• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sixième extinction de masse - Le grand bluff !

Sixième extinction de masse - Le grand bluff !

Et si pour éviter la sixième extinction de masse il fallait commencer par éliminer l'homme de la surface de la Terre... Enfin pas tous ! Car, "la vraie lutte écologique mondiale, c’est celle qui obligerait l’Asie et l’Afrique à contraindre leurs populations à faire moins d’enfants pendant quelques générations". C'est ce que prétend l'auteur d'un article sur Breizh-info et bien sûr son texte n'engage que lui-même.

Nous les humains qui ne sommes finalement que des singes descendus de l'arbre où nous étions en sécurité pour ensuite évoluer autrement que notre cousin le chimpanzé, serions tous coupables du réchauffement climatique. Sauf peut-être Elisabeth Levy qui nous fait une colère dont elle a le secret contre les "climato-fanatiques" et contre cette "croisade des enfants, transformés par une intense propagande en petits gardes verts priés de rééduquer leurs parents... " comme "la petite Suédoise à nattes faisant la leçon aux grands de ce monde". Après tout, Elisabeth Levy a bien le droit d'être climato-sceptique, puisque ce n'est par encore un délit passible de la prison.

Maintenant, connaissez-vous Stewart Brand ? En tout cas ce qu'il écrit n'est pas idiot et mérite votre attention. Pour lui, "L'idée que nous nous préparons à une extinction massive n'est pas simplement fausse, c'est une recette pour la panique et la paralysie. Steward Brand s’indigne des simplifications véhiculées par les médias. Mais ceux-ci ne sont que partiellement responsables, car les simplifications sont souvent générées et entretenues par les scientifiques eux-mêmes." Mais, peut-être que le célèbre écrivain se trompe et que la sixième extinction de masse est bien en marche, si nous ne faisons rien pour changer de modèle économique. 

En fait, selon un rapport de l'IPBES, sur 8 millions d'espèces végétales et animales dont 5 millions d'espèces d'insectes, 1 million seraient menacées d'extinction. D'ailleurs, les extraits de ce rapport que l'on retrouve dans les médias ne sont qu'une interminable liste de catastrophes, mais d'après les scientifiques il ne serait pas trop tard pour enrayer le massacre annoncé. Surtout si la 6ème extinction ne serait en réalité qu'un grand bluff organisé par nos élites politiques et médiatiques, avec la complicité active de scientifiques. Allons donc, complotisme que tout cela, pourquoi chercherait-on à nous faire peur ? Serait-ce pour pousser les citoyens irresponsables au respect de l'environnement et pour les préparer à faire du vélo et réserver les voyages en avion aux puissants et aux riches de ce monde. Puisque la fin du pétrole est proche et cette fois vraiment inexorable. 

Mais, plutôt que d'accabler le pauvre quidam qui ne peut pas grand-chose au déclin de la biodiversité, pourquoi ne pas arrêter "le soutien financier fourni par les pays de l’OCDE à un type d’agriculture potentiellement nocif pour l’environnement monte à 100 milliards de dollars par an (base 2015)."

Et puis, comment tolérer que "68 % des capitaux étrangers qui vont aux secteurs du soja et de la viande bovine amazonienne transitent par des paradis fiscaux."

Ou encore, que "les subventions mondiales pour les combustibles fossiles représentent quelque 345 milliards de dollars par an et entraînent des coûts globaux de 5 000 milliards de dollars (santé, détérioration des habitats…)."

Comment admettre qu'à "cause des engrais, 400 zones mortes se sont développées dans les océans, ce qui représente environ 245.000 km2, soit une superficie totale supérieure à celle du Royaume-Uni, en expansion rapide."

Ceci n'étant seulement qu'un petit échantillon des calamités qui pourraient tuer la vie sur la planète, car la liste est très longue. Nous mentirait-on sur toute la ligne ?

Photo - https://www.quebecscience.qc.ca/14-17-ans/encyclo/vers-une-sixieme-extinction/

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.49/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

322 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 7 mai 16:27

    ET si on éliminait Grounichou d’Agoravox ?


    • Le421 Le421 7 mai 19:31

      @troletbuse
      Y’a pas de souci... Pour le plus grand bien de la Terre, l’extinction de la race humaine est prévisible. Pas dans la totalité, mais à plus de 90%. Et ce ne sera que justice car seuls ceux qui auront la capacité de survie resteront. Et ce ne sont pas les plus friqués bien au chaud.
      Le proverbe sur les maigres qui crèveront de faim avant les gros est totalement faux. C’est le contraire...



    • Julot_Fr 8 mai 09:17

      @troletbuse
      Les tons dissonants et eclaireurs vous deplaisent ?
      Oui il y a des degats sur l’environnement mais non ils ne viennent pas du nos mode de vie. Ils viennent effectivement de la pollutions programmees par nos elites pour nos eliminer : par les pesticides, les engrais, les ondes telephones (le 5G arrive a grande vitesse : pourquoi ?), et les trainee blanches d’aluminium qui sortent des avions (chemtrails).
      En ce qui concerne l’elimination des population, voire : https://www.sgtreport.com/2019/04/the-ebola-outbreak-in-congo-is-close-to-becoming-a-global-emergency/ et plus generalement pour la vrai info : sgtreport.com


    • troletbuse troletbuse 8 mai 09:53

      @Julot_Fr
      Les tons dissonants et éclaireurs vous déplaisent ?


      Pas du tout. Je suis même totalement d’accord avec vous. Pesticides, Engrais,etc
      Mais le souci d’écologie de nos dirigeants ne sont que des leurres et des prétextes à de nouvelles taxes afin qu’ils puissent se goberger et faire tourner la fée consommation pour le profit de quelques-uns. Biuen naturellement les mougeons leur emboîtent le pas.
      Plus loin, j’ai indiqué que Grounichou répercutait la propagande de Micronimbus, ce qui est le seul but de ses articles. Il ne faut pas être dupe d’un LREM qui dit avoir voté Méluche. 
      Question écologie, je suis plus écolo dans ma vie que ceux qui se disent écolos


    • Julot_Fr 8 mai 21:16

      @troletbuse
      je suis effectivement d’accord avec vous... les « elites » creent les problemes (avec engrais..) .. il nous inventent leurs stories.. rechauffement climatique blabla.. et nous proposent leurs solutions : raquer (taxes)
      Au passage ils nous rendent malades (cancers) et accroissent leur pactole.
      D’accord aussi sur les ecolos de patillent qui bouffe la merde du rechauffement climatique


    • troletbuse troletbuse 8 mai 23:11

      @Julot_Fr
      J’ai lu plusieurs de vos posts et je pense que nous sommes en phase.
      Mais parfois et même souvent, je critique les faux-culs  smiley


    • leypanou 7 mai 17:02

      Après tout, Elisabeth Levy a bien le droit d’être climato-sceptique, puisque ce n’est par encore un délit passible de la prison 

       : les climato-lucides sont en très bonne compagnie avec DCB et autres P Canfin.

      Tout ce qui peut détourner de la lutte contre l’oligarchie est une aubaine pour elle. Mieux, de vouloir sauver la planète, on peut aussi passer directement à l’interventionnisme impérialiste sous couvert de défense de cause noble.


      • troletbuse troletbuse 7 mai 17:35

        @leypanou
        Ben oui, Micron en a parlé, Grounichou répercute aussitôt. Un bon mougeon LREM.


      • Jean De Songy Jean De Songy 7 mai 17:13

         

        ÉCOLO = NÉGRIER DU CAPITAL = BÉTONNEUR = FOUTAGE DE GUEULE

         

        La surface d’un département bétonnée tous les 10 ans, 26m2/s, pour les « chances »...

        Croissance démographique UE = « chances »...

         

        « La Nature doit remplir la Loi de l’écolo, comme pour tout animal. » Nemerode


        • gruni gruni 7 mai 17:31

          @Jean De Songy

          C’est exact, 
          La surface d’un département bétonnée tous les 10 ans,

          Et on fait quoi ?


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mai 17:40

          @gruni

          On met de la pelouse synthétique dessus.


        • gruni gruni 7 mai 17:43

          @Aita Pea Pea

          Aita Pea Pea, ministre de l’écologie !


        • Christian Labrune Christian Labrune 7 mai 18:13

          Et on fait quoi ?

          ======================

          @gruni

          Il faut de toute urgence réduire le nombre des hommes sur cette planète, en commençant par les écologistes. Il y a déjà d’innombrables restaurants, à Paris, très bien connus des happy few, où on peut manger de l’écologiste. Cette spécialité ne figure jamais sur la carte, mais il y a un code : il faut regarder le maître d’hôtel en simulant un strabisme divergent et en faisant un V (comme Vert) avec l’index et le majeur dont les extrémités sont posées de part et d’autre de la bouche, à la hauteur du bas des narines. Il comprendra immédiatement. Ensuite, on se touche pour montrer la partie de l’écolo qu’on désire voir dans son assiette, tout en prononçant ces mots : « foie de veau ! », à haute et intelligible voix. C’est un leurre, bien évidemment, destiné à ne pas éveiller les soupçons des convives installés aux tables voisines et qui ignorent peut-être tout des spécialités secrètes de la maison.

          A Paris, on peut désormais manger de l’écolo dans trois restaurants sur quatre à peu près, mais, je suis extrêmement opposé, comme tout bobo, à la publicité, et je ne donnerai donc aucune adresse. Essayez, vous verrez bien.

          Cela dit, je m’étais fait bien des illusions. L’écolo, c’est une viande blanche tout à fait insipide. Sans purée de piment, ce serait presque immangeable et même plutôt dégoûtant. 


        • gruni gruni 7 mai 18:28

          @Christian Labrune

          « c’est une viande blanche tout à fait insipide. Sans purée de piment, ce serait presque immangeable... »

          Je suis bien d’accord avec vous, une Anne Hidalgo même bio est complètement indigeste


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mai 18:34

          @Christian Labrune

          L’ écolo sportif genre Hulot c’est un peu dur à mâcher. Par contre l’écolo de clavier y’a plus de gras , où est le gout.


        • Christian Labrune Christian Labrune 7 mai 18:40

          Je suis bien d’accord avec vous, une Anne Hidalgo même bio est complètement indigeste

          ........................................................
          @gruni

          Jamais je n’accepterai de manger le plus petit morceau d’Anne Hidalgo. Non pas par un souci de la diététique -je me fous bien de ces choses-là !-, mais parce qu’on ne mange pas son idole. C’est tabou.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mai 18:44

          @Christian Labrune

          Même pas une rondelle de saucisson d’Anne ?


        • Christian Labrune Christian Labrune 7 mai 19:01

          Même pas une rondelle de saucisson d’Anne ?

          ....................................................
          @Aita Pea Pea

          A des plaisanteries d’aussi mauvais goût, j’ai l’habitude de ne pas répondre.
          Sachez que j’ai le plus grand respect pour Anne Hidalgo, et qu’elle m’inspire la plus vive admiration. Etant donné mon âge, elle me survivra nécessairement, mais je le regrette : j’aurais aimé la voir entrer au Panthéon.


        • lee oswald lee oswald 7 mai 20:53

          Mr Christian Labrune bonjour , il existe en Papouasie des habitants agés qui ont connu le temps du cannibalisme et ils disent tous que la viande humaine avait un goût délicieux  smiley


        • troletbuse troletbuse 7 mai 21:37

          @gruni
          Pourquoi, vous lui avez bouffé le fion ?


        • mmbbb 8 mai 09:40

          @gruni rien tant que le con tribuable francais paiera . Le con tribuable francais bossera toutes sa vie et aura une petite retraite Il aura comme voisin une « chance inouie » pour la France , et un devoir imperatif de vouloir vivre ensemble. Celui ci en n ayant pas apporte un euro de richesse aura droit au logement sante ecole . Elle n est pas belle la vie a Marseille a Nantes desormais Un chiffe que nos representants politiques n avancent jamais est celui du cout de la délinquance Etude Bichot, universitaire de Lyon 
          NB Chalot s est insurge contre l afflux de don afin de reconstruire la cathédrale ND. Chalot en bonne pleureuse oublie de dire que le budget alloue a l aide medicale aux personnes en situation irréguliere en france a ete de l ordre de 970 millions d euros en 2018. Chalot est comme le Pape tres genereux avec l argent des autres .. Viendez chez nous misereux , vous aurez a manger et vous croîtrez .
          Quant aux génerations futures, ils pourront s immerger dans une foret primaire virtuelle et auront le choix entre la foret tropicale ou la foret septentrionale. 
           


        • gruni gruni 8 mai 10:06

          @mmbbb

          L’immigration, vaste sujet extrêmement compliqué. Comment gérer le flux des réfugiés économiques, politiques et climatiques. Par l’aide au développement bien sûr. L’enjeu est énorme et je ne sais pas si les Etats des pays développés ont bien pris la mesure de la situation, ou ne veulent tout simplement pas voir la catastrophe qui se prépare. Le pire n’est jamais sûre, espérons-le.


        • mmbbb 8 mai 11:03

          @ gruni Comme je l ai deja dit ce sont les enfants des bisounours qui risquent de hair leurs parents . Dans le FIG , Erdogan veut ouvrir des lycees Turcs en France . Les principes republicains , ceux qui ont unifies cette nation , sont mis a mal au fil des années . Les revendications catégorielles sont admises afin de vouloir s adapter a ce nouveau public Nous allons nous acheminer vers une balkanisation de l europe Lorsque l ouvrage de Benssoussan paru « les territoires perdus de la France » en 1990 , les grandes ames de gauche lui répondirent que par quolibets et railleries . Lorsque M Hollande dit la meme chose dans son bouquin « un president ne devrait pas dire cela » il apparait comme un prophete. lorsque Collomb lors de son depart réitéra les memes propos , il reçut un large écho. « Le pire n est jamais sure » certes mais les prémices sont présents . Vous oubliez les attentats la montee du fondamentalisme Cette societe francais n a jamais ete aussi disloquée
          NB dans les maunuels scolaires turques , la therorie de l evolution a ete rayée .   


        • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 12:48

          il existe en Papouasie des habitants agés qui ont connu le temps du cannibalisme et ils disent tous que la viande humaine avait un goût délicieux 

          =================================
          @lee oswald

          Je ne songerais pas à vous démentir. C’est aussi bon que le porc laqué de mon restaurant chinois préféré.
          Pas loin de chez moi, il y a une crèche. Quand je peux attraper un petit enfant d’une famille d’écolos à la sortie, j’ai de quoi manger pour une semaine. Le problème, c’est qu’ils courent plus vite que moi, et je ne peux donc pas vraiment en faire mon ordinaire.


        • izarn izarn 9 mai 01:06

          @mmbbb
          Si on sort de l’UE, on ferme les frontières aux « irréguliers » et on ne perdra plus 1 milliard....OK ?
          Tu veux rester dans l’UE ? Alors tu payes ou tu deviens facho...
          Le genre de collabo avec le IIIieme Reich en 40...Et il y en avait beaucoup de ces cochons la ! Et ils se croyaient patriotiques en plus !

          Tu vois dans la vie, il y a ceux qui ont un revolver chargé et ceux qui creusent :
          Alors toi, si tu ne veux pas sortir de l’UE ; alors tu creuses !


        • velosolex velosolex 7 mai 18:04

          C’est pas parce qu’un imbécile dit un sophisme, ou qu’un happy few vit à l’opposé de ses idées, ou que le gouvernement pratique l’aide massive aux lobbys mortifères, qu’il n ’y a pas un problème. 

          Un problème de plus devrais je dire. Posez ça là dans le coin, on balance tout ça à la mer. Qu’est grande. 

          Le déni est une forme d’opération mentale, visant à cacher les poussières sous le tapis pour ne pas le voir, pour les nier. Même quand elles sont atomiques. Même quand elles sont si grosses qu’elles soulèvent le tapis.

          La grande extinction...A priori les imbéciles ne sont pas encore impactés, et se cramponnent mordicus à leur pensée magique. C’est à dire : Tout ça c’est du complotisme. 


          • Fergus Fergus 8 mai 13:53

            Bonjour, velosolex

            Je partage ce commentaire sans la moindre hésitation.


          • Claudec Claudec 7 mai 18:28

            Vaut-il mieux le progrès et un bien-être inégal pour 3 milliards d’humains, dans le respect de leur environnement, ou la stagnation dans une indigence égalitariste et le saccage de la planète, par 11 milliards et davantage de prédateurs enragés dans moins d’un siècle ?

            Nous ne serons plus là pour apprécier ce que nous aurons laissé à nos descendants, mais That’s the question  !

            https://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com/


            • gruni gruni 7 mai 19:07

              @Claudec

              « Nous ne serons plus là pour apprécier ce que nous aurons laissé à nos descendants »

              Nous ne serons plus là non plus pour témoigner si cette étude était lucide ou complètement à côté de la plaque. Mais d’ici là, il peut arriver tellement de choses, bonnes ou mauvaises, que nous ignorons actuellement. 


            • mmbbb 8 mai 10:15

              @gruni la pollution systemique des ecosytemes a déja ete constatée . Lors des forages de glace en antarctique , les chercheurs trouvent des microparticules de plastiques notamment du polyéthylène . Quant l effondrement des especes animales et vegetales , elles est en cours . Une etude parue et menee par m Rodolfo Dirzo de l universite de Stanford Exemple les plus remarquables , l effondrement de la population de girafes de 40 % , le guepard est en sursis . Quant a notre pays , il en est de même concernant les passereaux et les insectes Toutes ces etudes sont des etudes statistiques dont les donnees sont recoupéees De surcroît , les chercheurs du monde entiers recoupent ces données. N en déplaise aux contempteurs, ce ne sont pas des informations lancées a la volée . . 
              Dans les années 1960, la terre ne comptait a peine que 3 milliards d humains et les ecosystemes etaient encore largement preserves Personne ne parlait du saccage de la foret de Bornéo En 1974 tout le monde se foutait de Rene Dumont « il y a aura toujours de l eau pour troubler le pastis » sauf que desormais l eau potable notamment en France est devenu une source rare 70 % des cours d eau sont pollues , Sil le pere de Bocuse , pouvait proposer des poissons peches dans la Saone, ce n est plus possible.. . Allez enquêter aupres des scientifiques de IFREMER de Villefranche sur Saone . la population méditéranenne va croître et peu de choses sont entreprises notamment les stations d epurations Au Liban , les detritus sont balances dans la mer Il n y a que le neo liberal tel que Spar, qui ne veut ne pas voir Quoi qu il en soit , l evolution exponentielle de la demographie sera un probleme majeur Phenomene unique dans l evolution humaine. La seule certitude nous pourrons pas eradiquer les bacteries et les virus .
              PS l augmentation des budgets militaires Les USA consacreent plus de 500 milliards de dollars aux armes . Si les nations consacraient 1 % de ce budget a l environnement, ce serait deja une bonne avancee . Il resterai assez de fric pour se foutre sur la gueule . 


            • Claudec Claudec 8 mai 11:24

              @mmbbb

              Gruni (comme tant d’autres et non des moindres) est bien trop obsédé par une archaîque lutte des classes pout prêter attention à de suspects fantasmes !

              Pendant que s’accomplit ce que vous évoquez et que l’échéance ultime de ses pires conséquences se rapproche à grands pas, il en est ainsi de la plupart des grands pouvoirs (notamment religieux, politique et syndical), toujours davantage préoccupés du nombre de ceux sur lesquels ils se fondent que de leur bien-être (sans se soucier que pour des raisons purement structurelles, les pauvres se multiplient à une cadence qui est 6 fois celle des riches). Hors toute autre considération, la dénatalité serait pourtant une douce manière de réduire le nombre de pauvres victimes des abus des riches !

              Plus de 250 000 humains supplémentaires déferlent chaque jour sur Terre, soit près de 100 millions par an ou la population de la France et du Benelux réunis. Nous serons 9 milliards dans moins de 30 ans et plus de 11 au début du prochain siècle – si toutefois l’humanité tient le coup jusque là. Mais n’est’il pas préférable de tous mourir plutôt que de continuer à supporter des inégalités sociales qui ne cessent de croître dans l’aveuglement général quant à leurs causes fondamentales, que sont l’augmentation incessante et démesurée de notre richesse collective et du nombre de ceux qui la créent au détriment de leur environnement ?


            • izarn izarn 9 mai 01:15

              @mmbbb
              Il y a 30 millions d’années, les dinosaures aussi ont disparu...
              Et la Nature est toujours la...
              Effectivement en jouant aux cons, nous disparaitrons.
              Et la Nature sera toujours la...


            • Christian Labrune Christian Labrune 7 mai 18:33

              La grande extinction...A priori les imbéciles ne sont pas encore impactés, et se cramponnent mordicus à leur pensée magique. C’est à dire : Tout ça c’est du complotisme. 

              ================================
              @velosolex

              Vous avez tout à fait raison, il y a des choses qu’on ne peut pas nier, et les climato-sceptiques, par exemple, sont bien forcés de convenir qu’au Canada et à New York, les hivers sont de plus en plus torrides, que ces derniers jours à Paris, la canicule a pratiquement fait éclater tous les thermomètres.

              Il ne se passe pas trois ans sans que j’aille visiter toute une après-midi le Museum d’Histoire Naturelle, et je vois clairement et distinctement qu’il n’y a jamais eu d’extinctions d’espèces comparables à celle dont nous sommes témoins aujourd’hui.

              Pour masquer cette réalité incontestable, au Muséum, on va jusqu’à présenter des « moulages » (je rigole !) de squelettes de très grands animaux, bien plus costauds que vous et moi, lesquels n’ont jamais existé dans la réalité, mais qui auraient disparu au crétacé, ou même au XIXe siècle (certaines variétés de chevaux en particulier), afin que nous nous disions : l’extinction des espèces, ça ne date pas d’hier et que nous retournions à nos occupations ordinaires sans nous soucier de rien.

              Dieu merci, nous ne sommes pas des cruches, et ce n’est pas demain que je croirai à l’existence de ces « dinosaures » dont la Sainte Bible, qui est mon livre de chevet, ne parle en aucun de ses chapitres.


              • Christian Labrune Christian Labrune 7 mai 18:49

                ADDENDUM

                Les espèces disparaissent, c’est un fait incontestable. Je n’avais jamais beaucoup pensé à ces sortes de choses, mais je vais faire une confidence : après le dernier message envoyé, j’ai eu l’impression, peut-être à cause du carré de chocolat que j’avais mangé tout-à-l’heure, que j’avais le bout des doigts un peu collant. Envie d’aller me laver les mains dans la salle de bains, mais impossibilité absolue. Crise d’angoisse abominable : et si, en m’approchant du lavabo, je ne me voyais plus dans le miroir qui le surmonte ? Et si j’avais déjà disparu, moi aussi ?
                Cela vous est-il déjà arrivé ? Si c’était le cas, ce serait un signe évident du terrible danger qui nous menace.


              • keiser keiser 8 mai 09:49

                ce n’est pas demain que je croirai à l’existence de ces « dinosaures » dont la Sainte Bible, qui est mon livre de chevet, ne parle en aucun de ses chapitres.

                La bible , tu la fumes ou tu la fais en infu.

                Intéressant le débilité des créationniste de merde.

                Le mec , il t’annonce une énormité en prenant la bible à témoin comme si cette merde pour attardé que je n’ai pas pu finir, tellement les récits sont à dormir debout.

                Comme si ce livre faisait office de référence scientifique.

                Au fait Labrune fait gaffe cette année, avec le changement d’heure, tu vas louper le père noël.


              • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 11:17

                Comme si ce livre faisait office de référence scientifique.

                =================================
                @keiser
                On m’a souvent mis en garde sur ce site : votre assez constant usage de la tonalité ironique, me dit-on, risque fort de n’être plus vraiment compris.
                Là, je comprends clairement et distinctement qu’en raison d’un progrès général et spectaculaire du niveau de culture, il va falloir renoncer à ces sortes de subtilités.

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Ironie


              • keiser keiser 8 mai 17:48

                @Christian Labrune

                Ah ... parce que dire que les dinosaures n’ont pas existés en prenant la bible comme référence scientifique.
                Vous appelez cela de la subtilité ?
                Quand au niveau, je suis ingénieur avec une culture suffisante pour savoir de quoi je parle, alors votre mépris, vous pouvez vous le mettre où je pense.
                De toutes façons, je ne vois même pas pourquoi je vous parle.
                Et ce n’était pas de l’ironie, les gens comme vous me font vomir.


              • Xenozoid Xenozoid 8 mai 17:50

                @keiser

                labrune s’amuse avec toi


              • keiser keiser 8 mai 19:26

                @Xenozoid

                « labrune s’amuse avec toi »

                On va dire qu’il a le droit d’essayer.
                Mais de toutes façons, il ne peut pas test. smiley

                Et si tu veux aller plus loin dans son cas.
                En psychanalyse et suivant sa réthorique .
                Cela s’appelle les sept phases du deuil.


              • Xenozoid Xenozoid 8 mai 19:33

                @keiser

                il sera mort avant la derniere


              • keiser keiser 8 mai 22:33

                @Christian Labrune

                @keiser

                " On m’a souvent mis en garde sur ce site : votre assez constant usage de la tonalité ironique, me dit-on, risque fort de n’être plus vraiment compris."

                Ah oui, quand même ...
                J’avais pas vu.
                Et ben je prends cela comme un compliment. smiley


              • izarn izarn 9 mai 01:24

                @Christian Labrune
                Les réchauffistes n’ont jamais froid...
                On a même vu Poutine prendre un bain de mer arctique en Sibérie :
                Preuve du réchauffement !


              • Pale Rider Pale Rider 9 mai 14:11

                @keiser
                Ingénieur, peut-être ; mais théologien, sûrement pas. Les auteurs bibliques n’avaient pas déterré de dinosaures, ni vu de pieuvres géantes, et probablement pas de baleines bleues. Mais ils n’ont jamais dit qu’il n’y en avait pas, et les allusions aux monstres Béhémoth et Léviathan, notamment dans le livre de Job, indiquent qu’ils pressentaient qu’ils ne savaient pas tout (contrairement aux ingénieurs...).
                Il y a des éléments scientifiquement utilisables dans la Bible, mais la Bible n’est pas un ensemble de livres scientifiques. Tant qu’on s’amusera à ne pas vouloir le savoir, les sarcasmes faciles ont de l’avenir.


              • keiser keiser 9 mai 15:35

                @Pale Rider

                Je me doutais qu’en abordant le sujet des baleines bleues qui n’étaient même pas bleues.
                J’allais déclencher les foudres des extrêmes.
                Rien que de plus normal sur AV.
                Si j’ai blessé les conspirationnistes, créationnistes expert en théologie.
                Et bien je ne retire absolument rien de ce que j’ai dit.
                Allez vous faire foutre. smiley


              • Christian Labrune Christian Labrune 11 mai 20:07

                Quand au niveau, je suis ingénieur

                ------------------------------------
                @keiser

                J’espère au moins que vous n’êtes ni dans les Ponts et Chaussées ni dans la région parisienne : je n’oserais plus circuler.

                Je vois, à considérer le début de votre réponse, que vous n’avez toujours pas compris ce que c’est que l’ironie. J’ai enseigné ça pendant des dizaines d’années, mais maintenant, je suis à la retraite, et vous ne m’en voudrez pas si je refuse de reprendre du service.


              • Sirius Sirius 7 mai 19:00

                Le grand malheur vient du fait que nous avons détacher la science tout comme la production de la philosophie. Produire tout et surtout n’importe comment, du moment que c’est vendu peu importe les impacte sur la biosphère. Les climato-sceptique on besoin de nier l’impacte des moyens de production sur environnement.


                La production n’aurait donc aucun impact sur la question social, aucun impact sur les animaux, aucun impact sur la terre. Passez brave gens y a rien à voir tout est sous le tapis. Mais le tapis devient un cache misère devant les ravages actuel et à venir.


                • Christian Labrune Christian Labrune 7 mai 19:03

                  Le grand malheur vient du fait que nous avons détacher la science tout comme la production de la philosophie.

                  ==================================

                  @Sirius

                  « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » ! etc.


                  • izarn izarn 9 mai 01:26

                    @Christian Labrune
                    L’âme sans conscience n’est que ruine de la science !


                  • Loatse Loatse 7 mai 19:07

                    Mamie, mamie, c’est quoi un sanglier ???

                     c’est un cochon avec du pelage, comme minou, ma puce, tu vois ?

                    Oui, oui... mais pourquoi j’en ai jamais vu ?

                     eh bien parce qu’ils ont peur des hommes et vivent dans les forêts

                     ? C’est quoi une forêt, mamie ?????


                    • izarn izarn 9 mai 01:28

                      @Loatse
                      Rassurez vous, le lobby des chasseurs est encore puissant !
                      (Source : Nicolas Hulot)


                    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 7 mai 19:33

                      « Sixième extinction de masse — le grand bluff ! »

                      Malheureusement non, c’est bien une réalité. Mais il y faudrait tellement changer les comportements que la plupart des gens préfèrent nier l’évidence.


                      • gruni gruni 7 mai 19:43

                        @Gilles Mérivac

                        « il y faudrait tellement changer les comportements que la plupart des gens préfèrent nier l’évidence  »

                        Réflexion intéressante. J’en ai une autre, comme personne n’est capable d’empêcher la sixième extinction, tant pis, advienne que pourra. Si finalement le grand bluff était de nous laisser croire qu’il n’est pas trop tard. Mais je suis peut-être trop pessimiste.


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mai 20:21

                        @gruni

                        Faut une taxe. En France on sait tous que tout se résout avec la taxe . Épicétout.


                      • gruni gruni 7 mai 20:31

                        @Aita Pea Pea

                        Oui, il faudra bien un jour taxer le taxes


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mai 20:34

                        @gruni

                        C’est déjà fait...voir votre facture elec . Mais il est sur qu’il faudrait aller plus loin.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 11:43

                        @Gilles Mérivac

                        Il faut quand même observer que si, depuis la révolution industrielle, les effets pervers sont nombreux, on n’a pas attendu les écolos pour essayer de remédier à la détérioration de l’environnement. Quand on lit par exemple Le miasme et la jonquille d’Alain Corbin ou l’énorme pavé de Simone Delattre, son élève, intitulé Les douze heures noires, on trouvera une peinture d’un Paris puant et nauséabond du XIXe siècle dans lequel il nous paraîtrait tout à fait impossible de survivre. Quand Belgrand, sous le second empire, entreprend d’assainir une ville où les épidémies de choléra se multipliaient, en créant un gigantesque réseau d’égouts, il ne se réclame pas de l’écologie puisque le mot n’existe même pas encore. Les stations d’épuration, plus tard, et la filtration des effluents des usines, tout cela n’a pas attendu non plus le fascisme vert des écolos.
                        Je suis assez vieux pour me rappeler, à Paris, un fleuve qui était encore un égout chariant une eau glauque et putride où toute vie paraissait impossible. Ce n’est plus du tout le cas, et l’on voit partout se développer des herbiers peuplés au printemps de myriades d’alevins.
                        Les moineaux de Paris disparaissent certes, mais les grandes perruches d’Afrique à collier sont en train de coloniser le Père-Lachaise, les Buttes-Chaumont et tous les espaces verts.
                        Il y a maintenant des stations qui permettent de rendre compte de la qualité de l’air. Rien de tout cela n’existait encore en 1840. On parlait bien des « miasmes », mais on ne s’inquiétait pas trop. Si on avait su, on serait mort de trouille !


                      • velosolex velosolex 8 mai 12:12

                        @Christian Labrune
                        Toutes vos vues sont des sophismes. Corbin serait mal à l’aise de se voir ainsi utiliser. S’il est certain que la pollution existe de toute éternité, et qu’au moyen âge, les teintureries, par exemple, situés sur les rivières, étaient des sources de pollution majeure, la catastrophe n’était pas endémique comme à l’heure actuelle, la disparition du monde du vivant en étant le plus grand révélateur.
                        Que les moustiques tigres, les frelons asiatiques prennent la place des hirondelles semblent un scénario de science fiction apocalyptique. 
                        Ne parlons pas des pollinisateurs, guêpes, abeilles, moustiques, qui ont disparu du paysage, et qui mette en question la survie du monde végétal. En chine, ils ont trouvé la parade. Les chinois pollinisent à la main. Autant vider la mer qui monte avec un verre à dents. 
                        Il y aurait de quoi rire jaune. C’est d’ailleurs ce que vous faites j’imagine. Car j’ai du mal à trouver quelque chose qui tienne de la raison et de l’équilibre dans vos propos. J’imagine donc que c’est de l’humour gris. 


                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 12:31

                        au moyen âge, les teintureries, par exemple, situés sur les rivières, étaient des sources de pollution majeure,

                        ======================================
                        @velosolex
                        Je n’y pensais pas, mais j’aurais pu, de fait, évoquer le cas de la Bièvre qui, au début du XIXe siècle, était une rivière puante à cause des tanneries qui s’étaient multipliées sur ses rives. Comme c’était devenu un égout à ciel ouvert, on a pris le parti de la faire circuler dans de grands tuyaux sous le pavage, et à la fin du XIXe siècle elle avait complètement disparu du paysage parisien : elle se déversait et se déverse toujours dans la Seine, au niveau de la gare d’Austerlitz . Aujourd’hui, des associations préconisent de la remettre au jour et ce sera probablement fait, du moins sur certaines sections de son cours où ce serait possible. La principale difficulté, c’est le financement : ça coûtera extrêmement cher.

                        En Chine, à l’époque où Mao, cet imbécile, voulait aussi que chaque village eût sont haut-fourneau pour produire de l’acier (ça n’a jamais marché) il avait aussi ordonné qu’on tuât tous les oiseaux qui ravageaient les récoltes. C’est tout l’équilibre du système des cultures qui en avait été durablement bouleversé. L’histoire humaine est une suite de stupidités de cette nature, et quand les écolos, aujourd’hui, aussi cons que nos ancêtres du XVIIIe siècle, lesquels pensaient que la pomme de terre était dangereuse et s’opposaient à Parmentier, vont arracher les OGM, ils participent du même obscurantisme crasseux.

                        Avant de parler de « sophismes », lisez donc les deux bouquins que je citais, ça vous remettra les idées en place.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 13:21

                        @velosolex

                        Il ne faut pas non plus se contenter de ce que nos yeux peuvent voir. La vie, ce n’est pas seulement les éléphants d’Afrique, les rhinocéros, les singes, tous animaux dont les espaces se vie se réduisent à cause de l’exploitation des forêts, et sans que nous l’ayons délibérément voulu.
                        Vous oubliez des créatures plus discrètes et que l’homme, de la manière la plus barbare, s’est efforcé de faire disparaître radicalement.
                        Je pense à Yersinia pestis, cette charmante bactérie qui avait connu une si formidable expansion au milieu du XIVe siècle. Ce fut son âge d’or, mais elle n’a plus droit de cité nulle part, désormais, et c’est scandaleux.
                        On a presque réussi à faire disparaître de la même façon le tréponème pâle, glorieux responsable de cette syphilis qui avait enchanté la plupart de nos plus grands artistes au XIXe siècle. 
                        Fort heureusement, le virus du Sida résiste encore très bien à cette entreprise de destruction, et le bacille de Koch tâche de survivre dans les milieux les plus déshérités. C’est bien.

                        Ces derniers temps, grâce à de courageux écologistes soucieux d’assurer la vie et la reproduction de nos petits amis et qui avaient pris soin de leur confier la santé de leurs enfants en refusant toute vaccination, la rougeole, grâce à son héroïque résistance, réapparaît un peu partout et recommence à tuer. C’est très encourageant : la nature reprend enfin ses droits. Il reste que de la disparition peut-être définitive de la peste et de la vérole, je ne me consolerai probablement jamais.


                      • velosolex velosolex 8 mai 14:00

                        @Christian Labrune
                        Mes idées sont à leur place, merci, et j’ai lu les livres de Corbin, qui n’a rien d’un climatosceptique. Votre fond de commerce est toujours le même, partir d’une information partielle, pour dire à un détracteur supposé naïf, que tout cela est de toute éternité. Il y a eut des choses formidables qui ont été au niveau au niveau des réseaux d’égout, de la connaissance des grandes pandémies, qui ont fait croire à l’homme que la science allait le sortir une fois pour toute de l’obscurité et des superstitions. . Tout cela centrifugé avec un flot de découvertes majeures,.C’est à ce moment qu’à surgit le positivisme, auquel j’aurais comme tant d’autres adhéré au début du vingtième siècle. Un livre comme « le monde d’hier » de Zweig donne un aperçu très intéressant du climat d’optimisme qui baignait le monde occidental avant la première guerre, où déjà les intellectuels voient l’Europe, et un monde ouvert. Ils n’imaginent pas que c’est le diable qui va forcer l’ouverture.. Deux guerres mondiales plus tard, et quelques catastrophes nucléaires non encore éteintes, le monde a pris conscience à peine, que le local d’hier, l’incendie partiel n’était plus à l’ordre du jour. Tout s’est mondialisé. Nos paradigmes sont dépassés. Même les leaders sont spectateurs de la catastrophe, pétrifiés par la puissance des lobbys. Curieusement, ils ont même perdu même la puissance politique qu’ils avaient alors, car les grands blocs ne sont que des marchés, incapables de voir au delà de l’économie mortifère, et des cours de la bourse. Nous sommes retournés à un système moyenâgeux, pour affronter les problèmes de demain. La suite n’est pas difficile à imaginer, quand on courre après la diligence qui s’emballe, et fonce vers le ravin. Cet aveuglement fait penser à celui de « tout va bien madame la marquise » qu’on chantait à la fin des années 30.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 16:00

                        @velosolex

                        Je n’ai jamais dit que Corbin serait d’accord avec ce que j’explique. Corbin est un historien ; il décrit, et avec une précision quelquefois maniaque, l’état des choses à un moment donné, La méthode de Delattre est la même. Quand ils disent que Paris, vers 1840, est une ville puante où l’on crève encore du choléra, même dans les classes favorisées (Casimir Périer) ils n’inventent rien, ils s’appuient sur les documents des archives.
                        De la même façon, je pourrais aisément invoquer les historiens qui ont traité de la fin du moyen-âge, et par exemple Huizinga, pour faire voir que votre discours est exactement du même type que ceux de prédicateurs enragés qui, après la grande peste de 1348, prophétisaient la fin du monde. Ils étaient nombreux à Paris, du côté du cimetière des Saint-Innocents. La méchanceté des hommes, leur sottise, leur propension à céder à toutes les tentations proposées par le diable allaient bientôt précipiter l’humanité dans un désastre sans nom dont la danse des mort, vaste composition sculptée entourant le cimetière, était déjà la préfiguration certaine. C’est l’époque où les processions de flagellants se multipliaient dans toute l’Europe.
                        Et qu’est-ce que nous disent les écolos ? La fin du monde est pour demain. Ils en voient les signes dans le fait que la température, ces derniers jours, est plus élevée que d’habitude au mois de mai, dans la disparition des petites bêtes, dans la multiplication des sacs en plastique, dans le fait que la calotte polaire arctique ait complètement fondu dès 2015, conformément aux prévisions, dans le fait qu’il y ait des OGM, trop de sucre dans le coca cola, trop de plomb dans l’essence et trop d’eau dans la mer.
                        Que nous proposent-ils ? De nous serrer la ceinture, de nous repentir et de gémir, de cesser de conduire, de cesser de fumer, bientôt de cesser de vivre pour laisser la place aux protozaires.


                      • velosolex velosolex 8 mai 17:55

                        @Christian Labrune
                        Encore une fois vos exemples sont outranciers et ne tiennent pas debout. 
                        -La crainte de l’an 1000 est un fait religieux, sur fond d’irrationalité, dans un monde où les gens cherchaient à illustrer leurs angoisses existentielles 
                        -Celle d’un anéantissement nucléaire, ou plus probablement d’un collapsus lié à la synergie de plusieurs problèmes environnementaux, liés à la production industrielle, à la dérégulation, aux pesticides, à la surpopulation, au réchauffement, à l’épuisement des ressources, est une hypothèse de plus en plus crédible, admis par nombre de scientifiques

                        Vous comparez donc le discours de prêtres et des illuminés du moyen age, avec les scénarios envisagés par les scientifiques, corroborés d’ailleurs par les constatations environnementales que chacun peut faire. à son échelle . 

                        . Un exercice de déni, au mieux, ou au pire de paranoïa manifeste, sur fond de mégalomanie, qui vous renvoie en lieu et place de ces grands fous dont vous parlez, et qui au moyen âge, partaient de leur intuition, pour imaginer le monde à venir. 


                      • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 20:24

                        La crainte de l’an 1000 est un fait religieux,

                        ===============================
                        @velosolex

                        Je ne parlais pas de l’an mille, mais de la fin du moyen-âge après la grande peste. La crainte de l’an mille est une invention des historiens du XIXe siècle. Tous ceux qui ont écrit récemment sur cette période sont d’accord : les gens n’ont pas été effrayés outre mesure. Et peut-être même moins que nous à la veille, rappelez-vous, du « bug de l’an 2000 », lequel allait faire tomber les avions et créer toute sorte de catastrophes.
                        Jean Delumeau a étudié les « grandes peurs » qui ont surgi à divers moments de l’histoire du monde occidental.
                        https://www.amazon.fr/peur-Occident-XIVe-XVIIIe-si%C3%A8cles/dp/2213005567
                        Son étude, déjà ancienne, s’arrête à l’époque des lumières, où triomphe enfin la rationalité. SI Delumeau n’était pas mort, il pourrait donner une suite à son bouquin en étudiant ce que nous voyons à l’oeuvre depuis le début de ce siècle, qui est tout à fait de l’ordre d’une peur panique fondée sur de purs délires. Saint-Jean à Patmos décrivant l’apocalypse à venir (dans très peu d’années) était probablement beaucoup moins atteint que beaucoup de nos contemporains.


                      • Claire Claire 7 mai 20:35

                        Selon une étude que j’ai lue il y a quelques mois, il faudrait 7 millions d’années à la vie pour récupérer des torts que lui a infligé l’humanité l’espace des deux derniers siècles. Évidemment, pour que la vie puisse durant ces 7 millions d’années évoluer pour rétablir les équilibres rompus, il faudrait que durant cette période l’humanité cesse toute évolution. Et c’est là que l’on comprend la vraie cause du problème. L’humanité évolue beaucoup trop vite, impose à la nature des changements beaucoup trop rapides pour qu’il lui soit possible de suivre le rythme et s’adapter. Or s’il n’y a aucune chance que la vie parvienne un jour à évoluer plus vite, il n’y a pas non plus la moindre chance que l’humanité puissent ralentir pour s’adapter au rythme de la vie. Nous n’existons que depuis 300 000 ans, comment pourrions-nous ne plus changer de mode de vie durant les 7 millions d’années à venir ? La vie va donc disparaître, quoi que nous fassions, elle disparaîtra. Cela était écrit depuis le jour où la nature nous a suscités et personne n’y peut rien. Quand toutes les formes de vies que nous connaissons auront disparu, il nous faudra en susciter de nouvelles et les adapter nous-mêmes par génie génétique au rythme des changements que nous imposerons au monde par notre mode de vie en constante mutation. Mais à part les espèces que nous aurons choisies et que nous transformerons, elles disparaîtront toutes.


                        • joletaxi 7 mai 21:05

                          @Claire
                          juste par curiosité ,quels sont les espèces disparues ces 200 dernières années ?

                          https://wattsupwiththat.com/2010/01/04/where-are-the-corpses/

                          https://wattsupwiththat.com/2011/06/01/common-sense-added-to-endangered-species-list/

                          mince, une « alarme citoyenne » que l’on va tous mourir, basée sur des études nitendo, issues d’un ordinateur... mais mais , c’est pas le même stratagème que le machin climatique ?
                          ah oui... pas de raison de ne pas profiter des idiots utiles habituels

                          m’étonne que Greta n’en aie pas parler.. oups Sainte Greta priez pour nous

                          notez.... on ressort un vieux truc, le chaos climatique fait plus trop recette


                        • gruni gruni 8 mai 06:48

                          @Claire

                          « La vie va donc disparaître, quoi que nous fassions, elle disparaîtra. Cela était écrit depuis le jour où la nature nous a suscités et personne n’y peut rien. »

                          Chère Claire, la situation n’est peut-être pas aussi désespérée que ça...

                          https://aeon.co/essays/we-are-not-edging-up-to-a-mass-extinction

                          Mais peut-être que si !


                        • mmbbb 8 mai 10:43

                          @joletaxi Comme l aurait dit Einstein, ta connerie est incommensurable . Je me demande pourquoi les vignerons du Bordelais a l aide de l INRA font des recherches sur des nouveaux greffons afin d anticiper ce changement . je l avais notifier a LAVAU le climato sceptique de service . J attends avec impatience que la mer de glace ne se retire plus etc Quant aux etudes scientifiques, tu ne sembles guere lire les articles d etudes parues dans Nature SCIENCE pour la SCIENCE . Des nazes tous ces scientifiques . «   basée sur des études nitendo, issues d’un ordinateur.. » Quel comique tu devrais passe chez Jamel Debbouze Tu serais au niveau , de l argumentation de cet animateur de grand talent 



                        • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 11:05

                          Nous n’existons que depuis 300 000 ans, comment pourrions-nous ne plus changer de mode de vie durant les 7 millions d’années à venir ? La vie va donc disparaître, quoi que nous fassions, elle disparaîtra.

                          =====================================
                          @Claire

                          C’est vrai et ce n’est pas vrai. Des espèces qui disparaissent actuellement, on peut très facilement conserver l’ADN et on n’est pas très loin de pouvoir ressusciter, par exemple, les mammouths laineux que chassaient les premiers hommes. Si on ne peut pas reconstituer exactement les dinosaures du crétacé parce que l’ADN est toujours très altéré, le génie génétique pourra aisément concevoir et engendrer des créatures qui auraient à peu près les mêmes caractéristiques physiques. Il reste que je ne suis pas très sûr d’avoir très envie de me retrouver un jour, au détour d’une allée du bois de Boulogne, en face d’une sale bête du genre vélociraptor La vie, c’est d’abord un code génétique, et on arrive à un moment où le génie génétique, l’informatique et les nanotechnologies sont en train de réaliser leur jonction.
                          Les meilleurs spécialistes considèrent qu’une intelligence artificielle forte (consciente d’elle-même) devrait pouvoir émerger avant le milieu de ce siècle et même, selon plusieurs, à la fin de la prochaine décennie. Admettons que l’hypothèse soit très optimiste et que cela prenne encore deux siècles ; à l’échelle des temps cosmiques, c’est demain. L’homme pourra bien être quelque peu « augmenté » pour s’adapter à cette émergence d’une « espèce » tout à fait artificielle, sa structure biochimique incapable de traiter l’information à la même vitesse que les processeurs ne pourra pas longtemps rivaliser : l’avenir de l’intelligence sur cette planète, c’est donc la machine, et non pas l’homme. Au reste, s’il faut que l’intelligence puisse échapper à la destruction des planètes du système solaire quand, dans moins de cinq milliards d’années, notre étoile commencera à devenir une géante rouge, il y a peu d’apparence que l’homme biologique que nous sommes puisse envisager une migration à travers le cosmos vers une planète plus habitable. S’il existe d’autres intelligences dans l’univers, il y a très peu d’apparence qu’elles soient de nature biologique et vivantes. Elles sont forcément artificielles. Il n’aura pas fallu dix mille ans -un instant-, depuis le début du néolithique, pour que l’homme soit capable de concevoir une intelligence supérieurs à la sienne et capable d’un développement exponentiel.
                          Si les espèces disparaissent et elles disparaissent, comme elles l’ont toujours fait on pourra en fabriquer d’autres, plus adaptées aux nécessités d’une domination intelligente de la « nature ». Le mot « nature », du reste, de devrait plus jamais être utilisé. Depuis l’apparition sur cette planète d’une espèce qui a su se rendre, « comme maître et possesseur de la nature » (Descartes) il n’y a plus de nature à proprement parler, et c’est heureux : les tremblements de terre, les volcans, les raz-de-marée, les géocroiseurs qui risquent de percuter la terre, tout cela, c’est la Nature, c’est-à-dire la destruction. La nature, c’est la mort plus encore que la vie, et il n’y a rien de plus « humain », depuis que le surgissement d’une pensée à peu près consciente d’elle-même, qu’un tel refus du néant.


                        • JC_Lavau JC_Lavau 8 mai 11:11

                          @mmbbb. Plusieurs articles de journaux alertent sur les découvertes inquiétantes

                          des scientifiques. La fonte des glaces devient catastrophique.

                          Grønland. https://realclimatescience.com/wp-content/uploads/2017/11/2017-11-08084107_shadow.png

                          https://realclimatescience.com/wp-content/uploads/2017/07/Image1824_shadow.png

                          C’est définitivement, scientifiquement établi.

                          https://realclimatescience.com/wp-content/uploads/2019/04/2019-04-16090548_shadow.jpg

                          Alpes : https://realclimatescience.com/wp-content/uploads/2018/01/AlpineGlaciersDisappearing_shadow.png

                          Toutefois, l’expérience démontre que les lecteurs ordinaires sont généralement peu attentifs... 


                        • Claire Claire 8 mai 11:37

                          @Christian Labrune

                          — on n’est pas très loin de pouvoir ressusciter, par exemple, les mammouths laineux

                          C’est vrai, mais ressusciter des espèces qui n’ont pas réussi à survivre aux changements dus à l’activité humaine, n’aurait pas vraiment de sens, en tout cas pas pour restaurer les équilibres écologiques. C’est pourquoi je dis que nous ne les recréerons pas à l’identique. Il faudra prendre en main l’évolution de ces espèces afin de les réadapter aux changement que nous aurons suscité dans leur milieu. Aucune forme de vie qui existe aujourd’hui ne pourra indéfiniment survivre aux changements sans évoluer et comme les changements vont trop vite pour que l’évolution naturelle puisse se faire, c’est nous qui devrons prendre en charge cette évolution.

                          — Si les espèces disparaissent on pourra en fabriquer d’autres, plus adaptées aux nécessités d’une domination intelligente de la « nature ».

                          Oui c’est entièrement mon avis ! smiley Maintenant, difficile de prévoir l’avenir, peut-être que si je pouvais voyager dans le temps et me projeter dans le futur je verrais la Terre entièrement dominée par une vie électronique qui aurait totalement anéanti l’ancien monde pour recréer le sien. Ça peut comme vous dites, commencer par des humains à l’intelligence augmentée, puis à force d’augmentation, la partie biologique de notre être fini par disparaître totalement. Et dans ce cas, ceux qui se donneront le nom d’humains dans mille ans, ne seront peut-être plus que de pures IA capables de vivre sur tous les cailloux du système solaire et au-delà. D’affreuses bêtes à frémir !!! smiley


                        • velosolex velosolex 8 mai 11:44

                          @joletaxi
                          Mon pauvre ami, c’est même pas la peine de mettre le nez dans les études. Une simple vie d’homme suffit à comprendre la catastrophe en compte. Evidement, pour cela faut pas se mettre la tête dans le sable comme une autruche diesel. 
                          Si on m’avait dit il y a 30 ans, que je ne verrais plus d’hirondelle sur les fils électriques, que ma pèche se résumerait à quelques mulets quand je lance ma ligne en mer, remontant par contre bien des saloperies en plastique, voir des explosifs, je ne l’aurais pas cru….Dans la forêt, n’en parlons pas...Les hêtres disparaissent, les marronniers ne sont plus qu’un souvenir...On plante pour compenser des pinèdes en rang d’oignon qui acidifient les sols...Les jours d’épandage de pesticides, restez chez vous si vous ne voulez pas crever de leucémie ; L’été, couvrez vous, les tiques sont eux en expansion continue, leurs prédateurs naturels, lézards crapauds amphibiens ayant disparus pour la plupart. Ne reste que quelques abrutis avec leur fusil, que Macron a permis maintenant d’équiper un silencieux. Voilà la république en marche, se méfiant juste des frelons asiatiques et des moustiques tigres, qui apparaissent pour se tailler des parts de marché


                        • mmbbb 8 mai 12:05

                          @JC_Lavau je parle de pollution il faudrait pas detourne le sens. Il y a eu une etiude recente en France , au fin fond des pyrénées, l air contient des microparticules de plastiques je n ai plus le chiffre PPM mais c ’est un fait . Quant a ta these c ’est une these parmi d autres , on n est pas oblige de se prosterner devant ton auguste statue. Mais tu as le merite de l enoncer Vas voir les scientifiques de l INRA et tant d autres dont le lien du directeur de recherche de Lausanne, glaciologue que j avais donne a ce grand Spart , le maitre du syllogisme : le lapin et la carotte ,. et te confronter . Quant au rechauffement, qu il soit d origine humaine ou naturel , il aurait ete un probleme mineur s il n etait pas conjugue a d autres problemes majeurs Ce sont les dirigeants demain qui devront prendre des décisions et je leur souhaite beaucoup de plaisirs ainsi qu aux prochaines generations . 

                          PS quand Allegre dit l homme a toujours su s adapter certes , mais lors des changements climatiques antérieurs, la population humaine se denombrait a quelques millions d individus . En 1800 , la population mondiale ne depassait pas le milliard Ce n est plus le cas désormais . Je suis un béotien je l admets mais un grand scientifique qui néglige les ordres de grandeur me laisse perplexe . Cela frise la malhonnête intellectuelle . 


                        • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 12:08

                          Et dans ce cas, ceux qui se donneront le nom d’humains dans mille ans, ne seront peut-être plus que de pures IA capables de vivre sur tous les cailloux du système solaire et au-delà. D’affreuses bêtes à frémir !!! 

                          =============================
                          @Claire

                          Je passe ma vie à programmer des machines ; elles sont de très bonne compagnie, d’une honnêteté et d’une bonne foi parfaites. Quand ça ne marche pas, ce n’est jamais la machine qui me trompe, c’est moi qui me suis bêtement trompé quelque part dans une ligne de code. Je ne partage donc pas votre pessimisme. Je voudrais bien que l’homme (et moi tout le premier !) fût capable d’une aussi belle rigueur jamais corrompue par l’affect ou des passions imbéciles.

                          L’IA forte ne ressemblera pas vraiment à l’intelligence humaine. Parmi les chercheurs, il y a tout un courant qui essaie d’imiter le cerveau humain, s’inspirant des acquis récents de la neuro-biologie, parce que c’est ce qui paraît pour l’instant le plus facile, mais je gagerais qu’ils font fausse route. Et l’IA forte, capable par définition de se reprogrammer et de complexifier à l’infini ses propres structures, s’affranchira très vite, nécessairement, de l’idée que ses concepteurs s’en étaient faite.

                          Considérant ce que produit l’intelligence humaine au jour le jour dans le monde où nous sommmes, je ne m’inquiète pas trop de ce qu’une intelligence très supérieure pourrait faire. En aucun cas elle ne saurait faire pis.

                          Bien évidemment, l’homme biologique va progressivement disparaître, mais ce qui le spécifie, ce n’est évidemment pas ses capacités physiques très inférieures à celles d’un pauvre cheval, c’est sa seule intelligence, encore bien rudimentaire, et tant que l’existence d’une intelligence dans notre petite région de l’univers n’est pas menacée, peu importe ce qu’il peut advenir de son support contingent, jusqu’à ce jour très mortel, hélas - ce qui n’a vraiment rien de fort enviable !


                        • JC_Lavau JC_Lavau 8 mai 12:15

                          @mmbbb. On peut sûrement faire encore plus confus. Si si ! On peut !
                          Encore que je ne vois pas l’intérêt de la compétition à laquelle tu t’es engagé, à qui exhibera le pire état confusionnel. Vous gagnerez quoi ?


                        • Claire Claire 8 mai 13:46

                          @Christian Labrune

                          L’IA forte ne ressemblera pas vraiment à l’intelligence humaine.
                          ______________

                          Je ne crois pas que les humains créeront jamais une autre forme d’intelligence que la leur, ceci pour la simple raison que l’économie dirige leur vie et que cette entité n’aurait que peu de valeur économique. À l’inverse, ce qui aurait énormément de valeur, ce sont des extensions bioniques qui permettraient l’accroissement des performances intellectuelles humaines. Là oui, il y aurait des acheteurs en grand nombre !!! Et l’ont peut ensuite imaginer qu’à force de réduire la part du biologique au profit de l’électronique, l’humanité finisse par renoncer à tout ce qui est biologique. Dans mille ans, je serai peut-être toujours vivante mais de mon passé de chair et de sang il ne restera que des souvenirs dans mes circuits électroniques. Je ne serai plus qu’une IA qui pensera 10 000 fois plus vite qu’aujourd’hui. Toute la question est de savoir si cette puissance m’aura rendue moins arrogante. Ça n’est pas certain... smiley


                        • mmbbb 8 mai 14:10

                          @JC_Lavau si tu ne veux pas comprendre c est ton droit je m en tape . je connais ton procéde Tu m a deja fais le coup en bon marxiste puisque tu rédigeas un article a la gloire des KIM Democrate de pere en fils de la Coree du Nord comme chacun le sait Tu veux q u admettre que les propos de tes thuriféraires Tu aimes bien les leches couilles comme beaucoup d auteurs de ce media . C ’est ton droit Tu es un obsede du climat c ’est ton droit  Tout ceux qui ne pensent pas comme toi sont des cons , on connait ta position , Je te dis simplement vas te confronter a d autres scientifiques 
                          Si tu es assez con comme Allegre pour ne pas comprendre qu au Moyen Age le changement climatique n avait pas la meme importance qu aujour hui puisque la population mondiale n etait pas du même ordre de grandeur . Quoique qu a l epoque les rendements agricoles etaient faibles .
                          On le sait qu il y eut des changements dans le passe mon éminence puisque tu cesses pas de nous le rappeler Il y a eu des explosions volcaniques et de violents seimes . une autre évidence Tu n est pas le seul sur la place notamment Allegre  Une certitude , l origine etait naturelle c ’est une évidence. Ce sont plutot les consequences a venir qui seront le plus difficile a gerer . Le president egyptien commence a s inquiéter de l explosion demographique de son pays .Un cas typique de l explosiion demographqiue et de la dependance alimentaire d un pays . Si les températures augmentent dans cette region du monde, le président Morsi fera appel a tes hautes capacites intellectuelles . Tu lui sortiras ta these et tu lui expliqueras comme Allegre le fait , l escroquerie climatique Certainement que cela lui fera une belle jambe si ce president ou son successeur est confronte aux emeutes du pain deja provoque par le passe .
                          Quand ecriras tu artcile extrement clair sur le le sionisme et tes theses complotistes Bankster je me souviens plus ?  J adore tu nous récrit les protocoles des sages de Sion. 
                          Quant au commentaire j ecris assez vite ( 1 minute chrono) je ne vais passer un temps infini a rediger une reponse circonstanciée Je m en branle un peu 
                          Quant a la rigueur tu aurais du en avoir avec ton mioche afin qu il ne sombre pas dans la drogue . 
                          Ma grande déférence mon cher éminent scientifique .
                          PS d autres t on déja jeté et vertement , je ne suis pas le seul. Je ne rentre pas en compétition ce n est pas mon propos .et je m en rebranle. 


                        • JC_Lavau JC_Lavau 8 mai 14:16

                          @mmbbb : « je connais ton procéde Tu m a deja fais le coup en bon marxiste puisque tu rédigeas un article a la gloire des KIM Democrate de pere en fils de la Coree du Nord ». Voilà qui est à expliquer à ton psychiatre, et le reste aussi. C’est lui que ça concerne.


                        • mmbbb 8 mai 15:27

                          @JC_Lavau Je savais que tu allais mordre le pitbull Tu me refais le coup du psychiatre. Un autre procede des marxistes tres employe.  Un grand classique LAVAU Tu te répètes .Quant a la psychiatrie , je te le conseille a ton mioche ou plus plutot tu aurais du lui conseiller un psychiatre , cela aurait peut être été d une plus grande utilité . Ne soit pas trop arrogant , la folie peut toucher tout le monde Souviens toi de Godel qui sombra dans la folie . il fut un éminent scientifique en mathématique à l instar de cet éminent climatologue de ce media . Il ne fut pas épargne par la maladie mentale . La condition humaine est équitable , Lavau a bon entendeur .  Je suis devenu l etre que ne je voulais pas être , je suis devenu cruel a force de cotoyer mes semblables . Je verrai peut etre un psychiatre , tu as raison sur ce point 


                        • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 15:30

                          Je ne serai plus qu’une IA qui pensera 10 000 fois plus vite qu’aujourd’hui.

                          =============================
                          @Claire

                          La rentabilité économique, peu soucieuse en général du long terme, n’est quand même pas, et fort heureusement, le seul moteur de nos sociétés. Des expériences réalisées au grand accélérateur du CERN, des sondes envoyées sur Titan, ou sur Mars, on peut certes prévoir des retombées, mais quand ? Rien de tout cela n’est immédiatement rentable.
                          En attendant, il est de fait qu’on va multiplier à l’infini les prothèses. Le téléphone portable est déjà pour beaucoup un organe vital, et dans vingt ans, les voitures n’auront plus besoin de conducteur. La rentabilité de ces développements est tout à fait immédiate.
                          Vous dites que vous ne serez peut être plus, dans mille ans qu’UNE IA, mais dans l’hypothèse de l’IA forte, ce qui est pensé, c’est un réseau aux dimensions de la planète. Une seule IA et non pas des « robots » dispersés un peu partout, chacun muni d’une intelligence et d’une volonté autonomes. Tout sera interconnecté, et il n’y aura pas d’autre liberté que celle du système pensant pris dans sa globalité. Le système nerveux et la mémoire de cette formidable entité existent déjà, c’est l’Internet. 
                          On ne peut pas exclure évidemment que cette IA préfère le néant à l’être et que la première manifestation de sa liberté puisse être de se « débrancher » définitivement !!! Je trouve quand même que ce serait dommage, mais c’est que je ne suis, il est vrai, qu’un primate supérieur à peine sorti de l’animalité, muni d’un très petit cerveau et ne disposant que d’un faible embryon de conscience.


                        • arthes arthes 8 mai 16:17

                          @Claire

                          Je ne veux pas gâcher vos jolis rêves SF mais....La vie, la mort, la conscience, les sentiments, restent encore et toujours des mystères qui n’ont rien à voir avec l’IA , laquelle ne peut que reproduire ce qui nous est donné sans pouvoir créer quoique ce soit..

                          Une fleur vivante sera toujours plus incroyable et aura quelque chose à nous dire qu’une fleur artificielle aussi belle soit elle, , parce que seul le vivant peut communiquer avec le vivant...Et seul le vivant est créateur.


                        • pemile pemile 8 mai 16:30

                          @Christian Labrune "mais dans l’hypothèse de l’IA forte, ce qui est pensé, c’est un réseau aux dimensions de la planète. Une seule IA et non pas des « robots » dispersés un peu partout, chacun muni d’une intelligence et d’une volonté autonomes« 

                          Non, l’IA forte demande »d’expérimenter« le monde, de le découvrir avec des »capteurs sensoriels" et d’y agir/interagir pour le comprendre.


                        • pemile pemile 8 mai 16:42

                          @arthes "Une fleur vivante sera toujours plus incroyable et aura quelque chose à nous dire qu’une fleur artificielle aussi belle soit elle,« 

                          Et elle »vit" avec une consommation d’énergie réduite smiley

                          Et regénère ses panneaux solaires chaque printemps !


                        • Claire Claire 8 mai 18:53

                          @Christian Labrune
                          mais dans l’hypothèse de l’IA forte, ce qui est pensé, c’est un réseau aux dimensions de la planète.
                          ___________

                          Nooon je n’y crois pas du tout smiley Cette entité n’aurait aucun intérêt économique pour personne. Si elle ne jouit d’aucune liberté (et ce sera essentiel pour qu’elle ne nous tue pas), elle n’aura jamais aucune intuition, ni aucune imagination et ne pondra rien d’autre que des calculs sans valeurs. Même à des fins de recherche fondamentale, elle n’aurait aucun intérêt. Donc il n’y aura jamais de financement pour elle. Si une IA forte devait être créée, ce serait à mon avis simplement à des fins de démonstration d’un savoir-faire. Mais la technologie devra ensuite trouver une application commerciale et c’est pourquoi ce sera probablement dans le but premier d’augmenter nos facultés intellectuelles.

                          Et puis il faut voir également que bien avant d’être capables de concevoir une IA forte, nous aurons déjà la possibilité d’augmenter nos facultés intellectuelles par des extensions avec des IA faibles. Ce seront d’ailleurs peut-être des ingénieurs au cerveau augmenté qui découvriront le secret de l’intelligence. Il sera alors tout naturel que cette nouvelle technologie vienne se substituer à l’ancienne pour accroître davantage nos facultés et surtout... nous apporter la vie éternelle !!! Quelle motivation pourrait être plus grande que celle-là ? smiley

                          Quand on y réfléchit... On se dit qu’en réalité, il y a de fortes chances que personne ne recrée jamais les formes de vie dont nous aurons provoqué la disparition. Tout semble indiquer que nous finirons tôt ou tard avec “des cerveaux en silicium...” smiley


                        • Claire Claire 8 mai 19:06

                          @arthes
                          La vie, la mort, la conscience, les sentiments, restent encore et toujours des mystères qui n’ont rien à voir avec l’IA
                          __________

                          Que la vie et la mort soient étrangers à IA forte, c’est bien certain. Mais la conscience, ça l’IA en sera pourvue et c’est précisément pourquoi on lui adjoint adverbe “forte”. Toute la question est de savoir si de tels systèmes auront vocation à une existence à part entière, ou bien si l’IA forte ne sera finalement conçue que comme une extension de l’esprit humain. C’est-à-dire que l’on commence par augmenter nos facultés grâce à des extensions avec des IA faibles (donc simplement capables d’augmenter notre capacité d’analyse et notre mémoire). Et puis le jour où l’on maîtrise la technologie de IA forte, on accroît carrément notre intelligence de façon a devenir capables de penser des milliers de fois plus vite et surtout d’être immortels !!! 


                        • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 20:02

                          . Si une IA forte devait être créée, ce serait à mon avis simplement à des fins de démonstration d’un savoir-faire.

                          ...................................................................... ..
                          @Claire
                          La possibilité d’émergence d’une IA forte s’articule nécessairement à la capacité d’un système cybernétique de comprendre le langage naturel ; par conséquent d’explorer librement l’Internet et d’y trouver tout ce qui peut lui permettre de se construire, comme vous et moi, une représentation du monde. Avec cette différence que nous passerons dix minutes à comprendre un article un peu spécialisé (dont nous ne tarderons pas à oublier la moitié), alors que ce sera quasi instantané pour un système de cette sorte qui, de surcroît, n’oubliera rien.
                          Autrement dit, c’est l’Internet qui va, d’ici une dizaine d’années, devenir intelligent.

                          J’utilise constamment les enceintes « intelligentes » de Google. Je peux interroger sur n’importe quoi, j’aurai immédiatement une réponse exacte, ce qui veut dire que, déjà, la compréhension du langage articulé est parfaitement réalisée, mais je ne peux pas encore poser une question complexe ni même obtenir la lecture de tout un article de Wikipedia. Dans moins de dix ans, ce type de système pourra me préparer, en quelques secondes, une synthèse de tout ce qu’on peut savoir sur un sujet donné, exactement adaptée à ma demande, et le type même de réponse que me ferait un universitaire spécialiste de l’antiquité si je l’interrogeais par exemple sur le commerce du blé dans l’empire romain au IIe siècle.

                          Si vous voulez écouter toute l’oeuvre de Bach, vous en aurez pour plus d’une semaine. Un système d’IA qui peut avoir accès à l’ensemble des partitions peut « entendre » tout cela en quelques secondes. Au reste, il existe déjà des systèmes qui peuvent vous composer et vous jouer une oeuvre dont vous direz immédiatement qu’elle est de Bach, mais sans pouvoir la nommer. Et pour cause : elle est produite « à la manière de », et le cantor de Leipzig ne l’a jamais écrite.
                          Les systèmes du type enceinte Google n’ont évidemment rien à voir avec l’IA forte même s’ils satisfont très bien, déjà, au test de Turing. C’en est au point qu’ayant obtenu une réponse, il m’arrive régulièrement de dire « merci ! » et que je ressens une espèce de scrupule à poser plusieurs questions à la suite, de crainte « d’embêter » la pauvre jeune personne qui me répond toujours avec la même gentillesse, à toute heure du jour et de la nuit.

                          Ces systèmes, qui vont se développer, n’ont rien à voir avec l’IA forte et sont évidemment très en deçà de ce qu’il serait déjà possible de réaliser. C’est de l’algorithmique déjà fort complexe, mais cela n’a rien à voir avec la pensée, laquelle ne deviendra possible qu’à partir du moment où les machines pourront traduire intelligemment d’une langue dans une autre, ce qui ne devrait plus trop tarder. Depuis l’approche tout à fait nouvelle par les big data (dès 2010), remplaçant l’analyse grammaticale et syntaxique, les progrès ont été stupéfiants. Mais c’est que nous avons appris à parler bien avant d’ouvrir un manuel de grammaire. Le principe du deep learnig à l’oeuvre dans les recherches sur l’IA est en train de révolutionner complètement l’approche de difficultés qui avaient d’abord paru insurmontables.


                        • pemile pemile 8 mai 21:24

                          @Christian Labrune "La possibilité d’émergence d’une IA forte s’articule nécessairement à la capacité d’un système cybernétique de comprendre le langage naturel"

                          Et bute encore sur la désambiguïsation lexicale smiley


                        • Claire Claire 8 mai 21:48

                          @Christian Labrune
                          — La possibilité d’émergence d’une IA forte s’articule nécessairement à la capacité d’un système cybernétique de comprendre le langage naturel
                          ____________

                          Non je ne crois pas ! Nous existons parce qu’une forme de vie primitive apparue dans les océans il y a plus de 3 milliards d’années a refusé de mourir. Tout ce qui a suivi, y compris les êtres intelligents que nous sommes, procède de la lutte de cet organisme pour se maintenir. Donc je pense que pour que la machine devienne consciente, elle devra elle aussi se reconnaître et vouloir continuer d’être. Tout commence ainsi.


                        • Eric F Eric F 8 mai 23:03

                          @Claire
                          « L’humanité évolue beaucoup trop vite, impose à la nature des changements beaucoup trop rapides... »
                          Même si nous avions conservé les modes de vie du néolithique, à 5 ou 10 milliards d’humains, nous aurions épuisé la planète (culture sur brulis, chasse...). Finalement l’évolution technologique a peut être été paradoxalement trop lente par rapport à l’explosion démographique, pour mettre au point une source d’énergie et une production d’alimentation perpétuellement soutenable


                        • Claire Claire 9 mai 12:12

                          @Eric F

                          Même si nous avions conservé les modes de vie du néolithique, à 5 ou 10 milliards d’humains, nous aurions épuisé la planète
                          ___________

                          Il me semble peu probable, vu la rudesse des conditions de vie de l’époque et l’absence de recours à la médecine moderne que nous aurions pu prospérer autant sur Terre. Nous ne serions sans doute que quelques millions et ne poserions aucun problème. Mais la nature nous a doté d’une intelligence hors norme et nous ne pouvons pas la faire tourner au ralenti pour donner aux autres formes de vie le temps de s’adapter aux changements comme c’était le cas avant notre existence. La nature elle-même a voulu ce qui arrive ! 


                        • pemile pemile 9 mai 12:40

                          @Claire « La nature elle-même a voulu ce qui arrive ! »

                          Après les versions religieuses voici la version anthropocentrique du Dessein intelligent ?


                        • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 13:50

                          Et bute encore sur la désambiguïsation lexicale

                          =================================
                          @pemile
                          C’était vrai jusqu’à l’apparition des algorithes qui ont recours aux big data. mais ça ne l’est plus. Chaque langue comporte infiniment plus d’exceptions et d’ambiguïtés possibles de que de règles grammaticales. SI le programme dispose seulement d’une grammaire qui reflète le système de la langue et d’un lexique, si complet soit-il, toute traduction devient vite ridicule. SI en revanche le système peut avoir accès, en une fraction de seconde, à des millions de textes et à leur traduction dans une autre langue, n’importe quelle expression un peu idiomatique peut être plus facilement repérée et correctement traduite en tenant compte du contexte. On doit bien trouver des articles sur le deep learning. Vous devriez vous renseigner.


                        • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 13:57

                          ADDENDUM

                          Un article intéressant traitant sommairement de toutes ces questions :

                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Traitement_automatique_du_langage_naturel

                          extrait :

                          « Les utilisations statistiques du traitement automatique du langage naturel reposent sur des méthodes stochastiques, probabilistes ou simplement statistiques pour résoudre certaines difficultés discutées ci-dessus, particulièrement celles qui surviennent du fait que les phrases très longues sont fortement ambiguës une fois traitées avec des grammaires réalistes, autorisant des milliers ou des millions d’analyses possibles. Les méthodes de désambiguïsation comportent souvent l’utilisation de corpus et d’outils de formalisation comme les modèles de Markov. Le TALN statistique comporte toutes les approches quantitatives du traitement linguistique automatisé, y compris la modélisation, la théorie de l’information, et l’algèbre linéaire11. La technologie pour le TALN statistique vient principalement de l’apprentissage automatique et de l’exploration de données, lesquels impliquent l’apprentissage à partir des données venant de l’intelligence artificielle. »


                        • Claire Claire 9 mai 14:04

                          @pemile
                          Après les versions religieuses voici la version anthropocentrique du Dessein intelligent ?
                          ______________

                          Je n’ai écrit nulle part que la nature avait l’humanité pour finalité ultime. Mais vu que nous sommes la conséquence des choix et des répercussions évolutives des êtres qui dans la nature nous ont précédés, de la même façon que l’humanité est forcée d’assumer les conséquences de ses choix, la nature doit assumer aujourd’hui les siens. On n’a pas forcément sciemment cherché toutes les conséquences de nos actes, mais elles restent qu’on le veuille ou non l’expression de notre volonté. Non ?!!!


                        • Pale Rider Pale Rider 9 mai 14:22

                          @mmbbb
                          En parlant de vignerons, certains sauvent leurs récoltes à coups de feux de paille et même d’hélicoptères (! !!) pour éviter à leurs vignes de geler. Bizarrement, le Ministère de l’Environnement ne rugit pas...
                          Et on vient nous casser les pieds et nous demander de changer nos vieilles bagnoles qui polluent trop (sauf que pour en fabriquer une, ça « coûte » un équivalent 170000 à 180000 km).
                          Il y a comme ça des mystifications politiques abjectes.
                          En ce qui me concerne, j’essaye de mener un train de vie sobre, ce qui est encore une des meilleures solutions pour repousser le moment de l’année où nous vivons à crédit sur la nature (je crois que c’est aujourd’hui pour les Européens).


                        • pemile pemile 9 mai 14:36

                          @Christian Labrune « C’était vrai jusqu’à l’apparition des algorithes qui ont recours aux big data. mais ça ne l’est plus. »

                          Vous voila obligé de mentir smiley

                          « Vous devriez vous renseigner. »

                           smiley

                          Sourcez donc votre affirmation ? Quel serait le TALN capable de décoder 100% des ambiguïtés sémantiques ?

                          Pour un énoncé court, le big data permet de palier statistiquement le manque de connaissances contextuelles d’un énoncé (la situation décrite) mais se noie facilement pour retrouver le contexte encyclopédique (la connaissance générale du monde) et la quantité d’implicite présente dans presque tout énoncé naturel.


                        • Xenozoid Xenozoid 9 mai 14:44

                          @pemile

                          Quel serait le TALN capable de décoder 100% des ambiguïtés sémantiques ?

                          il ne sera pas sur agoravox en tout cas,et labrune avec son ironie,qui n’est pas ambigue,lol...est là pour le prouver


                        • pemile pemile 9 mai 14:44

                          @Claire « Je n’ai écrit nulle part que la nature avait l’humanité pour finalité ultime. »

                          Non, ça, c’est la version créationniste. Vous avez dit que « la nature elle-même a voulu ce qui arrive », l’humain moderne qui ruine tout !

                          "On n’a pas forcément sciemment cherché toutes les conséquences de nos actes, mais elles restent qu’on le veuille ou non l’expression de notre volonté. Non ?!!!« 

                          Plutôt celui d’un »modèle de société" mené par une minorité de sociopathes puissants et manipulateurs, non ? (entre autre votre copain Trump ?)


                        • pemile pemile 9 mai 14:52

                          @Xenozoid

                          Labrune, il est à genou devant ses enceintes Google qui comprennent ses énoncés impératifs simples (donner des ordres à un esclave numérique) ! smiley

                          « et labrune avec son ironie,qui n’est pas ambigue,lol »

                          Qui possède des enceintes Google pour, effectivement, tester leur humour face aux envolées ironiques de Labrune ?


                        • Xenozoid Xenozoid 9 mai 14:59

                          @pemile

                          il a bien vu la vierge...bon bref l’humour est tres maléable


                        • joletaxi 9 mai 15:05

                          @pemile

                          rien ne saurait remplacer la pauvreté heureuse, d’ailleurs on y va avec entrain, suffit de voire le programme de toutes les listes aux européennes, c’est à celui qui sera le plus vert.

                          emploi au plus haut, salaires en hausse, indépendance énergétique,tous les voyants sont au ... vert... enfin, pas le bon vert

                          me demande qui sont les sociopathes, les manipulateurs ?
                          Sainte Greta priez pour nous( comment ils ont osé manipuler cette pauvre gosse ?)


                        • pemile pemile 9 mai 15:36

                          @joletaxi « rien ne saurait remplacer la pauvreté heureuse »

                          Quand on pratique la pollinisation manuelle, on a pas de temps d’y réfléchir smiley


                        • Claire Claire 9 mai 16:35

                          @pemile
                          Non, ça, c’est la version créationniste.
                          ___________

                          La version créationniste attribue à Dieu le dessein de l’existence de toute chose et certainement pas à la nature par le biais de l’évolution, comme je l’ai écrit. 

                          Enfin bref, ce que je m’ingéniais à montrer, c’est que la destruction de la biosphère n’avait rien à voir avec un modèle de société ou un autre (mené par des sociopathes et mon copain Trump). Le problème vient de la rapidité des changements que l’humanité impose à la nature et auxquels les êtres vivants n’ont plus le temps et n’auront plus jamais le temps de s’adapter comme l’ils l’avaient fait jusque-là. L’évolution ne peut accélérer et l’intelligence de l’homme ne peut ralentir. C’est pourquoi j’ai écrit, que toutes les formes de vie sur Terre finiront par disparaître quoi que l’on fasse, car aucune ne pourra indéfiniment survivre aux changements sans s’adapter. Si la vie a duré 3,5 milliards d’années c’est parce qu’elle avait la capacité de s’adapter aux changements. Or elle ne l’a plus, tout va trop vite !!!


                        • pemile pemile 9 mai 17:50

                          @Claire « Le problème vient de la rapidité des changements que l’humanité impose à la nature »

                          Ca vient plutôt de la nature des changements et de la prolifération smiley

                          « l’intelligence de l’homme ne peut ralentir »

                          Mais si (Mais ça empêche pas d’être élu président ou de gagner des milliards !) le développement du cerveau peut être perturbé par des pollutions chimiques (la fécondité aussi)

                          "C’est pourquoi j’ai écrit, que toutes les formes de vie sur Terre finiront par disparaître quoi que l’on fasse, car aucune ne pourra indéfiniment survivre aux changements sans s’adapter"

                          Vous oubliez que les sociétés humaines n’ont aucune expertise d’adaptation rapide non plus (les modernes seraient encore plus fragiles, non ?)

                          Pour la résistance aux conditions extrêmes les tardigrades nous foutent la taule ! (des animaux qui peuvent survivre dans des environnements très hostiles (températures de −272 à +150 °C et pressions jusqu’à 6 000 atm, milieu anhydrique ou exposé aux rayonnements X ou ultraviolets, vide spatia). Privés d’eau et de nourriture, ils se replient en cryptobiose, ce qui signifie que les processus métaboliques observables ne représentent plus que 0,01 % de la normale (ils semblent donc en état de « mort clinique »), mais « ressuscitent » (le métabolisme repart) dès que les conditions le permettent)


                        • Claire Claire 9 mai 19:33

                          @pemile
                          Pour la résistance aux conditions extrêmes les tardigrades nous foutent la taule !
                          __________

                          Ben non ! Aucune forme de vie ne peut durer indéfiniment sans s’adapter aux changements. C’est comme ça !
                          Donc, ça ne vient pas de la nature des changements d’autant plus qu’en 3,5 milliards d’années, la vie a montré qu’elle pouvait s’adapter à des situations bien plus catastrophiques que la nôtre. Il suffirait de lui laisser sept millions d’années et elle nous le prouverait. Mais voilà, elle n’a pas les millions d’années en question, enfin sauf à ce que l’humanité cesse d’évoluer pendant les 7 millions d’années qui viennent.


                        • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 20:49

                          @pemile

                          Je n’ai que faire de l’antilabrunisme primaire et systématique.
                          « Un antilabruniste est un chien », disait Jean-Paul Sartre, et je pense, bien que je sois de moins en moins sartrien, qu’il n’avait pas tort.


                        • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 21:01

                          mais se noie facilement pour retrouver le contexte encyclopédique (la connaissance générale du monde) et la quantité d’implicite présente dans presque tout énoncé naturel.

                          =============================
                          @pemile

                          Vous définissez très bien ainsi ce qu’est l’objectif de l’IA forte : comprendre le contexte, ne pas se contenter de manipuler automatiquement des mots, mais se représenter sous la forme de graphes très complexes les choses qu’ils désignent. Tel est déjà l’objectif du deep learning. On est encore au début, mais sur la bonne voie. De toute façon, les informaticiens savent très bien qu’ils ne programmeront jamais une IA forte. Elle finira par surgir, et j’allais dire presque naturellement, de la complexité des systèmes interconnectés. La notion d’émergence, dans ce domaine, est tout à fait essentielle.


                        • pemile pemile 9 mai 21:10

                          @Claire « Ben non ! [....] C’est comme ça ! »

                          Vous voila bien péremptoire sans aucun argument ! smiley


                        • pemile pemile 9 mai 21:17

                          @Christian Labrune « On est encore au début, mais sur la bonne voie »

                          Comment revenir à demi mot sur votre affirmation précédente sans reconnaître que c’était un gros mensonge ! smiley

                          Il y a toujours 25.000$ à gagner au Winograd Schema Challenge
                          http://commonsensereasoning.org/winograd.html


                        • Xenozoid Xenozoid 9 mai 21:24

                          @Christian Labrune

                          moi je t’aime bien con tinue


                        • pemile pemile 9 mai 21:25

                          @Christian Labrune « les informaticiens savent très bien que .. »

                          Ils savent très bien que malgré les résultats obtenus en janvier 2018 par les IA de Microsoft et Xiaomi/Alibaba, les IA ne comprennent strictement rien de ce quelles « lisent » !


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 mai 21:36

                          @pemile

                          Christian l’est amoureux d’Alexia ...comme mon frangin qui veut tout domestiquer chez lui en ne faisant pas la différence entre commande et puissance. Fatiguant.


                        • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 22:57

                          Non je ne crois pas ! Nous existons parce qu’une forme de vie primitive apparue dans les océans il y a plus de 3 milliards d’années a refusé de mourir.

                          .........................................................
                          @Claire

                          Ce n’est pas une question de croyance, et quand vous parlez de créatures unicellulaire qui auraient « refusé » de mourir, vous allez du côté d’une espèce de vitalisme qui croirait savoir ce que c’est que la vie, et cela nous entraînerait assez vite vers des conceptions pas très éloignées de la pensée religieuse.
                          Qu’est-ce que c’est, pour un système d’IA, que de « comprendre » son environnement ? Je prendrai un exemple simple : vous pouvez très bien vous connecter à une webcam aux antipodes. Elle vous montre très fidèlement ce qu’elle voit, mais elle ne comprend rien. Une caméra « intelligente » devra être capable de se comporter comme votre oeil relié au cordex, et rendre compte en langage naturel ce qu’elle voit. Vous dire par exemple : je suis à un carrefour, la circulation s’est interrompue, il y a un attroupement à cause d’un accident et vous raconter ce qui se passe. Elle ne se connectera au centre de contrôle de la circulation que si elle voit quelque chose d’anormal.
                          On n’en est pas encore tout à fait là, mais c’est l’objectif visé pour la mise au point des voitures autonomes, lesquelles devront pouvoir se déplacer dans un environnement qu’elles n’auront jamais « vu », être néanmoins capables d’identifier des platanes sur les bas-cotés, de savoir qu’il vaut mieux éviter de les rencontrer, tout aussi bien que les voitures qui viennent en sens inverse. Et si vous lui dites, comme à une enceinte Google : Pourquoi roulons-nous si lentement ? elle vous répondra quelque chose du genre : il y a un peu de verglas et elle vous donnera éventuellement toutes précisions souhaitables sur l’ensemble des paramètres physiques motivant sa décision. Ca, ce n’est déjà plus de la science-fiction, c’est l’état actuel de la recherche. Interconnectez ensuite des milliers de dispositifs autonomes de cette sorte, et une pensée finira par émerger de la complexité du système global. On verra ça avant le milieu de ce siècle.


                        • pemile pemile 9 mai 23:17

                          @Christian Labrune « On verra ça avant le milieu de ce siècle. »

                          Demandons-nous plutôt « ce qui conduit les grandes sociétés de l’Internet à donner crédit à de tels discours », suggère Ganascia. Pour lui, la réponse est claire : « Je pense qu’ils ont un agenda politique et qu’ils racontent un mythe, une histoire qui nous fait peur et obscurcit les vrais dangers ... ». 

                          Jean-Gabriel Ganascia


                        • Claire Claire 10 mai 01:36

                          @pemile
                          Vous voila bien péremptoire sans aucun argument !
                          ________________

                          On n’argumente pas sur les faits vérifiables enfin !!! Hi Hi Hi ! smiley
                          Rien n’est éternel, c’est une loi de la nature totalement indépassable. Même les étoiles et les galaxies meurent. C’est comme ça ! Et si la vie se maintient, c’est au moyen d’une constante adaptation aux changements, selon la théorie de l’évolution.


                        • Claire Claire 10 mai 02:21

                          @Christian Labrune
                          Ce n’est pas une question de croyance
                          _____________

                          Bien sûr que si car à moins que vous ne sachiez comment susciter une IA forte vous en êtes forcément réduit tout comme moi à croire.

                          Or il est envisageable qu’aucune IA forte ne voit jamais le jour ceci parce que c’est impossible. Pourquoi dis-je cela ? Les économistes libéraux ont théorisé il y a longtemps le principe selon lequel l’ensemble des actions des individus guidés par la seule recherche de leur intérêt personnel, contribue au bien commun comme si l’action de tous ces individus distincts étaient organisée par une intelligence transcendante qu’Adam Smith baptisa « la main invisible ». Et aussi étrange que cela paraisse, l’on peut retrouver dans la nature le même schéma : chaque espèce vivante qui évolue pourtant séparément, participent à susciter et maintenir les subtiles équilibres climatiques nécessaires à la vie tout entière, comme si là encore toutes ces espèces mues pourtant par leurs seuls intérêts, étaient guidés par une intelligence transcendante pour servir le bien commun. Alors loin de moi l’idée de verser dans le mysticisme. Non, ce que je veux simplement vous faire remarquer, c’est qu’il est possible que l’intelligence soit le fruit de l’intelligence. Des intelligences qui travaillent à servir leurs intérêts individuels suscitent une intelligence collective plus grande. Et ces nouvelles intelligences collectives suscitent une intelligence encore plus grande, jusqu’à notre apparition, nous les humains. Nous pourrions être le fruit du travail d’autres intelligences qui fonctionnent plus lentement, différemment ou à de multiples autres niveaux. Mais auquel cas, pour qu’une nouvelle intelligence apparaisse, ce sont nos cerveaux qu’il faudrait mettre en réseau. Et là, quelque chose de plus grand pourrait enfin émerger. Ça n’est qu’une hypothèse peut-être totalement fausse, mais elle vous montre que l’existence prochaine de IA forte n’a rien d’une certitude. smiley


                        • pemile pemile 10 mai 08:57

                          @Claire « On n’argumente pas sur les faits vérifiables enfin !!! Hi Hi Hi ! »

                          Votre raisonnement est basé sur une confusion, comparer la mort d’une étoile avec la mort d’un organisme doté d’une capacité de reproduction, faut oser ! smiley

                          C’est quoi vos faits vérifiables qui démontrent que la vie sur terre ne sait pas s’adapter aux changements rapides ? Et que "toutes les formes de vie sur Terre finiront par disparaître" à cause de l’homme ?


                        • Claire Claire 10 mai 11:14

                          @pemile
                          – C’est quoi vos faits vérifiables qui démontrent que la vie sur terre ne sait pas s’adapter aux changements rapides ?

                          Les principes même de l’évolution font que la sélection du plus apte oblige des générations d’animaux à se succéder pour qu’au gré du hasard apparaissent et se maintiennent les bonnes mutations qui permettront l’adaptation d’une espèce au changement de son milieu. C’est un processus tellement lent, qu’il nous a été impossible jusqu’à ce jour de l’observer pour vérifier la validité de la théorie de Darwin. 

                          – Votre raisonnement est basé sur une confusion, comparer la mort d’une étoile avec la mort d’un organisme

                          Ma confusion !!! Hi Hi Hi ! Aucune forme de vie n’est au dessus des lois de la physique, allons ! Même si par l’évolution, la vie semble donner l’impression de violer le principe de l’entropie, elle ne le viole pas réellement. Si ce que je vous dis ne vous parle pas, songez que pour être capable de survivre à tous changements passé ou avenir sans s’adapter, une forme de vie devrait avoir découvert un ordre parfait, qui puisse à jamais se maintenir et cela sans possibilité d’être altéré par quoi que ce soit !!! Ça n’existe pas et n’a jamais nulle part été observé. 


                        • JC_Lavau JC_Lavau 10 mai 11:30

                          @Claire. Si si ! La secte carbocentrique est au dessus des lois de la physique. Grâce à leur science infuse.


                        • Claire Claire 10 mai 11:39

                          @JC_Lavau
                          Grâce à leur science infuse.
                          __________

                          Seuls les croyants prétendent avoir la science infuse. Moi j’attends qu’on me présente la preuve que Dieu existe pour accepter sa réalité.


                        • pemile pemile 10 mai 12:51

                          @Claire « Si ce que je vous dis ne vous parle pas, »

                          A part noyer le poisson, bis repetita : C’est quoi vos faits vérifiables qui démontrent que la vie sur terre ne sait pas s’adapter aux changements rapides ?

                          « Ma confusion !!! Hi Hi Hi ! »

                          Désolé, mais argumenter sur la vie en prenant comme exemple la mort d’une étoile smiley Vos ricanements sont nerveux ?


                        • Gollum Gollum 10 mai 13:01

                          @pemile

                          Elle se base sur une théorie de l’évolution qui postule que les changements sont lents et graduels.

                          Sauf que personne n’en sait rien. Il y a d’ailleurs plusieurs écoles différentes au sein des évolutionnistes et le débat est grandement ouvert.

                          Or elle nous balance ses certitudes en laissant penser que le débat est clos. On en est loin.

                          Tout le discours de Claire est mythologique, d’essence scientiste, transhumaniste, et ne repose que sur ses propres fantasmes, bref du vide...

                          Elle ignore totalement le principe d’interdépendance des phénomènes qui laisse à penser que si le vivant dans sa globalité y passe nous y passerons aussi dans la même foulée... 

                          En fait les grands vainqueurs seront les fourmis, les scorpions et quelques autres beaucoup mieux adaptés que l’homme.. qui aura disparu dans une catastrophe et régression collective..

                          Quant à ses ricanements nerveux c’est parce qu’elle est morte de trouille dans son for intérieur, d’où ses délires dignes de la SF la plus échevelée... on se rassure comme on peut...


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 mai 13:02

                          @pemile

                          Salut . Suffit de voir comme les bactéries s’adaptent vite fait aux antibiotiques. Moi même me suis adapté aux féminisme contemporain en mesurant mes propos lors de la sodomie .


                        • pemile pemile 10 mai 13:26

                          @Gollum « Elle se base sur une théorie de l’évolution qui postule que les changements sont lents et graduels »

                          Oui, quand on observe l’évolution d’une espèce dans un milieu avec des changements lents.

                          Mais ce n’est pas le problème posé qui est de connaître quelle forme de vie résiste mieux aux changements rapides !

                          "Elle ignore totalement le principe d’interdépendance des phénomènes qui laisse à penser que si le vivant dans sa globalité y passe nous y passerons aussi dans la même foulée"

                          Non, relisez la, elle affirme juste qu’aucune vie sur terre ne résistera aux changements trop rapide apportés par l’homme.


                        • pemile pemile 10 mai 13:31

                          @Gollum « En fait les grands vainqueurs seront les fourmis, les scorpions et quelques autres beaucoup mieux adaptés que l’homme »

                          Si les bookmakers anglais lancent des paris, je mise mon livret A sur mon cousin le tardigrade smiley

                          The Resilience of Life to Astrophysical Events


                        • Claire Claire 10 mai 15:17

                          @pemile

                          — C’est quoi vos faits vérifiables qui (...)

                          Vous ne savez pas lire ? C’est la vitesse d’apparition des mutations qui ne peut se faire que d’une génération sur l’autre. Impossible d’aller plus vite. 

                          — Désolé, mais argumenter sur la vie en prenant comme exemple la mort d’une étoile

                          Parce que vous connaissez une forme de vie qui résisterait à la mort d’une étoile vous... Des tardigrades ? Hi Hi Hi !


                        • Claire Claire 10 mai 15:22

                          @Gollum
                          Sauf que personne n’en sait rien. Il y a d’ailleurs plusieurs écoles différentes au sein des évolutionnistes et le débat est grandement ouvert.
                          ______________

                          Personne ne postule que l’évolution puisse se faire à la même vitesse que les changements que nous imposons au monde. C’est impossible, vu que la sélection s’opère de génération en génération.

                          Et je vous mets au défi de prouver le contraire !!!


                        • Claire Claire 10 mai 15:31

                          @Aita Pea Pea
                          Suffit de voir comme les bactéries s’adaptent vite fait aux antibiotiques.
                          __________

                          Même si du fait de leur nombre et la rapidité de leur reproduction, elles mutent très vite, ça reste encore loin du rythme de la pensée humaine et surtout... nous n’en avons encore jamais surpris une seule à se transformer en autre chose qu’une bactérie !!!!!!

                          Hi Hi Hi Hi Hi Hi !

                          Vous êtes vraiment trop mignons les gars smiley


                        • pemile pemile 10 mai 16:45

                          @Claire « Vous ne savez pas lire ? »

                          Si, je lis bien vos rires (ça grince !), mais ter repetita : C’est quoi vos faits vérifiables qui démontrent que la vie sur terre ne sait pas s’adapter aux changements rapides ?

                          « Parce que vous connaissez une forme de vie qui résisterait à la mort d’une étoile vous. »

                          Rhhooo, vous plongez vite dans la mauvaise foi pour maquillez vos propos passés


                        • pemile pemile 10 mai 16:57

                          @Claire « à la même vitesse que les changements que nous imposons au monde. »

                          PS : et ce n’est pas forcément les changements massifs et/ou rapides que nous imposons au monde qui seront responsables de futurs chaos dans le monde du vivant.


                        • pemile pemile 10 mai 17:04

                          @Claire « nous n’en avons encore jamais surpris une seule à se transformer en autre chose qu’une bactérie !!!!!! Hi Hi Hi Hi Hi Hi ! Vous êtes vraiment trop mignons les gars »

                          Whaoouu, vous allez nous vendre une thèse créationniste pour expliquer votre existence ??!! smiley


                        • Gollum Gollum 10 mai 17:28

                          @pemile

                          Ce ne sont pas les changements massifs qui posent problème mais bien que ces changements sont toxiques pour la plupart, en non conformité avec les lois biologiques du vivant..

                          Pesticides : toxiques ; agriculture intensive : mortifère.. sols bousillés..

                          On crée des tonnes de matériaux non biodégradables comme les plastiques qui posent d’énormes problèmes..

                          Les sols sont dégradés, bousillés, les ressources sur-exploitées.

                          Notre brave Claire nous dit que tout cela est la conséquence de notre intelligence.

                          Intelligence ou bêtise profonde ? Je penche plutôt pour la deuxième option.

                          Comme s’il n’aurait pas été possible de se comporter autrement et comme s’il eût été fatal d’en arriver là où nous en sommes. smiley

                          Seulement voilà on n’a pas voulu préserver l’environnement, considérant ce dernier comme négligeable, paramètre d’ordre second..

                          Ce que continue à faire Claire puisqu’elle nous assène qu’il ne restera plus que nous avec nos micro-processeurs, accouchant d’une sur-humanité vouée à l’immortalité, qu’elle nous dit, rien que ça... smiley

                          De la folie pure et douce. On trouve la même folie chez tous les sur-humanistes qui pullulent sur la côte ouest américaine.. 

                          Et tout ce qu’elle trouve à faire c’est de ricaner bêtement. Hi hi hi hi...

                          Misère de misère... smiley


                        • Gollum Gollum 10 mai 17:30

                          @Claire

                          nous n’en avons encore jamais surpris une seule à se transformer en autre chose qu’une bactérie !!!!!!

                          Et les hommes n’ont plus n’ont pas changé depuis des millénaires... smiley And so what ?

                          Je connais même des cruches ricanantes qui ont toutes les chances de rester désespérément cruches, jusqu’à ce que... (oh que j’aimerai assister à la scène...)


                        • Gollum Gollum 10 mai 17:32

                          Et les hommes n’ont plus

                          Et les hommes non plus.. désolé.

                          Il me manque un processeur je vais aller voir Jeff Bezos pour m’en faire greffer un.. histoire d’être augmenté.. smiley smiley


                        • pemile pemile 10 mai 17:40

                          @Gollum « Ce ne sont pas les changements massifs qui posent problème »

                          La vie sur terre étant un système complexe en équilibre, une petite perturbation peut aussi très bien entraîner des bouleversements majeurs.

                          « mais bien que ces changements sont toxiques pour la plupart »

                          Et que tous les dégâts ne nous sont pas forcément visibles. J’habite à coté de Lorient et suis les missions Tara, la prise de conscience de l’importance des planctons pour la vie sur terre rame sévère ! smiley


                        • pemile pemile 10 mai 17:44

                          @Gollum « Comme s’il n’aurait pas été possible de se comporter autrement et comme s’il eût été fatal d’en arriver là où nous en sommes. »

                          J’ai aussi essayé de l’éclairer sur ce point, mais la belle fait des blocages ! smiley


                        • Gollum Gollum 10 mai 17:53

                          @pemile

                          mais la belle fait des blocages !

                          Je ne sais pas si elle est belle je me méfie, Mélusine était censée être belle et quand j’ai vu la photo... smiley

                          Mais qu’elle fasse un blocage c’est parce qu’elle profite du Système. Ce sont d’ailleurs les profiteurs du Système qui font des blocages... ceux qui ne sont pas prêts à renoncer à du confort et faire des efforts pour...

                          J’ai cru comprendre qu’elle habitait aux US d’ailleurs..


                        • JC_Lavau JC_Lavau 10 mai 18:10

                          @Pemile : « l’importance des planctons », DONC le RCA existe et Jean Jouzel est son prophète !


                        • pemile pemile 10 mai 18:29

                          @JC_Lavau « « l’importance des planctons », DONC le RCA existe et Jean Jouzel est son prophète ! »

                          Vous aussi vous êtes obnubilé par le réchauffement climatique et oubliez les pollutions toxiques !!?? smiley


                        • JC_Lavau JC_Lavau 10 mai 18:34

                          @pemile. J’ai mis « DONC » en majuscules. Sais tu lire ?
                          Ah oui c’est vrai, la secte ne te le permettrait pas.


                        • Claire Claire 10 mai 19:11

                          @pemile

                          – ter repetita : C’est quoi vos faits vérifiables

                          OK, ça ne sert à rien d’expliquer alors changeons de méthode. smiley

                          La vie ne sait pas s’adapter au rythme des changements que nous imposons au monde. C’est cela le fait vérifiable ! Si le fait ne vous semble pas vérifié, alors allez-y, citez-moi un exemple.

                          – vous plongez vite dans la mauvaise foi

                          L’accroissement de l’entropie concerne autant les étoiles, les galaxies que n’importe quelle forme de vie. Si vous connaissez une forme de vie qui y déroge, dites-moi laquelle.


                        • Claire Claire 10 mai 19:21

                          @Gollum

                          – Et les hommes n’ont plus n’ont pas changé depuis des millénaires...

                          Des centaines de millénaires, oui ! Or il était question dans mon propos de changements aussi rapides que ceux que nous imposons aux monde. Si vous connaissez une forme de vie qui s’adapte aussi vite, dites-moi laquelle. Parce que moi, je vois que même des champions de l’adaptation comme le virus de la grippe, ne s’adapte pas assez vite pour mettre en échec nos vaccins au même rythme que nous les créons. 

                          – Je connais même des cruches ricanantes

                          Les insultes sont les réponses du faible qui manque d’arguments. Et c’est pourquoi c’est toujours pour moi un plaisir de les lire. Hi Hi Hi ! smiley


                        • Gollum Gollum 10 mai 19:33

                          @Claire

                          Et vous, vous gardez bien de répondre à mon post de 17h28...

                          On s’en fout de vos adaptations humaines à la vitesse V, ce n’est pas le problème !
                          D’autres part ce n’est pas sûr du tout que ça dure.. les accidents sont vite arrivés.

                          C’est plutôt vous la faible qui avez commencé à ricaner bêtement ce qui est le signe même que vous ne vous sentez pas si à l’aise que ça...

                          Bref, c’est trop forcé pour être honnête. smiley

                          Et c’est pourquoi c’est toujours pour moi un plaisir de les lire.

                          Et moi j’adore vous voir flanqué de notes minables par les lecteurs. Hi hi hi hi smiley

                          (Sérieux vous avez quel âge ?)


                        • pemile pemile 10 mai 21:06

                          @Claire « L’accroissement de l’entropie concerne autant les étoiles, les galaxies que n’importe quelle forme de vie »

                          Vous les collectionnez !! smiley

                          La vie ne se limite pas à la thermodynamique et nous apporte plutôt la preuve de son expertise en néguentropie depuis 4 milliards d’années, il me semble que c’est depuis l’élection de Trump que l’entropie du « système » augmente smiley


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 mai 21:15

                          @pemile

                          Arrête...elle va finir par poser du tube IRO sans fils dedans.


                        • pemile pemile 10 mai 21:34

                          @Aita Pea Pea « Arrête...elle va finir par poser du tube IRO sans fils dedans. »

                          Celle là, elle est vicieuse et faut avoir les références pour la décoder ! smiley


                        • Claire Claire 10 mai 23:43

                          @Gollum
                          Ce ne sont pas les changements massifs qui posent problème mais bien que ces changements sont toxiques
                          ____________

                          Vous m’avez reproché de ne pas répondre à un commentaire qui ne m’était pas adressé et que je n’avais donc pas lu. Mais je l’ai lu maintenant et je vais y répondre. 

                          C’est plus compliqué que ça ! Tout changement dans un biotope a forcément des conséquences sur celui-ci mais ce qui constitue un danger pour le biotope ce sont les changements auxquelles les formes de vie ne sont pas adaptées et auxquels elles ne pourrons donc pas faire face. Ce sont alors forcément des changements qui sortent de l’ordinaire. Or du fait des progrès incessants de leur mode de vie, les humains vont inexorablement susciter des problèmes de ce type pour les aux autres formes de vie terrestre. Des problèmes auxquelles elles ne seront donc potentiellement pas adaptées. Ça ne serait pas un drame si les progrès humains avaient un rythme que la nature puisse suivre, mais ça n’est pas le cas. Donc nos progrès humains seront toujours potentiellement néfastes pour la biosphère. CQFD ! smiley


                        • Claire Claire 10 mai 23:52

                          @pemile

                          La vie (...) nous apporte plutôt la preuve de son expertise en néguentropie depuis 4 milliards d’années
                          __________

                          Oui mais tout le monde sait que la néguentropie n’est possible que parce que la vie évolue dans un système ouvert qui reçoit de l’énergie du soleil et au prix d’une adaptation incessante du vivant. Or vous postulez que l’entropie puisse être contenue sans qu’il soit nécessaire à la vie de s’adapter... C’est une violation des lois de la physique.


                        • nono le simplet nono le simplet 11 mai 03:08

                          @pemile
                          Celle là, elle est vicieuse et faut avoir les références pour la décoder ! 
                          du coup, ayant le décodeur, je suis pas loin de penser comme Alta Pea Pea ... je sens le même genre d’embrouille ...


                        • Gollum Gollum 11 mai 09:40

                          @Claire

                          Donc nos progrès humains seront toujours potentiellement néfastes pour la biosphère.

                          Vous raisonnez comme si on était hors de cette biosphère. Or ce n’est pas le cas.

                          En conséquence nos « progrès » (notez les guillemets) sont potentiellement néfastes pour nous aussi.

                          Bref, c’est comme si on sciait une branche sur laquelle on serait tous assis. C’est du suicide.

                          Mais ça n’a pas l’air de vous titiller plus que ça...

                          Perso je ne considère pas que la biosphère soit en danger. Le progrès humain va en effet faire disparaitre pas mal de choses, mais après ce sera le retour de manivelle, ce sera l’espèce humaine qui ira en enfer droit dans le gouffre et retour sur la scène des fourmis, scorpions, mouches, quelques mammifères et sapiens bien heureux d’avoir survécu...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès