• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Scandale de l’amiante

Le Scandale de l’amiante

C'est la continuité d'un scandale, ce génocide provoqué par la recherche du profit et par les conditions dramatiques de travail, sont responsables de plusieurs milliers de morts de l'amiante.

 Après l'explosion de cette affaire qui à mis et montré la responsabilité des différentes entreprises Ferodo, Valeo, Allied Signal et Honeywell.

Petit à petit ces lobbies ont, par leurs pressions, tout tentés pour amener la justice a se ranger de leur coté. C'est ainsi qu'ils ont obtenu l'abandon des poursuites concernant les différentes personnalités les directeurs d'entreprises de l'époque et aujourd'hui l'abandon des poursuites concernant le Médecin du travail.

 Tout se passe comme si il fallait oublier cette triste et cruelle affaire. Après avoir rasée cette usine de Condé en Normandie ils voudraient, ces lobbies, raser l'existence même de ce génocide et effacer les traces indélébiles qui ont et qui continues à tuer ces travailleurs. Nous avons à faire là à une double sanction pour les salariés des cette entreprise. Une vie brisée par cette maladie professionnelle et une tentative de faire oublier qu'il y a eu des responsables et complices de ce génocide. Autrement dit, c’est la reconnaissance de tuer au nom du profit qu'ils voudraient voir triompher.

 Dans ce pays on parle de libertés, d’égalité mais ces grandes idées ne sont appliquées qu’à sens unique, uniquement à des fins de tromperies pour mieux exploiter ces travailleurs. Faire croire à l’égalité pour tous quand seuls les riches imposent leurs volontés en faisant pressions dur des politiciens gagnés à leur cause et sur une justice aux ordres répondant à leurs exigences. Parler de l’égalité quand des hommes et des femmes meurent de l’amiante meurent d’avoir enrichis ces multinationales et obtiennent pour toutes réparations que l’impunité de ces responsables qui ne répondaient qu’aux impératifs du profit qu’aux réalisations des cotas quelque soient les conditions de travail.

 Faisant fi des revendications des salariés, des interventions des représentants du personnel, ces responsables d’entreprise sont lavés de toutes responsabilités et finissent leur paisible retraite sans être inquiétés.

 Le médecin du travail quand à lui avait pour mission de s’assurer que les travailleurs opéraient dans des conditions normales de travail, de contrôler la dangerosité des produits chimiques utilisés !! Pourquoi dans ces conditions ne s’est il jamais insurgé face aux différents chefs d’entreprise au regard du nombre de décès du à l’amiante ??

 Dans les archives du Comité d’Entreprise chaque année le médecin avait pour mission de faire un rapport aux élus concernant la reconnaissance des nouveaux amiantés et de répondre aux questions des élus relatives aux problèmes de santé de l’ensemble des travailleurs. Rappelons que les procès verbaux de ces réunions étaient envoyés à l’inspection du travail, que la direction en archivait un exemplaire et que le médecin du travail en était destinataire. Ces documents pourraient s’avérer très édifiants pour faire la lumière de ce qui se passait dans les ateliers.

 Nous somme en présence d’un nombre considérable de décès provoqués par l’amiante, sans parler de ces victimes qui vont encore succomber dans les années à venir. Nous avons la preuve des mauvaises conditions de travail, et nous connaissons les responsables les directeurs d’entreprises qui se sont succédés et les médecins du travail et malgré cela la justice dit ne rien trouver de probant concernant la culpabilité de ces responsables ?? Dans ces conditions il ne s’agit plus d’une justice aveugle mais d’une justice qui prend faite et cause pour ces lobbies des multinationales.

22/02/2018


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • alain_àààé 23 février 14:23

    excellent article mais Mr l auteur cela x fois que d autres en n ont écri..j écri la ce que j ai déja écri sur d autres articles.il y a certes des responsables industriels ;mais surtout il faut signalé qu une personne en premier lieu a été au commande de ce scandale affreux ; pour les ouvriers.cest la MAIRE de LILLE la mére AUBRY qui a l époque était directrice dans un ministére ; qui justement accordait ou pas l utilisation de la miante.aubry fille de DELORS un pro européen.vous croyez que la justice va comdanné celleci.alors que depuis des décénnies les USA et d autres avaient trouvé la dangerosité de ce produit.


    • oncle archibald 23 février 16:08

      Mon père fut quelques temps médecin aux mines de charbon de Graissesac, dans les Cévennes. Juste quelques mois, le temps que la direction s’aperçoive qu’il trouvait « beaucoup trop » de mineurs affectés par la silicose et le prie de bien vouloir modérer ses diagnostic pour retrouver le même pourcentage de mineurs silicosés que son prédécesseur, ce qui provoqua sa démission immédiate. Je ne doute pas qu’ils n’aient eu aucun mal à trouver un autre médecin plus « raisonnable » !


      • alinea alinea 23 février 20:29

        Il y a ça, bien sûr,et ils comptent bien laisser pourrir la situation qui fait partie du passé ; les gens finiront bien par tous mourir, les autres par oublier.
        Mais il y a un autre aspect, que j’ai appris il y a peu : tous ceux qui ont des toits ou des bâtiments en amiante, s’ils veulent s’en débarrasser, le recyclage, ou je ne sais quel procédé d’élimination de la toxicité, est à leur charge, et ça coûte très cher.
        Ce qui fait que dans mon village, des bâtiments d’élevage de volaille construits dans les années soixante dix et abandonnés depuis, éparpillent leurs miettes dans les terrains herbeux alentour ; une jument qui paissait là en a attrapé une dermite qui ne commence à se soigner que parce qu’elle a déménagé !
        Ce qui fait que l’autre jour, nous avons vu sur le bord de la route, disons au bord d’un terrain vague, un palette chargée d’amiante !
        J’ai donc l’impression que rien n’est fait pour gérer le problème !


        • oncle archibald 23 février 21:04

          @alinea : détrompez vous, sur le papier tout est prévu et même bien au-delà du raisonnable parce que tous les produits contenant de l’amiante ne sont pas nocifs de la même façon. Par exemple les plaques ondulées d’amiante-ciment qui couvrent encore beaucoup de bâtiments agricoles ne sont dangereuses que par les particules fines qui vont voler dans l’air si on les tronçonne. Si on n’y touche pas elles sont inoffensives, l’amiante est fixée dans le ciment. Idem pour les canalisations d’avant le PVC.


          Mais le législateur n’a pas fait de détails, en cas de démolition il faut les porter jusqu’à un centre de traitement spécialisé, en général lointain car il y en a très peu. Le tout coûte un bras : formation spéciale et protection des ouvriers qui démolissent, plus transport, plus un prix à la tonne pour le traitement. Résultat dans de nombreux cas on ne le fait pas. Souvent chez les agriculteurs on démonte et on enterre discrètement les déchets. 

          Ceux qui sont carrément sacrifiés sont les ouvriers d’Asie, Inde notamment, qui démolissent les navires reformés à mains nues et sans aucune protection. Les navires craignent plus que tout l’incendie en mer et tout est protégé du feu par des flocages d’amiante soi disant figés en surface par une résine destinée surtout à éviter qu’ils se désagrègent.. 

          Bref ... le désaimantante est tombé dans les mains des mafieux qui prennent les marchés au prix d’un traitement bien fait et donc très cher, puis se demerdent avec un sous traitant qui lui va trouver les combines pour qu’on n’en entende plus parler, y compris couler le vieux rafiot en haute mer, après avoir chargé des déchets médicaux ou autre ultra toxiques eux aussi. D’une pierre deux coups !

        • alinea alinea 23 février 22:32

          @oncle archibald
          Merci des infos... mais !! je n’appelle pas ça « gérer le problème » !
          Je sais que les plaques de fibro ciment ( c’est ça ?), l’ Everite ou autres, ne sont pas toxiques juste à les regarder, si elles sont entières, mais comme tout, elles ne sont pas éternelles !
          Je pensais bêtement car sans y avoir réfléchi plus que ça, que le ramassage de l’amiante était chapeauté par des services compétents, et, publics !!
          On laisse une sacrée merde quand même, derrière notre progrès !


        • oncle archibald 24 février 09:06

          @alinea : 


          l’hypocrisie majeure est que les grandes firmes qui fabriquaient ces matériaux, sachant bien qu’ils seraient un jour ou l’autre interdits, avaient la solution de remplacement sous le coude. Éternit par exemple à continué à fabriquer des plaques absolument identiques en dimensions, qui pouvaient même servir à réparer des toitures en « amiante-ciment ». avec des fibres de verre en remplacement des fibres d’amiante. C’était juste plus cher et donc moins compétitif comparé à des toitures en tôle nervurée par exemple. 

          De vrais salauds qui ont continué en toute connaissance de cause à massacrer la santé de leurs ouvriers et de tous les autres. Je pense aux couvreurs qui découpaient sans aucune protection les plaques à la disqueuse sur chantier pour les adapter aux dimensions de la couverture. Alors qu’il aurait suffi qu’ils soient mis en garde sérieusement pour mettre un masque et des gants !

        • Zolko Zolko 24 février 03:13

          Je trouve votre indignation très sélective :
           
          1) l’affaire de l’amiante est de l’histoire ancienne, et quand on a construit ces bâtiments on ne connaissant pas sa dangerosité. Personne n’a construit – ou fait construire – des immeubles exprès avec plein d’amiante dedans pour niquer les pôvre travailleuses et travailleurs. On pensait que c’était un produit adapté, pratique, bon isolant ... et seule la poussière de l’amiante, et encore à forte dose, est dangereuse. A une époque, on vendait même des crèmes de beauté radio-actives parce-qu’on pensait que ça ferait du bien.
           
          2) il y a pleines de sujets bien plus scandaleux et bien plus actuels, qui méritent beaucoup plus d’attention : les pesticides dans l’agriculture – on pulvérise en toute connaissance du poison sur nos aliments putain de bordel de merde !!!! – et là vous dites rien ? On brûle des millions de tonnes de pétrole et de charbon qui n’existeront plus dans 1 ou 2 générations – même temps de réaction que pour l’amiante. On va enfouir des résidus atomiques sous la montagne pour des centaines de milliers d’années !!!
           
          Nous – vous aussi – détruisons (*) la planète pour les générations futures et vous vous plaignez que vous prédécesseurs en faisaient autant. Vous avez plusieurs guerres de retard.
           
           
          (*) moi je circule en vélo et je mange bio, je fais ce que je peux à mon échelle


          • nono le simplet nono le simplet 24 février 05:46

            @Zolko
             l’affaire de l’amiante est de l’histoire ancienne, et quand on a construit ces bâtiments on ne connaissant pas sa dangerosité.

            je suppose qu tu plaisantes !
            les dangers de l’amiante sont connus depuis 1890,
            en 1960 le lien entre mésothélium et amiante est reconnu ... et la France interdit son utilisation en ... 1997 !

            de plus l"amiante ne servait pas qu’à isoler des bâtiments mais on l’utilisait aussi pour faire des gants, des plaquettes de frein, des enrobés, des ciments, des colles, des mastics ...

            et des gens meurent tous les jours, en France, de l’amiante !

            le scandale de l’amiante doit être l’exemple des mensonges des fabricants et de l’Etat quand on parle du nucléaire, du glyphosate  et non de l’histoire ancienne ! 


          • bob14 bob14 24 février 09:48

            Le Scandale de l’amiante ?...et pourquoi pas Le scandale du Distilbène..Le Chlordécone..L’hormone de croissance..Le scandale de l’Isoméride..Le sang contaminé..la liste est longue...


            • baldis30 24 février 09:58

              Quelle que soit la qualité de cet article je me refuse à lui attribuer un nombre d’étoile parce qu’il oublie une chose essentielle :

              le procès de l’amiante à Turin !

              Ah !....Turin, l’Italie, la mafia, la corruption, etc .. etc ... Tous les poncifs habituels sur la justice italienne et un prétendu contexte vont ressortir si je les évoque ! ABSOLUMENT FAUX naturellement !

              D’un procès qui au départ se voulait civil le parquet de Turin le transforma en procès pénal . ce procès a été suivi MONDIALEMENT y compris par des avocats français parce qu’en fait le droit italien ou le droit français ne sont pas si éloignés autant qu’on veut bien le dire en raison de leur origine latine !

               pas une seule référence ... c’est fort ...

              certes ce n’est pas la seule fois où les parquets italiens ont beaucoup de courage : de même à Turin pour le procès de la fonderie Thyssen... et la commission « grands risques » italienne a échappée de peu à la justice au sujet du séisme de l’Aquila ... le coup est passé près .... Et pour le séisme et les destructions à San Giulano delle Puglia ... là c’est la G.D.F. qui a agi immédiatement ...


              • baldis30 25 février 09:36

                @baldis30
                je tiens, UNE FOIS DE PLUS, à remercier celui qui dénigre systématiquement ce que j’écris ... il est coutumier du fait ..... sur un autre forum ... 

                En ce qui concerne l’amiante et le problème de santé qui en résulte l’ignorance de ce qui s’est passé à Turin va au-delà du crime ... c’est une FAUTE au sens que Talleyrand donna à ce terme !

                Ce n’est pas en regardant son anus que cette personne, parangon de la médecine et de son organisation politicienne fera avancer le problème ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès