• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Prevotella et Covid-19 : l’incroyable histoire d’une « fake (...)

Prevotella et Covid-19 : l’incroyable histoire d’une « fake news scientifique » (ou d’une grande découverte pour certains)

Me voilà obligé de déminer une affaire dont je me serais bien passé. La thèse de la bactérie prevotella comme cause des décès causés par le Covid-19 est devenue pour moi et d'autres une fake news virale au point que les médias institués prennent soin de vérifier l’info et de publier une mise au point scientifique. Etant impliqué dans la genèse de cette affaire, il me faut faire une mise au point et pour commencer, je précise que je me désolidarise de cette théorie, ce qui ne veut pas dire que j’abandonne mes recherches sur une interférence entre virus, bactérie et système immunitaire.

1) Bio Moon. L’affaire a commencé avec un article publié par un certain Bio Moon sur Agoravox. L’auteur se présente comme un prof de SVT ayant fait des recherches et livrant généreusement sa découverte pour le bien public, en toute discrétion. L’article est bien documenté, un peu brouillon, pour preuve cette tête de paragraphe : « III/ Privatella Spp feat SARS-Cov-2. Le Point commun entre tous ces développements a un nom : Privatella spp. Une bactérie anaérobie Gram négative qui en temps normal fait partie de notre flore commensale, de nos microbiomes intestinaux, vaginaux, pulmonaires, bucco-dentaire et oropharyngé. Une infection peut en cacher une autre. La vraie star de cette pandémie est d'après moi, non pas le SRAS-Co-2 qui est bien le déclencheur, mais prevotella qui est d'après mon hypothèse le chef d'orchestre de cette multi-infection. »

Un peu plus loin nous lisons ceci « L'antibiotique choisit pour être associé à la chloroquine, l'azithromycine, n'est pas le bon car prevotella est résistante à cette antibiotique. La réaction en chaîne que cette résistance peut induire pourrait expliquer les cas mortels après administration. Il faudrait plutôt lui adjoindre du métrodinazol ou de la clindamycine... » Or, dans le Vidal, cette bactérie fait partie du spectre sensible à l’azithromycine.

2) Premier avril. Le papier de Bio Moon serait resté dans l’ombre et la théorie qui s’y dessine aussi, si je n’avais pas porté un regard intrigué sur ce texte, en zappant les paragraphes pour aller aux références. J’ai regardé, apparemment du sérieux, et puis comme l’article était publié un premier avril, j’ai soupçonné quelque facétie et même cru un moment que l’auteur m’avait caricaturé, ce qui ne m’étonne guère car sur ce site, beaucoup me prennent pour un guignol. Du coup, j’ai laissé tomber cette affaire.

3) Sérendipité. Le troisième épisode passe par le BCG. Et c’est à ce moment que l’affaire va basculer mais je ne le savais pas. J’apprends que le BCG est pressenti pour prévenir le Covid-19 et promis à un essai pour les médecins hospitaliers afin de se prémunir contre la maladie. Et là, tilt, je fais le rapprochement avec cette histoire de bactérie. Je reviens vers les références fournies par Bio Moon et je publie le 4 avril un papier sur le BCG en reprenant quelques éléments de la piste prevotalla : « Quelques rares résultats indiquent la présence de la bactérie prevotella dans le Covid-19 (information récupérée grâce à une source qui a tenu à rester anonyme). Cette bactérie semble être agressive ». Ensuite, je me mets à cogiter et le 6 avril publie un papier dans lequel je construis l’hypothèse de la double affection, virus et bactérie, bricolée avec les données sur prevotella. L’article est présenté en 6 volets dont 4 étaient rédigés pour une note scientifique sur le virus et deux rajoutées pour présenter mon hypothèse et propulser la piste de l’azithromycine. J’avais fait le rapprochement avec les résultats de Didier Raoult qui utilise cette molécule en complément de la chloroquine. Il s’est passé un phénomène de sérendipité dans mon cerveau. La sérendipité désigne un processus par lequel un fait anodin finit par devenir une découverte scientifique majeure. Si la pomme de Newton est une légende, la découverte de la pénicilline par Flemming est un cas d’école pour la sérendipité.

4) Jean Mohammed de la Bastille. L’auteur de la pseudo-théorie prevotella avait créé un pseudo pour l’occasion, préférant ne pas utiliser celui sous lequel il publia sur Agoravox quelque trente articles il y a des années sous le pseudo Jean Mohammed de la Bastille. Un gars sympa mais nerveux et plein de ressentiments à l’égard des élites gouvernantes. Penchants mélenchonniste mouvance Edwy Plenel, gagné à la cause des opprimés du peuple français venus d’ici ou d’ailleurs. Ce 6 avril j’ignorais l’existence de ce personnage. En revanche, le dénommé Bio Moon s’est soudainement agité, voyant mon article, croyant que je lui avais volé son idée dont tout d’un coup, il était devenu propriétaire. La propriété c’est le vol et le vol fait la propriété. J’ai eu droit à une série d’insultes et de commentaires désobligeants. Un classique, le peuple contre les élites, et me voilà pris dans une tempête :

« Quand est-ce que vous allez comprendre que vos diplômes ne sont pas une garantie d’intelligence, ni de conscience professionnelle, qu’ils ne vous rendent en rien légitime... Quand est-ce que allez comprendre que l’imagination, la créativité n’ont pas de place dans vos grands cursus, dans ces prépas ou on évalue vos capacités à compiler des connaissances et à les recracher comme une vulgaire clef USB pourrait le faire... Peut-être faudrait-il justement créer une clef usb qui vous ridiculiserait aux concours des grandes écoles...Là, alors vous comprendrez la valeur de vos diplômes. »

Par la suite, l’intéressé s’est calmé, considérant qu’il fallait jouer collectif. J’ai su plus tard que Jean Mohammed de la Bastille et Bio Moon étaient la même personne, lorsque le premier vint m’apostropher sur mes derniers articles*, n’ayant pas d’autre choix car j’avais bloqué Bio Moon qui avait fini par devenir insultant et même menaçant.

5) L’orage de cytokines. Suite au premier papier, je m’empressais d’en rédiger un autre pour construire un modèle du Covid-19 incluant les stades 1 et 2 en développant une esquisse de mécanisme incluant une synergie entre bactéries et virus, au niveau entérique mais aussi respiratoire. Ce papier fut publié le 7 avril, le même jour que le second article de Bio Moon consacré à l’orage de cytokines et prevotalla. A ce moment, le calme régnait. Mais la réaction en chaîne n’allait pas tarder. Le lendemain, je publiais un article dans lequel j’annonce que Didier Raoult s’est sans doute trompé et que c’est l’azithromycine qui est le principe curatif. Et là, Bio Moon reprends ses invectives : « Tu sais Bernard, j’aurais pu fermer les yeux sur le fait que tu ne fais que plagier mon travail...Mais d’une part, je dénonce la république des diplômés qui dédaignent le petit peuple et tu en fais partie... ». Plus une menace « Je sais que j’ai raison et que c’est la solution, quand cela sera su, je m’occuperai de toi...  ». Lui le représentant du peuple et moi l’horrible aristocrate de la république des diplômés. Décidemment, Jean de la Bastille voudrait m’envoyer à la Lanterne.

L’intéressé persista en affirmant que je lui ai piqué une autre idée, sur Raoult, exprimée dans son premier article « L'approche de Monsieur Raoult est très intelligente, c'est pour cela qu'elle échappe à une grande partie de la communauté scientifique ! La chloroquine modifie le PH de nos humeurs, elle l'acidifie. En cela elle entrave la prolifération de Prevotella et donc du SARS-Cov-2 et surtout, elle permet à d'autres communautés commensales de se développer et d'inhiber ainsi la pathogénicité de l'association Prevotella-SRAS-Cov-2 » Dans mon papier sur la chloroquine et Raoult, je disais autre chose. C’est l’azithromycine qui est le principe curatif. Quant à l’orage de cytokines, il est connu depuis longtemps, causé par des infections virales ou bactériennes ainsi que d’autres affections. C’est un emballement du système immunitaire, moins développé chez les jeunes. La piste immunitaire devient essentielle pour le Covid-19. Le lien entre Prevotella et l’orage de cytokines me passait au-dessus, ce n’était pas la priorité dans mes recherches. Les bactéries commensales modulent la réponse immunitaire et sans doute explique la sensibilité différente des patients face à la gravité du Covid-19. Le déclenchement du Covid-19 en stade 2 reste une zone d’ombre.

6) Alternative santé. Le 9 avril, je prends connaissance d’un article publié dans la revue Alternative santé ; un article signé Dimitri Jacques sur l’hypothèse du microbiote et cette fois, présentant l’azithromycine comme un agent contre prevotella (ce que j’avais mentionné dans mon article du 6 avril). N’étant pas cité dans la dizaine de références, j’envoie une question par mail au directeur de cette revue en précisant que mon papier sur la double affection avait déjà fait 30 000 vues. Une demi-heure plus tard je recevais ce commentaire de Bio Moon. Je l’ai copié sans corriger les fautes.

« T’es un excréments en fait ! T’es un grand malade ! C’est de moi qu’ils se sont inspirés, toi t’es qu’un plagieur et ils s’en sont rendu compte : regarde leur biblio trouduc et tu verras ce que c’est que des vrais scientifiques qui citent leur source....Il est content d’avoir 30 000 vues sur Agoravox ? T’es un clochard et à ta place, je me ferais discret parce que crois moi que si tu te la joue, c’est moi le prix nobel, je vais te ridiculiser et crois moi que tu aura plus envie de te faire connaître ! »

Apparemment, Bio Moon et D. Jacques sont de connivence, à moins qu’il ne s’agisse de la même personne. L’article d’Alternative santé est assez curieux, il cite exactement les références controversées du papier de Bio Moon et c’est inhabituel de voir un papier pour grand public mentionnant des articles aussi peu connus que ceux de Sandeep Chakraborty, notamment sur la un SARS-CoV-2 pouvant être bactériophage mais sans exclure un artefact. Aucun article d’Alternative santé ne propose ce genre de détails.

7) Sandeep Chakraborty. C’est le nom du scientifique qui a publié des articles sur le Covid-19 et prevotella. Ses publications sont assez lacunaire, mises en ligne sur un site de prépublication qui n’est pas reconnu par la communauté scientifique. De plus, le profil public de cette personne est inexistant. J’avoue m’être fait piéger dans la précipitation et l’enthousiasme de la sérendipité. Bref, comme dit mon ami africain, c’est du flan, et si tu veux te tirer de cette affaire, c’est pas de la tarte ! Cela dit, mes articles sur la double affection n’en sont pas pour autant invalidés, il faut juste modifier quelques arguments, comme cela se fait après les remarques d’un comité de lecture.

8) La fake news s’est propagée. Entre le 10 avril et maintenant, la théorie du Covid-19 causé par prevotella s’est propagée sur le Net, dans les réseaux sociaux, sur des sites d’extrême-droite ou d’extrême-gauche et même relayé par un site israélien. Des articles décrivant cette thèse ont été diffusés sur Médiapart. On sent un travail de diffusion sur les réseaux sociaux et les sites alternatifs. La théorie prevotella est apparue sur les radars de surveillance ces fake news. Ce 23 avril, Marianne a même interrogé Loic Mangin et François Bricaire sur cette question. Ces deux scientifiques émettent de grandes réserves sur cette théorie. En revanche, Mangin ne ferme pas la porte sur une hypothèse nouvelle : « on est encore loin de tout comprendre, Covid-19 ou pas, des liens entre l’intestin, son microbiote et le reste de l’organisme. On vient à peine de découvrir un axe intestin-poumon, et l’on sait que cette voie de communication est impliquée dans l’asthme, la grippe, la bronchiolite… Alors la Covid-19… Il faut continuer d’explorer. ».

C’est cette piste que j’avais mentionnée dans mon article sur la double affection sans savoir qu’elle était déjà pratiquée « Le yoyo ressenti par les patients correspond à une cinétique bactérienne assez complexe car elle joue peut-être sur la mécanique de transit entre les voies digestives et les voies respiratoires. Sans oublier les mécanismes immunitaires et les interférences possibles entre les deux agents. »

Prevotella ne cesse de se propager sur la toile. L’article de Bio Moon sur l’orage de cytokine risque d’atteindre les 60 000 vues, ce qui est considérable pour un article scientifique. Mon article sur la double affection en sera alors autour de 80 000 vues. Il a été discuté dans les milieux médicaux mais je crains qu’il ne soit maintenant discrédité.

9) Maintenant, vous savez tout sur l’origine cachée de ce qui est devenu pour moi une fake news scientifique. Si je n’avais pas publié mon article du 6 avril, Bio Moon n’aurait pas poursuivi son enquête scientifique et ne se serait pas démené comme un diable pour diffuser sa découverte en écrivant son second papier sur l’orage de cytokine, papier qui lui a permis de percer la ligne Maginot médiatique et d’apparaître sur les radars mainstream avec critiques à l’appui. Chapeau pour cette notoriété acquise en autre grâce à cette volonté revancharde à l’encontre de l’aristocrate surdiplômé. Finalement, je suis resté dans l’ombre, sans goudron ni plumes, et ce n’est pas plus mal car je n’endosse pas la paternité de cette piste théorique prevotella, et je la laisse volontiers à son auteur, sans regret ni animosité et même reconnaissance. Grâce à son papier, je me suis lancé dans un chemin scientifique destiné à comprendre Covid-19. Et si j’ai écrit cet article, ce n’est pas pour nuire à l’intéressé mais simplement ne plus être associé à cette théorie et en finir avec cet épisode dans lequel j’ai été sali par nombre d’internautes. Bio Moon ne voulait pas que je le plagie, il n’y a plus aucun risque que je le fasse, je lui laisse la paternité de la théorie prevotella. Et part vers d’autres pistes.

Le plus ennuyeux, c’est que cette fake news cause beaucoup de torts à l’option azithromycine que je défends encore même en l’absence d’un modèle théorique solide et de résultats cliniques. Ce qui n’a rien d’étonnant puisque cette molécule n’est pas testée mais juste employée par des médecins de ville qui, faute de pouvoir prescrire le Plaquenil, se rabattent sur cet antibiotique dont la prescription peut difficilement être remise en cause par les agences (et pourtant elle l’est) parce que le Covid-19 est une IRA, comme l’est une bronchite, alors qu’un antibiotique fait partie de la pharmacopée employée pour ce type de pathologies. Néanmoins, l’AP-HP réalise actuellement un essai en préventif sur le personnel hospitalier en utilisant la chloroquine et l’azithromycine séparément. Si l’antibactérien est efficace, cela se saura d’ici un à deux mois avec des essais menés dans de nombreux pays, n’en déplaise à l’OMS qui proscrit l’utilisation d’antibiotique au début de la maladie car elle est virale. On voit mal comment un produit efficace peut échapper à l’attention des cliniciens par temps de crise.

10) Les aristocrates ne jouent pas à la belote mais au bridge. Pour ce qui est des jeux combinatoires, ils fuient le rami mais apprécient la canasta. Je vais continuer à jouer. Car je fais de la science non pas avec la méthode de Descartes mais avec des cartes de canasta. Descartes a une méthode pour aller vers la vérité, j’ai la mienne. Descartes trouve des exactitudes, je cherche des vérités, en utilisant une méthode proche de la gnose et en jouant avec les publications scientifiques. Le but du jeu est de trouver les bonnes combinaisons, en piochant des publications et en en jetant d’autres pour conserver les meilleures. Il faut aligner des combinaisons, comme dans la canasta. Il y a des jokers qu’on peut utiliser. On pose des canastas incomplètes, 4, 5 ou 6 cartes. Le but étant d’arriver à poser une canasta de 7 cartes. Pour l’instant je n’ai posé que des articles incomplets avec de bonnes cartes et quelques-uns pas terribles. J’ai perdu une manche !

Je continue cette partie qui est impossible à gagner, je vais la jouer, et tenter, comme Miles Davies sur son nuage, de jouer une note impossible !

Seul un modèle explicatif du Covid-19 permettra de trouver une stratégie thérapeutique s’il en existe. Pour l’instant il n’y a pas de modèle mais des chevaux sur lesquels on mise. J’ai choisi les antibactériens. Alors que sur le plan théorique, je m’oriente vers une synergie virus et bactérie en suivant de près l’activation des réseaux actifs dans l’immunité, cascades et autres interleukines, sans perdre de vue le fait que le Covid-19 est grave à cause des réactions en chaîne inflammatoires consécutives à l’infection virale doublée d’une possible affection bactérienne. 

Et je verrai bien si le modèle théorique confirme cette piste. Je ne crois ni aux antiviraux, ni aux vaccins, il faut chercher ailleurs ! Et surtout je risque de ne rien voir, on ne sort pas un modèle théorique en quelques semaines, surtout s’il faut expliquer comment on passe du stade 1 au stade 2.

---------------------------------------------------------------------------------

 

* Ici le commentaire de Jean Mohammed de la Bastille, copié sur cinq de mes articles avant que je ne le bloque :

« Il n’y a plus grand monde sur tes articles depuis quelques jours...Les gens doivent se rendre compte que tu as plagié Bio moon de manière assez infecte : mensonge, dédain et mépris de classe... Bon et puis t’es pas très malin, il suffit de regarder les dates pour voir que tu l’as plagié...Alors tu dis que tu n’as pas étudié son article, ce qui est évidemment faux quand on lis vos deux articles...Tu dis que tu n’as fait que reprendre sa piste pour établir ton modèle symbiotique, ce qui est faux, c’est même la base de ton hypothèse...Tu dis que TOI, tu proposes de l’azithromycine (Wouaou, un autre antibiotique que le sien, si là, y a pas du docteur en pharmaco...), tu devrais regarder, Discovery vient d’annoncer que son efficacité était très relative et la dernière publication de Sandeep Chakraborty laisse à penser que Bio moon a raison et que c’est bien du metrodinazol qu’il faut utiliser... Bref, tu mens aussi bien que tu fais de la science, c’est à dire très mal. Cela fait un moment que je sais que tes articles sont juste des reprises grossières et mal écrites de publication que tu récupère ci et là...Mais, cette fois, tu es démasqué le Dugué. Je crois que ta carrière sur Avox touche à sa fin mon chère Dugué...Le monde de la science est en deuil....Non, je déconne. »

 

Sources

2 articles de Bio Moon

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-si-on-ne-cherchait-pas-222778

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-si-l-orage-de-223037

 

Mon papier sur la double affection

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-these-de-la-double-affection-se-223038

 

Articles connexes

https://www.agoravox.fr/auteur/jean-mohamed-de-la-bastille

https://www.alternativesante.fr/coronavirus/covid-19-la-piste-du-microbiote-vers-un-nouveau-paradigme

https://www.marianne.net/societe/cas-mortels-lies-au-covid-19-la-bacterie-prevotella-une-fausse-piste

 

Sandeep Chakraborty public profile : https://osf.io/msd59/

Bactériophage https://osf.io/ktngw/


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 12:06

    Le Monde vient de publier un article de grande taille sur cette affaire prevotella et Covid-19. Ils n’ont visiblement pas retracé l’histoire exacte qui vient d’être racontée et qui explique l’origine de cette théorie pour les uns, fake news pour les autres

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/04/24/des-bacteries-intestinales-les-prevotella-sont-elles-les-veritables-responsables-du-covid-19_6037624_4355770.html


    • alinea alinea 24 avril 2020 12:17

      @Bernard Dugué
      Il n’y a aucun moyen de faire des analyses sur les malades pour démêler le vrai du faux ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 12:21

      @alinea Les analyses ont été faites. On ne trouve pas la trace de prevotella dans les poumons, ou alors c’est assez rare
      Info confirmée par ailleurs par un médecin lorrain qui s’intéresse de près au Covid-19
      Les décès sont causés par l’inflammation dont on connaît quelques causes mais pas tout. 


    • alinea alinea 24 avril 2020 13:25

      @Bernard Dugué
      Bon, alors l’affaire est réglée, c’est dommage, elle m’avait plu !


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 13:27

      @alinea
      Elle n’est pas réglée
      elle n’est que la fin d’une manche de canasta
      la partie continue
      the show must go on !


    • alinea alinea 24 avril 2020 13:36

      @Bernard Dugué
      vous avez raison, juste je faisais son sort à Privatella à moins que ce ne soit prevotella !


    • MAGURA 25 avril 2020 02:03

      @Bernard Dugué Il était temps de reconnaître la stupidité de votre article précédent, qui s’est avéré très préjudiciable sur les réseaux sociaux.


    • Legestr glaz Legestr glaz 24 avril 2020 12:37

      Vous écrivez : « Seul un modèle explicatif du Covid-19 permettra de trouver une stratégie thérapeutique s’il en existe. »


      Il semblerait que ce modèle existe. Des Italiens, des Suisses et même en France on utilise des anticoagulants ou anti agrégant plaquettaires parce que le problème serait cardiovasculaire et non respiratoire.

      https://www.24heures.ch/suisse/covid19-quune-pneumonie-virale/story/25930175


      https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2820%2930937-5


      https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Coronavirus-Les-accidents-thrombo-emboliques-principal-facteur-letal-1682091


      https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/litalie-teste-lheparine-chez-les-patients-covid-19


      • On a vu que l’administration de l’héparine pouvait être associée à une diminution de la mortalité et que les Ddimères élevées sont de mauvais pronostic (FAQ N°3 et 12).
      • En fait, il semble que la maladie thromboembolique soit très présente chez les patients COVID-19+.
      • Dans la prise en charge initiale les auteurs proposent un traitement par héparine (ou HBPM) à dose préventive pour tous les patients COVD-19+ avec des critères d’hospitalisation (J Thromb Hemost 2020). 
      • À appliquer à mon humble avis. À vos protocoles !

      https://www.esanum.fr/today/posts/covid-19-a-chaque-jour-ses-reponses-par-le-pr-adnet-2-avril


      "Les antipaludéens de synthèse sont des bases faibles qui interfèrent avec les fonctions phagocytaires par le biais d’une élévation du pH intracellulaire. Cela entraîne une altération de la présentation sélective des auto- antigènes, de faible affinité, tout en respectant celle des antigènes exogènes, de plus forte affinité.
      La chloroquine et l’hydroxychloroquine bloquent les réponses lymphocytaires T à la stimulation induite par les mitogènes et inhibent la production de certaines cytokines, d’interféron α et de facteur de nécrose tumorale (TNFα).
      Ces effets bloquants passent par une inhibition de l’activation du récepteur toll-like, impliqué dans l’immunité innée et dans les pathologies auto-immunes, notamment le lupus, par le biais d’une liaison aux acides nucléiques.

      La chloroquine et l’hydroxychloroquine abaissent la clairance de l’insuline et augmentent l’insulinémie, d’où un risque hypoglycémique (en association aux antidiabétiques) et un effet favorable sur le contrôle du diabète. Elles améliorent le profil lipidique, possiblement par le biais d’une diminution de la synthèse hépatique de cholestérol. Elles diminuent l’agrégation plaquettaire. Du fait de ces trois propriétés, l’hydroxychloroquine améliore le profil de risque vasculaire dans le lupus.
      La chloroquine et l’hydroxychloroquine pourraient avoir des propriétés antitumorales et anti-infectieuses.


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 12:52

        @Legestr glaz
        Cardio vasculaire
        plus cardio et pneumo
        1/3 des cas mortels
        source ici
        https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7080116/


      • Legestr glaz Legestr glaz 24 avril 2020 14:56

        @Bernard Dugué

        Il semblerait quand même que l’origine des pathologies soit cardiovasculaire !


        J’ai beaucoup de mal avec la source que vous citez.


        Depuis plusieurs semaines maintenant les praticiens intervenants, les médecins de terrain, démontrent que ce que l’on croyait être une pneumonie est en réalité une thromboembolie généralisée.

        Je vous signale que l’étude que vous mettez en avant est une étude « rétrospective ». Il est fort probable que les cas de pneumopathie aient été confondus avec les cas de thromboembolie. C’est d’ailleurs ce que le professeur Giannini de Bologne a signalé.

        « Le 11 avril dernier le Pr italien Sandro Giannini (orthopédiste), directeur de l’institut d’orthopédie Rizzoli à Bologne (établissement réquisitionné pour accueillir des personnes infectées), déclare sans ambages et précaution verbale que la cause principale de mortalité des patients Covid19 est « la formation de multiples microthromboses dans les vaisseaux pulmonaires ». Elles sont difficiles à soupçonner précise-t-il car pouvant survenir en l’absence de thrombose veineuse des membres inférieurs associée, leur cause habituelle. Difficiles aussi à voir en échographie au lit du malade (qui n’est pas transportable pour un autre examen quand il est intubé). Or ventiler un sujet quand le sang ne circule plus dans ses vaisseaux obstrués par des caillots, est évidemment inutile. Ce qui donc tuerait, poursuit le Pr Giannini, ne serait pas ventilatoire mais circulatoire, lié à une maladie thromboembolique pour laquelle existent des traitements efficaces qu’on aurait jusqu’à présent sous-utilisés.« 

        L’étude chinoise est, par conséquent, sans aucune valeur !

         »Using the database of Jin Yin-tan Hospital and Tongji Hospital, we conducted a retrospective multicenter study of 68 death cases (68/150, 45%) and 82 discharged cases (82/150, 55%) with laboratory-confirmed infection of SARS-CoV-2« 

        « En utilisant la base de données de l’hôpital Jin Yin-tan et de l’hôpital Tongji, nous avons mené une étude rétrospective multicentrique de 68 cas de décès (68/150, 45%) et 82 cas de sortie (82/150, 55%) avec infection confirmée en laboratoire du SRAS. -CoV-2 »

        Ce que veut dire que les auteurs de cette étude n’ont rien constaté du tout ! Par ailleurs, la médication doit être prise dès le tout début des symptômes. Lorsque le virus a fait son oeuvre, il est trop tard ,que les dégâts soient de nature cardiovasculaire ou respiratoire.


      • republicain 24 avril 2020 12:38

        i

        L’affaire ne pouvait tomber plus mal. Vos excellents article ont mis en évidence une implication du microbiote. Prevotella n’est peut être pas coupable mais vous reniez vous totalement ? 

        Ceux qui vous ont lu et relu sont tout de même désapointés. Nous n’avons que faire des histoires d’égo. Vous devriez reprendre et formuler les pistes à vos yeux valables 

        N’oubliez pas que Fakemed et aurtres inquisiteurs en profitent pour jeter le discrédit sur ceux qui contestent le tout Doliprane . Nos médecins traitent avec l’azithromycine et ils ont besoin de soutien. Ne les abandonnez pas au milieu du torrent


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 12:45

          @republicain
          Si vous lisiez correctement l’article, vous sauriez que c’est pour préserver la piste azithromycine que j’ai écrit ce papier
          ce genre de fake ne peut que nuire à la vérité, d’autant plus que mon modèle prévoit une thérapie dès le stade 1, bien avant la cascade de cytokine
          il n’y a aucune histoire d’ego et c’est même une histoire de classes sociales apparentes qui s’est jouée, incroyable je vous dis
          Je n’ai pas voulu entrer dans ce volet sociopolitique, pour ne pas trop compliquer


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 12:56

          @republicain l’impact du microbiote n’est pas une piste abandonnée, elle reste explicative pour la sévérité différentielle de la maladie, comme l’explique l’article du Monde. C’est la seule chose à garder pour l’instant


        • leypanou 24 avril 2020 12:41

          Je ne crois ni aux antiviraux, ni aux vaccins, il faut chercher ailleurs ! 

           : cela rejoint le point de vue d’Ian Frazer, immunologiste australien, l’un des créateurs du fameux HPV qui disait qu’il n’y a jamais eu de vaccin pour le coronavirus et il y a peu de chance qu’il y en aura jamais un (détails ici).


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 12:50

            @leypanou
            Je connaissais ce fait, déjà relaté dans des articles scientifiques
            Les tentatives de faire un vaccin contre le SARS premier de 2003 m’ont pas abouti. 10 à 15 ans de recherches pourtant
            Prof Frazer said a vaccine for the 2003 SARS (severe acute respiratory syndrome) outbreak was never successfully developed and then the virus burnt out.


          • il faudrait il faudrait 24 avril 2020 13:59

            merci Docteur pour cette mise au point, qui me rassure d’un certain côté. J’attends prochainement votre avis sur le CVO (Covid-Organics) de l’IRMA (institut fondé par le Dr Ratsimamanga). Je ne suis pas savant, seulement curieux.


            • Loatse Loatse 24 avril 2020 14:03

              Pourquoi ne pas chercher du coté des états inflammatoires chroniques ?

              On a un virus qui, à quelques exceptions près n’impacte pas les enfants... ceux ci ont donc un système immunitaire performant,

              mais curieusement alors qu’il devrait être encore performant chez un jeune adulte ou un adulte sportif (lequel fait attention à ce qu’il mange), ce n’est pas le cas...

              donc quelque chose provoque un état inflammatoire chronique, rendant certains organismes moins aptes que d’autres à faire face à ce virus.

              Je vais faire court : j’ai pensé au GLUTEN. Les chinois sont de grands consommateurs de nouilles, les italiens de pâtes et depuis que cette espèce de colle, on en ajoute partout : dans les plats industriels, les soupes en boite, dans le pain qui en contient naturellement déjà ;

              Jamais il y a eu autant d’allergies, de maladies nerveuses, de colopathies dans nos nations industrialisées ( jusque dans le secteur de l’agro alimentaire avec ses plats tous prêts.)

              et donc jamais autant d’états inflammatoires chroniques dans le monde.

              au point que certains se sont mis au curcuma (sur la liste des produits à ne pas consommer par l’officielle agence alimentaire dans ce contexte) pour y pallier

              ps : certains sportifs sont de gros consommateurs de sucres lents....principalement des pâtes....


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 14:17

                @Loatse ne confondez pas une inflammation chronique et une aiguë comme dans le Covid-19
                le reste, affaire d’hygiène alimentaire. Une bonne alimentation, du sport, ça marche contre le cancer, la grippe, le cardio, et bien évidemment le Covid-19


              • Loatse Loatse 24 avril 2020 14:28

                Je ne confond pas bernard, je me demande si cet état inflammatoire chronique ne monopolise pas la réponse immunitaire nécessaire pour éviter un état inflammatoire aigu....


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 14:37

                  @Loatse
                  là c’est une question qui nécessite un doctorat en immunologie
                  Je n’ai pas assez de connaissances pour y répondre
                  à vue de nez, si l’inflammation chronique mobilise un type d’immunité (acquis ou innée, l’une des trois voies du complément) qui est la même que celle employée contre le SARS-CoV-2, alors le virus sera peut-être combattu de manière plus efficace
                  C’est juste intuitif, ça n’a pas de valeur scientifique ce que je viens de dire


                • fabrice de Rivet 24 avril 2020 14:47

                  Bonjour,

                  J’ai moi-même été assez séduit par la piste Prevotella. Cependant, qu’un virus à ARN puisse infecter à la fois des cellules et des bactéries ne me semble pas vraiment envisageable.

                  En tout état de cause, cela ne remet aucunement en cause l’action du microbiote ni l’efficacité des antibiotiques (en particulier l’Azithromicyne).

                  A titre personnel, je trouve que le recherche n’avance pas assez vite dans nos pays occidentaux. Pour l’instant, nous nous contentons de re-tester les [très nombreuses] molécules que la Chine a déjà testé (alors que les scientifiques de ce pays nous répètent depuis assez longtemps qu’aucun médicament testé jusqu’à maintenant n’a démontré de bénéfice thérapeutique évident).

                  Et nous avons pourtant de sérieuses pistes thérapeutiques prometteuses :

                  L’antibiothérapie [l’Azithromicyne est testée, mais pour le moment pas les autres molécules]

                  Le zinc

                  L’ivermectine [remarquablement efficace in vitro contre la réplication virale] voir l’étude du 4 avril. Cet antiparasite est en plus très bon marché, et n’a quasiment pas d’effet indésirable [pour l’instant, un seul test est prévu, en France, par une start-up montpellieraine]

                  La nicotine va elle être testée, mais, contrairement à l’ivermectine, elle présente un certain nombre d’effet indésirables [en particulier l’addiction].

                  Ce qui me chagrine également (encore par rapport à ce qui s’est passé en Chine) est que, selon les recommandations officielles, seuls les cas graves en milieu hospitalier ont droit à un traitement autre que du Doliprane, alors que, dans l’empire du milieu (pays dans lequel la médecine de ville est très peu développée), on a essayé des traitements sur des dizaines de milliers de patients dès le début des symptômes.

                  On tape sur nos médecins de ville au lieu de s’en servir comme « force de frappe » pour effectuer des tests plus en amont.

                  Ci-dessous [j’imagine que vous connaissez déjà], deux liens :

                  La liste des tests cliniques effectués dans tous les pays du monde :

                  https://clinicaltrials.gov/ct2/results?cond=COVID-19

                  Le test in-vitro de l’Ivermectine

                  https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0166354220302011

                  https://chroniquesdunvirus.wordpress.com/

                  https://chroniquesdunvirus.wordpress.com/faq/


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 15:06

                    @fabrice de Rivet
                    Les médecins de ville ont reçu l’ordre de ne pas traiter le Covid-19 et de renvoyer les patients chez eux, en confinement, en cas de doute, puis vers le 15
                    Cette affaire va finir comme le sang contaminé
                    En Chine, ils ont tout essayé, y compris les centaines de pratiques utilisées en médecine traditionnelle
                    l’invectine est une mauvaise piste
                    les résultats in vitro ou in silico n’ont pas grand intérêt, ça permet de faire un tri mais aussi ça filtre des molécules qui seraient efficace. 
                    C’est la première fois que les médecins sont dépossédés de leur prérogatives encadrées par le sermon d’Hippocrate


                  • fabrice de Rivet 24 avril 2020 15:28

                    @Bernard Dugué
                    D’accord avec vous concernant la manière dont cela va finir.
                    Concernant les pistes thérapeutiques, en effet, de nombreuses molécules fonctionnaient parfaitement inVitro mais ne semblent pas apporter de bénéfices significatifs inVivo [ex hydroxychloroquine]. Cela peut très bien être le cas de l’ivermectine.
                    Mais, si on ne teste pas très vite cette molécule, on passera peut-être à côté d’une piste thérapeutique majeure.


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 15:50

                    @fabrice de Rivet
                    A mon avis, l’ivermectine n’a aucune chance, c’est un antiparasitaire qui n’a rien à faire dans cette histoire, à moins que cette molécule ait quelque propriété miracle
                    si j’avais le choix, entre l’ivermectine et la vodka, je choisirais la vodka. J’en ai un flacon chez une amie, j’ai fait macérer de la prunelle ramassée en montagne, pour essayer de faire du pacharan


                  • TOLLIS 24 avril 2020 15:55

                    @fabrice de Rivet
                    J AIMERAIS CONNAITRE VOTRE AVIS
                    Entre la phase 1 legere fievre, toux, maux de gorge

                    et la phase 3 qui est decrite dans l article du lancet 20 avril ( etude faite sur des patients décedés ) 

                    "Le virus SARS-CoV-2 a pu être détecté dans l’endothélium lui-même, où il provoque la mort des cellules, puis des tissus et organes touchés.

                    « La maladie Covid-19 peut toucher les vaisseaux sanguins de tous les organes », résume Frank Ruschitzka, directeur de la clinique de cardiologie de l’USZ,

                    remarque : cela semble en contradiction avec les observations de raoult qui dit que dans les stades avancés, il n y a plus de virus.


                    1/ le processus de 1 à 3 est il un envahissement progressif de l endothelium par le virus ?


                    chez la plupart des maladeS ce processus serait empeché par une reaction immunitaire efficace  chez d autre il arriverait à son terme



                    2/ ou s agit il d un processus discontinu, avec une premiere phase virale, genre grippe, suivie d autres complications ou pourraient entrer le macrobiote.



                    3/ l efficacite d azithomicine observee par les medecins de ville resulte t elle d une action antivirale de ce produit, ou agit il en bloquant l intervention des bacteries



                    4/ en medecine de ville les chinois utilisent largement l artemisia (armoise) contre covid (ils ont d ailleurs des essais formes programmés avec cette herbe 

                    bien cordialement 
                    christian camus


                    facebook christiancamusparis


                  • fabrice de Rivet 24 avril 2020 16:54

                    @Bernard Dugué

                    Bonjour,
                    Merci pour cette réponse pleine d’humour.
                    Mais, pour faire une autre comparaison :
                    La nicotine est un insecticide / pesticide naturel.
                    Or il se trouve qu’elle agit sur le « récepteur nicotinique » humain, d’où l’addiction, et d’où également la nouvelle piste thérapeutique [selon Jean Pierre Changeux, L’hypothèse est que la nicotine, en se fixant sur le récepteur cellulaire utilisé par le coronavirus, l’empêche ou le retient de s’y fixer

                    ].
                    Dans l’absolu, cela pourrait également être le cas pour l’Ivermectine, qui est, lui, un pesticide artificiel.

                    C’est la thèse que défend l’entreprise Montpelliéraine MedinCell « Or il a été démontré que l’ivermectine avait aussi un effet sur ce récepteur nicotinique ».

                    Ce qui est certain, c’est que la probabilité que cela fonctionne est très faible : les essais inVitro ont été effectués avec une concentration de molécule active très importante, bien supérieure à celle qu’il y aurait in vivo. Ces résultats ne sont donc, en l’état actuel, pas transposables à l’homme.

                    A titre personnel, je reste cependant ouvert sur le sujet.

                    Mais à court terme, l’antibio thérapie me semble également plus prometteuse, je suis parfaitement d’accord avec vous sur ce point.


                  • fabrice de Rivet 24 avril 2020 16:57

                    @TOLLIS
                    Bonjour,
                    Vos questions sont très judicieuses, mais, désolé, je ne suis pas en mesure de vous répondre.


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 17:33

                    @fabrice de Rivet la piste nicotinique n’est pas certaine
                    et si oui, le mécanisme peut très bien passer par l’activation du récepteur pour l’acétyl-choline
                    Il y a d’autres pistes dont une assez étrange mais je n’en parlerai pas


                  • popov 24 avril 2020 17:50

                    @Bernard Dugué

                    C’est la première fois que les médecins sont dépossédés de leur prérogatives encadrées par le sermon d’Hippocrate

                    Il y a le sermon sur la montagne et le serment d’Hippocrate.

                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 19:33

                    @TOLLIS Une réponse globale sur les effets cardio-vasculaire
                    Elle peuvent être dues au virus qui entre par l’ACE2
                    Elle sont plus certainement liées aux réponses inflammatoires. Je crois que c’est un classique de l’immunologie, faut que je vérifie
                    chez certain patients critiques, on retrouve la myoglobine en excès, signe de cardiopathie


                  • Loatse Loatse 24 avril 2020 19:44

                    @Bernard Dugué

                    « Il y a d’autres pistes dont une assez étrange mais je n’en parlerai pas.. »

                    La cinquième densité ?


                  • fabrice de Rivet 24 avril 2020 14:50

                    Concernant la vaccination,

                    La meilleure explication concernant la difficulté d’en mettre un au point est celle-ci :

                    https://www.vidal.fr/actualites/24740/vers_un_vaccin_covid_19_les_lecons_du_ sras_du_mers_et_des_donnees_recentes_sur_la_reponse_immunitaire_au_sar s_cov_2/

                    Cependant, il reste un espoir avec le stimulation de la réponse cellulaire.


                    • Claude Simon Claude Simon 24 avril 2020 15:22

                      Encore un peu, et Dugué va nous avouer que le covid 19 n’existe pas.

                      Enfin, s’il prend ses ordres à la presse atlantiste, ça va être compliqué.

                      Quoiqu’il en soit, le co-vide 2020 est bel et bien là, prophétisé dans le nouveau rapport de la CIA de 2009 (Pocket, traduction Alexandre Adler, voui, celui de la secte).


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 15:52

                        @Claude Simon
                        Je ne pense pas que votre cas puisse être traité par une hypnose classique, comme pour un TOC, ou bien arrêter de fumer
                        Je vous conseille une hypnose eriksonienne et si ça ne marche pas, essayez l’acide !



                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 17:03

                        @Claude Simon
                        Le rapport ne fait que décrire le SRAS de 2003, ils n’ont rien inventé
                        Dessus, il y a une bactérie mangeuse de chair transmise par les acariens
                        C’est un peu comme l’astrologie, on fait 10 prédictions, il y en a une qui tombe juste
                        La source internet n’est pas identifiable, ça vient d’où cette photo ?


                      • Claude Simon Claude Simon 24 avril 2020 20:45

                        @Bernard Dugué

                        Ok, Kaufman démontre que ce qui est identifié comme le virus SRAS ne répond pas à la définition d’un virus, suivant les postulats de Koch.
                        Donc son petit-fils le covid 19 en serait un ?

                        D’après Kaufman, les virus ne seraient que la réponse immunitaire d’exozomes produits par des cellules intoxiquées ou sous condition de stress, voire carencées.

                        Sachant que seuls 15% des études médicales sont reproductibles, que la pharmacopée est un énorme business, il est difficile d’avoir le coeur net.

                        Sachant que virus et vaccin ont été inventé bien avant de pouvoir les observer, que les exozomes, frères jumeaux troublants des virus n’ont été observés qu’en 1983, qu’un virus ne se reproduit pas tout seul, je suis enclin à avancer la thèse de Kaufman.

                        Quand bien même l’ordre des archées existerait , un symbiote aurait très peu de chance de se répliquer chez un individu non intoxiqué, non stressé, non carencé.

                        Sans pouvoir avoir le coeur net, et être aussi radical que n’affirmer qu’un virus du hiv est une réponse immunitaire détraquée d’un homosexuel sous poppers comme la fait Peter Duesberg, il a été décrié par la communauté scientifique dans Science (cd wikipedia). Sauf que l’article en question n’existe plus.

                        Quoiqu’il en soit, un protocole permettant de différencier exozome et virus devrait être fourni par les scientifiques. A l’heure actuelle, je n’en trouve pas.

                        Pour l’instant, je m’en tiendrais à cette définition : un virus est un exozome d’une autre espèce.

                        Lorsque le point de vue réductionniste que vous incarnez et l’approche holistique de Kaufman seront d’accord, le doute n’étant plus permis, la politique pourrait être décideur de santé publique à ce sujet. Nous en sommes loin.


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 20:53

                        @Claude Simon Vous allez tomber de haut mon cher,
                        vous me croyez réductionniste, quelle erreur
                        les exosomes, voilà ce que j’écrivais
                        En une formule, les cellules se parlent (ou se comprennent) en utilisant un langage similaire à celui des virus. Plusieurs indices rapprochent les virus des exosomes. D’abord leur taille, quelque 30 nanomètres pour les virus, un peu plus pour les exosomes. Ensuite le mécanisme. Ces deux types de structure sont formés par une enveloppe permettant de sortir d’une cellule pour entrer dans une autre en apportant un contenu informationnel sous forme d’acides nucléiques.

                        https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/les-cellules-se-comprennent-avec-204984


                      • Claude Simon Claude Simon 25 avril 2020 05:16

                        @Bernard Dugué

                        Ok, Pasteur qui a inventé le virus au XIXè, virus observé dans les années 60 alors que les exosomes, plus gros d’après vous, n’auraient été découvert qu’en 1983, inversement proportionnel à la précision des microscopes ?

                        Kaufman précise qu’il n’y a pas de différence entre la taille d’un exosome et d’un covid 19, et cela ne permet pas de les distinguer, chacun faisant 100 nm (https://hipegalaxy.com/covid19/dr-andrew-kaufman-is-covid-19-an-exosome/ à18:50).

                        La taille des vésicules dont on parle dépend de la taille des brins d’arn ou adn, je suppose.

                        Je suppose par ailleurs qu’un papier cosigné par Max Gallo, co-inventeur du virus du sida avec Montagnier, ne dédit pas l’existence des virus, empêchant un changement de paradigme.


                      • straine straine 24 avril 2020 22:36

                        Un virus multi tache qui a la capacité de drainer une grande partie de la morbidité totale. smiley

                        https://www.casimages.com/i/20042410310422678116760177.png.html


                        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2020 22:47

                          Maintenant que Montagnier a révelé qu’on a trouvé dans le virus du Covid19 des elements complets du virus du CIDA, qui ne peuvent évidementt y avoir été introduits qu’en laboratoire, est-ce qu’on va laisser la nature regler les aspects pathologiques et concentrer sur le COMPLOT, sans doute le plus complexe et le plus grave de l’Histoire ?

                          PJCA


                          • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 avril 2020 22:53

                            @Pierre JC Allard Désolé mais j’ai complètement déminé la thèse de Montagnier, je ne lui ai laissé aucune chance, et c’est ici
                            https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/l-origine-plausible-du-sars-cov-2-223529


                          • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 24 avril 2020 23:42

                            @ Bernard Dugué

                            Mon ami, je suis médecin mais la virologie n’est pas mon domaine de prédilection. Je me méfie donc de toutes ces hypothèses et supputations ? Je pense que le mieux est de rester classique et prendre cette infection Covid comme toutes les infections virales grippales. Depuis l’apparition de ce Covid, on assiste à une « guerre » à couteaux tirés entre d’une part les scientifiques du monde entier et d’autre part entre les gouvernements de pays quant à la responsabilité de cette pandémie. Le malade, lui, reste l’otage de cette guerre qui ne dit pas son nom. Pour ce qui est du traitement proposé par le Prof Raoult et qui est basé sur l’utilisation de la chloroquine et de l’Azithromycine, même s’il est repris par beaucoup d’autres pays ( Algerie entre autres), il ne me convaint pas personnellement (en tant que médecin) car durant mon cursus de médecine on m’avait appris qu’aucun antibiotique n’est efficace sur les virus et que dans le cas de la grippe qu’elle soit aviaire, porcine, saisonnière ou autre, la guérison spontanée est la règle. Quant aux morts que l’on recense quotidiennement, ils sont pour la plupart âgés et présentant des morbidité associées. Ils meurent avec le Covid-19 et non du Covid.


                            • chantecler chantecler 25 avril 2020 06:54

                              @GHEDIA Aziz
                              Bonjour ,
                              Allons , vous savez bien qu’une grippe méchante débouche quasi toujours sur une surinfection des voie respiratoires ...
                              Et que s’il n’existe pas de traitement direct contre les virus , l’antibiothérapie est très efficace contre les surinfections bactériennes .
                              Dans notre curieux pays on utilise massivement les ATB dans les élevages industriels , mais on interdit ou limite sérieusement , pour des raisons discutables , l’emploi d’ ATB de base, qui ne coûtent pas cher , et très efficaces .
                              Mais voilà , par paresse, par manque de médecins, par idéologie médicale , on préfère laisser des malades tousser pendant des semaines et être patraques plutôt de déroger au dogme .


                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 avril 2020 07:27

                              @GHEDIA Aziz

                              «  »il ne me convaint pas personnellement (en tant que médecin) car durant mon cursus de médecine on m’avait appris qu’aucun antibiotique n’est efficace sur les virus et que dans le cas de la grippe qu’elle soit aviaire, porcine, saisonnière ou autre, la guérison spontanée est la règle."

                              Voici le genre d’argumentt qui me donne des gouts de meurtre, La methode scientiqque est par definition EXPERIMENTALE. La methode de Raoult fonctionne ou ne fonctionne pas ? Verifiez et prenez acte,,,, et foutez moi la paix avec votre cursus de medecine de merde. Quand on laisse mourir par dogmatisme, on est in ASSASSIN. Il y aura un grand nettoyage a faire de medecins bornés apres cette crise où ils ont été INEPTES

                              PJCA


                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 avril 2020 07:48

                              @chantecler

                              ’On préfère laisser des malades tousser pendant des semaines et être patraques plutôt de déroger au dogme "

                              OUI. Mais, cette fois on ne les a pas laissé tousser,,on les a laissés mourir ...et ça mériterait la peine capitale. Les États civilisés ne rétablissem pas la peine de mprt ; les peuples courroucés le font souvent. Comme à la Libération.

                              PJCA


                            • Jean Keim Jean Keim 25 avril 2020 07:52

                              @GHEDIA Aziz
                              p>

                              Le drame de la médecine et de celui de tout être humain pensant est celui du savoir répété à l’envi, processuellement, par des médecins plus techniciens que thérapeutes, on définit un protocole et ensuite le malade doit se couler dedans, c’est semblable au mécanicien automobile qui branche son ordi sur la prise test du véhicule en panne sans trop se poser de questions, hormis celles relatives au bon emploi du logiciel.


                            • Le Gaïagénaire Le Gaïagénaire 25 avril 2020 22:57

                              @Pierre JC Allard

                              Et en voici un vrai « VIRUS » du Québec :
                              https://www.youtube.com/watch?v=m8HF4GXjsP8&fbclid=IwAR10XjZmGxsQ-umNc5xxlm8T6PkRqFiIsu1yy5jJA69AFzcp4d1FdpUbwcM

                              Je veux aussi partager une inversion accusatoire :
                              L’OMM (org. mond.de la maladie) fait semblant de vouloir le bien de tous, mais toutes ses escroqueries sont destinées à ne protéger que ceux qui sont génétiquement défectueux par la drépanocytose :
                              http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200424-covid-19-et-dr%C3%A9panocytose-font-pas-bon-m%C3%A9nage

                              « Affectant l’hémoglobine des globules rouges, la drépanocytose est la maladie génétique la plus fréquente au monde. » Pixabay

                              « Les sujets drépanocytaires sont particulièrement vulnérables au Covid-19 et cela pour des raisons très simples : ils ont une immunité affaiblie et un taux d’hémoglobine bas. De plus, ils savent très bien que lorsqu’ils ont de la fièvre, celle-ci peut être un facteur qui va déclencher les autres complications de la drépanocytose, comme la crise douloureuse. Nous avons donc commencé une forte sensibilisation pour cette population vulnérable au Covid-19.  »

                              Ma question, parmi toutes ces « victimes » du supposé Covid-19 combien étaient affectées par ce facteur de co-morbidité ????????????


                            • Durand Durand 26 avril 2020 10:06

                              @GHEDIA Aziz

                              « Mon ami, je suis médecin mais la virologie n’est pas mon domaine de prédilection. Je me méfie donc de toutes ces hypothèses et supputations ? Je pense que le mieux est de rester classique et prendre cette infection Covid comme toutes les infections virales grippales. »

                              Mais la recherche est aussi faite d’hypothèses et de supputations !!! Un médecin qui se méfie de la recherche ?!!!... J’espère que GHEDIA Aziz est un pseudo, parce que sinon, vous risquez de perdre une bonne partie de votre patientelle !

                              Et que faites-vous sur ces pages si vous n’êtes pas vous-même en recherche ? ^^

                              ..


                            • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 26 avril 2020 13:11

                              @Durand Se méfier de ces hypothèses et de ces supputations ne veut absolument pas dire être contre la recherche scientifique. Cette pandémie est entrain de pousser les gens, même ceux qui ne sont pas du domaine médical, à écrire n’importe quoi et à élaborer des thèses toutes aussi farfelues les unes que les autres. Voilà ce qui m’a poussé à dire ce que j’ai dis.


                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 avril 2020 02:09

                              @GHEDIA Aziz

                              Lisez Idriss Abercane : Pourquoi en periode de crise urgente le premier de classe est le pire des cretins ; Il se fie a ce quon lui a appris et à autorité établie.

                              PJCA


                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 avril 2020 02:16

                              @Pierre JC Allard

                              Je voudrais bien qu’on donne un Nobel a Raoult : pour avoir réintroduit l’intelligence et l’honnêteté au sein d’une communauté médicale qui était a se vendre tout entière corps et âme, a un lobby de salopards et de corrompus.


                            • nono le simplet nono le simplet 27 avril 2020 03:08

                              @Pierre JC Allard
                              Je voudrais bien qu’on donne un Nobel a Raoult

                              malheureusement le prix de la malhonnêteté intellectuelle n’existe pas ... ni celui de musique, pour son morceau joué au pipeau ... dommage ...


                            • Durand Durand 27 avril 2020 08:35

                              @GHEDIA Aziz

                              Je partage votre constat mais il me semblait déjà évident qu’Avox devenait un exutoire aux inquiétudes de chacun lors de chaque événement important.

                              Cette crise sanitaire, à elle seule est déjà très violente,... et elle intervient dans un contexte économique et social qui ne cessait de se dégrader depuis des années... Dans ces circonstances Avox est entré en ébullition comme jamais auparavant...


                            • hocagi@1shivom.com 25 avril 2020 00:27

                              Comment le virus interagit, on a le script

                              https://www.youtube.com/watch?v=LV8wWhjTKRU

                              Comment l’arrêter c est une autre histoire


                              • Jean Keim Jean Keim 25 avril 2020 07:39

                                Sans vouloir tomber dans le bricolage folklorique du new age, il serait peut-être bien d’élargir le champ de vision de la médecine allopathiques qui ne considère que le corps physique, notre nature est au minimum triple, matérielle (le corps), énergétique (âme ?) ce qui anime la matière, et spirituelle dans le sens le plus large possible depuis l’activité mentale du cerveau, en passant par la conscience jusqu’à la transcendance dans sa définition philosophique.


                                • Claude Simon Claude Simon 25 avril 2020 08:56

                                  @Jean Keim

                                  Sans vouloir tomber dans le bricolage folklorique du new age, l’énergie d’un corps ne vient pas de l’âme, ou plutôt la baisse de celle-çi mais :
                                  du nombre de mitochondries par cellule, qui baisse avec l’âge ;
                                  du nombre de toxines qui obstruent les circuits lymphatiques, qui proviennent des déchets du même métabolisme, de la pollution, etc ;
                                  de la surconsommation de produits transformés, de sucres (fructose, édulcorants) qui abiment les mitochondries ;
                                  carence en magnesium et vitamines B ;

                                  une source parmi tant d’autres : http://food4fun.eklablog.com/la-fonction-mitochondriale-source-d-energie-de-nos-cellules-source-de—a131031606?fbclid=IwAR0uB-HTUEP-D5ycfuPCZwTuXhCkZYZfusLgcbcnUsKv3m38DoU7CJtfGmw

                                  La quercétine, entre autres, permet d’améliorer la respiration cellulaire, et d’induire l’augmentation du nombre de mitochondries dans les cellules. Mais je soupçonne Dugué de protéger son stock de Medoc, et d’essayer de nous refourguer de mauvais medocs (techniquement, en hors saison, je préfère le pur jus de raisin bio).

                                  Quoiqu’il en soit, la mise en parenthèse de la liberté de culte (ainsi que liberté de mouvement), est inacceptable.

                                  https://www.youtube.com/watch?v=Gv-yZ6sVeyw


                                • Jean Keim Jean Keim 26 avril 2020 07:27

                                  @Claude Simon

                                  L’énergie est une chose pleine de mystère, nous constatons ses effets, nous savons la produire, toujours sous une forme dégradée, inévitablement avec pertes et parfois du fracas, elle illusionne notre monde, elle semble sortir de l’alternateur ou du bâton de dynamite, nous avons croyons la connaître parce que nous la circonscrivons dans des formules de physique, parce que nous constatons sa production dans les étoiles ou les mitochondries, mais dans son essence (sans jeu de mots) elle est inaccessible à notre pensée.


                                • julius 1ER 25 avril 2020 08:40

                                  On a droit à un vrai « Thriller » sur Avox ... décidément ce site n’a pas fini de m’étonner !!!!!


                                  • Durand Durand 25 avril 2020 11:59

                                    Depui deux jours, le plaquenil est distribué gratuitement dans 1500 pharmacies du Piémont...

                                    https://torino.repubblica.it/cronaca/2020/04/23/news/la_terapia_in_farmacia_ il_farmaco_plaquenil-254798700/?refresh_ce


                                    • ludovic_courtois 26 avril 2020 23:03

                                      Bonjour,
                                      Je ne suis ni médecin ni biologiste. Je constate simplement depuis qqs temps que les traitements qui semblent apporter des résultats plus ou moins favorables sont tous des antiparasitaires : chloroquine, armoise (artemisia), ivermectine.
                                      Je me pose une question, peut être idiote : le sars-cov-2 ne pourrait il pas infecter un parasite de l’humain et le rendre virulent ?

                                      Qu’en pensez vous ?


                                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 27 avril 2020 13:46

                                        @ludovic_courtois

                                        il n’y a aucun résultat sur l’armoise, ni sur l’invermectine qui a été testée in vitro uniquement
                                        la chloroquine a plutôt des propriétés antivirales modestes et anti-inflammatoires, on la donne pour la polyarthrite


                                      • alinea alinea 27 avril 2020 14:00

                                        @Bernard Dugué
                                        C’est ce qui s’appelle : répondre à côté !!


                                      • yvesduc 27 avril 2020 08:22

                                        Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure.

                                        Bio Moon semble à la fois imbu de sa personne et grossier, et fort peu soucieux d’avancée scientifique. Il se discrédite lui-même.



                                          • Xavier93 3 mai 2020 08:56

                                            L’immunodépression par perte de référence

                                            Ou comment sauver l’humanité en affichant l’échelle de Bristol sur la porte des toilettes.


                                            *****************************

                                            C’est l’histoire de deux aides-soignantes
                                            qui prennent un café dans la salle de repos

                                            après avoir passé les bassins
                                            dans les 40 chambres du pavillon covid19.

                                            Alors les paris du jour ? demande la première.

                                            Alors moi, répond la seconde,
                                            d’après le contenu des bassins,

                                            je te prédis que dans 3 jours la 5 et la 29
                                            sont soit en réanimation soit à la morgue.

                                            Tu crois qu’on devrait essayer d’en parler au médecin ?
                                            30 euros de probiotiques c’est quand même moins cher que 15 jours de réanimation.

                                            Oui surtout avec 50% de mortalité en réa ...

                                            Laisse tomber, j’ai déjà essayé il y a 3 semaines,
                                            il m’a regardé de haut
                                            et il m’a demandé « vous êtes médecin ? »,
                                            j’ai répondu « non bien sûr »
                                            il m’a dit « ben alors c’est pas vous qui allez m’apprendre mon métier ».

                                            Et pire encore le lendemain il est revenu et il m’a dit :
                                            « non seulement vous essayez de m’apprendre mon métier,
                                            mais en plus vous racontez n’importe quoi,
                                            j’ai posé la question aux patients,
                                            et ils ont dit que leur transit était normal. »


                                            *************************

                                            une patiente guérie après 40 ans d’immuno-dépression intestinale

                                            ayant causé divers problèmes respiratoires chroniques,

                                            par déshydratation et carence martiale

                                            et trois crises

                                            dont un oedème pulmonaire de haute altitude à seulement 3500 m.

                                            Remède utilisé : une semaine d’Augmentin puis un mois d’Alflorex, avec de l’eau minérale pour toute la consommation.

                                            Etat habituel avant guérison : 5-6 sur échelle de Bristol,

                                            Etat habituel après guérison : 3-4.

                                            ***************************************

                                            références :

                                            les morts par déshydratation de la canicule de 2003

                                            la notice du raticide

                                            l’amoxilline qui détruit les bactéries donnant la vitamine K

                                            Giulia Enders

                                            Harriet Tuckey / Griffith Pugh

                                            Everest – The First Ascent : The untold story of Griffith Pugh, the man who made it possible

                                            Bill Bryson

                                            https://www.economist.com/science-and-technology/2019/05/30/more-evidence-that-autism-is-linked-to-gut-bacteria

                                            http://www.fndae.fr/documentation/doc_technique.html
                                            N° HS 12 – La dégradation de la qualité de l’eau potable dans les réseaux

                                            https://www.inspq.qc.ca/eau-potable/cryptosporidium

                                            https://www.quae.com/product/1562/9782759229536/biofilms

                                            https://www.quae.com/product/1478/9782759227488/where-would-we-be-without-them

                                            https://www.quae.com/product/1431/9782759226283/viruses

                                            https://www.researchgate.net/publication/311748926_Changement_climatique_pro position_d’une_cartographie_des_risques_pour_la_sante_et_la_medecine_d’urgence_en_France


                                            ******************************************

                                            on nous prévient des dangers des antibiotiques

                                            ne faudrait-il pas organiser le dépistage des personnes aux intestins endommagés durablement par les antibiotiques

                                            et qui ont oublié ce qu’est un transit normal ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité