• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi tant de haine contre l’élection de Sarkozy ?

Pourquoi tant de haine contre l’élection de Sarkozy ?

Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Répondre à ces quatre questions, c’est peut-être donner la clé de la vague de contestations, accompagnée de manifestations, violences, dégradations que connaît le pays depuis la victoire de Nicolas Sarkozy aux élections présidentielles.

De tels événements constituent une première dans l’histoire de la Cinquième République. Quel qu’ait été, auparavant, le résultat d’un scrutin, chacun s’est toujours plié démocratiquement au verdict des urnes et si quelques critiques verbales ou écrites ont quelquefois été émises, ce fut toujours en des propos modérés desquels ne sourdaient qu’amertume ou déception, jamais la violence.

On ne saurait cautionner les débordements auxquels on assiste malheureusement depuis dimanche soir. Brûler des véhicules, casser des vitrines, incendier des poubelles, ce n’est pas acceptable. Et de plus, ces actes de vandalisme ne font que desservir la cause de l’opposition au futur nouveau président.

Mais si on ne peut que les condamner, du moins peut-on tenter de trouver une explication à ces actes. Et si Nicolas Sarkozy ne faisait que récolter la tempête qu’il a lui-même semée ?

Il est donc temps de répondre aux quatre questions posées en préalable :

Où ?

Oui, où Nicolas Sarkozy a-t-il décidé de fêter son succès ? Tout bonnement au Fouquet’s, entouré de people (qu’il ne faut pas traduire par "gens du peuple"), dans un décor de luxe que bien peu de ces "Français qui se lèvent tôt" auront un jour la chance de connaître.

Parmi ses amis, d’excellents citoyens comme un certain chanteur choisissant l’exil doré de la Suisse pour éviter de payer ses impôts chez nous.

Où Nicolas Sarkozy est-il allé ensuite se ressourcer ? Sur le yacht de luxe d’un roi de la finance. Joli pied de nez, si ce n’est bras d’honneur, à ces Français qui souffrent et pour qui il déclarait autant de compassion pendant la campagne électorale !

Quand ?

Quand Nicolas Sarkozy a-t-il fait le plus grand pas vers la victoire ? En 2005, lors des émeutes pendant lesquelles, jouant les pompiers pyromanes, il a vu l’occasion formidable que lui offraient les tensions des banlieues, tensions qu’il s’est ingénié à exacerber par la violence de ses discours quand la mise à pied immédiate (dans l’attente des résultats de l’enquête interne sur leur comportement) des fonctionnaires de police impliqués dans la mort de deux jeunes gens aurait certainement suffi à apaiser la situation. L’exploitation à ses fins de la violence s’est avérée un excellent calcul, même si son attitude l’a conduit à se voir diaboliser.

Comment ?

Comment Nicolas Sarkozy accède-t-il au pouvoir, sinon par la manipulation éhontée de l’opinion ? Deux pôles médiatiques ont été à son service :

- les instituts de sondages qui ont, plusieurs mois avant l’échéance, désigné les deux finalistes de la compétition, puis suggéré le résultat de celle-ci, privant l’électorat, sous prétexte de "vote utile", du choix qui aurait dû être le sien parmi les nombreux candidats en lisse.

- l’ensemble des médias qui ont dès lors occulté les "petits candidats" pour avantager outrageusement les futurs lauréats.

Le match entre les deux prétendants désignés aurait pu rester dès lors équitable. C’était sans compter sur l’avantage inique que possédait Nicolas Sarkozy en revêtant indifféremment les habits de ministre et de candidat. Chacun de ses déplacements "ministériels" fut alors prétexte à faire campagne.

Mettant à son profit les moyens énormes que lui conféraient sa qualité de ministre de l’Intérieur, il utilisa à son service les forces de police, Renseignements généraux, se donnant avant l’heure la stature présidentielle à laquelle il rêvait.

Le musèlement des médias fit le reste et on assista alors à un déferlement de reportages à sa dévotion, les journalistes n’assumant plus leur rôle de journaliste, oubliant leur devoir de critique lorsque des informations erronées (baisse supposée de la délinquance, statistiques erronées du chômage...) pour se muer en thuriféraires sarkosiques.

Pourquoi ?

Pourquoi Nicolas Sarkozy a-t-il gagné ?

Parce qu’il s’est, de longue date, préparé au combat. Mais aussi parce qu’il a su, par sa propension à jouer la comédie, à la fois flatter les bas instincts racistes de certains, et faire semblant de s’apitoyer sur le sort des plus démunis, jouer tour à tour les pères fouettards et les victimes de la vindicte populaire, appuyer sur certaines cordes sensibles que chacun porte en soi, tricher avec les électeurs en leur disant, non ce qu’il pensait, mais ce que ces derniers avaient envie d’entendre.

Les manifestations anti-Sarkozy se sont multipliées depuis son élection, ont dégénéré.

De qui sont-elles le fait ? De l’extrême gauche, comme se complaisent à le suggérer certains organes de presse ? Arlette Laguiller, Olivier Besancenot, les tenants de l’extrême gauche ont-ils appelé ces violences ? Pas à ma connaissance. Les "groupuscules gauchistes" à leur origine ne seraient-ils pas plutôt des rassemblements spontanés et fortuits de jeunes (car ce seraient des jeunes) ulcérés d’avoir été violés - au sens strict où un viol est commis par violence ou par ruse - et dont la réaction épidermique n’a rien de calculé ?

Nicolas Sarkozy, sous prétexte d’employer le langage des "gens" s’est trop souvent laissé aller à utiliser certains termes qu’on aimerait voir bannis de la bouche d’un responsable politique.

La langue française est assez riche pour qualifier un délinquant qui a dérobé quelque objet, un malfaiteur (celui qui fait le mal), auteur de quelque violence, un criminel, auteur d’un viol en réunion (une tournante, comme le qualifient leurs auteurs), d’un incendie... Pourquoi s’en tenir au "racaille" que l’on verrait mieux employé par ceux-là mêmes qu’on entend désigner par ce mot ?

Pour avoir joué avec le feu, Nicolas Sarkozy se trouve aujourd’hui confronté à un climat délétère qu’il a contribué à initier. Souhaitons qu’il ait la sagesse d’en tirer la leçon !


2007-05-07 - France 3 - 19|20
Uploaded by accidentsroutiersfr


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Bulgroz 10 mai 2007 13:03

    Ras le bol de ces mêmes discours anti sarkozistes, vos litanies sont pénibles et contreproductives.

    Cessez d’agresser celui qui a obtenu la majorité et faites vos propositions pour gagner les futures élections. Cela sera plus positif.


    • Caliméro 10 mai 2007 17:58

      Ce qui m’ennuie dans ta remarque, c’est ta lassitude envers les comportements critiques. Le débat naît de et par la critique. Tu suggères de trouver des idées autres qu’anti-sarkozistes pour gagner les futures élections. Comme de présenter un programme par exemple ? Pourtant, ceci a été fait par le PS. Ce que le PS n’a pas fait, c’est justement attaquer directement sarkozy sur ce qu’il est, ce qu’il dit et ce qu’il fait ; étaler au grand jour le sens de ses propos et rappeler à tous ses actes réels. Alors que reste-t-il que nous n’ayons tenté ?

      Visiblement, tu accordes à sarkozy le mérite d’avoir obtenu la majorité ?! Mais crois-tu qu’une victoire semblable, obtenue par les mêmes moyens, serait pour nous réellement une victoire ? Faire appel à des pratiques que nous récusons ne corromprait-il pas notre démarche pour finalement faire de nous-même ce que nous combattons ? N’est-ce pas, peu ou proue, ce qui est arrivé aux anciens révolutionnaires que nous regardons aujourd’hui comme des dictateurs ?

      Non, nous ne gagnerons rien à imiter sarkozy ou à faire de la gauche une droite modérée. La seule victoire valable est de parvenir : 1) à démontrer la qualité d’un programme (au moins aussi cohérent et représentant une alternative souhaitée et souhaitable) 2) à éduquer la population : lui donner les outils permettant d’analyser le discours et le comportement de sarkozy afin d’aboutir à la seule conclusion logique : nous, français, n’aurions pas dû confier de responsabilité à ce dangereux personnage.

      Je ne considérerai, par ex., avoir gagné la bataille contre le racisme que le jour où les préjugés n’auront plus prise sur les gens, et non pas le jour où les racistes se rallieront à moi parce que j’aurai dépossédé les partis racistes de l’exclusivité de ce mal.


    • Claudel 10 mai 2007 18:12

      Pourquoi tant de haine ?

      Tout simplement parce que y’en a marre de se faire berner par ces politicos verreux qui disent ne pas trahir, ne pas mentir et qui sont pourris jusqu’aux os.

      Traffic d’influence, ca vous dis quelque-chose ?

      J’aimerai bien que la justice fasse son travail dans cette démocratie bananière.

      Mes sources ? tout simplement l’AFP :

      http://fr.news.yahoo.com/10052007/202/le-groupe-bollore-s-est-bien-vu-attribuer-recemment-des.html


    • kako 10 mai 2007 19:22

      Il faut en finir avec ces conneries qui font que dès qu’on parle de Sarkozy, ses partisans brandissent le terme d’agression ! ça suffit !! non Sarkozy n’est pas encore canonisé ; ce n’est donc pas un saint et s’il ment, triche, ou insulte il sera dénoncé pour ce qu’il fait. C’est tout simplement un sain usage de la démocratie. C’est aussi grace aux luttes de mai 68 qu’on peut se le permettre et ni lui ni personne ne pourra nous en empêcher.


    • kako 10 mai 2007 19:29

      @Calimero, Enfin un propos cohérent, réfléchi, posé ; une vraie bouffée d’air frais. Merci pour votre commentaire.


    • Bulgroz 10 mai 2007 19:39

      Calimero,

      je ne sais si ta remarque s’adresse à moi.

      Oui, ras bol de toutes ces critiques dingues avant même que Sarkozy ait été un seul jour président.

      Pour ma part, j’attendrai pour voir et en attendant je ne fais pas de procès d’intention sur la base de son origine hongroise, ses 2 jours de yatch, etc....

      Pour ce que j’ai pu voir jusqu’ici (son discours le soir de sa victoire), je n’ai rien à redire.


    • Bulgroz 10 mai 2007 19:47

      C’est vrai, Kako, Sarkozy n’est pas encore canonisé, il n’est pas même encore président.

      Alors, on aura tout le temps pour voir et juger.

      Les procès d’intention, c’est pénible.


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 11 mai 2007 00:57

      J’ai l’impression que l’auteur croit encore aux générations spontanées.

      Comme il le fait remarquer, on n’avait jamais vue de telles réactions aux résultats d’une élection.

      Des gens ont perdu tout sens civique, la république et la démocratie sont foulées au pied.

      Et vous croyez qu’on en est arrivé là en quelques mois ?

      Non, c’est un travail de longue haleine où les notions de respects, de civisme, de dignité ont été désignées à la vilipende publique et aux railleries.

      Pour avoir osé écrire cela ici, je vais m’attirer les foudres de tous les complices de l’extrême gauche.

      Heureusement qu’il ne s’agit que de votes, sinon j’aurais pu être lynché (C’est d’ailleurs Royal qui voulait instaurer des jurys populaires de sinistre mémoire. Monsieur Lynch serait-il de retour).

      Alors non, définitivement non. Rien ne peut justifier les exactions commises par des voyous.

      Et vous vous annoncez comme retraité de l’éducation nationale ...

      Il n’est pas nécessaire de chercher plus loin, avec de tel profs (qui sont censés représenter l’autorité et l’Etat) on comprend bien la filiation.

      Que peut-on apprendre d’autre à l’école de la haine, de l’intolérance, de la jalousie, du dénis de la loi (quand elle m’arrange, Ok, mais quand elle me dérange je casse tout en invoquant une « révolte citoyenne »), de l’atteinte permanente aux Droits de l’Homme : Relisez l’article 2 !

      Continuez donc a justifier cette haine. Heureusement d’autres continuent a croire en l’Homme. Cela n’empêche pas de garder sont esprit critique en alerte, mais un nouvel espoir est né de ces élections.

      Pour mes enfants, j’espère que ces idées généreuses vont gagner.


    • mplace 11 mai 2007 09:37

      Bonjour, Je suis enseignant et dans nos classes nous devons, dans les nouveaux programmes officiels, travailler sur l’éducation à l’environnement. Je m’apprétais, dans une logique démocratique, à faire lire le discours de Monsieur Sarkosy suite à son élection. Et je ne suis plus sûr de le faire. Car il met en avant, de manière générale, l’effet de serre, et le premier acte qu’il pose est de s’envoler en jet pour aller passer des vacances sur un yacht de 60 mètres. Quel exemple ! Cette haine vient, peut-être, de la différence entre son discours et ses actes. Il montre que les devoirs qu’il nous invite à suivre ne sont pas ceux des puissants. Cordialement. M. Place


    • Gasty Gasty 10 mai 2007 13:46

      Le musèlement des médias fit le reste et on assista alors à un déferlement de reportages à sa dévotion,les journalistes n’assumant plus leur rôle de journaliste

      Je n’ai repris que cette phrase, parce que le problème centrale est bien là. Le système s’apparente aux sectes. Des gens en situation difficile, un bourrage de crâne, un lessivage dans la machine cathodique et le tour (présidentiel) est joué.

      Nous avons le sauveur. Mais il reste encore des crasseux !


      • tvargentine.com lerma 10 mai 2007 13:53

        Une minorité extrèmiste composée d’anarchiste et de casseurs bien connu des services de police doivent savoir qu’a partir de juillet Nicolas Sarkozy va s’occuper d’eux avec la loi sur les multi-recidivistes.

        Cette loi est une très bonne chose,car quand on voit des fascistes refusés le suffrage universel et cassé des biens publics après un vote massif des citoyens à l’élection présidentielle ,on est en droit d’écarter de la société ces extrèmistes.

        Ces extrèmistes qui se sentaient impunis depuis des années savent maintenant que durant 5 ans Nicolas Sarkozy va s’occuper d’eux personnellement.

        Enfin,nous pourrons vivre tranquillement dans nos banlieues sans ces voyoux


        • Jojo2 10 mai 2007 14:13

          Ca fait plus de deux ans qu’il a quasiment les pleins pouvoirs en la matière, il a diminué les effectfs de police en banlieue (voir la réaction d’un maire UDF, je ne me souviens plus de son nom). Que va-t-il faire de mieux ? Les envoyer tous en tole ? Les prisons sont pleines à craquer. Il va les déporter sur l’Ile du Diable ?

          A mon avis, s’il n’est pas con, il va prendre le problème à la base et reinstaurer une police de proximité, mais j’espère pas une police communautariste, ce serait la fin de tout.


        • Gasty Gasty 10 mai 2007 14:16

          @lerma

          Tranquille NON ! car une fois débarrassé de ces voyous sans lois, il ne sera plus possible de remettre en cause la légitimité de toutes les manifestations ( genre 68) qui vont déferler sur le pays.


        • Gasty Gasty 10 mai 2007 14:24

          D’ailleurs , ce n’est pas son interet de casser cette manne providentielle.

          Déjà qu’ils se connaissent bien.


        • ExSam 10 mai 2007 15:05

          lerma

          Je dirais même plus : les bornes franchies, y a plus de limites. And the Yes needs the NO to win.

          Sans oublier que plus on travaille moins vite, moins on gagne plus loin.

          Nonobstant le fait que si Sarkozy tourne le dos à son avenir, il l’aura...trois petits points, c’est permis..à points.


        • Caliméro 10 mai 2007 18:12

          C’est triste d’être à ce point sujet à la propagande. Je ne te critiquerai pas sur ton orthographe, le sens de tes phrases me suffit : évidemment, on ne peut pas applaudir ou cautionner la destruction. Cependant, il ne s’agit que de biens matériels et non de personnes, c’est tout de même le principal. Ensuite, on ne résous pas un problème en en niant la causalité. (pour rappel ou pour info si tu l’ignores, sarkozy a cautionné dans un discours en Bretagne une violence bien plus sauvage et organisée ; mais je ne me ferai pas l’avocat du diable en pointant du doigt le démon)

          Je suis ravi que tu te sentes « rassuré » et « en sécurité » du fait de penser qu’il va « s’occuper personnellement » des voyous. Impressionnant.

          Pour ma part, je regrette alors que Ségolène n’ait pas été élue pour s’occuper personnellement d’une autre sorte de voyous : ceux qui sont à mon sens les créateurs et les manipulateurs des voyous que tu désignes, ceux qui ont créé le contexte propice au développement de ces violences, sommes toutes guère plus grave que la crise d’un adolescent chamboulant tout dans sa chambre (souvent pour une bonne raison : un problème de communication, de compréhension ou de respect de ses parents).


        • DG. DG. 10 mai 2007 14:06

          les quelques échauffourées suite à l’élection de sarko, sont naturellement inadmissibles. a ce que je sache, son programme n’est pas encore mis en oeuvre . patience donc !!

          les occasions de manifester, et de chahuter le gouvernement vont arriver, et cette fois seront parfaitement légitimes.


          • Citoyen ordinaire 10 mai 2007 14:22

            Quelques réflexions en vrac sur le fait divers des échauffourées :

            L’incivisme s’est développé et installé en France depuis 1968 avec la démission de l’Etat et des structures familiales.

            Ce phénomène touche de plein fouet les jeunes générations, françaises et issues de l’immigration, qui n’ont aucun souvenir de ce que peut être l’ordre et le respect. N’évoquons même pas le concept de démocratie dont ils ignorent même la signification du mot.

            Le nouveau Président a été élu majoritairement par les seniors, alors qu’il est légèrement minoritaire chez les jeunes (sauf la classe d’age 31-34 ans) et beaucoup de ceux ci se sentent spoliés.

            De plus, ceux d’entre eux, une grosse minorité, qui font partie de la « France qui se lève tard » et vivent de l’assistanat ou de l’exploitation de la société voire de leur famille ont peur d’un bouleversement possible de leurs habitudes. Normal.

            Tous ces mouvements épars et ces casses de matériel (généralement prises en charge par les assurances) servent grandement les desseins du futur Président. Une vraie aubaine en quelque sorte !

            En effet, elles présentent trois caractéristiques :

            . Anti démocratiques, anti-républicaines et violentes elles sont socialement condamnées et marginalisent donc exposent leurs auteurs à la réprobation populaire...et politique.

            . Elles sont inoffensives pour la perennité de l’Etat et du candidat élu, car négligeables quoiqu’irritantes. De plus elles interviennent dans un contexte où l’impétrant n’est plus aux affaires et n’est pas encore au pouvoir, donc non impliqué.

            . Elles renforcent la conviction de l’électorat du Président, voire des indécis ou des centristes, qu’il faudra absolument lui donner pleins pouvoirs aux législatives afin d’en finir avec les bandes de délinquants qui portent atteinte à la sécurité publique. Le FN en tirera peut être aussi quelque chose de marginal mais suffisant pour venir en appui le cas échéant.

            Si ceci se concrétise, le mandat d’agir du 6 mai sera alors confirmé et nous allons entrer dans une période de notre histoire, interessante et inédite depuis les années 1960, où l’on pourra assister à la mise en oeuvre d’un plan d’action de redressement de l’ordre public et de réinstallation de l’éducation et du civisme.

            En conclusion, les bien naïfs auteurs des échauffourées sont à leur insu les principaux promoteurs de la victoire prochaine du Président aux législatives.

            Ce dernier et son staff ont eu bien raison de prendre un peu de repos, des vacances « décomplexées » en quelque sorte, pendant que la France qui se lève tard travaille (pour une fois) très fort au service du nouvel Etat en gestation.


            • Bulgroz 10 mai 2007 14:57

              Bravo, Citoyen ordinaire pour cette brillante analyse.

              Oui, que les aigris continuent leur mensonges et leur refus de la démocratie, les prochaines légistlatives auront le mérite de confirmer tout ce que vous dîtes.

              Mais cela ne suffira vraisemblablement pas, ils continueront leur travail de sape, puisqu’ils ne savent faire que cela (aux frais des autres).

              Hors propos mais super intéressant, voici la vidéo de la manif récente du Mouvement des indigènes de la république.

              Allez jusqu’au bout et écoutez les 2 discours (les racistes ont voté Sarkozy...) :

              http://www.dailymotion.com/video/x1xju6_manifestation-indigenes-de-la-repub


            • ExSam 10 mai 2007 15:07

              Bulgroz

              Un peu qu’on va lui savonner la planche à ton petit hongrois préféré.

              Y va se péter la gueule dans l’Atlantique, et après il aura plus qu’à ramer jusques chez son pote le texandriver.


            • jrr 10 mai 2007 16:49

              ExSam, t’aurais eu intérêt à être plus discret...


            • Bulgroz 10 mai 2007 17:21

              Commentaire indigne et raciste d’Ex Sam.

              Qui vous paie pour ce travail de sape ?


            • Caliméro 10 mai 2007 18:32

              Amusant. Je salue ton commentaire : tu me fais à la fois sourire et grincer des dents smiley

              Je décèle bien des préjugés de droite dans la première moitié (incivisme depuis 68, assistanat, exploitation, ...). A tel point que j’ai cru au début à de l’ironie de ta part !

              Amusant comme il suffit qu’un personnage publique invente une nouvelle théorie foireuse pour la retrouver aussitôt dans tous les débats (et discours de bistrots) comme si elle était évidente depuis toujours (remise en cause de 68) ! Personne n’en parle et puis tout d’un coup, c’est « ce que tout le monde pense tout bas depuis toujours et que personne n’ose dire ». Je n’y croie pas. Pour moi, on vous nourrit avec des raccourcis intellectuels et vous aimez tellement ça que vous en revendiquez aussitôt la paternité...

              Et pourtant, j’adhère grosso modo à ta conclusion à laquelle j’ajouterai une question sous-jacente dans ton propos : à qui profite le crime ?


            • jako jako 10 mai 2007 18:58

              bulgroz est un gr.... c ..... qui ne place plus rien ici et tant mieux


            • Bulgroz 10 mai 2007 19:11

              et toi, Jako, t’es qui ?

              Un représentant de la nouvelle goche ?


            • Citoyen ordinaire 10 mai 2007 20:12

              Calimero

              Le crime profite toujours aux mêmes. Depuis la création de la VIème Rep. et l’invention du moule fédérateur de la classe gouvernante politique et économique : L’ENA. Droite et gauche ne sont que des prétextes pour simuler l’alternance et durer.

              Exceptionnellement une fois par siècle émerge un leader courageux et déterminé. Nous verrons de quel bois est fait le nouveau..........


            • Simon 10 mai 2007 14:24

              Sans excuser les dégradations, je voudrais rappeler que Nicolas Sarkozy n’a pas été élu à 100% des voix, donc il n’a pas la légitimité de faire ce qu’il veut. Dois-je rappeler à qui appartient le pouvoir dans une « démocratie » ou une « république » ?

              De plus, avec 14,8% d’abstention, le suffrage n’était pas universel. Et y’en a marre d’entendre « Sarkozy a gagné maintenant y’a plus à dire quoi que ce soit ». Ce n’est pas un match de foot, il n’y a pas de vainqueur ou de vaincu, il y a des représentants du peuple français, puisque nous sommes dans un système représentatif. Il va donc falloir que les 47% de la gauche soient représentés quelque part. Maintenant parler de rassembler alors qu’on sort d’une logique d’affrontement, je ne vois pas en quoi cela est crédible *d’un côté comme de l’autre d’ailleurs*. Mais après tout, je ne suis qu’un gauchiste.


              • Bulgroz 10 mai 2007 15:01

                Simon,

                Vos propos sont débiles, vous êtes un aigri.Apprenez ce qu’est une démocratie.


              • ExSam 10 mai 2007 15:09

                Bulgroz

                Arrête, je suis MDR. T’es plus fort que Rocky, la marionnette des Guignols !


              • Simon 10 mai 2007 20:57

                C’est étonnant, je ne pense pas que vous ayez une quelconque idée de ce qu’est la démocratie. M’enfin passons, si la seule réponse que l’on peut avoir est une insulte ou un propos en dessous de la ceinture ...


              • Simon 10 mai 2007 21:06

                Outre ses derniers mensonges, il y a ses promesses. Ma mère, responsable des ressources humaines *et accessoirement s’occupant de la paie*, a eu droit à un questionnement d’ouvrières, qui sont venues la bouche en coeur demander des heures supplémentaires. Bon bien sûr, il n’y pas de lois qui sont passées, mais ces dames, *de braves filles, ayant travaillé dans les ateliers* ont voté Sarkozy, en pensant vraiment gagner plus. Seulement, certaines conventions industrielles ne reconnaissent pas les heures supplémentaires, donc les ouvriers n’en verront sans doute pas la couleur *inutile de dire que si une loi passe en application, elle touchera une minorité de la population active*. Maintenant, que les adorateurs du nouveau président exhaltent leur langage fleuri, mais qu’ils ne viennent pas se plaindre quand ils auront découvert le poteau rose.


              • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 11 mai 2007 12:27

                @ Simon

                « Les conventions collectives ne reconnaissent pas les heures supplémentaires. »

                Ca y est, vous avez compris le pourquoi et tout l’intérêt de la réforme promise.

                Et si je ne partage pas la forme des propos de Bulgroz qui sont, il est vrai, agressifs, je comprends son exaspération :

                Il n’existe pas d’élection gagnée à 100% (sauf dans certains régimes qui vous font peut-être réver ?).

                La loi de la démocratie est la majorité simple.

                Une décision est mise en discussion.
                 Le vote a lieu.
                 Une majorité l’emporte.
                 La décision est appliquée, sans contestation possible.

                Toute contestation a ce moment là est absolument anti-démocratique. En revanche, il y aura d’autres débats, d’autres avis, et d’autres élections où les avis divergents auront toute liberté de s’exprimer.

                C’est tout de même curieux qu’il faille répéter les principes aussi simples et basiques de la Démocratie.


              • La Taverne des Poètes 10 mai 2007 15:07

                Doit-on voir dans la date du 6 mai le jour de sanctification de Nicolas Sarkozy ? A moins que ce ne soit le 7 mai, car selon l’intéressé lui-même : « Moi, en 1995, j’étais balladurien. Alors, chaque 7 mai, jour de la victoire de Chirac, je suis comme Padre Pio : les stigmates de mes mains se remettent à saigner... » Oui, les stigmates, comme le Christ ! Pourquoi cette identification ? Serait-ce d’avoir été stigmatisé par la gauche ? Alors Nicolas un saint ? Avant de conclure, souvenez-vous de deux choses : Nicolas fut comparé à Juda par les chiraquiens. Et surtout le calendrier indique que le dimanche 6 mai était le jour de la sainte Prudence.

                Prudence, prudence donc ! Même si notre homme aujourd’hui n’est plus qu’amour et pardonne à ses pires ennemis auxquels il tend une main fraternelle. Prudence même si le mot « humanisme » n’a jamais été si souvent prononcé dans sa bouche.

                Nicolas dit que cette victoire il l’a méritée par sa ténacité et les épreuves endurées. Mais aussi il la mérite parce qu’il est le Juste, celui qui a souffert sur son Golgotha. Son premier chemin de croix fut son enfance de fils d’immigré (pauvre petit garçon riche !), celui de paria de l’UMP après la défaite de Balladur (Serait-il le seul à avoir été banni momentanément à la suite d’une trahison politique ?), et enfin celui de ministre puis de candidat honni par la gauche (lui qui ne manqua pas de se livrer à des vindictes, devrait se souvenir de ce principe biblique : ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l’on te fasse). Il fut « diabolisé » même, ce qui est insensé pour un saint !

                Nicolas prend aujourd’hui des postures christiques, répandant l’amour et multipliant les pains. Il est vrai que la messe est dite ! Il ouvre, paraît-il une nouvelle ère ! Va-t-on nous imposer de passer à l’an Zéro pour démarrer un nouveau calendrier ? Non, objectera-t-on, rien ne montre que Nicolas se prend pour le Christ ni pour Dieu. Non, répliquerai-je, mais il se prend au moins pour son saint. Il est prouvé que Nicolas adule les martyrs comme Kennedy, ou Martin Luther King qu’il cite volontiers en l’adaptant « Ne vous demandez pas ce que la France peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays ». Nicolas a prononcé un voeu, celui de se retirer quelques jours après son élection. Le journal Le Monde parla même de monastère. Tout cela ne fait-il pas autant de signes qui en font un saint homme aujourd’hui. Moi, je dis que son absence mystérieuse de ces jours-ci est pour mettre à profit de négociations avec le pape Benoît Croix-V-bâton en vue d’une canonisation !

                Et si, par un esprit malin, nous nous laissions aller à prendre le contre-pied de cette croyance pour tenter de déceler en Nicolas des signes du démon. Selon la bible, le faux prophète a pour nom 666. Or, que voit-on ? Nicolas est le 6ème président de la Vème République. Il a été élu le 6 mai. Il a redoublé une seule classe, oui vous l’aurez deviné : la sixième ! Voilà nos trois 6 sont trouvés...

                Bon ! Si Nicolas n’est pas le démon, il n’est pas non plus le saint pour lequel il veut se faire passer aujourd’hui et nous aurons l’occasion de le dire au cours de ces cinq prochaines années.

                En attendant, Sainte-Prudence, veillez sur nous !


                • ExSam 10 mai 2007 15:12

                  La Taverne

                  Arrête, tu fous la trouille avec tes conneries ! Je viens juste de revoir Amytiville. Tu crois que Sarko il est capable de tourner la tête à l’envers ?!...


                • Fred 10 mai 2007 15:24

                  @l’auteur

                  les discours d’entre deux tours de Madame Royal n’etaient pas trop responsables non plus. Elle a dit plusieurs fois que si NS etait elu, il y aurait des emeutes et des vagues de violence. Est-ce les paroles d’une personne responsable, candidate a la presidence du pays ? Si elle coryait vraiment ce qu’elle disait et qu’elle pensait au pays d’abord, elle aurait appeler au calme, en demandant a ses sympatisants de respecter le choix democratique. Force est de constater que ca n’a pas ete son choix.

                  Force est de constater aussi que de nombreuses personnes de gauche, ces emeutiers et les etudiants de fac qui veulent bloquer les facs, ne respectent pas les valeurs de la democratie des que celle-ci ne va pas dans leur sens. Il y en a marre que le pays soit pris en otage des qu’une frange de la population, generalement de gauche, n’est pas d’accord. On attend maintenant les greves de la ratp, de la sncf et des autres organismes qui vont defendre leurs avantages sous defense de solidarite avec le reste de la population. Marre de ces discours de soi-disant humanistes qui ne sont ni plus ni moins des egoistes, au moins qu’ils aient le courage de dire qu’ils en ont rien a foutre des autres francais et qui le font pour defendre leurs interets.


                  • toto1701 10 mai 2007 15:41

                    si c’est de la haine, celui qui refuse de faire allégeance a l’auto proclamé fort(53%) qui offre une main révérencieuse a celui qu’il pretend etre faible(47%) alors oui j’ai de la haine...


                    • lowlow007 lowlow007 10 mai 2007 16:20

                      Ah, ça vous embête, Sarkozy risque de changer un pays moribond en quelque chose d’à peu près présentable. En taxant les importations des pays à production délocalisés. Ça vous dérange qu’il arrête l’assistanat ? J’en ai marre de payer les RDS, CSG et autres taxes qui permettent à d’autres d’être soignés gratis... Ça vous dérange qu’il relance la valeur du mot travail ? C’est sûr c’est mieux (et vachement enrichissant) d’être payé tous les mois à rien foutre... Ça vous dérange qu’il ferme les frontières ? J’en ai marre, moi des sans papiers qu’il faut régulariser, loger par crainte de passer pour de sales fachos ! Ça vous dérange qu’il parte trois jours se reposer âpres une campagne électorale ? Combien de jours de RTT avez vous pris ce mois ci ? Etc.etc.Etc. la liste est longue ! Réfléchissons un peu ! smiley


                      • floruf floruf 10 mai 2007 16:53

                        Et bien si les points que tu cites sont interessants dans l’absolu je ne sais pas si tu te rends compte qu’ils sont en partis du ressort des instances européennes,de l’OMC et j’en passe ! Les pouvoirs du président ne sont pas illimités,il n’y a qu’en France où l’on attend l’Homme providentiel pour porter la nation à bout de bras, il n’y a qu’à constater l’impossibilité de Chirac à passer la TVA de la restauration à 5.5%. Quant à la taxation des produits venant de Chine par exemple, crois tu que la Chine ne dispose pas de moyen de pression pour nous faire plier (chaussettes surtaxées = pas d’airbus). Il ne suffit pas de regarder les problèmes par le petit bout de la lorgnette et c’est ce que les politiques de gauche comme de droite s’acharnent à nous faire croire pour se faire élire à grands coups de discours démagogiques. Enfin ,je peux me tromper mais je suis certain qu’il ne pourra pas réaliser le 1/4 de ce qu’il a promis ...comme d’habitude !


                      • lowlow007 lowlow007 10 mai 2007 16:57

                        Pas faux non plus...promesses... nous verrons bien !


                      • Z Z 10 mai 2007 16:57

                        Raaaa, certain mauvais perdants n’ont pas encore compris que le travail rendait libre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès