• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Question d’accent

Question d’accent

 ...Circonflexe ou pas.

 La polémique sur les chapeaux est relancée, Les hostilités bien franco-françaises sont de nouveau engagées dans la patrie de l'orthographe réputée (la plus) difficile.

 Une guerre picrocoline au pays de Malherbe.

    La révolte gronde au fond de nos campagnes, moins rue de Grenelle, plus laxiste libérale. Soeur Sourire est prête à bien des compromis...

 Pour les puristes, c'est écrit dans le marbre, c'est une vérité biblique, l'orthographe,c'est l'hygiène de la langue. 

 Pour les plus radicaux, s'opposer à la réforme de l'orthographe, c’est mutiler la France.

 Rien que ça !

Et pourtant se faire un petit jeune et se faire un petit jeûne, ce n'est pas pareil...Si on dit : il faut que je fais mon travail, en supprimant le vilain subjonctif, cela ne satisfera que les lointains descendants des Picards des campagnes.

 D'autres considèrent la problème comme secondaire, vu les problèmes de l'heure, comme Jean d’Ormesson : « Je refuse de parler d’accent circonflexe pendant que les agriculteurs se suicident ». La voie de la sagesse ? 

 A l'époque de M. Rocard, des suggestions avaient déjà été proposées, qui ont vite été enterrées. Luttes de Gaulois irréconciliables ou impossibilité de savoir jusqu'où aller dans la simplification annoncée à grands coups de trompettes ?... 

 Depuis le temps que l'aurtografe est en question, dans un affrontement régulier entre minimalistes et maximalistes !

 Quelle langue présente un bien plus grand décalage entre l'écriture et la prononciation ? L'anglais...

qui n'a jamais été une langue facile...

 L'urgence, dans une l'école qui s'abandonne à l'inculture, n'est-elle pas ailleurs que dans la prétendue science des ânes ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • bakerstreet bakerstreet 8 février 2016 12:03

    Bonjour zen

    Je vois que vous faites partie des emmerdeurs, mettant des bâtons ( batons ?) dans les roues trafiquées de nos élites cherchant à ne pas désespérer les banlieues. 
    Dans cette lente débâcle ( débacle ?) ressemblant à celle de la campagne de Russie, nous jetons derrière nous tout ce qui nous encombre, afin de ne pas nous alourdir, et rentrer le plus vite possible au pays. 
    « Au jour d’aujourd’hui » comme on dit maintenant, assez curieusement, avec emphase fleurie, ce sont les accents circonflexes, demain ce sera Jean D’Ormesson, immense vieillard, tout de même trop lourd à porter pour nos grognards fatigués, et sa pléiade, qui seront laissés au pied d’un arbre, en tas, pendant que la troupe ou se qui en reste continuera à claudiquer vers Paris....
    « Dans le ciel bas et triste pesant comme un couvercle » notre académicien croira voir, ultime dérision, des nuées d’accents circonflexe, mais à l’envers tournoyant là haut ! ...A moins que ce soit des vautours. 
    N’est pas le roi Lear qui veut !...Ou Hamlet : etre ou ne pas être ? Ce n’est plus une question, mais une exclamation ! Le jean « denim » a perdu là bas depuis longtemps son accent. 
    Au jour de demain que nous restera t’il pauvre de nous quand les hirondelles des accents aigus auront elles aussi disparu ? 
    Notre Dame de La lande, priez pour nous, à l’heure de notre mort !

    • bakerstreet bakerstreet 8 février 2016 12:06

      @bakerstreet
      Pour différencier le fait d’être jeune et celui de jeuner, no problemo !

      On dira maintenant « le djeune » !....De toute façon les jeunes jeunent de plus en plus ; il est juste que l’orthographe corresponde à l’usage et au sens !

    • rocla+ rocla+ 8 février 2016 13:08

      Achtung , à vouloir défendre bécassine on devient  bécasson .


      • ZEN ZEN 8 février 2016 13:29

        Bonjour

        A l’heure où le virus gagne, que certaines copies de terminales sont à peine déchiffrables confusion entre est et ai...), qu’on donne des cours de rattrapages dans des écoles d’ingénieurs, que les fautes commencent à abonder dans la presse (même le Monde n’est pas toujours relu), ce n’est peut-être pas le moment de laisser la porte ouverte à n’importe quoi.. ;


        • Jason Jason 8 février 2016 15:39

          Bonjour Zen,
          On en parle, on s’agite, on propose, on s’indigne, et parfois on s’empoigne (verbalement). Qu’en sortira-t-il ?

          Je trouve tout ça bien lassant en l’absence d’un état des lieux, d’une sorte d’inventaire conduit par tous, du spécialiste à l’homme de la rue. Les difficultés les plus fréquentes y seraient repérées et soumises à référendum. Je suis sûr qu’il en sortirait des propositions intéressantes.

          J’ai souvenir qu’il y a eu un « Atlas linguistique de la France » compilé par deux linguistes (F. Bruneau et Ch. Brunot, je n’invente rien) au début du siècle dernier. F. Brunot avait même écrit une « Réforme de l’orthographe », Paris 1905. Pourrait-on faire un nouvel atlas linguistique ?

          A plus d’un siècle de distance il ne s’est rien passé. Courage, dans les 200 prochaines années on aura peut-être dépassé la querelle des accents.


          • Laurent 47 8 février 2016 18:33

            Les poules s’étaient échappées, dès qu’on leur avait ouvert la porte,

            ou : Les poules s’étaient échappées, des cons leur avaient ouvert la porte !
            Aaaach ! Le français est une langue gutturale !
            Vivement l’écriture phonétique ( pardon : fonétic ) !
            Ca nous changera des termes comme : cent heuros, deux cents heuros ( eh oui, maintenant il y a un H à euro ) ou vingt zeuros ( avec un Z comme Zorro ), ou encore : un groupe de deux cents personnes se sont emparées ( je préfère : s’est emparé ).
            A la lecture, oh combien difficile, de certains commentaires sur les forums, j’en suis à me demander si je suis encore en France !
            Il y a peu, la dictée de Bernard Pivot se retrouvait avec un vainqueur...d’Afrique francophone !
            Mais pour notre pays, ça ne me paraît pas près de s’améliorer !

            • Aristide Aristide 8 février 2016 18:42

              Voilà donc un exemple d’article que se satisfait des ont-dit, il paraît que, ...


              Non, jeune et jeûne restent, il vous faut lire les vrais rectifications proposées par l’Académie avant de faire un mot assez primaire sur la base d’un erreur elle aussi assez primaire.


              • Aristide Aristide 8 février 2016 18:44

                @Aristide

                vraies... avant que l’on me l’envoie dans la poire.

              • egos 8 février 2016 21:23

                Jusque là, tt allait à peu près bien, 


                La dernière offensive des lettrés de la Coupole datait des 69, année au cours de laquelle et contre tte attente il ne se produisit rien ou presque.

                Le calme trompeur d’une mer d’huile.

                Les dernières promotions d’Immortels , paradoxalement assez proches de la sortie, n’auguraient aucun menace précise de révolution linguistique.

                Illusion fatale ;
                la situation a basculé lorsque le clan factieux (bien établi) des BescherelleTaMère rallia le soutien impromptu des NiqueTonBled,

                provoquant la ire des Loyalistes qui ne peuvent revendiquer qu’un maigre victoire sur le front ¨.

                Les régiments ligatures (æ,œ, &) le graphème ç, la prépo à, les signes de ponctuation ; ! «  » () *soutiennent héroïquement des positions intenables face aux divisions @ #$€.

                La bataille ne fait que commencer !


                • devphil30 devphil30 9 février 2016 08:00

                  N’importe quoi cette reforme , c’est une simplification pour un peuple en phase ( avec ph ou f ? ) d’analphabétisation.


                  Comment créer des règles débiles pour le nénuphar avec un f et d’autres mots avec ph.

                  Plus tard il y aura un nouveau nivellement des tous les ph en f ...

                  Quid de Philippe ??? il faudra que ce prénom s’écrive filipe ????

                  Pas pour moi 

                  Philippe 

                  • ZEN ZEN 9 février 2016 08:58

                    @devphil30
                    Bonjour Filippe, pardon Philippe
                    Je suis assez en phase avec votre position de principe
                    Ce qui explique mon papier finalement assez ironique
                    Il n’y pas de limites assignables à une réforme de ce genre, d’ampleur globale.


                  • franc 9 février 2016 11:31

                    a priori on pourrait changer l’orthographe du mot nénuphar en nénufar pour raison de simplification ,mais alors faut il transformer tous les ph en f ,sinon la simplification devient complication car il faudra trouver une règle pour savoir quand utiliser ph et quand utiliser f. Donc le problème reste entier

                    -

                    -

                    De plus le fait qu’un m^me son puisse être écrite de deux manières différentes est une richesse pour la langue afin de construire des mots en plus avec des sens différents ,et on peut jouer sur les mots , les sons ,les rimes pour la poésie

                    -

                    Je suis favorable à ne pas changer l’orthographe de nénuphar ,je ne vois pas en quoi c’est une grande simplification ,le vocabulaire c’est de l a mémoire ,connaître beaucoup d e mots et l’orthographe c’est aussi le signe qu’on a beaucoup lu et donc en principe plus de connaissance .On peut garder le mot nénufar pour un autre mot éventuel.

                    -

                    ce qui est plus grave c’est la disparition de l’accent circonflexe ;

                    par exemple le mot être qui perd son accent circonflexe ,outre que qu’il supprime la construction d’un mot différent mais encore supprime une information essentielle de l’appartenance à une m^me famille de mots (être , ester ,essence.....)

                     l’origine d e l’accent circonflexe c’es t la suppression d e la lettre s et du son s qui alourdit la sonorité du langage ou qui affaiblit la percussion du mot ( comparer la sonorité de établi pour le français et established pour l’anglais

                    le son du mot être est à la fois plus léger et plus percutant que le mot estre d’origine

                    -

                    l’accent circonflexe est aussi important pour la conjugaison et surtout dans le subjonctif

                     Outre qu’il permet une différenciation de la forme des mots ayant des sens différents (sur ,sûr) il permet aussi de différencier la formation dans la conjugaison ; par exemple le mot croire et le mot croître et en m^me temps indiquer leur formation originelle respective

                    -

                    ainsi pour le verbe croire on a : afin que je croie ,que nous croyons

                    pour le verbe croître on a : afin que je croisse ,que nous croissions

                    l’accent circonflexe de croître permet de prévoir sa conjugaison en la forme croi-SS-e car à l’origine l’accent circonflexe a remplacé la lettre s

                     de plus cela permet de reconnaître la famille des mots :

                    -----------croître, croissance, accroissement -----------

                    ----------croire ,croyance

                    ------------naître ,naissance , connaître ,reconnaissance

                    -

                    je ne suis pas pour autant contre le principe d’une réforme ou simplification d e l’orthographe mais seulement quand c’est vraiment utile et n’appauvrit pas la langue ,comme par exemple l’illogisme dans la formation des mots d’une m^me famille

                    -

                    Il me semble que cette réforme aille trop loin ou à côté en apportant un bouleversement inutile voire néfaste de la langue ainsi que son appauvrissement

                    la langue française a déjà été simplifiée et beaucoup évolué ,et peut être a atteint un niveau qu’une déformation supplémentaire l’appauvrirait ,l’abaisserait et non l’élèverait 

                    -

                    Une bonne réforme doit apporter une plus grande richesse et une plus grande beauté de la langue tout en la simplifiant dans le but d e la clarté ,de la légèreté, de la précision et de l’élégance avec une plus grande variété e t plus grand e beauté dans la forme comme dans la sonorité pour exprimer toutes les nuances et toute la force des sentiments 

                    -

                    la langue française actuellement est et reste encore la plus belle langue du monde et la plus précise ;Il ne faut pas gâcher tout cela.

                    -


                    • Hector Hector 9 février 2016 14:38

                      Et celle là vous la connaissez ?
                      « un sot portait dans un seau le sceau de la ville de Sceaux, quand le cheval fit un saut tous les ...... tombèrent . »
                      Alors ?
                      Qu’est-ce qu’on on se marre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès