• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le risque de la guerre atomique

Le risque de la guerre atomique

Le risque de la guerre atomique

Voici un texte écrit par la RAND Corporation, daté du 25 janvier 2022, décrivant les objectifs des USA avec la guerre en Ukraine. Ce n'est pas une erreur : le document est bien daté 1 mois avant le début de l'invasion Russe. Le document peut être trouvé en ligne sur le site du journal Suédois nyadagbladet (www.nyadagbladet.se) :

 

https://nyadagbladet.se/utrikes/shocking-document-how-the-us-planned-the-war-and-energy-crisis-in-europe/

PNG

Vous pouvez télécharger le document ici. Comme vous pouvez le voir, il s'agit de pages photographiées, et les images prises insérées dans un document dont un PDF a été généré. Visiblement ça a été fait à la va-vite, et d'après les propriétés du document on sait seulement qu'il a été créé par LibreOffice 7.3. Ce qui veut dire que la source de la fuite savait ce qu'il faisait pour ne pas pouvoir être identifié (facilement).

J'ai extrait le texte par un logiciel OCR, et fait la traduction automatique. Je joins le texte français intégral, et j'analyserai les conséquences dans la suite.

 

 

********** début du document scanné **********

 

 

Executive summary

 

 

Affaiblir l'Allemagne, renforcer les États-Unis

 

L'état actuel de l'économie américaine ne permet pas de penser qu'elle puisse fonctionner sans le soutien financier et matériel de sources extérieures. La politique d'assouplissement quantitatif, à laquelle la Fed a régulièrement eu recours ces dernières années, ainsi que l'émission incontrôlée de liquidités lors des lockdowns Covid 2020 et 2021, ont entraîné une forte augmentation de la dette extérieure et une hausse de l'offre de dollars.

La détérioration continue de la situation économique risque fortement d'entraîner une perte de la position du parti démocrate au Congrès et au Sénat lors des prochaines élections qui se tiendront en novembre 2022. La mise en accusation du président ne peut être exclue dans ces circonstances, ce qui doit être évité à tout prix.

Il est urgent que des ressources affluent dans l'économie nationale, notamment dans le système bancaire. Seuls les pays européens liés par les engagements de l'UE et de l'OTAN seront en mesure de les fournir sans qu'il en résulte pour nous des coûts militaires et politiques importants.

Le principal obstacle est l'indépendance croissante de l'Allemagne. Bien qu'elle soit encore un pays à la souveraineté limitée, elle s'oriente depuis des décennies vers la levée de ces limitations et la transformation en un État totalement indépendant. Ce mouvement est lent et prudent, mais régulier. L'extrapolation montre que le but ultime ne pourra être atteint que dans plusieurs décennies. Toutefois, si les problèmes sociaux et économiques aux États-Unis s'aggravent, le rythme pourrait s'accélérer considérablement.

Un facteur supplémentaire contribuant à l'indépendance économique de l'Allemagne est le Brexit. Avec le retrait du Royaume-Uni des structures de l'UE, nous avons perdu une occasion significative d'influencer la négociation des décisions intergouvernementales.

C'est la crainte d'une réaction négative de notre part qui, dans l'ensemble, détermine la lenteur relative de ces changements. Si un jour nous abandonnons l'Europe, il y aura de bonnes chances que l'Allemagne et la France parviennent à un consensus politique complet. Ensuite, l'Italie et d'autres pays de la vieille Europe - principalement les anciens membres de la CECA - pourront la rejoindre sous certaines conditions. La Grande-Bretagne, qui est actuellement en dehors de l'Union européenne, ne pourra pas résister seule à la pression du duo franco-allemand. S'il est mis en œuvre, ce scénario finira par faire de l'Europe un concurrent non seulement économique, mais aussi politique des États-Unis.

En outre, si les États-Unis sont englués dans des problèmes intérieurs pendant une certaine période, la vieille Europe sera en mesure de résister plus efficacement à l'influence des pays d'Europe de l'Est orientés vers les États-Unis.

 

Vulnérabilités de l'économie allemande et européenne

 

On peut s'attendre à une augmentation du flux de ressources de l'Europe vers les États-Unis si l'Allemagne commence à connaître une crise économique contrôlée. Le rythme du développement économique de l'UE dépend presque sans exceptions de l'état de l'économie allemande. C'est l'Allemagne qui supporte l'essentiel des dépenses destinées aux membres les plus pauvres de l'UE.

Le modèle économique allemand actuel repose sur deux piliers. Il s'agit de l'accès illimité aux ressources énergétiques russes bon marché et à l'énergie électrique française bon marché, grâce à l'exploitation de centrales nucléaires. L'importance du premier facteur est considérablement accrue. L'arrêt des approvisionnements russes pourrait bien créer une crise systémique qui serait dévastatrice pour l'économie allemande et, indirectement, pour l'ensemble de l'Union européenne.

Le secteur énergétique français pourrait également commencer à connaître de gros problèmes. L'arrêt prévisible des approvisionnements en combustible nucléaire sous contrôle russe, combiné à la situation instable dans la région du Sahel, rendrait le secteur énergétique français extrêmement dépendant du combustible australien et canadien. En relation avec l'établissement de l'AUKUS, cela crée de nouvelles opportunités pour exercer des pressions. Toutefois, cette question dépasse le cadre du présent rapport.

 

Une crise contrôlée

 

En raison des contraintes de la coalition, les dirigeants allemands ne contrôlent pas totalement la situation dans le pays. Grâce à nos actions précises, il a été possible de bloquer la mise en service du gazoduc Nord Stream 2, malgré l'opposition des lobbyistes de l'industrie sidérurgique et chimique. Cependant, la détérioration dramatique du niveau de vie pourrait inciter les dirigeants à reconsidérer leur politique et à revenir à l'idée de souveraineté européenne et d'autonomie stratégique.

La seule façon possible de garantir le rejet par l'Allemagne des approvisionnements énergétiques russes est d'impliquer les deux parties dans le conflit militaire en Ukraine. La poursuite de nos actions dans ce pays entraînera inévitablement une réponse militaire de la Russie. Les Russes ne pourront évidemment pas laisser sans réponse la pression massive de l'armée ukrainienne sur les républiques non reconnues du Donbass. Cela permettrait de déclarer la Russie comme agresseur et de lui appliquer l'ensemble du train de sanctions préparé à l'avance.

Poutine pourrait à son tour décider d'imposer des contre-sanctions limitées - principalement sur les fournitures d'énergie russes à l'Europe. Ainsi, le préjudice subi par les pays de l'UE sera tout à fait comparable à celui subi par les Russes, et dans certains pays - principalement en Allemagne - il sera plus élevé.

La condition préalable pour que l'Allemagne tombe dans ce piège est le rôle prépondérant des partis et de l'idéologie verts en Europe. Les Verts allemands sont un mouvement fortement dogmatique, voire zélé, ce qui permet de leur faire ignorer assez facilement les arguments économiques. À cet égard, les Verts allemands dépassent quelque peu leurs homologues du reste de l'Europe. Les caractéristiques personnelles et le manque de professionnalisme de leurs dirigeants - principalement Annalena Baerbock et Robert Habeck - permettent de supposer qu'il leur est pratiquement impossible d'admettre leurs propres erreurs en temps utile.

Ainsi, il suffira de former rapidement l'image médiatique de la guerre agressive de Poutine pour faire des Verts des partisans ardents et purs et durs des sanctions, un "parti de la guerre". Cela permettra d'introduire le régime de sanctions sans aucun obstacle. Le manque de professionnalisme des dirigeants actuels ne permettra pas un retour en arrière à l'avenir, même lorsque l'impact négatif de la politique choisie deviendra suffisamment évident. Les partenaires de la coalition gouvernementale allemande devront simplement suivre leurs alliés - du moins jusqu'à ce que la charge des problèmes économiques l'emporte sur la crainte de provoquer une crise gouvernementale.

Toutefois, même si le SPD et le FDP sont prêts à s'opposer aux Verts, la possibilité pour le prochain gouvernement de normaliser assez rapidement les relations avec la Russie sera sensiblement limitée. L'implication de l'Allemagne dans d'importantes livraisons d'armes et d'équipements militaires à l'armée ukrainienne va inévitablement générer une forte méfiance à l'égard de la Russie, ce qui rendra le processus de négociation assez long.

Si les crimes de guerre et l'agression russe contre l'Ukraine sont confirmés, les dirigeants politiques allemands ne seront pas en mesure de surmonter le veto de leurs partenaires de l'UE sur l'aide à l'Ukraine et les trains de sanctions renforcées. Cela garantira un écart suffisamment long dans la coopération entre l'Allemagne et la Russie, ce qui rendra les grands opérateurs économiques allemands non compétitifs.

 

Conséquences attendues

 

Une réduction des approvisionnements énergétiques russes - idéalement, un arrêt complet de ces approvisionnements - entraînerait des conséquences désastreuses pour l'industrie allemande. La nécessité de détourner d'importantes quantités de gaz russe pour le chauffage hivernal des habitations et des installations publiques aggravera encore les pénuries. Les blocages dans les entreprises industrielles entraîneront des pénuries de composants et de pièces détachées pour la fabrication, une rupture des chaînes logistiques et, finalement, un effet domino. Une paralysie complète des plus grandes usines chimiques, métallurgiques et de construction de machines est probable, alors qu'elles n'ont pratiquement aucune capacité de réserve pour réduire la consommation d'énergie. Cela pourrait conduire à la fermeture d'entreprises à cycle continu, ce qui signifierait leur destruction.

Les pertes cumulées de l'économie allemande ne peuvent être estimées qu'approximativement. Même si la restriction des approvisionnements russes est limitée à 2022, ses conséquences dureront plusieurs années, et les pertes totales pourraient atteindre 200 à 300 milliards d'euros. Non seulement elle portera un coup dévastateur à l'économie allemande, mais l'ensemble de l'économie européenne s'effondrera inévitablement. Nous ne parlons pas d'une baisse du rythme de croissance de l'économie, mais d'une récession durable et d'une baisse du PIB uniquement dans la production matérielle de 3 à 4 % par an pendant les 5 à 6 prochaines années. Une telle chute provoquera inévitablement la panique sur les marchés financiers et pourrait les amener à s'effondrer.

L'euro va inévitablement, et très probablement de manière irréversible, chuter en dessous du dollar. Une chute brutale de l'euro entraînera par conséquent sa vente à l'échelle mondiale. Il deviendra une monnaie toxique, et tous les pays du monde réduiront rapidement sa part dans leurs réserves de change. Ce vide sera principalement comblé par le dollar et le yuan.

Une autre conséquence inévitable d'une récession économique prolongée sera une forte baisse du niveau de vie et une hausse du chômage (jusqu'à 200 000-400 000 rien qu'en Allemagne), ce qui entraînera l'exode de la main-d'œuvre qualifiée et des jeunes bien formés. Il n'y a littéralement aucune autre destination pour une telle migration que les États-Unis aujourd'hui. On peut s'attendre à un flux de migrants un peu moins important, mais tout aussi significatif, en provenance d'autres pays de l'UE.

Le scénario envisagé servira donc à renforcer la situation financière nationale à la fois indirectement et plus directement. À court terme, il inversera la tendance de la récession économique imminente et, en outre, consolidera la société américaine en la détournant des préoccupations économiques immédiates. Ceci, à son tour, réduira les risques électoraux.

À moyen terme (4-5 ans), les bénéfices cumulés de la fuite des capitaux, de la réorientation des flux logistiques et de la réduction de la concurrence dans les principales industries pourraient s'élever à 7-9 trillions de dollars.

Malheureusement, la Chine devrait également bénéficier à moyen terme de ce scénario émergent. Dans le même temps, la profonde dépendance politique de l'Europe vis-à-vis des États-Unis nous permet de neutraliser efficacement les éventuelles tentatives de certains États européens de se rapprocher de la Chine.

 

********** fin du document scanné **********

 

PNG

 

Qu'est-ce que cela veut-il dire ?

 

Je me suis trompé

 

La première conclusion est que je me suis trompé : je pensais que la guerre en Ukraine était une guerre des USA contre la Russie avec l'Ukraine comme champs de bataille, alors qu'il s'agit d'une guerre des USA contre l'Europe avec la Russie comme arme. L'Ukraine n'est même pas mentionnée, les morts et la souffrance Ukrainienne ne compte pour absolument rien aux yeux du gouvernement Biden. En même temps, les Ukrainiens auraient du s'en douter : Biden se vante devant caméra d'avoir fait virer le procureur Ukrainien qui enquêtait sur le corruption de l'entreprise où travaillait son fils Hunter .

 

Le plan a-t-il fonctionné ?

 

Partiellement, oui : les provocations militaires ont effectivement fini par forcer les Russes à attaquer l'Ukraine, les sanctions Européennes ont effectivement supprimé quasiment toute fourniture d'énergie bon marché Russe, les politiciens Allemands des Verts – Annalena Baerbock et Robert Habeck – ont été aussi stupides et dogmatiques que prévu, et l'industrie Allemande est effectivement sur le point de faire faillite en masse. Ce qui n'est pas dit mais qui a bien marché aussi est que l'autre politicienne Allemande – Ursula von der Leyen – a été aussi corrompue que souhaité.

Par contre, la réaction Russe avait été mal estimée : il n'y a pas eu de "des contre-sanctions limitées". En n'imposant pas de limite sur la fourniture d'énergie mais en imposant un payement en Roubles, la prédiction que les profiteurs seraient les Chinois et le Yuan se sont révélés fausses. C'est tout un système monétaire alternatif trans-national planétaire qui s'est mis en place, ce qui risque de rendre caduque TOUTE la construction initiale : un flux financier vers les USA pour sauver le système bancaires de la FED. En effet, ce qu'on observe c'est plutôt une dé-dollarisation du monde : l'augmentation du taux de change du dollar vis-à-vos d'autres monnaies signifie que les pays qui avaient pris des crédits en dollars sont entrain de perdre leur chemise, tandis que le bloc des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine) – pays qui se sont TOUS abstenus de condamner les annexions du Donbass à l'ONU – constitue désormais une offre financière mondiale crédible.

Le cas de la France est intéressant aussi : l'énergie nucléaire Française est clairement sur le radar des analystes Américains, même si le rapport dit ne pas en parler dans ce document. La situation au Sahel – au Mali – et les rapports avec l'Australie – l'AUKUS, rappelez-vous de l'affaire des sous-marins – indiquent clairement que la France est considérée comme une ennemie aussi.

La ligne sur le Brexit est assez comique : on y lit que le Brexit a supprimé un intérêt des USA dans le Royaume Uni puisqu'ils ne peuvent désormais plus les utiliser pour influencer la politique Européenne. Ca veut bien dire que les Anglais étaient le cheval de Troie qu'on suspectait, et le Brexit a enlevé tout bénéfice à cette taupe. Cela veut donc dire que la relation spéciale dont pensaient bénéficier les Anglais n'était que du vent et que les USA les laisseront tomber sans remuer un doigt.

 

La suite des évènements

 

Rappelons-nous de la fameuse phrase attribuée à Gandi : d'abord ils nous ignorent, ensuite ils nous moquent, ensuite ils nous combattent, ensuite nous gagnons. On peut donc aisément conclure que les USA vont ignorer ce document, et tout tenter de faire pour que personne n'en parle. Ensuite, ils vont le tourner en ridicule et tout nier. Ensuite ils vont chercher à combattre toute action cherchant à confirmer l’authenticité de ce document.

Sauf qu'ils vont avoir un gros problème : la Suède. En effet, les Suédois viennent de voter et de changer de gouvernement, pour élire un parti jugé "d’extrême droite" par certains, "souverainiste" pour d'autres. Ce changement étant du à la montée des l'insécurité causée par l'afflux massif de migrants ces dernières années. Ce gouvernement sera donc bien plus indépendant que le précédent, et ne gobera pas toute la propagande mondialiste. Il sera d'ailleurs soutenu par le nouveau gouvernement Italien dans le même sens. De plus, la Suède – ou plutôt, le gouvernement précédent – vient de demander l'adhésion à l'OTAN, et le nouveau gouvernement va certainement vouloir vérifier le bien-fondé de cette décisions. Et enfin, l'attaque sur la gazoduc North Stream 2 a eu lieu proche des eaux territoriales suédoises, donc les autorités vont avoir à cœur de savoir qui a fait le coup et il sera impossible de les écarter des enquêtes. Enfin, j'ai obtenu ce document sur le site d'un journal Suédois, ils sont donc déjà au courant.

 

Que peuvent faire les Suédois ?

 

La première chose est de savoir qui fera l'enquête sur le sabotage du gazoduc North Stream. Il est clair que si les USA mènent l'enquête, ils vont conclure à la culpabilité de la Russie. On ne peut pas exclure qu'ils trouveront l'amulette personnelle de Vladimir Poutine. Mais la Suède peut aussi exiger de prendre la direction de cette enquête et là le résultat est bien moins certain. Je pense que le sabotage de ce gazoduc était l'erreur de trop de la CIA, et même les imbéciles des Verts ne pourront pas justifier que la Russie a détruit elle-même un projet qui lui permettait de mettre le gouvernement Allemand sous une pression énorme. C'est tellement bête que je soupconne que ce sabotage est l'idée de Joe Biden lui-même.

La deuxième chose est bien-sûr de savoir si ce document est authentique. Les USA et la Rand-Corporations vont tout nier en bloc, et seule une perquisition pourrait répondre à la question, ce que le gouvernement Américain n'autorisera pas. Mais on peut quand-même analyser la forme du document et la comparer à la forme de documents similaires de la Rand-Corporation : lettre, fonte, en-tête, marges, espacement des lignes ... Ce genre de document est souvent basé sur des modèles, et si il s’avérait que le modèle du document est identique au modèle habituel de la Rand-Corporation, ça va devenir beaucoup plus difficile à nier.

La troisième chose serait alors de mettre la candidature de la Suède à l'OTAN dans la balance, ce qui serait un terrible coup de semonce pour la propagande OTAN-ienne. D'autant plus terrible que les élections de novembre de "mid-term" aux USA sont proches, et qui sont identifiés par ce document comme l'objectif ultime : "une perte de la position du parti démocrate au Congrès et au Sénat lors des prochaines élections qui se tiendront en novembre 2022. La mise en accusation du président ne peut être exclue dans ces circonstances, ce qui doit être évité à tout prix. ". Les candidatures à l'OTAN de la Suède et de la Finlande ont été présentées comme un échec cuisant pour Vladimir Poutine, alors si la Suède retirait sa candidature ce serait, à l'inverse, une victoire éclatante pour la stratégie Russe et une défaite humiliante pour le parti Démocrate.

 

Mes prédictions

 

Mon pronostique est malheureusement très sombre : le régime des neo-conservateurs est acculé comme le confirme ce document, et c'est la catastrophe pour eux si leur plan ne fonctionne pas ("which must be avoided at all costs" ALL COSTS !!!!) Comprenez-vous ce que signifie qui doit être évité à tout prix pour un pays qui a détruit l'Irak et causé des centaines de milliers de morts basé sur des mensonges, sans que PERSONNE n'ait bougé le petit doigt ? Combien pourrait valoir "à tout prix" pour le seul pays au monde à avoir utilisé la bombe atomique et qui se croit un parangon de la démocratie et le gendarme du monde libre que personne n'osera critiquer ?

Lisez les journaux et vous verrez qu'on y parle d'une attaque nucléaire Russe tous les jours. TOUS LES JOURS !!! Et en même temps, on lit des succès de l'armée Ukrainienne et des pertes Russes tous les jours. TOUS LES JOURS !!! Alors que visiblement les Russes ont l'air de s'en fiche complètement des avancées Ukrainiennes. Liez les 2 bouts : la propagande officielle est entrain de marteler dans la tête des gens que les Russes vont lancer une attaque nucléaire parce-qu'ils perdent. On peut dire que la CIA a appris sa leçon : en Syrie, les attaques chimiques se passaient toujours quand l'armée Syrienne gagnait, et du coup les accusations de crimes de guerre n'étaient pas crédibles. Là, ils ont inversé le processus et poussent le message d'une armée Russe en déroute pour justifier l'attaque nucléaire qui est déjà planifiée. A force de marteler "Poutine perd" et "arme nucléaire" et "Poutine perd" et "arme nucléaire" et "Poutine perd" et "arme nucléaire" ... quand une – ou plusieurs ! – bombe atomique tombera, le coupable sera tout désigné dans la population. C'est un réflexe Pavlovien classique.

On connaît même la date des attaques nucléaires : elles auront lieu avant les élections Américaines de novembre, donc en octobre 2022. Malheureusement je ne peux pas prédire où tomberont les bombes. Est-ce que ce sera une grande ville ou la campagne ? En Ukraine ou un pays de l'OTAN ? Est-ce que ce sera 1 bombe ou plusieurs ?

Est-ce qu'on peut faire quelque-chose pour éviter cette catastrophe ? Pour être franc, à part diffuser ce document – celui de la Rand Corporation – au maximum de personnes possible, je ne vois pas de solution. Y compris aux USA, et surtout en Suède et en Italie. A la lecture de cet article, on pourrait se dire que celui qui a fait cette fuite mérite probablement le prix Nobel de la Paix.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Massada Massada 3 octobre 08:47

    On connaît même la date des attaques nucléaires : elles auront lieu avant les élections Américaines de novembre, donc en octobre 2022. Malheureusement je ne peux pas prédire où tomberont les bombes. 

    ++++++++

    On parie ?

     
    Si vous gagnez (explosion nucléaire en octobre), je me retire définitivement d’Agoravox, si vous perdez, vous arrêtez de publier sur Agoravox !




    • Clocel Clocel 3 octobre 09:05

      @Massada

      Guignol... Tu t’es déjà retiré toi-même par l’affligeance de tes commentaires de troll imbibé de suffisance.


    • Zolko Zolko 3 octobre 09:14

      @Massada : ah, je vois que AgoraVox est sur le liste des sites à surveiller du GIYUS ou de son successeur. D’ailleurs, il s’appelle comment son successeur ?
       
      Bon, Massada, on va faire simple : si vous n’arrêtez pas de troller cet article, je vous bannis.


    • Joséphine Joséphine 3 octobre 09:21

      @Massada

      Ce n’est pas un jeu Massada ! Vous êtes là, en train de parier vos shekels pour une bombe atomique sur les européens avant Noël .... On sent bien que la perspective d’une guerre nucléaire sur le vieux continent vous réjouit, vous ne pouvez pas le cacher.


    • raymond 3 octobre 12:26

      @Zolko
      ce n’est pas massada, c’est amanite-phalloide , le vrai massada est ici


    • JPCiron JPCiron 3 octobre 22:14

      @Clocel

      troll imbibé > ?
      Le troll fait son boulot. Il est là pour ça.
      Peut-être est-ce même son gagne-pain.


    • leypanou 3 octobre 08:55

      Après avoir lu cet excellent article de l’auteur, lisez celui sur l’implication des mercenaires us qui avouaient que leur but ultime est de démembrer la Russie ici (utilisez Yandex par exemple pour le lire en anglais).

      on pourrait se dire que celui qui a fait cette fuite mérite probablement le prix Nobel de la Paix  : malgré tout, il y a des gens qui font honneur à leur situation d’hommes aux États-Unis, il suffit de les connaître pour se sentir moins seuls.


      • Clocel Clocel 3 octobre 09:00

        Éblouissant !


        • Stratediplo 5 octobre 13:39

          @Clocel & Zolko
          Oui, très bon article et excellente synthèse. Pour ma part j’ai à l’inverse déterminé où les Etats-Unis frapperont (une ville russe pour frapper surtout les esprits, et j’en nomme deux) mais pas quand, car l’événement déclencheur est hautement plus gros pour eux, et à date imprévisible, qu’un scrutin parlementaire. Je ne change pas mon estimation de la cible possible, car les pays qui ne reconnaissent pas la réunification actuelle doivent être marqués par une frappe indubitablement sur la Russie première puissance nucléaire. De même mes considérations sur les questions de dissuasion, ainsi que sur la réaction russe, restent inchangées. Tout est donc dans le Onzième Coup de Minuit de l’Avant-Guerre,de Stratediplo.


        • Massada Massada 3 octobre 09:06

          Double vérification : Nya Dagbladet publie un faux document RAND sur l’Ukraine

              

          Le 13 septembre, le média suédois Nya Dagbladet (« The New Daily Post »), également connu pour promouvoir la désinformation anti-vax ,a publié un document qui aurait fait l’objet d’une fuite du groupe de réflexion américain RAND. Le rapport affirme que les États-Unis ont planifié la guerre en Ukraine et la crise énergétique qui a suivi pour affaiblir l’Allemagne et diviser l’Europe. 

             

          RAND a réfuté l’article comme un faux le 14 septembre, affirmant qu’ils n’avaient publié aucun rapport de ce type.
            

          Le 19 septembre, Leadstories a publié une vérification des faits sur le rapport et Facebook a qualifié le rapport de fausse information.

          Vérification des faits : le « rapport récemment divulgué » de RAND Corp. ne révèle PAS les « vrais motifs derrière la déstabilisation européenne et la guerre russo-ukrainienne » - c’est un faux

            

          https://leadstories.com/hoax-alert/2022/09/fact-check-newly-leaked-report-from-rand-corp-does-not-reveal-true-motives-behind-european-destabilization-russia-ukraine-war.html

            

          https://www.logically.ai/articles/double-check-nya-dagbladet-publishes-fake-rand-document-about-ukraine


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 octobre 09:21

            @Massada
             
            ’’Le 13 septembre, le média suédois Nya Dagbladet (« The New Daily Post »), également connu pour promouvoir la désinformation anti-vax ... ’’
             
            Ce qui lui confère un belle crédibilité aux yeux de ceux qui ont quelque chose entre les oreilles.


          • yakafokon 4 octobre 09:47

            @Massada
            Israël, ce n’est pas ce pays de nazis qui a balancé une bombe à neutrons sur les rebelles du Yemen ? ( j’ai vu ça sur Internet, c’était très joli ! ).


          • Massada Massada 3 octobre 09:13

            FAKE FAKE FAKE
            Cet article propage de fausses informations 

              

            Le rédacteur en chef et écrivain de Nya Dagbladet , Marcus Anderson Re:Check , a expliqué par écrit que la publication n’a jamais prétendu que le document était authentique : « Nous avons clairement indiqué dans notre première publication que nous n’étions pas entièrement sûrs de l’authenticité du document. » Anderson a également publié une explication sur le site Web de la publication.

              

            https://latvia.postsen.com/local/74985/Does-a-secret-document-show-that-the-US-was-planning-a-war-in-Ukraine.html


            • Fergus Fergus 3 octobre 09:29

              Bonjour, Massada

              Oui, c’est un faux  ! Mais comme dit le proverbe, « Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ! »


            • Gasty Gasty 3 octobre 09:38

              @Fergus

              Et si cela devait être un faux, qu’est-ce qui est faux dans le texte ?

              Parce qu’il me semble que le déroulé des évènements est conforme jusqu’à maintenant.


            • Clocel Clocel 3 octobre 09:41

              @Fergus

              L’union des deux tours Massada/Fergus ! Du lourd !


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 3 octobre 09:45

              @Gasty
              Bien d’accord. On lui montre la lune, il regarde le doigt...


            • Clocel Clocel 3 octobre 09:51

              @Opposition contrôlée

              Pas conforme au narratif... Insupportable.


            • Aristide Aristide 3 octobre 09:52

              @Gasty

              Comment ne peut-il pas être conforme aux déroulé des évènements puisque c’est un faux rédigé surement très récemment !!!

              Ce qui est faux, ce ne sont pas les faits mais toute ces fadaises sur le complot des USA ...


            • Zolko Zolko 3 octobre 09:58

              @Aristide

              Comment ne peut-il pas être conforme aux déroulé des évènements puisque c’est un faux rédigé sûrement très récemment !!!

               
              vous avez raison, le doute existe, et c’est pour cela que je juge que la sabotage du gazoduc était une erreur monumentale : là, le doute a été supprimé.

            • pemile pemile 3 octobre 10:07

              @Zolko « c’est pour cela que je juge que la sabotage du gazoduc était une erreur monumentale : là, le doute a été supprimé. »

              c.a.d. ?


            • pemile pemile 3 octobre 10:08

              @Aristide « Comment ne peut-il pas être conforme aux déroulé des évènements puisque c’est un faux rédigé surement très récemment !!! »

              Le dire sur AVox vaut illico 5 votes négatifs ! smiley


            • LOST on Earth LOST on Earth 3 octobre 10:13

              @Fergus
              FERGUS est un honorable correspondant de la CIA (nom de code LIGHT 22100)
              smiley


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 3 octobre 10:21

              @Aristide 

              toute ces fadaises sur le complot des USA ...

              Pourquoi un complot ? Ils ne se cachent pas.
              Aout 2020 : Comment l’Europe peut se défendre contre les sanctions économiques américaines

              L’idée que des sénateurs américains menacent un port d’État allemand de « sanctions juridiques et économiques dévastatrices » était quelque chose qui semblait impensable - jusqu’à présent. Mais les récents développements autour du gazoduc Nord Stream 2 de la mer Baltique (destiné à transporter le gaz russe directement vers l’Allemagne) ont brisé un autre tabou dans les relations transatlantiques.

              Depuis décembre, le partenaire le plus proche de l’Europe s’efforce d’empêcher l’achèvement du gazoduc, en recourant à des mesures coercitives pour y parvenir. La pression des sanctions et une première lettre de menace ont conduit les entreprises européennes à arrêter les travaux sur le projet à la fin de 2019.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 octobre 10:41

              @Zolko
               
               

              «  En raison des sanctions occidentales contre la Russie, le gaz n’était pas livré par les pipelines détruits. Cependant, le gaz à l’intérieur des pipelines fuit dangereusement. Les pipelines restaient prêts à être utilisés chaque fois qu’un accord pouvait être conclu.

               Et la première signification dramatique du sabotage est que désormais, aucun accord ne peut être trouvé. Nord Stream 2 aurait été la clé d’une sorte de règlement entre la Russie et les Européens.

               Le sabotage a pratiquement annoncé que la guerre ne peut que s’intensifier sans fin. » Par Diana Johnstone : Omerta in Gangster War 30 septembre 2022

               

               Le sabotage des pipes lines aura pour conséquence la faillite de nombreuses PME, et à ce titre, s’inscrit dans la même stratégie occulte que les confinements des années passées.

              À qui profite le crime ?

               


            • John John 3 octobre 12:22

              Louis salut !

              « FERGUS est un honorable correspondant de la CIA (nom de code LIGHT 22100) »


              Tu vois la CIA partout toi ... Comme l’autre ! smiley ...

              Tu connais le dicton ... Tu sais pour le poisson et le bouchon ... Enfin ... Hein !

              On voit quant même que tu pratiques assez bien la pêche ... smiley ...

              Sinon, pour la CIA je pense que tu devrais plutôt jeter un coup d’œil aux anciens dossiers de Le Gus (histoire de rire un peu en ce début de semaine) ... smiley ... smiley ... Mais j’avoue que tu as bien meilleur flaire que lui ! smiley ...

              Bonne journée !


            • JPCiron JPCiron 3 octobre 22:27

              @Zolko

              le sabotage du gazoduc était une erreur monumentale : là, le doute a été supprimé. >

              Mais je me demande quand même s’il ne s’agit pas d’ une’ attaque sous faux drapeau impliquant aussi un faux ami, dans le genre du 9/11.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 octobre 09:18

              Hommage du vice à la vertu, les dirigeants Occidentaux misent sur l’humanisme dont ils créditent en leur for intérieur celui qu’ils traitent publiquement de fou, pour le faire céder et le détruire impunément.
              Nous sommes de facto leurs boucliers humains.
               

              « 50 nuances du fantasme au réel » par Christian Dubuis Santini :
               « Encore un siècle de journalisme - et tous les mots pueront » (1882)
               « Encore un siècle de lecteurs - et c’est l’esprit lui-même qui puera » (1883)

              Nous y sommes, un peu en avance.


              • Joséphine Joséphine 3 octobre 09:25

                @Francis, agnotologue

                Bonjour Francis. Après l’hybris viendra la némésis. C’est écrit. 

                Bonne journée à vous


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 octobre 10:09

                @Francis, agnotologue
                 
                 ’’je pensais que la guerre en Ukraine était une guerre des USA contre la Russie avec l’Ukraine comme champs de bataille, alors qu’il s’agit d’une guerre des USA contre l’Europe avec la Russie comme arme.’’
                > Si la thèse soutenue par l’article est juste, alors mon commentaire précédent est inadapté.
                 
                Je dirais :
                 Les dirigeants Américains mettent le paquet sur tous les moyens dégueulasse contre celui qu’ils traitent publiquement de fou, pour le faire craquer et réagir de manière aussi inhumaine que ce dont ils sont capables eux-mêmes.

                 


              • Aristide Aristide 3 octobre 09:48

                Comme l’auteur j’ai traduit le communiqué de RAND Corporation sur ce document, l’article est là.

                Un rapport de la RAND qui aurait fait l’objet d’une fuite sur un étrange complot américain visant à « affaiblir l’Allemagne » est faux. Des recherches, des analyses et des commentaires authentiques de la RAND sur la guerre en Ukraine peuvent être trouvés sur cette page. Compte tenu des origines potentielles de ce faux document, nous vous encourageons à explorer cette ressource sur l’approche « tuyau d’incendie du mensonge » de la propagande et les recherches approfondies de RAND sur « Truth Decay », un phénomène entraîné en partie par la propagation de la désinformation.


                • Le Poulpe 3 octobre 10:05

                  Faux : Conflit planifié par les États-Unis et crise énergétique en Europe - Rand Corp. Document.
                      

                  Ce faux « document » est diffusé dans le but de déformer les liens de causalité entre la guerre de la Russie contre l’Ukraine et les sanctions russes imposées par les partenaires occidentaux en réponse à l’agression russe. StopFake a déjà démystifié à plusieurs reprises la désinformation du Kremlin avec des objectifs similaires

                  https://www.stopfake.org/en/fake-us-planned-conflict-and-energy-crisis-in-europe-rand-corp-document/


                  • leypanou 3 octobre 10:19

                    @Le Poulpe
                    StopFake est propagé par le faux-compte Le Poulpe, créé pour les besoins de la cause le 3 Octobre 2022.
                    D’une manière générale, presque tous ces factcheckers sont des usines à fake soutenus par la mafia zio-anglo-saxonne ainsi que leurs vassaux.


                  • LOST on Earth LOST on Earth 3 octobre 10:20

                    @Le Poulpe
                    Salut Le Poulpe (ça vit dans les eaux profondes ce bestiau ?) et bienvenue sur agovox
                    C’est ton premier commentaire, t’as pas trainé LOL
                    Tu bosses pour qui CIA, DGSE, M6, Mossad ?????
                     smiley


                  • Zolko Zolko 3 octobre 10:24

                    @leypanou

                    compte Le Poulpe, créé (...) le 3 Octobre 2022.

                     
                    bien joué, et encore une erreur de la CIA. Si ils se croient obligés de créer un compte juste pour nier ce document, c’est que ce document est valide

                  • eau-mission eau-mission 3 octobre 10:43

                    @leypanou

                    Usines à fake financées par la planche à billet. OW$ !!


                  • eau-mission eau-mission 3 octobre 11:08

                    @Le Poulpe

                    C’est les mêmes qui sont allés déposer dans les poubelles de Novosti les intentions de Poutine à la veille d’envoyer les chars en Ukraine ?


                  • Dudule 3 octobre 16:30

                    @Le Poulpe

                    Ce document est un faux, OK. En fait, ce document qui concerne la vision qu’aurait les néocons du futur de l’Europe est un faux. Admettons. Ça peut aussi être un vrai qui n’était pas destiné aux yeux du public, qui sait ?

                    En ce qui concerne la Russie, si vous allez sur le site de la Rand, vous trouverez tout un tas de documents publics curieusement prophétiques sur comment détruire la Russie (« overextending and unbalancing russia » et autres). Ceux là, ils ne prennent même pas la peine de les cacher.

                    Pour vous épargner la peine de chercher :

                    https://www.rand.org/pubs/research_briefs/RB10014.html


                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 octobre 09:07

                    @Le Poulpe
                     
                    ’’StopFake’’  ?
                    >
                    « Les fact-checkers portent une responsabilité colossale dans la désinformation ! »


                     Et ’’StopFake’’ avec eux.
                     
                     https://tvl.fr/zoom-henri-roure-imperialisme-americain-les-trahisons-de-la-caste « Depuis quelques lustres les Français ne se reconnaissent plus dans les responsables qu’ils ont pourtant élus. En réalité, une caste a réussi à détourner le pouvoir que lui a confié le peuple pour mener aveuglément une politique où la souveraineté, le bonheur et la grandeur de la France ne sont plus les objectifs recherchés. Cette caste oligarchique ne regarde pas les Français. Elle se réfère à des exemples étrangers, cède la liberté du peuple à des administrations internationales et, en conséquence, ne s’appuie plus sur les formidables richesses et potentiels de notre pays. Cette caste poursuit des obsessions extérieures, particulièrement toxiques, en aspirant à une plus grande inféodation à l’UE et à l’OTAN qui sont, toutes deux, le fruit vénéneux des ambitions impérialistes des États-Unis. »


                  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 3 octobre 10:09

                    Evidemment cet article est incompréhensible pour les paumés qui dépendent de la soupe servie par les médias.

                    Comment faire comprendre aux boomers, aux bobos et aux « Moi je suis, Moi j’ai le droit » ( jusqu’ici choyée tant qu’on avait besoin de leur crédulité ) qu’ils sont sur un siège éjectable du fait que leur train de vie ne peut plus être assurer par leur dépendance à un flux de marchandises menacé par la pénurie de matières premières.

                    Le train de vie des cigales idéalistes Européennes doit être détruit pour sauver ceux de leur concurrents qui ont d’autres chats à fouetter que de s’embarrasser d’enfantillage de troisième zone.   


                    • LOST on Earth LOST on Earth 3 octobre 10:10

                      BRAVO à l’auteur et merci pour cet excellent article un lundi matin car d’habitude lundi c’est raviolis smiley

                      OUI OUI OUI le sabotage des gazoducs c’est un coup des américains, ça ne fait aucun doute CUI BONO ?

                      Les allemands vont trinquer tant mieux ce sont eux qui profitent un max de l’UE

                      Quant à la suite .......

                      L’armée russe est sur le point de prendre un sacrée déculottée à Kherson, Poutine s’est complètement planté ...

                      Alors ???


                      • samy Levrai samy Levrai 3 octobre 19:28

                        @LOST on Earth
                        Alors ? mais que dit l’article 5 de la charte de l’OTAN ? Qui a attaqué un de ses membres ? Ne sommes nous pas tous attaqués ? un acte de terrorisme d’Etat contre un membre de l ’OTAN , nous sommes donc en guerre automatique contre les... USA.
                        Tes fantasmes idiots sur l’armée russe et l’état de celle en face te sont distribués par la propagande ukro atlantiste, elles ne valent pas tripette... on se demande bien pourquoi les infos russes sont interdites...


                      • Jelena Jelena 3 octobre 11:03

                        Que les ricains ne veulent pas d’une union entre Berlin et Moscou, ça je n’en doute pas... Cependant l’objectif des sanctions était tout de même de provoquer l’effondrement économique de la Russie, mais vu que « 87% de la population mondiale » désobéissent à « la communauté dite internationale », au final c’est l’UE qui est la grande perdante (et ce n’est que le début...).


                        • LOST on Earth LOST on Earth 3 octobre 11:29

                          [email protected]
                          C’est faux vos 87% la Chine et l’Inde et d’autres pays se sont abstenus à l’ONU et condamnent l’annexion du donbass (la Turquie aussi)
                          Les pays africains regardent cette guerre de blancs de loin
                          L’amérique du sud a d’autres chats à fouetter
                          le Kazakhstan n’est pas en très bons termes avec Moscou comme beaucoup de pays limitrophes de la Russie
                          Ne prenez pas vos fantasmes pour la réalité, chaque pays regarde son interet et rien d’autre !


                        • Dudule 3 octobre 16:57

                          @LOST on Earth

                          Ils se sont abstenus, donc ils ne se sont pas alignés sur les positions occidentales.

                          Et donc, dans les faits, ils ne participent pas aux sanctions, et c’est ça qui compte.

                          Parce que si les occidentaux pariaient sur un isolement de la Russie pour rendre leurs sanctions efficaces, et bien c’est raté.

                          Vous avez tors de d’écrire que les populations d’Afrique ou d’ailleurs regardent ce conflit avec indifférence. Les gouvernements ont une position officielle, les opinions publiques, c’est autre chose. En fait, la grande majorité serait ravis que l’on nous donne, à nous, « occidentaux », une bonne leçon. Que voulez vous, ils nous subissent depuis assez longtemps.

                          Les Russes n’ont besoin de ne rien faire pour que les Burkinabais brandissent des drapeaux russes lors du coup d’état... Forcément, c’est nous qui avons mis le Sahel à feu et à sang (et c’est ce qu’ils subissent aujourd’hui), et ce sont les Russes qui ont bousillé les milices otano-islamistes en Syrie. Ça a des conséquences.

                          Et ce n’est là qu’un exemple. D’autres ont bien des raisons de nous en vouloir, et ceux qui n’en ont pas sont horrifiés par les meurtres de masse et les mensonges que nous avons commis et proférés depuis la fin de la guerre froide. Je ne parle même pas du passé colonial, juste du passé très récent.

                          Et donc, franchement, connaissant notre passé très récent, nous n’avons honte de rien. Nos glapissements outragés en oubliant complètement les ruines de la Libye, de la Syrie ou de l’Irak, ou autres, c’est tragique et comique. Le monde entier rigole quand il ne s’étouffe pas d’indignation. On ne participe pas à un concours de vertu en sortant du bordel.

                          Sans compter que les raisons invoquées par la Russie pour justifier sont intervention, quoi qu’on en pense, sont infiniment plus consistantes que celle que nous avons utilisées pour justifier nos crimes. Remarquez que ce n’est pas très difficiles, nous n’avions aucunes raisons morales ou légales pour nos propres crimes.


                        • @LOST on Earth
                          condamnent l’annexion du donbass (la Turquie aussi)

                          Et si tu nous parlais de Chypre Nord !


                        • charlyposte charlyposte 4 octobre 15:21

                          @LOST on Earth
                          LOL smiley on en reparlera dans dix ans si t’a encore toutes tes dents ! smiley


                        • Lynwec 3 octobre 11:25

                          A consulter et méditer car on y explore des hypothèses moins caricaturales sans écarter par esprit partisan celles qui dérangent :

                          https://www.aubedigitale.com/luongo-le-curieux-mystere-des-gazoducs-nordstream-1-et-2/

                          Là encore, comme souvent, se poser la question « Cui bono ? » est indispensable .

                          A qui profiterait un faux drapeau nucléaire dans la situation présente, car en dehors des communications triomphales pour une reprise de terrain vide, il n’y a guère de raisons pour un emploi du nucléaire en dehors du faux drapeau .

                          Ne pas écarter l’hydre qui a ses pions un peu partout et dont la stratégie consiste bien évidemment à démontrer que des gouvernements nationaux, c’est le chaos garanti, quitte à les corrompre pour qu’ils servent ses intérêts .


                          • L’Autre 3 octobre 21:14

                            @Lynwec merci pour les informations.
                             A consulter aussi>>

                            https://www.moonofalabama.org/2022/09/whodunnit-facts-related-to-the-sabotage-attack-on-the-nord-stream-pipelines.html#more

                            La traduction là : 
                            https://www.legrandsoir.info/whodunnit-faits-relatifs-au-sabotage-des-pipelines-nord-stream.html

                            extrait d’un commentaire  : « voici, encore une fois, une analyse implacable et détaillée par MoA des récents évènements en mer Baltique. Du temps de l’empire romain, il était coutume de dire que tous les chemins mènent à Rome. Et bien aujourd’hui, ils mènent tous à Washington où se trouvent les véritables ennemis du genre humain, les vrais criminels, les seuls terroristes. »


                          • Zolko Zolko 3 octobre 23:58

                            @Lynwec : j’ai lu ça, oui, mais je trouve que son analyse ne veut rien dire :
                             

                            car Davos avait besoin de l’Ukraine pour attirer tout le monde dans son tourbillon

                            Davos est obsédé par la préservation de l’UE et le transfert de ce pouvoir à l’ONU pour un gouvernement mondial

                            les néoconservateurs américains ont probablement fait sauter NS1 et NS2, mais sous la « direction » de Davos

                             
                            il est obsédé par « Davos » qui n’est qu’un village en Suisse. Ce qu’il veut dire est le World Economic Forum WEF où se rencontrent les milliardaires ... américains qui veulent se donner de l’importance.
                             
                            Mais le coup de grâce est cette petite phrase :
                             

                            Je déteste le dire aux détracteurs de l’Amérique, mais le fait que nous nous ressaisissions est le seul véritable espoir du monde

                             
                            Voilà : c’est un néoconservateur qui croit en l’exceptionalisme Américain. C’est la marque et la définition des neoconservateurs : les USA sont la lumière et l’avenir du monde.
                             
                            Tout le reste de son article n’est qu’un habillage de cette phrase. Et ça :
                             

                            D’ici la fin de la décennie, l’Europe veut être libérée de l’énergie russe, passer à une économie hydrogène/nucléaire avec de l’argent numérique, aucune dette et un État de surveillance dont elle pourra tirer parti dans le monde entier

                             
                            Mais qu’est-ce qu’il fume pour dire n’importe-quoi comme-ça ?

                          • zygzornifle zygzornifle 3 octobre 14:34

                            Pauvre poutine, tout le monde lui en veut, laissez le massacrer tranquillement les civils, bombarder les crèches et violer les filles, quand même ou vas t’on si on se défend, la victime devient coupable dans ce monde .

                            Ha j’oubliais il y avait une pognée de nazillons qui se baladaient en toute impunité ....

                            Vite vite il faut envahir l’Italie car il y a une blonde d’extrême droite aux manettes .....


                            • Zolko Zolko 3 octobre 15:03

                              @zygzornifle : vous auriez du lire l’article avant de commenter, vous auriez été moins hors sujet. Vous c’est plutôt la partie « réflexe Pavlovien classique » qui vous concerne


                            • samy Levrai samy Levrai 3 octobre 19:37

                              @zygzornifle
                              Même que les assassinés, violés bombardés, brimés ont voté à 95%pour en avoir plus et ne plus être avec les « gentils héros héroïques défenseurs d’un conflit non provoqué »... Est ce que c’est eux qui marchent sur la tête ou bien est ce toi ? 


                            • charlyposte charlyposte 4 octobre 15:11

                              @samy Levrai
                              Y parait que la ligne MAGINOT nous protège encore !!! hum smiley


                            • Matlemat Matlemat 3 octobre 15:12

                               Heureusement qu’on met de côté pour cette guerre le bilan carbone du gaspillage des ressources par toutes les destructions et l’effet sur le réchauffement de l’atmosphère de cette énorme émission de méthane en mer baltique..


                              • tashrin 3 octobre 15:16

                                Document ou pas, fake ou pas, il faut etre un peu niais pour ne pas comprendre que les grands gagnants de l’opération sont les ricains, et les grands perdants les européens

                                Que les british aient été le cheval de trois US ayant vocation à pourrir la construction européenne n’est pas vraiment nouveau. Mais pas de souci suite au Brexit, il reste les polonais

                                La question importante serait plutot de savoir pourquoi « nos dirigeants » mettent un tel zele à suivre gentiment et nous emmener au suicide...

                                Ptetre ben que c’est McKinsey qui les conseille...


                                • @tashrin
                                  pourquoi « nos dirigeants » mettent un tel zèle à suivre gentiment et nous emmener au suicide...

                                  Ptèt tout simplement qu’ils n’en ont rien à foutre de la souveraineté française...
                                  Quand on voit ce qu’il se passe et qu’on réfléchit bien !
                                  Quand je regarde Mouµoute.. je l’imagine aussi bien sortir son baratin pour vendre des casseroles sur la Place Tien-an-men..

                                  Un petit(?) trou du cul aurait dit le Général 


                                • zygzornifle zygzornifle 3 octobre 15:19
                                  Luke Skywalker au secours de l’Ukraine

                                  Selon Mark Hamill, le président « absolument héroïque  » a pensé à lui notamment pour son rôle dans Sars Wars. « Il a fait référence aux films et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Star Wars a toujours été un conte pour enfants et les contes sont toujours des histoires de moralité où le bien s’oppose au mal, et où chacun est clairement défini […] Il n’est pas difficile d’extrapoler un empire du mal, avec la Russie qui envahit une nation souveraine. »

                                  L’acteur de 71 ans a expliqué sur Twitter être « honoré d’être ’Ambassadeur de l’armée des drones’ et d’aider le président Zelensky et le peuple ukrainien de toutes les manières possibles ».


                                  • Matlemat Matlemat 3 octobre 17:11

                                    @zygzornifle
                                    L’Empire de Dark Vlador a du soucis à se faire...


                                  • zygzornifle zygzornifle 4 octobre 08:09

                                    @Matlemat

                                     Empire et vampire ....


                                  • Matlemat Matlemat 4 octobre 15:11

                                    @zygzornifle
                                     Les rebelles ont de drôles d’écussons tout de même...


                                  • charlyposte charlyposte 4 octobre 15:14

                                    @zygzornifle
                                    Napoléon est entièrement en accord avec ton slogan smiley


                                  • . Si un jour nous abandonnons l’Europe, il y aura de bonnes chances que l’Allemagne et la France parviennent à un consensus politique complet. Ensuite, l’Italie et d’autres pays de la vieille Europe


                                    Quand Ci-git Ping pong décidera de projeter un nuage de bactéries sur l’USA, le monde pourra souffler un peu...

                                    Pas étonnant que la NSA ait mis sur écoute Flanby et la Merkel... d’ici que ces deux là s’entendent avec la Russie et/ou la Chine.... Tronche de l’Oncle Sam : plus d’Européen pour s’essuyer les semelles !


                                    • JPCiron JPCiron 3 octobre 22:32

                                      @Le Yankee nous plombe et s’enrichit !

                                      Vivement que l’on revienne vers les fondamentaux de la géographie : une Europe intégrant la Russie.
                                      Avec section du cordon ombilical qui tient l’actuelle Europe en laisse.


                                    • molloy molloy 3 octobre 22:42

                                      Ce « document » attribué à la RAND Corporation n’est pas seulement un faux, il est également un tissu de conneries écrit bien après le 25 janvier 2022.

                                      Et vous le savez pertinemment.

                                      Bien vu, vous êtes bon pour le service sur Agoravox où vous trouverez un auditoire à votre image.


                                      • JPCiron JPCiron 3 octobre 22:49

                                        Bonjour Zolko,

                                        Excellent Article !! Merci

                                        Que le document soit authentique ou non importe peu. L’important est l’on parle de l’analyse stratégique qui, elle, semble décrire le monde réel.

                                        Si quelques figures politiques d’envergure s’engouffrent dans la brèche, ils pourraient marquer l’ Histoire du monde multipolaire à venir.


                                        • yakafokon 4 octobre 09:38

                                          Décidément, on est bas de plafond, au niveau du Q.I. des dirigeants européens !

                                          Les gazoducs Nord Stream 1 et 2, ont un trajet sous-marin en Mer Baltique qui se répartit comme suit :

                                          118 km en zone russe  369 km en zone finlandaise 482 km en zone suédoise 148 km en zone danoise— 66 km en zone allemande.

                                          Donc, 1.065 km se trouvent sur des zones appartenant à l’Union Européenne !

                                          La partie russe ne représente que 9,97 % du trajet, les 90,03 % restants étant situés dans les zones économiques de pays de la Communauté Européenne !

                                          Les gazoducs ont coûté en gros 8.000.000.000 d’euros.

                                          Ces gazoducs ont été financés à moitié par cinq compagnies européennes, qui devront s’acquitter des pénalités prévues pour rupture de contrat !

                                          Le coup des Mistral-bis, en gros !

                                          Les dindons de la farce seront comme d’habitude ces cons d’européens, qui n’ont toujours pas compris que l’ennemi mortel de l’Union Européenne ne se trouvait pas à l’Est de l’Europe, mais de l’autre côté de l’Atlantique...et ce, depuis 1945 !

                                          Pour ses exportations, la Russie va rediriger tous ses gazoducs vers la Chine par les gazoducs Force de Sibérie1 et 2, vu la demande croissante et les possibilités financières de cet immense pays !

                                          Et nous pourrons toujours nous brosser ( business is business ) !


                                          • @yakafokon

                                            Entre les Blancs pro-Yankee
                                            et
                                            les Noirs-Gris anti-Français
                                            on n’est pas sortis de la m....
                                             smiley smiley smiley
                                            Ambiance ambiance


                                          • yvesduc 5 octobre 06:13

                                            Ce document est très certainement un FAUX, par contre il analyse avec une grande finesse la situation et est plus informatif que la plupart des « vrais » articles des médias officiels ! smiley


                                            • Zolko Zolko 5 octobre 14:12

                                              @yvesduc

                                              Ce document est très certainement un FAUX

                                               
                                              Ce qui est amusant dans ce lien c’est qu’il dit que c’est un document ayant fuité illégalement ... ce qui reconnaît qu’il est réel.
                                               
                                              Mais qu’il soit vrai ou faux, ses conclusions représentent bien la situation actuelle : les politiciens Allemands sacrifient l’industrie et la société Allemande pour l’Ukraine. Annalena Baerbock l’a clairement dit : l’Allemagne soutiendra l’Ukraine indéfiniment, même contre la volonté des électeurs Allemands.
                                               
                                              Drôle de notion de démocratie. Et pendant ce temps, le ministre de l’économie et de l’industrie Robert Habeck fait des courbettes devant les dictateurs des pays du Golfe pour punir Poutine.
                                               
                                              C’est difficile d’être moins professionnel et plus dogmatique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zolko

Zolko
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité