• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Naufrage nucléaire en Sarkozie, légalisation du négationnisme (...)

Naufrage nucléaire en Sarkozie, légalisation du négationnisme d’état

 Devant faire face au vieillissement imprévu des centrales nucléaire (*) le capitaine courage du paquebot Sarkozie, depuis la salle de commande du "Fouquet's" à 200 km de toute centrale nucléaire sous les vents dominants envisage d'augmenter la durée de vie des centrales nucléaires de la France, le pays le plus nucléarisé au monde (si on en est à 80 % ou plus, même les US ne sont pas à 50% et ont figé leur programme) !

 (*) il vient en effet de se rendre compte que le parc a 25 ans en moyenne, et que dans 15 ans, il faudrait le démanteler ce qui signifie qu'avant 15 ans il faudrait en reconstruire un autre - la bagatelle de 58 réacteurs de 900 MW et plus à 6 milliards pièce !

Augmenter la durée de vie, ça voudrait dire, en clair, refaire tous les calculs en prenant 50 ans et pas 40, avec le problème que les calculs ont été fait il y a plus de 30 ans et que depuis toutes les centrales ont été réalisées et qu'il y a eu entre temps Tchernobyl et Fukushima !

Cela semble difficile aujourd'hui de rajouter un peu de matière ou un petit renfort par-ci et par-là, alors comment augmenter la durée de vie des centrales, sans augmenter les seuils de radiation de sécurité pour les travailleurs sur place ou pour les riverains, sans diminuer les contraintes sur les structures plus ou moins bien vieillies, car cela se ferait avec une perte de rendement déjà médiocre par construction des centrales !

Comment peut-il faire ? Il a toujours une expérience similaire, celle de la réforme des retraites dont la faillite du système par répartition était tout aussi prévisible. Il a bien réussi à gruger les Français en leur faisant croire qu'ils allaient gagner 1 an d'espérance de vie tous les 4 ans, comme s'il y avait eu une mutation génétique réservée au Français (peut-être même dû à l'environnement nucléaire !), qui d'ailleurs n'ont même plus besoin de se soigner, ce qui explique l'augmentation actuelle du prix des soins (à moins que ce ne soit le contraire et vice-versa)...

Le gros avantage avec les centrales nucléaires, c'est qu'elles n'iront pas dans la rue pour protester, la retraite à 50 ans d'activité, ce n'est que 10 ans de plus avant euthanasie… et si en plus on fait croire aux Français que le béton se bonifie avec les radiations, ou que le spectre du CO2 va revenir leur faire griller la plante des pieds !

Quant aux employés et aux riverains, ils auront peur de perdre leur emploi, ce qui pourrait même devenir un délit grâce au plan Sarkozy 2012, avec le référendum sur les chômeurs !

Et les Français qui habitent plus loin et qui veulent bien de l'électricité presque gratuite sans les risques, c'est clair qu'il ne diront rien, alors pourquoi se gêner, d'ailleurs il y a plein de gens qui sont prêts à jurer que le nucléaire, c'est pas dangereux, qu'il n'y a jamais eu un seul mort, même pas à Tchernobyl, que tous les cancers enregistrés à côté des centrales , ce ne peut être que dû au hasard, toutes les histoire de thyroïde, des tentatives de racket de la sécu ... ?

Mais au fait, peut-on repousser la durée de vie normale d'exploitation d'un avion, ou simplement augmenter la période entre deux visites : la réponse est clairement non !

Alors !


 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • eric 14 février 2012 11:35

    Mais alors tous ces gens qui roulent dans des voitures de collection entretenues avec soin sont en danger de mort ! Au nom du principe de précaution, il est urgent d’interdire les Ds et autres tractions et DIon Bouton !


    • Walkyries Walkyries 14 février 2012 11:41

      Don’t feed the troll, ...


    • eric 14 février 2012 11:52

      Fasciste ! Les trolls font partie de la biodiversité, du multiculturalisme, de la diversité et de la liberté d’expression !


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 février 2012 15:45

      Il y a plus dangereux que le nucléaire : si l’Iran ne se lance pas rapidement dans un généreux usage de la bombe atomique, très peu de nos semblables risqueront de mourir irradiés, mais tous mourront quand même, à plus ou moins brève échéance : la vie est une maladie toujours mortelle. Dans le même ordre d’idées, on se plaît souvent aussi à faire remarquer que l’agriculture s’est considérablement industrialisée, que la nourriture est de plus en plus malsaine ; la considérable diminution de la durée de la vie dans les pays occidentaux depuis le XVIIIe siècle en est la preuve flagrante : on vivait près de trente ans en moyenne vers 1750 ; aujourd’hui, on dépasse à peine 80 ans. C’est affreux. Quand les chemins de fer sont apparus à la fin de la monarchie de juillet, on prévoyait que des déplacements à si grande vitesse (près de 40 km/h dans certains cas, c’était pure folie !) auraient des effets désastreux : les femmes enceintes avorteraient, il y aurait des morts subites, etc.
      Evidemment, il y a eu beaucoup de morts dans des collisions ferroviaires, plus encore sur les routes après l’apparition de l’automobile ; il y a eu Tchernobyl et la centrale japonaise. Il y aura d’autres accidents, bien évidemment, et quelles que soient les techniques auxquelles on aura recours.
      La lampe à huile dont se servaient nos ancêtres qui ont peint Lascaux n’est pas sans danger non plus : si elle se renverse, elle peut très bien incendier la tente ou la cabane. Installée dans nos habitations modernes, elle ne laisserait jamais de repos aux pompiers. En tant qu’écologiste (je veux l’être le temps de rédiger ce message) je préconise de retourner à des modes de vie et de consommation antérieurs à l’usage du feu. Ce serait plus sûr. Resterait évidemment ce que souhaite le radicalisme de la deep ecology : renoncer à vivre en tant qu’espèce et abandonner la planète à des bestiaux plus paisibles et plus méritants. Qui n’existe pas du tout ne risque pas d’avoir peur de la mort, c’est une évidence ! Ce serait assurément la manière la plus élégante de résoudre définitivement tous nos problèmes. Je propose un référendum...


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 15 février 2012 06:51

       

      @ eric

      « * Mais alors tous ces gens qui roulent dans des voitures de collection entretenues avec soin sont en danger de mort ! Au nom du principe de précaution, il est urgent d’interdire les Ds et autres tractions et DIon Bouton ! »


      Relisez votre contrat d’assurance avant de vous lancer dans l’aventure ou essayez d’obtenir toutes les autorisations (préfectorale, assurance) pour transformer votre Dion Bouton en taxi !

      Et tant que vous y serez, créez une ligne aérienne en récupérant les spécimens de Concorde encore « capables de voler comme juste avant l’accident de juillet 2000 » (car ils n’ont certainement pas atteint la totalité de leur capacité de vol- en théorie même pas besoin d’obtenir une prolongation de durée de vie) et surtout, trouvez des clients.

      Et il y a aussi le filon des navettes spatiales US qui ont été arrêtées conformément à leur prévision de durées de vie ! Vous allez pouvoir vous les faire faire en or massif, si ça marche !



    • Homme de Boutx Homme de Boutx 15 février 2012 06:53

       

      @ walkyries

      Vous feriez mieux de dépenser votre pouvoir pour essayer de conduire le premier troll incUMPétant non pas dans le Walhalla réservé aux héros, mais dans une maison de rétention pour vieux délinquants.

      Quant aux trolls du CO2 qui conduisaient la planète à l’agonie en 2007, c’est pas moi qui les ais nourri, d’ailleurs que sont-t-ils devenus - se sont-ils déguisés en spectre des marchés pour la foire au présidentielles de 2012 ?)


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 15 février 2012 06:55

       

      @ Christian Labrune

      qui vous parle de revenir à la préhistoire ? Les allemands, notre nouveau modèle économique, abandonnent le nucléaire et pourtant !

      Avez-vous pensé aux conséquences d’un oubli du passage du contrôle technique de votre voiture, ou pire, celles de passer à 90 km/h devant un panneau d’entrée de ville !

      Personnellement je préfère me fier à des règles de calcul réfléchies et validées qu’à des règlement administratifs édictés par des voyous totalement incUMPétents et UMProvisateurs.


    • doctorix doctorix 14 février 2012 16:56

      @ Christian Labrune

      Votre intervention contient quelques vérités et beaucoup de bêtises.
      D’abord, l’Iran n’est pas sur le chemin du nucléaire militaire. Si elle s’y mettait maintenant, ce qui n’est pas le cas, il lui faudrait encore 7 ans. Que ferait-elle d’un petit pétard de débutant quand 300 missiles israéliens sont pointés sur ses villes ?
      Ensuite, l’espérance de vie est en train de régresser, au moins chez les travailleurs allemands. C’est peu connu, mais c’est réel.
      Et puis, c’est vraie que la nourriture devient malsaine, bourrée de pesticides, et que ça finira par nous tuer, si les vaccins au mercure et à l’alu ne le font pas avant..

      Mais ce que je veux dire d’essentiel, c’est que nous avons raison de vouloir prolonger la vie des anciennes centrales plutôt que d’en construire de nouvelles.
      La raison en est paradoxalement que ce type d’énergie est fini, dépassé, désuet.
      Qu’une nouvelle énergie nous tend les bras, basé sur la fusion froide, la LENR, qui sera gratuite ou presque, universelle, infinie et non polluante. Le projet E-Cat est la solution à tous nos maux, misère, pollution, eau, pétrole, charbon, et j’en passe.
      Ce n’est pas pour dans 40 ans (ou plutôt jamais) comme la fusion chaude, c’est pour tout de suite et maintenant.
      Cherchez E-Cat et vous trouverez.
      Donc, maintenir nos anciennes centrales est un placement-or : elles seront facilement recyclées en LENR, puisque ce sont de simples machines à vapeur. Et nous nous épargnerons leur recyclage. Je me demande d’ailleurs si ce n’est pas en fonction de cette donnée que leur prolongation est décrétée.
      Mais l’énergie sera plutôt individuelle, avec de petites unités de 10 KW pouvant faire fonctionner une maison ou une voiture, sans fils éléctriques, sans stations de carburant et sans la moindre pollution.
      C’est pour demain. Et ça n’a rien d’un mythe.
      L’e-cat, c’est là, et ça a encore bougé depuis mon article :

      • Christian Labrune Christian Labrune 14 février 2012 18:17

        Il est très clair que la fusion nucléaire, qui ne produit que du tritium dont la radioactivité dure à peine deux siècle, serait la solution idéale. Il reste que lorsqu’on lisait La Recherche dans les années 70, à propos des tokamaks, on pouvait penser que le problème serait à peu près résolu avant la fin du millénaire. D’après ce que j’ai lu ces dernièrs temps, il faudra attendre encore près d’un siècle.
        En ce qui concerne la fusion froide (je lirai quand même l’article auquel vous renvoyez) il me semble que c’est à peu près aussi sérieux que ces « découvertes » vraiment extraordinaires touchant à la mémoire de l’eau, lesquelles en ont ridiculisé plus d’un à la fin des années 80.
        D’ici là, des économies sont possibles, évidemment : l’éclairage à LEDs, dont le rendement est presque parfait, va peu à peu devenir moins onéreux et se généraliser, à condition qu’on trouve suffisamment de gisements de terres rares. Dans dix ans, les mémoires de masse des ordinateurs et les processurs eux-mêmes consommeront probablement beaucoup moins d’électricité, mais les voitures, si on les électrifie, créeront aussi des besoins nouveaux. Bref, il n’y aura pas de miracle, mais les solutions viendront d’un développement des techniques et sûrement pas des idéologies obscurantistes et de la peur qui sont le fonds de commerce de nos braves et naïfs écologistes.


      • Christian Labrune Christian Labrune 14 février 2012 18:47

        Je viens de lire l’article de Wikipedia à propos de la « fusion froide ». Cela confirme tout à fait ce que je vous disais : on observe bien des dégagements de chaleur mais on ne sait pas les expliquer et les expériences paraissent difficilement reproductibles.
        Vous adhérez avec enthousiasme à une théorie extrêmement controversée et vous nous présentez comme sûrs des résultats tout à fait conjecturels. De deux choses l’une : ou bien vous êtes physicien et vous êtes parvenu de votre côté à des résultats certains à partir d’expériences reproductibles, ou bien, vous n’êtes pas plus que moi spécialiste du nucléaire et vous adhérez par un acte de foi à des théories mal fondées. Vous admettrez que lorsque les spécialistes sont très divisés sur une question, il n’y a pas d’autre solution pour le profane qu’un scepticisme attentiste. Sinon, on tombe aisément dans un fonctionnement passionnel et sectaire. C’est un peu comme si je vous disais que le battement d’ailes des anges produit beaucoup d’énergie et qu’il suffit de trouver le moyen de la récupérer !


      • doctorix doctorix 14 février 2012 20:45

        Vous vous trompez sur tout.

        La Fusion froide est bien réelle, et l’e-cat sera présent sur le marché avant la fin de l’année.
        Wikipedia est le temple du conservatisme, et s’il est très fort sur le passé, il est nul sur le présent et surtout l’avenir.
        Vous vous trompez aussi sur la mémoire de l’eau, car si l’appellation est controversée, le phénomène est bien réel (pas si vous allez sur wiki évidemment). L’inventeur du virus du Sida en est un ardent défenseur (au passage, il a largement remis en question le rôle de son virus dans le sida : choix par lequel il a montré son intelligence, car il s’est montré capable de revenir sur une erreur, même si c’est la sienne).
        Quand à la fusion chaude, c’est une énorme erreur, ou fraude scientifique. On ne peut pas espérer une stabilité de production avec des températures de 150 millions de degrés, trente fois la chaleur du soleil.. D’autant qu’il y a des phénomènes non contrôlés et non contrôlables, qu’on appelle des disruptions, qui rendent les accidents inévitables, avec fusion de tout le système. Et dans cent ans, temps qu’il faudrait pour mettre éventuellement ça au point, il y a longtemps qu’on aura tout compris de la fusion froide. Je rappelle que la fusion froide se fait dans le derrière d’une poule, à 40°C, fusion qui transforme de la silice en calcium en cas de déficit. Il suffit de chercher pourquoi et comment. 
        Iter est un prototype d’étude qui coûtera 17 milliards, pour rien. C’est juste une pompe à pognon pour savants fous.
        Qu’on donne le dixième de cette somme à la LENR, et cette science fera des bonds.
        Mais c’est déjà trop tard, et c’est l’Italie et la Grèce qui emporteront le Jack Pot, tandis que nous contemplerons des ruines à Cadarache. Les LED sont une merveille, quoique très polluantes et voraces en matériaux chers et rares. Mais l’éclairage n’est pas très important dans nos dépenses d’électricité. Dix pour cent en France. C’est conséquent mais pas capital.
        L’avenir n’est pas dans d’illusoires économies d’énergie, mais dans l’énergie infinie, qui est à portée de la main, si on arrête de limiter le génie humain à ce qu’il était au 19ème siècle.
        Cessez de voir petit : l’avenir n’a rien de noir.

      • Christian Labrune Christian Labrune 14 février 2012 22:16

        Je crois sentir qu’on aura droit bientôt à une publicité pour le moteur à eau !

        Est-ce qu’il y a du nouveau concernant le mouvement perpétuel ? Parce qu’une grande roue fonctionnant sur ce principe pourrait entraîner dans chaque immeuble un petit alternateur, ça ne coûterait rien et avec un peu d’huile, ça ne chaufferait même pas...

        A mon avis, s’il y a tant de retard dans la question du mouvement perpétuel, c’est qu’on n’est pas encore arrivé à réaliser la quadrature du cercle, mais je sens bien, quoique confusément, que là aussi on devrait arriver prochainement à un résultat. Je suppose que vous ne croyez pas plus que moi à la transcendance de Pi et à toutes ces sottises de la mathématique officielle toujours ennemie de la vraie vérité ?


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 15 février 2012 06:46

        Votre fusion froide, ça me rappelle la chaleur froide des centrales nucléaires qui ne réchauffait pas la planète en 2007, contrairement au CO2


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 15 février 2012 07:10

         

        @ Christian Labrune

        Sans aller jusqu’à exploiter « le battement d’ailes des anges » le choc des photons sur nos toits, valorisé à prix d’or par des capteurs photovoltaïques devient totalement inutile en cas de coupure du réseau, du simple fait qu’il n’y a pas de séparation entre les circuits essentiels à la vie et les circuits secondaires, chauffage, chauffe-eau, pléthoriques pour cause de nucléaire « pas cher »… et votre capteur solaire seul sur le réseau sera totalement court-circuité et incapable de servir à quoi que ce soit !


      • Magnon 14 février 2012 22:34

        Pour l’exactitude géographique,, il y a 111 km entre Nogent sur Seine et Notre Dame de Paris !
        et pas plus de 200 comme le dit l’article, ce qui est la distance des réacteurs de Paluel !
        Moi, ce qui m’inquiète dans ce discours, c’est que pour remplacer le nucléaire, on va se retrouver avec 100 000 éoliennes en France, ce qui signifie pour le chaque lecteur 1000 à moins de 60 km de chez lui, bravo pour les paysages,
        Sans compter que comme on a besoin d’électricité quand il n’y a pas de vent, il faut les atteler à 100 centrales thermiques de 1000 Mw, chacune croquant un train de charbon toutes les 3 heures !
        Tant pis pour les ours polaires !
        C’est exactement l’idée des Allemands, qui ont arrêter les vielles centrales nucléaires, parce qu’elles sont remplacées par 8 000 Mw de centrales thermiques au charbon, soient 50 trains par jour ! qui laissent après combustions, 2 500 tonnes de cendres par jour, sans compter les cendres volantes non captées.
        Et pour la radioactivité, beaucoup de stériles charbonniers contiennent des quantités significatives d’uranium....


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 15 février 2012 07:03


          Il n’y aurait pas grand chose à faire en France pour supprimer un grand nombre de centrales inutiles et les solutions sont dans le domaine public : pompe à chaleur, cogénération, double flux, etc... et évidemment, l’isolation
           et avant toute chose suppression du chauffage resistif 


        • Gégé 15 février 2012 09:23

          Le nucléaire, ce n’est que 2,6% de l’énergie consommée dans le monde, 17,5% en France seul pays au monde à produire plus de 50% de son électricité avec la fission nucléaire (environ 75%).
          Des pays comme le Danemark, l’Islande, l’Autriche, l’Italie... n’ont pas de centrales nucléaires et ne s’en porte pas plus mal, le Danemark exporte même de l’électricité.

          Le coût du nucléaire est sous évalué : déchets, démantellement des centrale, conditions d’extraction de l’uranium, recherche et constructions (EPR) dont le financement par le contribuable offre des marchés à Bouygues, Vinci...

          Pour réduire la facture énergétique il est plus intéressant de réduire la consommation : isolation ; mise en veille arrêtée ; chauffage plus performant ; éclairage des bureaux, zones commerciales et industrielles réduit...ce qui permettrait de réduire la consommation électrique de 50% (consommation du début des années 1980 ce n’était pas l’âge des cavernes).


          • joletaxi 15 février 2012 10:39

            ôtez moi d’un doute, votre recueil de poncifs éculés sur le nucléaire est incomplet là ?

            je me demande quel est l’intérêt de revenir sans cesse avec une argumentation aussi tendancieuse et trompeuse ?
            Un acte de foi ?
            n’ayez aucun doute, tout le monde a compris la « religion » que vous défendez


            • gaijin gaijin 15 février 2012 10:47

              alors que forcément la bonne religion c’est la votre
              rassurez moi vous êtes ingénieur ?
              réveillez vous le nucléaire n’est plus l’énergie de l’avenir depuis un demi siècle ......


            • rhea 1481971 15 février 2012 10:57

              Il y a les faits : le pays ou se déclare par an le plus de nouveaux cancers par rapport au nombre d’habitants c’est la France, c’est aussi un pays qui a une forte densité de centrales nucléaires, faut-il faire un lien ? A chacun de nous d’y réflèchir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès