• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Libye : deux lynchages qui n’augurent rien de bon

Libye : deux lynchages qui n’augurent rien de bon

Les événements récents en Libye sont plus qu'inquiétants. Je ne veux pas parler de la disparition proprement dite du dictateur Kadhafi, dont on a pu prendre la mesure de ses frasques à visiter ses palais délirants, déjà passés au bulldozer, non, ce qui est très inquiétant, ce sont les mensonges éhontés dans lesquels viennent de se draper les dirigeants actuels, au sujet du décès du dictateur et d'un de ses fils. Tous deux ont été purement et simplement lynchés et abattus, c'est une évidence, à voir les preuves vidéos de leur survie à leur arrestation proprement dite. Ce samedi 22 octobre, en déclarant qu'il n'y aurait pas d'autopsie menée sur le cadavre de Kadhafi (*), le CNT vient de signer son acte de décés de représentant d'une démocratie. Qu'on ne se méprenne pas et que ce soit bien clair, pour ceux qui voudraient chercher ici d'habituelles bisbilles : j'ai toujours soutenu ici l'arrestation de Kadhafi, mais certainement pas sa mise à mort de la sorte. Celle-ci a été voulue et décidée bien avant sa capture, et l'attitude actuelle du gouvernement provisoire rappelle par trop l'enterrement à la sauvette de Benazir Bhutto, elle aussi atteinte d'une balle dans la tête dont le pouvoir pakistanais d'alors ne voulait surtout pas entendre parler (bien aidé par les anglais de Scotland Yard, rappelons le !). 

Comme pour Saddam Hussein, et son procès proprement escamoté, Kadhafi ne livrera rien des accords tortueux qu'il avait pu passer avec les puissances occidentales avant de disparaître. On ne saura rien des multiples voyages deTony Blair à Tripoli, ni des accusations très graves portées par la famille Kadhafi sur le financement occulte de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy. Kadhafi a certes été éliminé par des insurgés en manque visiblement d'ordes à respecter, mais ceux qui ont tenu le pistolet du coup final ne seront jamais plus inquiétés, et c'est pourquoi j'affirme ce jour que la démocratie libyenne en cours de gestation seulement est déjà un enfant mort-né, tant qu'elle conservera les mêmes responsables à la tête du pays.

Les faits sont là, patents, vidéos à l'appui : Mouammar Kadhafi, comme son fils Moutassim, on bel et bien été capturés vivants, et auraient pu donc être l'objet d'un procès, si on les avait gardés ainsi. Mais ils ne le sont pas restés longtemps, ils ont été tués, visiblement lynchés dans la furie qui a suivi leur arrestation. Pour le premier, le lynchage est patent et les circonstances particulièrement dégrandantes pour tous ceux qui y ont participé : comme le fait remarquer un internaute, dans une des vidéos montrant l'arrestation de Kadhafi, on ira même jusqu'à le sodomiser avec un bâton avant de le tuer. Kadhafi a été exécuté de deux balles, l'une dans le ventre, et l'autre en pleine tête, confirmera plus tard un médecin légiste. Les traces de deux impacts sont visibles sur les vidéos ou les photos diffusées à ce jour, je n'y reviendrai pas, le net en est rempli. Pour le second, il n'y même pas eu de mouvements d'excités et d'incontrôlés autour de sa personne : on possède en effet des vidéos du fils de Kadhafi plutôt serein et nullement malmené, mais très certainement conscient déjà d'être dans la situation du condamné à qui on donne la dernière cigarette, et puis après seulement... un cadavre, montré étendu, les yeux ouverts. Qui a décidé froidement de l'éliminer, lui aussi, voilà toute la question aujourd'hui : à la limite son cas est encore plus dérangeant, tant on peut donner comme excuse à ceux qui ont éxécuté le père d'avoir agî dans la frénésie générale, sans chef militaire véritable auprès d'eux, pour Moutassim, qui dirigeait il est vrai aussi les exactions dans le pays, ce n'est absolument pas le cas. L'histoire retiendra obligatoirement que le pays nouveau en train de naître vient d'entacher son existence de deux crimes qui anéantissent ses vélléités démocratiques. On sombre avec ces deux exécutions sommaires dans la manipulation du décès de Ceaucescu, après une parodie de procès expéditif, à part qu'en Libye, de procès on n'en a pas eu le temps d'en voir un seul.

Un journaliste de Slate à bien résumé la question, qui est bien celle du droit international : "J'étais en Roumanie le jour où Nicolae et Elena Ceausescu ont été hâtivement tués, et j'étais à Mossoul le jour précédent où Oudaï et Qoussaï Hussein ont été encerclés et soumis à tir mortel et d'obus dansune maison d'où il était impossible de s'échapper. Dans les deux cas,le soulagement ressenti par la population générale était palpable. Il ne fait aucun doute que l'élimination éprouvée des vieux symboles de torture et de la peur a un effet émancipateur, au moins dans le court terme. Mais je dirais que cet effet est soumis à un rendement décroissant, qui est devenu évident en Irak quand les acolytes de Moqtada al-Sadr ont obtenu la responsabilité de l'exécution de Saddam Hussein. Il ya des cicatrices sectaires restant de cet épisode bâclé et sordide, et je serai très surpris d'apprendre que des ressentiments similaires n'ont pas été créés parmi les nombreux Libyens jeudi. Il est trop tard pour réparer cela maintenant. Mais ce sera une honte si le meurtre des Qaddafis continue et ce serait une insulte si la citation à comparaître à la Haye continue d'être ignorée".

Le tout étant de savoir qui exactement à souhaiter en finir ainsi, au plus vite, dirons-nous, comme si la naissance de ce pays neuf devait se faire avec un gigantesque coup d'éponge prodigué sur le passé récent. Il y a bien eu une volonté cachée, derrière leur rapide élimination, il nous reste à en préciser la provenance exacte. Il ne faut pas chercher bien loin. Dans la confusion de la journée de la capture des deux anciens dirigeants du pays, on a en effet eu droit à de beaux mensonges de la part des dirigeants du CNT, dont on ne rappellera jamais assez l'appartenance de certains au régime précédent. Une photo, à elle seule, résume très bien qui sont les responsables de cette façon de jeter aux oubliettes un cas fort compromettant ; c'est celle d'un responsable local, venu faire le V de la victoire devant la dépouille de Kadhafi. On peut néanmoins expliquer son attitude par une décision prise le 24 août dernier, rappelons-le, selon laquelle le CNT annonçait une récompense de 2 millions de dinars (près de 1,7million de dollars) pour la capture du dictateur, "mort ou vif". Il est évident qu'à partir de là il n'y aurait pas de capture ni de procès : les jeux étaient déjà faits, et tout avait déjà été écrit d'avance. Une annonce faite par... Moustapha Abdeljalil en personne. "Mort ou vif", façon G.W.Bush visant Ben Laden, l'expéditif traitement du cadavre de Kadhafi, un temps gardé dans un frigo de supermarché, exposé au plus grand nombre, ressemblant comme deux gouttes d'eau à un saut de pont de porte-avions du corps de l'autre homme le plus recherché au monde.

A ce propos, il faut noter une news passée inaperçue ses derniers temps : celle de la mise à pied de 49 marins du porte-avions USS Carl Vinson, d'où le cadavre de Ben Laden est censé avoir été jeté, pour usage d'une drogue appelée "Spice" (du cannabis synthétique appelé parfois K2). Pour des observateurs plus subtils que d'autres, il semble bien qu'on aît affaire à une tentative d'intimidation du pouvoir US pour faire taire ceux qui continuerait à laisser entendre qu' il n'y a jamais eu à bord de mouvement particulier d'hélicoptère comme l'aurait laissé entendre l'administration pour édifier la fable de l'ensevelissement en pleine mer de la dépouille du prétendu Ben Laden. "L'équipage du porte-avions à propulsion nucléaire, qui est arrivé à Hong Kong, hier, prétend n'avoir été au courant d'aucune opération spéciale contre le chef d'Al-Qaïda jusqu'à ce que tout était fini," a signalé le Le Standard le 23 mai 2011. "Depuis, ils ont refusé de discuter des détails du problème ". Avec Ben Laden, on n'a eu pas de cadavre visible et les circonstances de sa mort ont rangées dans l'ordre des histoires inventées de toutes pièces, avec Kadhafi on a bien un cadavre visible mais pas davantage d'explication officielle qui se tienne sur les circonstances exact de son décès. Les deux affaires se ressemblent, à vrai dire, malgré leur apparente différence. Le cadavre invisible de Ben Laden a été soi-disant expédié en douce au fond de la mer, celui de Kadhafi, surexposé, n'aura pas droit à une autopsie (il semblerait que si aux toutes dernières nouvelles) et sera enterré à la sauvette dans le désert, ce qui revient au même : ils rejoignent tous deux l'immensité pour s'y perdre, deux minuscules aiguilles dans des meules de foin incommensurables. Personnellement, cela ne m'importune pas vraiment à vrai dire, car on a vu aussi ce que donnait la tombe de Rudolph Hess, devenue pélerinage des tous les fêlés de la Terre : ce qui me choque surtout, c'est bien le flou entourant leur décès.

Un membre du CNT de Moustapha Abdeljalil, l'ancien ministre de la Justice du fantasque colonel, venu faire le signe de la victoire devant son cadavre, cela peut donc se comprendre, après avoir lancé une demande de l'attraper "mort ou vif". Mais il convient de ne pas oublier que l'homme à l'origine de l'avis placardé est aussi celui qui avait fait condamner, sur ordre de Kadhafi en personne, les infirmières bulgares, chez qui il avait feint d'ignorer les tortures en rendant son jugement. Par deux fois, en prime, en tant que président de la cour d'appel de Tripoli qui avait confirmé la peine de mort des infirmières. On sait qu'elles n'y étaient pour rien dans cette sordide histoire d'enfants atteints d'un SIDA soi-disant inoculé. Aujourd'hui, le voilà sans doute ravi de l'aubaine de voir ainsi disparaître physiquement celui qu'il avait si bien servi avec zèle, et qui aurait été très gênant pour lui s'il était resté en vie. Imaginez, un Kadhafi défiant, comme on l'a connu, lui rappelant lors d'un procès à quel point il avait suivi ses ordres, avec toute la veulerie qui le caractérisait à l'époque !

Il n'a pas été le seul à se rallier : le tortionnaire en chef de Kadhafi, Abdelfattah Younes, l'avait fait lui aussi, à s'ériger très vite en commandant en chef des armées disparates du CNT. Abdelfattah Younes (ici en photo avec... BHL !) , retrouvé un jour raide mort, lui aussi, assassiné dans des circonstances floues que l'on élucidera désormais difficilement : lors de sa disparition, les premiers regards n'avaient pas porté nécessairement sur les supporters de Kadhafi, mais bel et bien sur... Abdeljalil lui-même, qui voyait en Younes un candidat bien trop sérieux, surtout en cas de victoire militaire finale qui se profilait déjà avec l'intervention de l'Otan et l'aviation de Kadhafi vite réduite à néant. Une victoire qui verrait lui échapper la revendication d'avoir libéré le pays ! Son grand rival politique, Abdelfattah Younes, la veille d'être assassiné, avait été convoqué devant un tribunal de Benghazi (?) pour examiner des actions qui lui avaient été reprochées. On lui reprochait en fait surtout ses 40 ans passés à avoir aidé servilement, lui aussi, Mouammar Kadhafi. S'y ajoutait une sombre histoire de rivalité tribale, Younes appartenant aux Obedei, Abdeljalil étant un Senoussi. Les deux avaient un différent depuis la nomination du second au titre de ministre de la justice. Dans ce rôle, Abdeljalil avait osé protester auprès de Kaddafi contre la non-exécution des jugements des tribunaux, en particulier les libérations d’islamistes... en ayant donc déjà marqué son territoire, en quelque sorte, en y ajoutant surtout une accusation très grave en 2010, visant Abdelfattah Younès, alors ministre de la Sécurité publique : selon lui, les islamistes qui n'avaient pas été encore libérés avaient été entre temps torturés par les services de police placés sous la responsabilité de Younes. Chacun savait, et on a pu le voir depuis en reportage télévisé, que police et torture, sous Kadhafi ne faisaient qu'un, pourtant. Celui qui avait condammné à mort les infirmières bulgares, qui avaient été torturées, et il le savait pertinemment, venant soudain dénoncer ces mêmes tortures, avouez qu'il y avait de quoi être surpris, à moins de déjà vouloir éliminer un rival, en prétextant quelque chose que personne ne pouvait ignorer dans le pays.

Le lendemain de l'assassinat de Younes, Abdeljalil s'était également empressé de dire que sa mort était due "à l'assaut d'un gang" : or il s'agissait de militaires en uniforme qui l'avaient tué. Ajoutant encore dans la foulée que son corps avait "disparu", alors qu'il apparaissait déjà le même jour dans un cercueil. Bref, les déclarations d' Abdeljalil, au lieu de lever le flou sur les circonstances de la mort de son rival, en rajoutaient plutôt, mettant encore davantage l'accent sur sa possible implication personnelle ! Les partisans de Younes, et de sa tribu insistant sur le fait que les seuls à savoir où il avait été convoqué étaient... les membres du CNT. A qeul jeu malsain joue Abdeljalil, voilà qui mérite notre attention. Car ce faisant, notre homme, plaçait aussi adroitement ses billes du côté des islamistes, dont il est finalement l'un des représentants-clé au pouvoir : il ne faut pas non plus oublier qu'il a étudié en école coranique, a fait des études de droit islamique, et a séjourné à Al-Azhar, au Caire, ce qui en fait le client rêvé des Frères musulmans, ce qu'il tient évidemment à ne pas trop montrer en public. Le futur fossoyeur de la démocratie libyenne est là : il a déjà éliminé ses deux adversaires principaux, à savoir son rival et son ancien responsable ! C'est lui, le nouvel homme fort du pays, et c'est de loin le plus à surveiller ! Et c'est lui qui va permettre au principal parti islamique de prendre le pouvoir, si élections il y a dans les semaines à venir, la Tunisie lui montrant (hélas), déjà, le chemin.

Maintenant, reste toujours à savoir ce qui s'est passé exactement : on a beau nous présenter un jeune homme ayant réussi à reprendre paraît-il le pistolet d'or ayant appartenu à Kadhafi, on a du mal à croire l'histoire. La mise en scène du pistolet d'or est en effet flagrante. Non pas sur l'existence même du pistolet, mais sur la façon d'en avoir fait dans l'instant un symbole fort du régime : en fort peu de temps également, le même pistolet aura changé de mains et sera revendiqué par un deuxième personnage. Oh, certes, Kadhafi devait en posséder un : on avait déjà trouvé chez ses fils des Kalachnikovs dorées : comme pour Huddaï, le fils bien atteint également de Saddam Hussein, le clinquant attire toujours les parvenus. Vu de Google Earth également, d'autres choses ont été manipulées dans cette fin tragique : dans l'icônographie représentant l'attaque de l'Otan, on a tenu visiblement dans la presse américaine à ajouter deux véhicules militaires blindés au convoi qui tentait de s'échapper de Syrte. Histoire de se dédouanner d'avoir attaqué des véhicules civils... Or plusieurs photos des dégâts occasionnés montrent que le convoi n'était composé que de 4x4, et qu'il a été frappé alors qu'il n'était pas en ordre de marche, mais s'apprêtait à partir ou s'était arrêté pour je ne sais quelle raison. Un rapide examen de l'endroit où s'étaient réunis les véhicules,vu sous Google Earth, ne cesse d'intriguer : à quelques mètres de l'endroit, une villa de luxe avec terrain autour intégralement en herbe, denrée fort rare dans le secteur, et dotée d'une enceinte d'épaisseur bien visible : aurait-elle servi de refuge à Kadhafi, censé être réfugié au cœur même de Syrte selon les médias ? On retombe là sur le syndrome de Ben Laden ! Une villa pareille, qui aurait échappé à la sagacité des espions de l'Otan débarqués au sol depuis un bon nombre de mois maintenant ?

Une villa dont les services secrets allemands semblaient avoir eu connaissance, révèle aujourd'hui Der Spiegel. Le BND (Bundesnachrichtendienst) semblait bien au courant des mouvements du leader déchu et semblait savoir où exactement il résidait à Sirte, mais selon le Spiegel n'avait pas eu vent de la tentative de sortie de la colonne de véhicule. On a du mal à le croire : les allemands ont certes refusé de participer aux opérations en Libye, mais on imagine mal une information de cette importance gardée égoistement sans en faire part au MI6 ou à la CIA. De plus, un autre informateur de poids vient discrètement de lever le voile sur les derniers moments de Kadhafi : c'est un de ses aides, blessé lors de l'attaque de l'Otan, car ayant reçu des schrapnels dans les jambes lors du bombardement. Or selon Mansour Dhao Ibrahim, c'est son nom, interviewé par le New-York Times, Kadhafi continuait en effet à être en liaison téléphonique satellitaire avec pas mal de correspondants, ce qui, chacun sait peut être surveillé, les satellites lancés, y compris dans le système Thuraya, pouvant être décryptés par le fabricant, en l'occurence ici Boeing. Je l'avais déjà écrit ici à deux reprises. "Mis à part un téléphone, que le colonel utilisait pour faire des déclarations fréquentes à une station de télévision syrienne qui est devenu son point de relais officiel, le colonel Kadhafi a été largement "coupé du monde", a déclaré M. Dhao. Il n'avait pas d'ordinateur, et en tout cas, il avait rarement l'électricité" : on a du mal à le croire, comme témoignage. La villa citée était à deux pas d'un nœud d'approvisonnement de courant à haut voltage, les véhicules calcinés ayant été retrouvé au bas du mur d'enceinte entourant le relais électrique situé à deux pas.

Question téléphonie, l'imprévisible Kadhafi avait pris en août dernier un bien surprenant arrêté : celui de menacer de mort celui qui utiliserait un téléphone du réseau Thuraya, qui, selon lui, servait à discuter avant tout avec l'ennemi. En somme, les défections et les redditions se faisaient avant tout par téléphone ! Il ne parlait pas du satellitaire, mais du réseau hertzien classique. Certains avaient constaté que le réseau autour de Zliten, à 120 kilomètres à peine de Tripoli avait été "jammé", à savoir brouillé. Qui en était à l'origine, voilà la bonne question à se poser. Or à ce moment-là, Kadhafi était alors en pleine discussion, notramment avec les anglais, sur comment se rendre en gardant le maximum de ses biens et de ses avoir, gelés chez eux. Des discussions tripartites, où le CNT participait pour mettre en place une reddition acceptable pour le dictateur : on le sait, son intransigeance (et son refus d'être un jour jugé pour ses crimes) les feront échouer. Mais il utilisait pour ce faire son téléphone satellitaire uniquement, et le brouillage des portables traditionnels lui importait personnellement peu, sauf comme il venait de le dire si ses propres troupes s'en servaient pour rejoindre l'ennemi. On retombe sur le même cas de figure que celui de... Ben Laden, et ses fameuses coupoles sur le toit de sa villa, avec lesquelles "il ne faisait pas d'internet"...

Ces fameux téléphones étaient devenus un enjeu crucial pour beaucoup de gens, à vrai dire, pour Kadahfi comme pour ceux qui désiraient toujours entrer en contact avec lui. En février dernier, pourtant, c'était l'inverse qui était apparu, de façon fort surprenante : celal provenait de l'Arabie Saoudite qui s'était plainte que les services de Kadhafi "brouillaient" son réseau Thuraya ! Et en même temps le réseau internet du pays, tant qu'à faire. Forfanterie de dictateur ou réussite technologique... française ? Car n'oublions pas que dans le "pack" Amesys, dont on a évoqué ici le rôle important dans la surveillance du pays, il y avait aussi le bras d'honneur promis par la société aux américains, et aux saoudiens, par effet boomerang. Or, dans la discussion autour de qui était capable de quoi ; il faudrait voir à ne pas oublier une chose : Mohamed Kadhafi, le fils aîné du dictateur, qui a fui en Algérie et ensuite au Niger est également membre du conseil d'aministration de Thuraya : le clan Kadhafi aura-il réussi à déjouer la surveillance sur sa personne via les envois téléphoniques, en infiltrant le réseau téléphonique le plus répandu dans la région ? Rappelons que le fameux réseau Thuraya est celui largement utilisé par les assaillants de Mumbaï, et que c'est aussi celui utilisé depuis toujours par les mercenaires de Blackwater, devenues les petites mains de la CIA (ici en photo le Thuraya d'un mercenaire de Blackwater surpris dans un reportage du National Geographic sur l'rak !) : difficile de croire en ce cas qu'un tel réseau, surveillé de près par la CIA depuis toujours, aît pu être mis en difficultés par l'équipe française, pour permettre à Kadhafi de ne pas se faire repérer !

Mais si Mansour Dhao Ibrahim ne dit pas non plus la vérité sur la localisation exacte de l'endroit où résidait Kadhafi, (ou plutôt ne précise pas les deux villas utilisées !) il est plus disert sur les derniers événements survenus  : "Il ya deux semaines, comme les rebelles ont pris d'assaut le centre-ville, le colonel et ses fils ont été piégés dans leur navette entre deux maisons dans le quartier résidentiel appelé le district no 2. Ils étaient entourés par des centaines de rebelles, tirant à l'aide de mitrailleuses lourdes, de roquettes et de mortiers. "La seule décision était de savoir si on pouvait encore y vivre ou y mourir", affirme M. Dhao. Le colonel Kadhafi a décidé qu'il était temps de partir, et prévu de fuir vers une de ses maisons à proximité, où il était né. Jeudi, un convoi de plus de 40 voitures était censé quitter la région vers 3 heures du matin, mais la désorganisation des volontaires loyalistes a retardé le départ jusqu'à 8 heures. Dans une voiture Toyota Land, le colonel Kadhafi a voyagé avec son chef de sécurité, un parent, le conducteur et M. Dhao" (...) Au moins apprend-t-on que ce jour-là, Kadhafi ne disposait pas de son 4x4 Mercedes "spécial" équipé par les français (quoique, en regardant les squelettes des voitures incendiées on pourrait peut-être y découvrir ce genre d'engin).. A noter encore que Mouammar Kadhafi est né à Qasr Abou Hadi, une ville de Libye située à 18 km au sud-est de Syrte. Une ville où les insurgés trouveront une foultitude d'armes déposées dans des maisons individuelles (au cas où, très certainement : la paranoïa d'un dictateur surprend toujours le commun des mortels). Une ville située à 4 km à peine de l'aérodrome militaire de Sirte, et située sur la route que le dictateur était en train de prendre en contournant Sirte par l'ouest... Les photos des voitures détruites ne laissent en revanche aucun doute : sous un tel déluge de feu, les victimes ont été nombreuses (logique si c'est un mlssile thermobarique Hellfire modèle "Agm-114N Metal Augmented Charge", qui a été tiré par le drone US) , et c'était déjà une chance pour Kadhafi de s'en être sorti vivant, blessé seulement aux jambes semble-t-il lorsqu'il s'extirpe de son véhicule blindé. Le sang qu'on lui trouvera ensuite au visage proviendra d'un violent coup de crosse de revolver, asséné par un autre individu que celui qui lui donnera le coup de grâce. Le premier utilise un revolver à barillet, et porte chemisette courte, le second porte semble-t-il une chemise d'uniforme et utlise un revolver classique. Le mouvement du pistolet avant (et encore ici) et après un visage baigné de sang de Kadhafi est visible ici. On compte environ une cinquantaine de cadavres autour des véhicules incendiés : des kenyans, des nigériens, des tchadiens nous raconte un des visiteurs du lieu sur FR3. Kadhafi n'avait déjà plus le soutien de son armée (qu'il avait fait aussi bombarder !) : il ne lui restait que des mercenaires étrangers pour le défendre. Le matamore racontait que tout le pays était derrière lui : il aura fini son parcours avec une poignée d'hommes qui n'étaient ni militaires ni libyens, et qu'il payait tous pour le défendre !

Plus loin, l'ancien aide de camp raconte l'attaque elle-même : "les avions de l'OTAN et les combattants rebelles l'ont trouvé une demi-heure après leur départ. Quand un missile a frappé près de la voiture, les airbags se sont déployés, a déclaré M. Dhao, qui a été touché par des éclats d'obus lors de l'attaque. Il a dit qu'il a essayé de s'échapper avec le colonel Kadhafi et d'autres hommes, en marchant d'abord vers une ferme, puis sur la route principale, vers des tuyaux de drainage. "Le bombardement a été constant," M. Dhao dit, ajoutant qu'il a été frappé de nouveau par des éclats et a perdu connaissance. Quand il s"est réveillé, il était à l'hôpital." Un récit qui n'explique pas ce qu'étaient en train de faire les véhicules : visiblement, d'après les vestiges laissés sur place (dont des caisses de munition !) les voitures n'étaient pas en train de rouler mais étaient garées les unes à côté des autres : étaient-ils déjà arrivés à leur destination, cela semble impensable : entre le centre ville de Sirte et l'endroit où le bombardement a eu lieu, il y a peine 7 km ! Il semble plus que le convoi c'était donné cet endroit comme point de ralliement avant de se mettre véritablement en route. L'autre point restant en suspens étant pourqioi donc cet aide particulier aurait eu la vie sauve, alors qu'à l'entrée du tunnel d'eaux usées où s'était caché Kadhafi (ce n'est donc pas un racontar, et c'est bien ce qu'il avait fait, donc !) on a pu apercevoir de nombreux corps de combattants abattus, représentants le dernier carré des défenseurs du tyran ? 

La fin extrêmement violente de Kadhafi et de son fils laisse donc un goût amer aux démocrates véritables : certes, la Libye nouvelle est à peine en gestation, mais ceux qui ont permis ce genre de lyhchage immonde ne peuvent raisonnablement plus se draper dans le voile de la démocratie respectable : on avait ordonné, par voie d'affiche, de se débarrasser sans aucune forme de procès d'un tyran qui avait tant à dire sur ses relations passées. A la façon des neocons, avec les mêmes mots qu'un G.W.Bush à propos de Ben Laden. C'est d'autant plus catastrophique pour l'image du pays que celui qui a coordonné cette façon expéditive de faire est aussi celui qui a sans nul doute froidement écarté du pouvoir son principal rival : en ce moment même, en Libye, sous l'apparence d'une démocratie, les germes d'une nouvelle dictature se mettent déjà en place. Moustapha Abdeljalil, qui a déjà pris l'habitude de fouler les tapis rouges européens est en effet de cette trempe d'individus, qui, après avoir servi avec zèle une dictature peuvent très bien du jour au lendemain prétendre à une virginité nouvelle et à nous faire oublier leur passé plus que trouble.  Au regard de l'histoire, finalement, le jeune officier de l'armée libyenne qui en 1969 avait renversé le monarque Idris Ier n'avait pas fait autrement ! C'est bien cela, aujourd'hui, qui est le plus inquiétant. Ça et les monceaux ahurissants d'armes répartis dans tout le pays, et auxquels ont a tenu à en ajouter d'autres, comme si les immenses dépôts de Kadhafi n'avaient pas suffi.

(*) aux dernières nouvelles, celle-ci aurait eu lieu depuis.
 
 

Les coordonnées exactes de l'endroit où le bombardement du convoi a eu lieu :

 31°11'38.01"N

 16°31'20.92"E

Celles de la villa :

 31°11'40.92"N

 31°11'40.92"N

Le collecteur d'eaux usées où s'était réfugié Kadhafi :

 31°11'43.52"N

16°31'17.21"E


Moyenne des avis sur cet article :  4.01/5   (97 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 24 octobre 2011 10:58

    Il y a quatre ans, les USA ont mis en place un nouveau « centre de contrôle et de
    commande » pour soumettre militairement l’Afrique qui porte le nom d’AFRICOM. Le
    problème pour les Etasuniens était qu’aucun pays d’Afrique ne voulait les accueillir ; De
    fait jusqu’à encore tout récemment, l’Afrique se distinguait en étant le seul continent qui
    ne comportait pas de base américaine. Et en vérité c’était en grande partie grâce aux
    efforts du gouvernement libyen. Et ce qui était peut-être encore plus inquiétant pour
    l’hégémonie européo-étasunienne sur le continent c’était les énormes montants d’argent
    que Kadhafi consacrait au développement de l’Afrique. Le gouvernement libyen a été sans
    nul doute le plus gros investisseur du premier satellite africain lancé en 2007 qui a fait
    économiser à l’Afrique les 500 millions de dollars que lui coûtait précédemment
    l’utilisation des satellites européens........
    http://2ccr.unblog.fr/2011/09/26/lafrique-cle-du-developpement-economique-mondial/


    • Robert GIL ROBERT GIL 24 octobre 2011 10:59

      Le but n’est pas de dédouaner Kadhafi de tout ce qu’il a fait, mais
      de nous mettre en garde face aux promesses des libérateurs, pour que dans quelques
      mois, les Libyens, ne regrettent pas amèrement les 40 dernières années de pouvoir
      quelles que furent ses imperfections.........
      http://2ccr.unblog.fr/2011/03/23/en-lybie-sauvons-le-petrole/


      • morice morice 24 octobre 2011 11:19

        Regretter peut-être pas quand même, mais le fait est qu’on a eu droit à un énième holdup médiatique là. Et que les islamistes en sont les grands gagnants... Ce matin on annonçait à la radio le principe de la charria pour diriger le pays, ainsi que la polygamie comme mode de vie : la démocratie n’est pas gagnante à ce jeu là. Je reviendrai demain sur le sujet je pense, car depuis d’autres éléments intéressants sont apparus : on a bien affaire à une volonté étatique de s’en débarrasser au plus vite !


      • wesson wesson 24 octobre 2011 11:04

        bonjour l’auteur, comme toujours très bien renseigné.

        Plus prospectivement, je crois que le devenir de la Lybie est assez clair : un éclatement en 2 voire 3 entités, avec des guerres de faible intensité entre les différentes tribus. En tout cas, les Lybiens vont assez vite regretter leur dictateur. Le CNT a déjà annoncé que comme système de loi c’est la Charia qui va s’appliquer, et n’évoque même pas de futures élections. Et pour le peuple, il va devoir maintenant payer son eau et son électricité, et ça va lui faire très très drôle !

        Bref, si on doit effectivement se réjouir de la fin d’un régime dictatorial (tout en déplorant comme vous le faite ces exécutions sommaires), comme vous je pense que la suite n’augure rien de bon.


        • Fergus Fergus 24 octobre 2011 13:08

          Bonjour, Morice.

          Entièrement d’accord avec le commentaire de Wesson (que je salue). Comme lui, je pense que la Libye va très vite faire l’objet d’une partition, sans doute entre la Troplitaine et la Cyrénaïque.

          Quant au retour au premier plan de la Charia, c’est évidemment une très mauvaise nouvelle pour les femmes et pour les démocrates. Qui peut savoir en effet sur quoi cela peut déboucher dans un pays où la victoire finale des rebelles est d’ores et déjà très entachée de crimes. Mais sans doute Allah, du moins celui devant lequel se prosterne les rebelles, est-il leur allié compréhensif.

          Cordialement.


        • sisyphe sisyphe 24 octobre 2011 15:16

          D’accord avec l’article et ces commentaires. 


          L’exécution de Khadafi, certainement décidée à l’avance, arrange bien les dirigeants occidentaux, et leur volonté d’empêcher l’ex-dictateur libyen de dévoiler, devant une cour Pénale Internationale, les nombreux appuis dont il a bénéficié de la part de ceux-ci, avant qu’ils le lâchent en rase campagne, pour les seuls intérêts des compagnies pétrolières, et les juteux marchés de la reconstruction. 

          Cette pseudo « guerre civile » en Libye a été entièrement montée, financée, armée et soutenue par les occidentaux, après avoir, pendant presque 20 ans, reçu le dictateur en grande pompe et tapis rouge...vente d’armes oblige ....

          Quant au peuple libyen, certainement soulagé de la tyrannie khadafienne, si c’est pour être aménagé à la sauce charia-polygamie, plus les mannes du pétrole reversées aux compagnies pétrolières occidentales, il ne reste qu’à le plaindre....

          Cet assassinat est une honte pour l’occident, la France sarkozyenne, la démocratie, et la justice internationale. 

        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 24 octobre 2011 17:46

          Salut Wesson, Fergus, Sisyphe, tous les autres.

          BHL, notre bavard national, se fait bien discret depuis que la Charia est officiellement en passe d’être instaurée en Libye : « Contacté par le Nouvel Observateur Bernard-Henri Levy, qui a toujours soutenu l’intervention en Libye, a fait savoir qu’il ne souhaitait pas s’exprimer sur ce sujet. »

          Je le comprends.


        • le moine du côté obscur 24 octobre 2011 18:49

          A sisyphe 


          Pourquoi est-ce que certains se donnent le droit de savoir ce que le peuple libyen pense ? A-t-on fait un sondage sérieux pour savoir quel était la côte de popularité du « fantasque de Tripoli » ? Qui est-ce que ça préoccupe ? Qui peut affirmer en son âme et conscience qu’il sait ce que peuple pense ? Sans doute sera-t-il soulagé de voir cette guerre absurde et odieuse cesser pour peu que les conséquences de ce déversement de destruction et de poison ne le fasse pas trop souffrir. Dore et déjà je les plains ! 
          La plupart des gens que je connais encensent ou condamnent Kadhafi sans même connaître la Libye ou avoir des infos fiables sur ce pays. Une chose est sûre nous savons tous que les dirigeants occidentaux n’ont pas fait la guerre pour les beaux yeux des libyens et que l’avenir de ces hommes, femmes et enfants leur importe peu. Quant à la manière dont Kadhafi est mort et a été humilié je ne souhaite même pas ça à mon pire ennemi. Je considère que le corps d’un mort est sacré, mais bon je suis sans doute encore un de ses rétrogrades qui croient en des valeurs telles que la dignité et le respect. 

        • sisyphe sisyphe 24 octobre 2011 18:59

          @u moine 


          je suis d’accord avec vous. 
          Quelque chose dans mon commentaire vous laisse à penser le contraire ? 

          @ Georges Yang 

          Je n’ai pas eu connaissance de votre article, et je ne suis pas un insulteur par principe. 
          Quand il m’arrive de vous « apostropher », c’est, en général, en réponse à vos propres insultes ridicules et dérisoires vis à vis de votre bête noire obsessionnelle ; les écologistes.
          Sinon, je ne fais pas de procès d’intention ; je juge sur pièce... 

        • Ariane Walter Ariane Walter 24 octobre 2011 11:05

          Remarquable article Morice. Et merci pour les photos qui illustrent le mien ! (En particulier les carcasses de voiture.)


          • oncle archibald 24 octobre 2011 12:29

            Bien d’accord avec vous Morice on ne bâtit pas une démocratie sur un assassinat sans en inquiéter les auteurs, et en mettant en place la charia ... 

            Démocratie = pluralité d’opinions = discussions et choix par une majorité de citoyens, 

            Théocratie = on ne discute pas la loi divine, fut elle dictée par une minorité de citoyens.. 

            Depuis le début cette « libération » de la Lybie par « le peuple Lybien » sentait l’arnaque à plein nez.Pauvres gens après la dictature d’un jobard ils vont se taper celle des barbus ! Sont-ce les russes et les chinois qui viendront tirer les marrons, pardon les barils, du puits de pétrole sans se brûler ?

            • mahatma mahatma 24 octobre 2011 13:06

              Merci Morice, pour cet article pertinent ...

              une question que je me pose est pourquoi Obama juste après cette exécution de Kadhafi, informe le monde de la volonté de « libérer » l’Afghanistan de la présence militaire américaine ?
              un redéploiement est prévu ? une guerre ?


              • morice morice 24 octobre 2011 15:15

                pourquoi Obama juste après cette exécution de Kadhafi, informe le monde de la volonté de « libérer » l’Afghanistan de la présence militaire américaine ?
                un redéploiement est prévu ? une guerre ?


                parce qu’il n’en a plus les moyens financiers, plus prosaïquement. Et qu’il ne faut pas oublier qu’il a mis sur le même plan le Tea-Party et les Indignés sur le même plan. Peut-être craint-il le spectre d’une montée des extrêmes, et celui d’une guerre civile : l’extrême droite US pousse toujours vers le gouffre...

              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 24 octobre 2011 23:15

                A propos ce propos, je vous invite à jeter un oeil sur la chaîne Fox News qui s’amuse à taxer les indignés de, je cite de mémoire, « nazis communistes à la solde des socialistes Français et Allemands »(sic). Je crois que la droite néolibérale américaine - affolée et donc peu avare de contradictions - s’inspire directement de Nadine Morano et de l’UMP (Lien, Marianne.fr).

                Ca sent la fin du système.


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 24 octobre 2011 23:16

                Cor. « A ce propos », tout court.


              • Annie 24 octobre 2011 23:24

                @Peachy,
                Une parodie de Fox News sur les indignés à Londres, hilarante, et totalement crédible. Un hit chez nous en GB.
                http://www.youtube.com/watch?v=WxX-41fK-k0


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 25 octobre 2011 00:21

                Excellent. « Le chaos fasciste et anarchiste ». On dirait les vrais.

                 smiley


              • cathy30 cathy30 24 octobre 2011 13:12

                Morice
                pourquoi comparer avec le faux procès des Caucescau. Ici il n’y a rien eu de tout cela. Les Kadafi ont été livrés dans des mains de quelques fous furieux par l’Otan.

                Les lybiens ont soutenu leur chef d’Etat jusqu’à la fin. On peut d’ailleurs voir la ville complètement bombardée en guise de punition par l’Otan parce que les Kadafi s’y étaient réfugiés.
                Honte, à ceux qui ont commis ce crime de guerre.
                Les lybiens ne sont pas des imbéciles, ils sont conscients du sort qui leur sera réservé. La fortune du pays ne sera pas distribuée à la Lybie, mais redistribuée aux banques qui a fourni les armes.

                De plus les kadafi ne vivaient pas dans des palais indescents.


                • djanel Le viking- djanel Le viking- 24 octobre 2011 17:03

                  Je remarque ici que Morice n’est pas venu répondre à ceci :

                  « De plus les kadafi ne vivaient pas dans des palais indescents. »


                • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 24 octobre 2011 17:19

                  Et devinez quoi ?

                  Le FMI va venir voir comment il peut venir en aide à cette jeune démocratie. Oh, mais dites donc, la Lybie est en 24 ème position concernant les réserves en or ... Comme c’est intéressant.


                • LE CHAT LE CHAT 24 octobre 2011 13:18

                  on a chassé la peste khadafi pour installer le choléra de la charia !
                  encore un fois Marine Le Pen à contre courant a vu le danger que représenterait l’établssement de dictatures islamiques à nos portes !
                  on attend toujours Hollande sur le sujet .... INEXISTANT COMME TOUJOURS !


                  • BlackDjai BlackDjai 24 octobre 2011 13:54

                    on a chassé la peste khadafi pour installer le choléra de la charia !


                    Là, c’est vraiment le sommet de l’ignorance que l’on entend, ou encore pour la énième fois, le discours récurent des Merdias officiels.
                    Avez-vous jeté un coup d’oeil sur la constitution libyenne ? Avez-vous jeter un coup d’oeil sur la particularité de la société libyenne ? Avez-vous jeter un coup d’oeil sur les avancées sociales de la Libye ???? NON, à en juger votre discours !!!!!


                    Avant de venir déblatérer des aneries sur un moudjahin, veillez à être objectif et ne pas nous sortir la sauce TF1, FRANCE 2 et consors !!!!!!

                    Vous ne connaissez strictement rien à la Libye, et vous vous permettez de traiter son dirigeant de peste !!!!! Vous n’arrivez pas à la hauteur de sa cheville, et devant un grand bonhomme comme celui-là, on s’incline dans le silence et le respect !!!!!

                    Veillez à vous renseigner avant de venir salir la mémoire d’un VRAI africain insoumis !!!

                    Je ne vous salue pas !!!

                  • morice morice 24 octobre 2011 14:57

                    Avez-vous jeté un coup d’oeil sur la constitution libyenne ? Avez-vous jeter un coup d’oeil sur la particularité de la société libyenne ? Avez-vous jeter un coup d’oeil sur les avancées sociales de la Libye ???? NON, à en juger votre discours !!!! !

                    `
                    pas la peine, y’avait Allain Jules pour nous l’expliquer...

                    Kadhafi était donc un grand démocrate : vous savez, je pense que vous êtes l’un des rares à le penser, car aujourd’hui, toutes les preuves sont CONTRE VOUS. Défendre une dictature n’a jamais fait avancer la démocratie. Kadhafi aimait tellement son peuple qu’il a fini par le traiter de « rats » et l’a fait bombarder. Si c’est ça que vous appelez avancée, permettez-moi de vous dire que vous avec des chaussures de clown avec le talon à l’avant.... faites donc dans l’orthopédie et abandonnez la politique, voulez-vous...

                    Visiblement, vous ignorez beaucoup de choses vous-même : connaissez-vous Henry Djaba ? Non ? C’est fort dommage...


                  • LE CHAT LE CHAT 24 octobre 2011 15:17

                    @BLACKDJAI

                    Un tyran sanguinaire mégalomane qui s’accroche 42 ans au pouvoir n’est pas ce qu’on appelle un démocrate !


                  • morice morice 24 octobre 2011 15:21

                    encore un fois Marine Le Pen à contre courant a vu le danger que représenterait l’établssement de dictatures islamiques à nos portes !


                    c’est ça : son père et elle soutenaient le dictateur !


                    visiblement, les dictateurs leur vont bien :


                    un petite photo pour se rappeler ???

                    les « dictateurs libéraux » du FN...


                  • majestic 5412 majestic 5412 24 octobre 2011 15:28

                    sous Khadafi 98% des jeunes filles étaient scolarisées on vas voir dans moins d’un an !!!!!


                  • BlackDjai BlackDjai 24 octobre 2011 15:58

                    Vous êtes de ceux qui utilise le langage exarcerbant des politiciens lorsque nous leur posons une question : ils avancent des affirmations sans même débattre des propos avancées.

                    Effectivement, c’est avec des gens comme vous que les politiques ont et auront encore un grand avenir, tant qu’ils trouveront des gars comme vous perméable à toutes leurs conneries.

                    Quelles sont SES FAMEUSES PREUVES contre « moi » !!!
                    Vous me parlez " Défendre une dictature n’a jamais fait avancer la démocratie. Kadhafi aimait tellement son peuple qu’il a fini par le traiter de « rats » et l’a fait bombarder."

                    Ca, c’est typiquement le discours regurgiter de nos Merdias nationaux, vous savez Morice, vous qui apparemment êtes fait pour la politique contrairement à moi d’après vos dires, vous devriez sortir la tête du trou dans laquelle vous l’avez mise, et essayez d’apprendre par vous même plutôt que répéter les discours officiels.

                    Maintenant, JE VOUS INVITE à vérifier ce que j’ai écris, et revenez ici et rapportez-moi la preuve de mon mensonge sur la vie sociale que menaient les libyens !!! 

                    C’est bien simple, je pense que l’on entendra le silence de votre réponse !!!!!

                    Quand vous parlez d’un sujet, prenez au moins la peine de vous documenter plutôt que de venir déblatérer un tas âneries sur un sujet que vous ne connaissez pas !!!!
                    Par contre pour répondre à votre suggestion d’orthopédie, je ne peux que relever votre niveau, comme d’habitude, les ignares comme vous lorsqu’ils sont à cours d’argumentation, préfèrent frapper sous la ceinture......mais croyez-moi, les miennes sont en titanium !!!!


                  • morice morice 24 octobre 2011 16:23

                    sous Khadafi 98% des jeunes filles étaient scolarisées on vas voir dans moins d’un an !!!!!


                    ne soyez donc pas ridicule : vous ne pouvez mettre sur le même plan cela et ignorer le faste et le pillage du pays de la famille Kadhafi ! car ça conduit à ça, et c’est encore une fois teinté d’islamophobie, la maladie du net.

                  • BlackDjai BlackDjai 24 octobre 2011 16:39

                    De un, vous ne répondez toujours pas à ce que je vous ai signalé sur la Libye !!!!

                    De deux, comme dit précédement, vous répondez par des affirmations non vérifiables sur le pillage du pays (ou sont les milliards que Khadafi auraient détournés ??? Vous ne pensez pas que cela aurait été crié haut et fort par nos Merdias ??? Or, silence, simple supputations et délires de journaleux, mais, comme d’habitude, aucune preuve à l’arrivée, c’est fou ça, non ?

                    C’est lamentable !!!! J’attends toujours VOS preuves, où sont-elles ?

                    Si vous connaissez Michel Collon, je vous invite à l’écouter sur la Libye : ICI

                    Peut-être comprendriez-vous un peu mieux la géopolitique, parce qu’apparemment, vous êtes totalement dans le désert !!!!!


                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 24 octobre 2011 23:26

                    Au Chat.

                    Je ne vois vraiment pas ce que François Hollande vient faire là-dedans. Reprends-toi.


                  • bigglop bigglop 25 octobre 2011 11:08

                    Bonjour et encore merci à Morice pour cette excellente analyse

                    Revenir aux sources de cette intervention « humanitaire » ne nous fera pas de mal :

                    LIBYE : REVELATIONS ITALIENNES SUR LES ACTIVITES DES SERVICES FRANCAIS DEPUIS NOVEMBRE 2010

                    samedi 26 mars 2011

                    Il serait naïf de croire que c’est l’amour de la démocratie ou du peuple libyen qui met en mouvement les machines militaires occidentales, précédées des semaines et des mois auparavant par les services spéciaux avec leurs scénarios et leurs contacts prévisionnels.
                    La faiblesse des calculs néocolonialistes est qu’ils n’évaluent pas correctement les impacts des aspirations démocratiques et nationales des peuples qu’ils espèrent manipuler et diviser.

                    L’ampleur des soulèvements pacifiques des peuples tunisien et égyptien, malgré leurs limites, a obligé les impérialistes à revoir leurs plans dans la précipitation, ce qui a rendu nombre de leurs porte paroles et acteurs plus bavards, maladroits et manquant de cohésion, multipliant les fuites comme celle signalée par le site Nerrassi ou les gaffes du genre « Croisades ».

                    Tout dépend en définitive de la résistance, des peuples, de la capacité de leurs mouvements à ne pas tomber dans les pièges de la militarisation de leurs combats sociaux et démocratiques, sans tenir suffisamment compte des réalités complexes nationales, régionales et internationales.

                    Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les « services secrets français ». Comme le remarque, aussi, Miguel Martinez du site internet « progressiste ComeDonChisciotte », ces révélations, encouragées par les « services secrets italiens », doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen. Par Franco Bechis (Directeur adjoint du quotidien italien « Liber »).

                    Le « Réseau Voltaire » précise que Paris a rapidement associé Londres à son projet de renversement du colonel Kadhafi (force expéditionnaire franco-britannique). Ce plan a été modifié dans le contexte des révolutions arabes et pris en main par Washington qui a imposé ses propres objectifs (contre-révolution dans le monde arabe et débarquement de l’« Africom » sur le continent noir). La coalition actuelle est donc la résultante de ces ambitions distinctes, ce qui explique ses contradictions internes.

                    Première étape du voyage, 20 octobre 2010, Tunis. C’est là qu’est descendu avec toute sa famille d’un avion de « Libyan Airlines », Nouri Mesmari , chef du protocole de la cour du colonel Muhamar Kadhafi . C’est un des grands perroquets du régime libyen, depuis toujours aux côtés du colonel.

                    Le seul -comprenons-nous- qui avec le minsitre des Affaires étrangères Moussa Koussa avait un accès direct à la résidence du raïs sans avoir à frapper (avant d’entrer, NdT).

                    Le seul à pouvoir franchir le seuil de la suite « 204 » du vieux cercle officiel de Benghazi où le colonel libyen a accueilli avec tous les honneurs le Premier ministre italien Silvio Berlusconi pendant la visite officielle en Libye. Cette visite de Mesmari à Tunis ne dure que quelques heures. On ne sait pas qui il rencontre dans la capitale où la révolte contre Ben Ali couve sous la cendre. Mais il est désormais certain que dans ces heures-là et dans celles qui ont immédiatement suivi, Mesmari jette les ponts de ce qui, à la mi-février, allait devenir la rébellion de la Cyrénaïque. Et prépare l’estocade contre Kadhafi en cherchant et obtenant l’alliance sur deux fronts : le premier est celui de la dissidence tunisienne. Le second est celui de la France de Nicolas Sarkozy . Et les deux alliances lui réussissent.

                    C’est ce dont témoignent des documents de la « DGSE » , le « service secret français », et une série de nouvelles fracassantes qui ont circulé dans les milieux diplomatiques français à partir de la lettre confidentielle, Maghreb Confidential (dont il existe une version synthétique et accessible payante).

                    Mesmari arrive à Paris le lendemain, 21 octobre 2010. Et il n’en bougera plus. En Libye il n’a pas caché son voyage en France, puisqu’il a emmené avec lui toute sa famille. La version est qu’à Paris il doit subir un traitement médical et probablement une opération. Mais il ne verra pas l’ombre d’un médecin. Ceux qu’il verra seront par contre, tous les jours, des fonctionnaires des « services secrets français ».

                    L’ex compagnon de Kadhafi, Nouri Massoud El-Mesmari, a fait défection le 21 octobre 2010.
                    Il vit aujourd’hui sous protection des « services secrets français ».
                    LA RÉUNION

                    On a vu de façon certaine au début du mois de novembre, entrer à l’« Hôtel Concorde Lafayette » de Paris, où Mesmari réside, d’étroits collaborateurs du président français. Le 16 novembre 2010, une file de voitures bleues est devant l’hôtel. Dense et longue réunion dans la suite de Mesmari . Deux jours plus tard une dense et étrange délégation française part pour Benghazi. Avec des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, des dirigeants de « France Export Céréales » et de « France Agrimer », des managers de « Soufflet », de « Louis Dreyfus », de « Glencore », de « Cani Céréales », « Cargill » et « Conagra ».

                    Expédition commerciale, sur le papier, pour essayer d’obtenir à Benghazi justement de riches commandes libyennes. Mais se trouvent aussi dans le groupe des militaires français, déguisés en hommes d’affaire.

                    À Bengazi ils vont rencontrer un colonel de l’aéronautique libyenne indiqué par Mesmari  : Abdallah Gehani . Il est au-dessus de tout soupçon, mais l’ex-chef du protocole de Kadhafi a révélé qu’il était prêt à déserter et qu’il a aussi de bons contacts avec la dissidence tunisienne.

                    L’opération est menée en grand secret, mais quelque chose filtre jusqu’aux hommes les plus proches de Kadhafi Le colonel se doute de quelque chose. Le 28 novembre 2010 il signe un mandat d’arrêt international à l’égard de Mesmari . L’ordre arrive aussi en France à travers les canaux protocolaires. Les Français s’alarment et décident de suivre de façon formelle l’arrêt

                    Quatre jours plus tard, le 02 décembre 2010, la nouvelle filtre justement depuis Paris. On ne donne pas de nom mais on révèle que la police française a arrêté un des principaux collaborateurs de Kadhafi . La Libye, au premier abord, retrouve son calme. Puis apprend que Mesmari est en réalité aux arrêts domiciliaires dans la suite du « Concorde Lafayette ». Et le raïs commence à s’agiter.

                    La colère du raïs. Quand arrive la nouvelle que Mesmari a demandé officiellement l’asile politique à la France, la colère de Kadhafi éclate, il fait retirer son passeport même au ministre des Affaires étrangères, Moussa Koussa , accusé de responsabilité dans la défection de Mesmari. Il essaie ensuite d’envoyer ses hommes à Paris avec des messages pour le traître : « Reviens, tu seras pardonné ». Le 16 décembre 2010, c’est Abdallah Mansour , chef de la télévision libyenne, qui essaie. Les Français l’arrêtent à l’entrée de l’hôtel. Le 23 décembre 2010 d’autres Libyens arrivent à Paris. Ce sont Farj Charrant, Fathi Boukhris et A ll Ounes Mansouri.

                    Nous les connaîtrons d’avantage après le 17 février 2011 : parce-que ce sont justement eux, avec Al Hadji , qui vont mener la révolte de Benghazi contre les miliciens du colonel.

                    Les trois sont autorisés par les Français à sortir dîner avec Mesmari dans un élégant restaurant des Champs-Élysée. Il y a aussi là des fonctionnaires de l’ « Élysée » et quelques dirigeants des services secrets français. Entre Noël et le Jour de l’an sort dans Maghreb Confidential la nouvelle que Benghazi est en ébullition (à ce moment-là personne ne le sait encore), et aussi quelques indiscrétions sur certaines aides logistiques et militaires qui seraient arrivées dans la seconde ville libyenne, en provenance justement de la France. Il est désormais clair que Mesmari est devenu un levier aux mains de Sarkozy pour faire sauter Kadhafi en Libye. La lettre confidentielle sur le Maghreb commence à faire filtrer les contenus de cette collaboration.

                    Mesmari est nommé « Libyan Wikileak », parce qu’il révèle un après l’autre les secrets de la défense militaire du colonel et raconte tous les détails des alliances diplomatiques et financières du régime, en décrivant même la carte du désaccord et les forces qui sont sur le terrain. À la mi-janvier 2011 la France a dans les mains toutes les clés pour tenter de renverser le colonel. Mais il y a une fuite. Le 22 janvier 2011 le chef des « services secrets de Cyrénaïque », un fidèle du colonel, le général Aoudh Saaiti, arrête le colonel d’aviation Gehani , référant secret des Français depuis le 18 novembre 2010.

                    Le 24 janvier 2011 il est transféré dans une prison de Tripoli, avec l’accusation d’avoir créé un réseau social en Cyrénaïque, qui faisait les louanges de la contestation tunisienne contre Ben Ali . Mais c’est trop tard : Gehani a déjà préparé la révolte de Benghazi, avec les Français.

                    Voir en ligne : http://www.nerrati.net/afrique-doss...

                    Mais aussi sur les magouilles britanniques :

                    Londres, Correspondant - Alan Duncan, secrétaire d’Etat britannique au développement international, campe une figure singulière au sein de son propre camp, le Parti conservateur. Derrière le raffinement et le charme de l’homme se cachent la détermination et le flair d’un ancien négociant en pétrole. Avant d’être élu député à Westminster, l’intéressé a servi d’intermédiaire entre producteurs et consommateurs d’or noir, d’abord auprès de la société de trading suisse Vitol, puis de la Shell.

                    C’est pour cette raison, à lire la presse britannique du 1er septembre, que le premier ministre, David Cameron, a nommé Alan Duncan en avril à la tête d’une cellule secrète destinée à utiliser l’arme du pétrole contre le régime Kadhafi.

                    Alerté par ses contacts pétroliers, M. Duncan avait pris conscience de l’effet néfaste des sanctions de l’ONU comme de l’Union européenne (UE). En effet, l’approvisionnement des rebelles en produits pétroliers (essence, gasoil, fioul) était interrompu alors que les kadhafistes, par le truchement de filières clandestines d’intermédiaires chinois et indiens utilisant des ports tunisiens et algériens, continuaient à être alimentés en carburants. A l’époque, les opérations militaires de l’OTAN, auxquelles participe le Royaume-Uni, paraissent enlisées.

                    La stratégie de cette cellule discrètement installée sous les combles du Foreign Office est de priver l’ouest de la Libye, sous le contrôle de l’armée du dictateur, de produits raffinés tout en assurant la fourniture des rebelles.

                    Pour ce faire, les routes empruntées par les trafiquants pour acheminer les produits pétroliers sont coupées par les bombardements de l’OTAN et le blocage du port de Zaouïa, à une quarantaine de kilomètres de Tripoli. Par ailleurs, Alan Duncan persuade son ancien employeur, Vitol, d’envoyer par navire du gasoil à Benghazi, le QG des rebelles. Le marché d’assurances londonien Lloyd’s est prié de faciliter la couverture des bateaux de Vitol ravitaillant l’Arabian Gulf Oil Company (Agoco), contrôlée par les autorités provisoires. Le trader suisse accepte de remettre à plus tard le paiement à la livraison des cargaisons, comme il est de tradition dans les zones de guerre.

                    Pour réaliser sa mission, Vitol possède de trois atouts maîtres. Tout d’abord, la firme genevoise connaît bien le pays. En 2008, la société a signé un accord avec la compagnie libyenne des pétroles NOC visant à construire un terminal pétrolier dans le port de Ras Lanouf, projet qui avait été abandonné. Ensuite, le trader dispose de l’infrastructure nécessaire pour mener à bien l’opération d’assistance aux insurgés : ports, entrepôts, tankers. La nature de la profession de négociant en matières premières est enfin de prendre les risques que les majors pétrolières préfèrent éviter.

                    Contacté par Le Monde, Vitol a confirmé avoir eu "des accords commerciaux directs avec Agoco, qui achetait des produits pétroliers au nom du Conseil national de transition depuis le début du conflit".

                    Certes, les arrière-pensées de relations publiques n’étaient pas absentes après une série de scandales qui ont terni l’image de Vitol (en 2008, l’organisme américain de régulation des marchés à terme avait classé Vitol comme un spéculateur et non plus comme un intermédiaire commercial). Mais surtout, comme l’indique un expert londonien du secteur énergétique, "cette opération, pas très compliquée et qui ne coûte pas cher, permet à Vitol de se placer à moindres frais au cœur de la vaste foire d’empoigne qui se déroule autour du pétrole libyen dans la perspective de l’après-Kadhafi".

                    Y penser toujours, n’en parler jamais : telle pourrait être la devise des pays comme des compagnies qui ont soutenu les rebelles vis-à-vis du pactole pétrolier libyen. Déjà présentes sur place avant le conflit, Total, BP, Shell et Vitol entendent prendre leur part du gâteau en délogeant l’opérateur historique, l’italienne ENI. La course aux réparations des puits libyens endommagés et aux licences d’exploration-production à venir fait rage en coulisses. Très légères, contenant peu de soufre, les huiles extraites à bas coût du sous-sol libyen sont très recherchées par les raffineurs européens.

                    Les anciens soutiens du régime comme les pétroliers russes, chinois et brésiliens sont aujourd’hui dans leurs petits souliers. C’est pourquoi, derrière l’annonce par le trader russo-finlandais Gunvor de l’envoi aux rebelles d’une cargaison de fioul destinée aux centrales électriques, beaucoup voient la volonté du Kremlin de faire oublier son appui au Guide.

                    Marc Roche

                    Article paru dans l’édition du 03.09.11

                    http://www.lemonde.fr/libye/article/2011/09/02/londres-a-fait-appel-a-des-traders-dans-la-guerre-du-petrole-contre-le-regime-du-colonel-kadhafi_1566724_1496980.html#ens_id=1481986




                  • rakosky rakosky 24 octobre 2011 13:23

                    Bien vu Morice ....et le pire est encore à venir


                    • superyeti superyeti 24 octobre 2011 13:25

                      Grosse documentation, BRAVO


                      • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 24 octobre 2011 13:28

                        Comme pour Saddam, l’Otan, pour « garder les mains propres », a laissé faire les rebelles se faire justice eux-mêmes...


                        A un moment un rebelle s’amusait à passer et repasser un PA genre Colt 1911 sur la poitrine du prisonnier, et il semblerait qu’il ait fini par tirer une balle dans le poumon au milieu d’autres détonations de tirs de joie en l’air...

                        Sur une autre image à la morgue improvisée, on peut apercevoir un trou , probablement de 9 mm, sur la tempe gauche du mort lorsqu’un gars remue le cadavre pour le photographier...

                        Il s’agit bien d’une exécution sommaire à petit feu... et donc un « crime de guerre » sur un prisonnier qui a rendu ses armes...

                        Il y en aura probablement d’autres scènes d’épuration sauvage... 

                        Verra-t-on des attentats à la « mode irakienne » de la part des vaincus ?



                        • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 24 octobre 2011 14:39

                          Bonjour,

                          « Verra-t-on des attentats à la »mode irakienne« de la part des vaincus  ? »

                          Je me permet de rajouter verra-t-on des attentats de la part des vaincus en France ? Ce n’est pas très loin la France.

                          Si de l’IDH le plus haut d’Afrique ils se retrouvent au niveau de l’Afghanistan, comment vont réagir les libyens et surtout les libyennes ( fin de l’école obligatoire jusqu’à 16 ans, âge de mariage baissé, polygamie, coucou burka, etc. ) ?
                          Comment vont réagir les pro-Kadhafi ? Sa famille, sa tribu ?

                          Entre guerre civile et vengeance, mon cœur balance.


                        • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 24 octobre 2011 13:32


                          Bon, la Libye, c’est fait. Il reste tous les autres pays de l’Afrique à asservir. Vive le 4ème Reich Démocratique ! Vive Obama et Mac Donald !


                          • juliette 24 octobre 2011 14:21

                            BHL, après s’être glorifié d’avoir contribué à mettre la Libye sur le chemin de la démocratie va pouvoir continuer à faire parler de lui en défendant les femmes libyennes menacées de lapidation(c’est sa spécialité) après l’instauration de la charia par la clique du CNT qu’il trouvait si merveilleuse. Quand fera-t’on taire ce charlot ? 


                            • morice morice 24 octobre 2011 14:43

                              Quand fera-t’on taire ce charlot ? 


                              En le nommant président des pingouins à la place de Rocard ?

                              • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 24 octobre 2011 14:55

                                Pour le pistolet plaqué-or, d’après les photos signalées par Morice, il s’agit d’un Browning belge en 9 mm (maintenant fabriqué au Portugal), le modèle HP (High Power = 15 coups), modernisation du GP35...




                                Le convoi de Kadhafi est probablement tombé dans une attaque combinée, aérienne d’abord puis assaut des rebelles planqués à proximité....

                                Pour échapper aux missiles aériens, la solution était de se planquer dans les buses sous la route..

                                Nul doute que cette attaque ne relève pas du hasard...



                                • morice morice 24 octobre 2011 14:59

                                  Herlock machin, je préférerai que vous me trouviez l’arme du crime : avec quelle arme a t-on tué Kadhafi ? La photo est visible à l’adresse indiquée : c’est un revolver fort court, mais par à barillet comme celui avec lequel on l’a frappé à la tête...


                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 24 octobre 2011 15:09

                                    extremement bien vu, Morice, et cette litanie des « dictateurs criminels » assassines de maniere honteuse par les pretendus representants de la democratie et du monde libre est impressionnante : effectivement Nicolae Ceausescu, abattu sur ordre de son ex-bras droit Ion Iliescu avec le feu vert de Gorbachev et de Reagan/Bush, a ete un point de depart des enquetes inabouties ...ensuite Saddam Hussein, Milosevic, Ben Laden ... tous morts avant un vrai jugement ...


                                    • LE CHAT LE CHAT 24 octobre 2011 15:21

                                      ça a l’avantage d’empêcher leur retour , comme celui de Napoleon Bonaparte ..
                                      Un tyran mort n’est plus une menace ....


                                    • morice morice 24 octobre 2011 15:10

                                      Personnellement, je penche pour un Tokarev...



                                      • morice morice 25 octobre 2011 01:02

                                        j’hésite à vrai dire : plus court, le Makarov, plus court.


                                        or c’est l’arme réglementaire dans l’armée libyenne !

                                      • Hijack Hijack 24 octobre 2011 15:20
                                        Le Diable selon l’OTAN : Kadhafi chez lui.
                                        Images volées d’un Kadhafi au quotidien, vivant dans l’opulence ostentatoire et brutalisant des petits enfants...

                                        Le monstre !!!


                                        • wesson wesson 25 octobre 2011 00:06

                                          Bonsoir Hijack,

                                          ne vous laissez pas attendrir par ce genre de propagande.

                                          Par exemple, vous avez là le bon papa Hitler qui joue avec des enfants. Qu’il est mignon, on lui filerai presque l’Europe pour rien à ce gentil papa gateau !


                                        • wesson wesson 25 octobre 2011 00:32

                                          j’aurai dû écrire « le bon papa Adolph », ça aurait sonné mieux...

                                          et c’est vrai que j’ai cherché aussi les photos exhibés par les petits-fils de Louis Renault, montrant aussi ce gentil papa gâteau en famille, pour expliquer que un si bon père ne pouvait avoir mis son entreprise au service de l’occupant..ça aurait fait un exemple plus proche de nous ....


                                        • Hijack Hijack 25 octobre 2011 01:53

                                          wesson,

                                          Bonsoir.

                                          Non, où as-tu vu que je suis intimidé ... j’informe en postant cette vidéo que je connaissais depuis longtemps, mais il y en a d’autres ...
                                          *
                                          Ta comparaison avec Hitler est mal venue ... et là-dessus, je te dirai  : puisque l’on nous ment sur ce que l’on voit avec nos propres yeux ... qu’en était-il de l’époque d’Hitler ... ???
                                          J’en sais rien ... je ne fais plus confiance à rien ... surtout pas aux livres d’histoire.

                                          Pour Kadhafi ... c’était pour montrer qu’il ne vivait pas comme un dictateur milliardaire ... c’est tout !!!
                                          Ceux qui sont à plaindre ... ce sont les libyens qui ont lynché celui qui leur a tout donné ...

                                          Je comprends aisément pourquoi certaines personnes ont une analyse ma foi erronée de n’importe quelle situation ...


                                        • Dardar Djiga 24 octobre 2011 15:23

                                          Quel journaliste issu des masss merdia va demander à BHL son avis sur l’instauration de la charia par le CNT avant même l’instauration d’élections dit démocratiques prévues dans un an ??? Qui ??? Ils ont même pas attendu les élections !!! 


                                          Pauvres Libyens...

                                          • Francis, agnotologue JL1 24 octobre 2011 15:32

                                            " Les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent du moment qu’ils obéissent.« (Noam Chomsky)

                                            Qu’il obéissent à qui ? Aux institutions de la très »fameuse communauté internationale« , celle qui jusqu’ici, dispose encore de la plus grande puissance militaire du monde !


                                            De Chomsky encore : » On ne souligne quasiment jamais que l’expression « communauté internationale » est classiquement utilisée pour désigner Washington et tous ceux qui en viennent à s’aligner avec elle, pas seulement sur cette question, mais d’une manière assez générale"



                                            • morice morice 24 octobre 2011 15:27

                                              Hijack vous êtes bien ignoble, car insidieux : encore un peu et vous allez nous dire qu’Hitler était sympa car il aimait les chiens et les enfants : on a aussi des photos partout le prouvant : de même pour Goebbels, qui aimait tellement ses 6 gamins qu’il les tuera avant de se suicider plutôt que de se rendre...


                                              ce genre de propos ici est donc bien ignoble.

                                              • Hijack Hijack 25 octobre 2011 01:57

                                                C’est toi qui est ignoble Morice ...ignoble de bêtise ... tu cherches vraiment à paraitre le plus politiquement correct possible ... je vais demander un bon point pour toi !!  smiley

                                                Et puis ... on me ment sur ce que je vois ... Alors ... Hitler, j’étais pas là ... je ne crois plus à rien ... comme dit plus haut !

                                                Va dormir ...


                                              • Hijack Hijack 25 octobre 2011 01:59

                                                Je t’avais oublié Morice, sinon je t’aurai même pas lu ... à chaque fois que je te lis ... tu débordes de bêtises ... mais là, tu te dépasses ...


                                              • Georges Yang 24 octobre 2011 15:41

                                                « la couleur de peau a OBLIGATOIREMENT joué dans la traque ! »
                                                Voilà la phrase « raciste » selon ses critères habituels quand il s’adresse aux autres que Morice écrivait il y a trois jours lorsqu’il encensait le CNT

                                                Il a dû réfléchir à l’énormité du propos, car aujourd’hui, il est moins dithyrambique sur la bande de nervis à la solde de l’Otan qui contrôle désormais la Libye

                                                Mais Kadhafi n’en est pas dédouané pour autant, comme il ne peut faire un virage à 180° ? Kadhafi devient lui aussi un séide de l’Occident

                                                Et comme à son habitude, Morice saute du coq à l’âne et en faire des tartines, il en met une couche sur Ben Laden et Ceauscescu
                                                Reconnaissons cependant que Morice a fait pire, cet article est loin d’être bon, il est tout simplement moins mauvais que les autres car moins outrancier

                                                Repliez ou supprimez à votre guise, en mettant la poussière sous le tapis vous avez l’illusion d’être un génie du journalisme, mais les lecteurs ne sont pas dupes

                                                Recevez donc Monsieur Morice l’expression de mon plus profond mépris


                                                • Razzara Razzara 24 octobre 2011 15:46

                                                  Merci pour cet article bien documenté morice. Je partage pleinement votre scepticisme sur la suite des événements, tel que c’est parti le peuple libyen ne va rien y gagner.

                                                  Une question annexe me taraude pourtant : quid des tonnes d’or de la banque centrale libyenne ? Parce que les quelques 140 tonnes qui restent, et pour le coup non fourrées au tungstène elles, sont un élément de cette histoire qu’il convient de ne pas négliger. Surtout à l’aune de l’actuelle situation du merveilleux monde de la finance ...

                                                  Cordialement

                                                  Razzara


                                                  • morice morice 24 octobre 2011 16:33

                                                    Merci pour cet article bien documenté morice.


                                                    tout est dispo sur le net, et comme d’hab, quatre fois plus de temps à chercher qu’à rédiger.

                                                    L’emplacement final a été trouvé sur Google Earth, à la suite des photos du convoi calciné : seuls deux endroits correspondaient dans mes recherches (près des relais électriques) et ce sont les arbres du bord de route qui m’ont confirmé la localisation.

                                                  • barbapapa barbapapa 24 octobre 2011 15:57

                                                    Le plus dramatique c’est que seul les extrèmes de gauche et de droite condamne ce nouveau régime...


                                                    • Taverne Taverne 24 octobre 2011 16:08

                                                      Quel nouveau régime ? Il n’y a pour l’instant qu’un conseil de transition. Le peuple libyen va bientôt pouvoir choisir lui-même. Principe du droit de peuples à disposer d’eux-mêmes, sans les avis éminents des sommités d’Agoravox. Et, moi, cela me convient.


                                                    • morice morice 24 octobre 2011 16:25

                                                      c’est aussi la preuve hélas que ce genre d’extrême peut se réunir : mais là les deux condamnent, mais pas du tout pour les mêmes raisons !!!


                                                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 24 octobre 2011 16:30

                                                      le peuple choisira ce qu’on lui donnera a choisir ... comme en France nicolas le hutin contre pompimou en 2012 ...


                                                    • morice morice 24 octobre 2011 16:34

                                                      le peuple choisira ce qu’on lui donnera a choisir ...


                                                      ne confondons pas offre et propagande, voulez-vous....


                                                    • morice morice 24 octobre 2011 16:28

                                                      Principe du droit de peuples à disposer d’eux-mêmes, sans les avis éminents des sommités d’Agoravox. Et, moi, cela me convient.


                                                      très forte participation en Tunisie, à côté, un vrai record... et demain les islamistes et la charia au pouvoir : personnellement, je ne m’en réjouis pas. Cela vous « convient » peut-être, mais moi, pas : or c’est ce qui attend la Libye avec les « transitoires » actuels, bien trop mouillés avec le régime précédent ! 

                                                      • Taverne Taverne 24 octobre 2011 16:38

                                                        "très forte participation en Tunisie, à côté, un vrai record... " : Et bien, je dis :

                                                        1 - que tout démocrate doit se réjouir d’une telle participation
                                                        2 - que les résultats issus de cette forte participation seront donc incontestables. par conséquent si un peuple choisir d’élire LIBREMENT des islamistes, il en a le droit et devra assumer ce choix ou voter pour d’autres la prochaine fois...


                                                      • oncle archibald 24 octobre 2011 16:48

                                                        Sauf qu’il n’y aura pas de prochaine fois sans une nouvelle révolution .. Quand ils sont installés quelque part ils deviennent indéboulonnables sans bain de sang .. C’est écrit dans la charia !!!


                                                      • Deneb Deneb 24 octobre 2011 16:57

                                                        Taverne : et s’il suppriment les elections au nom de la charia ?


                                                      • barbapapa barbapapa 24 octobre 2011 17:03

                                                        La charia....belle perspective démocratique. 

                                                        Le massacre des noirs...belles perspectives démocratiques. 
                                                        Le lynchage des sommités sans procès...belles perspectives démocratiques.

                                                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 24 octobre 2011 23:56

                                                        Taverne a absolument raison sur le principe. Mais dans les faits, pour cette situation bien précise, j’émets quelques doutes.

                                                        Pour parodier Taverne :

                                                        « Par Taverne (xxx.xxx.xxx.38) 5 mars 1933

                                                        Lundi 5 mars 1933, très forte participation aux Élections législatives allemandes, un vrai record... " : Et bien, je dis :

                                                        1 - que tout démocrate doit se réjouir d’une telle participation
                                                        2 - que les résultats issus de cette forte participation seront donc incontestables. Par conséquent si un peuple choisir d’élire LIBREMENT les députés membres du NSDAP du chancelier Adolf Hitler, il en a le droit et devra assumer ce choix ou voter pour d’autres la prochaine fois...
                                                         »

                                                        La prochaine fois... aïe, aïe, aïe...


                                                      • heliogabale boug14 25 octobre 2011 10:31

                                                        @Peachy

                                                        Les élections du 5 mars 1933 n’avaient rien de démocratique...

                                                        Entre janvier et mars il y avait eu l’incendie du Reichstag, et Hitler en avait profité pour pourchasser bon nombre de socialistes et communistes.

                                                        Il faisait régner la terreur et l’on intimidait les électeurs dans les bureaux de vote pour voter NSDAP...


                                                      • Georges Yang 24 octobre 2011 16:35

                                                        Morice a mis moins de 30 minutes à replier mon commentaire
                                                        C’est un grand démocrate comme le CNT


                                                        • morice morice 24 octobre 2011 16:43

                                                          Depuis le début, beaucoup disent que ces campagnes impérialistes vont déverser haine et barbarie sur ces pays. Mais non, vous n’écoutez pas, vous installez la démocratie...


                                                          ai-je dit ça ici ? NON PAS ! J’ai été le premier à dire que la France avait armé Kadhafi....


                                                          alors....

                                                          j’avais même annoncé l’intervention avant qu’elle ne se produise...



                                                          commentaire de l’époque : 
                                                          « dire que ce Mirage 2000N préparait un éventuel raid sur la Lybie, ca va un peu très loinMorice ! »

                                                          « C’était bien une mission conventionnelle, mais comme les mirages 2000N en font depuis des années et très régulièrement, la mission n’avait rien à voir avec la Libye »

                                                          • PascalR 24 octobre 2011 16:57

                                                            Ce qui se passe en Lybie et en Tunisie était à prévoir.
                                                            Ces peuples ne sont pas prêts pour la république, la laïcité et la démocratie, hélas, et c’est bien dommage pour les quelques « éclairés » qui y ont cru.
                                                            La Tunisie plus que la Lybie n’en sera probablement pas à sa dernière révolte.
                                                            Quand à dire que c’est le choix du peuple, certes, mais conduire un pays sur des préceptes purement religieux relève de la folie pure et simple.
                                                            Une croyance n’est qu’une croyance, et quand on connaît ce que les religions recèlent de manipulatinos en tout genre, cela fait glacé dans le dos.
                                                            Dommage pour les jeunes, dommage pour les femmes, dommage pour la démocratie.

                                                            Et dommage pour la France d’avoir balancé 300 millions d’euros (coût du soutien armé) pour des imbéciles qui ne méritent pas la liberté et la démocratie.
                                                            Ce n’est que mon avis, n’en déplaise.


                                                            • millesime 24 octobre 2011 17:36

                                                              non pas dommage, car ce régime islamique et l’instauration de la charia est réalisé avec la bénédiction de nos dirigeants occidentaux ..eh oui !
                                                              il est bon donc de demander des comptes à des Sarko BHL et autres Obama

                                                              http://millesime.over-blog.com


                                                            • djanel Le viking- djanel Le viking- 24 octobre 2011 17:17

                                                              Pourquoi Morice supprimes-tu les commentaires de Georges Yang ?

                                                              Que veux-tu nous prouver ?

                                                              Il y a beaucoup de désinformation dans ton article. Il est certain que Kadhafi ne vivait pas dans le luxe tapageur comme tu l’as insinué sans preuve

                                                              Kadfhi était un homme d’état qui ne profitait pas de sa situation pour s’en mettre plein les poches.

                                                              Le régime de Kadhafi était socialiste. 

                                                              Tu te réjouis donc avec Sarko, BHL et autre consort de cette victoire des Islamiste en Libye.

                                                              L’argent du pétrole ne sera plus redistribué au peuple.


                                                              • morice morice 24 octobre 2011 18:13

                                                                Pourquoi Morice supprimes-tu les commentaires de Georges Yang ?

                                                                Que veux-tu nous prouver ?


                                                                que Yang fait du harcèlement JOURNALIER : si vous ne vous en rendez pas compte, tant pis...

                                                                Il y a beaucoup de désinformation dans ton article. Il est certain que Kadhafi ne vivait pas dans le luxe tapageur comme tu l’as insinué sans preuve

                                                                ah ouais ?

                                                                décidément vous manquez d’infos sur la question !!! 

                                                                tout le monde, comme vous, possède un lion dans son jardin...



                                                                200 000 euros la Fiat 500, c’est pas du luxe, bien sûr !!!




                                                                « Tu te réjouis donc avec Sarko, BHL et autre consort de cette victoire des Islamiste en Libye. »

                                                                vous n’avez RIEN lu de ce que j’ai écris là et vous vous vous FOUTEZ DU MONDE !

                                                              • therasse therasse 24 octobre 2011 17:23

                                                                Faire taire les voix alternatives devient une coutume indispensable à la « bonne santé » des pseudo-démocraties, en particulier quand elles sont dépositaires et/ou témoins des secrets relatifs à leurs propres turpitudes.


                                                                En flinguant Kadhafi, on le fait taire en nous privant d’un procès retentissant qui nous aurait probablement appris bien des choses.

                                                                Idem plus tôt avec Ben Laden ... ou sa doublure. 

                                                                Ce dont se préoccuperont maintenant les occidentaux, ce sera de veiller à maintenir une entente cordiale avec les « nouveaux dictateurs islamistes élus démocratiquement ».

                                                                La théocratie qui naîtra n’aura probablement rien à envier, à terme, au régime iranien ou plutôt à celui des saoudiens, qui ont compris que pour opprimer son peuple en toute tranquillité, il est bon de faire ami-ami avec tout le monde.  

                                                                El la condition féminine, me direz-vous ? Mais que voulez-vous donc que les gouvernements occidentaux en aient à f.... ! Il y a des enjeux bien plus stratégiques et juteux que les grands principes afférents aux libertés individuelles.

                                                                • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 24 octobre 2011 17:30

                                                                  Pour répondre à Morice, sur la vidéo où un gars tente de le sodomiser avec un bâton à travers le pantalon taché de sang, il est impossible d’identifier les 2 armes ayant servi à achever Kadhafi tant cette vidéo est rapide, floue et saccadée...


                                                                  On distingue sur la gauche un PA aux angles carrés genre Sig (?) et à droite un gros revolver argenté avec son chien armé...

                                                                  Si quelqu’un connait de meilleures images...

                                                                  • King Al Batar King Al Batar 24 octobre 2011 17:33

                                                                    Bonjour Morice,
                                                                    Je trouve que cet mort d’un dictateur, certes tragique était largement prévisible. Khadafi disposait pour moi de deux choix, fuir ou mourir.
                                                                    Ben Ali et son collegue Egyptien ont fait le choix de fuir plutot que de subir les colères de leur peuple. Khadafi est resté avec la ferme intention de mourir en se battant. Sinon pourquoi serait il resté alors qu’il a fait fuir une partie de sa famille. Il n’aurait jamais abandonné son pouvoir et en est mort.
                                                                    Maintenant il est certain que ce lynchage ne sert pas les interets de la démocratie, mais aujourd’hui qui souhaite la démocratie dans un pays fournisseur d’une energie aussi riche que celle de la Lybie.
                                                                    L’histoire nous montre, et vous êtes certainement bien mieux placé que moi pour le savoir, que certaines démocratie ont été mis en place après la mort atroce de leur dictature. JE n’ai qu’un seul exemple à vous citer... Mussolini.
                                                                    Je peux me tromper car mes connaissance sont certainement plus limitées que les votres.
                                                                    Cependant, avant le régime fasciste, la démocratie existait déjà en Italie, et surtout l’Italie ne representait pas l’enjeu energétique que represente un Lybie « libre » aujourd’hui.
                                                                    L’histoire nous montre également que les occidentaux, et nottament la France n’ont jamais apprécié que les ressources energétique Africaine profite au peuple Africain, un dictateur armé et mis en place par l’occident et toujours plus facile à acheter qu’un gouvernement élu...


                                                                    • morice morice 24 octobre 2011 18:04

                                                                       Khadafi est resté avec la ferme intention de mourir en se battant.


                                                                      euh il laissait sec mercenaires le faire à sa place, et ses premiers mots à sa capture ne sont pas ceux de défiance....

                                                                      L’histoire nous montre, et vous êtes certainement bien mieux placé que moi pour le savoir, que certaines démocratie ont été mis en place après la mort atroce de leur dictature. JE n’ai qu’un seul exemple à vous citer... Mussolini

                                                                      on peut se passer aussi de l’étape dictature qui vous paraît obligatoire...

                                                                      L’histoire nous montre également que les occidentaux, et nottament la France n’ont jamais apprécié que les ressources energétique Africaine profite au peuple Africain, un dictateur armé et mis en place par l’occident et toujours plus facile à acheter qu’un gouvernement élu...

                                                                      là je suis entièrement d’accord : Dumont a dit que l’Afrique Noire était mal partie, ça vaut aussi pour le Maghreb : moi je dirais on a tout fait pour que ça ne décolle pas.

                                                                      L’exemple de Paul Bia me paraît frappant en ce moment, j’y reviendrai peut-être bientôt.

                                                                      • François51 François51 24 octobre 2011 19:04

                                                                        tout homme, a droit a un procès quelque soi les crimes qu’il ai pu commettre.

                                                                        même les nazis capturés vivant on eu droit a leur procès. certes, la plupart on fini a la potence mais il ont été jugé.

                                                                         

                                                                         


                                                                        • King Al Batar King Al Batar 24 octobre 2011 19:25

                                                                          Allez expliquer ça à quelqu’un qui vit dans un pays ou il y a la peine de mort...


                                                                        • Clojea Clojea 24 octobre 2011 19:54

                                                                          Bonsoir Morice. Excellent article très bien documenté. Il est sur qu’un procès aurait permis que les choses soient plus claire, mais la politique en a décidé autrement.

                                                                          Par contre je m’interroge.
                                                                          D’un côté il y a cet article de PJCA dont je cite un extrait :
                                                                          ......D’abord, la Libye est le pays le plus riche de la région : trois (3) fois le niveau de vie de l’Égypte ou de la Tunisie ses voisines. Ca, ce n’est pas du génie : c’est le pétrole. Mais la Libye, selon le Programme des Nations unies pour le développement, a aussi le meilleur IDH (Indice de développement humain) d’Afrique. Pour ça, avoir du pétrole ne suffit pas ; il faut aussi vouloir et pouvoir en utiliserles revenus pour qu’ils profitent a la population. On l’a voulu et on y est parvenu dans la Libye de Kadhafi mieux que nulle part ailleurs.

                                                                          Les services sociaux à la population ? Les aides à la consommation ? Les meilleurs du monde ! Santé ? Tous les soins médicaux sont gratuits et de haute qualité. Education ? L’éducation secondaire et universitaire sont gratuites. Le taux d’alphabétisation est supérieur à 90%. Chaque étudiant libyen qui veut faire ses études à l’étranger reçoit une bourse de 1 627,11 Euros par mois, et tout étudiant diplômé qui ne trouverait pas d’emploi reçoit le salaire moyen de la profession qu’il a choisie. CE SONT LES FAITS. Indiscutés.

                                                                          D’autres faits indiscutés : les Libyens n’ont pas d’impôt à payer et la TVA n’existe pas en Libye. La Libye est le pays le moins endetté du monde : la dette publique est à 3,3% du PIB, alors qu’elle est à 84,5% en France et à 88,9% aux USA. Côté gestion, la Libye est exemplaire.....

                                                                          Le lien de son article :
                                                                          http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/libye-les-faits-98096

                                                                          Et de l’autre côté, il y a le contraste avec Kadhafi le dictateur ayant amassé à peu près 24 milliards de $

                                                                          Qu’en pensez vous ?


                                                                          • Georges Yang 24 octobre 2011 20:39

                                                                            Si on en revient à la fameuse phrase de Morice : "la couleur de peau a OBLIGATOIREMENT joué dans la traque !
                                                                            alors, ceux qui s’opposent aux implantations israéliennes dans les territoires palestiniens devraient casser la gueule aux porteurs de kippa qui sont présumés complices
                                                                            C’est un syllogisme à la Morice


                                                                            • A. Nonyme A. Nonyme 24 octobre 2011 22:18

                                                                              Ah ce président du CNT : il a une bonne tête d’Aminedjab non ?


                                                                              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 25 octobre 2011 00:14

                                                                                C’est vrai qu’il lui ressemble étrangement. Quoi que plus dégarni sur le crâne.


                                                                              • grangeoisi grangeoisi 24 octobre 2011 22:56

                                                                                Que Kadhafi ait été tué dans un mouvement de furie de combattants , après tout ça pourrait être dans l’ordre des choses . La conquête de Syrte n’aura sans doute pas été quelque chose de facile , les morts dues à des tireurs d’élite conditionnent des ressentiments et des désirs de vengeance n’amenant pas à la pitié.

                                                                                Les guerres civiles font rarement dans la dentelle. Mais que d’ atermoiements avant l’assaut final d’où la supposition de tractations. Peut-être. Mais alors les acteurs survivants ont du souci à se faire. Osera -t-on dire qui vivra verra ?

                                                                                Le monde musulman est bien démuni face à la notion de démocratie, ses références sont encore toutes autres , comme le fit le monde chrétien il aura beaucoup de chemin à parcourir. Chemin cahotique pavé de charia, de « Guide » quelconque, avec au bout des lueurs de droits de l’homme et de respect de la femme.

                                                                                Nous au moins on suicide correctement , même à l’aide de deux balles.


                                                                                • Croa Croa 24 octobre 2011 23:29

                                                                                  « Dictateur », « dictateur », nous aimerions en avoir autant ! De plus quant on peut lire « purement et simplement lynchés et abattus, c’est une évidence, » on arête là la lecture de ce torchon !

                                                                                  Hé bien non ce n’est pas une « évidence » ! Pour d’autres « l’exécution de Gueddafi a bien été commanditée par les "libérateurs de l’Otan"...Qu’est venue faire la Clinton à Tripoli 48 heures avant l’éxécution ?.Comment expliquer sa jubilation : "Nous sommes venus, nous avons vu, il (Gueddafi), il mourut", s’est-elle exclamé...
                                                                                  Le sale boulot a été laissé aux « indigènes », c’est tout : ce sont des Libyens « barbares », qui l’ont massacré, c’est le message qu’il fallait passer.. » (Lu ailleurs su Internet.)

                                                                                  Je ne dirais pas pour ma part que l’évidence serait celle d’une exécution sommaire sur ordre mais c’est certainement plus probable que la thèse de lynchage. Kadhafi était trop important pour qu’un « rebelle » puisse oser agir sans demander avis, contrairement à ce que ces gens se permettent avec les noirs. Il se peut même que des pré-instructions aient été données en cas de capture du désigné « dictateur » et que celles-ci aient été simplement appliquées.


                                                                                  • fn2009 25 octobre 2011 01:28

                                                                                    arreter de déconner ici en racontant de gros mensonges que vous avez entendu dans les journeaux francais comme « les palais delirants de kadaffi »
                                                                                    c’etaient 2-3 villa banales avec piscine, n’importe quel francais moyen possede de pareille villas.
                                                                                    c’est rien comparé aux 37 vrais palaces, 30 villas, 3 chateaux du roi du maroc.

                                                                                    De plus, le lynchage de Mouammar el-Kadhafi montre la volonté de l’OTAN de ne pas le déférer à la Cour pénale internationale qui n’aurait pas été plus en mesure de le condamner pour crime contre l’humanité que le Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie ne put prouver la culpabilité de Slobodan Milosevic malgré deux ans de procès.

                                                                                    Dans le torrent de boue déversé par les médias atlantistes pour salir sa mémoire, reviennent en boucle des accusations mensongères, ce qui montre a contrario que ces médias disposent de peu d’éléments authentiques utilisables à charge.

                                                                                    Ainsi revient l’affaire de l’attentat contre la discothèque La Belle à Berlin (5 avril 1986, 3 morts), jadis utilisée comme prétexte par l’administration Reagan pour bombarder son palais et tuer sa fille (14 avril 1986, au moins 50 morts). À l’époque, le procureur allemand Detlev Mehlis (celui qui truquera deux décennies plus tard l’enquête sur l’assassinat de Rafik el-Hariri) s’appuya sur le témoignage de Mushad Eter pour accuser un diplomate libyen et son complice Mohammed Amairi. Cependant, la télévision allemande ZDF découvrira plus tard que Mushad Eter est un faux témoin et un vrai agent de la CIA, tandis que le poseur de bombe Mahammed Aamiri est un agent du Mossad [1].

                                                                                    Ou encore, l’affaire de l’attentat de Lockerbie (21 décembre 1988, 270 morts) : les enquêteurs identifièrent le propriétaire de la valise contenant la bombe et son retardateur sur la foi du témoignage d’un commerçant maltais qui avait vendu un pantalon se trouvant également dans la valise piégée. La justice écossaise mit alors en accusation deux agents libyens Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi et Al Amin Khalifa Fhimah et le Conseil de sécurité prit des sanctions contre la Libye. En définitive, pour obtenir la levée des sanctions, la Libye accepta d’extrader ses deux agents (le premier fut condamné à la prison à vie, le second fut innocenté) et de payer 2,7 milliards de dollars d’indemnités, tout en persistant à proclamer sa complète innocence. En définitive, en août 2005, un des chefs d’enquête écossais déclara que la pièce à conviction principale, le retardateur, avait été déposé sur les lieux par un agent de la CIA. Puis l’expert qui avait analysé le retardateur pour le tribunal admit l’avoir lui-même fabriqué avant que la CIA ne le dépose sur les lieux. Enfin, le commerçant maltais reconnu avoir été payé 2 millions de dollars pour porter un faux témoignage. Les autorités écossaises décidèrent de réviser le procès, mais l’état de santé d’Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi ne le permit pas.

                                                                                    L’actuelle campagne de désinformation comprend aussi un volet sur le train de vie décrit comme somptueux du défunt et sur le montant pharaonique de sa fortune cachée. Or, tous ceux qui ont approché Mouammar el-Kadhafi, ou simplement ceux qui ont visité sa maison familiale et sa résidence après leur bombardement peuvent attester qu’il vivait dans un environnement comparable à celui de la bourgeoisie de son pays, bien loin du bling bling de son ministre du Plan, Mahmoud Jibril. De même, aucun des États qui traquent la fortune cachée des Kadhafi depuis des mois n’a été en mesure de la trouver. Toutes les sommes significatives saisies appartenaient à l’État libyen et non à son « Guide ».

                                                                                    À l’inverse, les médias atlantistes n’évoquent pas le seul mandat d’arrêt international émis par Interpol contre Mouammar el-Kadhafi avant l’offensive de l’OTAN. Il était accusé par la Justice libanaise d’avoir fait disparaître l’imam Moussa Sadr et de ses accompagnateurs (1978). Cet oubli s’explique par le fait que l’enlèvement aurait été commandité par les États-Unis qui voulaient éliminer l’imam chiite avant de laisser l’ayatollah Rouhollah Khomeiny rentrer en Iran, de peur que Sadr n’étende au Liban l’influence du révolutionnaire iranien.

                                                                                    Les médias atlantistes n’évoquent pas non plus les critiques que des organisations de la Résistance anti-impérialiste et nous-mêmes avions formulées contre Mouammar el-Kadhafi : ses compromis récurrents avec Israël.

                                                                                    Pour ma part, je peux attester que, jusqu’à la bataille de Tripoli, le «  Guide » a négocié avec des émissaires israéliens, espérant parvenir à acheter la protection de Tel-Aviv. Je dois aussi attester que, malgré mes critiques sur sa politique internationale, et le dossier complet à ce sujet que la DCRI française lui a aimablement communiqué à mon sujet en juillet dans l’espoir de me faire arrêter, Mouammar el-Kadhafi m’a accordé sa confiance et m’a demandé d’aider son pays à faire valoir ses droits aux Nations Unies [2] ; un comportement bien éloigné de celui d’un tyran.

                                                                                    Les médias atlantistes n’ont pas non plus cité les ingérences que j’ai condamnées de la Libye dans la vie politique française, notamment le financement illégal des campagnes électorales présidentielles de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal. Le « Guide » avait en effet autorisé son beau-frère Abdallah Senoussi à corrompre les deux principaux candidats en échange de la promesse de l’amnistier ou de faire pression sur la Justice française pour clore son dossier pénal [3].

                                                                                    Surtout, les médias atlantistes n’évoquent pas l’œuvre principale du «  Guide » : le renversement de la monarchie fantoche imposée par les anglo-saxons, le renvoi des troupes étrangères, la nationalisation des hydrocarbures, la construction de la Man Made River (les plus importants travaux d’irrigation au monde), la redistribution de la rente pétrolière (il fit d’une des populations les plus pauvres du monde, la plus riche d’Afrique), l’asile généreux aux réfugiés Palestiniens et l’aide sans équivalent au développement du Tiers-monde (l’aide libyenne au développement était plus importante que celle de tous les États du G20 réunis).

                                                                                    La mort de Mouammar el-Kadhafi ne changera rien au plan international. L’événement important était la chute de Tripoli, bombardée et conquise par l’OTAN —certainement le pire crime de guerre de ce siècle—, suivie de l’entrée de la tribu des Misrata pour contrôler la capitale. Dans les semaines précédant la bataille de Tripoli, l’écrasante majorité des Libyens ont participé, vendredi après vendredi, à des manifestations anti-OTAN, anti-CNT et pro-Kadhafi. Désormais, leur pays est détruit et ils sont gouvernés par l’OTAN et ses fantoches du CNT.

                                                                                    La mort du Guide aura par contre un effet traumatique durable sur la société tribale libyenne. En faisant tuer le leader, l’OTAN a détruit l’incarnation du principe d’autorité. Il faudra des années et beaucoup de violences avant qu’un nouveau leader soit reconnu par l’ensemble des tribus, ou que le système tribal soit remplacé par un autre mode d’organisation sociale. En ce sens, la mort de Mouammar el-Kadhafi ouvre une période d’irakisation ou de somalisation de la Libye.

                                                                                    voltairenet.org


                                                                                    • Hijack Hijack 25 octobre 2011 02:05

                                                                                      Jamais vu autant de moinssages pour un soi disant auteur ... là Morice, s’il se respecte et respecte la démocratie ... devrait tenir compte de ce qu’on pense de lui et s’auto-éliminer d’écriture et surtout de penser !!!


                                                                                      • morice morice 25 octobre 2011 08:50

                                                                                        On pourrait éviter les tartines de Meyssan, qui appellle toujours Kadhafi « le guide » en bon vassal du dictateur ....


                                                                                        • Hijack Hijack 25 octobre 2011 10:14

                                                                                           Meyssan est plus réaliste que jamais ... Tu n’as pas à me dire ce que je dois faire.

                                                                                          Bien sûr qu’il était le guide ... peut-être ne comprends tu pas pourquoi ... mais qu’y puis-je !!!

                                                                                          Une retraite calme t’es conseillée papy ...


                                                                                        • lecteur2 25 octobre 2011 09:03

                                                                                          Comment survivre a des bombardements de hellfire ;

                                                                                          vu aussi l’état des véhicules.
                                                                                          les scénarios proposés paraissent farfelus.

                                                                                          • Giraf Giraf 25 octobre 2011 09:35

                                                                                            C’est triste de vous voir tous vous bouffer le nez  !!!

                                                                                            L’article est intéressant et on peut ne pas être d’accord avec mais, de là à lyncher l’auteur...

                                                                                            Et toi Maurice, tu aurais avantage à reconnaître la qualité des Meyssan de ce monde qui comme toi, éditent à contre-courant des médias dominants.

                                                                                             


                                                                                            • Hijack Hijack 25 octobre 2011 10:18

                                                                                              On lynche pas l’auteur ... il le fait lui même !!!

                                                                                              Il se ridiculise par ses commentaires ... quant à l’article ... une recopiage ... comme tjrs.


                                                                                            • RBEYEUR RBEYEUR 25 octobre 2011 10:05

                                                                                              A propos de l’article, juste un commentaire : ECRIRE POUR ETRE LU .....



                                                                                                • Hijack Hijack 25 octobre 2011 10:24

                                                                                                  Je conseille à tous de regarder cette vidéo ... et de faire passer !

                                                                                                  La Vérité que vous n’êtes pas censé savoir (Libye et Kadhafi)


                                                                                                  • djanel Le viking- djanel Le viking- 25 octobre 2011 10:40

                                                                                                    Salut Morice.  


                                                                                                    Je n’ai pas été satisfait par la réponse que as donnée à mon commentaire plus haut. J’ai le regret de te faire savoir qu’entre nous désormais ce sera la guerre..... une guerre verbale qui ne fera pas de mort quoique tu sois bien moribond Bien sur je plaisante...... 

                                                                                                    Maintenant soyons sérieux voici un texte extrait d’alterinfo. Pour le visualiser tu n’as qu’à cliquer ici. Je te ferais remarquer que ma source d’information est plus sérieuse que toutes celles que tu m’as données pour démontrer que Kadhafi vivait dans le luxe au détriment du peuple.

                                                                                                    Tu t’es foutu de ma gueule en me prenant pour un con qui serait incapable de décoder une vidéo de propagande. J’y reviendrais plus tard car pour l’instant je te défie de venir me répondre correctement à cette liste de tous les méfaits que Kadhafi a infligé au peuple Libyen.

                                                                                                    Cette info est véridique et facile à recouper avec d’autres témoignages.

                                                                                                    Par exemple il suffit de regarder les quelques vidéos que Michel Collon a publiées et prêter son attention sur la tenue vestimentaire des Libyens ordinaires pour se rendre compte qu’ils étaient dans leur ensemble bien habillés et avaient l’air d’être heureux. Certainement plus que nous autres chômeurs longue durée ou travailleurs précaires.....


                                                                                                    Si tu veux recouper cette listes des méfaits de Kahafi, c’est facile. Clique donc ici. C’est un article publié par Michel Collon

                                                                                                     >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

                                                                                                    Les 12 plus grandes injustices dont j’espère que les Libyens ne souffriront plus.


                                                                                                    1, Il n’y a pas de facture d’électricité en Libye – l’électricité est gratuite pour tous les citoyens.

                                                                                                    2. Le prix de l’essence en Libye est de 0,14 £ le litre.

                                                                                                    3. Une partie des recettes pétrolières libyennes est créditée directement sur les comptes en banque de tous les citoyens Libyens.

                                                                                                    4. Les prêts sont sans intérêts, les banques libyennes sont propriété d’Etat et les prêts sont accordés à tous les citoyens à un taux zéro, conformément à la loi.

                                                                                                    5. L’éducation et les soins médicaux sont gratuits en Libye.

                                                                                                    6. Si les Libyens ne peuvent pas trouver dans leur pays les soins médicaux ou l’offre d’éducation dont ils ont besoin, le gouvernement leur apporte le financement nécessaire pour se les procurer à l’étranger. Non seulement les frais sont entièrement pris en charge, mais ils reçoivent une allocation de 2 300 £ par mois pour l’hébergement et la location d’une voiture.

                                                                                                    7. Si un Libyen achète une voiture, l’Etat prendra en charge 50 % du coût du véhicule.

                                                                                                    8. Si un Libyen ne parvient pas à trouver d’emploi après ses études, l’Etat lui paye le salaire moyen de la profession à laquelle il postule comme si il ou elle était en emploi en attendant de trouver une embauche.

                                                                                                    9. Un Libyen qui décide de faire carrière dans l’agriculture reçoit la terre, le logement, les équipements, les semences et le cheptel pour démarrer son exploitation – le tout gratuitement.

                                                                                                    10. Les jeunes maries en Libye reçoivent une allocation gouvernementale de 60 000 dinars (50 000$) pour l’acquisition de leur premier logement pour aider à l’installation de la nouvelle famille.

                                                                                                    11. Les mères reçoivent une allocation de 5 000$ à la naissance de l’enfant.

                                                                                                    12. En Libye, pour 0.15 $, vous avez 40 miches de pain.

                                                                                                    On comprend mieux pourquoi ces pauvres Libyens imploraient qu’on les libère. Ah oui, encore autre chose qui va certainement aussi disparaître :

                                                                                                    La Libye n’a pas de dette extérieure et ses fonds de réserves s’élèvent à 150 milliards de dollars (actuellement gelés au niveau mondial).

                                                                                                    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

                                                                                                    Hé !!!! Morice J’aurais bien voulu être Libyen. Pas toi. T’as raison, grâce à Sarkozy et à ceux qui avalent les couleuvres de la propagande comme toi, les Libyens viennent d’entrer en enfer.


                                                                                                    Dis donc toi qui est balèze pour trouver de l’info inédite, trouve nous donc des images de la ville de Syrte aprés les bombardements de l’Otan pour qu’on sache qui fait le mal en Libye.....


                                                                                                    Je te salue bien bas Morice.

                                                                                                       


                                                                                                    • Hijack Hijack 25 octobre 2011 10:42
                                                                                                      Kadhafi : ils ont exaucé son souhait

                                                                                                      Excellent article - Extrait :

                                                                                                      Ils ont donc fini par le tuer. Depuis le début, ils ont cherché à le faire. Les frappes de l’OTAN le cherchaient sans arrêt. Mais aujourd’hui, tel Ponce Pilate, ils veulent s’en laver les mains. Ponce Pilate avait livré Jésus aux marchands du Temple et aux grands prêtres proches des Romains. Il avait préféré laissé les collaborateurs de l’empire Romain décider de sa mise à mort. 

                                                                                                      Pour Kadhafi, l’OTAN a fait l’essentiel du travail, mais il a laissé faire le sale travail, finir le travail à des Libyens contre un autre Libyen. Le crime était presque parfait, mais il y a eu d’abord cet anonyme qui a filmé et mis ces images sur You tube, puis les images d’une extrême cruauté de cette hystérie collective hallucinante sur le site « The Global Post ». Il a bien fallu ensuite trouver des explications.

                                                                                                      Le colonialisme a toujours agi ainsi : libyens contre libyens, algériens contre algériens, vietnamiens contre vietnamiens, irakiens contre irakiens. Faire ainsi coup double : éliminer l’ennemi, Kadhafi, et tenter de faire perdre son âme à tout un peuple, en tentant de faire peser sur sa conscience un acte ignoble.

                                                                                                      Mais pourquoi l’OTAN a-t-il si peur de dire la vérité, qu’il est le véritable responsable de cet assassinat car les autres ne sont que des exécutants. Pourquoi cette campagne médiatique inouïe, acharnée, non seulement pour dégager sa responsabilité de ce crime, mais pour dévaloriser et salir sans cesse la personne de Kadhafi.

                                                                                                      La tache

                                                                                                      Déjà la vérité commence à se frayer un chemin dans le torrent de mensonges dont on a voulu inonder la planète au sujet de la Libye. C’est ainsi qu’on découvre stupéfait qu’il n’y a aucune image, aucune preuve des allégations qui ont permis le déclenchement de l’intervention de l’OTAN : aucune preuve sur l’allégation que l’aviation de Kadhafi bombardait Benghazi et qu’il y avait des milliers de morts. On apprend que le responsable de la ligue des droits de l’homme libyen, à l’origine de ces allégations, qui ont été à la base de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, est en réalité lié au CNT libyen et que des ministres du CNT sont membres de cette Ligue.

                                                                                                      ...


                                                                                                      • morice morice 25 octobre 2011 12:53

                                                                                                        C’est ainsi qu’on découvre stupéfait qu’il n’y a aucune image, aucune preuve des allégations qui ont permis le déclenchement de l’intervention de l’OTAN : aucune preuve sur l’allégation que l’aviation de Kadhafi bombardait Benghazi et qu’il y avait des milliers de morts


                                                                                                        Ça c’est faux.

                                                                                                        • djanel Le viking- djanel Le viking- 25 octobre 2011 17:00

                                                                                                          Je te salue bien bas Morice.


                                                                                                          Alors sors les, tes preuves. Comme d’habitude tu ne prouves rien. Rien ne justifiait une intervention en Libye. Il en fut de même pour l’ex-Yougoslavie.

                                                                                                          Il est certain que les américains ont voulu dans le passé et veulent encore aujourd’hui détruire ou anéantir tout gouvernement d’un pays s’apparentant au socialiste. T’as du souci à te faire pauvre Morice.

                                                                                                          Toi qui te réclames être de gauche ayant participé à tous les combats pour une meilleure justice sociale. Tu finiras à Guantanamo.

                                                                                                          Vu que t’es un surdoué en recherche de preuves sur internet, tu pourrais facilement réaliser une liste de tous les gouvernements que les américains ont renversé depuis la fin de la deuxième guerre mondiale en passant du Vietnam à l’Amérique central et du sud et sans oublier l’Europe et l’Irak dont le parti BASS de Saddam Hussein, je te le rappelle, était à l’origine un parti socialiste allier au Russe qui l’ont laissé tomber.

                                                                                                          C’est vrai qu’il avait dévié mais pas autant qu’on le prétend. Les Irakiens.... ont plus souffert des exactions américaines que celle de Saddam quoique celui-ci fut en guerre contre l’Iran avec notre bénédiction pour l’encourager à persévérer jusqu’au bout.


                                                                                                        • Menouar ben Yahya 25 octobre 2011 14:28

                                                                                                          ....Je te plains de tomber dans ses mains redoutables,
                                                                                                          Ma fille. » En achevant ces mots épouvantables,
                                                                                                          Son ombre vers mon lit a paru se baisser ;
                                                                                                          Et moi, je lui tendais les mains pour l’embrasser.
                                                                                                          Mais je n’ai plus trouvé qu’un horrible mélange
                                                                                                          D’os et de chairs meurtris et traînés dans la fange,
                                                                                                          Des lambeaux pleins de sang et des membres affreux
                                                                                                          Que des chiens dévorants se disputaient entre eux

                                                                                                          Athalie acte 2 scéne 6


                                                                                                          • pikepeak pikepeak 25 octobre 2011 15:53

                                                                                                            Comme en Tunisie, les Libyens sont entrain de remplacer un borgne par un aveugle, l’obscurantisme fait recette..


                                                                                                            • Marco07 25 octobre 2011 19:28

                                                                                                              Bonjour, article très intéressant, merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès