• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Palestine. Terre de terrorismes israéliens et palestiniens

Palestine. Terre de terrorismes israéliens et palestiniens

Avec l’Israël contemporain ce Moyen-Orient n’a pas échappé à la tradition, cet état naîtra aussi dans le sang des massacres... sionistes. Ses victimes comme celles du Hamas aujourd’hui ne s'oublieront pas. Des mémoires sources de rancœurs pour longtemps. 

Si les guerres mahométanes de la région avaient pour but d’imposer l’Islam, celles des juifs quatorze siècles plus tard serviront une autre ambition, le sionisme. Une construction juive sur un territoire musulman, à la légitimité historique fragile. Parmi ses artisans David Gruen dit Ben Gourion (nom d’un résistant juif contre les romains), dont les carnets ont été publiés en 1986. Ils révèlent un terrorisme sioniste fondateur de la création de l’état d’Israël dont la relecture est à considérer aujourd’hui au moment de son conflit avec Gaza. Deux ans plus tard l’historien israélien Ben Morris (1) publiera une première version de son livre The Birth Of The Palestinian Refugee Problem (La naissance du problème des réfugiés palestiniens) qu’il rééditera après avoir eu accès aux archives de Tsahal l’armée israélienne. Dans un article du Courrier International (2) il révèle les agissements des sionistes en territoire palestinien pendant la guerre de colonisation après la reconnaissance de l’ONU. Ces informations complètent celles sur leurs actions terroristes contre les britanniques sous leur mandat en Palestine.

Un digest de ces événements aide à comprendre pourquoi Ben Gourion s’est trompé ou trompait ses coreligionnaires, " Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais, les vieux mourront et les jeunes oublieront ". Mais les conquêtes sionistes peuvent-elles être oubliées par les palestiniens ?

 

Il y a 70 ans…

Par lettre adressée à Lionel Rothschild pour la création d'un foyer juif en Palestine, le gouvernement anglais entend que rien ne sera fait pour porter atteinte aux droits civils et religieux des communautés non juives installées en Palestine, des principes validés par le Président américain Wilson. Ben Gourion retiendra que l'autorisation de créer un foyer, vaut pour une nation.

Les palestiniens eux ne seront pas entendus lorsqu’ils diront aux anglais leur volonté de créer un état arabe musulman. Lorsque juifs et musulmans s'opposeront déjà violemment, le partage en deux états de la Palestine avec Jérusalem sous contrôle anglais sera alors envisagé. 

En 1939 les anglais décident que la Palestine sera un état arabe avec une population juive limitée à 30%.

Ben Gourion ignorera cette injonction, avec une immigration massive qui peuplera la Palestine. Les anglais arraisonneront l'Exodus et ses immigrés juifs retourneront d'où ils venaient ou dans un camp à Chypre dans des bateaux-cages.

Des groupes armés clandestins juifs groupes terroristes sionistes (Haganah, Lehi, Irgun, Le Gang Stern …) combattront les anglais avec des sabotages et des vagues d'attentats terroristes tous azimuts ; ponts, raffineries, équipements administratifs, lieux de loisirs, équipements militaires... Les anglais interneront dans des camps 3000 milicIens sionistes. Ben Gourion les soutiendra, malgré les attentats des rebelles juifs qui feront exploser l'hôtel King David et ses 90 occupants avec l'administration britannique qui aurait conservé les dossiers sur le terrorisme sioniste.

Le quotidien Haaretz parlera d'un « crime horrible … il n’est pas possible de construire un Etat juif sans respecter les valeurs traditionnelles et tous les commandements ». Peine perdue.

Une traque conduira à l'arrestation des leaders du mouvement sioniste, l'opinion internationale se retournera contre les juifs, comme aujourd’hui contre le Hamas. Ben Gourion ne condamnera pas les attentats et deviendra le chef clandestin de la milice Haganah.

Comme le Hamas très probablement, les groupes armés juifs seront financés par une puissance étrangère, en l’occurrence les États-Unis, puis par les juifs d’Europe dont les Rothschild pour l'implantation de leurs coreligionnaires en 1948 sans s'y installer eux-mêmes. Ces groupes chercheront à terroriser les habitants palestiniens afin de les inciter à se déplacer et migrer hors du pays.

Ben Gourion qui aurait pourtant compris la nécessité d'une amitié judéo-arabe, ne pourra éviter les guerres dès 1947 contre les arabes palestiniens puis contre les pays arabes voisins. 

 

 

Le contexte compliqué de l’époque fera dire à Ben Gourion qu'Israël ne serait pas né sans la volonté russe.

Voyant sa population danser après l'annonce par l'ONU de la création de l'état d'Israël, Ben Gourion écrira "...demain ils pleureront des larmes de sang", une prophétie aidée par les réactions arabes.

 

Le Visage d'Israël ou la Naissance d’Israël (Chagall)

Les juifs américains financeront l'acquisition israélienne d’armes tchécoslovaques. Fin du mandat britannique, début de l'intervention arabe pour récupérer son territoire, les israéliens tueront et chasseront de leurs villages les populations qui s'entasseront dans des camps. 

Les vieux mourront, les jeunes oublieront...

 

Emblème Irgun (milice sioniste)

 

S’agissant des actes terroristes sionistes.

Dans un article du Courrier International, Ben Morris révélait ses dernières découvertes racontées avec la réédition de son livre « La naissance du problème des réfugiés palestiniens 1947-1949 » enrichi de passages sur les méthodes israéliennes utilisées par son armée issue de combattants clandestins et terroristes sous le mandat anglais, pour occuper les territoires attribués aux palestiniens par l’ONU.

Un témoignage rare sur l’histoire habituelle d’Israël qui ne s’étend pas sur les passages douloureux de sa récente naissance. Ceux qui s’y risquent sont accusés d’antisionisme, ennemi de leur peuple. Ces « nouveaux historiens » universitaires revisitent la création moderne d’Israël à la lumière de leurs compétences (sociologie, économie, histoire…) sans crainte de remettre en cause les mythes officiels, comme les archéologues israéliens courageux avant eux. Ben Morris en fut, son opinion changera. 

Extraits.

Ben Morris (BM) : « … Il y a eu beaucoup plus de massacres que je ne le croyais. En avril-mai 1948, les unités de l’Haganah [armée juive] ont reçu l’ordre précis d’expulser les villageois [palestiniens] et de détruire leurs maisons…

Courrier International (CI) : Combien de massacres ont été commis par les Israéliens en 1948 ?
BM : « Vingt-quatre, (NDA : 57 selon d’autres sources) dont la moitié dans le cadre de l’opération Hiram [en Galilée]. Divers officiers ont apparemment compris que les expulsions auxquelles il leur était ordonné de procéder les autorisaient à commettre des exécutions arbitraires. Personne n’a été sanctionné, et Ben Gourion a couvert les auteurs… »

CI : L’opération Hiram contenait un ordre global et explicite d’expulsion ?
« Oui. Le 31 octobre 1948, après une visite de Ben Gourion au QG de Nazareth, le commandant du front nord, Moshe Carmel, ordonnait par écrit d’accélérer le départ de la population arabe. De même, en juillet 1948, Yitzhak Rabin signait l’ordre d’expulsion des habitants de la ville de Lod après une visite de Ben Gourion. Ce dernier comprenait qu’il ne pourrait y avoir d’Etat juif avec une large majorité arabe hostile en son sein. Les viols et les massacres ne souffrent aucune justification. Ce sont des crimes de guerre. Mais, dans certaines circonstances, une expulsion n’est pas un crime de guerre. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs et il faut parfois se salir les mains… Nous parlons de l’assassinat de milliers de personnes et de la destruction d’une société entière.
Une société qui a l’intention de vous tuer vous oblige à la détruire. L’alternative est : détruire ou être détruit. En 1948, l’alternative était : l’épuration ethnique ou le génocide, l’anéantissement de notre peuple. Un Etat juif ne pouvait naître sans le déracinement de 700 000 Palestiniens. Il fallait expulser la population et épurer l’arrière-pays, les zones frontalières et les routes. Le peuple palestinien a subi une terrible tragédie. Mais, si la volonté d’édifier ici un Etat juif était légitime, il était impossible de laisser une cinquième colonne dans le pays. Attaqué par les Palestiniens et ensuite par les pays arabes, le Yishouv [la présence juive en Palestine] n’avait d’autre choix que d’expulser la population palestinienne. Après tout, si le peuple arabe s’est octroyé une bonne partie du globe, ce n’est pas seulement par ses qualités et par ses compétences, mais aussi en conquérant, en assassinant et en forçant les peuples occupés à se convertir.
Les massacres et les exécutions de 1948 ont fait 800 morts, ce qui n’est rien comparé aux massacres de Bosnie. Si l’on tient compte du fait qu’une guerre civile terrible sévissait et que nous avons perdu 1 % de notre population, nous nous sommes même plutôt bien comportés. Mais Ben Gourion a commis une erreur historique en 1948. Il avait beau appréhender l’enjeu démographique, il n’est pas allé au bout des choses. Mon sentiment est que cet endroit serait moins pénible à vivre si l’hypothèque démographique avait été levée une fois pour toutes. Si Ben Gourion avait nettoyé le pays dans son entier, notre Etat aurait été consolidé pour plusieurs générations. Si l’Histoire doit un jour mal finir pour les Juifs, ce sera à cause d’un Ben Gourion qui n’a pas parachevé le transfert en 1948 et a maintenu une réserve démographique [arabe] en Cisjordanie, à Gaza et en Galilée.

CI : Aujourd’hui (2004), plaideriez-vous en faveur d’un transfert ?

Aujourd’hui, non. Ce ne serait ni moral ni réaliste. L’humanité ne nous le permettrait pas, le monde arabe non plus, et cela détruirait la société juive de l’intérieur. Mais, dans des circonstances apocalyptiques susceptibles de survenir d’ici cinq ou dix ans, comme une nouvelle guerre avec les pays arabes, des expulsions seront envisageables, voire inévitables. La “palestinisation” des Arabes israéliens en fait une bombe à retardement, un ennemi intérieur et une cinquième colonne capable de saper l’Etat d’Israël tant en termes démographiques que sécuritaires. »

CI : Votre jugement n’est-il pas trop influencé par trois ans de terrorisme ?
« Je comprends la haine des Palestiniens, leur volonté de se venger des bouclages, voire de la création d’Israël. Mais ce n’est pas une explication suffisante. Malgré l’oppression des peuples d’Afrique par les puissances européennes, il n’y a jamais eu de terrorisme africain à Londres, à Paris ou à Bruxelles. (NDA : les colonisateurs européens n’ont pas expulsé de leurs terres les colonisés, mis à part les allemands avec leur premier génocide) Nous-mêmes, malgré l’énormité des crimes allemands, ne faisons pas sauter de bus à Munich et à Nuremberg. Nous affrontons ici quelque chose de profondément ancré dans les cultures arabe et islamique, où la vie humaine n’a pas le même poids et où la liberté, la démocratie, l’ouverture et la créativité sont perçues comme des valeurs étrangères. Dans la culture tribale arabe, la vengeance est une valeur centrale. La société à laquelle nous sommes confrontés n’a aucune inhibition morale. Si elle parvient à se doter d’armes chimiques, biologiques ou atomiques, elle en fera usage et, si elle le peut, elle commettra un génocide… Nous sommes responsables pour une large part de la haine des Palestiniens.

CI : Vous reconnaissez vous-même que les Palestiniens ont subi une catastrophe historique. Qui sont les tueurs en série ?

BM : Les barbares qui en veulent à notre vie… dans l’attente de la panacée, il faut les emmurer et les empêcher de nous tuer. Il y a là une bête sauvage qui doit être mise en cage. (NDA : expression réutilisée par le chef d’Etat-Major israélien Halevi 10/2023) Ben Gourion voyait juste quand il disait que seule la force convaincrait les Arabes d’accepter notre présence ici.

CI : Si le sionisme se révèle si dangereux pour les Juifs, peut-être fut-il une erreur ?

BM : « Non. La fondation d’un Etat juif dans ce pays était légitime… Il ne nous reste alors que deux issues : la cruauté ou l’abandon du sionisme »

CI : Votre vision de l’Histoire n’est-elle pas inhumaine ?

« Si. Mais ce n’est pas l’affaire des Palestiniens ; c’est celle d’un peuple juif qui a souffert pendant deux mille ans (NDA : ou qui a voulu rester à part pendant deux mille ans), survécu à la Shoah et récupéré son héritage dans le sang, sans pour autant être à l’abri d’un prochain anéantissement. C’est bien plus tragique que ce qui est arrivé à cette petite partie de la nation arabe qui résidait alors en Palestine. Nous avons beau opprimer les Palestiniens, nous restons la victime en puissance. Nous sommes une minorité isolée dans un océan d’Arabes qui ne songent qu’à nous anéantir. Lorsque leur désir deviendra réalité, vous comprendrez ce que je dis aujourd’hui, mais il sera trop tard. »

Quel palestinien ignore ces confessions ?

 

En mémoire de la shoah des sirènes retentissent et les israéliens s'immobilisent et se souviennent. Aucune n'a jamais sonné ni en Palestine ni dans aucun pays arabe en mémoire des arabes massacrés. Le conflit israélo-palestinien n'est pas près de s'oublier, pourtant aucun tribunal n'a été sollicité pour le juger. Russes, anglais et américains promoteurs de cette histoire masquée par la shoah, ne souhaitent pas rappeler leurs responsabilités. Ils savaient pourtant ce que Ben Gourion avait compris ; « Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal ; nous avons pris leur pays … Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ? » 

Mais il avait encore tort, les Palestiniens étaient prêts à signer un accord avec Yitzhak Rabin qui sera assassiné par un terroriste extrémiste juif. Son successeur oubliera la promesse de ce courageux Premier ministre.

 

 

(1) Ben Morris est un historien israélien, professeur dans le département d'études du Moyen-Orient à l'université Ben Gourion du Néguev à Beer-Shev’a. Il est à classer avec les historiens rares capables de réécrire leur livre et revoir leurs jugements à la lumière de nouvelles informations. Comme Robert Paxton avec «  Vichy et les juifs »

(2) Courrier International (2004) « Ben-Gourion-aurait-du-expulser-tous-les-arabes »

Illustration. Drapeau yishouv -juifs de Palestine (Larousse)


Moyenne des avis sur cet article :  2.36/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • S. Lampion Grincheux 20 octobre 2023 08:21

    Quand le renard rentre dans le poulailler, il y a même des coqs particulièrement agressifs qui l’attaquent, et même parfois lui font mal !


    • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 10:04

      @Grincheux
      Les Gallodromes sont légions dans le nord de la France smiley


    • Fergus Fergus 20 octobre 2023 11:20

      Bonjour, charlyposte

      Il y en a également en haute-Bretagne où se déroulent, non des combats de coqs mais des concours d’éloquence en langue gallosmiley


    • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 11:26

      @Fergus
      À défaut d’ergots la langue n’a pas dit son dernier mot !!! smiley


    • JPCiron JPCiron 20 octobre 2023 09:26

      Bonjour,

      Merci pour cet Article.

       Il ne nous reste alors que deux issues : la cruauté ou l’abandon du sionisme >

      Voilà qui ne semble pas correspondre aux Valeurs ni du Judaïsme ni du Christianisme. C’est plutôt une vision Politique pour le moins questionnable.


      • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 09:48

        @JPCiron
        Les néo-croisades, l’industrie de l’armement et la création des terroristes qui font du bon boulot, sans oublier le terrorisme d’état au service d’un monde sous contrôle, avec de moins en moins de liberté au nom de la fameuse sécurité !!! faut bien sauver la démocratie titubante ! hum smiley


      • Enki Enki 20 octobre 2023 12:42

        @JPCiron

        Voilà qui ne semble pas correspondre aux Valeurs ni du Judaïsme ni du Christianisme.

        Euh, ben, la Torah est quand même bâtie sur la mystique de la Terre Promise. C’est sur ce manque, cette douleur des terres perdues que la peuple juif s’est formé. Et le judaïsme n’est en rien prosélyte, n’est pas fait pour, contrairement aux deux religions suivantes qui en ont fait récupération, ce qui accumule les quiproquos.

        Les propos de Ben Gourion sont glaçants, mais « logiques » cohérents pour son peuple construit par sa religion. Y compris sa « lucidité » : les Palestiniens vivants ne peuvent pas de faire dépouiller de leurs maisons et de leurs terres sans réagir, avec les moyens de violence dont ils peuvent disposer.

        Fallait-il créer l’Etat d’Israël ? C’était ça la question. Le poids de l’histoire a agi en ce sens, avec le génocide qui l’a forcé. Cela posé, il aurait fallu alors que l’ONU, le concert des nations, impose, y compris par la force d’intervention nécessaire, l’existence et l’intangibilité des deux Etats.
        Ce qui ne c’est pas fait, en raison des sympathies différentes des Etats de l’ONU, des intérêts contradictoires, des jeux d’alliances tactiques et instables, dans un M.O. rempli de pétrole dont tout le monde a besoin...


      • JPCiron JPCiron 20 octobre 2023 13:20

        @Enki
        Bonjour,
        Les propos de Ben Gourion sont glaçants, mais « logiques » cohérents pour son peuple construit par sa religion. ...>
        Les Israéliens s’appuient effectivement sur la Torah pour mettre en oeuvre une politique contraire aux Principes des Droit International/ Droits de l’homme que l’Occident approuve ’’formellement’’. Y compris l’arlée, qui, dans ses pratiques, est effectivement parfaitement cohérente (morale donc) avec des versets que je trouve personnellement répugnants.

        Aussi, les Valeurs partagées ’’officiellement’’, en Occident, par les adeptes des trois Religions du Livre ont toujours adhéré à ces Principes communs des Droits.... Tout en restant resilencieux sur ce qui se passait là-bas.

        Donc, oui, je peux prétendre que les principes affichés, en occident, par les adeptes de la ’triade’ sont contraires aux Principes adossés aux actions, sur le terrain, depuis des décades, des gouvernements Israéliens successifs.


      • Enki Enki 20 octobre 2023 15:15

        @JPCiron

        une politique contraire aux Principes des Droit International/ Droits de l’homme 


        Ça, c’est une mayonnaise faite avec deux sources différentes.
        - le principe de la nation qui a résolu des conflits récurrents en Europe en 1640 avec les traités de Westphalie : les respect mutuel des nations. Le nationalisme a ensuite créé les Etats Unis, puis fait la Révolution Française (« Vive la nation », après la bataille de Valmy), s’est étendu en Europe, enfin a permis les décolonisations durant siècle passé. Aujourd’hui ce sont les rapports interNATIONaux entre les 193 nations fédérées en Organisation des NATIONS Unies.
        - la DDHC, dont l’ingénierie vient du siècle des Lumières pour un modèle de société post-monarchique et post-théologique : société des humains libres et égaux en droits. Il y a bien une teinte chrétienne des enseignements de Jésus et un caractère universaliste des juifs en diaspora, présents dans les salons, clubs littéraires et loges maçonniques. Promouvoir les droits de l’homme, c’était aussi améliorer le sort des juifs dispersés.

        Pour Israël cela concernait les droits relatifs à la nation. C’est comme les Kurdes étendus sur 4 pays, qui n’ont pas de nation. Ou bien la question des Touaregs, au Nord du Mali, avec lesquels la France est en train de faire des coups pourris à la nouvelle junte qui a chassé ses militaires présents en soutenant les jihadistes, espérant ainsi la scission du pays.

        Bon, les juifs ont eu un territoire attribué, mais le plan de partage de 1947 a été refusé par les Arabes après retrait du mandat britannique.


      • JPCiron JPCiron 20 octobre 2023 19:18

        @Enki

        En réalité, très longtemps avant 1947, tout avait été organisé sans les « Arabes ».
        https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-sionisme-la-declassification-209989
        .
        Bon, les juifs ont eu un territoire attribué >
        Ce qui a été attribué, c’est un Etat refuge où les Arabes auraient les mêmes droits....
        .
        Les Juifs sont Nationaux dans la plupart des pays du monde, même en Iran !
        .
        Et on a violé tous nos Principes et Valeurs pour créer un Etat Juif, tout en faisant semblant de créer un Etat démocratique ’’pour tous’’ qui serait aussi un Etat Refuge ...
        https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-viol-de-nos-actuels-principes-214231


      • L'apostilleur L’apostilleur 20 octobre 2023 20:17

        @Enki
        « ...Et le judaïsme n’est en rien prosélyte, n’est pas fait pour... »
        Yūsuf As̓ar Yath̓ar (VIe s.) roi juif au Yemen est une des manifestations d’un prosélytisme juif violent. Comme les musulmans plus tard, les chrétiens qui refusaient la conversion étaient suppliciés ou tués. Voir les lartyrs de Najrân. 


      • L'apostilleur L’apostilleur 21 octobre 2023 00:26

        @Enki
        « ... il aurait fallu alors que l’ONU, le concert des nations.... impose l’existence et l’intangibilité des deux Etats »
        Oui car aujourd’hui Israël est coincé. 
        Deux états avec Gaza séparé de la Cisjordanie, des territoires à rendre, pas simple.
        Un seul état et vous reproduirez les tensions des Balkans avec une demographie musulmane galopante qui lui donnera le dessus.


      • Enki Enki 21 octobre 2023 15:29

        JPCiron, L’apostilleur,

        Je me sens plus proche des commentaires de l’apostilleur.

        Si je reprends :

        Ce qui a été attribué, c’est un Etat refuge où les Arabes auraient les mêmes droits....

        A l’époque on pouvait y croire, ça aurait pu marcher, pourquoi pas. Mais au résultat, c’est l’échec.

        Le M.O. est la région où les trois monothéismes sont nés. Aujourd’hui, il est quasiment à 100% musulman, hormis l’enclave israélienne. Un équilibre subsiste au Liban avec les chrétiens, précaire, j’ignore s’il reste encore des chrétiens en Syrie après la guerre de 2011. Il ne subsiste que quelques milliers de juifs en Iran. 

        En France, encore au début des années 70, Il n’existait aucun problème musulman, hormis Charles Martel qu’on apprenait à l’école primaire avec des vieilles gravures dans les manuels scolaires. Aujourd’hui, la présence de l’islam déchire les populations Française, Suédoise, Allemande... Les rapports avec les juifs ont toujours été ambivalents, parfois en bien, parfois en mal, sans maîtriser la permutation.

        Ces trois religions sont comme des barres d’uranium. qui, Isolées, sont froides, ou à rayonnement de chaleur très faible et constant. Rassemblées, elles montent en température jusqu’à fusion et destruction de celles ci.

        Il y a, en plus des conflictualités inhérentes aux religions abrahamiques, des dénis anthropologiques. Le sacro-saint vivre-ensemblisme multiculturel, ne semble pas tenir non plus, en tout cas façon très inégale selon les pays, et ne font qu’abîmer les besoins des populations civiles à la tranquillité d’existence. 


      • L'apostilleur L’apostilleur 21 octobre 2023 16:07

        @Enki
        « ..Le sacro-saint vivre-ensemblisme multiculturel, ne semble pas tenir non plus.. »
        Une impossibilité toujours constatée depuis toujours et partout avec l’islam 
        https://onenpensequoi.over-blog.com/2017/02/l-immiscibilite-historique-des-populations-aux-religions-differentes-semble-s-eterniser-peut-on-changer-cela.html 


      • L'apostilleur L’apostilleur 21 octobre 2023 16:16

        @Enki
        « ...A l’époque on pouvait y croire, ça aurait pu marcher, pourquoi pas. Mais au résultat, c’est l’échec... »
        Les israéliens ne l’ont jamais voulu. Comment leur reprocher, après leurs coups de force, comment concevoir un melange ethnique et religieux si antagoniste ? 
        Il fallait combattre le sionisme avant 1948, après c’était trop tard. Contraindre aujourd’hui Israël a un seul état judeo-islamique, c’est donner les clefs du Mont du Temple à l’immam d’al aqsa...
        la disparition programmée d’Israël. 


      • Enki Enki 21 octobre 2023 17:14

        @L’apostilleur

        Arthur Koestler a raconté ses désillusions dans « La Tour d’Ezra ». Ardant sioniste dans sa première jeunesse (il a été co-fondateur du Betar...) il est parti en Kibboutz pour construire le socialisme. Il devait lutter contre les Arabes mécontents de se faire prendre leurs terres et l’expérience socialiste n’allait pas de pair avec le sionisme qui s’alimente d’un messianisme bien plus puissant pour ce peuple. Il a d’ailleurs voulu « corriger » ça en faisant connaître au monde les Ashkénazes, ce qui a eu pour résultat pour lui de devenir un paria.

        côté musulmans, si des juifs subsistent en Iran et au Liban, c’est du fait de l’islam chiite, qui est nationaliste. Mais bon, je chipote, ce n’est pas cet islam qui est conquérant sur le monde pour y construire la oumma à la place des nations. 


      • L'apostilleur L’apostilleur 21 octobre 2023 20:57

        @Enki
        « ...le principe de la nation qui a résolu des conflits récurrents en Europe en 1640 avec les traités de Westphalie .. »
        qui termine la guerre de Trente ans pendant laquelle les soldats étaient des mercenaires qui partaient en famille. Ils passaient dans les rangs de l’ennemi pour faire leur métier lorsque leur employeur était vaincu.
        La nation n’était pas encore dans les esprits, il fallut attendre Charles VII et ces guerres incessantes contre les anglais pour éveiller en France cet idée d’appartenance. Et bien plus tard ailleurs, 1870 par ex dans cette Allemagne encore morcelée, ou en Italie. 


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 octobre 2023 21:28

        @L’apostilleur
        Me donne envie de relire « l’oeuvre au noir » de la géniale Yourcenar..


      • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS 21 octobre 2023 21:42

        @Aita Pea Pea
        arrete de te faire pipi dessus, t’as pas remarqué que les clebs lévent la patte quand ils te croisent  smiley


      • alinea alinea 21 octobre 2023 22:14

        @Enki
        Je crois que les premières écritures auxquelles sont fidèles ceux qu’on appelle orthodoxes et ne sont pas sionistes, évoquaient le fait que la pays Israël ne verrait le jour que lorsque leur messie arriverait.
        Voilà que ces Juifs sanguinaires ont trahi, c’est un peu anges et démons chez les chrétiens, démon est arrivé, a tout gâché, pour tout le monde !
        Et devinez qui soutenait, qui encourageait qui rendait possible ce blasphème : l’empire anglo-saxon.
        C’est quand même quelque chose !


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 octobre 2023 22:36

        @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS
        Dame pipi branlante , t’as aimée me la tenir des années...


      • Ouam (Paria statutaire non vacciné) Ouam (Paria statutaire non vacciné) 22 octobre 2023 00:48

        @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS
        Un réverbere ? mme Tatcher ? smiley smiley


      • Enki Enki 22 octobre 2023 09:42

        @alinea

        Lesdits orthodoxes ayant expliqué qu’en forçant la main de Yahvé, le peuple risquait d’attirer son courroux...

        Sinon, c’est vrai que c’est plus sympa d’avoir son pays, son chez soi. Les Arméniens constamment instrumentalisés et massacrés sporadiquement ne le contrediront pas.
        Il y avait à l’époque la proposition de l’Ouganda, ou bien de l’oblast autonome juif de Birobidjan. La Russie a besoin de pionniers sur son territoire immense et l’oblast est tout près de la Chine et du Japon...

        Mais voilà, il y a ce qui est écrit dans la Torah... 


      • Enki Enki 22 octobre 2023 09:50

        @Enki

        (Les Kurdes, surtout, mais les Arméniens aussi qui ont le malheur d’être chrétiens dans une région musulmane, encore ces religions abrahamiques).


      • berry 22 octobre 2023 09:56

        @Enki
        Pourquoi se contenter d’un strapontin quand on peut avoir tous les sièges du 1er rang ?


      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 10:26

        @Enki
        « ...encore ces religions abrahamiques .. »
        L’éducation est la clef de nombreux problèmes. Des musulmans savants ont entrepris de révéler à leurs coreligionnaires les aspects détestables de leur religion, avec en perspective l’idée de condamner leurs violences. 
        Un bon début à encourager 
        https://onenpensequoi.over-blog.com/2023/03/un-recit-de-l-islam-naissant-re-decouvert-par-des-savants-courageux.html


      • Enki Enki 22 octobre 2023 11:45

        @L’apostilleur

        Dans le Coran primitif, il y a le « Coran des pierres », dont on retrouve 20% des versets, tels quels, à celui actuel.
        https://www.mondedelabible.com/wp-content/uploads/2014/06/Le_Coran_des_pierres_Imberth2.pdf
        Allah existait déjà avant Mahomet, qui était une divinité indéfinie à laquelle les bédouins rendaient grâce, pour apaiser l’âme des gens qui vivaient dans un pays austère.

        Mais je ne crois pas que l’Islam soit amendable. La Coran est un bouquin foutraque, à double standard, avec des versets de paix et bienveillance (surtout pour les convertis, quand on lit bien) et d’autres de colère et de guerre contre ceux qui ne suivent pas. C’est une religion d’emprise mentale forte : celle de la Voie du prophète à suivre, à imiter. Or la Voie cumule la Loi (religion hébraïque) et la Foi (religion chrétienne). Et Mahomet était un brigand qui a dépouillé des caravanes et des tribus, commis des meurtres et des guerres (cent attaques répertoriées avec le Coran et les hadits de plus haute autorité), multiplié les femmes, y compris un enfant, prépubère. C’est violent, mais il faut comprendre qu’il est plus proche d’Al Capone ou d’un Pablo Escobar, qui ont organisé la paix une fois les territoires conquis et les populations soumises. Un prophète, professe, il est maître du logos et enseigne la sagesse pour mieux conduire son existence souveraine, il ne conquiert pas des territoires.

        Sinon pour l’’éducation, puisque c’est le mode de déconstruire (le genre, le sexe...), je veux bien qu’on déconstruise les bouquins abrahamiques, qui ne sont que des récupérations de matériaux mythologiques antérieurs réarrangés pour une chose unique : Croire. Or croire toute une vie un invérifiable est une torture mentale. Et il est difficilement vivable en société pour savoir s’il faut croire ou pas, sans user de violence.

        Une spiritualité, c’est Comprendre et Sentir, les lois naturelles entre le chaos et la néguentropie. C’est l’apprentissage de la sagesse, de la souveraineté de son existence et de l’organisation de son cosmos en accord avec celui générique. Moi j’aime bien le Tao, ou bien le dharma, sinon, chacun son truc. Et c’est dommage, car la nécessité écologique qui vient au maintient de la vie sur notre planète est l’occasion de découvrir, comprendre, sentir. Mais c’est un paradigme qui ne vient pas, si ce n’est son instrumentalisation pour des calculs économiques et des intérêts idéologiques dans un monde qui reste matérialiste.

        D’autre part, c’est complètement con d’avoir sali le nationalisme, qui est émancipateur. Le bug vient d’Hitler qu’on en enfoncé dans nos têtes à l’école : il n’était pas nationaliste, puisqu’il a conquis l’Europe. Il était donc impérialiste. Mais le sens du mot été détruit. Le nationalisme, c’est trois unités indissociables : un territoire, un peuple et son Etat. En refusant cela, il ne peut y avoir que du malheur.


      • charlyposte charlyposte 22 octobre 2023 11:50

        @Enki
        HITLER est selon moi un mandataire au service d’une idéologie.


      • Enki Enki 22 octobre 2023 11:54

        @charlyposte

        Mandaté par qui ?
        Il avait surtout sa vision d’une race des seigneurs pour régénérer l’Europe. Une caste démiurgique qui décide du sort des populations, une propension en train de renaître sous forme de gouvernance mondiale.


      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 12:40

        @Enki
        « ...Et Mahomet était un brigand qui a dépouillé des caravanes et des tribus, commis des meurtres et des guerres... »
        Ses guerres contre les arabes étaient motivées par l’Apocalypse imminente, la conversion était urgente pour les arabes polythéistes.
        Raison pour laquelle il n’a jamais parlé de créer une succession dont les califes se sont emparés pour dominer les populations. Les premiers califes se sont tous mutuellement tués, pas pour leur religion qui n’existait pas encore. 
        Le Coran est inspiré des religions juives et chrétienne syriaque (Jésus est le Messie sans être Dieu lui-même), que Mahomet a apprises dans son environnement. 
        Sans ces récits pas de Coran. 

        https://onenpensequoi.over-blog.com/2023/05/les-musulmans-des-judeo-chretiens-qui-s-ignorent.html


      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 13:26

        @Enki
        « ...c’est complètement con d’avoir sali le nationalisme. »
        Avis partagé.
        Dégât collatéral du nazisme, utilisé par les opposés à nos fondamentaux occidentaux. Un outil simpliste pour des utopistes perdus sur les ruines d’un communisme international. 


      • alinea alinea 22 octobre 2023 16:50

        @Enki
        Je ne comprends pas là : son chez soi ? c’est quoi ?
        Tu oublies qu’Israël n’existe que parce que l’empire anglo saxon le désirait, un chez soi ? que la diaspora juive aurait dénichée ? et mettant chez soi des Ashkénazes et des Séfarades, des Allemands et des Russes, des Palestiniens et des Américains ?
        On oublie toujours les Gitans, qui n’ont pas de patrie non plus, qui ont été exterminés en camps eux aussi, et que l’on reboute hors de nos agglomérations...


      • Enki Enki 23 octobre 2023 10:55

        @alinea

        Le chez soi, c’est un minimum de sens commun, d’entre soi, en France comme dans n’importe quel pays. Ce qui n’empêche pas une ouverture aux autres, mais avec un fond commun pour se comprendre.
        Ce qui est en train de s’évaporer avec les fractures qui se multiplient : religieuses, sans compter que les athées n’ont plus la paix, idéologiques avec le wokisme racial et sexuel et les partis qui ne sont que dans les renforcements pathologiques au lieu de programmes pour un pays, une immigration inarrêtable dans un pays sans aucune souveraineté. Bref, des gens qui ne reconnaissent plus les uns les autres, même pour s’engueuler.

        Une diaspora c’est une culture commune plus forte que les nationalités de ses membres. On parle de diaspora juive comme gitane.

        C’est vrai que les Ashkénazes, ça met un peu le bazar : peut-être une cuture qu’ils ont récupérer, volé et dénaturé pour la diaspora. Après, des Arthur Koestler, Rony Brauman, Norman Finkelstein sont des Ashkénazes, pas les plus sionistes. Alors qu’un BHL, Meyer Habib, Jacques Attali sont des Séfarades... Theodore Herzl, lui, était Ashkénaze : bref, difficile de trouver où est le distinguo, en tout cas pour moi, qui ne connaît pas le milieu plus que ça.

        Les gitans, eux, ont pour pays d’origine l’Inde. Mais c’est une découverte relativement décente, je crois qu’eux même ne le savaient pas il y a un siècle. 


      • Enki Enki 23 octobre 2023 11:02

        @Enki

        peut-être une culture qu’ils ont récupérée, volée et dénaturée pour la diaspora.


      • L'apostilleur L’apostilleur 23 octobre 2023 11:48

        @Enki
        « ...les fractures qui se multiplient : religieuses.. »
        Les religions sont moins clivantes que les cultures que les adeptes ont développées. 
        Les disputations, ces joutes théologiques du Moyen-Age (surtout en Andalousie) ont été rares, elles portaient sur le fond.
        Les conflits politici-religieux concernent les rapports entre des communautés et leurs privilèges (territorial, financier, juridique, social...). 


      • alinea alinea 23 octobre 2023 16:59

        @Enki
        Si les juifs étaient une race, ils ne seraient pas d’Europe de l’est !! donc rien ne tient debout dans leur confiscation de la Palestine aux palestiniens : ni la religion, ni l’Histoire, ni l’origine de leurs fidèles...


      • L'apostilleur L’apostilleur 23 octobre 2023 18:39

        @alinea
        Exact.
        D’où ce lien disponible dans l’article 
        La « légitimité historique » de Benyamin Netanyahou à propos de la terre d’Israël, revisitée par les archéologues, israéliens notamment. - L’apostilleur (over-blog.com)
        Ajoutez à ces arguments que « L’ ADN mitochondrial moderne des Juifs ashkénazes se répartit ainsi : 81 % européenne, 8,3 % Proche orientale ; pratiquement aucun ne semble provenir du Caucase Nord. La lignée maternelle des Juifs ashkénazes remonte donc principalement à l’Europe occidentale préhistorique. » 
        D’autres études prétendent que les ashkénazes sont originaires du Caucases.
        Aucune ne mentionne des origines majoritaires du M.O..


      • alinea alinea 23 octobre 2023 19:45

        @L’apostilleur
        Quand on se sera libéré, dans notre sphère mentale, du fait que les croyances ont l’apparence de la solidité juste à cause de la ténacité du croyant qui sans elles s’écroule ( c’est une question de vie ou de mort, c’est pourquoi le convaincu est si convainquant tandis que celui qui sait n’emporte que rarement la mise ! ) , on comprendra que si des Juifs veulent vivre en Palestine, il faut qu’ils y arrivent peu à peu, se mêlent aux coutumes locales, à la langue et qu’ils apportent ça et là, sans violence ce qu’ils peuvent apporter au milieu dans lequel ils débarquent.
        Ce qui est quand même surprenant dans un monde qui se dit scientifique et intelligent, c’est le coup du : on était là il y a deux mille ans, alors dégagez... et que ça passe !
        L’occident n’a qu’un tour dans son sac, c’est celui-là, mais il marche depuis un siècle quasi !!
        S’ils avaient voulu vivre là dans l’état où il trouvaient le lieu, il y a longtemps qu’ils seraient frères des musulmans, comme ils le furent en Algérie ; leurs problèmes étaient qu’ils trouvaient dans un texte : tu tueras les arabes jusqu’aux derniers.
        Au vingt et unième siècle quand chaque gugusse se fait croire qu’on ira vivre sur Mars, que les robots feront le boulot, c’est quand même curieux ces vieilles croyances, insensées, respectées...
        donc curieux, cherchez !!


      • L'apostilleur L’apostilleur 23 octobre 2023 20:37

        @alinea
        « ...donc curieux, cherchez !! »
         
        L’histoire des juifs est une litanie souvent triste. L’Israël nouveau et ses conséquences s’y ajoute.
        Les croyants trouveront dans leurs propres textes les prophéties qui les concernent.
        Mahomet ... «  Dans la semaine qui précède sa mort se rendra au cimetière de Médine où il priera pour les morts, il y fera de sombres prédictions pour l’avenir des musulmans.. »
        Avant lui les turpitudes de Jacob auront pour conséquences la punition pour son peuple...
         https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/06/l-auteur-d-un-delit-antique-sans-proces-a-transmis-sa-peine-a-sa-descendance.html


      • alinea alinea 23 octobre 2023 21:22

        @L’apostilleur
        Cela me fait penser à des contes pour enfants, avec toute leur portée d’enseignement, mais que les choses dites là dont on voit bien à notre époque les poncifs bien/mal, gentil/méchant... qui nous mènent nulle part depuis des millénaires, comme une malédiction tandis que, créateurs, nous nous appuierions dessus pour les transcender,depuis le temps,nous serions peut-être sortis du dilemme, ou bien l’ayant acquis comme une donnée, nous n’en serions plus à nous étonner de ces archaïsmes brandis en vérités !!
        On se dégénère avant d’avoir évolué !! c’est triste.


      • L'apostilleur L’apostilleur 23 octobre 2023 22:09

        @alinea
        « ..Cela me fait penser à des contes pour enfants.. »
        ..qui sont sources de conflits encore pour des siècles. 
        A Jérusalem les haredim veulent déloger les musulmans de l’esplanade des mosquées pour construire leur 3e temple préalable à l’accomplissement de leurs prophéties. 


      • Enki Enki 24 octobre 2023 13:22

        @alinea

        Je confirme que rien ne va avec ce peuple juif, pas simplement avec les Ashkénazes, mais dès le début.

        Maintenant, que faire ?
         - Ne plus reconnaître aux adeptes leur qualité de juif, mais seulement la nationalité du pays où ils sont. Cela veut dire mettre fin à l’expérience d’Israël, rendre le pays de Canaan à tous ceux qui y habitent et à eux de se débrouiller. Ce sera alors la guerre civile sur place et un terrain de confrontation entre puissances régionales et mondiales, comme un Ukraine, comme en Syrie... Donc du massacre entretenu. Ou bien déporter tous les juifs d’Israël ...
        - Imposer deux Etats : cela n’a pas tenu dès le début et c’est devenu un terrain de confrontation entre puissances régionales et mondiales...

        Bref, tout le monde est là pour choisir son camp, personne pour faire la paix. Anouar El Sadate et Menahem Begin ont été tués.


      • L'apostilleur L’apostilleur 24 octobre 2023 19:13

        @Enki
        « ...Imposer deux Etats : cela n’a pas tenu dès le début... »
        Oui parceque Ben Gourion a dit dès le début qu’il trouvait les frontières trop étroites.
        Il n’a pas eu le choix après ses actions terroristes. 
        Israël grignote depuis les territoires dont on peut parier qu’il les échangera en partie dans le cadre des négociations pour 2 pays, avec un échange de populations. Des musulmans d’Israël (un danger démographique en puissance 20% de d’israeliens sont musulmans) contre des juifs de Cisjordanie avec une partie de la Cisjordanie qui sera rendue.
        C’est pas gagné. Mais c la seule perspective de paix possible qui sera de toute façon difficilement acceptable pour les extrémistes musulmans. 


      • Enki Enki 25 octobre 2023 10:27

        @L’apostilleur

        Je m’étais trompé, c’est Yitzhak Rabin qui a été tué, par Begin. 

        Non, ce n’est pas gagné, on n’en voit même pas le bout. Le projet sioniste est bien de s’emparer de toute la Palestine, d’une manière ou d’une autre, la fin justifiant les moyens. Sans compter les « 7 pays en 5 ans » à détruire, le plan de la CIA relevé par Wesley Clark qui correspond au « Eretz Israël », du Nil a l’Euphrate, une lecture du drapeau avec les deux bandes bleues figurant les deux fleuves. Il paraît que c’est biblique : Une confusion dévastatrice entre spiritualité et roman national.

        La nouveauté pourrait venir des BRICS, qui nous sortiraient du domaine réservé à l’axe israélo-étatsunien, campiste, sa vision bipolaire, avec les bons et les méchants. Le multipolaire pourrait revenir à une géopolitique du respect mutuel des intérêts de chacune des parties.

        Ça manifeste pas mal aussi pour la Palestine dans les grandes villes d’Europe et des Etats-Unis. Il y a, bien sûr, parmi les manifestants des Allaoukbar et ses idiots utiles, mais il y a aussi ceux qui voudraient qu’on regarde un peu plus loin que ce que le narratif médiatique imposé : le Hamas et la population civile de Gaza sont deux sujets différents.
        Ces manifestations ne passent pas dans les médias mainstream, mais sur Twitter. Opportunément, Thierry Breton cherche à profiter du Digital Service Act pour censurer la circulation de la libre opinion des habitants européens. Bagarre Breton-Musk, bagarre multiforme qui utilise toutes les facettes, pour laisser les mains libres aux ultras du sionisme avec légitimation pour eux du droit au meurtre


      • Fergus Fergus 20 octobre 2023 09:40

        Bonjour, L’apostilleur

        Excellent article qui rappelle la genèse des évènements que nous connaissons aujourd’hui.

        Trop de gens ont oublié que les premiers attentats commis sur ces territoires ont été le fait de groupes armés terroristes juifs comme l’Irgun.

        Le reste n’a été qu’une suite d’escalades et de crimes des deux bords.


        • Fergus Fergus 20 octobre 2023 09:44

          Vous mentionnez l’aspect démographique. Il a son importance dans la mesure où les populations arabes de Galilée et de Cisjordanie (et cela vaut également pour Gaza) ont un taux de natalité beaucoup plus élevé que celui des Juifs d’Israël (exception fait des sectes religieuse). C’est en effet une « bombe à retardement » pour la communauté juive.


        • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 09:53

          @Fergus
          Tu proposes quoi ?


        • Fergus Fergus 20 octobre 2023 10:08

          Bonjour, charlyposte

          Il ne m’appartient pas, à moi qui ne suis rien au plan politique, de proposer quoi que ce soit.
          Mais il me semble que la solution la moins mauvaise serait d’accorder à la Cisjordanie le statut d’état palestinien, dûment reconnu comme tel par les autorités internationales.
          Le problème est que cela ne règlerait pas pour autant le cas de Gaza.


        • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 10:21

          @Fergus
          La question sera : pour qui bosse le HAMAS ? à qui profite le crime pour garder le ghetto de Gaza ( un camp de concentration ) via une démographie sous contrôle pour ne pas faire de l’ombre à l’entité sioniste  ???


        • Fergus Fergus 20 octobre 2023 11:47

          @ charlyposte

          Gaza est sinon un « camp de concentration » (il ne faut pas exagérer), mais à coup sûr un ghetto.
          En l’occurrence sévèrement gardé par Israël, mais aussi par l’Egypte qui a une peur bleue de voir déferler chez elle des Palestiniens parmi lesquels des cohortes de djihadistes islamistes du Hamas issus des Frères musulmans honnis au pays de Sissi.
          Un casse-tête majeur pour toutes les parties susceptibles de jouer un rôle dans la région.
          Personnellement, je ne vois pas le début d’une solution pour cette enclave. Et c’est dramatique.


        • Aristide Aristide 20 octobre 2023 11:59

          @Fergus

          Personnellement, je ne vois pas le début d’une solution pour cette enclave. Et c’est dramatique.

          Et pas seulement pour Gaza. Je vous félicite pour votre lucidité. Et ce n’est même pas de la dérision sur vos propos. Je suis exactement du même avis.

          Les deux camps sont sous la domination d’extrémistes dont l’objectif est de chasser l’autre de la Palestine entière ( Israël + Gaza + Cisjordanie). Rien ne peut changer dans ces conditions, si on ajoute le soutien indéfectible des USA envers Israël d’un côté, et de l’autre une solidarité islamique de la totalité du monde arabe, c’est impossible ...

          Ce qui est dramatique, c’est que ce discours de vérité ne peut être tenu par aucun pays qui pourrait avoir une influence sur une solution.


        • Fergus Fergus 20 octobre 2023 12:53

          @ Aristide

          Je partage également le contenu de votre commentaire. En regrettant qu’effectivement « ce discours de vérité ne (puisse) être tenu par aucun pays qui pourrait avoir une influence sur une solution. » 


        • L'apostilleur L’apostilleur 20 octobre 2023 20:45

          @Fergus
          « ...je ne vois pas le début d’une solution pour cette enclave. Et c’est dramatique.. »
          Un commencement serait de laisser l’avenir du pays aux opposants à Netanyahu et ses ultras. 
          Repartir des accords d’Oslo et restituer les territoires occupés depuis.
          Netanyahu a déjà compris que les palestiniens ne sont pas près d’oublier, mais pas encore que son peuple est fatigué.


        • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS 20 octobre 2023 10:22

          EXCELLENT RAPPEL de la genèse de l’état d’ISRAEL né dans la douleur et le sang.

          L’idéal DEUX états comme ça (avec disparition de la prison de Gaza)

          https://pbs.twimg.com/media/F8tgzH-WYAAIHIO?format=jpg&name=small

          Sauf que la colonisation de la cisjpordanie est déjà très avancée

          Donc FUTUR très NOIR


          • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 10:25

            @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS
            Sans oublier le bras armé D’ISRAËL ET DES USA ......LE HAMAS smiley


          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 20 octobre 2023 10:47

            Mouais, il manque une bonne dose de « complotisme » ds tout ça ^^ .. Où sont les nazies, les franc-maçon, les russes dans ce « résumé » ?

            Pas un mot sur le rôle « trouble » du côté nationaliste palestinien notamment de Mohammed Amin al-Husseini, et d’ailleurs vous parlez du financement par une puissance étrangère du Hamas (qui n’existe pas à cette époque), il fallait développer cette partie aussi ...

            C’est plus tordu que ça ^^


            • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 10:52

              @bouffon(s) du roi
              Le siège du HAMAS est au QATAR smiley


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 20 octobre 2023 10:56

              @charlyposte

              Le Hamas est un truc récent, il n’explique en rien ce foutu merdier et comment il a été savamment construit.


            • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 11:09

              @bouffon(s) du roi
              Si le Hamas est vraiment une entité terroriste avec pour siège le Qatar... va falloir m’expliquer pourquoi les USA ont la plus grande base militaire au monde dans le pays du gaz avec une grosse marmite à feu doux sur la gazinière !!! 12 mille hommes sur cette base US et personne pour enfourner le Hamas !!! visiblement, le blabla merdiatique et la Réapolitik c’est vraiment pas le même monde smiley


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 20 octobre 2023 11:22

              @charlyposte

              Et pourquoi les USA n’ont jamais installé de base en Israël, jusqu’en 2017 où la 1ère base a vu le jour sous Netanyahou / Trump ? ^^


            • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 11:29

              @bouffon(s) du roi
              Un jeu de dupes pour soi-disant rester neutre !


            • Fergus Fergus 20 octobre 2023 11:50

              Bonjour, bouffon(s) du roi

              Pour une raison simple à mon avis : jamais avant les USA n’avaient exercé sur Israël de chantage aux aides.


            • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 12:16

              @Fergus
              Quand l’imbécile de BIDEN ose comparer le HAMAS avec POUTINE !!! je me dis que que les fameux gendarmes du monde n’ont vraiment plus rien dans la culotte, voir plus de culottes du tout smiley


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 20 octobre 2023 19:20

              Je vous aide, vous avez un indice ds l’article ^^ :

              « Le contexte compliqué de l’époque fera dire à Ben Gourion qu’Israël ne serait pas né sans la volonté russe »


            • Lynwec 20 octobre 2023 20:02

              @bouffon(s) du roi

              D’ailleurs, il est bien connu (Mode Ironique activé) que Lord Balfour était russe (fin de mode ironique), lui qui s’adressa à Lord Rothschild vers 1917 dans une déclaration historique :
              https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_Balfour_de_1917

              "« Cher Lord Rothschild,
              J’ai le grand plaisir de vous transmettre, de la part du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration suivante de sympathie avec les aspirations juives sionistes, qui a été soumise au cabinet et approuvée par lui.
              Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour les Juifs et fera tout ce qui est en son pouvoir pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte soit aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, soit aux droits et au statut politique dont les Juifs disposent dans tout autre pays.
              Je vous serais obligé de porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste"

              La partie surlignée en gras laisse rêveur au vu des événements qui ont suivi (et classent cette déclaration au rang des innombrables enfumages anglais...)


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 octobre 2023 10:36

              @Lynwec

              Portraits des protagonistes de la Déclaration Balfour
              Évoquer Chaïm Weizmann, principal négociateur sioniste de la Déclaration Balfour, c’est évoquer le personnage qui incarne l’une des trois étapes fondamentales de l’histoire du sionisme.

              Qui est Chaïm Weizmann ? (wiki)
              Chaim Weizmann ou Haim Weizmann (חיים ויצמן), né le 27 novembre 1874 à Motal (actuelle Biélorussie) et mort le 9 novembre 1952 à Rehovot (Israël), est un chimiste et homme d’État russe, britannique puis israélien.


            • mmbbb 20 octobre 2023 11:48

              Il eut été profitable de creer un etat juif en Ouganda .

              L etat juif , terre promise mais sur un lit de sang .

              La chute de l empire Ottoman et les accords de Sykes Picot ont morcelé le M O et 

              crée ces problemes .

              Si les Israelien, s enferment dans cette voie, le devoir de memoire de la Shoah sera de plus en plus rejete , c est ce qui est déjà en court .


              • microf 20 octobre 2023 12:59

                @mmbbb

                Pourquoi créer un état Juif en Ouganda ?


              • charlyposte charlyposte 20 octobre 2023 13:02

                @microf
                Pour apprendre à vivre avec les gorilles argentés ! smiley


              • mmbbb 20 octobre 2023 13:28

                @microf c est l histoire qui nous l apprend , 

                Extrait 

                «  Il est présenté en 1903 par Theodor Herzl, et sur proposition britannique, lors du sixième Congrès sioniste, comme solution temporaire pour le peuple juif1.
                Du fait du refus du pouvoir ottoman d’accorder l’autorisation aux Juifs de s’installer en Palestine, et le désarroi des communautés d’Europe orientale grandissant, Herzl envisage l’idée d’une potentielle acceptation du projet. Nombreux dans le mouvement sioniste sont ceux qui redoutent ce projet, même comme solution temporaire. Herzl lui-même insiste, dans son discours lors du sixième Congrès, sur le fait que « l’Ouganda n’est pas Sion, et elle ne sera jamais Sion ». 292 voix pour, 177 voix contre et 132 abstentions amènent le Congrès à désigner trois représentants afin qu’ils étudient sur le terrain les possibilités d’implantation. 
                À leur retour, deux des trois émissaires repoussent toute éventualité d’installation en Ouganda, et le septième Congrès Sioniste, qui se réunit en 1905, rejette le projet dans son ensemble, à une forte majorité, se référant au fait que « toute tentative d’implantation en dehors de la Terre d’Israël va à l’encontre des principes décidés à Bâle  » .

                Et lorsque les accords de Sykes Picot furent signé, la Palestine ( le territoire d alors ) devint protectorat britannique et les sionismes purent créer ainsi l Etat d Israel .

                La déclaration de Balfour de 1926 correspond a la date de ces accords Sykes Picot. .


              • mmbbb 20 octobre 2023 14:39

                @mmbbb correction, c est la création du protectorat anglais de la Palestine qui a permis de creer l Etat israel dont la déclaration de Balfour fut un des premiers actes fondateurs .


              • L'apostilleur L’apostilleur 20 octobre 2023 21:04

                @mmbbb
                « ...le devoir de memoire de la Shoah sera de plus en plus rejete , c est ce qui est déjà en court. »
                Hélas oui.
                Cette tragédie immense certe, est un obstacle aux critiques des israéliens. De nombreux documentaires (*) et émissions pas toujours honnêtes rappellent un antisémitisme qu’ils entretiennent. 
                Chacun sait que la shoah est un évènement trop grave pour l’exploiter.
                (*) https://onenpensequoi.over-blog.com/2022/06/une-histoire-de-l-antisemitisme-engagee.html


              • njama njama 21 octobre 2023 17:47

                @mmbbb
                « ...le devoir de memoire de la Shoah sera de plus en plus rejete , c est ce qui est déjà en court. »

                C’est en Europe sur les lieux du crime, que le Mémorial Yad Vashem aurait dû être installé non ? le monde arabe n’a rien à voir avec ce drame de l’histoire...
                Les sionistes sont très forts pour manipuler les mémoires... à commencer par chez eux en Israël, par l’endoctrinement de leurs enfants dans un récit mythique.
                Ils n’en finissent pas d’essayer de légitimer leur colonialisme.

                « En grandissant, on m’a appris que tous les “Arabes” – le mot “Palestiniens” n’existait pas dans le vocabulaire israélien à l’époque – voulaient nous anéantir. Tout le monde a été élevé dans l’idée que, tout comme les nazis, les Arabes étaient des antisémites qui nous haïssaient parce que nous étions juifs. Nous étions un peuple pacifique, moral et éthique qui ne ferait jamais de mal à personne, sauf en cas de légitime défense. Même à cette époque, notre armée était guidée par le principe de la “pureté des armes”. Le système éducatif israélien nous a appris que nous étions les descendants directs du peuple biblique de Judée, contraint à l’exil par les Romains en l’an 70 de notre ère. En 1948, nous sommes simplement “retournés” sur la terre de nos ancêtres et il n’y a rien de mal à cela. On enseigne à tous les Israéliens que le monde n’a jamais voulu que nous vivions en paix et tranquillement dans notre propre pays, à cause de l’antisémitisme.

                J’ai progressivement commencé à comprendre que cette version de l’histoire était soit sélective, soit complètement frauduleuse. »
                Avigail Abarbanel

                https://arretsurinfo.ch/on-recolte-ce-que-lon-seme-en-israel/


              • microf 21 octobre 2023 22:30

                @mmbbb

                Heureusement que Israel n´a pas été crée en Ouganda, sinon, c´est l´Ouganda qui serait dans les problèmes en ce moment.


              • charlyposte charlyposte 22 octobre 2023 10:31

                @microf
                Exact.


              • titi titi 20 octobre 2023 17:11

                @l’auteur

                Merci de rappeler que Juifs et Arabes se mettaient déjà allégrement sur la gueule bien avant la création d’Israel.

                Ce n’est donc pas l’existence ou non d’Israel le problème.

                Le problème c’est la cohabitation dans le même espace de communautés incompatibles.

                Cohabitation qui avait été rendue possible à l’époque des Ottomans, par le fait que ces derniers n’hésitaient pas à maintenir l’ordre dans la population civile à coup de canon de campagne.


                • L'apostilleur L’apostilleur 20 octobre 2023 21:42

                  @titi
                  « ...Le problème c’est la cohabitation dans le même espace de communautés incompatibles »
                  Cette raison serait suffisante, les communautés musulmanes étant immiscibles, et celles des juifs ethnocentriques.
                  On sait depuis Mahomet que les guerres sont consubstantielles à l’islam (*) et depuis Hassan as Sabbah (XIe s.) que les fanatisés musulmans sont des assassins kamikazes
                  Leur proximité est un défi permanent 
                  (*) https://onenpensequoi.over-blog.com/2023/03/un-recit-de-l-islam-naissant-re-decouvert-par-des-savants-courageux.html


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 octobre 2023 11:23

                  « Le nom de code de cette opération était « SIG »  Sionistskiye Gosudarstva , ou « Gouvernements sionistes »

                  Origines du récit palestinien


                  • njama njama 21 octobre 2023 17:22

                    La grosse mystification est que la création d’Israël n’a rien à voir avec l’antisémitisme, pas lus qu’avec l’anti-judaïsme.

                    C’est une idée anglaise clairement coloniale, le jour où les Juifs seront déniaisés ça ira mieux pour tout le monde, pour les Palestiniens en premier lieu

                    Israël n’est qu’un condominium, une idée de Lord Shaftesbury en 1841 devenue une création anglaise de la deuxième moitié du XIX° siècle...

                    « A land without a people for a people without a land » ... "and the Jews ...will probably return in yet greater numbers, and become once more the husbandmen of Judaea and Galilee." 

                    Rien à voir avec les pogroms, Herzl et Cie... rien à voir avec l’antisémitisme, et encore moins avec WW2, qui auront servi à justifier l’idéologie sioniste au XX° siècle

                    https://www.agoravox.fr/commentaire5303531
                    https://www.agoravox.fr/commentaire5303699


                    • njama njama 21 octobre 2023 17:27

                      Certains commencent à en prendre conscience...

                      Par Avigail Abarbanel
                      ... Je suis née, j’ai grandi et j’ai été éduquée (ou plutôt endoctrinée) dans l’État d’Israël. Il y a vingt-deux ans, dix ans après mon arrivée en Australie, j’ai commencé à me réveiller de la stupeur de mon endoctrinement. J’ai commencé à comprendre que le soi-disant “conflit” avec le peuple palestinien n’était pas ce que je croyais.
                      (...) J’ai progressivement commencé à comprendre que cette version de l’histoire était soit sélective, soit complètement frauduleuse. Cela m’a pris du temps, mais j’ai fini par comprendre la véritable signification du mouvement sioniste et de son plan. J’ai réalisé que nous n’étions pas les “gentils”, mais plutôt les méchants. Ce que je croyais être mon identité et mon histoire s’est avéré être un mythe qui cachait le sombre secret du terrible crime que nous avions commis contre nos semblables.

                      Après vingt-sept ans d’endoctrinement sioniste israélien incessant, dont deux ans de service militaire, j’ai finalement compris que le sionisme n’était qu’un autre mouvement de colonisation. Depuis sa création, le mouvement sioniste a toujours eu l’intention de remplacer le peuple indigène non juif de Palestine afin de créer un État exclusivement juif. Il est apparu clairement que la création de l’État d’Israël et l’oppression du peuple palestinien n’étaient pas différentes de ce que les colonialistes et les colons-colonisateurs ont fait tout au long de l’histoire de l’humanité.
                      ...
                      https://arretsurinfo.ch/on-recolte-ce-que-lon-seme-en-israel/


                    • leypanou 21 octobre 2023 17:40

                      @njama
                      Merci pour ce lien.
                      Encore, une femme en or comme cette ex du renseignement israelien Efrat Fenigson.
                      Lisant/écoutant ces gens donne un espoir pour l’avenir.


                    • njama njama 21 octobre 2023 18:40

                      @leypanou
                      un bonus (ibid)

                      Qu’est-ce que le colonialisme de peuplement ?

                      Le colonialisme de peuplement peut être comparé, d’un point de vue juridique, à une invasion de domicile. Pénétrer de force dans le domicile d’une personne et s’en emparer est un crime grave que personne ne tolérerait dans une société démocratique. Quel que soit le sentiment de légitimité ou de désespoir de l’envahisseur, il serait considéré comme un criminel. Il n’y aurait aucune confusion sur l’identité de l’auteur et de la victime de ce crime.

                      Imaginez maintenant que le propriétaire initial n’ait bénéficié d’aucun soutien de la part de qui que ce soit. Non seulement les autorités se sont rangées du côté de l’envahisseur, mais elles lui ont donné de plus en plus d’argent, d’équipement et de soutien pratique pour meubler, équiper et protéger sa maison volée. Imaginez que les autorités les aient même acceptés comme des membres respectés de la communauté locale. Imaginez que l’envahisseur ait dit à toute personne ayant le pouvoir d’intervenir que, eh bien, faites votre choix :

                      -Le propriétaire de la maison n’a jamais existé – “La maison était vide et n’avait pas de propriétaire lorsque j’y suis entré”.
                      -Dieu m’avait déjà promis cette maison et le terrain qui l’entoure.
                      -Le propriétaire initial de la maison avait une maison ailleurs et n’était là que temporairement ; il n’a donc aucun droit réel sur cette maison.
                      -Le propriétaire initial ne méritait pas d’avoir cette maison parce qu’il était négligent et primitif et qu’il n’a pas pris soin de la propriété.
                      -Le propriétaire initial est une personne foncièrement mauvaise, un meurtrier potentiel qui ne mérite le soutien de personne.
                      -J’ai souffert toute ma vie. J’ai toujours été maltraité et sans abri, et tout le monde me détestait. Je mérite cette maison pour moi-même. J’ai le droit de faire tout ce qui est nécessaire pour l’obtenir, même si cela doit se faire aux dépens du propriétaire. Tout le monde doit l’accepter, sinon ils sont comme ceux qui m’ont toujours maltraitée. Je suis la seule victime.

                      Au fil des ans, l’envahisseur s’est senti de plus en plus à l’aise et de mieux en mieux installé dans sa maison volée. Il a enseigné à ses enfants et petits-enfants l’histoire de la famille telle qu’il voulait qu’ils la voient. Après tout, ils auraient besoin d’eux pour défendre la maison au cas où les enfants ou les petits-enfants du propriétaire initial essaieraient de la reprendre.

                      ...
                      https://arretsurinfo.ch/on-recolte-ce-que-lon-seme-en-israel/


                    • njama njama 21 octobre 2023 19:09

                      Les colons, la plupart endoctrinés, ont choisi cette option :
                      Dieu m’avait déjà promis cette maison et le terrain qui l’entoure.

                      Notons que beaucoup de nos congénères acceptent cette interprétation qui relève de la mythologie.
                      Sauf que, sauf que la Bible n’est pas un acte notarié !
                      A l’époque de l’Exode, selon le récit, les Hébreux « campent » 40 ans dans le désert, pour se désintoxiquer des coutumes de l’Égypte des pharaons (?), ou parce qu’ils ne pouvaient pas squatter comme ça impunément la terre de Canaan peuplée, évidemment peuplée, sinon qu’est-ce qui aurait pu retenir les Hébreux dans le désert avec leurs troupeaux (?), terre de Canaan d’ailleurs toujours sous contrôle politique de l’Égypte laquelle faisait face à l’empire des Hittites...
                      ou les deux (?)
                      La terre promise, bien sûr Canaan aurait pu ressembler à une sorte d’ Eden terrestre mais la contrepartie spirituelle était de se conformer aux Tables de la Loi... c’est là que ça a foiré...
                      Du coup la Promesse divine est devenue caduque, mise en suspens..., dans l’attente de cette contrepartie spirituelle qu’on ne voit pas venir, un peu comme ma sœur Anne ne vois-tu rien venir ? Non, que l’herbe qui verdoie, et le soleil qui poudroie...
                      La Terre promise n’était pas une patrie au sens politique d’une nation homogène (racialiste), ce qui n’existait nulle part à l’époque, mais un lieu de civilisation propice pour s’épanouir, pour une métanoïa spirituelle pour un début de retour vers Éden...


                    • L'apostilleur L’apostilleur 21 octobre 2023 21:10

                      @njama
                      « ..Au fil des ans, l’envahisseur s’est senti de plus en plus à l’aise et de mieux en mieux installé dans sa maison volée... »
                      Costa-Gavras a réveillé les consciences avec cet aspect de l’occupation sioniste et son film « Hanna K » ; un palestinien au tribunal pour récupérer sa maison dans un village occupé par des colons juifs russes.


                    • Ouam (Paria statutaire non vacciné) Ouam (Paria statutaire non vacciné) 22 octobre 2023 00:54

                      @njama
                      "un bonus (ibid)

                      Qu’est-ce que le colonialisme de peuplement ?

                      Le colonialisme de peuplement peut être comparé, d’un point de vue juridique, à une invasion de domicile..."

                      — -
                      Un bien belle définition de ce qu’il se passe dans ce pays ! smiley

                      Résumons : Pour les palestiniens c’est un acte héroique de se défendre
                      pour les Francais c’est etre raciste et nazi , enfin vu de la gauche de l’extreme gauche et la macronie
                      Ca m’fous les boules tous ces Pétainistes il a raison PYR smiley


                    • njama njama 22 octobre 2023 07:53

                      @L’apostilleur
                      « Hanna K »
                      Merci de le rappeler d’autant qu’il a été tourné en 1983 après l’intervention militaire israélienne au Liban en 1982, « l’Opération paix en Galilée » !
                      Je crains qu’à notre époque, aucun réalisateur ne trouverait de crédits pour financer la réalisation d’un scénario similaire.
                      Il est même assez probable que ce film ne sera jamais diffusé, ou rediffusé sur des chaines TV

                      J’ai passé un peu plus de quatre mois à travailler dans un moshav (village de colons) pour des fermiers dans les Territoires occupés en Cisjordanie entre Tibériade et Jérusalem...

                      L’apartheid, j’ai bien vu de près à quoi ça ressemblait et c’était début 1981... genre systématiquement deux à trois checkpoints sur une quarantaine de kms pour aller à Jéricho, ou Jérusalem en bus. Systématiquement ou presque des patrouilles de Tsahal arrêtent le bus, une paire de militaires montent à bord avec leur fusil d’assaut, matent les passagers, demandent à certains leurs papiers... 

                      Je prenais les bus arabes, des vieux bus avec une bonne ambiance, les bus des colons étaient modernes, climatisés...

                      Tout est en double là-bas, gares routières, banques, commerces, quartiers, etc... 

                      Heureusement qu’il y avait dans le moshav pas mal de « volunteers » des jeunes de nationalités différentes, anglais, néozélandais, américains, allemands, canadiens, suédois, danois... ambiance cosmopolite, colocations, sinon Israël c’est étouffant, asphyxiant...je n’aurais pas pu rester davantage.

                      J’ai poursuivi mon voyage en Égypte en passant par Rafah...


                    • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 09:15

                      @njama
                      Bel exemple d’expérience humaine.
                      Quatre mois dans ce coin désertique (de mémoire) à vivre en communauté contribuent à forger une opinion.


                    • njama njama 22 octobre 2023 09:56

                      @L’apostilleur
                      La terre était très fertile, et le Jourdain à deux pas pour irriguer... elle servait auparavant aux troupeaux des bergers palestiniens... qui ont été pris d’aller paître leurs brebis un peu plus loin dans les collines
                      sinon un moshav ressemble à un quartier résidentiel, chaque fermier a sa maison, son tracteur, le gros matériel c’est la coopérative du moshav qui le gère, et s’occupe de la logistique pour acheminer les récoltes vers le marché local, ou le fret aérien...
                      Au centre il y a une superette, une crèche et école maternelle, un abri anti-bombe...
                      Tout paraît à priori presque normal, sauf que l’ensemble est ceinturé par une très haute clôture avec des barbelés, que deux militaires contrôlent en permanence l’accueil du site, que des rondes en jeep sont faites de jour comme de nuit, les fermiers se relaient pour les assurer, deux vieux chars Patton étaient enterrés, leurs canons pointés vers l’est... ambiance militaire, avec entrainements réguliers des résidents, chacun sait ce qu’il a à faire en cas d’alerte...


                    • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 10:18

                      @njama
                      Il faut de fortes convictions ou un avenir impossible ailleurs pour laisser un héritage comme celui-là à ses enfants. 


                    • charlyposte charlyposte 22 octobre 2023 10:41

                      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
                      Ses fameux pétainistes ne représente pas PÉTAIN smiley j’ajoute que Pétain fut un peu trop hâtif et naïf via son procès....il aurai dû selon moi se présenter à la cour en 1948 / 1949 quand le communisme devenais bancale et de fait à point  smiley


                    • njama njama 22 octobre 2023 11:53

                      @L’apostilleur
                      ou avoir été endoctriné... à l’insu de son plein gré...
                      Avigail Abarbanel exprime très bien dans ses articles cette emprise sectaire...
                      https://arretsurinfo.ch/authors/avigail-abarbanel/

                      Mon séjour là-bas m’a ouvert une conscience politique, et depuis j’ai toujours prêté attention à ce qui se passe là-bas, parce qu’il y a une blessure collective, des deux côtés mais pas pour les mêmes raisons, on ne peut pas être à la fois spolié et spoliateur. Mon impression générale depuis était que cela n’a fait que se radicaliser, empirer...
                      Je ne suis ni antisémite, je pense que la religion juive peut un être un chemin spirituel, un parmi d’autres, ni ne suis non plus anti-sioniste. Je me sens proche des Nouveaux historiens israéliens qui ont réexaminé l’histoire de la naissance de l’État d’Israël... https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveaux_historiens_isra%C3%A9liens
                      L’idée centrale du postsionisme est de considérer qu’Israël est devenu un fait incontournable, dont l’existence n’est plus remise en question, contrairement à la thèse officielle de l’État en danger permanent.
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Postsionisme
                      Mais malheureusement ce courant de pensée n’est pas majoritaire, ce sont ce que l’on appelle néo-sionistes un mouvement ultranationaliste et religieux, qui, coalisés avec le Likoud Parti de Netanyhou sont majoritaires à la Knesset.
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9osionisme
                      oui il y a un fanatisme religieux dans ces milieux politiques... ça peut changer, ou pourrait, mais il faut se souvenir de l’assassinat de Yitzhak Rabin par un extrémiste religieux juif...


                    • Fanny 22 octobre 2023 21:29

                      @njama

                      Systématiquement ou presque des patrouilles de Tsahal arrêtent le bus

                      Juin 1967 : je passe un concours pour une école d’ingénieurs. Pendant une pause, des radios annoncent une guerre au MO. Les étudiants sentent que c’est important, une légère angoisse flotte dans l’air.

                      Mais j’ignorais que cette guerre me poursuivrait pendant un demi-siècle dans les médias, jusqu’à aujourd’hui avec la trouille que j’ai pour un fils parti avec sa famille visiter l’Egypte au plus mauvais moment.

                      Service militaire : jeune gauchiste post 68 nourri de marxisme, d’intellectuels juifs et de socialisme, j’avais une bonne image d’Israël, ses kibboutz. Un bidasse retour d’Israël me raconte en détail (on avait le temps) son long voyage en Israël, ses trajets en autobus avec le chauffeur donnant un coup de volant en direction des cantonniers arabes travaillant sur le bord de la route, faisant rigoler tout le bus, les militaires en jeep jouant à poursuivre les arabes sur une place de village … Pas du tout ce que j’imaginais.


                    • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 22:21

                      @njama
                      « ...je pense que la religion juive peut un être un chemin spirituel »... pas simple à trouver pour qui n’est pas circoncis.
                      On peut être juif sans croire en Dieu.
                      Comme les hadiths et certains imams qui ont mal guidé des musulmans, le Talmud est un faire-valoir pour des rabbins qui ont ghettoisés leurs communautés au fil des siècles, ces misanthropes les ont privé du sel de la vie, pas de musique, pas d’architecture, pas de littérature, pas de poésie, pas de peinture ... éclectisme interdit.

                      Méa Shéarim témoigne de tout ça, un plongeon dans un archaisme judaïque caché. Croisez « leur chemin » dans leurs rues à Jérusalem éclaire des siècles d’incompréhension, de rejet communautaire. 
                       
                      https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/04/la-civilisation-l-education-ou-la-morale-judeo-chretienne-de-pieux-poncifs-infondes.une-histoire-autant-juive-que-chretienne-1/3.htm


                    • njama njama 23 octobre 2023 10:26

                      @L’apostilleur
                      Oui, bien d’accord, merci d’apporter la nuance, je pensais à la Torah, pas la Halaka qui est une doctrine rabbinique fondée sur la tradition écrite et la tradition orale après la période du Second Temple...
                      Les rabbins ont ajouté 613 commandements à la Torah !!! quelle imagination, l’art de couper les papillotes en quatre !
                      Le Talmud a enfermé les Juifs dans la complexité, dans le pharisaïsme.
                      Je les ai bien sûr vus à Jérusalem... au final cette ville censée être un phare pour les 3 monothéismes est devenue un repoussoir, de quoi être dégoûté de la religion, c’était mon ressenti...


                    • charlyposte charlyposte 22 octobre 2023 10:33

                      QUESTION : que vient faire ABRAHAM sur la terre de CANAAN il y a environ 4000 ans ?


                      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 12:19

                        @charlyposte
                        Il suit son périple (1750 avJC ??) commencé à Ur chez les sumériens qui avaient inventé le Déluge, Adam et Eve, la loi du Talion (oeil pour oeil..)...
                        Il aurait suivi le croissant fertile en remontant jusqu’à l’actuel Liban avant de redescendre en pays de Canaan


                      • charlyposte charlyposte 22 octobre 2023 12:31

                        @L’apostilleur
                        Il a surtout profité du déclin de UR et de sa jalousie maladive envers Nimrod pour aller se cultiver en parcourant le croissant fertile en se cultivant et s’éduquant chez les Cananéens et en ricochet en Égypte... question :que dire de la malédiction de NOÉ via CHAM en maudissant CANAAN ??? qui sont les fameux scribes de Babylone contre le peuple noir ???


                      • charlyposte charlyposte 22 octobre 2023 12:55

                        @L’apostilleur
                        Selon moi : ou est la différence avec Ulysse et Abraham quand tout est écrit au titre d’un roman national avec pour extension un processus international !!! Dieu doit sûrement en rire sur son nuage de Havane !!! smiley


                      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 15:08

                        @charlyposte
                        « ... ou est la différence avec Ulysse et Abraham... »
                        Ulysse savait où il habitait smiley


                      • charlyposte charlyposte 22 octobre 2023 15:17

                        @L’apostilleur
                        À Ithaque ! À Corfou actuellement  smiley


                      • njama njama 22 octobre 2023 15:17

                        @L’apostilleur
                        Il aurait suivi le croissant fertile en remontant jusqu’à l’actuel Liban avant de redescendre en pays de Canaan
                        Tout à fait...
                        A Alep, dans la citadelle, à mi-hauteur par la voie qui monte, on y trouve sur la gauche, une très charmante petite mosquée dédiée à Abraham qui a tout pour inviter à la méditation, à la prière... C’est la plus ancienne de la ville, de cette ville plurimillénaire. Une plus grande a été construite plus tard tout en haut de la citadelle.
                        La tradition orale, dit que Abraham avec tout son équipage..., était passé par Alep pour se rendre en Canaan...
                        C’est bien possible, c’était déjà la route des caravanes...
                        Qui plus est la région de Alep compte de bonnes terres et pâturages. A l’époque aucune migration ne se faisait sans bétail, d’ailleurs dans les caravensérails des étables tant pour les chevaux, chameaux, bovins et ovins étaient prévus au rez-de chaussée de ces hostelleries, les chambres étaient à l’étage.
                        De mémoire, selon Maria Valtorta, Marie y aurait accouché de son enfant dans l’une d’elles à Nazareth... l’enfant fut posé dans une crèche, une mangeoire pour bétail.
                        Vrai ou faux, ce n’est pas incompatible avec les récits...


                      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 15:51

                        @njama
                        « ...une très charmante petite mosquée dédiée à Abraham qui a tout pour inviter à la méditation, à la prière. »
                        ...j’ai dû passer à côté.
                        Un endroit inoubliable, avec ses caravansérail. Bien qu’amenager en restaurant, l’ambiance est très bien conservée 


                      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 16:03

                        @charlyposte
                        Quand on a navigué autour d’Ithaque on comprend pourquoi il voulait y revenir. 
                        A peine plus au nord, Jackie a été certainement séduite aussi par la Scorpios d’Onassis.
                        Des îles dont on ne peut pas se lasser avec ses thermiques de fin d’après-midi...


                      • njama njama 22 octobre 2023 17:37

                        @L’apostilleur

                        Oui je les ai vus aussi ces quelques caravansérails... qui m’ont transporté des siècles en arrière...

                        La petite mosquée Ibrahim, n° 11 sur le plan... bien plus ancienne que la n°13
                        https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3c/Aleppo_citadel_plan_9958 .jpg


                      • njama njama 22 octobre 2023 17:50

                        @charlyposte

                        L’Odyssée de Homère est une métaphore... et Ithaque 117,8 km², un royaume métaphorique digne d’un conte pour enfants...
                        ce qui n’enlève rien à la valeur du récit bien au contraire, une farce de l’aède pour nous ramener à nos justes proportions
                         smiley


                      • njama njama 22 octobre 2023 18:00

                        @charlyposte

                        La valeur morale, ou éthique ne se mesure pas en arpents, en km2...
                        Oui, Israël est d’une surface moins grande que la Belgique, mais quel fouteur de merde cette pseudo ou pas encore terre promise

                        Israël surface incertaine, indéfinie !!! 20 770 – 22 072 km2... d’où le sobriquet très justifié d’ « entité sioniste » !
                        Belgique 30 688 km²


                      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 18:05

                        @njama

                        Merci pour le plan.

                        Je l’ai forcément vue donc. Un oubli de ce voyage très intéressant.. 


                      • L'apostilleur L’apostilleur 22 octobre 2023 18:13

                        @njama

                        On n’est pas près de revoir la citadelle comme elle était...

                        https://youtu.be/fFgdjvDgQp4?si=6JpVEiVasnMpNjJ5


                      • charlyposte charlyposte 22 octobre 2023 18:47

                        @njama
                        Hum...que dire de L’Odyssée de Moïse ouvrant les eaux en claquant des doigts ? smiley


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 2023 19:19

                        @njama
                        T’es souple le tortilleur du cul , faut avouer.


                      • njama njama 22 octobre 2023 21:10

                        @Aita Pea Pea
                         ?
                        multiplexé ? oui, un peu, adepte de la pataphysique j’fonctionne en mode quantique...
                        Intello, oui un peu mais aussi beaucoup manuel... j’ai pas deux bras gauche comme certains bardés de diplômes qui ne savent pas planter un clou...
                        j’suis pas non plus un frère la truelle..., les sectes ésotériques ne intéressent pas, j’ suis en roue libre, électron libre, empêcheur de croire en rond, nomade, ma référence c’est Diogène de Sinope
                        Autodidacte, juste bachelier mention Bien tout de même, à un doigt de TB, le reste je l’ai appris sur le tas... un p’tit bout d’université, mais ça m’avait vite gonflé, et j’ai mis les voiles pour découvrir le monde... j’regrette pas...
                         smiley


                      • njama njama 22 octobre 2023 21:21

                        @Aita Pea Pea
                        et pis, la moitié de mon éducation j’ la tiens de ma grand mère de Lysel...qui n’était pas une mécréante... une femme droite comme on n’en fait plus, ou qui sont aujourd’hui des oiseaux rares dans notre époque...
                        Elle aurait fait fuir un régiment de malotrus...
                         smiley


                      • njama njama 22 octobre 2023 21:27

                        @L’apostilleur
                        Oui je sais, et ça me fend le cœur après avoir découvert une Syrie si paisible au printemps 2009
                        Elle sera restaurée au mieux de ce qui sera possible de faire... l’âme syrienne est solide et si fière de son histoire


                      • njama njama 22 octobre 2023 21:40

                        @charlyposte

                        La Mer Rouge, ’appellation donnée par les hellénistes, est en fait la Mer des Roseaux (yam souf) dans le delta du Nil
                        La noyade des poursuivants peut tout à fait s’expliquer par des crues rapides du Nil.
                        La traversée de la mer rouge est incohérente, trop longue, trop profonde (profondeur moyenne 490 m, maxi dans les 2200 m). Entre deux murailles d’eau il seraient tous morts de terreur !
                        Cette imagerie est seulement digne de péplum hollywoodien stupides !

                        La mer des Joncs, appelée aussi mer des Roseaux (hébreu : יַם-סוּף yam souf) est, selon la Bible, une étendue d’eau traversée par les Hébreux lors de leur sortie d’Égypte.

                        Elle a été traditionnellement associée dans le christianisme à la mer Rouge, du fait d’une erreur de traduction dans les diverses éditions des bibles chrétiennes. Diverses localisations ont été proposées depuis, dont le ka du delta du Nil, le Grand Lac Amer, un bras de mer dans le golfe d’Eilat ou le lac de Tanis

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Mer_des_Joncs

                        ... Et l’Exode c’est simplement l’éloignement du pouvoir de Thèbes, symbolisé par la séparation des eaux. Le passage d’un ancien monde vers un monde nouveau.
                        « Et les eaux furent divisées : toutes les eaux du monde » (Rachi, Exode XIV, 21)


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 2023 23:13

                        @njama
                        Je sais bien. Et mes anciens de Wizerne , Esquerdes etc étaient du même tonneau que les tiens. Si ça tombe nous sommes famille .


                      • Fanny 22 octobre 2023 20:59

                        Dans la culture tribale arabe, la vengeance est une valeur centrale. 

                        Donc pas de solution possible ?

                        Après la seconde guerre mondiale, des frontières ont bougé, des populations ont déménagé. Pareil dans l’ex-Yougoslavie habitée par des chrétiens et des musulmans, et le calme est revenu (sauf au bord de la Mer Noire, mais c’est un conflit américano/russe d’une nature différente des conflits inter-peuples).

                        Qu’est-ce qui fait que ce qui a été possible en Europe est impossible en Palestine ?

                        Le mot « vengeance » est peut-être pertinent pour caractériser ce conflit, mais vengeance de qui et de quoi ?


                        • njama njama 23 octobre 2023 10:45

                          toujours d’actualité, plus que jamais d’actualité !

                          Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien
                          par Mgr Riah Abu El-Assal, Mgr Swerios Malki Mourad, Sa Béatitude Mgr Michel Sabbah, Sa Grâce Mgr Munib Younan

                          22 août 2006
                          « Bénis soient les bâtisseurs de paix ils seront appelés les enfants de Dieu » Mathieu (5:9)

                          Le sionisme chrétien est un mouvement politique théologique moderne qui adopte les positions idéologiques les plus extrêmes du sionisme, nuisant ainsi à l’établissement d’une paix juste entre la Palestine et Israël. Le programme chrétien sioniste fournit une vue mondiale où l’Évangile est identifié avec l’idéologie de l’empire, du colonialisme et du militarisme. Dans sa forme extrême, il met l’accent sur des évènements apocalyptiques conduisant à la fin de l’histoire plutôt qu’au vécu actuel de l’amour du Christ et de la justice.

                          Nous rejetons catégoriquement les doctrines chrétiennes sionistes comme des enseignements faux qui corrompent le message biblique de paix, de justice et de réconciliation.

                          De plus, nous rejetons l’alliance contemporaine des dirigeants chrétiens sionistes et d’organisations qui ont des éléments dans le gouvernements d’Israël et des États-Unis qui imposent actuellement leurs projets de frontières établies de manière préventives et unilatérales et de domination de la Palestine. Ceci conduit inévitablement à des cycles de violence sans fin qui sapent la sécurité des peuples du Moyen-Orient et du reste du monde.

                          Nous rejetons les enseignements du sionisme chrétien qui facilite et soutient ces politiques comme elles prônent l’exclusivité raciale et la guerre perpétuelle plutôt que l’évangile de l’amour universel, de la rédemption et de la réconciliation enseignée par Jésus-Christ. Plutôt que de condamner le monde au destin d’Armageddon, nous appelons chacun à se libérer de ces idéologies du militarisme, de l’occupation. Au lieu de cela, qu’ils poursuivent le salut des
                          nations !

                          Nous appelons tous les chrétiens de toutes les Églises sur chaque continent à prier pour les peuples palestinien et israélien, tous deux souffrant comme victimes de l’occupation et du militarisme. Ces actions discriminantes transforment la Palestine en ghettos paupérisés entourés de colonies exclusivement israéliennes. L’établissement des colonies illégales et la construction du mur de séparation sur des terres palestiniennes confisquées réduit la viabilité d’un État palestinien de même que la paix et la sécurité de toute la région.

                          Nous appelons toutes les Églises qui restent silencieuses, à rompre leur silence et parler de réconciliation avec justice en Terre sainte.

                          Par conséquent, nous nous engageons à suivre les principes suivants comme voie alternative :

                          Nous affirmons que toutes les personnes ont été crées à l’image de Dieu. Elles doivent à leur tour honorer la dignité de chaque être humain et respecter ses droits inaliénables.

                          Nous affirmons que les Israéliens et les Palestiniens peuvent vivre ensemble en paix, justice, et sécurité.

                          Nous affirmons que les Palestiniens sont un seul peuple, à la fois musulman et chrétien. Nous rejetons toutes les tentatives pour subvertir et fragmenter leur unité.

                          Nous appelons tous les personnes à rejeter les vues étroites du sionisme chrétien et d’autres idéologies qui privilégient un peuple aux dépends des autres.

                          Nous nous engageons dans la résistance non-violente comme le moyen le plus efficace de mettre fin à l’occupation illégale pour obtenir une paix juste et durable.

                          Nous mettons en garde dans l’urgence sur le fait que le sionisme chrétien et ses alliances justifient la colonisation, l’apartheid et la construction d’un empire.

                          Dieu demande que justice soit faite. Aucune paix durable, sécurité ou réconciliation n’est possible sans une base de justice. Les demandes pour la justice ne vont pas disparaître. Le combat pour la justice doit être poursuivi de manière diligente, et avec persistance, mais de façon non-violente.

                          « Homme, on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi : rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu « Michée 6:8

                          C’est là que nous puisons notre position. Nous réclamons la justice. Nous ne pouvons rien faire d’autre. La justice seule garantit la paix qui conduira à la réconciliation avec une vie de sécurité et de prospérité pour tous les peuples de notre terre. En se tenant au côté de la justice, nous nous ouvrons au travail de paix – et travailler pour la paix fait de nous des enfants de Dieu.

                          Mgr Riah Abu El-Assal
                          Mgr Swerios Malki Mourad
                          Sa Béatitude Mgr Michel Sabbah
                          Sa Grâce Mgr Munib Younan

                          https://www.voltairenet.org/article143427.html


                          • chapoutier 6 novembre 2023 18:53
                            à l’auteur.

                            je suppose que vous n’aviez pas vu que je vous avais répondu.

                            chapoutier 5 novembre 19:21

                            @L’apostilleur


                            Je ne suis pas certain de comprendre ce que vous voulez dire !

                            Je pars du principe que vous demandez de précisez de qui parle grincheux précisément.

                            Grincheux parle des mouvements évangélistes américains qui disent clairement que Israel est la terre promise. Aujourd’hui aux USA, ce ne sont pas les juifs qui soutiennent Israel, ils manifestent contre Netahyou, ce sont les chrétiens sionistes évangélistes.

                            Je reproduis ci-dessous des éléments de presse que j’avais collecté pour un futur article ( que je n’écrirais pas faute de temps )

                            Le sionisme chrétien est un courant chrétien selon lequel la création de l’État d’Israël en 1948 est en accord avec les prophéties bibliques et prépare le retour de Jésus comme Christ en gloire de l’Apocalypse.

                            Cette croyance se distingue du soutien apporté par d’autres chrétiens à Israël et au sionisme pour des raisons autres que religieuses. Par sa compréhension biblique littérale du sujet, elle se distingue également du caractère «  non religieux » du sionisme. Les évangéliques considèrent que l’existence même de l’État d’Israël ramènera Jésus sur terre, le fera définitivement reconnaître comme Messie et assurera le triomphe de Dieu sur les forces du mal, pendant que le peuple juif se convertira au christianisme.

                            Le sionisme chrétien s’est progressivement développé aux États-Unis, où il est devenu une composante de la droite évangélique et bénéficie de la bienveillance du conservatisme sociétal.

                            le soutien des évangéliques pèse très lourd dans la balance géopolitique pro-Israël contrairement aux idées reçues.

                            Les plus enthousiastes défenseurs de l’État d’Israël aux États-Unis ne sont pas juifs, mais chrétiens. En effet, le sionisme chrétien est plus large en nombre que le sionisme juif. Il s’agit d’un mouvement issu du protestantisme évangélique et qui réunit principalement des chrétiens évangéliques, bien qu’il compte quelques mormons, des témoins de Jéhovah et des juifs. C’est en 2006 que le groupe de pression chrétien le plus actif et le plus visible en sphère publique, géopolitique et médiatique naissait. S’il y a deux noms à retenir dans la première décennie des années 2000, c’est ceux du pasteur John Hagee et de l’organisation Christians United For Israel (CUFI), dont il est à la tête.

                            Le sionisme chrétien s’ancre dans l’histoire culturelle des États-Unis. En effet, les puritains s’identifiaient avec le peuple hébreu de la Bible et plusieurs d’entre eux portaient des noms hébraïques. En outre, au XVIIe siècle, ils se sentaient appelés par Dieu tout en s’imaginant être persécutés par Pharaon, autrement dit le roi Charles Ier. Tel l’Exode des Hébreux, ils franchirent l’Atlantique, cette autre mer Rouge. À l’instar de Moïse qui avait mené le peuple hébreu vers la Terre Promise, John Winthrop conduisait les puritains en Amérique à bord de l’Arbella en direction de leur nouvelle Sion. En 1630, la Nouvelle-Angleterre devint ainsi la Cité sur la Coline (City upon a Hill), dont la mission, extraite du livre de saint Matthieu était d’être « la lumière du monde » (saint Matthieu 5 : 14-16). Par conséquent, l’Amérique représentait pour eux le Nouvel Israël et toutes les colonies furent influencées par cette impression d’élection divine et par le philosémitisme.

                            Ainsi, Darby développa la théologie prémillénariste, laquelle dit que les chrétiens seraient enlevés dans les airs par Jésus-Christ (Rapture) afin d’éviter les tribulations en laissant « derrière eux » (Left Behind) le monde. Celui-ci serait corrompu par le péché et la venue d’un Nouvel Ordre mondial. L’humanité serait alors sous le contrôle d’un dirigeant mondial charismatique, c’est-à-dire l’Antéchrist qui persécuterait les « vrais chrétiens », puis les juifs. Ces derniers n’auraient pas d’autre choix que de périr ou de se convertir au Christ, qui reviendrait régner après avoir vaincu l’Antéchrist lors de la bataille de l’Armageddon, entre les élus et les damnés. Ces doctrines sont devenues une telle marque de commerce qu’elles ont inspiré la littérature évangélique et apocalyptique, notamment les travaux de Tim Lahaye, Hal Lindsey et plus récemment, Joel Rosenberg.

                            Darby propagea également la doctrine du dispensationalisme, qui divise l’histoire de l’humanité en dispensations. La présente dispensation − ou étape − correspondrait au temps de l’Église, c’est-à-dire l’ère dans laquelle nous nous trouvons, jusqu’à la fin du monde, laquelle serait ensuite suivie du Millénium, autrement dit le Royaume du Christ sur terre. La fin de la dernière dispensation correspondrait au retour de Jésus, dont le préalable serait l’accomplissement littéral des prophéties bibliques (Ésaïe 66 : 8 ; Luc 21 : 24). Celles-ci auraient annoncé la restauration d’Israël, puis la prise de Jérusalem par les juifs. Ces croyances se sont vues littéralement validées dans le milieu évangélique en 1948, lorsque l’État d’Israël fut proclamé, puis en 1967 lorsque Jérusalem revient sous la juridiction juive. Ces doctrines viennent ainsi embraser le mouvement du sionisme chrétien : l’existence d’Israël est perçue comme un miracle prouvant l’existence de Dieu, qui suit le calendrier annoncé. Ce petit État représente alors la raison d’être du mouvement actuel. Toutefois, pour sortir de leur sphère religieuse, d’autres facteurs ont dû motiver les évangéliques à militer géopolitiquement.

                            Les évangélistes américains alliés à l’extrême droite israélienne

                            Le plus grand allié du gouvernement Nétanyahou aux États-Unis n’est pas la communauté juive, comme beaucoup le pensent, mais la communauté chrétienne évangélique. De fait, il commence à y avoir des fissures dans le soutien des juifs américains au gouvernement de droite israélien, même si la communauté juive américaine demeure totalement solidaire de l’État d’Israël.

                            L’ambassadeur Friedman a déclaré dans une entrevue au New York Times que les « évangélistes chrétiens sont des supporteurs d’Israël plus passionnés que beaucoup de juifs ». Dans la même entrevue, faisant écho aux commentaires de l’ambassadeur américain, l’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Ron Dermer, a déclaré, contrairement à la doxa, que « les chrétiens pieux formaient la colonne vertébrale du soutien américain à Israël », ajoutant qu’« ils pourraient former un solide quart de la population et représenter peut-être 10, 15, 20 fois la population juive américaine ».

                            Le premier ministre Benjamin Nétanyahou a remercié le petit cercle de pasteurs et de militants évangélistes, proches du président Trump et présents à l’inauguration, d’avoir exercé des pressions sur le président américain afin d’ouvrir l’ambassade américaine à Jérusalem, rompant ainsi avec plusieurs décennies de politique américaine qui énonçait que le statut final de Jérusalem devrait être décidé dans des négociations de paix.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité