• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Stop à la violence faite aux femmes ! Des annonces à la réalité....

Stop à la violence faite aux femmes ! Des annonces à la réalité....

C'est un appel au secours régulier que nos bénévoles des Familles laïques reçoivent de la part de femmes de tous les milieux....

Les tortionnaires sont des maris ou des compagnons.

Les femmes victimes n'osent pas porter plainte alors que c'est indispensable....

Nous en perdons parfois “notre latin” : une jeune femme violentée par son compagnon, libérée après une intervention musclée de la part du Raid est allée voir régulièrement en prison son tortionnaire qui l'avait matraquée et violée.....

Il est sorti de prison et les violences continuent....

Pour cette jeune femme il nous est difficile d'intervenir, si ce n'est que de lui prodiguer des conseils qu'elle ne suit pas.

Elle devrait être mise sous protection !

Pour d'autres, il est possible de faire quelque chose : nous les écoutons, leur donnons des conseils et surtout les dirigeons vers des professionnels....

Malheureusement ces professionnels du Relais de Sénart, Paroles de femmes très compétents, sont débordés.

Ils ne peuvent pas recevoir une femme immédiatement mais prennent rendez vous dans la quinzaine ou les dix jours.....

J'en ai fait l'expérience avec une jeune femme qui sera reçue 11 jours après le contact téléphonique.

Il faut faire plus vite, obtenir une rencontre immédiate pour un entretien et une mise à l'abri.

Les bénévoles informés peuvent rassurer les femmes, les informer de leurs droits et des démarches à entreprendre, mais il faut qu'immédiatement ou presque les personnes en souffrance puissent être reçues par des personnes professionnelles.

Nous avons reçu le 24 février 2020 dans notre permanence Familles Laïques MELUN une jeune femme de 31 ans, mariée, 1 bébé et enceinte du second, qui nous a expliqué avoir dû fuir son pays afin de se soustraire à un mariage forcé avec son cousin.

Son père et un frère l'ont menacée de mort.”

Le 115 qui normalement met à l'abri les femmes en danger et notamment les femmes battues m'a répondu :

Il faut que cette personne passe par une demande d’asile

Avec un visa touristique je ne peux pas la prendre à l’hôtel

Bien cordialement”

Les travailleurs sociaux et leur hiérarchie font ce qu'il faut mais là c'est le système qui bloque..... Nous orientons cette femme pour une demande d'asile, certes mais heureusement qu'une bénévole était là et que cette femme maîtrise bien le français.

Les effets d'annonce du gouvernement en ce qui concerne la violence faite aux femmes ne suffisent pas si dans les départements des moyens et des directives ne sont pas donnés.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  1.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Étirév 6 mars 17:12

    Ne plus juger que sur les actes, en effet.

    La femme a besoin d’une trêve dans cette longue pérégrination à travers les épines et les ronces du chemin de la vie. Pauvre créature, née pour aimer et toujours empêchée de remplir cette fonction sainte ! Vouée par ce monde corrompu, aveugle, à une existence tourmentée, cherchant toujours ce bonheur promis et légitime, et n’y arrivant jamais. Etrangère, comme égarée, dans un monde indigne d’elle, qui a commencé par la méconnaître ou par en abuser, et qui ne cherche plus de satisfactions, aujourd’hui, que dans la licence dégradante, le luxe ridicule, l’ambition absurde ou la domination féroce.

    Que tout cela est loin des joies pures que la jeune fille rêve encore, dans son ignorance de la corruption qui l’entoure !

    Bachofen nous rappelle : « L’amour maternel est une force mystérieuse qui régit également tous les êtres de l’Univers. Les premiers pas dans la civilisation, l’origine de chaque vertu, de chaque sentiment est due au mystère de la maternité, c’est le principe de l’amour, de l’union, de la paix. Avec les premiers soucis pour le fruit de son corps, la Mère apprend l’altruisme ; employer ses forces pour conserver et embellir l’existence d’autrui, sera désormais son but. C’est d’elle que partent tous les symptômes de civilisation, tous les bienfaits, tous les sacrifices, l’abnégation et les soins des malades.

    « Etre du pays de la Mère, avoir été bercé sur le même sein maternel, constitue le lien le plus sacré, le plus indissoluble ; secourir la Mère, la défendre, la venger, prime tous les autres devoirs, menacer sa vie est un crime inexpiable.

    « Le principe maternel, c’est la communauté sans restriction ni limite autre que celle de la Nature. De ce principe découle celui de la fraternité générale, de l’égalité, de la liberté. C’est le fondement des Etats gynécocratiques : l’absence de querelles, de discordes, l’aversion profonde de tout ce qui peut entraver la liberté, telles sont les caractéristiques de ces communautés. »


    • McGurk McGurk 6 mars 21:27

      Non aussi à la violence faite aux hommes.

      Non aux matraquage des stéréotypes sexistes de mâles de statue grecque, violent et impulsif agresseur notoire et potentiel de femmes. Non à l’image d’esclave des lubies féminines et féministes voulant émasculer le masculin.


      • JC_Lavau JC_Lavau 6 mars 22:02

        Variante de la violence conjugale : dresser les enfants à servir d’aide-bourrelle, pour obtenir mort d’homme sans risquer de passer soi-même en cour d’assises.

        Inventaire des auteurs sur Agoravox qui préconisent férocement cette pratique :

        https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/scandale-le-syndrome-d-alienation-200329

        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-syndrome-d-alienation-parentale-196073

        https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/alienation-parentale-intox-et-117540

        https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/les-masculinistes-une-menace-pour-129124

        ...

        Ma très charmante alors-épouse, trouvant que sa fille aînée n’était pas assez efficace ni rapide dans l’assassinat parricide, a procédé à des sabotages de freins. 18 juillet 1998.

        Une ruse similaire a été tentée à sexes renversés. Descendant à Saint-Thibaud, Marie-Hélène trouve que sa deudeuche a une tenue de route étrange. Elle ralentit à temps, et s’arrête au premier garage. Le garagiste lui demande si elle se moque de lui, et resserre les huit boulons des roues arrière, tous savamment desserrés durant la nuit. Aucun des deux n’a pensé à téléphoner immédiatement à la gendarmerie, or il faut enquêter immédiatement.


        • Ruut Ruut 6 mars 22:14

          La violence a toujours une cause ou plusieurs.

          Identifier les causes serait plus utile que criminaliser ceux qui explosent, qui sont en fait les victimes de ces causes.

          Merci de ne pas insulter la majorité des Hommes qui aiment et respectent les Femmes.

          Parler de violence conjugale réciproque serait plus efficace et emprunt de sagesse.

          La violence psychologique contre les hommes est invisible mais trop fréquente et rependue......


          • JC_Lavau JC_Lavau 6 mars 22:28

            @Ruut. Certaines familles ont pour but d’avarier à vie certains de leurs membres, notamment les enfants.
            http://deonto-famille.info/index.php?topic=79.0
            Mon épouse mentionnée plus haut avait été amplement persécutée par sa mère.
            Quand nous rendions visite à sa famille, dans les dix minutes les deux femmes étaient en bagarre.


          • vesjem vesjem 6 mars 22:44

            sur les merdias mainstreams, la défense contre les violences faites aux femme a été le prétexte permanent à la promo LGBT, mariage pour toutes etc...


            • @vesjem

              www..be/debahttpsts/opinions/sommes-nous-en-train-dlalibree-connaitre-la-fin-de-l-amour-5e612c659978e2051e06df41. Les pervers LGBT ont gagné sur toute la ligne,...même l’amour entre hétéros est compromis. L’envie est un poison toxique.


            • Elles ont voulu le mariage pour tous, elles auront la haine.... Fallait réfléchir avant.


              • caillou14 rita 7 mars 07:54

                Ces violences, ne rapportent rien aux politiciens, d’ou leur silence et leur manque d’intérêt pour agir !

                Les mâles dominants s’en donne à coeur joie sachant que la police regarde ailleurs !

                Notre société est toujours à l’âge de pierre, aucune évolution, les tocards qui frappent si condamnés, ne reste pas longtemps en prison ?

                 smiley


                • zygzornifle zygzornifle 7 mars 10:20

                  Il suffit de reprendre les vidéos des manifs de GJ ou ont voit la BAC , la gendarmerie et les CRS tabasser des femmes et certaines sont encore défigurées .....


                  • CHALOT CHALOT 7 mars 10:24

                    Faut -il répondre à ceux qui ne traitent pas le sujet et qui nient cette réalité sociale ?

                    Hier soir j’ai dû faire appeler les flics parce qu’un compagnon frappait son amie, mère de leurs quatre enfants et la menaçait de mort.

                    Ce n’est pas facile mais si je ne l’avais pas fait, que ce serait il passé ?


                    • @CHALOT Bonjour Chalot. Une bonne mère ne fait pas d’enfant avec un homme violent. Elle n’est pas mieux que lui. Le mieux est encore de ne pas se mêler de cette sale histoire. L’homme est un loup pour l’homme. L’enfer est pavé de bonnes intentions.


                    • séraphim 7 mars 10:41

                      @CHALOT
                      Vous croyez vraiment que les auteurs de se genre de violence vont s’arrêter parce que vous leur dites « c’est pas bien, vous êtes méchants » ?
                      Quand une femme tue son mari, on essaie de comprendre, de lui trouver toutes les excuses possibles et imaginables, mais quand c’est l’inverse, curieusement, on n’explique plus, on condamne, on ne réfléchit plus, on fait de la morale d’esclave.
                      On ne résoudra rien sans essayer de comprendre (tenter d’expliquer, n’est pas justifier ou cautionner).


                    • JC_Lavau JC_Lavau 7 mars 11:16

                      @CHALOT. Tu es automatisé par la propagande hégémonique. Elle te dicte quoi croire au jour le jour, et quels faits sont à nier. Et là tu es furieux parce que des témoins gênants sont rescapés.

                      Petit-fils, fils et frère de féministes, ou plus précisément petit-fils de féministe historique, fils de misandre victimaire (mais avec femme de ménage), frère de matriarque absolue et d’une félonie illimitée, et père de [censuré, c’est indicible], soumis à plus de soixante ans de propagande misandre victimaire, je suis en mesure de préciser ce qui suit :

                      Le féminisme au 21e siècle dans nos pays surenveloppés, c’est une collection d’astuces pour dénier, haïr et mépriser son prochain, toutes ensembles, et pour se garantir l’une l’autre l’impunité pénale à tous les crimes et délits que cette idéologie de la haine inspire. Suivant la règle générale qui constate que la perversité et la corruption sont des cliquets à sens unique - tout gangster évolué, capable de corrompre magistrats, policiers et hommes politiques te le confirmera, tout agent secret en charge de la manipulation de traîtres à leur pays te le confirmera aussi : un corrompu est prisonnier de sa corruption -, le féminisme dans nos pays gavés est descendu toujours plus profondément dans l’abjection, dans la perversité, le sadisme et la fourberie dans l’intimité des familles. 

                      En Michèle Dayras dans le texte :

                      http://info.deonto-famille.org/index.php?topic=27.msg50#msg50


                      Un impôt sur le délit de masculinité, pour Gudrun Schyman

                      Dirigée par qui ? György Soros, évidemment.
                      Amnesty International, George Soros, et la guerre.


                    • mmbbb 7 mars 11:18

                      @séraphim il y a désormais une distinction sémantique « féminicide » 
                      Quant aux violences subies par les enfants notamment par les femmes , alors silence radio total.
                       Le problème n’est pas de nier la violence de certains hommes mais ne nous faire accroire que les femmes ont toutes les vertues et sont les seules victimes.
                      Quant au féministes mettant en avant le féminicide , elle ne font que catégoriser une forme de violence en niant les autres notamment celles des femmes dont elles sont aussi coupables .
                      C est absurde et c est une malhonnêteté intellectuelle . 
                      La violence toutes les violences sont a combattre notamment celle des enfants qui ne peuvent pas se manifester . 


                    • JC_Lavau JC_Lavau 7 mars 11:29

                      @dimitrius. La structure même des insultes est révélatrice de ta maladie mentale.


                    • Francis JL 7 mars 11:33

                      @mmbbb
                       
                       Sauf erreur, c’est dans les couples lesbiens qu’il y a le plus de violence, et dans les couples gays le moins.
                       
                       Cherchez l’erreur que commettent les féministes ...
                       


                    • mmbbb 7 mars 11:36

                      @JL je n ai pas les stats , merci de rappeler ce point qui m avait echappé .


                    • JC_Lavau JC_Lavau 7 mars 11:59

                      @dimitrius. Rappelle nous quelles études tu as faites en psychopathologie, dates des diplômes obtenus ?


                    • JC_Lavau JC_Lavau 7 mars 12:18

                      @JL. Lesbienne requise pour le poste 

                      (Féminazies/Financement du féminazisme.)
                      Intervenante (Montréal) Correspondante : Groupe d’intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL) Publié le : 14/09/2007 à 08h21 C

                    • foufouille foufouille 7 mars 17:14

                      @Raymond75

                      c’est plus compliqué que ça.


                    • J’ai autour de moi le cas d’une personne qui a pris le risque de prendre encharge un SDF. Il se rend maintenant compte de son énorme bourde. On choisit le métier d’éducateur pour se soigner soi-même,...


                      • cevennevive cevennevive 7 mars 11:34

                        Bonjour CHALOT et tous,

                        Comment peut-on rester avec un partenaire violent ?

                        C’est parfois difficile de s’enfuir, d’accord, (j’en sais quelque chose, il y a longtemps maintenant) mais tout de même il doit y avoir un certain masochisme chez certains, non ?

                        Et le féminisme, la « faiblesse » des femmes, leurs revendications et leurs récriminations, nous en avons assez, nous les quelques femmes « normales » qui ne demandons qu’à vivre en bonne entente avec nos hommes ou nos compagnons.

                        Les média nous rebattent les oreilles avec la journée de la femme, avec les quelques ouvrages « littéraires » sur le sujet qui sortent en ce moment, avec les remarques acerbe de quelques « chipies », etc.

                        Il est aussi des hommes « violentés », que ce soit physiquement ou moralement.

                        La violence n’est pas l’apanage d’un sexe ou d’un autre. La violence est l’un des défauts humains tout simplement. Les guerres, les assassinats, etc...


                        • cevennevive cevennevive 7 mars 13:04

                          @dimitrius, bonjour galopin,

                          Pfffft ! Je suis mince il est vrai, mais ma cuisse est dure et musclée, donc elle n’est pas légère...


                        • totof totof 12 mars 23:17

                          @cevennevive
                          Ouf, ça fait du bien de vous lire après un article de Chalot... Enfin une parole intelligente.
                          Chalot est un homme émasculé et sans honneur. Je connais bien ce modèle de gauchiste des années 70, violent dans leur jeunesse, comme tout jeune qui se respecte, mais qui ont vite rendu les armes face à la puissance du sexe féminin.


                        • Julien30 Julien30 7 mars 11:49

                          On entend parler dans notre société que des violences faites aux femmes, alors que le plus grand nombre de victimes de violence se trouvent chez les hommes. Si comme le propose Cennevive on se préoccupait plutôt de toutes les violences sans distinction sexiste comme celle que vous faites Chalot (mais vous ne faites que suivre la mode) on s’en porterait mieux, surtout les jeunes qui grandissent avec cette propagande.


                          • Kapimo Kapimo 7 mars 12:43

                            "qui nous a expliqué avoir dû fuir son pays afin de se soustraire à un mariage forcé avec son cousin.

                            Son père et un frère l’ont menacée de mort.”

                            Donc elle est loin de ceux qui l’ont menacé, non ?


                            • bebert bebert 7 mars 13:35

                              Pourtant c’est elle qui a croquée la pomme


                              • CHALOT CHALOT 7 mars 16:09

                                Je lis des commentaires honteux, indignes écrits par de lâches anonymes ! c’est méprisant !


                                • JC_Lavau JC_Lavau 7 mars 22:33

                                  @CHALOT. En somme à tes yeux, la guerre sexiste est d’abord une guerre de religion. Ta religion, tu y crois. Moi au contraire, ça m’a passé.
                                  Oui je sais, d’ordinaire, les boucs émissaires et les souffre-douleurs, on les suicide avant qu’ils aient pu parler, et encore moins écrire. Mais moi au contraire, baraka aidant, j’ai survécu. Les morts ne témoignent pas, tandis que moi, je témoigne encore contre plusieurs criminalités organisées, dont celle qui te dicte tes titres.
                                  Tu es en rage contre les témoins gênants qui ont survécu.


                                •  C BARRATIER C BARRATIER 7 mars 18:36

                                  Ces femmes qui restent avec leur compagnon violent vis à vis d’elles sont simplement tres amoureuses, cela ne s’explique pas, c’est déraisonnable. Je suis amer de voir que tant d’hommes aujourd’hui encore violent ou ont des gestes déplacés. Je pense que nous sommes peut être le sexe faible, incapables de maîtriser nos pulsions. La solutions de punir les fautifs est bien sûr la bonne, l’obligation de soins aussi....sans doute une action sur leurs hormones folles. La psychiatrie peut elle quelque chose ?

                                  Nous somme façonnés, hommes et femmes, par une éducation, une culture. Les religions accentuent la propension des hommes à des comportements odieux

                                  voir en table des news :

                                  Femmes : Obsessions et union sacrée de religions contre elles http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=229


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité