• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les absolues contradictions de François Hollande

Les absolues contradictions de François Hollande

Ceux qui se disent démocrates, et ceux qui le sont, aimeraient qu'une élection présidentielle apportent au Français un choix entre divers projets et que la bataille électorale qui la précède soit un débat d'idées et une confrontation de programmes. Le malheur fait que ce sont les tactiques électorales qui l'emportent quittent à broyer son idéal, quitte à tromper, quitte à attaquer son adversaire sous la ceinture, quitte à se contredire et se renier. Et c'est sous cet angle que je vais parler, pour cette fois-ci de François Hollande.

Il se trouve que j'ai très peu parlé de François Hollande. Alors que j'en suis à près de 600 articles - et ce qui va rassurer mes plus solides amis j'arrêterai après ces élections présidentielles, Sarkozy m'ayant inspiré, mais non pour faire du fric, mais pour que ce gain de temps me permette après 4 ans d'heures et d'heures d'écriture d'articles, de rattraper mon déficit de lecture, mon déficit de temps pour la musique, les musées et mes proches. En vérité chaque article use une paire d'heures et les six livres gracieux ici présentés, je n'y pense même pas - alors dans ces quelques six cents articles, j'ai très rarement parlé de François Hollande et assez peu du PS en tant qu'article. J'ai pris position deux fois. Une fois pour dire - ce que je crois et qui m'a valu des insultes comme quoi le débat démocratique n'est pas inscrit dans les gènes quoi qu'en pense Sarkozy, lui, pour la délinquance, et qu'il y a du chemin à faire - que les Primaires socialistes étaient à mon sens anti-démocratiques, et une autre fois pour dire - ce que je crois aussi ayant apporté des éléments tangibles qui n'ont pas été contredits, mais là aussi les insultes remplacent les arguments - que François Hollande avait cocufié les écologistes, les militants du PS et les électeurs des Primaires. Il faudra que mes détracteurs m'expliquent, si j'ai tort, pourquoi Hamon a jugé bon de rappeler à l'ordre Hollande et pourquoi Eva Joly a rué avec autant de virulence dans les brancards.

Ce jour je vais parler de belles contradictions et de faits qui m'ont fait apparaître Hollande sous un jour nouveau, et malheureusement non à son avantage. Il est vrai que cet homme politique m'était plutôt sympathique, mais aussi ne m'intéressait que peu, car je préfère, au final le positif de soutenir quelqu'un que le négatif de fusiller en permanence ses adversaires sauf en réaction aux attaques malhonnêtes que de forme et jamais de fond - ce que ceux qui les initient ne semblent pas admettre, car ils aiment descendre Bayrou et refusent qu'on mette en cause leurs arguments ou plutôt leurs arguments d'autorité et leurs insultes, se réservant à eux seuls le droit à l'insulte et l'affirmation mensongère sans vouloir en subir la moindre conséquence, courageux mais pas téméraires et surtout au service d'une justice pour laquelle le fléau est sacrément déformé. Evidemment, me direz-vous et Sarkozy ? Là c'est différent, lui, il est aux manettes du pays et nous pouvons juger sur pièce. Mais à la grande différence de certains détracteurs qui attaquent avec des mensonges grossiers et des affirmations définitives (ex : Bayrou a voté 99 % des lois de ce quinquennat qui est un mensonge outrageant pour celui qui le profère) il se trouve que j'ai fait des articles lourdement documentés, un livre sur Woerth qui représente 180 références, des copies de documents officiels, pour Sarkozy j'en ai fait un avec 120 des citations de Sarkozy comme pour Lefebvre, et comme vous le voyez en fin d'article quelques cent affaires qui concernent le Sarkozyland. On est loin, mais à des années lumières de l'argument péremptoire et faux Bayrou a voté toutes les lois de Sarkozy. Ces deux différences : une documentation himalayenne et un homme au pouvoir donc que l'on est en devoir en tant qu'électeur de juger avec un candidat qu'on attaque par délit de sale gueule, il y a plus qu'un monde d'écart, un univers en entier.

Pour en revenir à Hollande, j'avais trouvé que, lorsqu'il était Premier Secrétaire du PS, il avait était plutôt faiblard quand il s'agissait de faire respecter la démocratie au sein de son parti. Peu importe que l'on soit pour le oui ou le non au TCE, le PS dans son entier avait voté pour le oui, et celui qui se veut homme d'état a laissé prospéré, en contradiction absolu avec les statuts du PS et la démocratie, les Fabius et Emmanuelli à descendre avec virulence le oui et prôner le non alors que le débat était clos et que le PS avait pris position. Cela n'est pas à la hauteur d'un responsable de parti et de la cohérence de ce même parti. Et cela ne fut pas une petite faute. Ensuite il a menti et a été assez couard dans l'affaire Banon pour laquelle, il faut le rappeler, le parquet de Paris a reconnu DSK comme agresseur sexuel. Ces deux faits ne sont pas mineurs et ne m'ont pas donné envie d'être très ouvert à la candidature de François Hollande. Mais qu'importait c'était les affaires des électeurs de Hollande.

Nous avons vu par la suite, une sorte de pas de deux avec les écologistes. Ce qui, là aussi, n'est pas à la hauteur d'un futur président. Non seulement il y a eu un pas de deux, mais ensuite, il y a eu une sorte de crise d'autoritarisme en disant qu'il n'était, lui, lié à aucun engagement et qu'il était le candidat des Français, ce qui était rompre sa promesse de parti et rompre des accords. Très bien. Voici donc une première contradiction : soit il est le candidat du PS issu des Primaires, donc le candidat de ces - pour le moins - électeurs des Primaires soit non. Il y a cette contradiction-là.

Mais cela va plus loin. Il y a eu le recul sur le nombre des emplois jeunes de 300 à 150 000, il y a eu le retournement pour la refaite à 60 ans, il y a eu cette nouvelle volte-face concernant la loi de 1905. Il aurait promis aux francs-maçons (ce qui est étrange pour un futur président de tous les Français, d'obéir à un réseau) l'introduction de la laïcité dans la constitution. Et pourquoi donc alors que cette loi fonctionne parfaitement ? Mais finalement, pourquoi pas après tout. Mais nouvelle volte-face, le roi finalement du looping, ajoute, comme ce fut le cas lors des accords avec les écologistes, le concordat concernant l'Alsace et la Moselle. Alors où est la laïcité pure si on ajoute ce concordat dans la constitution ? Et en oubliant je crois un département ou territoire d'outremer qui a aussi un autre concordat. Il veut plaire ainsi à des électorats successifs, montre une face floue et versatile, une soumission aux sondages, aux groupes de pression.

On se rend compte que François Hollande ne cesse de faire des pas de deux. Comprenez bien, ici je ne juge pas du programme que je connais peu. Je ne juge pas d'autres choses que de contradictions qu'il est impossible de nier. Or si un homme politique doit avoir une qualité c'est bien celle de la constance, mais surtout de ne pas subir la pression des uns ou des autres, en d'autres mots de ne pas faire de clientélisme. Et cela est d'autant plus frappant si ce candidat à la Présidence de la République, celui qui dit qu'il va faire plier la Chine et l'Allemagne (il veut renégocier les traités et faire monter le yuan, lui tout seul avec ses petits bras musclés) et qui, par plusieurs fois, a changé en 24 heures pour intégrer les mouvements d'opinion, on se demande raisonnablement comment il en aura la capacité.

Il y a cette déclaration rapportée par le Monde qui m'a fait en quelque sorte froid dans le dos. Il était déjà surprenant que lors du discours du Bourget que François Hollande se présente en grand magistrat anti-corruption et tout ce qui va avec quand le PS a choisi - c'est bien lui qui l'a choisi pour ce premier meeting - de mettre en vedette américaine - ce qui est normal pour celui qui vit à New-York - un homme poursuivi pour fraude fiscale qui devrait plus de 500 000 euros, ce qu'aucun ouvrier ne peut gagner dans toute sa vie de dur labeur, à l'Etat. Ceci est non seulement une faute de goût, uniquement pour récupérer électoralement des voix d'un soutien douteux, mais c'est au fond une sorte de trahison du discours à venir et des fondements du PS. Mais là il s'agit, selon moi, de quelque chose d'encore plus grave. Le Monde : Au Quai d'Orsay, les hauts fonctionnaires peuvent bien tenir en estime leur ministre, Alain Juppé, plusieurs des directeurs présents dans ce salon travaillent déjà dans les cercles de François Hollande. Trois jours auparavant, le candidat socialiste a réuni, au coeur de Paris, près de trois cents "experts" censés alimenter sa réflexion. Et, dans un savant mélange d'humour et de clairvoyance sur les aspirations de cette assemblée, François Hollande a annoncé : "Je sais que certains d'entre vous sont aussi là parce qu'ils cherchent des postes. Ils ont raison, car des postes, il y en aura..." 

 

On a beaucoup parlé d'arrogance lors du débat Hollande/Juppé, ne l'ayant pas vu - je n'ai pas la télévision ce qui me prive du monopole lucarné de Sarkozy de dimanche soir - mais cela n'est qu'un piteux débat que celui sur l'arrogance. Car après tout si un candidat qui est en tête des sondages ne pouvait imaginer qu'il allait l'emporter autant qu'il aille planter des choux. En revanche, là c'est une toute autre arrogance. En public parler de ses projets comme si on les appliquerait car on serait élu est tout autre que de distribuer en privé des postes. Ainsi Hollande nous dit-il : Je sais que certains d'entre vous sont aussi là parce qu'ils cherchent des postes. Ils ont raison, car des postes, il y en aura...

Mais au-delà de cette fatuité humoristique, il y a beaucoup, beaucoup plus grave : la France des clans. Cela veut dire en opposition immense avec les aspirations des Jaurès et de ces combats des socialistes de cette République du mérite, de cette République des instituteurs qui croyaient en ce qu'ils faisaient : s'élever le peuple, l'instruire, de tous ces hommes qui croyaient en la chance de chacun, Hollande nous dit ceci en d'autres mots : vous faites bien d'appartenir à mon clan, vous en serez remerciés quelle que soit votre compétence ou votre incompétence. Si cette phrase citée par Le Monde est vraie c'est alors, selon moi une sorte de rupture irréparable. A quoi bon parler en public de lutte contre tous les avantages indus, contre la corruption et de promettre en privé des prébendes et de distribuer des postes aux fidèles. C'est ma foi extraordinairement honteux et à l'opposé total des valeurs que je croyais que le PS défendait.

Si l'on va plus loin encore, si vous avez lu le projet de François Hollande vous ne pouvez qu'être effarés comme moi de sa forme. C'est là que l'on voit le danger absolu de ces hommes politiques sous l'influence magistrale des communicants. Du moins c'est l'interprétation que j'en fais. On a dit que François Hollande était un mou (allez donc voir Martine Aubry plutôt que de vous en prendre à moi pour cette expression), qu'il était indécis, mais que tout-à-coup le Bourget l'aurait fait décoller. Alors, là aussi en opposition funeste avec les valeurs du PS qui prône le travail en commun et qui vilipende l'idée d'un homme providentiel, ces communicants - comme je le suppose, je peux me tromper, alors serait-ce pire ou non je n'en sais rien - ont imposé tout un programme à la première personne afin de démontrer qu'il n'est pas un mou mais un chef. Non seulement cela est arrogant, pour le coup, non seulement cela est stupide car ce n'est pas Hollande qui va faire tout mais : 1- c'est de le rapprocher de Nicolas Sarkozy qui a toujours fonctionné au je, moi et moi-même, 2- c'est être à l'antithèse du travail en commun, 3- c'est être à l'opposé de la séparation du pouvoir entre le Président de la République et du Premier Ministre et 4- c'est conforter la monarchisation du pouvoir. En un mot c'est une catastrophe.

Pour être un président de la République, celui qu'il faudra dans la tourmente qui nous englue et dévaste beaucoup de familles, il faut être cohérent. Et c'est là aussi que cette autre contradiction pose un véritable problème de fond. Il y a deux mois Hollande disait que si Bayrou le soutenait au second tour (merci pour la condescendance tout à la fois pour dire que ce dernier ne serait pas présent au second et ensuite pour le voir comme un simple supplétif à son bon service) il pourrait faire partie de son gouvernement. Il distribuait les places et prouvait par là qu'il n'avait pas compris la démarche de Bayrou. Il me semble que s'il l'avait bien analysée il aurait compris que Bayou ne cherche pas un poste de ministre que ce soit par conviction ou même par orgueil comme le pensent certains. Il faut se souvenir qu'à cette époque et depuis au moins trois mois auparavant, Bayrou avait jugé le programme du PS insoutenable. Insoutenable était son mot, répété à l'envi. Pour parler clairement Bayrou était fermement opposé au programme du PS et malgré cela Hollande lui promettait une place. Depuis Bayrou n'a pas changé d'avis. Hollande, lui, si et c'est bien là le drame. La semaine dernière il a dit, se servant de cet argument invalide du fait de sa position antérieure, que puisque Bayrou n'appréciait pas son programme que bien évidemment il ne pourrait pas participer à son gouvernement s'il était élu. Ceci est une première contradiction avec sa position antérieure. La seconde contradiction tient à la simultanéité. Avec une rouerie affligeante il a proposé à Mélenchon un désistement réciproque. De qui se moque-t-il ? Qui peut défendre cette manigance honteuse ? Mélenchon n'a strictement aucune chance d'être présent au second tour. Il propose donc un échange afin que les voix de Mélenchon se reporte sur lui. Il lui propose de l'accueillir dans son gouvernement futur. Du côté de EELV c'est plus simple il y a un accord électoral, accord qui annihile la candidature de Joly de fait ce qui se traduit par 3 % dans les sondages. Cependant Mélenchon a lui insulté Hollande (capitaine de pédalo, ce que n'a pas fait Bayrou) et a très vertement critiqué le programme de François Hollande. Ainsi pour le candidat roué, et donc malhonnête, celui qui critique son programme et l'insulte a-t-il droit à une place dans son gouvernement alors que celui qui ne l'insulte pas et critique son programme ne le peut pas parce qu'il critique son programme. Ceci est de la plus parfaite incohérence et personne de bonne foi ne peut le nier. Il faut aller au fond des choses. Si nous comptons bien Hollande rassemblerait 28 % des voix et au premier tour en additionnant celles de Mélenchon et celles de Joly cela donnerait quelque chose comme 40 %, mais si l'on est stricte cela ne représente que 28 % car Eva Joly critique vertement son programme tout comme Mélenchon. Lorsqu'on dit de Bayrou qu'il n'aura pas de majorité pour gouverner, mais excusez-moi un candidat qui aurait 28 % au premier tour et au plus en union de la gauche 40 % ne représenterait certainement pas la majorité des Français. Il gouvernerait donc contre cette majorité qui, entre 60 et 72 %, aurait préféré un autre programme faisant alors moins que Sarkozy en 2007 avec plus de 31 %. Alors effectivement avec le système électoral il aurait une majorité à l'Assemblée mais il partirait de 28 %. Si Bayrou l'emportait cela voudrait dire qu'il aurait au moins 20 % au premier tour, moins que François Hollande sans doute. Cependant sa démarche est parfaitement à l'opposé : ce n'est pas un camp qui a au maximum 40 % et 28 au minimum des voix contre un autre camp, c'est un espace central qui sur un programme de redressement de la France agrège et à droite et à gauche. Ce qui dès le départ élargit sa base car c'est le concept même de cette troisième voie qui se dit de ne pas gouverner toute seule et qui est de briser la mécanique de division perpétuelle de la France entre deux clans. 

Et je termine par ceci car ces derniers éléments montrent Hollande sous le jour du politicard qui veut renvoyer Bayrou à droite car les sondages lui montrent que Bayrou lui pique en ce moment 2,5 points tout en démontrant, par ceux interdits de diffusion, que Bayrou présent au second tour serait vainqueur au final, et qu'après l'avoir caressé, le rejette pour des raisons électoralistes, sinon il ne fallait pas l'accepter il y a deux mois. Ce n'est plus de l'idéal, un projet, ce n'est que combine(s). Et je poserais à François Hollande cette simple question : dans votre projet il n'y a qu'une tranche marginale dans l'impôt sur le revenu déplacée de 41 à 45 %, si Bayrou se serait déplacé vers le centre droit où vous situez-vous par rapport à lui, lui qui propose une tranche en plus à 50 % ? seriez-vous donc plus à droite ou moins à gauche que Bayrou sur ce point là ?

 

 

Il nous reste un peu moins de trois mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 22é version du 22 janvier 2012) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye notamment d'espionnage de la population avec l'appui d'une entreprise française et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu'il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takieddine
  • les possibles malettes de Bongo pour financer la campagne de 2007
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle des stylos …
  • l’affaire Pérol
  • l'affaire Yannick Blanc
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Squarcini, Courroye, Ceccaldi Raynaud, fils Tibéri …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Bourgi, Richard, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d'euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipedia


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Francis, agnotologue JL1 30 janvier 2012 10:31

    premier § : imhotep parle de lui. A zapper !

    deuxième § : ceux qui disent que Bayrou a voté toutes les lois de Sarko sont des menteurs ! Question : on aurait aimé savoir quelle loi Bayrou n’aurait pas voté ?

    troisième § : une attaque ad’hominem et un procès d’intention contre Hollande  : imhotep reproche à Hollande de n’avoir pas empêché Fabius et Emmanuelli de prendre position contre le TCE ! Sans commentaire.

    4é § : je ne comprends pas.

    5è § : des considérations abracadanbrantesques

    6è § : des considérations abracadanbrantesques

    J’arrête là !

    imhotep se livre ici à une autopsie méticuleuses des poubelles du PS et des ordures qu’il y aurait trouvées et qu’il attribue naturellement au candidat Hollande ! Ben voyons.

    Voilà ce que ça donne, un militant de ce micro-parti kinakinchef-qui-décide-tout-seul, quand il veut analyser le fonctionnement d’un grand parti démocratique : un texte au ras du caniveau.

    Poubelle !


    • Emmanuel Aguéra LeManu 30 janvier 2012 10:49

      Notons tout-de-même qu’à dater de cet article, parler à la première personne est synonyme d’arrogance. (Imhotep, y’a preès de 25 fois le mot « je » ou « moi » dans ton texte : Aurais-tu les mêmes conseillers en com qu’Hollande ?
      Je galège, je galège, n’empêche que je te préfère nettement en pourfendeur de la connerie qu’empêtré dedans.
      J’aime tes articles crus et tranchants. Mais tu te trompes de cible : toi qui n’a pas raté un tir contre Sarkozy, que feras-tu lorsque ton Bayrou appellera, directement ou non à lui reporter ta voix du second tour ?
      Un article sur l’arrogance ?


    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 11:13

      Par LeManu (xxx.xxx.xxx.192) 30 janvier 10:49

      Notons tout-de-même qu’à dater de cet article, parler à la première personne est synonyme d’arrogance. (Imhotep, y’a preès de 25 fois le mot « je » ou « moi » dans ton texte : Aurais-tu les mêmes conseillers en com qu’Hollande ?
      Je galège, je galège, n’empêche que je te préfère nettement en pourfendeur de la connerie qu’empêtré dedans. 
      J’aime tes articles crus et tranchants. Mais tu te trompes de cible : toi qui n’a pas raté un tir contre Sarkozy, que feras-tu lorsque ton Bayrou appellera, directement ou non à lui reporter ta voix du second tour ?
      Un article sur l’arrogance ?


      Voilà le type même de réponse de forme, d’arguments d’autorité et qui ne répond pas au fond de l’article.

      Tout d’abord parler de je à la première personne n’est pas décrit ici comme de l’arrogance, ce qui l’a été - mais sans doute votre partialité vous empêche-t-elle de lire ce qui est écrit - quand il propose des postes aux hauts fonctionnaires réunis. Lisez donc ce qui est écrit c’est mieux. Et cet article n’est en rien sur l’arrogance mais au contraire sur la constance, ou plutôt son manque. Décidément vous ne lisez que ce qui vous convient.

      Ensuite dans cet article, effectivement j’ai utilisé le je. Si vous lisiez l’intégralité de mes articles vous verriez que ce n’est pas le pronom (je) ou le sujet (moi) principalement employés et de loin. Ensuite ici sa raison d’être concerne non ma petite personne mais le fait que je - oui moi et pas un autre - n’avais pas beaucoup écrit sur Hollande. Ce n’est donc qu’une informarion. Ensuite il s’agit d’émettre une opinion et non une vérité d’Evangile et ceci implique évidemment que c’est moi qui parle tout comme il me semble que dans votre commentaire c’est bien un je qui est sous entendu, c’est bien vous qui vous exprimez et non une autre personne.

      Voici une preuve de délit de sale guele. Et un argument d’autorité qui prouve que cet article se fonde sur des faits, que le débat n’est pas démocratique. Vous affirmez ceci :  que feras-tu lorsque ton Bayrou appellera, directement ou non à lui reporter ta voix au second tour ? or Bayrou ne cesse de combattre les 5 ans de Sarkozy, or Bayrou a appelé à ne pas voter Sarkozy en 2007 et or Bayrou n’a pas participé à ce pouvoir alors il n’y a ni déclaration, ni fait qui démontre une seule seconde ce que vous affirmez. C’est donc du pur délit de sale gueule et une affirmation non prouvée et sans éléments tangibles pour le faire.


    • johnsmith johnsmith 30 janvier 2012 11:48

      D’accord avec JL1.


      J’ajoute que cet article est vraiment mal écrit. Plutôt que de perdre votre temps (et le notre) à mettre en valeur de façon larmoyante les heures que vous passez à rédiger vos articles, passez donc plutôt quelques minutes de plus à vous relire.
      Ca nous épargnerait des passages entiers dénués de sens. Cela vous aurait évité une perle du style « si Bayrou se serait déplacé vers le centre droit  ».

      De la concision, please... Une fois de plus, vous auriez pu dire en 5 lignes ce que vous noyez dans votre fatras.

      Je passe sur votre éternel narcissisme.

      C’est dommage, il m’avait semblé que vous aviez plus ou moins fait quelqu’ effort ces derniers temps sur ces points, mais vous connaissez l’adage : chassez le naturel, il revient au galop ?
      Mais peut-être m’étais-je trompé, tout simplement.

      Comme JL1 : poubelle.



    • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 11:55

      C’est marrant de voir les bayrouistes reprendre à leur compte les concepts de com , le « prêt-à-parler » , les « éléments de langage » diffusés par le château à tout le gouvernement et à tout l’UMP : en ce moment, c’est « l’arrogance » ; rabâché à longueur de colonnes, et de plateaux, par toute la sarkozye managée..


      De quoi bien comprendre où se situent les bayrouistes ; à droite, bien à droite ... 

    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 11:59

      Vous devriez prendre un dictionnaire et y lire correctement la définition de narcissisme, accusation perpétuelle de ceux qui n’ont pas d’argument ou qui le sont eux-mêmes. Et il faudra choisir soit je parle de moi, soit de Hollande (à qui je ne me compare pas, donc où serait le narcissisme ? car le narcissisme oblige à tout ramener à soi et donc je devrais ne parler que de Sarkozy en regard de moi, que de Hollande en regard de moi, que de Bayrou en regard de moi et je vous défie de prouver au travers des 6 livres que j’ai écrits une once de narcissisme surtout dans ceux qui ne citent que Sarkozy, celui qui parlent de la première année de Sarkozy, celui qui traite des affaires Woerth). Mais la solution à cela est que vous ignorez tout simplement ce que c’st ou bien que votre militantisme vous pousse à attaquer sous la ceinture, à dénigrer sans éléments réels à faire en somme de l’UMP, du Morano, du Lefebvre ou bien du Sarkozy.

      Et vous, comme tous les commentaires émis jusqu’alors, aucun ne répond aux arguments. Juste des insultes, des affirmations sans preuves et une lecture complètement à côté de la plaque notamment quand le terme d’arrogance est repris alors que l’arrogance n’est en rien le sujet de l’article pas plus que ne l’est Bayrou qui n’est qu’une incidence de comparaison.
      Mais il est vrai que ceux qui accusent les autres de certains maux se trouvent dans cette situation psychologiques e revêtir les autres des maux qui les habitent eux.


    • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 12:10

      Imothep, je vous trouve particulièrement arrogant ! 


       smiley

    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:12

      Pour l’arrogance, il vous faudra avoir un peu plus d’intégrité intellectuelle et lire l’article. L"arrogance contrairement à votre affirmation mensongère n’est absolument pas le sujet de l’article. L’arrogance a été employée ici deux fois. Une seule fois pour la critiquer et dire que proposer des postes à des hauts fonctionnaires n’étant même pas élu, ce qui est d’évidence, est assez arrogant, mais ce n’était qu’une phrase car le thème est l’inconstance et non l’arrogance et au contraire - ce qui prouve définitivement que vous êtes tellement aveuglé que vous ne lisez pas l’article et que vous m’accusez de défendre les éléments de langage de l’UMP sur cette arrogance, alors qu’au contraire - je l’écris en gros AU CONTRAIRE - j’ai trouvé ce débat sur l’arrogance du débat Hollande Juppé, stupide et déplacé. Voilà ce qui est écrit et que vous n’avez pas su lire, dans l’article (honte à vous et vos belles leçons données) :


      On a beaucoup parlé d’arrogance lors du débat Hollande/Juppé, ne l’ayant pas vu - je n’ai pas la télévision ce qui me prive du monopole lucarné de Sarkozy de dimanche soir - mais cela n’est qu’un piteux débat que celui sur l’arrogance.

    • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 12:33
      Par Imhotep (xxx.xxx.xxx.113) 30 janvier 12:12

      Pour l’arrogance, il vous faudra avoir un peu plus d’intégrité intellectuelle et lire l’article. L"arrogance contrairement à votre affirmation mensongère n’est absolument pas le sujet de l’article. L’arrogance a été employée ici deux fois. Une seule fois pour la critiquer et dire que proposer des postes à des hauts fonctionnaires n’étant même pas élu, ce qui est d’évidence, est assez arrogant, mais ce n’était qu’une phrase car le thème est l’inconstance et non l’arrogance et au contraire - ce qui prouve définitivement que vous êtes tellement aveuglé que vous ne lisez pas l’article


      Bon ; alors, on va reprendre des extraits du texte : 

      1) En revanche, là c’est une toute autre arrogance. En public parler de ses projets comme si on les appliquerait car on serait élu est tout autre que de distribuer en privé des postes.

      2)  ces communicants - comme je le suppose, je peux me tromper, alors serait-ce pire ou non je n’en sais rien - ont imposé tout un programme à la première personne afin de démontrer qu’il n’est pas un mou mais un chef. Non seulement cela est arrogant, pour le coup...

      Aaaah... l’arrogance...



    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:42

      Vous ne répondez pas au fond. Cet article ne parle pas d’arrogance. Ceci est faux. Ensuite j’ai bien que j’avais parlé deux fois d’arrogance ; une fois concernant le débat et une fois concernant la distribution des places. Mais ce n’est pas parce qu’il y aurait trois fois le mot d’arrogance que ce serait l’essence du texte. Dans ce cas Sarkozy est cité plus de fois. C’est volontairement réducteur. Quant à comment gouvernerait Bayrou voici ce que dit un supporter de Mélenchon pour dire comment gouvernerait Hollande : 


      En bref, une nouvelle gauche plurielle au pouvoir ? On a déjà donné avec Jospin et on a vu le résultat, à la fin, dans les urnes.
      Le front de gauche ne participera à aucun gouvernement sur les bases du programme socialiste et encore moins sur celles du candidat Hollande. Nous redoutons d’avoir la droite au pouvoir mais ce qui serait encore pire c’est un gouvernement de gauche à la Papandréou. 



      Alors comment fera donc Hollande avec sa majorité et ses 28 % et des alliés tels que Mélenchon ?

      Donc le problème d’avec qui gouverner se pose à tous les candidats, à tous, mais le seul qui propose une unité du pays et de sortir du clan cotre clan est Bayrou, pas Hollande qui veut gouverner avec un clan et qui promet déjà aux fonctionnaires de les récompenser non en fonction de leur mérite mais en fonction de leur allégeance ce qui est une terrible déviation de la fonction publique et une négation de la notion de mérite.

    • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 12:52

      Alors comment fera donc Hollande avec sa majorité et ses 28 % et des alliés tels que Mélenchon ?


      Et comment ferait Bayrou, avec certainement moins de 28% et AUCUN ALLIE ? 

    • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 13:03

      Le problème soulevé ici ; c’est à dire un Président élu représentant en gros maximum 30% des VOTANTS (donc beaucoup moins des inscrits), est inhérent aux institutions de la Vème République de régime présidentiel/bonapartiste (un cas unique en Europe), totalement antidémocratique. 


      La seule solution, pour éviter cette dérive autocratique, est le changement de constitution, et l’instauration d’une VIème République, avec un président arbitre, sans pouvoir législatif ou exécutif, un gouvernement issu d’une majorité parlementaire élue à la proportionnelle, qui gouverne. 

      Rien de tout ça dans le programme de Bayrou ; en toute logique, Imothep, c’est pour Mélenchon que vous devriez voter ; c’est le seul à proposer ce changement dans son programme. 

    • johnsmith johnsmith 30 janvier 2012 13:49
      Très bien. Je vous explique.
      Votre article tel qu’il est présenté ne mérite pas qu’on réponde sur le fond.

      L’éventuel fond dont vous parlez, est noyé dans un fatras d’inutilités : 

      - un titre alambiqué et lourdingue : « absolues contradictions » : A quoi sert absolue, sinon démontrer votre goût immodéré pour les formules à pléonasmes ?

      - votre narcissisme : Quel besoin de réciter votre CV à tout bout de champ ? c’est typique de votre personnalité. Vous citez le dictionnaire, mais oubliez de faire le lien avec votre comportement... : vous vous refusez à toute autocritique.
      Autre exemple , vous dites écrire sur Sarközi non pas pour faire du fric blabla. Comme si vos écrits avaient une authentique valeur commerciale, que votre âme sublime vous interdirait de convertir... vous êtes toujurs dans v’écriture de votre rôle.

      - vos élucubrations personnelles et le charabia qui l’entoure : on s’en fout, en plus de ne pas y comprendre grand chose.
      Tenez, expliquez nous ce que, parlant d’Hollande, cette longue phrase tarabiscotée peut bien vouloir dire ?

      Il est vrai que cet homme politique m’était plutôt sympathique, mais aussi ne m’intéressait que peu, car je préfère, au final le positif de soutenir quelqu’un que le négatif de fusiller en permanence ses adversaires sauf en réaction aux attaques malhonnêtes que de forme et jamais de fond - ce que ceux qui les initient ne semblent pas admettre, car ils aiment descendre Bayrou et refusent qu’on mette en cause leurs arguments ou plutôt leurs arguments d’autorité et leurs insultes, se réservant à eux seuls le droit à l’insulte et l’affirmation mensongère sans vouloir en subir la moindre conséquence, courageux mais pas téméraires et surtout au service d’une justice pour laquelle le fléau est sacrément déformé.

      Si comme vous le dites je m’adonnais à l’insulte, je dirai que vous êtes débile pour écrire de la sorte et publier sans relire.

      Après, vous pouvez couiner qu’on ne vous réponde pas sur vos arguments.
      C’est un peu comme si un traiteur s’étonne qu’on refuse ses plats quand il les garnit et emballe de paquets de merde.

      Je vous réinvite donc à la concision, à la simplicité et à la modestie. 

    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 14:04

      Après le narcissisme, maintenant c’est l’orgueil. Vous avez un riche vocabulaire et vous faites des périphrases pour éviter de répondre au fond.

      Dérobade facile.
      Pour accuser quelqu’un d’orgueil et de narcissisme (ce qui est bien évidemment une insulte et dit pour cela et non un constat), même avec concision il faut, non l’affirmer, mais le prouver. Faites une étude concise de mes 600 articles et tirez en des preuves de mon narcissisme et de mon orgueil. Autrement ce ne sont que des affirmations sans fondements dont l’objet est de ne pas répondre au fond et de dénigrer quelqu’un qui pense différemment de vous en somme une belle technique connue des aboyeurs de l’UMP et de tous les politiques qui ne cessent de dénigrer par la forme sans s’occuper du fond.
      Vous êtes un fidèle disciple, finalement, de Sarkozy pusique vous vous comportez comme lui.

    • johnsmith johnsmith 30 janvier 2012 14:54

      Ce n’est pas à moi de faire l’étude concise de vos 600 articles : c’est vous de les écrire de façon concise, ce qui en facilitera la lecture, voire la rendra intéressante. Ou pas.


      Je n’ai pas lu l’intégralité vos 600 articles. (Je ne suis pas maso non plus). 
      Entre 50 et 100, je ne saurais dire. Largement assez pour me faire une opinion.
      Et que vous voudriez vous prouver avec cet argument des 600 ? 
      - Que statistiquement, je n’ai pas eu de chance, quand à chaque fois ou presque je peux vous faire le même reproche ? 
      - Qu’il faut tout lire avant d’avoir le droit d’émettre un commentaire ? Soyez sérieux, alors que de votre propre aveu vous critiquez les contradictions d’Hollande sans avoir pris connaissance de son programme. Mais je vous ai déja traité d’obscurant par le passé aussi, je crois bien.

      Bref, ce n’est pas comme si on ne savait pas déjà que vous étiez incapable de supporter la contradiction, remarquez. 
      Quand on vous critique, c’est qu’on milite. Quel simplisme.

      Le fond, puisque vous y revenez sans cesse : mettez le en bonne forme, alors il sera traité comme tel. Essayez, vous verrez, vous serez étonné de la simplicité de cette mécanique.

      Débarrassez donc vos torchons de tout l’inutile dont je vous rebats régulièrement les oreilles : vous y gagnerez en crédibilité, et accessoirement en temps d’écriture, d’autant que vous vous plaignez d’en manquer pour d’autres activités culturelles.
      Vous êtes dans un cercle vicieux, finalement :>


    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 15:12

      Vous continuez, bien évidemment à parler de forme et non de gond et à soit mentir, soit que votre concision vous empêche de répondre aux faits. Vous avez cette fâcheuse tendance de grand nombre de répondre à côté. Où avez-vous lu que je me réclamais de l’intérêt de mes articles ? Ce n’est, de plus, pas là le débat. Le débat est que vous m’accusez de narcissisme et d’orgueil. Donc en 50 articles non concis vous auriez assez preuves pour le démontrer. mais vous déviez vers un autre sujet qui est l’intérêt de mes articles et en déviant encore plus prétendant que je vous demanderais de les lire pour ce pseudo intérêt. Mais en fait, vous avez bien lu, je vous demande d’y trouver la preuve de mon de mon orgueil et de mon narcissisme. C’est facile en fait. Et je répète que les termes narcissisme et orgueil (que vous avez présenté comme manque de modestie) vous les employez comme des insultes.

      Ainsi ne répondez-vous ni au fond de l’article ni aux preuves de ces deux insultes qui ne sont que des affirmations sans éléments.

      Enfin, excusez-moi, mais je n’écris pas pour vous, complaire et contrairement à vous lorsque je mésestime les articles d’un auteur j’évite d’aller lire les suivants , jusqu’à 50 ou 100, car je ne suis pas masochiste. Je ne vois aucun intérêt à subir ces articles pour aller y déverser comme vous un fiel dégoulinant. Ce qui amène à la question : lequel de nous deux se regarde écrire et lequel de nous deux est fier de ses commentaires et lequel de nous deux se regarde le nombril en faisant des commentaires et se portant en juge ?

    • johnsmith johnsmith 30 janvier 2012 15:44

      Réponse : vous , comme moi, participons au débat. Il se déroule sur un forum public, tout le monde peut donc lire et apprécier. Nous le faisons en connaissance de cause. Point barre.

      Cet argument est futile.

      J’estime que puisque ce n’est pas une conversation privée entre vous et votre frère jumeau , et puisque vous êtes l’initiateur de ce fil, vous nous devez de faire l’effort d’y mettre la forme et de vous exprimer le mieux possible, et d’être relativement concis : ceci pour le respect de notre langue, de vos lecteurs, et dans le but d’être le mieux compris, ceci qui semble vous échapper. 

      Je vous fais part, jet je ne suis pas le seul, ce n’est pas d’aujourd’hui, ne faites pas semblant de l’ignorer, de cet état de fait : vous en rajoutez toujours des tonnes, quitte à tomber dans le ridicule quand vous grossissez exagérément le trait de vos titres et formules. 
      Quant on vous lit, Il faut faire régulièrement 15 tours de molette de souris pour arriver aux commentaires, entre par exemple aujourd’hui cette introduction dans laquelle - tel Narcisse - vous ne parlez que de vous alors qu’on s’en fout , quelque paragraphes de pur charabia qui polluent le message, et pour finir les 50 lignes de votre CV en fin de texte qui encombrent inutilement et orgueilleusement l’espace : c’est désagrable.

      Plus simplement : vous êtes chiant. Alors que vous pourriez - peut-être- être intéressant, ou à défaut, tout au moins susciter l’intérêt du débat. 
      (Mais il se trouve que de surcroît, vous partez en invective contre toute tentative de contradiction : ceci est encore une autre question)

      Travaillez là dessus, plutôt que de m’inviter à passer mon chemin. Agoravox m’appartient autant qu’à vous, ne vous déplaise. 
      Continuez à vous victimiser sur le fait que je vous ai qualifié de personnage narcissique, grand bien vous fasse.
      Dommage que cela vous empêche de répondre sur les questions de forme, que je trouve essentielles pour poser un débat.

      je vous cite à nouveau : 

      Il est vrai que cet homme politique m’était plutôt sympathique, mais aussi ne m’intéressait que peu, car je préfère, au final le positif de soutenir quelqu’un que le négatif de fusiller en permanence ses adversaires sauf en réaction aux attaques malhonnêtes que de forme et jamais de fond - ce que ceux qui les initient ne semblent pas admettre, car ils aiment descendre Bayrou et refusent qu’on mette en cause leurs arguments ou plutôt leurs arguments d’autorité et leurs insultes, se réservant à eux seuls le droit à l’insulte et l’affirmation mensongère sans vouloir en subir la moindre conséquence, courageux mais pas téméraires et surtout au service d’une justice pour laquelle le fléau est sacrément déformé.

      Ca veut dire quoi, ça ??? Y’a 3 paragraphes comme ça. 
      Ouvrez les yeux, bon dieu, ou alors refilez nous l’URL d’un décodeur en ligne.

    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 16:27

      1 vous me traitez de Narcisse uniquement parce que sur cet article et seulement sur celui-ci je me suis étendu sur les articles que j’ai écrits. Cela avait pour objet de déminer ceux qui disent que j’écris par exemple contre Hollande à tout bout de champ et également, car c’est un fait, pour démontrer que mes attaques contre Sarkozy sont documentées et ne se résument pas à un slogan ce qui fait une sacrée différence avec l’affirmation : Bayrou a voté 99 % des lois de Sarkozy. Oui et que je le rappelle une fois sur 600 articles ne me paraît pas être du narcissisme, et de fait n’en est pas. De plus il ne s’agit pas de mon V que je n’étale pas et n’en parle jamais, sauf une fois pour dire que j’ai fait du latin de la sixième au DEA. Voilà un bien grand dévoilement et deux ou trois autres fois pour dire que j’ai travaillé dans certaines entreprises qui m’ont donné une certaine compétence pour aborder les sujets que j’ai abordés.

      2- Où vous ai-je demandé de passer votre chemin ? C’est votre interprétatyion. Je n(ai jamais dit ce que vous auriez l’obligation de faire, j’ai seulement dit que, moi (en tant que Narcisse) je ne vais pas m’emmerder à lire des articles d’un hauteur dont je penserais autant de mal.
      3- Il est une caractéristiques qui m’a toujours fasciné, celle de ceux qui attaquent avec violence une autre personne et qui lui dénie le droit d’en faire autant en réponse. Vous m’insultez et ensuite je devrais tendre l’autre joue ?. Je ne suis pas dans cette logique catholique. Alors sans aucun doute cela entraîne des montées en tours qui, cela est vrai, nuisent au calme du débat. Je suis parfaitement d’accord avec cette affirmation. Cependant pour cet article j’ai mis des faits : Hollande a dit que l’accord PS et EELV ne le concernait pas. C’est un fait. Hollande a changé d’avis pour la retraite à 60 ans. C’est un fait. Hollande a fait des allers retours dans l’accord concernant le nucléaire. C’est un fait. Hollande a d’abord caressé Bayrou dans le sens du poil et l’a ensuite rejeté alors que Bayrou n’avait pas changé de position envers le programme. C’est un fait. Alors qu’Eva Joly et surtout Mélenchon ont critiqué très vertement le programme de Hollande celui-ci les veut bien dans son gouvernement alors que pour la même raison (critique du programme) il rejette Bayrou. C’est un fait. Hollande a proposé des postes à des hauts fonctionnaires comme l’on distribue des prébendes à ses fidèles sans tenir compte du mérite. Cela est un fait. Hollande a été faible lors du vote interne au PS pour le oui au TCE. C’est un fait. Hollande a menti et a été un couard dans l’affaire banon. C’est un fait. Hollande a modifie l’inscription de la loi de 1905 pour y inclure le concordat de la Moselle et de l’Alsace. C’est un fait. Voilà donc dans cet article j’ai exposé ces faits non contestables. J’en tire la juste conclusion que Hollande n’est pas constant. Et quelles sont les réactions ? Contestation par les preuves de ces faits ? Bien sûr que non, insultes à mon encontre, mépris etc.

      Donc si effectivement le débat gagnerait en hauteur si je n’avais pas des réponses vives, mais il faudrait donc que les arguments s’affrontent aux faits et non parce que je soutiens Bayrou ce qui me classe d’emblée dans l’empire du mal.


    • johnsmith johnsmith 30 janvier 2012 19:06
      - Je parlais de votre CV d’auteur sur AV, ne soyez pas de mauvaise foi.

      - C’était donc bien une invitation à passer mon chemin.

      - Narcissique, orgueilleux, suffisant, ... Moi et d’autres vous l’ont dit hier, aujourd’hui et vous le redirons demain. 

      - Les faits : Vous voyez, ils tiennent en 10 lignes.
      A la bonne heure. Nous pouvons donc débattre (même s’ils manque les sources pour étayer la plupart de vos affirmations).


      > Le fait de changer d’avis ne me pose pas de problème. On dit qu’il n’y a que les imbéciles qui n’en changent pas. 
      Ca ne me choque pas plus pour Hollande, particulièrement sur des sujets chauds, qui de toutes façons méritent mieux que pensée unique et parole péremptoire.
      Mieux, comme l’échange avec les organes de notre république, les partenaires sociaux, les spécialistes... sans oublier le peuple, bien évidemment. Que cela mène à des allers et retours vaut mieux que de se précipiter dans le gouffre.

      * Le nucléaire ? On peut aussi penser que les écolos, Duflot en premier dénature le discours de Hollande. C’est une façon de négocier... 
      La position de hollande est floue, sur la question du 75% au 50% de nucléaire dans la production d’électricité, sur la production de Mox... mais Hollande, c’est un socialiste. Arrêter le mox, ça veut dire fermer 20 centrales. Fermer une centrale, c’est mettre dans l’embarras directement ou indirectement 3000 personnes.
      Faites le calcul. Je pense que ce genre de promesses antisociales peuvent difficilement être tenues avant une élection, surtout pour un socialiste :p. 
      Qu’EELV ait vu dans la réduction de 75 à 50% un démantèlement total et immédiat, c’est un peu gros. 
      Attendons, voyons et discutons. Je trouve qu’Hollande recadre poliment cette question. La promesse de fermer Fessenheim peut sembler faiblarde, mais c’est un premier pas, sur le plan électoral difficile de promettre plus.  
      Quand il dit qu’il n’est pas concerné par l’accord PS-EELV, je ne vois pas en quoi il s’agit d’une contradiction. Ou alors démontrez qu’il ait dit le contraire auparavant. (parenthèse sur le débat des contradictions : Joly ne semble de toutes façons pas plus impliquée que cela par cet accord, saiuf à défendre ses propres thèmes !).

      * Le vraix-faux revirement sur les retraites de Hollande, on peut dire que c’est une maladresse du parti ? Certainement. On prendra bien soin de vérifier que toutes les autres formations n’ont pour leur part jamais fait ce genre d’erreur, Bayrou compris puisqu’il est aussi un peu question de lui.
      Une fois ceci vérifié, on conclura alors que le PS est un oiseau très très rare, le seule à faire des bourdes de com’ :).
      Les allers-retours sur ce thème ne me choquent de toutes façons pas, j’espère qu’il y en aura d’autres, j’espère un débat national, et que le maximum de parties y seront invitées.

      dire que « Hollande a d’abord caressé Bayrou dans le sens du poil et l’a ensuite rejeté alors que Bayrou n’avait pas changé de position envers le programme. » c’est travestir la réalité.
      Le programme de Hollande, ce n’est pas exactement le programme du PS (que, de votre aveu en commentaires vous ne connaissez pas, mais nous y reviendrons :> ). 
      On ne peut donc pas dire qu’il n’ya pas changement de position, alors que la version Hollande n’était pas connue, et que c’est celle qui compte...Bref. La suite, vous travestissez totalement : Bayrou s’est prononcé sur les 60 propositions d’Hollande : « c’est un mauvais programme », d’ou sa disqualification logique, non ? Pour leur part, Joly et Melanchon se sont positionnés de façon nettement moins tranchée que ce vous décrivez : Quand vous dites ’ont critiqué très vertement’ , moi je lis et entends que « Joly juge irréaliste l’objectif de 3% de déficit », Melanchon s’est quant à lui « réjouit de la ’contamination idéologique’ que le FG provoque »... et qu’il est prêt à discuter avec Hollande du programme. 
      Rien n’empêche une alliance, dans ce cas. Dans le cas de Bayrou, si, manifestement. N’en soyez donc pas éploré ou surpris.
      Question : avec qui Bayrou pourrait t-il s’allier, au fait, si les urnes le portaient au second tour ? C’est une vraie fausse question, on devine qu’au second tour Bayrou n’a besoin de personne pour l’emporter haut la main façe à Sarközy ou Le pen. Pour gouverner, la question se posera quand même, hein ? les contradtiction pourraient pleuvoir, vous ne croyez pas ? En fait non, puisque c’’est la gauche qui gouvernera. Dans ce scénario, je serai ravi d’avoir Bayrou comme président, garant de nos institutions.

      Bon pour le reste : 

      « Hollande a proposé des postes à des hauts fonctionnaires comme l’on distribue des prébendes à ses fidèles sans tenir compte du mérite.  » => exemples ? Une fois que vous l’aurez fait, expliquez la question de contradiction.

      Hollande a été faible lors du vote interne au PS pour le oui au TCE. 
      => expliquez la question de contradiction que vous soulevez.

      « Hollande a menti et a été un couard dans l’affaire banon. » => ceci est pour une part de la diffamation (J’entends que vous ne pouvez le prouver), et d’autre part une appréciation personnelle un peu nulle, gratuite, qui n’intéresse en rien la question de contradiction.

      « Hollande a modifie l’inscription de la loi de 1905 pour y inclure le concordat de la Moselle et de l’Alsace ».
      Difficile de faire autrement, c’est une question très technique de constitution, si j’ai bien compris. La façon de résoudre, implique un débat plus large que l’inscription d’une Loi. Cette question mérite des éclaircissements de la part de Hollande, mais je ne vois pas où est la contradiction ou le « pas de deux ». Vous pourfendez Sarközy et sa politique du coup de menton, l’allumez quand il passe imbécilement en force, et critiquez ici le candidat Hollande qui tient compte des obstacles. 
      Quelle est votre position, alors, s’il vous plait, sur cette question ? « AU MILIEU ! » ??


      Bon, je trouve qu’il n’ya pas de quoi casser 3 pattes à un canard. On trouvera autant de boulettes, revirements, changement de caps, erreurs de com’, ce que vous voulez chez n’importe quel candidat, n’importe quelle formation, aussi bien en interne qu’en externe. Si ce n’est davantage pour certains, du fait de l’exercice du pouvoir : ministres, premiers ministres, etc, Bayrou compris.

      Enfin, si on parle de contradictions, dites-moi ce que vous pensez de celle ci que je relève dans vos lignes : 

      « Si l’on va plus loin encore, si vous avez lu le projet de François Hollande vous ne pouvez qu’être effarés comme moi de sa forme.  »

      NB : la forme, que vous me reprochez de critiquer chez vous, elle vous intéresse quand même de temps en temps, on dirait. 

      Mais, quelques lignes plus haut : 

      ’Comprenez bien, ici je ne juge pas du programme que je connais peu’

      Faudrait savoir. Vous l’avez lu ou pas ? N’êtes pas en train de vous attacher à la forme de quelque chose sans le lire ? (A la différence près que le programme d’Hollande est lisible et compréhensible par tous).
      Vous me donneriez raison, finalement ?


    • Ultraero Ultraero 30 janvier 2012 20:28

      je voulais juste dire que l’on dit « abracadabrante ».... ya pas de « esque »....c’est tout...turlututu...


    • Taverne Taverne 30 janvier 2012 10:31

      Avec Hollande, « le changement, c’est maintenu ». Ou pas...Cela dépend des amitiés du moment...

      Je ne vois pas l’intérêt de voter Hollande, c’est remplacer un arrogant populiste et profiteur de l’UMPS par un autre arrogant populiste et profiteur de l’UMPS.

      J’ai été sidéré et même dégoûté par le meeting du Bourget et toute la propagande médiatique faite autour. Cela m’a rappelé les heures sombres de 2007 avec Sarko superstar. Le peuple a gagné en maturité, grâce à l’éducation et à Internet ; il demande une rénovation de la démocratie et une place pour le Citoyen. Pas de super show à l’américaine avec des idées courtes, des slogans, ni des chorégraphies ridicules !


      • Francis, agnotologue JL1 30 janvier 2012 10:38

        « remplacer un arrogant populiste et profiteur de l’UMPS par un autre arrogant populiste et profiteur de l’UMPS » (Taverne)

        C’est un comble : Voir un militant du modem, ce parti aussi mince qu’un fil dentaire qui se glisse entre l’UMP et le PS, et qui emploie ce sigle UMPS faisant sens aussi bien pour l’extrême droite que pour l’extrême gauche, est à mourir de rire !

        Critiquer l’arrogance de Hollande ou Sarkozy de la part d’un affidé (pouf pouf) de Bayrou, c’est l’hôpital qui se moque de la charité !


      • Emmanuel Aguéra LeManu 30 janvier 2012 10:57

        Sans compter le passage de la dialectique LePen (umps) dans le clan des « centristes »... lol... ou plutôt des « délatéralisés »... qui ne se rendent plus tellement compte d’où est leur droite. C’est normal, car
        Bayrou a ceci de commun avec la flèche de direction du GPS :
        T’as beau tourner à droite, ou à gauche mais à la fin c’est à droite, la flèche montre toujours le centre...
        Pratique le GPS Bayrou.


      • penajouir penajouir 30 janvier 2012 10:43

        Bayrou : Démocrate heu heu bagayeur qui veut heu heu redonner heu confiance heu à la France euh, par heu une série heu de mesure heu vieilles heu de vingt an et qui veut heu heu surtout être heu président …


        • bernard29 bernard29 30 janvier 2012 10:49

          Comment se fait ’il que pour parler de Bayrou, vous avez tellement besoin de parler des autres ? 
          Que pensez vous du fait que Bayrou qui était pour une TVA augmentée de 2 % , se retrouve aujourd’hui à critiquer la proposition de Sarkozy d’une TVA augmentée de 1,6 %. (voir ici )


          • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 10:58

            C’est que vous n’avez pas - volontairement ou non - compris ce que dit Bayrou. Bayrou critique l’affectation de cette TVA et non son auglentation. mais nombre sont ceux qui feignent de comprendre que le terme sociale dans TVA sociale n’a pas d’importance. Pour ce que propose Bayrou 1 point de plus cette année et 2 l’année prochaine, cette affectation est pour réduire les défivcits. C’est efficace 20 milliards sur 100 milliads. Pour Sarkozy c’est pour réduire les charges sociales 13 milliards sur 450 milliards e ce sur les charges sociales ce qui ne fera baisser le cout du travail que de 1 %, ce qui est parfaitementinefficace. Alors si vous ne voyez pas la différence 20 sur 100 et 13 sur 450 l’un avec une efficacité immédiate certaine ’autre sans aucune efficacité c’est que vous êtes dans la partialité.

            Enfin je parle un peu de Bayrou mais peu et surtout de François Hollande. En plus je n’ai aucunement besoin de parler des autres pour parler de Bayrou. Ceci comme beaucoup de commentaire est un mauvais procès. 

          • Francis, agnotologue JL1 30 janvier 2012 11:10

            L’affectation d’une partie d’une taxe à un poste budgétaire spécifique plutôt qu’un autre n’a pas valeur de justification.

            Il y a d’un coté des recettes, de l’autre des dépenses : il convient de présenter les priorités de dépenses d’un coté, d’estimer la fiscalité sur les contribuables et assujettis de l’autre, point barre ! Et mélanger les deux dans l’argumentaire c’est faire des amalgames obscurantistes et partisans, et c’est ne faire que de l’enfumage.


          • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 11:19

            Evitez de me répondre car vous devriez zapper tous mes articles. Je ne vois pas trop l’intérêt que vous avez à vous faire tant de mal.


            Ensuite, excusz-moi, mais votre raisonnement est inepte. Bien évidemment que l’affectation d’une taxe a non seulement une incidence différente, mais une justification différente. 
            Et dans ce cas précis une taxe qui ne sert à rien n’est pas justifiée, une taxe qui permettrait de redresser les finances est justifiée. Mais je reviendrai là-dessus où je démontrerai la démagogie de ceux qui agitent un chiffon rouge en mentant assez éhontément sur l’incidence de la taxe et ceci avec des chiffres et des certitudes.

            Enfin une taxe qui permettrait de redresser les finances pourra n’être que transitoire quand les finances seront redressées, ce qui n’est pas le cas d’une taxe inutile qui a pour vocation la compétitivité et donc e pourra pas être retirée par leurs promoteurs.

          • Francis, agnotologue JL1 30 janvier 2012 12:06

            « une taxe qui ne sert à rien n’est pas justifiée, » (Lapalisse)

             smiley  smiley  smiley


          • bernard29 bernard29 30 janvier 2012 14:10

            Imhotep,

            vous n’avez pas compris que Sarko est obligé de passer à l’offensive contre Bayrou. 
            c’est ce qu’il fait cette semaine, Il ne met personne en face des centristes pour les législatives et deuxième étage, il fait les mêmes propositions que bayrou.

            Sur l’augmentation de la TVA, avant de juger les conséquences qui seront validées ou non, au moins, admettez que le constat de la même augmentation ( Sarko ou Bayrou) est vérifiée.


          • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 14:17

            Je ne dis pas le co,traire, mais cela ne date pas d’aujourd’hui. Pour le produire français ou l’acheter français tout l’UMP était à la manœuvre depuis deux mois pour faire croire que l’un disait acheter français et que l’autre était beaucoup plus intelligent en disant fabriquer en France. Ce que je critique ici c’est que vous disiez que Bayrou est contradictoire pour la TVA, ce qui n’est pas le cas. E je l’ai expliqué. Et en diffusant cette information vous participez à la désinformation.


          • bernard29 bernard29 30 janvier 2012 14:58

            mais sur la TVA il propose une augmentation modérée alors qu’il y a 100 jours à la télé, il était contre ( voir le Monde d’aujourd’hui). Même si Bayrou dit que c’est pour faire autre chose (réduire la dette) le premier résultat est qu’il y aura cette même augmentation. mettez vous à la place des gens- électeurs , qui vont lire les programmes.

            Sarko TVA augmentation 1, 6 %
            Bayrou TVA augmentation de 1à 2 %

            Et puis cerise sur le gâteau voilà que Borloo trouve les propositions bonnes et qui vont das le bon sens.
             « Les président et secrétaire général du Parti radical, Jean-Louis Borloo et Laurent Hénart, estiment que le chef de l’État a »assumé son rôle« dimanche soir et saluent ses principales propositions, même s’ils souhaiteraient en approfondir certaines. » article du Point. 


          • gébé gébé 30 janvier 2012 11:03

            ok..

            So what ?

            Aristide Briand, Georges Clémenceau, Léon Blum...

            Et même Churchill, ou De Gaulle !

            de nos jours, qu’est-ce que ces noms représentent pour les générations actuelles ?

            et que représenteront, dans quelques décennies, ceux dont vous parlez, que vous citez, et dont vous vous efforcez de compiler et de disséquer faits, gestes et dires ?

            Tout çà, vu de la lune...


            • Taverne Taverne 30 janvier 2012 11:17

              Ce système me fait penser, toute comparaison raisonnable gardée, à celui de la Russie. Poutine est remplacé par son fidèle premier ministre qui lui assure son retour inéluctable. L’UMPS, c’est un peu ça... Le président de l’UMP est battu et le président du PS le remplace mais l’alternance est toujours garantie entre les deux gros clans qui monopolisent le pouvoir en France au mépris des citoyens dont ils se moquent éperdument.


              • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 12:03

                Ah oui ; autre « élément de langage » des bayrouistes, mais emprunté, cette fois-ci à l’extrême-droite : « l’UMPS » ; du style « tous pourris » ; y a que Bayrou, le saint homme, qui n’a jamais participé à aucun gouvernement (n’est-ce pas ?), à être vierge de toute souillure politicienne..


                Allez, Taverne : retourne à tes chansons ; en politique, tu es juste pathétique.. 

              • aspic aspic 30 janvier 2012 23:06

                Moi je dirai que la France est plutôt similaire aux Etats Unis : deux parties qui s’alternent pour faire a peu prêt la même chose, pas de place pour d’autres opinions, pas de coalitions comme dans les pays du nord, donc toujours la guerre fratricide entre citoyens... comme aux Etats Unis pourtant tant maudits et montré du doigt !
                Ce serait risible mais certains en profitent et beaucoup plus en souffrent !


              • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 11:42

                « il faut le rappeler, le parquet de Paris a reconnu DSK comme agresseur sexuel. »

                Faux. Le parquet a qualifié les faits dénoncés comme pouvant relever de l’agression sexuelle et non pas les actes commis par la personne dénoncée puisqu’il ne peut être ouverte aucune instruction en vue de déterminer le degré de culpabilité du mis en cause, les faits tombant sous le coup de la prescription. Erreur ou manipulation propagandiste ?

                Au fait, vous êtes-vous rendu compte que toute l’intervention du Président était en fait dirigée vers chez vous et non pas vers Hollande comme certains journalistes ont voulu croire ? Normal, il sait compter et n’oublie pas qu’avant le deuxième tour, il y a le premier et qu’il faut sortir la blonde du jeu. Donc on grignote au centre, c’est logique. Alors, soyez malin et attendez un peu avant de déverser vos billevesées intéressées sur les socialistes.


                • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 11:50

                  Le Monde :


                  Toutefois, le parquet reconnaît qu’une agression sexuelle a bien eu lieu. Son raisonnement s’appuie sur les déclarations de Dominique Strauss-Kahn qui, lorsqu’il a été entendu par les enquêteurs, a reconnu avoir tenté d’embrasser la jeune femme sur la bouche. Cette dernière l’ayant repoussé, il s’en serait alors tenu là. « Ces faits ont une connotation sexuelle non discutable et peuvent être analysés comme un délit d’agression sexuelle », explique le parquet de Paris.

                • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 12:13

                  Dites... pourriez-vous cessez d’enfumer ? Le parquet a reconnu que les faits dénoncés auraient pu être susceptibles de poursuites s’ils n’étaient pas sous le coup de la prescription. Point. Il n’y a aucun coupable de quoi que ce soit ni aucun crime commis, juste une accusation sans suite. En soutenant le contraire, vous diffamez et, au passage, rendez un piètre service aux centristes sincères en laissant penser qu’ils pourraient être favorables à un appareil judiciaire populiste qui, par démagogie, jetterait par dessus bord des principes du Droit aussi puissants et pacificateurs comme la présomption d’innocence et la prescription.


                • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:20

                  Le Monde :


                  Toutefois, le parquet reconnaît qu’une agression sexuelle a bien eu lieu. Son raisonnement s’appuie sur les déclarations de Dominique Strauss-Kahn qui, lorsqu’il a été entendu par les enquêteurs, a reconnu avoir tenté d’embrasser la jeune femme sur la bouche. Cette dernière l’ayant repoussé, il s’en serait alors tenu là. « Ces faits ont une connotation sexuelle non discutable et peuvent être analysés comme un délit d’agression sexuelle », explique le parquet de Paris.

                • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 12:46

                  Vous prenez vraiment les gens pour des idiots. Pensez-vous les lecteurs ignorants au point de ne pas voir que vous n’avez aucun argument et vous contentez de ressasser les mêmes âneries ?

                  Que le Droit démocratique ne vous plaise pas est votre droit. Que vous souhaitiez l’abandon de la présomption d’innocence et de la prescription est aussi votre droit. Vous pouvez militer dans ce sens mais faites-le sans hypocrisie. Exposez votre vision fascistoïde de la Justice à visage découvert, pour de vrai, et cessez de vous cacher derrière un centre qui ne correspond absolument pas aux délires gracieusement offerts par votre ego monomaniaque et contenus dans l’encyclopédie de la stupidité et de la mauvaise foi que vous vous efforcez à pondre. Ça doit faire mal... Je vous plains.


                • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:49

                  Le Monde :


                  Toutefois, le parquet reconnaît qu’une agression sexuelle a bien eu lieu. Son raisonnement s’appuie sur les déclarations de Dominique Strauss-Kahn qui, lorsqu’il a été entendu par les enquêteurs, a reconnu avoir tenté d’embrasser la jeune femme sur la bouche. Cette dernière l’ayant repoussé, il s’en serait alors tenu là. « Ces faits ont une connotation sexuelle non discutable et peuvent être analysés comme un délit d’agression sexuelle », explique le parquet de Paris.

                • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 13:36

                  Ah mais, le vénérable architecte serait-il attaqué par le mal d’Alzheimer ou ne fut-ce qu’un bégaiement fortuit ? Enfin, vous êtes marrant, je confirme. C’est hilarant de lire vos auto-revendications de nouveau Jack London et de ne trouver, dans vos écrits, autre chose que de la propagande populiste pro-fasciste. Asselineau se goure complètement. L’idiot utile de l’UMP ce n’est pas Marine, c’est bel et bien Bayrou. Les gens comme vous nous aident a le comprendre. Néanmoins, je reconnais qu’un deuxième tour UMP vs PS ( que favorisent, malgré eux, les gens comme vous ) correspond beaucoup plus à la réalité que n’importe quelle autre combinaison. Alors, merci beaucoup.


                • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 13:43

                  Le Monde :


                  Toutefois, le parquet reconnaît qu’une agression sexuelle a bien eu lieu. Son raisonnement s’appuie sur les déclarations de Dominique Strauss-Kahn qui, lorsqu’il a été entendu par les enquêteurs, a reconnu avoir tenté d’embrasser la jeune femme sur la bouche. Cette dernière l’ayant repoussé, il s’en serait alors tenu là. « Ces faits ont une connotation sexuelle non discutable et peuvent être analysés comme un délit d’agression sexuelle », explique le parquet de Paris.

                • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 13:59

                  Continuons ce passionnant débat ! Ô grand maître des pierres qui roulent sans amasser de mousse, pourriez-vous éclairez de votre infuse connerie, le mystère que représente le fait qu’apparemment vous militez pour un parti démocratique mais ne proposez au long, au large et au travers de déjections scribouillesques interminables, autre chose qu’un modèle de société autoritairement populiste basé sur un système judiciaire vidé des principes universels recueillis par la DDHC ?


                • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 14:49

                  Madame, ne vous essoufflez pas à me poursuivre sur tous les fils de commentaires, c’est très mauvais pour le teint. Vous êtes, d’ailleurs, une alliée très peu commode pour le vieil empileur de pierres qu’est Imhotep. Votre prose, politiquement très correcte mais démocratiquement plus que défaillante, ne peut que renforcer le relent à magouille électorale pro-UMP des miteux papyrus mythomaniaques gratuitement offerts par le scribe bénévole.


                • velosolex velosolex 30 janvier 2012 15:36

                  Imotep

                  Nous ne vous êtes pas encore débarrassé de ce toc « anti DSK » ?


                • F-H-R F-H-R 30 janvier 2012 22:37

                  Je trouve ces échanges particulièrement irrespectueux de la pensée d’autrui.
                  Quel intérêt de s’insulter les uns les autres pour défendre « son » candidat ? Peut-être un exutoire pour dire indirectement son mépris aux autres candidats mais certainement pas un débat d’idées.
                  Par ailleurs, ce qui me dérange c’est de constater que l’on tourne toujours autour des mêmes : Bayrou, Hollande, Sarkozy. Toujours en s’inscrivant dans le Système.
                  Si l’on était dans une véritable démocratie, les débats auraient un sens.
                  Exigeons le referendum d’initiative populaire. Non ?


                • arobase 30 janvier 2012 11:48

                  si bayrou n’est pas au 2° tour, pour qui appellera t-il à voter ?

                  si bayrou est élu, il s’alliera à qui pour gouverner ?

                  pas la gauche, car après tous les noms d’oiseau prononcés à son encontre ce sera difficile !!

                  alors l’heure de la clarté et du choix est venue. il ne s’agit plus de tergiverser. 
                   on est pour cette droite malfaisante, qu’elle soit extrême ou modérée, ou contre elle.

                  il faudra vite savoir car le peuple n’acceptera pas éternellement d’être trompé encore une fois par les opportunistes et les beaux parleurs.

                  imothep, ou taverne, qui sont les plus fidèles soutiens de bayrou, peut etre eux connaissent -ils la réponse ?


                  ou du moins pourraient-ils , eux , nous dire pour qui ils voteraient au 2° tour, sans nous faire le coup du « bayrou va gagner de toute façon ».

                  et même s’il gagnait, il gouverne avec qui ?

                  • Taverne Taverne 30 janvier 2012 12:06
                    « si bayrou est élu, il s’alliera à qui pour gouverner ? » La liste de noms commence à grossir, au vu des nombreux ralliements récents. Nul doute qu’elle grossira encore bien davantage en cas d’élection. Si j’ai bien compris la méthode de Bayrou, il ne choisira pas en fonction de l’étiquette mais de la compétence et de la bonne volonté. L’intérêt général ayant la primauté sur les chapelles.


                  • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 12:07

                    Très bonnes questions : on attend les réponses des groupies du ni-niste ...


                  • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:19

                    Et Hollande avec qui quand Mélenchon dit qu’il trahit les siens, et Joly qui dit qu’il trahit l’écologie ? Avec 28 % des voix et donc 72 % de Français qui auront voté pour un autre programme ? Avec qui ? Oui il pourra gouverner avec des élus de l’Assemblée Nationale mais ce ne sera que l’aspect politicien, ce que permet un vote sans proportionnelle, mais cela ne changera pas qu’au premier tour il aura été grandement minotitaire. Quant à Bayrou il gouvernera, comme il l’a dit avec des hommes et des femmes venant de trois horizons différents : gauche, centre et droite et cela est très clairement affirmé. Et dans cette démarche logique ont est bien plus près de fédérer les Français que de continuer une guerre de tranchée entre un homme qui n’aura obtenu que 28 % au premier tour et les 72 % d’autres Français qui auront été opposés à son programme.

                    L’une des approches est purement idéologique et totalement destructrice : un clan haïssant l’autre, l’autre est clairement définie à l’avance demandant de s’unir pour sortir de la crise. Et l’autre démarche aura aussi sa majorité électorale à l’Assemblée Nationale. Toute la différence est là : unir le pays et gouverner ensemble ou gouverner avec un clan contre un autre.

                  • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 12:38

                     Quant à Bayrou il gouvernera, comme il l’a dit avec des hommes et des femmes venant de trois horizons différents : gauche, centre et droite et cela est très clairement affirmé. 


                    Ah ! 
                    Donc avec des représentants du - beurkkk- PS, de -pouah - l’UMP, (l’UMPS, comme ils disent) et....... Hervé Morin ? smiley 
                    Un attelage tirant à hue et a dia, pour appliquer un programme ........ de droite ! 

                    Trop fort ! 



                  • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:04

                    Voilà pour tous ceux dont la partialité manifeste n’est pas à leurt honneur. L’article de Verdi, ici à cet instant fait un score de 78 %. Oci les partiaux font de joli scores en m’insultant. Otr qu’écrit Verdi ? Ceci qui est exactement ce que j’ai écrit, et ceux qui m’insultent se sentent forts. Ils devraient se regarder dans la glace et biuen vérifier le terme f-d’honnêteté intellectuelle et de démocratie :


                    La percée de Jean-Luc Mélenchon dans les intentions de vote est un casse-tête pour l’équipe de campagne de François Hollande qui avait privilégié une approche libérale, au détriment d’un ancrage clairement à gauche. A présent, Hollande se voit contraint de « gauchiser » son discours et d’appeler au vote utile pour stopper la progression du frère « ennemi » !

                    Hollande paie indiscutablement son revirement sur la retraite à 60 ans, là où Mélenchon, fidèle à son engagement de la rétablir, engrange naturellement des voix de gauche. Près d’un million de Français sont immédiatement concernés. L’enjeu est évident. Il est capital ! Soit Hollande respecte sa parole (1) et préserve ses chances d’atteindre l’Elysée, soit il continue à se parjurer et fait le jeu électoral du candidat de la vraie gauche, dont la popularité va croissante !

                    Le calcul politicien de Hollande, qui a cru devoir rassurer en priorité l’électorat centriste ou modéré de droite, a été une erreur. Les sondages, s’ils montrent l’érosion régulière, parfaitement compréhensible eu égard à la dangerosité du personnage, des intentions de vote pour Sarkozy -22% seulement selon l’IFOP du 27 janvier-, Hollande perd aussi du terrain en reculant à 28% et ne parvient plus à franchir les 30% qui lui servaient de socle confortable, depuis l’automne dernier !


                    • johnsmith johnsmith 30 janvier 2012 15:08

                      Ceci qui est exactement ce que j’ai écrit


                      Non mais vous rigolez ou quoi ?
                      relisez votre merde, si vous ne voyez pas de différences entre cet article et le votre... Je vous plains.

                    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 15:28

                      Ceci prouve donc que vos interventions ne sont que partisanes.

                      Oui c’est exactement ce que j’ai dit avec d’autres mots. J’ai parlé de l’inconstance de François Hollande et ici quels sont les paroles ? 

                      qui avait privilégié une approche libérale, au détriment d’un ancrage clairement à gauche. A présent, Hollande se voit contraint de « gauchiser » son discours et d’appeler au vote utile pour stopper la progression du frère « ennemi » !

                       son revirement sur la retraite à 60 ans

                      soit il continue à se parjurer

                      Le calcul politicien de Hollande,




                    • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:36

                      Tiens petits compléments sur l’article de Verdi

                      Vote +5 :
                      Un socialiste convaincu ne doit pas perdre de vue que, si Hollande tire actuellement la barre vers la gauche et moins, semble-t-il, vers le Modem, ce n’est que parce qu’il y a la candidature de Mélenchon. Avec Poutou ou Artaud, Hollande s’en fouterait et continuerait à courtiser Bayrou jusqu’à devenir aussi néo-libéral que lui.
                      Demander à Mélenchon de se désister avant le premier tour pour Hollande c’est avoir l’assurance que Hollande n’en aura plus rien à foutre de paraître de gauche.


                      vote +4 :
                      Nous voyons bien qu’hollande tergiverse sur de nombreux points pour ne pas affoler les électeurs là ou mélenchon reste sur une ligne claire.
                      notre pays arrive à un moment fort quant à son modèle social.
                      Mélenchon est de ceux qui défendent cet héritage lorsqu’hollande le piétine dans le cadre de la libéralisation.
                      mélenchon au 2é tour...c’est désormais possible 




                      • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 12:39

                        Vous allez finir par voter Mélenchon, Imothep ? 


                        Bienvenu ! 
                         smiley 

                      • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:56

                        J’aime bien Mélenchon mais je ne voterai pas pour lui. C’est ce qui nous distingue, vous haïssez Bayrou, moi je ne hais personne. J’aime bien Eva Joly aussi, mais je ne voterai pas pour elle. Ce qui nous distingue aussi c’est que je ne coupe pas le monde entre les bons et las méchants, et que je ne fais pas de procès d’it-nention. Je juge sur les actes et les paroles. Et quand Bayrou dit que le quinquennat de Sarkozy est une catastrophe, quand il a dit qu’il ne voterai pas pour lui en 2007, je ne lui fais pas le procès d’intention de dire qu’il demandera de voter pour Sarkozy au second tour de 2012. Dans strictement aucune de ses déclarations, dans aucun de ses actes il n’a été proches de ce pouvoir depuis 20023. Les faits sont là, mais vous vous les niez. Par exemple je ne dis pas que Mélenchon voudrait faire venir les char chinois pour encercler Paris. Ce qui n’est en fait que le pendant de vos affirmations contre Bayrou.


                        En revanche j’ai une profonde aversion pour Sarkozy, mais pas de haine. Une fois qu’il sera éliminé du premier tour, il sortira définitivement de ma vie.

                      • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 13:46

                        In My (very very very) Humble Opinion TEP a soupiré : « En revanche j’ai une profonde aversion pour Sarkozy, mais pas de haine. Une fois qu’il sera éliminé du premier tour, il sortira définitivement de ma vie. »

                        Comme c’est beau... smiley


                      • sisyphe sisyphe 30 janvier 2012 21:22

                        Mais où avez-vous lu que je « haïssais » Bayrou ???????


                        Vous fantasmez, mon vieux. 
                        Pour moi, Bayrou est un homme de droite, qui n’emmènera aucun changement réel, qui suivra la voie du libéralisme ; donc un inutile, qui pourrait même être nuisible. 

                        Aucune « haine » là-dedans ; je juge l’homme par rapport à son passé, à son programme, et je l’élimine de mes choix. C’est tout. 

                        De la haine ? Comme vous y allez ; juste de l’ironie... 
                        A mes yeux, il la mérite 

                      • hubert 30 janvier 2012 13:36

                        article ridicule venant d’un suppot de la droite réactionnaire.

                        vous pourrez écrire tout ce que vous voulez, c’est François Hollande qui sera élu !

                        « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


                        • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 13:44

                          Ca c’est de l’argumentaion. Vous avez le droit directement d’être énarque sans passer par la case concours.


                        • hubert 30 janvier 2012 15:10

                          arguments ? pas de problème

                          depuis toujours, l’ami Bayrou travaille pour la droite, d’abord à l’UDF et maintenant il ratisse les centristes pour l’imposteur de l’Elysée

                          on ne l’a pas trop entendu critiquer l’imposteur de l’Elysée l’ami du Bearn sur son tracteur (ah ah ah)

                          comme disait Arlette Laguiller, Bayrou c’est la droite dure

                          si on veut un rééquilibrage du pays vers la gauche, autant voter pour l’autre François ... Hollande bien sûr !

                          « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


                        • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 15:26

                          Faire une affirmation n’a jamais été une preive. En plus vous deviez être sur mars pendant 5 ans. Vous osez affirmer - ce qui est d’une telle bêtise - que Bayrou a soutenu ce pouvoir ou ne l’a pas critiqué alors qu’il a écrit un livre Abus de pouvoir contre Sarkozy et sa politique, qu’il n’a voté aucun budget, qu’il a voté contre Hadopi, les lois Tepa, la Consitution, s’est battu contre les fichiers Edvige, contre l’affaire Tapie etc.

                          Vous racontez n’importe quoi et assez minablement vos venez nous dire que répéter que Bayrou est de droite est une preuve !

                        • hubert 30 janvier 2012 16:24

                          extraits de wikipedia sur Bayrou :

                          « Ministre de l’Éducation nationale sous trois gouvernements différents de droite »

                          « dans le gouvernement de cohabitation d’Édouard Balladur »

                          « il obtient dans le premier gouvernement d’Alain Juppé un portefeuille »

                          c’est sûr que juppé et balladur, ça n’a rien a voir avec la droite : je rigole !

                          « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


                        • arobase 30 janvier 2012 13:50

                          de toute façon , aucune inquiétude. imothep votera pour qui il voudra, de toute façon ce sera à droite. idem pour notre ami taverne.


                          par contre les électeurs de bayrou sauront faire le choix entre hollande ou sarkosy au moins à 50%

                          idem chez lez lepénistes souverainistes qui ne voudrons plus voter pour sarkosy qui appelle les pays étrangers à sa rescousse.

                          hollande sera élu au moins à 75%, il fera un gouvernement d’union nationale, nous élirons une assemblée nationale plurielle, digne de ce nom, qui  préparera la constituante pour aboutir à une nation sociale, solidaire. pas pour les riches.

                          ceux qui ne veulent pas ça n’ont qu’à voter sarkosy. quand on leur prendra même leur chemises pour les donner aux bétencourt et cie, ils seront contents. 
                          on ne peut rien contre les imbéciles.

                          rien ne se fera en un jour, mais le ciel s’éclaircit.

                          • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 14:08

                            « par contre les électeurs de bayrou sauront faire le choix entre hollande ou sarkosy au moins à 50%

                            idem chez lez lepénistes souverainistes qui ne voudrons plus voter pour sarkosy qui appelle les pays étrangers à sa rescousse. »

                            Je pense que vous avez tout à fait raison et que c’était l’audience que cherchait l’intervention présidentielle, ce dimanche. Hollande sera au second tour, Sarkozy le sait, l’assume et n’a d’autres préoccupations, pour l’instant, que d’y être lui-aussi et donc de grignoter des voix à sa droite et à sa gauche.


                          • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 14:09

                            Evitez de savoir à la place des autres ce qu’ils feront. Vos voterez bien pour qui vous voudrez. Ensuite il se trouve que je crois que Bayrou sera présent au second tour et donc je voterai pour lui.

                            PS : vous n’êtes pas Dieu et vous n’êtes pas le juge suprême qui décide qui est bien et qui est mal, ni celui qui puisse déterminer quels sont les critères qui définissent sans ambiguïté qui est de droite et qui est de gauche si tant est que cela a encore un sens ni que cette personne que voius auriez qualifiée vois de droite serait une immonde crapule. Je suppose que dans votre vie des immondes crapules de droite ont du vous être utiles, que vous les avez peut-être même remerciées un jour et que dans les proches que vous estimez il y en ait d’autres.

                          • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 15:08

                            « PS : vous n’êtes pas Dieu »

                            Oui, je sais. Par contre, vous feriez mieux de redescendre de votre pyramide de préjugés et de sophismes. Je n’ai oublié ni la teneur de vos attaques à la présomption d’innocence sous le prétexte fallacieux d’une défense des droits de la femme, des opprimés, des pauvres et des récusés par la Justice, ni vos mots envers Badinter, Soulez-Larivière, Bredin et autres juristes émérites dont les options politiques n’ont pas l’heur de vous plaire. Un charlatan, menteur et chapardeur, déguisé en Robin des Bois, voilà ce que vous êtes. Cela ne vous range que du côté des misérables hypocrites que vous prétendez combattre.

                            PS : si votre commentaire ne m’était pas adressé, je m’en fous, c’est pareil. Vos délires insultent n’importe quelle intelligence moyennement constituée. Ils insultent aussi le Droit dont s’est dotée la République Française et il serait temps qu’un magistrat dans l’exercice de ses fonctions, vous le rappelle.


                          • hubert 30 janvier 2012 15:13

                            bravo arobase

                            hollande sera élu au moins à 75%

                            en parlant avec mes amis, François Hollande sera élu à plus que celà smiley

                            franchement, qui veut que l’imposteur continue ?

                            « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


                          • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 15:15

                            Mon commentaire ne s’adressait pas à ce je ne sais plus. Pour lui, voici ma réponse :

                            Le Monde :


                            Toutefois, le parquet reconnaît qu’une agression sexuelle a bien eu lieu. Son raisonnement s’appuie sur les déclarations de Dominique Strauss-Kahn qui, lorsqu’il a été entendu par les enquêteurs, a reconnu avoir tenté d’embrasser la jeune femme sur la bouche. Cette dernière l’ayant repoussé, il s’en serait alors tenu là. « Ces faits ont une connotation sexuelle non discutable et peuvent être analysés comme un délit d’agression sexuelle », explique le parquet de Paris.

                          • Mor Aucon Mor Aucon 30 janvier 2012 16:06

                            Le vénérable constructeur de tombes a découvert le microsillon. Très bien, vive le progrès, mais on peut le retourner et constater qu’il a deux faces. On peut aussi en changer, de temps en temps, à moins de vouloir ressembler à un perroquet.


                          • deborah30 31 janvier 2012 14:03

                            Imhotep

                            «  »...et peuvent être analysés comme un délit d’agression sexuelle«  »"

                            Lisez cette phrase un soir de pleine lune et vous finirez (sans doute ?) par la comprendre.


                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 14:49

                            Ouf…. Un peu ethno centré l’article !

                            L’arrogance se porte bien aussi sur Agoravox. Je suis surpris par le temps infini pris par l’auteur pour délayer ses leçons et tant pis pour François Hollande.

                            Mais que veut Imhotep ? En taclant le candidat le mieux placé au second tour, il espère quoi au juste ? Donner du biscuit à l’UMP ? Favoriser François Bayrou, mais il ne fera au mieux que la même chose qu’il ya 5 années.

                            Un peu de réalisme et de pragmatisme ne fait pas de mal, surtout pour ceux dont on prétend défendre les intérêts : les plus démunis.

                            Une certitude : la réélection de Sarkozy leur portera tort, autre certitude l’élection de Hollande ne peut pas leur faire de mal.
                            http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                            • Francis, agnotologue JL1 30 janvier 2012 15:14

                              Pelletier Jean,

                              vous demandez : "Mais que veut Imhotep ? En taclant le candidat le mieux placé au second tour, il espère quoi au juste ? Donner du biscuit à l’UMP ? Favoriser François Bayrou, mais il ne fera au mieux que la même chose qu’il ya 5 années.« 

                              La rage des militants - ne disons pas affidés, ce serait insultant -, la rage dis-je, c’est qu’en cas de duel Hollande Bayrou, le second serait écrasé contrairement à ce que répandent ici et là les professeurs Coué adeptes du »tout sauf la gauche« .

                              Ceux-là croient que le PS c’est la gauche. Parce qu’on y trouve des Francs maçons, peut-être ? Si les cathos sont adeptes de la laïcité à la française, en revanche, la perspective d’une OPA par la franc-maçonnerie - cette »religion laïque", pardon pour l’oxymore - au sommet de l’État leur est insupportable.


                            • hubert 30 janvier 2012 15:17

                              bravo Jean

                              en 2012, pour l’alternance du pouvoir : ni Bayrou ni Mellanchon, mais François Hollande qui porte un vrai programme de gauche (taxation de la finance, vote de nos amis étrangers, mariage et adoption de nos amis gays, etc.)

                              « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


                            • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 15:22

                              1- Hollande est largement en tête des sondages et c’est me donner un pouvoir gigantesque que de le faire battre ce qui prouve l’inanité de ce commentaire

                              2- je n’ai pas d’objectif autre que de dire ce qui est dans ce cas précis, ne mettez pas tout le monde à votre image qui aurait un objectif non avouable, honteux, caché, méprisable. Etre inconstant est un des éléments que les électeurs ont le droit de connaître et excisez-moi quand c’est Verdi qui le dit cela ne vous gêne pas.
                              3- en cas de second tour, Hollande Bayrou, les sondages actuels qui n’ont pas le droit d’être publiés car la loi impose que seuls les deux en têtes ont le droit d’être évalués, ce qui au passage empêche à ceux qui sont proches de bénéficier du résultat, donnent Hollande battu par Bayrou.

                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 15:32

                              @Imothep,

                              Spéculations sur le sexe des anges.... je veux bien que l’on pousse l’engagement jusqu’au paroxysme, mais les intentions de vote (au moment où nous écrivons) ne donnent pas François Bayrou au deuxième tour.

                              Vous nous avez déjà fait le coup la dernière fois, amsi l’intox n’a pas marché…

                              L’hypothèse n’est pas réaliste. Et si vous voulez jouer au jeu des supputations osées (cela semble être de votre goût) Bayrou ne franchissant pas le deuxième tour et celui-ci opposant Sarkozy à Hollande, à qui Bayrou devrait donner ses voix ?

                               

                              Bien à vous sans rancunes et sans inepties (sic !)

                              http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html

                               


                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 15:35

                              @JL1,
                              Franchement je sais qu"Agoravox est parfois une terre de délire, amis je demande ce que le fantasme des francs maçons vient faire ici.

                              Il faut me l’expliquer un peu mieux.

                              http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                               


                            • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 15:48

                              Excusez moi mais j’aimerais savoir où j’ai pu faire l’intox en 2007 car à cette époque je nécrivais pas sur Agoravox (1er article le 23/10/2007). Donc mauvaise pioche. Sans doute une habitude chez vous.

                              En ce qui concerne les Francs maçons, il n’y a aucun délire, j’ai juste mis une ophrase qui correspond aux informations suivantes : Hollande aurait promis aux FM l’inscription dans la constitutions la loi de 1905.

                              Voici la source et le texte :

                              Inscrire la loi de 1905 dans la Constitution, François Hollande l’avait annoncé la première fois devant le Grand Orient de France, principale obédience maçonnique, au grand bonheur de Guy Arcizet.

                            • Francis, agnotologue JL1 30 janvier 2012 16:04

                              @ Pelletier Jean,

                              je vois qu’imhotep a répondu pour moi. Cela vous suffit-il ?

                              Pour les délires, voyez donc ailleurs : je n’aime pas y voir associer mon pseudo.


                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 16:17

                              Jl1 et Imothep,


                              Non bien sûr le fameux complot judéo maçonnique.... rien que cela.
                              C’est assez traditionnel, à chaque campagne on nous le ressort....
                              mais si cela vous fait plaisir, pourquoi pas, on ne va pas se facher pour cela !


                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 16:18

                              Imhotep,

                              de quelles habitudes parlez vous ? soyez prècis ...

                              bien à vous


                            • Francis, agnotologue JL1 30 janvier 2012 19:01

                              Pelletier,

                              pour ce qui concerne cette mauvaise polémique, je vous suggère de relire ce que j’ai dit.


                            • F-H-R F-H-R 30 janvier 2012 23:16

                              @Pelletier Jean
                              A la lecture de votre profil, je comprends que vous défendez farouchement F. Hollande. Vous l’espérez certainement comme le Mitterrand n° 2, celui qui a donné le pouvoir à Jack Lang de dilapider l’argent du contribuable dans de la pseudo-culture.
                              Dans les années 80, j’avais une connaissance qui était régisseur au Parc de la Villette et qui me racontait qu’il n’avait jamais vu autant d’argent à ne plus savoir quoi en faire. Dans le même temps, la pauvreté s’installait dans les rues.
                              Chacun défend ses intérêts mais ils ne sont pas forcément l’intérêt général.
                              Laissons le peuple, lui-même et tout entier, choisir ses intérêts et tant pis si parfois cela ne nous convient pas personnellement. C’est cela la véritable démocratie.


                            • henry_jacques henry_jacques 30 janvier 2012 15:38

                              Réquisitoire aux criards d’Agoravox et d’ailleurs

                               

                              Parcourant ce site citoyen de temps à autre, j’ai tendance à m’arrêter sur les sujets faisant l’éloge de nos « gladiateurs »  s’apprêtant à combattre très prochainement dans l’arène du scrutin.

                               

                              Quel désastre !

                               

                              On y apprend que « Flamby » fait trembler la City de Londres…Ben voyons ! Pour avoir travaillé longuement sur les pays où ce peuple de barbares à mis les pieds ( Irlande du Nord - Sierra Léone – Palestine – Rebelles Karens réfugiés en Thaïlande),il faut voir l’empreinte qu’ils y ont laissé. Le bonheur inversé… Donc au niveau informatif : à Londres, rien de nouveau… Sinon leur arrogance insulaire légendaire.

                               

                              On découvre également que l’esclavagisme sera le genre humain, ou que la France a des atouts, mais qu’elle est gérée par des incapables…etc…etc…

                               

                              En un mot, des tsunamis de jérémiades qui ne servent qu’à donner une vitrine au site.

                               

                              Côté commentaires, alors là, c’est l’hallali ! Excepté quelques ‘réfléchis’, dotés d’un système d’analyse et de raisonnement en position ‘’ON’’, la majorité y va de son crédo sur le despote, le capitaine de pédalo, et autres tartuffes leurs promettant le bonheur éternel.

                               

                              Pour résumer, depuis des mois ces braves citoyens qui bêlent, beuglent, hennissent à longueur de post, n’ont donc pas compris que c’est le système qu’il faut changer et non les hommes. 

                               

                              Malgré des décennies à jouer les essuies glace, un coup à droite, un coup à gauche, pour accéder la situation désastreuse de ce jour, qu’ont-ils trouvé de mieux, que d’attendre ce fatidique 22 avril pour y déposer le papier magique libérant ainsi leur ‘’conscience de bon citoyen’’.

                               

                              Croire que profondément, que tous les êtres sont foncièrement bons, et qu’ils veulent faire le bien, avoir de bonnes pensées, n’est qu’une hérésie. En effet, une majorité est génétiquement dépourvue d’une fonction vitale : le concept de conscience morale ( Bergson y voyait comme origine, le produit d’un conditionnement social). Beaucoup pensent que c’est par le contact et le débat qu’il pourront tous progresser, alors qu’ils entretiennent l’inertie.

                               

                              Cette inertie favorisée par le processus de la grenouille chauffée (petit conte de Olivier Clerc) mène tout droit à l’esclavagisme. La peur de perdre son 4/4, son écran plat, son petit confort de miséreux, en sont la cause profonde.

                               

                              Un peuple qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l ‘un, ni l’autre et finit par perdre les deux.

                               

                              Les psychopathes aux commandes savent pertinemment qu’ils vous tiennent par les c…….

                               

                              Ce qui distingue les ‘’élites dirigeantes’’ des esclaves est un trou entièrement vide dans le psychisme. Là où théoriquement devrait se situer la plus développée des fonctions humanistes (The Sociopath Next Door of Martha Stout/Psychologist clinic). Tout un chacun en France reconnaîtra ce schéma notoire qui présente un trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l’indifférence vis-à-vis des normes sociales, des émotions et droits d’autrui, ainsi qu’un comportement impulsif.

                               

                              C’est cette alchimie entre ces deux données psychologiques qui permet l’accomplissement du Nouvel Ordre Mondial

                               

                              « La présente fenêtre d’opportunité, durant laquelle un ordre mondial pacifique et interdépendant peut-être construit, ne sera pas ouverte pour très longtemps. Nous sommes à l’orée d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est une crise majeure appropriée, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial. » 

                               

                              David Rockefeller, 23 septembre 1994

                               

                              Entre pommes, bananes et kiwis desséchés, contributeurs de la destruction de l’humanité, continuez de palabrer, de débattre à grands coups de rhétoriques toutes plus fades et vides de sens.


                              • F-H-R F-H-R 30 janvier 2012 22:53

                                Très bien vu.


                              • daryn daryn 30 janvier 2012 15:58

                                @arobase et sisyphe

                                vous demandez : si bayrou est élu, il s’alliera à qui pour gouverner ?

                                C’est indiscutablement une bonne question mais je crois que la réponse est assez simple. Si Bayrou est élu, il est peu probable que ni l’UMP ni le PS n’y survivent sous leur forme actuelle. Convenons qu’à l’intérieur de chacun de ces deux partis on trouve un large éventail de sensibilités. A l’heure actuelle le PS est sensiblement plus verrouillé que l’UMP et les dissidences y sont — en ce moment — peu audibles. Elles existent cependant, il suffit pour s’en convaincre de se remémorer le congrès de Reims.

                                Un scénario possible serait que des candidats, dont des sortants UMP et PS, fassent campagne sous l’étiquette ’majorité présidentielle’, étiquette qui pourrait leur être accordée à des conditions nettement moins infamantes que celles signées par le Nouveau Centre à sa création. A cet égard, Bayrou est très clair et n’aime pas le mot ralliement, lui préférant celui de soutien. De même qu’une bonne partie de la droite sociale serait bien moins malheureuse sous une présidence Bayrou que sous celle de Sarkozy, il y a évidemment des gens au PS qui sont tout aussi persuadés que FB de la nécessité impérieuse de réduire le déficit public, et franchement les priorités produire et instruire ne sont pas clivantes.

                                Bayrou a l’avantage de ne pas être le candidat d’un parti (même si le Mouvement Démocrate est bien évidemment derrière lui). Il n’est pas plombé par un bilan négatif, et n’est pas captif d’intérêts d’appareil. De fait, bien que la droite claironne depuis longtemps que Bayrou c’est la gauche, et que la gauche claironne à l’inverse que Bayrou c’est la droite (au mépris de toute analyse de son programme et de ses propositions), son programme réalise une synthèse de l’exigence budgétaire de moins d’état d’une part, et de plus de justice sociale d’autre part, le tout sans démagogie et avec un calendrier clair de réduction des déficits. Je suis surpris que personne à gauche ne réagisse à la création d’une tranche d’imposition à 50% (en sus du relèvement de celle de 41% à 45%).

                                La bipolarisation a réduit le jeu politique à l’affrontement nécrosant de deux blocs godillots : toujours pour, ou toujours contre, à l’exception de quelques problèmes de société comme le mariage homosexuel. On peut avoir la nostalgie d’une époque où il existait une constellation de partis politiques indépendants, et où les majorités se construisaient projet par projet. Cela n’avait rien d’infamant, ni en fin de compte d’inefficace.


                                • johnsmith johnsmith 30 janvier 2012 20:40

                                  J’avais plutôt entendu que la gauche claironne que Bayrou, c’est la droite,

                                  et que la droite claironne que Bayrou fait partie de leur famille.

                                • volpa volpa 30 janvier 2012 17:32

                                  Bonjour Imhotep,

                                  Je suis totalement d’accord avec vous.

                                  Ici, si vous critiquez objectivement Hollande et son Merluchon, vous êtes brûlé sur la place publique.Par contre, ils bandent quand vous tapez bien à propos sur nain-bush et son clan.

                                  C’est dommage d’arrêter d’écrire car vous êtes mon auteur préféré.

                                  Salutations et ne vous occupez pas des démagos qui ne sont jamais allés à l’usine et qui ont l’indécence de parler au nom des ouvriers.

                                  Il y en a un paquet qui sont corporatistes et qui veulent continuer à toucher.


                                  • modesto modesto 30 janvier 2012 17:50

                                    ceux qui raisonnent de votre façon (i.e. bayrou serait plus à gauche qu’hollande en proposant une tranche plus élevée d’impôt !!!) sont soit intellectuellement flemmards soit hémiplégiques....

                                     sinon mélenchon serait un dangereux activiste d’ultra-gauche, ce qui apparemment ne satisfait que son égo narcissique et vain .

                                    • daryn daryn 30 janvier 2012 18:41

                                      @modesto

                                      ça montre en tout cas que les sois-disant distinctions droite/gauche ne sont pas forcément aussi évidentes qu’il n’y paraît. Et que comme Bayrou est le seul à proposer un plan sérieux de suppression du déficit public, cela le fait sortir des grilles usuelles d’analyse.


                                    • chantecler chantecler 30 janvier 2012 18:00

                                      J’ai pas lu parce que les articles des prosélytes sont tous pareils et me font chier.
                                      Dénigreur , chercheur de poux , déséquilibré .
                                      Donc aujourd’hui c’est FH qui est dans le collimateur, demain ce sera un autre ...

                                      Vous êtes amoureux de FB , vous ne lui trouvez que des qualités , Chimène que vous êtes ....

                                      Bref un aveugle chez les borgnes , qui pense avoir la vision de l’aigle .

                                      Notez bien que je comprends votre inquiétude : le camarade sarko semble plus coriace que prévu alors le courage d’un bayrouiste , c’est d’attaquer à gauche .

                                      Il ne sera jamais élu ,le Bayrou, c’est un nul , un mou et un parfait faux cul .

                                      Mais ça occupe des gens comme vous .

                                      Et puis ça aide la droite .

                                      A chaque élection c’est pareil .

                                      Même Dassaut qui est bien placé pour le savoir et qui s’en fiche , dit qu’un centriste est toujours de droite .

                                      Mais la droite honteuse ou faux derche .


                                      • volpa volpa 30 janvier 2012 19:12

                                        Un vrai centriste est au dessus des parties.Là ou se situe le manche.


                                      • chantecler chantecler 31 janvier 2012 08:50

                                        Juste « au dessus des parties » , comme vous dites , mais pas beaucoup plus !


                                      • fifilafiloche fifilafiloche 31 janvier 2012 06:20

                                        Excellente article qui schématise bien la personnalité gélatineuse de Flanflan au pays des bisounours. Même si je ne comprends pas la passion obsessionnelle de l’auteur pour le Capo de l’extrême centre, il faut bien lui reconnaître dans cet exposé des qualités analytiques.


                                        Le centre droit serait donc plus en position que le centre gauche pour défendre les intérêts français face à la domination économique et culturelle allemande ? C est la question centrale de cette élection, puisque notre dépendance à l’épargne étrangère pour financer les promesses électorales nous a retiré toute autonomie de décision nationale...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès