• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Scientologie : ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain (...)

Scientologie : ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain !

Le témoignage à charge d’une ex-scientologue "repentie", diffusé sur France 3 ce 6 février, m’a décidé à apporter le mien, plus nuancé, et donc "politiquement incorrect", tant il est d’usage de tirer à boulets rouges sur l’Eglise de Scientologie. Je vais ainsi me faire l’avocat du diable...à mes risques et périls !

Le grand reportage de l’émission "Comme un vendredi" de ce 6 février, au titre provocateur (pour les scientologues) : "Scientologie, une nouvelle drogue", était consacré à un centre "Narconon" (Non aux drogues) espagnol, centre officiellement destiné à aider les drogués à se débarasser de leur addiction ; mais officieusement, c’est aussi un lieu d’endoctrinement scientologique, d’où l’intitulé du documentaire en question, à l’allusion très claire.

C’était une grande première, car l’équipe de télévision n’a pas filmé en caméra cachée, mais au grand jour, avec l’autorisation expresse de l’Eglise de Scientologie qui, cette fois-ci, jouait la carte de la transparence.

Comme à l’accoutumée, les exercices ("trainings", en jargon scientologue), que j’ai moi-même pratiqués en tant qu’ex-scientologue (non "repenti"), furent tournés en dérision. Je peux pourtant certifier, même avec le recul (je ne suis plus scientologue depuis 1987), et au risque de passer pour un demeuré à qui on a "lavé le cerveau", que ces entraînements ont un sens, et sont de surcroît, efficaces.

Et c’est bien là où le bât blesse : des médias mercantiles qui caressent dans le sens du poil un public avide de sensationnel, confondent volontiers (pour ne pas dire volontairement) contenant et contenu, Eglise de Scientologie et scientologie. S’il est vrai que l’Eglise de Scientologie est une secte ("redoutable", depuis qu’elle a changé de mains à la mort du fondateur L. Ron Hubbard en 1982 ; fondateur qui se comportait, j’en conviens, comme un "gourou"), il n’est pas moins vrai que sa "technologie", c’est à dire ses outils d’aide par l’écoute ainsi que ses cours : la scientologie donc, sont particulièrement sophistiqués et pertinents.

Personnellement, j’en suis ressorti plus fort, et avec une connaissance accrue de moi-même et des autres ; par ailleurs, j’ai appris à accorder un grand respect à autrui ; plus qu’avant, je sais apprécier les bons moments de la vie, qui sont légion ; je me remets aussi plus rapidement des épreuves que je peux rencontrer sur mon chemin...et je ne me laisse pas facilement influencer par des médias superficiels, et aussi manipulateurs que les sectes qu’ils dénoncent ! Et enfin, je ne suis pas "en manque de scientologie" !

Cependant, je peux très bien comprendre la révolte de Mona Vasquez, l’ex-scientologue interviewée dans le cadre de l’émission "Comme un vendredi" : la "scientologie" (au sens dévoyé que les médias et le grand public lui ont donné) lui a forcé la main, tant et si bien, qu’elle s’est retrouvée en prison pour avoir contracté des emprunts, "d’une façon illégale" (selon sa propre expression). Mais l’artiste Mona Vasquez a su "rebondir", et se servir de cette double-expérience malheureuse ("scientologie" + prison), comme d’un "terreau qui l’a nourrie". (Selon ses propres dires)

Mon seul regret est qu’elle aussi fasse l’amalgame entre "l’écrin" (l’Eglise de Scientologie) et le "joyau" (la scientologie au vrai sens du terme). Mais peut-être "Mona" (Claude, à l’époque où je l’ai cotoyée à l’antenne de scientologie d’Angers, en 1982) bénéficie-t-elle de "circonstances atténuantes" ? En effet, et contrairement à mon vécu de scientologue, j’ai l’impression qu’elle n’a connu de la "scientologie" que ses aspects les plus rudes, en tant que membre du personnel, dans des centres trop importants (Copenhague et Angers) pour qu’une ambiance amicale et détendue puisse s’y épanouir (personnellement j’ai fait mes premiers pas en scientologie dans une petite "mission").

Quant à moi, je garde en mémoire nos fous rires "d’étudiants" (je n’ai été membre du personnel que plus tard, à Copenhague et à Angers, et ce fut la "galère" : voir le récit complet de mon parcours de scientologue sur le site "biobble.com"), la complicité et les idéaux qui nous unissaient, et les nombreux moments de profond bien-être, ressentis après une séance d’aide par l’écoute ("d’auditing", pour parler "scientologue") : c’était un temps où "la vie pétillait comme des bulles de champagnes" !

Mais j’ajouterai un bémol à cette tirade dithyrambique : la technologie de la scientologie ne devrait pas s’appliquer à des personnes psychologiquement fragiles, ou intellectuellement déficientes. Bien sûr, l’Eglise de Scientologie, aveuglée par sa cupidité, se soucie de ce genre de précautions comme d’une guigne !

Pour conclure, je me dois de préciser que j’ai fini par quitter l’Eglise de Scientologie (en 1984) qui devenait de plus en plus coercitive et intrusive, pour rejoindre la dissidence.

Et depuis 1987, je ne suis plus ni "scientologue officiel", ni scientologue dissident. C’est désormais par le biais du creuset de l’écriture que je cherche à "transmuter mon plomb en or".


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (153 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Ben Ouar y Villón Brisefer 11 février 2009 11:32

     Article courageux et qui détone, comme on aime en lire ici.

    J’ajoute pour nuancer votre propos qui a l’air honnête et clair, que j’ai suivi pour ma part une psychothérapie de type haptonomique chez un psychanalyste confirmé, et que moi aussi "plus qu’avant, je sais apprécier les bons moments de la vie... je me remets aussi plus rapidement des épreuves que je peux rencontrer sur mon chemin... et je ne me laisse pas facilement influencer par des médias superficiels ..."

    à la différence que cela ne m’a coûté que quelques centaines d’euros. 


    • stephanemot stephanemot 11 février 2009 13:02

      je ne sais pas si nous avons affaire a une pub deguisee ou a un Candide un peu maladroit mais au final, l’auteur, non repenti, fait quelque part l’apologie de la scientologie et de sa "technologie" avec plus d’efficacite que le dircom de la secte.

      . cette "technologie" a ete demontree comme une vulgaire imposture a deux sous (seul effets averes : placebo pour la victime, portefeuille plus gros pour la secte).

      . cette ideologie a ete demontree comme fondamentalement totalitaire, et c’est la raison pour laquelle certains esprits faibles / en perte de reperes peuvent y trouver une forme de (re)confort. Comme la plupart de leurs concurrents, les recruteurs de la secte ciblent en priorite ces profils psychologiques, avec souvent des questionnaires psychos bidons en appat.
       
      => il n’y a ni "joyau" ni "ecrin" mais un systeme a la dangerosite averee.


      PS : je constate que l’ancien adepte n’a pas totalement oublie la propagande maison : s’il confirme bien qu’il s’agit d’une secte, il utilise souvent le terme d’"Eglise de Scientologie", le tres controverse label auto-attribue qui nie meme la nature sectaire de l’organisation.
       


    • Hieronymus Hieronymus 11 février 2009 21:01

      @ Stephane
      comme deja exprime, vous ne faites qu’enfoncer les portes ouvertes ..
      il est quasi certain que votre propre connaissance de la Scientologie se limite uniquement a ce qu’en vehicule les medias ordinaires, cela ne vous empeche pas de vouer aux gemonies ce temoignage certainement honnete !

      l’auteur, non repenti, fait quelque part l’apologie de la scientologie
      non repenti, il est donc relaps ? au bucher vite !
      quelque part, comprenez insidueusement

      une vulgaire imposture a deux sous
      pas d’argument, on peut dire cela d’a peu pres n’importe quoi

      ideologie a ete demontree comme fondamentalement totalitaire
      on serait pas un peu ds le melange des genres ? qu’importe le but est de decrier

      toujours facile de hurler avec la foule ..
      soyons humbles, ne condamnons pas sans savoir !


    • stephanemot stephanemot 12 février 2009 09:51

      d’apres vous, j’enfonce une porte ouverte

      figurez vous qu’au contraire je cherche a en fermer une : je vois ici une invitation a considerer une secte dangereuse sous un jour anodin.

      en revanche, pour ce qui est d’enfoncer des portes ouvertes, vous vous posez un peu la.

      a defaut de risquer un improbable rhume du cerveau, mefiez vous des vilains courants d’air.

       smiley


    • Théodore Martial 12 février 2009 16:34

      Sincèrement heureux pour vous que votre psychothérapie vous ait autant apporté ! Et merci de m’avoir si bien compris.

      Théodore Martial


    • Théodore Martial 12 février 2009 16:45

      Bonjour "Brisefer" : mon post n’étant pas apparu au bon endroit, je le réitère, en espérant que cette fois-ci, il sera à la bonne place !
      Je vous disais que j’étais sincèrement heureux pour vous que votre psychothérapie vous ait autant apporté. Et je vous remerciais de m’avoir si bien compris.


    • Hieronymus Hieronymus 12 février 2009 20:17

      @ JP Doguet
      d’abord merci pour la moderation de votre post
      beaucoup ici sont tres loin d’observer votre correction ..
      sans doute ai je ete un peu trop incisif envers Stephane
      dont l’intervention reste somme toute assez moderee
      mais je ne trouve pas exact de dire que j’interdis toute critique
      de personne exterieure a la Scientologie (j’evite le mot secte)
      qd j’ecris "ne condamnons pas sans savoir" je m’eleve contre ce type
      de condamnation sans appel (et la plupart du temps sans aucune analyse)
      et en plus souvent extremement violente basee sur la simple equation :
      Secte = endoctrinement, lavage de cerveau, bref hypernegatif et dangereux
      la Scientologie est "classee" comme secte, donc harro sur la scientologie !
      .. discours .. qui est une invitation à y entrer ..
      non, je ne pense pas du tout qu’il soit necessaire d’avoir fait partie de la scientologie
      pour en discuter mais qu’il est plus important et plus utile (c’est la l’interet d’Agoravox)
      de pouvoir beneficier du temoignage direct d’anciens membres que de juste annoner
      ce que nous distillent des medias tres orientes (et pas toujours innocemment)
      cordialement


    • Théodore Martial 13 février 2009 14:59

      @ "Hieronymus"

      Pardon "Brisefer" si ce post vient se glisser sous le vôtre, mais un incident technique "tenace" m’empêche de l’envoyer au bon destinataire ! J’espère qu’il finira par le découvrir ?

      Bonjour Hieronymus,

      je tenais à vous remercier de vos nombreuses interventions dont j’apprécie la méritoire pondération, ce qui n’a pas été le cas de vos agressifs et irrespectueux interlocuteurs.

      A bientôt peut-être le plaisir de vous lire à nouveau, là où ailleurs ?

      Théodore Martial


    • Théodore Martial 12 février 2009 17:10

      Bonjour Actias. Merci d’avoir apprécié ma démarche. Quant à votre point de vue sur la "société", je le trouve plutôt original et pertinent, mais vous m’inquiétez un peu lorsque vous évoquez la démocratie, les droits de l’homme, la shoah : que voulez-vous dire exactement ?


    • ni-ni 11 février 2009 13:26

      bah ou est le problème.... ils y en a même qui croient en la psychanalyse smiley et ce après 10 ans d’analyse (infructueuse)


      • TSS 11 février 2009 13:35

        l’eglise ! quelle eglise !!

        Ron Hubbard n’etait qu’un ecrivain de seconde zone et baser une eglise sur ses dires et ses ecrits est de la

        foutaise... !!


        • Alpo47 Alpo47 11 février 2009 13:42

          Rechercher à s’améliorer, pour améliorer sa vie est une démarche saine et positive.
          La difficulté est de trouver sa voie et sa méthode, d’éviter les "gourous" et les escrocs. Un des critères sera le rapport à l’argent.
          Pour ce qui est de l’église de scientologie, je la classe parmi les "escrocs", car soucieuse de prélever toujours plus d’argent à ses ouailles, de s’imposer dans leur vie, d’inciter au repli sur soi, et des les rendre toujours plus dépendants (L’église pense pour vous).
          Conclusion pour ceux qui recherchent un développement personnel : Fuyez !


          • Théodore Martial 12 février 2009 17:13

            Tout à fait d’accord avec vous, "Alpo47" !


          • Neozenith 11 février 2009 13:49

            Pour ma part j’ai trouvé cet article très intéressant et instructif, et confirmant exactement ce que je pensais du traitement de la scientologie par les médias. L’expression utilisée par l’auteur est très juste : les médias se contentent de tirer à boulets rouges sur la scientologie, sans jamais en expliquer le contexte et le contenu.

            Attention ! Loin de faire l’apologie de cette secte, je remet surtout en cause le comportement des médias ! Faire du scoop sur des sujets dont l’écrasante majorité de la population a le même avis négatif...

            @stephanemot

            L’auteur ne fait pas l’apologie de la secte, il ne l’aurait pas quitté sinon !

            "seul effets averes : placebo pour la victime, portefeuille plus gros pour la secte"
            On peut en dire autant de n’importe quelle autre secte ou même religion !


            • Théodore Martial 12 février 2009 17:21

              Merci, Neozenith. Et félicitations pour votre lucidité vis-à-vis des médias !


            • plancherDesVaches 11 février 2009 14:18

              Bien vu, Alpo47. (je me répète...c’est l’âge...lol)

              Pour avoir subi une tentative de "récupération" par une secte et avoir été approché par une religion pendant une période de deuil, je me permets de donner un avis.
              Un avis neutre, malgré que je sois athé et non baptisé. Mais ayant subi et vu subir quelques malheurs.

              Qui n’a jamais eu besoin d’aide lors d’épreuves terribles et espéré, malgré tout, que la personne soit quelque part, et non morte. On peut devenir fou de douleur, j’en suis une preuve vivante.
              Ne dit-on pas qu’il n’y a que la foi qui sauve... ? (slogan commercial excellent pour les porteurs de la bonne parole, la seule, la vraie, la tatouée de l’Etre Supérieur que personne ne peut voir) Et en même temps, qui peut affirmer n’avoir besoin d’aucune croyance face à quelque chose d’insurmontable ?
              Et comme disait Bouvard : "une église est une secte qui a réussi". Excellent, non ?

              Seule différence culturelle de taille : aux US, faire du fric en faisant de la religion est, chez eux, normal.
              Notez, quand on voit les richesses qu’à accumulé le catholissisme, on se dit que ce fut le principe aussi pour eux.
              Et pour en revenir au sujet de la scientologie, j’ai suivi dimanche un reportage sur Canal+, je pense, qui parlait de Tom Cruise et d’autres acteurs scientologues...
              Ca se terminait comme ça : "ils ne pourraient plus quitter la scientologie, car l’organisation pourrait révéler des scandales qui ruineraient leur carrières"
              C’est ce qu’on appelle une sacrée aide de ses adeptes, non ?
              Ite, missa est.


              • vienzy 11 février 2009 20:42

                Une église est une secte qui a réussi.

                Si vous le dites. Mais qui a réussi quoi ?


              • Théodore Martial 12 février 2009 17:27

                Bonjour "plancherDesVaches". Rien "d’insurmontable" ou de "terrible" pour moi quand j’ai approché la scientologie : juste un grand intérêt et de la curiosité.


              • colza 11 février 2009 14:48

                J’ai moi-même été adepte de la scientologie dans les années 80, lorsque la sciento n’était encore que la dianétique, puis je suis parti avec femme et enfants à Clearwater, en Floride, où se trouve la Mecque de la Sciento, en tant que membre... J’ai suivi des cours, reçu des enseignements, ça ne m’a pas coûté un sou, puisque je faisait partie du Staff et que je travaillais en échange.
                Les cours et enseignements étaient concrets et productifs.
                J’ai toutefois quitté la sciento, pour les mêmes raisons que l’auteur, à cause de l’embrigadement et le manque de liberté et de libre arbitre qui sévissait et sévit encore dans ce mouvement.
                Voilà, c’est un simple témoignage. Content d’en être parti et content de ce que j’y ais appris.


                • Théodore Martial 12 février 2009 17:33

                  Bonjour "colza", moi aussi : content d’y être entré, et tout aussi content d’en être sorti ! En fait, c’est surtout après avoir quitté l’Eglise de Scientologie, que les "gains" (petit clin d’oeil entre "ex") peuvent véritablement se déployer.


                • mcm 11 février 2009 15:18

                  @L’auteur,

                  Vous avez absolument raison de sous entendre que la secte scientologue n’est pas plus nocive qu’une autre.


                  • Amnon Amnon 11 février 2009 15:22

                    Plusieurs choses.


                    L’un des principes de base de Ron Hubbard est que l’on peut mentir lorsqu’il s’agit de défendre la sciento.

                    Tout commentaire de scientos (ou de prétendus "ex") pose donc problème.


                    Ensuite, la "technologie" sciento serait valable, et la sciento "ordinaire" dangereuse.

                    Cette "technologie" n’est rien de plus qu’un PLACEBO PSYCHOLOGIQUE.

                    Elle donne une ILLUSION de pouvoir. Et évidemment ça marche, car le cerveau humain a une rare capacité à se fabriquer des vérités.


                    Hubbard, en plus de créer un système hypnotisant, a aligné les PLATITUDES psychologiques. Il n’a rien inventé. Sa "technologie" éducative relève de l’enfantillage. Sa méthode de désintoxication des drogués (par le sauna et les vitamines) est d’une rare bétise, tout en étant dangereuse.


                    Au crédit d’Hubbard, on peut lui attribuer une capacité certaine à créer un SYSTEME LOGIQUE particulièrement dangereux.


                    Tout son système est pourri.



                    • plancherDesVaches 11 février 2009 17:09

                      Harchibal, lisez mon commentaire un peu plus haut...

                      Sans vouloir dire que je détiens la vérité ultime, personne n’est à l’abri ne serait-ce qu’une fois d’une situation de faiblesse.
                      Récupéré immédiatement par toute religion/secte....


                    • Dzan 11 février 2009 18:17

                      Ron Hubbart, Rael, même combat !
                      Des illuminés, qui attrapent des gogos.
                      Jamais des ouvriers, d’ailleurs ; que des mecs friqués. Cherchez l’erreur.


                      • Mouche-zélée 11 février 2009 18:31

                        Dégueulasse !

                        Faire la promo de la sciento qui se donne le nom "d’église", le vocabulaire de "mission", mission pour-quoi ?
                        pour faire le bonheur des ignorants de l’écrin et du joyau ? pouah !
                        Il n’y a pas déjà assez de bordel avec les religions sur terre ?

                        Si au moins ce n’était pas une pompe à fric !
                        Est-ce que "le culte" est gratuit ?


                        Certains vous trouvent courageux de publier cela, moi pas du tout, je vous trouve inconscient .
                        Combien de personnes risquent de se dire :"ce n’est pas si mal, si j’allais voir"
                        Ron Hubbard l’homme, qui parlait à l’oreille des extra-terrestres, ha ha ha   smiley


                        • Gazi BORAT 11 février 2009 18:45

                          Voilà un article qui ouvre une boite de pandore : celle des articles à visée de proselytisme religieux !

                          A quand une publicité pour la Sokka Gakkaï ?

                          Ou un essai comparatif entre Raël, la Scientologie et la Conscience de Krishna ?

                          C’est là le problème de ce type de site, il prend le tout venant d’articles, au fur et à mesure de leur envoi.. Un journal papier "sérieux" aurait équilibré un tel ramassis de .... par un témoignage contradictoire d’une "victime" des sectateurs de Ron Hubbard..

                          J’arrête ici car sinon, je vais être traité de "suppressif" et vont se déverser sur moi les foudres de la "propagande noire".

                          Bon, je vous quitte, il faut que je prenne ma surdose quotidienne de vitamine C et ma séance obligatoire de sauna. Et .. oups ! je m’aperçois que je n’ai pas encore payé les derniers CD d’enseignements du Maître..Il va falloir que je vende ma voiture !

                          gAZi bORAt


                          • Mouche-zélée 11 février 2009 19:27

                            BORAT

                            Bravo, je me demande parfois à quoi sert la modération ...
                            Ceci dit même notre président est "très modéré" en ce qui concerne la sciento .
                            Il faut dire que Monsieur avait écrit La République, les religions, l’espérance, tout un programme  smiley

                            Allez, le bon vieux Tom reviendra très rapidement à l’élysée pour avoir la caution tacite de la république smiley


                          • Hieronymus Hieronymus 11 février 2009 20:16

                            @ gazi
                            je me demande si vous avez seulement un tout petit peu lu ce qu’a ecrit Theodore
                            a en juger par le cote partial et il semble presque haineux de votre post
                            on se demande s’il peut y avoir seulement un dialogue avec vous ?

                            cet ancien de la sciento ne fait nullement l’apologie du mouvement, il tache honnetement de faire la part des choses a la lumiere de son experience personnelle
                            l’interet d’Agoravox c’est son independance et sa liberte de ton differente des medias officiels, si pour vous l’important ,le critere de la verite, c’est le "on dit" alors nul besoin de media alternatif, vous pouvez lire en ligne presque tous les journaux et magazines "officiels", ils vous ressortent a qq nuance pres comme du "pret a penser" tout ce qu’un bon citoyen doit penser et croire sans se poser davantage de question, c’est tres simple a faire, pas besoin de reflechir ..
                            ainsi la Scientologie c’est une secte : "Oh une secte mon dieu quelle horreur ! et dire qu’il y a des gens qui osent emettre un avis nuance sur ce genre d’abomination ! on devrait leur interdire de s’exprimer !"

                            m’est idee que ayant vu le titre et ecrit "scientologie" vous avez juste eu envie de tirer dessus a boulet rouge parce que partout vous avez entendu repeter que la Scientologie etait une secte mercantile qui endoctrinait ses adeptes etc ... et que toute votre experience, connaissance et analyse s’arrete la ?
                            detrompez moi si vous avez fait des recherches plus poussees sur la question et que vous auriez des elements de 1ere main a nous faire part, j’entends, ne pas repeter juste ce que les medias bien pensant nous serinent jusqu’a la nausee ?


                          • Hieronymus Hieronymus 11 février 2009 21:05

                            toujours aussi peu medisant le furtif ?


                          • L'enfoiré L’enfoiré 11 février 2009 20:16

                            @L’auteur,

                             Qui est le bébé ? Quelle est la couleur de l’eau du bain ?
                             Il y a des bébés qu’il vaut mieux ne jamais avoir vu que de très loin. 


                            • Hieronymus Hieronymus 11 février 2009 21:06

                              @ l’enfoire
                              facile, un peu trop facile pour etre tout a fait honnete


                            • Mouche-zélée 11 février 2009 22:23

                              Façile ?
                              Oui, comme il est facile à la scientologie de récupérer des gens affaiblis et de les dépouiller "au nom de la dianétique" .
                              La mise en mots des traumatismes passés est une des bases de la psychiatrie, là ils n’ont rien inventé, le moindre psy qui exercerai en inculquant en même temps des préceptes "pseudo-sciento" se verrai radié du conseil de l’ordre .

                              Tout comme ils ont intenté des procès pour exercice illégal d’ailleurs ...
                              Racontez moi votre vie comme à un psy et je ferai de vous ce que je veut, avec un petit peu de temps smiley
                              On parie ?


                            • Mouche-zélée 11 février 2009 23:37

                              Vous avez raison FURTIF je m’étonne moi même d’être si cosmique, je suis presque aussi bon que la dianétique à ce petit jeur là  smiley

                              Quoi qu’il en soit, je ne pense pas que la dianétique puisse être comparée à une science qui demande des années d’études encadrées et un conseil de l’ordre pour jour les gardes fous.  smiley

                              Déonthologie ou non, admettez au moins que faire un témoignage promo sur la scientologie c’est assez osé.
                              Demain nous aurons la promo de qui ?
                              Temple solaire, Raël, Moon, ou je ne sais quels autres gurus du style
                              "j’en suis revenu dans les petites églises des petites villes ce n’était pas si mal , et même ça a fait du bien à mes finances et à mon cerveau, à 100€ le DVD on le regarde tous les jours pour rentabiliser, ça évite de perdre du temps à faire un choix "
                              ...

                              Non mais là je me marre smiley
                              A ce rythme là je vais monter ma secte l’église des mathématiques universelle, avec Fibonacci je pourrai démontrer tout ce que j’ai envie .
                              La consultation te fera 500€ le furtif  smiley


                            • Hieronymus Hieronymus 12 février 2009 00:01

                              @ celui qui sait
                              non seulement vous confirmez de facon eclatante ce que j’ai ecrit sur vous un peu plus haut
                              mais maintenant chose nouvelle, vous voici en plus vulgaire, de mieux en mieux
                              decidement on gagne a vous connaitre ..


                            • L'enfoiré L’enfoiré 12 février 2009 08:51

                               Mouche-zélé,

                               Nous avons été informé de ce qu’est l’Eglise de Scientologie à Bruxelles qui deviendrait une plaque tournante. "Devoir d’enquête" a bien démasqué l’affaire. Beaucoup de sociétés par l’intermédiaire de cours de management se laissent prendre au jeu sans s’en rendre compte. Le "monde meilleur et de la compétition" vendu alors n’est pas perdu pour tout le monde. 


                            • Zawgyi 12 février 2009 09:06

                              Je vous trouve également un peu trop prompt à défendre l’auteur et ses propos sur la scientologie. Sans s’en tenir uniquement à un ou deux témoignages, je vous invite à visiter les très nombreux sites d’anciens adeptes qui racontent leur vie passée dans la secte. C’est très loin de l’image de Club Med que voudraient véhiculer -de manière innocente ? Vraiment ? - certains auteurs d’AV. Encore une fois, ce site montre la supercherie qu’est le "journalisme citoyen" : permettre à chacun de s’exprimer sur tout, sans avoir la formation ou la déontologie attenante au métier, et surtout sans réelle modération.

                              A quoi devons-nous nous attendre : non, finalement, Hitler était un brave gars car il était végétarien et aimait les chiens ?

                              Les défenseurs de la scientologie sur ce site arguent que ceux qui la critiquent n’en connaissent pas les fondements. Peut-on critiquer la forme sans en connaître le fond ? Premièrement oui, puisque l’expression d’une idéologie en dit souvent beaucoup sur son contenu. Qu’il s’agisse donc d’une secte totalitaire nous en apprend beaucoup sur les idées qu’elle défend.

                              De plus, le fond ne vaut pas mieux. Un système qui explique que tout malêtre est dû à des "engrammes" et qu’il est possible à l’homme d’être absolument rationnel, qu’il est possible de vivre dans un monde sans guerre et sans folie est au mieux cul-cul la praline ou infantile, au pire dangereux. Autant croire que le monde des Bisounours où "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" est possible.

                              On comprend aisément le rejet de le psychologie et de la psychanalyse qu’opère la scientologie, qui a compris que l’homme est avant tout un animal avec des pulsions, un inconscient et qu’il ne peut pas être que "raison". Ces deux disciplines, elles, ont fait leurs preuves depuis plus d’un siècle.

                              De même que le refoulement de toute critique à l’encontre de la dianétique, qui ne serait due qu’à des "engrammes". Quoi de mieux pour se défendre que de dire : si tu réfléchis et que tu as compris que quelque chose clochait c’est que tu es malade, que ton cerveau n’est pas encore guéri.

                              C’est exactement le type de discours que tenaient les fascistes communistes : si tu critiques l’idéologie du parti c’est que tu n’es pas un bon communiste et que tu es un tenant de l’idéologie bourgeoise. Quand on veut tuer son chien...

                              Rajoutons à tout cela qu’aucune étude indépendante scientifique n’a pu démontrer l’existence d’engrammes ou la réelle efficacité de la dianétique, méthode inventée dans les années 50 par un écrivain de séries B de science fiction. Cela en dit long sur le personnage et sur son idéologie.

                              Doit-on croire sans avoir vu ? Si la dianétique était vraiment si efficace, quel serait notre messie, celui capable de nous montrer en personne qu’il est parvenu à atteindre l’état de surhomme que l’on vend. Car, si l’on nous promet un état de béatitude, c’est qu’il doit y avoir quelqu’un qui l’a atteint. Qu’il s’avance maintenant ou se taise à jamais.

                              Bref, la liberté d’expression est un droit fondamental et essentiel, lorsqu’il est utilisé de manière transparente et sans agenda caché. Qu’en est-il de tous les auteurs et commentateurs, qui ont plus l’air de VRP que d’anciens il ne faut pas nous prendre pour des c... : si c’était si bien, ils n’en seraient pas partis. Et s’il y a vraiment une dérive sectaire, c’est que finalement ce n’était pas si bien que ça et que le loup était dans la bergerie depuis le début.

                              Bref, faire l’apologie de groupes pseudo-religieux (déjà que je n’aime pas les religions) qui ont été classés comme sectes ne pose-t-il pas un problème non seulement déontologique, moral, mais tout simplement légal ?

                              J’espère que, pour une fois, les modérateurs feront leur travail. Ils avaient déjà laissé passé il y a quelques temps un article qui chercher à démontrer que l’homosexualité était une forme de déviance. Etre citoyen, c’est être avant tout responsable. Que les tenants du "journalisme citoyen" fassent donc leur boulot et évincent tous les pseudo-journalistes qui profitent de ce site pour faire la propagande de leurs idées les plus tordues.


                            • coudjouac 12 février 2009 11:15

                              Encore les délires de certains... Ils rêvent de condamnations qui n’existent pas, voudraient que la loi interdise à ceux qui ne pensent pas comme eux de s’exprimer, menacent des foudres de la justice celui qui les a laissé parler... Ridicule. C’est qui qu’est totalitaire ?


                            • ASINUS 11 février 2009 20:22

                              Scientologie : ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain


                              yep les parents de Ron eux ont jetés le bébé et elevés le placenta !





                              au fait a l auteur meme un con comme moi sait reconnaitre de la propagande quand il en voit


                              try , try again


                              • roger gonnet 11 février 2009 20:52

                                Que l’on puisse reprocher à une émission de télé de ne pas avoir compris l’ensemble des éléments constitutifs de la scientologie me paraît tout à fait inutile : cet auteur a dit-il quitté la secte en 1987. Qu’il estime que certains exercices sont amusants et efficaces st une chose, mais je crains qu’il n’ait qu’une connaissance superficielle du sujet.
                                Car en même temps qu’on "s’amuse" à des exercices efficaces, la secte vous bourre le crâne de pseudo-sciences, de contre-vérités, de promesses malsaines, et même, de buts malfaisants pour l’humanité, en plus de son vocabulaire destiné à faire de l’adepte une machine à penser et parler scientologie, et donc, à vivre en dehors des réalités.
                                Si la scientologie a réussi à obtenir une épouvantable réputation à peu près partout où elle s’est installée, ce n’est pas par hasard : c’est le groupe le plus secret et le plus espionnant qu’on puisse imaginer. Dernière preuve apparue ? la secte fabrique son quatrième souterrain blindé dans le désert http://www.foxnews.com/story/0,2933,490844,00.html, soi-disant pour entreposer des documents. Des dossiers de chantage serait sans doute mieux adapté vu les habitudes maffieuses qu’a toujours appliqué le groupe "en toute bonne foi" à ceux qui le débinaient. Je ne peux donc guère être d’accord avec quelqu’un qui croit encore qu’il existerait une scientologie valide et une autre qui serait celle pratiquée.
                                On pourrait sans doute, après avoir supprimé un bon 90% des écrits d’Hubbard et de son successeur, puis réécrit après vérification tout ce qui resterait, en sortir quelques éléments valables. Mais c’est bien tout, car le reste est tellement infesté de la pensée guerroyère et dominatrice du despote fondateur, que cela transparait même dans l’apparente gentillesse d’une partie des membres de la secte.
                                Pour conclure, le fait que cet auteur ait quitté la sciento en 1987 m’amène à l’un des arguments que je préfère avancer face aux prétentions de validité des écrits d’Hubbard : en 59 ans d’existence, quelques 3 ou 4 millions de personnes ont reçu un ou plusieurs cours de la secte. Il en reste probablement 40 ou 50000 qui sont encore actifs. le taux d’échec de la plus grande découverte de l’homme depuis celle de la roue, comme l’a dit Hubbard, est donc d’au moins 98-99%.
                                Une sinécure qui ne cessse dempirer, puisque les membres des débuts avaient besoin de prendre quelques dizaines d’heures de "services" pour quelques milliers de Francs, tandis que les membres actuels, qui ne vont pas mieux que ceux d’avant, dépenseront plusieurs centaines de milliers d’euros et mettront des années à plein temps pour parvenir à ce qu’on leur annonce comme le début de la vraie acquisition de capacités hors du commun...


                                • Théodore Martial 12 février 2009 18:19

                                  Monsieur Gonnet,

                                  si vous n’aviez gardé ne serait-ce que 10% de ce que vous avez appris en scientologie (comme vous l’affirmez dans votre sympathique commentaire), vous ne pratiqueriez pas, je crois, ce que nous (les "ex") appelions "l’invalidation". Ca vous rappelle quelque chose ? Vous auriez pu au moins retirer cela de la scientologie : un peu de respect pour autrui !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès