• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre ouverte du vice-président du Parlement européen sur le trafic (...)

Lettre ouverte du vice-président du Parlement européen sur le trafic d’organes en Chine

« La nouvelle tyrannie de la Chine » est une lettre ouverte écrite par Edward Mc-Millan-Scott, vice-président du Parlement européen et député européen (Yorkshire & Humber, Cons).

"Tandis que la Coupe du monde se déroule en Allemagne, à l’autre bout du monde Pékin se prépare à accueillir les Jeux olympiques 2008. Mais si ce que j’ai appris récemment d’anciens prisonniers est vrai, le monde civilisé doit fuir la Chine.

Dans un hôtel défraîchi aux rideaux tirés, les hommes que j’ai rencontrés m’ont raconté la brutale persécution de leur mouvement spirituel et pire, la vente d’organes vivants, sur commande.

Tout comme mon interprète, les hommes ont été vite arrêtés, détenus et questionnés pour le "crime" de m’avoir rencontré. Un pratiquant est encore porté disparu et on craint qu’il ne soit torturé.

Quelques jours avant l’anniversaire du massacre de la Place Tiananmen - le 4 juin 1989 - j’ai visité Pékin pour mettre le doigt sur les nouvelles terrifiantes d’un nouveau développement de collecte d’organes.

Les organes des prisonniers sont littéralement commercialisés, avec un temps d’attente pour une greffe ne dépassant pas le plus souvent quelques jours. Près de 400 hôpitaux en Chine partagent le florissant commerce de greffes avec des sites Internet faisant de la publicité pour de nouveaux reins à 60 000 $. Des administrateurs disent aux clients : " Oui, il sera du Falun Gong, donc il sera sain ".

Ayant été l’initiateur de la démocratie et des droits de l’homme dans l’Union européenne, j’ai voulu découvrir pourquoi le régime communiste, qui a dominé le plus grand pays du monde depuis 1949, s’est aujourd’hui abaissé à commettre un génocide.

En 1992, le Falun Gong - un nouveau mouvement bouddhiste de style Tai-chi - avait commencé à balayer la Chine. En 1996, lors de mon premier voyage à Pékin, chaque espace ouvert était rempli de gens pratiquant ses mouvements lents et sa méditation. En 1999, il comptait quelque cent millions d’adhérents.

Du fait de son approche saine et de son auto-discipline - les pratiquants ne fument ni ne boivent d’alcool et suivent un rigoureux code moral - il était encouragé par les autorités.

Puis, en 1999, le régime, craignant que le Falun Gong ne puisse devenir une force organisée, a commencé une répression brutale, coordonnée par son notoire Bureau 6-10, baptisé ainsi d’après la date de sa fondation.

J’avais entendu dire que les pratiquants étaient brutalement traités et que la persécution par d’autres prisonniers était encouragée, mais ce sont les nouvelles du prélèvement d’organes sur les prisonniers vivants - une affreuse récompense pour leur style de vie sain - qui m’ont amené en Chine.

Niu Jinping, 52 ans, avec sa petite-fille de deux ans, assis sur le lit d’hôtel en face de moi, a pris deux ans pour sa pratique du Falun Gong et sa femme est encore en prison. La dernière fois qu’il l’a vue, en janvier, tout son corps était tuméfié, à la suite de coups répétés de ses bourreaux qui essayaient de la faire renoncer au Falun Gong : elle est sourde à présent.

Niu était désespéré. Les coups soufferts par sa femme ont duré parfois 20 heures. Il m’a dit que 30 des pratiquants de Falun Gong dans sa prison étaient morts sous les coups.

Quand la répression a commencé, Niu a perdu son permis de travail et a dû vendre sa maison pour survivre. Il gagne à peu près 90 $ par mois en gardant les voitures d’un nouveau riche chinois. Y avait-t-il quelque chose de séditieux ou de dangereux à propos du Falun Gong pour le régime ? Non, a répondu Niu, tristement.

Le Falun Gong ne recrute pas de membres et ne prend pas d’argent. En réponse à la répression, les pratiquants ont commencé une pacifique campagne de " vérité " contre le régime, qui a jusque-là suscité plus de dix millions de démissions du Parti communiste et de ses organisations affiliées.

Des bénévoles produisent leur journal international Epoch Times ainsi qu’une télévision et une radio. C’est une journaliste d’Epoch Times qui a interpellé Hu Jintao en criant sur la pelouse de la Maison Blanche, récemment.

Selon les nombreux diplomates, journalistes et autres observateurs que j’ai rencontrés, ce n’est pas seulement le Falun Gong, mais aussi les bouddhistes - en particulier les tibétains, les chrétiens et les musulmans - qui sont persécutés.

Mais il est triste que le vaste boom économique de la Chine amène ces mêmes diplomates et visiteurs à détourner les yeux des centaines de milliers de gens en "détention administrative ".

Un homme à avoir parlé ouvertement est l’avocat des droits de l’homme Gao Zhisheng. Son cabinet, basé à Pékin, acceptait les cas de gens désespérés jusqu’à ce que les autorités le placent sous arrestation à domicile : il avait averti Niu Jinping.

Gao, un chrétien, m’a dit que j’étais le seul politicien en sept ans à avoir rencontré d’ex-prisonniers du Falun Gong en Chine, et critiqué les diplomates occidentaux pour passer leur chemin en empruntant le trottoir opposé.

L’autre ex-condamné que j’ai interviewé est Cao Dong, 36 ans, qui avait été en prison avec sept protestataires de la Place Tiananmen et racontait la même histoire. Il m’a dit avec des larmes qu’il avait vu le cadavre de son ami - lui aussi pratiquant de Falun Gong - avec des trous là où ses organes avaient été enlevés.

Je viens d’apprendre que la police secrète a utilisé la clé de son appartement pour collecter ses données informatiques et ses papiers privés. Ils avaient déjà interrogé son colocataire pendant cinq jours, il se cache à présent, tandis que Cao Dong est porté disparu depuis l’interview.

J’ai demandé une rencontre urgente avec l’ambassadeur chinois à l’Union européenne. Si les gens à Pékin pensent que c’est une façon de se préparer pour les Jeux olympiques, ils ont composé le mauvais numéro."

Photo : Edward McMillan-Scott, vice-président du Parlement européen, sur la Grande muraille lors de son voyage en Chine à la fin du mois de mai 2006.


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (286 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Emmanuelle (---.---.49.206) 21 juin 2006 12:57

    Terrifiant... Je ne sais pas quoi dire d’autre !


    • (---.---.158.183) 21 juin 2006 14:33

      Il n’y a pas grand chose à dire mais on peut faire. Comme boycotter les JO.

      http://www.rsf.org/article.php3?id_article=1926


    • karma tashi dondrup (---.---.160.72) 1er mars 2007 20:17

      Vous pouvez signer la pétition ici :

      http://petition.fofg.org.uk/organharvesting/


    • en passant (---.---.47.140) 21 juin 2006 13:05

      Sur le traffic d’organe en particulier, voir aussi ce précédent article d’agoravox :

      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=10202


      • Marsupilami (---.---.50.34) 21 juin 2006 13:20

        Ouaf !

        C’est épouvantable. Cette barbarie a lieu en Chine, certes, mais aussi en Inde, dans le Maghreb, en Afrique subsaharienne, etc.

        Houba houba grrr...


        • parkway (---.---.18.161) 21 juin 2006 15:54

          eh !marsu !

          on voit pas adolphos et milan !

          pour une greffe du cerveau, adolphos devrait se proposer, pour en recevoir un, pas pour donner le sien !


        • (---.---.244.207) 21 juin 2006 19:13

          Au contraire ! apparemment, il est tout neuf puisqu’il n’a jamais servi !

          Un bon lavage, et hop !


        • feuilllle (---.---.34.42) 21 juin 2006 13:33

          je suis littéralement abasourdie !

          il est heureux que cette information, que l’on entend parfois sans y croire reellement tellement elle est contraire a tout humanisme, et génante au point de vouloir la minimiser, passe ainsi pour tous.

          je vous en remercie sincèrement, même si elle me gachera quelque peu le filigrane de ma vie tranquille...


          • miaou (---.---.12.195) 21 juin 2006 13:43

            Effroyable...

            Le pire est le silence des occidentaux (alors qu’on est saturé du problème israelo-palestinien, par exemple) La légende libérale, voulant que capitalisme et démocratie aillent de pair, est bien écornée (n’oublions pas, néanmoins, le précédent de la « Révolution culturelle »).


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 21 juin 2006 13:49

              Les chinois dépeçaient vivants les condamnés à mort pour rendre leur mort plus longue et plus douloureuse. Supplice chinois appartient au vocabulaire courant.

              Il semble que des forçats sont toujours employés dans les grands travaux. J’ai cherché des témoignages sur le net, trop rapidement sans doute : je n’en ai pas trouvé.

              Merci de rappeler cet aspect barbare de la réalité chinoise.


              • (---.---.120.147) 21 juin 2006 16:23

                Les européens brûlaient les sorcières, torturaient, etc...


              • Tiflopin (---.---.133.25) 21 juin 2006 13:54

                Je comprends pas bien, c’est le vice-président du Parlement européen qui à écrit ça ? Ça veut dire qu’il va mettre la pression pour que l’Europe ne participe pas aux JO ? Où c’est écrit par Vaillant et destiné au vice-président ?

                Merci de m’aider !

                Florent


                • (---.---.158.183) 21 juin 2006 14:29

                  C’est écrit par Vaillant et destiné au Vice-président du parlement. C’est une lettre ouverte. La réponse, si y a réponse, devrait normalement être ouverte aussi.

                  Et si réponse il n’y a pas je vous encourage vivement de prendre votre téléphone et d’appeller le vice-président pour exiger une réponse et une réaction du gouvernement européen.


                • L'équipe AgoraVox Antoine 21 juin 2006 15:26

                  Mais tu sais lire ? Pourtant c’est bien en gras au début de l’article :

                  « La nouvelle tyrannie de la Chine » est une lettre ouverte écrite par Edward Mc-Millan-Scott, vice-président du Parlement européen et député européen (Yorkshire & Humber, Cons).


                • en passant (---.---.19.102) 21 juin 2006 15:30

                  Vous dites « C’est écrit par Vaillant et destiné au Vice-président du parlement. »

                  Et moi je cite l’introduction de cet article : « « La nouvelle tyrannie de la Chine » est une lettre ouverte écrite par Edward Mc-Millan-Scott, vice-président du Parlement européen et député européen (Yorkshire & Humber, Cons). » (et je ne parle même pas du titre, il est écrit « lettre ouverte du ... » et non pas « lettre ouverte au... »)

                  Ça ne serait pas quelque peu contradictoire ? Maintenant, c’était peu une façon bien ironique de répondre à Tiflopin vu que la réponse à sa question se trouvait au début de l’article...


                • Tiflopin (---.---.57.56) 22 juin 2006 13:37

                  Merci pour cette réponse, que je trouve logique aussi. Donc, ça veut dire qu’il va mettre la pression pour que l’Europe ne participe pas aux JO ? C’est alors une bonne nouvelle ?

                  Avec cet article, je n’arrive pas à savoir si l’on doit se réjouir qu’un mec qui à du pouvoir se rend compte d’atrocités ...

                  Florent.


                • (---.---.25.222) 21 juin 2006 14:52

                  euh, je voudrais mettre un petit bemol là... Il y a tout un tas de faits et (surtout) légendes autour du Falungong. Je sais bien que le trip bouddhiste persecuté, ca fait toujours pleurer dans les chaumieres occidentales depuis le genocide tibetain (veridique celui-là). Bien que n’ayant aucune sympathie pour le gouvernement chinois, Je voudrais quand meme rappeler que Falungong est une veritable secte qui est activement financée par les Etats-Unis en vue de foutre un peu la merde en Chine, ca pourra toujours servir un jour. J’espere que personne n’est assez naif ici pour croire que la militante du Falungong qui a interpellé Bush il y a quelques semaines a pu franchir tous les cordons de securité et tenir son discours (sans etre interrompue !)sans l’assentiment des autorites americaines. Je vous invite aussi à vous rencarder sur la doctrine de Li Hongzi, le fondateur exilé à New-York, sacré illuminé apolacyptique ce-gars... donc en conclusion, c’est bien beau de s’apitoyer sur les retraités qui font leur gym (le celebre qi gong) dans les parcs, mais cette secte est infiniment plus dangereuse que cette image projetée par nos chers postes tele...


                  • Marsupilami (---.---.50.34) 21 juin 2006 15:13

                    Ouaf !

                    Le Falun Gong est effectivement une secte stupide basée sur le culte de la personnalité. Elle ne doit son succès et sa niaise sympathie médiatique en Occident que du fait de la répression féroce qu’elle subit de la part de la dictature ultracapitaliste chinoise, encore stupidement qualifiée de « communiste ».

                    Houba houba grrr...


                  • jarodnet (---.---.68.62) 21 juin 2006 15:26

                    ok c’est une secte, dangeureuse si vous le dites, mais celà ne doit pas justifier tout et n’importe quoi. La finalité reste tout de même terrible...


                  • L'équipe AgoraVox Antoine 21 juin 2006 15:32

                    Secte, secte... Ca reste à prouver. Si j’en crois la Wikipedia :

                    « En France, la Miviludes (Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires) ne considère pas le Falun Gong comme une secte. Aucun organisme comparable, ni aucun état dans le monde ne considère Falun Gong comme une secte. Le seul pays où il est considéré officiellement comme secte (depuis 1999), et durement réprimé est la Chine. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Falun_gong

                    Et pourtant la Miviludes n’y va pas de main morte... Sans compter que même l’UNADFI qui lutte férocement contre les sectes met plutôt en avant les massacres qu’ils subissent : http://www.unadfi.com/actualite/themes/falun_gong.htm

                    Cela étant dit, même si c’était vraiment une secte, est-ce que cela excuserait ces carnages ?


                  • (---.---.25.222) 21 juin 2006 15:39

                    tiens je remets un deuxieme bemol : je me suis un peu rencardé sur ce Edward McMillan-Scott et je commence a saisir que ce zigoto se sert de sa position à l’interieur du parlement européen pour des objectifs, disons...autres...

                    alors, un peu de lecture : Edward McMillan-Scott, Vice-President of the European Parliament and chairman of the Democracy Caucus, said : "The EU needs a new strategic approach to democracy and human rights. The transformative effect of potential EU membership is reaching its limits ; countries like Russia are in democratic decline ; the Arab world is on the path to reform ; there is an expectation among reformists for a new EU engagement in their process.

                    "European instruments for democracy assistance, such as the €142 million EU Initiative for Democracy and Human Rights (EIDHR) administered by the European Commission, have become inadequate in responding to new international challenges.

                    "A free-standing European Democracy Foundation, engaging with political and civil society in third countries, is a much-needed additional foreign policy instrument. It should combine a strategic focus with access to the experience of existing European civil and political society foundations.

                    "The proposed Foundation would operate at arms-length from - although largely funded by - the institutions of the EU, capable of timely responses to demands, primarily in the EU’s ’Neighbourhood’, and in sensitive countries worldwide.

                    « The Foundation should be a funding source, capable of operating at a greater level of responsiveness and risk than the EU institutions themselves. It would be expert, deniable and flexible. While offering an alternative to US assistance, it should complement its US counterpart, the National Endowment for Democracy (NED), founded in 1983. »

                    pour ceux qui penseraient que le national endowment for democracy porte bien son nom, je vous conseille de vous reporter à ce lien : http://www.voltairenet.org/article12196.html je n’affirme evidemment pas que la branche europeenne sponsorisée par MacMillan-Scott (l’european democracy initiative) est aussi financée par la C.I.A. vu que j’en sais foutre rien mais bon, les objectifs au moins sont les memes...

                    tout ca pour dire que son « coup de sang » à base de prelevements d’organes (fantomes ?) commence a sonner vraiment telephoné.


                  • (---.---.25.222) 21 juin 2006 15:47

                    qui te dit qu’il y a carnages ? si je n’avale pas tout cru la propagande chinoise, ce n’est pas pour digerer les potentiels bidonnages d’un conservateur dont l’integralité de la carriere consiste à coller au cul des objectifs americains (voir mes infos sur McMillan-Scott plus bas)

                    evidemment, le regime chinois commet tout un tas de saloperies, aucun doute là-dessus, mais quand on commence à me sortir des histoires dignes des snuff-movies, mon premier reflexe est de me rencarder, pas de gerber d’indignation...

                    voili voila j’espere avoir été plus clair

                    ps : je me fous de savoir si tel ou tel organisme labellise le falungong comme secte...ce que je sais, c’est que meme sur wikipedia, on peut lire un bout de la doctrine medicale du falun qui consiste à estimer que le corps des adeptes n’a pas besoin de medicaments... si c’est pas dangereux et sectaire, ça, je sais pas ce que c’est


                  • faxtronic (---.---.127.73) 21 juin 2006 16:03

                    Que falung gong soit une secte ou pas (je pense que c’en est une) n’est pas la question. La question est que l’on a pas le droit de financer des JO avec entre autre la vente d’organe de citoyens, meme farfelus. Ah si, ah bon. c’est le monde moderne. Bon en été 2008 c’est décidé je vais passer des longues vacances au soleil sur une ile perdue avec ma cherie.


                  • faxtronic (---.---.127.73) 21 juin 2006 16:08

                    ce n’est pas du snuff movie, c’est la verité. Ce n’est pas une nouvelle fraiche le traffic d’organe en chine. D’ailleurs c’est au moins le troisiémé article sur agora. Les us veulent d’ailleurs reglementé le marché d’organe humain. A quand l’inscription officielle a l’OMC !

                    Scene à la boucherie sanzot

                    C’est du foie de génisse, monsieur le boucher ? Non, d’opposant chinois ma petite dame ! Obe, je vais prendre de ça, c’est moins gras, et avec mon cholesterol....


                  • (---.---.120.147) 21 juin 2006 16:17

                    Effectivement pour moi Fa Lungong est une secte. Cela n’exclut pas d’agir contre le traffic des organes de condamnés à mort (qui profite largement aux ressortissants de pays occidentaux et en particulier ceux où le don d’organe est prohibé).

                    Une solution à l’échelle individuelle, dont chacun est maître:devenir donneur d’organe.

                    Deuxième proposition : militer pour l’abolition de la peine de mort au niveau monidal.

                    Cela dit, et suivant un article paru récemment sur Agora Vox, je soupçonne Falun Gong de récupèrer un fait avéré et dénoncé tout d’abord par des médecins britanniques mais concernant les condamnés à mort en général.

                    L’auteur de la lettre a probablement vu des praticants de Qigong et non de Falungong. Le Qi gong est une discipline ancienne, le Fa Lungong est une « création » de Li Hong Zhi.

                    L’auteur devrait commencer par user de son pouvoir de parlementaire pour obtenir un exposé précis de la personnalité de Li Hong Zhi au travers de la presse et essayer de comprendre si il s’agit ou non d’une secte.

                    C’est aussi le problème de savoir comment on définit une secte : le fait que Li Hong Zhi soit le seul « gourou » de ce mouvement me semble un signe ostensible du danger potentiel qu’il représente.


                  • (---.---.120.147) 21 juin 2006 16:29

                    Au moins je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à ne pas gober des informations dont le but principal semble être de choquer pour mobiliser les personnes mal informées.


                  • chinoiserie (---.---.213.108) 21 juin 2006 16:38

                    J’habite en asie, et je confirme qu’il s’agit d’une secte !!!

                    Le baratin qui est fait et colporte a l’etranger est totallement faux !!!


                  • Xavier (---.---.148.35) 21 juin 2006 18:11

                    Mais les persécutions sont bien réelles... Le traffic d’organe aussi. Quant à savoir si ces gens sont condamnés à mort avant qu’il y ait un besoin d’organes ou si on les condamne pour répondre à la demande, c’est une question à laquelle on n’est pas prêts d’avoir la réponse.

                    Que monsieur le vice-président de je-ne-sais quoi veuille servir des intérêts louches ou personnels je m’en fiche. Mais qu’il y ait urgence sur les droits de l’homme en Chine, là ca m’interpelle. Traffic d’organes, contrôle des média pour pérenniser l’illusion d’un gouvernement dévoué au peuple (cf. Tian an men), déportations de population (barrage des 3 gorges, Jeux Olympiques...), génocide des tibétains... Les chinois sont morts, vive la Chine !


                  • Uriar (---.---.180.66) 21 juin 2006 18:13

                    @chinoiserie

                    « J’habite en asie, et je confirme qu’il s’agit d’une secte !!! »

                    Si je comprend bien, tu es pour l’extermination des membres des sectes ?

                    Mais au fait, qu’est-ce qu’une secte ?


                  • Niaké (---.---.1.68) 21 juin 2006 18:18

                    Jusqu’ou l’homme ira t’il dans l’horreur ?

                    A quoi cela sert d’avoir condamné les nazis à Nurenberg en 1946 si c’est pour tolérer des choses analogues de la part des communisres chinois 60 ans plus tard ?


                  • JiPi (---.---.181.71) 22 juin 2006 10:12

                    Je vis en Asie, tout tout près de la Chine, et j’affirme que Falung gong est une secte. Une secte qui occasionne des troubles ailleur qu’en Chine.

                    Maintenant, sur la façon de combattre cette montée sectaire on peut évidemment émettre de sérieuses réserves sur les méthodes des autorités chinoises.

                    Je remarque cependant que ce trafic d’organes serait inexistant sans clientèle.


                  • Farad (---.---.33.202) 22 juin 2006 11:39

                    @JiPi

                    A quelques réserves près, tu es donc pour l’extermination des membres des sectes ?

                    Sais-tu au moins ce qu’est une secte ?


                  • JiPi (---.---.181.164) 23 juin 2006 10:49

                    @Farad

                    Ouaip !

                    Les sectes, que ce soit en Chine ou partout ailleurs, c’est la merde totalitaire.

                    Il faut empêcher leur prolifération. Déjà que les religions nous empêchent de respirer.


                  • Sam (---.---.162.228) 21 juin 2006 14:59

                    Depuis Tien Anmen, la Chine a fait son décollage économique et tout le monde veut sa part de l’immense gateau chinois.

                    Résultat, tous les politiques précèdent les industriels, pour faire les sourires et les courbettes, en attendant le business as usual.

                    A commener par Chirac qui n’a trouvé rien à redire, si ce n’est ses préoccupations pour l’industrie aéronautiques, ses félicitations sur le boom économique chinois et.. quelques murmures sur les violations des droits de l’homme.

                    Pendant ce temps les Thibétains continuent à être envahis, pourchassés, torturés. Maintenant c’est le traffic d’organes.

                    Ca suffit. C’est intolérable.

                    Déjà, c’est inique que Yahoo et d’autres FAI filent les dossiers de leurs clients aux autorités, avec la suite qu’ils peuvent imaginer. Le gouvernement US n’est pas intervenu, on s’y attendait.

                    Que le gouvernement français, lui, prenne toutes mesures pour rompre avec les autorités, les patrons, les financiers, les savants qui, part leur ambitions économiques vont couvrir, encourager cette barbarie.

                    Qu’ils dissuadent qui que ce soit de collaborer à cette barbarie, notamment en ne signant aucun accord structural de collaboration économique, qu’ils ne favorise, surtout, en aucune manière les industriels et financiers que l’attrait du pognon empêcherait de voir la mort à l’oeuvre.

                    C’est une mesure de salubrité publique.

                    Un état ne peut avoir que des intérêts, il doit exprimer la dignité, l’honneur, l’humanité de son Peuple.


                    • parkway (---.---.18.161) 21 juin 2006 15:14

                      sam tu rêves un peu, c’est beaucoup demandé à un homme politique, du moins ceux que nous connaissons depuis 40 ans ! y aurait eu encore de gaulle, peut-être...mais là, faut pas croire...

                      j’ai moi-même demandé à Chirac par courrier de bien vouloir exigé que le rectorat applique la loi sur les handicapés pour mon cas personnel, en vain, car sa réponse au rectorat était plus que gentillette et les hauts fonctionnaires font ce qu’ils veulent au niveau des lois !

                      Ils sont d’ailleurs au tribunal administratif : j’espère plus en la justice qu’au politique !


                    • Sam (---.---.195.82) 21 juin 2006 20:33

                      Tu as sûrement raison malheureusement...Courage et chance à toi dans ton combat !


                    • frederickh (---.---.102.41) 21 juin 2006 15:25

                      LA CASSE HUMAINE.

                      - « « Se manger soi-même », tel est le sens du mot autophagie, et telle est la caractéristique majeure du système capitaliste en cette fin de siècle. Un système qui ne rencontre plus d’obstacle, et qui pousse de plus en plus les sociétés à s’entre-dévorer. Les entreprises s’absorbent les unes les autres, les marchés se croquent entre eux. De leur côté, les citoyens subissent, sous forme de pollutions généralisées et de tragiques pandémies, de plus en plus de répression et les conséquences de ce recyclage devenu fou, ultime phase de la vieille loi du profit, ultime stade de la folie de l’homme."

                      - "L’homme, réservoir de pièces détachées pour l’homme » Il faut donc se rendre à l’évidence, la loi de l’offre et de la demande impose son joug insupportable à tous les stades de l’existence, y compris le dernier. De la misérable compensation financière que tire un nécessiteux de l’ablation de son rein jusqu’au maintien en vie artificielle d’accidentés de la route pour permettre la récupération du moindre de leurs tissus.

                      - Un commerce « horrible » et particulièrement prospère sur fond de crimes et d’exploitation de la misère est donc né : le trafic de sang et d’organes humains. Il est pourtant « condamné... » par les organisations internationales et puni par les législations des pays dites « avancés... ».

                      - L’Afrique - réservoir très courtisé et très sollicité, l’Amérique du Sud - surtout les frontières Mexique / USA où sévissent des réseaux de mafia bien organisés, l’Inde, la Russie et donc aussi la Chine paient déjà un lourd tribut.

                      - Que dire de la mission humanitaire américaine en Iraq qui se transforme en un commerce lucratif à destination des marchés américains, grâce à l’intervention de médecins américains prélevant des organes humains sur les morts et les blessés avant qu’ils ne soient achevés, pour les vendre dans les centres de soins demandeurs.

                      - Nombre de ceux tués à Abou Ghrib et dans d’autres prisons ou dans les rues ont subi des interventions sauvages pour prélever leurs organes. Apres les avoir mutilé, on se débarrassait des corps loin des lieux afin de dissimuler les faits s’ils ne sont pas tout simplement incinéré.

                      - Indiens, Afghans et Irakiens se ruent, par la misère, à vendre volontairement un rein, beaucoup succombent après l’opération faute des soins.

                      - Après avoir interdit en 1984 la vente d’organes humains, Les USA ont constaté le développement d’un marché noir florissant. Sous couvert de pragmatisme, des médecins font pression, en s’appuyant sur la détresse de leurs patients, pour l’instauration d’un marché financier régulé. Dans ce système, selon eux, tous les acteurs seraient gagnants : le donneur et les intermédiaires par la perception d’argent, mais aussi le receveur qui s’achèterait de la santé. Les tarifs sont déjà connus 220 000 $ pour un corps entier, 45000 $ pour un rein. Le foie chinois lui se commercialise à 40000 $ et une cornée de même origine à 5000 $. Les délais d’attente pour une greffe ne cessent de s’allonger. Aujourd’hui de 3 ans en moyenne, ils devraient tendre vers les 10 vers 2010.

                      - En réponse à cette pénurie chronique d’organes nécessaires à la réalisation de transplantations, les USA songent donc à légaliser le commerce d’organe. Une agence gouvernementale serait chargée de réguler ce marché d’un nouveau genre.

                      - Au cœur même de l’Europe, des organisations criminelles se sont installées sur ce créneau lucratif et font pression sur des personnes en situation de faiblesse, souvent financière, pour les inciter à vendre de leur vivant, leurs organes. Souvent les vendeurs, faute de soins post-opératoires, voient le plus souvent leur état se dégrader quand ils ne décèdent pas.

                      - Dès les années 80, ce trafic a pris des dimensions mondiales avec la mise en place d’un véritable tourisme de la transplantation (Asie, brésil, Afrique du Sud). Après le tourisme pédophile, voilà le tourisme de transplantation et de pièces détachées humaines.

                      - En Afrique du Sud, le trafic est soutenu par le crime organisé, mais aussi par les prélèvements sauvages effectués dans les morgues. Avec la complicité de médecins, des patients en état de mort cérébrale sont mutilés sans l’aval de leurs familles. Là ou ailleurs qui se soucie de vérifier en retournant son mort, à la morgue, qu’il est entier, car c’est par le dos qu’on retire les organes cœur-poumon, parait-il ... !

                      - Plusieurs condamnations ont été prononcées, sans que le trafic s’estompe pour autant. Bien au contraire, l’Afrique du Sud est devenue l’une des plaques tournantes de la transplantation de reins et de cornées, alors que les banques officielles d’organes n’y sont pas particulièrement développées (Un réservoir géant tout à proximité et des jets bien équipés...). Milliardaires américains, européens et mêmes riches hommes d’affaires arabes ou mauriciens... viennent s’y faire remplacer les reins, la cornée, le cœur, dans de discrètes et chics cliniques privées.

                      - France, Italie, Allemagne, Suisse, Grande Bretagne, Israël, Asie, Moyen Orient (surtout l’Irak...), Ukraine...etc, aucun pays n’échappe aujourd’hui à ce nouveau commerce illicite et ignoble. Chaque pays a ses demandeurs potentiels, son réseau de Mafia spécialisée et ses réservoirs favoris.

                      - Bien sûr la Chine s’adonne à ces pratiques honteuses, elle va sur le milliard et demi... ! Est-ce le seul pays à condamner ?

                      - N’ayant pas de jugement précis sur l’opportunisme de cette lettre ouverte, je pose des simples questions : Pourquoi pointer du doigt la Chine seulement et ne pas soulever la question de ce fléau en générale ?

                      > Si on pointe la Chine, alors pourquoi aujourd’hui seulement ?

                      > L’axe du mal est-il entrain de s’étendre à la Chine en passant par la Russie ?

                      > Vue l’actualité et les bras de fer en cours..., probablement... !

                      > Ou peut-être que l’auteur qui a déjà écrit sur ce sujet (voir : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=10202) tient absolument à défendre et à faire entendre par cette lettre ouverte une cause précise et spécifique qui lui tient au cœur :

                      « Les agents du régime communiste du camp de travaux forcés de Wanjia dans la province du Heilongjiang ont essayé de forcer une femme enceinte de plus de six mois à renoncer à sa croyance dans le Falun Gong... » (Extrait du site de l’auteur : Information sur le Falun Gong) ?


                      • parkway (---.---.18.161) 21 juin 2006 16:00

                        la logique du fric, c’est la logique du fric.

                        ou on est pour ou on est contre.

                        Tous les salauds de gauchistes avec leur réflexe humanitaire et donc anti mondialiste devrait bientôt dispartaître, puisque très dérangeants pour nos braves capitalistes pro-fric !

                        mais bien évidemment je raconte des conneries, comme d’hab !

                        hein, gouzevitch et autres milan ?


                      • (---.---.102.41) 24 juin 2006 12:06

                        @ parkway (IP:xxx.x67.18.161) le 21 juin 2006 à 16H00 "la logique du fric, c’est la logique du fric.

                        ou on est pour ou on est contre.

                        Tous les salauds de gauchistes avec leur réflexe humanitaire et donc anti mondialiste devrait bientôt dispartaître, puisque très dérangeants pour nos braves capitalistes pro-fric !

                        mais bien évidemment je raconte des conneries, comme d’hab !

                        hein, gouzevitch... ?"

                        > Mais non Park away, tu ne racontes pas des conneries, pas plus que d’habitude.

                        > Si tu es pour la logique du fric, tu sais ce qu’il te reste à faire ! Pioche dans tes voisins pour commencer...

                        Bon appetit le GouzGouz smiley)


                      • (---.---.15.151) 21 juin 2006 16:30

                        Je lis, je relis et je vois que cet article est ni très clair ni très impartial.

                        De là à penser qu’il est pipé il n’y à qu’un pas.

                        D’une part comparer le Falun Gong (« le Falun Gong - un nouveau mouvement bouddhiste de style Tai-chi ») au Tai-chi relève de la caricature éhontée, elle n’est qu’une vague forme primaire de Qigong.

                        Ensuite que ce soit un membre d’Epoch Times (reconnu comme très proche du Falun Gong sinon son organe direct)dont la crédibilité et l’objectivité semble plus que douteuses, proche de Bush et des milieux d’affaire sino-américains (http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Grande_%C3%89poque).

                        De plus il n’y a aucune source crédible autre que le Falun Gong lui même pour affirmer ces pseudo-informations , et les autorités de nombreux pays sont très réservées sur la propagande hors du commun de cette secte (http://www.irb-cisr.gc.ca/fr/recherche/cnd/ref/?action=view&doc=chn100726efx).

                        Les origines sectaires du mouvement, elles, ne sont plus à démontrer et les implications politiques anti PCC et pro Américaines ainsi que la folie dévastatrice du grand maître Li Hongzhi conforte l’idée que cet article ainsi que toute la propagande du Falun Gong ne sont que pures manipulations (http://web.amb-chine.fr/dossier/falungong/li-raison.html).

                        Messieurs les lecteurs et posteurs lorsque vous semblez vous émouvoir et prenez fait et cause pour ce genre de manipulation, vous ouvrez la porte à cette secte pernicieuse qui utilise les droits de l’Homme comme paravent à leurs turpitudes présentes et à venir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès