• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Monothéisme : Allah est-il dieu unique ? Si oui, quelles conséquences (...)

Monothéisme : Allah est-il dieu unique ? Si oui, quelles conséquences ?

J’entends déjà, monter de partout, de nombreux cris d’orfraie, provenant des fidèles de 2 grandes religions dites monothéistes. Certains m’intiment l’ordre de ne pas blasphémer en mélangeant leur dieu avec celui de l’autre.

Le monothéisme : OUI… mais il ne faut pas abuser ! La tolérance, évidemment… mais dans certaines limites, quand même !

Il est vrai que, depuis quelque 2 ou 3 000 ans, on peut s’y perdre avec tous les dieux que nos ancêtres ont créés, ex nihilo. Parmi quelques centaines de dieux, citons les plus connus de tout le monde : Amon-Rê... Zeus, Apollon, Cronos, Aphrodite, Artémis, Jupiter, Junon, Minerve, Diane… Uranus, Neptune, Saturne, Mars, Vénus, Mercure… Jésus, Élohim, Allah, Brahma, Shiva, Vishnou.

Si certaines croyances, principalement monothéistes, font un prosélytisme effréné pour convaincre qu’il n’y aurait qu’un seul dieule leur bien sûr, d’autres, majoritaires en nombre sur la planète, n’en font pas un élément de langage.

Le principe de toutes les religions monothéistes, notamment la chrétienne et la musulmane, est de prêcher que leur dieu est unique, et… accessoirement, qu’il est d’amour et de miséricorde.

Je rappelle, pour celles et ceux qui l’ignorent encore, que le dieu unique de la religion musulmane est nommé Allah (l'un des rares personnages dont on n'a aucune d'image), tandis que le dieu, tout aussi unique, de la religion chrétienne est dénommé Dieu le père (ICI des images du personnage).

Bon ! admettons qu’avec une nouvelle définition du mot « unique », ces 2 dieux soient vraiment uniques. Pas facile à comprendre ni à imaginer, mais faisons comme si … !

Cela étant, la croyance chrétienne revendique le fait qu’un dénommé Jésus est le fils de dieu.

Donc, s’il n'y a vraiment qu’un « seul » dieu unique, Jésus est, par construction, le fils d’Allah, dieu unique créateur de la Terre, du Ciel… l’Univers, etc. Je note au passage que, par extension, Jésus est donc, ainsi et de fait, le fils de Zeus (le dieu qui précéda Allah). Il nous faut donc admettre que Jésus aurait eu pour frères et sœurs : Apollon, Athéna, Dionysos, Arès, Artémis, Héphaïstos, Héraclès et Hermès, nés quelques siècles avant lui. Pas facile à imaginer, mais faisons encore comme si… !

Je comprends que cela peut froisser certains individus, hommes comme femmes, mais c’est la réalité pure et logique... quand on admet que tout dieu est unique ! Sinon, comment peut-il en être autrement ?

De fait, quand on croit en un dieu unique, qu’il soit ou pas d’amour et de miséricorde, blanc, noir, violet, jaune, rouge, pastel ou de toute autre couleur, il est forcément le dieu de toutes et tous, y compris de Jésus !

Si l’on admet cela, comment prouver que le père dont parle Jésus, dans 3 des 4 évangiles (MatthieuLucJean, notamment : 10-32 et33 ; 10-23 ; 2-16), est bien Allah ? Allah le dieu unique, créateur du Ciel, de la Terre… et de tout ce qui constitue l’Univers, le vivant compris ?

Que dit la science ?

Tout le monde sait que SCIENCE et FOI religieuse n’ont jamais fait bon ménage, même après le siècle des Lumières. Mais, en s’appuyant sur les progrès technologiques incontestables accomplis ces dernières années, ne pourrait-on pas mettre fin à ce débat enfantin, mortifère depuis plus de mille ans.

Aujourd’hui, la science arrive bien à prouver… qui était le père et même la mère de certains pharaons. Pharaons ayant vécu parfois quelques milliers d’années avant la création ex nihilo de Jésus et aussi avant celle d’un autre dieu : Allah le miséricordieux !

La difficulté dans le cas d’espèce, c’est que, contrairement aux pharaons, la science n’a rien à se mettre sous la dent. Pas le moindre os, pas le moindre chicot ni le moindre cadavre !

Pour l'Institut Max-Planck, avoir un peu d’ADN à séquencer serait formidable. Ce serait alors la fin de l’athéisme OU sa victoire totale, et surtout : la fin des guerres, des massacres, des génocides et autres atrocités, pour causes religieuses, que se livrent 2 religions prétendues d’amour et de miséricorde, depuis quelques 1 300 ans.

Il demeure quand même surprenant que nous n’ayons aucun reste du célèbre Jésus, comme s’il n’avait jamais existé !

Est-ce que nous savons tout sur lui ? La sainte église catholique, apostolique et romaine, fondatrice de la religion chrétienne, nous aurait-elle caché quelque chose, à l'insu de notre plein gré (bien sûr, car nous sommes quand même complices depuis des siècles) ?

Quid des restes du dénommé Jésus, s’il a vraiment existé comme le prétend l’église ?

Aucun reste, car selon la Bible chrétienne (évangile de Jean), Jésus serait ressuscité puis monté directement au ciel. Son corps se serait donc volatilisé dans l’espace intersidéral. Ite missa est (la messe est dite) ! Stupéfiant n’est-ce pas ? Mais, comme le dirait la police ou la justice : « pas de corps, donc pas de mort... ! ». Même pas d’existence ! C’est d’ailleurs l’hypothèse suggérée dans l’évangile de Barnabé.

Par ailleurs, si l’individu Jésus a existé (ce qui reste encore à prouver), il a forcément et logiquement eu un papa et une maman… comme tout le monde (sauf pour quelques éberlué(e)s de la manif pour tous). Là encore : aucune trace, aucun cadavre, et donc pas le moindre petit bout d’ADN à mettre dans les machines de l'Institut Max-Planck.

Bref, dans le questionnement non exhaustif de ce papier, tout semble relever comme l’écrivait Albert Einstein, en 1954 : « … de légendes vénérables, mais malgré tout assez primitives".

 

Crédit Photo : Wikipédia. DIEU peint par Michel-Ange. Le peintre ne dit pas de quel dieu il s'agit.


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Laconique Laconique 29 septembre 10:56

    Man I can’t. I can’t...


    • Decouz 29 septembre 11:13

      Il faut vous poser la question : que dit le Coran ou mieux, que dit la gnose islamique sur le nom et les formes ?

      Ne dit rien, dit que telle forme est la seule, dit que la forme est une pédagogie ?

      36 attestations de l’unité dans le Coran, 2 seulement portent le nom d’Allah, et encore une de manière indirecte, en citation.

      Pour le reste c’est « Lui » qui est visé, « Lui » qui est la désignation ou non désignation de l’Absolu ou de la vacuité.

      L’un n’apparait jamais, le point générateur de l’espace n’a pas de volume, l’instant générateur de la durée n’a pas de durée, ce qui apparait c’est le ternaire, l’un regard l’un. Mais nous où sommes nous ? Si nous voulons nous situer, nous sommes obligés d’introduire le quaternaire, et même toute le suite des nombres, à moins de nous inclure dans le ternaire (ou la trinité pour les Chrétiens).

      « Le Tao donne naissance à l’Un.
      L’Un donne naissance au Deux.
      Le Deux donne naissance au Trois.
      Le Trois donne naissance à toutes choses.
       »


      • Decouz 29 septembre 11:25

        Donc tout ce qui ne laisse pas de trace grossière n’a jamais existé et il est certain que nous avons les traces de tout, et que nous avons la bonne explication, donc nous sommes surs de ne pas nous tromper, sauf que Einstein était plus prudent et que lui même s’est trompé au demeurant.


        • Decouz 29 septembre 11:31

          @Decouz
          Une partie des savants croit qu’il y a une loi universelle, une partie la cherche, une autre partie ne croit pas ou s’en désintéresse, et si il y a une loi y a t il une conscience, un acteur derrière cette loi ?
          Et si il y a une conscience, est-ce qu’elle peut parler aux hommes comme les religions le disent ?
          Et si elle parle aux hommes elle leur parle quel langage ?
          Leur parle un langage qu’ils ne comprennent pas ou qu’ils comprennent ?
          Et les religions elles parlent du langage ou elles n’en parlent pas ?


        • ZenZoe ZenZoe 29 septembre 11:34

          En matière de religion, peu importe si c’est vrai ou pas, on parle de croyance et de foi.

          Sinon, quand deux religions fortes, monothéistes et exclusives se retrouvent à partager un même territoire, que croyez-vous qu’il advient ? Cela seul compte aujourd’hui.


          • Decouz 29 septembre 11:38

            L’une plus forte mange l’autre, l’une dépérit et laisse la place, ou encore un troisième larron profite de la situation.


            • Jelena Jelena 29 septembre 11:48

              Tiens c’est marrant.... Quand vous tapez sur Dieu, il y a toujours des petits vieux pour vous donnez des 5 étoiles, par contre si vous tapez sur Allah, visiblement les petits vieux ne sont pas contents.


              • Schrek Docteur Faustroll 29 septembre 11:59

                « le dieu unique de la religion musulmane est nommé Allah , tandis que le dieu, tout aussi unique, de la religion chrétienne est dénommé Dieu le père. »

                En arabe, « al lah » signifie « le seul », et comme il ne s’agit pas d’une personne, il est impossible (et tabou) de le représenter.

                Dans la religion chrétienne, Dieu le père n’est qu’un des trois composants de la « sainte trinité », une sorte de triumvirat sacré dont la triple unicité est un problème mathématique tellement ardu qu’elle constitue un mystère pour le théologiens.

                S’il est une religion dont le caractère monothéiste est discutable, c’est bien le christianisme, sans parler des « saints » qui ne sont rien d’autre que la récupération des anciens dieux des religions polythéiste englobées dans un syncrétisme opportuniste.


                • Decouz 29 septembre 12:40

                  @Docteur Faustroll
                  Il y a deux trinités, immanente et économique, qui n’en font qu’une, la trinité économique, c’est l’apparition du Verbe dans la création, finalement reconnue par l’islam puisque le Christ n’a pas de père terrestre, mais l’accent y est mis presque toujours sur la maternité terrestre « Fils de Marie ».
                  Et en admettant que le Christ soit Dieu, si on le voit, on le voit à quel âge, l’âge de sa mort, à 20 ans, au berceau ? Car il n’était pas moins Christ au berceau.
                  Bien sur, c’est aussi une vision intérieure, et les traits fondamentaux d’un visage ne changent pas.


                • Schrek Docteur Faustroll 29 septembre 13:08

                  @Decouz

                  pour l’islam, Jésus (Aïssa) était un prophète.


                • SilentArrow 29 septembre 14:35

                  @Decouz

                  Et en admettant que le Christ soit Dieu, si on le voit, on le voit à quel âge, l’âge de sa mort, à 20 ans, au berceau ? 

                  Peut-être dans son costume de première communion, comme celui-ci.
                   
                  Umberto Eco dans un de ses livres (j’ai oublié lequel) raconte avoir un jour trouvé dans une bibliothèque un écriteau d’un vendeur de foire du moyen-âge qui disait : « Le crâne du Christ ».

                  Et comme le crâne devait être un peu petit, et pour prévenir les railleries, il avait ajouté : « Quand il avait huit ans ». 


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 septembre 15:11

                  @SilentArrow
                  Le cimetière de Prague ...


                • Tesseract Tesseract 30 septembre 14:12

                  @SilentArrow
                  Et comme le crâne devait être un peu petit, et pour prévenir les railleries, il avait ajouté : « Quand il avait huit ans ». 
                  ===
                  C’est ce qu’on appelle « la sainte relique du crane de JC enfant »
                  Il existe aussi des dizaines de reliques du saint prépuce et des forêts de bouts de la sainte croix....
                   smiley


                • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 29 septembre 13:15

                  Pour arrêter de se casser la tète, il faut penser de manière simple.

                  Dieu, c’est quoi ? Dieu c’est la source de toute vie, ce n’est pas un être surnaturel.

                  Notre Soleil peut être considérer comme un Dieu puisqu’il donne la vie et la reprend Les planètes peuvent être considérer comme des fils du soleil ou des disciples.

                  Les érudits des différentes civilisations n’ont fait que retranscrire ce qu’ils observaient dans le ciel et ils ont crées des personnages à apparence humaine qui s’y rattache pour mieux se faire comprendre des ignorants.

                  Croire en la vie, c’est avant tout accepter la connaissance et reconnaitre notre infériorité face à ce qui nous surpasse naturellement. La religion c’est l’obstacle au premier et la science c’est l’obstacle au second. La vérité n’est pas entre les mains d’une organisation telle qu’elle soit, mais entre nos propres main si on se donne les moyens de la saisir. 


                  • Schrek Docteur Faustroll 29 septembre 13:18

                    @Florian LeBaroudeur

                    ce que vous décrivez a un nom : animisme


                  • ticotico ticotico 29 septembre 13:30

                    D’après l’évangile selon St Zemmour, Jésus est bien le fils d’Allah, mais ses parents ont su choisir un prénom qui facilitait son intégration...


                    • Schrek Docteur Faustroll 29 septembre 13:55

                      @ticotico

                      Le nom de Yeshua (ou Yehoshua) que ses parents lui avaient donné a été translittéré en « Jésus » dans es textes écrits en grec ancie qui sont à l’origine de toutes les gloses postérieurs.

                      Ce nom apparaissait déjà30 fois dans l’Ancien Testament, en référence à quatre personnages distincts —dont un descendant d’Aaron, qui avait aidé à distribuer des offrandes de céréales et un homme qui raccompagnait des anciens prisonniers de Nabuchodonosor à Jérusalem.

                      Safamille parlait araméen, et ils ont en effet choisi un prénom juif pour lui permettre de s’insérer dans une société juive.


                    • MagicBuster 29 septembre 14:03

                      @ticotico

                      Salut infidèle, il ne faut pas se moquer de notre prophète Zemmour.
                      Tu sais ce qu’il en coute ^^

                      NB : Si allah est grand, dis lui de passer au magasin, on a toute les tailles.


                    • SilentArrow 29 septembre 14:24

                      @P.-A. Teslier

                      Et Jupiter, le dieu des marcheurs, est-il unique ?

                      Non, malheureusement. Des comme lui, l’histoire en a vu des chiées.


                      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 29 septembre 15:17

                        « Il demeure quand même surprenant que nous n’ayons aucun reste du célèbre Jésus »

                         

                        Ce qui est surprenant, c’est que vous ignoriez le linceul de Turin :

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Suaire_de_Turin




                        • astus astus 29 septembre 17:30

                          @Daniel PIGNARD

                          En ces temps de crise revenons aux vraies valeurs : « La famille, c’est un père adoptif, une mère vierge et un fils crucifié » (Bouzon)


                        • slave1802 slave1802 29 septembre 20:24

                          @Daniel PIGNARD
                          Extrait de votre lien :

                          En 1988, la datation par le carbone 14 démontre sans ambiguïté l’origine médiévale du suaire (XIIIe – XIVe siècle), qui ne peut donc pas être considéré comme une relique authentique.

                          Next !


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 septembre 09:29

                          @slave1802

                          Quand vous aurez une horloge sûre pour déterminer les âges, on en reparlera. En attendant c’est tout bluff et compagnie.

                          Voici une interview de Mme M-C van Oosterwyck-Gastuche sur LE CARBONE 14 FACE AU LINCEUL DE TURIN

                          Je fus invitée à parler à la table ronde radiocarbone avec les professeurs Tite et Evin, au premier symposium sur le Linceul de Turin à Paris en 1989. Tout est parti de là.

                          2) Vous dites dans votre livre que c’est presque toujours la date connue qui décide de la datation radiocarbone. Pouvez-vous préciser ?

                          Réponse : « Pas presque toujours, mais toujours. Ce que j’affirme peut sembler surprenant, aussi vais-je le justifier par un bref historique de la méthode. Lorsque W.F.Libby, physicochimiste de l’université de Berkeley, l’inventeur du chronomètre radiocarbone, mit sa méthode au point, il rechercha ses étalons dans la préhistoire - une science dont il ignorait les fondements. Il fut surpris de constater que celle-ci manquait d’étalons. Il disait, évoquant ses souvenirs : "Le premier choc que nous reçûmes, le Dr. Arnold et moi-même, fut d’apprendre par nos conseillers que l’histoire remontait à 5000 ans à peine. Nous avions cru au départ que nous pourrions obtenir des échantillons s’échelonnant sur quelque 30 000 ans, y placer nos points et terminer ainsi notre travail. On consulte des livres et on y découvre qu’Untel, ou telle société, a défini un site archéologique vieux de 20 000 ans. Nous apprîmes assez abruptement que ces âges n’étaient pas connus : en fait, la dernière date historiquement connue remonte à l’époque de la première dynastie égyptienne."

                          C’est pourquoi il va opérer systématiquement le tri des dates. Ne figureront dans les publications sur le radiocarbone que celles qui correspondent aux chronologies officielles, non seulement les dates historiques fondées sur les généalogies, mais aussi les dates préhistoriques dérivant des principes utopiques que l’on connaît.

                          http://crombette.altervista.org/fr_c14.htm 


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 septembre 12:17

                          @slave1802

                          Un faussaire du moyen âge qui réussit à faire une image non peinte impossible à reproduire, en négatif, procédé en 3 dimensions, ayant été imité par le codex de Pray daté de 1195 au plus tard alors que la datation au C14 du linceul est située entre 1260 et 1300.

                          Il faut donc plutôt regarder ce linceul comme authentique et lire ce lien qui le défend très bien :

                          La propriété de cette image est unique au monde !

                          https://www.laresurrectionduchrist.com/linceul-de-turin/

                           

                          Les considérations de wikipédia devant toujours être prises avec des pincettes.


                        • Albert123 29 septembre 15:27

                          « Il demeure quand même surprenant que nous n’ayons aucun reste du célèbre Jésus, comme s’il n’avait jamais existé ! »

                          on peut remplacer jésus par adolphe ça marche aussi



                          • zygzornifle zygzornifle 29 septembre 15:35

                            Il est vilain Allah, il fait faire des choses horribles a ses ouailles .....


                            • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 29 septembre 15:53

                              Pas tout a fait vrai.

                              Il existe bien une étude scientifique sur la recherche d’un créateur (dieu) par un Nobel.

                              Y a-t-il un grand architecte dans l’univers ?" de Stepen Hauking.

                              https://www.amazon.fr/grand-architecte-dans-lUnivers/dp/2738131964/


                              L’auteur Nobel de physique ne parle pas de l’existence de dieu en soi, mais analyse qu’il n’a fallut aucune nécessité d’un dieu pour en arriver là. 


                              • Albert123 29 septembre 18:47

                                @Spartacus Lequidam

                                un prix nobel vous savez ce n’est jamais qu’un QI moyen de 125, 

                                juste assez pour surpasser la masse mais pas assez pour rester accessible au plus grand nombre.

                                la pensée qui en découle est du même accabit.


                              • Pascal L 29 septembre 18:47

                                @Spartacus Lequidam
                                Il disait que Dieu n’existe pas. Ce qui est sûr, c’est que le Dieu qu’il avait imaginé n’existe pas.


                              • samuel 30 septembre 09:32

                                @Spartacus Lequidam

                                Ceci n’est pas une étude scientifique. Ceci est un livre grand public...


                              •  C BARRATIER C BARRATIER 29 septembre 16:52

                                La science aurait tendance à nommer Dieu la force de l’univers, dont nous faisons partie, obéissant à ses lois, nos atomes fonctionnent comme les autres. Il faut reconnaître que nous ne pouvons pas tout comprendre, nous sommes limités. Comment concevoir l’infini ? Le temps n’existe pas, nous l’avons inventé.Encore un casse tête créé par nous ; comment concevoir l’éternité ?

                                VOIR EN TABLE DES NEWS/

                                Sens de la vie, sens de l’univers

                                http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=59


                                • Pascal L 29 septembre 18:52

                                  @C BARRATIER
                                  Ben si, le temps existe puisque nous pouvons le mesurer. Ce que nous savons aujourd’hui, c’est que le temps a une valeur relative et ne pouvait donc pas exister avant le big-bang. Donc, si Dieu est, il est indépendamment du temps. Nous avons quelques difficultés avec cette idée, mais si Dieu existe, il ne peut pas non plus se laisser enfermer dans des concepts humains.


                                • Gerald 29 septembre 19:01

                                  Ne vous cassez plus la tête : Les églises sont toutes construites sur des mythologies qui sont issues du monde antique (grec, égyptien, etc.), et si on retire une carte de la construction tout s’écroule, y compris le Dieu qui en est la raison première. 

                                  Reste alors le dieu de Voltaire, càd le dieu créateur, puisqu’il faut bien un créateur à ce monde, d’autant que le big bang introduit ce concept de création... (un peu tiré par les cheveux... mais n’est-on pas toujours dans le lythe ?)

                                  Mais on peut faire l’hypothèse (qui ne contredit pas le big band en temps que phénomène, mais lui donne une palce plus locale...) que l’Univers est incréé, et dans cette hypothèse effacer dieu ! L’Univers est... point barre ! Plus besoin de dieu pour le créer, ce qui nous ramène à une vision hyper-réaliste de notre situation où la transcendance disparaît. Cette hypothèse me va bien... Et vous ?


                                  • Pascal L 29 septembre 19:09

                                    « Il demeure quand même surprenant que nous n’ayons aucun reste du célèbre Jésus, comme s’il n’avait jamais existé ! »

                                    le livre « Peut-on prouver l’existence de Napoléon » de l’anglais Richard Whately pose une réflexion sur la vraisemblance en histoire. De fait, Jésus est le personnage le mieux attesté de toutes l’Antiquité.

                                    Si vous ne pensez pas que Jésus soit historique, faites de mêmes pour la totalité des personnages de l’antiquité. Nous disposons de plus de 24000 manuscrits ou fragments de manuscrits des Evangiles de la tradition des apôtres écrits entre le premier et le XVème siècle. 5674 manuscrits en grec, environ 10000 en latin et près de 9300 dans toutes les autres langues de la Méditerranée. Aucun texte de l’antiquité n’est aussi bien attesté que ceux du nouveau testament. A titre de comparaison l’Iliade est le document suivant le plus copié : 643 exemplaires dans la même période. Viennent ensuite Sophocles (193), Tacite (20), César (10). Enfin les exemplaires de la Bible dont nous disposons ont été écrit 30 à 60 ans après la rédaction des originaux. Pour l’Iliade, c’est 500 ans, Pline le Jeune, c’est 750 ans, Sophocles, c’est 1400 ans...

                                    Les différences entre les différents manuscrits des Evangiles ont été analysés : 400000 différences, mais la quasi-totalité sont des erreurs de copistes. Une vingtaine pose des problèmes et une seule différence est une modification de dogme (dans Luc 22).

                                    (« Les Evangiles à l’épreuve de l’histoire — Légendes pieuses ou récits véridiques » de Bruno Bioul)

                                    Si ça vous arrange que Jésus n’ait jamais existé, continuez sans lui. De toutes façons son discours ne concerne que la vie après la mort donc, qu’il ait existé ou pas, cela ne changera rien pour vous. Seuls ceux qui ont une espérance post-mortem sont concernés par le fait qu’il ait existé ou pas. Nous verrons bien.


                                    • karim 29 septembre 21:40

                                      Allah ne S’est point attribué d’enfant et il n’existe point de divinité avec Lui ; sinon, chaque divinité s’en irait avec ce qu’elle a créé, et certaines seraient supérieures aux autres. (Gloire et pureté) à Allah ! Il est Supérieur à tout ce qu’ils décrivent. (Coran :Les Croyants : 91)

                                      S’il y avait dans le ciel et la terre des divinités autre qu’Allah, tous deux seraient certes dans le désordre. Gloire, donc à Allah, Seigneur du Trône ; Il est au-dessus de ce qu’ils Lui attribuent ! ( Coran :Les Prophètes :22)


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 septembre 21:53

                                        @karim
                                        Allah n’est qu’un branleur de seconde division. Il n’y a qu’un Un , c’est le Spaghetti Volant !


                                      • mr green ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 29 septembre 21:59

                                        @Aita Pea Pea

                                        mecrean ca n’ egale pas m’ eglise des sous-genie a pemile et nonos ./.
                                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Church_of_the_SubGenius


                                      • Pascal L 30 septembre 11:55

                                        @karim
                                        Qu’est-ce que vous en savez ? Dieu a pour caractéristique de ne pas être ce que nous voulons qu’il soit. Ce premier verset cité n’est qu’une polémique anti-chrétienne. Mais Dieu peut-il polémiquer ? Il me semble qu’il est bien au-dessus de ça. Que l’islam n’ait jamais voulu comprendre les Evangiles est par contre un fait avéré. La question est : pourquoi ?
                                        Le deuxième verset semble plutôt une polémique anti-polythéiste. Mais où pouvait-il bien rester des polythéistes dans l’Arabie du 7ème siècle ? En tout pas du côté de la Mecque car la région était déjà entièrement convertie au judaïsme ou au christianisme... Il y avait peut-être encore quelques traces du culte à Dusarès du côté de Petra. C’est tout de même curieux que l’islam ait repris justement ce rite polythéiste autour de la pierre noire qui est bien originaire de Petra où se trouvait la Ka’aba à cette époque. Le déplacement à La Mecque tourne autour de trois personnages qui sont ʿAbd Al-Malik Al-Ajjaj et ʿAbd Allah ibn Al-Zubayr dont les rôles exacts à la fin du 7ème siècle restent encore à écrire. En tout cas, nous avons maintenant la preuve que le récit de la Sîrah est faux car Damas ne pouvait pas être la capitale des Omeyyades. Je pencherai plutôt pour Petra car toutes les mosquées du premier siècle de l’islam sont dirigées vers Petra. Le déplacement du centre de gravité de Petra vers La Mecque est certainement à comprendre comme un effet de la guerre entre Omeyyades et Abbassides qui se termina en 750, du moins pour la région arabique.


                                      • Tesseract Tesseract 30 septembre 20:03

                                        @Aita Pea Pea
                                        Allah n’est qu’un branleur de seconde division. Il n’y a qu’un Un , c’est le Spaghetti Volant !
                                        ===
                                        Imposteur ! Impie ! Ignorant !
                                        Ne savez-vous pas que le Seul et Unique Culte est celui de la Licorne rose Invisible  ???
                                        Abjurez votre démon pastafarien.... !
                                         smiley


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 septembre 20:19

                                        @Tesseract
                                        Z’allez voir lorsque nous vous attaquerons au double concentré de tomates bande de débiles , qui croient en une créature que même les lasagnes Spanghero n’en veulent plus.


                                      • Tesseract Tesseract 30 septembre 21:07

                                        @Aita Pea Pea
                                        Hélas je vois que vous avez été contaminé par les prêches haineux de l’Huître Violette du Destin !!
                                        Puisse Sa Rositude (Bénis Soient Ses Sabots Sacrés) vous pardonner...


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 septembre 21:26

                                        @Tesseract
                                        Maldisance que tout cela ! Que le saint Parmesan vous étreint et vous fasse enfin reconnaître votre miserabilitude et la grandeur du Maître des Cieux au fond des Assiettes creuses !!!


                                      • Tesseract Tesseract 1er octobre 15:13

                                        @Aita Pea Pea
                                        Je vois que le port de la passoire à nouilles métaphysique vous obscurcit le jugement.
                                        Un jour vous réaliserez que votre « dieu » n’est qu’un vermicelle.... !
                                         smiley


                                      • Decouz 29 septembre 22:15

                                        Le mot français unique traduit au moins trois mots différents, ahad, wâhid, fard, chacun a un sens différent,

                                        Ahad, c’est Dieu seul, Wâhid, c’est l’unité dans la diversité, ainsi « votre dieu est un dieu unique », l’unicité, c’est le dieu qui est commun à un groupe ou à l’ensemble des êtres, et fard, c’est la singularité,

                                        L’unicité peut se comprendre à partir du symbolisme des nombres, chaque nombre émane de l’unité première, il partage cette unité avec tous les nombres, mais d’un autre coté chaque nombre est singulier, a son caractère propre qu’il ne partage avec aucun, quant à l’unité elle est un principe non manifesté, le point n’a pas d’étendue, mais génère la totalité de l’espace, l’instant pareillement n’a pas de durée.


                                        • L'apostilleur L’apostilleur 29 septembre 22:23

                                          @ l’auteur 

                                          « ...Certains m’intiment l’ordre de ne pas blasphémer... »

                                          Dans quel pays ?

                                          Reste que tous les ordres ne sont pas nécessairement stupides 


                                          • VDob 29 septembre 22:32

                                            « Dites moi ce que vous entendez par »Dieu« , je vous dirais si j’y crois »


                                            • mr green ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 29 septembre 22:36

                                              @VDob

                                              de toute facon c’ est pas grave ca l’ etonerai que dieu croit en nous ...
                                              le pauvre , il doit nous regarder , comme nous regardons le fond des toilette avant de tirer la chasse ...


                                            • Étirév 30 septembre 04:26

                                              Allah, Elohim, Brahm, Ptah et les autres... Dieux.
                                              Dans tous les Livres sacrés, on expliquait la Cosmogonie.
                                              Dans ces primitives Cosmogonies, on expliquait le mécanisme de l’Univers par l’action d’une force émanant des astres incandescents. Cette force n’est autre que le dynamisme inhérent à la radiation des astres, surtout du soleil, dont l’action est la plus puissante sur la terre, puisque c’est l’astre le plus rapproché de nous.
                                              Cette force reçoit dans toutes les langues un nom qui est presque toujours une onomatopée, c’est-à-dire un mot qui représente imitativement une force.
                                              Chez les Hindous, c’est « Brahm ».
                                              Chez les Egyptiens, c’est « Ptah ».
                                              Cette radiation solaire n’est pas seulement une force, c’est un principe chimique. La radiation est un courant d’atomes d’oxygène, qui génère la lumière blanche qui nous éclaire.
                                              Mais cette force radiante ne vient pas seulement du soleil ; elle vient aussi des étoiles, qui sont multiples et rayonnent dans l’espace sept autres principes chimiques qui génèrent les sept couleurs du prisme. Telle est l’origine du Septénaire.
                                              Le principe radiant, considéré comme force cosmique, a été appelé :
                                              Chez les Phéniciens : Ilus ; El ; Elion.
                                              Chez les Chaldéens : Ilaï ; Ilah.
                                              Chez les Assyriens : El ; Ilu.
                                              En Arabie : Il ; All ; Allah.
                                              Enfin chez les Hébreux : Elohim, mot qui est le pluriel de Eloha. Le premier verset du Sépher (La Genèse), si mal traduit, dit :
                                              « Berechith bara Elohim eth ha chamaïm veeth ha aretz ».
                                              Traduction : « En principe les Elohim ordonnent ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre ».
                                              Si ce mot est mis au pluriel, c’est parce qu’on savait qu’il n’existe pas une force cosmique, mais qu’il y en a plusieurs.
                                              Et, d’abord, on expliquait ce qu’est une force cosmique en montrant que c’est le principe actif qui entretient la combustion des astres incandescents, lequel est transporté dans l’espace par les radiations astrales. On le représentait par un point dans un cercle : ⊙
                                              Chez les Grecs, la puissance cosmique est appelée Ouranos ; son nom vient de Varouna, un des noms hindous donnés à la même puissance et dont la racine var signifie couvrir.
                                              DIEU ? à ne pas confondre avec le Grand Architecte de l’Univers, Mâ El-Bannâ.


                                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 septembre 08:42

                                                L’auteur, comme tous ceux qui tentent de commenter son article, ne comprennent pas que le seul intérêt d’Agoravox est de permettre à Shawford, à tous ses autres pseudos et à tous ses semblables de se désennuyer en cultivant une merveilleuse vulgarité.

                                                Seul interêt totalement justifié puisque c’est la vie quotidienne de ces anonymes génies qui fait à elle seule toute la richesse de la vie planétaire.


                                                • mursili mursili 30 septembre 09:13

                                                  Je sais très peu d’arabe mais la traduction automatique ici, celle de Google a fait beaucoup de progrès ces dernières années. L’article Wikipedia en arabe consacré (!) à Dieu est intitulé Allah (الله). Voilà ce qu’on y lire dans le paragraphe sur la conception chrétienne de Dieu :

                                                  Selon le Credo chrétien approuvé par le Concile de Nicée, Dieu est défini comme un, omnipotent, omnipotent, qui est l’origine de tout, n’a ni commencement ni fin dans le temps et l’espace, et est le créateur des cieux et de la terre et le créateur de chaque âme. Dieu, selon la croyance chrétienne, se manifeste en trois personnes, ou images, qui sont toutes partagées dans l’unique nature divine, existant d’éternité en éternité, et partagent tous les attributs divins, et ces personnes sont représentées dans le « Père « que personne n’a jamais vu et que personne ne peut regarder. La » Parole « , qui est Dieu incarné pour le message de rédemption auquel croient les chrétiens et qui existe depuis le commencement et avec qui tout a été créé comme texte de l’Evangile de Jean commence, et le »Saint-Esprit", le Consolateur que Jésus a promis qu’il enverrait aux croyants après son ascension selon la foi chrétienne. C’est l’Esprit de Dieu qui habite en le croyant chrétien, le convainquant de ses péchés , et lui donnant la force de surmonter la nature humaine des convoitises charnelles aimantes. Les chrétiens croient en Dieu, mais leur vision de lui est différente de l’islam, car ils croient que Dieu est une personne sur trois. La Sainte Trinité est un terme chrétien qui fait référence aux trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit, qui sont tous trois propriétés fondamentales (personnes) d’un Dieu et d’un Seigneur, et cela est évident dans la Bible dans le livre de la Genèse, Et aussi dans l’Évangile de Jean, et les lettres des saints. Parmi les attributs de Dieu dans le christianisme figurent : Aimant, Sage, Saint, Juste, Miséricordieux, Compatissant et Seigneur, notant que les noms utilisés dans la religion juive sont considérés dans la tradition chrétienne...

                                                  NB : Ce que Google traduit par « la Parole », est généralement traduit par « le Verbe ». 

                                                  https://ar.wikipedia.org/wiki/%D8%A7%D9%84%D9%84%D9%87






                                                  • Jonas 30 septembre 09:48

                                                    Pour ne parler que des trois religions monothéistes , la représentation de Dieu , être absolu, n’est pas la même.Donc pas de syncrétisme.  

                                                    1.  Le Dieu  chez les juifs , est un Dieu , proche des hommes qui discutent avec eux. Il ordonne à Abraham , d’aller à tel endroit . Abraham , marchande avec Dieu pour ne pas détruire Sodome et ses habitants. Dieu , Parle à Moïse , pour qu’il intervienne auprès du Pharaon etc. 
                                                    2. Jesus , le fils de Dieu , lui au lieu de rester tranquillement auprès de son père , veut vivre la vie des hommes et par amour des hommes , veut partager leur vie humaine et ses difficultés, cela jusqu’au sacrifice pour les sauver. 
                                                    3. Moïse comme Jésus , ont été des guides et non des chefs de guerre. 
                                                    4. En Islam , tout est différent , Allah est un Dieu, un Dieu terrible , pour qui l’homme est sur terre pour lui obéir , et respecter ses commandements, édictés dans le Coran. L’islam est la seule religion monothéiste qui décrit l’enfer pour ceux qui n’appliquent pas les injonctions et récompensent ceux qui meurent pour la gloire d’Allah par une place au paradis. Un Paradis ombré , où ils peuvent jouir de 72 vierges, où ils auront des ruisseaux d’une eau jamais malodorante , et des ruisseaux d’un lait au goût inaltérable et des ruisseaux de vins délicieux etc. 

                                                    • mursili mursili 30 septembre 16:25

                                                      @Jonas
                                                      La description de l’enfer on la trouve dans l’Apocalypse (Révélation) de Jean.


                                                    • Jonas 1er octobre 09:38

                                                      @mursili
                                                      Mais l’islam menace ses adeptes de l’enfer ,s’ils ne respectent pas les injonctions coraniques, Chez Jean l’apocalypse est une vision.

                                                      << Ne savent-ils pas qu’en vérité , quiconque s’oppose à Allah et à son messager aura le feu de l’enfer pour y demeurer éternellement ? Et voilà le suprême opprobre >> ( Sourate . Al-Tawba-9.63) ou 

                                                      << Craignez le feu pour les mécréants >> ( Sourate. Al-’Imran .II.131)


                                                    • tashrin 30 septembre 12:15

                                                      Si certaines croyances, principalement monothéistes, font un prosélytisme effréné pour convaincre qu’il n’y aurait qu’un seul dieule leur bien sûr,

                                                      C’est un peu la définition de « monothéisme »


                                                      • Pierre 30 septembre 14:15

                                                        Le plus agaçant de ces religions est d’imposer une vie sur terre plus ou moins pourrie pour gagner une vie éternelle idéale imaginaire. 


                                                        • mursili mursili 30 septembre 16:22

                                                          @Pierre
                                                          Qui vous dit que la vie sans religions ne sera pas encore plus pourrie ? La religion
                                                          joue un rôle mineur dans l’évolution orwellienne et dystopique de notre monde contemporain.


                                                        • Jonas 1er octobre 09:56

                                                          @mursili

                                                           Nous Français , nous ne croyons pas en Dieu, mais nous croyons beaucoup au Dieu Etat. C’est notre Dieu nounou. Pour le moindre problème nous sortons prier dans la rue en des gigantesques manifestations, et dans sa grande bonté , le Dieu nounou y répond plus rapidement que l’autre. 
                                                           


                                                        • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 14:37

                                                          Faut être taré que pour croire qu’une fois mort 40 vierges vont t’attendre pour se faire dépuceler, déjà t’a plus de corps donc plus de bite et ensuite elle deviennent quoi les vierges, on les lapides ? 


                                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 30 septembre 14:41

                                                            Dieu unique ?

                                                            Mais il y a des dizaines de dieux, depuis que l’homme a essayé de comprendre pourquoi il mourrait.

                                                            Il y a les candidats au monothéisme et d’autres au polythéisme.

                                                            Il n’y a que l’homme qui pensent aux dieux pour tenter expliquer l’existentiel. Bizarre, non ?


                                                            • Ecométa Ecométa 30 septembre 20:44

                                                              De l’Humain, de Dieu et de la science des humains : entre Dieu et diable, entre bien et mal, entre passion et raison, entre intelligence et malignité, entre entendement et manipulation, entre science et scientisme, réalité et fiction  !De la cupidité et de l’avidité de cette époque revenue au veau d’or !!!

                                                              Dieu et diable sont inséparables, et si vous supprimez l’un, vous supprimez l’autre ; alors, et bien plus facile : supprimons d’abord le Diable en l’identifiant !

                                                              Accepteriez-vous de vendre votre âme au diable ? Au diable, ce serait étonnant car il n’existe pas réellement ; « Dieu » comme « diable » sont des représentations de faux semblants, des impostures intellectuelles : une façon de manipuler les humains  ! En réalité, vous ne verrez jamais le diable en personne, genre « salsa du démon », venir vous voir et vous proposer d’acheter votre âme ! En réalité, le « diable » c’est le pire de l’humain, donc si vous vendez votre âme au diable, c’est à des «  humains » que vous la vendez ! Des «  humains » qui ont du pouvoir, qui acceptent de vous en donner une partie, de participer au festin, ou de vous rémunérer pour service rendu : c’est à eux que vous allez vendre votre âme ! Que vous abandonnerez alors toute forme d’Éthique, toute Humanité ! L’Âme humaine n’est rien d’autre que notre Humanité ! 

                                                              Si le diable est le pire de l’Humain, et que le pire de l’humain est bien dans l’humain ; le meilleur de l’humain est aussi dans l’humain ! Pourquoi chercher ailleurs ? Pourquoi inventer des subterfuges ? Pourquoi inventer Dieu au lieu de se regarder bien en face ?

                                                              Donc si vous comptez sur Dieu pour vous sauver il y a un problème, car si le diable n’existe pas Dieu n’existe pas ! Nés de l’antédiluvienne lutte entre le bien et le mal (dichotomie) ; Dieu et diable ont été créés ensembles et l’un ne va pas sans l’autre ! Pour nous sauver il ne faut compter que sur nous–mêmes et cultiver le meilleur de l’humain plutôt que le pire : cultiver notre Humanité  ! 

                                                               Les affaires des humains sont les affaires des humains et aucun Dieu n’a quelque chose à y voir sauf à tout manipuler !

                                                              Il n’y a ni Dieu ni diable, qui sont des faux-semblant afin de culpabiliser certains ou en dédouaner d’autres en fonction de considérations peu éthiques. Ce sont des impostures humaines établies par des humains voulant réduire d’autres humains à la seule croyance et à l’obéissance ! Il n’y a que le bon ou le mauvais génie des humains ; et actuellement c’est le plus mauvais du génie humain qui est à l’œuvre au point de se détruire lui-même : un comble !

                                                              Science comme religion… même combat, car ni l’une ni l’autre n’aime l’humain et l’Humanité ! Leur dada, concernant l’humain c’est la manipulation ! 

                                                              Pour la religion c’est le «  péché originel » avec Adam qui a croqué la pomme : l’humain serait un pécheur invétéré ! Ce serait le mal incarné, ange déchu il aurait été envoyé sur la terre pour expier ses péchés, et de là, avec la possibilité de gagner le paradis au ciel près de Dieu. Que tout cela est faux culs !

                                                              En plus en termes d’exploitation de la « Nature » ou des « états de nature » dont la nature humaine ; les dominants trouvent grâce dans les écritures !

                                                               Dans la genèse : On peut évoquer un vrai « blanc-seing » pour cette « Élite ploutocratique » ; Dieu les bénit et leur dit : « Croissez et multipliez, et remplissez la terre ; et l’assujettissez et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux, et sur toute bête qui se meut sur la terre … ». Ceci, jusqu’à épuisement ? Descartes, lui-même a repis le concept : se rendre maître et possesseur de la nature !

                                                              Et le comble, sur le droit d’être humainement intelligent : dans le «  bible » et le « christianisme » : « bienheureux sont les simples d’esprit car le royaume des cieux leur appartient » !

                                                              Tout est là, de façon ancestrale, pour l’exploitation de la terre, et même de l’Humain qui est appeler à surtout ne pas réfléchir, à rester dans un simplisme confondant en terme d’Humanité ! 

                                                              A suivre...

                                                               


                                                              • Ecométa Ecométa 30 septembre 20:47

                                                                @Ecométa

                                                                Suite…

                                                                  Pour la science, le rationalisme, une science poussée au «  scientisme », il faut techniquement porter cet humain à la « perfection rationaliste" ! Non pas par une technique utile dans ses tâches journalières, mais une technique très « sophistiquée », une « intelligence artificielle » en lieu et place de celle humaine tellement problématique pour la science. Elle lui serait implantée directement dans le cerveau par un ARN Messager ! Serait-ce pour le rendre meilleur humainement ? Non, c’est pour être plus docile car franchement, en terme de rationalité, de rationalisme pur et dur : il est impossible à gérer ce crétin d’humain ; tellement paradoxal et qui plus est empreint d’Humanité, d’intelligence collective ! C’est impossible : il faut qu’il obéisse bien mieux ! Imposons le « transhumanisme » h+ ; pas H+, ça ne va pas... mais h+ : petit humain diminué par la technique !

                                                                Mais, pour parvenir à cette domination sur l’humain, il faut ajouter un deuxième larron, une autre science tout aussi sophiste et cynique que le scientisme : la science économique ! les sciences économiques car elles sont pléthores, comme autant de moyen à mettre en œuvre : en terme de «  rationalisme » on ne fait pas mieux ! Quand vous tenez l’économie vous tenez tout : d’où la ploutocratie ! Les ploutocrates, tout comme Emmanuel Macron, et bien sûr les affairistes ; tous sont persuadés que seuls le « riches fortunés » font l’économie ; c’est dire l’estime qu’ils ont des autres !

                                                                La science, vouée au « scientisme », au « positivisme comtien, est dans un déni total de la « Nature » et des « états de nature » dont la « Nature Humaine » ; un humain qu’elle entend réduire à la seule technoscience ; comme la religion voulait le réduire à la seule croyance en Dieu et diable pour le dominer  ! 

                                                                Science (scientisme) et religion pensent que l’humain est indigne, péché originel pour la religion, et perfectible technoscientifiquement pour le scientisme… et pour en faire quoi ? Pour, avec le « Great-reset » et le « crédit social », faire plus de profits au détriment des humains robotisés, rationalisés et réifiés à l’extrême, afin de faire plus de profit pour les « maîtres du monde » ! 

                                                                Science et religion relèvent du « dogme » et d’un même négationnisme : celui de la Nature et de l’Humanité… de l’Âme humaine !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité