• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron est atteint du syndrome de l’hubris

Macron est atteint du syndrome de l’hubris

Macron est atteint du syndrome de l’hubris

 

Début septembre 2018, Gérard Collomb fit une déclaration intéressante à des journalistes expliquant la baisse de popularité de Macron et du gouvernement dans les sondages :

« Peut-être, les uns ou les autres, nous avons manqué d'humilité. « En grec, il y a un mot qui s'appelle hubris, c'est la malédiction des dieux. Quand, à un moment donné, vous devenez trop sûr de vous, vous pensez que vous allez tout emporter. [...] Il y a une phrase qui dit que les dieux aveuglent ceux qu'ils veulent perdre, donc, il ne faut pas que nous soyons dans la cécité. »

Il fallait s’y attendre, le chef n’a pas apprécié et au cours d’un diner secret à l’Élysée, sous dame patronnesse Brigitte, il a voulu mettre les points sur les « I » », paraît-il le 10 septembre.

Gérard Collomb s’est à nouveau lâché auprès de la presse expliquant qu’il n’a pas fait marche arrière :

« Je lui ai dit ce qui n'allait pas et il m'a répondu. Le président voit bien que les temps sont durs. La première année, c'est la plus difficile. Vous êtes dans une espèce d'enthousiasme collectif… »

 

L’hybris ou l’ivresse du pouvoir qui rend fou

Je n’ai pas « percuté » sur ce mot « Hubris » ou « Hybris » que je découvrais pour la première fois et je n’ai pas eu le réflexe de consulter le dictionnaire. Je l’ai fait et c’est très intéressant, car ce terme complète, confirme, explique la vraie nature de Macron : le pourquoi, le comment dans son fonctionnement lors d’évènements, de situations qu’il traverse dans sa vie et qui ont une répercussion dans le pays qu’il gouverne malheureusement, et ce en principe jusqu’en 2022.

Selon le Larousse, l’hubris est tout ce qui, dans la conduite de l'homme, est considéré par les dieux comme démesure, orgueil, et devant appeler leur vengeance ; ou encore : Ivresse de la démesure provoquée par l’orgueil, par la passion et jugée répréhensible.

Le syndrome d’hubris est la maladie du pouvoir qui rend fou :

– La perte du sens des réalités.

– L’intolérance à la contradiction.

– L’abus de pouvoir.

– L’obsession de sa propre image.

– L’action et la parole à l’emporte-pièce.

– L’arrogance, la prétention, l’égotisme.

– La manipulation, le mensonge, le mépris.

– Le manque d’intérêt pour tout ce qui ne le concerne pas.

– L’impossibilité d’éprouver de l’empathie avec le don de l’imiter.

– Etc.

Comme on peut le constater, celui qui est atteint du syndrome de l’hubris présente toutes les caractéristiques du psychopathe ou sociopathe. On comprend combien un psychopathe disposant d’un pouvoir absolu : roi ou président peut devenir dangereux pour le pays qu’il dirige.

Pascal avertissait ceux qui détenaient le pouvoir :

« Surtout, ne vous méconnaissez pas vous-même en croyant que votre être a quelque chose de plus élevé que celui des autres […] Car tous les emportements, toute la violence, et toute la vanité des grands viennent de ce qu’ils ne connaissent point ce qu’ils sont. »

Ce grand philosophe enseignait que le pouvoir exerce une grande influence sur celui qui le détient et également un impérieux envoutement. L’histoire démontre que le pouvoir mal utilisé corrompt et rend fou.

Le philosophe Alain dit très justement et simplement :

« Tout pouvoir sans contrôle rend fou. »

Son résultat est toujours le malheur, la folie et pour le tyran et pour le peuple tyrannisé. Pourtant, malgré les leçons du passé, les mêmes erreurs se reproduisent.

Il est compréhensible que celui qui veut atteindre du pouvoir obligatoirement et par nature détienne une certaine dose de narcissisme. [1]Or, il est confirmé par des études scientifiques, que lorsque ces personnes obtiennent enfin le pouvoir convoité, ce narcissisme se démultiplie. La sagesse voudrait qu’il ne faille jamais donner le pouvoir à ceux qui le désirent. L’histoire depuis le commencement, malheureusement, démontre le contraire.

 

Test pour savoir si nous sommes atteints du « syndrome d’hubris »

David Owen, médecin et ancien ministre des Affaires étrangères, indique les 14 symptômes. Pour être atteint du syndrome, il faut en présenter au minimum 3 :

1 – Inclination narcissique à voir le monde comme une arène où exercer son pouvoir et rechercher la gloire.

2 – Prédisposition à engager des actions susceptibles de présenter l’individu sous un jour favorable, c’est-à-dire pour embellir son image.

3 – Attrait démesuré pour l’image et l’apparence.

4 – Façon messianique d’évoquer les affaires courantes et tendance à l’exaltation.

5 – Identification avec la nation ou l’organisation, au point que l’individu pense que son point de vue et ses intérêts sont identiques à ceux de la nation ou de l’organisation.

6 – Tendance à parler de soi à la troisième personne ou à utiliser le « nous » royal.

7 – Confiance excessive en son propre jugement et mépris pour les critiques et les conseils d’autrui.

8 – Impression d’omnipotence sur ce que l’individu est personnellement capable d’accomplir.

9 – Croyance, qu’au lieu d’être responsable devant ses collègues ou l’opinion publique, le seul tribunal auquel il devra répondre sera celui de l’histoire.

10 – Croyance inébranlable que le jugement de ce tribunal lui sera favorable.

11 – Perte de contact avec la réalité, souvent associée à un isolement progressif.

12 – Agitation, imprudence et impulsivité.

13 - Tendance à accorder de l’importance à leur« vision », à leur choix, ce qui leur évite de prendre en considération les aspects pratiques ou d’évaluer les coûts et les conséquences.

14 – Incompétence « hubristique », lorsque les choses tournent mal parce qu’une confiance en soi excessive a conduit le leader à négliger les rouages habituels de la politique et du droit.

Avez-vous fait le test pour vous ? Je l’ai fait pour moi ! L’avez-vous fait pour Macron ? Je l’ai fait pour lui !

Pour Manu, il suffit de relever, les actions, les petites phrases ainsi que ses réactions lorsqu’il est contrarié ou critiqué, pour répondre précisément à ce test.

Sur les 14, Macron présente 13 symptômes d’hubris. Celui que j’ai éliminé est le 6 (Tendance à parler de soi à la troisième personne ou à utiliser le « nous » royal). Jusqu’à présent, je ne l’ai pas relevé (c’est le cas connu pour Alain Delon). Il y a de quoi se faire du souci sur ce score impressionnant : 13 sur 14 ! C’est effrayant !!!

Le syndrome de l’hubris c’est le cas pour Hitler, Staline, etc. également pour remonter dans l’histoire à Napoléon et autres généraux. Pour rester près de notre histoire : Bush Junior, Tony Blair, Obama (au cours de son mandat et malgré son prix Nobel de la Paix, il fit larguer plus de bombes dans le monde que Bush) Sarkozy en Lybie et dans une certaine mesure Hollande et Macron en Syrie, etc.

Pour être atteint du syndrome de l’hubris ou pour être un psychopathie, nul besoin d’être un chef d’État. En voici un exemple parmi tant d’autres qu’on pourrait citer en faisant un minimum de recherches :

[2]Le jour du 15e anniversaire de l'intervention américaine en Irak, lors de l'émission « 60 Minutes » de CBS News le 12 mai 1996, une journaliste pose la question suivante Madeleine Albright, ambassadrice américaine à l’ONU :

– Nous savons que 500 000 enfants irakiens sont morts. Cela fait plus que les enfants qui sont morts à Hiroshima. Est-ce que cela en valait la peine ?

Elle a répondu sans sourciller : 

– Je crois que c'était un choix très difficile, mais … nous pensons que le prix en valait la peine.

 

Tout le monde peut contracter le syndrome de l’hubris

Le syndrome d'hubris ne touche pas que les rois, les présidents, les généraux, les PDG de multinationales. Toute personne qui reçoit un peu d’autorité ou qui s’en attribue peut contracter cette maladie.

Par exemple, au bureau, lorsqu’un employé reçoit une promotion, alors qu’il était super-sympa auparavant devient imbuvable et joue désormais au « petit chef » s’attirant la détestation et les sarcasmes des collègues. Dans les entreprises, c’est malheureusement monnaie courante. On peut imaginer ce qu’il adviendrait si cette personne était propulsée : PDG, ministre…

Ceci montre combien nous devons nous jauger constamment pour ne jamais sombrer dans le travers immonde du syndrome d’hybris.

 

Pour se protéger de l’hubris… c’est simple !

Pour se protéger du syndrome de l’hubris, c’est simple ! Il suffit, qui que nous soyons, de ne jamais oublier que lorsque nous allons faire « notre petite commission » nous sommes tous assis sur le même trône et dans la même position ridicule… mais ô combien soulageante et bienfaisante !

 

[1] Le chercheur Ian Robertson, cité par La Vie « le pouvoir absolu inonde le cerveau de dopamine. Il crée aussi une addiction et le sentiment de toute puissance qui va avec. »


Moyenne des avis sur cet article :  4.92/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • keiser keiser 20 juin 12:40

    @ L’auteur

    Salut

    Bonne analyse.

    Il y a un moment, j’ai posté ce constat à propos de ce triste sire.

    Ce n’est pas un scoop car il suffit de voir l’analyse de ce psy italien :

    https://www.youtube.com/watch?v=v4wS8FIw47Q

    Le petit mignon a subi une grave agression sexuelle à 15 ans (viol sur mineur).

    Dans un cadre normal, les services sociaux auraient du le prendre en charge et la vieille aurait pris le chemin des ennuis judiciaires. ( voir le film Mourir d’aimer ).

    Mais chez chez ces gens là, cela ne se fait pas comme ça.

    Il a donc transgressé un tabou avec l’aide de sa classe sociale.

    Il en résulte un blocage au stade de l’adolescence avec un surdéveloppement de son égo.

    Dès lors, il se croit doté d’un grand avenir en extrapolant sur ses limites personnelles. ( confirmé par ses camarades de classe ).

    Cela avec l’assentiment de son cadre familiale de la bourgeoisie du Nord.

    Puisque ce viol sera finalisé par un mariage officiel.

    Jupiter à besoin de la pyramide du Louvre pour se rassurer, ainsi que de jouer au pilote de chasse et de sous-marin.

    Si il n’a pas ses jouets, c’est la colère infantile.

    A part pour être l’instrument de sa grandeur, tout ce qui n’est pas de son « niveau » n’est rien, d’où ce mépris envers les autres à peine voilé.

    Il n’aime pas la France mais tient à sa position pour se conforter dans sa grandeur.

    Ce type est donc atteint d’une forme de psychopathie, cela ne veut pas dire qu’il est dangereux.

    C’est juste est un trouble de la personnalité, caractérisé par un comportement antisocial, un manque de remords et un manque de « comportements humains ».

    On peut aussi appeler cela un pervers narcissique manipulateur.

    Il est aussi à craindre le pire, si son totem ( Brigitte ) venait à mourir.

    Tout cela ne serait pas dommageable si il évoluait dans sa bourgeoisie de province.

    Mais le problème est qu’il est le président de la France.



    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 juin 12:30

      @keiser

      Loin s ’en faut d’être un aficionados de Jupiter le « selfieman  » .. mais je m’interroge comment qu’une femme peut violer un homme ?


      @+ P@py


    • keiser keiser 21 juin 12:52

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Ce n’est pas moi qui le dit mais la loi.
      Disons que l’on pourrait renommer cela en agression sexuelle sur mineur.
      Cela entre dans le cadre de la protection des mineurs car on considère qu’il ne sont encore en état de comprendre ce qui leur arrive même si ils sont consentent.
      De part ton ancien métier tu dois connaitre cela.

      Elle était mère au foyer, cinq enfants, 33 ans, d’un milieu catholique traditionaliste. Il avait 12 ans, d’une famille britannique, fréquentant les mêmes chapelles. Enseignante occasionnelle dans des écoles privées, elle avait été sa maîtresse de CM2, par la suite elle l’aidait de temps en temps en français. Le 4 septembre, à La Roche-sur-Yon, elle a été condamnée à six mois de prison ferme pour avoir eu avec lui des relations sexuelles pendant trois ans.
      http://www.elle.fr/Societe/Les-enquetes/Agressions-sexuelles-sur-mineurs-plus-d-indulgence-envers-les-femmes-2174652


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 juin 16:01

      @keiser

      Agression sexuel envers un mineur, là je pige, .. mais viol, ben comme dit l’autre pour qu’une femme puisse violer un homme, ça sera uniquement par sodomie,... et lui faut nécessairement un accessoire !

      @+ P@py


    • keiser keiser 21 juin 18:09

      Oui tu as raison mais sur le fond ( et sans jeux de mots ).

      Il se peut que les conséquences soient les mêmes.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 juin 13:03

      Peu importent sont profil psychologique, ses inclinations sexuelles et ses goûts en matière de gastronomie, peu importent son arrogance, sa fatuité et sa vacuité intellectuelle comblée par des certitudes, des préjugés et des a priori, ce qui compte, ce sont les dégâts qui sont commis par les gens qui l’ont mis en place et qui tirent les ficelles pendant qu’il se pavane. A quoi ça sert d’envoyer des tomates à Pinocchio ci c’est toujours le patron du cirque Stromboli-Rotschild-Biderberg qui manipule cette marionnette jetable ?


      • Le421 Le421 20 juin 17:34

        @Séraphin Lampion
        Avec la sainte bénédiction des français, ne l’oublions pas.
        Comme disait un copain, ne jamais crier « mort aux cons !! » comme le faisait, il paraît, Louis Jouvet.
        De nos jours, il y aurait risque de génocide !!


      • baldis30 20 juin 22:52

        @Le421
        bonsoir !
         « ne jamais crier « mort aux cons !!  »
         c’est bien vrai comme dirait la mère Denis !
        Avez-vous évalué le nombre d’arbres qu’il faudrait abattre d’urgence pour fabriquer tous les cercueils ? Où trouver les menuisiers ? Les bucherons ? ce serait créer une crise économique rare ... mais cette conséquence n’est pas grave parce qu’il n’y aurait plus personne pour la subir ...
        Et même en exposant les cadavres les vautours ne seraient pas assez nombreux pour pratiquer une hygiène « verte » !

         dans les deux cas ... soyez écolos et crevez l’un après l’autre en bon ordre ...


      • Garibaldi2 21 juin 04:35

        @Le421

        Mort aux cons ..., vaste programme.


      • Aristide Aristide 21 juin 11:53

        @Garibaldi2

        Méfiez vous, on est toujours le con de quelqu’un...

        Le421 ne manque aucune occasion pour traiter tous ses compatriotes de cons. Menfin ...


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 juin 12:34

        @Séraphin Lampion

        Le « Pinochio », élu par un peuple de mougeons,.. qui maintenant chouignent !


        @+ P@py


      • Fergus Fergus 20 juin 17:26

        Bonjour, Vomcandide

        Soyons objectifs : Sarkozy répondait à autant de critères d’« hubris » que Macron ! A croire que nous élisons les présidents sur ces critères (exception faite du très terne Hollande). Tout cela est très proche d’une autre forme de portrait que je vous invite à découvrir dans « Qui suis-je ? »


        • keiser keiser 20 juin 18:09

          @Fergus

          Salut Fergus

          « Soyons objectifs : Sarkozy répondait à autant de critères d’« hubris » que Macron »

          Objectivement, je ne pense pas que l’on puisse les comparer.
          Déjà, Sarkozy n’est pas tombé du ciel.
          Il a fait son école en politique et a franchi petit à petit les étapes.
          Même si il a « niqué » son mentor Pasqua avec la mairie de Neuilly.
          Et qu’il a aussi « ..... » la femme de Jacques Martin.
          Cela reste de la politique, rien que de plus normal.

          Macron n’a rien a voir avec cela.
          C’est quand même le premier président qui n’a pas d’enfant.
          Le premier président qui n’avait pas de parti politique.
          Bon j’arrête là car la liste est longue ...

          Aucune comparaison possible.


        • Fergus Fergus 20 juin 19:06

          Bonjour, keiser

          Les parcours politiques et personnels sont effectivement très différents entre les deux hommes. Mais en termes d’hubris, ils n’en sont pas moins très proches.


        • VOMCANDIDE VOMCANDIDE 21 juin 06:11

          Bonjour, @Fergus
          Merci Fergus, je sui allé lire ton article ! Très personnalisé ! Je me le garde en référence !
          A bientôt


        • Laulau Laulau 21 juin 08:27

          @Fergus
          Absolument pas ! Sarkozy est un politicien, un roublard, pas un malade mental comme Macron. Sarkozy mentait par calcul, Macron par vice.


        • Fergus Fergus 21 juin 09:07

          Bonjour, Laulau

          Non, c’est à l’évidence faux : Sarkozy ne mentait pas uniquement « par calcul », il était un menteur compulsif qui racontait des bobards sur tout et n’importe quoi.

          Deux exemples :
          Que pouvait lui rapporter l’affirmation qu’il était présent dans les premières heures de la chute du mur à Berlin alors que Juppé a démontré qu’il n’est allé sur place qu’une semaine après ?
          Quel besoin avait-il de faire passer son grand-père maternel  un médecin comme un héros actif sur le front de la Grande guerre alors que celui-ci a été affecté à l’hôpital de Bordeaux ?

          Or, des histoires comme ces deux-là, il y en eu des dizaines dont beaucoup sans le moindre rapport avec la politique. J’aurais dû les noter.  smiley


        • Castel Castel 21 juin 12:20

          @Fergus
          Bonjour,
          En effet, ce sont les mêmes types de mensonge d’un Manuel Valls, qui, lui aussi, a dû être touché par une forme d’hubris.
          Pas facile de distinguer la mentalité de Valls et celle de Sarkozy... 
          Quid aussi d’un DSK ?


        • keiser keiser 21 juin 13:35

          @Fergus

          Oui tu as raison mais cela est intrinsèquement le moteur su tout ceux qui cherchent le pouvoir.
          Il faut quand même être assez perchè pour n’avoir que ce seul et unique objectif de vie.
          Tout en sachant que ce ne peut être que provisoire.
          Et que plus dure, en sera la chute.
          C’est comme être drogué à son égo.


        • keiser keiser 21 juin 13:37

          @keiser

          « le moteur su tout ceux »

          Le moteur de tout ceux, pardon. smiley


        • Fergus Fergus 21 juin 15:15

          Bonjour, Castel

          Effectivement, Valls appartient à la même catégorie d’individus narcissiques que Sarkozy et Macron. La stratégie de Valls pour la présidentielle de 2017 était d’ailleurs très proche de celle de Macron, mais ce dernier lui a grillé la politesse dès le mois de mai 2016 (Valls entendait sortir du bois durant l’automne), et cela sur le même prétendu créneau de rupture avec le clivage gauche-droite.

          Pour ce qui est de Strauss-Kahn, je ne pense pas qu’il ait eu le même profil que ceux-là. Brillamment intelligent, DSK avait le défaut d’être surtout un dilettante moyennement motivé par l’Elysée. C’est à l’évidence Sinclair qui l’a poussé, et ce n’est pas un hasard si, dans l’affaire Diallo, l’on a pu évoquer un « acte manqué » relativement à la conquête de la présidence.


        • Castel Castel 21 juin 22:51

          @Fergus
          DSK est connu aussi comme un coureur de femmes. Donc l’hubris s’exprime chez lui plus dans une réussite ’transversale" socio-sexuelle.


        • Fergus Fergus 22 juin 09:49

          Bonjour, Castel

          En l’occurrence, lubrique l’hubris !


        • Kapimo Kapimo 20 juin 18:40

          Macron est un psychopathe, incapable d’empathie et qui ment en permanence (le fameux « en meme temps », tout et son contraire).

          De plus en plus dans nos systèmes « démocratiques », les hommes de pouvoir sont des narcisses, qui arrivent en haut car ne pensant qu’à leurs gueules (la fameuse « méritocracie »), sans souci pour l’intérêt général. Ca peut se justifier dans le domaine privé, mais c’est insoutenable dans le domaine de l’état.

          Ce qui est grave, c’est que meme les hauts fonctionnaires qui se définissaient avant comme des « serviteurs de l’état » et assuraient la continuité de celui-ci (et ce en dépit de leur appartenance à des réseaux franc-maçons aux pratiques douteuses et aux objectifs incertains), ont été gagnés par la corruption.

          Nous sommes désormais clairement une république bananière, ou la justice et la police ne sont plus que les auxiliaires des régimes en place.

          Et chef d’une république bananière, ça donne plus de pouvoir et ça tourne plus la tete que président d’une république constitutionnelle munie de contre-pouvoirs.


          • Fergus Fergus 20 juin 19:11

            Bonjour, Kapimo


            « Nous sommes désormais clairement une république bananière »


            Pas très sérieux d’écrire cela. Certes, il y a des comportements étatiques qui posent problème et chez les dirigeants des tentations de dérive autocratiques. Mais parler de « république bananière » n’a aucun sens. Essayez donc de vous exprimer comme vous avez l’habitude le faire dans une vraie « publique bananière » !!!


            • foufouille foufouille 20 juin 19:23

              @Fergus
              c’est totalement possible sur internet avec quelques outils au pire.


            • Fergus Fergus 20 juin 19:29

              Bonsoir, foufouille

              Sur internet, oui, en prenant des précautions. Mais certainement pas sur la place publique comme en France où l’on entend très souvent Macron, Philippe et consorts voués aux gémonies ou se faire insulter sans que cela ne provoque la moindre réaction répressive.


            • foufouille foufouille 20 juin 19:34

              @Fergus
              je doute que ce soit possible sue le net.


            • baldis30 20 juin 23:01

              @Fergus

              bonsoir,
               c’est vrai ... il n’y a pas de bananeraie en métropole .... mais notre république est tout de même fort proche de la Nature puisqu’à défaut des producteurs de bananes, il y a :
              ceux qui produisent de la betterave à sucre...pour se sucrer,
              ceux qui cultivant le blé s’arrogent le droit de l’accumuler,
              ceux qui traient les vaches pour boire du petit lait,
              ceux qui racontent des salades en annonçant que les carottes sont cuites,
              bien d’autres cultivateurs déguisés en grosses légumes ...


            • Kapimo Kapimo 21 juin 00:47

              @Fergus
              « Essayez donc de vous exprimer comme vous avez l’habitude le faire dans une vraie « publique bananière » !!! »

              Bonsoir,
              Je vois que votre objection première quant au terme employé concerne surtout l’aspect « liberté d’expression ». Je reviendrai la-dessus, mais j’en déduis que vous ne contestez pas sérieusement que nous sommes sous un régime ou la classe dirigeante :
              est sous très forte influence d’intérets économiques et politique étrangers
              est d’une manière générale multicorrompue
              est autoritaire (voir le traitement reçu de la part police/justice quant on enfile un gilet jaune et qu’on va manifester calmement...).
              Bref, un état zombie aux mains d’une minorité scélérate et spoliatrice.

              Concernant la « liberté d’expression », je rigole doucement si vous considérez AVox à l’audience très restreinte comme un point de repère. Vous savez très bien que les discours « non conformes » font l’objet d’attaques en règles dans les médias (voir la mésaventure de Chouard), et y sont rarement autorisés. Je ne parle pas de la censure dans l’espace commentaire des grands médias...

              Notre république voudra pour des raisons qui la concernent jusqu’au bout donner l’illusion de la « démocratie », et je vous concède que cela n’est que peu le cas dans les républiques bananières. Mais elle est tout aussi pourrie, vermoulue et malodorante que ces régimes.

              Heureusement pour vous , le plus important (les apparences) restent sauves pour ceux qui comme vous ne cherchent qu’à s’illusionner afin de ne pas avoir à assumer la réalité.


            • Legestr glaz Legestr glaz 21 juin 08:40

              @Kapimo

              Dans un système supranational comme l’Union européenne, il ne saurait être question de « démocratie ». Les traités que la France doit respecter, ont balisé toutes les orientations de politiques économiques.

              • Les orientations programmatiques de l’Union européenne en matière économique, politique et sociale, sont intégrées aux traités et donc gelées.

              • Ces orientations sont juridiquement obligatoires et indiscutables au sein des institutions de l’Union européenne et des Etats membres devant les mettre en œuvre.

              Ce n’est plus le Président de la République ni le gouvernement français qui conduisent la politique économique et sociale de la France. Celle-ci nous est en effet fixée annuellement à travers les Grandes Orientations de Politique économique, GOPE, que la Commission européenne adresse à la France en vertu de l’article 121 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne, TFUE, et que nos gouvernants sont dans l’obligation de mettre en oeuvre. En restant dans l’Union Européenne, nous savons avec certitude que la politique économique et sociale de notre pays sera très exactement celle fixée par Bruxelles, celle que nous subissons depuis quelques années avec le démantèlement programmé de nos conquêtes sociales nées du Conseil National de la Résistance. 

              Les lobbies sont à l’oeuvre à Bruxelles, les enveloppent circulent, le Président sortant de la Commission se recycle chez Goldman Sachs et les Commissaires européens terminent leur course dans des consortiums internationaux. pour services rendus. Non, définitivement non, il ne peut y avoir de démocratie à travers la supranationalité européenne, qui a d’ailleurs été bâtie à cette fin, pour éloigner le pouvoir du Peuple le plus possible. De ce point de vue l’UE est un réussite magnifique. 

            • Kapimo Kapimo 21 juin 13:26

              @Legestr glaz

              Votre constat sur l’UE facteur de corruption est juste. Cependant, dans la situation actuelle, et l’affaire Benalla l’a bien montré, la corruption est aussi bien franchouillarde. L’état est investi par des réseaux qui s’en mettent plein les poches à coup de privatisations, ou à coup de contrat de sécurité miracle, ou à coups de vente d’armes, etc etc. De toute façons, un état investi par des réseaux pseudo-ésotériques (en fait des sectes) favorise forcément la corruption.
              Le résultat, c’est que l’intérêt général est passé au troisième plan, l’état est de facto au service de ces réseaux de corruption et d’influence, pour le compte desquels on n’hésite pas à éborgner et embastiller.


            • VOMCANDIDE VOMCANDIDE 20 juin 22:26

              Bonjour,
              Un grand merci pour la photo. Elle est formidable !!!! Je pense que c’est la direction qui la chargée ! J’en profite pour lancer une bouteille à la mer. J’ai déjà envoyé un emeal signalant le problème...
              Mais, voilà j’ai 2 ou trois articles prêts ; seulement je n’arrive plus à charger des photos, alors que tout s’est bien passé pour mon premier article !!!!!!?????
              Merci pour toute aide.

              Et encore remercie pour la photo ! C’est un beau cadeau !!

              A bientôt.....

              Victor Ojeda Mari


              • Cadoudal Cadoudal 20 juin 23:16

                Gérard Collomb, comme Hollande, que des promesses...lol...

                Mais quand va bien pouvoir survenir l’incident qui mettra le feu aux poudres, la provocation ou l’agression de trop qui va entraîner une riposte, même faible, mais intolérable pour les colons. Et se sera l’engrenage...
                Je ne vois aucune autre issue que le clash frontal généralisé. Tout le monde le sait, beaucoup le disent, comme Collomb en son temps.

                Et plus ça tarde, moins nous serons en position de force.

                https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/bagnols-sur-ceze-des-policiers-caillasses-lors-d-une-intervention-1560960906


                • victormoyal victormoyal 21 juin 06:54

                  Macron est atteint du syndrome de l’incompétence..voir dans quel état se trouve la France...


                  • Fergus Fergus 21 juin 09:54

                    Bonjour, victormoyal

                    Sans vouloir vous contrarier, il s’agit là d’une oeuvre collective de la Ve république. 

                    Et tout ne va pas aussi mal qu’on le prétend.
                    Certes, une partie trop importante des classes populaires vit dans la précarité, et parfois dans le dénuement, ce qui est inacceptable dans la 6e puissance mondiale.
                    Mais une grande partie des Français vit plutôt bien : on n’a jamais vu en France les ménages aussi équipés (voiture, électro-ménager, informatique, téléphonie) et le nombre des 4x4 a explosé ces dernières années.

                    A noyer qu’après impôts, les écarts entre les 10 % les plus aisés et les 10 % les plus modestes sont nettement moindres en France que dans les pays anglo-saxons et que les aides sociales restent à un niveau enviable par beaucoup d’autres populations.

                    Il n’en demeure pas moins que le creusement des inégalités pose un vrai problème moral.


                  • keiser keiser 21 juin 14:38

                    @Fergus

                    « Certes, une partie trop importante des classes populaires vit dans la précarité »

                    Oui certes ...
                    Cela ressemble exactement à certains discours ... étrange .  smiley


                  • Laulau Laulau 21 juin 08:24

                    Tous ces symptômes de l’hubris ressemblent furieusement à ceux des pervers narcissiques. Macron est un pervers, un malade dangereux.


                    • zygzornifle zygzornifle 21 juin 09:07

                      Macron n’a pas été rendu fou par le pouvoir , il y a toujours été ....


                      • lloreen 21 juin 09:53

                        Pour comprendre qui sont ces psychotiques dont monsieur Macron est un exemplaire, je vous invite à regarder cette vidéo.

                        La lignée de Caïn.

                        https://www.youtube.com/watch?v=BhtcYfgbfXA&list=PLNqpj0IGr43CK3Aln8a-T-aitIOIrukIY&index=11&t=0s


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 juin 10:24

                          Bonjour,

                          .

                          «  En grec, il y a un mot qui s’appelle hubris, c’est la malédiction des dieux. »

                          .

                          Moi j’aurais plutôt tendance de dire que 98% des électeurs sont atteint du hubris  !

                          .

                          Les électeurs n’ont pas compris quel est la priorité des priorités pour remettre la France sur les rails, pour restaurer le la démocratie..

                          Pour mettre en place le RIC il faut d’abord abolir les traitées européens.

                          Pour ceux, les 98% des électeurs qui ont voté pour des partis politiques pro-UE, je leur conseille de lire l’article suivant :

                          http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/03/02/31001-20180302ARTFIG00219-union-europeenne-comment-les-traites-favorisent-les-grands-interets-prives.php

                          .
                          Voici quelques extraits concernant une interview de l’auteur Thomas GUÉNOLÉ :

                          .

                          Les traités européens interdisent l’harmonisation sociale.

                          Là encore, même si c’est rébarbatif, il faut examiner sérieusement ce que disent les traités. Prenez le dumping social. Ces traités imposent la circulation illimitée des travailleurs en Europe : article 3 § 2 du traité sur l’Union européenne - le « TUE » -, article 21 du TFUE, titres IV et V du TFUE, et article 45 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union. Ces traités imposent la circulation illimitée des marchandises : articles 34 à 36 du TFUE. Ces traités imposent la libre installation des entreprises n’importe où dans l’Union : articles 49 à 55 du TFUE. Et ces traités autorisent à vendre un service en Europe depuis n’importe quel territoire de l’Union : articles 56 à 62 du TFUE.

                          Or, dans le même temps, l’harmonisation fiscale n’est autorisée que si c’est pour faciliter la concurrence : articles 113 et 115 du TFUE. Quant à l’harmonisation sociale, elle est interdite dans tous les cas : article 153 du TFUE. Je répète ce point pour ceux qui croient, de bonne foi, que l’Union européenne peut bâtir une « Europe sociale » : les traités européens interdisent l’harmonisation sociale.

                          .

                          A la première lecture de cet article 153 on à l’impression que l’Europe sociale existe mais dans cet article est caché un tout court passage qui dit :

                          .... à l’exclusion de toute harmonisation des dispositions législatives et réglementaires des États membres ;

                          ....

                          Lisez l’article 153 TFUE

                          https://europadatenbank.iaaeu.de/user/view_legalact.php?id=14&lang=fr

                          .
                          Il est vrai que l’article 153 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne restreint les possibilités d’harmonisation des États membres. Ce texte dispose en effet que le Parlement et le Conseil ne peuvent adopter des mesures d’harmonisation « des dispositions législatives et réglementaires des États membres »

                          .

                          Les traités européens interdisent formellement à la Banque centrale européenne - la « BCE » - de financer elle-même la dette publique des pays membres : article 123 du TFUE. Par conséquent, seules les grandes banques privées et les grandes compagnies d’assurances en ont le droit : elles achètent pour ce faire des reconnaissances de dettes émises par les États, qu’on appelle aussi des bons du Trésor ou des obligations d’État.

                          Pourquoi ce dispositif ? L’argument habituel est ceci : financer la dette publique par la « planche à billets » de la BCE encouragerait les gouvernements au laxisme ; alors que les banques privées, en appliquant des taux d’intérêt de plus en plus punitifs, forcent au contraire les gouvernements à la discipline budgétaire. En réalité c’est faux, car rien n’empêcherait la BCE de financer directement les États endettés, et en échange, d’obtenir d’eux une discipline budgétaire. Accessoirement, le krach financier de 2007-2009, provoqué par les gigantesques montages financiers irresponsables des grandes banques privées, les disqualifie pour jouer le rôle de gardiens d’une bonne gestion.

                          Autre argument habituel, le financement de la dette publique par la « planche à billets » de la BCE risquerait de provoquer dans l’économie européenne une dangereuse hyperinflation. Là encore c’est faux. La preuve : en 2017, la BCE crée déjà 720 milliards d’euros par an pour soutenir les grandes banques privées, et ça n’a pas provoqué d’hyperinflation. Si au lieu de faire ça, la BCE créait 960 milliards d’euros par an pour racheter et effacer les dettes publiques des États de la zone euro, ces dettes disparaîtraient intégralement en à peine 10 ans : sans politique d’austérité, ni augmentation d’impôts, ni hyperinflation. Objectivement, n’est-ce pas une voie plus raisonnable que les politiques d’austérité qui conduisent à assommer d’impôts les classes moyennes et les classes inférieures, tout en démantelant nos services publics ?

                          .

                          La politique de la BCE envers les dettes publiques de la zone euro est construite tout entière dans l’intérêt des grandes banques.

                          .

                          Conclusion :

                          Quand on ne peut pas changer les traitées de l’UE due à l’article 48 du TUE qui exige unanimité de 28 pays pour changer les traitées il faut appliquer l’article 50 !

                          Autrement dit : FREXIT  !

                          Voila 98% des électeurs ont vote pour le maintien des traitées de l’UE, pour la poursuite de la politique de l’UE et dommage qu’ils n’ont pas compris dans quel ordre il faut procéder pour restaurer la souveraineté et la démocratie en France.

                          .

                          Sans le FREXIT on ne pourra jamais mettre en place le RIC qui est incompatible avec le TUE et le TFUE !

                          .


                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 juin 10:44

                            les points sur les « i », les barres aux « t » et la queue au « q »


                            • JL JL 21 juin 11:12

                              ’’6 – Tendance à parler de soi à la troisième personne ou à utiliser le « nous » royal.

                              ’’

                               

                               En lisant votre présentation, je me suis dit que vous marquez au moins un point.

                               

                               smiley


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 juin 12:42

                                Le constat est malheureusement le suivant :


                                Nous élisons à chaque fois pas le ou ( les ) politique (s ) le ou (les) plus intelligent (s), ...mais le ou ( les ) plus ambitieux,... et là énorme différence !


                                @+ P@py


                                • lala rhetorique lala rhetorique 21 juin 14:20

                                  Même chose pour tous nos présidents, depuis Sarko, ce sont des « stars » des « mégalos », placés ici pour obéir aux financiers qui, eux, vivent paisiblement à l’abri des projecteurs, car eux ne sont pas malades mentaux. Et il ne s’agit pas d’un régime bananier, mais d’une copie conforme aux moeurs des Etats Unis : tu fais ce que tu veux, puisque tu as un avocat ! donc rien n’est interdit, au pis aller tu peux opter pour coupable ou non coupable, pas en fonction de la vérité, mais en fonction de ce qui est mieux pour toi ! mais n’oublions pas que les states ont été peuplés au début par les repris de justice dont l’europe ne voulaient pas... donc faut pas s’étonner !


                                  • Le Panda Le Panda 21 juin 16:19

                                    On ne peut comparer Macron et Sarkozy, le 1er nommé mange la cuisine que sa femme prépare à base de cannabis et cela lui donne des forces, l’article et en attente en modé. Sarkozy va passer en jugement mais avec un surplus de conneries et de brouettes similaires, il ne subira pas le sort de Balkany and C°.

                                    Je me pose la question de savoir pourquoi ils ne font pas une émission télé réalités sur « Moi la meilleure star présidentielle » ? Tous les candidats finiraient 1er

                                    Le Panda


                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 juin 20:40

                                      Salut Vomcandide,,


                                      Avec ta permission , sur que cela change du sujet.

                                      Merci.



                                      Ce matin j’ai aperçu sur une téloche qui évoquait les « vaches à hublot », comme c’était d’un œil fugace, j’ignore le contenu du reportage.

                                      Curieux, le soir vers les 29 h 30, je regarde sur le web, et je vois qu’il s’agit d’un reportage de L.214. :Ici. ( peut être que je vais le regarder !)


                                      Pour info, P@py sur Agoravox a fait en 2009 cet article !

                                      « Vaches à hublot »... ou comment l’INRA étudie les gaz à effet de serre chez les ruminants !

                                      @+ P@py


                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 juin 20:46

                                        De mon temps, la majorité était à 21 ans, et les femmes adultes qui ont commis « des détournements des mineurs »,

                                        et fait perdre leurs pucelages à des milliers de jeunes, ben il faudrait les « décorer » !

                                        @+ P@py


                                        • pallas 21 juin 20:56
                                          VOMCANDIDE

                                          Macron .................

                                          J’arrive

                                          Je vais te bouffer

                                           smiley

                                          • Prudence 21 juin 21:48

                                            Très remarquable analyse : les deux listes sont impressionnantes. Merci !

                                            Le connaissance de l’homme au clin d’oeil de vulgaire maquereau progresse vite.

                                            Dans les commentaires, on trouve même le lien vers l’interview du psychiatre italien, ce qui veut dire que tout nouvel article se complète des précédents.

                                            La seule explication au fait que psychiquement l’homme au clin d’oeil de maquereau « tienne » alors qu’il est détesté, méprisé, ridicule et haÏssable comme jamais président ne le fut avant lui, est à mon avis... la drogue. Cela complète le tableau et il me semble que ce pourrait être une ligne (oups, pardon !) supplémentaire de la liste. D’où la demande qui paraît saugrenue, mais intelligente, issue de certains Gilets jaunes, de demander une analyse des cheveux et des ongles du président.

                                            Rappelons que cet homme croit pouvoir gouverner alors qu’il n’a l’appui que de 11,23% du corps électoral (si on tient compte des abstentionnistes), et, si on compte les non-inscrits, il n’a qu’un appui de 9% (calcul fait par Olivier Berruyer). La dissolution de l’Assemblée nationale est la seule solution d’éviter des violences malheureusement possibles, compte tenu de l’exaspération provoquée non seulement par la politique, mais aussi par la personnalité de ce Not-my-président.


                                            • keiser keiser 22 juin 17:03

                                              @Prudence

                                              « est à mon avis... la drogue. »

                                              Je ne pense pas, bien qu’il soit facile de prendre des amphétamines.
                                              Je pense qu’il tourne plutôt avec sa drogue intrinsèque .

                                              Les endorphines sont des hormones naturelles sécrétées par le cerveau. Celles-ci soulagent la douleur, accroissent le plaisir et provoquent parfois une sensation d’euphorie.

                                              Les endorphines (alpha, bêta, gamma, delta endorphine) sont situées dans l’hypothalamus surtout et ont des zones de projection dans les aires liées à l’expression des émotions, à certains comportements et aux mécanismes de l’analgésie.

                                              Il est donc son propre moteur.
                                              Enfin ... tant que ce moteur va fonctionner.


                                            • Anatine 22 juin 10:25

                                              https://youtu.be/uFDS84er2K8

                                              un commentaire du livre ponerologie politique


                                              • alanhorus alanhorus 23 juin 08:44

                                                Macron fait l’éloge de Richard Coudenhove Kalergi dans ce discours sans doute issu d’une loge FM
                                                https://www.youtube.com/watch?v=4n0RKT_ADw8
                                                Discours Millénariste de Macron Prix Charlemagne 2018
                                                https://www.youtube.com/watch?v=eDHGPrl46oY
                                                Le Génocide planifié des Européens - La Paneurope métissée - Richard Coudenhove Kalergi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès