• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Polémiques sur le burkini ? Trêve de plaisanteries

Polémiques sur le burkini ? Trêve de plaisanteries

Depuis plusieurs jours fleurissent de nombreux commentaires suite à des polémiques mettant en cause les burkinis (1). Ces affaires, qui occupent le devant de la scène médiatique estivale, témoignent du climat social explosif qui règne en France depuis maintenant trop longtemps. Les moindres faits divers locaux dans lesquels sont impliqués des musulmans deviennent des sujets d’actualités nationaux. Qu’on se le dise tout de suite, rares, à mon sens, sont les articles qui répondent clairement et surtout justement aux enjeux soulevés. D’un côté se trouvent les éternels et fatigants islamophiles qui invoquent des raisonnements creux pour défendre l’indéfendable, et de l’autre les islamophobes qui appellent sans cesse à la guerre. Il n’est pas question ici d’établir un catalogue des faux arguments développés par les partisans de la tolérance et les adeptes du choc des civilisations. Le présent article, avec arguments circonstanciés et faits objectifs, vise à rappeler des vérités malheureusement occultées.

Depuis plusieurs années, les mondialistes appellent de manière ouverte au choc des civilisations (2). Il existe donc ses promoteurs et ses idiots utiles. J’ignore dans quelle catégorie il faut ranger les musulmans qui se sont signalés dans les affaires précédemment évoquées. Dans une période de tensions communautaires et religieuses comme nous le vivons actuellement en France, vouloir privatiser des plages, des parcs aquatiques voire des auto-écoles (3), ne me semble pas être le meilleur moyen pour apaiser les esprits. Bien au contraire, selon le principe de responsabilité qui m’est cher, je dirai que les auteurs de ces actes jettent sciemment de l’huile sur le feu. Effectivement, les musulmans qui veulent imposer par des démonstrations de force leurs pratiques étrangères cultuelles ou culturelles aux mœurs du pays d’adoption qui les accueille agissent en conscience. Loin de vouloir calmer le débat, ils désirent provoquer encore et toujours par des comportements qui agacent. Une fois leurs actes posés librement et sans contrainte, les fauteurs de trouble crieront et crient déjà, comme ils savent si bien le faire, encouragés par des associations diverses et variées, à l’injustice, au racisme et à l’islamophobie. Qu’ils se le disent, nous n’avons pas peur de l’islam, et nous pouvons même écrire que nous respectons, au cas par cas, certains musulmans. Ce respect légitime et cette politesse, à laquelle nous sommes habitués, ne nous égarent point. Nous ne souhaitons surtout pas que nos enfants s’habituent à des coutumes et des pratiques que d’aucuns voudraient considérer comme « normales ». Prendre une position de principe contre le burkini (et la burka) ne signifie nullement défendre les déviances promues par la société moderne, et soutenues par tout un arsenal de lois iniques… sur lesquelles nous reviendrons quand nous aurons repris le pouvoir.

Ceci étant dit, je ne me ferai pas le complice des promoteurs du choc des civilisations. Pour autant, entre relayer les thèses des néo-conservateurs américains (4) et être le collaborateur des musulmans qui entendent conquérir l’Europe (5), il y a un équilibre à maintenir coûte que coûte. Il convient, comme j’ai pu le lire ici où là, de ne pas défendre le port du burkini en expliquant que si ce dernier est interdit, la République finira par bannir de l’espace public les cornettes des religieuses, le scapulaire des bénédictines et carmélites (6), etc. Je ne vois pas la relation qui existe entre les habits des religieux préalablement cités, et la tenue laïque portée par certaines femmes musulmanes. Est-ce qu’il vient l’idée à un esprit sensé de comparer le treillis porté par un militaire et le costume cravate d’un civil ? Non. Cet argument est l’un des plus faux que j’ai lus. Par exemple, la tenue d’un bhikshu ne peut être comparée à un burkini. En effet, les femmes musulmanes qui portent les burkinis ou les burkas ne sont pas des moniales ni des religieuses. En ce sens, leurs tenues ne peuvent être considérées comme relevant du sacré. Ainsi, les Français – même les athées – dont le bon sens n’a pas encore disparu, ne considèrent pas la robe de bure des bénédictins ou l’uttarasanga des bouddhistes comme une provocation, au contraire de la burka ou du burkini. Ils voient dans ce bout de tissu l’expression d’un combat culturel contre nos fondements civilisationnels. A ce titre, il est légitime de ressentir la même réprobation à l’égard des juifs portant papillotes, chapeaux, redingotes pour la raison évoquée plus haut : ils ne sont pas religieux…

Contrairement à ce qu’on entend ou lit ici ou là, la République n’est guère islamophobe. Elle serait plutôt automobilophobe. Effectivement, le port du burkini est passible d’une contravention s’élevant à seulement 38€. Il s’agit du même montant que pour le port d’un monokini là où il est interdit comme à Paris Plages. A titre de comparaison, les amendes pour les fumeurs (68 euros) et les automobilistes (45, 90, 135 euros) se montrent bien plus élevées. Il serait donc bon que les islamophiles de tous bords arrêtent de crier à la haine du musulman. Ceci relève d’un pur fantasme ou de la maladie… Toutefois, la République se montre comme à l’accoutumée très hypocrite. D’un côté elle prétend interdire de l’espace public ces symboles de conquêtes culturelles que sont entre autres la burka et le burkini, de l’autre elles prévoient des amendes ridiculement faibles pour le port de ces tenus, tout en encourageant années après années l’immigration afro-maghrébine à forte majorité musulmane. La République, depuis des années, joue trop aux apprentis sorciers. Elle prétend combattre les terroristes musulmans et les manifestations trop hostiles de l’islamisme sur le territoire national mais, dans le même temps, elle entretient des rapports, assez étroits, avec l’Arabie Saoudite qui se révèle être l’un des pays les plus motivés pour propager la foi islamique. Comment être crédible en prétendant lutter contre l’Etat Islamique (7), quand la République n’agit pas contre un régime qui a tout d’un état islamique ayant réussi grâce au soutien occidental ? De même, quelle mauvaise foi de la part des défenseurs du burkini de le comparer aux tenues de plongées comme j’ai pu le lire. Si des femmes, musulmanes ou autres, veulent plonger, il existe nombre de combinaisons pour ce faire. Cependant, comme je l’ai déjà écrit, le fait de mettre cette tenue est un test, et à plus forte raison une manière d’inciter directement à la haine antimusulmane, que ces personnes réprouvent officiellement. On pourrait être donc tenté de penser que leur indignation n’est que stratégie… Nécessairement, elles condamnent des conséquences dont elles sont en grande partie responsables par leurs actes provocateurs. Il va de soit que les femmes musulmanes portant les burkinis et autres burkas ne sont pas forcément des terroristes en puissance ou des adeptes du wahhabisme. Est-ce le sujet ? Non. Dans ce temps historique que nous traversons tant bien que mal, chaque individu en France à une part de responsabilité quant à ce qu’on nomme le vivre ensemble. Que les musulmanes voire les musulmans ne veuillent pas pratiquer le nudisme, ou même qu’ils désirent se protéger intégralement du soleil, je n’y vois aucun inconvénient. C’est même leur droit le plus strict. Pour autant appeler ce tissu burkini est une provocation doublée d’une erreur magistrale. La première syllabe de ce mot renvoie inévitablement à la burka qui, en son temps, avait fait couler beaucoup d’encre. La burka reste synonyme, à juste titre, de l’enfermement et de l’oppression des femmes dans certains pays musulmans. Quand on ne veut pas être vu du regard des autres, on ne donne pas un nom à un vêtement qui provoquera nécessairement une polémique. Cette dernière mettra sur la scène celles et ceux qui justement voulaient rester cachés. Incohérence quand tu les tiens. En ce sens, les musulmans portent une énorme part de responsabilité dans le climat explosif que nous vivons. Au lieu de condamner fermement et avec intransigeance tous les fauteurs de troubles liés à leur religion, leurs représentants officiels et officieux se cantonnent, pour certains et dans le meilleur des cas, à des prises de positions polies et convenues. De plus, dans une période ou des actes terroristes sont commis au nom de l’islam, il serait logique que les musulmans hostiles à la guerre et au choc des civilisations adoptent une attitude prudente… C’est dommage de ne pas le comprendre et d’attiser les flammes d’un conflit ethnique et religieux dont la France se rapproche dangereusement jour après jour.

D’une manière générale, je me positionne toujours contre les lois abstraites, vides de sens, encore plus quand elles sont votées rapidement sous influence émotionnelle. Je ne défends pas plus l’idée que ces burkinis seraient simplement l’expression d’une mode vestimentaire voire un outil marketing. Le fait qu’aucune loi n’interdise le port du burkini n’implique pas qu’il soit autorisé. Pourquoi contraindre par la loi des individus qui ne désirent pas s’assimiler ? Le burkini n’est porté que par des musulmanes et par conséquent il devient donc un signe islamique évident et ostentatoire. Toutefois, voir la République se transformer en policière de la bienséance publique me semble quelque peu comique, ou plus exactement cela confine au mépris le plus total. Nullement besoin d’évoquer les actes non vertueux encouragés par ce système politique en totale décrépitude pour savoir où je veux en venir. Tout le monde comprendra. Il est plus que temps que ces hommes politiques, de tous bords confondus qui occupent des places depuis des années, laissent place à une nouvelle génération qui saura prendre ses responsabilités face à l’extrême urgence de la situation. Que la République ne légifère pas sur ces habits mais qu’elle s’occupe en priorité des bonnes mœurs, du chômage, de l’illettrisme, des handicapés, du système de santé et de tout ce qui ne fonctionne pas dans notre pays. Autant dire qu’il y a assez de travail. Ceci étant précisé, tout le monde sait qu’en France, lorsque la religion catholique était l’un des piliers de la société, les femmes avaient toujours eu la place qu’elles méritent (8). Hors de question de les considérer comme des objets ou des faire-valoir. Les Rois de France confiaient souvent les rênes du pays à leurs femmes ou leurs mères durant leurs absences (9)… Notre pays se meurt jour après jour car il tourne le dos à son passé et à ses traditions fondatrices. Je ne suis pas certain que toutes les femmes portants ces habits d’un autre âge soient réellement libres et heureuses de le faire. Ceci est un autre sujet. Il existe malheureusement encore trop de pays où les femmes sont soumises aux hommes par la loi civile, avec le concours des juges, du Coran et de la force publique. Heureusement, nous n’en sommes pas encore là chez nous. Etre contre le burkini et la burka n’est pas tant prendre position contre l’islam que défendre la femme dans sa vocation réelle. Si nous désirons ardemment la renaissance de notre pays et de notre civilisation, protégeons la femme de manière juste et intelligente. N’oublions pas également de promouvoir la famille traditionnelle, pilier naturel et légitime de nos traditions.

Franck ABED

(1) La plage de Sisco en Corse, le parc aquatique à Marseille.

(2) Lire Le mondialisme et Les crises par Franck ABED.

(3) La gérante d’une auto-école lyonnaise a récemment déclenché une polémique sur les réseaux sociaux car elle veut réserver une salle de code aux femmes.

(4) Axe du mal est un slogan néo-conservateur qui sert à désigner les différents pays présentés par l’administration de l’ex-président américain George W. Bush comme des ennemis du monde libre. Cette expression est due à David Frum, rédacteur des discours du président W.Bush, qui l’employa pour la première fois le 29 janvier 2002 lors de son discours sur l’état de l’Union.

(5) Dès 1974, Boumediene annonçait les intentions colonisatrices d’une partie du monde musulman à la tribune de l’ONU : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils, c’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire. »

(6) A la fin du XIXe et au début du XXe siècle et dans un contexte anticlérical, plusieurs communes et départements français interdirent, par arrêtés, le port de la soutane sur la voie publique.

7) Appelé Daech pour tenter de masquer sa réelle nature

(8) Lire La femme aux temps des cathédrales de Régine Pernoud.

(9) Je pense plus particulièrement à Blanche de Castille, mère de Saint-Louis.


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 8 septembre 2016 17:24
    « Comment être crédible en prétendant lutter contre l’Etat Islamique, quand la République n’agit pas contre un régime qui a tout d’un état islamique ayant réussi grâce au soutien occidental ? »

    Le groupe terroriste Daesh aurait interdit aux femmes de porter la burqa pour des questions de de sécurité.

    • oncle archibald 8 septembre 2016 17:47

      Décidément les canadiens sont bien plus logiques et droits dans leurs bottes que nous. Je vous suggère de suivre ce lien pour vous en rendre compte !

      http://www.journaldemontreal.com/2016/08/22/burkini—le-monde-a-lenvers

      Et je donne quelques extraits pour vous donner envie :

      "

      Décidément, le débat sur le burkini est surréaliste. Prenez Agnès Gruda, de La Presse.

      « Le burkini n’emprisonne pas les musulmanes, il les libère », a-t-elle écrit il y a quelques jours.

      Pourquoi ?

      Parce que si le burkini n’existait pas, les femmes musulmanes ne pourraient pas aller à la plage ou à la piscine.

      Donc, vive le burkini !

      UNE LOGIQUE TORDUE

      C’est comme si je félicitais les Américains racistes des années 1960 d’avoir créé des « places pour Noirs » à l’arrière des autobus.

      « Wow, c’est cool de permettre aux Noirs de voyager à l’arrière des autobus. Comme ça, ça leur permet de se promener, d’aller travailler, au lieu de rester chez eux... Finalement, la ségrégation dans les autobus n’emprisonne pas les Noirs, au contraire : ça les libère ! »

      Duh !

      Vous imaginez les réactions si une journaliste osait écrire ce genre de choses à propos de la loi qui interdisait aux Noirs de s’asseoir à l’avant des autobus ?

      Elle se ferait traiter d’imbécile et de raciste ! Mais dans le cas du burkini, on n’éprouve aucun problème à tenir le même genre de propos !

      Le burkini, vêtement libérateur...

      Mais par quelle logique tordue peut-on arriver à une conclusion aussi absur­de ?

      Des religieux ultramisogynes obligent les femmes à se couvrir de la tête aux pieds parce que leur corps est sale et on trouve ça libérateur ?

      L’Occident est vraiment tombé sur la tête !

      Bientôt, si ça continue, on va féliciter les islamistes qui fouettent leurs victimes parce que c’est moins grave que de leur couper la tête.

      « Wow, le fouet, quel progrès ! On a beau dire, c’est quand même plus humain que la décapitation, non ? Décidément, l’État islamique s’en va dans le bon chemin... »


      • flourens flourens 8 septembre 2016 18:28

        @oncle archibald
        je dirais même plus, qu’il faut que la femme marche dans la rue un pas derrière son homme et avec les yeux baissés, c’est un symbole de liberté de la femme, effectivement si elle ne fait pas ça elle ne sortirait pas de chez elle
        les partisans du burkini, de la burka et autres sacs à patates, déjà sont tous des hommes, mais surtout ils manient avec une dextérité à saluer la novlangue du regretté Orwell, en effet pour eux la soumission libère, l’enfermement c’est la liberté,
        mais la n’est pas le problème, c’est une offensive contre la République, elle doit se défendre, point barre 


      • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 12:53

        @oncle archibald

        Les pendaisons, en Iran, n’auront jamais été plus nombreuses que depuis l’arrivée au pouvoir du très souriant Rohani, mais on n’en est plus, Dieu merci, à dresser des potences dans le style de cet affeux gibet de Montfaucon qui aura survécu jusqu’au règne d’Henri IV et dont on signale encore l’emplacement non loin de la place du Colonel Fabien. On utilise des grues de chantier mues par des vérins hydrauliques. C’est beaucoup plus pratique et plus « moderne ». Plus en harmonie aussi avec l’érection que provoquerait, dit-on, - du moins chez les pendus de sexe mâle ! -, ce traitement particulier. Mais, Dieu merci, on ne pend pas que des hommes, on pend aussi quelquefois des jeune filles un peu trop dissolues. Un état qui se pique de devenir bientôt une puissance nucléaire ne pouvait quand même pas en rester à des procédés techniques du moyen-âge.


      • OMAR 9 septembre 2016 22:20

        Omar9

        @Christian Labrune

        Ton pote sioniste, Eric Zemmour est moins hypocrite que toi.
        Voila ce qu’il affirme : « il y a un plan franco-israélien pour nettoyer, comme à Gaza, les quartiers populaires ».
        http://www.europalestine.com/spip.php ?article122160

        Alors arrete de prendre l’Iran ou n’importe quel pays où dés qu’un acte condamnable est commis par un musulman, cela devient un un argument, une arme pour casser des musulmans.
        Ton véritable combat est d’opposer des chrétiens aux musulmans, pour qu’ils s’entretuent jusqu’à la victoire du coq sioniste :
        https://www.youtube.com/watch?v=Y7DHbydFfWk
        Pauvre type...


      • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 22:36

        @OMAR

        Je n’ai jamais le souvenir d’avoir jamais gardé des cochons ni d’avoir été à tu et à toi avec un quelconque Omar.
        Va donc te faire foutre, sale connard.


      • oncle archibald 11 septembre 2016 10:40

        @OMAR : l’emmerdant dans ces pays qui sont sous la férule des immams c’est que les « actes condamnables » peuvent être de porter une jupe ou de ne pas avoir un foulard sur la tête, ou d’être homosexuel, bref ... Mr Omar nous n’avons pas la même appréciation de la liberté et des actes condamnables ....

        Liberté, liberté chérie, combats avec tes défenseurs .... Ça c’est en France et plus généralement dans les pays dits occidentaux. Ce sont les idées de liberté d’égalité et de fraternité que l’on a colporté avec succès dans le monde entier et qui font qu’encore ajourd’hui un Français à l’tranger est considéré comme un fils de ceux qui ont promu les premiers ces belles idées.

        En Iran ou plus généralement en Arabie on n’a pas encore compris que le gibet de Monfaucon et la peine de mort ne sont plus d’actualité. Ils leur faudra peut être encore quelques siècles pour admettre qu’une femme vaut un homme et qu’un homme quel qu’il soit et quoi qu’il croit vaut son voisin qui ne croit pas la même chose que lui. En bref ils en sont encore au moyen age, mais pas pour tout comme le fait constater avec humour Christian Labrune.


      • oncle archibald 11 septembre 2016 10:42

        @flourens : « il faut que la femme marche dans la rue un pas derrière son homme et avec les yeux baissés »

        Ça c’est en temps « ordinaire ». Si c’est la guerre et que le terrain soit miné, la femme doit marcher devant son homme ...


      • JBL1960 JBL1960 8 septembre 2016 19:00

        L’habit des religieuses, comme celle des juifs ultra orthodoxes, comme les burka et autres me choque tout autant... Ni voyez aucune malice mais en appui de l’épisode 43 de Greg Tabibian « Burkini mon kiki, Macron démission & Sarko en PLS » et en lien avec le dernier Stanechy je me sers de cette actu pour dire qu’il y a une autre voie possible à choisir = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/08/%e2%99%ab-et-cest-reparti-mon-kiki-%e2%99%ab/


        • eugene eugene 8 septembre 2016 21:31
          Le burkini, c’est comme de se se balader dans un drapeau noir à tête de mort, de la tête au pied, et faire semblant ensuite de s’étonner qu’on s’étonne, et des réactions d’indignation. Je m’explique :
          Personne n’est dupe, du moins presque personne, moins ceux qui jouent l’innocence indignée, et même il faut oser, la défense de la liberté....Et de ne par voir le problème.....Personne ne prétendrait qu’un drapeau par exemple est un bout de chiffon....Il y a la texture, le port, le concept, l’idée derrière, le symbolique, et l’époque qui font sens...Par exemple le drapeau noir symbolisait les mœurs des pirates de l’île de la tortue. Des gens peu recommandables mais au moins qui n’étaient pas hypocrites, qui ne servaient pas de dieu pour faire leurs exactions...« Ni dieu ni maître » proclamaient ils...Le drapeau noir maintenant, c’est l’icone des bandits de Daesh...Une engeance de pervers qui s’inspirent du fondamentalisme musulman walabite, pour se faire servir, et je justifier......Le burkini, que personne ne connaissait de fraîche date, issu des derniers défilés de mannequins du golf. ( un salon d’apicultrices en tenue)..Dernière invention de ces tarés qui tentent de provoquer et provoquent, c’est le but, à travers ce leurre.....Evidemment politique, mafieux, pervers donc, manipulateur : Tenter de se poser en victime en espérant que la loi fera censure...C’est un peu le piège d’interdire...C’est pas l’envie qui manque, mais regardez comment ces gros parano se régalent ensuite en passant sur le net les images forcément stupides où l’on voit les flics intimer l’ordre à une femme de changer de tenue...
          Burka ou consort...Personne ne connaissait ces tenues de guignols et d’esclaves, encore dans les années 70...Moi qui avait passé un an entre turquie, moyen orient et indes, il avait fallu que j’attende d’être en Afghanistan pour voir dans la campagne quelques uns de ces fantômes.....Ce pays était encore une sorte de moyen age, le même qu’avait traversé .anne marie schwazenbach et Ella Maillard dans les années 30, une époque où deux femmes pouvaient traverser toute l’asie sans se faire emnerder par des grosses mouches à merde..... 
          « La Quête du réel », d’Annemarie Schwarzenbach - Le Monde
          Stupéfaction...L’iran à l’époque même s’il était gouverné par une main de fer, celle du shah, et sa savak, représentait pour les femmes la modernité, l’ouverture, tout comme l’irak, la turquie....Je vous parle d’un monde où un étranger pouvait encore parler à une femme dans un bus....Ce monde bancal a accouché d’une horreur, et l’on voit de petits malins, et de bons manipulateurs, comme l’auteur de cet article sirupeux et plein de sophismes, tenter de prendre le train en marche, espérant que les nouveaux maitres lui donneront un petit rôle, qu’il pourra se servir de sa plume pour être un scripte, un sous fifre des puissant, espérant une retombée de royalties, pour bons services...Il y a toujours des larbins de l’âme...
          L’humour seul peut nous sauver, et relever les jupons des voiles noirs. Alors qu’une bonne bourrasque survienne pour montrer le cul à ce qu’on veut cacher : Mes bons maitres vous serez bien déçu, car c’est la mort et ses tibias et ses rotules qui se cache la dessous. Pas vraiment un bon coup !


          • tf1Groupie 8 septembre 2016 21:38

            L’auteur est en retard d’une polémique.

            Aujourd’hui ce qui fait débat c’est le port du short.

            Le short doit-il est autorisé dans l’espace public, au risque de se faire insulter, voire de se retrouver à l’hopital ?


            • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 08:53

              Depuis plusieurs années, les mondialistes appellent de manière ouverte au choc des civilisations

              à l’auteur

              Pour pouvoir parler d’un « choc des civilisations », encore faudrait-il qu’’on puisse distinguer dans la situation mondiale actuelle plusieurs civilisations. Or, je n’en vois qu’une, la même de San Francisco à Tokyo en passant par l’Europe, qui aura fait progresser partout la recherche scientifique, développé la réflexion philosophique et morale et, malgré les crises économique, sera parvenue à augmenter sensiblement le niveau de vie des masses.
              Le monde islamique a pu produire, à l’époque des Omeyyades ou des Abbassides de grandes et belles choses qui méritent d’être considérées comme un effort de civilisation, mais dès les Ottomans, et particulièrement après Lépante en 1571, cette civilisation se fossilise progressivement partout, tourne le dos à tous les progrès qui se développent dans une Europe où le rationalisme affranchit la pensée spéculative et scientifique de l’immobilisme religieux. C’est seulement au début du XIXe siècle que les Ottomans commencent à admettre, avec quatre siècles de retard, l’usage de l’imprimerie ! N’oublions pas non plus qu’un Muhammad ben Abdelwahhab, en Arabie, à qui nous devons le pire obscurantisme, le wahhabisme, mort en 1791, est donc l’exact contemporain de nos philosophes des Lumières. Dès cette époque, la « civilisation » musulmane est morte et enterrée. On trouvera sans difficulté sur l’Internet, un nombre considérable de vidéos qui font apparaître des « savants » musulmans d’aujourd’hui, lesquels débattent encore sur la question de la rotondité de la terre, question réglée pour nous dès les présocratiques !
              Si c’est d’une sorte de guerre que nous sommes actuellement témoins, c’est à la guerre d’un haut moyen-âge ressuscité contre la civilisation des temps modernes. C’est Jurassic Park !


              • philouie 9 septembre 2016 09:04

                @Christian Labrune
                Il est pourtant clair, et Labrune en est une des multiples preuves, que le sionisme est lié à l’incitation à la haine envers les musulmans.
                Quelle merde le sionisme
                (excuse pour la merde)


              • epicure 9 septembre 2016 22:36

                @philouie

                il surtout clair que l’islamisme est lié à l’incitation à la haine des non musulmans.

                Quelle merde l’islamisme.


              • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 09:30

                A ce titre, il est légitime de ressentir la même réprobation à l’égard des juifs portant papillotes, chapeaux, redingotes pour la raison évoquée plus haut : ils ne sont pas religieux…

                Ceci étant précisé, tout le monde sait qu’en France, lorsque la religion catholique était l’un des piliers de la société, les femmes avaient toujours eu la place qu’elles méritent.
                ========================================================

                à l’auteur,
                Deux propositions qui me gênent un peu dans un article que je trouve par ailleurs d’une grande pertinence.
                1- Les « papillottes » des juifs orthodoxes peuvent bien, certes, paraître un peu ridicules, mais si les Juifs n’avaient pas maintenu durant des siècles leurs traditions religieuses et ne s’étaient pas si constamment appliqués à l’étude talmudique, ils auraient disparu depuis très longtemps. A l’’espèce de singularité de leur système, qui aura produit et continue à produire plus que jamais tant de choses remarquables dans tous les domaines de la connaissance, nous devons beaucoup. Nos racines nous rattachent à Jérusalem tout autant qu’à Athènes . De là vient qu’en Israël, même si on est athée et un peu agacé par les orthodoxes, on ne les méprise pas. Ils ont leur nécessité, ils sont la mémoire de l’identité d’un peuple.

                Il en va de même de la tradition catholique en France. Pour l’athée que je suis, elle a aussi sa nécessité. Je ne suis pas aussi sûr que vous que l’émancipation des femmes y soit une conséquence du rôle de l’Eglise catholique, même s’il est bien possible que le développement du culte marial au XVe siècle puisse y être pour quelque chose, mais il est sûr que le principe d’égalité, par exemple, que la plupart des Français regardent comme l’acquis d’une révolution française qui n’hésita pas à décapiter les statues des saints au portail des plus belles églises, doit beaucoup à la prédication chrétienne de l’époque classique.
                Dès lors, pourquoi trouver ridicules les juifs orthodoxes et bénir le catholicisme ?

                Les « papillottes » des Juifs orthodoxes quand je vais me goinfrer dans les excellents établissements de la rue des Rosiers, ne me gênent pas plus que les processions religieuses des catholiques du côté du Sacré-Coeur lors des fêtes mariales.

                Au fait, les Juifs et les catholiques en France depuis un an, combien d’attentats ? Combien de morts ?
                S’il n’y avait pas eu tant de morts causées par l’islam depuis un an, aux fantaisies vestimentaires les plus incongrues des musulmans, on n’accorderait probablement pas autant d’importance, mais toute femme qui se promène aujourd’hui dans nos rues voilée comme on l’est à Raqqa ne peut pas ignorer qu’elle sera nécessairement perçue comme un étendard de l’Etat coranique. Une telle provocation est tout à fait intolérable.


                • philouie 9 septembre 2016 09:34

                  @Christian Labrune
                  Au fait, les Juifs et les catholiques en France depuis un an, combien d’attentats ? Combien de morts ?

                  si avec ça , vous n’avez pas encore compris combien on nous enfume ....


                • Nicole95 (---.---.78.54) 9 septembre 2016 10:13

                  @Christian Labrune

                  Vous semblez oublier que c’est la révolution et Napoléon qui ont infantilisé les femmes. Sous l’ancien régime, monarchie catholique, les femmes votaient et disposaient de leurs biens. Étaient chefs d’entreprises et entièrement libres. Je vous suggère la lecture de l’historienne Régine Pernout pour ne pas mourir idiot et ne plus proférer des sottises ...


                • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 12:04

                  @Nicole95
                  Je suis un peu réactionnaire, j’ai en horreur ce que la révolution française aura pu produire dès la fin de l’été 92, et j’ai la plus grande admiration pour la monarchie française du grand siècle. C’est comme ça !
                  Il reste qu’il ne faudrait quand même pas trop idéaliser  ! Le droit de vote des femmes, c’est 46, et je ne sais plus très bien à partir de quand il leur aura été possible d’ouvrir un compte en banque sans l’approbation du conjoint. Ne parlons pas du droit à l’avortement, qui est un acquis relativement récent. Dans le village berrichon de mon enfance, quelques petites voisines avaient fait hors mariage un pèlerinage à Notre-Dame-du- Gros- Ventre (j’aime bien cette expression qu’on trouve dans Maupassant) et je vous assure que les « filles-mères », comme on disait encore dans les années 50, étaient un peu regardées de travers.
                  En droit, aujourd’hui, l’égalité est tout à fait parfaite ; j’ai été prof pendant près de quarante ans, je n’ai jamais vu dans cette corporation qui n’est certes pas à l’abri de tout reproche, la moindre différence entre la manière dont les femmes et les hommes pouvaient y être traités, mais vous savez bien que dans le privé, ce n’est pas tout à fait la même chose, particulièrement en ce qui concerne les salaires. Cela dit, il n’y a plus qu’à attendre une réforme des mentalités qui se fera bien toute seule : au plan jur’idique, tout est déjà presque parfait.
                  Je vous accorde bien volontiers qu’en dépit de ces inégalités qui auront trop longtemps subsisté, la place et le rôle des femmes en France, du moins dans les milieux privilégiés, aura toujours été considérable, bien avant les salons littéraires du XVIIIe siècle et même bien avant le courant précieux. Il faudrait probablement remonter à la littérature courtoise du XIIe siècle.
                  Dans la Rome impériale aussi les femmes jouissaient déjà, de fait, d’une grande liberté, malgré un statut juridique qui ne leur était pourtant pas très favorable.

                  Bien que je sois réactionnaire, comme je le disais en commençant, je n’irai quand même pas jusqu’à considérer qu’une femme de paysan ou d’artisan, vers 1670, pouvait être aussi libre qu’une Madame de Sévigné ou une Madame de La Fayette ou, plus tard, qu’une sublime catin comme Ninon de Lenclos !

                  Cela dit, je vous accorde bien volontiers qu’entre une Française quelconque du XVe siècle et une citoyenne de l’Arabie saoudite actuelle - ou de l’Iran !-, du point de vue du statut social et des libertés, aucune comparaison n’est possible : c’est le jour et la nuit.
                   


                • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 12:22

                  si avec ça , vous n’avez pas encore compris combien on nous enfume ..

                  @philouie
                  Mais si, j’ai compris : le Prophète de l’islam n’est qu’une créature du Mossad, lequel Mossad a été créé dès l’exil des Juifs à Babylone ; cela ne date pas d’hier, mais du début du du VIe siècle avant Jésus-Christ. Mahomet, donc, était un juif infiltré, et il n’a fait écrire le Coran que pour mieux enfoncer ceux qui deviendraient les musulmans dans l’obscurantisme le plus crasseux. Il faut dire que le bonhomme aura parfaitement réussi son coup, et même sur la longue durée : aux « sionistes », depuis un siècle, les grandes découvertes et les prix Nobel, pendant que tout ’autour on s’entretue à l’envi sur des textes stupides programmés dans une intention perverse. Des « savants » musulmans, au début du XXIe siècle, en sont encore à se demander si la terre est plate ou sphérique. C’est dire qu’ils ne sont pas sortis de l’auberge !


                • philouie 9 septembre 2016 12:33

                  @Christian Labrune
                  Belle gesticulation visant à masquer la vérité :
                  A savoir qu’un procureur de la république nommé par l’exécutif, contrairement à la démocratique séparation des pouvoirs, cherche à confisquer des preuves afin d’empêcher une enquête transparente.
                  ça commence à bien faire, les sales coups de la clique sioniste qui nous gouverne.


                • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 13:24

                  @philouie
                  Faites-vous soigner, philouie. Dans tous les hôpitaux, en France, il y a un service des urgences. Quelquefois, c’est un peu embêtant parce qu’il faut attendre une heure ou deux quand il s’agit de pathologies banales, peut-être un peu gênantes, mais qui ne mettent pas la vie en danger. En revanche, dans un cas aussi douloureux que le vôtre, il ne fait aucun doute que la prise en charge sera immédiate.

                  Cela fait des années que, sur ce site, on est témoin jour après jour, des symptômes d’une maladie chronique dont le diagnostic est très vite fait, même à distance. Ces derniers temps, cela s’est encore considérablement aggravé.

                  Vous paraissez appeler au secours, mais personne, ici, n’est en mesure de vous fournir le traitement adéquat. Il faut consulter un spécialiste. J’étais hier à la fondation Rothschild, à cause de problèmes oculaires qui me font faire bien des fautes de frappe. C’est un excellent hôpital, que je vous recommande, et on ne s’y occupe pas que des yeux. En tout cas, si on vous fait attendre un peu, vous y verrez passer bien des femmes en quasi-burqa. « Concupiscence des yeux », comme dirait Augustin au chapitre X de ses « Confessions » ! Ca divertit, ça change les idées, et dans votre cas, ça ne pourra pas vous faire du mal.


                • philouie 9 septembre 2016 14:11

                  @Christian Labrune
                  Je ne vois pas ce qui vous fait penser que je suis fou alors que je ne fais que rapporter un fait vérifiable à travers le lien que je donne
                  La scène se passe à l’assemblée nationale et on y voit une femme directrice de la police des polices avoir tout le mal du monde a expliquer raisonnablement pourquoi le procureur de la république confisque les enregistrements de la tuerie de Nice. Si vous avez une meilleure explication merci de nous en faire part.
                  Maintenant, ce n’est pas la seule preuve que l’on nous ment et que ces attentats sont fomentés par ceux qui mènent les guerres aux proches orient, Israël en tête.


                • Aristide Aristide 9 septembre 2016 14:39

                  @philouie


                  La seule preuve ? Fomentés ? C’est bizarre de ne pas accuser directement, pourquoi pas organiser, être responsable, ....

                  Encore cette technique d’enfumage grossière du petit islamiste.


                • tf1Groupie 9 septembre 2016 14:54

                  @philouie

                  Non Philouie tu es bien un barge puisque que tu prétends qu’un juge « confisque » des preuves, et « empêche une enquête transparente ».

                  Ces preuves ne sont pas « confisquées » puisqu’elles sont visibles par ceux en charge de l’enquête judiciaire ; mais elles ne sont pas accessibles à tout le monde.

                  Et si la procédure n’était pas transparente on n’aurait justement pas ce genre de video où les conditions d’enquête sont très largement exposées au public.

                  Les barjots dans ton genre qui cherchent à entretenir la confusion sont des alliès de ceux qui veulent foutent la merde dans notre pays.

                  Bref tu es musulman et tu pratiques une désinformation malsaine qui protége les terroristes ; forcément tu es le genre de personne dont on doit se méfier, voire plus.
                  Si ça se trouve tu es déjà fiché « S ».


                • Ben Schott 9 septembre 2016 15:14

                  @tf1Groupie
                   
                  « Ces preuves ne sont pas « confisquées » puisqu’elles sont visibles par ceux en charge de l’enquête judiciaire ; mais elles ne sont pas accessibles à tout le monde. »
                   
                  Oui, et dans ce cas, il eut mieux valu que cette directrice de l’IGPN dise clairement qu’une enquête de ses services, ceux-ci n’ayant pas accès aux pièces du dossier, n’était pas possible.
                   


                • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 15:16

                  @philouie
                  Oui, vous avez tout à fait raison, et cela ne se passe pas qu’en France ! Si vous saviez ce qui se passe à Gaza ! Haniyeh, par exemple, est lui aussi un agent du Mossad, qui parvient très bien à donner le change en faisant semblant de se réjouir des attentats les plus crapuleux et en faisant distribuer dans ces occasions-là des confiseries aux pauvres Gazaouis qui, le reste du temps, crèvent de faim. Mais quand un de ses proches est vraiment malade, où l’envoie-t-il se faire soigner ? En Israël. Et c’est évidemment quelque chose qui ne trompe pas. Abou Mazen fait la même chose : il y a quelques mois, sa femme aura été soignée dans un hôpital israélien. Vrai ou faux ? Vérifiez si cela vous amuse. Pour masquer un peu plus le fait qu’il est à la solde d’Israël et disperser mieux d’éventuels soupçons, le bruit aura couru ces derniers jours que le cher Abou Mazen avait surtout été, il y a trente ans, un agent du KGB au service de celui qui est actuellement chargé d’organiser à Moscou la rencontre avec Netanyahou : Mikhail Bogdanov.
                  Toutes ces créatures du Mossad sont d’une perversité incroyable. Ainsi, Abou Mazen sera même allé, pour masquer le fait qu’il était un sioniste enragé, soutenir à Moscou une thèse de doctorat carrément négationniste !
                  La liste des agents du Mossad qui dirigent désormais des états arabes ou des groupes militaires musulmans afin de répandre partout la chienlit serait interminable. J’en cite quelques uns, les premiers qui me viennent à l’esprit. Ahmadinejad rendait toutes les semaines des comptes à Netanyahou et son successeur aux blanches dents a continué. Erdogan est un agent du Mossad, comme Poutine, les el-Assad père et fils, Nasrallah et tout aussi bien Abdelaziz Bouteflika. Le pire de la bande, c’est encore le mufti de la Maison blanche, qui cache bien son jeu.
                  Vous voyez, il est vraiment partout, le Mossad, et même en France (à l’Elysée). A ce que plusieurs disent - mais étant athée je peux difficilement y croire -, Dieu lui-même... Oui, vous avez bien lu, mais je préfère ne pas trop insister : avec celui-là, qui est encore mieux renseigné que tous les autres, on ne sait jamais, et je ne voudrait pas être trop téméraire.
                  En attendant, faites-vous soigner. Lisez les histoires de Tintin et Milou, « Bécassine aux bains de mer »(sans burkini !), ou encore cet excellent album qui devrait paraître prochainement : « Astérix chez les complotistes ».


                • philouie 9 septembre 2016 15:26

                  @Ben Schott
                   
                   
                  Tu remarqueras que ce n’est pas le procureur qui refuse de donner les bandes mais bien cette directrice qui se refuse à les demander.
                  Parce qu’il est assez probable que si elle les demandait, le procureur serait bien obligé de les donner.


                • philouie 9 septembre 2016 15:35

                  @tf1Groupie
                  ceux qui protègent les terroristes sont ceux qui ne demandent pas la transparence à nos gouvernants.
                  La police des polices n’a pas accès aux bandes.
                  La commission d’enquête parlementaire, faite de députés qui sont censés nous représenter, n’ont pas accès aux bandes.
                  Et ce n’est pas la première fois.
                  Pentagone : bandes confisquées par le FBI :
                  CH : les caméras de surveillance n’ont pas vu par où sont passés les kouachi
                  Les gars assassiné par la police devant un commissariat de police au prétexte qu’il aurait agressé le planton : caméra en panne. etc...
                   
                  Il serait si facile de faire cesser les rumeurs, pourquoi ne le font-ils pas ?
                  S’il ne sont pas capable d’apporter des preuves c’est qu’ils mentent.
                  Et vous que vous êtes un lâche de ne pas exiger la vérité.


                • epicure 9 septembre 2016 22:54

                  @Nicole95

                  les femmes votaient ?
                  ah bon c’était un régime démocratique ?

                  les femmes qui votaient représentaient surtout leur famille. IL n’y avait pas de reconnaissance de la femme comme individu mais juste comme membre d’une catégorie sociale.

                  Combien de femmes lors des états généraux ?

                  Combien de femmes monarques ? (je parle pas de régence)

                  Les femmes étaient déjà considérées comme des mineures avant la révolution.

                  En tout cas à partir du début du 19ème siècle le féminisme sera supporté du côté de la gauche républicaine et socialiste.
                  La droite monarchiste et catholique sera à la pointe du combat contre la liberté et l’égalité des femmes.


                • sweach (---.---.56.238) 9 septembre 2016 09:51

                  Je profite de ce poste sur le burkini pour parler d’un dessin que j’ai vue sur facebook 


                  C’est une caricature qui montre vraiment ce que ressente les gens envers le burkini,
                  en montrant des gens en tenu du kuklusklan.
                  Le vêtement en lui même ne pausant aucun problème prouve bien que le problème vient des idées qu’il véhicule.

                  Avec cet exemple de la tenu du Kuklusklan, tout argument pro-burkini peut être balayé.
                  Je trouve l’idée de cette comparaison vraiment génial.








                  • Taverne Taverne 9 septembre 2016 09:52

                    En tous cas, la diversion (non volontaire) des burkinis permet de préparer le plus tranquillement du monde des attentats en plein Paris sous les yeux de tous et de la police qui se balade (l’état d’urgence, à quoi sert-il ?).

                    Moi, je n’ai cessé de dire qu’il faut ficher la paix aux baigneuses mais pas aux fichés « S » et se montrer hyper vigilants face aux véritables dangers qui nous menacent et qui sont immédiats. Mais les paranos haineux du FN restent cramponnés à leur stupide vérité qui leur vaudra peut-être un jour d’y laisser leur peau.


                    • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 16:56

                      En tous cas, la diversion (non volontaire) des burkinis

                      @Taverne

                      Parce que vous croyez probablement que les burkinis sont tombés du ciel par hasard, comme les foulards islamiques dans les écoles à l’époque du crétin socialiste à lunettes, lequel n’aura pas su avoir le seul réflexe intelligent : interdire la chose non pas par un vote à l’Assemblée (ça ne méritait pas tant !), mais par un simple décret imposé à l’administration scolaire. Quel fonctionnaire, muni d’un cerveau, aurait protesté si cela avait été fait dans les trois jours après le premier incident ?

                      Maintenant, faites l’expérience de pensée suivante :
                      Je fais imprimer sur un tee-shirt une large croix gammée et je me promène avec ça le long du boulevard Saint-Germain. J’entre dans un café, je m’assois. Les clients de la table à côté, ostensiblement, se lèvent et vont s’asseoir à la première table libre de l’autre côté de la salle. Dans la rue, j’entends des remarques désobligeantes : qu’est-ce que c’est que ce néo-nazi ?
                      Bref, je fais partout le vide autour de moi. Je vais voir un psy et je lui explique mon problème : je fais l’objet, partout où je suis, et de la part de gens qui ne me connaissent même pas, d’une espèce d’ostracisme, depuis que je porte ce tee-shirt qui représente une svastika, un symbole qu’on peut voir gravé en bas-relief aux corniches des plus anciens temples de l’’Inde. Est-ce donc que les gens seraient devenus subitement complètement fous ?

                      On imagine aisément la réponse du psy !

                      Et vous, quand vous voyez des musulmanes voilées jusqu’au menton comme on impose de l’être, sous la menace des pires sévices, aux femmes de Raqqa, à quoi pensez-vous ? A la représentation saint-sulpicienne de l’Immaculée Conception, probablement ?


                    • sleeping-zombie 9 septembre 2016 10:21

                      Hello,

                      Quelques remarques en passant :

                      Contrairement à ce qu’on entend ou lit ici ou là, la République n’est guère islamophobe. Elle serait plutôt automobilophobe.
                      Mort. de. rire. Sérieusement, fait relire ta prose par quelqu’un qui n’est pas de ton bord politique. Tu mets vraiment sur le même plan quelqu’un qui choisit un vêtement donné avec quelqu’un qui met en danger les autres par une conduite dangereuse ?

                      Quand on ne veut pas être vu du regard des autres, on ne donne pas un nom à un vêtement qui provoquera nécessairement une polémique.
                      Es-tu vraiment sûr que le mot « burkini » a été inventé par celles qui le porte ? Ca ressemble tellement à une connerie de journaliste que même un lycéen saurait qu’on ne vend rien avec un nom pareil.

                      Le fait qu’aucune loi n’interdise le port du burkini n’implique pas qu’il soit autorisé.
                      Euh... Si. C’est même le premier article contraignant du code pénal (les 2 premiers sont des définitions).
                      https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417177

                      Ceci étant précisé, tout le monde sait qu’en France, lorsque la religion catholique était l’un des piliers de la société, les femmes avaient toujours eu la place qu’elles méritent (8).
                      Oh, le joli flou... Tu parles quelle époque là ? celle des rois, de la religion obligatoire, et de la peine de mort pour les athées ? La période 1789-1948 où les femmes n’avaient pas le droit de vote ? de celle qui précède 1965, où le femmes ne pouvaient pas travailler ou avoir de compte en banque sans l’accord de leur mari ? Ou plus simplement de la de la période 1975 et +, ou elle ont enfin le droit à l’avortement grâce à la religion catholique, « pilier de la société ».
                      ... ou plus simplement, c’est qu’on est pas d’accord sur ce que tu appelles « la place qu’elles méritent »


                      • Nicole95 (---.---.78.54) 9 septembre 2016 12:13

                        @sleeping-zombie

                        C’est beau la culture ! Je ne vais pas répéter mon message précédent. Lire autant d’âneries gauchistes en si peu de lignes c’est une gageure. Bravo vous avez gagné le premier prix des idées reçues ... Il serait temps de fermer internet et ouvrir un livre d’historien au lieu de répéter bêtement un discours tout fait. Vous n’avez jamais de doutes ? Vous croyez réellement que la démocratie révolutionnaire est la panacée ?


                      • sleeping-zombie 9 septembre 2016 13:39

                        @Nicole95
                        Vous n’avez jamais de doutes ?
                        Vous croyez réellement que la démocratie révolutionnaire est la panacée ?

                        ouf ! y a quand même un argument. Alors :
                        1. le doute m’habite, comme dirait Desproges
                        2. la « démocratie révolutionnaire » n’a jamais eu lieu, pas en France en tout cas.
                        3. Napoléon a peut-être « infantilisé » les femmes, mais j’ai pas l’impression que l’église catholique lui en a beaucoup voulu pour ça.
                        4. la « démocratie révolutionnaire »n’est pas une panacée, mais c’est franchement mieux que ce qui précédait.
                        5. tu peux utiliser tous les sarcasmes que tu veux, il n’empêche que, le droit de vote des femmes en Russie bolchévique précède de 30 ans celui de la France (même si c’était pas les premiers, qui étaient l’Australie
                        6. Si tu as un réel argument, en rapport avec le sujet (parce que franchement, la connexion entre Napoléon et l’interdiction du burkini, faut aller loin pour la trouver) je serai ravi de l’entendre.


                      • visior64 visior64 9 septembre 2016 19:36

                        @sleeping-zombie


                        Effectivement, on n’est pas d’accord sur la place que les femmes méritent dans la société.Tout d’abord, les femmes naissent intégralement nues, comme les hommes. Si Dieu avait vraiment voulu que les femmes soient cachées, il les aurait faites poilues comme un Chubaka. De plus, il me semble qu’à l’origine, le voile était supposé cacher le visage des femmes qui faisaient leurs besoins (à l’extérieur), afin qu’on ne les reconnaisse pas, puisque quelqu’un s’était plus ou moins moqué d’une des femmes du prophète, qu’il avait reconnue.

                        Ensuite, excusez-moi, mais il m’est arrivé, un soir de pluie battante, d’être flashée à 75 km/h dans une zone à 70, mais à juste une vingtaine de mètres du panneau. Je suis, en effet, le pire chauffard qu’on puisse imaginer. 

                        Comment ne pas penser que le voile trop enveloppant ne gêne pas la visibilité, quand ces femmes conduisent ? J’en vois souvent et très sincèrement, je me pose la question (j’insiste sur le souvent, étant donné que passe devant la mosquée de ma ville 4 fois par jour !).

                        Comment ? Ces oripeaux (burkini, burqa) m’incommodent ? Ah, ben oui, alors, et comment, qu’ils m’incommodent !! Déjà, parce que celle qui s’est fait intimer par 4 policiers de quitter la plage n’y est pas allée pour se baigner : elle n’avait pas de serviette, pas de sac, et ce qui est sûr, c’est que sous ces toiles de tente, elle n’allait pas non plus y prendre un bain de soleil, hein !! De là à dire qu’elle s’est affichée uniquement pour provoquer et que fort opportunément il s’est trouvé un photographe pour faire quelques clichés, dont on voit clairement qu’ils ont été faits de loin, il n’y a qu’un pas, que j’ose faire !

                        Ce qui me gêne aussi, c’est le fait que j’ai lutté toute ma vie contre la ségrégation et les embûches faites aux femmes qui souhaitent avancer dans leur vie en faisant carrière, et que ces femmes, par simple désir d’être « reconnues » (célèbres), réduisent un peu chaque jour le peu de droits que nos arrière grand-mères, nos grand-mères, nos mères et nous-mêmes, à grand renfort de patience, avons mis un siècle à acquérir. Et même si je ne dénie à personne le droit d’exercer sa religion dans le respect de la loi, je considère que la religion n’est pas quelque chose que l’on fait pour les autres, mais pour soi. ça doit rester entre soi et Dieu, et non être un sujet de provocation. Il y a, me semble-t-il, suffisamment de pays où l’Islam est religion d’état sans qu’on vienne contrevenir à l’enseignement du Coran qui prône la DISCRETION dans les pays où il est minoritaire. 

                        Si afficher sa foi avec ostentation est un but en soi, pourquoi ne pas aller ailleurs ? D’autant que dans ces pays-là, c’est une obligation de le faire !Si les us et coutumes que nous avons dans notre pays, que nous avons mis des décennies, voire des siècles à acquérir, et alors même que nous commençons tout juste à réussir à changer les mentalités (c’est loin d’être gagné), il faut se dire qu’il y a plein de gens qui partent s’établir à l’étranger tous les ans. Moi-même je l’ai eu fait, en mon temps ! 

                      • sleeping-zombie 10 septembre 2016 15:05

                        @visior64
                        ...et on retombe dans la philosophie « j’aime pas, donc ça doit être interdit ». Et combiné avec la paranoïa « si l’autre m’emmerde, c’est forcément qu’il le fait exprès », c’est proprement désolant.

                        Tu parles de la libération de la femme ? Un peu comme le droit de porter ce qu’elles veulent non ?
                        ... c’est marrant d’ailleurs comme les « arrêtés contre les signes ostentatoires » concernent toujours les vêtements de femme et pas d’homme...

                        Et pour finir, oui, tu es plus dangereuse en dépassant la limite de vitesse, par temps pluvieux qui plus est, qu’une porteuse de burka.


                      • MagicBuster 9 septembre 2016 11:30

                        C’est bien de parler des femmes quand cela vous arrange.....

                        Quand l’imam - le curé - le moine parle au troupeau .... comment considère -t-il les hommes (et les femmes) ?

                        C’est comme dans la nature - les plus faibles se rassurent avec les plus forts qui les défoncent à la première occase.
                        Tôt ou tard même les plus gros abrutis comprennent cela.


                        • Crab2 9 septembre 2016 14:25

                          Des femmes ont été insultées par des jeunes parce qu’elles portaient des shorts. Leurs compagnons qui ont tenté de les défendre ont été frappés.

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/09/police-de-la-vertu-islamiste.html

                          ou sur

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/09/09/police-de-la-vertu-islamiste-5845705.html


                          • jaja jaja 9 septembre 2016 15:01

                            @Crab2

                            Bof, l’affaire se dégonfle une des jeunes femmes agressées affirmant qu’elles n’étaient pas en short mais en tenue de sport...

                            Qui a intérêt à faire de ces histoires sordides une cabale anti musulmane ?


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 15:58

                            @jaja

                            Nous étions bien tranquilles, entre réactionnaires et conservateurs de bonne compagnie, un peu nostalgiques des temps anciens où la France était encore à peu près la France. On taquinait bien gentiment un pauvre islamistes qui passait par là, englué jusqu’aux sourcils dans son conspirationnisme de Prisunic, pour qu’il ait lieu de se sentir aussi persécuté qu’il peut le souhaiter, par de méchants islamophobes, et d’un seul coup, voilà l’extrême droite totalitaire et fascisante qui émerge, le poing levé, telle un U-boat au milieu d’une tranquille petite flotte de commerce.

                            Et pour faire quoi ? Pour prendre la défense des obscurantistes.
                            Obscurantistes de tous les pays, unissez-vous !
                            Eh bien, résolument, je dis : NON . No pasaran !


                          • covadonga*722 covadonga*722 9 septembre 2016 16:00

                            @jaja

                            BOF sombre connard c’est ce que l’on dira quand vos femmes et filles connaîtront le même sort.
                            vous êtes une crapule morale et intellectuelle je souhaites de tout cœur que les vôtres connaissent ce type d’agression et peut être feront elle comme la gauchiste allemande elle ne dénonceront pas leur viols pour pas stigmatiser avec votre éducation de soumis car vous n’êtes rien d’autres et ne me sortez pas vos propos d’anciens combattus de la gauche vous êtes de ces merdes gauchistes dont la haine de l’état bourgeois c’est transformé en haine du peuple français .Vous êtes la preuve que l’on peu entrer en putréfaction de son vivant.
                            Vous êtes une merde définitivement comme pour omar et philouie c’est la dernière fois que je m’adresse a vous ici.Je considère que comme ces deux crapules salafistes vous et vos pareils devront recevoir
                            une réponse ailleurs que sur les forums.



                          • jaja jaja 9 septembre 2016 16:11

                            @covadonga*722

                            Que répondre à tes insultes ? Où as tu vu que je soutenais les petites crapules sexistes qui ont agressé les couples de Toulon ?

                            Ce que je condamne c’est l’utilisation que tes potes racistes font de cette histoire qui n’a rien à voir avec une histoire de short que « les musulmans voudraient interdire en France » comme on a pu le lire ici et ailleurs...

                            Quand à tes menaces tu te les fous où je pense !


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 16:18

                            @Robert Lavigue

                            Je ferai deux observations à propos de l’article que vous nous signalez :
                            1- Ces femmes n’étaient pas en short. Elles avaient donc très bien suivi les conseils du maire de Cologne : ne pas provoquer, faire preuve de discrétion, essayer de passer inaperçue. Pour une femme, c’est bien le moins, quand on sait l’intérêt que la moindre présence féminine peut susciter chez des mâles en rut (Cologne, précisément). Juridiquement, et en tenant compte d’un tout nouvel esprit des lois, on ne peut donc rien leur reprocher.
                            2- Mais je ne les innocenterai quand même pas tout à fait. Le maire de Cologne (qui était une femme, mais dire « La maire », c’est un peu bizarre) avait fait remarquer qu’il fallait se tenir au moins à une distance d’un bras. La distance était certes, apparemment de plusieurs mètres, mais par les temps qui courent, est-ce bien suffisant ?
                            En tout cas, elles n’étaient pas musulmanes, sinon elles auraient été voilées, et c’est ce qu’on peut leur reprocher. Qu’attendent-elles, bon Dieu, pour se convertir ? Et si elles ne le font pas (la loi ne rend pas encore la conversion obligatoire) elles devraient à tout le moins porter quelque chose comme un niqab.
                            Pour une femme d’origine française, d’une autre confession que l’islam (j’exclus l’athéisme : tout le monde doit avoir une religion). Le port du niqab devrait être absolument obligatoire. Sinon, s’il leur arrive quelque chose, elles auront été imprudentes et n’auront eu que ce qu’elles méritent.
                            Je sollicite là-dessus l’opinion de Taverne, que j’ai vu intervenir en bas de page. Je suis à peu près sûr qu’il m’approuvera entièrement.
                             


                          • jaja jaja 9 septembre 2016 16:21

                            Voilà ce que dit Philippe Poutou de cette situation lamentable où le racisme dégueule de partout :

                            « Ils liquident jour après jour nos droits sociaux, nos libertés démocratiques. Alors, face à cette destruction au service des grands groupes capitalistes et financiers, que reste-t-il pour maintenir un système, une « République » qui apparait au grand jour comme n’étant plus qu’un instrument au service des possédants ? Quelles sont ces « valeurs de la République » qu’ils proposent comme rempart ? On comprend très vite qu’après avoir supprimé toute référence aux droits sociaux, à une République sociale et démocratique, il ne reste qu’un repli identitaire sur « notre civilisation », « nos traditions » de « vrais Français de souche » ! Robert Ménard donne le ton : La France est blanche et catholique ! L’armée, la police, l’Eglise deviennent les derniers étendards de ce lambeau de République.

                            Le paradoxe est que ce repli républicain qui cache mal un repli identitaire est vanté à la fois par le fils d’un couple d’immigréEs espagnol et suisse et le fils d’un couple d’immigréEs grec et hongrois, preuve s’il en fallait une que la France n’est pas et n’a jamais été « de souche », que nous sommes toutes et tous des enfants d’immigrés. Et par-dessus le marché, ils osent invoquer les droits des femmes dans l’affaire du « burkini » pour mieux vouloir encore leur interdire le droit de disposer librement de leur corps et de leur habillement. Ils veulent diviser et détourner les populations laborieuses de leurs vrais ennemis, construire un ennemi intérieur islamiste qui au bout du compte devient toute la population arabe, c’est à dire une partie de nous-tous.

                            Alors oui, il va falloir de l’air ! De l’air pour ouvrir les fenêtres et les frontières ! Ressouder toutes les solidarités pour s’unir contre ceux qui nous veulent nous conduire vers des marais nauséabonds. »

                            http://www.npa32.fr/spip/spip.php?article2536


                          • foufouille foufouille 9 septembre 2016 16:32

                            @jaja
                            l’islam n’est pas une race.
                            « nous sommes toutes et tous des enfants d’immigrés. »
                            il parle pour lui.

                            " Et par-dessus le marché, ils osent invoquer les droits des femmes dans l’affaire du « burkini » pour mieux vouloir encore leur interdire le droit de disposer librement de leur corps et de leur habillement. "

                            donc, les vêtements islamiques ne sont pas imposés ?
                            à la femme uniquement.
                            sinon, c’est toujours raciste de vouloir sortir de l’europe du capital ?



                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 17:05

                            @jaja
                            Je recopie ci-dessous une brève intervention que j’ai faite hier sur une autre page et qui est une réponse très adéquate au type de délire que vous venez de pondre :

                            L’extrême « gauche » - je mets le mot entre guillemets parce que rien ne la distingue vraiment de l’extrême droite-, c’est fort peu de citoyens. Assez pour emmerder le monde comme cet été sur la place de la République, mais pas assez pour faire une révolution. En revanche, si on pouvait se servir de plus de cinq millions de « damnés de la terre » ( c’est comme ça qu’ils les voient) voués à l’islam et prêts à tout, même à se faire sauter avec des ceintures explosives, cela ferait une masse de manoeuvre révolutionnaire tout à fait considérable pour abattre l’état capitaliste. Ensuite, sur la ruine du pays, on aurait vite fait de mettre au pas ces énergumènes et de leur imposer - dans leur intérêt même !-, une de ces bonnes dictatures du prolétariat à la Pol Pot seules capables de transformer un monde pourri en véritable paradis terrestre.


                          • jaja jaja 9 septembre 2016 17:07

                            @Christian Labrune

                            Pur délire mon cher réactionnaire smiley

                            Vous ne reculez devant rien !


                          • berry 9 septembre 2016 19:28

                            @jaja
                            « bof, l’affaire se dégonfle »
                            C’est une honte de dire ça.

                            Voilà le calvaire digne d’Orange Mécanique qu’ont vécu ces deux jeunes couples avec leurs enfants :

                             "Je voyais mon mari au sol. Inconscient. Les gars prenaient de l’élan avec les grillages pour continuer à le frapper. Mon beau-frère est intervenu pour s’interposer. Ils étaient une dizaine sur lui. A le frapper. On voyait sa tête partir dans tous les sens", décrit la jeune femme.

                            Bilan : plusieurs fractures au visage et des séquelles à déterminer.


                          • visior64 visior64 9 septembre 2016 19:39

                            @jaja


                            Elles se sont quand même fait insulter et traiter de putes, et leurs maris se sont fait défoncer le museau ! Vous ne voyez pas « d’intérêt » à dénoncer la chose ? 

                          • jaja jaja 9 septembre 2016 19:45

                            @visior64

                            Bien sûr que si il faut dénoncer et punir sévèrement ces voyous... Mais ne pas en faire une campagne islamophobe comme ça a été le cas de la part de l’extrême droite... Point barre !


                          • visior64 visior64 9 septembre 2016 19:49

                            @jaja

                            Les musulmans réputés être modérés n’ont qu’à lancer des fatwas contre ceux qui sont islamistes purs et durs, et demander à leurs ouailles de montrer leur soutien aux mécréants. Mais on sait qu’ils ne le feront pas... Du coup, c’est assez logique de vouloir mettre tout le monde dans le même panier, vous ne pensez pas ?

                            Si vous voyez un homme battre une femme et que vous n’intervenez pas, on vous traitera de lâche, non ?

                          • zak5 zak5 9 septembre 2016 19:52

                            @jaja l’izlamo-gauchiste

                            Mais ne pas en faire une campagne islamophobe

                            allez vous plaindre chez vos amis du CCIF.

                            http://www.islamophobie.net/

                            Ils ont décidé que l’islamophobie est un délit (et avec les islamistes, on sait ce que veut dire un délit)


                          • visior64 visior64 9 septembre 2016 19:54

                            @berry

                            Le pire, c’est que ça s’est passé devant les enfants ! 

                          • visior64 visior64 9 septembre 2016 19:56

                            @zak5

                            et la franco-phobie, elle n’est jamais punie. Il n’y a pas si longtemps que ça, on voyait tagué sur notre immeuble « sale race de Français » et je n’ai jamais vu quelqu’un se faire arrêter. Pourtant, ils étaient connus, les gus

                          • jaja jaja 9 septembre 2016 20:03

                            @zak5

                            A18h samedi au stand du NPA à la fête de l’huma : Marwan Mohammed dédicacera son livre Islamophobie, comment les élites françaises fabriquent le « problème musulman » (2016, La Découverte)...

                            Et comment zak5 lèche le cul à ces élites finira cette conférence...


                          • zak5 zak5 9 septembre 2016 20:09

                            @jaja
                            Et comment zak5 lèche le cul à ces élites finira cette conférence...

                            je préfère lécher les couilles de nos élites que d’avaler la bite et les couilles des islamistes égorgeurs d’islamophobes

                            passez le salamalec à vos frères du CCIF


                          • zak5 zak5 9 septembre 2016 20:26

                            @visior64
                            je les connais ces izlamo-gauchistes, ils bouffent de la bite d’islamistes pour pouvoir circuler librement dans certains quartier. C’est leur façon de payer la capitation islamique, c’est des dhimis de bas-étage


                          • visior64 visior64 9 septembre 2016 20:37

                            @jaja

                            Ce sont les mêmes élites lèche-cul qui ont créé le problème avec l’Islam, en France, alors ne me faites pas rire.

                          • berry 9 septembre 2016 20:39

                            @berry
                            Encore une nouvelle affaire à Guingamp.
                             
                            Une jeune fille de 17 ans qui quittait son lycée a été agressée à coups de poings pour sa tenue jugée « trop provocante ».
                            http://www.20minutes.fr/rennes/1921167-20160908-jeune-femme-agressee-tenue-jugee-provocante-guingamp
                             
                            Il y a encore quelques décennies, la France était un pays de cocagne .
                            Avec l’immigration et l’idéologie socialiste, elle devient invivable.
                             


                          • jaja jaja 9 septembre 2016 20:42

                            @visior64

                            C’est bien ce que dit Marwan Mohammed dans son livre Islamophobie, comment les élites françaises fabriquent le « problème musulman »... C’est bien ce que je dis aussi... Donc je ne vois pas ce qui vous fait rire mais bon, après tout ça vous regarde !


                          • zak5 zak5 9 septembre 2016 21:01

                            @jaja l’izlamo-gauchiste montreur d’ânes

                            C’est bien ce que dit Marwan Mohammed dans son livre Islamophobie

                            Pauvre dindon de la farce, ton champion son crédo c’est le délit d’islamophobie c’est-à-dire le délit de blasphème qu’on a réussit après tant de lutte à enterrer dans la morgue de l’histoire

                            http://www.islamophobie.net/

                            Vous voyez pauvre sectaire, ils font déjà la Loi et décident que l’islamophobie est un délit en France. Vous savez au moins ce que veut dire un délit pour un islamiste ?



                          • foufouille foufouille 9 septembre 2016 21:35

                            @jaja
                            ce que dit ton dieu :
                            Mais l’islamophobie ne se cantonne plus aux champs médiatique et politique. Elle se développe, par capillarité, dans d’autres espaces sociaux : les écoles publiques, où l’on interdit aux jeunes filles de porter un signe religieux « ostensible » (hijab et même un bandeau assorti d’une jupe longue) et aux mères voilées de participer bénévolement aux sorties scolaires, où l’on oblige des enfants musulmans à manger de la viande non halal à la cantine ; les services publics, où l’on demande aux femmes de se dévoiler pour célébrer leur mariage, recevoir leur décret de naturalisation, etc.
                            en gros, il faut tout leur céder sinon islamophobie.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 22:13

                            @jaja

                            C’est effectivement un cas isolé « un incident, une bêtise », Madame la marquise ; de ces choses qui arrivent très rarement et vraiment par accident, comme la tuerie de Montauban, celle à l’école Ozar Hatorah à Toulouse, celle du musée de Bruxelles, celle de Montrouge, celle de l’épicerie à la porte de Vincennes, ou encore du boulevard Richard Lenoir, celle de CHarlie Hebdo, celle encore du Bataclan, celle de Nice, celle de la gare de Bruxelles ou bien l’exécution de ce policier et de sa compagne dans les Yvelines, celle encore du vieux prêtre en Normandie. Je dois bien en oublier quelques autres. Qu’on me pardonne si c’est le cas.
                            Faut quand même pas exagérer ! Et ce n’est pas parce que chaque fois on a crié Allah akbar qu’il faudrait nécessairement en conclure que cela puisse avoir un quelconque rapport avec l’islam. Tout cela, c’est un peu l’effet du hasard ; c’est ce qu’on appelle quelquefois la « loi des séries ».


                          • visior64 visior64 9 septembre 2016 22:14

                            @jaja

                            C’est en refusant de prévoir qu’introduire au galop un trop grand nombre de personnes qui n’ont pas les mêmes valeurs que nous (notamment, la position de la femme dans la société), ça allait créer un déséquilibre et un rejet que nos élites ont créé le problème. Et vous savez, sans vouloir faire un mauvais jeu de mot : les microbes dans l’organisme ne deviennent dangereux pour son intégrité que quand ils sont trop nombreux pour que les anticorps les traitent.

                            En d’autres mots, comme rien n’a été fait pour intégrer les étrangers en France, à part les parquer dans des cités, il est normal qu’ils se soient communautarisés. Ce qui n’est pas normal, c’est que l’Etat ait baissé les bras en niant les problèmes qui en ont découlé.

                            Et par-dessus, nous devons faire face à une pénurie d’emplois qui a été causée par ces mêmes élites, qui ont privilégié l’argent et le pouvoir que donne l’argent rapide et facile aux préoccupations quotidiennes du peuple. La conséquence la plus visible est l’augmentation des déficits ET de la dette. 

                            Le paraître est la préoccupation première de nos élites : il faut avoir l’air d’être des saints d’une main, et vaseliner le peuple de l’autre main.

                            C’est ça, qui me fait rire, mais c’est un rire très jaune

                          • visior64 visior64 9 septembre 2016 22:22

                            @Christian Labrune

                            Oui, vous oubliez le 11 septembre, et aussi tous les attentats qui ont lieu en Turquie, en Afghanistan, en Tunisie, en Lybie, en Syrie, au Maroc et ailleurs... Tous perpétrés par des djihadistes, soi-disant « soldats de Dieu ». Car Allah, tout le monde le sait, est très miséricordieux. 

                            N’oublions pas tant qu’on y est le massacre des chrétiens d’Orient et celui des yézidis !

                          • jaja jaja 9 septembre 2016 22:27

                            @Christian Labrune

                            Le terrorisme islamiste est une chose la majorité des musulmans qui vivent ici et que vous assimilez à ces terroristes en est une autre...
                            C’est parfaitement dégueulasse de votre part mais, vous connaissant par vos écrits et au vu de votre soutien constant à un État criminel ça ne m’étonne pas !...

                            Quand à l’histoire de ces shorts dont Crab2 s’est fait l’écho voici ce qu’en disent les habitants de la Cité :

                            « Touria est en short. A midi tapante, elle se presse d’aller chercher sa fille à l’école primaire en longeant les immeubles. « Je suis tout l’été en short, et tout l’hiver aussi. Je n’ai jamais pris une seule réflexion, insiste la mère de famille qui est née dans la cité. Chacun fait sa vie. Je ne comprends pas comment on a pu imaginer que l’on puisse se faire embêter pour sa tenue. »

                            Un peu plus loin, devant le portail d’un autre établissement, plusieurs lycéennes sont aussi en short. « Je me suis toujours habillée comme ça et ça ne changera pas. Je n’ai jamais eu de problème », explique Léa, 19 ans. Layana et Marine enchaînent entre deux bouchées de pizzas : « On ne réfléchit jamais à comment s’habiller avant de partir en cours. C’est des bêtises ces histoires de short. » Nacer appuie : « Le vrai scandale, c’est l’agression. Le short n’a pas de rapport dans cette histoire. »

                            Donc encore une histoire montée de toutes pièces....

                            http://www.liberation.fr/france/2016/09/09/la-rumeur-de-toulon-tombe-le-short_1491327


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 22:29

                            Les musulmans réputés être modérés n’ont qu’à lancer des fatwas contre ceux qui sont islamistes purs et durs

                            @visior64

                            Le rôle des connards du CFCM, au lieu de saisir le Conseil d’Etat, aurait dû être de sermonner des abrutis qui, alors que l’islam tue partout, se rendaient objectivement complices, par leurs provocations obscènes, des agissements de l’Etat coranique et des terroristes sur le sol national.

                            Mais du CFCM à l’UOIF des Frères musulmans et aux salafistes, il n’y a pas une bien grande distance. Je pense que lorsque les musulmans dits « modérés » dénoncent le jihadisme, les Français ont désormais compris qu’il ne fallait rien y voir d’autre que la « takkiya ».

                            Il y aura aura bien eu une réaction d’Al Azhar (vous parliez de fatwas !) dénonçant l’Etat coranique après une longue période de silence justifiée par un hypocrite refus du takfirisme, mais c’est lorsque le pilote jordanien, un sunnite, a été brûlé par d’autres sunnites. SI on avait agi de la même manière avec un kafir, la chose aurait été jugée tout à fait licite puisque l’extermination des mécréants est recommandée en bien des pages du Coran.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 22:54

                            @visior64
                            Non, je ne les oublie pas. Si cela peut vous rassurer, j’ai longuement discuté et manifesté avec les Yézidis, il y a déjà bien longtemps, du côté du Trocadéro, et aussi avec les Kurdes. Il y a eu l’an passé une manifestation de soutien aux chrétiens d’Orient, devant la mairie du 16e. Dans une ville de deux millions d’habitants où il devrait bien subsister quelques chrétiens, nous n’étions pas quatre cents. Dont moi, qui suis athée - Dieu merci !

                            Nous avons quand même de la chance que l’islam soit une « religion d’amour et de paix ». S’il s’agissait d’une religion belliqueuse et fanatique je ne sais pas où nous pourrions en être !


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 23:00

                            @jaja
                            Vous êtes à la botte de l’islam et de ses assassins. Continuez si ça vous amuse à débiter vos âneries, mais comme vous pouvez le voir, ici, ça fait rigoler tout le monde et ça m’étonnerait que je prenne désormais la peine de vous répondre quoi que ce soit.


                          • jaja jaja 9 septembre 2016 23:04

                            @Christian Labrune

                            Quelle rigolade... vous êtes décidément bien stupide... Comme si votre but de division raciste n’était pas clair comme le jour !


                          • berry 9 septembre 2016 23:25

                            @visior64
                            Je ne peux pas vous laisser dire que l’Etat n’a rien fait pour intégrer les étrangers en France, à part les parquer dans des cités.
                            Tout au contraire, il a dépensé des sommes pharamineuses en politique de la ville, en subventions et en allocs de toutes sortes. C’est d’ailleurs une des raisons principales de nos difficultés économiques.
                            Il l’a fait, mais en pure perte car les populations concernées sont en grande partie inassimilables et inaptes à rejoindre le niveau de développement économique et culturel des européens de souche.
                             
                            Nous revivons en quelque sorte le phénomène de la colonisation qui a coûté une fortune à la France jusqu’aux années 50, contrairement à ce que raconte la gauche. Le montant consacré au développement à partir de rien des pays colonisés, les infrastructures, les hôpitaux, les écoles, les usines, etc.... dépassait de loin les maigres recettes des matières premières et des produits à faible valeur ajoutée que nous importions de ces pays, comme l’a bien expliqué Bernard Lugan.
                            A tel point qu’un pays comme l’Allemagne qui n’avait pas de colonies était plus riche que nous, et ce fut l’un des principaux motifs pour décoloniser.
                             
                            Nous revivons un peu le même phénomène avec l’immigration, c’est un gouffre financier sans fin et les masses africaines que nous aidons n’arrivent jamais à rattraper leur retard.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 23:36

                            @jaja

                            L’islam n’est pas plus une race que, par exemple, le communisme. C’est un système totalitaire reposant sur une idéologie eschatologique particulièrement imbécile. J’ai tort de parler du communisme en la circonstance. S’il fallait faire une comparaison, ce serait plutôt celle avec le millénarisme nazi qui s’imposerait : extermination programmée de tous ceux qui font barrage à l’extension du Lebensraum, antisémitisme délirant, recours aux méthodes les plus ignobles et les plus bestiales, dont la décapitation. A la hache, chez les nazis..
                            Je disais tantôt que vous étiez l’extrême droite, et de fait, quand la prétention révolutionnaire d’une une certaine forme de socialisme autoritaire se trouve associée à l’antisémitisme, on est en plein dans l’idéologie du IIIe Reich.
                            Vous auriez fait bon ménage avec le mufti de Jérusalem, par exemple. Il s’appelait Mohammed Amin al-Husseini. Si ce nom ne vous dit rien, ce qui ne m’étonnerait pas, je vous conseille l’article qui lui est consacré dans Wikipedia. Ca vous instruira.
                            S’il y a un racisme en France, aujourd’hui, c’est celui des arabo-musulmans qui agressent les « Chinois » dans les banlieues et pour lesquels, étant un Européen, vous ne serez jamais qu’un « Céfran », une « face de craie », un « kafir ». Le sort auquel ces gens-là sont destinés est réglé une fois pour toutes dans le Coran. (IX, 1 a 5 par exemple).
                            Je revenais il y a quelques jours de la corvée de cigares au bureau de tabac. Je passe devant les mêmes qui sont toujours assis là au même endroit. « T’as pas un cigare ? ». J’ai horreur du tutoiement, je passe. Dix mètres plus loin, j’entends quelque chose comme :’ Nique ta race !". Est-ce vous auriez la bonté de bien vouloir m’expliquer ce que ça pourrait vouloir dire, en langage des banlieues ?


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 23:49

                            @berry
                            Le cas de l’Algérie est des plus éloquents. Plus de cinquante ans après la décolonisation, la rente pétrolière étant condamnée à s’étioler de plus en plus, il faudra très peu d’années avant que ce pays riche de toute sorte de ressources qui n’ont jamais été mises en valeur ou sont tombées en jachère devienne, comme tant d’autres, un obligé du FMI. Je ne dis évidemment pas que la colonisation française était une bonne chose, mais le peuple algérien sera passé sans transition d’un système colonial déplaisant à la très sale dictature des oligarchies et des profiteurs. Et ne parlons pas de plus de deux cent mille morts dans les années 90, à cause de l’islam ! Tout cela est d’une bêtise vraiment consternante et atroce.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 9 septembre 2016 23:56

                            @jaja
                            Marwan Mohammed est une sinistre crapule, à ranger dans le même tiroir que Ramadan et le sycophante de Mediapart.
                            Vous n’auriez rien d’autre pour vous ridiculiser encore un peu plus ?


                          • epicure 10 septembre 2016 03:28

                            @berry

                            Encore une fois où il y a un gars qui se croit au dessus de la loi commune au dépend des filles et femmes, à cause de sa mentalité pourrie sexiste et particulariste..

                            Ce que décris l’article n’a rien à voir avec l’idéologie socialiste, ni le gouvernement d’ailleurs.

                            L’idéologie socialiste est la première a avoir concilié défense de la laïcité et défense de la liberté et de l’égalité des femmes.


                          • epicure 10 septembre 2016 04:37

                            .@jaja

                            Marwan Mohammed celui qui dit ceci :

                            " Il y a du malaise partout, car les discours islamophobes sont moins articulés à une rhétorique nationaliste que progressiste, historiquement portée par les gauches d’ailleurs. Je rappelle en outre que les différentes « affaires » du foulard ont souvent été montées en épingle localement par des enseignants se disant de gauche."

                            Bref ce n’est pas un homme de gauche, il n’est pas progressiste, il défend juste la soupe identitaire musulmane, comme beaucoup de pseudo antiracistes, et tous les professionnels de l’islamophobie, c’est à dire qui vendent des livres sur l’islamophobie.

                            S’il avait été vraiment progressiste, il n’aurait pas été étonné que les premières affaires de voile viennent de gens de gauche, c’est à dire des gens de culture laïque et féministe, alors que le hijab est une tenue d’origine intégriste et sexiste ( il n’est pas apparu sur les têtes des jeunes femmes par hasard , à n’importe quelle époque ).

                            EN plus ce qu’il décrit contredit son propos général sur l’islamophobie, les premiers conflits avec le conservatisme et l’intégrisme musulman ne viennent pas des élites mais bien du peuple, et surtout n’ont rien à voir avec ce qu’il décrit sur l’islamophobie.

                            Cette personne reproche à des gens de gauche de s’être inquiété en 83 d’ouvriers prêtant serment sur le coran, et de soupçonner une influence intégriste. Sans compter les revendications qui n’avaient rien d’ouvrières mais purement identitaires et religieuses comme les salles de prières.

                            Bref son discours n’est pas sérieux d’un point de vu progressiste, anti réactionnaire, humaniste, de gauche, socialiste, etc... et surtout n’est pas honnête dans l’appréhension des critiques faites à certains musulmans et musulmanes.

                            Le problème musulman, comme il dit , ce sont les musulmans eux même qui l’ont créé en générant une rupture avec la culture laïque des travailleurs et du peuple français, en ramenant du religieux là où il avait disparu. Et en demandant une inégalité de traitement c’est à dire de faire accepter ce qui était refusé pour le catholicisme.


                          • visior64 visior64 10 septembre 2016 08:36

                            @berry

                            Je maintiens que l’Etat n’a RIEN fait pour intégrer ces populations. Construire des MJC et des centres de loisirs dans le quartier n’est pas la solution pour intégrer les gens. Ce qui est une solution, c’est éviter de les parquer tous ensemble pour justement les intégrer dans la population autochtone. Si vous mettez 100 g de beurre dans 1 kg de farine, vous allez batailler pour trouver la farine, mais si vous mettez 100 g de beurre dans 100 g de farine, ou à plus forte raison si vous noyez 10 g de farine dans 100 g de beurre...

                            Les allocations ne font rien pour aider à l’intégration. De plus, à force de les dispenser, elles deviennent un « dû » et ratent ainsi leur vocation. Si on en verse autant ou qu’on construit autant de choses dans ces quartiers, ce n’est pas pour intégrer les gens, mais pour les faire taire.

                            Pour ce qui est des colonies, ne me faites pas rigoler. Je vous invite à vérifier dans n’importe quelle encyclopédie (ou tout simplement sur Wikipedia) les ressources des pays colonisés... Vous y trouverez de l’or, de l’argent, du pétrole, du nickel, mais aussi des diamants, de l’uranium et d’autres ressources précieuses qui nous font défaut. Curieusement, ce sont ces pays-là qu’on va encore « aider », aujourd’hui, ou des pays possédant des richesses qui sont en guerre par « notre » faute, pour la plupart. Pensez-vous vraiment que ce soit un pur hasard que les Occidentaux aient été en Afghanistan, Irak, Lybie, Syrie ?

                          • visior64 visior64 10 septembre 2016 08:38

                            @visior64
                            « Si vous mettez 100 g de beurre dans 1 kg de farine, vous allez batailler pour trouver la farine »


                            Il fallait lire « vous allez batailler pour trouver le beurre »

                          • Le421 Le421 10 septembre 2016 09:10

                            @Robert Lavigue
                            Il y a du boulot pour réconcilier les islamo-gauchistes (moi, j’aurais même dis les terroristo-gauchistes, tant qu’à être con !!) et les facho-droitistes (j’ai pas osé hitléro-droitistes, mais bon, connerie quand tu nous tiens) !!

                            Le blanc et le noir, le bien et le mal, etc, etc...
                            Marrant que certains se permettent de classer les êtres humains de façon aussi péremptoire.
                            Généralement, c’est du style « je suis responsable politique, je suis stressé, je me branle au brico du coin devant les gamines ».
                            Les cadavres dans les placards sont souvent chez les donneurs de leçon !! (C’est de moi, ça !!)


                          • jakem jakem 10 septembre 2016 15:25

                            @visior64 Et bien vous avez tort de maintenir le « RIEN ». Si on vous comprend bien, loger, financer, scolariser, soigner, employer... des étrangers, ne représente rien.

                            Former des instits, construire des MJC et des mosquées... = RIEN.

                            Vous devez vraiment être taré.

                            La France, nos politicards et les pourris de gauche vermoulus ( même si à l’époque ils n’étaient à peine que verdâtres ) n’ont pas fait ASSEZ en terme d’intégration.
                            Ils avaient un comportement authentiquement raciste envers ces populations, allant jusqu’à admettre les polygames et leurs multiples descendance. ( après tout, c’est des primitifs, ils vivent comme ça )

                            MAIS, comment expliquez-vous que les immigrés vivant en Suède et au Danemark posent exactement les mêmes problèmes à ces sociétés d’accueil ?????

                            En Allemagne aussi. Y a pas de SDF immigrés ; ils sont tous pris en charge, sauf ceux qui ne veulent pas.

                            Pourtant ces pays ne sont pas réputés comme étant d’affreux colonisateurs qui continuent à piller l’Afrique du nord au sud et d’est en ouest en s’attardant au centre...

                            Je pense à l’Indochine où de nombreuses saloperies coloniales ont eu lieu. Et pourtant... combien de ces Tonkiki-Tonkinoises ( et - nois ) emmerdent le monde et niklafrance ?
                            Et lorsqu’ils sont arrivés, ils n’ont pas eu plus que les autres.
                            Idem pour les Harkis.

                            ----------------------------------------------

                            Je pense au décret Crémieux ...et à la tentative de Chevènement, en tant que Ministre de l’Intérieur, d’intégrer l’islam à la France, en 2000.

                            Il a échoué, à cause du refus des musulmans de renoncer au crime d’apostasie ( ce qui revient au refus de respecter l’article 1 de la loi de 1905 qui dispose que « la République assure la liberté de conscience » ), et d’autres protestations relatives au statut divin de l’islam, le tout soutenu par des gauchistes, comme d’habitude.

                            Au grand désespoir de plusieurs centaines de milliers de musulmans ( évaluation personnelle approximative - peut-être un ou deux millions ? ) qui aimeraient bien se mettre à l’abri du Droit de la République et se fondre dans notre société.


                          • Oceane 11 septembre 2016 20:08

                            @visior64

                            Christian Labrune et toi avez la memoire vacillante. Où sont passés les massacres commis avec les « bombes democratiques » christianistes ?


                          • flourens flourens 9 septembre 2016 15:21

                            bla bla bla, encore un homme qui défend le burkini, encore un qui veut mettre les femmes sous bâche, quand lira-t-on la prose d’une femme pour le burkini ?
                            ceci pour dire que votre texte n’a aucune valeur, et je passe sur les raccourcis de ceux qui n’ont aucun argument, et pourquoi les juifs,les hindous et les curetons et pas nos femmes, et pourquoi on peut pas maltraiter nos femmes, les autres maltraitent aussi, ça c’est un argument fort, bref on peut le faire les autres le font aussi, il y aurait bien d’autres choses à dire mais ce serait accorder trop d’importance à des arguments sans valeur


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 9 septembre 2016 16:27

                              Il faut laisser les burkinis se developper, je me vois bien, homme, me ballader sur les plages avec le haut seulement et un string pour le bas....Liberté non ?
                              Les femmes qui ont compris que des intégristes de traditions sauvages voudraient de nouveau les empêcher de disposer de leur corps ont sans se donner le mot apparemment répondu : shorts, maillots ficelle et monokinis, jupes ultra courtes, bref le contraire de ce que prônent les religions imbéciles
                              En table alphabétique des news :

                              Femmes : Obsessions et union sacrée de religions contre elles

                              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=229


                              • berry 9 septembre 2016 21:20

                                Le gouvernement n’en loupe pas une.
                                 
                                Il laisse filer un dangereux terroriste algérien.
                                http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/merouane-benahmed-ancien-membre-du-gia-assigne-a-ia0b0n3720414


                                • Le421 Le421 10 septembre 2016 09:04

                                  Ras le chech du burkini.

                                  OSEF grave !!

                                  Pas d’autre sujet important ?? Tout va bien alors...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès