• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Perversions islamistes et fatwas scélérates

Perversions islamistes et fatwas scélérates

« La Fatwa n’est pas un choix mais une obligation musulmane. Le prophète a dit que celui qui garde un savoir pour lui sera puni le jour du jugement dernier. La Fatwa naît surtout des centres d’intérêts communs d’une société. ». Cheikh Zamzami

En islam, une fatwa est un avis juridique donné par un spécialiste de la loi islamique sur une question particulière. En règle générale, une fatwa est émise à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème où la jurisprudence islamique n'est pas claire.

Un spécialiste pouvant donner des fatwas est appelé un mufti. L’idée de la fatwa est devenue célèbre en 1988. A l’époque, l’Ayatollah Khomeiny voulait faire assassiner Salman Rushdie pour son roman Les Versets sataniques. Depuis, c’est la mode. Des cheikhs islamistes, des imams salafistes et autres muftis intégristes se lancent dans l’émission de fatwas : c’est le fatwa-shopping. Quelque chose ne va pas ? Fatwa. Un chef islamiste veut liquider un ennemi ? Fatwa. Interdire un livre ou une œuvre artistique ? Fatwa. Faire fortune en vendant de la viande pourrie ? Fatwa.

La fatwa est une « machine à blanchir » les crimes les plus odieux, un outil d’autodestruction d’une religion islamique aux prises avec une modernité avec laquelle elle peine à s’adapter. Cette inflation de fatwas est due, d’une part, à l’inexistence d’un véritable droit musulman au sens scientifique du terme, et d’autre part à ce que l’islam ne dispose pas d’une autorité spirituelle centralisée et reconnue. Chaque rite, chaque école, chaque mufti et chaque jurisconsulte le conjugue à sa manière. Ainsi selon Mary Zwahlen « le droit musulman ne contient aucune théorie générale, aucune généralisation conceptuelle. Loin de former dans leur ensemble un système cohérent, les prescriptions du Coran et de la Sunna et celles qui ont été déduites par la doctrine, ne constituent pas des règles de droit, mais une suite décousue de jugements, donnés dans des cas d’espèces et au fur et à mesure que ceux-ci sont présentés  ». Cela pose, en particulier, le problème du recrutement des muftis dans les mosquées. La liste de ces fatwas choquantes, insolites ou même ridicules est interminable. En voici un florilège.

1- La carotte

La carotte a tout vu avec ces muftis, de ceux qui interdisent aux femmes de toucher les carottes car elle pourrait raviver les fantasmes les plus enfouis, à ceux qui, comme le prédicateur marocain Zamzami, permettent aux femmes d’utiliser ce légume comme sex-toy. Il assure, que, du point de vue religieux, le recours aux sex-toys est parfaitement légitime. Il se justifie ainsi : « La masturbation est une solution provisoire pour les jeunes musulmanes et musulmans, le temps qu’ils puissent se marier. Autoriser la masturbation a donc un objectif religieux : c’est de faire éviter à notre jeunesse de tomber dans le grand péché. Cette même règle a été adoptée par l’Imam Malek.... » (Malek est le juriste musulman qui a fondé l'école malékite, l’une des quatre écoles juridiques de droit musulman sunnite). 

2- La banane et le concombre

Contrairement au cheikh précédent, le « Cheikh Concombre » (alias Al-Qardawi) a émis une fatwa interdisant aux femmes musulmanes le droit de toucher une banane ou un concombre à cause de leur ressemblance avec le pénis masculin. Par contre, si elles veulent en manger, pas de problème ! Il suffit que leur mari coupe préalablement l’objet du délit en petits morceaux avant de le servir à ses dulcinées (généralement plusieurs). A la suite de cette histoire, aux Maldives, la télévision publique a censuré le mot concombre par crainte de représailles. Cette fatwa fait suite à une ancienne fatwa d'Al-Qaïda en Irak, qui exigeait que les vendeurs séparent les tomates et les concombres sur leurs étals sous prétexte que ces légumes seraient de sexe différent, et qui avait décrété que seuls les hommes pouvaient acheter des concombres.

Curieusement, Al-Qardawi ne parle pas des carottes : serait-il d’accord avec Zemzami ? On attend des fatwas pour les glands et autres fruits et légumes dont la vue ou le toucher pourraient s’avérer suspects aux yeux de ces cheikhs lubriques.

3. Le vélo

Messieurs, méfiez-vous de la bicyclette de votre femme : c’est sûrement un sex-toy. En effet, « Enjamber la selle du vélo suscite chez la femme une excitation sexuelle » d’après le cheikh Kamel Al-Faïdy. De ce fait, il interdit la pratique du vélo aux femmes musulmanes (interdiction encore plus sévère si leur panier est rempli de bananes ou de concombres). Cette fatwa a bien sûr soulevé un tollé sur la toile. Et attention la contre-attaque est rude, l’argument percutant : « Durant les conquêtes musulmanes des premiers siècles, les femmes contribuaient au jihad à dos de chameaux, dont la monte et la bosse sont bien plus excitantes sexuellement que le vélo. ». Grâce à cette fatwa, on comprend pourquoi les touristes européennes qui viennent en Tunisie, au Maroc ou en Egypte, en houris perverses, adorent la promenade à dos de chameau.

4. L a fellation et le cunnilingus

Le cheikh Al-Qardawi, encore lui, en maître à penser des islamistes tunisiens et égyptiens, avait explicité que les « caresses bucco-génitales » étaient permises par l’islam, à la condition que la femme n’avale pas le sperme, « liquide impur ». Il déclare reprendre d'autres théologiens de l’Islam, qui « ont autorisé le baiser génital (entendez :), aussi bien celui de la femme pour son mari que celui du mari pour sa femme, et il n’y a aucune honte à cela », précisant que « si une personne prend son plaisir par la bouche, c’est un comportement qui sort de l’ordinaire, mais on ne peut l’interdire, surtout si c’est avec l’accord de la femme et qu’elle aussi y prend du plaisir. »

5. Viol et ʺprostitution halalʺ

Cheikh Mohammed al-Arifi, un dignitaire religieux Saoudien a émis une fatwa intitulée "ouverture de la porte du djihad par le mariage en Syrie”. Cette fatwa a légalisé la dépravation et la débauche et soumis à la prostitution des milliers de jeunes filles et de femmes syriennes (enlevés de force, et de ce fait, violées en tant que prises de razzia) et des femmes et des filles venues d’autres pays pour “le jihad par le mariage temporaire”. Al Arifi a rendu « licite » d’un point de vue religieux, ces rapports sexuels pour les mercenaires islamistes en Syrie, qui pourront contracter « mariage » pour une durée ne dépassant pas quelques heures. Après avoir assouvi ses bas instincts, le djihadiste se doit de prononcer trois fois la fameuse formule de répudiation (tu es répudiée) et le tour est joué. Dès que la répudiation est prononcée, un autre mercenaire “épouse” la ʺdivorcéeʺ et ainsi de suite. Le nombre de mariages par jour n'est pas précisé dans la fatwa. Les promoteurs de cette fatwa affirment que ces « mariages licites » ont pour objectif "de permettre aux combattants d’exercer leur droit aux rapports sexuels, ce qui renforce leur courage et augmente leur capacité et leur moral dans le combat”.

6- La pédophilie

Une jeune fille est prête à se marier à 10 ou 12 ans a déclaré Abdul-Aziz Al-Cheikh, un cheikh saoudien, selon le journal Al Hayat basé à Londres, ajoutant : “Ceux qui appellent à élever l’âge du mariage à 25 ans sont dans l’erreur absolue” lors d’une conférence à l’Université Islamique de Riyad. Il a ajouté : “Nos mères et nos grands-mères se sont mariées quand elles avaient à peine 12 ans. Avec une bonne éducation une fille est prête à remplir toutes les tâches conjugales à cet âge.” Malheureusement, la pédophilie est assez ancienne en islam. Ainsi, Al-Boukhâri, célèbre érudit musulman sunnite (810 - 870), écrivit : « Les pères sont autorisés à donner en mariage leurs filles, même si elles sont au berceau, mais leurs maris ne peuvent les pénétrer que quand elles sont aptes à cela et aussi quand elles peuvent supporter le poids du mari …  ». Donc, le mariage d’une enfant de 5 ans, de solide constitution, si elle peut supporter le poids d’un homme de 60 kilos et de 90 ans, est parfaitement licite. C’est de la pédophilie. C’est ce même Boukhâri qui avait promu le pipi de chameau comme remède miracle, grâce à une citation qu’il attribue au Prophète Mahomet. Dernièrement, une centaine de décès ont été enregistrés en Arabie Saoudite, suite à un virus contre lequel aucun vaccin n’existe : le coronavirus. Le coronavirus MERS serait transmis par les dromadaires et pourrait passer directement des animaux aux humains, selon une étude publiée mardi 25 février aux Etats-Unis, dans la revue médicale mBio. Une fatwa interdisant la zoophilie avec les chamelles ainsi que la consommation de leur pipi et de leur lait serait salutaire. Inch'Allah.

 7- Le voile pour les fillettes de deux ans

Lors d'une intervention sur la chaîne d'émissions religieuses Al-Majd, le prédicateur saoudien Abdallah Al-Daoud a estimé qu'il fallait « imposer le hijab aux fillettes à partir de deux ans ». « Si la fillette peut susciter un certain désir, ses parents doivent lui couvrir le visage et lui imposer le voile (...) pour ne pas tenter  les pervers », a estimé le prédicateur. Effectivement, pour être excité par une gamine de cet âge, il faut être un sacré pervers, comme ce prédicateur. Et comme cet autre Saoudien, l'imam Fayhan al-Ghamdi qui a violé, brûlé, brisé les côtes et tué sa fille de cinq ans. Il a été relâché moyennent une amende de 36.000 euros (environ). Je trouve cette fatwa un peu laxiste, on devrait aussi voiler les images des embryons de sexe féminin lors des échographies.

8- La zoophilie

Dans Fatawa Qadhi Khan, Page 820, le ʺsavantʺ hanafite, Hassan bin Mansoor Khan (12ème siècle), énonce les actes qui n’invalident pas le jeûne du mois de Ramadan. Il écrit : “Le sexe avec des animaux, avec les morts et la masturbation, n’invalident pas le jeûne à condition que l’éjaculation ne se produise pas ». Ce « savant » autorise donc la zoophilie et la nécrophilie.

Dans son Petit livre vert, Proverbes, (Politique, Phylosophica, Social et Religieux, page 47), l’Ayatollah Khomeïny écrit « L’homme peut avoir des rapports sexuels avec des animaux tels que les moutons, les vaches, les chameaux et ainsi de suite. Cependant il doit égorger l’animal après avoir eu son orgasme. Il ne doit pas vendre la viande aux gens de son village, cependant la vente de cette viande à un village proche est acceptable ».

9- La nécrophilie

La carotte n’est pas la seule sortie du tristement célèbre, le "cheikh" marocain Zamzami. En effet, il a signé une autre fatwa qui concerne un sujet plus macabre que les sex-toys. Cet "imam" n’a pas hésité à rendre légale la nécrophilie, déjà autorisée ci-dessus. Il est ainsi permis, selon ses prétentions, que le musulman puisse avoir des rapports intimes avec sa défunte femme. Ce prédicateur prévient tout de même que cette autorisation nécrophile ne dure que quelques heures (6 heures au maximum) après le décès de l’épouse. Ses adeptes islamistes attendent maintenant des précisions. Est-ce le cas uniquement pour des morts naturelles, ou pour toutes les morts, mêmes les plus violentes. En cas d’accident de la route, faut-il attendre de recoller les morceaux ? Probablement, les prochains médecins islamistes bons teints seront les seuls habilités à rafistoler le cadavre avant de le rendre au veuf éploré, et qui attend la main sur la braguette. On demandera aussi aux "experts Manhattan" de rafistoler vite fait bien fait le cadavre de toute défunte musulmane "niqabée" et de la rendre à son mari barbu, afin qu'il puisse lui dire adieu une dernière fois, conformément au rire zamzamien. Mais faisons confiance à l’intelligence et au grand savoir de ce "savant" en islam : il saura préciser tous les détails de la nécrophilie, il saura trouver les réponses dans la tradition, et si cela n'est pas possible, il saura interpréter la charia. 

10- Le cannibalisme

Cela se passe en direct, sur une chaîne de télévision égyptienne. L’invité est un intellectuel égyptien, historien et spécialiste en droit musulman. Entre ses mains, un livre introduit en 2011 dans le programme universitaire de l’université islamique d’Al-Azhar. Il lit : « Puisque nous avons autorisé la consommation de la viande humaine, il est cependant interdit de la faire cuire ou de la griller ». On se demande alors de quelle manière, selon la charia, le bon musulman va-t-il consommer et déguster cette viande si rare ! Notre intellectuel égyptien qui n’en revient pas continue à lire : « S’il a faim, le musulman a pour obligation de tuer un nom musulman, ou un apostat et de le manger… sans en référer à une autorité religieuse ». Tombé des nues, le journaliste pose la question à son invité : « Et cela, on l’enseigne à nos enfants à l’université Al-Azhar ? ». Et au professeur égyptien de citer la référence exacte de ce manuel d’enseignement tout à fait récent, en indiquant la page de ce texte qui légifère l’anthropophagie islamique. Toujours en se référant à cette œuvre magistrale, l’invité lit : « Tuer quelqu’un qui est coupable d’adultère, ou un ennemi, ou quelqu’un qui ne fait pas la prière, est un devoir qui se passe d’une autorisation judiciaire ou religieuse  ». Mais ce livre éminemment spirituel ne précise pas si, en l’occurrence, il faut le manger ou non !

11- La tétée

Bien que datant de quelques années (2007), cette fatwa avait provoqué un tollé dans le monde musulman. Elle avait quand même été reprise l'année dernière par des religieux fanatiques.

Selon deux fakihs (savants religieux) d’Al Azhar « La seule façon de se retrouver seul avec une collègue de travail dans un bureau est de l'avoir tétée ». Selon ces théologiens juristes « la femme pourrait désormais enlever son voile et être seule avec son collègue dans un bureau, à condition de l'avoir allaité à cinq reprises, en lui donnant « directement son sein ». Le Dr Izzat Al-Attiyah (ou Ezzat Attia), auteur de ce décret religieux, explique que « le fait qu’elle lui donne le sein est considéré comme un acte maternel qui empêcherait tout acte sexuel entre les deux  ». Personnellement, je comprends pourquoi Ségolène Royal, ministre française de l'Écologie, aurait édicté un "code de conduite" à respecter dans son ministère, dont, en particulier, l'"interdiction des décolletés". Elle sait, la coquine, qu’un décolleté est une invitation à peine déguisée à une tétée « à la bonne franquette » entre collègues.

Dans le même registre, le Cheikh Abd As-Sattâr As-Saïd vient de déclarer licite par une nouvelle fatwa les implants mammaires. « Si une femme, victime d’une émaciation considérable du sein, induisant une souffrance physique et psychologique chaque fois que son mari la voit, alors elle peut traiter ce défaut de manière à éliminer cette gêne qui lui empoisonne la vie ». Le silicone est donc autorisé, avec un bémol : « si cela est fait en vue d’un excès de plaisir ou de séduction envers son mari », précise-t-il.

12. L’amour nu

« Être complètement nu pendant l’acte de coït annule le mariage » a décrété le cheikh Rachid Hassen Khalil. Son confrère, Abdallah Megawar, plus modéré, suggère aux couples de se couvrir d’un drap lors des rapports sexuels. Ce n’est pas sans rappeler la lutte moyenâgeuse du catholicisme contre la nudité. A l’époque, les cathos ont inventé des chemises de nuit conjugales. Des habits complètement hermétiques qui ne ménageaient qu’une ouverture : celle fonctionnelle au devoir de reproduction. Si vous voulez créer votre business et vous faire un max de Dollars, il ne vous reste plus qu’à reprendre ce principe pour "kamis et niqab halal spéciaux copulation".

13- Le soleil tourne autour de la terre

En 2000, le Mufti saoudien Cheikh Ibn Baaz déclare que le soleil tourne autour de la terre, et que la terre est plate. Les images satellites sont, pour lui, un mensonge et un complot de l’Occident judéo-chrétien contre l’islam. Ce cheikh, en parfait inculte, ne sait pas qu'en 1633, les autorités catholiques avaient condamné un certain Galilée :

" Par sentence, nous déclarons que toi, Galilée, t'es rendu fort suspect d'hérésie, pour avoir tenu cette fausse doctrine du mouvement de la Terre et repos du Soleil. Conséquemment, avec un cœur sincère, il faut que tu abjures et maudisses devant nous ces erreurs et ces hérésies contraires à l’Église. Et afin que ta grande faute ne demeure impunie, nous ordonnons que ce Dialogue soit interdit par édit public, et que tu sois emprisonné dans les prisons du Saint-office. ».

Pour les amateurs, je recommande d’effectuer des recherches sur Internet : ils y trouveront des dizaines d’autres fatwas qui leur permettront de justifier n’importe quel méfait par une fatwa émise par des pervers se drapant sous la bannière de l’islam : les intégristes islamistes. On y trouvera des fatwas relatives : à l’OTAN, aux USA, au terrorisme, à l’apostasie, aux Pokémons, à Mickey Mouce, à Manchester United, aux ralentisseurs sur les routes…et à n'importe quoi.

Hannibal Genséric

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • MuslimADieu MuslimADieu 29 avril 2014 10:54
    Merci à Hannibal de retirer encore plus le voile sur l’abominable monde des cheikhs.

    La fatwa est ce qui permet aux cheikhs de légiférer au nom d’Allah. Elle a été introduite sur demande des Emirs.
    Il est évident que ce concept n’existe pas dans le coran.
    Même le prophète n’était pas autorisé à faire des fatwas.

    • MuslimADieu MuslimADieu 29 avril 2014 11:20

      Concernant sa Merderie, Le cheikh El Baz, cité en fin de l’article, il a carrément écrit un bouquin au titre suivant : «  »Les preuves traditionnelles et rationnelles de la circulation du soleil et de la statique de la terre«  ».

      Dans cette oeuvre « scientifique », il fatawise que les musulmans qui déclarent que la terre tourne autour du soleil sont des apostats et qu’ils doivent être tués s’ils ne se rétractent pas.

      Le CV de sa Merderie , morte en 1999, se trouve ici :

      je cite :

      1-Il a été désigné par Décret Royal Président des Directions des Recherches Scientifiques, de la Délivrance de Fatwas, du Prêche et de l’Orientation, puis Mufti Général du Royaume et Président du Comité des Grands Oulémas ainsi que de la Direction des Recherches Scientifiques et de la Délivrance de Fatwas

      2-Président du Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance de Fatwas qui a émis ces fatwas

      3-Président et membre de l’organe constitutif de la Ligue Islamique Mondiale

      4-Président du Conseil Suprême Mondial des Mosquées

      5-Président de l’Assemblée Islamique de Fiqh à Médine qui relève de la Ligue Islamique Mondiale

      6-Membre du Haut conseil à l’Université Islamique à Médine

      7-Membre de l’Organe Suprême du Prêche Islamique (Da`wa).


    • appoline appoline 29 avril 2014 18:46

      Nous ne sommes qu’au début de notre problèmes avec des tarés pareils


    • Henri Diacono 29 avril 2014 19:13

      Appoline, il n’y a pas que ces individus musulmans à être tarés. Sachez que chez les juifs orthodoxes - avant les cathos - la copulation entre époux et épouse ne peut s’exécuter qu’à travers un rideau troué au bon endroit.
      Plus grave encore et si vous connaissez les courses de chevaux comme moi,celles de trotteurs attelés à un sulky, et bien de vénérables bourgeois, commissaires de la Société du Cheval Français, société qui régit toutes ces courses sur le territoire français et dont le siège est logé dans un hôtel particulier de la rue d’Astorg à Paris, interdisaient encore au début des années 60 aux femmes de participer à ce genre d’épreuves « pour position incorrecte, voire pornographique » . C’est à dire avoir les jambes écartées sur le sulky, ce véhicule léger à l’assise élargie, qu’un trotteur de courses tire derrière lui, avec des étriers soudés à chacun des deux brancards.
      Il a fallu à l’époque que votre serviteur s’en émeuve dans un « canard » pour que ces messieurs suppriment cette « fatwa » ...


    • Henri Diacono 29 avril 2014 19:33

      A l’auteur, L’islam et son Coran n’ont été découvert par l’occident qu’à travers les fatwas comme vous le dites si bien à la fin de années 80. Là est le malheur pour cette religion monothéiste qui a hérité de toutes les dérives, les foutaises, qu’ont traversé les deux autres, bien longtemps, plusieurs siècles, avant elle. Pour son malheur.


    • MuslimADieu MuslimADieu 29 avril 2014 20:18

      tsssst Henri.

      Alors comme ça, l’occident aurait découvert l’islam et le coran par les fatwas des cheikhs. A la fin des années 80 en plus.
      Voilà un article qui prouve que les cheikhs inventent au fur et à mesure leur islam devant les imbéciles qui les prennent pour des scientifiques et toi, tout ce que tu trouves d’intéressant à dire, c’est que c’est les cheikhs qui t’ont appris l’islam par leur fatwas.

      Henri ! Henri ! Il faut revoir la manière dont tu sélectionnes les profs.
      Rassures moi Henri !
      Tu ne comptes pas te présenter devant Dieu en lui disant que toi aussi, comme l’islamiste de base, tu as pris les diarhétiques de la fatwa pour ses savants ? 
      Rassures moi Henri ! Dis moi que c’est juste la « discipline » qui ne te branches pas.

    • Henri Diacono 30 avril 2014 10:56

      Rassures toi Muslim. J’ai lu le Coran dans les années70 dans une édition,dite remarquable par sa traduction en français et d’ailleurs, va savoir pourquoi, c’était la première fois de ma vie que je m’interessais à une lecture « sainte ». Il a mis déjà en moi le doute. Par la suite m’informant sur la façon dont ont été recueillies le révélations et comment elle ont été mises en forme (avec les hadiths transmis oralement), et par qui a été dirigé cette rédaction et quand elle et intervenue, j’ai douté encore un peu plus tout comme je doute de la véracité des deux précédentes et de toutes les religions d’ailleurs. Tu sais Muslim, voilà un peu plus de deux mois je suis resté dans le coma pendant une douzaine d’heures et...résultat, le NÉANT !? Rien à raconter de ce voyage. peut-être que Dieu n’a pas voulu que j’aille jusqu’à lui !!! Ou que je n’étais pas prêt ? Va savoir.


    • MuslimADieu MuslimADieu 30 avril 2014 12:06

      @Henri

      Donc, si je résumes, le coran t’a fait douter sur la conviction que Dieu puisse ne pas exister jusqu’à ce que tu tombes sur les bouquins de fables écris par les cheikhs qui t’ont convaincu qu’Allah c’était des conneries. 
      Cela ne fait que me conforter dans l’idée que Satan utilise les imams et autres marabouts et prêtres de tout genre pour repousser ceux qui sont dotés d’une certaine intelligence d’un certain chemin.
      Fallait pas écouter Satan pendant qu’il racontait ses bêtises à ses imbéciles ! 

      16-98 : Lorsque tu lis le Coran, demande la protection d’Allah contre le Diable banni.
      16-99 : Il n’a aucun pouvoir sur ceux qui croient et qui placent leur confiance en leur Seigneur.
      16-100 : Il n’a de pouvoir que sur ceux qui le prennent pour tuteur/maitre et qui deviennent associateurs à cause de lui .

      Comment on va faire maintenant pour sortir toutes les conneries concernant le coran que Satan t’a injecté par ses cheikhs ? Essayes voir avec Paulo de Tarse. Les patrouilles sataniques sont moins nombreuses là bas. Et si on te proposes un bouquin pour t’expliquer ce que Paulo racontes ou la vie de Paulo, tu sais ce qu’il faut faire.
      C’est dingue ce que Paulo a sauvé comme moutons et dépenses sacrificielles inutiles avec son histoire d’agneau de Dieu. 

      Bon rétablissement (pour ton coma).

    • appoline appoline 30 avril 2014 18:33

      Le conseil régional d’Alsace vient d’accorder une nouvelle subvention de 180 000 euros pour la construction d’une nouvelle mosquée. Tout va bien pendant ce temps là les SDF français restent à la rue


    • Bergegoviers Bergegoviers 1er mai 2014 16:49

      Chaque construction de mosquée sur le sol européen est la preuve de la corruption des élus, qui ont choisi l’’enrichissement personnel plutôt que le service au peuple.

      Tant qu’il y aura des gens pour voter il y aura des élus corrompus.

    • Henri Diacono 1er mai 2014 18:12

       Muslim, en ce premier mai je viens de faire une courte sieste en pleine campagne,bercé par le merveilleux chant d’un canari ravi sous un ciel ensoleillé. Je me suis senti au paradis. Ai-je raison dis moi, toi qui sais tant de choses sur « l’ailleurs »  ?


    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 1er mai 2014 19:47

      @MuslimADieu
      Le cv de ce « savant » du 20 eme siècle, président de ci et de ça, démontre le niveau intellectuel de ces imams, muftis, cheikhs etc... Des débiles obsédés sexuels de la pire espèce. Ghannouchi, le grand débile drogué « cheikh » des islamistes, ami des USA et décoré par eux comme l’un des intellectuels de 2012, et agent du MI-6, a déclaré son admiration pour ce savant, et espère lui succéder comme président des débiles en islam. C’est cela, l’archétype du musulman que l’Occident adore, tout comme beaucoup de Français voient en « Beauté Papa Gourdin » l’archétype du bon arabe intégré.


    • robert 8 mai 2014 17:04

      @barge, il y a bien des temples et des synagogues et des temples boudhistes, ou est le problème ? (ne répondez pas je sais....)


    • Crab2 29 avril 2014 11:22

      Je ne connais rien de pire que les individus fort d’une idéologie qui sans la moindre humilité disent aux autres, sinon à tous, ce qu’ils doivent penser ou comment se comporter ;

      ce sont des totalitaires, sorte de classe d’individus refusant que l’Homme s’en remette à lui-même et prenne ses décisions seul, dont le gagne-pain ou la relative notoriété est obtenue, au jour le jour, sur la crédulité ou le manque d’informations d’une grande partie de la population de notre pays

      Le respect de l’autre et plus particulièrement des enfants ce n’est pas de leur apprendre ’’ quoi penser ’’ mais de les aider à partir de leurs propre expériences à ’’ comment ’’ penser – c’est le fondement de la démocratie

      Suites :

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/04/blasphemer-ou-rire.html

      Aymeric Caron

      Samedi 26 04 2014 lors de l’émission ’’ on est pas couché ’’ l’indécrottable Aymeric Caron à encore frappé, mais comme dans ses habitudes à coté de la plaque, en se livrant à une contestation ou ’’ analyse ’’ infantile dont il a le secret, dans le cas présent sur le fond du film présenté par Alexandre Arcady ( )

      Aymeric Caron, membre éminent d’une minorité qui n’a pas lu*1 le coran, fait parti de ces individus qui, d’une émission à l’autre, ânonnent quand il ne l’aboie pas dans un costume qui lui sied si bien le même prêt à penser ;

      nul doute que ça fait soft d’aboyer à l’islamophobie sur certains des plateaux de télévisions

      Le problème majeur dans certains des quartiers des banlieues ou de nos ville c’est la montée incessante de l’antisémitisme encouragée par des personnalités infantiles en ’’ exercice ’’ sur les plateaux de certains des médias télévisionS

      Suites :

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/04/aymeric-caron.html

      -

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/04/28/aymeric-caron-5357336.html


      • asterix asterix 29 avril 2014 12:26

        Il est évident qu’un article émunératif de ce type n’est pas tout à fait innocent. Soyons clairs : il fait même froid dans le dos. Heureusement, le Coran précise bien que l’Islam est une religion interprétative, ce qui laisse donc planer un certain espoir, disons un doute raisonnable. Contentons-nous de constater que les inquisiteurs machistes dont Hannibal relève les phantasmes sont de purs cinglés rétrogrades, le problème étant que leur « message identitaire » est de plus en plus suivi. Depuis la fin du cannibalisme et, soyons objectifs, à condition qu’on mette sur le même pied certains versets tout aussi délirants de la Thora dont un autre Agoravoxien a relevé il y a quelques semaines plusieurs théorèmes du même tonneau, il faut bien reconnaître que notre religiosité romaine, calviniste ou orthodoxe, en baisse certaine mais nettement plus soft, est profondément différente, ou du moins a évolué de manière plus positive, plus humaniste et respectueuse des droits humains en tous cas.
        Dieu reconnaîtra t’il les siens ? Certainement pas parmi ces guerriers de l’obscurantisme... C’est donc un problème de CULTURE ! Et s’incliner devant les excès imbéciles de ces deux-là et, qui plus est, leur racisme sous-jacent, représente un profond danger pour le futur de l’Humanité.
        Demandons à l’Être Suprême, pardon au fétiche, ce qu’il en pense...


        • philouie 29 avril 2014 12:57

          plus humaniste et respectueuse des droits humains en tous cas.

          Sauf que si on fait un bilan objectif des crimes commis par les tenants de l’amour du prochain, le compte n’y est pas.
          n’y a t-il pas un problème entre théorie et pratique ?


        • asterix asterix 29 avril 2014 14:41

          J’ai écrit : notre religiosité catholique a évolué de manière plus positive... Il me semble qu’il y a là preuve que dans un certain passé, ce ne fut pas toujours ainsi.
          Agnostique de principe, je fais mienne une des paroles les plus sensées de la Bible : Dieu est par essence incompréhensible pour l’être humain.
          Tout qui cherche à l’expliquer est donc nécessairement dans l’erreur, cqfd ! Les religions, quelles qu’elles soient, ne sont qu’un instrument de pouvoir temporel.


        • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2014 15:34

          Bonjour Asterix,

           Ceux qui me suivent sur cette antenne savent que je suis athée.
           Cela ne veut pas dire que je ne m’intéresse pas à regarder ce qui se passe de l’autre côté de la barrière.
           J’ai été voir qui était l’auteur avec son à propos. Ayant été dans ce milieu du numérique, je sais ce qu’il comporte et cette envie commune que nous avons d’aller derrière les rideaux avec des données de départ pour de découvrir ce qui a été prévu à l’achèvement du programme avec un cahier des charges bien défini. 
           
           Les religions, je les ai étudié de multiples fois. Du temps des caricatures de Mahomet, cela m’a même obligé de postposé la parution du reste de mon étudedes religions, écrite sous la forme d’un triptyque.
          Mon dernier billet paru à Noel n’en a été qu’un nouvel aspect. C’est dire que je ne fais pas beaucoup de différences dans les moyens pour arriver au but final : « assujettir les hommes ». Tout est bon pour y parvenir. Culpabiliser quand c’est nécessaire, tuer quand elles n’arrivent pas au bout de leur peine. La « question de dieu » une vieille connaissance dans le domaine de l’absolutisme moyenâgeux.
           Quand on voit se qui se passe en Egypte actuellement, on peut dire que c’est le revers de la médaille. On agit dans une sorte de retour de flammes.
           L’Egypte que j’ai aimé, est aujourd’hui, inaccessible, trop dangereuse entre les ultras et les substrats.
           Les guerriers de l’obscurantisme se retranchent toujours derrière de beaux discours à la recherche d’une tierce personne qui prouvera qu’ils ont raison de le faire. 
           Allez, un Ave et un Pater, et on n’en parle plus. smiley 

        • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2014 15:38
          Asterix,
          « notre religiosité catholique a évolué de manière plus positive...  »
          Je crois que tu ne connais pas ce qui se passe en Afrique.
          En Afrique, l’opposition entre les deux religions continue toujours à faire des morts.


        • asterix asterix 29 avril 2014 16:20

          Bonjour l’Enfoiré
          Notre religiosité a évolué de manière plus positive ne veut pas dire que ne subsistent pas ici ou là des excès sans que ce soit nécessairement l’autre qui est coupable. Toute religion a sa base de sauvagerie, Dieu n’existe que pour absoudre.


        • Crab2 29 avril 2014 16:54

          Aucune sourate ne s’adresse directement à la femme, mais toujours directement à l’homme : c’est un code asocial ou anticulture rédigé par des hommes, sur mesures, pour les hommes qui plus est entend pétrifier le langage


        • CASS. CASS. 29 avril 2014 18:55

          ahahah !!! voir un certain talmud celui des new jew , ça va de paire.


        • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 29 avril 2014 20:23

          @ Asterix.

          Tout à fait d’accord avec vous. J’ai aussi passé en revue quelques citations et recommandations talmudiques : elles sont du même tonneau que ces fatwas scélérates. http://numidia-liberum.blogspot.com/2013/12/le-racisme-et-la-xenophobie-de-la.html

          Je soupçonne fort des « savants en religion » islamistes de nous resservir de qu’ils pompent dans la Torah et le Talmud. D’ailleurs, savez-vous que les rédacteurs du Coran étaient des chrétiens arabes, venus spécialement de Syrie à la demande du calife Othmane, pour une simple raison : les seuls qui savaient lire et écrire étaient les moines !! Les musulmans de la Mecque et de Médine ne savaient ni lire ni écrire. On leur faisait confiance pour écrire le Coran, mais qui nous dit s’ils n’avaient pas glissé par ci par là des citations bibliques ou talmudiques ?


        • cathy30 cathy30 29 avril 2014 23:47

          Medine n’existait pas encore. 


        • OMAR 30 avril 2014 00:05

          Omar33


          Cathy, c’est ton anti-islam qui n’existait pas , et ce juste avant ta naissance...

          Quant à Medine, voici un lien qui va quelque peu corriger tes interventions asiniennes.

        • MuslimADieu MuslimADieu 30 avril 2014 15:51

          Qu’est ce qu’on est pas obligé de faire quand on veut défendre la vérité.

          Aller dans le sens de Cathy30, le (ou la) mécréant(e) contre le bon musulman Omar !
          Faut s’accrocher.Les âneries de cheikhs c’est difficile à démêler.

          Bon, en arabe moderne, Medine veut désormais dire ville. Medine et Median (sa soeur) sont deux appellations énigmatiques du coran que l’on retrouve aussi chez Moise et d’autres prophètes. La racine de Medine renvoie clairement au mot deen (religion chez les cheikhs, dette en linguistique). Linguistiquement, il semble qu’on ait affaire à une ville endette en vers l’autre (religieusement, mais bon ce n’est pas clair).

          Toujours est t-il que le mot utilisé pour ville dans le coran n’est pas Medine mais plutôt Qariation qui voudrait désormais dire village. Rien, n’indique dans le coran, que Medine signifie ville et non un nom de ville particulière.
          Dans le coran, on y fait référence à de « villages/qariation » fortifiés, le chef lieu d’une région région est appelé Mère de « villages/qariations ». Ville fortifiée se dirait plutôt Misr qui désigne désormais l’Egypte depuis que les Cheikhs ou rabbins ont conseillé le conqueréant Musulman que ce nom ferait coïncider Coran et Bible (en faite, c’était d’abord une ville d’égypte puis l’Egypte en entier)..

          Bizarrement, LA MEDINE ne s’appelait pas Médine avant l’époque du prophète. ,Ce serait, nous dit-on Yathrib. Bizarrement, vous allez rigoler, Yathrib signifie graisse en arabe. Comme les Graissois ne s’était pas rendu compte de cette signification avant l’islam, ils auraient demandé de changer ce nom humiliant. Déjà que le coran ne parle pas d’eux en termes élogieux, ils estimaient que celà en faisit trop, nous racontent les grands scientifiques de l’islam. Dans une créativité fulgurante, le Prophète, assisté par Allah en personne choisirent le nom de Medine, avait un risque évident de confusion avec des histoires d’anciens prophètes.
          Pourtant le nom de Yathrib va de pair avec celui de Mecque qui signifie détruire/aspirer en suçant à la moelle. Mecque nous le rappelons, n’apparaît qu’une fois dans le coran, derrière un mot qui signifie ventre (ventre=vallée selon les scientifiques de l’islam). 
          Quel beau pèlerinage ça fait. En plus il faut s’endetter souvent pour y aller.

          Nous ne pouvons que regretter les mauvais choix d’Allah en matière d’attribution de noms pour ses deux villes les plus saintes. A moins que, évidement, les poilus de la face venant de Perse qui romancèrent la vie du prophète n’aient trouvé que ça comme appellations disponible. (PS : Allah utilise aussi, une seule fois, le nom de BACCA pour désigne la Mecque, nous dit-on. C’est grâce à cette exégèse lumineuse, plus quelques hadiths, que nous savons que c’est Abraham qui à construit la Kaaba sacré à la Mecque).

          Mon cher Omar, j’en ai pas après toi.
          C’est juste que tu véhicules la science des imams de Satan pour moi.
          Je sais que c’est dur de renoncer à certaines choses

          @Cathy30. On ne sait rien sur ce qu’il avait dans ce qu’on appelle Medine.
          Faudrait demander aux wahabites l’autorisation de fouiller. Pour l’instant, c’est les « grands scientifiques de l’islam » qui conduisent les recherches. C’est comme quand c’est Israel qui cherche en Israel. Les athées ne sont pas fiables.

        • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 1er mai 2014 19:56

          @ Asterix

          Je ne fais que reproduire les interprétations de « grands savants » en Islam. Je n’ai rien inventé : vous pouvez le vérifier par des recherches simples Google. Bien sûr que mon article n’a rien d’innocent : il montre jusqu’où peut aller la bêtise humaine et comment des centaines de millions d’hommes et de femmes acceptent des abominations sans broncher. Au contraire , leurs auteurs sont considérés comme des saints, un peu comme ce pape, ami et soutien de Pinochet, déclaré saint par l’Eglise catho à Rome.


        • philouie 29 avril 2014 12:52

          Le propre d’une Fatwa est de n’avoir de valeur que dans la mesure où on y croit.

          L’absurdité survient lorsque des Fatwas sont prononcées la-bas pour être entendu ici. rompant, avec un des principes de l’Islam sunnite qui est qu’il n’y a pas de clergé - donc le cheik saoudien tout saoudien qu’il soit ne tire pas d’autorité de son saoudisme et que l’autorité ne peut exister que par une forme d’allégeance de la part du croyant.

          Il y a dans ses formes d’Islam mondialisées, telles que voulues par les prosélytes saoudiens, une forme d’hérésie qui rompt avec la logique même de l’Islam qui veut qu’il ne peut y avoir de justice que locale pratiquée localement par les musulmans eux-mêmes.


          • Crab2 29 avril 2014 16:57

            « justice musulmane » ? ...sans obliger les incroyants ?


          • philouie 30 avril 2014 09:50

            Si la question porte sur la société musulmane, alors non, il n’y a pas de différence avec la république la loi s’applique à tous indépendamment des croyances.


          • Bergegoviers Bergegoviers 1er mai 2014 16:52

            C’est pourquoi elles se nomment elles-mêmes République Islamique.



          • scylax 29 avril 2014 13:40

            Je me permets d’ajouter ce commentaire qui illustre la manière dont les djihadistes/takfiristes traitent les mécréants.


            En février dernier, l´Etat islamique en Irak et au Levant (DAECH selon l’acronyme arabe), a signé un « pacte de sécurité » avec les habitants chrétiens de Raqqa, selon lequel ces derniers acceptent de respecter la dhimma (engagement). Le DAECH, groupe djihadiste syro-irakien, avait soumis trois alternatives aux chrétiens de cette ville syrienne de 200 000 habitants, riveraine de l’Euphrate :

            Se convertir à l´islam

            Subir le djihad (combat)

            -   Accepter la dhimma

            Le « pacte » cite d’abord des versets du Coran attestant de la supériorité de l´islam sur le christianisme et de l’authenticité de la théologie musulmane. Il continue : « Abdallah Abu Bakr Al-Baghdadi, chef suprême des croyants (chef du DAECH), accorde sa protection aux chrétiens de Raqqa. Il garantit la sécurité pour leur vie, leurs biens, leurs églises et leurs enfants à Raqqa. Leurs églises et leurs propriétés ne seront ni détruites ni dégradées. On ne leur imposera pas la religion (musulmane), et aucun mal ne leur sera fait. »

            Le « pacte » comprend les seize points suivants, interdictions ou obligations :

            1. Il leur est interdit de construire de nouvelles églises ou de reconstruire celles détruites.

            2. Il leur est interdit d’exposer des croix ou des livres religieux.

            3. Il leur est interdit d´utiliser des mégaphones pour diffuser leurs prières.

            4. Il leur est interdit de lire leurs livres à haute voix devant des musulmans. 

            5. Il leur est interdit de faire sonner leurs cloches.

            6. Il leur est interdir d’engager toute action hostile contre le DAECH.

            7. Il leur est interdit d’offrir un refuge à des espions ou à des individus recherchés par le DAECH. 

            8. Ils doivent informer le DAECH de toute conspiration contre lui.

            9. Il leur est interdit d’organiser toute manifestation cultuelle hors de leur église.

            10. Il leur est interdit d’empêcher un membre de leur communauté de se convertir à l´islam.

            11. Ils doivent respecter l´islam et les musulmans.

            12. Ils doivent payer la djizia (capitation) de 4 dinars d´or (680 euros) pour les riches, 2 dinars d’or

               (340 euros) pour les classes moyennes, et 1 dinar d’or (170 euros) pour les pauvres.

            13. Il leur est interdit de porter des armes.

            14. Il leur est interdit de vendre du porc ou du vin aux musulmans

            15. Il leur est interdit de consommer publiquement du porc ou du vin.

            16. Ils doivent se conformer à toutes les restrictions supplémentaires que le DAECH peut imposer concernant leur habillement, leurs commerces ou tout autre domaine.

            En conclusion, le DAECH déclare que les chrétiens qui se conformeront à ces prescriptions seront protégés. Ceux qui les violeront seront traités comme des ennemis.


            Source : Alplatformmedia.com, 26 février 2014. Ce site dijihadiste, créé en 2011, est implanté à Gaza.




            • Henri Diacono 29 avril 2014 19:21

              On est d’accord Scylax, ILS sont encore au moyen âge tel qu’il était pratiqué par les...chrétiens. Notamment en Andalousie vis à vis des juifs et des musulmans.


            • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 29 avril 2014 20:32

              @ Scylax

              Pas étonnant. Qui les arme et les soutient ? l’OTAN-Israël. Que font-ils, ces « défenseurs de la démocratie » ? du nettoyage ethnique. 90% des chrétiens arabes de Syrie et d’Irak ne pensent qu’à fuir, mais aucun état occidental ne vient à leur secours. Comme quoi, il n’y a que le fric à l’odeur de gaz et pétrole qui compte. Tout le reste est une triste mascarade pour les gogos : que l’on massacre des musulmans ou des chrétiens, ce ne sont que des victimes collatérales....


            • MuslimADieu MuslimADieu 29 avril 2014 20:32
              Sur certains points , on se croirait en Suisse aujourd’hui.
              Sans aller jusqu’à l’Allemagne nazie, bien après le siècle des lumières

              La colonisation, je le répète, déshumaniste l’homme même le plus civilisé ; [...] l’action coloniale, l’entreprise coloniale, la conquête coloniale, fondée sur le mépris de l’homme indigène et justifiée par ce mépris, tend inévitablement à modifier celui qui l’entreprend ; [...] le colonisateur, qui, pour se donner bonne conscience, s’habitue à voir dans l’autre la bête, s’entraîne à le traiter en bête, tend objectivement à se transformer lui-même en bête.


              Discours sur le colonialisme, Aimé Césaire, éd. Présence Africaine, 1973, p. 18 
              [ Aimé Césaire ] 

              Au fond, la meilleure façon de décrédibiliser une population et d’en choisir les plus pourris pour représentants. Après, crimes et généocides deviennent nettoyages et oeuvres de salubrité publique.


            • scylax 29 avril 2014 22:40

              Décidément, il n’y a rien à faire avec les gens d’outre-Méditerranée. Même ceux qui se prétendent détachés du pan-arabisme, comme les Berbères ou les Chrétiens orientaux demeurent empêtrés dans l’idéologie du takfir « anti croisé et ant-juif. »

              Désolant et vous me décevez, vous qui vous réclamez des Puniques et des Vandales (ce qui vous honore) et sans doute de la Kahina... 

            • cathy30 cathy30 29 avril 2014 23:50

              scilax, ils ont surtout à s’inventer un passé qui n’existe pas.


            • OMAR 30 avril 2014 00:29

              Omar33


              Tu as raison, cathy.

              D’ailleurs, Gibraltar , le nom du rocher de la pointe sud de la péninsule ibérique, vient d’’un valeureux soldat du FN qui a conquit l’Espagne en 711...

              Parole de Tarik Ibn Ziyad.

              Et puis, c’est du pur frelatage de l’Histoire : Hannibal n’a jamais attaqué Rome avec des éléphants, la preuve, il écrit pour Agora...

              Enfin, St-Augustin est un natif de la célèbre ville humaniste de Henin Beaumont.

            • Bergegoviers Bergegoviers 1er mai 2014 17:02

              Vous avez raison, Omar33.

              On sait également du grand savant Hichem Al Rzaad que le prophète Mohammed était originaire d’Allemagne et que, selon le grand sage Ravin Singh, Marx en était la réincarnation.
              Le coran a ainsi été écrit à Münich et il est le précurseur du communisme.
              Ce dernier ayant échoué, les anciens communistes sont revenus à l’islam des débuts, parce qu’ils ont enfin compris que le but étant l’instauration d’une dictature mondiale où chaque individu est soumis à l’autorité centrale, constamment surveillé et doit répondre de chacun de ses gestes, paroles et pensées, sous la menace de tortures inimaginables et éternelles, qu’on nomme ce programme communiste ou musulman n’a aucune espèce d’importance.
              Et comme il est bien plus aisé de faire croire à la toute puissance d’un être invisible, inaudible, tout-puissant et perpétuellement menaçant qu’à l’infaillibilité d’un groupe d’hommes politiques, la fusion islam-communisme ne peut qu’apporter bonheur et prospérité à ceux qui la dirigent d’une main de fer armée d’un sabre.

            • Henri Diacono 4 mai 2014 12:46

              Mais pourquoi stigmatiser« ...l’outre méditerranée ». D’ailleurs qu’entendez-vous par « outre méditerranée Scylax » ? Les gens qui campent sur les rives sud de cette mer sublime ? Au delà des rivages du sud ? Ceux de l’Est ? Les arabes,les berbères,les maltais, les siciliens,les libanais, les syriens,les mésopotamiens, et aujourd’hui les israéliens,les palestiniens,les maures, les basanés et ceux qui le sont encore un peu plus etc. ? Si telle était votre allusion vous stigmatiser ainsi tous ceux qui, par leurs ancêtres cela va de soi, ont donné naissance aux trois religions monothéistes et donc à bon nombre de civilisations.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès