depuis son adolescence, communiste, trotskyste, socialiste, toute sa vie il aura essayé de sortir du lot pour « faire le 20 heures » et il n’y arrive jamais autrement que par quelque exploit oratoire dont il est coutumier.

            Je suis content que Cohn Bendit l’ait déstabilisé d’abord et mouché ensuite.


          • Aristoto Aristoto 29 novembre 2016 00:59

            @oncle archibald

            L ego est dangereux quand il est denue de talent effectivement.

            Apres c est a toi de voir es tu suffisement cynique et plein de nihilisme que tu t abessera a cette basse besogne qu est le vote pour faire chiez le monde ...ou non.


          • jmdest62 jmdest62 29 novembre 2016 08:19

            @oncle archibald


            « Vous vous prenez pour quelqu’un que vous n’êtes pas monsieur Mélenchon »
            .

            JLM sait qui il est et ce qu’il représente ...il sait aussi parfaitement à qui il s’adresse et n’a pas à recevoir de conseil de ce révolutionnaire embourgeoisé sur un sujet (la primaire du PS) sur lequel il s’est clairement positionné depuis très longtemps....et n’a pas changé sa position d’un iota depuis
            extrait :
            «  Pour ce qui me concerne, on se souvient qu’en proposant ma candidature le 10 février dernier, j’ai dit sans détour que je ne participerai pas à cette primaire. »
            °
            M. Cohn Bendit a cherché à faire du « remplissage » en essayant de provoquer un débat vide de sens ...il a été remis à sa juste place .
            °
            @+


          • oncle archibald 29 novembre 2016 10:08

            @jmdest62

            Je sais qu’il est d’usage entre politicards pros de ne pas se tutoyer devant les caméras alors qu’ils se tutoient ordinairement, mais je pensais aussi que pour les vieux soixantehuitards qu’ils sont tous les deux cette règle ne s’appliquait pas.

            En l’occurrence Mélenchon a estimé que DCB argentait à sa respectabilité en le tutoyant et l’autre l’a envoyé bouler. Bof ! Comme je n’aime pas JLM ça m’a fait marrer mais rassurez vous je n’aime pas non plus DCB ! Ce sont deux vieux clowns professionnels !

          • oncle archibald 29 novembre 2016 10:10

            Attentait à sa respectabilité bien sûr .....


          • egos 28 novembre 2016 19:08
            Commençons par la fin (de l’article)
            Fillon a gagné par l’adhésion massive d’une droite mesquine et revancharde -non sans raisons toutefois- et vous seriez surpris de l’engouement de la petite bourgeoisie provinciale (catho mais pas trop lorsqu’il s’agit d’héritage, ouvertement pr fn, anti-immigrés, anti-fiscale, sur ce dernier point elle s’expose à des cruelles déception)
            Réduire les succès de Fillon, par de simples calculs d’apothicaire, à une kermesse électorale des droites tenue par des dames patronnesses (au Sens Commun du terme) et une tombola à l’issue de laquelle le candidat aurait récupéré l’encensoir et les breloques qui vont avec pour enfin diriger la procession relève d’un optimisme un peu béat.
            Fillon, plus Charles Martel que Jeanne d’Arc, prépare la conversation du pays à la liturgie et aux odes de la droite dure et pure
            Attendons nous à voir des cohortes de fidèles et convertis grossir les rangs croisés.

            DCB nous a habitué aux éclats de voix, au parlement européen (ta gueule), lors d’un débat avec Alexis Corbières et en de multiples circonstances.
            C’est son style.
            Il est aussi le signataire d’une lettre ouverte en compagnie de J Bové et d’’13ème comparse, il y a qqs 30/36 dénonçant les orientations politiques du FDG.
            Cette attaque, peu élégante s’inscrivait dans le cadre d’une campagne de mise en cause des orientations du FDG et de JLM (plutôt chasse en meute) orchestrée par l’Elysée, les media (même JDray, ancien allié était de la partie) afin de le discréditer après qu’il eut rempli sa mission (renflouer les urnes en faveur de Hollande).

            Sans entrer dans le débat de fond (orientation, stratégie, pertinence du positionnement FDG & FI) retenons les inclinations parfaitement européiste, mondialiste, ontarienne et libérale (sur un plan économique) de dcb.
            Son recrutement auprès de Eur1, station dont le profil ne laisse planer aucun doute sur son affiliation idéologique, n’en laisse par contre subsister aucune sur celles de dcb et la démarche parfaitement insidieuse de son approche auprès de JLM, 
            le tutoiement faussement amical visait à l’entrainer sur le terrain des primaires de gauche, puis de condamner son refus de tomber dans le piège tendu.

            La finesse n’est pas l’apanage de dcb, ce qu’il parait assumer, par contre il inquiète pas ses crises, caprices, emportements à répétition. 
            Est ce lié à un manque de reconnaissance publique, son éloignement du PE, la privation de siège à ce même parlement, sa relégation au statut de simple chroniqueur radio ?
            Il gagnerait à se faire suivre et contrôler régulièrement ses paramètres sanguins,
            déja que nous venons juste de perdre Fidel !


            • Félicien Arcuel Félicien Arcuel 28 novembre 2016 22:33

              @egos. Tous vos arguments sont parfaits, imparables et valables évidemment mis à part le « tutoiement faussement amical ». Regardez le Quotidien du jour qui décrypte parfaitement la relation Mélenchon/Cohn Bendit et montre qu’ils se tutoient depuis plus de 10 ans et ce, à la demande de Mélenchon.


            • alinea alinea 28 novembre 2016 23:55

              @Félicien Arcuel
              Cohn bendit a créé EELV en juillet 2008 ; presque instantanément José Bové s’y est rallié. Les gens du futur PG ont soutenu à mort avec beaucoup d’investissement la candidature de Bové à je ne sais plus quelle élection.
              Le PG est le parti le plus écolo, l’écologie est forcément de gauche ; quand Mélenchon avec MGBuffet a créé le PG en octobre 2008, il était évidemment logique qu’il y ait rencontre ; peut-être même logique que Mélenchon aille vers Cohn Bendit plus connu.
              Nous avons été nombreux à nous faire avoir, mais Cohn Bendit s’est vite révélé le plus ultra libéral, néolibéral, qui soit. Cohn Bendit s’en fout, il joue ; Mélenchon non. La messe était dite et je soupçonne CB d’avoir voulu mettre à mal Mélenchon ; il a très bien fait de le renvoyer dans son filet !


            • izarn izarn 29 novembre 2016 00:21

              @alinea
              Je n’ai pas vu la suite de l’ITW.
              Mais c’est un culot monstre de proposer la primaire PS à quelqu’un qui voté contre le TCE en 2005 !
              Car bien sur ou se trouve la moindre critique au PS actuel sur l’UE de Lisbonne ?
              Un PS qui a signé le TSCG, celui de Merkosy ?
              Un PS qui laissse Junker à la tete de l’UE ?
              Bref Cohn Bendit est complétement idiot, ou il pense que Mélenchon n’est qu’un arriviste sans conviction, comme les autres...


            • egos 29 novembre 2016 01:02

              @Félicien 

              « ils se tutoient depuis plus de 10 ans et ce, à la demande de Mélenchon. »
              Atesté et vérifié, merci de cette précision et mise au point.
              La psychologie de JLM le désigne comme un homme d’adhésion (Mitterrand , puis Jospin) ou d’alliances (Gauche Socialiste avec J Dray, Nouveau Monde Emmanuelli, Trait d’Union Fabius).
              Soutien occasionnel des motions ou candidatures Ségolène Royal, J Bové, Benoît Hamon.
              Il ne fait aucun doute qu’il ait eu des contacts rapprochées avec DCB et EELV dont il partage maintenant certaines analyses écologiques et une adhésion (bien que restrictive) au projet européen.
              Pour quelle raisons a-t-il éconduit DCB, par delà le contexte factuel de leur divergences politiques : 
              une querelle comme il en existe au sein de vieux couples que tout sépare à un moment donné ?
              Le contexte électoral s’annonçant tendu et la « fin de carrière » de DCB délicate, qu’attendre d’autre que des piques et des réactions d’exaspération.
              Une question reste en suspens, l’état des relations ou négociations avec le PS et/ou Hollande, 
              gageons que JLM ne se laissera pas prendre, cette fois-ci, par l’urgence de l’entre deux tours des présidentielles qui l’avait conduit à une reddition sans conditions au soir du premier round 2012.

            • Alren Alren 28 novembre 2016 19:28

              150 000 personnes soutiennent la candidature de JLM.
              Combien de personnes soutiennent Cohn Bendit ? Sur quelle base objective était-il invité à la télévision ?

              Ce révolutionnaire en peau de lapin, écologiste de mes fesses, à la grande gueule, a raté son objectif en adoptant cette familiarité de fausse camaraderie pour un homme qu’il déteste plus que Fillon : faire entrer malgré lui JLM dans le cercle du PS « de gauche » aux yeux des spectateurs non avertis afin de le déconsidérer aux yeux de ceux qui détestent cette clique pourrie.

              Mais JLM est trop intelligent pour ne pas avoir compris la vile manœuvre de son ennemi.
              Et sa réponse était comme on dit aux échecs, « le meilleur coup ».

              Bien sûr, les merdias de droite (pardon pour le pléonasme) ont essayé de venir en soutien à Cohn Bendit en rappelant qu’ils se tutoyaient quand ce dernier paraissait de gauche (et même gauchiste), mais les réseaux sociaux ne s’y sont pas trompés et ont renvoyé Cohn Bendit à son état de has been.


              • 59jeannot 29 novembre 2016 08:29

                @Alren
                Dcb n’est qu’une fabrication médiaco-oligarchique de mai 68 ; à l’époque les vrais héros étaient les 10 millions d’ouvriers en grève. La TV s’est servi de 3 olibrius devant les barricades pour illustrer la violence des manifestations. La suite de la carrière de Dcb a confirmé qu’il n’est qu’un arriviste,un profiteur qui suit le sens du vent. sans aucun intérêt. Je crois que son intervention sur F2 fut programmée pour nuire à JLM que les journaleux aux ordres ne portent pas en leur cœur
                 


              • JMBerniolles 28 novembre 2016 20:41
                D’instrument du système en 1968, Cohn-Bendit en est devenu un valet au Parlement européen où c’est un défenseur agressif du néo libéralisme.

                Mélenchon a eu raison de l’aligner sur cette affectation qu’il a à se raccrocher aux lambeaux de son passé... cette condescendance et cette supériorité qu’il essaie d’imposer à ses interlocuteurs, comme quelqu’un qui n’a pas compris qu’il était démystifié depuis longtemps. 

                Cette soumission au système lui fait encore soutenir le P(S) en cours d’implosion, où la lutte finale pour ce qui reste des places est une honte pour notre pays.


                • covadonga*722 covadonga*722 28 novembre 2016 20:50

                  le communistes soutienne Mélenchon !!!!

                  mais ou sont les communistes d’antan ceux qui défendaient le prolétariat français 

                  « En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leurs familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut stopper l’immigration officielle et clandestine »

                  G Marchais

                  • lsga lsga 28 novembre 2016 21:24

                    @covadonga*722


                    « Les communistes ne se distinguent des autres partis ouvriers que sur deux points : 1. Dans les différentes luttes nationales des prolétaires, ils mettent en avant et font valoir les intérêts indépendants de la nationalité et communs à tout le prolétariat. 2. Dans les différentes phases que traverse la lutte entre prolétaires et bourgeois, ils représentent toujours les intérêts du mouvement dans sa totalité. »

                  • alinea alinea 28 novembre 2016 23:46

                    @covadonga*722
                    il faudra vous mettre d’accord un jours, les uns et les autres ! Le NPA reproche à Mélenchon sa sortie sur les travailleurs détachés ; vous vous n’avez rien compris à ce qu’il a dit sur l’immigration !
                    C’est navrant cet entêtement dans la mauvaise foi. Quand on est pas d’accord, on discute avec des arguments, mais quand on se butte parce que l’on a pas compris, on répète inlassablement les mêmes conneries. C’est lassant. devenez adulte bordel de merde !
                    Vous pouvez critiquer qu’il dise qu’une fois les gens ici, il faut les régulariser pour qu’il n’y ait pas de concurrence déloyale sur le niveau des salaires ; vous pouvez critiquez qu’il ne soit pas raciste parce qu’ayant vécu son enfance chez les arabes, vous pouvez critiquer ce que vous voulez, mais, s’il vous plaît, argumentez !


                  • lsga lsga 28 novembre 2016 23:53

                    @alinea

                    JLM fait une campagne de 2nd tour en tentant de récupérer les voix du FN et le NPA a raison de s’en offusquer.

                    Une grande partie de son score de 2012 vennait de la jeunesse des quartiers. Il ne faudrait pas qu’il fasse son Jospin en snobant son électorat.


                  • alinea alinea 29 novembre 2016 00:08

                    @lsga
                    C’est pas le lieu ici, mais l’histoire avec le NPA n’est pas celle-là !
                    Au début du FdeG, il était sérieusement question de réunir les gauches ; Le PG était favorable à cette union avec le NPA ; mais pas les cocos qui l’ ont envoyé sur les roses. Il y a eu donc scission du NPA à l’époque, qui s’est, du coup, réduit à peau de chagrin, une grosse partie dissidente ralliant le FdeG.
                    Et si Mélenchon tente de récupérer les voix du FN ( si c’est vous qui le dîtes) c’est que ces voix sont celles d’un peuple qui se goure, ex coco et qui n’a rien à foutre avec le FN.
                    La différence entre Mélenchon et le NPA, c’est que Mélenchon est humain, il n’ignore rien de la déliquescence politique depuis des lustres dans notre pays, de la propagande ahurissante, mais surtout de l’intérêt des gens. Ce n’est pas le FN qu’il vise, mais les gens. Tous ceux qui veulent voter FN ne sont pas de droite ; beaucoup oui, mais pas tous !


                  • Ouam Ouam 29 novembre 2016 00:28

                    @alinea

                    +1

                    Et puis si mélanchon c’est pareil que le FN.....(dans le raisonnement)

                    Bah alors autant voter pour mélanchon, ca évitera que la sarl de la crevette prenne le pouvoir...

                    Avec le FN bonjour la dictature à la pinochet (ou à la polpot)

                    On est déja en état d’urgence permanente avec le Parti Saloperie d’extreme droite, ils veulent quoi , l’etat de guerre avec le FN, ou la guerre civile ?

                    Tous les riches vonts fuir notre pays, plus un touriste ne voudra venir, ca sera la corée du nord ici. 

                    On sucera tous des cailloux en bouffant des rultabagas de temps en temps.

                    J’irai voter fion au deuxième tour si cela s’avère nécessaire, et je compte sur vous tous pour faire pareil 

                    (pour éviter le pire comme du temps de chichi), le FN ca va pas non smiley

                     

                    PS Pour Alinea :

                    « mais pas les cocos qui l’ ont envoyé sur les roses. »

                    LE PCF à rallé mélanchon ce WE, remets des piles neuves dans ta radio smiley


                  • alinea alinea 29 novembre 2016 00:40

                    @Ouam
                    T’as pas suivi ; le PC a envoyé le NPA sur les roses, en 2009 !
                    qu’est-ce que tu as contre les rutabagas ??


                  • Ouam Ouam 29 novembre 2016 00:55

                    @alinea :

                    Ah excuse moi, je pensais dans ton texte que tu te refarais à rejet du pcf d’il y à un mois ou deux vers mélanchon et que tu avais loupé l’accord d’hier

                    (ce que ton texte laisse entendre au passage, relis le)

                     

                    « qu’est-ce que tu as contre les rutabagas ? ? »

                    Vote crevette (ou pas contre crevette au 2eme tour si ca se passe mal que mélanchon n’atteigne pas le 2eme tour p ex) ,

                    t’en aura à tous les repas, tu pourra les apprécier à leur juste valeur smiley


                  • jaja jaja 29 novembre 2016 01:25

                    @alinea

                    Mélenchon le mégalomaniaque est humain...  smiley Toujours le mot pour rire à défaut de caractérisation politique... La scission au NPA s’explique par la volonté de la majorité du NPA de ne pas aller se perdre chez les réformistes du FdG et de continuer la construction d’un parti révolutionnaire... Votre explication se moque de la vérité comme souvent...

                    Ce qui a fait mal au NPA, ce n’est pas le FdG et sa création, c’est l’existence dans le NPA de réformistes qui ont paralysé ce parti au lendemain des élections européennes...Que ceux-ci soient partis est une véritable bénédiction...

                    Je préfère l’explication plus fouillée de mon camarade Copas (aujourd’hui décédé) que la vôtre... :

                    « C’est une vieille habitude de l’irrespect des mandats chez eux.(la minorité scissionniste)

                    Myriam Martin par exemple s’était fait remarquée pour utiliser son mandat de porte-parole du NPA pour attaquer le NPA...

                    JLM a eut là de sacrées recrues.

                    Mais bon sérieux, nous savons que le FdG cogère 19 régions avec le PS, plusieurs dizaines de départements, des grandes villes...

                    Avec dans beaucoup de cas des sucreries comme des politiques anti-sociales, des polices municipales, de la vidéo-surveillance, de la privatisation de services publics, subventionne, l’éducation catho, bref une politique ultra-réactionnaire.

                    Cet arrière-fond palpable relativise les pas de deux des appareils entre FdG et PS, à l’intérieur du FdG, les ralliements divers de demi-sels. Cet arrière-fond est une donnée lourde, et les questions ne sont pas de demander ou pas une indépendance vis à vis du PS aux législatives, aux présidentielles, dans un gouvernement, mais dans l’observation de manœuvres d’appareils nomenlcturisés à cœur qui essayent d’avancer ensemble ou les uns contre les autres , ou les deux en même temps, mais au travers d’un fond commun au service de la bourgeoisie.

                    Là les scénarios semblent se préciser et sont annoncés depuis un moment (du moins quand on y regarde un peu) sans que l’on soit certain d’en connaitre les détails et les opportunités.

                    C’est vrai, que depuis un moment semble se tresser un scénario d’une majorité parlementaire PS-EELV-FdG et un gouvernement PS-PC-EELV.

                    Ce scénario, avec les masses comme moyen de pression pour avoir des postes, laisserait JLM en posture d’opposant jouant sur les contradictions du PC, mais pas trop quand même (sinon privé de dessert).

                    Dans ce jeu, les ralliés venus du NPA deviennent très utiles à JLM pour obtenir un vernis révolutionnaire et intrépide. Ils font partie d’une tentative de musculation du pôle non PC dans le FdG, en cas de rupture explosive ou feutrée du dit front.

                    C’est à dire d’une tentative de construction d’une force avec PG, Alternatifs, ex-NPA, etc..., car personne n’est dupe que le rassemblement de la bastille fut d’abord une démonstration mettant en évidence la capacité de mobilisation électorale du PCF , et si JLM veut poursuivre son destin perso, il lui faudra bien plus de porte-flingues.

                    Le pôle non PC dans le FdG manque de biscuits, les voltigeurs venus de l’extérieur deviennent utiles si il se passe ce qu’il est prévu.

                    Si le PC reste dans une opposition au PS, les ralliés venus du NPA disparaîtront des radars comme forces ayant un trait progressistes, mais si la droite repasse, alors une espèce d’union de la gauche recentrée autour du FdG se formera au détriment d’un PS repoussé en parti radical avec peut-être un éclatement du PS et des ralliés soce-dem à la mélenchonie.

                    Le partage des postes et les nécessités de ce destin ont certainement eut leur utilité pour précipiter le pas de deux de ce qu’il y avait de plus mauvais au NPA, des politiciens tortueux.

                    Là dedans les masses n’ont pas beaucoup de marges de manœuvre utiles.

                    Mais les tentatives de cocufiage des masses nombreuses. »


                  • lsga lsga 29 novembre 2016 01:45

                    @jaja
                    ah... si le NPA avait un programme authentiquement révolutionnaire, de collectivisation des moyens de production.... au lieu de ce programme d’urgence qui ressemble tellement aux autres programmes réformistes de gauche. 


                  • jaja jaja 29 novembre 2016 01:48

                    @lsga

                    On en rediscutera... pour ce soir après une réunion tardive j’ai mon compte !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires