• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On change les règles !

On change les règles !

JPEG

Nos sociétés sont, sans arrêt, en train de modifier les règles dans le domaine du travail, notamment... Quand je suis entrée dans l'enseignement, je savais que j'allais devoir effectuer 37,5 annuités, que j'aurais droit à une CPA à partir de 55 ans, que je devrais aussi subir des mutations contraintes et forcées, notamment en début de carrière... je savais aussi que je ne gagnerais pas un salaire mirobolant...

En connaissant tous ces paramètres, j'ai choisi l'enseignement avec ses avantages et ses inconvénients. J'ai donc vécu une mutation, en début de carrière, dans le nord de la France, alors que je suis née en Provence...

Mais, au fil des années, toutes les règles avantageuses ont été modifiées : la CPA, qui permettait au delà de 55 ans d'effectuer un demi-service payé à hauteur de 80 % du salaire, a été supprimée. Le nombre d'annuités a été augmenté de manière conséquente : de 37,5 à 41,5...

Aurais-je choisi la voie de l'enseignement si j'avais su ce qui m'attendait, si j'avais su que de nombreux avantages allaient être supprimés ? Peut-être pas...

Quelle est donc la raison de tous ces changements ? On nous dit que les gens vivent plus longtemps et qu'il est normal d'allonger la durée des cotisations.

 

Mais si les gens vivent plus longtemps, d'après les statistiques, il n'est pas garanti qu'ils vivent en bonne santé : que de pathologies sont liées à l'âge ! Que de gens sont malades après la soixantaine ou même avant !

 

On a l'impression d'une vaste tromperie et et d'une manipulation qui visent à nous faire accepter toutes sortes de régressions...

Il est même question, dans l'enseignement, de réduire les vacances d'été.... encore une nouvelle évolution du métier ?

En changeant, sans arrêt, les règles, nos sociétés instaurent une inquiétude, une instabilité qui perturbe et désoriente.

Est-on assuré que d'autres règles ne vont pas être modifiées ? Pas du tout et si les avantages liés à l'enseignement disparaissent, qui voudra désormais se vouer et se consacrer à ce métier ?

Quand on fait un choix de carrière, on pèse les avantages, les inconvénients et on se détermine, aussi, en fonction de ces critères.

Quand on choisit un métier, on ne sait plus maintenant ce qu'il va devenir...

On peut également constater qu'il n'est pas facile de changer d'activité quand on est entré dans la carrière d'enseignant, notamment dans les disciplines littéraires.

 

En fait, toutes ces évolutions concernent de nombreux métiers et, dès lors, les choix à faire, pour les jeunes, se révèlent difficiles et complexes.

Dans tous les cas, les règles sont modifiées pour des gens qui travaillent et gagnent modestement leur vie, mais on peut observer que les privilèges des élus, des députés, des grands patrons restent, eux, inchangés...

 

Cherchez l'erreur...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-on-change-les-regles-120339697.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • Giordano Bruno 12 février 2018 10:04

    On ne peut pas, hui, garantir un avenir à une échéance de plusieurs décennies. A cette échelle, ceux qui promettent sont des menteurs ; ceux qui y croient des naïfs. Ceux qui prennent les engagements ne sont pas ceux qui devront les tenir... ou revenir dessus.

    Pour tenter de deviner l’avenir, mieux vaut essayer de comprendre le sens de l’Histoire que d’écouter les promesses. Constatant le pouvoir de plus en plus grand d’une minorité d’individus, sans contre-pouvoir pour les freiner, je dis autour de moi, depuis plus de 20 ans, que les avantages des fonctionnaires seront remis en cause un à un jusqu’à disparaître totalement ou presque. Je crains que ce que vous constatez ne soit que le début d’une suite de déconvenues.

    Mieux vaut aujourd’hui ne pas adopter une attitude rigide face à la vie, projeter d’avoir un comportement stable pendant des dizaines d’années, mais cultiver la souplesse, la capacité d’adaptation dans un monde mouvant. Ceci est vrai au niveau professionnel, mais aussi au niveau politique, environnemental, affectif...


    • V_Parlier V_Parlier 12 février 2018 14:17

      @Giordano Bruno
      Il y en a même qui se sont ruinés en « investissant » dans des bâtiments ou des champs de panneaux solaires qui devaient leur rapporter pendant toute leur vie, alors que ces cadeaux totalement irréalistes de l’Etat (tellement il eut été ruineux pour ce dernier) ont été supprimés au bout de quelques années ! Et pourtant ce sont des gens assez éduqués qui ont été aussi naïfs ! C’est là qu’on voit à quel point les gens sont incroyablement naïfs en croyant à une « parole » ou à une pérennité des engagements et pouvoirs de l’Etat ou même de toute autre grande institution bien établie, fut-elle privée (les assurances vie).


    • rosemar rosemar 12 février 2018 17:25

      @Giordano Bruno

      Oui « cultiver la capacité d’adaptation », certes, mais c’est épuisant de devoir sans cesse s’adapter...

    • Xenozoid Xenozoid 12 février 2018 17:29

      @rosemar

      maintenant vous savez pourquoi les pigeons n’aime pas les échecs


    • izarn izarn 13 février 2018 01:47

      @V_Parlier
      Gagner du fric en écoutant l’Etat !
      Mon pauvre ami !
       smiley
      Non...Si tu installes des panneaux solaires, c’est pour d’autres motivations, pas pour gagner du fric, pauvre andouille !
      Y a que ça dans la vie comme motivation ?
      Quelle tristesse !


    • V_Parlier V_Parlier 13 février 2018 09:34

      @izarn
      « Gagner du fric en écoutant l’Etat ! Mon pauvre ami ! »
      -> Tu n’as qu’à dire cela à ceux qui l’ont fait (et dont je fais remarquer le degré de naïveté)

      « Si tu installes des panneaux solaires, c’est pour d’autres motivations, pas pour gagner du fric, pauvre andouille ! »
      -> Le « tu » est en trop, pauvre andouillette. Je ne suis pas concerné. Et pour 95% des particuliers qui ont installé des champs de panneaux solaires (c.à.d. ailleurs que sur leur toit pour usage personnel, et encore...) la seule motivation c’était ça. Sors de tes rêves !


    • Giordano Bruno 12 février 2018 10:07

      Vous écrivez en conclusion :
      « mais on peut observer que les privilèges des élus, des députés, des grands patrons restent, eux, inchangés... »

      Que nenni ! Les règles sont régulièrement modifiées pour eux aussi. A leur avantage !


      • rosemar rosemar 12 février 2018 17:26

        @Giordano Bruno

        En effet, souvent à leur avantage...

      • velosolex velosolex 12 février 2018 23:54

        @rosemar

        En saignement ? ...Ministère de l’an saignement ?...Ses enseignants, cuits, rouges, à point, saignants... Et cette complainte qui raisonne en cinq-deux, qui est la mesure cadence du maître ballet militaire, et du gavage d’oie des élèves, ingurgitation-digestion-repos 
        Comment voulez vous vous en sortir avec des signifiants pareils. ?..
        C’est un malheur institutionnel institutionnalisé !.« Le pisa allé... »
         Pas besoin d’avoir lu Barthes et Lacan pour piger qu’avec ce nom évoquant la torture et la salle d’op, c’est comme une écharpe autour du cou...Et que vous resserrâtes le nœud coulant, chaque fois que vous prononçâtes ce nom maudit !

        Première réforme : Changez le logo infamant ! 
        Proposez, quelque chose de neuf, de pétillant comme le vin nouveau, qui sente pas « la blouse, les larmes et la craie », des éléments de langage à cheval sur Churchill et les hussards de la troisième république. 

        Évitons le terme d’éducation., trop proche de la castration, et des promesses impossibles à réaliser. .
        En tout cas je lance le débat et j’apporte le vin cinq étoiles, en bon enfant du peuple bac moins trois...Les rythmes scolaires seront traités après, ainsi que le sort du smarphone- je -suis -plus- malin -que -mon- prof -avec- ce godemiché en main. 
        Au dernières nouvelles, le malaise vient des mathématiques, et il n’est pas sûr que les bac plus cinq n’aient pas d’ennuis avec la connaissance implicite de ce nombre, dans la représentation Heideggerienne du terme. 
        Et c’est ainsi qu’Allah est grand, comme disait « Vialatte ; »

      • izarn izarn 13 février 2018 01:55

        @Giordano Bruno
        ...Non pour ne pas perdre leurs avantages....
        C’est comme le con qui dit « Nous avons gagné la lutte des classes »
        Ben voyons, et t’as pas vu le pétard enfoncé dans ton cul qui va exploser ?
        Ca ose tout, c’est meme à ça qu’on les reconnait !
        Heureusement que le Mario à la BCE essaie de l’éteindre avec sa planche à laver, pardon billet !
        C’est un bon pompier, un ex de la Goldman Sachs ! Top Niveau !
         smiley
        Vous voulez rester dans l’euro ?
        Allez tous vous faire enculer !


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 10:31

        Sélection naturelle. Seuls ceux qui ont une horloge interne survivront au désastre annoncé,....et subtilement organisé. Lire : La patience du diable de Maxim Chattam. Auteur moyen, mais clairvoyant,...


        • Gasty Gasty 12 février 2018 10:51

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Présentement je n’ai pas le livre. Et je ne vais pas l’acheter avec si peu d’information, surtout sur de obscures allégations d’horloges internes .


        • Gasty Gasty 12 février 2018 10:53

          ....et subtilement organisé.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 10:56

          @Gasty


          Remplacez horloge interne par lucidité,...

        • Gasty Gasty 12 février 2018 11:23

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Tout s’éclaire ! A l’avenir j’essaierais de faire des compositions de mots.


        • Armelle Armelle 12 février 2018 11:49

          "On peut également constater qu’il n’est pas facile de changer d’activité quand on est entré dans la carrière d’enseignant, notamment dans les disciplines littéraires« 

          Rosemar s’étonne encore de découvrir le monde tel qu’il est. Tel qu’il est par bon sens !!! Déjà ce n’est pas propre à l’enseignement, c’est le même problème en France pour toutes les filières. Les passerelles n’existent pas ou bien sont peu efficaces, les V.A.E par exemple, sont une véritable bouffonade

          Mais sinon, que voudriez-vous faire avec si peu d’expérience sinon celle de ressasser aux uns ce que vous avez appris des autres et coller des punitions ?
          L’enseignement devrait se concevoir après 10 ou 20 ans de »travail« dans la vraie vie !!! que voudriez-vous apprendre de concret quant à celle-ci sans jamais avoir quitté les bancs de l’école ?
          Einstein a dit ;
           »La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information« 

          L’objectif de l’enseignement devrait se limiter exclusivement à la culture générale pour ne maîtriser que le Français, la géographie, l’histoire et les maths, le reste n’est évidemment plus de son ressort, par manque de compétences bien sûr, et le constat est cuisant.
          Les seules filières encore viables aujourd’hui sont les formations par alternance, et pour cause ; le concret est complémentaire à la théorie, les autres, style »facultés« ne sont que des usines de production de chômeurs, qui coûtent une fortune à la collectivité, puisque l’année ne coûte que 300 euros aux étudiants qui (pour la plupart) n’en rament pas une de l’année et finissent chez Paul.
          90 Milliards d’Euros chaque année au total, pour quel résultat ?!?!???
          Les entreprises n’embauchent pas des sujets qui sortent de faculté (à part l’administration bien sûr), ces gens savent (en théorie) mais ne savent rien faire, alors quand on sait qu’il faut minimum un an avant qu’ils soient »opérationnels« , et que les charges doublent le coût, inutile alors de réfléchir bien longtemps...
          L’enseignement en France est un échec monumental, et c’est toute la filière qui supporte cet échec y compris vous qui n’y êtes pour pas grand chose dans la discipline que vous enseigner et les cycles qui vous sont attribués.
          Pour info, dans nos réunions interprofessionnelles, la questions des candidatures est récurrentes, à l’hunanimité, les rares candidatures d’enseignants ne sont pas lues et vont systématiquement en »classement circulaire« , posez-vous la question du »pourquoi" ?

           


          • Gasty Gasty 12 février 2018 13:05

            @Armelle
            « mais ne savent rien faire, alors quand on sait qu’il faut minimum un an avant qu’ils soient »opérationnels« , et que les charges doublent le coût, inutile alors de réfléchir bien longtemps... »

            En quelque sorte vous êtes en train de justifiez l’absence d’embauche et la réduction de personnels dans les entreprises avec cette pirouette...Vous faites peut être bien parti de cet échec monumental de la société.


          • sleeping-zombie 12 février 2018 13:17

            @Armelle
            alors quand on sait qu’il faut minimum un an avant qu’ils soient »opérationnels« , et que les charges doublent le coût
            C’est certes contraignant, mais il ne faut pas exagérer non plus, il y a encore des entreprises qui visent sur le long terme.

            L’objectif de l’enseignement devrait se limiter exclusivement à la culture générale pour ne maîtriser que le Français, la géographie, l’histoire et les maths
            C’est précisément l’objectif d’un lycée général. Sauf que sa liste est un petit peu plus longue. D’ailleurs, pourquoi as-tu mis la géo, l’histoire et les maths dans ta liste ?

            les autres, style »facultés« ne sont que des usines de production de chômeurs, qui coûtent une fortune à la collectivité, puisque l’année ne coûte que 300 euros aux étudiants qui (pour la plupart) n’en rament pas une de l’année et finissent chez Paul.
            1. c’est exactement mon parcours, sauf qu’après un an chez Paul, j’ai été embauché, et ça fait 15 ans maintenant que je suis dans la même boutique.
            2. le « 300€ » doit être revu à la hausse
            3. quand bien même tu aurais raison, quitte à vivre dans une société à 20% de chômage, je préfère que les chômeur aient fait des études sup plutôt que l’école de la rue et ses cours de « cracher par terre ». mais là, on touche aussi au problème des classes sociales, tout le monde ne veut pas voir disparaitre les frontières..

            Pour info, dans nos réunions interprofessionnelles, la questions des candidatures est récurrentes, à l’hunanimité, les rares candidatures d’enseignants ne sont pas lues et vont...
            Je précise ou complète : les candidatures spontanées ne sont pas lues. Tout court. d’enseignant ou pas.

            Cordialement,


          • Armelle Armelle 12 février 2018 14:25

            @Gasty
            Ai-je écrit cela ? Faut cesser l’alcool mon gros !!! ou alors il faut apprendre à lire, vos déductions n’engagent que vous !!!
            Je ne justifie rien ni ne fais de pirouette, c’est juste un CONSTAT, que je ne suis pas la seule à faire, la panne d’embauche n’a rien à voir avec cela, c’est uniquement et exclusivement le manque d’activité banane !!!
            Il y a de façon récurrente en France et depuis qqes années l’équivalent de 800.000 emplois vacants « glissants », et les chômeurs sont env. 6 millions !!! Par conséquent quand un chef d’entreprise embauche, il ira chercher dans la « masse formée » et non dans la « masse à former »
            DE QUOI VOUS NOUS PARLEZ LA ???
            Pour avoir un verbiage comme le vôtre vous ne devez pas avoir embauché grand monde...
            Pfffffff Quelle misère...


          • V_Parlier V_Parlier 12 février 2018 14:33

            @Armelle
            "ces gens savent (en théorie) mais ne savent rien faire, alors quand on sait qu’il faut minimum un an avant qu’ils soient »opérationnels« « 
            -> Dans les années 80 les entreprises ont poussé elles-mêmes cette tendance en jouant la »surdiplômisation« des postes. Là où je travaillais, par exemple, ça présentait tout à coup mieux d’avoir un ingénieur à un poste où un technicien avait toujours convenu (j’ai eu la chance d’avoir un diplôme »entre-deux« qui m’a valu une équivalence). Plusieurs de mes collègues compétents et expérimentés sont alors restés sur le carreau à faire des tâches de manoeuvres (donc à remplacer d’autres gens moins diplômés donc en étant surdiplômés, transitivité jusqu’en bas...) alors que de parfaits ignares prétentieux, venant autant d’écoles privées que de la fac, sont arrivés pour les remplacer. Au bout de quelques années ils se sont rendu compte que ça ne marchait pas bien, mais comme les »visionnaires« autoproclamés ne se remettent jamais en question ils ont demandé aux écoles et facs »d’adapter« la formation. Or, comme les écoles n’apprennent pas à être opérationnels (c’est un fait, elles ne peuvent pas, aussi regrettable que ce soit), tout ce qu’elles ont compris est : Abaisser le niveau.

            Conclusion : On est de plus en plus nul et c’était une bonne préparation à la délocalisation massive alors déjà planifiée. Aujourd’hui on est en plein dedans. Et si les grosses boîtes se plaignent de ne trouver que des »non opérationnels" c’est bien fait pour elles. Qu’elles crèvent en se faisant bouffer par leurs sous-traitants chinois !


          • foufouille foufouille 12 février 2018 14:42

            @V_Parlier
            à une époque le BAC n’était pas obligatoire mais le niveau est tellement bas qu’il a le même niveau d’un BEP de 90 en étant gentil.
            pour femme de ménage = technicien de surface, il faut un BAC +2


          • Armelle Armelle 12 février 2018 14:48

            @sleeping-zombie
            « il y a encore des entreprises qui visent sur le long terme »
            Pour les entreprises non soumises ou peu à la loi du marché, oui...

            "c’est exactement mon parcours, sauf qu’après un an chez Paul, j’ai été embauché, et ça fait 15 ans maintenant que je suis dans la même boutique« 
            Votre parcours ne reflète en rien le paysage !!! Et ce n’est pas parce que c’est le vôtre que vous devez penser loin de la réalité

             »pourquoi as-tu mis la géo, l’histoire et les maths dans ta liste« 
            Parce que c’est utile, l’histoire aide à la compréhension du monde contemporain et la géo bah ma foi, rien que le fait que vous me posiez la question m’inquiète !

             »je préfère que les chômeur aient fait des études sup plutôt que l’école de la rue et ses cours de « cracher par terre »« 
            Mais !!!?!??? Ai-je écrit le contraire ? Si oui, Où ?

             »Je précise ou complète : les candidatures spontanées ne sont pas lues. Tout court. d’enseignant ou pas« 
            Désolée, vous n’êtes pas dans le vrai, pour la bonne raison que les candidatures spontanées peuvent signifier une véritable  »envie" , rien que par la démarche, par conséquent et cela se vérifie, celles-ci sont lues, en revanche celles de profs (rarissimes), c’est jamais !!!


          • Armelle Armelle 12 février 2018 15:46

            @V_Parlier
            « Or, comme les écoles n’apprennent pas à être opérationnels (c’est un fait, elles ne peuvent pas, aussi regrettable que ce soit) »

            Mais c’est faux !!!! Que faites-vous des écoles qui proposent les cursus en alternance ? Certes, elles délèguent aux entreprises ce qu’elles ne savent pas faire mais au moins elles intègrent le phénomène, trouvent et proposent les solutions !!!

            Et pour le tertiaires, les I.A.E dont les cours et TD sont dispensés par des professionnels. DES PROFESSIONNELS !!! ...Des gens qui savent !!! et non par des profs qui jamais n’ont mis un pied dans une entreprise !!! Quelle farce cette histoire !


          • V_Parlier V_Parlier 12 février 2018 16:18

            @Armelle
            « Que faites-vous des écoles qui proposent les cursus en alternance ? »
            Vous apportez vous même la réponse : « elles délèguent aux entreprises ce qu’elles ne savent pas faire ».
            Donc ce que j’écris n’est pas faux.
            Et si vous saviez ce que je pense du tertiaire présenté comme remplaçant de l’emploi perdu... enfin passons... vendre, acheter, servir, administrer, d’accord, mais ensuite ? Le reste, ce qui s’apprend par plus que quelques conférences en classe, ça se fait bien en dehors de l’école, même si c’est « en alternance ». Ce n’est même pas une critique de l’école de ma part, c’est une évidence. Ce que je reproche en revanche aux profs c’est de s’imaginer qu’ils forment des élèves capables de travailler immédiatement et qu’ils ont une bien trop haute opinion de leurs propres connaissances. (J’ai connu un ou deux profs qui travaillaient à côté dans la « start-up » d’un pote, et bien ils étaient franchement mauvais dans cette activité. Peut-être qu’ils étaient par ailleurs de bons profs...).


          • V_Parlier V_Parlier 12 février 2018 16:20

            @foufouille
            "à une époque le BAC n’était pas obligatoire mais le niveau est tellement bas qu’il a le même niveau d’un BEP de 90 en étant gentil".
            -> Oui, c’est un cercle vicieux qui s’emballe à chaque fois qu’on réajuste d’un côté puis de l’autre. C’est en effet une calamité mais ça doit bien profiter aux gouvernements qui gardent ainsi les enfants à charge de leurs parents le plus longtemps possible pour masquer le chômage des jeunes.


          • V_Parlier V_Parlier 12 février 2018 16:26

            @Armelle
            « les candidatures spontanées peuvent signifier une véritable »envie » , rien que par la démarche, par conséquent et cela se vérifie"
            -> vous ne travailleriez pas dans les RH pour proclamer des boniments pareils ?


          • foufouille foufouille 12 février 2018 16:35

            @V_Parlier
            des études inutiles et longues sont aussi utile pour repousser l’âge de la retraite qui sera soit moins élevé soit moins longue.


          • Gasty Gasty 12 février 2018 17:16

            @Armelle
            Les délocalisations sont en grande partie responsable du manque d’activité au niveau production national, parce qu’il est plus facile de délocaliser une production,c’est un fait qui génère du chômage.
            Mais tous les métiers ne sont pas productif et il faudrait que vous m’expliquiez la raison pour laquelle le personnel de certaines entreprises sont complètement débordés au point d’en arriver à des arrêts maladies, des dépressions simplement pour s’être investis dans leur boulot et parce qu’ils ne pouvaient plus faute d’absence au niveau des embauches effectuer convenablement leurs métiers.L’informatique n’explique pas tout.
            Votre verbiage à vous n’est pas de ceux qui prennent en considération les conditions de travail dans les entreprises mais bien de ceux qui pensent à leurs gueules en cherchant tous les prétextes pour justifier leurs actes.
            Je ne suis pas gros ni alcoolique, sans vouloir vous effrayer voyez plutôt un côté syndicaliste. Les problèmes abordés en DP et CHSCT , vous devriez en prendre connaissance. Quelque soit l’entreprise on retrouve pratiquement à l’identique les mêmes problèmes.


          • rosemar rosemar 12 février 2018 17:31

            @Armelle

            Je le dis dans l’article : « En fait, toutes ces évolutions concernent de nombreux métiers et, dès lors, les choix à faire, pour les jeunes, se révèlent difficiles et complexes. »


            Prière de lire l’ensemble de l’article !!


          • Armelle Armelle 12 février 2018 18:08

            @V_Parlier
            Je fais mieux, je vais jusqu’au bout du processus, ; j’embauche (quand j’ai besoin bien sûr :: :)
            Et comme bcp de chf d’entreprise, je suis attentive aux candidatures spontanées


          • foufouille foufouille 12 février 2018 18:10

            @Armelle
            tu les embauches au Belize ?


          • Alren Alren 12 février 2018 18:38

            @Armelle

            Pour info, dans nos réunions interprofessionnelles, la questions des candidatures est récurrentes, à l’unanimité, les rares candidatures d’enseignants ne sont pas lues et vont systématiquement en »classement circulaire« , posez-vous la question du »pourquoi" ?

            C’est en effet une bonne question que cette hostilité a priori des patrons privés pour des personnes dont la mission essentielle est certes l’éveil de la conscience des enseignés, leur apprentissage de l’autonomie et le refus d’une société pyramidale capitaliste dont les élus sont des héritiers de la fortune de papa. Toutes choses que lesdits héritiers n’aiment pas

            Cette expérience fait que les enseignants qui deviennent DRH par exemple après une expérience d’enseignant sont meilleurs que ceux qui sortent d’une école de commerce. Ils apaisent bien mieux les conflits en neconsidérant pas les représentants syndicaux comme des ennemis à humilier.

            Les boites qui mettent à la poubelle sans les lire les candidatures d’enseignants sachant qu’ils devront vivre avec les règles du privé et l’acceptent à l’avance sont dirigées par des imbéciles qui se privent par préjugé de personnalités riches.


          • Armelle Armelle 13 février 2018 10:21

            @Gasty
            « Les problèmes abordés en DP et CHSCT , vous devriez en prendre connaissance »

            Le vôtre de problème, comme la plupart ici, est d’avancer des choses sans savoir, j’ai élaboré les D.U dans la plupart des filiales Eiffage où j’ai bossé pendant 25 ans, et en a été par la même occasion la responsable du CHSCT.
            De quoi vous me parlez là ?

            « Les délocalisations sont en grande partie responsable du manque d’activité au niveau production national »
            Mais, vous racontez n’importe quoi, mais vraiment n’importe quoi !!! la délocalisation est tout simplement liée au coût de production

            ..Et vous devriez élargir votre esprit « cher » syndicaliste, car croire encore à ces balivernes de syndicats qui vous trimballent dans tous les sens, comme des pantins décervelés, vous promettant tjrs monts et merveilles alors que leur entente avec le patronat derrière le rideau est d’une évidence absolue !!! Faudrait quand même penser à vous réveiller
            Tenez votre belle CGT, cette nébuleuse immonde qui ne pense qu’à foutre le bordel partout où elle passe, est si belle qu’elle se fout de votre gueule en vous envoyant sur le pavé pour brandir vos calicots, flanqués de slogans aussi cons les uns que les autres, car ces slogans fustigent les grosses entreprises du cac alors qu’elle trouve le moyen d’avoir la somme rondelette de 41 millions de positions boursières chez eux sur ses 82 millions de réserves (une paille !!!) !!! La dose de connerie des moutons suiveurs est décidément infinie...

            Vous semblez être à l’image d’un paquet d’individus ici, qui la ramène sans vraiment connaître son sujet, et interprète les choses telles qu’il les voit du bout de sa lorgnette


          • Gasty Gasty 13 février 2018 12:21

            @Armelle
            « et en a été par la même occasion la responsable du CHSCT.
            De quoi vous me parlez là »

            Mais de ce que vous n’avez jamais voulu entendre du secrétaire et des élus du CHSCT...et de celui que vous avez toujours défendu avec passion « Votre patron qui vous a nommé comme responsable ».

            « la délocalisation est tout simplement liée au coût de production »

            Vous avez quoi à la place du cerveau ?


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 11:58

            Et d’ailleurs, à propos de sélection, cette journée fête celle de Darwin,...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 11:59

              Burn-out pourrait aussi s’écrire : burnes-out,...


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 15:48

                @kelenborn


                Je ne suis pas la Papesse Jeanne. Bene padentes.

              • sleeping-zombie 12 février 2018 12:01

                Bonjour,

                Les règles changent, parce que le monde change. Le contraire serait absurde, c’est la métaphore de l’allumeur de réverbère.

                On peut également constater qu’il n’est pas facile de changer d’activité quand on est entré dans la carrière d’enseignant, notamment dans les disciplines littéraires.

                Là est le principal problème : certains métiers sont des impasses.

                Cependant, quand on voit ce que propose l’EN par rapport à ce qui ne se fait pas ailleurs...
                http://www.education.gouv.fr/cid58037/vie-professionnelle-et-situation-personnelle-conge-de-formation-professionnelle.html

                Cordialement,


                • rosemar rosemar 12 février 2018 17:34

                  @sleeping-zombie

                  « Le congé de formation est attribué dans la limite des crédits prévus à cet effet... »

                  Autrement dit : au compte-gouttes...

                • foufouille foufouille 12 février 2018 12:23

                  "Est-on assuré que d’autres règles ne vont pas être modifiées ? Pas du tout et si les avantages liés à l’enseignement disparaissent, qui voudra désormais se vouer et se consacrer à ce métier ?"

                  c’est pire pour d’autres métiers bien plus difficile et physiquement.


                  • rosemar rosemar 12 février 2018 17:36

                    @foufouille

                    Bien sûr, il existe des métiers plus mal payés, plus durs : c’est une évidence...
                    D’ailleurs, on trouve toujours plus malheureux que soi.

                  • foufouille foufouille 12 février 2018 18:23

                    @rosemar
                    tu en as essayé d’autres assez longtemps ?


                  • Pat_94 12 février 2018 13:30

                    Souvenez vous tout de même des nombreux avantages qui concernent votre professions :
                    - Vous bénéficiez de congés bien plus importants que la moyenne des employés, rapporté a vos heures de travail, votre salaire est tout a fait honorable.
                    - Vous beneficiez d’une évolution de salaire et de carrière essentiellement basée sur votre ancienneté, en aucun cas sur vos performances d’enseignant. La ou la majorité des salariés ne bénéficie d’une évolution salariale et/ou de carrière qu’en fonction des performances et efforts fournis.
                    - Peu importe vos performances et qualités d’enseignant, sauf acte pénalement répréhensible vous êtes assurés d’un emploi a vie.

                    Au cas ou vous n’auriez pas remarqué le monde change en permanence et il est tout a fait normal que les règles et lois changent également régulièrement pour s’adapter aux évolutions du monde.

                    N’oubliez pas que malgré quelques évolutions mineures vous restez quelqu’un de privilégié au sein de la société française, de surcroit comparativement au reste du monde. Bien peu de personnes sont aujourd’hui capable de se targuer d’avoir un emploi a vie, une évolution de salaire automatique le tout sans être jugés sur la qualité de leur travail.


                    • rosemar rosemar 12 février 2018 13:35

                      @Pat_94

                      C’est curieux ! Comment se fait-il, alors, que le ministère peine de plus à plus à recruter des enseignants ? De moins en moins de candidats aux concours...

                      Mais pourquoi ? Et vous affirmez que cette profession est privilégiée ?

                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 13:42

                      @rosemar


                      Idem pour tous les métiers liés à la formation oul e soin. Tous s’arrangent pour prendre le large. Ils ont la formation pour comprendre qu’ils vont droit au casse-pipe,...rêgne de la débrouille,...


                    • njama njama 12 février 2018 13:46

                      @Pat_94
                      - Vous bénéficiez de congés bien plus importants que la moyenne des employés, rapporté a vos heures de travail, votre salaire est tout a fait honorable.

                      honorable ? si l’on ne tiendrait pas compte des congés. Le salaire est annualisé, ce qui lisse un salaire mensuel assez moyen.
                      Dans la plupart des pays européens, les enseignants sont mieux payés qu’en France. Les longs congés ne sont pas une exception française, en Italie c’est pareil

                      - Peu importe vos performances et qualités d’enseignant,
                      non, il a les notes des inspections (régulières) qui rentrent dans le calcul, ce qui donnait avancement à l’ancienneté (plus lent), au « petit choix », ou au « grand choix ». Mais ces règles qui ont prévalu longtemps sont en train de changer ...


                    • foufouille foufouille 12 février 2018 13:50

                      @rosemar
                      perso, j’avais lu que le niveau demandé était trop haut. ensuite certains sont remplaçants à vie et laisse vite tomber. la ZUS ne va pas non plus attirer grand monde.
                      sinon, il faut reconnaître que maçon ou caissière n’est pas mieux.


                    • rosemar rosemar 12 février 2018 17:44

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      Je connais aussi des enseignants qui ont démissionné...

                    • eddofr eddofr 12 février 2018 13:33

                      Il me souvient d’un adage disant ceci : « Un tien vaut mieux que deux tu l’auras ».


                      Choisir sa carrière en fonction de l’âge de la retraite, n’est-ce pas un pari risqué.

                      Pour ma part, j’ai commencé ma vie comme militaire, avec en tête la quasi certitude de ne jamais atteindre l’âge de la retraite ... et pourtant je suis toujours là.

                      Et il va falloir faire avec les douleurs, les misères et la lente décrépitude.

                      Moi qui rêvais de mourir jeune, dans une explosion de feu et de sang.

                      Je mourrai vieux et usé, avec un revenu usé, élimé par les prélèvements dits « sociaux ».

                      J’aurais mieux fait de faire comme mon frère et de choisir le business et le bénéfice immédiat.

                      Il n’aura pas de retraite lui, mais il s’en fout, il vit sous un soleil tropical, le paradis doré de la famille « j’ai d’la thune ».

                      • rosemar rosemar 12 février 2018 17:46

                        @eddofr

                        Ce n’est pas seulement l’âge de la retraite, bien sûr, c’est un ensemble d’avantages liés à une profession qui comporte aussi des contraintes et de plus en plus de difficultés...

                      • alain_àààé 12 février 2018 13:48

                        excellent article mais l auteur dont nous sommes pas beaucoup copain puisqu elle ne répond jamais mais le fait faire par un autre qui me dira que j ai des fautes de francaismerci. je dirais donc a l auteur que s il y a des changements a l éducation nationale.il faudrait déja retiré tous les planqués qui sont dans le ministére et les rectorats et nous aurions tous les postes avec un professeur.j ajouterais que a l époque de mitterand on a augmenté de plus de 150 députés qui venaient de l éducation et ils ont une carriere de politiciens toutes leurs vie.un syndicaliste terroriste cégétiste.faite le ménage chez vous et vous tout se passera bien


                        • Xenozoid Xenozoid 12 février 2018 17:13

                          @Buzzcocks

                          ca me rappelle amaury,ils ont un club ?

                          quand a modératus c’a doit être de la trinité, moi je pense au 3 mousquetaires qui étaient 4


                        • covadonga*722 covadonga*722 12 février 2018 18:03

                          @Xenozoid
                           sont une équipe de cons de gauche et de droite ya prcf taktak aussi qui mon lourdés ouinnn !!!!


                        • Xenozoid Xenozoid 12 février 2018 19:13

                          @covadonga*722

                          c’est a la force d’être plus blanc que blanc


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 15:50

                          Je viens de faire le lien entre règles et burnes. Excusez l’impertinence. Mon cycle était de 33 jours. Assez rare.


                          • zygzornifle zygzornifle 12 février 2018 15:53

                            Chaque fois quel’on change les règles c’est toute la classe qui travaille qui en fait les frais ....


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 15:54

                              Quand les règles changent, le temps pax.


                              • velosolex velosolex 12 février 2018 16:18

                                Il n’y a pas de certitude en cette pauvre vie. 

                                Je viens d’apprendre qu’avoir été fonctionnaire à la santé , pendant 30 ans et plus ne m’empêcherait pas un jour de la perdre ?...Serait il possible que je passa d’un coté de la blouse à l’autre ?...
                                Comment en est t’on arrivé là ?..... Les règles à un moment où je regardais par la fenêtre ont du changé. C’est un scandale ! On m’a trompé comme vous sur l’emballage !
                                Personnellement je ne sais pas comment je suis arrivé dans le nord de la France, mais je juge souvent, sauf quant il y a des inondations dans le sud, que c’est lamentable..
                                .Il y a une véritable discrimination de soleil..Pourquoi n’ai je pas une prime d’hydrométrie ?....Et les menhirs en Bretagne nous protégeront même pas de l’apocalypse finale, contrairement au cahier des charges, et des promesses de la duchesse Anne. 
                                Mais où sont les neiges d’antan ?
                                 Comme je suis philosophe, existentiel, et malin, je regarde maintenant la carte de France à l’envers.
                                Du coup la cote d’azur fait face à l’Angleterre, et saint trop prend la place de calais, le saint-moins habituel...C’est ma vengeance,« la revanche porn » comme on dit maintenant. 
                                .Ah Ah Ah ! 
                                BB peut distribuer de la soupe aux migrants en doudoune, ça la change de la cause des chats chiens.
                                Heureusement, certains sont bien moins arrivés que moi, qui joue en huitième division.
                                 La vingtième division existe dans les déserts gris. Ce sont des réserves d’indiens en béret, touchant le RSA. Ouf...... 
                                « C’est bien d’être heureux, encore faut il que les autres soient malheureux » disait Desproges. 
                                Je sais pas comment on peut traduire ça dans la langue des fonctionnaires...J’ai cherché dans google translate. Mais il semble que cette langue de bois n’existe même pas ! Pas plus que le breton, non reconnu par l’ONU, même pas au patrimoine de l’humanité comme le camembert. . 
                                Et c’est un nouveau scandale, un article à écrire ! C’est pour cela que la vie vaut d’être vécu. Sans compter les tours en vélo sur les belles collines. Ca doit correspondre aux bouquets de fleurs pour vous si j’ai bien compris. Tant qu’il ne sont pas fanés, la vie vaut la peine d’être vécue. Surveiller l’eau quand même dans le vase. Un sucre leur fait le plus grand bien aussi. Même les roses fonctionnaires adorent un petit remontant !

                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 16:35

                                  @velosolex

                                  Cachet d’aspirine, rien de tel pour la Rose d’antan,..

                                • velosolex velosolex 12 février 2018 17:05

                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                  Aux roses j’ai toujours préféré les pissenlits, fleurs sauvages, et discriminées. Pourtant une belle santé. Comme les marguerites. La fleur des enfants. Sans arrière pensée, militantes, fraîches, pas bégueules. Ce sont de fleurs en jeans, jamais en robe de soirée. 


                                  De plus on peut en faire un excellent alcool, le vin de pissenlit. Les yankees consommèrent beaucoup à l’époque de la prohibition, et Ray Bradburry, en fit un bon recueil de nouvelles. 
                                  A boire sans modération, avec un fonctionnaire ou deux, en formation, ou non. 

                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 17:15

                                  @velosolex


                                  Mon prénom caché (Pour ceux qui ont lu René Barjavel) est : Marguerite. 

                                • rosemar rosemar 12 février 2018 17:48

                                  @velosolex


                                  Je pense aussi que tout est fait pour qu’on vive dans l’incertitude... 




                                • njama njama 12 février 2018 22:39

                                  @velosolex
                                  en plus le pissenlit se mange en salade ... évitez de le récolter aux abords des routes, et des champs intoxiqués par les intrants et pesticides

                                  autant en profiter, ils ont une subtilité de je ne sais quoi, ils sont gratuits, poussent même en hiver s’il ne fait pas trop froid ...
                                  on leur prête quelques vertus pour la santé ...

                                  avant de les manger par la racine bien sûr  smiley


                                • velosolex velosolex 12 février 2018 22:57

                                  @njama


                                  Par bonheur je vis en un pays pas trop pollué, où poussent aussi les pierres, les arbres et les champignons, avec les elfes qui jouent à cache cache. 
                                  Il en est d’’énormes qu’on ne peut surprendre qu’au matin, entre brume et soleil.
                                  Le pissenlit est une de ces fleurs mal aimée car trop commune et qui ne fit rire, rien qu’à son nom. Tout ce qui est commun et facile d’accès est souvent méprisé, avant qu’un jour ou l’autre on ne le redécouvre, et qu’un bel esprit, parisien souvent, désigne la merveille. 
                                  Les guerres font souvent office de révélateur à ce qui peut nous sauver de la disette. A moins d’être irlandais. Ces gens là pendant la grande famine continuèrent à mépriser les coquillages. 
                                  Bon, la lentille revient furieusement à la mode chez les bobos, fonctionnaires ou non. 
                                  C’est bon et c’est le plat du pauvre, plein de protéines ; La lentille sauvera peut être bien l’humanité, et même les fonctionnaires, une fois qu’une fois nus, il leur faudra bien convenir que leur statut ne les protège plus. . 

                                • velosolex velosolex 12 février 2018 23:16

                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                  Ah....Marguerite, et son alter ego en anglais : Daisy, la copine de Mickey mouse. L’a t’elle balancé elle aussi. Ces prénoms vont revenir furieusement à la mode. 


                                  Pas celui de Mickey.....J’ai toujours trouvé ce type trop honnête un peu faux pas honnête. 

                                  Ces grandes oreilles ne sont elles pas signifiantes de sa qualité d’espion au sein de la CIA !
                                  Perso, Donald était mon idole, et le nom me faisait vibrer. 
                                  C’était avant Donald Trump !
                                  Ce fut la fin de mon enfance, bien entamée déjà sous les Bush, père et fils

                                  J’hésite à me compromettre et à vous donner mon prénom. 
                                  Disons que je ne m’appelle pas Harvey, comme Weinstein. 

                                  Ni « Omis » comme « Omis qui mal y pense » !

                                • Graal 12 février 2018 16:30

                                  @Rosemar
                                  « j’ai choisi l’enseignement avec ses avantages et ses inconvénients.......la CPA »
                                  Vraiment ? Mais la CPA n’a été instituée que dans les années 80.


                                  • rosemar rosemar 12 février 2018 17:49

                                    @Graal

                                    Et alors ?

                                  • Graal 12 février 2018 22:01

                                    @rosemar
                                    En clair, la CPA existait-elle déjà lorsque vous avez décidé d’être enseignante ?


                                  • covadonga*722 covadonga*722 12 février 2018 18:02

                                    Je pense aussi que tout est fait pour qu’on vive dans l’incertitude.



                                    marwaaf  !!!!!!ma pauvre dame et la n’est pas la pire des incertitudes, ça n’est pas Shakespeare qui prétend ?

                                    naître c’est commencer a mourir .....

                                    la vie est trop injuste le nombre de fois ou c’est tendue la soa sans garantie que la corolle s’ouvrirait je vas demander une indemnité pour préjudice moral .....

                                    • marmor 12 février 2018 18:12
                                      @covadonga*722
                                      Asinus
                                      Tu parles de SOA à un prof ????????? Va jamais comprendre !! ca s’appelle avoir la vie suspendue à un fil... ça peut pas arriver dans l’EN !!! MDR !!!

                                    • rosemar rosemar 12 février 2018 18:37

                                      @covadonga*722

                                      Ce n’est pas une phrase de Gautier ??

                                    • Ouam Ouam 12 février 2018 20:39

                                      @rosemar
                                      « Ce n’est pas une phrase de Gautier ?? »

                                      « naître c’est commencer a mourir ..... »
                                       
                                      C’est une phrase pleine d’un bon sens paysan, tout simplement



                                      • izarn izarn 12 février 2018 19:46

                                        Analyse réaliste ;
                                        Vouloir accabler le corps enseignant est totalement stupide...
                                        Une trahison....
                                        Nationale et occidentale...
                                        Macron est un connard...
                                        Je le hais !


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 février 2018 20:57

                                          Se rendre malade pour soigner ou former est une hérésie totale,...


                                          • velosolex velosolex 12 février 2018 22:43

                                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                            Les formes....Mon père était cordonnier. 
                                            Un magicien des pieds.
                                             Il aurait pu vous dire, rien qu’à votre façon de marcher, quel était les replis et les circonvolutions de l’âme. 

                                          • rosemar rosemar 12 février 2018 22:57

                                            @velosolex

                                            Cordonnier : un bien joli métier qui tend à disparaître....



                                          • velosolex velosolex 12 février 2018 23:04

                                            @rosemar gare de triages. 

                                            Je suppose que vous avez aussi un article sur les aiguillages en arrière boutique. 
                                            Le cordonnier en effet est un beau métier. J’ai eu un choc en voyant la photo de renvoi, croyant reconnaître l’atelier de mon père. 
                                            Ma mère elle vendait des chaussures ; Une enfance passée donc dans la godasse. Taille 41 ? Vous avez quelque chose en rayon ?

                                            Bien sûr un paysan,, un concierge, un policier

                                            N’ont pas sur terre le même angle de gravité

                                            Le marin marche sur le coté, le curé marche en dedans

                                            Le pompier avance toujours vers le feu sans détours

                                            Et colle ses semelles au goudron

                                            De la route qui fond

                                            C’est à pas cadencé que le militaire vous dépasse

                                            Attaquant du talon son empire

                                            Comme le faisait Napoléon !

                                            A l’inverse du timoré

                                            Qui n’en finit pas de freiner

                                            Les gamins sur le chemin de l’école

                                            Tapent tant qu’ils peuvent dans les cailloux

                                            Et abîment les bouts

                                            Les facteurs et les représentants

                                            Préfèrent les godillots ferrés

                                            Pour se défendre des molosses et des ratiers

                                            Qui montrent les dents derrière la grille



                                            Les amants, légers au vent

                                            Défont leurs boucles et leurs lacets

                                            Et n’’usent guère leurs semelles

                                            Quand ils s’étendent sur l’horizon du ciel

                                            Ce sont de bien mauvais clients

                                            Qu’il convient pourtant de garder !

                                            Car une bonne paire de chaussures

                                            Dure plus longtemps qu’une saison d’amour



                                            Ainsi le parfum des souliers

                                            Livre au cordonnier

                                            Des non dits et des secrets de lits

                                            Que même un médecin des corps ignore !


                                          • rosemar rosemar 12 février 2018 23:31

                                            @velosolex



                                            Des souliers ? Oui bien sûr et en musique...



                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 février 2018 10:12

                                            @velosolex


                                            Le pied. Avez-vous lu : « La Gradiva de Jensen ». Superbe et parmi les derniers livres de Henning Mankell : Les chaussures italiennes,...

                                          • soi même 12 février 2018 23:46

                                            Et oui ma pauvre damellette, le monde tourne et se fout comme l’an quarante de vos déconsidérations de macrelle du XX siècles.


                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 février 2018 07:10

                                              Bonjour rosemar,
                                              .
                                              "Aurais-je choisi la voie de l’enseignement si j’avais su ce qui m’attendait, si j’avais su que de nombreux avantages allaient être supprimés ?« 
                                              — fin de citation —
                                              .
                                              Les français auront la politique en fonction des gens (parti politiques) qu’ils élisent, c’est à dire en ce qui concerne la dernière décennie ils ont voté pour les présidents suivants :
                                              .
                                              - N. Sarkozy
                                              - F. Hollande
                                              - E. Macron
                                              .
                                              Quel est le dénominateur entre des trois dernier présidents de la France ?
                                              .
                                              - Ses trois présidents, sans exception aucune, sont des Valets de États-Unis
                                              https://www.algeriepatriotique.com/2018/02/01/joe-biden-europeens-valets-etats-unis/
                                              .
                                              - Ses trois présidents participent au démantèlement de la république française en suivant les directives de l’UE et en détruisent progressivement les services publics !
                                              https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2010/11/UE-escroquerie-12mai2016-WEB_V2.pdf
                                              .
                                              - Ses trois présidents sont mondialistes dont contre la souveraineté des états.
                                              Il ne peut y avoir de démocratie sans un état souverain !
                                              .
                                              Ses trois dernières présidents ont été promu à mort par les grands médias (contrôle par l’oligarchie financière). Ils ont eu tout les trois le plus de temps d’antennes par rapport à leur adversaires. Le CSA constaté le non respect de l’équité du temps d’antenne en période préélectorale mais il na pas le pouvoir pour y remédier.
                                              .
                                              Comme la grande majorité des électeurs français se font répétitivement »entuber« par les FAKE NEWS propagé par les »GRANDS« médias français il ne faut pas s’étonner que les français votent pour des gens qui agissent contre leurs intérêts. 
                                              https://www.upr.fr/actualite/france/communique-de-presse-puisque-macron-veut-lutter-contre-fake-news-lupr-lui-demande-de-tirer-consequences-aveux-sensationnels-venus-de-washington-de-syrie-faisant-me
                                              .
                                              A pro pro des grands médias :
                                              L’effrayante corrélation entre temps de parole et résultats aux élections
                                              http://notre-epoque.fr/2014/08/les-medias-votent-pour-nous-1-leffrayante-correlation-entre-temps-de-parole-et-resultats-aux-elections/
                                              .
                                              Les français savent t-ils d’où émanent 80% de nos lois ?
                                              Réponse : De la commission européenne une instance profondément anti-démocratie qui dicté ses directives aux états de l’UE les quelles doivent le transmettre dans des lois nationales respectives !
                                              .
                                              La démocratie est l’ennemie de l’oligarchie financière dont comme la commission européenne est »sous la tutelle" de l’oligarchie financière cette commission étouffé toute vie démocratique dans lUE !
                                              https://www.youtube.com/watch?v=c0IqaAhF_YA
                                              .
                                              rosemar, je vous invité à lire entre autre le chapitre sur le projet éducation suivie par le chapitre recherche et université à partir de la page 70 du programme présidentiel 2017 de l’UPR :
                                              https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2011/01/Programme-Francois-Asselineau-legislatif-2017.pdf
                                              .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès