• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lyssenko ; Gernez ; Raoult, la science vs la politique

Lyssenko ; Gernez ; Raoult, la science vs la politique

On montrera que la science est subordonnée à la politique qui représente des intérêts idéologiques et/ou économiques

 

 Lyssenko est ce savant soviétique de la période stalinienne qui prétendit que la théorie génétique du savant Mendel était fausse car contraire aux "supposées" lois de la dialectique qui « prouverait » que le milieu agit et transforme l’hérédité, ce que contredit Mendel qui avait montré que les transformations subies par les organismes sous l'influence de modifications du milieu, ne se transmettent pas héréditairement. Ne reconnaissant pas l'influence fondamentale du milieu extérieur, elle devait être fausse ! Et comme Mendel était un religieux autrichien, la génétique fut facilement qualifiée de science « bourgeoise », à laquelle s'opposait la théorie du soviétique Lyssenko qui elle, conforme à ces « lois de la dialectique » était déclarée « science prolétarienne ». La politique disait ce qui était scientifique et ce qui ne l’était pas pour des raisons de défense idéologique du camp socialiste.

L'affaire Gernez un secret d'état bien gardé.
André Gernez mit au point un protocole de prévention du cancer en 1973 (validé par l'inserm), accepté par Poniatovski alors ministre de la santé mais refusé par les directeurs de la santé d'alors, au motif que la sécurité sociale ne pourrait supporter la charge du recul de la mortalité dans les ehpads d'alors. D’un seul coup un médicament anodin mais qui jouait un rôle capital dans le protocole fut subitement déclaré toxique ( l'hydrate de chloral) alors qu'il fut prescrit des dizaines d'années sans dommage. Contre toutes les déformations portées par l’idéologue wikipedia, restent des faits indiscutables car illustrés dans les journaux américains lors de la campagne du candidat Nixon qui promis d'éradiquer le cancer grâce aux travaux du « génial médecin français André Gernez ». Gernez a donné la clé des maladies dégénératives, il a démontré le rôle de l'hormone de croissance dans ces maladies : dont sclérose en plaque et même l’autisme, etc ; et qui a souligné le rôle néfaste du cannabis pour des cerveaux non encore parvenus à maturité <25 ans, etc.

L'hydroxychloroquine subit le même sort exécutée par un faux publié dans le Lancet et l'étude bidon Recovery qui modifia le protocole Raoult pour discréditer l'hydroxychloroquine et donner une base « scientifique » à son interdiction. Le directeur de la santé sauta sur l'occasion, suite à l'aubaine du faux du Lancet, qui retiré et démenti ne le fit pas revenir sur son interdiction. L’oms a de surcroît saboté les essais sur l’hydroxychloroquine en comparant les effets de doses mortelles d’hcq (!) aux traitements standards (constitues de doses normales ).

On voit bien que la politique, au service des intérêts économiques, corporatistes et de l'industrie pharmaceutique, prime l'intérêt scientifique et de la santé humaine.

On invoquera la défense de l'emploi (c'est à dire des intérêts des industriels ) pour sauvegarder un pan entier des spécialités liées au cancer et à ceux qui en vivent grâce aux subventions publiques et privées ( plan cancer 15 milliards d'argent public, téléthon, etc).

On provoquera la peur de la mort dans la population pour la museler à des fins politiques et de reformatage économique.


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 15 janvier 18:19

    Bonjour politzer

    Un grand merci pour cet excellent article., et pour le rappel du mépris scandaleux et criminel des travaux éminents du professeur André Gernez par les autorités sanitaires et politiques de l’époque, pour des motifs on ne peut plus sordides.

    Et ça continue ! Le tableau n’est pas plus reluisant aujourd’hui.

    Pour combien de temps encore ?...

    GJ


    • Lynwec 15 janvier 18:20

      La science, enfin, la connaissance, a toujours dans un premier temps perdu face à la force brutale (la politique s’appuyant sur la police et l’armée peut y être rangée), comme à l’époque de Galilée, si on peut en croire notre histoire (parfois mensongère)...

      Rien de nouveau, l’intelligence étant aujourd’hui étouffée sous les bottes et les crosses du Quatrième Reich d’Ursula .


      • pemile pemile 15 janvier 18:24

        @Lynwec « Rien de nouveau, l’intelligence étant aujourd’hui étouffée sous les bottes et les crosses du Quatrième Reich d’Ursula . »

        Et sur AVox elle est bafouée par des gus comme toi qui veulent donner des leçons de calcul de pourcentages ?


      • pemile pemile 15 janvier 20:34

        @Jeekes « Toi le larbin corrompu des labos pourris. »

        C’est l’heure de prendre ton médoc ?


      • Lynwec 16 janvier 07:56

        @pemile
        Vous accrocher à une bouée de sauvetage percée ne vous sauve pas de la noyade mais si cela peut vous rassurer, je n’y vois aucun inconvénient et vous souhaite le meilleur.


      • jefresi 15 janvier 19:27

        Il était aussi possible rappeler comment l’Empire Britanique imposa les antibiotiques contre les bactériophages découverts par Felix d’Herelle et toujours quasi interdit de les utiliser notamment en Europe.


        • leypanou 15 janvier 23:03

          Un rappel pour ceux qui ne sont pas au courant pour l’ivermectine entre le Dr Tess Lawrie et le dr Andrew Hill qui a modifié la conclusion de l’étude sur l’ivermectine sur pression (allez directement à la fin de l’article pour la conversation entre la dr Tess Lawrie et le dr Andrew Hill, elle a enregistré la conversation pour le confondre).

          Des millions de gens sont probablement morts inutilement à cause d’intérêts cachés et ce n’est pas fini.


          • chantecler chantecler 16 janvier 08:05

            Les amalgames ne reposent pas sur des travaux scientifiques ...

            Ainsi comparer l’hydrate de chloral , qui serait un anticancéreux révolutionnaire , alors qu’il a été avant tout utilisé comme hypnotique , avec l’hydroxychloroquine comme antiviral , n’est pas pertinent .

            Ce dont je suis certain c’est que l’hydrate de chloral n’est pas l’anticancéreux revendiqué .

            Et que cette histoire qui remonte selon vous à Nixon a toute chance d’être du charlatanisme ...

            Vous oubliez de poser dans votre article , c’est que de tout temps des gens ont affirmé avoir découvert des traitements miraculeux alors qu’il ne s’agit que de pauvres arnaques montées pour soutirer des sous à des naïfs ou des désespérés ...

            Quant à la polémique Lyssenko / Mendel il s’agit encore d’autre chose ...


            • Cill 16 janvier 12:45

              Il faut arrêter avec cette hydroxychloroquine et la désinformation qui va avec.

              Ok l’étude du Lancet avait des erreurs, ça ne veut pas dire que les conclusions à tirer sont aujourd’hui fausses.

              Ça fait maintenant 2 ans qu’on a du recul, on y a mis beaucoup d’attention, et l’hydroxychloroquine n’a pas fait ses preuves, seulement dans le service de Raoult.

              On est arrivé à un point où les patients qui ont vraiment besoin d’hydroxychloroquine en manque à cause de conclusions trop vite tirées, et d’études mal suivit.

              Sources :

              https://www.cochrane.org/news/chloroquine-or-hydroxychloroquine-useful-treating-people-covid-19-or-preventing-infection

              venant de https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.CD013587.pub2/full

              https://www.nature.com/articles/d41586-020-01452-z
              https://www.scientificamerican.com/article/nine-covid-19-myths-that-just-wont-go-away/
              https://scitechdaily.com/researchers-tell-doctors-stop-prescribing-hydroxychloroquine-for-covid-19/


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 16 janvier 12:56

                @Cill
                 
                 ’’Ça fait maintenant 2 ans qu’on a du recul, on y a mis beaucoup d’attention, et l’hydroxychloroquine n’a pas fait ses preuves, seulement dans le service de Raoult.’’
                 
                 Il n’y a pas de mauvais médicaments, il n’y a que des mauvais médecins.


              • Lynwec 16 janvier 17:32

                @Francis, agnotologue
                Il y a surtout des objectifs cachés qui ont conduit à « acheter » des avis « scientifiques » discréditant toute forme de soin au bénéfice des injections dont on voit maintenant ce qu’elles sont réellement.
                Utiliser les expertises de scientifiques englués jusqu’au cou dans les conflits d’intérêt n’est pas de la science, c’est du commerce.


              • phan 16 janvier 19:41

                @Cill

                « 
                L’hydroxychloroquine s’offre un retour sur le devant de la scène médiatique. Dans un papier publié ce mercredi 12 janvier 2022, voilà que la revue scientifique en ligne The Conversation s’interroge : ’Une nouvelle étude montre-t-elle vraiment que l’hydroxychloroquine pourrait être efficace contre Omicron ?’
                L’auteur de l’article, Ben Krishna, chercheur en immunologie et virologie à l’Université de Cambridge, cite ainsi une étude écossaise, réalisée par l’Université de Glasgow, qui relance l’intérêt de l’hydroxychloroquine face au variant sud-africain. 
                Une étude qui révèle d’abord qu’Omicron »a peut-être changé la façon dont il pénètre dans les cellules« . »Depuis la surface ou via un endosome« , que de nombreux virus »exploitent pour pénétrer dans les cellules« . Via des mutations, Omicron aurait même amélioré cette capacité à utiliser les endosomes. C’est là que l’hydroxychloroquine entre en jeu. 
                 »

              • sirocco sirocco 16 janvier 20:26

                @Cill

                Vos sources sont des études datant d’un ou deux ans qui sont parues dans des revues occidentales subventionnées par les grands laboratoires.

                Êtes-vous sûr qu’aucune étude n’a été menée ailleurs dans le monde sur les effets de l’hydroxychloroquine utilisée comme il se doit dès les premiers signes de la contamination ?

                Et l’ivermectine, ça vous dit quelque chose ?... Elle a été utilisée massivement dans plusieurs pays mais pas en Oxydent. Vous en avez forcément entendu parler. Non ?...


              • phan 16 janvier 21:10

                @Cill

                Études HCQ COVID-19. 371 études, 276 revues par des pairs, 305 comparant les groupes de traitement et de contrôle. L’HCQ n’est pas efficace lorsqu’elle est utilisée très tardivement avec des dosages élevés sur une longue période (RECOVERY/ SOLIDARITY), l’efficacité s’améliore avec une utilisation plus précoce et un meilleur dosage. Un traitement précoce montre systématiquement des effets positifs. Les évaluations négatives ignorent généralement la durée du traitement, se concentrant souvent sur un sous-ensemble d’études de stade avancé. Les preuves in vitro ont fait croire à certains que les niveaux thérapeutiques ne seraient pas atteints, mais c’était incorrect, par exemple, voir [Ruiz] . Ajouté récemment : Juneja Tyson Atipornwanich McKinnon . HCQ ou CQ a été officiellement adopté pour un traitement précoce dans tout ou partie de 38 pays (54 y compris les organisations médicales non gouvernementales).
                .
                << Ok l’étude du Lancet avait des erreurs, ça ne veut pas dire que les conclusions à tirer sont aujourd’hui fausses. >>
                Pouvez-vous indiquer les précisions sur quelques erreurs du LancetGate ?
                C’est bizarre aucun de ces cardiologues de renom n’ont fait d’études cliniques sur les thromboses et les myocardites ou péricardites provoquées par les faux vaccins anti-covid ?
                Par exemple : Un jeune de 16 ans hospitalisé à Montpellier pour une myocardite après sa dose de rappel du vaccin.

              • Cill 18 janvier 14:02

                @phan

                J’ai été lire votre article que vous citez, et les conclusions ne vont pas dans le sans de l’hydroxychloroquine.

                But will hydroxychloroquine be effective against omicron ? I struggle to see the benefits of treating omicron infections with HCQ. In the University of Glasgow study, the researchers show that omicron enters cells via endosomes more so than other variants, but they do not show that omicron is limited to using endosomes. It can still enter from the cell surface. Using HCQ to stop omicron entering via endosomes would therefore only marginally limit the virus from entering cells.


                Dont la réponse est : à priori, non.

                Mais rien n’empêche de redépenser de l’énergie à s’acharner sur l’hydroxychloroquine à chaque nous variant. Peut-être qu’un jour ça va bien marcher....

                Ou alors on utilise ce qui marche déjà et qui fait de la prévention soft plutôt que d’attendre de tomber malade et d’avoir des complications à longs termes : bref, le principe du vaccin quoi.


              • Cill 18 janvier 14:42

                @sirocco

                Voici les dates de mes
                la 1ére date de Mars 2021
                la 2nd de fevrier 2021

                — la 3éme de mai 2020 (ok, et ? c’est un article qui restera intéressant dans les 10 prochaines années)
                la 4ème de aout 2020
                5ème septembre 2021

                Je ne vois pas bien en quoi c’est dérangeant.

                [...] qui sont parues dans des revues occidentales subventionnées par les grands laboratoires.

                1 montrez moi que c’est bien le cas. Vous avez des sources pour cela ?
                2 Bien entendu c’est important de savoir qui subside qui. Mais est-ce que ça veut d’office dire qu’il y a conflit d’intérêt ?
                N’est pas les même geant pharmaceutiques qui vendent aussi l’hydro ou livermectine ? Ne serait-ce pas avantageux pour eux de le vendrenplutôt que de masquer à tout prix son efficacité ?

                Si vous avez des liens vers des études différentes, ou plus récentes, je suis preneur. Je n’ai jamais trouvé une étude sérieuse et scientifique (idéalement faite pas des laboratoires ou des chercheurs indépendants) qui donnent des conclusions positives sur ces deux solutions. Seulement es articles de blogs ou des témoignages anodins. Mais jamais d’études statistiques avec un large pannel de patients.

                Je comprends que la politique vaccinal soit un désastre. Mais il ne faut pas s’attaquer au principe du vaccin pour autant.
                Ca reste une arme redoutable et efficace contre beaucoup de maladie. Et il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

                Mon avis :

                Idéalement, le vaccin aurait dû être développé par des chercheurs/labo indépendants, publique, gratuit, et avec une « recette » disponibles pour tous les pays.

                Mais se concentrer sur un médicament dont le but est d’être administré après avoir déjà des complications et potentiellement des séquelles à long termes me parait être une mauvaise idée.

                Il faut mieux traiter les poutres de sa maison contre la pourriture plutôt que d’attendre qu’elles le soient pour les remplacer.


              • Cill 18 janvier 15:22

                @phan

                • L’étude de Lancet sur l’hydrochloroquine semble effet bidon. ça ne veut pas dire que la vrai réponse à la question de l’l’hydrochloroquine est l’opposé de que l’études concluait.
                D’autres études vont dans le même sens, avec les même conclusions. C’est ça que je voulais dire.

                • Étude des myocardite chez les jeunes : la conclusion est que le risque de se faire vacciner reste plus bas que celui d’avoir des complications lié au covid (déjà relativement bas chez les jeunes pour le moment).

                https://www.thelancet.com/journals/lanchi/article/PIIS2352-4642(21)00342-4/fulltext


              • phan 18 janvier 22:29

                @Cill
                L’étude écossaise parle de la piste d’endosomes et HCQ augmente le pH des endosomes. Si Omicron passe par voie endosomale, il y a peut-être cette fois quelque chose à explorer sérieusement



                << Mais rien n’empêche de redépenser de l’énergie à s’acharner sur l’hydroxychloroquine à chaque nous variant.>> 
                Qui a dépensé d’énergie pour des études cliniques sur l’hydroxychloroquine ? sûrement pas Big Pharma.
                Qui a dépensé d’énergie pour des fausses études cliniques pour dénigrer l’hydroxychloroquine ? 


                 << alors on utilise ce qui marche déjà et qui fait de la prévention soft plutôt que d’attendre de tomber malade et d’avoir des complications à longs termes : bref, le principe du vaccin quoi.>>
                La chloroquine a 132 ans et les faux vaccins anti-covid n’ont qu’un an de recul.
                Drôle de vaccin anti-covid : Un vaccin qui ne protège pas, qui n’empêche pas la contamination et qui n’empêche pas la transmission et qui coûte 20€ par dose (le non-vacciné et sous citoyen participe aussi aux frais de la princesse) .
                .

              • Séraphin Lampion Schrek 16 janvier 14:10

                En matière d’histoire, il faut se méfier des similitudes : ce n’est pas parce qu’un koala ressemble à un ourson que c’est un ursidé.

                L’histoire fourmille en effet d’exemples dans lesquels le pouvoir entend dicter à la population ce qu’il faut penser ou croire pour sélectionner les brebis galeuses et justifier la chasse aux sorcières ainsi que le sacrifice expiatoire du bouc émissaire. La terreur entretenue maintient la foule dans une stupéfaction permanente qui la tétanise et inhibe ses réactions éventuelles. Ça, c’est la ressemblance. Mais la différence, c’est qu’il ne s’agit pas toujours du même pouvoir.

                L’inquisition ; qui entendait imposer à Galilée l’obligation de reconnaitre que la terre était plate, était l’œuvre de l’église catholique, héritière putative de l’administration romaine et de Sol Invictus, au service des rois, eux-mêmes représentants d’aristocraties dont la richesse reposait principalement sur la propriété foncière et les privilèges. Ce pouvoir là n’est toujours pas totalement éteint. Il sévit encore largement en Amérique du Sud, par exemple.

                Les procès staliniens qui étaient les corollaires de l’imposture de Lyssenko reposaient sur la confiscation du pouvoir pas une classe sociale et choyée : la bureaucratie, qui avait usurpé sa position au cours de guerres intestines dans les courants politiques révolutionnaires russes. Ce pouvoir là en a pris un coup avec l’implosion de l’URSS, mais il est toujours vivant, à l’état larvaire dans de mouvements intellectuels sectaires.

                La révolution culturelle chinoise menée par Jiang Qing, la quatrième épouse Mao, avait pour but, en manipulant des collégiens et des étudiants, de purger le Parti communiste chinois de ses éléments dits «  révisionnistes » et limiter les pouvoirs de la bureaucratie, tirant par là les leçons de l’expérience du grand frère.

                Pour les nazis, la « culture » était à l’origine la simple transcription de la nature et la dénaturation était intervenue quand les Sémites s’étaient installés en Grèce, quand l’évangélisation avait introduit le judéo-christianisme, puis quand la Révolution française avait parachevé ces constructions idéologiques absurdes. Pour sauver la race nordique-germanique, il fallait retrouver le mode d’être des Anciens et faire à nouveau coïncider culture et nature en refondant le droit et la morale, et en réécrivant l’histoire..

                Aujourd’hui, le pouvoir n’est plus dans les mains de l’église, ni des rois, ni même des états, même s’il reste des lambeaux des uns et des autres ici ou là. Ce qui est nouveau c’est que le pouvoir est exercé directement par les grands groupes transnationaux (« corporates » pour Naomi Klein) qui ne se contentent pas d’utiliser les réincarnations de Lyssenko ou de condamner les héritiers de Galilée : ils leur donnent le scenario dont ils sont chargés de rédiger les dialogues et ils utilisent les marionnettes politiques pour la mise en scène.


                • zygzornifle zygzornifle 17 janvier 13:17

                  La politique aura toujours raison sur la science car le politique a a son service la police, la justice et l’armée pour écraser toute contestation et vérité .... 


                  • zygzornifle zygzornifle 17 janvier 13:19

                    Le nuage de Tchernobyl attend toujours bien sagement a la frontière les autorisations pour traverser la France ....


                    • Cill 20 janvier 23:32

                      Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture.

                      Tout y est ! Je ne vois pas pourquoi on continue à s’intéresser à son cas.

                      https://www.mediapart.fr/journal/france/170122/didier-raoult-deux-ans-d-enquete-sur-une-imposture

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité