• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Personne n’a à s’excuser de l’histoire de son (...)

Personne n’a à s’excuser de l’histoire de son pays

L’histoire appartient aux hommes, mais ce ne sont que certains d'entre eux qui l'écrivent, et depuis le 19e siècle s'est développé lentement « l'histoire scientifique » qui s'attache à relater avec objectivité les faits dont les historiens ont connaissance pour la mettre à disposition des hommes afin qu'ils se trouvent des repères pour forger leur avenir.

Or depuis l'écroulement de « l'idéal communiste », s'est développé la pensée unique néo-libérale qui impose son diktat et ne nourrit plus le débat d'idées en ayant vite épuisé le facteur d'espérance qu'elle offrait, dans son opposition au bloc communiste... C'est comme si nous étions entrés dans une nasse d'où ne se perçoit aucune sortie, alors nous tournons sur nous-mêmes, nous finissons par ne plus avoir confiance en ceux qui nous promettent une sortie qu'eux-mêmes ignorent ou pour laquelle ils n'ont qu'une idée erronée. Alors nous cherchons des sujets qui nous motivent, car pour agir nous avons besoin de motivations, et dans ces conditions nous avons vu trois thèmes se développer.

Le « sécuritarisme », le « sportisme » et la « victimisation », chacun d'eux ayant un sens et une finalité nécessaire sont devenus des « quasi-idéologies » en remplacement de la pauvreté du débat politique qui n’est plus qu’un ramassis des comportements les moins vertueux de certains d’entre eux, que l’effet loupe médiatique fait rejaillir sur l’ensemble, dont nous avons entendu les propositions de moralisation durant la campagne, comme s’il était impossible à chacun d’entre nous de comprendre que dans toute organisation il y a des acteurs qui contreviennent aux droits et principes, mais si c’étaient tous, nos organisations ne fonctionneraient pas.

Dans cette ambiance qui est entretenue médiatiquement parce qu'elle nourrit l’information, il va de soi que des rancœurs voient le jour, que chacun se positionne comme un Monsieur Propre qui lave même à l’intérieur des nœuds, et il est bien évident que l’histoire devient un fournisseur privilégié pour ceux qui s’opposent, faute d’avoir une espérance lisible pour l’avenir. Les lois mémorielles et cette idée saugrenue d’excuse au peuple algérien sont des caches misères d’un mal plus profond d’un monde sans espérance.

Chaque nation doit assumer son histoire, et personne n’a d’excuse à faire à personne, l’on ne revisite pas l’histoire à l’aune des valeurs d’aujourd’hui. Ceux qui ont conquis l’Amérique se pensaient des civilisateurs, vous n’allez pas leur demander aujourd’hui de reconnaitre qu’ils étaient des génocidaires, ils sont tous morts. L’occident colonisateur voulaient apporter la paix et la prospérité au monde, vous n’allez pas leur dire qu’ils n'étaient que des obscurantistes assoiffés de puissance, il en était de même pour l’Islam conquérant.

Quels sont ceux d’aujourd’hui qui sont habilités à mettre sur la balance de l’histoire les bonnes ou mauvaises actions. Comme si notre aujourd’hui aurait pu exister sans toutes deux. Personne n’a donc à s’excuser du déroulement de l’existence, mais à l’assumer. Ce serait un peu long de vous expliquer que nous n’en sommes même pas responsable car nous ne serons jamais des dieux, c’est bien pour cela que l’assumer c’est déjà pas mal.

Pour autant les actes répréhensibles commis au nom de la gouvernance doivent mettre en cause ceux qui les ont élaboré, conduit et exécuté et non pas le peuple, même s’il en est complice par soutien, veulerie ou soumission, sinon il faut appeler la planète prison.

De plus au nom de quoi et de qui un président peut-il engager ainsi la pensée de la France, comme l’avait fait Chirac avec la collaboration. Je n’ai ni collaboré ni massacré et je n’ai à m’excuser de rien, mais j’assume en tant que citoyen français l’histoire bonne ou mauvaise de ceux qui m’ont précédé, et çà s’arrête là.

JPEG - 53.7 ko
Massacre de Wounded Knee - 1891 - Dakota du Sud
Indiens Lakota enterrés dans une fosse commune

Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

156 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 20 octobre 2012 09:43

    Bonjour, Ddacoudre.

    Votre article rejoint et complète celui publié hier par Ionysis, et comme lui, il est inspiré par l’actualité. Une fois n’est pas coutume, je me permets de retranscrire ici le commenatire que l’article de Ionysis m’a inspiré :

    "Vous avez raison de stigmatiser cette propension à la repentance. Notre histoire est faite d’évènements dont nous pouvons être fiers (merci de citer l’abbé Grégoire) et d’autres qui nous laissent un goût amer, voire un sentiment d’écoeurement. Mais c’est aux historiens et à seuls qu’il appartient de nous dire dans quelles circonstances ont été prises les décisions et quelles en ont été réellement les conséquences.

    Cela étant, il semble évident que vous avez écrit cet article en réaction au communiqué de Hollande sur les évènements du 17 octobre 1961. Et en l’occurrence, vous auriez tort d’assimiler le propos de Hollande à une quelconque repentance : contrairement à tous les dirigeants de l’exécutif français avant lui, le président reconnaît la réalité du massacre, rien de plus : ni excuses, ni repentance. On est là bien loin des lois mémorielles."

    En conclusion, OUI à la reconnaissance des faits, NON à la repentance car, comme vous l’avez souligné, les Français d’aujourd’hui n’ont pas à porter le poids des fautes commises par les Français d’hier.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2012 18:42

      bonjour fergus

      NON, mais ce n’est pas grave j’ai lu l’article de ionysis et j’ai laissé un commentaire, mais sur un autre site j’ai suivit et contribué au débat sur le génocide arménien et cette affaire d’excuse au algérien avait été abordé avant que Hollande décide d’en faire une intervention et j’avais déjà tenu cette position.r

      cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


    • Pierre Pierre 20 octobre 2012 10:16

      Bonjour ddacoudre,

      Je pense comme vous, rien à ajouter. Je retiens une phrase à méditer.

      "Or depuis l’écroulement de « l’idéal communiste », s’est développé la pensée unique néo-libérale qui impose son diktat et ne nourrit plus le débat d’idées en ayant vite épuisé le facteur d’espérance qu’elle offrait, dans son opposition au bloc communiste..."

      C’est vrai sur tous les plans. Les pays d’Europe centrale nous ont aussi rejoint parce que le modèle européen des années 80 était porteur d’espoir. D’où leur très grande désillusion aujourd’hui.


      • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2012 18:48

        bonjour Pierre

        il ne faut pas regretter le bloc de l’est, c’était une dictature, mais elle faisait peur aux capitalistes qui installent la leur maintenant qu’ils sont tout puissant. l’avenir est grandiose mais plein de risque, sauf nous vivons enfermé dans nos pulsion de peur entretenu par les médias et les puissance qui les financent.Télévision : de l’info sans infos ddacoudre.over-blog.com.
        lit l’article de Horizon 2050 auquel j’ai laissé un commentaire également.http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-monde-en-2035-le-debut-d-un-124508.


      • Pierre Pierre 20 octobre 2012 21:29

        Bonsoir ddacoudre,

        Je serai certainement le dernier à faire l’apologie des dictatures, qu’elles soient de droite ou de gauche. J’ai simplement voulu souligner que la vitrine (par télévision interposée par exemple) que l’Occident leur montrait était un leurre, un attrape-mouche, et, qu’un fois l’alternative communiste disparue, le capitalisme a pu prendre toutes les manettes de commande de la gouvernance mondiale et pressurer les pays et leurs habitants au détriment de la démocratie réelle qui est à réinventer aujourd’hui.

        Pour revenir au sujet de votre article, la victimisation est bien sûr un moyen que certains utilisent pour perpétrer leurs forfaits en paralysant toute critique. C’est pour cela que nous n’avons pas à nous sentir coupable de crimes commis par nos aïeux. Cela nous rend intellectuellement libre. Bien sûr qu’il y a lieu de faire la lumière sur les tragédies du passé. C’est le travail des historiens, pas des hommes politiques qui ont à préparer l’avenir.

        Pour prendre un exemple provocateur. L’Occident chrétien a culpabilisé le peuple juif pendant plus de 19 siècles pour la condamnation à mort du Christ. Était-ce juste ?

        J’ai relu votre article avec lequel je suis d’accord mais avec seulement un petit bémol qui m’avait échappé lors de la première lecture.

        "On ne revisite pas l’histoire à l’aune des valeurs d’aujourd’hui". Je suis absolument d’accord mais de là à dire que les conquérants de l’Amérique, surtout les premiers, se pensaient des civilisateurs alors qu’ils n’étaient, en peine conscience, que de sanguinaires aventuriers à la recherche d’or et de conquêtes territoriales, il y a une marge que vous franchissez allègrement et qui ne peut être acceptée. Les conquérants de l’Amérique et des autres continents aussi d’ailleurs n’avaient rien de civilisateurs.  Pensez à la Controverse de Valladolid !


      • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 10:06

        bonjour pierre

        je sais que cela est choquant, et difficile à intellectualiser, mais chacun de nous aujourd’hui vivons des certitudes qui demain seront fausses ainsi va le monde.

        je soutiens la nécessité de déclarer la guerre crime contre l’humanité, une idée ,de fou pensent beaucoup au regard de nos relations. mais si un jour cela arrivait, nous ne pourrions pas dire que nos soldats d’aujourd’hui sont des criminels, car les valeurs qui sont les notre aujourd’hui l’acceptent comme un événement incontournable, et dans X années l’historien qui racontera notre histoire ne pourra pas expliquer notre temps sans tenir compte de ce que nous pension comme juste, sinon il revisiterai l’histoire à l’aune de son temps. l’évolution des mœurs qui exclu des actes qui ne sont plus supportable ne font pas de ceux qui avant les commettaient des parias. je reconnais que c’est difficile a dérouler pourtant en droit nous l’avons acté c’est le fait qu’une loi qui fixe un délits ne peut être rétroactive pour les actes qui étaient précédemment commis avant la légalisation de l’interdit.

        cordialement.


      • al.terre.natif 22 octobre 2012 11:18

        @ddacoudre

        « pourtant en droit nous l’avons acté c’est le fait qu’une loi qui fixe un délits ne peut être rétroactive pour les actes qui étaient précédemment commis avant la légalisation de l’interdit. »

        sauf que justement, dans le cadre d’une loi, nous actons à un instant donné, que ce qui se faisait avant n’est pas « bien », ce qui est le résultat d’une réflexion sur les actions passées. La loi ne peut pas être rétroactive, mais elle est bien créée en jugement des actions passées et pour éviter qu’à l’avenir on puisse impunément reproduire ces actions.

        C’est pourquoi je suis d’accord avec le fait qu’il ne faille pas se sentir coupable du passé, mais il s’agit aussi de juger ces actions passées pour pouvoir en garder une leçon pour les actes futurs. Le jugement se fait bien sûr dans un autre contexte, avec un mode de pensée différent, mais il reste important dans le processus du libre arbitre : il permet de choisir ce qui est à faire ou à éviter dans le futur. Cela vaut aussi bien pour les individus que pour les sociétés.

        Dans ce cadre, notre responsabilité est de se forger un avis personnel sur le passé, afin de mieux préparer l’avenir !


      • périscope 20 octobre 2012 10:51

        La repentance est alimentée par des tas de comités « Théodule » que vous connaissez bien et que NOUS SUBVENTIONNONS sans transparence aucune. Ils ne publient ni leurs comptes, ni les subventionsreçues d’organismes publics divers (je regrette, souvent à majorité de Gauche, car ça fidélise des électeurs !)
        En plus l’avoir fiscal de 66% sur dons, qui leur est accordé représente une belle subvention et une incitation à faire parler d’eux pour du vent.
         A quand un Comité Franc-Comtois, ou Camberlot (= Cambrésien) qui réclamera repentance de la France pour envahissement, contesté alors, de son territoire par Louis XIV ?


        • morice morice 20 octobre 2012 11:02

          De plus au nom de quoi et de qui un président peut-il engager ainsi la pensée de la France, comme l’avait fait Chirac avec la collaboration. Je n’ai ni collaboré ni massacré et je n’ai à m’excuser de rien, mais j’assume en tant que citoyen français l’histoire bonne ou mauvaise de ceux qui m’ont précédé, et çà s’arrête là.


          on sait très bien à quoi vous voulez en venir : à l’irresponsabilité. Votre position est celle d’un égoïste-né. VOUS êtes chargé d’histoire, que ça vous plaise ou non. Et de s’en laver aussi facilement est preuve d’un total irrespect pour vos propres géniteurs. 

          • Gasty Gasty 20 octobre 2012 11:19

            Je verrais très bien morice avec une mappemonde sur ses épaules, mais ça le rendrait responsable du nazisme.

            Déjà qu’il porte un fardeau sur ses épaules « agoravox »


          • morice morice 20 octobre 2012 13:43

            Je verrais très bien morice avec une mappemonde sur ses épaules, mais ça le rendrait responsable du nazisme.


            vous pourriez éviter ce genre de connerie sur laquelle vont embrayer les demeurés d"ici.

          • Alpha&Omega 20 octobre 2012 14:32

            Une question Morice... Pourquoi continuez-vous d’écrire ici s’il n’y a que des demeurés ???
            Vos arguments ne valent pas kopeck... Je vais pas me fustiger pour des crimes que je n’ai pas commis...... Que les meurtriers vivent avec leur conscience, j’ai la mienne.


          • Freakzoïd 20 octobre 2012 14:49

            on sait très bien à quoi vous voulez en venir : à l’irresponsabilité. Votre position est celle d’un égoïste-né. VOUS êtes chargé d’histoire, que ça vous plaise ou non. Et de s’en laver aussi facilement est preuve d’un total irrespect pour vos propres géniteurs.


            Mais c’est justement bien de cela qu’il s’agit, monsieur. JE me considère irresponsable devant des actes commis sans mon consentement, dans des circonstances rendant impossible mon influence morale ou physique (comme par exemple dans le cas d’évènements ayant eu lieu avant ma naissance). Je ne vois pas en quoi cette idée m’empêcherait de prendre en compte les nécessités d’autrui... Je ne vois donc pas où vous voulez en venir avec le qualificatif d’égoïste-né.

            Je crois que personne ne peut nier être chargé d’histoire, là encore, il s’agit bien de se comprendre comme inséré dans un ensemble de courants qui porte l’humanité depuis qu’elle a appris à les relater et les conserver. Et c’est bien par respect pour mes géniteurs que je ne me pose pas en petit procureur à quat’sous. Qui serais-je pour les juger ? Je ne vis pas dans le même contexte et ne suis pas soumis aux mêmes dilemmes. Si vous choisissez de vous rendre responsable d’actes ou d’évènements sur lesquels vous n’aviez aucune prise, libre à vous, vous aurez compris que ce n’est pas mon cas. Quoi qu’il en soit, tout comme je ne considère pas avoir le droit de vous juger, vous souffrirez, monsieur, que je vous dénie ce même droit dans une juste réciprocité.

          • sisyphe sisyphe 20 octobre 2012 15:46

            D’accord avec vous.

            Pas de repentance pour des évènements dont nous ne sommes pour rien.

            Reconnaissance des actes meurtriers du pays, et de ses responsabilités  ; oui, mais à resituer dans le contexte.

            Pour le reste ... Né en 17 à Leidenstat


          • sisyphe sisyphe 20 octobre 2012 15:49

            On saura jamais c’qu’on a vraiment dans nos ventres
            Caché derrière nos apparences
            L’âme d’un brave ou d’un complice ou d’un bourreau ?
            Ou le pire ou le plus beau
            Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d’un troupeau ?
            S’il fallait plus que des mots


          • appoline appoline 20 octobre 2012 16:28

            C’est la chanson que j’ai faite passer à l’église lors des obsèques militaires pour mon père, devant une assemblée de gradés de tous corps. S’ils avaient su qui orchestrait cette seconde guerre, beaucoup d’entre eux se seraient jamais parti au combat ou ils auraient combattu un autre ennemi, bien pire celui là.


            Je n’ai pas à me repentir des erreurs ou faits passés, tout cela semble tant ridicule comme manière de voir les choses.

          • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2012 19:07

            bonjour morice
             oui je suis un égoïste né car c’est inaliénable de l’inné, mais je me soigne et toute ma vie j’ai soutenu l’égoïsme solidaire ce que nous appelons la solidarité et je suis devenu socialiste, c’est à dire que je revendique la transformation du capitalisme et non du libéralisme. j’ai donc quitté le PS qui n’est plus socialiste, mais libéral capitalistique soit social démocrate, bref sans avenir.http://ddacoudre.over-blog.com/article-ce-plan-comptable-qui-nous-fait-l-europe-111330768.html.
            sur ce sujet, j’assume qu’a n’ont-il a foutre les vivants d’aujourd’hui de l’excuse aux morts de hier qui de leur tombe n’entendent plus rien. Si aujourd’hui nous avons besoin, en plus de l’histoire dont tu es un excellent chroniqueur, de soulever de tel sujet c’est que dans l’actualité de nos existence du présent il y a des événements qui justifient qu’ils ressurgissent.
            ce n’est donc ces événements qu’il faut rechercher.
            la conscience et la morale a ses limite que fixe le temps, il faut donc relativiser cela car viendra inévitablement le temps de l’oublie, et si pour ne pas oublier nous rouvrons des blessures, nous aurons fait une mauvaise cause de notre histoire qui n’est pas faite pour nous faire souffrir, mais éviter de commettre les mêmes erreurs. pour cela il existe ce que tu connais bien l’apprentissage de l’histoire humaine.
            Naturellement il est difficile d’échapper à une éducation judéo-chrétienne entre autre.
            je préfère de loin le regard d’horizon 2035 http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-monde-en-2035-le-debut-d-un-124508.
            cordialement.


          • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2012 19:19

            bonjour Freakzoïd

             aujourd’hui grâce à la science nous savons que nous ne disposons pas du libre arbitre pour une histoire de millisecondes, nous ne pouvons donc pas être responsable de quoi que ce soit hormis de celle d’acteurs de ce monde dans lesquels nos actes interférent sur les autres et l’environnement de la planète pour le meilleur ou le pire.
             cela ne nous empêche pas d’avoir et vivre un état de conscience qui nous fait rendre compte de nos actes et génère même de la culpabilité.
            souvent nous oublions que nous vivons sous le principe du libéralisme où c’est l’individu qui est la pièce essentielle du puzzle, et ceux a qui nous donnons mandat de parler et d’agir en notre nom, n’ont pas toute la liberté qu’ils souhaiteraient.ddacoudre.over-blog.com.
            cordialement.


          • Dolores 20 octobre 2012 19:26

            Qui a décidé les « ratonades » de 1961, vous, votre père, votre grand-père ?

            Alors, repentez_vous sur la place publique à genou, la corde au cou car vous êtes un misérable.

            Mais si vous n’y êtes pour rien, repentez-vous quant même pour demandez l’absolution pour ceux qui ont pris des décisions auxquelles vous n’avez pas participé, mais qu’ils ont prises en votre nom sans que vous n’ayez rien demandé.

            En voulant culpabiliser et faire se repentir tout le peuple de France, vous ne montrez aucun respect pour « vos propres géniteurs » que vous accusez d’être des assassins à travers l’histoire.

            Dans 50 ans, de quoi votre descendance pourra-t-elle vous accuser ?


          • Dolores 20 octobre 2012 19:28

            Je m’adresse à Morice et à ;; ;« ses propres géniteurs » !


          • Agafia Agafia 20 octobre 2012 11:22

            Assumer et reconnaitre est une prise de responsabilité, monsieur Morice...
            Donc je ne vois pas pourquoi vous taxez l’auteur d’égoïsme et d’irresponsabilité...

            Je ne me lève pas le matin avec la pensée qu’ en tant citoyenne de nationalité française, je porte sur mes épaules toutes les saloperies qu’ont pu faire mes ancêtres plus ou moins lointains... Pis alors quand on est issu d’un melting pot d’ origines comme je le suis, ça complique vachement... 1/4 français, 1/4 russe, 1/4 serbe et 1/4 allemande... la vache !
            Va falloir que je me fouette tous les jours et plusieurs fois par jour ! ^^

            Par contre, je me dis très souvent que je fais partie d’une espèce ayant hérité d’un gros cerveau qui lui a été très utile pour inventer des tas de saloperies dans le but de faire souffrir et trucider son prochain, et ça depuis la nuit des temps... ça oui... .Et c’est sans frontières et sans limites... Bezpredel smiley



            • N F C N F C 20 octobre 2012 16:42

              Нуу заец погоди ! Heheh ; je ne sais pas si ça s’ecrit comme ça mais j’aime bien les dessins animés de votre logo ; ça me rappelle de mon enfance
              Je suis bulgare et j`ai vu votre Bezpredel comme c`est la meme chose en bulgare
              Je suis d`accord avec vous et puis il faut se mettre dans un contexte plus contemporain et pas vivre avec les erreurs de passé des siècles
              So zdrave !


            • N F C N F C 20 octobre 2012 16:47

              Ooops mon message etait pour agafia au fait


            • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2012 19:24

              bonjour agafia

              reconnaitre ses erreurs et un moyens pour progresser et en retirer un enseignement utile au futur. bien sur cela comporte des limites qui sont celles de notre espèce et de notre cerveau, nous avons oublié notre naissance preuve qu’il n’est pas indispensable de s’en souvenir.
              mais pour comprendre ce monde présent il vaut mieux en avoir, et cela s’appelle l’enseignement des savoirs.
              cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


            • Agafia Agafia 22 octobre 2012 11:14

               Добро утро N F C... Bonjour !
              Oui, je suis une accro de Ну, погоди !
              Et quand j’arrive à saturation de la dureté et des horreurs du monde, je me repasse toute la série .Et je ris bêtement... Il faut savoir garder son âme d’enfant... ça évite l’aigreur.

              ddacoudre, oui, il faut reconnaitre, assumer, apprendre, savoir, tirer des enseignements,témoigner, et tout le monde doit le faire. TOUT le monde.
              J’ai parfois l’impression qu’en France, quelque soit le conflit, on a toujours une vue biaisée, manichéenne et déséquilibrée. Il y a toujours les « méchants » et les « gentils », et on ne va pas chercher plus loin, on sort les choses de leur contexte pour qu’elles s’adaptent à un point de vue bien précis. On fouille et on remue la boue d’un seul côté, là où ça nous arrange.
              Et ça ce n’est pas de l’Histoire, qui demande de l’objectivité, du recul et de la froideur.
              C’est de la politique politicarde, du bizness...


            • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 00:33

              bonjour wotan

              je ne doute pas que les historiens sont a même de rendre compte de l’exactitude de ces événements, mais nous sommes dans l’ère de la communication, et le choix des mots ont leur importances et servent souvent à amplifier un événement, le massacre suppose une intention initiale ou un débordement de violence incontrôlable. je ne crois pas que ce fut le cas lors de cette manifestation. mais aujourd’hui il est de bon ton de se poser en victime réelle ou potentielle. çà en devient problématique car nous vivons dans une société de la peur, non que la peur ne fasse pas partie des élément de survit, mais dans la conjoncture actuelle, elle est un commerce électoral.ddacoudre.over-blog.com cordialement.


            • Dzan 21 octobre 2012 11:40

              Heil Papon !!!


            • Thérèse Leduc 20 octobre 2012 12:03

              Article qui nous satisfait et nous soulage au premier abord, mais qui s’avère douteux avec un peu de recul.


              • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 00:35

                bonjour thérèse

                explique ton opinion plus précisément si tu le veux cela enrichira l’échange.
                cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


              • Yves Dornet 20 octobre 2012 12:14

                oui des Français se sont mal comportés tout au long de l’histoire ET oui des Français se sont très bien comportés tout au long de l’histoire.
                LE bien, le mal ???
                Sarkozy a t’il bien fait en Libye ?
                et Hollande pour la Syrie ?
                je prône la déchéance pour les multinationaux et leur expulsion en cas de condamnation...c’est bien ou mal ?
                avec moi, Merah serait toujours en vie mais chez lui, en Algérie !
                ceci dit je ne pleure pas sa mort.
                c’est bien ou pas ?


                • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 00:49

                  bonjour yve

                  La vie nous impose de porter une appréciation, mais l’on peut ne pas en avoir et s’en est de fait une. dans une société qui progresse sur le mode échec s’il est important de tirer un enseignement de ses erreurs pour ne pas les reproduire, s’excuser est certes une bonne intention, mais nous ne ferions que cela, car chacun de nos actes nuit à autrui sans que nous n’en ayons conscience et heureusement sinon nous serions paralysé d’agir. en n’ayant pas les moyen cérébraux de tout saisir et tout savoir nous évitons l’immobilisme auquel cela nous conduirait. avoir conscience de ses erreurs est déjà une grande force mais bien difficile à mettre en œuvre et ce n’est pas les mémoriels qui sont utile mais l’apprentissage de l’histoire humaine. les mémoriels sont partisans et se choisissent des symbole plus que la source des conséquences, comme avec l’Allemagne nazi, ou Hitler un acteur généré par l’histoire commencé par d’autres que lui, est passé à l’acte. l’émergence d’un événement n’est jamais le fruit du hasard, donc à rechercher pourquoi nous éprouvons se besoin d’excuse et autres contritions ou besoin de se poser en victime.
                  ddacoudre.over-blog.com cordialement.


                • magma magma 20 octobre 2012 12:26

                  si chaque peuple devait faire repentance pour ses actes du passé, aucun peuple (sauf peut être les inuites) ne pourrait regarder les autres, ni même supporter autant de barbarie, essayons juste que cette barbarie ne se perpétue plus (utopie ?) même si lorsqu’on regarde aujourd’hui le nombre de conflits ou mircro conflits on peut ne pas être rassuré


                  • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 00:53

                    bonjour magma

                    tout à fait, c’est en cela que je trouve la construction de l’Europe extraordinaire c’est la première fois qu’une nation essaye de ce bâtir sans conflits, mais je ne parle bien sûr pas de l’Europe des marchands mais de celle des peuples qui s’effrite à cause d’eux.
                    cordialement ddacoudre.over-blog.com.


                  • picpic 20 octobre 2012 12:47

                    Demander des excuses pour l’histoire de son pays, c’est du racisme pure et simple...
                    Du genre : Excuse toi d’être Allemand, parce que les Allemands du passé sont tous des ordures !

                    On occulte qu’il s’agit toujours d’humains face à d’autres humains.


                    • Yves Dornet 20 octobre 2012 12:55

                      dommage Wotan, j’aimerais tellement donner des leçons de démocratie à assad, aux mollahs, aux rois et autres régimes totalitaires, despotiques...


                    • morice morice 20 octobre 2012 13:46

                      Demander des excuses pour l’histoire de son pays, c’est du racisme pure et simple...


                      franchement vous ne comprenez pas ce que vous écrivez.

                    • magma magma 20 octobre 2012 14:04

                      morice pourriez vous nous développer votre propre repentance sur votre passé et ceux de vos parents


                    • Romain Desbois 20 octobre 2012 15:29

                      je suis d’accord avec morice.

                      Quand on a une haute idée de son pays , on se doit d’être intransigeant !

                      Et reconnaître ses fautes , celles de ses ancêtres, c’est pouvoir se regarder soi-même dans une glace. Justement parce qu’on n’est pas responsable des conneries des autres, fussent-ils nos parents


                    • Yves Dornet 20 octobre 2012 16:02

                      La démocratie n’est pas une fin en sois.

                      Certains seront toujours des soumis Wotan...à un roi, à dieu...ou aux deux...enfin à ceux qui interprètent les soi-disant paroles de dieu écrites par des prophètes smiley

                      Israel est une démocratie parlementaire dans laquelle bien sur il y a des choses à améliorer. Que voulez vous, ce n’est pas la perfection mahométane partout smiley


                    • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 01:29

                      bonjour pic pic
                      le racisme ce n’est pas cela, le racisme c’est ce qu’a définie le français Vacher de lapouge, le père de l’arianisme qui démontrait que tous ne se valais pas, et qui était pour son époque un brillant scientifique.

                      S’il y a des personnes qui doivent s’excuser ce sont celles qui ont commis les actes, comme nous le faisons machinalement les uns envers les autres pour toute une foule de raisons.
                      je sais bien que nous accordons une personnalité morale aux entités. quand nous parlons de la chine nous disons que c’est un pays communiste totalitaire ou que tel pays est ceci ou cela, car nous ne pouvons pas saisir les individus un à un. Ceci conduit souvent à des amalgames, il faut seulement le savoir, car nous ne pouvons l’éviter, mais le savoir empêche de condamner tous, sur l’observation de l’action de quelques uns, même si une nation si ’y identifie. Mais nous ne faisons plus dans le discernement depuis longtemps.
                      cordialement ddacoudre.over-blog.com.


                    • travelworld travelworld 20 octobre 2012 13:06

                      Il n’ s’agit pas de s’excuser mais de mettre le doigt sur une réalité historique, les responsables sont morts, Roger Frey ministre de l’intérieur ainsi que le tristement célébre Maurice Papon......
                      C’est un crime !
                      Vous pouvez ajouter les massacres de Sétif en 45 et Madagascar en 48....
                      Plus lointain le ravage du Palatinat par Turenne, sac et massacres de villages entiers !!!!
                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ravage_du_Palatinat
                      Les conséquences ont été un fort sentiment anti français en Allemagne (et en Europe) qui a perduré avec les conséquences que l’ont sait !!! Turenne est considéré comme un grand homme par une majorité de no concitoyens alors qu’aujourd’hui il serait sur les bancs du TPI .
                      C’est de l’histoire, mais il ne faut pas encenser des hommes qui ne le méritent pas !!!!


                      • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 01:40

                        bonjour travelworld

                        bien d’accord nous sommes le résultat de notre histoire et nous devons l’assumer, parfois l’assumer conduit a répare des fautes commise par d’autres que nous, mais nous n’allons pas nous excuser en leur nom, çà n’a pas de sens et l’on ne s’en sortirait pas car il y aurait toujours quelqu’un pour réclamer des excuses à d’autres. Nous faisons devant l’histoire que tu rappelles des choix sélectifs, tel celui des massacres d’arméniens ou de cette affaire de manifestation en 1961, pourquoi ? car plus récemment t il y a eu les morts de la grotte Ouvéa,là aussi il faut s’excuser nous n’en finirions pas nous et les autres états bien sûr. Allez donc demander aux juifs de s’excuser d’avoir tuer tant de Palestiniens. parfois je me demande si l’on ne marche pas sur la tête.
                        cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                      • morice morice 20 octobre 2012 13:47

                        on comprend pourquoi ça vous ennuie, l’irresponsable....


                      • Agafia Agafia 20 octobre 2012 13:48

                        C’est un peu ça le problème... J’ai l’impression que nous sommes condamnés à toujours faire des excuses, mais pas vraiment à en recevoir... Serions-nous les seuls bourreaux des conflits dans lesquels nous avons pataugés ?
                        Comme le disait si bien Magma, sauf à de très très rares exceptions, aucun peuple ne peut ni se regarder dans la glace, ni se regarder l’un l’autre...
                        Alors reconnaitre la vérité et l’Histoire (pourvu qu’on ne lui fasse pas un petit dans le dos) : OK.
                        Assumer : OK
                        Bref ne pas trahir les faits est essentiel, conserver son objectivité, indispensable... mais c’est du donnant, donnant... Dans n’importe quel conflit, on est au moins deux...

                        Quant à s’agenouiller pour recevoir le baton, c’est NIET... 
                        Et concernant la fierté évoquée par je ne sais quel commentateur, je ne vois pas bien le rapport...
                        A moins que ce soit de la fierté mal placée ?^^


                      • COVADONGA722 COVADONGA722 20 octobre 2012 14:08

                        yep les seules excuses que devrais faire la france sont pour les harkis auquels elle avait donné sa parole et qu’elle a laissé se faire massacrer par le fln.Et les raclures d’intellectuels français porteurs des valises du fln ils en presentent des excuses eux ?


                      • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 01:53

                        bonjour juluch

                        je crois que cette tendance est négative, il y a des situations ou l’excuse est une faiblesse, je ne sais pas si c’est le cas je pense plus à une excuse électoraliste, si l’excuse est une marque de la reconnaissance de ses tords ou erreurs elle doit être faites par ceux qui la commettent ou en couvre la paternité. en ce moment il y a une tendance à revisiter l’histoire pour l’ajuster à notre temps, cela conduit à la manipuler et distordre les valeurs qui étaient celles des acteurs de ces temps. ceux qui pensaient la terre plate le croyaient avec certitude, nous savons que c’était une erreur, ils n’étaient pas des"cons pour autant ni des ignorants quand l’on voit les vestiges de Mésopotamie ou les pyramides d’Égypte.
                        cordialement ddacoudre.over-blog.com .


                      • sirocco sirocco 20 octobre 2012 13:23

                        @ l’auteur

                        « Personne n’a à s’excuser de l’histoire de son pays. »

                        S’excuser, OK : il faut être personnellement fautif pour s’excuser. Mais reconnaître que certains faits peu flatteurs se sont produits dans le passé sur le sol du pays vis-à-vis de telle communauté, semble une démarche honnête et indispensable quand on veut rétablir des relations de respect mutuel avec les descendants de la communauté en question.

                        Il n’est pas normal que ce soient toujours les mêmes qui reçoivent les marques de commisération, les commémorations officielles et même des excuses officielles - car les représentants de l’Etat français ont leurs victimes attitrées, tout le monde a pu s’en rendre compte - et jamais les autres. Le discours de Hollande est à prendre comme un geste en ce sens.


                        • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 01:59

                          bonjour sirocco

                          Nous n’avons pas encore fait le « deuil » de l’indépendance de l’Algérie, et elle mine bien des analyses et façonne biens des convictions. s’excuser ne changera pas cela, l’assumer certainement mais çà avance à petit pas.
                          cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                        • Croa Croa 21 octobre 2012 08:24

                          Oui, tout à fait !

                           Désigner victimes et bourreaux constitue une lecture peu objective de l’histoire. Toutefois les crimes et spoliations qui ont marqué l’Histoire n’ont pas non plus à être ignorés ; à vrai dire il faut juste savoir avoir une lecture sereine de de l’Histoire afin d’en tirer les enseignements qui s’imposent car si des crimes se répètent aujourd’hui c’est bien parce que nous avons encore cette vision manichéïste des relations entre les groupes humains. Cette vision lacunaire des choses repose à la fois sur le dénis et sur l’exagération des crimes commis parce que ceux qui détiennent quelques pouvoirs ont justement intérêt à manipuler leurs sujets, hier comme aujourd’hui.   


                        • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 02:06

                          bonjour mastermind

                           certes il y a effectivement une différence, les excuses se sont généralement ceux qui commettent les erreurs qui causes du tord à autrui qui les fonds, alors il n’y a plus qu’a allez déterrer les morts, mais j’accepte d’en assumer leur histoire car ils font partie bien ou mal de l’existence qui nous fonde.
                          quand aux lois mémorielles le conseil constitutionnel a invalidé le négationnisme.
                          cordialement.ddacoudre.over-blog.com .


                        • Le péripate Le péripate 20 octobre 2012 13:27

                          Est-ce que les excuses payent la dette de l’état ?



                          • morice morice 20 octobre 2012 13:49

                            Est-ce que les excuses payent la dette de l’état ?



                            réflexion de celui qui n’a rien à dire mais ramène une nouvelle fois sa science.... 

                          • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 02:08

                            bonjour péripate

                            Morice a toujours un mot sympa pour toi.
                            Pour cela il faudra demander à Valérie Giscard D’Estain de le faire tant qu’il est vivant.
                            cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                          • Croa Croa 21 octobre 2012 08:31

                            Expliquer l’origine scandaleuse des dettes publiques ne les payent pas mais cela permettrait de les annuler !  smiley


                          • COVADONGA722 COVADONGA722 20 octobre 2012 14:02

                            yep vous croyez que site s’excusera un jour pour la présence et les ecrits de Morice ?


                            YEP !


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 octobre 2012 14:41

                              Un jour les enfants et le petits enfants de Morice Papounet devront s’ excuser
                              à propos de la folie de leur ancêtre se permettant ce qu’ il se permet ici .

                              Il est pire que tous salopards dont il relate l’ existence .

                              Supprime purement et simplement ce qui lui convient pas .

                              Un escroc de bas étage sur un site marqué citoyen où il y a des citoyens 
                              plus citoyens que d’ autres ....


                            • Iren-Nao 20 octobre 2012 14:06

                              Excellent article Monsieur l’auteur

                              Comme en plus on n’est jamais sur a 100% de sa filiation, si ca se trouve c’est même pas pépé ou mémé.

                              Iren-Nao


                              • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 02:11

                                bonjour Iren-no

                                merci de ton commentaire.
                                cordialement ddacoudre.over-blog.com.


                              • magma magma 20 octobre 2012 14:06

                                La france etant pourrie, voyons, la Turquie et le génocide arménien... ou l’on apprend qu’il n’y a pas eu de morts


                                • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 02:20

                                  bonjour magma

                                  il y a eu des tuerie en Arménie, mais la notion de génocide c’est imposé en droit en 1951 où elle fut légalisé aprés sa définition dans les instances de l’ONU en 1948. or la convention des droit de l’homme stipule qu’ils ne peut y avoir d’effet rétroactif, en conséquence la notion de génocide ne s’applique ni aux juifs ni aux arméniens. cela ne retirent en rien les atrocité commises mais elles ont été qualifié différemment par les tribunaux qui ont jugé les actes des uns et des autres et l’on ne peut revenir dessus. mais la liberté d’expression est de pouvoir dire ce que l’on pense et avoir ses propres analyse en accord avec ses convictions, mais l’imposer aux autres comme faits historique est une distorsion de l’exactitude historique, C’est revisiter l’histoire.
                                  ddacoudre.over-blog.com cordialement.


                                • magma magma 21 octobre 2012 13:07

                                  bien sur, mais parlez en en Turquie ou avec des turcs, ils réfutent même les faits historiques


                                • wesson wesson 20 octobre 2012 14:07

                                  bonjour l’auteur, 


                                  pas d’accord avec votre article sur le fond. Certes je suis comme vous je n’ai pas à me sentir responsable d’actes qui ont été commis bien avant ma naissance, par contre, l’état en temps que tel et non en temps qu’individu isolé se doit de reconnaître que à certaines occasions, il a merdé. Lorsque l’état s’excuse pour la collaboration, rien à redire. Par contre, lorsque il force les enfants des écoles à individualiser le génocide juif, on est dans cette personnalisation qui ne rime à rien.

                                  Et sur la forme, ce n’est pas une repentance que Hollande a fait, mais juste le rétablissement d’une vérité. Jusqu’à aujourd’hui, ce massacre avait officiellement été nié. Hollande n’a fait que confirmer qu’il était bien réel. C’est donc juste le rétablissement d’une vérité contre un mensonge d’état qui semble faire hurler certaines personnes. Cela m’étonnes ... en fait assez peu, hélas.

                                  • magma magma 20 octobre 2012 14:45

                                    plus facile de se repantir de ce que les autres dont on est eloignés si possible ont fait plus que de ce qu’on a fait soi même


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 2012 16:28

                                    ...ou qu’on fait et qu’on va faire, magma.

                                    Croyez-vous qu’Hollande se repentira un jour d’avoir très activement favorisé, avec Valls et ses autres ministres, et dans la continuité de son prédécesseur Sarkozy, l’islamisation de la France ?


                                  • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 20 octobre 2012 18:32

                                    Bonjour Wesson,


                                    Cette reconnaissance pose probléme : 

                                    1- Une « reconnaissance » par l’Etat n’en fait une vérité.

                                    Des travaux réellement documentés font apparaitre de sérieuses divergences avec la version « officielle » de Einaudi, qui soit dit en passant a une perception des choses à géométrie variable ( voir par exemple sa « minimisation » à outrance du Génocide Cambodgien, son admiration pour les dictateurs communistes,etc...)

                                    « Dans les deux premiers chapitres de son livre Charonne. Lumières sur une tragédie, publié en 2003, Jean-Paul Brunet revient sur les manifestations du 17 octobre. Il consacre tout particulièrement le premier chapitre intitulé 17 octobre 1961, la construction d’une légende à démontrer les inexactitudes des allégations de Jean-Luc Einaudi. Sans sous-estimer la violence de la répression policière, il affirme que la version exagérément démesurée du massacre général soutenu par Jean-Luc Einaudi est un « mythe forgé pour les besoin d’une cause militante bien incertaine »note 21,99. Dans Paris 1961, les Algériens, la terreur d’État et la mémoire publié en 2006 et traduit en 2008, Jim House et Neil MacMaster notent que « la question controversée de l’échelle de la répression de 1961, de plus en plus politisée, devient un élément essentiel des enjeux mémoriels de la guerre d’Algérie  »129. Sarah Howard, une autre historiennebritannique, critique leur partialité envers Jean-Paul Brunet notamment concernant le nombre de victimes135. »

                                    2-Hollande ne « reconnait » pas les évenements, mais la « responsabilité » de la France.
                                    Hors la responsabilité des évenements et des brutalités revient d’abord au FLN qui a poussé à cette manifestation interdite ; il l’a fait alors qu’il avait fait assassiner auparavant une cinquantaine de policiers et des centaines de musulmans pro-français ; les manifestants ont bravé une interdiction sachant que les réactions en face seraient forcément violentes ; ils savaient que le FLN ne s’était fait connaitre que par le crime et l’assassinat , que le concept de manif « pacifique » était tout simplement un leurre à l’époque, un piége....

                                    Pour illustrer mon propos : des violences policiéres il y a eu aussi en fevrier 34 où des factieux d’extréme droite ont eux aussi manifesté. Il n’y a pas plus de raison de « reconnaitre » le 17/10/61 que le 16/02/1934.

                                    3- Cette « reconnaissance » a aussi une dimension politique et électorale (entre autres capter les 93% de votes musulmans qui optent déja pour la gauche). 
                                    A la limite pourquoi pas ? On n’est plus à ça prés...Le probléme c’est qu’en ne « reconnaissant » QUE le 17/10/61 et en continuant de s’essuyer les pieds sur d’autres victimes, on continue une guerre et on en déclenche à terme une autre.
                                    Le massacre de la rue d’Isly par exemple (massacre avéré, filmé, mais jamais « reconnu » ) devient de ce fait , une simple execution de rénegats (comme les victimes de fevrier 34).

                                    4- Dernier point : je suis d’accord avec l’auteur. Nous n’avons ni à nous excuser ni à « reconnaitre » des fautes qui ne sont pas les nôtres.

                                    5-Le seul cas où une telle reconnaissance aurait pu avoir une fonction « utile » , ’aurait été 
                                    de concevoir une mise en perspective de la guerre d’Algerie : « reconnaitre » le 17/10/61 ET la rue d’Isly ET Melouza ...Montrer aux descendants de franco-algeriens que leurs parent avaient pu être victimes de la police et du FLN, des Pieds Noirs et de l’armée, Mais que des Pieds Noirs avaient pu aussi être amis des Algériens, avoir été victimes de la police et de l’armée...Compliqué...D’autant que dans la doxa actuelle le monde est divisé en « forts » (qui ont forcément tort même si leurs enfants sont égorgés comme à l’abatoir) et les « faibles » (qui ont forcément raison même s’ils égorgent les enfants des autres).
                                    En clair, le mieux c’est de ne rien faire. Et attendre que l’Histoire passe...




                                  • wesson wesson 20 octobre 2012 20:11

                                    Bonsoir Victor Lazlo,


                                    d’abord décidé à ne pas répondre, mais finalement ...

                                    1 - Pour qu’un tel débat puisse exister, il faut en préalable une reconnaissance officielle, ce qui vient d’être fait. Maintenant, que le nombre de tués eut été 129 ou 135, je ne crois pas que cela ait changé grand chose.

                                    2 - quoique vous puissiez en dire, la responsabilité de violence revient toujours à celui qui a choisi de les commettre. Je ne mets nullement en doute que le FLN était une organisation de résistance qui ne reculait devant rien, mais la manifestation et les gens qui la composaient étaient indiscutablement désarmés. Massacrer des gens désarmés reste toujours inexcusable, même si ils militent pour la charia ou la pureté de la nation ... 
                                    Qui plus est, comparer cela aux manifs de l’extrême droite en 34 qui n’avaient rien de pacifiques est totalement grotesque.

                                    3 - « capter les 93% de votes musulmans qui optent déja pour la gauche »
                                    rien que cela discrédite totalement votre propos. D’une part, ce genre de statistique ethnique n’existe pas en France, et d’autre part les musulmans et en particulier ceux qui aspirent à la charia ont par ailleurs des opinions très largement libérales. N’oubliez pas que les Talibans ont été créés et financés par les USA pour contrer les soviétiques en Afghanistan, et qu’il n’ont jamais politiquement voulu la moindre mesure qui puisse être qualifié d’inspiration de gauche.
                                     
                                    4- encore une fois, vous tentez de personnaliser ce qui relève de l’état. Hollande a reconnu la responsabilité de l’état, mais n’a demandé ni à vous ni à moi de s’excuser. Désolé de constater que vous ne semblez pas l’avoir compris.

                                    5- Et encore une manoeuvre dilatoire propre à renier la responsabilité de ce que fut la colonisation. Vous pensez sûrement que ce fut une période formidable, moi je n’y voit que des occasions manquées. A une époque les Algériens ne demandaient rien d’autre que d’avoir le droit de vote, et de pouvoir se mêler des affaires de leur pays. Mais plutôt que de faire cela, il y avait une extrême droite qui ne voulait rien lâcher des privilèges des colonisateurs. Le FLN n’a existé que parce que notre comportement l’a rendu inéluctable. 

                                  • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 20 octobre 2012 21:17

                                    @Wesson

                                    Je fais aussi l’effort de vous répondre.


                                    1 - Le « débat » comme vous dites existe depuis au moins 35 ans (la 1ére fois que j’en ai entendu parler ce devait être vers 75/76, dans un film de Sedouy me semble t-il. J’avais 15 ans. Je ne pense qu’il y ait que moi à ne pas avoir attendu 2012 pour ce « débat », qui au surcroit est l’affaire des historiens, pas de l’Etat. 
                                    En l’occurence Hollande fait du Sarkosy à l’envers (une fois de plus) . Pas plus que l’Etat n’avait à se mêler de « colonisation positive », pas plus il n’a à se mêler de « reconnaitre » la réalité ou de l’ampleur de tel ou tel évenement. Pourquoi en l’occurence valider les « dires » de Einaudi et pas ceux de Brunet ? 

                                    2 - Si comparer aux manifs de 34 vous semble grotesque, comparez à celle de la rue d’Isly.
                                    Par ailleurs pour les violences, en l’occurence c’est le FLN qui a choisi de les commettre depuis 1954. Qu’il ai mis en avant ce jour là des militants désarmés pour les jeter sur les flics
                                    c’est bien leur responsabilité. Les flics ont fait preuve d’une violence inexcusable ce jour là. Ce n’était ni la 1ére ni la derniére fois. Faut il faire des reconnaissances officielles à chaque fois que des saloperies sont commises par ceux qui détiennent la « violence légitime » ?
                                    Les morts de 34 vous plaisent pas (trop à droite) , mais il y avait dans les morts des badauds, des passants...les morts d’Isly et de Bab El Oued (pour la plupart anciens coco, ouvriers, gagnes petits, oui...mais Pieds Noirs ) vous plaisent pas non plus....Les morts de Mai 68 vous plaisent plus ? jeunes, de gauche , cool ! sauf que ...il n’y en a pas eu . Bizarre : le même régime fasciste de De Gaulle ! 


                                    3 - Le lien pour le vote musulman. 
                                    Les Américains ont effet aidé les Talibans. Pendant la 2eGuerre Mondiale ils ont aidé l’URSS ;
                                    Les USA ont toujours été fidéles à leurs interêts. Quand fallait battre les Nazis, ils ont été alliés des Cocos (ça leur est trés vite retombé dessus) ; quand il a fallu battre les Cocos ils ont été alliés des Talibans (et ça leur est trés vite retombé dessus).....
                                     
                                    4- Je pense que c’est vous qui n’avez pas compris ce que signifie cette « reconnaissance » de faits qui ne sont pas dans leur ensemble « avérés » , et qui par ailleurs est une maniére d’écraser d’autres victimes non « reconnues » (y compris de la Police) . Vous parlez de « ,personnaliser », aprés tout pourquoi pas ? Le fils Hollande était en conflit avec le papa Hollande Algerie Française, il régle ses comptes aujourd’hui, maintenant qu’il est le pére de la nation ...Ca va , ca vous plait ?



                                    5- La Colonisation a été. Pour le reste je me fais mon opinion à travers les livres d’histoire. Ce n’est pas le probléme. 
                                    Ce n’est pas l’extréme- droite qui a tout fait foirer : c’est Guy Mollet , PS....Robert Lacoste, PS...
                                    Ceux qui auraient pu tout changer : Soustelle (plus tard ...OAS), Mendés (même si c’est lui qui a « mal » géré les débuts de la guerre. Et De Gaulle , dans un tel bourbier, a fait ce qu’il a pu....

                                    De toute façon , et là c’est mon opinion personnelle (dont tout le monde se fout , je sais) l’idéal aurait été que la France ne mette jamais les pieds en Algérie. Mais il a fallu un Bacri pour créer la dynamique de base, la piraterie et l’esclavagisme de la Régence d’Alger, une royauté française aux abois et une autre cherchant à concurrencer la GB, la rapacité de géneraux, etc....

                                    Wesson, vous aurez le dernier mot. Je vais travailler .

                                  • Pierre Pierre 20 octobre 2012 23:02

                                    On a pas tiré sur les manifestants en 68. C’est logique, c’étaient les fils à papa qui étaient qui étaient dans la rue. On ne tire pas sur ses enfants. 


                                  • wesson wesson 21 octobre 2012 01:20

                                    « Les Américains ont effet aidé les Talibans. Pendant la 2eGuerre Mondiale ils ont aidé l’URSS ;
                                    Les USA ont toujours été fidéles à leurs interêts. Quand fallait battre les Nazis, ils ont été alliés des Cocos (ça leur est trés vite retombé dessus) ; quand il a fallu battre les Cocos ils ont été alliés des Talibans (et ça leur est trés vite retombé dessus).....
                                     »


                                    Non, non non et non ! 

                                    Les Américains, Français et Anglais ont armé Hitler ou laissé faire pour qu’il aille mettre la pâtée à Staline et qu’il en finisse avec le régime soviétique. Il n’avait seulement pas prévu que, avant de se faire les ruskofs, Hitler allait commencer par les Français et les Anglais. Quand il est devenu évident que les nazis avaient perdu contre les Russes, et pour ne pas avoir toute l’Europe sous régime soviétique, les Américains se sont joint à la bagarre, mais même si leur contribution a été importante, elle n’a pas été décisive. Faut-il encore rappeler que Berlin a été atteint d’abord par les troupes de Staline, et que sur 950 divisions allemandes, il me semble bien que 890 ont été défaites par l’armée rouge. Et ça aussi c’est un fait historique, même si il ne vous plait pas.

                                    Ensuite, les Américains ne se sont pas alliés avec les Talibans en Afghanistan, ils les ont fabriqués notamment avec leur copains de l’ISI (Pakistan). 

                                    Et dans les 2 cas, les Américains n’ont finalement tiré que des avantages de ces situations. Pour que le capitalisme et le libéralisme anglo-saxon puisse fonctionner, il lui faut un ennemi crédible. C’est le rôle parfait que joua l’union soviétique, et c’est celui que joue tant bien que mal l’islamisme radical, avec toutefois bien moins de crédibilité.



                                  • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 02:31

                                    bonjour wesson

                                     je ne crois pas que tu sois assez naïf pour te satisfaire de ton commentaire ’excepté pour l’histoire des juifs ou Sarko délirait.
                                    Et l’affaire d’Ouvéa ont en fait quoi on s’excuse auprès des caldoch.
                                    rectifier un événement et le rendre conforme à l’histoire n’emporte pas de fournir des excuses, qu’il rectifie les erreurs de ses prédécesseur est une chose, s’excuser d’actes que l’on a pas commis en est une autres. s’il veut assumer alors qu’il indemnise les familles des victimes.

                                    cordialementddacoudre.over-blog.com.


                                  • wesson wesson 21 octobre 2012 04:01

                                    « Et l’affaire d’Ouvéa ont en fait quoi on s’excuse auprès des caldoch. »


                                    On pourrait peut-être commencer par expliquer à la famille d’Alphonse Dianou comment avec une blessure au genou on arrive mort à l’hopital plusieurs heures après, ou alors comment 12 des 19 preneurs d’otages sont mort d’une balle dans la tête alors que selon plusieurs témoignages à l’issue de l’assaut ils étaient encore en vie...

                                    Là encore, l’attaque de la gendarmerie par les indépendantistes est une incontestable connerie, mais elle ne saurait servir ni de prétexte ni d’excuse aux très probables exécutions sommaires qui ont suivi.

                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 21 octobre 2012 08:45

                                    @Pierre , bien vu jeu set et match !


                                  • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 19:24

                                    nous sommes bien d’accod, dans l’enchaînement rétroactif nous en arriverions a faire des excuses à Abe, nous savons de quoi il est mort.


                                  • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 19:26

                                    lire Abel et nonAbe.


                                  • pjf971 20 octobre 2012 14:50

                                    Repentance : le mot a une connotation religieuse assez déplaisante. Bien sûr, de toute évidence, nous, en cette fin 2012, nous ne sommes en rien responsables des horreurs perpétrées dans le passé au nom de la France. Nous n’allons pas faire un chemin de croix pour nous faire pardonner de fautes que nous n’avons pas commises.
                                    Pour autant, il est fondamentalement important de reconnaître que ces horreurs ont été commises au nom de notre pays (ne jouons pas sur les mots : les dirigeants de l’époque, que ce soit Pétain ou De Gaulle, représentaient la France, quoi qu’on en pense). Un grand pays s’honore en reconnaissant ses fautes.
                                    En l’occurrence, le texte de François Hollande ne comporte aucun terme évoquant la repentance. Simplement le reconnaissance des FAITS. Et on ne peut que l’approuver.


                                    • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 02:53

                                      bonjour pjf971

                                      Alors pourquoi s’arrêter à 1961 il y en a tant d’autres. il ne s’agit pas de nier qu’elles furent commise par notre pays, les historiens ont depuis longtemps rétablie la réalité des événements, il ne s’agit pas nier que nous n’avons pas fait le deuil de l’indépendance de l’Algérie, il s’agit de laisser l’histoire à son époque. Si ces actes n’ont pas été juger en leur temps pour ce que nous en disons aujourd’hui, nous ne pouvons plus le faire sauf à travestir l’histoire.
                                      je suis un adepte de déclarer la guerre crime contre l’humanité, si un jour cela advient nous ne pourrons pas dire que nos soldats d’aujourd’hui sont des criminels. c’est aussi simple que cela.
                                      ont ne reviste pas l’histoire à l’aune des intérêts politiques. C’est une fâcheuse tendance du moment, et donc sociologiquement un signe inquiétant.
                                      ddacoudre.over-blog.com cordialement


                                    • Croa Croa 21 octobre 2012 08:40

                                      Oui, tout à fait !

                                      Il y a d’autres choix discutables :

                                      - La Saint Barthélémie est bien dans les livres d’Histoire, Dont acte.

                                      - Les barges remplies de vendéens coulées au milieu de la Loire, ce n’est pas dans les livres d’Histoire !

                                      - Et tout ce qu’on ne saura jamais !


                                    • curieux curieux 20 octobre 2012 14:51

                                      La repentance : ca coûte rien et ca peut rapporter gros. Mais jusqu’où peut-on remonter pour faire acte de repentance ? aux croisades ? Et inversement, les descendants d’Attila doivent-ils faire acte de repentance envers la Gaule ?


                                      • c’est pas grave 20 octobre 2012 17:29

                                        si la Gaule leur a permis de se reproduire , on peut se poser la question


                                      • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 02:56

                                        bonjour pas curieux
                                        c’est pour cela qu’il faut rechercher des événement actuels qui font resurgir ceux du passé et pour quelle raisons.
                                        ddacoudre.over-blog.com cordialement.


                                      • Romain Desbois 20 octobre 2012 14:57

                                        C’est tellement facile de jouer les Ponce Pilate. Pas étonnant qu(il y ait autant d’abstentionnistes.

                                        Ca s’est passé jusqu’en 1981 !!!!!

                                        LES ESCADRONS DE LA MORT : L’ÉCOLE FRANÇAISE DE LA TORTURE

                                        Qui peut oser dire que nous ne sommes pas complices des actes de ceux que l’on a élu ou laisser élire ?

                                        Est-ce que ce sera plus crédible si c’est un autre que moi qui le dit ?


                                        « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein


                                        • Yves Dornet 20 octobre 2012 16:31

                                          c’est vrai Romain, c’est pour cela qu’il faut soutenir l’ OTAN lorsqu’elle va corriger un dictateur...au nom de la liberté.
                                          Malheureusement il se trouve toujours qui condamnent l’action juste au service de la démocratie.
                                          assad massacre le peuple Syrien mais nous entendons ses soutiens partout...quelle honte !


                                        • ffi ffi 20 octobre 2012 16:58

                                          Moi, j’ose le dire : je ne suis pas coupable des actes de ceux que j’ai élus (ma voix comptant pour 0,0000022% des voix totales).
                                           
                                          D’autant plus que lorsque le vote désigne un responsable, c’est justement pour que l’élu porte la responsabilité de ses décisions... C’est trop facile sinon...


                                        • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 20 octobre 2012 18:49

                                          Désolé Romain,


                                          Ni la France ni moi ne sommes coupables d’agissement délictueux de responsables politiques que nous avons « plus ou moins » élus, et sur lesquels nous n’avons aucun contrôle.
                                          En clair, je veux bien être « responsable » d’avoir voter pour Hollande, je ne suis responsable ni de Me Treirweiller, ni de coups tordus qu’il pourrait monter dans notre dos.

                                          Ma voisine qui est Pro-Vie, et pense que la France massacre chaque année 200000 bébés, ne s’en sent certainement pas responsable, elle pense par contre que la France a voté POUR ce choix, et qu’« une partie » des Francais sont « coupables ».

                                          Si dans 30 ans la majorité des Francais pensent que la pratique de l’avortement a été une abomination , pensez vous qu’il faudra faire une « reconnaissance » pour ce que ma voisine (trés sympa et jolie malgré tout) qualifie de « massacre » ?
                                          Dans mon optique « non », tout simplement parce que le pays fait ce qu’il pense « bien » à un moment. Si on est pas content, pas d’accord on change. Ou on fait comme ma voisine qui de temps en temps va hurler à St Michel qu’elle n’est pas d’accord , se fait traiter de « conne » et « d’attardée » , et au moins une fois est rentrée chez elle avec des cotes et une dent cassées, les vêtements en sang, parce que la Police de notre charmant pays avait chargé ...








                                        • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 03:04

                                          bonjour romain
                                          il ne s’agit pas de jouer les ponce pilate quand l’on assume les actes de ces prédécesseurs, mais de s’interroger pourquoi, aucune action d’un politicien est philanthropique.
                                          cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                                        • Romain Desbois 21 octobre 2012 09:10

                                          ddàcoudre

                                          Mais nous disons la même chose.


                                        • Yves Dornet 20 octobre 2012 16:49

                                          quand on pense aux massacres commis au nom de l’islam...colonisations, esclavagisme, soumission, dhimmitude...à quand la repentance ?


                                          • manusan 20 octobre 2012 22:12

                                            Jamais, c’est écrit dans le Coran.


                                          • Mwana Mikombo 20 octobre 2012 17:04

                                            @l’auteur

                                            « Personne n’a à s’excuser de l’Histoire de son pays ! J’assume en tant que citoyen français l’histoire bonne ou mauvaise de ceux qui m’ont précédé, et çà s’arrête là ». En clair, si mes parents sont allés brigander pour être riche, moi, héritier de cette richesse, je n’ai pas de compte à rendre à qui que ce soit, surtout pas aux héritiers misérables de ceux qui ont été spoliés. Je dois seulement jouir des richesses volées par mes parents, un point et c’est tout. Il faut quand même avouer que cette morale relève de la loi de la jungle des prédateurs.

                                            A bien y réfléchir, face à un voleur, le problème n’est pas de s’excuser. Le problème c’est de rendre, de restituer les biens pillés, volés. Quand on court après un voleur et qu’on l’attrape, la première des choses, c’est qu’il restitue la chose volée ; la deuxième, c’est qu’il paye les dégâts ; la troisième, c’est de le mettre hors d’état de recommencer. Les excuses seules ne servent à rien, surtout si elles ne sont pas précédées par la restitution, bien entendu la restitution intégrale incluant le paiement des intérêts et la réparation des dégâts. Voilà le cauchemar qui habite les européens et les condamne à une fuite en avant sans fin.


                                            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 20 octobre 2012 17:25

                                              Certes, les colonisateurs (leurs descendants) ne pourront jamais rendre ce qu’ils ont pris aux colonisés mais...


                                              1/ Le petit peuple n’a que peu profité du pillage des colonies

                                              2/La colonisation ne s’est pas limité à l’exploitation des colonisés. Même si les « bienfaits » de la colonisation sont sans commune mesure avec ses méfaits, ils ont existé.
                                               
                                              3/L’aide de l’Occident aux pays du Tiers-Monde depuis quelques décennies est une forme (même insuffisante) de restitution. D’ailleurs, un certain nombre de biens culturels « volés » ont été et sont restitués aux pays d’où ils proviennent.

                                            • ffi ffi 20 octobre 2012 17:39

                                              Mais qu’y-a-t-il à rendre à des peuples qui hier vivaient à-demi nu dans la brousse, dans des maisons de pailles, qui guerroyaient constamment contre les tribus adverses et vendaient leur prisonniers comme esclaves...
                                              ... quand aujourd’hui leurs descendants adorent porter leurs belles fringues, prennent soin de leur voiture, ont un énorme écran plat dans le salon et font joujou avec leur portable sur facebook ?
                                               
                                              Sans parler du don d’une médecine qui a sauvé un nombre considérable de vies...
                                               
                                              Non, je ne vois pas ce que les pays Européens ont à rendre, tant ils ont apporté.


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 20 octobre 2012 17:44

                                              mr Mikaombo , bonjour je suis d’accord nous aurions du restituer l’afrique dans l’état ou nous l’avons trouvée , d’ailleurs dans certaines parties elle y retourne à cet état , leplus triste c’est que ce sont ces partie que vos freres fuient bien souvent au peril de leur vie .


                                            • carmina carmina 20 octobre 2012 18:13

                                              les mains des enfants congolais coupées par les societés d’exploitation de cahoutchouc.

                                              les millions de morts des siècles passés peut être.
                                              et en ce moment la pollution du golfe du niger entre autres et les décharges à ciel ouvert de nos produits poluants contamination autour des mines(air sol eai) irradiations des populations.
                                              Merci Areva (87 pour cent de capitaux publics).
                                              vous voyez que le colonialisme n’est pas terminé et que nous aurons encore à nous repentir..
                                              et à réparer

                                              pour s’informer :

                                            • ffi ffi 20 octobre 2012 19:06

                                              C’est aux Etats de publier des normes que les entreprises doivent respecter.
                                              Hélas, beaucoup ne le font pas, et les entreprises, poussées par la concurrence, préfèrent donc déménager là-bas...
                                               
                                              Je ne vais quand même pas en plus demander pardon quand le fruit de cette insouciance des conditions de travail de leur propre peuple par certains États se traduit en chômage pour moi...


                                            • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 20 octobre 2012 19:53

                                              Bonjour Mwana,


                                              Vous dites : « En clair, si mes parents sont allés brigander pour être riche, moi, héritier de cette richesse, je n’ai pas de compte à rendre à qui que ce soit, surtout pas aux héritiers misérables de ceux qui ont été spoliés.  »
                                              Argument un peu spécieux en matiére de « réglements de comptes » entre les peuples.
                                              Qui est héritier de la richesse ???
                                              Si on prend par exemple les traites négriéres, il faudrait aller demander des comptes et des réparations à tous les peuples Africains qui mis en esclavage d’autres Africains pour leur compte ou pour le compte des négriers Arabes ou Européens ? 
                                              Pour les Africains esclaves dans les Antilles, si on « répare » pour eux il faut tout aussi logiquement réparer tous ceux qui a un moment ou à un autre ont eu à souffrir de la France ( descendants de serfs , de Vendéens, etc...). Par ailleurs l’esclavage était interdit en France même : un esclave des Antilles qui posait le pied sur la terre de France devenait automatiquement libre. Allez vous demander des réparations pour l’esclavage à un ouvrier Limousin qui vit avec un Smic, et dont l’ancêtre s’est battu contre l’esclavage sur les barricades de 48 ?

                                              Le seul cauchemar qui habite les Européens c’est le sentiment de leur propre perte . Peut être finiront nous comme les Incas ou les Romains. Mais ce ne sera pas pour un probléme de morale à 2 balles, mais parce que nous n’aurons pas su résister à des peuples aussi voraces et dominateurs que le furent les Espagnols du 16é siécle ou les Vandales du 5é. Le sentiment de culpabilité là-dedans peut être une des armes utilisées par les prédateurs , rien de plus.

                                               


                                            • magma magma 20 octobre 2012 22:39

                                              jean j mourot@

                                              le peuple a également contribué a fournir des soldats de conscription et donc victimes de choix qui ne leur appartenait pas


                                            • Mwana Mikombo 20 octobre 2012 23:42

                                              @ Jean Mourot. "Les colonisateurs ne pourront jamais rendre ce qu’ils ont pris aux colonisés". La première des choses que les européens doivent rendre aux colonisés, c’est leur liberté. Et la liberté ne se rend jamais, elle s’arrache. Donc je vous rejoins sur ce point.

                                              « Le petit peuple n’a que peu profité du pillage des colonies », mais le « petit peuple » en profite quand même un tout petit peu au point de se sentir solidaire des profiteurs ; la preuve, vos réactions barbares.

                                              « Les bienfaits de la colonisation ont existé » tout comme ceux de la colonisation allemande en France si seulement elle avait perduré. Les bienfaits de la colonisation européenne ont existé à telle enseigne que des peuples entiers ont disparu ou sont en voie de disparition, parqués dans des réserves, exterminés par la colonisation européenne : les amérindiens, australiens, néozélandais, tasmaniens, noirs asiatiques, ...

                                              "L’aide de l’occident au pays du Tiers-monde, une forme de restitution« tellement vraie et palpable que les populations du  »Tiers-monde" deviennent de plus en plus pauvres et celles des pays coloniaux deplus en plus riches.

                                              @ffi et Covadonga. "Je ne vois pas ce que les pays européens ont à rendre« . » Nous aurions dû restituer l’Afrique dans l’état où nous l’avons trouvée". Vous n’auriez même pas dû y venir. D’ailleurs qui vous a invités ? Vous auriez bien fait de rester dans vos grottes, igloos et steppes glaciaires. L’humanité ne serait pas aujourd’hui plongée dans le désarroi. Pour ce qui est de la restitution des biens pillés chez les noirs, vous commencerez par changer le nom de votre capitale Paris et même de votre continent Europe qui sont d’origine nègre. Ensuite vous restituerez le simple obélisque nègre de la « Place de la Guillotine » rebaptisée « Place de la Concorde ». Je vous informe que cet obélisque en ciment est aujourd’hui le plus vieux monument historique que l’on trouve sur le sol européen. A l’époque où les nègres inventaient et construisaient de tels monuments par eux-mêmes pour orner les parvis de leurs temples, les cours de leurs châteaux et palais, les allées et les boulevards de leurs villes architecturaux et monumentaux, les européens marchaient à quatre pattes sans pourtant jamais avoir été colonisés. Vous parlez des fringues, des voitures, des écrans plats, etc. Sans le génie inventif des noirs dont vous êtes et avez toujours été des imitateurs serviles sans payer aucun droit, vous n’auriez pas pu accéder à ces choses de la civilisation comme le confirme Jean François Champollion (1790-1832) dont il faut louer l’honnêteté et l’objectivité caractéristiques d’un génie scientifique. Voici quelques extraits de Jean François Champollion et je m’arrêterai là : « L’étude des monuments et des textes égyptiens, en nous présentant sous son véritable jour l’état politique et religieux du vieil empire des Pharaons, en constatait d’autre part l’état avancé des arts de l’Égypte bien antérieurement aux premières productions de ces mêmes arts en Europe … ». « … on se convaincra que l’art des Grecs eut des sculptures égyptiennes pour premiers modèles ; que d’abord il les imita servilement… ». « L’interprétation des monuments de l’Egypte mettra encore mieux en évidence l’origine égyptienne des sciences et des principales doctrines philosophiques de la Grèce ; l’école platonicienne n’est que l’égyptianisme, sorti des sanctuaires de Saïs ; et la vieille secte pythagoricienne propagea des théories psychologiques qui sont développées dans les peintures et dans les légendes sacrées des tombeaux des rois de Thèbes, au fond de la vallée déserte de Biban-el-Molouk. ».


                                            • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 03:13

                                              bonjour Mwana Mikombo

                                              Assumer signifie parfois régler « l’addition » des erreurs de ceux qui m’ont précédé, d’une manière ou d’une autres. l’occident à brigander tous les pays du monde pour être riche, penses- tu être capable de faire restituer toutes les richesses de l’économie de pillage et de colonisation, mais l’on peut ne pas continuer, et cela c’est assumer.
                                              cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                                            • L’immigré 21 octobre 2012 07:23

                                              @Mwana Mikombo :
                                              Cela fait plaisir de voir que des personnes originaires d’autres pays fissent l’effort de commenter cet article.
                                              En effet, quand on lit les commentaires sur cet article, on se rend compte de la grande hypocrisie des franchouillards (j’ai une définition partielle de ce genre de personne sur ce site) : ils tiennent au respect des droits de l’Homme pour eux, mais, lorsqu’il s’agit des autres, ils exigent un traitement spécial pour eux. Pire, s’excuser pour les crimes commis par la France (nous nous contenterons des deux derniers siècles) est à leurs yeux une sorte de crime de lèse-majesté.

                                              Il n’y a point de honte à s’excuser de la faute de ses ancêtres. Au contraire, on en sort grandi. Seul un irresponsable refusera de le faire, tel un enfant tenant obstinément à rejeter la faute sur une tierce personne. Dans le cas ici : « Ce n’est pas moi, ce sont mes ancêtres. » Bien sûr que ce n’est point vous. Qui en doutait ? Ce n’est jamais de sa faute, c’est toujours de la faute des autres. Discours typique de l’extrême-droite.

                                              Un exemple (corrigez-moi si je me trompe) : l’Australie, un pays qu’on peut difficilement qualifier d’ancien pays esclavagiste ou colonisateur, par la voix de son premier ministre, présenta des excuses publiques pour le tort qu’elle fit aux aborigènes. Or, si les ancêtres de certains Australiens commirent (à ce qu’il paraît) des crimes contre l’humanité, le peuple australien actuel ne commit aucun crime contre l’humanité, il me semble. Et, pourtant, le gouvernement australien prit tout de même cette initiative (qu’il y ait un lobby derrière pour faire pression importe peu, seul le résultat importe) de s’excuser.
                                              Rappelons que l’Australie n’est pas la patrie des droits de l’Homme et ne l’a jamais été.

                                              Et, la France, pays et chantre des Droits de l’Homme, en est où ? No comment. Shame on France !

                                              Tout préjudice subit mérite réparation (restitution, dommages et intérêts). À défaut de pouvoir réparer, l’excuse est la moindre des politesses.
                                              L’Australie, par son initiative, prouva clairement sa maturité et sa responsabilité devant l’Humanité. Elle force l’admiration (c’est mon humble avis). Moi-même, je fis surpris par son audace.

                                              J’adore votre exemple sur le brigandage. Moi aussi je souhaite m’amuser.
                                              Donc, en 2012, je peux prendre ma kalachnikov, aller à Paris, massacrer tous les employés de la Banque de France, faire sauter ses coffres-forts, y prendre tout l’or et rentrer dans mon pays. Je ne paye pas pour mes crimes et je profite de ces crimes pour offrir des cadeaux somptueux aux personnes que j’aime (dont mes enfants) parce que tel est mon plaisir. Cinquante ans plus tard (supposons que je suis déjà décédé), l’argent reste aux mains de mes descendants. Je ne me suis jamais excusé, mes descendants non plus. Mes descendants se justifient : le responsable c’est moi, pas eux, ils n’ont pas à accéder à une quelconque demande en réparation, ils n’ont pas à formuler des excuses. C’est normal, ça ?

                                              Par ailleurs, les réflexions que vous osâtes sur l’apport de l’Afrique à la civilisation européenne (les écrits de Champollion, l’inventivité des africains) me paraissent pertinentes : les Européens inventèrent des choses, les asiatiques (Chinois et Arabes, par exemple) inventèrent des choses. Et, les Africains n’ont-ils vraiment rien inventé ? Bien sûr que si, mais, un nègre génial, cela fait désordre, alors, on occulte son histoire ou, pire, on le plagie et on s’attribue les honneurs. Rappelons qu’un nègre est un être humain comme nous tous et qu’il apporta forcément à l’Humanité par son
                                              Ne parlons même pas de la participation des Africains et des Asiatiques aux deux guerres mondiales...

                                              I hope we’ll see you again because the owner of this thread deleted your post a few hours after you published it. It a shame because he cannot face the truth. Once again, please do your bests to give us your deep wise opinion. Regards.


                                            • L’immigré 21 octobre 2012 07:47

                                              [I reposted it because of information transfer issue, with (very) minor changes. I’m deeply sorry for the inconvenience.]

                                              @Mwana Mikombo :
                                              Cela fait plaisir de voir que des personnes originaires d’autres pays fissent l’effort de commenter cet article.
                                              En effet, quand on lit les commentaires sur cet article, on se rend compte de la grande hypocrisie des franchouillards (j’ai une définition partielle de ce genre de personne sur ce site) : ils tiennent au respect des droits de l’Homme pour eux, mais, lorsqu’il s’agit des autres, ils exigent un traitement spécial pour eux. Pire, s’excuser pour les crimes commis par la France (nous nous contenterons des deux derniers siècles) est à leurs yeux une sorte de crime de lèse-majesté.

                                              Il n’y a point de honte à s’excuser de la faute de ses ancêtres. Au contraire, on en sort grandi. Seul un irresponsable refusera de le faire, tel un enfant tenant obstinément à rejeter la faute sur une tierce personne. Dans le cas ici : « Ce n’est pas moi, ce sont mes ancêtres. » Bien sûr que ce n’est point vous. Qui en doutait ? Ce n’est jamais de sa faute, c’est toujours de la faute des autres. Discours typique de l’extrême-droite.

                                              Un exemple (corrigez-moi si je me trompe) : l’Australie, un pays qu’on peut difficilement qualifier d’ancien pays esclavagiste ou colonisateur, par la voix de son premier ministre, présenta des excuses publiques pour le tort qu’elle fit aux aborigènes. Or, si les ancêtres de certains Australiens commirent (à ce qu’il paraît) des crimes contre l’humanité, le peuple australien actuel ne commit aucun crime contre l’humanité, il me semble. Et, pourtant, le gouvernement australien prit tout de même cette initiative (qu’il y ait un lobby derrière pour faire pression importe peu, seul le résultat importe) de s’excuser.
                                              Rappelons que l’Australie n’est pas la patrie des droits de l’Homme et ne l’a jamais été.

                                              Et, la France, pays et chantre des Droits de l’Homme, en est où ? No comment. Shame on France !

                                              Tout préjudice subit mérite réparation (restitution, dommages et intérêts). À défaut de pouvoir réparer, l’excuse est la moindre des politesses.
                                              L’Australie, par son initiative, prouva clairement sa maturité et sa responsabilité devant l’Humanité. Elle force l’admiration (c’est mon humble avis). Moi-même, je fis surpris par son audace.

                                              J’adore votre exemple sur le brigandage. Moi aussi je souhaite m’amuser.
                                              Donc, en 2012, je peux prendre ma kalachnikov, aller à Paris, massacrer tous les employés de la Banque de France, faire sauter ses coffres-forts, y prendre tout l’or et rentrer dans mon pays. Je ne paye pas pour mes crimes et je profite de ces crimes pour offrir des cadeaux somptueux aux personnes que j’aime (dont mes enfants) parce que tel est mon plaisir. Cinquante ans plus tard (supposons que je suis déjà décédé), l’argent reste aux mains de mes descendants. Je ne me suis jamais excusé, mes descendants non plus. Mes descendants se justifient : le responsable c’est moi, pas eux, ils n’ont pas à accéder à une quelconque demande en réparation, ils n’ont pas à formuler des excuses. C’est normal, ça ?

                                              Par ailleurs, les réflexions que vous osâtes sur l’apport de l’Afrique à la civilisation européenne (les écrits de Champollion, l’inventivité des africains) me paraissent pertinentes : les Européens inventèrent des choses, les asiatiques (Chinois et Arabes, par exemple) inventèrent des choses. Et, les Africains n’ont-ils vraiment rien inventé ? Bien sûr que si, mais, un nègre génial, cela fait désordre, alors, on occulte son histoire ou, pire, on le plagie et on s’attribue les honneurs. Rappelons qu’un nègre est un être humain comme nous tous et qu’il apporta forcément à l’Humanité par son, je vous cite, « génie inventif » dans les centres de recherche et développement, par exemple.
                                              Ne parlons même pas de la participation des Africains et des Asiatiques aux deux guerres mondiales...

                                              I hope we’ll see you again, dear Mwana, you’ve tried to correct mistakes about Africa’s contribution in a sarcastic way and I love your fluency in French language. Thanks for your post. It’s a shame that some Frenchmen cannot face the truth. Once again, please do your best to give us your deep wise opinion. I’m convinced by the fact that a lot of people is expecting nice persons like you to open our (closed) eyes. Regards.


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 21 octobre 2012 08:21

                                              Mwana Mikombo
                                              Bonjour , absolument chacun sait que ça ne sont pas des africains qui ont aidés une poignée de blanc a rafler des millions de noirs , chacun sait qu’esclavage et massacre ne préexistait pas dans l’eden qu’etais l’afrique quand bantous et zoulous ont déboulé avant les boers dans ce qui est le transwaal c’est juste par désoeuvrement qu’ils ont organisé
                                              la chasse au bochimans et xsosas.Chacun sait que c’est un hasard si la nouvelle elite sud africaine qui c’est coulée dans les bottes des afrikaaners est homogene à 85% zoulou et bantoue chacun sait que le ministre de l’interieur sud africain qui à fait tirer 40mineurs
                                              comme des lapins est un blanc repeint en noir.Tout le monde sait que ça n’est pas des
                                              ministres africains qui laissent le sida ravager les townships je crois meme que le premier ministre issu de la swappo à dit qu’une simple douche suffisait.Apropos de voleurs ils sont blancs les potentats possedants 40ferrari et 10 hotels particuliers à Paris.Enfin chacun sait que si hutus et tutsis se sont découpés à la machetes comme au plus beau temps pres coloniaux c’est juste pour un match de foot.L’inventeur de l’electricité etait africain ainsi que celui de l’imprimerie de la pelliciline de l’atome ect je crois meme qu’il y a une preuve que les africains ont marchés sur la lune et d’ailleurs il est pas africain le président des states.Depuis 60 ans nous avons droits au concert de pleureuse des elites africaines ,intellectuels docteurs ingenieurs cadres qui preferent
                                              chouiner sur le colonialisme mais ici cul bien au chaud dans cet occident qu’ils conchient.Au lieu de retrousser leur manches et d’aller aider leurs freres du « petit peuple africain » qui seul et abandonné subit journellement l’enfer que lui font subir des potentats des prevaricateurs africains s’etant sans vergogne coulé dans les draps du blanc .


                                            • Croa Croa 21 octobre 2012 08:49

                                              « ...en ce moment la pollution du golfe du niger...  »

                                              Ces crimes, en effet, ont abouti à des spoliations qui persistent aujourd’hui : Cela par contre doit smiley être dénoncé avec force ! smiley


                                            • Romain Desbois 21 octobre 2012 09:12

                                              parce que l’Afrique ce ne sont pas les africains qui l’ont construites.

                                              Ce sont pas les colons qui se salissaient les mains, eux c’étaient les chefs, les patrons.


                                            • Mwana Mikombo 21 octobre 2012 15:24

                                              @L’immigré

                                              Thanks for your encouragement. But it is not me, as such as, that you encourage. It is the fight for the humanity that you encourage.


                                            • Mwana Mikombo 21 octobre 2012 17:16

                                              @Victor Lazlo

                                              Bonjour Victor Lazlo,

                                              « ...les traites négrières...il faudrait aller demander des comptes et des réparations à tous les peuples Africains qui ont mis en esclavage d’autres Africains pour leur compte ou pour le compte des négriers Arabes ou Européens ? » Bien sûr que tous ceux et celles des africains qui ont mis d’autres africains en esclavage pour le compte des Européens ou des arabes ont des comptes à rendre à une Afrique libre et indépendante tout comme l’Europe collaboratrice vis-à-vis de l’Europe libre. Sans ce procès, point de réconciliation des noirs avec eux-mêmes et avec l’humanité. Ce procès purificateur est d’autant plus incontournable que l’esclavage est un phénomène dont l’origine est indo-européenne, c’est-à-dire extérieure au monde nègre.

                                              « …l’esclavage était interdit en France même : un esclave des Antilles qui posait le pied sur la terre de France devenait automatiquement libre  ».C’est une fumisterie. Vous faites allusion à Victor Schœlcher en 1848. Les Antilles (Guyane, Martinique et Guadeloupe) étaient une colonie française et le demeurent jusqu’à ce jour. L’abolition de l’esclavage, si jamais celui-ci a réellement été aboli, n’est pas intervenue à l’initiative bienveillante des esclavagistes dont Schœlcher. L’abolition de l’esclavage par la France en 1848 a été imposée par les révoltes des esclaves comme en témoigne la libération d’Haïti sous la conduite de Toussaint Louverture et Jacques Dessalines. Bien au contraire, la république française, avec Victor Schœlcher, s’est employée à encadrer le mouvement abolitionniste pour le vider de son contenu, pour le retourner contre les esclaves. C’est ainsi que la république française indemnisa grassement les esclavagistes tandis qu’aucun kopeck ne fut remis à aucun esclave. La république française poussa la bassesse jusqu’à imposer à Haïti le paiement d’une somme de 150 millions de Franc-or, y compris les pénalités de retard, pour reconnaître son indépendance. Haïti, exsangue par l’esclavage, finira de payer en 1883 semble t-il. Pendant tout ce temps, pour s’assurer le paiement, la république française et tous les pays européens organisèrent le blocus d’Haïti.

                                              Vous pensez aussi peut-être à la loi Taubira sous Jacques Chirac portant sur la reconnaissance par la France de l’esclavage comme crime contre l’humanité. Mais cette loi n’est que cosmétique. Elle n’effleure rien en ce qui concerne la restitution des biens spoliés ainsi que les réparations y afférentes au premier chef desquelles la liberté. Même cette loi cosmétique n’a été proclamée que sur la base de la pression du mouvement abolitionniste ultra-marin et non par la bonne grâce du colonisateur Jacques Chirac.

                                              Pour le reste des questions que vous soulevez malicieusement, avec un petit rictus goguenard sur le coin des lèvres, sachez (si seulement vous le pouviez !) que seul LE MONDE NOIR LIBRE, en tant que PARENT de l’humanité et de sa civilisation, est capable de sortir l’humanité de la barbarie indo-européenne, d’empêcher la déshumanisation de l’humanité programmée et propagée à partir du septentrion terrestre.


                                            • Mwana Mikombo 21 octobre 2012 17:31

                                              @Covadonga

                                              Je n’aurais pas pris la peine de m’occuper des insanités que vous débitez si vous n’aviez pas vomi sur le génocide du Rwanda en écrivant : « Enfin chacun sait que si hutus et tutsis se sont découpés à la machetes comme au plus beau temps pres coloniaux ».

                                              D’abord et pour couper court concernant les temps nègres précoloniaux, contrairement à vos affabulations de plouc complètement inculte, voici la déposition d’une illustre voix, celle de Léo Frobenius (1873-1938) :

                                              « "Lorsqu’ils (les navigateurs européens) arrivèrent dans la baie de Guinée et abordèrent à Vaïda, les capitaines furent fort étonnés de trouver des rues bien aménagées bordées sur une longueur de plusieurs lieues par deux rangées d’arbres : ils traversèrent pendant de longs jours une campagne couverte de champs magnifiques, habités par des hommes vêtus de costumes éclatants dont ils avaient tissé l’étoffe eux-mêmes !

                                              Plus au sud, dans le Royaume du Congo, une foule grouillante habillée de soie et de velours, de grands Etats bien ordonnés et cela dans les moindres détails, des souverains puissants, des industries opulentes. Civilisés jusqu’à la moelle des os ! Et toute semblable était la condition des pays à la côte orientale, la Mozambique, par exemple. » (Histoire de la civilisation africaine : Leo Frobenius - traduit par Back et Ermont, Gallimard, Paris 1938).

                                              Ensuite concernant le Rwanda, de notoriété publique, chacun sait aussi et surtout que ces découpages à la machette ont été préparés, financés et exécutés à l’instigation de l’Etat français présidé par François Mitterrand (président) et Edouard Balladur (premier ministre), sans évoquer la complicité de certains autres pays européens. Voici quelques liens :

                                              lien 1 : http://www.dailymotion.com/video/x3drhd_france-et-rwanda-sont-lies-par-un-g_news

                                              lien 2 : http://www.dailymotion.com/video/x7o5dy_2-rwanda-la-france-coupable_news

                                              lien 3 :  http://www.dailymotion.com/video/xc9szc_l-implication-de-l-etat-francais-da_webcam


                                            • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 20:39

                                              bonjour l’immigré

                                              je pense que nos sociétés ont fait d’énormes progrés pour que des actes commispar des individus dans l’excerci de leur mandat ne restent pa impunie s’ils contrevienent aux conventions et acords que nous avons convenu. ces décisions nous engagent pour le futur et ne peuvent pas avoir d’effets rétroactifs sur le passé qui n’est que nos souvenirs.
                                              avant la lente structuration de notre sédentarisation nous prtiqions l’économie de pillage, ensuite certains hommes en ont exploité d’autres et se sont enrichis de cette inégalité qu’en leur temps les uns et les autres trouvaient normales (romains grecs par ex), avec le christinisme « catholisé »les papes avalisaient ceux qui devaient disposer du pouvoir temporel, et d’autres se sont enrichis sur le servage accepté par ce qui se savaient sujet du roi, la république reprenant la philosophie des lumière nous a apporté aujourd’hui ou des hommes en exploitent encore d’autres, Ainsi qui doit rendre à qui, nous sommes devant une aporie qui nous conduit à s’excuser, d’avoir nous homo sapiens commis notre premier« massacre » en ayant fait disparaitre les néendertaliens. Si tu trouves que je remonte trop loin l’on peut s’arréter à Abel.
                                              les hommes se sont piés volés, tués vilolés pour édifier leurs nations, nous en avons interdit un certains nombre mais encore aujourd’hui des individus s’enrichissent en exploitant d’autres hommes, nous appelons cela le capitalisme et c’est autorisé dans ce cadre là.
                                              j’ai le souvenir de la démarche de l’australie. émotionnellement elle est acceptable parce que ils sont les seuls à l’avoir fait, demain si tous les états se mettent à s’excuser de leur sévices faites aux autres, l’excuse n’aura plus aucun sens car elle ne sera plus un actes de rareté.
                                              ainsi cette voie comme celle que tu présentes en exemple sont bouchés mais elles dévoilent des préaucupations qui ne sont pas décelées ou dites, et c’est cela qui est à rechercher.
                                              pourquoi subitement nous nous mettons à ’cultive"r la peur et la victimisation depuis presque trente ans.
                                              cordialement. ddacoudre over-blog.com.


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 21 octobre 2012 21:06

                                              @Mwana Mikombo , tiens un disciple du professeur T Obenga « une pointure d’ailleurs » a vous lire ont sent bien que le conseil de preferer Heidegger à Hegel a porté ses fruits : denoncer le racisme chez l’autre sert de cache sexe au sien.


                                              Asinus : ne varietur


                                            • carmina carmina 20 octobre 2012 17:29

                                              Admettre les faits, c’est une façon de déclarer que l’on en reconnait l’horreur, une sorte d’engagement à ne pas reiterer les actes (on peut toujours rêver) ,

                                              En tant que parents on enseigne à nos enfants de reconnaitre leurs actes avec honnêteté, je ne vois donc pas pourquoi il n’est pas possible de l’exiger de nos états.
                                              cela permet de savoir ce que sont capables de faire TOUS nos dirigeants de tous bords pour « raisons d’état ». Car certes y a eu Papon mais y a eu aussi Miterrand :

                                              « Entre 1956 et 1957, François Mitterrand, en tant que garde des Sceaux, et contre l’avis de la majorité des autres membres du gouvernement (Pierre Mendès-FranceAlain SavaryGaston Defferre), avalise personnellement l’exécution de 45 condamnés à mort pour terrorisme, dans le cadre de la guerre d’Algérie ; la culpabilité de certains de ces exécutés (Badèche ben Hamdi, Fernand Iveton) est aujourd’hui remise en cause  ».

                                              Ma conviction c’est que la reconnaissance des victimes est importante pour que la somme des haines ne s’affiche plus au compteur.


                                              • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 03:30

                                                bonjour carmina
                                                 ton commentaire est très intéressant, il pose le problème de la réhabilitation, mais si par raison d’état nous cachons certaines choses c’est que les dessous de l’histoire ne sont pas rose et ne sont pas un chemin tranquille.
                                                Dans cette affaire les victimes étaient connus, y a t-il un intérêt à en faire des martyres, alors que dans l’ambiance de l’époque çà ne fleurtait pas entre les deux, depuis il y a un arsenal juridique, alors pourquoi cette officialisation. les victimes reposent depuis longtemps, ce ne sont pas elles qui demandent, et ceux présent n’était pour la plupart pas né ???.
                                                cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


                                              • Yves Dornet 20 octobre 2012 17:33

                                                et puis n’oublions pas que les ex colonisés ont fui l’Algérie pour suivre leurs ex colonisateurs en France très vite et en nombre après l’indépendance. Ils ont gardé un bon souvenir de la chose apparemment.
                                                colonisation positive ?


                                                • carmina carmina 20 octobre 2012 18:15

                                                  c’est de l’ironie,de l’humour..noir . sans doute


                                                • Yves Dornet 20 octobre 2012 18:26

                                                  NON, je constate qu’il n’a pas fallu très longtemps aux Maghrébins pour venir en France malgré leur indépendance.


                                                • Romain Desbois 21 octobre 2012 09:15

                                                  C’est sur lorsque TOTAL(ELF) provoque un coup d’Etat en Algérie pour virer celui qui voulait nationaliser le pétrole , la France n’a rien à voir là dedans !!!!

                                                  Et l’on s’étonne qu’ils cherchent à aller vivre mieux ailleurs !!!!!

                                                  Mais vous feriez la même chose !

                                                  Gras comme la France, ingrat comme un français !


                                                • manusan 20 octobre 2012 18:13

                                                  Me voilà coupable d’un truc que j’aurais commis avant ma naissance. 


                                                  • Gaetan de Passage Gaetan de Passage 20 octobre 2012 18:42

                                                    S’excuser étant contre nature, surtout chez l’animal politique, il faut toujours se demander : quel est le but de la manoeuvre ?


                                                    • manusan 20 octobre 2012 22:06

                                                      bien vu.


                                                      Par contre les gouvernements algériens sont stupides (les nôtres sont lâches), au final la diaspora algériennes musulmanes est encore plus détestés en France et en cas d’émeute de la faim les négociations pourraient être tendues sur le marché des céréales.

                                                    • titi 20 octobre 2012 23:44

                                                      Cette « excusite aigüe » fait le jeux politique des grouvernements des deux cotés de la méditerranée.

                                                      Ici, parce qu’elle permet à Talonette II et ses acolytes de faire une OPA sur le vote des francais d’origine étrangère. Et vu les lendemains électoraux qui déchantent qui s’annoncent ca fait pas de mal.

                                                      Là bas parce que cela fait partie de la politique qui s’impose depuis 50 ans : c’est la faute des colonisateurs. Ainsi lors du tremblement de terre d’Alger, Boutef avait il pu affirmer sans rire à la télé, que les immeubles effondrés étaient de fabrication francaise et que ceux restés en place étaient algériens. Cette repentance apporte de l’eau à leur moulin : si le colonisateur se repente c’est qu’il a fauté, comme cela est répéter depuis 50 ans.


                                                    • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 03:34

                                                      bonjour gaetan

                                                      merci de cette info qui peu expliquer sous toute réserve, mais comme je l’ai écris dans un commentaire il n’y a de la part des politiciens aucun acte philanthropique.
                                                      cordialement.


                                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 octobre 2012 18:46

                                                      Me v’la harnaché en cuir rose à l’insu d’mes grands pères ...........
                                                      Oui......rhaaaaarg..........encore...........lovely...............


                                                      • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 20 octobre 2012 20:17

                                                        Bonjour Sampiero,


                                                        Vous dites : « C’est amusant comme on voit les taureaux - moutons (sans cornes sans doute) se précipiter sur le moindre chiffon rouge. »
                                                        C’est ce que vous faites, non ?

                                                        Vous dites : « Est ce que quelqu’un leur a demander de s’excuser, de se repentir ? » Oui ; si vous n’êtes pas au courant, ouvrez vos oreilles. Et une « reconnaissance » d’Etat pour des faits qui d’une part ne sont pas avérés, et d’autre part ne font pas l’objet d’une restitution contextuelle, c’est encore pire qu’une « repentance » , c’est tout simplement avaliser un mensonge d’Etat.

                                                        Vous dites : « Nous sommes environnés de nations, toutes interdépendantes et avons tout intérêt à avoir avec tout le monde les meilleures relations. »
                                                        C’est tout à fait sensé ce que vous dites.C’est justement pour cela que toutes repentances et « reconnaissances » sont stupides (sinon interressés...)

                                                        Vous dites : « Si c’est au prix de reconnaître des faits avérés, quel grand sacrifice !! » Il ne s’agit pas de faits « avérés » (pour cela il y a des historiens et leurs polémiques , leurs vérités et contre vérités). Quant à la question du sacrifice, ma foi il ne s’agit pas ça. Il s’agit de vérité et d’honneur.

                                                        Vous dites « Ils font les questions et les réponses, démarrent au quart de tour comme des machines, actionnées par les »éléments de langage« de copé, lepen, et tous ces brillants gestionnaires de droite qui ont ruiné la France ( et leur poche), qui n’acceptent pas d’avoir été nuls et avoir perdu, qui n’ont peur que pour leur cassette ou celles des amis, qu’ils ont si bien servi. » Evidemment si vous êtes UMP vous devez pleurer. Pour la cassette , je vous la laisse , moi je n’en ai pas.

                                                        Vous dites :«  La pleurnicherie élevée au rang de comportement normal ! » Eh oui, ça pleurniche les pénitents, les « repentants » ; les flagellants, les honteux, les péteux de toujours...

                                                        Vous dites : « Si c’est ça être gaulois, je suis content d’avoir mes ancêtres venus d’ailleurs. » Si ça ne vous va pas vous pouvez toujours les rejoindre. Quant à « être Gaulois » on a pas besoin de descendre de Vercingetorix pour l’être. On peut être noir de peau, musulman, avoir les yeux bridés et 3 ancêtres juifs, et être un vrai « Gaulois » selon la définition du grand historien René Gosciny.

                                                        • Éric Guéguen Éric Guéguen 21 octobre 2012 08:46

                                                          Dans un pays communautariste à l’inculture galopante, toutes les factions se disputent le façon de raconter l’histoire aux gogos. Rien de plus.
                                                          Que les gens se réapproprient leur histoire, TOUTE leur histoire, et nous feront taire les Jean Daniel, les Christiane Taubira et les Alain Soral.


                                                          • Romain Desbois 21 octobre 2012 09:18

                                                            « L’histoire est toujours écrite par les vainqueurs » Machin Truc


                                                          • Éric Guéguen Éric Guéguen 21 octobre 2012 12:31

                                                            @ Romain Desbois :

                                                            L’histoire DOXIQUE est écrite par les vainqueurs. Les gens soucieux de vérité finissent toujours par se rapprocher de LA vérité. Mais cela demande du temps et des efforts auxquels beaucoup se refusent.
                                                            Tout finit par se savoir, même de manière ésotérique, pour peu que l’on soit attaché à une certaine objectivité.
                                                            Pas de grand complot mondial, simplement une certaine propension à la bêtise, à la paresse, et à l’exploitation de celles-ci.


                                                          • Romain Desbois 21 octobre 2012 12:58

                                                            heu ésotérisme et objectivité ????

                                                            Oxymoron


                                                          • Éric Guéguen Éric Guéguen 21 octobre 2012 13:55

                                                            @ Romain Desbois :

                                                            Pas du tout. Lisez Averroès (entre autres).
                                                            Les masses n’ont pas toujours raison et, à l’appel du nombre, elles se fient bien plus à leurs affects qu’à leur intellect.
                                                            Vous confondez « objectivité » et « somme de subjectivités ».


                                                          • Romain Desbois 21 octobre 2012 20:36

                                                            Mais j’ai jamais dit que la majorité ou les masses ou le vainqueur avaient raison !!!!!!!!!!!!!!!

                                                            Je me demande des fois si je parle la même langue que les autres !!!!


                                                          • Éric Guéguen Éric Guéguen 21 octobre 2012 22:06

                                                            @ Romain Desbois :

                                                            Non, vous avez dit qu’ESOtérisme et objectivité étaient en contradiction, n’est-ce pas ? Je veux mettre en avant qu’EXOtérisme et objectivité sont, au contraire et de manière générale, radicalement opposés. Ce qui est étudié en petit comité est bien souvent plus soucieux d’objectivité. La philosophie est ésotérique, non du fait d’une minorité jalouse de son savoir, mais du fait des masses elles-mêmes qui rechignent à la « prise de tête ». La philosophie, qui tend plus que tout vers l’objectivité, est rendue malgré elle ésotérique.
                                                            Désolé si je vous semble un peu cavalier, j’espère simplement m’être bien fait comprendre. Vous me direz.


                                                          • ddacoudre ddacoudre 22 octobre 2012 00:17

                                                            bonjour éric

                                                            nous sommes des êtres ésotériques et herméneutiques qui disposent d’un langage pour exprimer leurs émotions, si ce langage est fondateur il est aussi castrateur car il enserre la pensé dans un nombre défini de signes qui ne peuvent parler du tout mais de ce qui a été compris. nous avons donc devant nous le magasin de la méconnaissance comme disait Hervé Morin. l’histoire authentique n’est connu que de ceux qui vivent les événements, et déjà quand ils les rapportent ils les tronquent, exit donc la possibilité de détenir une quelconque vérité.
                                                            nous devons vivre avec cela car c’est la garantie que tout ce que nous faisons n’est qu’aléatoire.
                                                             L’histoire fut raconté par les vivants et les vainqueurs avec une finalité non de vérité mais de panache. Aujourd’hui c’est heureusement différent et son apprentissage nous permet de nous situer dans le passé et de prendre la mesure de ce dont nous sommes capables pour en retirer une vision d’avenir. Pourrions nous vivre sans l’histoire certainement, sans faire circuler les savoirs, non. Certes l’histoire est soumise à interprétation puisqu’elle n’est que cela, mais l’écueil est de juger le passé avec les valeurs d’aujourd’hui. Comme nous aujourd’hui ceux de hier ont agit avec ce qu’ils étaient capables de comprendre et tenaient pour vérité. Si certain nous auraient tuer pour soutenir que le soleil tourné autour de la terre, ils disposaient ni plus ni moins que de la même intelligence que nous entre les deux oreilles.
                                                            Les « découvreurs » ont bouleversé les savoirs et l’observation du monde, cela ne fait pas de nos prédécesseurs des criminels, si nous avons rejeté toutes leur erreurs et leur obscurantisme, il suffit d’être un peu attentif à notre présent pour se rendre compte qu’il nous colle toujours à la peau.ddacoudre.over-blog.com .
                                                            cordialement


                                                          • Éric Guéguen Éric Guéguen 22 octobre 2012 11:00

                                                            @ ddacoudre :

                                                            Bonjour et merci d’avoir réagi à ma prose.
                                                            Vous dites que l’erreur est de considérer le passé au travers du prisme de nos mœurs contemporaines, ce en quoi vous avez parfaitement raison. Mais il faut s’interroger : pourquoi en sommes-nous là ? Et je dis ceci : on ne soupçonne pas le niveau d’inculture des Français. Partant de là, c’est celui qui fédèrera le plus de monde autour de lui, qui parviendra à en convaincre le maximum, qui aura autorité en matière d’histoire. Entendons-nous bien, je le DÉPLORE, mais c’est ainsi. On ne peut pas demander à un peuple d’être des consommateurs effrénés et d’accorder en même temps un temps constant à l’étude personnelle de choses comme la philosophie ou l’histoire, il faut savoir ce que l’on veut et l’on a clairement choisi (les Français les premiers).

                                                            Faites cette expérience, entrez chez un marchand de journaux et cherchez les journaux qui traitent d’histoire : il y en 4 ou 5. Savez-vous combien traitent des chevaux (sans compter ceux sur les poneys) ? 8. Du poker : 4. Des camping-cars ? 4. Des reptiles ? 2. Et les journaux people, et les journaux féminins, et les journaux auto, informatique, cuisine, etc. Bref, un étal chez un magasin de journaux est le reflet exact de ce qui intéresse profondément la majorité des Français.

                                                            Vous souvenez-vous de la polémique au sujet de la célébration du bicentenaire d’Austerlitz ? Le monde entier l’a célébré, le monde entier SAUF la France. Pourquoi ? Parce qu’une bande d’excités emmenés par Claude Ribbe, pseudo-historien, a agité le rétablissement de l’esclavage par Bonaparte comme un objet caché, preuve manifeste d’un complot blanc anti-noirs. Or, n’importe quel passionné de Napoléon a toujours su ces choses-là, elles n’ont jamais été cachées. Cependant, en se projetant dans l’esprit du temps, on constate que ce rétablissement était beaucoup moins important qu’Austerlitz. Pas de nos jours. La suite, vous la connaissez : Napoléon est perçu comme un esclavagiste et Ribbe a réussi à imposer SA vision de l’histoire, en majorité, à une population très illettrée.

                                                            Pour finir, je ne prétends pas que certains soient détenteurs de LA vérité, je vous rassure. Mais ce qui est important, c’est que LA vérité existe. C’est une quête sans fin, un chemin sans fin, long, fastidieux, individuel, « prise de tête ». Et un lecteur de magazines d’histoire est certainement bien plus avancé sur ce chemin que celui ou celle qui ne lit QUE Closer.
                                                            Schématiquement, les Claude Ribbe, eux, visent avant tout les lecteurs de Closer.

                                                            Cordialement,
                                                            EG.


                                                          • Freakzoïd 21 octobre 2012 09:51

                                                            Vladimir Ilitch Oulianov (ayant pour nom d’artiste Lénine) aurait dit : « ... Culpabilisez-les tous, vous en ferez ce que vous voulez ! »

                                                            Ca laisse songeur... smiley


                                                            • Taverne Taverne 21 octobre 2012 10:49

                                                              A l’auteur, je viens de lire votre papier et je vois ce passage : « Quels sont ceux d’aujourd’hui qui sont habilités à mettre sur la balance de l’histoire les bonnes ou mauvaises actions. » Là vous exagérez. Sauf si vous pensez que l’on peut tirer quelques « bienfaits » de cette macabre journée de 1961. Sinon, vous admettrez qu’il y a quand même certaines actions qui relèvent du mal absolu, de l’ignoble. Mais, comme je ne pense pas que vous soyez un édile de Maurice Papon, vous reconnaitrez qu’il y a tout de même des cas où la conscience universelle doit s’insurger et dénoncer. Un minimum d’introspection est indispensable sinon où irions-nous ?

                                                              La « repentance » est un mot inadapté prononcé par un ancien président dont l’esprit était imperméable à toute idée de faute et de responsabilité. Ne prenons donc pas ce mot pour du vocabulaire adapté. J’aurais préféré que ce soit un président de droite ou centriste qui formule ces excuses nationales. Les mots dans la bouche d’un socialiste ont trop le goût de la culture de l’excuse et du boboïsme facile. Mais c’est ainsi. Le président représente la Nation et parle en son nom. Ne tombons pas pour autant dans les travers dangereux : l’irresponsabilité ou le déni.


                                                              • Taverne Taverne 21 octobre 2012 10:51

                                                                Et j’irai plus loin en répondant à votre question : « Quels sont ceux d’aujourd’hui qui sont habilités à mettre sur la balance de l’histoire les bonnes ou mauvaises actions. »Réponse : « dans le cas présent, TOUS LES HOMMES ET TOUTES LES FEMMES DU MONDE ! »


                                                              • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2012 18:42

                                                                bonjour la taverne

                                                                c’est un peu plus compliqué. nous ne choisissons pas de naitre, et nous devons assumer de vivre.Hier les hommes se pensaient les maitres du monde et croyaient diriger leur destiné, aujourd’hui nous savons que chaque erreur a donné lieu à une évolution (pas toujours bonne) et nous évoluons avec ce que nous sommes capable de comprendre. donc exit la responsabilité de quoi que ce soit sur cette planète, cela ne signifie pas que nous n’ayons pas a rendre compte de nos actes pour ce qu’ils engendrent face aux autres, c’est la conscience de nos actes de laquelle nous avons extirpé la morale et dont aujourd’hui il faudrait en retirer une éthique.
                                                                Qu’en fonction de ce que nous acceptons ou refusons nous écartions ceux qui ne sont pas conformes aux choix réalisés, c’est l’évidence de l’existence, et ce n’est pas une balance qui soupèse ce qui est bien ou mal, mais enchevêtrements de nos actions qui nous imposent de survivre et c’est cette aptitude qui va sélectionner ce que nous jugeons acceptable à un moment T de notre existence, Que nous soyons capable d’apprécier chaque situation c’est le propre de nos sens, mais il n’existe personne qui peut être le juge de notre histoire, car nous ne vivons que le présent de notre propre vie, et ce n’est pas parce que nous avons développé la faculté de raconter le passé (par le verbe l’écriture et les médias), que cela nous donne la réalité des événements de ceux qui les ont vécu si nous n’y étions pas. Nous devons vivre avec cette insuffisance , en tenir compte n’est pas nier ce que d’autres racontent mais en garder une mesure tolérante. Nous sommes des êtres heuristiques et ésotériques, cela exclu l’absolue. Or nous vivons encore avec des concepts de l’existence de Vérité et nous nous plaignons de nous tromper. ceci n« emporte pas de laisser faire, car instinctivement nous rejetons ce dont nous prenons conscience qui nous nuit,
                                                                 il n’y a là que des mécanismes organiques (innés) dont toutes nos constructions systémiques sont des paradigmes qui durent plus ou moins long temps en fonction de ce que j’ai appelé l’environnement »géohistorique" qui nous façonne.
                                                                Alors s’excuser, se repentir au nom d’une nation n’a aucun intérêt que de trouver celui des raisons de ce choix, par contre à titre individuel s’excuser ou se repentir et avoir conscience de ses actes et de leurs conséquences, mais cela sera variable dans le choix des actes au fil du temps
                                                                 Tous ceux qui ont bruler leurs semblables sur un buchet ne se sont jamais excuser, qu’elles raisons auraient -ils eu de le faire convaincu de sauver leur âme (par xemple).ddacoudre.over-blog.com
                                                                 cordialement.


                                                              • sto sto 21 octobre 2012 12:51
                                                                « Personne n’a à s’excuser de l’histoire de son pays »

                                                                euh si, les perdants ont a le faire.


                                                                • travelworld travelworld 21 octobre 2012 15:45

                                                                  Il ne s’agit pas de s’excuser mais de rétablir la vérité, si nous savons que Louis XIV a ruiné et affamé la France avec ses guerres et le train de vie de la cour, sans compter la construction du château dont le coût affolait Colbert + la météo(1 million de morts de faim en 1694) !!! alors qu’il est présenté comme un grand roi un peu partout !!!!
                                                                  Auprès de qui faut t’il s’excuser ?

                                                                  http://www.recherche-fenelon.com/page-13000-economie-ruine.html

                                                                  P.S nous avons aujourd’hui des historiens vraiment excellents, ceux qui veulent savoir le peuvent !


                                                                  • L’immigré 21 octobre 2012 17:24

                                                                    En ces temps-là, on avait peut-être besoin d’un peu d’espace vital... Enfin, je crois...

                                                                    Louis le Quatorzième, le Roi Soleil, un grand roi ? Heu... Un peu comme Napoléon Bonaparte, Empereur des Français, je présume ? Un grand empereur martèle-t-on dans les manuels d’Histoire de France, en France.
                                                                    Je ne suis pas certain que cela soit l’avis des peuples d’Europe qu’il soumit...
                                                                    Very shocking !
                                                                    Peut-être que je me trompe. Qu’est-ce qu’un immigré sait de l’Histoire de France ?


                                                                  • travelworld travelworld 21 octobre 2012 15:56

                                                                    http://www.recherche-fenelon.com/page-13000-economie-ruine.html

                                                                    Auprès de qui faut il s’excuser pour tant de malheurs et de morts ????


                                                                    • travelworld travelworld 21 octobre 2012 15:57

                                                                      En double désolé !


                                                                      • Jason Jason 21 octobre 2012 18:07

                                                                        Ca pratique l’auto absolution, l’amalgame, et le n’importe quoi sur ce fil. Mais, on se rend compte que le bât blesse ; ce qui est bien.

                                                                        Pour un peu on remonterait aux Gaulois. Des massacres ont eu lieu, et il faut le dire. Quant à la mauvaise conscience, comme le mot l’indique, c’est l’affaire de chacun.

                                                                        Depuis les temps bibliques (cités entre autres par Dostoïevski) la question se pose : « Suis-je responsable de mon frère ? »

                                                                        Alors, àvous de juger...

                                                                        P.S. La bêtise, disait Flaubert, consiste à conclure.


                                                                        • ddacoudre ddacoudre 22 octobre 2012 00:48

                                                                          bonjour Jason

                                                                          j’espère que dans le futur nous pourrons inventer d’autres mots pour qualifier l’interdépendance de nos actions qui nous emmènent à interférer directement ou indirectement sur les autres qui en font tout autant. vivant en perpétuelle inter action difficile de dire que quelqu’un est responsable, car nous le sommes tous ce qui revient à conclure que personne ne l’est. Cela n’emporte pas de laisser faire ni de ne pas avoir conscience des ses actes. Mais cela devrait entrainer une interdiction absolue celle de tuer pour punir d’un acte nuisible commis sur autrui et revisiter nos pratiques ancestrales dont nous mesurons la permanence de l’inefficacité.
                                                                          cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


                                                                        • xmen-classe4 xmen-classe4 21 octobre 2012 18:57

                                                                          la guerre faite aux algériens n’étais pas officiellement reconnu comme étant contre des civils.


                                                                          De nos jours, les militaires doivent refuser l’ordre sauf s’il est en colère.

                                                                          • xmen-classe4 xmen-classe4 21 octobre 2012 19:08

                                                                            c’est comme la tour infernale, le jeu de société.

                                                                            ils effacent les pièces de l’histoire en les assumant pour amoindrir la stature état et cela favorise étrangement le commerce extérieur, le droit d’importé, la tolérance matériel des dictatures.
                                                                            un pas de plus vers la crise.
                                                                            les Français n’en sont pas à crire le droit en Breton, ni en Corse , ni en Basque mais en anglais si.

                                                                            • ddacoudre ddacoudre 23 octobre 2012 09:08

                                                                              bonjour xmen-classe4

                                                                              le droit d’importé, la tolérance matériel des dictatures.
                                                                              je n’ai pas compris le sens de votre propos.
                                                                              cordialement.


                                                                            • akita 22 octobre 2012 00:20

                                                                              - Lire et relire l’histoire :

                                                                              ex Howard Zinn Histoire Populaire des Etats-Unis un must have dans sa bibliothèque.
                                                                              - Ne jamais oublier les combats de nos ancêtres
                                                                              - Apprendre de leurs échecs et de leurs victoires pour mettre en lumière les dérives d’aujourd’hui.
                                                                              - Lire et réécrire notre actualité
                                                                              - Décrypter les mensonges et dérives d’aujourd’hui
                                                                              - Soutenir les combats d’aujourd’hui
                                                                              - Ecrire la vraie histoire d’aujourd’hui pour demain est un devoir

                                                                              Je repique la citation ci-dessus ;) : 

                                                                              « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein

                                                                              • ddacoudre ddacoudre 22 octobre 2012 00:37

                                                                                bonjour akita
                                                                                rien a rajouter à ton commentaire si ce n’est qu’Einstein a redécouvert la Boétie.
                                                                                cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                                                                              • Soi même Soi même 22 octobre 2012 03:43

                                                                                Arrêter de raconter des salades, Il n’est pas question de vous rendre responsable ce que vos aïeux de ce qui ont fait. Il s’agit de conscience et en aucuns cas il s’agit d’imiter les pantalonnades de Hollande.
                                                                                Que le l’on le veuille où pas ont est tributaire de notre histoire, et part ce fait . Je ne vois pas comment nous pouvons établir des relations justes avec d’autres peuples quand il y a des contentieux historiques. L’autre fait qui ne frappe dans cette affaire et d’une certaine maniéré avec ses excuses qui s’adresse en réalité non pas au peuple concerné mais bien à ses propres concitoyens et en réalité c’est une opération de marketing politique.
                                                                                Car il ne faut pas se trompé toute ces amuses gueules diplomatiques nous empêches pas de continués à exporter des armes à l’étranger et de renouer les veilles pratiques du temps des Colonies.

                                                                                 Je ne suis pas là pour de donné des leçons de Morale, si t’as compris le sens de mon message, ta compris où est l’urgence de notre responsabilité !
                                                                                C’est une affaire individuelle avant tous et comme toute chose si elle est véritablement vécus cela se ressent dans le Peuple qu’il y a eu une Catharsis !

                                                                                 


                                                                                • ddacoudre ddacoudre 23 octobre 2012 09:11

                                                                                  bonjour sopi même

                                                                                  c’est bien pour cela que la question est pourquoi aujourd’hui.

                                                                                  cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                                                                                • Yohan Yohan 22 octobre 2012 10:22

                                                                                  J’en connais qui se frottent les mains de voir ce pays se répandre en contrition. Cela fait les affaires de ceux qui sont venus en France pour retourner nos jeunes et les embrigader dans l’intégrisme. Ceux là vont pouvoir leur dire « voyez combien cette France est pourrie, on ne vous avait pas menti »


                                                                                  • ddacoudre ddacoudre 23 octobre 2012 09:16

                                                                                    bonjour yohan

                                                                                    il est bien évident que l’intégrisme exploitera la situation, c’est le propre de tout fonctionnement, chaque chose su réorganise la pensé,et dans le cas présent ils l’intégreront dans leur prosélytisme.Mais comme il le font pour toute chose, nos ne pouvons pas nous condamner au silence.

                                                                                    cordialement.ddacoudre.over-blog.com.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès