• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le prix Nobel de médecine 2015 explique comment en finir avec la (...)

Le prix Nobel de médecine 2015 explique comment en finir avec la Covid

NOUS AVONS LA SOLUTION POUR NOUS EN SORTIR ! mais ils n’en veulent pas…

 

JPEG

Le prix Nobel de médecine 2015 leur explique qu’ils n’ont rien compris aux macrolides. Nous savons maintenant que les ânes bâtés qui peuplent les plateaux tv sont incapables de lire une étude scientifique !

Point de doute s’ils l’avaient pu ils auraient interdit la pénicilline

Etes vous convaincus que les vaccins seront efficaces contre les variants ? Attendrez-vous le dixième confinement pour réagir ? la cinquième injection d’un vaccin « adapté » ? la septième vague ?

Et si enfin nous écoutions les grands professeurs de la médecine internationale ?

LISEZ LA SUITE ET SURTOUT FAITES PASSER LE MESSAGE DU PRIX Nobel ; les macrolides soignent la covid !

L’ivermectine, aussi importante aujourd’hui que la pénicilline hier

Dominique Costaglia, Yazdanpahna l’Inserm ont fait pression sur l’EMA et l’OMS, Macron et Véran porteront la responsabilité historique de cette faute !

Le prix Nobel de médecine Satoshi Omura fait la leçon aux affidées de big pharma …

Vous en doutez : lisez la synthèse…

74-1_44-95Télécharger

Vous interdisez l’ivermectine et vous réfutez les dizaines d’études randomisées qui prouvent son efficacité sur le covid humain car une étude française ne parvenait pas à prouver l’efficacite de l’ivermectine sur des hamsters et une autre in vitro nécessitait des doses trop fortes.

Laissez moi vous expliquer…

Avec des termes plus scientifiques le prix Nobel reprend tous les arguments hostiles d’un côté de l’autre les 21 études randomisées contrôlées, les 90 études observationnelles favorables. De manière fort policée il explique…

La prestigieuse revue Japanese Journal of antibiotics vient de publier une synthèse sur les études réalisées sur l’ivermectine contre la covid. Morimasa Yagisawa, Ph., Patrick J. Foster, Hideaki Hanaki, Ph.D. et le prix Nobel de médecine Satoshi Ōmura, Ph.D.1.

Le 27 février 2021 la méta-analyse a été réalisée sur 14 906 patients dans 42 études cliniques (dont 21 essais contrôlés randomisés avec 2869 patients). Il a rapporté des améliorations de 83% dans le traitement précoce, 51% dans le traitement tardif, et 89% dans la prévention de l’apparition de la maladie. Sur la base des résultats de ces 42 essais, il conclut que la probabilité que ce jugement sur les performances cliniques supérieures de l’ivermectine soit faux est estimée à 1 sur 4 billions.

Il reprend une autre méta analyse de Hill en soulignant la bizarrerie des conclusions qui ne correspondent pas aux résultats (la patte de COSTAGLIA selon le dr Maudrux, elle aurait tout modifiée )

Il s’intéresse au seul argument de Costaglia : la concentration efficace d’ivermectine contre le SRAS-CoV-2 dans une expérience in vitro, est trop forte pour l’homme. Il lui explique que c’est un classique et que cela n’infirme pas l’efficacité de doses bien plus faibles sur l’homme.

Il s’efforce de comprendre le blocage : LES CAPACITES DES MACROLIDES NE SONT PAS CELLES QUE VOUS CROYEZ

(1) activité antivirale,

(2) inhibition de la relation entre le virus et la cellule hôte,

(3) les actions liées à la régulation de réactions de l’hôte.

Les médecins de terrain se voient confirmer leur intuition de soigner avec des macrolides et par la même occasion l’âne bâté qui préside l’ordre des médecins est ridiculisé.

Lorsque l’efficacité de l’ivermectine pour la pandémie de COVID-19 sera confirmée avec la coopération de chercheurs du monde entier et que son utilisation clinique sera réalisée à l’échelle mondiale, il pourrait s’avérer très bénéfique pour l’humanité. Il peut même s’avérer comparable aux avantages tirés de la découverte de la pénicilline – considérée comme l’une des plus grandes découvertes du XXe siècle. Ici, une autre utilisation de l’ivermectine, qui a été qualifiée de « miracle » ou « Merveille » , est ajoutée. L’histoire a démontré que l’existence de composés dérivés de produits avec des effets aussi divers sont extrêmement rares.*

 

https://pgibertie.com/2021/03/27/un-prix-nobel-de-medecine-repond-a-costaglia-a-l-agence-europeenne-et-leur-explique-qu-elles-n-ont-rien-compris-aux-proprietes-de-livermectine/


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 28 mars 10:06

    Destitution et jugement de ces assassins liés aux laboratoires pharmaceutiques.


    • Clocel Clocel 28 mars 10:13

      Ça... C’est fait.

      La place de cette racaille est désormais devant les tribunaux populaires.


      • Passante Passante 28 mars 11:26

        @Clocel
        il me semble qu’il va falloir un peu élargir le box, des accusés
        un stade ce serait cool.


      • Passante Passante 28 mars 11:35

        @Passante
        -d’où t’es venue cette idée des « accusés dans le stade ».. osera-tu l’avouer ?
        -oui ! des gentils talibans... smiley


      • BA 28 mars 11:34

        En Ile-de-France, les services de réanimation vont trier les patients. Quel patient allons-nous laisser mourir ? Quel patient allons-nous sauver ?


        L’alerte de 41 directeurs de crise de l’AP-HP : « Nous serons contraints de faire un tri des patients »


        Dans le JDD, 41 médecins réanimateurs et urgentistes alertent sur la réalité du terrain, face à la dégradation de la situation sanitaire. Voici leur tribune :


        "L’épidémie de Covid-19 est de nouveau en progression constante dans toutes les Régions, et l’Île-de-France se retrouve malheureusement parmi les Régions en première ligne. Dans les quinze prochains jours, les contaminations ayant déjà eu lieu, nous avons une quasi-certitude sur le nombre de lits de soins critiques qui seront nécessaires et nous savons d’ores et déjà que nos capacités de prise en charge seront dépassées au terme de cette période.


        Il est trop tôt pour que la campagne de vaccination puisse améliorer significativement l’évolution de l’épidémie pendant cette période critique. Nous rappelons, s’il en était besoin, que la vaccination reste l’arme essentielle à moyen et long terme. Tous les indicateurs concordent pour affirmer que les mesures actuelles sont et seront insuffisantes pour inverser rapidement la courbe alarmante des contaminations.


        Dans un but d’information et d’alerte légitime de nos concitoyens, de nos futurs patients et de leurs familles, nous souhaitons expliquer de manière transparente la situation à laquelle nous allons devoir faire face et comment nous allons l’affronter. Dans cette situation de médecine de catastrophe où il y aura une discordance flagrante entre les besoins et les ressources disponibles, nous serons contraints de faire un tri des patients afin de sauver le plus de vies possibles. Ce tri concernera tous les patients, Covid et non Covid, en particulier pour l’accès des patients adultes aux soins critiques.


        Nous n’avons jamais connu une telle situation, même pendant les pires attentats subis ces dernières années. Avant d’en arriver à cette période douloureuse mais proche, nous mettrons tout en œuvre pour en retarder l’échéance en utilisant toutes les ressources humaines et matérielles disponibles, en procédant à des évacuations sanitaires au maximum des possibilités même si celles-ci se réduisent de jour en jour du fait même de la progression de l’épidémie dans toutes les autres Régions.


        Nous utiliserons toutes les solutions innovantes qui pourraient permettre de limiter l’évolution vers des formes graves et de réduire la durée des séjours en réanimation. Ce tri se fera avec l’objectif permanent de garantir la disponibilité des ressources en soins critiques de manière collective, équitable, et homogène sur l’ensemble de notre territoire.


        Le tri des patients a déjà commencé puisque des déprogrammations médicales et chirurgicales importantes nous ont déjà été imposées et que nous savons pertinemment que celles-ci sont associées à des pertes de chances et des non-accès aux soins pour certains patients. Ces déprogrammations vont devoir s’intensifier dans les jours qui viennent, n’épargnant bientôt plus que les urgences vitales. Depuis plusieurs jours, nous sommes déjà contraints de peser soigneusement les indications de certaines techniques de recours exceptionnel comme l’assistance circulatoire.


        Nous, médecins impliqués dans la prise en charge des victimes graves de la pandémie, affirmons que nous serons présents auprès de tous les patients et de leurs familles pour les prendre en charge quelles que soient les difficultés de nos conditions d’exercice car c’est notre mission. Nous savons pouvoir compter sur la mobilisation sans faille de l’ensemble des soignants quelle que soit leur lassitude et malgré des conditions d’exercice qu’ils n’imaginaient pas connaître un jour. Nous ne pouvons rester silencieux sans trahir le serment d’Hippocrate que nous avons fait un jour.


        Les signataires :


        Bruno Riou, directeur médical de crise (DMC) de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) , Frédéric Adnet, Alain Cariou, Marie-Pierre Dilly, Jacques Duranteau, Olivier Langeron, Jennifer Sobotka, DMC de groupe hospitalier (AP-HP), Élisabeth Balladur, Sébastien Beaune, Anne Bourgarit-Durand, Olivier Corcos, Bruno Crestani, Benjamin Davido, Pierre Deblois, Olivier Drunat, Albert Faye, Renato Fior, Pierre Frange, Hélène Goulet, Anne-Sophie Grancher, Bérangère Gruwez, Emmanuel Guérot, Magali Guichardon, Olivier Hanon, Nicolas Javaud, Nadia Ladjouzi, Thibault Lecarpentier, Jean-Laurent Le Quintrec, Galdric Orvoen, Éric Pautas, Benoît Plaud, Pierre-Alexis Raynal, Éric Revue, Véronique Simha, Brigitte Soudrie, Dominique Thabut, Samir Tine, Jean Vidal, DMC de site (AP-HP), Hawa Keita-Meyer, présidente de la Collégiale d’anesthésie-réanimation d’Île-de-France, Dominique Pateron, président de la Collégiale AP-HP des urgentistes, Antoine Vieillard-Baron, Président de la Collégiale de médecine intensive et réanimation d’Île-de-France.


        https://www.lejdd.fr/Societe/Sante/exclusif-lalerte-de-41-medecins-face-a-la-crise-nous-serons-contraints-de-faire-un-tri-des-patients-4034448


        • Passante Passante 28 mars 11:55

          @BA

          des supposés « médecins » qui terrorisent le tout-venant...
          avec leurs problèmes de lits !
          il sont besoin d’être recadrés ces gens-là... ?

          t’as des problèmes de lits coco ?
          ben la question devient : qui a fait disparaître les lits ?...
          et donc :
          tu ramènes hollande ou sarco ou je ne sais, puis tu les juges...
          entre temps, tu t’achètes des lits, et tu me lâches les baskets
          c’est tout.


        • devphil30 devphil30 28 mars 14:14

          @BA

          Depuis 1 an , il y avait largement la possibilité de créer des lits ....
          Qu’est-ce que le gouvernement à fait ?
          Fermeture de lits en 2020

          Il était possible de traiter en amont le virus avec de l’ivermectine 
          Qu’a fait le gouvernement , interdire cette substance

          Donc la situation actuelle était attendue , d’autant plus que les raisons du confinement sont de forcer la vaccination

          La vaccination au Chili conduit a de nouveaux confinements
          https://lepetitjournal.com/santiago/covid-19-le-chili-entre-vaccination-massive-et-reconfinement-301089

          Donc la sortie des problèmes avec la vaccination est une nouvelle entourloupe



        • Adèle Coupechoux 28 mars 22:39

          @BA
           
          Les cliniques privées ont proposé des lits depuis la pandémie incluant leur personnel au chômage.
          Récemment, elles en ont proposé 2000 de plus.
          Des lits de campagne ???? Combien depuis la pandémie...Elle est terrible cette pandémie....Foutage de gueule !

          Et tes lits de réa sont pris sur les lits de salle de réveils, pauvre tâche ! Raison pour laquelle les hôpitaux déprogramment la chirurgie.

          BA faut bouger ton gros cul et voir sur place...


        • Zolko Zolko 29 mars 09:47

          @devphil30

          Depuis 1 an , il y avait largement la possibilité de créer des lits


          oui, mais le problème c’est qu’il n’y a pas assez de personnel soignant
           

          Qu’est-ce que le gouvernement à fait ?


          ils ont fermé les universités, pour être sûrs de ne pas former du nouveau personnel soignant.
           
          Mais comment ça se fait qu’un gouvernement qui a failli sur toute la ligne depuis 1 an n’ait pas encore démissionné ? Ou qu’il n’ait pas été viré à coups de pieds dans le cul ? Soit il y a vraiment eu 90 000 morts et alors ils doivent répondre de crimes, soit ces chiffres sont faux et ils doivent répondre de traitrise nationale.

        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 29 mars 12:28

          @BA
           
           ’’L’alerte de 41 directeurs de crise de l’AP-HP : « Nous serons contraints de faire un tri des patients »

           
           C’est ce qui s’appelle se prévaloir de ses turpitudes.


        • HELIOS HELIOS 29 mars 12:35

          @Zolko

          Ce que vous dites est faux !

          Il ne faut pas confondre des lits de réanimation en phase critique et des lits de « réanimations » qui ne sont que des lits on l’on surveille des gens malades avec des contraintes certes plus difficiles, mais accessible a n’importe quelle infirmière, y compris débutante.

          Mettre un malade « COVID » dans une chambre a 2 lits comme la majorité des chambres d’hopitaux, equipée d’un tuyau avec deshumidificateur pour laisser attendre un malade qu’il guerisse, ce n’est pas deux lits de « réa » et une infirmière peut s’occuper de 2 ou 3 chambres de ce type pour assister les patients a reconnecter ou ajuster la position du tuyau dans les narines !

          Il faudrait peut être aussi s’assurer qu’on le traite correctement avec des pilules d’antibiotiques ou de d’antiviraux... mais ces soins là sont completement oubliés.

          Si le patient s’aggrave, alors il passera en « vrai » réa...

          On comprend bien de la part des hopitaux qu’ils « forcent » la dose comme il serait convenable de parler pour obtenir a terme plus de moyens, plus de personnels, mais en cette periode nous ne faisons pas de politique, nous soignons.

          La résponsabilté d’E Macron, comme des ministres  plus ou moins concernés  est évidente et il faudrait qu’ils payent la facture un jour... avec ceux qui ont instillés sur les plateaux TV et autres quotidiens des messages de peurs et des interpretations inexactes. 

          Ce n’est pas parce que leur responsabilité s’arrete aux moyens qu’il faut accepter qu’il n’y ait pas de résultats !!!


        • Drugar Drugar 29 mars 14:21

          @BA
          Le problème ne vient de quelque centaines de lits en plus ou en moins, mais de la politique générale de destruction de l’hôpital et des services de santé dont l’avant dernier paragraphe de l’article de l’AFP que vous mettez en lien est tout à fait révélateur : 
          « Au cours des 20 dernières années, près de 100.000 lits d’hospitalisation générale ont ainsi été supprimés dans les 3.042 hôpitaux et cliniques français comme le rappelait l’AFP en mai 2020. »

          Merci donc à l’UE et sa politique de destruction des services publiques, politique que Macron se fait une joie de mettre en oeuvre.


        • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 29 mars 16:41

          @Passante

          En France, il n’y a seulement que 3 lits de réanimation par hopital depuis la mise à mort de l’hôpital public. 


        • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 29 mars 17:05

          Rectificatif. 3 lits de réanimation en moyenne. 


        • Adèle Coupechoux 29 mars 18:15

          @Drugar

          Pourquoi les médecins ne demandent-ils pas de lits supplémentaires ? Les infrastructures existent et il suffit de réarmer ces réa qui sont déjà en place. Depuis 1 an, il y a bien eu des promotions de MAR et d’infirmiers ? Il suffit de les payer correctement (primes mensuelles COVID faisant partie du salaire brut).


        • Xenozoid Xenozoid 29 mars 18:21

          @Adèle Coupechoux

          Pourquoi les médecins ne demandent-ils pas de lits supplémentaires ?

          ils ne sont pas dans les médias ? en fait ils demandent de l’aide depuis très longtemps mais il faudrait le repasser 24h/7j7/365 j par année et ce depuis 30 ans au moins,c’est la différence entre la perception et la suggestion


        • Adèle Coupechoux 29 mars 18:36

          @Xenozoid

          En ce moment, les médecins arrivent à nous faire tous confiner. Ils ne demandent pas de lits. 
          Ce sont les infirmiers qui ont le plus souvent manifesté. Avez-vous déjà vu des médecins manifester dans la rue ? C’est très très rare...


        • Xenozoid Xenozoid 29 mars 18:46

          @Adèle Coupechoux

          ok je rephrase ,tu as raison,ce ne sont pas les médecins, mais le personel qui n’est pas entendu,on est d’accord même si certains médecins le savent,et certains infirmiers s’en foutent,en fait je voulait juste dire qu’il y a longtemps que certain(s) on mit en avant le manque d’éffectif mais n’ont jamais eu la pub de la covid...voilà, i rest my case


        • eau-pression eau-pression 28 mars 12:36

          Et vous savez en quoi cette nouvelle, si elle se vérifie, sera doublement bonne ? Parce qu’il faudra déposer nos fèces dans des toilettes sèches, et ça c’est bon pour l’eau-vie.


          • pipiou2 28 mars 12:40

            L’ivermectine est peut-être un traitement pour la Covid, mais de là à la comparer à la pénicilline c’est pas sérieux.


            • mac 29 mars 16:01

              @pipiou2
              Et vacciner toute une population avec des produits encore en cours de tests c’est sérieux ?


            • Sur un plan alchimique, cela me semble correct. La GALE (Gaulle, Pays de Galle). Ce parasite ou acarien s’appelle : le SAR COPTE. COPTE, vous me suivez... ??? Concernant le vaccin Astra machin, écoutez ALEXANDRA HENRION CAUDE. Médecin de mon amie : https://www.youtube.com/watch?v=aW1awlojQMY


              • u l

                Le Covid est une IN « FLAMMA »TION, comme l’allergie,..L’acarien du lit (souvent très utile car sans eux notre peau ne respirerait plus, ils se chargent des peaux mortes)...Virus ou parasite. Les avis divergent : On peut donc considérer qu’un virus est un parasite. Différence avec bactérie (essentielle pour les humains). Le virus et une forme de vampire, il a besoin d’un autre (hôte) pour survivre. Une espèce de pervers-narcissique...


                • njama njama 28 mars 13:43

                  Autre confirmation que les macrolides sont efficaces pour traiter les infections Covid, plus de mille patients traités

                  Flavia Groșan, pneumologue roumaine : « C’est le protocole Covid appliqué dans les hôpitaux qui tue les malades !  »
                  (......) Le docteur Groșan traite les conséquences de l’infection par le virus SARS-CoV-2 comme une pneumonie atypique. Elle a aussi déclaré que les hôpitaux commettent d’énormes erreurs, et que c’est en réalité le protocole Covid qui tue les patients.

                  « Le Covid est une pneumonie – certes atypique, mais une pneumonie – et doit être traité comme tel » – a-t-elle affirmé.
                  « Dès l’annonce de la pandémie, mon but a été qu’aucun patient ne finisse intubé, car c’est un procédé qui entraîne la mort. J’applique mes traitement classiques, médicamenteux, qui incluent la clarithromycine, un antibiotique de la famille des macrolides. Cette famille ne compte que trois antibiotiques : l’érythromycine, que tout le monde connaît, l’azithromycine et la clarithromycine. Je n’aime pas trop l’azithromycine, qui est une copie affaiblie de la clarithromycine. J’ai participé à des recherches cliniques très intéressantes sur les pneumonies, au cours desquelles j’ai pu constater le pouvoir qu’a la clarithromycine de réduire l’inflammation comme aucun autre antibiotique ne sait le faire. »

                  La pneumologue fait remarquer que les surdoses d’oxygène administrées en milieu hospitalier provoquent des œdèmes cérébraux, qui constituent l’une des causes de mortalité des patients.
                  À ce sujet, elle a tenu les propos suivants : ...

                  « Au-dessus de 80% de saturation, je n’administre que de très petites doses d’oxygène à mes patients, de l’ordre de 2-3 litres par minute, sous la forme d’administrations quotidiennes courtes, de 4 à 5 heures tout au plus. Il faut en effet savoir qu’un excès d’oxygène inhibe le cerveau, car en général, c’est le cerveau qui contrôle notre corps, et non un appareil. Sur ce point, j’ai été en total désaccord avec le protocole Covid en vigueur : les fortes doses d’oxygène qu’il prescrit, de l’ordre de 20 litres, conduisent à l’acidose, provoquant des œdèmes cérébraux chez les patients… lesquels, à leur tour, conduisent bien entendu à leur décès. »

                  Flavia Groșan voit comme une lourde erreur l’administration aux malades de Covid de Kaletra et de codéine, qui ne peuvent qu’aggraver les symptômes de la maladie.
                  (...)
                  Cette méthode couronnée de succès et cette attitude intrépide ont aussitôt assuré à cette pneumologue d’Oradea une popularité nationale...

                  lire l’article en entier et video en VO : https://www.breizh-info.com/2021/03/23/161294/flavia-grosan-pneumologue-roumaine-cest-le-protocole-covid-applique-dans-les-hopitaux-qui-tue-les-malades/


                  • Autre réflexion. ASTRA ZENECA. N’avons-nous pas justement un OS (Sacre) qui ’s’appelle. L’ASTRA GALE...Sans lequel, l’homme ne pourrait se verticaliser. tout scela devient de plus en plus mystique. ASTR (astr) ZENECA : Action de répandre un liquide en offrande à une divinité, lors d’un sacrifice. 


                    • Et si on essaient Lupus Garum comme dans l’album : La transitalique....Garum extrait de poisson (le Christ). Genre de nuoc mam. Genre de saumure appréciée aussi des Chinois. Mais un poisson mort,....quant à Lupus une autre maladie inflammatoire. Mais qui signifie LOUP. Symbolique du Loup (il y en a aussi un de mer). https://www.luminessens.org/post/2015-3-1-le-nez-lev%C3%A9-vers-sirius


                      • Et tout le monde d’aller à la queue LEU LEU pour avoir sa potion,....En plus avec leur masque qui rappelle celui du Loup. 1680 « masque de velours porté par les femmes ».

                        ”Saint Nicolas, prends les clés du paradis,

                        Enferme le chien enragé, le loup de la forêt !

                        Afin qu’il n’aie pas de force contre les veaux, le bétail !” Saint-Nicolas (Copte de chypre, symbole d’HERMES TRISMEGISTE...


                        • Mon non plus on ne m’écoute : ASTRAGALE, ASTR ZENECA. quand on contrevient à la Loi (La colonne vertébrale on dit que l’on fait UNE entorse à la LOI). 29 janvier 2013. Belgique : 30 janvier 2003....... 


                          • joletaxi 28 mars 17:53

                            maconclusion

                            fou ce qu’il y a de charlatans diplomés

                            car tous ces médecins qui pronent des traitements,qui font état de bons résultats, ils ont en principe le même diplome que les médecins stars des plateaux télés, qui affirment eux:il n’y a pas de traitements ?

                            effrayant non ?

                            d’ailleurs, je demande que dorénavant, chaque médecin affiche son diplome, avec ses « bulletins » des 5 dernières années

                            marre de tous ces charlatans qui portent une blouse blanche



                              • eau-pression eau-pression 29 mars 09:39

                                Bonjour @republicain

                                On vous opposera une objection forte à l’usage de l’ivermectine (déjà discuté chez @alinea) c’est que ce produit empoisonne les sols.

                                C’est donc très sérieusement qu’il faut anticiper cet inconvénient. Mon post d’hier est une piste (toilettes sèches).


                              • HELIOS HELIOS 29 mars 12:40

                                @eau-pression

                                </HUMOUR ON/>

                                Faire un commentaire sur les toilettes sèches quand on a un pseudo comme le votre ...
                                </HUMOUR OFF/>

                                J’adore....


                              • eau-pression eau-pression 29 mars 13:00

                                @HELIOS

                                Riez donc : chacun sa merde, toilettes sèches !

                                Vous avez des chevaux ?

                                Quand aux balises, simplifiez donc, les vôtres sont contre nature : <humour>lol</humour> ou <blabla mode="humour">lol</blabla>


                              • HELIOS HELIOS 30 mars 01:22

                                @eau-pression

                                ... merci... l’humour est nécessaire, vous savez...

                                Quand aux balises, voyons, comment dire.... c’est une question de syntaxe, hein ? Ici, c’est ma syntaxe qui est utilisée dans un contexte ... d’humour !
                                J’ai cherché une forme ne correspondant a aucune structure existante et parlante pour le lecteur...

                                ... rions, nous en avons besoin....


                              • eau-pression eau-pression 30 mars 10:35

                                Bonjour @HELIOS

                                Si votre avatar n’est pas en plastique, s’il est dans la mare de votre jardin, il vous dira ce qu’il faut penser du paradigme pour l’eau dont je me fais écho.

                                Le terme paradigme est fort, aussi fort que l’absurdité du chemin vers la privatisation des ressources en eau que nous prenons.


                              • Djam Djam 29 mars 11:39

                                @ Republicain

                                Merci pour cet article précis et pertinent. 

                                Mais...

                                Sans vous offenser, je rappelle ici que des milliers d’articles, d’analyses scientifiques hors orthodoxie, des centaines de chercheurs-trouveurs, des traitements moins onéreux et fort bien supportés...etc ont depuis un an convaincu de larges pans de popoulations dans le monde que...

                                cette épidémie n’a en réalité pas beaucoup de différences d’avec toutes les sévères grippes ultérieurs,

                                 les très réactifs toubibs qui proposaient des traitements très intéressants ont tous fait l’objet d’attaques inouïes et de tentatives notoires de neutralisation,

                                 c’est bien la finance globalisée et ses organismes privés annexes qui ont décidé de faire basculer intégralement le monde occidental dans un « nouveau monde » géré « à la chinoise »,

                                Mais...

                                La sidération dont a fait l’objet  depuis un an déjà !  tous les peuples a pour conséquence parfaitement visible :

                                 un état d’inaction avérée, une soumission spectaculaire, 

                                 la mise en route d’une guerre de « tous contre tous » afin de pulvériser, morceller à peu près tout début d’union de résistance saine,

                                La domesticatin de l’humain n’a pas commencé avec cette arnaque sanitaire globale. Elle a été instaurée étape par étape, au nom du « progrès », devenu Religion Progressiste. Les peuples ont été infantilisés comme jamais. Les identités sont noyées, plongées dans la confusion et l’ndéfinition. Les enfants sont déjà conditionnés aux réflexes déshumanisés d’un traitement totalement anti scientifique, anti santé, anti intelligence parce qu’ils sont le « nouvel individu de leur nouveau monde ».

                                Avec le délirium covidis, nous arrivons tout simplement à la dernière phase de cette énorme opération de tyrannie planétaire. 

                                Mais...

                                Vous aurez  malheureusement !  toujours la part influente des soumis : bobos « gagnants de la mondialisation », vieux de plus de 70 ans qui pètent de trouille à l’idée de mourir, femmes totalement hystérisées par cet autre tyranie que sont les « mouvements néo féministes » délirants, bref... tous les collabos avérés que nous avons déjà vus à l’œuvre en 39-40, tous ces individus là empêchent comme toujours l’élévation des consciences, l’action courageuse et le retour à de l’intelligence et du bon sens. Cette part maudite de toutes les sociétés en crises systémiques chroniques est celle qui soutient, vote et pérennise toutes les tyrannies.


                                • babelouest babelouest 29 mars 15:13

                                  @Djam je ne pense pas que ce soit « un monde occidental traité à la chinoise », mais un monde occidental en cours d’assassinat.


                                • Adèle Coupechoux 29 mars 18:33

                                  @Djam

                                  C’est la cupidité de tarés qui en veulent toujours plus. 
                                  Ce n’est pas nouveau, ils veulent tous leur part du gâteau, même si c’est destructeur. 
                                  Et quitte à ce que tous les secteurs soient privatisés. 
                                  L’UE nous a vendu la privatisation de l’énergie en ventant la mise en place de la concurrence. Résultat, le prix de l’énergie n’a cessé d’augmenter. 
                                  https://www.fournisseur-energie.com/actualites/evolution-prix-energie/

                                  La santé, ce mot a-t-il encore une signification ? Un secteur qui fait recette pour les labo pharmaceutiques. Il suffit de comparer les salaires de chercheurs du public à ceux du privé et de leurs VRP. Ces derniers, étant souvent formés par le public qui n’offre que peu de postes.


                                • BA 29 mars 19:18

                                  Covid-19 : la mortalité a augmenté de 9,1 % en 2020, du jamais-vu depuis 70 ans, selon l’Insee.


                                  En raison de l’épidémie de Covid-19, la mortalité a été exceptionnelle en 2020 en France et l’espérance de vie a nettement baissé, indique l’Insee dans deux publications publiées lundi 29 mars. Au total, 668 800 décès sont survenus l’an dernier, toutes causes confondues, soit 55 500 de plus qu’en 2019 (+ 9,1 %).


                                  L’espérance de vie a elle reculé de six mois pour les femmes (85,1 ans) par rapport à 2019, et de 7,2 mois (79,1 ans) pour les hommes.


                                  Une telle hausse de la mortalité n’a pas été enregistrée en France depuis 70 ans. Elle est ainsi très supérieure à celle observée lors des épisodes grippaux et caniculaires sévères des dernières années, y compris la canicule de 2003.


                                  Cette hausse a surtout concerné les personnes âgées de plus de 70 ans (+ 11%), parmi les plus à risque face au Covid-19. À noter, la hausse des décès a été un peu plus forte pour les hommes.


                                  https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-la-mortalite-a-augmente-de-9-1-en-2020-du-jamais-vu-depuis-70-ans-selon-l-insee_4352035.html



                                  • philippe913 30 mars 17:27

                                    après l’hcq, l’ivermectine.... vous n’êtes jamais fatigué de vos conneries ?


                                    • BA 30 mars 22:16

                                      Mardi 30 mars 2021 :


                                      Dans les colonnes de Libération, ce mardi, le chef du service de réanimation et des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat (Paris), Jean-François Timsit prévient. "Je peux le dire sans être grand clerc, dans deux semaines, on aura 600 morts par jour".


                                      Alors que l’incertitude demeure quant à un éventuel reconfinement général, Jean-François Timsit ne cache pas son désarroi devant l’afflux ininterrompu de malades du Covid-19 dans les services de réanimation parisiens. "Ce sont les personnes qui se contaminent aujourd’hui que l’on verra en réanimation dans quinze jours, on est déjà dans la nasse", souligne-t-il.


                                      "La vraie difficulté, c’est qu’on devra faire au mieux avec les moyens du bord, du matériel pas toujours adapté et surtout des soignants épuisés, insuffisamment nombreux et déprimés face au peu de soutien de la société. En clair, on va devoir pratiquer de la médecine dégradée, ça donne envie de pleurer".


                                      https://www.lindependant.fr/2021/03/30/covid-19-dans-deux-semaines-on-aura-600-morts-par-jour-previent-le-chef-du-service-de-reanimation-de-lhopital-bichat-paris-9458562.php

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité