• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les boucs émissaires...

Les boucs émissaires...

JPEG

Sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, on se souvient que les principaux boucs émissaires étaient les enseignants : suppression de postes, suppression de l'année de stages pour les nouveaux profs, mépris de la culture et de ses représentants...

Il faut bien trouver des victimes expiatoires, pour contenter une certaine opinion publique...

Il faut bien réformer au détriment de certaines catégories de la population que l'on montre du doigt, que l'on stigmatise...

Il faut bien créer des divisions, soulever des indignations, créer des polémiques contre telle ou telle catégorie de travailleurs...

Avec l'avènement d'Emmanuel Macron, qui sont donc les nouveaux boucs émissaires ?

En premier lieu, les retraités, bien sûr... ces nantis, ces gavés... ces retraités aisés qui gagnent 1200 euros !

Il faut les taxer, leur faire payer le prix fort.

Et puis, bien sûr, d'autres nantis, les fonctionnaires, ceux qui travaillent dans les hôpitaux, qui paressent, qui osent se plaindre d'un surcroît de travail...

 

Sans parler des cheminots, ces privilégiés du rail qui ont droit à des billets gratuits, qui ont l'audace d'évoquer leurs horaires décalés...

Il faut bien trouver des coupables et les désigner à la vindicte populaire !

Haro sur le baudet !

Et, souvent, ce sont les petits et les modestes qui trinquent !

Diviser pour mieux régner, c'est là une tactique éprouvée et éculée.

Et elle fonctionne !

Il faut voir comme l'opinion publique se met à conspuer les cheminots, leur statut de "privilégiés", comme si ce statut ne comportait pas des contraintes et des difficultés, comme si leur métier était de tout repos.

Comme si le déficit de la SNCF ne provenait pas d'une mauvaise gestion de l'état...

Il est facile aussi d'opposer les jeunes actifs aux retraités considérés comme des nantis...

Opposition et manichéisme simplistes !

Il est encore plus facile d'opposer public et privé... et de prétendre que les fonctionnaires sont des privilégiés, alors qu'ils travaillent dans des conditions souvent difficiles, que ce soit dans les hôpitaux, dans les établissements scolaires, dans les EHPAD.

Non, tous ces gens, tous ces travailleurs ne sont pas des privilégiés.

Ils ont raison de défendre leurs droits et leur statut, obtenus au terme de longues luttes sociales...

JPEG

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/03/les-boucs-emissaires.html

 

https://www.marianne.net/economie/reforme-de-la-sncf-les-privileges-du-statut-du-cheminot-sont-surtout-des-fantasmes

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 28 mars 2018 09:39

    Crée un problème pour faire semblant de le résoudre est ce que font nos politiques depuis trop longtemps.
    Mais comme ils ne résolvent rien, ils ne font que créer de nouveaux problèmes la où il ne devrait pas y en avoir.

    Le pire étant la fonction publique gangrenée par trop de chefs inutiles et des décisions politiques prises en dépits du bon sens.
     
    Il y as quelque chose de pourris dans notre Dictature Française.


    • Yaurrick Yaurrick 28 mars 2018 10:29

      @Ruut
      C’est précisément le but des politiques et des apparatchiks de l’état, cela leur permet de vivre grassement sur le dos des contribuables...Et c’est pour cette raison que l’état doit se cantonner à ses fonctions régaliennes afin de limiter au mieux les nuisances de ces personnes.


    • Konyl Konyl 28 mars 2018 09:44

      « Ils ont raison de défendre leurs droits et leur statut, obtenus au terme de longues luttes sociales... »

      Qu’ils s’assument complètement en terme de financement et qu’ils laissent les gens travailler. La double peine ça va merci. Il faudrait qu’ils arrête de se plaindre, ils sont aussi responsable que leurs chefs.

      La grève de deux jours qui en pollue trois ou quatre, c’est bien pour faire chier le plus possible les gens. Pour ma part, ils peuvent se retrouver à la rue, ça ne me fera ni chaud ni froid. Croire qu’ils pensent aux autres est d’une bêtise affligeante.



      • Pere Plexe Pere Plexe 28 mars 2018 14:07

        @Konyl
        Bref vous défendez le chacun pour sa gueule...et reprochez aux cheminots de faire de même ?
        Qui parle de bêtise affligeante.. ?


      • Konyl Konyl 28 mars 2018 16:00

        @Pere Plexe
        Cher Père Plexe, le « chacun » ici représente des millions d’usagers. Arrêtez avec votre réflexions idiotes. Vous faites semblant de ne pas comprendre pour avoir quelque chose à dire, amusez vous bien.

        Je souligne mille fois ce que je dis plus haut, après ce qu’il font subir a CHACUN des clients de la SNCF sans aucun remord, je me fout totalement de leur précarisation. Quand on maltraite les gens avec ce genre de mouvement social (qui n’en est pas un, c’est une nuisance sectaire) on ne peut attendre aucun respect ni compréhention, ça dure depuis trop longtemps.


      • Konyl Konyl 28 mars 2018 09:57

        « A comparaison égale, un salarié lambda du secteur privé dispose lui de… 131 jours de repos par an. Il est surtout de relâche les samedis et dimanches, quand un conducteur de la SNCF n’a que 12 week-ends libres garantis dans l’année. »

        Le rédacteur de Marianne considère donc que les salariés du privé sont tous des employés de bureau. C’est sur les restaurants , les taxis, les boutiques n’ouvrent jamais le week-end ! Quel bande de tocards sérieux.


        • rosemar rosemar 28 mars 2018 10:30

          @Konyl

          Travail de nuit, astreintes, horaires décalés : il faut voir certaines réalités du métier de cheminots...

        • Fergus Fergus 28 mars 2018 11:21

          Bonjour, Konyl

          Il y a plus de salariés du samedi, du dimanche et de nuit dans le public que dans le privé ! Un récent dossier du Télégramme l’a clairement montré. Comme il a montré que si les salaires de la fonction publique d’état sont en moyenne très légèrement supérieurs à ceux du privé, ces derniers sont très supérieurs à ceux de la fonction publique territoriale.

          Bref, il convient de relativiser beaucoup de choses. Et surtout de ne pas jouer le jeu - si utile à l’exécutif - consistant à dresser les uns contre les autres. Surtout dans un pays - la 6e économie mondiale, rappelons-le - qui aurait parfaitement les moyens d’assurer des revenus et des conditions de travail décents à tous les employés, quel que soit leur statut !


        • Aristide Aristide 28 mars 2018 12:24

          @Fergus


          Bref, il convient de relativiser beaucoup de choses. Et surtout de ne pas jouer le jeu - si utile à l’exécutif - consistant à dresser les uns contre les autres.

          Cet argument souvent répété à l’envie et souvent complété de « y-a-qua prendre aux riches » est une manipualtion.

          On peut se réfugier derrière des prétextes assez fallacieux, des généralités mais quand on a les chiffres sous les yeux le sujet devient plus clair. L’exemple de l’escroquerie de la privatisation des retraites EDF-GDF est très instructif. Cette manipulation a permis de faire passer la pilule de la privatisation EDF-GDF en fourguant à la SS le financement des conditions de retraite avantageuses par rapport au droit général. Conséquence un déficit encore plus large qui a entraîné une baisse des pensions, des conditions d’accès plus difficiles, ... La soulte versée était tellement sous estimé que cela a fait rire tous les spécialistes du sujet.

          Un autre exemple ? Le prélèvement de 1% sur les salaires dans le privé pour financer le CE en charge des aides sociales, activités culturelles, ..., une solidarité entre salariés d’une même boite. Et bien à l’EDF-GDF ont prélève 1% sur le CA, autrement dit c’est le client qui est solidaire !!! Le petit retraité paye comme tout le monde une part des activités des employés d’EDF-GDF, par exemple du rafting au Costa-Rica, ou le voyage des enfants à Disneyland pour le prix d’une cacahuète ...

          Enfin, on peut formuler des slogans assez creux sur la capacité de la France etc, etc ... mais l’enfer est dans les détails.

          PS : Si un ministre avait le malheur de vouloir passer EDF-GDF au droit commun de à TOUTES les entreprises et administrations, je suis sûr que l’on trouverait encore des slogans disant que c’est pour le bien du client. 

        • Konyl Konyl 28 mars 2018 13:01

          @Fergus
          Les cheminots se dressent tout seul, on a pas besoin de les pousser, à Paris Saint Lazare ils arrivent à faire grève de deux jours pour un changement de bureau dans la gare, donc sur le même site.

          Et comment ? En augmentant les impôts de ceux qui génèrent de la richesse ?


        • Konyl Konyl 28 mars 2018 13:23

          @rosemar
          Je ne dis pas que les cheminots ne travaillent pas de nuit (d’ailleurs, combien roulent réellement ?) Je dis que ce sont loin d’’être les seuls alors pleurnicher pour ça pardon mais non.


        • rosemar rosemar 28 mars 2018 13:26

          @Konyl

          Et pour vous, ce sont des privilégiés ?

        • Konyl Konyl 28 mars 2018 13:35

          @rosemar
          Pas particulièrement non, mais ils se battent pour un système qu’ils ne sont pas capable de s’offrir seul et en plus de ça, en se battant, ils nuisent à ce qui les payent.


        • Pere Plexe Pere Plexe 28 mars 2018 14:47

          @Konyl
          « en se battant, ils nuisent à ce qui les payent. »
          Bref ils ne branlent rien mais quand ils s’arrêtent de ne rien faire ça nous emmerde.
          Quand ils font grève ils ne nuisent pas aux contribuables : ils cessent de les servir.
          Ni plus ni moins.
          Je ne saurais trop vous retourner votre conseil d’égoïste assumé : offrez vous donc des moyens de transports que vous pouvez assumer seul et arrêtez de gémir.


        • Onecinikiou 28 mars 2018 15:42

          @Konyl


          Quand allez-vous commencer à comprendre que pas un seul système ferroviaire européen n’est rentable - autrement dit viable fonctionnellement - sans subventions massives des pouvoirs publics ? 

          Même au RU dont le système ferroviaire est totalement privatisé, l’Etat verse l’équivalent de 5 milliards d’€ chaque année, malgré un coût moyen du billet de train bien supérieur à ce qui se pratique en France !



          On parle de monopole naturel, au sens où seul l’Etat peut assurer notamment l’entretien des infrastructures et leur déploiement, dont le coût est faramineux et ne peut-être supporté que par un effort national.

          Demande-t-on spécifiquement aux transporteurs routiers de participer au financement des routes ?

          Tout votre verbiage est ainsi sans consistance, et décorrélé de la réalité des enjeux.

          La question est : allez-vous vous réveiller... ?!

        • Konyl Konyl 28 mars 2018 16:06

          @Pere Plexe
          Cher Père Plexe, comment avec « en se battant, ils nuisent à ce qui les payent. » vous pouvez déduire qu’ils ne branlent rien ? Ces deux phrases n’ont rien à voir. Avez vous des problèmes cognitifs ?

          Ils cessent de nous servir, oui et en plus, ils coûtent, vous êtes donc un vieux communiste de réserve ?

          J’assume en tout cas ma part du contrat, Navigo, impôts, jamais un pied sur une banquette, bref.
          Et en plus de ça, je respecte donc l’environnement, allez donc faire la morale à d’autre, je ne gémis pas, les cheminots, oui, les pauvres petits.


        • Konyl Konyl 28 mars 2018 16:16

          @Onecinikiou
          « Quand allez-vous commencer à comprendre que pas un seul système ferroviaire européen n’est rentable - autrement dit viable fonctionnellement - sans subventions massives des pouvoirs publics ?  »

          Quand comprendrez vous qu’on ne demande pas de rentabilité, mais un équilibre financier ? Pourquoi l’état subventionnerais plus un salarié qu’un autre ? Je n’ai pas besoin de me réveiller.

          Par contre je vous invite a vous renseigner avant de la ramener...

          « Demande-t-on spécifiquement aux transporteurs routiers de participer au financement des routes ? »
          http://www.fntr.fr/nos-expertises/fiscalite

          La réponse est OUI carrément.

          « Tout votre verbiage est ainsi sans consistance, et décorrélé de la réalité des enjeux. »

          Que dire, à part un jeune et insolent : LOL


        • Onecinikiou 28 mars 2018 16:34

          @Konyl


          L’Etat ne subventionne pas un salarié, il subventionne un service, comme au RU ou partout en Europe. Votre critique tombe à plat puisqu’encore une fois elle n’a pas le soucis du réel.

          Quant aux taxes poids lourds certaines sont au stade de projet, d’autres s’appliquent depuis quelques années seulement, et pour celles qui s’appliquent elles sont dérisoires (100M€)... 

          La comparaison serait donc parfaitement fallacieuse, puisque jamais au grand jamais ce n’a été les transporteurs qui ont financé (ou si peu) la construction et l’entretien des dizaines de milliers de kilomètres de route ces dernières décennies, alors que la SNCF, sur injonction de l’Etat c’est à dire des gouvernements successifs - que vous avez sans doute soutenu de tous vos votes - a été seule mise à contribution pour développer et entretenir le réseau ferroviaire ! 

        • Konyl Konyl 28 mars 2018 16:44

          @Onecinikiou

          Dans le cas des cheminots, l’état subventionne des salariés, sans broncher, depuis trop longtemps, alors même que le service est mal rendu (grèves, incidents, accidents...)

          Oui et les camions ne payent pas les autoroutes, d’ailleurs il n’y en a jamais dessus.
          Et puis les sociétés de transport routier sont toutes publiques aussi, non mais sérieusement.


        • marmor 28 mars 2018 17:09
          @Onecinikiou

          Demande-t-on spécifiquement aux transporteurs routiers de participer au financement des routes ?
          REPONSE : OUI
          ça s’appelle la taxe à l’essieu, destinée à financer l’entretien des routes,et exigible pour tout véhicule d’un PTC de 12 tonnes et plus.

        • Onecinikiou 28 mars 2018 17:49

          @marmor


          Reformulons : demande-t-on aux usagers de la route (tous les usagers) de financer à eux seuls, en tant qu’ils sont usagers, la construction et l’entretien de la totalité du réseau routier français ? Poser la question c’est y répondre. 

          Or jusqu’à très récemment il incombait à la seule SNCF de réaliser ces investissement s’agissant du réseau ferré national.

          Les subventions - par l’impôts - ne semblent pas vous choquer lorsqu’il s’agit du réseau routier, mais elles vous choqueraient concernant le réseau ferré... ?

        • Onecinikiou 28 mars 2018 17:57

          @Konyl


          Mais mon pauvre, si on vous suit, l’Etat ne fait pas que subventionner les salariés de la SNCF puisque les déficits de l’Etat sont à la fois structurels et conjoncturels, que notre endettement croit de 50 milliards d’€ par an en moyenne, et que l’ensemble de notre système social est déficitaire quasiment dans tous les régimes : chômage, retraite, sécurité sociale.

          Le problème ce n’est pas la SNCF, le problème c’est un système économique devenu fou où les gains de productivité sont depuis trente ans, partout en occident, décorrélés de la croissance des revenus salariaux , et induisent une contraction de la masse salariale, provoquant elle-même une explosion des bulles d’endettement, comme des inégalités. 

          C’est la captation de ces gains par une ploutocratie désormais transnationale mais non moins parasite qui affecte le fonctionnement et viabilité mêmes de nos économies. Mais de cela, de l’éléphant au milieu du couloir, on ne vous entend guère en parler et vous en offusquer !

        • marmor 28 mars 2018 18:29
          @Onecinikiou
          Reformulons : demande-t-on aux usagers de la route (tous les usagers) de financer à eux seuls, en tant qu’ils sont usagers
          La réponse est OUI
          Taxe à l’essieu, contôle technique, cheval fiscal sur carte grise ( en moyenne 40 € par cheval fiscal ) TIPP ( taxes pétrole ) TVS ( taxe véhicules société ) écotaxe ( co2), TVA non récupérable ( sauf utilitaires ) 20%, passage aux mines annuel pour les PLourds etc etc 

        • Konyl Konyl 28 mars 2018 19:09

          @Onecinikiou
          Je ne suis pas votre pauvre non, ni votre quoi que ce soit, vous prenez les gens de haut c’est tout.
          Le sujet ici c’est le cheminot, même pas la SNCF. L’état verse des milliards pour maintenir un système impossible a tenir justement, le système des retraites des cheminots. La restructuration de leur fonctionnement est devenue obligatoire. Je suis en guerre contre ce refus total de changement et aussi dans la façon de faire. Bloquer les usagers pour faire pression sur le gouvernement, le Larousse défini ça comme une prise d’otage. Moi aussi et cela mériterait des sanctions, lourdes. Mais oh non ! On ne peut pas les virer. Comme pour les dépôts de sac illégaux, pour moi ça serait « avertissement » puis dehors.

          Rien de cela n’est défendable, ce minable cartel de cheminots grévistes ne mérite aucun respect.
          Allez lire l’humanité et restez dans votre monde d’il y a 50 ans, votre place est dans le passé. Le choc ne sera que plus violent pour la SNCF.


        • Onecinikiou 28 mars 2018 20:40

          @Konyl


          Concernant votre prétendue définition du Larousse, votre acception est fausse et partant gravement diffamatoire : 


          Aussi le droit de grève est légal et même constitutionnel ne vous en déplaise. Sans doute rêvez-vous qu’il soit supprimé comme les dirigeants du MEDEF, mais alors dites-le et assumez au lieu de vous réfugiez derrière de fausses considérations et des raisonnements fallacieux. 

          Sur le fond maintenant, que vous éludez commodément croyant cette défausse profitable à votre pseudo-démonstration : aucun système de retraite par répartition n’est viable lorsque conjugué à un vieillissement de la population concomitant à un retournement de la pyramide des âges. Il y aura bientôt un actif pour un retraité, les cotisations salariales seules seront donc incapables d’y pourvoyer.

          Alors qu’est-ce qu’on fait ? Quelle est la solution, VOTRE solution ? On fait travailler les gens jusqu’à 70 balais et plus, vous le premier ?

          En bon soumis à l’idéologie néolibérale vous me répondrez très certainement que la durée de vie augmentant, il est logique que l’on recula l’âge de départ à la retraite. Sauf que la durée de vie en bonne santé se réduit elle, précisément DEPUIS les « réformes » successives visant à le reculer. 


          La logique, le bon sens, voudrait au contraire considérer qu’un départ en retraite à un âge raisonnable, permettant de profiter quelque peu de la vie avant de s’éteindre, après 40 annuités de labeur (pour ceux qui ont eu la chance d’avoir un bouleau, en environnement de libre-échange mondial), comme un avantage civilisationnel et non comme une régression ou un handicap.

          De surcroit, la richesse nationale ayant doublé en trente ans, et croissant plus rapidement que ne se retourne le ratio actifs/retraités, la véritable et seule efficiente solution serait d’affecter une plus grande part de cette richesse au financement de nos retraites, en mettant à contribution essentiellement le Capital qui se gave littéralement sur le dos de la masse salariale comme tous les indicateurs macro le fond apparaitre depuis trois décennies. En France, mais encore une fois partout dans les économies occidentales. 

          Ainsi, et je réitère : le problème n’est nullement centré sur la SNCF, mais est bien plus global et concerne en réalité l’allocation des moyens et des revenus dans un système économique mondialisé. Processus qui depuis la « ’révolution » reaganno-thatchérienne et l’intégration européiste (qui en fut le cheval de Troie) n’a nullement servi les intérêts des travailleurs occidentaux, mais essentiellement les détenteurs de capitaux et la super classe actionnariale. Et de se demander justement s’il n’est pas temps de questionner le bien-fondé de ladite mondialisation et son vecteur européiste, et de la remettre en cause le cas échéant.

          Mais votre ressentiment, lié à mon humble à votre incompréhension des mécanismes en jeu, ou alors plus grave, à votre déni du réel ; votre aliénation également à l’idéologie dominante, soit le discours de la classe possédante (il n’y a plus qu’à espérer que vous en fassiez largement parti, au moins dans cette perspective votre égoïsme radical justifierait vos positionnements...) et qui sert ses intérêts bien compris, achève de me convaincre que vous êtes inapte à entendre et à comprendre les ressorts de votre domination, voulue ou même (et surtout) subie.

        • Konyl Konyl 29 mars 2018 09:32

          @Onecinikiou

          Ma première solution consiste à dire, on aligne tout le monde car il est injurieux de faire autrement pour ceux qui travaillent.Donner moi une raison de ne pas le faire, une seule, veulent pas faire d’effort. : « Le travail c’est pas bien les 35 c’est trop ». Les cheminots grévistes sont juste une bande de connards avec un pouvoir de nuisance.

          Arrêtez de penser que vous lisez dans la tête des gens c’est tellement ridicule. L’égoïsme radical ? Classe possédante ? C’est tout ce que démontre cette grève, l’égoïsme radical d’une classe possédante et qui ne veut surtout rien lâcher, ni les annuités de quotisation, ni les logements de fonction... rien.
          Les cheminots grévistes, avec leurs salaires, légèrement au dessus de la moyenne, sont exactement comme l’exécutif, profiteurs et puant. 

          Les personnes comme vous resteront coincées il y a 50 ans, les gens avanceront et ils se retrouveront comme des cons à pleurnicher.

          Faire avancer notre civilisation, c’est influer pour tous en ayant un comportement responsable et en tenant compte de l’autre, tout le contraire du cheminot gréviste unicellulaire. Je tiens compte de l’autre, vous en profiter pour vous donner de l’épaisseur.


        • Jeff Parrot Jeff Parrot 28 mars 2018 10:02

          Les retraites, on va pas les plaindre, ce sont eux qui ont hisse Macron en tete.

          Les fonctionnaires, leurs representants syndicaux ont fait des appels vibrants a voter macron entre les 2 tours comme si un 52-48 ou un 55-45 n’etait pas suffisant pour ecarter la mediocre Marine. Bah voila, un beau 66-34 et l’opposition est inaudible.


          • rosemar rosemar 28 mars 2018 11:00

            @Jeff Parrot

            C’est sûr : c’est toujours la faute des autres...

          • Buzzcocks 28 mars 2018 11:02

            @Jeff Parrot
            Notre système fait que même à 51-49, vous avez tous les pouvoirs et l’opposition fait figure de pot de fleurs. Assistez à un conseil municipal dans votre commune, et vous verrez que le maire fait absolument ce qu’il veut. Ses conseillers votent tout ce qu’il propose, et l’opposition a bien droit à la parole mais c’est du « cause toujours ».


          • Aristide Aristide 28 mars 2018 12:30

            @Buzzcocks


            Si vous avez assisté à une réunion de copropriété, vous auriez aussi une idée de toutes ces fadaises autour de la démocratie participative. 

            J’ai aussi assisté à des AG à la fac ou ailleurs, des réunions du personnel, ...les votes à main levé, la prise de parole avec le leader auto-proclamé ou le groupe qui a organisé le raout. 

            Enfin, notre système est surement le plus imparfait ....


          • CRICRI59 CRICRI59 28 mars 2018 18:32

            @Jeff Parrot

            Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous somme dans une république bananière et laissez les retraités tranquille ils ont déja donné depuis longtemps


          • Le421 Le421 28 mars 2018 20:19

            @CRICRI59
            Ou rendre le vote obligatoire.
            Complètement con ?
            Peut-être, en Belgique, c’est le cas...
            Mais au moins, la légitimité est incontestable.

            Sachez que seuls les nantis sont solidaires et votent comme un seul homme pour... Un nanti !!


          • covadonga*722 covadonga*722 28 mars 2018 10:55

            Travail de nuit, astreintes, horaires décalés : 


            toutes choses qui comme chacun sait , n’existe pas dans nos usines et ou donc le statut d’emploi a vie n’est pas justifié.


            • rosemar rosemar 28 mars 2018 11:01

              @covadonga*722

              Nivellement par le bas : c’est ce que réclament certains...

            • covadonga*722 covadonga*722 28 mars 2018 12:10

              @rosemar

              eu égard a votre barreau de l’échelle n’ayez crainte il vous reste de la marge ....

            • rosemar rosemar 28 mars 2018 12:16

              @covadonga*722

              La jalousie ronge certains... ? Et ils ne voient pas les difficultés des autres... c’est un état d’esprit lamentable....

            • Konyl Konyl 28 mars 2018 13:33

              @rosemar

              La jalousie ? Mais de quoi ? Pour rien au monde je voudrais être assimilé au grévistes de ce type.
              Quand on voit la débilité des slogans, à base d’insulte et de jeu de mot débile, on voit parfaitement à qui on a à faire. Le les pages FB de sud-rail ils suppriment tous les commentaires tellement les gentils toutous camarades aboient et insultent.

              rosemar, ce n’est pas parce qu’on est pas d’accord qu’on est jaloux, pour ma part je suis contre ce mouvement pour la bonne est simplement raison que les cheminots ont un statut qu’ils sont totalement incapable de payer eux-même. Donc, soit il le payent eux-mêmes et personne ne leur demandera quoi que ce soit, soit il ne peuvent pas et ils la ferment et laissent les gens bosser.


            • Salade75 28 mars 2018 13:40

              Bonjour @rosemar,
              Le « nivellement par le bas » est l’argument ultime de ceux qui refusent de bouger avec le monde qui bouge autour d’eux.
              Darwin a montré qu’à moins d’être dotés d’une force spécifique (pouvoir de nuisance chez l’homme ?), seules les espèces qui évoluent survivent au temps.
              Le monde a toujours évolué. Il parait que la masse d’information gérée quotidiennement par un humain d’aujourd’hui correspond à celle traitée dans une vie entière à la pré histoire ...
              Qui se battrait aujourd’hui pour conserver les acquis sociaux de Cro-Magnon ?
              Le sujet n’est pas de niveler par le bas, mais d’admettre qu’autour de la « fonction publique », le monde qu’elle est la pour servir a changé, et d’inventer le haut de demain, qui n’est plus celui de la CNR.

              Tant que les forces qui pourraient inventer ce haut (comités de citoyens, syndicats, partis d’opposition, ...) sont focalisées, souvent pour des raisons financières ou politiques, sur le maintien d’un passé révolu (combat perdu d’avance, à plus ou moins long terme), on n’avance pas.
              Et pire, ces combats d’arrière garde pour les intérêts de quelques uns retardent l’identification de solutions aux problèmes actuels du plus grand nombre, au profit des gagnants de l’économie actuelle.
              Les cheminots cachent par exemple la situation des hôpitaux et leur volent leur grève de la semaine dernière. Pourtant, cela est bien plus grave pour la nation que le statut de 130 000 personnes. Mais la pompe à finance syndicale de SNCF est bien supérieure à celle des hôpitaux. Dommage pour les citoyens.

              Rien ne justifie l’existence d’acquis sociaux liés à la compensation de problèmes qui n’existent plus.
              Par contre, la vie moderne justifierait d’autres combats (sédentarité, stress, temps de trajet, rythme de travail, chômage, ...) qui ne sont pas menés, voire qui sont niés par ceux qui refusent l’évolution.


            • Salade75 28 mars 2018 13:50

              du CNR et non « de la CNR » évidemment !


            • covadonga*722 covadonga*722 28 mars 2018 14:02

              @rosemar
              La jalousie  !!!!!!!!

              vous perdez vos nerfs ? a qui croyez vous parler ? je ne suis pas un des moutards ados auquel vous n’arrivez plus a enseigner .Le vieil homme qui vous parle est un des cochons de payant des émoluments de la bien endogame éducation nationale.Et le moins que l’on puisse dire c’est que le compte n’y est pas.
              Les horaires décalés et le travail de nuit ainsi que les astreintes sont rémunérés spécifiquement dans le code du travail applicable a tous ont peu en contester l’insuffisance du taux , je l’ai fait .Mais je réitère il n’y a rien qui justifie un statut particulier .


            • Pere Plexe Pere Plexe 28 mars 2018 15:03

              @covadonga*722
              Oui ça existe dans le privé.
              De la même manière il existe certains avantages : tickets resto, chèques vacances, véhicules de fonctions, participation, intéressement, prêts avantageux...
              Chaque emploi est différent avec son lot d’avantages et d’inconvénients.
              Au nom de quoi faudrait il aligner tout le monde ? supprimer les avantages des uns et des autres ?


            • Konyl Konyl 28 mars 2018 16:19

              @Pere Plexe
              Je ne paye pas le séminaire au ski d’une société de service du privé. Ce que vous dîtes n’a pas de sens. Ici on parle des deniers du public financés par le contribuable.

              Et la vous direz, « oui mais les banques », et bien oui l’état a renfloué les banques 10 Mds soit ce qu’il verse à la SNCF tout les ans.


            • marmor 28 mars 2018 17:18
              @rosemar
              Mais c’est vous qui vous plaigniez, c’est vous qui êtes jaloux, c’est vous qui voulez plus de privilèges, c’est vous qui êtes incapables de les assumer, c’est vous qui coûtez cher. etc etc 

            • mmbbb 28 mars 2018 19:27

              @ rosemar L education nationale m a nivelé par le bas . Je regretterai toujours de ne pas avoir fait ma scolarite dans le prive L EN a l immense pruvilege de pouvoir recruter certains profs toccards 


            • Pere Plexe Pere Plexe 28 mars 2018 19:49

              @Konyl
              Vous avez la vision simpliste et conforme de nos médias.

              Expliquez moi donc en quoi une infirmière hospitalière serait un coût et que sa consœur privé créerait de la richesse. Qu’un prof de fac est un charge alors son homologue d’école de commerce privée ne l’est pas. Que l’employé de Dassault l’agriculteur ou le toubib libéral doivent moins à l’état que le cheminot...


            • Le421 Le421 28 mars 2018 20:21

              @Salade75
              Vous ne confondriez pas « évolution » et « régression », des fois.
              Plus y’a de fric dans le paysage, moins il y en a qui en profitent.
              Et ça, c’est une constatation vérifiée...


            • rosemar rosemar 28 mars 2018 21:39

              @Pere Plexe

              MERCI pour ces rappels et cette mise au point !

            • Yaurrick Yaurrick 28 mars 2018 21:43

              @Pere Plexe
              Ce qu’il faudrait mettre au clair, c’est le rapport entre le personnel technique et le personnel administratif.
              Qu’est-ce qui vous garantit qu’il n’y a pas trop d’improductifs au détriment du personnel technique ?


            • rosemar rosemar 28 mars 2018 21:58

              @marmor

              Eh oui, voilà bien l’esprit français : trouver des boucs émissaires !
              Et quand on vous les montre du doigt, haro sur le baudet !

              Et ça fonctionne toujours !

            • Salade75 29 mars 2018 00:00

              Bonsoir @Le421
              Vous ne lisez pas, alors vous commentez à côté juste pour répéter des mantras.
               


            • Le421 Le421 29 mars 2018 13:42

              @Salade75
              Merci pour le « 1 étoile »...
              Mais je persiste dans ce que je dis.
              A la limite même, pour les chrétiens catholiques ou pas, je pense que le progrès devrait servir à ce que l’homme retrouve le paradis du jardin d’Eden ou Eve et Adam ne travaillaient pas jusqu’à ce que le serpent leur apprenne « le pêché ».
              Pardonnez mon interprétation, je suis un parfait agnostique.
              Le progrès, justement, devrait servir à ce que les hommes vivent mieux et profitent de la vie.
              Je sais, vous allez me dire qu’on vit mieux qu’au Moyen Âge et j’en conviens.
              Cependant, avec toutes les saloperies que l’industrie, au nom d’un meilleur profit, nous fait avaler, la courbe tends à s’inverser dans les zones dites « civilisées ». Nous sommes, à mon avis, repartis vers une période descendante et voilà pourquoi votre évolution me paraît plutôt une régression. Et j’ai bien peur que ce ne soit pour longtemps, très longtemps...
              Si cela vous sied, je pourrais faire un article à ce sujet.
              Pour moi, un de plus ou un de moins, ça ne fera pas beaucoup changer mon compteur qui n’est pas à zéro comme certains...
              C’est dit.
              PS Je n’ai pas saqué votre réponse bien que je n’en pense pas moins...


            • Le421 Le421 29 mars 2018 13:45

              @Salade75
              répéter des mantras.

              C’est vous qui le dites...
              Évidemment, avec un « phi » comme avatar, il est normal que je ne sache que répéter des leçons apprises dans les réunions d’intoxication du gourou Mélenchon.
              La bêtise fait dire et écrire plein de choses, parfois.


            • Konyl Konyl 29 mars 2018 14:39

              @Pere Plexe
              Et vous êtes extralucide, je n’ai volontairement pas de télévision et préfère me fier aux ressentis au jour le jour dans le train et au documents officiels, vous préférez probablement la subjectivité, qui laisse plus de place à l’affabulation.

              bon vous ne savez pas lire mais je réponds quand même
              L’infirmière ne se plaint beaucoup alors qu’elle pourrait justement, et je la soutiendrais. Mais elle n’a pas le pouvoir de nuisance des cheminots, et ils sont loin de sauver des vie, ils en gâchent plus qu’autre chose.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 mars 2018 13:37

              Sur un plan psychanalytique, le bouc émissaire ne fait que refléter en miroir la carence de celui qui désigne. Sarkozy : La culture. Macron : la peur de vieillir. 


              • Konyl Konyl 28 mars 2018 13:40

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                « c’est celui qui dit qui y est ? » Mais en version « intellectuelle ».


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 mars 2018 15:27

                @Blek

                ah, je vois que vous avez trouvé VOTRE : bouc émissaire,...

              • rosemar rosemar 28 mars 2018 21:40

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Eh oui, on ressent ce besoin chez certains de trouver des boucs émissaires...

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 mars 2018 21:45

                @rosemar

                Bouc émissaire. Lire René Girard qui n’était pas psychanalyste mais proche d’une certaine manière et a parfaitement saisi ce que les psys appellent : une projection,....

              • rosemar rosemar 28 mars 2018 21:59

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Et quel livre de René Girard vous nous conseillez ?

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 mars 2018 22:05

                @rosemar

                Des choses cachées depuis la fondation du monde
                Livre de René Girard. Mais pour la projection : FREUD.

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 mars 2018 13:45

                Quant à Hollande, il désignait hypocritement le riches. Déduisez-en ce que vous voulez : les fameux « sans-dents ».

                • titi 28 mars 2018 15:04
                  @L’auteur

                  Notre pays a réalisé un belle performance l’année dernière : le déficit n’est « que » d’environ 60 milliards.

                  Lorsque l’on entend les uns et les autres nous parler de « rigueur », de « service public sacrifié », dans le même temps l’INSEE nous apprend qu’il n’y a jamais eu autant de fonctionnaires dans le pays, que la croissance de la dépense publique est deux fois plus importante que l’inflation et que cela est pour une grande part du aux évolutions de salaire dans cette même fonction publique.

                  Donc quelque part, quelqu’un ment ! et j’ai du mal à mettre en cause les annonces de l’INSEE...


                  Et que tôt ou tard il va falloir s’attaquer sérieusement aux 60 milliards et que si c’est pas les retraités, si c’est pas les cheminots, si c’est pas Pierre, si c’est pas Paul, rien ne se fera jamais.


                  • rosemar rosemar 28 mars 2018 21:43

                    @titi

                    Il faudrait voir d’où vient exactement cette dépense publique au lieu d’accuser en bloc les fonctionnaires qui sont utiles et rendent de nombreux services...

                  • titi 28 mars 2018 23:24
                    @rosemar


                    La défense des corporatismes sous couvert de l’alibi de la défense du « service public » bloque toute analyse depuis 40 ans.

                    S’attaquer à la dépense, c’est mal. C’est « casser le service public », « le brader », etc.... j
                    Soit disant l’état couperait les vivres pour que le système aille mal, et que le peuple se défie de ses services publics. Mais vous connaissez mieux ce discours que moi : c’est le votre.

                    Sauf que l’INSEE dit exactement le contraire : l’état (donc nous collectivement) n’a jamais dépensé autant pour que le service public vive. Il n’y a jamais eu autant de personnel pour que le service public vive.

                    Donc où est ce que ca buggue ?






                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 mars 2018 22:02

                    Sarkozy : INCULTE.


                    Hollande : sans-dents. quand il parlait, on s’endormait presque vu l’absence de d’envergure (d’où l’expression : mordre la vie à pleines dent).

                    Macron, Narcisse qui se regarde dans les yeux d’une femme plus âgée (sa grand-mère ??? pour lui rappeler qu’il représente l’éternelle jeunesse (rappelez-vous le portrait Dorian Gray). 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès