• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réquisitoire christique

Réquisitoire christique

   Interview d’un J.C désabusé recueilli par un déiste agnostique dans une église de province.

   Année 2017, vingt siècles après mon utopique naissance, selon votre calendrier, je pose provisoirement cette croix devenue trop lourde à porter et sur laquelle toutes vos saloperies me clouent dans mon éternité. Vous qui me crucifiez mille fois par heure, il est temps maintenant que vous avez fait de ce jardin le pire des mondes parmi tous ceux que mon Père a créés, de vous expliquer pourquoi cela va cesser. Avec Marie ma mère que chaque jour vous saluez et qu’immédiatement vous salissez par votre immaturité, votre folie, votre cupidité, nous avons compris que pour une majorité d’entre vous, plus rien ne pourrait vous sauver.

   Voila des siècles que je m’échine à vous pardonner quand vous violez femmes et enfants, quand chacune de vos balles tirées ôtent des vies que vous ne pouvez recréer, pour toutes les guerres que vous avez faites en mon nom afin de piller vos voisins. Quand vous réduisez vos frères à l’esclavage. Quand vous saccagez la nature et détruisez ses animaux, ses végétaux. Quand agenouillés devant Mammon vous m’avez oublié. Votre cynisme vous pousse à connaitre le prix de tout et la valeur de rien. En extase devant la propriété, vous gaspillez vos vies à cumuler, à entasser. Quand vos âmes exsangues se taisent devant la mise à mort de la vérité. Les mendiants et les malades ne se font-ils pas éconduire à chaque porte, aujourd'hui comme toujours ? Le fait est que vous ne voyez pas clairement ce qui vous rend humain, la détresse, le dénuement, la misère. La liste de vos bassesses est si longue et si variée, c’est bien là dans le mal votre seule créativité, qu’elle traverse et alimente l’enfer que vous vous êtes fabriqué. 

   Moi qui, même si je ne suis qu’une légende, vous ai tant donné, est ce ainsi que vous me remerciez ? Je vous avais simplement demandé de vous aimer mais, vous semblez plus apte à vous nuire et vous détruire. Sans doute Père a-t-il merdé dans votre conception alors, il serait temps de vous envoyer à la casse car vous en avez fait assez et c’est bien là le seul endroit où vous excellez, dans la noirceur de vos actes vous vous complaisez.

   Si je vous apparaissais aujourd'hui, je serais sur le banc des accusés et, il se trouverait quelques procureurs salissant mon message pour vous démontrer que mon cas est aggravé par la récidive. Je serais mise à mort place Saint Pierre pour avoir dis que le Vatican, empilant les richesses, est devenu la succursale des marchands et des marchés et, c'est l'acharnement des pseudo-moralistes pharisiens qui fournirait les clous. J’étais venu pour vous tirer par la manche, vous réveiller, vous rappeler que votre vie est plus grande que ce que vous en faites. Ce geste enfantin, tirer la manche de l’adulte aveuglé par ses soucis pour attirer son attention sur quelque chose de merveilleux, ce geste était là pour vous sortir du sommeil de vos volontés, de vos savoirs, de vos conforts.

   N’avez-vous pas compris que cette parole : « Aimez-vous les uns les autres » C’est le désarmement universel. C’est la guérison du genre humain. La vraie rédemption, c’est celle-là. Aimez-vous. On désarme mieux son ennemi en lui tendant la main qu’en lui montrant le poing. Vous avez pollué jusqu’à l’air que vous respirez et l’eau que vous buvez. Quand la dernière écrevisse de la dernière rivière que vous aurez saturée de vos déjections disparaitra, votre tour viendra. Votre bêtise productiviste vous fait même ignorer le changement climatique évident que, par intérêt particulier, vous niez. 

   Avec Marie, je vous salie, je vous salue. Nous vous laissons juste le temps d’un repenti pour vous racheter. Dépêchez-vous et soyez convainquant car le temps restant vous est compté et il y va de votre éternité. Maintenant je brule cette croix car j’en ai marre de pardonner et, fatigué, je n’ai plus qu’une seule envie, vous oublier. Je ne suis qu’une illusion qui était venue pour vous sauver.

   Notre Père qui êtes si vieux, es-tu vraiment sûr d’avoir fait de ton mieux, car sur la terre comme dans les cieux, tes anges n’aiment pas devenir vieux …  J.L.A


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 février 2017 12:15

    Votre texte est beau, Gabriel. Mais vous faites un peu dans la facilité et, surtout, « à côté de la plaque ». Il y a comme du Michel Onfray dans l’entretien que vous reproduisez pour nous : l’Occident est foutu et l’important est de le dire le mieux possible.

    L’Occident est probablement foutu, en effet. Mais il y a mieux à faire que de l’écrire avec fatalisme pour l’histoire éternelle. Il y a en ce moment, dans cet « Occident » et ailleurs, des femmes, des hommes et des enfants qui ont une vie très concrète à vivre. C’est de les y aider qui doit compter le plus, surtout si l’on est « un ami de JC ».

    Or le scandale, en matière de religion aujourd’hui, c’est la trahison de l’église catholique qui prétend continuer le message de ce JC et qui, en fait, avec la complicité des athées obscurantistes aux pouvoirs politiques et médiatiques, contribue à assurer la soumission de cet Occident à la plus violente des religions : l’islam.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 février 2017 12:17

      Pierre Régnier

      auteur de  DÉSACRALISER LA VIOLENCE RELIGIEUSE (éd. du Panthéon, avril 2016)

      et de 

      DÉTRUIRE LA TRICHERIE EXÉGÉTIQUE

      (http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081)


    • Gabriel Gabriel 28 février 2017 13:10

      Bonjour Pierre,

      Je ne fais pas spécialement référence à l’occident mais à la communauté humaine en générale. Evidement il y a des gens bien qui luttent du bon côté mais c’est le pot de terre contre le pot de fer et les salauds sont plus puissants. Il faut se rendre à l’évidence, la situation décrite est factuelle. Bon, pour finir, j’ai rencontré JC dans un troquet intergalactique et, il était entrain de prendre une bonne cuite pour noyer son chagrin de l’humanité dans un calice de vin sacré. Un peu de déprime, ça va lui passer quoi que, j’en doute….

      Bien à vous 


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 février 2017 14:56

      @Gabriel

      Bien d’accord sur le fait que c’est « la communauté humaine en général » qu’il faut défendre contre les salauds (ou, plus simplement, les imbéciles) actuellement partout aux pouvoirs politiques et médiatiques.

      J’ai écrit : 

      Il y a en ce moment, dans cet « Occident » et ailleurs, des femmes, des hommes et des enfants qui ont une vie très concrète à vivre.

      Il faut, selon moi, s’attaquer ENFIN à la théologie criminogène

      Bien à vous


    • La mouche du coche La mouche du coche 28 février 2017 18:49

      je m’appelle François Hollande et j’approuve cet article politiquement correct. Lisez le.


    • La mouche du coche La mouche du coche 28 février 2017 18:49

      je m’appelle François Hollande et j’approuve cet article politiquement correct. Lisez le.


    • jef88 jef88 28 février 2017 12:24

      DONC !
      C’est une interview de JC par l’ange Gabriel ....


      • Gabriel Gabriel 28 février 2017 13:25

        @jef88
        Juste un hologramme Jeff, juste un hologramme...


      • jef88 jef88 28 février 2017 16:30

        @Gabriel
        ZUUUUUUT ! ! !
        Je commençais a avoir la foi ..............................


      • Gabriel Gabriel 28 février 2017 16:59

        @jef88
        Attention ça provoque des crises !


      •  
        Vous ne connaissez pas la théologie chrétienne. J/C n’est pas bobo spéciste biobio... la porte étroite pour l’époux est en-soi et reste fermée, si Dieu s’est fait homme pour que les hommes se fassent dieux, c’est aussi que le monde des cieux n’est pas de ce monde bobo. Seul la grâce donne un aperçu, par hasard. Quand à l’écrevisse, elle est condamné de tte façon par le soleil qui deviendra naine rose bétonneuse immigratoire ... et bouffera la Terre Sainte des bonobobo verts panthéistes.
         
        VIVE LE BÉTON ! VIVE L’IMMIGRATION !
         
         
        Episode 8 : le frère sombre du chat Schrödinger
         
        Le chat Schrödinger était d’une portée de 12, Aspect, Darwin, De Broglie, etc ... Mais parmi eux se trouvait le fameux Lucifer. Le chaton le plus beau, le plus admiré de la portée, fourrure noire, yeux immenses sombres et pénétrant. Lucifer était de tous celui qui aimait le plus la Liberté, ce fût sa perte.
         
        Non pas qu’il fut écrasé par un camion, mais l’amour inconditionnel de sa mère, lui sembla une telle obligation de réciprocité qu’il en vint à s’obliger à tout détester pour se libérer. Dans ce déchirement entre Liberté du Mal et Amour de l’éternelle et implacable Reconnaissance, il avait choisit la Liberté. Il incita tous les chatons à faire de même, ainsi naquit le libre arbitre félin.
         
        Mais Lucifer se déduisit une indispensable mission.
         
        Car si ses frères se voulaient dignes de l’amour absolu de leur mère, et s’ils avaient encore de la vergogne, au moins un 1/100e de la sienne, ils n’admettraient pas de se faire ainsi aimer passivement, d’entrer dans la portée des bienheureux sans apporter un cadeau de bienvenue, un don de valeur digne de leur hôte d’Amour.
         
        Alors Lucifer décida que cette preuve de dignité serait leur souffrance. Si les valets pithécanthropes en souffrirent de même, sauf le valet Crassanel de Schrödinger, qui n’était lui qu’un légume gland remplacé, végétalisé, ce n’est que parce que Lucifer était adepte de l’égalitarisme droitdelhommiste sociétaliste.


        • Gabriel Gabriel 28 février 2017 13:45

          @La Baudruche négrière patronale verdie

          Certains prétendent que la portée n’était que de sept, sans doute après la scission, et non de douze. Le problème avec le matou de tonton Schrödinger c’est qu’on ne sait jamais s’il est vivant ou décédé suivant l’angle d’observation et c’est bien là toute la difficulté quantique. Quant à Lulu, il en fallait bien un pour équilibrer la balance. Vous savez bien que la nature a besoin des êtres abjectes car ils nous permettent d’honorer les vertus que l’on encense, que serait Dieu sans le diable …. N’est ce pas ?


        • Louve Louve 28 février 2017 14:13

          @La Baudruche négrière patronale verdie

          VIVE LE BÉTON ! VIVE L’IMMIGRATION !

          Nous avons atteint un seuil antichristique inédit. L’urbanislamisme, l’argent, le béton, les sauterelles, l’avènement de la race géante des perroquets sont la preuve incontestable que ce monde est dans les griffes de Lucifer. 

          Le Christianisme s’est fait chair. L’incarnation du Christ nous rappelle a tous que l’homme est une créature mortelle et souffrante. Le vin du Christ rappelle notre chair a la terre. Les bonobobos et leur idéologie multiethnique nous ont précipités dans le néant. Hors de la terre. Hors-sol. La France est devenue hors-sol. La France est hôtel Formule 1 ou tout le monde vient niquer avec sa religion dans son sac a dos. Vive Attali ! 

          La chair est triste, Dieu est mort ! 

          ...Le béton, Hanouna, l’huile de palme, Youporn, Meetic, Ebay, Cac40, Dax, Footsie, Nasdaq, Forex, Nisdac, les robotes fellatrices, le Capital et la repentance ...

          Le bonobobo gauchard a atteint son paradis no-borderiste remplaciste sorrosien. 


        • @Gabriel
           
           
          Le diable du bonobobo vert est le consumérisme pas biobio, pas durable, pas équitaaaaaable pas climatiiiik, pas haaaaalal, pas vegan comme l’Église critiquait le Pape Borgiat qui faisait courir des grosses à poils à 4 pattes ...
           
          Ce qui veut dire en termes marxistes : la pensée dominante organise son opposition dominante.
           
           
          « Si les papes vendaient des indulgences pour construire Saint Pierre de Rome, un chef-d’œuvre, le pape vert Hulot Kérozène vend des indulgences CO2, bons pour polluer, pour bétonner des banlieues HQE immigratoires coloniales à Soros, avec un bobo trottoir de Lille à Marseille, et des poubelles de 12 couleurs différentes, une pour chaque apotre de la surponte africaine importée » Saint Bobo
           


        • howahkan 28 février 2017 14:50

          @La Baudruche négrière patronale verdie

           smiley tu dis : Ce qui veut dire en termes marxistes : la pensée dominante organise son opposition dominante.
           encore juste..cela s’appelle en marketing le syndrome de L’Oréal...créer soi même son, puis ses concurrents...pour être en position dominante, quoique il arrive...et la Baudruche négrière patronale verdie fait partie de cela..

          en politique occidentale c’est exactement ce qui se produit....


        • Gabriel Gabriel 28 février 2017 15:14

          Bonjour Louve
          Il est vrai que le stade de déchéance intellectuelle atteint des sommets. Comme dirait le vieil ami africain de Cabanel : " Désormais, les sauvages c’est vous ...." L’homme a sclérosé son âme, son esprit ne s’occupant que des seuls plaisir de son corps. De l’éphémère et illusoire jouissance possessive, le matérialisme a pratiquement détruit le spirituel. Le paraître a prit l’ascendant sur le naturel. L’avoir régnant en maître a fait de l’être l’esclave.


        • Louve Louve 28 février 2017 16:37

          @Gabriel

          Pauvreté spirituelle, physique et économique. 

          Soros a atteint son objectif de destruction totale. Si le Christ pouvait descendre de sa croix aujourd’hui, en bon guerrier qu’il est, et qu’il était, il partirait détruire leur temple marchand une deuxième fois. 

          En se faisant crucifier, Jésus est devenu chrétien. Il ne l’était pas avant cette capitale condamnation. 

        • @Louve
           
          « Au fond, il n’y a eu qu’un seul chrétien, et il est mort sur la croix. »
          Nietzsche


        • Louve Louve 1er mars 2017 19:23

          @La Baudruche négrière patronale verdie


          Leon Bloy dit que nos nations seront martyrisées, puis crucifiées , et c’est a cet instant qu’elles deviendront chrétiennes , et donc qu’elle trouveront le Salut.  Bloy adopte de manière explicite la méthode de saint Thomas, qui consiste à épuiser l’objection, c’est-à-dire à laisser l’adversaire cracher son venin jusqu’a l’écœurement. Jusqu’au sang de la crucifixion ! 

           Le salut viendra par ceux-la mêmes qui nous crucifieront. Il parle de ces marchands apatrides qui crachent leur venin et défèquent leur argent sur nos nations salies et violées . Eux qui ont déjà crucifié le christ.... C’est bien de nos bourreaux que viendra le salut des nations. Eloy est tellement subtil qu’ion ne pourra pas l’accuser d’être antisémite pour le coup ! D’autant plus qu’il répondait a Dumont... Un pur génie ! 

        • Louve Louve 2 mars 2017 01:02

          Erratum : Drumont


          Pas Dumont !!!

        • zak5 zak5 28 février 2017 15:09

          L’enseignement du Christ n’a qu’un seul but, c’est de ne pas céder au mal. C’est à dire ne pas combattre le mal par la violence. Chose de plus en plus difficile à atteindre et surtout à réaliser. Mais certains ont tenté de le faire et le résultat a été atteint : Gandhi, martin Luther King etc

          Le problème c’est quand vous avez des gens comme les djihadistes face a vous qui ne reculent devant rien dans l’horreur. Comment appliquer l’enseignement du Christ face a ces individus sans risquer sa propre disparition ?


          • Gabriel Gabriel 28 février 2017 15:29

            @zak5

            La non violence est nécessaire et incontournable pour une évolution des esprits qui ne peut se faire que par la pacification des émotions dans les relations. Cependant, cela ne veux pas dire que lorsque des êtres négatifs vous agressent il faut laisser faire. Votre vie est aussi précieuse que n’importe quelle vie et si pour la sauvegarder il faut vous battre alors, aucune hésitation.


          • microf 1er mars 2017 13:00

            @zak5
            Bon commentaire que je voudrais complèter.
            L´Enseignement du Christ n´a pas qu´un but, mais plusieurs et les trois principaux sont, CROIRE en DIEU, ÉVITER le mal et faire du BIEN, car c´est le BIEN qui va nous faire entrer au paradis.
            Car comme dit, l´Espérance passera, la Foi passera, mais seul l´AMOUR restera et cet AMOUR, qui est la CHARITÉ, c´est le BIEN. Je l´écris pour ceux qui croient, et invite ceux ne croient pas, d´ahdérer á cet Enseignement, qui est le Chemin, la Vérité qui nous mènera á la VIE, et á une VIE Éternelle.

            Marc 10,17-27. que je vous recommande de lire entièrement, je vous mets ici toutefois quelques lignes.
            « Pendant que Jésus était en chemin, un homme vient se mettre á genoux devant lui et lui demande ce qu´il doit faire pour hériter de la vie Éternelle. Jésus lui répond de mettre en pratique les commandements. Le monsieur lui demande, lesquels ?, Jésus répond : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas de vol, ne commets pas d´adultère, ne fait de tort á personne, ne porte pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère.
            Le monsieur répond : Maitre, j´ai observé tous ces commendements depuis ma jeunesse.
            Jésus le regarde et se mit á l´aimer. Jésus lui dit, il te manque toutefois une seule chose : va vend tout ce que tu as, donnes le aux pauvres, puis, vient et suit moi ». Le monsieur á ces mots, devint sombre et s´en alla tout triste, car il avait de grands biens.
            Alors Jésus regarde autour de lui et dit á ses disciples : comme il sera difficile á un riche d´entrer dans le Royaume de Dieu..., il est plus facile á un chameau de passer par le trou d´une aiguille qu´á un riche d´entrer dans le royaume de Dieu :

            Vous voyez « zak5 », ce monsieur depuis sa jeunesse, n´avait cèdé á aucun mal, mais vous voyez comment d´après l´enseignement du Christ, seulement avec sa seule attitude de ne pas cèder au mal, il était éloigné du royaume de Dieu.

            La journée d´aujourd´hui mercredi des cendres, marque le début du Carême.
            Nous chrétiens sommes appelés á la conversion, conversion du coeur, c´est á dire, remettre chaque chose á sa place, en revenant vers le Christ, car le chrétien ne se défini pas en terme d´avoir, mais en terme d´être.
            Avoir ne veux pas seulement dire biens matériels, car chacun de nous a une petite idole logée au fond de son coeur, cette idole peut être l´orgueil, la haine, la jalousie, l´ego, la méchanceté, l´intempérance etc, etc.., sont par exemples ce qui nous accaparent comme les biens matériels le font et nous empêchent d´accéder á Jesus, alors il faut s´en défaire en les vendants et avoir le coeur libre et pour suivre Jésus qui est le chemin, la vérité qui nous mènera á la VIE ÉTERNELLE.

            Pour ce qui est de l´attitude á avoir devant les Djihadistes, pour ceux qui veulent suivre le Christ, il faut prier pour eux et les AIMER, cela va choquer certains, mais c´est le chemin que nous a tracé le Christ, aimer nos ennemis, prier pour eux afin qu´ils se convertissent.
            Ceux qui tombent sous les coups des Djihadistes, sont des Martyrs et chacun connait la place du Martyr auprès de Dieu, c´est le Paradis assuré, bien sûr qu´on accède aussi au paradis sans passer par le Martyr, mais lorsque Dieu choisi ce chemin pour certains, ils l´acceptent.
            Vous avez sans doute entendu parlé du père KOLBE qui s´est offert comme Martyr dans un camps de concentration en pologne en prenant la place d´un père de famille qu´on allait exécuter.
            Le père KOLBE est mort dans des douleurs effroyables, il a été mûré dans une cellule oú on ne devait le sortir que mort.
            Il le savait lorsqu´il a prit la place de ce père de famille qu´il voulait sauver, et la gloire du Martyr, alors, les souffrances de cette période qu´il allait endurer, ne l´ont pas dissuadées, et aujourd´hui, on demande son intercession auprès de Dieu.
            le Christ en aimant les siens, ( les siens c´est qui ?, ce sont tous ceux que Dieu a crée, y compris les Djihadistes ) les aima jusqu´au bout en mourrant pour eux sur la croix.
            Jésus sur la Croix n´a pas condamné ceux qui le cruxifiait, et la première parole á prononcer après la ressurection lorsqu´il rencontre ses disciples qui l´avaient abandonnés et trahis, sera la PAIX soit avec vous, il ne les a pas condamné. Le disciple n´étant pas au dessus du maitre, nous les chrétiens au moins, devons suivre ses traces.
            Pour des êtres humains que nous sommes tellement attachés au matériel, c´est très difficile, c´est pourquoi il ne faut jamais cesser de fixer notre regard sur le Christ qui seul pourra nous donner cette force d´y arriver.


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 1er mars 2017 15:01

            @microf

            Vous  dites : Nous chrétiens sommes appelés à la conversion, conversion du coeur... et, avec raison, vous invitez à suivre l’enseignement de celui qui est pour vous le Christ.

             

            Vous chrétiens avez aujourd’hui à faire plus :

             

            exiger de votre église qu’elle abandonne cette partie de sa théologie qui, en trahissant le Christ alimente, indirectement mais bien réellement, la théologie directement criminogène de l’islam, laquelle conduit des croyants de cette religion à massacrer au nom de leur Dieu.


          • microf 1er mars 2017 15:51

            @Pierre Régnier
            Merci de votre commentaire.
            Toutefois, il ne faut pas mélanger les genres, on parle ici de christianisme et vous me parlez de musulmans, ce sont deux deux choses bien différentes.
            Et les chrétiens ne peuvent rien exiger á d´autres chrétiens, ce n´est pas comme dans un parti politique, ce que les chrétiens font, c´est de prier pour leur conversion et la conversion du monde entier.
            Alors si les musulmans massacrent au nom de Dieu comme vous l´écrivez, prier pour eux afin qu´ils se convertissent, la prière a une force étonnante, vous le verrez si vous vous y mettez, et le Carême qui commence aujourd´hui vous offre une bonne occasion de commencer.


          • zak5 zak5 28 février 2017 15:23

            @ l’auteur

            vous pouvez ajouter : je vous demande de prier dans votre chambre mais vous préférez construire de somptueuses églises alors que le peuple crève de faim et habite des taudis 

            Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra



            • Gabriel Gabriel 28 février 2017 15:34

              @zak5
              Je crois qu’une bonne prière commence d’abord par un respect de soi et une attitude saine envers autrui.


            • Neymare Neymare 28 février 2017 16:15

              @gabriel
              Je vous sent un rien désabusé. Pourtant si le christ revenait aujourd’hui, c’est pas du tout le discours qu’il tiendrait

              On est dans un monde qui avance, l’histoire s’écrit, vous comprendrez aisément que l’histoire s’écrit bien plus vite et efficacement avec des forces dites du mal qu’avec des forces pacifistes.
              L’homme parfaitement heureux n’a aucune raison de faire bouger les choses, alors que l’insatisfait, le souffrant fait tout pour qu’elles changent.
              Or, ce monde est déterministe : on va quelque part, et le chemin pour y aller est dejà défini
              Alors évidemment, l’homme (enfin les hommes pas trop avides) préfèreraient vivre une vie tranquille à l’abri de tout ce désordre du monde (qui en réalité, pour l’instant ne nous touche pas plus qu’à travers les médias, pour la plupart d’entre nous)
              Le christ l’est devenu en se détachant du monde (il n’y a pas de baguette magique du père pour désigner son fils, faut grimper à la force de l’esprit) : on commence à se détacher du monde quand on comprend que c’est une illusion, une fiction


              • Gabriel Gabriel 28 février 2017 16:48

                @Neymare

                Quand savez-vous mon cher Neymare, de ce que dirait le Fils au nom du Père. Pensez vous qu’aux vues de la situation ambiante et de la vitesse à laquelle l’homme s’auto détruit et détruit son environnement il prêcherait le même message qui est resté lettre morte au bout de deux millénaires…. Illusion, fiction, pourquoi pas, si je posais la question à Bouddha. 


              • Neymare Neymare 28 février 2017 17:21

                @Gabriel
                Parce que vous pensez que la situation des gens était meilleure il y a 2000 ans, pensez vous que l’homme ait tant changé que ça ?
                Le message du christ a une destination individuelle et non collective, et est toujours d’actualité. La vision christique est la meme que la claire vision bouddhiste : en gros ça veut dire « ne vous prenez pas la tete, tout celà est illusoire » : ce monde n’existe pas réellement c’est un monde possible, une possibilité mathématique que l’Esprit met en image.


              • Gabriel Gabriel 28 février 2017 17:31

                @Neymare
                Je ne récuse pas ce que vous dites mais dans le cas présent, je pense que la déchéance de l’homme vient de son manque d’amour et de sa surdité face au message du Christ.


              • Crab2 28 février 2017 16:31

                On ne naît pas impertinent on le devient et l’insolence ou le blasphème est-un acte de résistance et la quête de nouveau

                C’est la volonté de dieu [?], disent-ils en toutes circonstances, donc, si dieu n’est pas-une invention, il n’est efficace que dans la destruction, la désolation

                Pour lutter efficacement contre les violences religieuses, il faut enseigner le récit athée à l’école

                http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html


                • Gabriel Gabriel 28 février 2017 16:57

                  @Crab2

                  Vous savez il y a plusieurs manières de croire en une force supérieure. La première, celle où cette force est incontournable et responsable de tout. La seconde, celle où cette force est à l’origine de la vie et où vous êtes responsable de ce que vous en faites. Il est facile de tout mettre sur le dos d’un Dieu imaginaire ou imaginé dont on affirme l’existence pour en usurper un prétendu pouvoir afin de contrôler autrui.


                • Crab2 1er mars 2017 15:51

                  @Gabriel
                  Le clonage des esprits par la religion, et pour y parvenir des-hommes ( sans le concours des femmes ) ont-inventé, selon les régions dans le monde, un dieu à leur image - Hors il se fait que personne n’a jamais rencontré un seul des dieux du monothéisme puisque nul-le n’est revenu de ( l’imaginaire ) au-delà ;
                  mieux-encore, nous savons depuis l’antiquité que la mort est absence de sensation - nul besoin d croire à une « force supérieure » pour le vérifier comme tout ce qui est vérifiable, vérifiable, vérifiable, etc.etc. -
                  l’Enfer est un mythe et le Paradis une histoire que l’on raconte aux enfants qui ont peur du noir


                • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 16:37

                  @Crab2
                  Donc d’après vous tout ce que la science actuelle ne peut prouver n’existe définitivement pas... C’est pas un peu réducteur pour les découvertes à venir ?


                • Djam Djam 28 février 2017 20:59

                  @ l’auteur

                  Très beau texte effectivement. Faudrait l’envoyer à Onfray qui vient, dans son dernier pavé indigeste, d’en remettre une couche sur le christianisme qui, pour lui, est responsable d’à peu près tout en ce bas monde dévissant chaque jour un peu plus. Le Christ est une illusion montée de toute pièce mais ce que les athées ne pigent pas c’est que son message est universel et....inégalable en termes de pertinence. L’Amour, le vrai pas le désir aliénant, est l’arme qui défait n’importe quel tueur.


                  • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 07:40

                    @Djam

                    Je crois que M.Onfray ne s’en prend pas au message du Christ qui pour lui a toute sa valeur mais, fait une critique acerbe de ceux qui le représente en ayant dévoyé son message originel « Aimer vous les uns les autres ». Il faut dire qu’aux travers de l’histoire, les hauts représentants religieux, n’ont pas toujours fait dans la dentelle et qu’ils étaient et sont toujours plus intéressés par le pouvoir que par l’application même du message christique. Merci de votre intervention.


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 1er mars 2017 09:52

                    @Djam

                    Dès mon premier commentaire je disais à Gabriel que :

                     »Il y a comme du Michel Onfray dans l’entretien que vous reproduisez pour nous".

                     

                    Je répète ce que j’ai dit bien souvent : de tous les intellectuels très médiatisés, Onfray est celui qui peut encore »oublier un peu" de rejeter le tout des religions pour s’attaquer très sérieusement, et vite, à la théologie criminogène, puisque c’est elle qui, aujourd’hui encore, indirectement dans le catholicisme et très directement dans l’islam, conduit des croyants à massacrer au nom de leur Dieu.

                     

                    DÉTRUIRE LA TRICHERIE EXÉGÉTIQUE :

                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081


                  • Crab2 1er mars 2017 16:05

                    @Djam

                    Ce que je pige très bien en tant qu’athée et féministe amoureux des arts, du chant lyrique, de la philosophie, de la littérature, de la poésie, etc., c’est que votre sus-nommé J.C non seulement a inventé le ’’péché pour tous’’ ( faut ce qu’il faut ) et aurait affirmé à lui seul racheter l’humanité *1

                    - bref, ce gus ( inventé de toute pièce ) est-un tragique-joyeux sans-avoir ni le talent ni le génie de Mozart -

                    *1 : ce qui s’appelle péter plus haut que son cul )


                  • philippe baron-abrioux 1er mars 2017 08:18


                     Bonjour ,

                     un réquisitoire est une prise de parole du représentant d’une société dont les lois ont été enfreintes qui propose la sanction pour ce manquement à l’ordre défini par la loi .

                     libre ensuite au juge de suivre ou pas ce réquisitoire , de prononcer la relaxe ou la condamnation ou toute autre sanction adaptée au cas de celle ou celui qui est mis en cause .

                     l’infraction commise l’ a t elle été quand son auteur jouissait d’une réelle liberté d’action , en pleine conscience de la gravité de ses actes (même s’il ignorait la sanction encourue ) et des conséquences telles que ressenties par sa société d’appartenance ?

                     J.C ou ses confrères , quel que soit leur nom ou appellation (si je comprends le sens de votre article ) n’est qu’à la phase du réquisitoire et pas dans celle du jugement qui n’interviendra que plus tard et après sans doute la plaidoirie de la défense si le mis en cause ne refuse pas de façon claire d’être défendu .

                     en fait votre« réquisitoire christique » , selon votre dénomination , s’adresserait à nous tous , vos lecteurs , mais aussi tous les autres , nos contemporains , TOUS , sans distinction aucune .

                     merci pour cet article donc en forme d’admonestation qui pourrait (est ce votre espoir  ?) provoquer une réaction , un constat à faire d’urgence et éventuellement un changement d’attitude global et universel .

                     ambition démesurée ou saine observation d’un de nos contemporains qui fustige ses contemporains pour leurs erreurs , leurs errements , leurs coupables silences , leurs lâchetés , et petit à petit leur tendance à l’autodestruction programmée d’un monde mis à leur disposition qu’ils ont par cupidité , par besoin de domination et par manque de clairvoyance dégradé et rendu pour certains incapables de leur fournir l’essentiel qui permet la Vie , en sécurité , de se nourrir par son travail et d’évoluer pour participer au bien commun .

                     nous avons tout massacré , terres , femmes et hommes pour les asservir et cela en attendant le pardon toujours possible de quelque dieu (quel que soit son nom ) : là est le piège de cette facilité dans laquelle nous nous engageons , sans même penser aux enfants que nous prétendons éduquer .

                    et si nous commencions par réfléchir , simplement mais honnêtement à nos responsabilités , aux moyens à notre disposition pour enrayer et tenter au moins de réparer les dégâts déjà commis ;

                     avant que la sentence ne soit prononcée , il est encore temps mais il faut faire vite : que tous les avocats de notre défense prennent le temps nécessaire mais qu’ils admettent notre pleine responsabilité sera le seul moyen de nous sauver de la prison qui nous pend au nez en nous ramenant à la pleine conscience .

                     BONNE FIN DE JOURNEE !

                     P.B.A

                     

                     

                     


                    • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 08:45

                      @philippe baron-abrioux

                      Belle intervention détaillée. Ne voyez aucune ambition de ma part ni aucun jugement de valeur quel qu’il soit. Ici, il n’y a qu’une observation factuelle mis en parallèle avec le message christique originel qui est, je le crois, le seul remède à la sauvegarde de l’humanité et le booster à son évolution. A chacun ses responsabilités devant l’état actuel du monde dans lequel il vit. De nos comportements résultent des effets, à chacun dans analyser les causes et à corriger ses actions futures selon sa conscience. Quant à l’avocat et au juge, je vous citerais Kafka : « A l’heure du jugement, le plus terrible ne sera pas de voir défiler devant ses yeux sa vie avec toutes les mauvaises actions évidentes que nous aurions pu éviter et que nous regrettons mais, celles que l’on a cru bonnes à un instant donné et qui se sont avérées désastreuses par la suite. » 

                      Merci de votre passage.


                    • Jean Keim Jean Keim 1er mars 2017 09:18
                      @Gabriel
                      Il ne faut pas assimiler une religion avec la voix du messager qui a servi de modèle pour l’élaborer, pas plus qu’il ne faut mettre en avant le messager.

                      Jésus n’était pas chrétien et encore moins catholique, il suffit de rechercher l’étymologie de vocables comme justement religion ou encore église et évêque pour commencer à mettre en doute tout ce capharnaüm, aucune révélation n’a échappé à des dérives, la philosophie bouddhiste a eu les siennes.
                      Il est à noter que la fonction de pape n’existait pas ; à l’origine dans les premières communautés des disciples, chacune des assemblée – l’église – était placée sous la bienveillance d’un surveillant – l’évêque – choisit parmi les membres jugés capables de remplir cette fonction, parmi les premiers évêques nous trouvons des apôtres, tout ce petit monde recueillait la bonne parole – la parole juste – et la reliait avec la vie de tous les jours, recueillir et relier sont l’essence même de la religion.

                      Ma recherche personnelle m’amène à dire que Jésus ne croyait pas en Dieu, tout au moins dans le sens commun donné à ce mot.

                      Tant que nous ferons dire « je » à Jésus, nous passerons à côté de son enseignement qui ne consiste pas en un contenu formulable mais dans les actes de sa vie.
                      À une question des apôtres concernant sa nature véritable, il a répondu « Je suis la voie, la vérité et la vie. », cette réponse vient directement de la source dont il était l’incarnation, il était la source, il l’était totalement.

                      Le mal est là quand le bien est absent et nous en subissons les effets.
                      En tant que personne Jésus ne reviendra pas, mais la source n’est jamais partie, que pouvons-nous en attendre de particulier ? Personne ne le sait... sinon elle-même.


                      • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 09:36

                        Bonjour Jean,

                        Peut-être me suis-je mal fait comprendre dans cet article mais, je ne parle pas ici de religion ni même de l’existence avéré ou non de Jésus en tant que fils de Dieu ou pas mais, uniquement du message d’amour christique qui me semble l’antidote le plus important sinon le seul à l’effondrement actuel de la société humaine dans son ensemble. Je ne partitionne pas celle-ci suivant ses croyances mais insiste sur l’universalité du message d’origine.


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 1er mars 2017 10:14

                        @Jean Keim

                        Jésus ne croyait pas à la « volonté de violence » de Dieu


                        Contrairement à l’église catholique qui continue d’y croire


                        et d’enseigner qu’il faut y croire

                         

                        DÉTRUIRE LA TRICHERIE EXÉGÉTIQUE :

                        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081


                      • Jean Keim Jean Keim 1er mars 2017 12:04

                        @Gabriel
                        Si Jésus n’a pas existé, son message est sans valeur...


                      • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 14:04

                        @Jean Keim
                        J’ai précisé en tant que fils de Dieu.


                      • Jean Keim Jean Keim 1er mars 2017 23:08

                        @Gabriel
                        Très juste.


                      • Mordicul 1er mars 2017 09:50

                        C’est très joulie joulie tout ça mais vous oubliez aussi cela :

                        Matt 10-34__ Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.

                        Aah sacré Jésus, toujours en train de plaisanter, le roi de l’autodérision et de l’auto-contradiction.


                        • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 10:01

                          @Mordicul
                          Il est sur que le fait de dire aimer vous les uns les autres, c’est un message qui en a dérangé et en dérange encore plus d’un. En clair, ça fout en l’air toute la façon actuelle de faire du business. D’où le tranchant de l’épée et le froid de son acier pour les exploiteurs de tout bord.


                        • Mordicul 1er mars 2017 10:20

                          @Gabriel

                          Vous croyez vraiment que le message dérange vraiment notre monde... ?

                          citation : D’où le tranchant de l’épée et le froid de son acier pour les exploiteurs de tout bord. fin de citation

                          Etes vous en train de me dire que le passage que je vous cite n’est pas dans les évangiles ?


                        • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 10:41

                          @Mordicul
                          Absolument pas cher ami, le message est bien dans les évangiles et chacun est libre de l’interpréter à sa manière. Mais, savez vous comment c’est effectué le tri et le choix des évangiles au concile de Nicée ? Personnellement, étant agnostique, je me réfère uniquement au message d’origine du Christ : « Aimez vous les uns les autres... » que je traduirais pour notre époque :" Agissez avec autrui comme vous aimeriez qu’il agisse avec vous..." Concernant votre question sur le message qui dérangerait le monde actuel, je crois que si le personnage du Christ revenait aujourd’hui en le prêchant, les autorités religieuses comme les officines marchandes et banquières s’empresseraient de reclouer manu militari le personnage sur sa croix pour éviter qu’avec ce type de propos il vienne remettre en cause leurs pouvoirs et niquer leurs business. Mais, bien sur cela n’est qu’un avis personnel. Merci à vous de cet échange. 


                        • Mordicul 1er mars 2017 11:23

                          @Gabriel

                          Ok merci.
                          Je connais bien l’histoire de la kabbale de Nicée,de tous ces maffieux conviés à l’orgie organisé par ce cher Constantin. Thomas et bien d’autres se sont vu refusés l’entrée au carré VIP. D’ailleurs les sumériens et babyloniens n’ont même pas été invité , eux qui pourtant ont écris quelques plus grande histoire que contient le plus grand livre des mensonges universels qu’est la bible qui n’a jamais existé (au moment des soit disant faits) sous la forme qu’on lui connait aujourd’hui. Ce fameux pavé que l’on devraient plutôt balancé à la gueule des prêcheurs pour qu’ils se taisent.
                          Le message de jésus est quand même pour moi une abstraction aux réalités humaine, qu’il est inapplicable, qu’il se contredit sans cesse et crée la confusion. 

                          Un livre qui s’interprète par des experts autoproclamés ou amateurs qui lisent dans le noir et sans lumière ne pouvait pas devenir autre chose que ce qu’il est vraiment, une gageure pour toute l’humanité qui se noie dans la confusion et la foi aveugle.

                          Quand jésus chasse les marchands du temple c’est juste parce qu’il n’ont pas payés la taxe salutas pour avoir le droit d’exercé autour du temple.

                          Les gens bien n’ont pas besoin qu’on leur dicte leur actes. Ils existaient bien avant que l’on invente le virtuel philosophe jésus, la pierre angulaire de la plus grande supercherie terrestre.


                        • microf 1er mars 2017 14:10

                          @Gabriel
                          Votre article m´a beaucoup plu, bien qu´il ait certains points oú je ne serai pas d´accord, mais je prends ceux qui vont dans le sens de la vérité, et ils sont nombreux, car ils interpellent cette société qui est entrain d´aller á sa perte, pourquoi ? parceque cette société ne veut pas appliquer l´enseignement du Christ comme vous l´avez souligé, á savoir :« Aimez vous les uns les autres ». Et « agissez avec autrui comme vous voulez qu´il agisse avec vous, cela se trouve aussi dans cet enseignement du Christ, qui, l´a dit.
                          Dans certains de mes commentaires d´articles dans ce forum, je cite ces deux exemples pour illustrer certaines situations de ce que vous avez écrit sur l´amour du prochain.
                          Je prend par exemple l´EURO. Aujourd´hui en France, on se plaint de l´EURO, de l´UE, et nombreux sont ceux qui sont pour la sortie et de l´UE et de la zone EURO.
                          Dans mes commentaires, je dis qu´il ne faut pas faire á autrui ce que vous ne voulez pas qu´on vous fasse, comme dit dans la bible.
                          La France a introduit le Franc CFA dans les pays Africains Francophones, cette monnaie virtuelle qui est imprimé en France á Chamalière et qui est gérée pas par les banques cenrales Africaines, mais par le Trésor Francais.
                          Comme le Franc CFA, l´EURO plombe les économies des pays comme la France qui veut sortir de la zone EURO, les pays Africains Francophones, veulent aussi se débarraser du Franc CFA.

                          Vous voyez comment Dieu a beaucoup d´humour : » ne fait pas á autrui ce que tu ne veux pas qu´on te fasse", voila que sa fille ainée de l´Église la France, n´a pas mis ce message en pratique, et fait subir aux Africains par le biais du Franc CFA des souffrances terribles, et aujourd´hui, c´est la France qui souffre á son tour par l´EURO ce qu´elle fait subir á d´autres.
                          Et vous avez raison de dire que si Jésus revenait aujourd´hui, il serait rapidement recruxifié, car son message dérange, ce n´est pas votre avis personnel, c´est la vérité.
                          En lisant aussi vos commentaires, qui sont profonds, je découvre que vous croyez en Dieu, bien que vous dites que vous ne croyez pas en Dieu, il ya un fond de Dieu en vous, et mon souhait serait que vous le découvrez, restez positif comme vous l´êtes, Dieu dans grande Miséricorde, va se reveler á vous.
                          Nous commencons le Carême aujourd´hui mercredi des cendres, Carême qui est une période de conversion, je penserai á vous dans mes prières pendant toute cette période.
                          Bonne journée et que Le Seigneur vous bénisse.


                        • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 14:22

                          @microf

                          Je n’ai pas dis que j’étais athée, j’ai dis que j’étais agnostique ce qui est différent. Je suis Déiste tendance Panthéiste, je crois en une force spirituelle qui n’est autre que la vie et en sa positivité bienveillante. Quant au Christ, je ne sais pas si cet homme est une légende ou une utopie mais cela ne change en rien le message transmis qui est, à mes yeux, le plus grand et plus fantastique des messages et le remède à tous les maux et, j’ai une immense admiration pour le personnage. 

                          Bonne journée et que votre Dieu vieille sur vous.


                        • microf 1er mars 2017 15:35

                          @Gabriel
                          Merci.
                          C´est une bonne nouvelle de n´être pas Athée.
                          Il n´ya qu´une seule force spirituelle, et cette force, c´est Dieu, et vous n´en êtes pas loin.
                          Restez toujours auprès de cette force, Dieu fera le reste.


                        • Crab2 1er mars 2017 16:11

                          @Gabriel
                          Aimez-vous comme je vous-ai aimé ne signifie rien de plus que : vous devez me ressembler, être pas seulement mon semblable mais-être mon pareil - pas peu fier de son-égo le gugus


                        • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 16:34

                          @Crab2

                          Oui, c’est votre interprétation. J’ai pas l’impression qu’un type qui prêche la non violence et le pardon puisse avoir un ego démesuré mais bon, ce n’est que mon ressenti... 

                        • Armelle Armelle 1er mars 2017 10:50

                          L’auteur bonjour,
                          "Il est facile de tout mettre sur le dos d’un Dieu imaginaire ou imaginé dont on affirme l’existence pour en usurper un prétendu pouvoir afin de contrôler autrui« 

                          ...Le problème est bien là !!!
                          La croyance est personnelle dans le fond comme dans la forme et ne peut en aucun cas relever d’une instance religieuse se revendiquant d’un prétendu monopole pédagogique si ce ne sont qqes faits que l’on pourrait cependant très bien rattacher à »autre chose« 
                          Peut être la genèse de la genèse comportait les fondements d’une pensée favorable à la création d’un monde harmonieux, comme celle de maintenir des liens forts et une connexion empathique et permanente entre les humains qui d’ailleurs forme peut être le dieu que l’on suppute mais il me semble que très vite, des esprits malins ont perçu l’extraordinaire et potentielle source de revenus dans cette fable pour en quelques siècle en faire une véritable multinationale dont les ramifications feraient auraient pu faire saliver des sujets comme Arnaud ou autre prédateur assoiffé. Une multinationale ayant basé son slogan marketing sur la bien-pensance et en visant la misère du monde, soutirant au passage des fortunes colossales aux pauvres gens réduits à ce seul subterfuge pour »espérer« mieux, et tout cela en échange d’une promesse totalement improbable au delà des seules capacités humaines (qui peuvent être immenses) sur lesquelles nous aurions dû justement nous reposer et que du coup les humains ont totalement délaissé, et qui s’est dégradée au point de faire naître une haine féroce entre eux. Une multinationale dont la plus haute instance est souvent citée dans les scandales financiers les plus crapuleux, au même titre que les autres. Sans compter les autres saloperies comme les exactions qu’elle a pu commettre pdt l’inquisition qui a fait d’elle ni plus ni moins une dictature sanguinaire.
                          Cette construction n’est pas »l’idée du siècle« mais plutôt »l’idée d’une ère« , une idée purement humaine, issue de la perversion et de la cupidité humaine, et démesurément diabolique, car oui elle est allée jusqu’à créer son semblable du mal, histoire de coller une bonne frousse à ceux qui oseraient »passer la ligne«  !!!
                          Nous avons sans doute »raté« la compréhension de cette entité qu’est »dieu", lequel est sans doute et tout simplement l’unification de nous tous, une force multiple réunie et concentrée qui deviendrait alors immense mais nous avons choisi l’inverse, l’individualisme et la haine de l’autre.
                          Alors non bien sûr il ne viendra pas, puisque nous tous en sommes seuls maîtres mais manifestement pas demandeurs. Et nous ne pouvons le mériter puisque notre complaisance dans la médiocrité est immense...
                          McDO a fait la même chose en plus petit, le burger est l’ostie, ses restos les paroisses et ses prix le regard complaisant (mais intéressé) vers les plus démunis...Mais bon, à côté de ceux qui ont construit cette gigantesque pieuvre financière, il n’est encore qu’un rigolo...Et les partis politiques sont du même acabit...
                          La seule croyance qui vaille est en SOI


                          • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 11:07

                            Bonjour Armelle,

                            Juste constat que vous faites là. Concernant votre dernière phrase : « La seule croyance qui vaille est en soi », j’adhère entièrement à cela. Merci du temps que vous avez consacré à cet article.


                          • Armelle Armelle 1er mars 2017 11:45

                            @Gabriel
                            Je ne sais s’il est juste mais je suis parvenue à m’en convaincre
                            Sheldrake m’a bien aidée cependant ! Ses travaux mettent en évidence l’insoupçonnable capacité de l’esprit sur la matière (le « soi » matériel par exemple) à l’échelle individuelle déjà, alors m’imaginer cette capacité avec un exposant m’a définitivement convaincue que ce dieu que l’homme cherche depuis des siècle est en partie en lui et que cette infinie puissance qu’on attribue à ce dieu est la connexion de nous tous.
                            Alors oui commencer par croire en soi est déjà un bon début, et puis rajoutez à cela une bonne dose d’empathie et de respect, on devrait alors sans doute s’en sortir...
                            Un autre auteur est très intéressant, c’est Napoléon Hill, qui a mis en évidence les points communs qui relient la quasi totalité des gens ayant prétendu avoir « réussi leur vie », et non pas « réussi dans la vie » et le tout premier des points communs est la croyance absolue en eux et en ce qu’ils faisaient...dans l’abnégation et la persévérance...
                            Enfin voilà, tout un monde fascinant qui permet de jauger un peu plus facilement ce qui régit et entoure notre existence, puisque l’histoire chrétienne ne nous aura rien appris sinon d’entretenir l’ignorance, nous laissant sur notre faim, ou notre fin comme vous vous voudrez... 


                          • Gabriel Gabriel 1er mars 2017 11:49

                            @Armelle
                            Un sage a dit : « Aux questions que vous vous posez, cherchez en vous car là sont les réponses... »

                            Bien à vous.

                          • Crab2 1er mars 2017 16:17

                            @Armelle

                            L’individualisme

                            Les féodaux de toujours
                            Dans l’actualité, la forme la plus répandue de prosélytisme couvre un large spectre pour s’étendredésormais jusqu’aux fanatismes religieux, et, pour ces féodaux oubigots impénitents ;
                            c’est tenter au quotidien par tous moyens disponibles de la communication, ( télévision et réseaux sociaux), de faire accroire cette idée que l’individualisme et l’égoïsme sont synonymes, ce qui bien évidemment est complètement faux- CRAB

                            I

                            Individualisme
                            - de quoi s’agit-il ?

                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/lindividualisme.html


                          • Mordicul 3 mars 2017 10:04

                            @Armelle

                            Après être passé dans diverses formes de croyances, j’en suis arrivé au même constat que vous et bien d’autres, et dont il me semble que le point commun, est d’arriver à penser par soi même qui est à mon avis la seule façon de couper les fils d’avec les marionnettistes que sont les religions et religieux.

                            Jean 8-32 La vérité vous libèrera

                            J’aime bien les contradictions biblique qui poussent les aveugles à y tomber à genoux et pour les autres à s’en éloigner l’esprit serein .


                          • Crab2 1er mars 2017 16:12

                            «  La spiritualité, c’est la vie de l’esprit, la vie de la conscience humaine qui s’affranchit de l’immédiat. .../..

                            .

                            La religion est une forme de spiritualité, mais il y en a d’autres.

                            .

                            Un artiste qui crée des œuvres qui dépassent les limites du vécu immédiat, de l’utilité immédiate, fait œuvre spirituelle.

                            .

                            Un savant qui élucide les lois du réel ou un philosophe qui réfléchit sur les principes de la lucidité et de la sagesse font aussi œuvre spirituelle ».

                            Henri Pena-Ruiz


                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 1er mars 2017 17:56

                              @Crab2

                              Pena-Ruiz est aujourd’hui, hélas, comme Catherine Kintzler et Jean Baubérot, de ces excellents historiens de la laïcité qui se font, comme toute la fausse Gauche, complices involontaires des islamistes puisqu’ils « sacralisent » cette laïcité dans sa conception de 1905, à une époque où le danger islamique était pratiquement absent de France.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité