• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les procédés malhonnêtes des théoriciens du complot

Les procédés malhonnêtes des théoriciens du complot

Cette tribune fait suite à deux autres : celle-ci, consacrée au doute cartésien et à ses défigurations par les complotistes et celle-ci, qui traitait des arguments fallacieux employés par les théoriciens du complot contre leurs adversaires.

J'étudie cette fois-ci les procédés de distorsion de la réalité qu'ils mettent sans arrêt en oeuvre.

"Tout ce que vous cherchez et tout ce que vous voyez peut vous persuader de ce que vous croyez déjà".

Les théories du complot passent et se ressemblent un peu toutes. Un clou chasse l'autre et à chaque époque, la paranoïa trouve un nouveau support pour s'exprimer : OVNI, zone51, 11-Septembre, affaire Breivik, affaire Merah... Les assertions les plus délirantes et les plus variées se succèdent, mais ce qui demeure, indépendamment du contenu des théories, c'est l'idée que ce que les médias nous montrent et ce que les politiciens nous disent est faux. Faux non par négligence ou précipitation, mais faux par manipulation volontaire, ceci dans le but d'asservir les gens.

Je voudrais cette fois prendre l'argumentaire des complotistes par un autre biais : celui, justement, des biais cognitifs (traduction littérale de cognitive bias ) qui désigne les distorsions psychologiques qui empêchent de porter un jugement rationnel.

A vrai dire, nous en sommes tous victimes : nous écoutons plus l'opinion de nos proches que celles des inconnus, nous préférons entendre les vérités qui nous arrangent etc. Nous sommes des êtres de sensibilité, de passion, d'intérêt, pas des machines observant le monde autour d'elles. 

Mais là où quelqu'un de sain d'esprit peut accepter de reconnaître sa mauvaise foi ou ses préjugés, et donc amender son jugement, les complotistes se caractérisent par leur refus ferme et définitif de reconnaître qu'ils raisonnent de travers et que ce sont eux, et pas le "Pouvoir occulte", qui défigurent sans arrêt la vérité.

Les théories changent, mais les manières dont la réalité est déformée demeurent. C'est un de catalogue de ces procédés malhonnêtes intellectuellement que je propose ci-dessous. Il n'est sans doute pas possible d'être exhaustif en la matière, mais on peut du moins relever quelques "trucs" particulièrement fréquents et particulièrement malhonnêtes.

*

1- Insulter l'adversaire. "Fripouille, complice des crimes etats-uniens, vendus, salope des merdias etc." Confine parfois à la poésie : "Vous êtes un négationniste et un complice des assassins dont vous contribuez à camoufler les crimes immondes. Le jour où vous prendrez conscience de l’horreur à laquelle vous participez par votre abyssale crétinerie, vous souhaiterez vous vomir vous-même.Evite d'avoir à réfléchir à ce que dit l'adversaire.

2- Changer de sujet. Technique dite aussi de "l'esquive" ou de l'embrouille. Ou encore : fuite en avant devant les contradictions.

3- Refuser d'écouter. Technique développée par les enfants qui se bouchent les oreilles et disent tout fort "blablablabla" pour couvrir les reproches de leurs parents. Plus grave quand elle est utilisé par quelqu'un ayant passé depuis un moment l'âge de raison. Surdité aux arguments adverses, refus obstiné de voir ses contradictions et ses insuffisances.

4- Ne pas avoir de regard critique sur les sources. Thierry Meyssan l'a dit, donc c'est vrai. Le forum de onnouscachetout l'affirme, donc 'est un fait établi etc. Les jeux de carte Illuminati l'ont annoncé dès 1995 etc. Rejoint ce biais cognitif universel : je ne prête attention qu'à ce qui va dans mon sens. (Je peux admettre que certains cherchent des sources plus "scientifiques" que les Illuminati : cela ne fait que donner, en réalité, une allure pseudo-scientifique à leurs allégations).

5- Véhiculer des informations fausses. Que ce soit par ignorance ou intentionnellement. Procédé le plus courant qui soit. Se conjugue avec la mauvaise foi : "La CIA a toutes les vidéos mais se refuse à les montrer. Bush a fait nettoyer la scène du crime etc.". ("Ce que je dis est vrai contre toute évidence, mais les preuves sont cachées par ceux qui y ont intérêt". Façon particulièrement tordue, et ridicule, d'essayer d'apporter des preuves quand on n'en a aucune).

6- Dénoncer la police de la pensée. Essayer d'user de raison, de réfuter les erreurs, de combattre les mensonges -tout cela passe pour du flicage intellectuel : "raisonnez correctement ou sinon ... !" Là encore, moyen désespéré pour refuser d'écouter les arguments adverses.

7- Parler avec d'autant plus d'assurance qu'on n'y connaît rien. Travers fréquent dans tous les domaines. Plus on est ignorant dans un domaine, moins on a idée de son ignorance, donc plus on se sent à l'aise. A l'inverse, on remarquera qu'un prix Nobel de physique ou de biologie est bien plus prudent quand il essaie de définir ce qu'est la matière ou la vie. Les complotistes, eux, sont devenus, en quelques heures sur Youtube, experts en aérodynamique, en résistance des matériaux, ainsi qu'en psychologie des masses et en sociologie des milieux islamistes.

8- Ne jamais examiner les prémisses de ces raisonnements. Mener un raisonnement formellement valable à partir de données de départ fausses. "Les Américains n'attendaient qu'une occasion pour attaquer les pays Arabes, donc ils ont fait ces attentats".

9- User de sous-entendus et d'insinuations odieuses. Particulièrement pervers, car demande la complicité active de l'auditoire, invité à compléter les raisonnements fallacieux de l'auteur. Procédé fréquent chez Alain Soral, dans ses livres et surtout dans ses vidéos. Ex : "Mai 68 était une révolte contre De Gaulle, le gardien des intérêts Français. Or Cohn-Bendit, leader de mai-68, était Juif donc..." (sous-entendu : les Juifs étaient derrière tout ça).

10- Tout embrouiller. C'est sans doute le procédé le plus fréquent. Ce n'est même d'ailleurs pas tant un procédé qu'une incapacité à s'exprimer clairement et à raisonner avec un minimum d'ordre et de logique. Peut être utilisé volontairement pour jeter la confusion.

11- Manquer d'un élémentaire bon sens. Là encore, moins un procédé qu'un défaut. Ex : "Si c'était bien Al-Qaïda qui avait commis ces attentats, les USA auraient trop eu peur de s'attaquer aux pays arabes car ils auraient vu que les Islamistes ne plaisantent pas et sont trop dangereux". Devant ce genre d'assertion, on ne sait jamais s'il faut rire ou pleurer.

12- Prendre ses hallucinations pour ses preuves. Ex : "Une chose que vous ne pouvez pas nier, c’est la réaction de Bush, qui vient de s’apercevoir qu’en s’asseyant, il a actionné la télécommande qui a mis le feu aux tours, et commandé la démolition. On le voit nettement chercher dans sa poche, effrayé et stupéfait".

13 - Dire qu'on savait tout depuis le début. Biais très fréquent. Confine à la bêtise quand on le dit à propos de tout. Permet d'éviter de se confronter à ce que l'existence a d'imprévisible et de perturbant. Les théoriciens du complot avaient déjà tout prévu. Si seulement on voulait bien les écouter... Illusion rétrospective. "- Et alors, il va se passer quoi la prochaine fois ? - Mais voyons, cette fois, ce sera imprévisible, ça crève les yeux enfin !..."

14- Déduire tout et n'importe quoi à partir de presque rien. Ex : Un sud-Américain prétend sur Twitter avoir rêvé, juste après que Benoît avait annoncé sa démission, que le prochain pape s'appellerait François. Apparemment, pour les complotistes, cette coïncidence amusante est la preuve de toutes sortes de manigances dans les coulisses du Vatican.

15- Être inconséquent. Ne pas prêter attention aux conséquences et implications délirantes du raisonnement qu'on tient. Revient souvent à porter des accusations extrêmement graves sans même s'en rendre compte. Et à construire une situation franchement absurde. Ex : "Les gens ont entendu un bruit de missile au moment de l'explosion des tours du WTC."

Si on déroule le fil logique, cela signifie donc que les Américains, non contents d'avoir manigancé l'attaque des deux tours par des avions-suicides, ont en plus envoyé un missile droit sur les tours. Alors pourquoi des avions dans ce cas ?...

Variante : la femme de ménage qui entend des explosions. Implication : les deux tours étaient minées d'explosifs. Alors pourquoi envoyer des avions ? Pourquoi ne pas faire sauter les tours et accuser Al-Qaïda d'avoir mis ces explosifs ?

Suppose que l'Etat américain est devenu quasiment nazi, et exerce une terreur impitoyable sur la population.
 

16 - Confondre esprit critique et suspicion généralisée. Croire que les médias mentent intentionnellement. Ne jamais envisager que c'est par négligence, par manque de temps, par préjugés, par précipitation etc. Croire que parce que les politiciens mentent (souvent), ils mentent tout le temps ! Ce qui fait des complotistes des naïfs déçus, qui restent naïfs par rapport à leur méfiance. Ils sont maintenant sûrs qu'il faut se méfier de tout. Sauf de leur propre jugeotte apparemment...

17- Confondre celui à qui profite du crime et celui qui le commet. Procédé que n'importe quel lecteur de roman policier connaît. Le détective commence tout de suite par se dire que : ce n'est pas parce que Dupont avait intérêt à tuer sa femme (ou qu'il a dit qu'il allait le faire) que c'est lui qui l'a fait. Les choses seraient tellement plus simples s'il en allait ainsi.

17b - Inverser la cause et l'effet : "les attentats du WTC ont amené aux restrictions des libertés, donc c'était le but recherché depuis le début". On croit que la conséquence est à l'origine du phénomène.

18- Dire une chose et son contraire. Si possible dans la même phrase. Ex : "Les assassinats commis par Breivik sont en secret un signal de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial." On ne comprend pas très bien pourquoi une conspiration (secrète par définition) enverrait des "signaux" ou des avertissements publics. Si ces signaux sont des avertissements envoyés au monde entier, pourquoi seuls les complotistes pourraient-ils les voir, eux qui sont censés être les résistants ? Si la population ne peut pas les percevoir pas, à quoi bon ?

19- Compliquer inutilement en voulant tout rendre cohérent. Vouloir expliquer à tout prix. Typiquement : si on retrouve un passeport dans les décombres, c'est forcément qu'il a été mis là intentionnellement. Il n'y a pas de hasard, pas de coïncidences. Il suffira ensuite d'inventer que ce passeport était à un terroriste. Bias cognitif qu'on retrouve dans la croyance au fait que les lignes de Nazca ont été tracées par des extraterrestres. On n'envisage pas que quelques techniques rudimentaires (des poteaux et de la corde) puissent permettre de tracer des lignes droites. Autrement dit : par ignorance, on va chercher des causes farfelues et/ou effrayantes.

20 - Abuser du conditionnel. Permet de mélanger des faits précis et des informations floues : "un responsable de la CIA aurait été vu à Dubaï, il se serait vanté d'avoir rencontré Ben Laden", etc. Dans les romans policiers, il arrive que le flic déjeune avec le truand. Ils n'en restent pas moins que chacun est d'un côté de la loi. Là encore, les complotistes manquent d'une connaissance élémentaire des romans policiers. Cela leur éviterait, justement, de confondre la réalité et un mauvais feuilleton. Les complotistes ont alors beau jeu d'accuser les médias de mentir en abusant du conditionnel...

21 - Se croire plus lucide que tout le monde. "Tous manipulés par l'Empire... sauf moi !" Présupposé massif de quelqu'un comme Le Libre Penseur. En langage Soral : "Tous des tapins du Système, vendus à la communauté organisée dont on n'a pas le droit de dire le nom !" Vision typique des mouvements sectaires : tous pourris, souillés, corrompus, sauf les élus que nous sommes.

Variante plus soft (mais toujours aussi fausse) : "les policiers et les journalistes ne diront jamais la vérité car ils craignent pour leur emploi".

21b : Biais corréle : Accuser les autres des défauts que l'on a mais que l'on refuse d'admettre. Comme par magie, on a alors l'air parfait.

22 - S'entêter dans l'erreur. Biais des plus universels et des plus indéracinables, mais porté à un degré inquiétant par certains complotistes, qui s'immoleraient (ou se déconnecteraient d'Internet) plutôt que d'avouer leurs torts. A l'origine d'une aggravation sans fin du raisonnement : on corrige un mensonge par une assertion fausse, puis on accuse les autres de ses propres erreurs parce qu'ils nous manipulent etc.

*

J'arrête ici ce catalogue. Comme je l'ai dit, je ne prétends pas être exhaustif. Je pense que l'intérêt de lister ces biais est de montrer que le contenu importe peu par rapport aux besoins psychologiques à l'origine des illusions complotistes. Dans une conférence, on demandait à l'astronome américain Neil DeGrasse Tyson s'il croyait aux extraterrestres. Il entreprit alors de faire la liste de tous les biais cognitifs qui font que nous voulons croire aux petits hommes verts.

C'est simplement cette volonté de croire que j'ai voulu comprendre en faisant cette liste.

A vrai dire, j'ignore toujours si elle vient d'abord de l'ignorance ou de la mauvaise foi caractérisée. J'aime mieux croire que son origine est l'ignorance et que la mauvaise foi n'en est qu'une conséquence grave.

Le résultat est en tous les cas le même : une attitude crédule, et un combat fantasmé pour la vérité face à des dirigeants animés d'intentions diaboliques. Une vision si simpliste cache les vrais mensonges et les vrais lâchetés du monde politique. En somme, le complotisme empêche de voir les vrais actes injustifiables de nos dirigeants et de se faire une idée correcte de la façon dont marche le monde (donc aussi de le changer dans le bon sens). Comme disait Spinoza : les hommes luttent pour leur servitude comme s'ils luttaient pour leur salut.


Moyenne des avis sur cet article :  1.64/5   (169 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • jako jako 14 mai 2013 11:54

    Excellent deuxième degré , très réussi.


    • Urbain II 14 mai 2013 12:53

      Vous vous déjà tous fait avoir sur ses précédents articles. Ne vous faites pas avoir encore.

      Pourquoi perdre du temps à répondre au troll rahsaan ??!

      Ces gens là ne sont ici que pour vous asticoter, vous faire répondre, vous faire répéter encore une fois des choses qui sont débattues depuis longtemps, référencées, déclassifiées et vérifiées. Il faut leur répondre par le silence.

      Il essaie de vous faire perdre du temps et y a réussi jusqu’à présent.

      Et pendant ce temps que vous perdez à débattre sur l’inutile, la machine s’arrète…


    • vesjem vesjem 14 mai 2013 16:50

      en effet , c’est un provocateur


    • Robert GIL ROBERT GIL 14 mai 2013 11:55

      tous ces tristes personnages ne sont pas que les idiots utiles du système capitaliste, ils en sont les fervents défenseurs ! Sous couvert de dénoncer les élites et la finance ils protègent le système capitaliste et libéral ! Méfiez-vous ces gens là travaillent pour la droite la plus réactionnaire............

      voir : LE COMPLOT DES CONSPIRATIONNISTES


      • foufouille foufouille 14 mai 2013 12:32

        complot
        le beurre a base de cadavres
        mayonnaise a l’huile minerale
        la remballe de viande avariee
        mozarella faite avec des fromages datant de 20 ans
        etc
        ces gens la, n’ont bien sur pas ete condamnes
         


        • olivepsy 14 mai 2013 12:40

          « Les procédés malhonnêtes des théoriciens du complot »

          Vous pourriez aussi intituler votre article « Les procédés malhonnêtes des adversaires des théories du complot »...
          Car on pourrait appliquer aussi la plupart des points que vous développez, à cette catégorie d´individus malhonnêtes dont vous faites partie...en ajoutant à votre mauvaise foi, l´amalgame et la généralisation...

          Je ne vois qu´un esprit sectaire, aveuglé par sa prétention d´érudition qui mélange à peu près toutes sortes d´individus et de thèmes qui n´ont rien en commun, en les classant comme « complotistes » ou « théorie du complot »...
          Cette nouvelle catégorie de la nov-langue contemporaine, qui est utilisée pour échapper à tout débat et réflexion contradictoire, que l´on pourrait aussi désigner comme un biais cognitif...

          Finalement vous êtes autant sectaire et aveuglé qu´un individu qui voit des complots partout....


          • rikoder rikoder 14 mai 2013 13:26

            Bien vu.. 

            Les complots SONT l’Histoire des Hommes, suffit de regarder le moyen age, la renaissance etc...
            Le nier c’est vraiment méconnaitre son histoire. A ce stade et cet endroit, c’est vraiment pas normal, soit vous êtes une Fourest avérée, soit vous cherchez la merde.

            Comme par magie, dans un monde qui est tellement plus moderne que dans le passé, il n’y a plus de complot, mais que des complotistes.
            L’un ne va pas sans l’autre.

            Ne comprenez vous pas que la novlangue a toujours été l’arme de communication politique ?
            La novlangue a toujours existé et existera toujours, elle s’est renforcée depuis 20 ans car les degrés de l’audace des complots (qui ne se cachent plus) deviennent absurdemment visible et compréhensible par le quidam (comme moi et je ne suis pas une lumière, juste je persiste à lire et vouloir comprendre)
            Les complots ont toujours existé et existeront toujours, la novlangue demême,.

            Donnez à un homme les moyens et l’idée, et il ira niquer son prochain pour une promesse d’un avenir sécurisé, la mjorité des hommes le feront sauf les plus éduqués (ils sont sensés faire preuve d’ampathie) et si néanmoins c’est le cas alors c’est une pathologie, d’où les politiques qui niquent consciemment le peuple (c’est un sport qui rapporte en Europe) ont clairement une aversion pornoncée contre l’ampathie vers le peuple, vers son peuple, c’est donc pathologique et ça se soigne par la prison et/ou la guillotine.

            L’erreur de cet article à mon goût, est qu’il tombedans la généralité, dans les soit disantes règles et lois qui font qu’une idée est ou pas complotiste ou son contraire, officiel = novlangue = mensonges.

            Il en a toujours été ainsi, seulement de nos jours, on le voit grâce à l’accès aux informations, ceci étant impossible avant, c’est donc l’environemment qui évolue pas les méthodes, elles s’adaptent à l’environment ET PAS l’inverse.

            Donc, la disparité entre une information complotiste et son contraire novlangue/officiel est BEAUCOUP plus importante de nos jours que d’antan, c’est à cause de la technologie.
            Ca n’a rien à voir avec une montée de gens complotistes qui subitement deviennent des allumés de l’informations.

            Si internet existait en 1913, alors croyez moi, mon arrière grand père ne serait pas parti en 14 la fleur au fusil.....


            Au final, on ne peut être complotiste seulement sans aussi comprendre le but de la noivlangue et ce que cette dernière protège.

            La novlangue/versions officielles  EST LA FORCE NECESSAIRE ET OPPOSE aux idées complotistes.

            L’un n’a jamais été sans l’autre, c’est de nos jours qu’on s’en rend compte mais ca ne veut pas dire que ca vient de naitre... non, non, on vient de passer une étape de conscience populaire.

            vous rendez vous compte qu’une couche de la population experte en nouvelles technologies en savent sur certains « vieux » sujets historiques autant voir plus que des officiels ?
            Et c’est un problème pour nos leaders, c’est sur et il faut le reconnaitre.

            C’est la conséquence du passage de certaines idées/concepts dans le « domaine populaire ».

            Pourquoi on fout le système scolaire en l’air de nos jours aussi ? Car les couches moyennes sont TROP cultivées, trop éduquées et la disparité est trop entre le peuple et leur dirigeant.
            (exemple tout con et pratique : savez vous qu’en Belgique, toutes les obtentions de BAC S avant 2000 sont autorisé sont accepter pour demander une équivalence du diplome de gestion belge pour être indépendant et ceux APRES 2000 sont catégoriquement refusé ? Pourquoi on demande ? parce que l’éducation se dégrade à grande vitesse. Les BAC S, enfin C, de 1980 sont bien plus chaudes que celles de 2000, année de mon BAC S, et donc par projection, regardez comment on décharge encore et encore les BAC S de 2013...)

            bref, votre article est trop léger, des points positifs mais vous tombez fatalement dans la prise de partie.
            Entre complot et novlangue, conceptuellement et pour comprendre comment ça marche, on ne peut prendre partie, le jeu n’est pas de trouver un argument pertinent pour l’asséner à l’autre mais plutot de visualiser les causes et les effets ET SURTOUT de comparer à notre histoire, à nos anciens.

            On invente rien, on met toujours les vieux trucs à jour. Tout ce débat a donc une base historique qui vous échappe présentement.

            Si réellement vous vous intéressez à ce sujet et à comprendre la dualité complot/noivlangue qui fait fureur sur le net alors vous devez faire un travail sur l’Histoire de l’accès à l’information.
            De là, votre modèle sera bien plus clair dans votre tête et vous serez à même de vous projeter et donc de visualiser d’une façon cohérente que la communication du peuple est le reflet des informations qu’il a ingurgité.
            Le point crucial ici c’est comment l’information a été ingurgité, avec quel outil !
            De là, on arrive à la disparité des outils d’accès aux informations à travers les ages (nécessairement) et cette étude met en évidence le rôle des technologies.

            Il n’existe aucun règle générique pour cataloguer les complotistes.
            De meme que pour la novlangue.
            Prendre parti philosophiquement pour ou l’autre dans un débat est d’une absurdité prononcée à mon avis. Il faut donc parler au cas par cas, c’est comme dire que « tel groupe c’est tous des cons » c’est TOUJOURS FAUX, il y aura toujours une expcetion à votre règle, invalidant donc la notion de règle.

          • rikoder rikoder 14 mai 2013 13:27

            quand je dis Vous c’est à l’auteur, pas à mon top poster.


          • Robert GIL ROBERT GIL 14 mai 2013 13:52
            « Tout pouvoir est une conspiration permanente »… Honoré De Balzac

            Mais, ne nous divisons pas, battons nous ensemble, car qu’on les appelle « Illuminatis, « Trilatéral » ou « S&B », au final ce sont simplement des capitalistes. Le seul réel complot qui existe, c’est celui des riches contre les pauvres, celui du capital contre le travail, celui de la finance contre les peuples : c’est le système capitaliste ! Ne nous laissons pas embarquer dans les délires de personnages dont le seul but est au final de nous diviser et de détourner notre colère au profit de la classe dominante, afin de perpétuer le système......

            voir : LA THEORIE DE LA THEORIE DU COMPLOT


          • daniel paul 14 mai 2013 14:43

            + beaucoup Robert..
            recentrons les problemes..


          • rahsaan 14 mai 2013 16:06

            >Robert Gil : Oui, je suis d’accord avec vous (mais peut-être que cela ne va pas vous plaire ?). J’ai lu quelques-uns de vos articles sur la conspirologie (j’aime bien le terme), contre Soral et sur les conspirationnistes. J’y souscris entièrement.

            D’accord aussi pour dire que derrière les supposés complot, il y a surtout la bonne vieille lutte des classes, qui consiste, pour une minorité, à s’approprier les meilleurs fruits du travail de la majorité, et à leur transmettre leurs façons de penser, afin qu’ils n’envisagent même plus la possibilité de leur émancipation. C’est contre la rationalité folle de l’économie politique moderne que Marx écrit le Capital.

            Un peu comme vous (mais je peux me tromper), je vois le système capitaliste comme une machine technicienne, à la fois très rationalisée (technologies de pointe, recours permanent aux experts) mais en même temps assez folle, car aveugle sur son avenir. Un peu comme un TGV lancée à fond sans les freins : à l’intérieur, les passagers se sentent assez en sécurité, mais ils ne savent pas du tout vers quoi ils vont. 

            Les conspirologues (complotistes, conspirationnistes, théoriciens du Nouvel Ordre Mondial...) rajoutent juste que tout est piloté par un conducteur diabolique. Alors que je crois qu’il n’y a tout simplement personne aux commandes. Il y a des gens qui essaient de faire leurs complots dans tous les sens pour faire avancer leurs idées et leurs intérêts, mais pas un complot global qui serait capable de régir la marche du monde. 

            Comme vous dites, rien n’est jamais joué d’avance. L’avenir n’est jamais fermé. C’est pourtant ce que croient les « conspirologues » qui, au bout du compte, nous expliquent que les maîtres du monde sont tout puissants et qu’ils tirent toutes les ficelles. Vision désespérante qui fait de notre existence quelque chose d’assez misérable... « Yes, that’s the conspiracy : to persuade us all that the whole world is crazy, formless, meaningless, absurd. That’s the dirty game. » (Orson Welles, The Trial)

          • Aldous Aldous 15 mai 2013 10:04

            Alors que je crois qu’il n’y a tout simplement personne aux commandes.


            Tout est dit : Vous n’y connaissez rien, vous n’avez rien étudié, vous croyez.

            Donc les traités internationaux s’écrivent tous seuls, les guerres se font au hasard, l’OTAN, le Pentagone, l’UE sont des avions sans pilote, Les Nanques Centrales et les accords de Bâle sont des phenomènes spontanés.

            Les documents américains declassifiés montrent comment Shumann et Monnet ainsi que la construction. europeene ont un programme de federalisation voulu et financé par les USA.

            Mais il vous suffit de ’’croire’’ pour rediger un papier plein de cetitutes et de mepris, pourquoi étudier ? 

            Quelle misère intellectuelle !

          • Traroth Traroth 15 mai 2013 10:33

            Je me demande dans quelle mesure l’auteur se rend compte comme son argumentation s’applique à la perfection, par exemple, aux défenseurs de la version officielle concernant le 11 septembre... Petite illustration en reprenant ses premiers points :


            1- Insulter l’adversaire : Est-ce qu’on n’entend pas couramment les contestataires se faire traiter de négationniste, quand ce n’est pas purement et simplement d’antisémite ?

            2- Changer de sujet : On leur parle de 11 septembre, ils parlent d’OVNI. On leur dit qu’il est étrange que le département de la défense étasunien ait toujours refusé de publier les bandes de vidéosurveillance du crash sur le Pentagone, ils affirment que vous contestez qu’un avion se soit écrasé dessus...

            3- Refuser d’écouter : Et bien cet article même est la parfaite illustration, non ?

            4- Ne pas avoir de regard critique sur les sources : Le gouvernement étasunien l’a dit, donc c’est vrai.

            5- Véhiculer des informations fausses : Saddam Hussein est complice du 11 septembre, pour prendre un exemple d’information fausse prouvée, mais qui a été tellement été considérée comme vraie qu’elle a même été utilisée pour justifier l’invasion d’un pays !

            6- Dénoncer la police de la pensée : De nos jours, il suffit que quelqu’un de connu mette en cause la version officielle sur le 11 septembre pour être définitivement tricard dans tous les médias. Quelqu’un conteste ce fait ?

            7- Parler avec d’autant plus d’assurance qu’on n’y connaît rien : Mais le défenseur moyen de la version officielle n’y connait rien non plus ! D’une manière générale, ces sujets ne sont pas des problèmes techniques, mais politiques. Au passage, on appréciera la manoeuvre, qu’on retrouve de plus en plus dans le débat public. D’ailleurs, nous ne serons plus consultés par référendum pour la ratification de traités européens, parce que justement nous ne sommes pas capables d’en juger puisque nous n’y connaissons rien. Juste un truc : tout expert a commencé par n’y connaitre rien. Ce qu’un homme peut apprendre, un autre peut l’apprendre aussi.

            8- Ne jamais examiner les prémisses de ces raisonnements : Comme par exemple « quelques gugusses avec des cutters ont mis la première puissance mondiale à genoux » ?


            Je pourrais continuer, mais je pense que tout le monde a compris le principe. Ensuite, certains de ces « arguments » sont en fait des attaques contre les contradicteurs, et constituent de splendides illustrations du point 1 (« User de sous-entendus et d’insinuations odieuses ») ou du point 2 (« Une chose que vous ne pouvez pas nier, c’est la réaction de Bush, qui vient de s’apercevoir qu’en s’asseyant, il a actionné la télécommande qui a mis le feu aux tours, et commandé la démolition. On le voit nettement chercher dans sa poche, effrayé et stupéfait ». Je n’ai JAMAIS entendu quelqu’un dire quelque chose d’aussi ridicule).









          • Traroth Traroth 15 mai 2013 10:37

            Je ne sais pas comment mon commentaire se retrouve en réponse à celui-ci. En tout cas, vous m’avez précédé... smiley


          • samuel 15 mai 2013 11:29

            Si on se réfère aux théories de Spinoza, l’homme n’est le maitre de son destion mais un pantin agissant selon des forces qui lui sont inconnues et extérieures.

            Tout comme les aiguilles d’une horloge sont inconscientes du mécanisme caché derrière elle.

            Certes, des organistations aussi puissantes soient-elles ne peuvent maitriser ou controler la vie de tout à chacun. Nous restons relativement libres.

            Mais la mise en place de structures globales de pensée, de hierarchisation sociale, de structures financières ou économique par de grands coup de force est à leur porter.

            Et c’est dans ce monde que nous nous débatons. Une liberté restreinte dont il faut prendre conscience.

             


          • aeonys aeonys 15 mai 2013 11:42

            1- Insulter l’adversaire. « Fripouille, complice des crimes etats-uniens, vendus, salope des merdias etc. » Confine parfois à la poésie : « Vous êtes un négationniste et un complice des assassins dont vous contribuez à camoufler les crimes immondes. Le jour où vous prendrez conscience de l’horreur à laquelle vous participez par votre abyssale crétinerie, vous souhaiterez vous vomir vous-même. » Evite d’avoir à réfléchir à ce que dit l’adversaire.


          • superwassou superwassou 15 mai 2013 16:35

            @olivepsy
            mince du coup j’ai plus rien a dire !
             smiley


          • Cocasse Cocasse 14 mai 2013 12:58

            Votre article avait l’air intéressant, mais dans la mesure où il emploie le terme novlangue « théorie du complot », il perd en crédibilité, et ne me donne guère envie de poursuivre.


            Ce terme est de naissance tardive (cela devait être aux alentours de 2005 ou un peu plus tard), et sert à aussi bien à ridiculiser, à étiqueter péjorativement, qu’à réfuter d’autorité tout argument. Il est employé en premier lieu par les « journalistes » les plus attardés.
            Dans la bouche de quelqu’un qui prétend réfléchir, par contre, c’est particulièrement dégradant.

            • Lieutenant X 14 mai 2013 12:58

              Tiens, c’est amusant : le parti et les socialistes en générale utilisent ces même techniques


              • non667 14 mai 2013 13:29

                rahsaan = taupe/ troll du N.O.M. qui veut nous faire avaler les armes de destruction massives !!     smiley smiley smiley smiley.


                • bibou1324 bibou1324 14 mai 2013 13:31

                  « Les théories du complot passent et se ressemblent un peu toutes »

                  Déjà « théorie du complot » est un terme d’insulte, et aucune ne se ressemble. Vous faites un bel amalgame. Vous rentrez dans les catégories Insulter l’adversaire, Parler avec d’autant plus d’assurance qu’on n’y connaît rien, User de sous-entendus et d’insinuations odieuses, Se croire plus lucide que tout le monde, et ce dans la première phrase de votre article. La suite est du même ordre, vous utilisez les mots paranoïadélirante , ... et j’ai arrêté de lire votre article ici, me contentant de le parcourir vaguement du regard..

                  • aberlainnard 14 mai 2013 13:44


                    Affligeant !


                    • Piere CHALORY Piere Chalory 14 mai 2013 14:05

                      96% de votes contre l’article à 14 heures, peut mieux faire...


                      • Piere CHALORY Piere Chalory 14 mai 2013 16:37

                        je pensais que le score allait partir dans l’autre sens, vers 98, 99% de non, comme quoi on peut se tromper ; 87% 16 heures 30, pas mal pour un cheval, mais peut mieux faire, allez un petit pronostic ; 90% de contre d’ici demain...


                        Au fait, c’est combien le record sur Agoravox ?

                      • rahsaan 14 mai 2013 16:40

                        >Durae.leges : Je ne m’appelle pas Bernheim (ou Ardisson, ou Minc, Attali...), je sais écrire des textes moi-même sans plagier les autres.


                      • Aldous Aldous 15 mai 2013 10:07

                        c’est bien ce qu’on vous reproche : vous écrivez les premières conneries qui vous passent par la tête, juste parce que vous y croyez.


                        Etudiez les sujets dont vous parlez avant de nous faire part de vos sentiments superficiels et ininteresants.

                      • Papat 14 mai 2013 14:11

                        ARTICLE TROLLESQUE. NE PAS REPONDRE.


                        • Rensk Rensk 14 mai 2013 14:21

                          Tiens, un gars qui dit : faites ce que je dis et pas ce que je fais...

                          Vu que les psychiatres ont trouvés tous les jours 3 maladies « nouvelles » depuis 1948... Suis sûr que vous « voyagez » dans leurs liste... d’affection (pour les autres)


                          • Stof Stof 14 mai 2013 14:31

                            Le bisounours se rebiffe. smiley



                              • joletaxi 14 mai 2013 14:58

                                Marrant comme la petite clique des « analystes » de avox se fourvoie en employant exactement les méthodes dénoncées par l’auteur,à croire qu’ils sont incapables d’argumenter.

                                Vous oubliez un trait commun à tous:la haine des USA,qui sont l’incarnation du mal absolu.
                                A noter que les zuniens sont des parfaits crétins, sauf quand ils élaborent des complots d’une complexité sans pareil,ce qui est un signe de leur malignité.

                                L’autre jour il y avait un article sur les chemtrail.On se serait cru à une consultation de psychiatrie.

                                On ne soulignera jamais les bienfaits d’internet, qui permet à tous ces « perturbés » de pouvoir évacuer ici leurs frustrations, leurs rancoeurs, leur haine.

                                un petit article pour redescendre un peu sur terre

                                http://www.contrepoints.org/2013/05/14/124295-les-13-pires-predictions-du-jour-de-la-terre-de-1970

                                notez que dans les commentaires, certains se refusent à admettre les évidences et persistent dans leurs « lubies » quitte à tordre les faits, ce que dénonce justement l’auteur.

                                Bon, je vais me faire un petit coup de haarp


                                • ecophilopat 14 mai 2013 16:46

                                  Bonsoir joe le taxi

                                  "On ne soulignera jamais les bienfaits d’internet, qui permet à tous ces « perturbés » de pouvoir évacuer ici leurs frustrations, leurs rancoeurs, leur haine."

                                  Dites moi, vous parlez pour vous là.


                                • viva 14 mai 2013 15:39

                                  On connait ce discours ..... la notion de théorie du complot est un moyen de manipulation, visant à faire taire ....


                                  Les complots ont toujours existé, ils existeront toujous vouloir nier cela c’est nier l’histoire ....

                                  • rahsaan 14 mai 2013 16:22

                                    >Viva :

                                    Il y a une différence entre deux énoncés :
                                    1 - Il y a des complots dans l’histoire (il y en a toujours eu, il y en aura toujours).
                                    et
                                    2 - L’histoire n’est faite que de complots. 

                                    Or c’est 2- que défendent les complotistes. Ils ne voient que ça, alors que l’influence de ces complots n’est pas si déterminante qu’ils le croient. Elle est même relativement marginale, par comparaison avec ce qui s’est réalisé sans avoir été prévu. 

                                  • Cocasse Cocasse 14 mai 2013 15:59

                                    C’est un article à rahsaan.

                                     smiley

                                    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 14 mai 2013 16:25

                                      Rahsaan, le fils des âges farouches ?


                                      • Rincevent Rincevent 14 mai 2013 16:52

                                        Finalement je serais assez d’accord, pas du tout avec l’article mais avec les mises au point de l’auteur. LE grand complot, non. Les complots, oui et effectivement ils ne se cachent même plus ou à peine.

                                        Pour ce qui est de ceux censés nous informer, les médias, c’est assez représentatif du sujet : entre le manque de culture (au sens large du terme), les copié-collé de dépêches sans vérifier, la consanguinité socio - professionnelle, le carriérisme et la bien-pensance dans l’air du temps, tout concourt à nous servir une « information » aseptisée plutôt qu’un véritable complot des médias.

                                        Mais quand même, j’ai encore en mémoire un épisode de C dans l’air où Yves Calvi fait l’étonné quand on lui demande s’il connait Bilderberg. Et bien non, il ne connait pas, Jean-François Kahn (grand pourfendeur pourtant) non plus ainsi que les autres invités ! Là, ça laisse pensif pour le moins...

                                        http://www.dailymotion.com/video/x8h49x_y-calvi-j-f-kahn-bilderberg-nabe_news#.UZJNSIK3YlU


                                        • travelworld travelworld 14 mai 2013 18:29

                                          J’ai un ami qui est pratiquement devenu fou avec ces théories...
                                          Il m’expliquait que l’accident du Concorde était en fait un attentat loupé contre Chirac qui a atterit un peu en retard venant de TYO et qui a vu la fumée du crash. (Le commandant était Bertrand Chaudron de courcel, frère de Bernadette Chirac).

                                          Il s’est fâché contre moi....

                                          Or j’ai passé 37 ans à Air France, tant au sol qu’en vol, j’ai perdu plusieurs amis dans le crash, et j’ai connu plusieurs témoins directs, rien n’y faisait, je ne sais pas où il a trouvé ces informations absolument farfelues.
                                          Évidement, le 11 septembre, Bilderberg , illuminatis et compagnie nous ont été servis avec des arguments souvent délirants ou invraisemblables soirées après soirées, notre ami sombrait petit à petit dans la paranoia, il s’est un peu calmé depuis, mais nous commencions à nous inquiéter sérieusement sur sa santé mentale.
                                          Avant de répandre des théories farfelues, il faut penser qu’il y a des gens mentalement fragiles et qui n’ont pas la formation scientifique ou technique pour juger des situations.
                                          Reste que les complots cela existe, l’histoire le prouve, mais devant la complexification exponentielle du monde, cela devient très difficile de contrôler quoi que ce soit !


                                          • stepht 14 mai 2013 18:30

                                            Une poignée de barbus savamment dissimulés dans des grottes pittoresques organisent et orchestrent dans le plus grand secret une opération de grande envergure visant à frapper les plus hautes instances, les plus forts symboles d’une nation souveraine : sa plus haute autorité (à travers la Maison Blanche), la tête de ses forces armées (le Pentagone), et sa richesse (le WTC) ; tout ceci dans le but de lui nuire au maximum. Que n’avons nous donc pas là une superbe illustration de cette incontournable expression si chère aux adeptes de novlangue : « Théorie du Complot » !
                                            Oui, j’en conviens bien volontiers : les ardents défenseurs de cette méfitique théorie complotiste usent et abusent en effet abondamment de ces vils procédés.


                                            • Alex Alex 14 mai 2013 18:34

                                              Je trouve les « commentaires » très révélateurs : un auteur a forcément tout bon ou – ici – tout mauvais, sans absolument aucune nuance.
                                              Mais le plus amusant est son score qui rappelle ceux d’un auteur à l’exact opposé de ses idées.

                                              Les faits :

                                              1. les complots existent et ont de tous temps existé ;

                                              2. certains énergumènes « savent » tout, avant même que la fumée d’un attentat se soit dissipée ou que des tours s’effondrent : ces types sont nuisibles à la vérité car ils caricaturent les enquêtes sérieuses.
                                              Les exemples du 11/9 et de Ben Laden sont des cas d’école : comment faire le tri entre ce qui est pertinent et ce qui ne l’est pas, les affirmations mensongères (volontairement ou non) et les faits vérifiables ? Qu’en reste-t-il ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

rahsaan


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès