• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pas de perpétuité pour Jonathann Daval ?

Pas de perpétuité pour Jonathann Daval ?

JPEG - 35.4 ko

Un verdict surprenant à l'issue du procès de Jonathann Daval : 25 ans d'emprisonnement pour le meurtre de sa compagne, 25 ans sans période de sûreté..., alors que l'avocat général avait requis la perpétuité.

 

Tout de même, Jonathann Daval n'est pas seulement coupable de meurtre, il a aussi menti à maintes reprises, inventant même un complot familial pour se disculper. Après avoir tué sa femme, il est allé jusqu'à maltraiter son corps, le brûlant en partie.

Sa jeune femme Alexia a été décrite comme une personne "autoritaire", voire "humiliante", comme si cela pouvait excuser le crime...

Cet argumentaire de la défense transforme curieusement la victime en coupable : c'est une façon de justifier et d'excuser le meurtre d'Alexia Daval, une façon d'accuser la victime.

 

Un féminicide odieux et la peine infligée au meurtrier paraît bien légère....

Il est probable que grâce à des remises de peine, le meurtrier sera libéré dans quelques années, 15 ans, peut-être moins ?

En France, les violences faites aux femmes se multiplient et un tel verdict ne paraît guère propice à atténuer cette tendance.

 

En France, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. Alexia Daval a succombé elle aussi sous les coups de son compagnon.

Le scénario macabre qui a suivi est assez accablant pour le meurtrier : il a transporté le corps dans sa voiture, il a brûlé le cadavre, il a maquillé le crime et a inventé un meurtre de joggeuse.

 

En France, les femmes victimes de violences sont confrontées à une justice patriarcale.

Le simple fait de porter plainte peut devenir un calvaire.

"Pousser la porte d'un commissariat pour dénoncer un conjoint violent relève de l'acte de bravoure", commente Céline Marcovici, avocate à la cour de Paris et présidente de l'association Avocats, Femmes et Violences.

Les policiers sont parfois indélicats ou terriblement maladroits, voire culpabilisants : "C'est votre faute, pourquoi vous le faites revenir ?", "Pourquoi avoir autant attendu pour porter plainte ?"…)

Lors du premier confinement, les violences faites aux femmes se sont multipliées et aggravées.

Etre enfermée avec un conjoint violent, c'est terrifiant !

 

Françoise Héritier a dénoncé cette violence due essentiellement à une culture patriarcale :

 

"Lorsque nous parlons de la violence, des violences exercées à l’encontre des femmes, il ne vient à l’idée de personne de dire par qui… Mais les violences exercées à l’encontre des femmes, et bien il faut le reconnaître, dans toute l’histoire de l’Humanité et encore maintenant, ce sont des violences exercées par l’autre moitié sexuée de l’Humanité. Bien sûr, il y a des femmes qui exercent des violences contre d’autres femmes (…) mais généralement ce sont des violences masculines."

Est-ce dans la nature de l'homme d'être violent ? La réponse sans équivoque de Françoise Héritier :

"On nous parle d’une nature, d’une nature qui serait plus violente chez les hommes, qui serait fondamentalement dominatrice, et on nous parle aussi d’accès de bestialité. Dans tous les cas, on a tout faux ! Ce n’est pas une nature, c’est une culture ! C’est justement parce que les humains sont capables de penser, qu’ils ont érigé un système, qui est un système de valences différentielles du sexe. Et cela s’est passé il y a fort longtemps.

Nous sommes ainsi les seuls parmi les espèces où les mâles tuent les femelles. Ce n’est donc pas une question de bestialité, de nature, et parce que ce n’est qu’une question de pensée, de culture, de construction mentale, nous pouvons penser que la lutte peut changer cet état de fait."

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/11/pas-de-perpetuite-pour-jonathann-daval.html

 

Sources :

https://www.huffingtonpost.fr/entry/violences-faites-aux-femmes-la-france-est-le-paradis-des-violeurs-dit-salmona_fr_5fba68a1c5b66bb88c5ed10a

https://www.lepoint.fr/justice/violences-conjugales-il-y-a-encore-des-policiers-qui-refusent-de-prendre-les-plaintes-25-11-2020-2402542_2386.php

https://www.franceculture.fr/conferences/hesam-universite/nous-sommes-les-seuls-parmi-les-especes-ou-les-males-tuent-les-femelles

JPEG - 98.9 ko

Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • osis 28 novembre 2020 12:09

    Bla bla bla bla bla bla bla.....


    • rosemar rosemar 28 novembre 2020 13:29

      @osis

      Quel argument !


    • osis 28 novembre 2020 14:22

      @rosemar

      « Ce ne sont pas des arguments. »

      C’est vrai, c’est juste un constat.


    • Pcastor Pcastor 28 novembre 2020 12:51

      Juste rappeler que c’est un jury populaire , issu du département de résidence du couple, qui a décidé de la peine, sans appel...


      • Garibaldi2 29 novembre 2020 02:26

        @Pcastor

        Heu, vous faites une légère erreur, ou une mauvaise présentation du déroulé devant la justice. Les arrêts de cour d’assises peuvent être l’objet d’un appel devant une cour d’assises d’appel qui rejuge totalement l’affaire. La cour comporte 12 jurés tirés au sort et non plus 9 comme en première instance. Pour Madame Sauvage, elle a été condamnée en appel à 10 ans de prison, comme ça avait été déjà le cas en première instance.


      • Pcastor Pcastor 29 novembre 2020 05:43

        @Garibaldi2
        On fait son sachant...Quand on écrit « sans appel » ça veut dire que cette possibilité existe ( ce qui d’ailleurs n’a pas toujours été le cas en droit pénal français pour les jugements d’assises) mais qu’en l’espèce ( pour parler comme un juriste) elle n’a pas été utilisée ni par l’accusé ni par le ministère public, la condamnation est donc définitive.Votre pinaillage de pseudo-juriste n’apporte strictement rien au débat qui porte essentiellement sur le bien fondé de la peine prononcée, en particulier en regard d’une échelle des peines qui a du sens en droit pénal français.


      • Garibaldi2 30 novembre 2020 01:32

        @Pcastor

        Alors, on fait sa mauvaise tête ? Psychorigide peut-être ?!


      • Pcastor Pcastor 30 novembre 2020 04:32

        @Garibaldi2
        hé , hé , hé , vexé comme un pou le bonhomme...


      • Pcastor Pcastor 30 novembre 2020 05:54

        Au fait , le grand sachant, le nombre de jurés est fixé à 6 lors du premier procès et 9 en appel...


      • Francis Francis 28 novembre 2020 13:20

        La perpétuité devrait être réservée aux crimes crapuleux.

         

        Le crime de cet homme n’est pas crapuleux. Même pas prémédité.


        • Fergus Fergus 28 novembre 2020 13:31

          Bonjour, Francis

          Vous avez raison. Voir mon commentaire ci-dessous.


        • rosemar rosemar 28 novembre 2020 13:51

          @Francis

          Le rapport d’autopsie est accablant : violence des coups, strangulation prolongée, volonté de tuer.


        • Aristide Aristide 28 novembre 2020 14:16

          @rosemar

          Un crime odieux, pas un assassinat.


        • Fergus Fergus 28 novembre 2020 13:30

          Bonjour, rosemar

          La famille d’Alexia Daval s’est elle-même déclarée satisfaite du verdict. Et je le comprends, comme je comprends les jurés qui sont arrivés à ce verdict.

          Certes, il s’est agi d’un meurtre qui a d’autant plus choqué que l’auteur des faits a joué ensuite ce qui a été perçu comme une comédie macabre, et sans doute ce comportement a-t-il donné lieu à un débat animé lors de la délibération.

          Pourquoi 25 ans de détention et pas la perpétuité ? Tout simplement parce que c’est un meurtre qui était jugé et pas un assassinat. A cet égard, il faut savoir que la moyenne des peines prononcées pour les homicides est de 15 années de réclusion, et plus précisément de 17 ans pour les crimes conjugaux (cas de cette affaire). 

          Pour ce qui est des mensonges à répétition de Jonathan Daval, cela ne pouvait pas être retenu contre lui, une personne suspectée ou poursuivie pour un crime ou un délit ayant, en droit français, le droit de mentir pour tenter d’échapper au châtiment !

          Notez pour finir que  fait très rare  ni la défense ni le parquet ni la partie civile n’ont interjeté appel. Ce qui démontre que dans ce dossier le jugement prononcé a semblé équitable à tous.


          • Fergus Fergus 28 novembre 2020 13:54

            Oups !
            Petite rectification ; emporté par mon élan, j’ai évoqué la partie civile pour les appels. Une faute d’inattention : elle n’est pas habilité à interjeter appel, ce pouvoir n’étant donné qu’au parquet et à la défense de l’accusé.


          • rosemar rosemar 28 novembre 2020 13:59

            @Fergus

            Est-ce que la peine de 25 ans sera réellement appliquée ? Il pourra sortir dans 15 ans peut-être avant ??


          • Pcastor Pcastor 28 novembre 2020 14:17

            @rosemar
            Permettre la réinsertion fait partie du système pénal français. Le fait de ne pas avoir prononcé de peine de sûreté ouvre cette possibilité...


          • Aristide Aristide 28 novembre 2020 14:28

            @fergus

            La famille a été digne dans cette affaire, elle sait bien qu’il n’existe aucune façon de comprendre, expliquer la perte un enfant dans de telles circonstances. Cette famille sait que leur peine ne sera jamais diminuée et il savent surement qu’un sentiment de vengeance ne leur apporterait que du mauvais. Il faut être d’une force incroyable pour ne pas céder à cette tentation ...

            S’il y a une leçon a tirer de ce drame, c’est bien d’éviter les propos péremptoires et les conclusions moralistes. 


          • mmbbb 28 novembre 2020 16:16

            @rosemar et alors , il n a pas ete et ne sera pas le seul !! Ne voyez vous pas que nous sommes dans un pays de merde , un G J est estropie a vie , un terroriste gentiment pris en charge en prison , regardez le soin apporte a K BARBIE , soigne d un cancer , Quant a M Founiret idem, lui c est encore pire , il a plusieurs crimes il finira sa vie en prison au chaud soigne alors que d autres creveront dans la rue et dans l indifférence et ils seront nombreux helas apres que le COVID aura provoque des faillites en serie 


          • Fergus Fergus 28 novembre 2020 20:36

            Bonsoir, Aristide

            100 % d’accord avec votre commentaire.


          • Garibaldi2 29 novembre 2020 02:36

            @Fergus

            La partie civile peut interjeter appel d’un arrêt de cour d’assises, mais exclusivement quant à ses intérêts civils ...

            ’’Code de procédure pénale, article 380-2

            La faculté d’appeler appartient :

            1° A l’accusé ;

            2° Au ministère public ;

            3° A la personne civilement responsable, quant à ses intérêts civils ;

            4° A la partie civile, quant à ses intérêts civils ;

            5° En cas d’appel du ministère public, aux administrations publiques, dans les cas où celles-ci exercent l’action publique.

            Le procureur général peut également faire appel des arrêts d’acquittement.’’



          • Fergus Fergus 29 novembre 2020 09:22

            Bonjour, Garibaldi2

            Vous avez raison pour les « intérêts civils », je voulais juste souligner qu’un appel de la sentence pénale était impossible pour la partie civile.


          • binary 28 novembre 2020 13:35

            Nous sommes ainsi les seuls parmi les espèces où les mâles tuent les femelles.

            Sous entendu ; Seule la femelle a le droit de tuer le mâle, quand elle estime qu elle n en a plus besoin ?


            • JC_Lavau JC_Lavau 28 novembre 2020 13:41

              @binary. Remarque toutefois que ma très charmante épouse a plusieurs fois raté son coup.
              D’autres consommatrices éclairées lui ont reproché d’avoir raté un assassinat aussi désirable.


            • Fergus Fergus 28 novembre 2020 13:44

              Bonjour, binary

              Il faut bien équilibrer avec les mantes religieuses qui, non seulement tuent leur partenaire, mais le dévorent !  smiley

              Je plaisante évidemment car ces meurtres de femmes sont une abomination que malheureusement la société ne parvient pas à éradiquer, pas même à diminuer de manière significative. 


            • Pcastor Pcastor 28 novembre 2020 13:44

              @binary
              Comme la mante ( en deux mots) religieuse...


            • mmbbb 28 novembre 2020 16:06

              @Fergus il y a aussi certaines especes d araignée ou le male finit en hamburger apres avoir copule .
              Quant a S Weber évidement , ce n etait pas un crime ! 


            • mmbbb 28 novembre 2020 16:10

              @JC_Lavau tu es mito ou c est la réalité ? 


            • JC_Lavau JC_Lavau 28 novembre 2020 16:18

              @mmbbb. Depuis le temps, tu devrais savoir que je ne peins que d’après nature.
              Naturellement, on ne fait pas d’omelettes de pères sans casser des enfants, autant d’enfants que nécessaire. Dame ! A la guerre sexiste comme à la guerre ! Et au diable les dommages collatéraux, il faut savoir ce que l’on veut, quoi à la fin !

              Là le gang des tueuses conjurées se vante publiquement d’avoir fait de mon fils une épave droguée :
              http://info.deonto-famille.org/index.php?topic=253.0


            • mmbbb 28 novembre 2020 16:45

              @JC_Lavau ne te faches pas , ta femme a ete si violente envers toi que par un retour des choses , tu ne ménages pas ton prochain notamment envers mon auguste personne 


            • JC_Lavau JC_Lavau 28 novembre 2020 18:45

              @mmbbb. Violence sournoise : exciter et manipuler des pervers et nos enfants, dépendants.
              Sabotages de freins, en toute sournoiserie.

              Autre attentat, à sexes renversés : Marie Hélène descend de la luxueuse villa vers Chambéry, et le comportement de sa deudeuche l’inquiète. Elle ralentit, et s’arrête au garage à Saint-Thibaud de Couz. Le garagiste la regarde d’un drôle d’air, lui demande si elle se fout de lui, et au lieu de téléphoner immédiatement à la gendarmerie, lui resserre les huit boulons de roues arrières, que l’exquis mari avait desserré durant la nuit, pour l’envoyer dans le ravin.


            • mmbbb 28 novembre 2020 18:57

              @JC_Lavau je sais certaines femmes sont des succubes 


            • JC_Lavau JC_Lavau 28 novembre 2020 19:10

              @mmbbb. Pas à tous les âges de la vie. Les pathologies évoluent.
              J’ai mis plusieurs années à comprendre comment et pourquoi elle est entrée en paranoïa ouverte en mai 1986.
              Trois carapaces autour d’un cœur en pleine confusion : étiologie et structure d’une paranoïa.

              Au moins un de nous deux est fou. Lequel  ? Ou les deux ?

              A la naissance de la petite dernière, elle s’est affolée : Les deux enfants du même père se ressemblent, et ne ressemblent pas à l’aînée. Mais alors, ça va se voir, que l’aînée est adultérine !
              Et pour une dissimulatrice invétérée, que ça se voie, mais c’est terrible !


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 13:56

              « Un féminicide odieux et la peine infligée au meurtrier paraît bien légère....  »

              oups !

              c’est une circonstance aggravante, ça ?

              Sous l’ancien régime, le crime de régicide était plus grave que celui d’un être humain inférieur et la peine encourue était la mort. Pour un homme normale, ce ’était pas automatique, et pour une femme, il ne me semble pas qu’il y avait une différence. 

              Maintenant, oui ?


              • Aristide Aristide 28 novembre 2020 14:07

                @Séraphin Lampion

                Il me semble qu’il existe une spécificité de cette violence infligée aux femmes, et que le droit le prenne en compte ne me semble pas incongru.

                Après, c’est vrai que cette manie consistant à donner un genre à des mots qui n’en ont pas est assez désastreuse. Un homicide concerne aussi bien les hommes que les femmes, ... On peut aussi voir qu’il existe des infanticides, des parricides ou matricides ... Ajouter ce mot ne me semble pas le plus idiot.

                Mais si vous parlez de cette tendance à vouloir féminiser des mots de genre neutre alors là, je vous suis ...


              • Fergus Fergus 28 novembre 2020 20:41

                @ Aristide

                Vous avez raison, il y a une « spécificité de cette violence », directement liée, le plus souvent, au différentiel de puissance physique et à la volonté, instinctive ou assumée, de domination par la force.


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 14:03

                « Cet argumentaire de la défense transforme curieusement la victime en coupable   »

                Comme beaucoup de gens qui, pour la plupart, ne sont pas profs de français, vous confondez argumentaire et argumentation.

                Un argumentaire est une liste d’arguments disponibles pour un vendeur ou un tribun qui veut convaincre sont client ou son public par une démonstration, mais s’il récite bêtement cette liste, il aura l’air d’un con.

                Pour attendre l’objectif fixé, il faut « argumenter », c’est-à-dire utiliser seulement les arguments pertinents dans la démonstration qui peut s’appeler alors une argumentation, ce qui est la spécialité des avocats qui sont à la fois vendeurs et tribuns.


                • rosemar rosemar 28 novembre 2020 14:05

                  @Séraphin Lampion

                  « Employé comme nom commun le mot argumentaire désigne une liste d’arguments établie en vue de convaincre sur un sujet donné.
                  Synonyme : argumentation. »



                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 14:14

                  @rosemar

                  vous me fatiguez


                • Aristide Aristide 28 novembre 2020 14:19

                  @Séraphin Lampion

                  Quel argumentaire ! Oups, quel argumentation !


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 14:29

                  @rosemar

                  Académie française contre La Toupie :


                   

                  ARGUMENTATION

                   nom féminin

                  xiiie siècle. Emprunté du latin argumentatio, dérivé de argumentari, « argumenter ».

                  Action d’argumenter ; ensemble d’arguments développés pour prouver le bien-fondé d’une affirmation. Les règles de l’argumentation. Une argumentation serrée, rigoureuse. Une argumentation spécieuse, superficielle. Réfuter une argumentation.

                  ARGUMENTAIRE

                   nom masculin

                  xxe siècle. Dérivé d’argument.

                  COMMERCE. Liste des arguments qui permettent à un vendeur de faire valoir un produit. Par extension. Liste des arguments qui viennent à l’appui d’une thèse, d’une opinion, d’un programme politique.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 14:10

                  Et dire qu’un moment j’ai cru que c’était Nabum. je lisais son roman à l’époque. Et le sujet de celui-ci : Règlement de conte sur la Loire parlait justement du meurtre de joggeuse. Je vous jure, j’ai eu un doute..


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 14:15

                    Féminicide. Pourquoi l’a-t-elle choisi ? ON ne choisit jamais par hasard..... Je m’excuse mais il a bien une tête à claques...


                    • Samson Samson 29 novembre 2020 01:06

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      Hors les excuses, entièrement d’accord avec chacun des termes de votre commentaire !

                      Pauvre mec ! Et le plus minable, c’est encore qu’il cherche à justifier cette colère meurtrière en en accusant l’attitude de sa victime,
                      ... ce qui lui gagne maintenant long loisir de renoncer à sa médiocrité et méditer tout l’intérêt de mieux discerner sa propre colère de l’objet qui la suscite et/ou qu’elle se donne !!!

                      Respectueuses salutations à vous ! smiley


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 14:18

                      Pourquoi Jocaste a -t-elle choisi Laïos, un homosexuel ???? C’est vrai, que les têtes couronnées ne choisissent que rarement et se sacrifient, 



                        • phan 28 novembre 2020 15:52

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                          J’ai plussé ce message vide très intéressant !


                        • Gollum Gollum 28 novembre 2020 15:57

                          @phan

                          L’avantage est qu’elle n’a pas dit de conneries cette fois. 

                          La phrase juste au-dessus est une intolérable violence machiste faite aux femmes.. smiley

                          C’est intolérable ! Vite une pétition ! 


                        • Gollum Gollum 28 novembre 2020 18:44

                          Eh ben voilà ! Presque 3 étoiles avec un post vide.

                          Alors que quand elle l’ouvre c’est l’inverse.

                          SI ce n’est pas un plébiscite pour le silence ça. (surtout le sien)

                          CQFD. 


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 19:46

                           C’est vrai que Folcoche et Elisabeth Bathory étaient des exemples de la douce et tendre féminité. Non, je tente juste de rétablir l’équilibre. LE MAAT. 


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 14:29

                          Un couple, c’est 50/50. Les parents étaient présents réclamant vengeance. Hum, pourquoi n’ont-ils mieux éduqué leur fille de manière à ce qu’elle fasse le bon choix. J’ai le même cas dans mon entourage. Une femme qui divorce enfin après quarante ans de violence de tentative de suicide. Et de me dire : mais pourquoi mes parents ne m’ont pas appris à choisir mon mari.... Je connais son histoire assez traumatique,... Je lui dit de ne pas leur en vouloir. On ne peut donner que ce que l’on a reçu...De toute façon la punition ne leur rendra pas leur fille. Qui était peut-être ce qu’il disait d’elle après tout... 


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 14:34

                            Et d’ailleurs, ma connaissance a totalement changé. Je vois enfin clair en moi et en lui. En, fait, je n’étais pas mieux.... Elle a réussi (elle craignait d’être assassinée si elle divorçait). Elle a reconnu ses propres erreurs et il lui aussi compris qu’ils s’entendront mieux séparés. Un meurtre évité...


                            • amiaplacidus amiaplacidus 28 novembre 2020 14:52

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                              Avez-vous vraiment besoin de six posts en moins de vingt-quatre minutes pour ne rien dire ?

                              Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir.
                              Pierre Dac


                            • Gollum Gollum 28 novembre 2020 14:37

                              Nous sommes ainsi les seuls parmi les espèces où les mâles tuent les femelles.


                              Faut bien rétablir l’équilibre... d’habitude ce sont les femelles qui tuent les mâles : mantes religieuses, araignées... smiley


                              Chez les fourmis et les abeilles les mâles ne sont guère plus en odeur de sainteté. Une fois la copulation effectuée on les fout dehors de la ruche ou de la fourmilière. Bouches à nourrir inutiles.


                              Chez les hyènes c’est madame qui porte la culotte. Je sens qu’on va créer un MLHM : mouvement de libération de la hyène mâle... et faire une pétition change.org.. smiley


                              • mmbbb 28 novembre 2020 17:50

                                @Gollum il est vrai que de traiter de quelqu’un ou quelqu’une de « hyène » n est pas un compliment !
                                Etrangement les femmes entres elles se comportent souvent ainsi notamment dans l univers du travail Les pauvres femmes eternelles victimes sans défense !! 


                              • Samson Samson 28 novembre 2020 22:39

                                @Gollum

                                "Nous sommes ainsi les seuls parmi les espèces où les mâles tuent les femelles.


                                Faut bien rétablir l’équilibre... d’habitude ce sont les femelles qui tuent les mâles : mantes religieuses, araignées... « 

                                Quel équilibre ???

                                Lors de l’accouplement des mantes religieuses, araignées, scorpions et autres, impossible pour le mâle de tirer plus d’une fois son coup ! Son appareil génital est arraché durant la copulation et lui-même condamné à mourir. Autant qu’il soit bouffé fissa et fournisse les protéines nécessaires à sa dame le temps qu’elle mène à maturité leur progéniture !

                                C’est un peu la même logique qui prévaut dans le système patriarcal : l’institution du mariage garantit à la femme le droit de bouffer et accommoder elle aussi son mec, mais tout le temps nettement plus long nécessaire à l’arrivée à maturité de leur progéniture.

                                Alors oui, c’est vrai, cette logique comporte certains risques : la testostérone peut stimuler indûment l’agressivité d’un mâle réputé moins »subtil« , et il y a toujours eu des abrutis pour ne rien comprendre au système et refuser d’en jouer le jeu, d’autant que personne à commencer par nos enseignant-e-s, bien trop préoccupé-e-s à enseigner les théories du genre et prêcher l’indifférenciation généralisée pour encore prendre le temps de se questionner sur certains fondamentaux n’a jamais pris la peine de leur expliquer, mais çà reste néanmoins le principe !

                                Même  »Les femmes et les enfants d’abord !", passent maintenant pour affreux blasphème aux yeux des contempteurs du Patriarcat !

                                Moi, c’est plus ou moins comme çà que je le comprends ! :- smiley


                              • guepe 28 novembre 2020 23:03

                                @Samson

                                " Lors de l’accouplement des mantes religieuses, araignées, scorpions et autres, impossible pour le mâle de tirer plus d’une fois son coup ! Son appareil génital est arraché durant la copulation et lui-même condamné à mourir. Autant qu’il soit bouffé fissa et fournisse les protéines nécessaires à sa dame le temps qu’elle mène à maturité leur progéniture !

                                "

                                C’est complètement faux, d’où vous sortez ça ?


                              • guepe 28 novembre 2020 23:25

                                @Gollum

                                C’est plutot bienveillant, nous vous éliminons en plein orgasme. Une belle mort pour un homme non ? smiley
                                Vos protéines et votre chair viendra constituer vos propres enfants. Je trouve ça magnifique. Pourquoi allez vous vous coupez du monde dans vos boites sous terre ? Vous vous pensez tellement singulier qu’il faut vous conserver jusqu’à la fin de temps ? La culture insectoides est vraiment la plus belle de toute smiley

                                Voyez Rosemar, nous on se fait respecter. Voilà comment on dresse le male , en faisant du plumard, un champ de bataille. La prochaine fois que votre mari vous manque de respect, foutez le dehors cette hiver, si il survit, il aura compris qui est la patronne. Il se voilera de honte à son retour. 

                                Pourquoi les arrogants humaines refusent de s’inspirer des méthodes animales qui fonctionnent ? Pour plagier la technologie des araignées , y a du monde pourtant ! smiley


                              • Samson Samson 28 novembre 2020 23:31

                                @Samson
                                Hi, hi, ...

                                L’occasion pour les coquins et coquines d’en découvrir un peu plus sur les mœurs sexuelles dépravées et l’accouplement des mantes religieuses ou des scorpions, ...
                                Attention ! tous les insectes ne font pas pareil, certains fonctionnant même en couple (scarabées, ...).

                                PS : je recommande vivement l’œuvre et le site à tout-e pédagogue et/ou passionné-e d’entomologie. Certes désuet, son style n’en est que plus délicieusement rafraîchissant encore ! smiley

                                Bonne lecture ! smiley


                              • Samson Samson 28 novembre 2020 23:52

                                @guepe
                                « C’est complètement faux, d’où vous sortez ça ? »

                                Je croyais l’avoir lu, il y a très longtemps (soit bien avant internet !), dans les mémoires entomologiques de Jean-Henri Fabre dont je viens de proposer les liens, mais en relisant je n’en trouve nulle trace !
                                Vous avez donc probablement raison, et je ne sais donc pas d’où j’ai pu tirer cette plaisante mais fallacieuse « justification », sinon de ma tête !

                                Intéressant !

                                Merci donc pour la correction et la question ! smiley

                                En vous présentant toutes mes excuses, ainsi que mes respectueuses salutations ! smiley


                              • Gollum Gollum 29 novembre 2020 09:44

                                @guepe

                                C’est plutot bienveillant, nous vous éliminons en plein orgasme. Une belle mort pour un homme non ? 

                                Effectivement, le pied ! C’est le cas de le dire. smiley

                                Cela me rappelle un homme politique qui a fini comme ça.. Crise cardiaque en plein orgasme. Un de ses adversaires, qui ne manquait pas d’humour, eut cette phrase mémorable : Il voulut être César il finit Pompée... smiley


                              • guepe 29 novembre 2020 17:48

                                @Samson

                                Pas la peine de vous excuser et merci pour le lien . smiley


                              • cedricx cedricx 28 novembre 2020 15:15

                                il y a bon espoir qu’il ne fasse que qq années de prison au regard de la libération l’année dernière de Jean Claude Romand le faux docteur qui avait assassiné toute sa famille !

                                 

                                • ZenZoe ZenZoe 28 novembre 2020 18:00

                                  @cedricx
                                  Il a droit à 3 mois de remise de peine automatiques. Sachant qu’il a déjà fait 3 ans de préventive, il devrait sortir dans un peu plus de 15 ans si tout se passe bien. Il aura alors un peu plus de 50 ans.
                                  Je me demande même si un aménagement de peine est possible avant...


                                • Fergus Fergus 29 novembre 2020 09:30

                                  Bonjour, ZenZoe

                                  Dans un contexte où, pour les affaires criminelles, la population ne supporte plus les distorsions excessives entre les peines prononcées et les durées de détention réelles, les remises de peine deviennent de plus en plus parcimonieuses.

                                  A cet égard, il se dit dans les milieux judicaires qu’un durcissement de la législation est d’ailleurs en cours d’étude pour limiter drastiquement les motifs et les durées de ces remises de peine.


                                • Aristide Aristide 29 novembre 2020 09:58

                                  @Fergus

                                  la population ne supporte plus les distorsions excessives entre les peines prononcées et les durées de détention réelles,

                                  Non, la population est surtout excédée de ce qu’elle comprend comme de l’impunité, cela ne concerne pas les longues peines mais celles qui sont le fait de la délinquance « ordinaire », ces peines de 1 à 2 ans fermes. Et il faut en faire pour être condamné à de telles peines de prison ferme. Et les aménagements remplacent la peine d’emprisonnement sous ce prétexte de la prison école de la délinquance. C’est le manque de places de prisons pour l’essentiel qui en est la cause, Depuis longtemps, on sait que l’absence de peine ou l’aménagement sont la cause de la récidive, c’est le sentiment d’impunité du petit délinquant ...

                                  Alors, oui pour les criminels condamnés à de longues peines, la demande est surtout de limiter les réductions et surtout sans arguer du seul argument éculé de la réinsertion ... la dangerosité est à mon sens le critère numéro un. Comment peut-on libérer des criminels que l’on sait aussi dangereux que quand ils ont été emprisonnés.

                                  Pour tous les condamnations à ces longues peines, un système à l’américaine devrait être remplacer le processus judiciaire actuel sans débat contradictoire. Il serait bon qu’un débat contradictoire entre condamné, le ministère public et les parties civiles aboutissent à une décision. Un vrai jugement de remise de peine en place de ce droit donné à des juges seuls.


                                • Fergus Fergus 29 novembre 2020 12:01

                                  Bonjour, Aristide

                                  « les aménagements remplacent la peine d’emprisonnement sous ce prétexte de la prison école de la délinquance »

                                  Oui, et c’est un excellente chose pour les délits mineurs, notamment dans le cas des primo-délinquants. A cet égard, la manière dont sont traités les justiciables dans les pays du nord de l’Europe montre que c’est la voie à suivre.

                                  « on sait que l’absence de peine ou l’aménagement sont la cause de la récidive »

                                  Désolé, l’absence de peine, oui, l’aménagement, non.


                                • Aristide Aristide 29 novembre 2020 12:24

                                  @Fergus

                                  Je ne crois pas à la valeur exemplaire de l’aménagement des peines. La sévérité est à mon sens la seule voie pour la prise de conscience des conséquences de leurs actes par les délinquants surtout chez les jeunes en mal de repères familiaux ou de valeurs.

                                  Il n’y a pas de valeur éducative à l’aménagement systématique des peines. Que l’on donne un espoir d’aménagement sous conditions pendant la peine est une chose, mais faire comme maintenant c’est à dire ne pas exécuter des peines de prison ferme est une vraie cause du sentiment d’impunité que ressentent les délinquants.

                                  Bien sur qu’il ne suffit pas d’enfermer, en place de laisser les délinquants dehors, il faut organiser leur réinsertion et pas dehors, dans des prisons, avec des formations et surtout rattraper ou essayer des années de mauvaise éducation. Les aménagements de peine sont une foutaise si elle ne sont accompagnées des mesures éducatives,...

                                  Et pour cela, il faut creer des prisons spécialisées pour ce travail de réinsertion des primo-délinquants avec de vrais moyens de formation ... 


                                • Aristide Aristide 29 novembre 2020 12:27

                                  @Aristide

                                  Ajout : Les aménagements de peines sont une foutaise comme la « déradicalisation » que quelques psymachins nous ont vendu comme solution. Résultat : nada, rien, au contraire ...


                                • phan 28 novembre 2020 15:19
                                  Jonathann Daval : 25 ans de réclusion criminelle ; 
                                  Jacqueline Sauvage : 10 ans de prison, gracié par le VRP de Motoblouz.

                                  • phan 28 novembre 2020 15:20

                                    @phan
                                    ...graciée


                                  • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») VY-rus T 28 novembre 2020 15:46

                                    @phan
                                    https://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/alexandra-richard-condamnee-a-10-ans-de-prison-a-rouen-pour-la-mort-de-son-conjoint-violent-JK17487538

                                    Un sexisme qui n’ est dénoncé que d’ un sexe vers un autre et nier dans l’ autre n’ est t’ il pas lui même une forme de sexisme ?


                                  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 15:55

                                    @VY-rus T

                                    comme le racisme et l’antisémitisme ?


                                  • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») VY-rus T 28 novembre 2020 16:07

                                    @Séraphin Lampion

                                    Si c’ est une hiérarchisation en fonction de l’ auteur du crime cela brise effectivement le concept d’ égalité républicaine .

                                     


                                  • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») VY-rus T 28 novembre 2020 16:18

                                    @VY-rus T

                                    de l’ auteur du crime ou de la victime ( il en manquait un morceaux .)


                                  • Gégène Gégène 28 novembre 2020 16:25

                                    à l’autrice,

                                    que pensez-vous alors d’une personne qui exécute froidement son conjoint d’une balle dans le dos, condamnée à dix ans, gracieusement graciée par l’ami molette ?

                                    cépépareil me direz-vous ?


                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 novembre 2020 19:50

                                      @Gégène surtout que cette femme fut enceinte plusieurs fois. J’imagine qu’il n’y avait pas d’interlude avant les coups. Les becs de lièvre seraient dit-on la conséquence de ce genre de maltraitance. Une mère n’a-t-elle pas le devoir de protéger son enfant. . Il y a une porte pour s’enfuir et des lieux d’accueil. 


                                    • niff 28 novembre 2020 17:10

                                      Arrêtons avec cette arnaque de « féminicide ».

                                      Il ne s’agit pas de féminicide, de même qu’un meurtre au sein d’un couple homosexuel ou mixte ne serait être qualifié de meurtre homophobe ou raciste.

                                      Bien que tragiques, ces drames restent sporadiques en comparaison avec d’autres types de décès (pollution, cancers, suicides etc...)


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 novembre 2020 17:28

                                        @niff

                                        réflexion debile ..
                                        bienvenue sur Ago , vous y avez toute votre place.


                                      • niff 28 novembre 2020 18:22

                                        @Aita Pea Pea
                                        Insulte, aucun argument. Bref...on se demande qui est vraiment débile  smiley


                                      • mmbbb 28 novembre 2020 18:59

                                        @niff

                                        il est vrai que se suicider c est d etre meurtrier avec soi meme : On s epargne ainsi la cour d assise !


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 28 novembre 2020 19:51

                                        @mmbbb. Faire exécuter l’assassinat par la victime elle-même, c’est le summum de l’art de tuer...

                                        D’habitude, les boucs émissaires et les souffre-douleurs, on les suicide avant qu’ils aient pu parler, et encore moins écrire. Sinon ça pourrait traumatiser les tortionnaires...

                                        Mais là scandale ! Il y en a un qui a survécu, certes estropié, mais survivant.
                                        Ça ne fait pas l’affaire de vos maîtres-marionnettistes ni de leurs sous-chefs, qui tiennent à leur priorités : ne pas laisser pas de témoins gênants encore en vie.


                                      • Ausir 28 novembre 2020 17:26

                                        La perpétuité devrait être pour les terroristes , les tueurs en série , qui sont dangereux , 

                                        JD quand il sortira ne sera plus dangereux ,


                                        • ZenZoe ZenZoe 28 novembre 2020 17:42

                                          Pourquoi un tel décalage entre l’actualité et une publication sur un article sur Agoravox ? Tous les autres medias (y compris indépendants et citoyens) sont déjà passés à autre chose.

                                          Et surtout, pourquoi publier un article de Rosemar, qui n’apporte strictement rien à la réflexion, alors qu’il y aurait eu tant à dire ?

                                          Bien entendu que la perpétuité était excessive pour Daval, au regard d’autres criminels bien plus dangereux. Il faut savoir raison garder.

                                          D’ailleurs, je pense que ce procès fut une mascarade et inéquitable. Daval, meurtrier certes répugant, n’a juste pas pu se défendre, et sa peine est à mon avis plus lourde qu’elle n’aurait du l’être, d’une part à cause d’une médiatisation malsaine et voyeuriste (fatigante et sournoise la belle-mère !), d’autre part parce que c’était un homme, et que sa victime était une femme. Des rôles inversés auraient vu un autre verdict.


                                          • Bendidon Bendidon 28 novembre 2020 17:55

                                            Ouh la méchante rose qui demanderait presque le rétablissement de la peine de mort smiley

                                            Jonathan était un adulte resté enfant qui vivait sous la coupe d’une épouse dominatrice et qui sait tyrannique ?

                                            Que lui a t’elle sorti comme méchancetés le soir où il l’a trucidé de colère ?

                                            Elle lui avait demandé un rapport qu’il a refusé et dans ces cas conjoint ou conjointe peuvent très mal réagir

                                            Bref crime passionnel comme on disait avant de faire du sexisme donc mansuétude

                                            AMEN


                                            • ZenZoe ZenZoe 28 novembre 2020 19:21

                                              @Bendidon
                                              Elle lui a dit : ’’t’est pas un homme’’

                                              Au procès, sa belle-mère lui dira :
                                              ’’Parle, si t’es un homme....
                                              Puis plus tard :
                                              ’’Alexia t’as dit que t’étais pas un homme. Ca fait mal de regarder la vérité en face ?’’

                                              Ces propos tenus sont véridiques, allez lire les compte-rendus, et vous vous apercevrez que le Jonathann était tombé chez des cinglées.


                                            • Stephana 29 novembre 2020 11:02

                                              @ZenZoe
                                              Je me demande si la belle mère était au courant des problèmes de son gendre et de sa fille parce que c’est une famille qui se dit très proche de JD et d’Alexia . Il me semble qu’ils n’avaient pas gagné la confiance ni d’Alexia ni de JD , le silence totale dans cette famille .
                                               Pourtant, le profil psychologique de Daval révèle des troubles obsessionnels compulsifs , cela suppose des pensées obsédantes et en même temps perte de vue des activités et projets importants et certainement des bizarreries dans son comportement . Alexia , pendant 10 ans n’avait pas osé à en parler avec sa famille et prendre au sérieux ses troubles .....


                                            • Hervé Hum Hervé Hum 28 novembre 2020 18:46

                                              en soutiens à rosemar et pour répondre à osis et autres Septime Sévère, si le meurtre a sans doute été commis sur un pétage de plomb et indépendamment de savoir s’il était sous la coupe d’une femme qui l’humiliait en privé (pas en public !) par contre ce qu’il a fait par la suite est ce qu’on peut appeler une « postméditation ».

                                              Autrement dit, s’il n’a pas prémédité son crime avec la recherche du moyen d’échapper à la police via un alibi, il a parfaitement médité son alibi une fois son crime commis et ce, en prenant à témoin, contribution, non seulement la famille de la victime, mais toute la France (la marche blanche où il a su parfaitement jouer la comédie). Et c’est pourquoi cette affaire à pris une telle ampleur, parce que le coupable s’est d’abord présenté comme victime avant d’être démasqué, mais aussi parce qu’une fois démasqué, il a continué à se présenter comme une victime, accusant sa belle famille de complot familial, autrement dit, une seconde « postméditation » une fois la 1ère échouée.

                                              Pour cela, il méritait effectivement la peine maximale de la perpétuité (qui n’existe pas réellement en France), car en méditant comment échapper à la « justice » une fois son crime commis, il a transformé de lui même un meurtre en assassinat.

                                              Par contre, s’il s’était livré de suite après son crime ou le lendemain, alors oui, sa peine aurait dû être moins sévère que les 25 ans, qui sont très largement mérité..


                                              • ZenZoe ZenZoe 28 novembre 2020 19:16

                                                @Hervé Hum
                                                La postméditation n’existe pas en droit.
                                                Jouer la comédie n’est pas un délit.
                                                La préméditation n’a pas été retenue, le meurtrier n’ayant pas ’’planifié’’ son crime. Par ailleurs, un assassinat est un meurtre avec préméditation.
                                                Au lieu d’encombrer les forums avec des non-sens, allez plutôt potasser le droit.


                                              • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2020 00:31

                                                @ZenZoe

                                                êtes vous certains de ne pas écrire vous même des non sens et de devoir aller potasser le droit ?

                                                parce que voyez vous, jouer la comédie pour tromper et dissimuler un crime est punit par la loi et même sévèrement selon la gravité des faits, cela s’appelle un faux témoignage. Au cas où vous ne le sauriez pas, Jonathan Daval ne jouait pas la comédie sur une scène de spectacle où le juge serait le spectateur. Voilà qui est totalement absurde où je vous laisse juge de ce qu’il faut en penser !

                                                Ensuite,si le terme de « postméditation » n’existe pas en droit, son principe est lui parfaitement reconnu, toujours dès lors où la personne à dissimulée son crime et cherché à faire accuser d’autres personnes en détournant les enquêteurs sur de fausses pistes, tel un tueur de joggeur et ensuite si ma mémoire est bonne son beau frère et sa belle famille. Cherchant alors à transformer un meurtre en assassinat où pour répondre à Septime Sévère, la charge se retourne contre lui, notamment parce qu’une autre personne aurait pu être accusé à tort de son crime et prendre perpète à sa place. Bref, Daval à bel et bien médité après coup son meurtre pour savoir comment échapper à la « justice », fabriquer un faux coupable et se fabriquer un alibi, ce qui pour moi est littéralement une « postméditation ».

                                                A Septime Sévère, mon commentaire ne fait pas de théorie et encore moins hallucinée étant donné que je fais que rappeler les faits jugés ou alors, il faut croire que toute cette affaire est une hallucination collective et où vous devriez créer une association de soutiens à Jonathan Daval pour réclamer sa libération immédiate.

                                                Perso, ce que je trouve hallucinant, c’est le soutient que vous affichez à l’endroit de Daval avec nombre de forumeurs ici présent, comme si finalement, la véritable coupable était Alexia Daval et sa famille.

                                                Vous pouvez toujours trouver des circonstances atténuantes et les avocats de la défense s’en sont donné à coeur joie, mais lorsqu’on prétend à « juger », c’est à dire à la neutralité, on se doit aussi de relever les circonstances aggravantes, c’est à dire, la postmédiation, sans laquelle sa condamnation aurait été bien plus faible.

                                                Pour finir, si Jonathan Daval n’a pas fait appel de la décision, c’est qu’il à sans doute finit par reconnaître non seulement son crime, mais aussi sa postméditation ayant infligé une forme de double peine à la famille de sa femme et qui sans doute lui aura valu au moins dix ans de plus à sa peine.


                                              • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2020 11:51

                                                @Septime Sévère

                                                comme vous le rappelez, le mensonge est permis tant qu’il est pris pour la vérité, mais cela veut bel et bien dire qu’il n’est pas permis, car sans cela, il serait alors impossible de faire la différence entre un faux témoignage et un vrai. Ce qui est absurde. Ici, le faux témoins garde la possibilité de se rétracteur impunément que dans la mesure où il finit par dire la vérité et avant d’être formellement démasqué et si son faux témoignage n’est pas considéré comme une forme de complicité, car s’il maintient ses dires et que son faux témoignage est démasqué par la suite, alors, il pourra être punit, sans cela, encore une fois, la notion de faux témoignage n’aurait pas lieu d’exister. Quoiqu’il en soit, zenzoe dit une énorme bêtise en disant que jouer la comédie n’est pas un délit dans une affaire pénale, mais où, étrangement, c’est moi qui suit « fantaisiste » et qui qui voit la loi de manière spéciale.

                                                Pour finir, mon commentaire ne portait qu’en partie sur le faux témoignage en réponse à zenzoe confondant 1er et second degré et sur lequel vous répondez en croyant faire preuve d’autorité, faisant mine de ne pas voir que je vais juste à la généralité selon lequel un faux témoignage est un délit et non pas une comédie.

                                                Pour le reste, vous vous gardez bien de répondre autrement qu’en vous parant d’une autorité dont j’ignore la source et où si vous avez des compétences juridiques, ben désolé, elles sont bien faibles, car encore une fois, le cas de Daval est bel et bien celui d’une post méditation et c’est sans doute la raison de sa condamnation plus forte que la moyenne dans un cas semblable et où s’il a échappé à la perpétuité, c’est sans doute dû au fait qu’on ne peut pas condamner de la même manière qu’avec une préméditation.

                                                Allez, prouvez moi votre compétence, votre autorité en la matière en invalidant la post médiation de Daval... A vous lire !


                                              • Pcastor Pcastor 29 novembre 2020 12:55

                                                @Hervé Hum
                                                En droit pénal il existe un principe fondamental ( sous tendu par la prééminence des libertés publiques) : nul ne peut être puni d’une peine non prévue par la loi ( principe d’ailleurs complété par celui de la non rétroactivité des lois).
                                                En matière d’homicide il existe trois QUALIFICATIONS pénales :

                                                1. homicide involontaire, qui suppose l’absence d’intention de tuer,
                                                2. meurtre : homicide avec intention de tuer,
                                                3. assassinat : meurtre avec préméditation.

                                                En dehors de ces qualifications , pas de mise en examen, ni de procès , ni de condamnation.Votre « concept » de post méditation relève du fantasme....




                                              • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2020 15:04

                                                @Septime Sévère

                                                restons cohérent, vis à vis d’un criminel, invoquer le faux témoignage est absurde, cela n’a de sens que vis à vis d’une personne qui n’a pas commis le crime et où c’est un délit, pas un crime. Donc, le mensonge peut valoir une peine soit pour dénonciation calomnieuse ou soit s’il y a une forme de complicité comme donner un alibi au meurtrier. Après, il y a tellement de raison de faux témoignages que les juges doivent les considérer au cas par cas.

                                                Pour le cas dont nous débattons, il y a bien eut dénonciation calomnieuse de la part de l’auteur du crime envers sa belle famille, mais aussi d’autres chefs d’inculpations, dont, dissimulation de preuves...

                                                Sinon,je ne saurais m’excuser de quelque chose que je n’ai pas dites puisque je parle au conditionnel et de manière ironique, qui répondait à votre propre commentaire me traitant d’halluciné. Bref, présentez vos excuses et je vous présenterait les miennes.


                                              • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2020 15:29

                                                @Pcastor

                                                si mon concept de post méditation est un fantasme, je vous suggère de me le démontrer relativement à l’affaire Daval, plutôt que d’user de votre seul argument d’autorité qui en droit pénal comme vous dites, ne vaut pas preuve et encore heureux !

                                                je pensais être suffisamment clair dans un précédent commentaire en écrivant

                                                "si le terme de « postméditation » n’existe pas en droit, son principe est lui parfaitement reconnu, toujours dès lors où la personne à dissimulée son crime (un des chefs d’inculpation) et cherché à faire accuser d’autres personnes en détournant les enquêteurs sur de fausses pistes, tel un tueur de joggeur et ensuite si ma mémoire est bonne son beau frère et sa belle famille. Cherchant alors à transformer un meurtre en assassinat"

                                                Comprendre que si Daval s’était dénoncé de lui même à la police, sa peine aurait été bien moins sévère, l’affaire peu ou pas médiatisé et l’avocat général n’aurait pas réclamé la perpète.


                                              • Pcastor Pcastor 29 novembre 2020 15:52

                                                @Hervé Hum
                                                Citez moi un seul article du code pénal ou du code de procédure pénale où figure le mot de pos-tméditation ou une jurisprudence dans ce sens.
                                                Cela vous fruste tant que ça de ne pas avoir fait d’études dans ce domaine.
                                                En tout cas , il n’est pas interdit de réfléchir et aussi de pratiquer la méditation , parait que cela rend plus tolérant.
                                                Inutile de me répondre, visiblement ce n’est pas votre domaine de compétence, vous feriez éclater de rire n’importe quel étudiant de première année de capacité ou de licence en droit.


                                              • Samson Samson 29 novembre 2020 20:36

                                                @Hervé Hum
                                                "Pour cela, il méritait effectivement la peine maximale de la perpétuité (qui n’existe pas réellement en France), car en méditant comment échapper à la « justice » une fois son crime commis, il a transformé de lui même un meurtre en assassinat."

                                                Aussi con ou sordide fut-il, un meurtre reste un meurtre !!!
                                                Quand aux manœuvres plus ou moins habiles déployées ensuite par le meurtrier pour s’exonérer de sa culpabilité en la rejetant sur sa victime, elles ne font jamais que l’enfoncer un peu plus face à ses jurés !
                                                Mr Daval eut pris bien moins cher s’il avait eu le courage et la décence d’enfin assumer sa responsabilité !

                                                Pour moi, la perpétuité ou toute peine maximale doit rester réservée aux seuls assassins et aux crimes les plus graves !

                                                En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


                                              • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2020 22:34

                                                @Pcastor

                                                abstenez vous de vous réfugier derrière des étudiants imaginaire, si vous êtes une grande personne, c’est plutôt pathétique.

                                                ici, je n’ai jamais dit que le terme « postméditation » était dans le code pénal, je le reconnais depuis le début dans ma réponse à Septime Sévère. C’est seulement vous qui affirmez stupidement le contraire.

                                                Je vous ait simplement invité à me démontrer que le terme n’était pas applicable au cas Daval, ce que vous vous abstenez de faire.

                                                ce que vous ne voyez visiblement pas, c’est que la postméditation n’implique pas de définir un cas supplémentaire, rien de plus stupide, parce qu’il s’applique essentiellement au cas 2 (plus rarement au cas 1 et évidemment pas au cas 3), dont vous oubliez de préciser que la différence avec le cas 3 est la préméditation, sans cela, je vous défi de faire la différence. L’absence de préméditation impliquant une intention immédiate, sous le coup d’une colère incontrôlé, car la préméditation ne définit pas un temps de réflexion, quelques heures, voir minutes peuvent suffirent pour qualifier un assassinat, la condition étant que l’acte soit froidement décidé.

                                                 Or, Daval a été déclaré coupable selon le cas 2, mais au lieu de se livrer à la police, celui-ci a bel et bien réfléchit, médité après coup comment se soustraire à la justice. ¨Post, signifiant après et parlant de crime, désigne la réflexion sur son geste avant que le meurtre soit connu, donc, dans les mêmes conditions que la préméditation. Au delà, on ne peut évidemment plus parler de postméditation !

                                                je crains que ces subtilités vous échappe, mais allez donc voir des étudiants et demandez leur de vous les expliquer, mais ne soyez pas surpris s’ils rient de vous.

                                                ..


                                              • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2020 22:54

                                                @Samson

                                                Pour moi, la perpétuité ou toute peine maximale doit rester réservée aux seuls assassins et aux crimes les plus graves !

                                                sans aucun doute.

                                                Je reconnais que mon commentaire était excessif, mais c’était volontaire par opposition aux autres commentaires qui me sont apparus odieux, vraiment ignobles..

                                                Pour finir sur le sujet, je pense que la postméditation de Daval est dû à son déni de meurtre et dans ce cas là, on devient prisonnier de son propre cogito, quasiment victime de ce dernier et c’est terrible. Cela ne justifie pas ce qu’il à fait après le meurtre, mais l’explique.

                                                Au vu de ses déclarations de fin de procès, je pense que ce dernier lui aura permis de faire face à son propre déni de crime,, de reconnaître sa responsabilité et d’accepter d’en payer le prix.


                                              • Samson Samson 29 novembre 2020 23:48

                                                @Hervé Hum
                                                "Au vu de ses déclarations de fin de procès, je pense que ce dernier lui aura permis de faire face à son propre déni de crime,, de reconnaître sa responsabilité et d’accepter d’en payer le prix."

                                                C’est de fait le mieux qu’on puisse lui souhaiter !

                                                En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


                                              • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2020 23:49

                                                @Hervé Hum

                                                en parlant de subtilité, je ferai bien de faire attention de ne pas en manquer moi même !

                                                en effet, on peut distinguer deux niveau ou étape de postméditation.

                                                Celle qui a lieu après le crime et avant qu’il soit connu, tant que le meurtrier peut agir sur la scène du crime

                                                Celle qui à lieu après et jusqu’au moment d’être jugé où l’accusé peut réfléchir sur la meilleure stratégie dans ses déclarations pour soit être innocenté, soit avoir la peine la moins forte possible.

                                                Mais encore une fois, si ce terme n’est pas utilisé c’est qu’il n’est pas nécessaire tant il est implicite dans une affaire de meurtre qu’un criminel essaiera la plupart du temps de mentir pour atténuer voir ne pas être condamné. C’est seulement cette affaire qui m’y a fait penser.

                                                de fait, la postméditation s’applique à tous les cas !


                                              • Hervé Hum Hervé Hum 30 novembre 2020 00:05

                                                @Septime Sévère

                                                Mais bon, se soustraire à la justice sans faire condamner un autre n’est pas une infraction. Voici donc l’absence préméditée d’infraction, un concept juridique qui vient de sortir. 

                                                au cas où vous n’auriez pas bien suivi l’affaire et malgré mon rappel, dans l’affaire qui nous intéresse, Daval a bel et bien tenté de faire condamner un autre, mais cela n’a pas fonctionné. Et surtout, Daval a été condamné. Aussi, je ne vois pas comment il à fait pour « se soustraire à la justice sans faire condamner un autre » tout en étant condamné par la justice !

                                                Si vous pouvez m’expliquer comment c’est possible, je vous en serai reconnaissant !

                                                Je crains donc que vous inventez un concept absurde pour me l’affubler, ce qui est plutôt stupide.


                                              • Pcastor Pcastor 30 novembre 2020 04:55

                                                @Hervé Hum
                                                Le principe de légalité en droit pénal est justement fait pour éviter ce que vous faites : inventer des incriminations qui n’existent pas, bref éviter l’ARBITRAIRE dans les mises en examen ou les jugements .
                                                L’affaire DAVAL, sur le plan pénal est simple, il a tué volontairement sa femme, ce qu’il a reconnu, meurtre passible de la perpétuité. Le jury d’assises, composé de citoyens tirés au sort,(ça m’est arrivé) l’a condamné à 25 ans de prison, sans peine de sûreté, ce qui lui ouvre la possibilité de bénéficier de réductions de peine.Tout le reste n’est qu’arguties, ergotage, marque d’un esprit confus, déconnecté de la réalité.


                                              • Hervé Hum Hervé Hum 30 novembre 2020 09:22

                                                @Pcastor

                                                vous avez visiblement des problèmes de lecture et de compréhension, le terme de postméditation n’invente pas un incrimination, elle porte sur un fait évident et déjà traité par le code pénal qu’est la recherche par la majorité des accusés le moyen d’atténuer voir d’être disculpé lorsqu’ils sont coupable. Bref, ils méditent après coup profondément tous les moyens et où les policiers, puis les juges et enfin la cour d’assise sont là pour essayer de les faire avouer ou prendre en défaut leurs manoeuvres,, faire éclater la vérité malgré eux. Mais la particularité du cas Daval est qu’il a eut et pris le temps de méditer après coup la mise en scène, mais même une fois arrêté il a continué à méditer et d’accuser sa belle famille. S’il a tué volontairement sa femme, la préméditation n’a pas été retenu, par contre, la mise en scène du crime a été une circonstance aggravante contre lui.

                                                Si on parle de préméditation, c’est parce que méditer un crime ne dit pas si c’est avant, après ou en imagination, seul le préfixe pré ou post situe l’action de méditer dans le temps

                                                Vous pouvez penser qu’il s’agit là d’argutie, sans aucun doute, mais le terme décrit bel et bien la réalité courante des affaires de meurtres ou même de petits délits. Si ce terme invente quelque chose, c’est comme on dit le fil à couper le beurre. Bref, il ne change absolument rien au code pénal, ça, c’est votre esprit qui l’invente.


                                              • Pcastor Pcastor 30 novembre 2020 10:12

                                                @Hervé Hum
                                                Je raisonne en droit pas en référence à une psychologie alambiquée de prisunic dont vous avez semble t’il le secret.
                                                Une seule personne sait ce qu’il s’est passé dans la tête de Daval, ce qui a provoqué un déchainement de violence meurtrière, c’est Daval lui même.
                                                Pour le reste, sur le plan philosophique je vous conseille de méditer sur le principe du rasoir d’OCKHAM, ça devrait vous permettre de clarifier votre pensée et vos propos.Vous pouvez aussi lire ZAGURY, plutôt bon pour décrypter les mécanismes mentaux des tueurs en série ainsi que « la barbarie des gens ordinaires ».


                                              • Pcastor Pcastor 28 novembre 2020 19:17

                                                Point de vue très intéressant d’une femme qui a suivi le procès de bout en bout, Yasmina REZA, dans libé de ce jour....


                                                • Samson Samson 28 novembre 2020 21:40

                                                  « Un féminicide odieux et la peine infligée au meurtrier paraît bien légère.... »

                                                  Ok, il ne s’est pas pris perpète avec peine de sûreté !

                                                  J’entends bien que la violence faite aux femmes est intolérable. Toute violence est intolérable en société !

                                                  Et comme tout meurtre ou assassinat, le féminicide est bien évidemment odieux !

                                                  Mais 25 ans de réclusion, et même s’ils se voient ensuite réduits à 15 ans, ce n’est pas une peine « légère » !


                                                  • Pauline pas Bismutée 29 novembre 2020 12:59

                                                    A comparer avec l’affaire Courjault (Corée du sud été 2006) dans laquelle une mère de famille, mariée, assistante maternelle (ca ne s’invente pas), a étranglé de ses propres mains trois nouveaux nés auxquels elle venait de donner naissance (trois meurtres avoués, corps retrouvés pour les deux derniers « l’affaire des bébés congelés »)

                                                    Temps servi en prison : trois ans et huit mois (condamnée à huit ans)

                                                    Sans commentaires.


                                                    • jymb 29 novembre 2020 18:56

                                                      Pour un homme battu, humilié, insulté quotidiennement, pousser la porte d’un commissariat est encore plus difficile qu’une femme...et ne parlons pas des numéros de téléphones ou structures d’accueil qui affichent une ségrégation et une discrimination de fait 


                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2020 22:59

                                                        @jymb

                                                        Vous oubliez juste un détail, quand bien même il était battu, humilié et insulté en privé (pas en public) jamais il a dit que sa femme menaçait de le tuer, chose qu’une femme battu, humilié et insulté par son mari doit craindre, car très souvent, celui-ci la menace de mort quotidiennement.

                                                        Bref, il y a bien un degré de violence qui fait que Daval n’avait pas besoin d’aller pousser la porte du commissariat, mais simplement la porte de la maison.


                                                      • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2020 09:05

                                                        On nous a cassé les couilles pendant plus d’une semaine avec cette histoire certainement montée en épingle par les journalopes pour cacher des infos plus importantes.

                                                        Foutons la paix a ces 2 familles malmenées par ce crime et les merdias qui jettent de l’essence sur les flammes, d’ailleurs on ne parle pas de la famille de Jonathan qui doit être aussi effondrée du crime commis par leur fils et qui souffriront de le voir emprisonné, lâchez nous les baskets ....  


                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 30 novembre 2020 10:07

                                                          En France, les hommes victimes de violences sont confrontés à une justice matriarcale.


                                                          • eddofr eddofr 30 novembre 2020 13:23

                                                            Je m’interroge.

                                                            Qu’est-ce qui justifie un tel engouement médiatique pour cette affaire déplorable mais sommes toute banale ?


                                                            • Stephana 30 novembre 2020 17:18

                                                              @eddofr
                                                              Une des raison : ne pas prendre à la légère les troubles de personnalité .Daval souffre de troubles obsessionnels compulsifs .
                                                              Il ne s’agit pas d’exclure ces gens là mais de les prendre en charge


                                                            • Rémi Mondine 1er décembre 2020 09:28

                                                              Tout cet article repose sur une idée : Il y a des feminicides et ils sont en hausse.

                                                              Malheuresement le décompte de Libé montrait le contraire :

                                                              https://www.liberation.fr/checknews/2019/11/20/le-nombre-de-feminicides-augmente-t-il-vraiment_1763789

                                                              Après en 2020 là tout sera en hausse pas que le meurtre de conjoint.

                                                              De même vous affirmez que l’homme est la seule espéce ou le mal tue des femmelles.

                                                              Ca m’a pris trois minutes sur google pour invalider :

                                                              https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2013/05/23/male-mange-femelle

                                                              De plus le fait que des hommes meurent aussi : 28 Hommmes en 2016, semble vous échapper.

                                                              Donc s’il vous plait avec tant d’impréparation, d’erreurs factuelles et parti pris demandez-vous quelle est votre contribution au débat public.

                                                              Il y a chaque année 15000 morts du chômage. Regardez le nombre de femme dedans ca fait bien plus que les feminicides et s’attaquer à ce problème avec la même énergie améliorerait le sort de beaucoup de nos concitoyen(ne)s


                                                              • JC_Lavau JC_Lavau 1er décembre 2020 09:37

                                                                @Rémi Mondine. Ou plus profondément : l’auteuse se rend compte qu’elle enquiquine toujours plus les lecteurs, et redoute le jour où elle se prendra une baffe bien méritée.
                                                                Les châtaignes sont réputées être la spécialité de l’irréductible village gaulois.


                                                              • totof totof 9 décembre 2020 02:27

                                                                Rosemar, c’est marrant que vous vous sentiez d’écrire des articles. Parce que j’y retrouve la même habituelle inculture des femmes de votre âge pourquoi écrivez-vous et pas ma débile de voisine qui bosse dans la pub ? Mystère... Pourtant le niveau mental est le même. Pas de culture, pas d’efforts faits pour savoir, juste du conformisme, du fascisme version théorie du genre. Bref, vous êtes une femme de votre époque... L’ère du vide.


                                                                • totof totof 9 décembre 2020 02:28

                                                                  Zut ! J’avais oublié de moinser l’article...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité