• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand les athées croient à la Mecque

Quand les athées croient à la Mecque

Muhammad, nous dit-on, c'est le type qui a fondé une religion qui s'appelle l'islam. On nous dit aussi qu'il est né à la Mecque, qu'il a épousé sa patronne plus âgée que lui de 20 ans et qu'une fois veuf, il aurait plongé dans la débauche sexuelle. On nous dit aussi qu'il a parallèlement mené plusieurs campagnes militaires en massacrant ici et là quelques tribus contestataires. Le tout en étant un illettré.

Les athées ont-ils raison de croire dans ces fables pondues par les imams ?

                   

Les athées sincères (si, si, il y en a) sont obligés d'admettre que mis à part ce que racontent les imams, on n'a aucune trace d'aucune autre source sur la supposée vie du supposé fondateur de l'islam. Que de la parole de poilus de la face à se mettre sous la dent.

Harald Motzk, un islamologue Allemand nous explique : « d'un côté, il n'est pas possible d'écrire une biographie historique du Prophète sans être accusé de faire un usage non critique des sources ; tandis que, d'un autre côté, lorsqu'on fait un usage critique des sources, il est simplement impossible d'écrire une telle biographie".

Que c'est beau la science lorsqu'elle doit nourrir son scientifique selon ce qu'il produit. 

Jetons un petit coup d'oeil sur "lesdites" sources relatives à Muhammad. J'invite le lecteur à visiter cette page Wikipedia qui compile les sources des "différentes" campagnes militaires de Muhammad.

On trouve alors que les sources "primaires" se limitent à :

  1. Sirat Rassul Allah (biographie du Messager de Dieu) d'un dénommé Ibn Hicham qui a pompé sur un certain Ibn Hishaq
  2. Kitab al tabaqat elkabir d'un dénommé Ibn Saad.
  3.  Les œuvre "historiques" de Tabari.
  4.  Les livres de Hadiths (Bukhari, Muslim, Abu daoud, Thimidhi & co).

Avant de revenir sur le CV de ces "savants", sachez qu'on nous dit aussi que le coran constitue une autre de ces sources primaires. Le lecteur peut s'amuser à cliquer sur la campagne militaire de son choix, aller voir le verset coranique qui en parle et vérifier comment le coran "parle de la bataille".

Prenons un exemple :

5-11 : les croyants ! Rappelez-vous le bienfait d'Allah à votre égard, le jour où un groupe s'apprêtait à porter la main vers/sur vous et qu'Allah a séparé vos mains des Leurs. Rapprochez vous d'Allah car c'est en Allah que les fidèles doivent mettre leur confiance.

Prenez le temps de bien lire le verset car votre "première" compréhension va être totalement chamboulée par le paragraphe suivant. 

On y va. Sachez donc qu'on vous dit que ce verset est la référence coranique de ce qu'on appelle l'invasion de Dhi Amr en septembre 624. On vous dit aussi qu'il s'agissait de "Faire un raid sur les tribus Banu Muharib et Banu Talabah après qu'il a reçu des informations suivant lesquelles elles étaient apparemment sur point de lancer un raid sur les banlieues de Médine".

Quant on vous dit qu'avec les paroles d'Allah, vous n'y comprenez que dalle !

Cet exemple est aussi utile pour montrer le "fonctionnement" de la "science" dite islamique.

Le récit, l'enseignement, le rite religieux ou ce que vous voulez sort de l'un des bouquins de l'un (ou plusieurs) des poilus le face ou descendants évoqués plus haut. On y accole, quand c'est possible, un verset qui pourrait "coller" vaguement et cela devient un fait historique dont le coran parle et que le coran confirme (noter qu'un verset peut avoir 4 ou 5 fables associées et totalement contradictoires, cela ne pose aucun problème et prouve d'ailleurs, que l'exégèse du coran est une science de spécialistes).

Ensuite, on vous dit que c'est carrément pour expliquer l'évènement que le verset coranique a été révélé. Vient ensuite l'affirmation que sans connaitre la fable, vous ne pouvez rien tirer du verset. En généralisant, on aboutit à la conclusion que sans les fables des poilus de la face, on ne peut rien comprendre au coran. Evidemment, il est conseillé de lire Allah mais ça ne sert pas à grand chose car vous n'y comprendrez rien puisque vous ne connaissez rien de tous les livres "scientifiques" qui remplissent les bibliothèques de barbus et qui donnent les "fables "explicatives.

Au final, vous n'avez plus personne qui lit le coran avec l'intention de le comprendre. Sauf bien sûr les scientifiques de la véritable science de la lecture du coran, c'est à dire la science de la vocalisation avec ses hit-parades de la chansonette.

Pour revenir à l'histoire officielle agréée, sachez donc que "toute l'histoire et la biographie" de Muhammad que vous pouvez trouver dans la multitude de livres dans les multitudes de bibliothèques prennent leurs sources dans les sources primaires ci-dessus mentionnés.

Qui sont donc les "biographes" primaires ?

Pour fixer un repère temporel, sachez qu'on vous dit que le prophète est mort en 632.

Ibn Ishaq est, nous dit-on, né à Médine aux environ de 707 et mort à Bagdad vers 767. C'est, nous dit on, le premier biographe du prophète et l'auteur de ce que nous croyons savoir sur le prophète, de son enfance à sa mort et passant par ses amours et autres tranches de vie. Sauf que voilà, personne n'a eu entre les mains le roman de Ibn Ishaq à part l'irakien originaire du Yémen, Ibn Hicham, qui, lui serait mort vers 834 et qui n'a laissé qu'une version remaniée de la biographie de Ibn Ishaq. Je ne serais donc pas étonné si Ibn Ishaq n'avait rien écrit et que la biographie ait été inventée bien plus tard.

Les deux premières décennies des années 800 ont été prolifiques en naissances de biographes.

Ainsi, en Ouzbékistan, en 810, naquit Bukhari.

A Nishapur, au nord de la Perse en 815, Naquit L'imam Muslim.

Au Tabaristan, au nord de la Perse, naquit Tabari en 838..

A Tirmidh en Ouzbekistan, naquit el Thirmidi en 824.

A je ne plus où, à L'Est de la Perse, Naquit Abu Daoud en 817.

Ces cinq "imams" rédigèrent les livres que l'on appelle livres de hadiths qui permettent aux Imams de Satan de légiférer sur ce que dit l'islam, entre autres, sur la meilleure façon de faire pipi et caca et de gérer le système financier international. 

Un Hadith, pour ceux qui ne le savent pas encore, est un "témoignage sur une tranche de vie prophétique" rapporté de bouche à oreille à partir d'une source primaire qui aurait vécu auprès du prophète. Deux siècles après, "les savants en ragots" compilèrent ces témoignages receuillis par interviews en livres sacrés qui, paraît t-il, sont scientifiquement garantis comme étant authentiques.

A titre indicatif, histoire d'avoir une idée sur les fables qu'on raconte sur les auteurs des fables. Bukhari, auteur du second livre le plus important de "l'islam" après le coran, serait un génie avec une mémoire fantastique qui aurait "recueilli" 600 000 hadiths en 16 ans et appris 200 000 par coeur (soit un camion entier). Selon les dires mêmes de Bukhari, après avoir enquêté rigoureusement sur chacun d'eux (faites le calcul, 15 mn pour recueillir un hadith et enquêter sur son authenticité) il n'aurait retenu comme "authentique" que 1% des ragots (c'est dire la qualité de la matière première, à teneur de 99% de farandoles confirmées). Bukhari aurait reçu la mission de Dieu lui même à travers un rêve où il aurait vu des mouches (symbolisant les mensonges) s'attaquant au prophète. L'analyse du livre de Bukhari semble montrer que Bukhari avait plutôt tendance à oublier ce qu'il écrivait lui-même et qu'il authentifiait tout et son contraire (à se demander s'il n'y avait pas un comité d'écriture derrière le bonhomme qui, par exemple, à deux endroits différents, authentifie deux hadiths différents, 100% vrais, et qui pointent chacun vers deux candidats différents au titre de premier verset qu'Allah a révélé à Muhammad). 

Le dernier de notre liste "d'historiens" est l’irakien Ibn Saad (784 à 845). Ibn Saad était appelé le scribe d’el Wadiqi, son mentor. El Wadiqi serait, nous dit-on, un médinois. Wadiqi fut sélectionné par le grand vizir Yahia ibn khalid ibn Barmak en personne et bénéficia du titre de grand cadi de Baghdâd.

Il faut savoir que les Barmaks (Barmécides) sont une grande famille de grand vizirs assistant les califes Abbassides de l'islam. Des Perses bien sûr. Sauf que les Barmaks était carrément des prêtres Bouddhisto-Zoroastres.

Les Barmaks étaient les chouchous de Khayzuran (morte en 789), Reine Mère du Grand Calife Abbasside Harun El Rashid (mort en 809) et inspiratrice, à ses heures, d'une grande figure de la littérature Persane, la Shehrazade des Milles et une Nuits. Harun El Rashid fut le premier Calife à recevoir en main propres le premier recueil de "Hadiths" commandité par son grand père au grand Imam Malik (mort en 796). L'imam serait le grand savant annoncé par le prophète dans les Hadiths et qui aurait selon la légende rapporté par le grand Historien Ibn Saad évoqué plus haut, passé trois ans dans le ventre de sa mère. C'est dire le grand scientifique qui allait naitre.

Pour ne rien vous cacher, depuis les années 750, l'islam était sous le califat des Abbassides qui étaient d'origine, comme vous l'aurez certainement deviné, Perse. Et les Perso-Zoroastres étaient passés maîtres en cléricalisme monothéiste depuis à peu près un millier d'années. Du livre sacré, il en écrivait en veux tu en voilà. Autour des gathas de Zoroastre, il ont bavé des milliers de pages qu'ils ont appelé Avesta et autres noms. Les Zoroastres, sans compter les 3 rois mages envoyés en Galilée, ont fortement contribué à rédiger le Talmud de Babylone. C'était des gars expérimentés qui ont hérité de l'empire Omayyade qui s'étalait d'Asie jusqu'en Espagne avec une nouvelle "religion" avec un seul livre. On imagine aisemment que pour eux, c'était le pied ! 

D'ailleurs, l'islam, avant l'arrivée des Abbassides, plafonnait à 10% de la population en Perse. Grâce aux découvertes scientifiques des scientifiques de Shéhérazade et ses Grands Vizirs, de très grandes similarités entre les pratiques religieuses Zoroastro-bouddhistes et celles des hadiths furent trouvés par la recherche scientifique Perse. A titre d'exemple, le comité scientifique découvrit qu'il y avait aussi 5 prières par jour en islam tout comme chez leurs ancêtres Zoroastres avec un timing qu'Allah avait oublié de mentionner dans le coran. Depuis, l'islam a connu un franc succès chez les ex-Zoroastres de Perse et y devint religion majoritaire avec 12 imams trouvés tout comme les 12 apôtres de Mithra et les 12 de Jésus.

Il serait fastidieux d'évoquer toutes les découvertes scientifiques en matière d'islam réalisées par les chercheurs Abbassides. On évoquera entre autres la façon de faire la prière, les heures, le comment et le quand du pèlerinage à la Mecque, le taux d'imposition relatifs à la charité etc.

Tirons sur le cochonnet  :

Toutes les boulettes cheikhales se trouvent dans le vent si on tire sur la Mecque. Il faut y aller franco et ne pas faire un pet de vieille. Notre comité scientifique nous avait affirmé que c'était là bas que le prophète était né et que la Mecque était un grand centre religieux païen où des païens de tous pays venaient déjà faire le tour comme des imbéciles autour d'un grosse pierre. La Mecque, fondée par Abraham en personne, nous disent les grands scientifiques, était aussi un grand centre commercial par où transitaient les marchandises venus d'Asie, passant par le Yémen pour aller en Syrie et vice et versa.

Sauf que voilà, on ne trouve aucune trace chez les Perses, chez les Romains, chez les Grecs, chez les Egyptiens, chez les "Judéens", les Mésopotamiens, les Yéménites, les Ethiopiens d'un grand centre commercial et religieux qui s'appellerait Mecque dans le coin. Pas la moindre petite référence chez les autres fils d'Abraham ou de Noé ou d'Ismael. Le néant total. Si ça existait, ça se saurait. Non ?

Pire, un simple coup d'œil sur une carte laisse penser qu'il s'agit d'un trou perdu où aucun imbécile ne penserait à faire transiter son commerce à dos de chameau en traversant montages et désert tout en laissant de côté la Mer rouge et le croissant fertile.

Les deux villes qu'on nous dit sacrées de l'islam sont dans une région appelée Hedjaz dont l'étymologie, selon Wikipedia, est :

  • " Hedjaz signifie en arabe « barrière ». En effet, elle désigne la zone montagneuse formée par les montagnes du Hedjaz (partie septentrionale des monts Sarawat), parallèle au rivage de la mer Rouge qui s'étend d'Aqaba à la Mecque, et qui rend difficile toute pénétration vers l'intérieur de la péninsule Arabique. La zone côtière large de 25 à 40 km située entre le rivage et la montagne est désignée en arabe par le terme tihama, signifiant « couloir ». "

Franchement les gars !

Vous feriez du commerce par là-bas et vous y monteriez un parc à thème dans l'espoir que ça marches ? Plus pourri comme endroit pour appeler les fans, c'est pas possible. C'est de la pure mécréance que de dire qu'Allah puisse faire ce genre de choix débile.

Bizarrement d'ailleurs, le coran, que l'on vous dit adressé aux fils d'Ismael qui vivent en tribus dans le désert ne parle jamais (au sens zéro verset), de fils d'ismael et de désert. Mis à part dans les mirages de la traduction, même le mot tribu n'apparait que dans un seul verset qui n'est même pas relatif à l'ère de Muhammad (49-13). En revanche, le coran nous parle de rivières, de plantes, de montagnes, de chasse, de pêche, de jardins, de miel, de lait, de vaches, d'oliviers, de courges.. Mais absolument aucun grain de sable désertique à se mettre sous la dent (zéro mot sable dans le coran).

Il semble apparamment que la science des poilus de la face soit dangereusement hallucinogène. Même pour les athées.

Passons aux cartes.

La carte ci-dessus est particulièrement amusante. On vous y a dessiné les "campagnes militaires" de l'islam à ses débuts d'après les "Hadiths" et le comité scientifique de Shéhérazade.

Sachant qu'hormis sur les côtes, la péninsule Arabique est un grand désert, un minimum de logique militaire qu'on ne prendra même pas la peine d'exposer tellement c'est évident montre que les flèches ci-dessus sont du grand n'importe quoi. C'est l'absurdité militaire poussée à l'extrême. Sans même aller aux risques de laisser à découvert "les deux villes sacrées" en face de l'Egypte (rigolez pas, mais c'est pour cette raison que les Abassides auraient fermé le Canal de Suez après que l'Egypte soit devenue.... musulmane !).

Ma bataille préférée est celle de Tabuk (voir carte). Dès que le grand chef militaire Muhammad eu conquis son village natal, deux ans avant sa mort, on nous dit que les Romains prirent peur de cette "force montante" du désert derrière le Hedjaz et décidèrent alors d'en finir. 30 000 pieux du désert accompagnèrent Muhammad dans la bataille qui n'eu jamais eu lieu puisque l'armée du Grand Empire Byzantin, qui venait de mettre la raclée au Grand Emprire Perse, aurait pris peur, rebroussé chemin et déclaré forfait. La bataille, contre soi désormais, fut quand même l'occasion d'expliquer et d'interpréter plusieurs versets coraniques. Muhammad y aurait accomplit plusieurs miracles comme nourrir plusieurs hommes avec une datte qu'ils sucaient à tour de rôle. Bizarrement, il "n'existe aucun récit byzantin contemporain des évènements". Il faut avouer que sur ce coup, certains islamologues occidentaux ont eu des soupçons. Faut quand même pas pousser trop loin le bouchon.

Pour ce qui est après la mort du prophète, tout est fait, dans cette carte, pour faire croire que le centre du commandement militaire se trouvait à Médine et que de là partait les campagnes qui ont permit d'attaquer le géant Perse (en rose) et le géant Byzantin (en violet) entre 635 et 640. Ce serait grâce à "plusieurs" cavaleries de bédouins qui auraient traversé par rafales le désert avec des chameaux et des chevaux du désert derrière le hedjaz.

En réalité, quand l'islam "sort" de la péninsule arabique, on ne peut plus raconter n'importe quoi. Il y a trop de gens qui regardent. Des Perses, des Romains, des Grecs, des Irakiens...

Voilà déjà une carte un peu plus sérieuse :

Tout sembles indiquer que le grand général Khalid Ibn Walid attaqua les Persans puis les Byzantins en sortant du versant Arabe du Golfe Persique.

Vu les conquêtes de Khalid Ibn el Walid, la carte suivante (ci dessous) est une aberration qui ne sert qu'à faire croire qu'une armée "spéciale" de Médine est allée conquérir les Terres saintes des Chrétiens à Jérusalem (on "rapporte" que Jérusalem à refusé de se rendre à Khalid Ibn Walid mais plutôt au calife en personne qu'il a fallu attendre de Médine. Le Général venu de Médine avait pourtant essayé de faire passer Le Général Walid pour le Calife mais cela n'avait pas marché. De l'histoire qu'on vous dit).

L'histoire reprend son cours normal lorsque Médine est abandonnée "définitivement" comme capitale du califat Islamique. Entre 656 et 660, durée du règne du calife Ali, Kufa, à 170 lm du Sud de Bagdad devint la capitale islamique, Tout le monde (politiciens, savants, notables) y "déménagea" et il n'y eu plus aucun événement politique ou religieux digne de ce nom qui sortit de l'ex-capitale du monde islamique. Pourtant la succession de Ali a été particulièrement chaude "politiquement". Mais plus personne ne pensa à protester ou donner son avis à Médine où à la Mecque et toutes les lumières politico-scientifiques s'y éteignirent d'un coup tout seul jusqu'à l'arrivée des avions et du pétrole. Bien sûr, on trouve des savants qui mettent dans leur CV des stages à la Mecque et à Médine mais on ne trouve ni savants ni universités siegant à la Mecque et à Medine.

Comment peut-on croire à ces sornettes ?

Parce que tout le monde y a toujours cru ? Parce que ça se saurait si c'était pas vrai.

Appelons à la barre nos amis les Qarmates. Qarmates signifierait ceux qui écrivent tout petit. Ils seraient d'origine Yéménites et parmi les premiers supporters du prophète. On les retrouves à fonder un royaume du côté Arabe du golfe persique (903 à 1077), côté Omanais, et avaient surtout la particularité de ne pas être très portés sur les contes Persans qui venaient d'être édités et ne sacralisaient pas du tout la Mecque et Médine. Même qu'ils avaient saccagé Médine et la Mecque (930) et avaient profané la Kaaba, la source sacrée de Zamzam et piqué la pierre noire qu'il avait revendu la peau des fesses aux Abbassides qui en avaient fait un joyau de leur parc à thème religieux.

Les Qarmates n'étaient pas du tout des sauvages. Ils étaient prosélytes de la doctrine ismaélite (voir mon précédent article pour Ismaël versus Israël). Ils ont poussé l'aspiration égalitariste jusqu'à mériter le qualificatif de communistes de nos jours. Pour mémoire, Ismaelites (notamment les Fatimides) et les Abbassides étaient comme chiens et chats à l'époque. 

Les Qarmates prouvent qu'il y a eu des gens, que le hasard a merveilleusement bien placé géographiquement, qui n'ont pas cru aux mainstreams des Ababssides immédiatement après l'invention de la Mecque et de Médine. C'est juste écrit en tout petit pour ceux qui savent lire. D'ailleurs, ceux qui savent lire savent déjà que la grande uniformité doctrinale de Médine et de la Mecque est totalement incompatible avec un foyer original religieux et politique. Impossible que cette région soit restée neutre dans des histoires de succession où c'est des familles issues de là-bas qui sont impliquées. En revanche, les stigmates des divisions politiques et religieuses sont encore visibles de nos jours dans les régions du côté du golfe persique.

Evidemment, la véritable histoire de Muhammad est ailleurs. Il y a bien des "indications" dans le coran (presque à l'opposé de la biographie traditionnelle), mais comme les lecteurs sur Agora n'y croient pas, on ne va pas insister. 

Je me contenterais de relever certaines "coïncidences" historiques de sources non "religieuses" qui semble coller aux cartes. La tribu du prophète serait les "Quraychites" (qirsh signifierait requin baleine) et le versant arabe du golfe persique s'appelait, avant, le pays du Qirsh. Sa capitale s'appelait Hajar et les premiers "musulmans", dans des sources chrétiennes, étaient aussi appelées Hagaréens (avec confusion possible entre Hagar, totalement absente du coran, mère supposée du supposé fils d'Abraham, Ismaël, et le concept d'Hégire et Hijra qui signifie migration). C'est aussi dans cette région (et le long du croissant fertile) que l'on trouve l'écriture syriaco-nabatéenne qui a été utilisée pour transcrire le coran qui, en revanche, est révélé dans une langue plutôt parlée du côté du Yémen.

Il est évident que les Abbassides ont réécrit l'histoire et que la dynastie précédente et adversaire des Omayyades en a pris plein la gueule. Un arabophone ne peut que constater que Omayyades est un terme trop proche de Omma pour être un hasard. Linguistiquement, Omayyades signifie clairement "ceux qui établissent la Omma". Ce n'était très probablement pas les descendants d'un oncle du prophète qui se prénommait Omaya. Pas plus que les Abbasides descendaient d'un oncle persan du prophète. C'est linguistiquement ridicule et aucun arabe n'appellerait son fils Omaya tant la charge de ce prénom est féminine. Personne ne sera étonné de retrouver le père du fondateur de la dynastie Omayyade en principal ennemi du prophète et de Dieu et en persécuteur des premier musulmans.

Ah ! Shéhérazade et ses contes !

A propos des conquêtes islamiques sanguinaires

Tout croyant qui se respecte se doit de ne pas en rater une dès qu'il s'agit de sa payer la tronche des idolâtres et des athées en les prenant en flagrant délit de pêché de gourmandise dans la science des poilus de la face. C'est de bonne guerre à la pétanque.

Le dénommé Michel Onfray nous sort ici sa classification des religions de la plus pacifique à la plus méchante et se permet de fanfaronner avec un verset classé "odieux" (le 2-191 à la minute 1:25) devant un exégète musulman médiatique totalement dépassé en coran.

Citons donc ce qu'à cité le citateur (partie en gras) entouré par les mots qu'il y a avant et après dans le coran.

  • 2-190 : Combattez dans le sentier d'Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n'aime pas les transgresseurs !
  • 2-191 :  Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d'où ils vous ont chassés : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
  • 2-192 : S'ils cessent, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.

Je garde, malgré moi, la "traduction officielle" malgré tous ces défauts (dans 2-190, il s'agit d'agression et non de transgression). Mais même avec ça, il est évident que le "monstrueux" appel au meurtre de coran est encadré sévèrement par deux versets qui limitent son application à ceux qui font la guerre aux fidèles d'Allah. Un minimum de sérieux et de rigueur dans l'analyse du texte y aurait abouti. Le coran incite clairement à attaquer l'ennemi en cas de guerre et de ne pas pousser l'amour de la "paix" jusqu'à attendre bêtement que l'ennemi déclaré vous attaques. Allah n'est pas un nullard en stratégie militaire. Quand même !

Avec la méthode scientifique d'"Onfray" pour l'analyse des textes, on a vite fait de démontrer que le Général de Gaulle était un criminel de guerre qui appelait au meurtre de pauvres touristes Allemands.

Mais au delà du ridicule de sérial copieur-colleur par petits bouts à partir de sites islamophobes, le comportement de l'autre connaisseur en islam, qui se fait étiqueter croyant et défenseur de l'islam est tout aussi significatif. Il n'était nullement nécessaire de savoir ce que racontait le verset d'avant et celui d'après ou même le verset en question lu en entier pour répondre à un penseur à la mode. Il suffisait simplement de savoir que pour chaque verset "odieux" du coran, il y a avait toujours un contexte avec des versets avant et après qui remettait le verset dans un cadre "plus civilisé". Toujours. 

Mais, visiblement, le défenseur de l'islam ne connaissait pas le truc. Il aurait simplement pensé à ramener le coran avec lui quand il était invité pour défendre l'islam, qu'il lui aurait suffi de l'ouvrir à la page qu'on lui avait indiqué. C'est bête mais les "intellectuels" qui défendent l'islam n'y pensent jamais. Notre défenseur de l'islam a tout gobé des contes Persans et le voilà qui répond à la connerie athée par une connerie encore plus grande en se faisant le défenseur des réformes faites en islam après les années 850 par ceux qui se sont donnés la mission de tuer les méchantes mouches qui tournaient autour du prophète. Des réformateurs qu'il vous dit. Ils ont rendu l'islam tout beau et tout gentil si l'on fait abstraction, bien sûr, du chouia de lapidation, de pédophilie, de meurtres d'apostats et autres "améliorations" diverses et variées.

Au fond, on les comprends un peu. Il y a dans l'expansion de l'islam durant ses premières décennies quelque choses d'inexplicable pour un athée ou un biberonné à l'islam des imams abrutissants. Comment des bédouins venus du Sahara ont pu aller aussi vite et aussi loin en faisant fi des grandes puissances militaires qui les entouraient ? Eux qui auraient ramé pendant plus de vingt ans rien que pour conquérir le village natal du prophète !

Et Hop ! en six ans, sans le prophète, boum-boum les Perses, les Byzantins et alléluia Jérusalem (sans compter les nombreuses guerres civiles internes contre les tribus entières de méchants apostats qui avaient pensé quitter l'islam après la mort du prophète pour ne plus payer les impôts qu'ils n'avaient pas à payer s'ils... étaient musulmans) !

On se laisse alors, faute d'autres explications, céder à la tentation, sans trop y croire, d'imaginer une poignée de "bédouins" sans expérience militaire connue, fous de Dieu, sortis du désert faisant des razzias en violant et en massacrant et en conquérant d'immenses territoiresdans des zones très peuplées.

On se laisse tout imaginer sauf évidemment une marche de missionnaires armés qui disent "où vous nous laissez propager la sagesse de Dieu et restaurer sa justice auprès de votre peuple où bien c'est le combat". Si les musulmans ont pu aller si vite et si loin dans les premières décennies, c'est qu'ils avaient forcément une doctrine qui séduisait et que leurs troupes grossissaient au fur et à mesure qu'ils avançaient dans la terre de Dieu. Il n'y a pas d'autres explications à ces grandes conquêtes sans véritables grandes batailles.

C'est exactement l'enseignement explicite du coran qui prend particulièrement forme dans l'Histoire de Salomon et la Reine de Saba. Mais la reine de Saba, qui était une femme sage, se laissa convaincre par Salomon le musulman et se convertit à l'islam dans la paix, la sagesse et peut-être même l'amour.

Apporter le salut, la paix et la justice aux peuples, les faires adhérer par le débat et la raison , sans violence hormis contre ceux qui s'y opposent par les armes a été, depuis toujours, depuis Yeshua/Issa le Messie et avant, le seul Jihad autorisé. Si l'on y réfléchit bien, il n'y a pas d'autre moyen pour "ce qui est bien" de se propager lorsque des peuples sont sous dictature. Du coup, il est totalement impossible de faire du jihad armé dans un pays où il y a la libre expression.

L'Ethiopie semble avoir été ce genre de région. Particulièrement proche de la péninsule arabique, elle n'a opposé aucune résistance aux premiers "musulmans", les a laissé prêcher leur parole et n'a jamais eu, à ce titre, de "gouvernance islamique". Il y a véritablement une anomalie "Ethiopienne" que l'on ne peut étudier ici. L'enracinement Ethiopien et Sud Yéménite dans la culture monothéiste est un sujet particulièrement délicat et "révisionniste" que l'on ne peut aborder à la légère. Il y a, là bas, beaucoup de choses "historiquement" bizarres qui remonteraient à un certain Moise.

Le penseur à la mode et ses adeptes, avec leurs classements, n'arriveront jamais à comprendre que Dieu n'a qu'une seule religion et qu'il ne se convertit jamais. Le judaïsme de Moise, le christianisme de Jésus, le Zoroastrisme de Zoroastre, l'islam de Muhammad et la foi d'Abraham, purifiés de ce qui y ont bavé les marabouts, c'est blanc bonnet et bonnet blanc.

L'expansion de l'islam s'est quasiment arrêtée net avec les Abbassides. Mais en 730, on trouve les musulmans à Tours et à Narbonne jusqu'en 759. 

Le sujet est vaste mais il semble que les conquérants musulmans ont profité, un peu partout , des divisions politiques de l'autre côté. Il semble que dans les "armées" musulmanes, il y avait de nombreux "non musulmans" qui, pour une raison ou une autre, s'étaient ralliés au conquistadors. C'est ainsi que les chrétiens d'Irak avaient leur "motivations" pour libérer Jérusalem et qu'à l'époque, les chrétiens n'avaient pas encore beaucoup de raisons de ne pas aimer les musulmans surtout que le coran parle en termes très élogieux de "Jésus". La même catégorie "d'appui" chrétien a été d'ailleurs trouvée en Espagne.

C'est d'ailleurs en Espagne, que l'islam non "abbassassidé" a duré le plus longtemps. Le seul rescapé de la dynastie Omeyyade du massacre réalisé par le premier calife Abbasside (surnommé El "Saffah" soit le sanguinaire ) y créa un émirat en 755. L'Espagne est peut être le pays qui connait le mieux l'islam des premiers temps. Le sparring partner d'Onfray pourrait y rechercher les traces de l'islam avant la réforme à la con des années 850.

Sans entrer dans de l'angélisme, les premiers musulmans avaient certainement leurs travers. Mais Muhammad n'était plus présent lors de ces "conquêtes". Même si crimes il y a eu, Muhammad et Allah sont innocents "d'office". Et ce , même si Allah a annoncé dans le coran que les musulmans devront affronter de puissantes armées et qu'ils gagneront.

De l'inébranlable foi athée dans les texte à la con des poilus de la face musulmans

Revenons à notre philosophe à la mode et grand exégète du coran. Je n'ai rien contre Mr Onfray personnellement mais il représente, pour moi, l'ignorance et l'hypocrisie athée dans sa forme la plus érudite. Mr Onfray est un symbole culturel de la science de ceux qui renient leur propre âme pour répondre à l'appel du grand néant vers un hédonisme qui, au mieux, mène à la tombe.

J'invite le lecteur à admirer, dans la vidéo que voici, la foi de notre philosophe en la "véracité" de la sirah pondue par Ibn Ishaq. Qu'il est loin le sens de la critique. Au diable la prise de distance de l'intellectuel par rapport à ce qui est écrit. Au diable le questionnement sur l'authenticité du texte qu'il cite. Notre philosophe gobe tout jusqu'à la dernière miette. Il se gave dans la diarrhée des poilus de la face car il y trouve de quoi nourrir sa foi en rien. Regardez le citer les poilus de la face comme des savants sérieux que l'on ne peut sérieusement penser à contester.

C'est par ce même mécanisme, que l'on ne peut expliquer que par le rejet simplement bête et méchant d'Allah, que des poilus de la face comme Ben Laden sont brandis comme symboles de l'islam pur. Les exégètes athées sont tout contents d'attribuer la médaille du mérite à ce qu'il y a de pire chez les peuples "musulmans". Dès qu'un con fait le con, s'il est musulman, c'est automatiquement l'islam et Allah qui le lui aurait recommandé. 

Prenons, pour la rigolade, un autre "fait historique" de la sirah d'Ibn Ishaq que nous brandit Mr Onfray. Il y est dit que Muhammad est né à la Mecque en 571, l'année de l'éléphant où un certain roi Abraha aurait attaqué la Mecque. Sauf que voila, la stèle à l'honneur de la campagne de notre Roi, que voici et qui décrit son parcours, ne parle ni de la Mecque, ni d'éléphants du désert, et place l'évènement en 662 de l'année sabéenne soit environ à 552 de l'année "chrétienne". Bref, se baser sur la salade qu'ibn Hichem attribue à Ibn Ishaq pour dater la naissance de Muhammad à l'année 571 est pure foutaises. Admirez comment Le Wikipedia anglais nous explique qu'Abraha est mort aux environs de 553 après avoir attaqué la Mecque en 570.

Qui ose, à part Mr Onfray &co et les imams &co, brandir la sirah d'ibn Ishaq comme un livre historique d'un grand Historien ? 

D'un point de vue "théologique", je ne puis rater l'occasion de confondre l'érudit athée dans son adhésion "authentificatoire " à la science poilue. Il y croit comme le dernier des idolâtres. Les mêmes conneries qui servent à nourrir spirituellement l'idolâtre servent comme pilier au rejet de l'athée. L'athéisme et l'idolâtrie sont ainsi les deux revers d'une même foi, celle du rejet de la sagesse divine. Il est donc naturel de les voir unis par les mêmes conneries. Le coran ne s'y trompes pas et utilise d'ailleurs le même mot pour désigner les deux types de mécréance. Ils sont "Kafir" ce qui signifie, dico à l'appui, couvrir et cacher, la sagesse divine en l'occurrence. C'est avec les mêmes mensonges, sur lesquels ils s'accordent, et qu'ils appellent vérité, à la "foi" près, qu'ils monopolisent le débat sur Dieu. Et c'est cette couche de mensonges que le véritable fidèle à Dieu doit percer pour répondre à l'appel qui lui est fait. 

Croire ou ne pas croire. C'est la seule différence de fond entre l'athée et l'idôlatre. N'importe quel idolâtre vous dira pourtant que Satan a dépassé ce stade et qu'il est croyant en l'existence de Dieu. Mais demandez aux femmes et elles vous diront que croire en l'existence et aimer ce n'est pas du tout la même chose. Elles vous expliqueront que l'amour sans fidélité est pure hypocrisie. Elles vous expliqueront que l'amour le plus passionné sans sagesse n'est qu'une passade éphémère sur laquelle on ne peut sérieusement investir pour donner la vie. Elles vous expliqueront qu'à aimer bêtement, on peut prendre une diablesse pour un ange. C'est à dire prendre le Diable pour Dieu.

Bon, sérieux les voxiens. Qui peut défendre la thèse qu'il s'est passé quelque chose à Médine ou à la Mecque qui ait rapport à l'islam aux environs des années 600 sans nous ramener des paroles d'imams tout poilus de la face en disant que c'est des savants auxquels il faut croire ?

Evidemment, si on ne peut défendre décemment l'existence même de la Mecque et de Médine, comment peut-on défendre la thèse que les évènement qui s'y seraient déroulés ont eu lieu ? Tout doit partir à la poubelle y compris la "généalogie" du prophète, le prénom de ses parents (de jolis anachronismes), la mère supposée de ses supposées filles (pour la rigolade, comme quoi les conteurs Persans étaient des marrants, la mère, Khadija, porte un prénom qui signifie celle qui ne peut mettre bas et la fille la plus connue, Fatima, la préférée de Muhammad, porte un prénom qui signifie la sevrée, l'abandonnée ) etc.

Comment savoir, dans un même livre, que la partie où il épouse sa patronne après avoir bourré la gueule du père de l'heureuse élue est plus vraie que la partie où des anges enlèvent par chirurgie la boule de la mécréance du cœur de petit Muhammad âgé de 4 ans ? Comment savoir que la partie où il ordonne "plus ou moins involontairement" le génocide de tribus juives est plus vraie que celle où les anges font parasol avec les nuages à chaque fois que le commerçant Muhammad prenait son chameau ?

Mr Onfray, chantre de l'athéisme érudit, et Mr Chebel, chantre de l'idolâtrie islamique modérée et érudite, peuvent-ils nous expliquer leur méthodes scientifiques, critique et philosophique ?

NB : Cet article s'inspire fortement de celui-ci.

Les cartes ont pour source Wikipedia.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • popov 31 mai 2014 12:03

    @MuslimADieu

    Bonjour

    C’est bien d’expliquer aux athées ce que n’est pas l’islam, mais ce serait encore mieux de l’expliquer aux centaines de millions d’islamiques qui croient à ces fables.

    Quand un athée se réfère aux hadiths, ce n’est pas parce qu’il y croit, mais parce qu’il constate que ses interlocuteurs islamiques y croient. Quand la majorité des islamiques croient aux hadiths, ces textes deviennent en quelque sorte ce que leur communauté dit d’elle même.

    Que quelques athées changent leur vision de l’islam, ce n’est pas cela qui va changer le monde. Par contre s’il s’agissait d’un milliard ou deux d’islamiques...


    • MuslimADieu MuslimADieu 2 juin 2014 09:15

      @popov

      Les musulmans, dans leur écrasante majorité, n’ont jamais lu les hadiths. C’est les poilus de la face qui leur disent qu’il y a de la science dedans.
      En faite, il y a plusieurs types de hadiths. Il y en a qui sont potables avec un semblant de sagesse et c’est ceux là qu’on sort généralement à la masse. Au fur et à mesure de l’endoctrinement, on sort des hadiths de plus en plus pourris jusqu’à aller à la pédophile, la zoophilie, la médecine par le pipi, la psychothérapie par la baffe pour les femmes etc.

      C’est très amalgamant de dire que la majorité des musulmans croient aux hadiths. Déjà, d’après les statistiques, y a que le tiers des musulmans en France qui se disent pratiquants. Ca veut dire déjà qu’ils n’ont rien à battre de la prière en direction de la statue cubique de la Mecque. Et je te garantis que l’autre tiers est loin de maîtriser les hadiths. Ils ne sont d’ailleurs pas maîtrisables tellement ils sont contradictoires.
      Mon expérience personnelle est qu’il est très facile, même en face de musulmans pieux, de taper sur Bukhari et Muslim. Et Si les athées oubliaient leur haine de Dieu pour se joindre au musulmans qui tapent sur les prêtraille et sa fausse science, ça ferait peut être changer le monde. Ca nous changerait des savants de types Onfray qui ne font qu’authentifier la véracité de la science poilue et provoquer un mouvement de repli communautaire en mettant Dieu et les imams dans le même sac. 

    • MuslimADieu MuslimADieu 2 juin 2014 10:48

      COMPLEMENT ARTICLE : La Mecque et Medine dans le coran


      Le mot Mecque n’appairait qu’une fois dans le coran.
      48-24 : C’est Lui qui, dans le Ventre de MEKKATA, a séparé leurs mains des vôtres après vous avoir fait triompher sur eux. Et Allah voit parfaitement ce que vous oeuvrez.

      Dans les traductions officielles, on a traduit Ventre (Batni) par vallée. En faite, il y a opposition claire avec la notion d’utérus ou matrice des âmes (Rahm). La racine du mot Makka signifie aspirer jusqu’à la moelle (dans un contexte de méchoui généralement).
      La racine du mot Mekka se retrouve aussi dans ce verset :

      8-35 : Et leur prière , dans la Maison (de Dieu), n’est que MOUKAA et opposition : « Goûtez donc au châtiment/séparation (?) de ce que vous rejettiez »

      Les conteurs persans n’ont donc pas eu beaucoup de chance en tombant sur le mot Mecque pour leur ville sacrée.

      Ce n’est guère mieux avec le mot Yathrib, ancien nom de Medine et qui n’apparait aussi qu’une seule fois dans le coran.

      33-12 : Et quand les hypocrites et ceux qui ont la maladie [le doute] au coeur disaient : « Allah et Son messager ne nous ont promis que tromperie ».
      33-13 : De même, un groupe d’entre eux dit : « Gens de Yathrib ! Ne demeurez pas ici. Retournez [chez vous] ». Un groupe d’entre eux demande au Prophète la permission de partir en disant : « Nos demeures sont sans protection », alors qu’elle ne l’étaient pas : ils ne voulaient que s’enfuir.

      Encore une fois. Ce n’est pas du tout élogieux pour une ville sacrée. En réalité, le mot Yathrib signifie graisse et la « science islamique » dit qu’on a du changer ce nom en Medine parce que c’était trop infamant. Ils n’y avaient pas pensé avant !

      Le mot Médine signifie, de nos jours, ville pour n’importe quel arabophone. Ce n’est pas si sûr mais on retiendra que c’est pas du tout précis pour dire que l’actuelle Médine est la Médine du coran. 

      Pour revenir à la Mecque, on nous dit qu’elle apparaît aussi dans le coran dans un verset où elle s’appelle maintenant Bacca (3-96). Il s’agirait du lieu où Abraham a construit « le premier temple » de Dieu. C’est donc en confondant Bacca et Mecca que les scientifiques de la science poilue ont fait inaugurer la Mecque par Abraham en personne.
      Bacca existe dans la bible (Psaumes 84-7). Là bas, c’est généralement traduit en vallée de pleurs et on est en pleine zone pluvieuse bourrée de sources. Boukaa veut dire aussi pleurs en arabe mais signifie aussi un endroit où on se bouscule. Ce qui serait plus adapté qu’un endroit pourri dans le désert pour édifier un temple.

      Ben voilà !
      Si un adepte de la science poilue vous dit que Mecca et Medine sont des villes dont parle le coran, vous savez quoi répondre maintenant.


    • magidag 10 février 2015 04:58

      en fait !!! tu es pire que onfray et chebel que tu dénonces tout en les qualifiant de savants. Je lis en toi une grande frustration et solitude abyssale !!!!!


      tu fais pitié tellement tes propos et tous ton être suinte la haine des sunnites, tu ne peut être qu’un chiite ou un kabyle nostalgique de la reine kayna. Tu es q’un petit arriviste hadithophobe et sunnitophobes déconnecté de la matrice tant bien spirituelle et philosophique. En un mot le néant 

    • Montdragon Montdragon 31 mai 2014 12:33

      Bien fait pour notre gueule après tout....nous l’occident si prompt à se faire des guerres civiles.
      Avec la totalité des forces coalisées européennes en 1800, on leur mettait sur la face en moins de10 ans, au lieu de se battre entre nous.


      • Ray Volté 2 juin 2014 09:14

        Comme vous avez raison.

        Malheureusement les courbettes devant ceux qui financent l’extrémisme sont de mode. Voyez en Syrie, qui arme les fauteurs de troubles ?


      • juluch juluch 31 mai 2014 12:38

        Les religions c’est comme les lois

        C’est les hommes qui les fonts.

        Croire à ce paquet de foutaises invérifiables................  smiley

        • scylax 31 mai 2014 13:14

          L’auteur appréhende l’Islam avec le parti pris de ce que l’on appelle l’hypercriticisme. On se souvient de cet archiviste français Jean Baptiste Pérès qui publia dès 1827 un bouquin « prouvant » l’inexistence de Napoléon. Il s’agissait bien sûr d’un exercice de style.


          • MuslimADieu MuslimADieu 2 juin 2014 17:32

            J’ai pas compris.

            T’y crois à la Mecque toi aussi ?

          • Depositaire 31 mai 2014 14:30

            L’islamophobie de l’auteur de l’article, aussi bien que celui des commentateurs, hormis « scylax », qui ne brillent pas exactement par leur intelligence, est assez primaire et les propos absolument pas argumentés et n’ont d’égaux qu’une ignorance manifeste.

            En ce sens, le commentaire de scylax est tout à fait pertinent. Il est certain que les occidentaux obsédés par les documents écrits faute d’en trouver, à leurs yeux, de fiables, et forts de leurs préjugés anti Islam, (en ce sens, il serait intéressant de déterminer ce qui cause cette haine de cette religion. On pourrait avoir bien des surprises. Et il est bien certain que les islamophobes de tous poils ne se risqueront pas à une telle autocritique, on ne sait jamais, ils pourraient découvrir des aspects pas très reluisants de leur personnalité...), ignorent tout des méthodes de transmission en Orient.

            Concernant la vie du Prophète Muhammed et de ses propos et actes qui ont valeur d’enseignement pour les musulmans contenus dans ce que l’on appelle la Sunna, ou tradition prophétique, il existe toute une science extrêmement rigoureuse de son élaboration et de sa transmission. Ce ne sont pas des dires récoltés au hasard et compilés de façon plus ou moins fantaisiste ou aléatoire. Il y a des règles très précises qui dès les débuts de l’Islam ont été codifiées et qui ont permis à ces données de parvenir jusqu’à nous.

            Concernant le Coran, je serai encore plus incisif. Du vivant du Prophète le Coran aussitôt Révélé, verset par verset, sourate par sourate était immédiatement mémorisé par plusieurs compagnons du Prophète et en parallèle rédigé sur différents supports. Régulièrement, le Prophète faisait réciter les mémorisateurs afin de déterminer si des erreurs auraient pu se glisser dans la remémoration. Le parallèle entre écriture et récitation faisait et a toujours fait en sorte qu’il ne puisse y avoir d’erreurs ou de falsifications. Si on peut discuter sur le fait que la rédaction définitive sous le règne d’Othman ibn Affan, troisième calife après le Prophète est très différente de l’ordre de la Révélation, on dira que cela n’enlève rien au contenu du texte en lui-même.

            Quant à la position des versets dans les sourates et la définition même des sourates du Coran, cela a été fait du vivant même et sous la direction du Prophète lui-même.

            Par ailleurs, à tous les détracteurs, à commencer par l’auteur de l’article lui-même, je leur dirai ceci : avant de proférer les énormités que vous sortez, vous devriez bien étudier de façon approfondie le sujet plutôt que de prendre le risque de sortir des sottises comme c’est le cas. Alors permettez-moi de vous poser quelques questions précises :

            Avez-vous étudié la science du hadith ? (Mais peut-être ignorez-vous ce qu’est un hadith ?)

            Connaissez-vous suffisamment la langue arabe pour pouvoir étudier les textes, à commencer par le Coran dans leur langue originelle ?

            Avez-vous étudié la structure du texte coranique ?

            Connaissez-vous les éléments de la structure numérique, en plus de la linguistique, du Coran ?

            Avez-vous étudié de façon approfondie les civilisations issues de l’Islam ?

            Avez-vous étudié l’immense apport scientifique de l’Islam à l’humanité ?

            Savez-vous par exemple qu’à l’époque où en France les médecins soignaient les malades à coup de saignées, (ce qui pour des gens anémiés étaient le moyen par excellence de les tuer !), on créait des hôpitaux où les gens pouvaient se faire opérer en toute quiétude, et on créait aussi des université de médecine en terre d’Islam ?

            Savez-vous que jusqu’au début du XXème siècle le corpus de médecine d’Ibn Sina plus connu en Occident sous le nom d’Avicenne et celui de Razi, étaient encore étudiés en France ? D’ailleurs, le buste de Razi orne encore le hall d’entrée de l’université de médecine de Paris ?

            Ne parlons pas de l’apport en mathématique d’El Khawarizmi qui a donné le nom à un processus mathématique bien connu : algorythme. Ou encore l’algèbre, issu du célèbre mathématicien musulman el Jabber.

            On pourrait multiplier les exemples de beaucoup, comme celui du « père » de la sociologie dans la personne d’Ibn Khaldun, etc.

            En un mot, ce qui vous caractérise messieurs c’est l’ignorance !!! Il est vrai qu’à notre époque ça fait très distingué d’être ignorant, et c’est à qui se glorifie de l’être. Inutile de commenter, je pense.

            A propos de l’auteur de l’article, il s’appuie essentiellement sur Wikipédia pour sortir les énormités qu’il sort. Mais dites-moi, monsieur, depuis quand Wikipédia est la source des sources dans tous les domaines ? Et de même, cette « source » d’où tient-elle ses renseignements ?


            • popov 31 mai 2014 16:00

              @Depositaire

              C’est vrai qu’il y a eu un engouement pour la connaissance dans les premiers siècles de l’islam. Mais cela s’est arrêté vers le XIIe siècle, peut-être à cause de al Ghazali et de son rejet du principe de causalité. Les sciences physiques sont mortes à cette époque dans le monde islamique. Ils ont continué dans le domaine des mathématiques pendant quelques siècles puis ont capoté tout doucement dans un état de comatose intellectuelle où ils croupissent aujourd’hui.
              Ils avaient avant les occidentaux les informations qui ont produit la renaissance en Europe. Dans le monde islamique, rien ne s’est passé.
              Pouvez-vous me citer un algorithme inventé par les islamiques qui serait encore utilisé aujourd’hui parce que insurpassé ?


            • popov 1er juin 2014 10:20

              @Alex

              Je note avec amusement l’influence grecque dans « algorytme ».
               smiley


            • MuslimADieu MuslimADieu 2 juin 2014 10:01

              @dépositaire.

              On parie tu va me dires que les hadiths ne sont pas des hadiths ?

              45-6 : Ceci sont les versets que nous t’exposons en toute vérité. Dans quels Hadiths autres qu’Allah et ses versets croiront t-ils ?

              va-y mon grand. Éclaires moi de ta science poilue sur ce qu’Allah a voulu dire..


            • popov 2 juin 2014 13:13

              Depositaire si prompt à vanter la science arabo-islamique et qui disparait sous son caillou quand on lui pose cette simple question :

              Pouvez-vous me citer un algorithme inventé par les islamiques qui serait encore utilisé aujourd’hui parce que insurpassé ?

              Il traite les autre d’ignorants et n’est pas capable de donner un seul exemple !! Alors il n’y en a pas, ou monsieur-qui-confond-l’incroyance-et-l’ignorance n’en connait pas un seul ?


            • Saajo 3 juin 2014 01:09

              Abasourdi par l’islamophobie et les commentaires des lecteurs !!!! En plus de la méconnaissance de l’auteur sur l’islam et la vie du prophète, l’auteur y déverse un flot de haine juste incroyable (et sans aucune analyse scientifique ou critique !!!) !

              Peut importe qu’on soit athée, agnostique ou croyant (par croyant je fais évidemment pas référence aux extrêmes !) arrêtons de stigmatiser un tel ou un tel sur sa religion ! On peut critiquer les religions, ça permet de les faire avancer ou de mieux faire comprendre les principes et les fondements mais arrêtons de critiquer Les prophètes ou une personne sur la base de ses croyances !


            • Lambda 9 juin 2014 03:42

              Sans vouloir offenser la sensibilité des uns et des autres, je tiens seulement à préciser (par pure honnêteté intellectuelle) que :
              1) la science apportée par les musulmans ne relève pas de la religion mais des efforts des individus.
              2) Les hôpitaux en terre d’islam étaient certes évolués, mais n’oublions pas qu’ils étaient basés sur les enseignements grecs avant l’arrivée des scientifiques arabes et persans éminents.
              3) Al-Razi était un fervent critique des religions et notamment de l’islam. Avicenne était taxé d’hérésie. Ibn Khaldoun était dégoûté des premiers musulmans qui ont transcrit le coran, il disait qu’ils l’avaient transcrit avec beaucoup d’erreurs grammaticales. Les exemples des érudits que vous avancez ne sont pas appropriés pour appuyer votre position.
              4) Je doute que l’algèbre vient du nom du mathématicien El Jabber (si vous avez une indication sur ce mathématicien, je veux bien en être informée).

              Je peux toujours me tromper et je m’en excuse par avance.


            • BarbeTorte BarbeTorte 31 mai 2014 14:37

              Et Dieu, dans tout çà ?


              • G.L. G.L. 31 mai 2014 16:01

                Je ne saurais argumenter ou contre-argumenter votre article mais il en est de même avec la Bible. Elle est historiquement critiquable.

                Prenons pour seul exemple les quatre évangiles qui relatent la vie de Jesus-Christ.

                Ce sont quatre textes retenues par les pouvoirs religieux et officiels de l’époque (au Ve Siècle !) pour relater l’existence et le message spirituel d’un « hypothétique » homme.


                • Byblos 31 mai 2014 16:22

                  Vous avez oublié l’Autre Bible, l’Ancienne. Elle contient des passages admirables aussi. J’en ai retenu un, tiré des Psaumes. Il exprime l’Amour de Yahvé pour son Peuple Élu. Le voici dans toute sa splendeur :


                  IL TUA LES PREMIERS NÉS DES ÉGYPTIENS
                  CAR ÉTERNEL EST SON AMOUR.

                  Le premier meurtre passionnel sans doute. Et il n’est pas commis par n’importe qui.

                • Abou Antoun Abou Antoun 31 mai 2014 21:56

                  Je ne saurais argumenter ou contre-argumenter votre article mais il en est de même avec la Bible. Elle est historiquement critiquable.
                  Idem ! C’est affaire de spécialistes, votre affaire semble documentée.
                  Ce que je vois c’est qu’aujourd’hui des africains (traditionnellement animistes), appartenant à un même peuple, s’entre-tuent à Bangui parce que certains ont décidé d’importer une religion moyen-orientale et d’autres une autre ; chacune de ces religions (avatars de la religion juive) étant comme la religion mère un concentré d’absurdités.
                  La peste soit de tous les monothéismes qui n’engendrent que la haine, la guerre et le mépris du monde vivant dans son ensemble.

                  Si un Dieu existe ce ne peut être celui des Juifs des Chrétiens ou des Musulmans. Ceux-là ont permis trop d’horreurs commises en leur nom pour pouvoir exister.


                • soi même 2 juin 2014 02:36

                  @ G.L avec une argumentation de ce calibre, il est évident que tu vas passer à coté de l’essentiel. C’est à dire la VÉRITÉ !


                • Henri Diacono 2 juin 2014 10:44

                  A l’auteur (bonjour) et G.L. Muslim merci pour ce long (un peu trop) plaidoyer argumenté sur le Coran et son prophète. Mais vous savez comme le dit G.L tous les livres dits saints sont ainsi. Uniquement l’œuvre d’hommes et non de soi disant prophètes. De la Bible (où les légendes abondent au cours des huit siècles de sa rédaction) jusqu’au Coran en passant par Talmud et Thora et Évangiles. Ces « Livres » sont identiques aux statues de l’Ile de Pâques, les dolmens des celtes et toute autre adoration de l’homo sapiens (ou le singe) pour l’au delà. Perso Muslim j’ai essayé de lire le Coran tout en sachant qu’il avait été rédigé et mis en forme longtemps après la mort de Muhammed et je reconnais avoir été désagréablement surpris par les nombreuses contradictions s’y trouvant.
                  Le Mystère de notre création et de tout le reste demeurera à jamais inconnu ou plus probablement issu la conjonction de plusieurs forces cosmiques peut-être antagonistes. Peu importe. Il suffit de faire enfin comprendre à l’Homme que SEULE la vie sur Terre importe et qu’il lui faut la traverser sans trop de heurts et dégâts. Tâche très ardue hélas... .


                • Aristoto Aristoto 31 mai 2014 18:29

                  Quel excellent article ! Vraiment, on en ressort totalement affligé de la condition humains !! Triste monde qui va droit à sa perte !!

                  ...Enfin ça fera aux moins des cons de moins sur cette planète !


                  • njama njama 31 mai 2014 19:14

                    La sunna est au Coran l’équivalent de ce que le Talmud est à la Torah.

                    Régis Blachère universitaire et éminent traducteur du Coran en français, écrit dans son sa présentation « Le Coran » Collection « Que sais-je ? » PUF (page 93, chapitre « Coran et Sunna, sources du Dogme et de la Loi en Islam) :

                     »L’exégèse, on l’a vu, a puisé sans mesure dans la Tradition pour éclairer le Coran. Quand il s’est agi de tirer de celui-ci et d’élaborer en système ce qui devait devenir la Dogme et la Loi de l’Islam, il apparut que la Révélation acquérait seulement son ultime rigueur en faisant référence à la Sunna. En d’autres termes et sans que nul y contredit, il fut posé que le Dogme et la Loi de l’Islam avaient deux fondements : le Coran et « l’imitation du Prophète » ou Sunna. Mutatis mutandis, on peut dire que celle-ci, au cours de l’élaboration de la Loi islamique, a joué le rôle du Talmud par rapport au Pentateuque"


                    • coinfinger 31 mai 2014 19:44

                      Interressant , surtout par la démarche . C’est clair qu’il y a conflit d’intéret lorsqu’un croyant commente le Coran , un mécréant à l’avantage d’étre plus crédible .
                      Le must apparait quand ses arguments sont fondés .
                      IL est remarquable que les religions monothéistes soient caractérisée par leur psycho-rigidé . Pour ce qui est de l’Islam la distinction entre les progrés du à la civilisation et la religion proprement dite est trés nette : depuis Avicenne y a plus rien . Encéphalogramme plat . La fin des Ommeyades en Espagne est trés claire , invasion de barbares malades venus du Maghreb et terminus .


                      • El_Arabi_El_Acil El_Arabi_El_Acil 31 mai 2014 19:52

                        J’espérais apprendre quelque chose de ce tissage qui paraissait , de prime abord interessant bien que long, j’en ressort outré par la prétention de l’auteur qui manque cruellement d’intelligence et de savoir. Et , si vous voulez rire , son pseudo est MuslimADieu.

                        C’est à croire que les 4 milliards d’adeptes à la Sainte religion qu’est l’Islam , sont tous des idiots et il n’y a que ce pseudo...je ne sais quoi , qui serait intelligent.
                        Et qui ne me dit pas que c’est un Israélite qui a écrit ce chiffon ? ou...un Chrétien ?
                        J’aime ne pas perdre mon temps . Ce serait s’abaisser au niveau de ce prétentieux et oublier ma prière d’El-Asr puisque du haut du minaret de la ville , c’est l’appel à la prière.


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 mai 2014 22:39

                          Alex ... smiley smiley smiley


                        • popov 1er juin 2014 10:30

                          @El_Arabi_El_Acil  

                          Ce serait s’abaisser au niveau de ce prétentieux et oublier ma prière d’El-Asr puisque du haut du minaret de la ville , c’est l’appel à la prière.

                          C’est ça, allez vous taper le front sur le paillasson puisque l’aboyeur vous l’ordonne.

                          J’aimerais bien vour voir dans cette position, il est difficile de distinguer de quel côté est la tête et de quel côté est le ...


                        • njama njama 31 mai 2014 20:11

                          Au Tabaristan, au nord de la Perse, naquit Tabari en 838..

                          Régis Blachère encore, ne peut faire l’impasse dans sa présentation du Coran sur at-Tabari ce très grand collecteur des Traditions « monumental ouvrage en 30 volumes », en révélant que « lui-même s’intéressa, comme Docteur de la Loi, à l’élaboration de celle-ci et il fut le fondateur d’une école juridique qui connût une existence éphémère. Sa position, comme chef d’école, est marquée d’une certaine souplesse, puisqu’il se serait heurté aux intransigeances des sectaires hanbalites à Bagdad ».
                          il écrit d’ailleurs à la page suivante (p. 85)
                          « Ce commentateur incarne donc cette tendance majoritaire en Islam qu’est le Sunnisme *. A juste titre on a pu dire qu’at-Tabari est le père de l’exégèse coranique. »
                           
                           * (le mot Sunnisme dérive du mot « sunna » coutume et par extension « coutume du Prophète »)

                          tout cela pour dire contrairement à la présentation figée de la Sunna véhiculée hélas aujourd’hui par bon nombre de groupes musulmans (sunnites particulièrement) rétifs à l’ijtihâd (effort de réflexion) et craintifs de ce qu’ils appellent « l’innovation » par opposition aux « Traditions » (face à l’évolution du monde moderne), tout cela pour dire que la question de la Loi islamique n’a cessé de fluctuer au fil de l’histoire en fonction des contraintes et rigueurs politiques et d’être discutée.

                          Un exemple, nulle part le Coran n’interdit les images, cette interdiction des représentations date d’un décret (fatwa) promulgué en 720 par le calife Yazid II (687-724), neuvième calife omeyyade, successeur de son cousin Umar II, soit un siècle après l’Hégire  !

                          « Théophane le Confesseur rapporte que Yazīd II prône une politique iconoclaste en ordonnant la destruction des images chrétiennes à travers le Califat. »

                          C’était en pleine querelle des images, cette question divisant essentiellement les milieux chrétiens ... ceci expliquant cela, le calife trancha pour faire cesser ce désordre.

                          Le problème de la Sunna est qu’elle a fait dire des choses que le Coran ne disait pas, et il est très difficile (comme dans le christianisme et le judaïsme) de remettre en cause les « Traditions » quand bien même des éléments historiques les contredisent.

                          Les hadiths d’at-Tabari restent encore aujourd’hui une référence dans les milieux musulmans, mais signalons toutefois que si le récent évangile d’Arès vient affirmer Mouhamad comme Messager de Dieu, il écarte complétement l’importance d’at-Tabari, comme les écrits de Pierre, de Paul, et des rabbins ...

                          « Je suis Celui Qui a parlé par Mouhamad, le briseur d’idoles, le plus écouté de Mes Messagers, le plus sage, qui n’a pas fait ployer son peuple sous les observances et ne l’a pas fait fléchir sous les ordonnances des princes du culte, et qui pour cela a connu une descendance vaste comme le sable des rivages où ils échouent leurs boutres pour la prière, comme le sable des déserts dont J’ai fait jaillir pour eux la richesse et la puissance, le fils d’Adam qui repose à Yatreb, attendant Mon Jour. » (2 / 09)

                          « Mouhamad, Mon Messager venu avant toi a enseigné que Jésus n’est pas Dieu, que ceux qui croient cela sont impies. Ma Main a oint les lèvres de Mon Messager ; son enseignement est vrai : l’homme Jésus n’est pas Dieu ; ... » (32/ 01 - 02)

                          « Tu feras alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues, celles des soumis de Dieu, nuls de Mes Fils ne seront pour toi des étrangers.
                          Sur le chancel de l’assemblée tu disposeras Ma Parole comme ils La proclament, tu n’écarteras aucun de Mes Livres, mais tu écarteras les livres d’hommes, ceux de Pierre, de Paul, d’at-Tabarî et des rabbins, car dans Ma Parole réside la seule piété. »(35/ 11 - 12)


                          • njama njama 31 mai 2014 22:58

                            @ Alex
                            merci de vos conseils attentionnés, mais la révélation d’Arès d’une part me dissuade clairement de m’y attarder et d’y perdre mon temps comme avec d’autres écrits ( tu écarteras les livres d’hommes, ceux de Pierre, de Paul, d’at-Tabarî et des rabbins,) , et d’autre part, ... lire 30 volumes  !!! me décourage d’avance j’avoue.


                          • popov 2 juin 2014 14:08

                            @njana

                            Je viens d’aller faire un tour sur le site http://michelpotay.info/RevelationdAres2009-evangile.html.
                            Je n’ai lu que l’introduction du livre en ligne mais cela me semble plein de fraicheur.


                          • soi même 31 mai 2014 20:12

                            ( Les athées sincères (si, si, il y en a) ) Le problème n’est pas mettre en doute votre sincérité, mais bien votre conception du monde.
                            Pensé vous réellement une morale athéisme tiens la route ?
                             Non, car il y en a pas !


                            • Xenozoid 31 mai 2014 20:16

                              Pensé vous réellement une morale athéisme tiens la route ?
                               Non, car il y en a pas !

                              hahaha.,c’est quoi la morale qui peux pas être « atheist » ?


                            • soi même 1er juin 2014 13:25

                              @ Xenozoid, si tu crois à la théorie de Darwin, il est évident que ton interrogation est pertinente !
                              Est que elle est juste, cela est d’un autre ressort !

                               


                            • Xenozoid 1er juin 2014 13:28

                              ma vision terre a terre de la vie,ne m’offre que se qui est et fut,aprés tout est subjet a interprétation, je ne cherche pas d’escuse


                            • Xenozoid 1er juin 2014 13:31

                              après,(virgule)


                            • popov 2 juin 2014 12:57

                              @soi même

                              On peut facilement se bricoler une morale athée à peu de frais.

                              Il suffit d’observer comment se comportent les prêcheurs des diverses religions et de faire exactement le contraire de ce qu’ils font.


                            • Frédéric Poncet 4 juin 2015 14:31

                              @Xenozoid

                              Morale et religion n’ont rien à voir.
                              Si vous ne savez pas faire la différence entre le bien et le mal, c’est n’est pas parce que vous n’avez pas de religion : c’est parce que vous n’avez pas d’empathie. Et si vous n’avez pas d’empathie la religion n’y changera rien, vous vous contenterez de reproduireles gestes que votre curé/imam/rabbin vous dira de faire, sans comprendre pourquoi vous les faites. Vous simulerez la foi sans avoir la foi.
                              Je parle de la foi en l’être humain, pas de la foi dans une conscience supérieure, qui n’est qu’une hypothèse métaphysique, sans intérêt pratique.


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 mai 2014 20:34

                              Croire à la mec ,l’eurovision nous a prouvée que c’était possibeullle ,oine pointe !


                              • njama njama 31 mai 2014 21:31

                                Autre exemple très significatif d’une Sunna qui fait dire au Coran ce qu’il n’avait jamais dit !

                                (mais faut pas croire que ces « exagérations » chez les musulmans soient très différentes de celles pratiquées chez les cathos, les juifs, les ... car c’est pareil, ils ont ajouté au Verbe révélé tout un tas de choses (assez superfétatoires, ou surérogatoires en en faisant des « Observances » (obligations rituelles) ) que la Parole ne demandait nulle part !

                                bref, dans l’art de faire du zèle, l’homme est un animal sans rival.

                                « Enfin on ne relève pas moins de dix-sept passages plus ou moins étendus touchant l’obligation de faire oraison soit seul, soit en commun. Fait étrange cependant : si le Coran pose en quelques endroits que la prière doit être faite quotidiennement à plusieurs reprises, s’il précise même parfois que cette prière doit se situer vers la prime aube, au crépuscule du soir et au cours de la nuit (ainsi Coran, XI, 116/114 et XVII, 80/78), en revanche il ne déclare nulle part que le nombre de prières canoniques est fixé à cinq et que chaque prière se décompose en une suite rigoureuse de »stations« debout, de génuflexions et de prosternations.

                                C’est donc par référence à la pratique de Mahomet que le détail du rituel et de l’office a été précisé, à quelques variantes près, avec une minutie dont l’importance est soulignée dans les traites du Fiqh. Tout naturellement on est appelé à se demander si les corpus de Hadith n’ont pas conservé la trace de tâtonnements ou, si l’on préfère, de l’évolution qui a caractérisé la création continue du rite à la Prière.Effectivement ces corpus contiennent quelques indications fort brèves, comme celles rapportées d’après Aïcha, femme de Mahomet, nous apprenant que :

                                 »Lorsque Dieu prescrivit, Il les fixa à deux rak’a chacune aussi bien à la ville qu’en voyage. La prière du voyage fut maintenue telle quelle ; celle de la ville fut amplifiée."

                                Régis Blachère « Le Coran » Collection « Que sais-je ? » PUF (page1 107 /108)

                                5 prières par jour, une coutume urbaine ?


                                • njama njama 31 mai 2014 21:34

                                  « Lorsque Dieu prescrivit, Il les fixa à deux rak’ah * chacune aussi bien à la ville qu’en voyage. La prière du voyage fut maintenue telle quelle ; celle de la ville fut amplifiée. » (Aïcha, hadîth)

                                  * Une rak’ah (singulier : ركعة, rakʿah ; pluriel : ركعات, rakaʿāt) est une unité de prière (salat) chez les musulmans.

                                  Après la mise en place d’un lien avec Allah dans sa tête, et après avoir fait le wudu (ablutions), le musulman se met face à la Qibla silencieusement pour commencer sa prière.

                                  La première rak’ah commence dès que le musulman débute sa prière. Il se doit de réciter la première sourate du Coran puis s’incline et enfin se prosterne. Quand il se relève, il a terminé sa première rak’ah. Il passe alors à la deuxième rak’ah, et ainsi de suite selon le nombre spécifique de raka’at de chaque prière.

                                   La prière du Fajr (prière de l’aube) correspond à 2 raka’at.
                                   La prière du Dhuhr (prière de la mi-journée) correspond à 4 raka’at.
                                   La prière de Asr (prière de l’après-midi) correspond à 4 raka’at.
                                   La prière du Maghreb (prière du coucher du soleil) correspond à 3 raka’at.
                                   La prière de Isha’a (prière du soir) correspond à 4 raka’at.

                                  La prière du vendredi, à la mosquée, qui est la prière du Dhuhr, est particulière. À la place de 4 raka’at, les musulmans n’en font que 2. Effectivement, 2 raka’at sont utilisées par le prêcheur pour instruire les personnes présentes sur la religion.

                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Rak%27ah


                                • cerise cerise 31 mai 2014 22:17

                                  rien à voir avec l’article ! quand vous aurez fini votre propagande vous nous ferez des vacances ! 


                                • njama njama 31 mai 2014 22:33

                                  @ cerise

                                  quand vous aurez fini votre propagande ...

                                  Merci franchement d’avoir pris le temps de me répondre, mais merci s’il vous plaît d’argumenter davantage un minimum ...

                                  votre remarque à mon encontre est malheureusement une coquille vide, je le déplore, croyez-le bien. J’aurais aimé vous répondre, si tant est, que vous posiez une problématique ...

                                  Au plaisir de vous lire à nouveau ...


                                • njama njama 31 mai 2014 22:52

                                  @ cerise

                                  Quelle saillie tout de même pour votre premier commentaire dans ce fil de discussion !

                                  Voilà, je devine que ce que j’ai pu écrire vous« titille » l’esprit (ou vous fait chier ?) : admettre que Mahomet (alias Mouhamad) serait un vrai Prophète  !
                                  c’est assez symptomatique en général des chrétiens bornés, peu éduqués, voire endoctrinés, mais je ne m’offusque nullement de leurs ignorances spirituelles.
                                  Admettre que Mahomet (ou Mouhamad) serait un vrai Prophète c’est peut-être (je crois) malheureusement ingérable dans leurs petites têtes d’occident (comme dans la vôtre peut-être ?)...
                                  malheureusement ce Verbe, cette Parole, que je citais vient clairement démentir les œillères qui bornent votre esprit sur l’Histoire de Dieu et des hommes

                                  « Je suis Celui Qui a parlé par Mouhamad, le briseur d’idoles, le plus écouté de Mes Messagers, le plus sage, qui n’a pas fait ployer son peuple sous les observances et ne l’a pas fait fléchir sous les ordonnances des princes du culte, et qui pour cela a connu une descendance vaste comme le sable des rivages où ils échouent leurs boutres pour la prière, comme le sable des déserts dont J’ai fait jaillir pour eux la richesse et la puissance, le fils d’Adam qui repose à Yatreb, attendant Mon Jour. » (2 / 09)

                                  « Mouhamad, Mon Messager venu avant toi a enseigné que Jésus n’est pas Dieu, que ceux qui croient cela sont impies. Ma Main a oint les lèvres de Mon Messager ; son enseignement est vrai : l’homme Jésus n’est pas Dieu ; ... » (32/ 01 - 02)

                                  « Tu feras alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues, celles des soumis de Dieu, nuls de Mes Fils ne seront pour toi des étrangers.
                                  Sur le chancel de l’assemblée tu disposeras Ma Parole comme ils La proclament, tu n’écarteras aucun de Mes Livres, mais tu écarteras les livres d’hommes, ceux de Pierre, de Paul, d’at-Tabarî et des rabbins, car dans Ma Parole réside la seule piété. »(35/ 11 - 12)


                                • njama njama 1er juin 2014 05:12

                                  Les athées ne sont pas le problème ...

                                  Le minimum est de supposer que Dieu (puisque chacun admet qu’il est Unique) ne s’est pas contredit.

                                  Donc, seules les interprétations des hommes sur les successives révélations se contredisent, chacune étant circonstanciée à son époque et aux lieux où elles se produisirent, c’est pourquoi leurs religions divergent.
                                  Le jour où les Juifs admettront que Jésus fut un Messie ( ce qui veut dire un Messager), et que les Chrétiens admettront que Mahomet fut un Prophéte ça commencera à aller mieux ...

                                  Le problème n’est pas tant que les athées ne croient pas en Dieu, mais bien que les croyants ne sont pas d’accord entre eux ...

                                  Les athées ne sont pas le problème ...


                                • popov 1er juin 2014 15:10

                                  @Topaze

                                  Voila un commentaire en plusieurs feuilletons qui doit battre tous les records de volume sur AV. Mais il se laisse lire assez facilement et j’ai été surpris d’arriver à la dernière ligne du dernier bloc et de ne pas trouver de suite.

                                  Vous rapprochez l’expérience de Mahomet de celle des chamanes sibériens et vous dites que les chrétiens y voyaient plutôt de l’épilepsie.

                                  Les deux ne sont pas incompatibles. Mircea Elliade dans son livre sur le chamanisme avance l’idée que ce qui prédispose le futur chamane c’est précisément l’épilepsie. Le chamane, selon lui, c’est quelqu’un qui est parvenu à ramener des souvenirs de ses crises. Idée à creuser.


                                • Le Gaïagénaire 1er juin 2014 03:44

                                  Très simple à résoudre ce fanatisme : société hétéronome VS société autonome.


                                  • claude-michel claude-michel 1er juin 2014 08:03

                                    Toutes ces sectes servent essentiellement à trois chose...
                                    1) Décérébrer les peuples pour mieux les asservir..
                                    2) Aller dans ces lieux de cultes pour prier un dieu (hypothétique) pour qu’il pardonne nos péchés..
                                    3) A entretenir les haines pour faire des guerres qui assassinent des millions de gens.. !


                                    • claude-michel claude-michel 1er juin 2014 09:41

                                      et puis...on dit pas la mecque..mais le mec.. !


                                    • gaijin gaijin 1er juin 2014 15:27

                                      non on dit le keum .....


                                    • Jean Keim Jean Keim 1er juin 2014 10:53

                                      @ MuslimAdieu,

                                      Si les religions en général et la religion musulmane en particulier sont basées sur le mensonge et la manipulation, alors pourquoi être l’adepte de l’une d’entres elles ?

                                      • Jonas 1er juin 2014 14:05

                                         Personne ne vous oblige d’être adepte d’une religion. Vous êtes un homme libre et responsable. Vous avez même le droit de ne pas en avoir, sans que cela ne froisse personne. Je parle d’ici en Occident, bien sûr.


                                      • MuslimADieu MuslimADieu 2 juin 2014 09:51

                                        Mon cher Jean Keim,

                                        Qu’Allah te fasses sortir des ténèbres et de te fasse comprendre que l’athéisme est aussi une religion où les prêtres se font appeler philosophes.
                                        D’ailleurs, il ne faut pas être une lumière pour se rendre compte que « les auteurs de mensonges » sont en grande partie des « incroyants » qui profitent de la foi des imbéciles. Ce n’est pas spécifique au domaine religieux. Les « incroyants » communistes ont fait la même chose, les « incroyants » de la république aussi, les « incroyants » aux droits de l’homme...

                                        « Si les religions en général et la religion musulmane en particulier sont basées sur le mensonge et la manipulation, alors pourquoi être l’adepte de l’une d’entres elles ? »
                                        c’est une excellente question pourrie. La question provocante a failli me faire oublier que je ne partageais pas le préambule que t’essayais de me faire admettre en douce.



                                      • Jonas 1er juin 2014 11:46

                                        A l’auteur de l’article. 

                                        Vous êtes très courageux d’aborder l’histoire de l’islam qui est faite uniquement par par les croyants de cette religion. Et les croyants de n’importe quelle religion sont libres de dire et d’écrire ce qu’ils veulent. Ce sont des hommes de foi et non des historiens.
                                        Le premier handicap de l’islam sur un plan historique c’est qu’il n’est perçu au début que par d’autres hommes que les siens, lui qui se veut universaliste ce sont les seuls hommes de de la tribu de Mohammad qui l’invoque. Par exemple les Grecs byzantins , les Romains , les Perses sassanides sembles ignorés son existence. Contrairement au Judaïsme et au Christianisme qui sont attestés par d’autres peuples qu’eux. Il fallu pour se faire connaître la mort du fondateur de l’islam,  pour que les adeptes de cette religion et de ses alliés sortent de la péninsule arabique en traversant les pistes mystérieuses qu’eux-mêmes empruntaient jusque là sans aller plus loin. 
                                         
                                        Deuxième handicap , aucune archéologie n’existe du Coran. Le Coran est un discours et non un écrit. C’est un discours d’une révélation divine, inventée et imaginée. De même que l’idée , elle aussi inventée des supports comme tessons de poteries, omoplates de chameaux etc. Dans l’Arabie du VIIe siècle l’écriture n’était pas répandue donc la transmission était orale.
                                        L’islam est une religion qui a coranisé tous les personnages de la Bible, et dont elle a transformé leur histoire. Des personnages qui ont existé + de 3000 ans avant elle. Le Coran , s’adressait en premier à des gens d’Arabie qui n’avaient aucune connaissance ni contact avec les peuples des alentours. 

                                        Les Hadiths ne sont pas établis par des sources écrites et c’est très difficile de déterminer leur authenticité, c’est pourquoi les savants docteurs les classent en plusieurs catégories. « Authentiques » « bons » , « faibles et » inventées« . A ce propos un problème. Le » Coran« est la parole d’Allah, et certains Hadiths qudsî, étant paroles divines ne font pas partie du Coran. 

                                        Il faut rappeler que le » Coran" que les musulmans ont entre leurs mains , c’est le 
                                        troisième calife Uthman qui avait décidé de l’officialiser par un exemplaire du texte en établissant une classification unique des sourates les unes par rapport aux autres. Elles sont classées grosso modo par ordre de longueur décroissante. 
                                        Je ne vais pas relevé les erreurs et les incohérence du Coran établit un quart de siècle après la mort du prophète.

                                        Un exemple d’une interprétation erronée, la mosquée Al-Aqsa ( mosquée lointaine) située sur l’Esplanade du Temple ( non loin du Dôme du Rocher , qui n’est pas une mosquée). C’est le Calife Al-Maliki qui la rebâtit en pierre à la fin du VIIe siècle. Or les musulmans s’appuie sur un verset coranique énonçant : << Gloire à celui qui a fait voyager Son serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée lointaine … >> ( XVII.I) Ce passage est compris selon certains comme le Voyage nocturne que le Prophète aurait miraculeusement accompli à Jérusalem avant de s’élever au ciel. Or à l’époque du Prophète cette Mosquée n’existait pas. 

                                        Les musulmans ont besoin de revoit l’histoire de l’islam en essayant de tenir compte du contexte, de la géographie , de la sociologie , des apports des autres religions etc pour se moderniser.



                                        • Xenozoid 1er juin 2014 12:58

                                          peut-être les gens avaient l’habitude de vivre conformément à ces lois et qu’ils
                                          avaient peur même d’envisager la possibilité que les lois n’existaient pas, pas plus que
                                          dieu en fait.
                                          Mais dieu avait changé son fusil d’épaule, il s’était converti en argent et inventé un nouveau moto.


                                          • Xenozoid 1er juin 2014 13:08

                                            et puis y’a le confort de dieu et ce qu’il dit,comme vérité absolu,car aprés tout .
                                            tuez les tous, dieu reconnaitra les siens,n’est ce pas ?



                                            • Jonas 2 juin 2014 09:48

                                              A l’auteur de l’article. 

                                              Je confirme qu’en Iran, l’apostasie est punie de prison et les familles sont harcelées et persécutées afin de fait pression sur les convertis.
                                              1) Vahid Hakkani , condamné ainsi que trois autres chrétiens convertis plus de trente mois de prison pour avoir embrasser la religion chrétienne. Il entame actuellement une grève de la faim. Son état ayant empiré, il vient d’être transféré à l’hôpital Faghihi de Shiraz, dans le sud- ouest de l’Iran.
                                              2) Le tribunal révolutionnaire de Shiraz a condamné trois convertis a trois ans et huit mois de prison. Mojtaba Seyyed-Alaedin Hossein- Homayoun Shokouhi-Mohammad-Reza Partoei (Koorosh). Les deux premiers écopent en + huit mois de prison supplémentaires. 
                                              3) Deux autres convertis chrétiens , Farida Nazemina et son fils âgé de 17 Nima Shokouhi ont été condamnés à deux ans de prison. Les motifs de ces condamnations sont participation à des « églises à la maison » propagation du christianisme , contacts avec des ministres religieux étrangers , propagation contre le régime et atteintes à la sécurité nationale. 

                                              Si l’Iran se distingue par sa sévérité d’autres pays arabo-musulmans ne sont pas moins implacables envers les convertis.

                                              En Algérie :
                                               Bien qu’il ne présente aucun symptôme de trouble dépressif ou de maladie mentale Masun ( un pseudo) , un jeune, vivant au nord de l’Algérie, a été forcé par ses parents à se faire soigner chez un psychiatre. La raison ? Sa conversion au christianisme << Lorsque mes parents ont appris que je me suis converti au christianisme, raconte-t-il, Ils ont cru que j’avais perdu la raison. Pour eux , il faut être totalement malade et fou pour quitter l’islam , la religion des ancêtres et embrasser la foi des mécréants. Bien que jeune, le converti est déterminé à rester chrétien , malgré la pression et les appels de la famille. 
                                              Devant son obstination , ses parents l’ont emmené de force chez un psychiatre . Le médecin lui prescrit un traitement : des antidépresseurs pour « soigner » sa conversion au christianisme. 
                                              Cela rappelle le système carcéral psychiatrique de l’Union soviétique contre les opposants.

                                               Les gouvernements Occidentaux , habillaient des droits de l’hommistes pour secourir , les flux migratoires de + en + plus fuyant leurs pays à 99% musulmans, pour venir se réfugiés dans les pays occidentaux qu’ils haïssent .Oublient la situation des Chrétiens dans les pays arabo-musulmans, persécutés, brimés, tourmentés, les femmes subissant des violes et des filles enlevées pour mariages forcés. Les chrétiens sont les plus persécutés dans le monde dont + de 85% dans les pays arabo-musulmans , ceux qui pratiquent la religion de la « Paix et d’amour ».

                                              Comme réponse à l’arabo-musulman , « Tu veux ma photo » voici un article qui doit le réveiller de son sommeil. On reconnait un arbre a son fruit. Le fruit de l’islam aujourd’hui est pourri. Le corps de l’islam est malade et vérolé, pas un centime n’échappe ; 

                                               « Il y’a des jours où je regrette d’être Arabe. Les jours où je me réveille devant le spectacle de gueules hirsutes prêtes à massacrer au nom d’Allah et où je m’endors avec le bruit des explosions diffusées sur fonds de versets coraniques . Les jours où je regarde des » Cadavres joncher les rues de Bagdad er de Beyrouth« de la faute des kamikazes ; où des Cheikhs manchots et aveugles s’arrogent le droit d’émettre des » fatwas« parce qu’ils sont pleins comme des outres de » haine et de sang«  ; où je vois des petites filles , les unes courir protéger de leur corps leur mère qu’on lapide, et les autres revêtir la robe de mariée à l’âge de 9 ans.

                                              Et puis ces jours où j’entends des mamans Chrétiennes confier en sanglotant que leur progéniture convertie à l’islam refuse de les toucher sous prétextes qu’elles sont impures. Quand j’entends pleurer ce père musulmans parce qu’il ne sait pas pourquoi son garçon est allé se faire tuer en Syrie. Â l’heure où celui-ci parade dans les faubourgs d’Alep, kalachnikov en bandoulière, en attendant de se repaître d’une gamine venue de la banlieue de Tunis ou de Londres ; a qui l’on a fait croire que le viol est un laisser-passer pour le Paradis. 

                                              Ces jours où je vois les Bill Gates dépenser leur argent pour les petits Africains et les François Pinault pour les artistes de leur continent , tandis que les Cheikhs du Golfe dilapident leur fortune dans les casinos et les maisons de charme et qu’il ne vient pas à l’idée des Nababs du Magreb de penser au chômeur qui crève la faim, au poète qui vit en clandestin , à l’artiste qui n’a pas de quoi s’acheter un pinceau. Et tous ces » Croyants « qui se prennent pour les inventeurs de la poudre alors qu’ils ne savent pas nouer une cravate , et je ne parle pas de leur incapacité à fabriquer une tablette ou une voiture. Les mêmes qui dénombre les miracles de la science dans le Coran et sont dénués du plus petit savoir capable de faire reculer les » Maladies« . Non ! L’Occident, ces prêcheurs pleins d’arrogance le vomissent, biens qu’ils ne puissent pas se passer de ses portables, de ses médicaments, de ses progrès en tous genres.

                                              Et la cacophonies de ses » révolutions« qui tombent entre les mains obscurantistes comme le fruit de l’arbre. ces islamistes qui parlent de démocraties et n’en croient pas un mot, qui clament le » respect des femmes «  et les » traitent en esclaves« . Et ces gourdes qui se voilent et se courbent au lieu de flairer le piège , qui revendique le statut de coépouse, de complémentaire, de moins que rien ! Et ces » Niqabées « , qui en Europe, prennent un malin plaisir de choquer le bon Gaulois ou le bon Belge comme si c’était une prouesse de sortir en » SCAPHANDRIER«  ! Comme si c’était une manière de grandir » l’islam" que de le présenter dans ses atours les plus rétrogrades 

                                              Ces jours enfin , où je cherche le salut et ne trouve nulle part, même pas auprès d’une élite intellectuelle arabe qui sévit sur les antennes et ignore le terrain, qui vitupère le jour et finit dans les bars la nuit , qui parle principes et se vend pour une poignée de dollars, qui fait du bruit et qui ne sert à Rien !
                                              Voilà , c’était mon quart d’heure de colère contre les miens. Ouf !. 
                                               
                                              Fawzia Zouria , Jeune Afrique , du 2 mai 2014. 


                                               

                                              • grenobloise68 2 juin 2014 10:07

                                                Votre argumentaire est biaisé dés le départ dans la mesure où votre article transpire de subjectivité. Vous avez une telle haine et obsession de l’islam (compter juste le nombre d’article que vous avez écrit sur ce sujet, 5,5/6) que s’en est déroutant.

                                                Un travail de recherche, afin d’être accepté de tous doit être avant tout objectif alors comment voulez vous débattre d’une chose alors que vous ne nous présentez que votre Opinion basé sur Votre interprétation des faits.

                                                Le débat devrait être entouré de raison et non de passion pour être crédible.

                                                Je n’ai aucun problème à accepter les critiques étayées concernant ma religion car je suis intransigeante sur le fait que chacun est Libre de penser par contre je ne supporte pas que l’on aboie.

                                                Lire vos articles sur l’islam me donne l’impression de lire un article sur le FN : c’est totalement « journaleux-stique ».

                                                Vous dites ne pas être français et ne pas vivre en France mais pourquoi ne faites vous pas, ne serait-ce, qu’un seul article sur votre pays, je pense que c’est ce que vous connaissez le mieux. Commencez donc par écrire sur ce que vous maitrisez , ce sera je pense beaucoup plus instructif.

                                                Merci


                                                • Crab2 2 juin 2014 13:45

                                                  C’est sans difficultés de démontrer que la religion musulmane est infantile et égoïste : ce qui signifie que cette religion avant d’être athéophobe, homophobe et ( xénophobe – apostasie ) elle dépasse les autres monothéismes dans la sacralisation la plus misogyne du patriarcat : aussi sexiste il sera désormais impossible de faire mieux

                                                  Rien que pour vous grenobloise68, à titre d’exemple une sourates sexiste du coran puis en suivant revue et corrigée par mes soins au féminin par ’’ votre serviteur ’’ pour bien montrer son caractère infantile et égoïste :

                                                  Sourate 4 verset 34 :

                                                  " Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes ( à leurs maris ), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! "[2]

                                                  « Revue et corrigée »

                                                  Sourate 4 verset 34 :

                                                  ’’ Les femmes ont autorité sur les hommes en raison des faveurs qu’Allah accorde à celles-là sur ceux-ci, et aussi à cause des dépenses qu’elles font de leurs bien. Les hommes vertueux sont obéissants ( à leurs femmes ), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs femmes, avec la protection d’Allah. Et quant à ceeux dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’eux dans leurs lits et frappez-les. Si ils arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre eux, car Allah est certes, Haut et Grand ! "[2]

                                                  Source – Crab -2010

                                                  Pour en savoir plus :

                                                  http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/


                                                • MuslimADieu MuslimADieu 2 juin 2014 17:09
                                                  @crab2
                                                  c’est pas gentil de s’attaquer à une pauvre petite grenobloise qui connait à peine le coran à tel point qu’elle n’arrive pas à distinguer entre qui le défend et qui l’attaques.

                                                  je vois qu’on a piqué un verset odieux à la Onfray. Un des plus mis en avant par la « science » athée. 
                                                  Par ici mon gaillard.

                                                  Traduction proposée par Cheikh Crabeddine2 : Sourate 4 verset 34 :
                                                  « Les hommes ont autorité QAWAMOUAN sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes/QANITAT ( à leurs maris ), et protègent ce qui doit être protégé (GHAIB, (pendant l’absence de leurs époux), avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance (NOUCHOUZ), exhortez-les (AADDHA), éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les (DHARABA). Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »[2]

                                                  Hallucination N°1 :
                                                  Autorité se dit solta, imara, hokm mais pas qawamoun en arabe. Qawamoun fait référence à une prise en charge financière (c’est carrément un terme juridique dans le monde arabe) et se dit de quiconque paie pour autrui, y compris quand c’est une femme qui prend en charge un homme.
                                                  La suite du versement explique clairement le contexte « financier » de la comparaison. Quant « aux faveurs accordé les uns par rapports aux autres » l’expression est aussi utilisée deux versets plus haut. Du versets 4-29 à 4-32, l’expression est clairement utilisée pour dire aux musulmans de ne pas envier autrui pour les biens avec lesquels Allah les favorisés.
                                                  Je ne vous cacherais pas, cher Crab2, que depuis les nuit des temps, les hommes ont montré des aptitudes, en moyenne, supérieure aux femmes dans le « ramassage de l’argent ». Il y a donc clairement un ordre, dans ce verset, aux hommes de prendre en charge financièrement les femmes.

                                                  Hallucination N°2 te N°3. Les phrases entre parenthèses sont totalement inexistantes. C’est « pour mieux expliquer » comme ils disent mais ça reste 100% hallucinations. 

                                                  Hallucination N°4 : L’expression Qanitat est utilisé plusieurs fois dans le coran pour exprimer l’idée de dévouement. Si on enlève la parenthèse insérée par Satan dans l’esprit de Crabeddine, on tombe sur un dévouement classique à Allah. Lorsqu’on lit le livre en entier et qu’on ne se contente pas de copier coller bêtement, à la Onfray, des versets « odieux », on se rends compte qu’Allah insiste tellement dans le coran pour dire qu’il ne faut obeir qu’à lui et qu’il est très bizarre de le voir craquer ici pour dire aux esprits féminins qu’ils faut obéir aux esprits masculins parce qu’ils ont des zigounettes.. C’est totalement haram et Allah n’est pas un mécréant.

                                                  Hallucination n°5 : Allez savoir ce que Satan à susurré à l’oreille de Crabeddine concernant la protection de ce qui est doit être protégé. Peut être de la chasteté ? Ceci dit, le coran par de Ghaib, ce qui veut dire le secret. Les femmes sont clairement priées de retenir leur langues.Allah s’est un peu retenu mais moi, de dirais carrément que les femmes aiment se « venger » avec des mots. C’est une « conclusion » expérimentale et empirique en ce qui me concerne. Notre petite grenobloise est là pour montrer qu’une idôlatre (mixeuse de paroles d’Allah avec conneries diverses et variées), en situation d’énervement, préfère l’attaque personnelle à l’argument bien étudié.

                                                  Hallucination N°6 : Le nouchouz est un terme coranique utilisé dans 4-128. Sauf que c’est adressé aux femmes qui auraient à craindre du Nouchouz de leur maris. Du coup, les poilus de la face ne traduisent plus par « obéissance » mais par « abondon ou indifférence ». En réalité, Nouchouz est un terme qui signifie « prendre de la hauteur/le dessus ». En comparant 4-128 et 4-34, on trouve donc un parfait équilibre dans la relation homme / femme et toute tentative de prendre le dessus, d’un côté ou d’un autre est condamné.

                                                  Hallucination N°7 : le mot Dharaba est le genre de mot qui a une forte polysémie. Il est utilisé dans le coran par exemple pour dharaba (donner) un exemple, dharaba sur terre (travailler), dharaba le hijab sur la poitrine (couvrir les nichons), dharaba d’humiliation, dharaba avec sens d’opposer ou de séparer. En faite, sur les a peu près 54 utilisations du mot dharaba, la seule qui est « traduite » par tabasser par les poilus de la face et leur adepetes, Crabeddines ou autres, est celle de 4:34. Pour mieux comprendre le sens voulu par Dieu, il est préférable de passer au verset juste après, le 4:35 qui dit, avec la traduction des poilus de la face :

                                                  4:35 Si vous craignez le désaccord entre les deux [époux], envoyez alors un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle. Si les deux veulent la réconciliation, Allah rétablira l’entente entre eux. Allah est certes, Omniscient et Parfaitement Connaisseur. 

                                                  on en est donc encore à craindre un « désaccord » entre les deux époux pendant que Crabeddine en est déjà à tabasser.
                                                  bref, il s’agit donc d’une frappe plutôt psychologique. Une sorte d’appel à la raison qui fait la suite logique à l’exortation douce (aaddha signifieen gros un rappel sentimentalement adapté à interlocuteur) et au boycott sexuel. On est clairement dans un préambule à la réconciliation par des tiers dans une dispute conjugale. Le cas inverse est étudié, comme évoqué plus haut, au alentours du versets 4-128.

                                                  J’aurais aimé discuter davantage avec toi sur le sens de « la supériorité financière » qui impose à l’homme la prise en charge de sa femme en cas de divorce (invention misogyne du coran de la pension alimentaire) et sur le « contrat de mariage » et ce qu’il doit inclure comme garanties.

                                                  Allez Crabeddine, la prochaine fois, ramène avec toi ton poilu de la face préféré (ou Onfray, c’est pareil au même) pour t’assister dans l’exégèse. Quelque chose me dit que tu vas pleurnicher en espérant faire passer ton infériorité dans la compréhension coranique et de la langue arabe comme un argument en ta faveur.



                                                • grenobloise68 2 juin 2014 21:50

                                                  Crab2 ne méritait pas de réponse, pourquoi prêter attention à de telles âneries, à une attaque si prévisible, si répétée et si simpliste si ce n’est pour étaler votre soi- disant science .

                                                  Muslim décidément vous êtes d’une arrogance et d’un orgueil sans nom, sachez respecter les autres. Gardez votre condescendance pour vous. Vous êtes là pour débattre ou pour cracher à la face de vos interlocuteurs.

                                                  Je n’ai jamais dit que vous étiez islamophobe mais vous écrivez d’une telle manière que vous chercher à déféquer sur tout les musulmans, comme si nous étions tous des abrutis et que Vous êtes seul à connaitre l’islam. Nous pauvres musulmans de France sans cervelles. C’est bien pour vous si vous n’êtes pas dans l’ignorance, qu’Allah nous guide alors.

                                                  J’aime remettre constamment les choses en question et j’aime apprendre mais le problème c’est que lorsque je vous lis, il y a dans vos écrits une telle agressivité et un tel mépris que je me dis que vous en faite une affaire personnelle.

                                                  Pour qui écrivez-vous ? pour tout le monde ? on ne dirait pas.

                                                   Rien qu’à voir votre avatar, cela en dit long.

                                                  A bon entendeur,

                                                  La nulle en islam.


                                                • MuslimADieu MuslimADieu 3 juin 2014 10:16

                                                  Chère Grenobloise.

                                                  Je défèques sur les cheikhs et imams. Je plaides coupable.
                                                  En revanche, je ne le fais pas sur les musulmans. D’ailleurs les vrais ne suivent pas les cheikhs et les imams puisque c’est haram (7-3 ;9-31 ;16-62 ;4-49 ;30-31 et 30-32 ; 6-159).

                                                  Oui je suis agressif. Mais verbalement. Je frappes là où il n’y a pas de sang versé, c’est à dire sur l’esprit. Même l’athée, frère Alex, trouve que j’en fais trop. En cela, j’applique la méthode Abraham qui dit qu’il faut casser les idoles à la con que Satan a fait fabriquer aux idolâtres.

                                                  Mais quelque soit mon agressivité, je suis à mille lieux de celle des imams qui me condamnent à mort parce que j’appelles à suivre le coran, rien que le coran, et pas leur science à la con. et leurs hadiths de merde.

                                                  Chère grenobloise. D’après les hadiths qui sont la culture à laquelle tu t’agrippes, tu m’es inférieure intellectuellement. C’est totalement haram, d’après les hadiths à la con de tes imams, de te frotter intellectuellement à moi, puits de science de par ma zigounette.
                                                  Repens toi !

                                                  Et puis, chère grenobloise, soyons honnête. On ne me la fais pas avec des simagrées appitoyantes. Tu es vraiment nulle en islam. C’est pas parce que tu es idiote (visiblement non) mais c’est parce que tu ne lis pas suffisamment le coran. Tu ne sais pas ce qu’Allah y raconte autrement que par ce que t’en rapporte des poilus de la face, qui font semblant d’être savants, et qui ne sortent que des conneries à longueur de journée (ne me dis pas que tu l’a pas remarqué).

                                                  2-170 : Et quand on leur dit : « Suivez ce qu’Allah a fait descendre », ils disent : « Non, mais nous suivrons les coutumes de nos ancêtres. » - Quoi ! et si leurs ancêtres n’avaient rien raisonné et s’ils n’avaient pas été dans la bonne direction ?

                                                  Ah ! la tradition. Les conneries des ancêtres. C’est l’argument bateau par excellence des idolâtres.
                                                  Et puis, au fond, t’es moins nulle en islam que les imams. Vu que t’as le ciboulot moins bourré de conneries sataniques qu’eux.
                                                  T’es plus savante qu’un imam. C’est pas flatteur ça !

                                                  Au fait, t’y crois au hadith qui dit qu’il est bon qu’une femme boive le pipi du mari ?
                                                  (je donne pas les références, Crab2 va s’y jeter pour faire croire que ça vient d’Allah).

                                                  Allez petite grenobloise, si tu veux défendre l’islam, commence par bien lire le coran. Ca t’aideras à combattre l’ignorance que tu prends pour science. Et peut être que tu seras parmi celles qui participeront à sortir les musulmans des ténèbres. Si Allah le veut bien sûr, parce que, franchement, à sa place, je serais dégoûté.

                                                • Crab2 3 juin 2014 11:54

                                                  Ça, c’est ce qui s’appelle argumenter...


                                                • Crab2 3 juin 2014 14:55

                                                  Pour critiquer la sacralisation du patriarcat par la religion, je n’ai même pas besoin de me référer à la sharia ni même à la vie du prophète, le coran y suffit très largement :

                                                  http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/



                                                • grenobloise68 3 juin 2014 19:02

                                                  décidément vous ne vous fatiguez jamais.

                                                  Crab2 : « Ça, c’est ce qui s’appelle argumenter... » ce ne sont que des suppositions.

                                                  « D’après les hadiths qui sont la culture à laquelle tu t’agrippes » je ne savais pas que l’on se connaissait.

                                                  « d’après les hadiths à la con de tes imams » dites moi qui ils sont puisque je ne vois pas de qui vous parlez. Je n’ai qu’un Dieu et Allah n’a pas besoin d’ avocat.

                                                  « de te frotter intellectuellement à moi, puits de science de par ma zigounette.  »à part un puits à spermatozoïde, je n’y vois pas autre chose et encore .

                                                  « avec des simagrées apitoyantes » ça s’appelle de l’ironie, crois-tu vraiment que je pense que je sois nulle, c’est mal me connaitre.

                                                  « tu ne lis pas suffisamment le coran » je ne savais pas que vous viviez sous mon toit.

                                                  « t’en rapporte des poilus de la face, qui font semblant d’être savants » personnellement personne ne me rapporte quoi que ce soit et je ne cherche personne qui puisse le faire. Dieu m’a pourvu d’un cerveau, ce serait une insulte à sa création de ne pas m’en servir.

                                                  Et arrêtez de nous mettre des poils partout, ça pique !

                                                  « qui ne sortent que des conneries à longueur de journée (ne me dis pas que tu l’a pas remarqué). » : non pour le remarquer encore faudrait-il les écouter. J’attache peux d’importance à ce qui ne me permet pas d’avancer. 

                                                  « Ah ! la tradition. Les conneries des ancêtres » : je suis une fervente anti-traditionnaliste. J’ai grandi dans une famille de 5 garçons avec une mère fabricante de macho alors les traditions soient disant religieuses sorties de l’âge de pierre, vous ne pouvez même pas vous imaginer où je les ai mises.

                                                  « T’es plus savante qu’un imam. C’est pas flatteur ça ! » je ne cherche pas à être savante, juste une simple musulmane, je dirais même un simple être humain. Vouloir être autre chose que moi-même m’amènerait à être comme ces soi- disant savants : des imposteurs.

                                                  « Au fait, t’y crois au hadith qui dit qu’il est bon qu’une femme boive le pipi du mari  » Lol ! je ne broierai même pas mon propre pipi même au milieu du désert.

                                                  « si tu veux défendre l’islam » : je n’ai pas votre fougue pour le faire de toute façon j’suis trop occupée à élever mes gosses, c’est plus important pour moi et c’est ma manière de le défendre.

                                                  « Ca t’aideras à combattre l’ignorance que tu prends pour science. Et peut être que tu seras parmi celles qui participeront à sortir les musulmans des ténèbres. » Merci pour ce moment d’humour, j’ai bien rit. Mon combat c’est être avant tout « humaine ». Emmagasiner du savoir comme un robot ça ne sert à rien : le manque de bon sens, de discernement et d’humanité, voila ce qui à conduit les musulmans où ils en sont. S’ils veulent sortir des ténèbres, alors qu’ils se prennent en main.

                                                  Le problème des musulmans c’est qu’ils prennent la religion pour une équation mathématique : si et seulement (le mari>la femme<droit du mari>droit de la femme)=chien= bonne épouse=bonne musulmane.

                                                  En France ils passent leur temps sur You tube à écouter des Cheiks qui chipotent sur le vinaigre, le fromage, le pain qui passe sur la chaine de l’usine, sur le costume, la chaise, la barbe, les MEcrEants, les homos, les femmes désobéissantes qui pensent par elle même.... alors qu’ils ont le cœur dure comme la pierre et se comportent comme des animaux envers les autres : mafihoum rihet el3ebd !


                                                • MuslimADieu MuslimADieu 4 juin 2014 11:26

                                                  @Grenobloise.

                                                  J’ai aimé votre réponse.
                                                  Quelque chose me dit que vos gosses ont très probablement une bonne mère. Le genre de mère qui ne se laisse pas impressionner par les fausses sciences mais qui ne vas pas jusqu’à adorer le grand rien.
                                                  Heureux ceux qui savent écouter leur cœur et leur raison. Le trésor intérieur. 
                                                  Le souffle d’Allah qui est en eux, en gros !

                                                • grenobloise68 4 juin 2014 13:22

                                                  « Le souffle d’Allah » c’est exactement ce que je ressent lorsque je lis ou que j’écoute le coran. 

                                                  On nous accable avec le Coran alors que moi il me donne envie de vivre, d’aimer , d’aller vers les autre quel qu’ils soient, il me grandit.

                                                  Malheureusement peut-être que contrairement à vous, je ne peux saisir toutes les subtilités du coran . Le lire ce n’est pas le comprendre ,je l’avoue mais lorsque je ne comprend pas le sens, je ne spécule pas, je n’invente pas au point d’entrainer les masses vers le chaos.

                                                  Mais prenez quand même une tisane de temps en temps, vous êtes trop stressé je trouve.


                                                • MuslimADieu MuslimADieu 3 juin 2014 10:31

                                                  @joyeusetés

                                                  Et pourquoi devrait on prouver l’existence de Dieu alors qu’il lui suffirait de faire coucou pour couper court à toutes les discussions ?

                                                  Ce que je veux dire, pour moi qui est croyant, qu’il est évident que nous existons pour une autre raison que prouver l’existence de Dieu. De toute façon, ceux qui y croient n’ont pas résolu le problème de la connerie. A quoi ça nous avancerait si nous y croyons tous ?A méditer.

                                                  PS : Scientifiquement, on pourrait tenter de prouver l’existence d’un Dieu par l’absurde. Genre s’il n’y avait pas d’intelligence cachée derrière l’univers, d’où viendrait l’intelligence « apparente » de l’univers ?
                                                  Comment, à partir simplement d’erreurs de mutations, d’une succession de copies foireuses et bigleuses d’ADN, pouvons nous trouver des traces d’intelligence dans un cerveau athée ? C’est quand même bizarre, non ?

                                                • Crab2 3 juin 2014 17:55

                                                  @joyeusetés le fin des fins :

                                                  Avant d’affirmer que l’homme est le chaînon terminal de la ’’ création ’’ encore faudrait-il démontrer auparavant que l’univers est une création 1 - hors il n’est pas une création puisqu’il à une histoire - donc faute de création il ne peut y avoir de créateur* ( * dieu )

                                                  *1 : http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Le+stylo+de+dieu

                                                  Suites :

                                                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/04/le-fait-athee.html

                                                  ou sur :

                                                  http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/04/16/le-fait-athee-5348378.html


                                                • Saajo 3 juin 2014 01:13

                                                  Aucune logique dans votre raisonnement, il est évident que les algorithmes inventés à cette époque ne plus utilisés actuellement, en revanche ils ont servi de bases pour découvrir, corriger de nouvelles règles, c’est ça la science !!! 


                                                  • popov 3 juin 2014 14:16

                                                    @Saajo

                                                    en revanche ils ont servi de bases pour découvrir, corriger de nouvelles règles, c’est ça la science

                                                    Oui, c’est ça la science, mais elle ne s’est pas faite dans les pays arabo-islamique ni même en Perse, et encore moins chez les Turcs. Cela fait 5 siècles que ce monde islamique n’a produit aucune connaissance utile à l’humanité. Toute leur matière grise a été occupée à produire des listes de plus en plus précises de ce qui est halal et de ce qui est haram.


                                                  • popov 3 juin 2014 12:36

                                                    @MuslimADieu

                                                    C’est très amalgamant de dire que la majorité des musulmans croient aux hadiths.

                                                    Pas du tout. Tous les islamiques que je connais croient aux 5 piliers de l’islam et tu a démontré que ces croyances ont leur source dans les hadiths et pas dans le coran. C’est en ce sens que j’affirme qu’ils croient dans les hadiths, même s’ils ne les ont pas lues, même s’ils ne savent pas lire l’arabe ou ne savent pas lire du tout.


                                                    • MuslimADieu MuslimADieu 3 juin 2014 15:16

                                                      c’est pas faux.

                                                      Les 5 piliers ne sont pas généralement contestés. Beaucoup n’en ont rien à battre mais ne les contestent pas.

                                                    • popov 3 juin 2014 12:48

                                                      @MuslimADieu

                                                      l’association est plus grave que le meurtre

                                                      C’est quoi l’« association » ?

                                                      Est-ce croire à cette algèbre interne de dieu qui a été définie par le concile de Nicée et qu’on appelle la trinité ?


                                                      • Crab2 3 juin 2014 13:32

                                                        Interview dans le Figaro  :

                                                        " Dalil Boubakeur : « L’islam n’est pas une religion comme les autres »"

                                                        Extrait  :

                                                        «  Mais l’administration doit réaliser que l’islam n’est pas une religion comme une autre, à traiter sous l’angle de la loi de 1905. Le ministre Valls n’a pas pris en compte la dimension sociétale de l’islam »

                                                        Ce n’est donc pas à l’Islam de s’adapter à la laïcité française pour devenir l’Islam de France, mais à la laïcité française de s’adapter à « la dimension sociétale de l’islam.  ».

                                                        Peut-on être plus clair ? Fin de l’extrait

                                                        Suite :

                                                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/une-religion-infantile-et-egoiste.html

                                                        ou sur :

                                                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/02/une-religion-infantile-et-egoiste-5382911.html


                                                        • popov 3 juin 2014 14:04

                                                          @Crab2

                                                          L’islam n’est pas une religion comme les autres avoue son éminence Boubakeur. Et c’est à la loi du pays de s’y adapter, et non l’inverse.

                                                          Il ne croit pas si bien dire. On commence à s’en rendre compte un peu partout.

                                                          L’Angola, moins complexé que nous et qui est envahi par des immigrés islamiques venant de l’Afrique de l’Ouest a décidé de ne pas reconnaitre le statut de religion à l’islam (trop différent des autres religions  smiley ). Et comme il faut un statut de religion pour construire des endroits de culte en Angola, ils ont commencé à fermer et même à raser les putains de mosquées.

                                                          http://www.theguardian.com/world/2013/nov/28/angola-accused-banning-islam-mosques


                                                        • MuslimADieu MuslimADieu 3 juin 2014 16:44

                                                          @popov

                                                          au moins, en Angola, on ne pourra accuser l’islam d’avoir été la cause de la guerre civile qui a fait 500 000 morts. 

                                                          Maintenant que j’y pense. Depuis qu’il y a des musulmans en France, je trouve que les français se sont un peu calmés. Il n’envahissent plus beaucoup et ne font presque plus de guerre avec les voisins européens. Bien sûr, il y a toujours des militaires en dehors des casernes de France, mais il y a un évident progrès par rapport à l’histoire. Hasard ?

                                                          Comme quoi, des arguments à la con, c’est toujours facile.
                                                          Quoique...
                                                          Peut être que, dans une certaine mesure, le multiculturalisme ça aides à ne pas voir les autres « peuplades » comme des sauvages sanguinaires. Bon, il y en a toujours qui vont chercher du Méchant musulman dans les grottes d’Afghanistan, mais globalement, il y a progrès. Déjà, les noirs ne sont plus perçus comme des cannibales.

                                                          PS : Dalil Boubaker ne représenta pas Allah en France. Même si jamais il le dit Franchement, contrairement à Crab2, je lis jamais ce qu’il racontes. Crab2 y va pour trouver des conneries. ça l’attires.
                                                          La dimension sociétale de l’islam ? c’est quoi encore ça ? 
                                                          Comme vous avez l’air d’avoir compris les gars, vous pouvez pas m’expliquer ?

                                                        • popov 4 juin 2014 14:56

                                                          @MuslimADieu

                                                          Là tu pars dans tous les sens. Bon reprenons un par un.

                                                          La France n’a pas cessé de faire la guerre à ses voisins du fait de la présence de musulmans sur son sol. C’est l’inverse : il y a de l’immigration parce qu’il n’y a pas de guerre sur le territoire.

                                                          De plus la France a fait des saloperies en Libye, au Mali, en RCA et ailleurs malgré la présence de musulmans sur son sol.

                                                          La dimension sociétale de l’islam ? C’est le genre de mots que nos bobos adorent. Ce que cela signifie ? L’apartheid dans les cimetières, les piscines, les cantines et cet entre-flicage qui poussent certaines à porter des vêtements grotesques et certains à se cacher dans les toilettes pour bouffer un morceau de pain en période de ramadan (c’est fou ce qu’on trouve de miettes de pain sur le sol des toilettes publiques pendant cette période) ?

                                                          C’est vrai que les noirs ne sont plus perçus comme des cannibales en France. Mais comment sont-ils perçus dans les pays du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord ?

                                                          Et ma question à un million reste toujours c’est quoi l’« association » ?


                                                        • MuslimADieu MuslimADieu 4 juin 2014 18:39

                                                          la définition la plus courte de l’association est, je dirais, attribuer à Allah ce qui ne vient pas d’Allah, comme par exemple gober ce qui vient de chez les poilus de la face et, plus généralement, de chez toute la prêtraille, philosophes et faux scientifiques en « science dite dures »’ inclus.

                                                          Dans ce qui « vient d’Allah », il y a bien sûr ce qu’on appelle la création (science, nature, humanité). Du coup, on peut déjà aller très loin vers Allah sans un seul verset de coran ou de texte dit sacré. On parle alors, là bas, d’intelligence supérieure qui doit forcément exister.

                                                          Identifier ce qui vient d’Allah de ce qui ne vient pas d’Allah est un gros boulot. C’est tout un cheminement spirituel. Ce qui complique la chose, c’est qu’on est obligé de réfléchir pour pouvoir bien filtrer. Et puis ,surtout, il faut établir une connexion personnelle et directe avec Dieu. Lui, il est toujours connecté. C’est généralement du côté des humains que ça merdouilles. En plus, il a ses astuces pour repérer les faux culs dans son réseau.

                                                          PS : C’est quoi ça : Tisane ? 
                                                          Grenobloise m’en recommandes. Elle trouve que je suis stressé. 

                                                        • popov 5 juin 2014 16:54

                                                          @MuslimADieu

                                                          l’association est plus grave que le meurtre

                                                          Tu interprètes 2-190/191 comme un appel à l’auto-défense en re-traduisant un mot par agression au lieu de transgression. Mais cette phrase « l’association est plus grave que le meurtre » ramène à la transgression. Sinon que ferait-elle là ?

                                                          Le meurtre étant punissable dans toutes les cultures, cette phrase appelle clairement à punir les « mécréants » pour leur mécréance.

                                                          On peut écrire n’importe quoi dans un livre, mais cela a des conséquences. Il ne faudrait pas s’étonner si un jour quequ’un vient nous « incréer » un livre qui dit « l’islam est plus grave que le meurtre ».

                                                          Ou si ceux qui ont été chassés du quartier où ils sont nés par l’incivilité des islamiques ajoutent ce couplet à la marseillaise : « Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés ».


                                                        • MuslimADieu MuslimADieu 5 juin 2014 19:40

                                                          @popov

                                                          J’ai dit que « je gardais la traduction officielle malgré moi ».
                                                          Histoire qu’un popov ne m’accuses pas de traduire à ma guise.
                                                          Mais le mot traduit pas association ne veut pas dire association.

                                                          C’est le mot Fitna (association c’est chirk).
                                                          Notre traducteur, selon son humeur, traduit les mots comme il veut ou peut ou compris.
                                                          Par exemple, il a traduit Fitna par « épreuve » dans le verset suivant :

                                                          8-28 : Et sachez que vos biens et vos enfants ne sont qu’une épreuve et qu’auprès d’Allah il y a une énorme récompense.

                                                          ici, ça voudrait carrément dire : cible de persécutions.
                                                          10-85 : Ils dirent : « En Allah nous plaçons notre confiance. Ô notre Seigneur, ne fais pas de nous une cible pour les persécutions des injustes. 

                                                          Désolé, mais je dois d’abord prouver, avec un gros méfiant comme toi, que notre traducteur ne tient pas la route.

                                                          Pour le commun des musulmans, Fitna veut dire chaos. Cette « interprétation » (et ce verset) est généralement exploitée par les dictateurs à chaque « soulèvement » pour justifier le meurtre des protestataires.

                                                          Bon, que veut dire Fitna maintenant.
                                                          C’est bien épreuve. le 8-28 est le plus restrictif côté sens. C’est ce que dit aussi l’étymologie. C’est un test.

                                                          2-191 exprime l’idée qu’échouer dans le test divin (c’est à dire refuser de combattre les injustes qui combattent votre peuple) est pire que de se faire tuer.

                                                          10-85 exprime l’idée que le vrai fidèle à Dieu, qui a compris que Dieu met les humains en situation de test, prie Dieu afin qu’il ne soit pas pris comme objet de test pour tester la fidélité des « injustes ». Bref à être une victime des injustes.
                                                           
                                                          Cet histoire de test est un sujet de complexe. pourquoi Dieu soumet t-il ses fidèles à des tests ? Est -il vrai qu’il y a eu des prophètes qui se sont fait tuer ? Est ce un test et pour qui ? Est il raisonnable de faire confiance à Allah si on va avoir à risquer de se faire tuer pour réussir à ses tests ?
                                                          Je ne peux répondre ici (trop compliqué). Et puis, quelque part, il te manque « la foi » qui te permettrais de t’élever au delà de interprétation littérale de premier niveau.

                                                          Mais, cher popov, j’aimerais tant que tu refrènes tes instincts « à la Onfray » 
                                                          Allah est très sage. Et c’est pas des blagues. 
                                                          Mais je sens que ça va pas être facile de te convaincre. 
                                                          Enfin, rien n’est impossible pour lui. Car il sait ce qu’il y a vraiment dans le coeur de Popov. Allah n’est qu’un de ses avatars.



                                                        • popov 6 juin 2014 14:46

                                                          @MuslimADieu

                                                          Une tisane c’est une infusion, comme le thé. On y met des feuilles ou des fleurs séchées de plantes aromatiques ou médicinales (thym, tilleul, camomille...).

                                                          C’est une sorte de médecine douce. En fait, c’est généralement très bon et ça ne peut faire de tort. Mais à cause de l’image un peu « remède de grand-mères » de la tisane, quand quelqu’un te dit « vas prendre une tisane », c’est un peu condescendant.


                                                        • grenobloise68 7 juin 2014 07:49

                                                          olala faut arrêter agora !

                                                          « condescendant » ? mais pas du tout, moi quand je dis prend une tisane, ça veut dire juste prend une tisane, genre une camomille, du thym sauvage....ni plus ni moins, juste un conseil.

                                                          allez Popov, je vous en conseil une aussi .


                                                        • popov 7 juin 2014 10:28

                                                          @grenobloise68

                                                          Merci, je viens juste d’en prendre une, vous savez, celle à base de houblon et d’orge, qu’on boit froide et qui fait de la mousse.


                                                        • etudiant 5 juin 2014 21:47

                                                          @MuslimAdieu


                                                          Je suis très intêressé par vos articles. Je suis convaincu de l’idée selon laquelle les « muslims aux Sheikhs » ont abandonné le message du Coran, que Muhammad n’est pas le premier soumis à Dieu. Que par « muslim aux Sheikhs », j’englobe les 3 religions dites monotheistes. Que si on demandait aux prophètes Moise, Issa bin Meriem, Abraham, etc leur religion, ils donneraient tous la même réponse (je vous laisse deviner laquelle). Que le Coran n’a pour but que de guider vers le but ultime qui est le retour vers le paradis « celeste ». Qu’il ne donne pas la recette des pates panzani (ne rigolez pas , y en a qui le cherche dedans). Que tout cet halubalu n’est que la conséquence d’une révolte qui a eu lieu dans les cieux. Que les humains ainsi que les jinns ne sont crées que pour adorer son Créateur... Bref, un combat entre Dieu et shaytan. Ce dernier ayant eu carte blanche pour tenter de détruire l’oeuvre du Premier. Dieu ayant prêté à l’être humain son « Deen » pur au départ voudrait que lors du « game over » , on le lui restitue avec un minimum de taches... 
                                                          2 questions si vous pouvez répondre :
                                                          - Pourquoi doit on faire les ablutions avant les salats (priere de contact- telechargement gratuit) et comment fait on le salat puisque qu’il y a tout de même mentionné, debout, incliné, prosterné
                                                          - Où se trouve le Masjid al haram mentionné dans le Coran , puisque vous prétendez que le message du livre est clair, net et précis.
                                                          Merci.

                                                          • MuslimADieu MuslimADieu 6 juin 2014 09:58

                                                            @Etudiant

                                                            voilà que je me retrouve « en cheikh » maintenant !

                                                            Je te donnerais succinctement le plus extrémiste des avis coranistes.
                                                            Je ne justifierais pas vu que ça prends du temps. Et puis sur agora, je suis au jihad contre les méchants Popovs qui militent dans la voie d’Onfray, pas au Hajj pour ceux qui ont des questions et recherchent des preuves (hojajs).

                                                            Question 1 : le mot ablution nous balances directement dans les rituels codés. Il s’agit juste de sa laver, voire juste s’essuyer (5-6 où le terme woudhou n’existe pas). Il s’agit d’être présentable. Les positions debout, incliné et prosternés sont des hallucinations. QAMA veut dire « prendre en charge/faire/respecter » comme par exemple QAMA de la justice et de l’équité. Incliné et prosterner sont les traductions de mots qui veulent dire écoute obéissante et humilité. L’objectif de la salat est simplement de méditer et tenter de comprendre ce que Dieu nous a envoyé comme messages (coran ou autres). Il n’y a aucune autre gymnastique qu’intellectuelle et spirituelle. Le « Mauvais esprit » s’est démerdé pour tout faire faire à cette pauvre masse de chair qu’il habite.

                                                            Question 2 : Masjid Haram est un terme qui signifie « écoutoir obeissant de l’interdit (divin) ». Tu peux en construire un si tu veux.

                                                          • MuslimADieu MuslimADieu 6 juin 2014 10:04

                                                            PS : Agora est bien un « écoutoir » pour toutes sortes de choses. Mais c’est pas du tout obéissant comme endroit.


                                                          • popov 6 juin 2014 15:08

                                                            Que si on demandait aux prophètes Moise, Issa bin Meriem, Abraham, etc leur religion, ils donneraient tous la même réponse (je vous laisse deviner laquelle).

                                                            « Ils diraient l’islam » répondent en chœur les musulmans. Peu leur importe qu’à l’époque le coran n’avait pas encore été incréé et qu’allah n’avait pas encore été fabriqué avec des morceaux coupés dans le vieux yaweh et le vieux dieu-le-père.

                                                            Ça me rappelle l’histoire du vieux Jacob qui arrive au paradis. Et dieu qui lui dit « Eh bien tu en fais un tête Jacob. On dirait que tu n’est pas content d’être avec moi ».
                                                            Jacob lui répond « Si je suis content, mais j’ai des remords : quand mon fils s’est converti au catholicisme, je l’ai déshérité. J’aurais pas du. »
                                                            Dieu lui répond : « Mais tu as bien fait. Moi aussi, quand le mien s’est converti au catholicisme, j’ai écrit un nouveau testament ».


                                                          • MuslimADieu MuslimADieu 6 juin 2014 17:16

                                                            @popov


                                                            3-67 : Abraham n’était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement Musulman. Et il n’était point du nombre des Associateurs. 

                                                            2-140 : Ou dites-vous qu’Abraham, Ismaël, Isaac et Jacob et les tribus étaient Juifs ou Chrétiens ? » - Dis : « Est-ce vous les plus savants, ou Allah ? » - Qui est plus injuste que celui qui cache un témoignage qu’il détient d’Allah ? Et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites. 

                                                            Popov voudrait maintenant nous dire qui est musulman et qui ne l’est pas. A peine il commence à faire le cheikh qu’il se déclares déjà plus savant qu’Allah.

                                                          • etudiant 6 juin 2014 19:43

                                                            @Muslimadieu

                                                            Merci. Comment peut-on vous joindre pour les « hojajs » car je ne voudrais pas trop effrayer ici vos amis « Onfrayens ». D’ailleurs, je me demande pourquoi dépensez vous tant d’énergie pour ceux qui « ont un voile » , « ne voient pas » « n’entendent pas »...

                                                            Au fait, admettons que je suive « votre traduction », cela ferait de vous un « rab » pour moi et qui serait complètement « anti coranique » et vous enverrais droit au porte de l’enfer , nan ? (certes moi d’abord). Plus sérieusement, j’ai besoin d’aide pour plusieurs choses et je n’ai vraiment pas confiance aux poilus de la face.


                                                          • popov 7 juin 2014 02:22

                                                            @Etudiant

                                                            Ne prenez pas ce que je dis trop au sérieux. C’est vrai que je taquine MuslimADieu, mais jamais méchamment. Si je joue un peu à l’avocat du diable, c’est pour l’inciter à donner plus d’explications. En fait, je pense que plus il écrit sur ce site mieux c’est.

                                                            Maintenant, je ne sais pas s’il va vous donner le moyen de le joindre. Ce qu’il écrit sur ce site ne doit pas être du goût des islamistes tunisiens et on ne peut pas lui demander de mettre sa famille en danger en dévoilant son identité.

                                                            En attendant, vous pouvez toujours visiter ce site, vous y retrouverez un peu les mêmes idées et le même style.
                                                            http://nawaat.org/portail/author/dukhani/


                                                          • etudiant 7 juin 2014 13:44

                                                            @Popov


                                                            J’avais bien saisi que ces écrits ne sont pas du goût de tout le monde. J’ai lu tous les articles sur le site que vous avez mentionné mais il n’y en a pas eu depuis pas mal de temps. Et c’est par hasard ( mais le hasard n’existe pas, mais je n’ai pas d’autres mots) que je suis tombé sur ce forum ici et évidemment je reconnais l’esprit Dukhanien.
                                                            Quel dommage de ne pas pouvoir « interact » :( On se contentera donc des échanges ici.
                                                            Une question qui me vient à l’esprit, pourquoi n’y a t-il aucune trace historique, des personnages comme Issa bin Meriem, Moise, Muhammad, et par ailleurs si firaoun décrit dans le Coran s’apparente plus à un « chef minable » et non au pharaon d’Egypte alors est ce que Pharaon d’Egypte était quand mêmem contemporain de Moise ? Egalement, pourquoi ne trouve t on pas trace des pyramides dans les Ecritures ? Je veux dire, c’est tout de même quelques chose qui est de l’ordre de l’extra humain, non ? ou peut être que c’est une question bête.


                                                          • popov 8 juin 2014 13:40

                                                            @Etudiant

                                                            Une question qui me vient à l’esprit, pourquoi n’y a t-il aucune trace historique, des personnages comme Issa bin Meriem, Moise, Muhammad

                                                            Il y avait peu d’historiens à l’époque et puis, quand la religion se mêle de politique, c’est un métier dangereux.

                                                            Les fondateurs de religions sont en fait des personnages partiellement mythiques, reconstruits par l’imagination collective. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas existé, mais pas toujours au moment et à l’endroit où la tradition les place.

                                                            Pour Mahomet, il y a les hadiths, écrits par des scribes persans lèches-cul du calife, 200 ans après sa mort. C’est l’histoire de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours. C’est un peu comme si je lançais aujourd’hui un appel à témoins parmi les descendants des soldats de l’empire pour écrire la biographie de Napoléon.

                                                            Ce qui est inquiétant avec les hadiths, c’est qu’ils ont été écrits par des musulmans pour plaire à un calife musulman.

                                                            Je n’ose pas imaginer ce que cela aurait pu être s’ils avaient été écrits par des ennemis de l’islam !


                                                          • etudiant 8 juin 2014 20:33

                                                            @ muslimADIEU


                                                            Vous dites que le lieu peut etre n’importe où . Mais « 2:125 (French) [Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens - Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout - Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : »Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s’y inclinent et s’y prosternent. -

                                                            1- Dieu dit bien « Adoptez ... CE LIEU » Quel est ce lieu ? Où se trouve CE lieu car il ne s’agit pas d’un lieu chez SOI , Quelle galipette allez vous trouver pour vous échapper smiley , où est elle cette Maison mentionnée dans le Coran.

                                                            2- Dans ce même verset, on parle de « tourner autour » , ce que d’ailleurs font vos « muslims à cheikhs » autour du Kaaba ? Comment peut on leur reprocher quand le Coran est si ambigu et prouve l’existence d’un rituel ?

                                                            3- J’ai lu quelque part, de mémoire un de vos collègues ou condisciples coraniste, expliquer que « salat » signifiait prêcher et qu’en y regardant de près, cela s’adressait au messager et non à tous. Cela semble logique. Que dites vous ? ( vous savez , vous ne perdriez pas la face à accepter que vous vous êtes trompé, personne ne vous connait de toute façon) 


                                                            • MuslimADieu MuslimADieu 11 juin 2014 12:42
                                                              @Etudiant.
                                                              Il y a une une différence entre Rabb et Rabbani dans le coran. Entre celui qui fait le maître et celui qui renvoie au grand Maître.
                                                              Je sais que je me trompes sur certains points et le pire c’est que je ne sais même pas où (sinon je ne me tromperais pas, c’est idiot non ?). Si je ne me trompais pas, je pourrais directement réclamer le titre de Grand Cheikh de l’univers et demander aux gens de venir me consulter au lieu d’aller chez le grand Maître. Du coup, je pourrais déclarer le coran obsolète.
                                                              C’est pourquoi, il faut distinguer entre sagesse (apprendre à rechercher la vérité) et la science (la vérité toute emballée). Ceux qui veulent la vérité sans la sagesse risquent à tout moment de tomber sur des bouquins de conneries avec SAHIH (vrai) écrit dessus. La « science » n’est peut être pas une fin en soi.


                                                              1-Il y a bien des endroits particuliers qui ont une valeur historiquement importante. Mais on ne sait pas où c’est et ce n’est pas si « important » que ça car ce qu’il faut trouver c’est le « paradis » et pas un endroit sacré pour y faire le guignol. De toute façon, le fait qu’on ne sache pas vraiment où c’est prouve que c’est pas important. On peut discuter longtemps sur 2-125 et je propose comme galipette de considérer l’ordre comme adressé aux contemporains d’Abraham puisque le même verset parle d’un endroit « géré par Abaraham et Ismael ». J’ai une autre galipette qui consiste à remarquer qu’Abraham a été chargé par Dieu de construire la PREMIERE maison de Dieu (3-96). C’est là que se trouve le lieu où Abraha se tient debou (3-97). Première veut dire qu’il y a au moins probablement une deuxième. Non ? 

                                                              2. TAFA ne veut pas dire tourner autour. Le coran n’est pas ambigu et ne prouve pas l’existence d’un rituel. On n’est même pas d’accord sur la question. Inutile de passer aux réponses.

                                                              3- Salat pourrait dire faire du vélo si on veut. Le tout est de mettre « ses preuves » sur la table et en discuter. Je reprécise que ce n’est pas l’endroit, sur agora, de polémiquer sur les sens possibles. Je donnes le mien et je m’arrêtes là.



                                                            • etudiant 11 juin 2014 14:46

                                                              @MuslimADIEU

                                                              Je vous remercie pour vos explications. Dans une de mes interventions, je souhaitais entrer en contact avec vous . A vrai dire cette recherche sur la compréhension de la parole divine, qu’elle se manifeste à travers le Coran ou la Nature ou encore de façon plus ésotérique dans d’autres livres anciens, a toujours nourrit mes reflexions. Aujourd’hui, après plusieurs étapes, je pense pouvoir trouver dans le Coran la base de ce que je cherchais toujours. Bien que je ne sois pas arabophone, c’est en lisant certaines traductions en français que j’ai perçu intuitivement le « pourquoi » de la vie, l’intention de Dieu... Bref, vos articles ici et ailleurs m’ont permis de faire un grand pas, sans biensûr prendre tout pour argent comptant mais le « bon sens » aidant, j’arrive à naviguer.
                                                              Avant tout, je perçois une grande sincérité dans vos propos, beaucoup de courage et le sens de la responsabilité.
                                                              Je réitère ma demande (c’est un appel sincère et je ne tomberais pas dans le sentimentalisme) de m’aider dans mes recherches. Mon email : etudiant11968@gmail.com . Si ma demande est sincère, Inch’allah , vous y répondrez positivement, sinon, je considérerais que Dieu a réservé un autre chemin plus adéquat pour moi. Je vous remercie dans tous les cas de m’avoir éclairé.


                                                            • MuslimADieu MuslimADieu 11 juin 2014 17:15

                                                              20-114 : Allah est au dessus de tout, le « seigneur le vrai » ! Ne te hâte pas avec le Coran avant que ne t’en soit révélé le sens . Et dis : « Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances ! »

                                                              Il comprend le Français et le Pensé. 


                                                            • philouie 9 juin 2014 07:54

                                                              MuslinADieu,

                                                              je n’ai évidement pas le niveau d’érudition suffisant pour apporter la moindre contradiction à tes arguments. je les lis, je les entends.
                                                              Mais je voudrais t’apporter une réponse plus globale : tu dis qu’il faudrait rejeter la Sunna pour ne conserver que le Coran seul. Je comprends bien que la science des hadiths qui affirme comme véridiques les propos d’une personne rapportés 200 ans après sa mort, fait un peu sourire.
                                                              Mais, l’idée que je me suis fait de ces questions est un peu l’inverse de la tienne : ce travail, humain (trop humain diras tu) , sur la Sunna , sur la loi, pour rendre intéligible et cohérent la révélation est un travail non seulement nécessaire mais fondateur de la civilisation Islamique. L’Islam n’est pas le fruit d’une simple révélation faite par Dieu a un prophète, mais est aussi le fruit d’un travail accomplit par des hommes pour en faire quelque chose de cohérent.

                                                              je vais prendre pour me faire comprendre l’exemple de la prière : tu nous expliques qu’il n’est nulle pas question dans le Coran de 5 prières, ni même de la façon dont il faut prier. Tu nous dis qu’il ne s’agit là que d’une invention des cheiks et autres barbus de la face. Pourquoi pas. Admettons aussi que ce n’est pas d’une si grande importance que ça de savoir si c’est trois, si c’est quatre, ou cinq ou six prières. Tu admettras, je le sens volontiers, que le problème n’est pas là et que le nombre de prière n’est en rien un point essentiel. Je dirais alors que non seulement ce n’est pas un point essentiel, mais ce n’est pas un point qui mérite débat et qu’il est par conséquent de loin préférable que ce nombre est été arrêté à cinq, et de manière définitive, plutôt que diverses écoles se disputent cette question, chacune affirmant qui trois prières, qui quatre prières, dans des débats stériles, inutiles et sans fin.

                                                              ce que je veux dire, c’est que c’est la Sunna et non pas le Coran, qui donne une forme cohérente, raisonnable, à la vie religieuse et à la vie sociale de l’Islam ; de sorte qu’on ne peut parler de civilisation, que parce qu’il y a ce travail de la Sunna.
                                                              On peut y trouver des imperfections, on peut y trouver à redire, on peut plein de chose, pourquoi pas. Mais jeter tout par dessus bord, non. Sauf à dire « à chacun sa religion » mais ça n’a alors plus de sens.


                                                              • MuslimADieu MuslimADieu 11 juin 2014 12:06

                                                                @philouie.

                                                                Suivre Dieu ou suivre « ceux qui donnent une forme cohérente, raisonnable » à la vie religieuse n’est pas suivre la même chose. D’autant plus que les formes cohérentes tendent à devenir assez rapidement totalement incohérentes et n’hésitent pas à se tabasser les unes les autres.
                                                                La religiosité et la ritualité n’est pas spiritualité.
                                                                Il faut savoir ce que l’on cherche. LA vérité du créateur ou celle de ses créatures.


                                                                • philouie 11 juin 2014 21:48

                                                                  Je sais très bien que la spiritualité n’est pas la religion.
                                                                  Mais je sais aussi que la spiritualité n’est pas faites pour nuire à la religion mais au contraire pour l’accompagner. La raison en est que la plupart des hommes sont aliénés dans les croyances et les préjugés et qu’en conséquence il leur faut la religion comme guide. Si l’on veut opposer l’ésotérisme à exotérisme, il ne faut jamais oublier qu’il y a dans l’ésotérisme une dimension du secret qu’il faut savoir préserver : on ne donne pas des perles à des pourceaux dit-on.

                                                                  Par ailleurs, en nous livrant ton interprétation du Coran faisant fi de ce qu’en disent les traditions, tu te positionnes toi-même comme un cheick de la face poilue qui veut dispenser son propre enseignement : tu es alors ce que tu critiques à ceci près que ta position est celle de l’hérétique en cela qu’elle ne s’accorde pas au consensus établi entre croyant.

                                                                  Ceci dit, MuslinADieu, j’apprécie tes interventions qui sont souvent très pertinentes. Même et surtout quand elles sont iconoclastes.


                                                                • etudiant 19 juin 2014 19:58

                                                                  @MuslimADieu

                                                                  Je cherche toujours cette fameuse Maison... Comment vous traduisez :


                                                                  Inna awwala baytin wudiAAa lilnnasi lallathee bibakkata mubarakan wahudan lilAAalameena


                                                                  La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka bénie et une bonne direction pour l’univers.

                                                                  On parle bien « une bonne direction pour l’univers » et non pas seulement les contemporains de Abraham.

                                                                  Ensuite :

                                                                  Feehi ayatun bayyinatun maqamu ibraheema waman dakhalahu kana aminan walillahi AAala alnnasi hijju albayti mani istataAAa ilayhi sabeelan waman kafara fainna Allaha ghaniyyun AAani alAAalameena

                                                                  Encore une fois on parle de « hajj » dans LA Maison.

                                                                  Je ne dis pas que « hajj » veut dire pelerinage, non plus que « la direction » et « LA maison » c’est la Mecque. Mais il y fait mention « d’y » aller.

                                                                  Rabbana innee askantu min thurriyyatee biwadin ghayri thee zarAAin AAinda baytika almuharrami rabbana liyuqeemoo alssalata faijAAal afidatan mina alnnasi tahwee ilayhim waorzuqhum mina alththamarati laAAallahum yashkuroona


                                                                  O notre Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée - ô notre Seigneur - afin qu’ils accomplissent la Salât. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d’une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants ?

                                                                  Cette vallée sans agriculture semble bien être dans un désert ?

                                                                  Qu’en pensez vous ?



                                                                  • MuslimADieu MuslimADieu 23 juin 2014 18:46

                                                                    @Etudiant

                                                                    Une vallée sans agriculture peut être verte comme une forêt équatoriale.

                                                                    Il est certain que la maison en question semble d’importance particulière. Mais cette importance n’est peut être pas religieuse au sens qu’on peut être totalement musulman et ne jamais y mettre les pieds. Et il ne faut pas oublier que ce n’est que la PREMIERE Maison.
                                                                    Je ne crois pas qu’Allah me demande de m’habiller en sac à dos, avec des pelles et d’aller la rechercher.

                                                                    A mon avis, il faut distinguer entre la valeur « historique », « archéologique » et la valeur « sacrée ». Je pense que Dieu, lorsqu’il a écrit un roman qu’on appelle « Histoire de l’humanité » a réservé des surprises pour les derniers épisodes.

                                                                    Je suis incapable de le prouver (et je n’aime pas parler dans ce type de cas) mais je suis intimement convaincu que Medina et Median sont deux villes « jumelles ». Ces deux « noms » ont une même racine qui est la même que le mot deen et je ne crois absolument pas que Medina signifie ville (c’est un sens moderne). Median serait plutôt une capitale religieuse (omm el qura ?) et Medine une capitale plus politique et économique mais « endettée » spirituellement envers la première.

                                                                    Indépendamment des prophètes non mentionnés dans le coran, ceux qui le sont (c a d mentionnés par le coran), ont eu tôt ou tard eu affaire à ces deux villes. Je crois qu’on a toujours été dans la même zone et cela donne une « histoire » dans l’histoire.
                                                                    Bref, Moise, Issa, Abraham, Muhammad et tutti quanti seraient originaires de la même zone.

                                                                    Je ne sais pas si ces deux villes existent encore (au sens qu’il y a du monde dedans). Mais un « faisceau » d’indices semble indiquer que c’est du côté du Yemen (même racine que IMAN et AMANA) qu’il faudrait rechercher. C’est dans le Yemen et l’Ethiopie voisine que l’on trouve les « juifs » très anciens et il semble que la plupart des villes cités dans le livre de Josué (principalement) ont eu leur équivalent linguistique au Yemen.

                                                                    Je ne sais pas, cher Etudiant, su tu vivras suffisamment longtemps pour lire les dernières pages du Roman d’Allah. Mais après, c’est sûr, je parierais qu’on va beaucoup rigoler avec l’histoire « officielle ». 
                                                                    Faut bien qu’Allah confonde les hypocrites !
                                                                    Ceux qui sont allés faire les imbéciles autour de la Kaaba sont les plus faciles à choper (le ventre qui aspire=batni mekkata). Sans compter ceux qui attendent d’être vieux et séniles pour entrer dans la sagesse d’Allah et faire ce que Allah aurait demandé (courbettes diverses et variées).

                                                                    Je t’invites, encore une fois, Etudiant, à plus penser SAGESSE que RITUALITE, 
                                                                    la sagesse dit, entre autres, que tu mourras avec des questions sans réponses. Et le coran est clair : tu ne pourras pas tout comprendre dans le coran. Mais c’est très bien d’essayer.

                                                                    PS : BAYT, étymologiquement, ne veut pas dire Maison mais refuge et lieu de regroupement de trucs similaires qui forment des familles. On appelle même Bayt le vers de poésie car il groupe des rimes (rigolo n’est ce pas que la maison des rimes).

                                                                  • etudiant 8 juillet 2014 21:52

                                                                    @muslimadieu


                                                                    Merci.
                                                                    Pensez vous que « ahlul bayt » dans le Coran fait référence à la famille du prophète, voire Hassan, Husain , Fatima , comme le disent la croyance shiite ?

                                                                    Islam du « coran » ou la sagesse qui y émane vous semble très proche du zoroastrisme. Zarathoustra est il mentionné dans le Coran ?

                                                                  • etudiant 16 juillet 2014 13:58

                                                                    @MuslimAdieu,

                                                                    Pouvez vous m’aider à traduire le 48:25 , 48:26, 48 : 27 ?
                                                                    Merci


                                                                    • MuslimADieu MuslimADieu 17 juillet 2014 15:52

                                                                      aux âneries du traducteur près, ça donnes à peu près ça :

                                                                      48-24 : C’est Lui qui, dans le ventre (Batni) qui aspire (makkata), a séparé leurs mains/ressouces des vôtres et vos mains/ressources des leurs, après vous avoir fait triompher sur eux. Et Allah voit parfaitement ce que vous oeuvrez.

                                                                      48-25 : Ce sont eux qui « kafarou/cachent la vérité » et vous « saddoukom/éloignent » de « Masjid/l’écoute » de « ce qu’Allah a interdit/haram » et laissent le « Hady/la guidée alias coran » dans l’impossibilité d’atteindre sa place (la tête). S’il n’y avait pas eu des hommes fidèles à Dieu et des femmes fidèles que vous ne connaissez pas et auxquels vous aurez pu nuire, vous faisant ainsi du tort à vous même, par ignorance. Ceci est afin qu’Allah fasse entrer dans sa « matrice » qui il veut. Et s’ils avaient été différenciés nous aurons punis (par bannissement douloureux de la matrice) ceux qui auraient « cachés la vérité/kafarou » parmi eux.

                                                                      48-26 : Si ceux qui ont masqué la vérité ont mis dans leurs coeurs l’attachement à ce qui attache à l’ignorance, Allah a fait descendre « sakina/son repos spirituel » sur Son Messager ainsi que sur ses fidèles, et leur imposa une parole qui « éloigne le mal » (taqwa), dont ils étaient les plus dignes de par le lien familial (au sens spirituel je suppose). Allah est Omniscient.

                                                                      48-27 : Allah et son messager ont donné la vision de vérité : vous entrerez dans l’écoute de l’interdit si (ou quand) Allah le veut, en toute sécurité (ou fidélité), la tête haute, enfermés dans de luxueux endroits (qasr signifie palais), sans aucune crainte. Il sait ce que vous ne savez pas et a placé près de vous une victoire/ouverture proche.

                                                                      48-28 : C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée/cadeau et la dette vraie [deen] afin de le rendre apparent (visible) sur l’ensemble de la dette (deen). Et Allah suffit comme témoin.


                                                                    • Mowgli 23 novembre 2014 09:31

                                                                      Allahu asghar !

                                                                      La preuve ? Inch Allah, et 1 inch = 25,4mm


                                                                      • ZINE 28 avril 2016 18:23

                                                                        Bonjour, Un texte qui commence par la haine et se noie dans l’islamophobie sans apporter la moindre critique scientifique ou religieuse , En se basant sur les écrits des musulmans , d’il y a presque 14 siècles et en essayant de les réfuter en bloc , parce que l’auteur de ce texte ne trouve point à quoi les comparer d’après lui ,pour les authentifier et de faire jaillir ainsi sa vérité oohh combien lui est familière !!! Mais hélas il se trouve que la méthode scientifique dont il use découle de ces textes quoique’ils sont archaïques pour lui , et il n’existe point d’autres textes ou livres avant cette époque..car c’est chez les musulmans que le livre est banalisé, ou démocratisé selon le nouveau langage ...les gens du livres ,une nomination islamique des juifs et des chrétiens, en référence à la torah et les évangiles....n’ont pas su développer ce patrimoine divin , au point de perdre même les écritures originales...et essayer au cours des siècles durant de rattraper le noyau du message divin....donc on ne trouve nullement d’écriture ni chez les grecs , ni chez les romains, et nullement ailleurs ....chez les juifs des écrits inaccessibles ... avec l’avènement de l’Islam, le CORAN est un livre originale , le même texte depuis 14 siècle, joint à la chronologie de l’an Hégire (référence à Hijra : émigration) ....instaure une tradition de l’écriture et du livre durant les siècles d’après...l’échange intellectuel prend une autre dimension, en se libéralisant du joug des prêtres et des rois ....la science se développe et spécialement les mathématiques et les sciences expérimentales ...... Pour ne pas prendre un autre chemin et respecter la ligné du sujet qui est le Coran et le Hadith . le Hadith écrit bien après le coran , met celui ci comme la référence" suprême du point de vue religieux .....Par la suite le besoin d’expliquer le coran sous l’ombre de la sunna du prophète (les hadiths) se fait sentir et on a essayer d’écrire tout ce qui était racontable , par devoir historique, .....une science plutôt des sciences émergent ....car toute discipline voit le jour après un besoin..... Les livres références connus , étaient critiquables dés leurs naissances ....il y a mêmes des oulémas qui les rejettent tout en les considérant avoir une valeur historique .....je devine que Mr ONfray et Zeghidour ..ne prenait que ce chemin que la science nous oblige à user de ce que nous possédons... et ne pas spéculer sur ce qui n’existe pas !!!!! En, islam , en tant qu’histoire, voit sa courbe civilisationnel décroître vers un archaïsme fécond, pour ne garder que le nécessaire à une civilisation capable de sortir l’humanité du suicide .....c’est tamiser son histoire de 14 siècles, et en faisant participer les gens du livres , pour faire surgir quelque chose qui élèverait l’esprit humain d’un degré ....degrés après degrés ...l’humanité gagnera..le judaïsme, en déclin se voit produire la maladie du sionisme, le christianisme en déclin se voit produire la maladie de l’intégrisme, l’islam en déclin se voit produire la maladie l’islamisme ..... Élevons nos efforts et soyons médecins !!!!!


                                                                        • ZINE 28 avril 2016 18:38

                                                                          Bonjour, Un texte qui commence par la haine et se noie dans l’islamophobie sans apporter la moindre critique scientifique ou religieuse , En se basant sur les écrits des musulmans , d’il y a presque 14 siècles et en essayant de les réfuter en bloc , parce que l’auteur de ce texte ne trouve point à quoi les comparer d’après lui ,pour les authentifier et de faire jaillir ainsi sa vérité oohh combien lui est familière !!! Mais hélas il se trouve que la méthode scientifique dont il use découle de ces textes quoique’ils sont archaïques pour lui , et il n’existe point d’autres textes ou livres avant cette époque..car c’est chez les musulmans que le livre est banalisé, ou démocratisé selon le nouveau langage ...les gens du livres ,une nomination islamique des juifs et des chrétiens, en référence à la torah et les évangiles....n’ont pas su développer ce patrimoine divin , au point de perdre même les écritures originales...et essayer au cours des siècles durant de rattraper le noyau du message divin....donc on ne trouve nullement d’écriture ni chez les grecs , ni chez les romains, et nullement ailleurs ....chez les juifs des écrits inaccessibles ... avec l’avènement de l’Islam, le CORAN est un livre originale , le même texte depuis 14 siècle, joint à la chronologie de l’an Hégire (référence à Hijra : émigration) ....instaure une tradition de l’écriture et du livre durant les siècles d’après...l’échange intellectuel prend une autre dimension, en se libéralisant du joug des prêtres et des rois ....la science se développe et spécialement les mathématiques et les sciences expérimentales ...... Pour ne pas prendre un autre chemin et respecter la ligné du sujet qui est le Coran et le Hadith . le Hadith écrit bien après le coran , met celui ci comme la référence" suprême du point de vue religieux .....Par la suite le besoin d’expliquer le coran sous l’ombre de la sunna du prophète (les hadiths) se fait sentir et on a essayer d’écrire tout ce qui était racontable , par devoir historique, .....une science plutôt des sciences émergent ....car toute discipline voit le jour après un besoin..... Les livres références connus , étaient critiquables dés leurs naissances ....il y a mêmes des oulémas qui les rejettent tout en les considérant avoir une valeur historique .....je devine que Mr ONfray et Zeghidour ..ne prenait que ce chemin que la science nous oblige à user de ce que nous possédons... et ne pas spéculer sur ce qui n’existe pas !!!!! En, islam , en tant qu’histoire, voit sa courbe civilisationnel décroître vers un archaïsme fécond, pour ne garder que le nécessaire à une civilisation capable de sortir l’humanité du suicide .....c’est tamiser son histoire de 14 siècles, et en faisant participer les gens du livres , pour faire surgir quelque chose qui élèverait l’esprit humain d’un degré ....degrés après degrés ...l’humanité gagnera..le judaïsme, en déclin se voit produire la maladie du sionisme, le christianisme en déclin se voit produire la maladie de l’intégrisme, l’islam en déclin se voit produire la maladie l’islamisme ..... Élevons nos efforts et soyons médecins !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès