• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un quinquennat pour rien

Un quinquennat pour rien

Après la sortie de la piste aux étoiles d'Angela en Allemagne, le résultat du sondage de la population au sujet de la démocratie, il fallait bien que je parle des prémisses de la campagne des élections françaises qui ont déjà commencé depuis quelques temps alors que le premier tour est fixé dans six mois.

Avant tout, c'est le moment d'apporter des conclusions sur le dernier quinquennat d'Emanuel Macro en France.

Lors des élections de 2017, j'hésitais de parler de Emmanuel Macron "La macronite aiguë, une maladie ou un remède ? pendant laquelle la fougue était déjà de rigueur.

On se souvient de l'excitation du candidat Macron et présentation par Heavy Metal qui n'avait rien à voir avec le relative placidité lors du premier mandat de Angela Merkel alors que la "Ronde des éléphant" la mettait en présence de Gérard Schröder qui par son idée de sexiste ne voyait pas une femme chancelière.

Mais à l'époque, il fallait donner un écho sur le hashtag #RévolutionEnMarche.

Le premier quinquennat arrive à sa fin et on fait les comptes de résultat.

Non français, je ne vais pas en donner par mes soins. Je ne me suis jamais senti impliqué dans le processus français. Je ne peux que signer "Allusion" sans donner de leçons.

Alors, j'ai suivi l'affaire à la trace avec humour sarcastique en tant que Jan Bond ou Jambon 009 du MI9 belge appelé VSSE au service de sa Majesté Philippe... 

J'ai commencé à lire quelques livres, quelques hebdomadaires et depuis 15 ans, sur Agoravox.fr.  

En prélude, j'avais commenté un article récent de Gruni qui exprimait souvent une envie d'écrire et de lire des rédacteurs mais qui en oubliait de voir ce qui se passe à l'étranger. 

Ce dimanche, Bernard m'envoyait le mot de la semaine "saynète" en expliquant son origine.

Je ne l'avais jamais utilisé mais cette fois, je me suis rendu compte qu'il y en avait bien plus de saynètes que je puisse espérer, dans ce qui suit...

 

 

Après ce Quinquennat pour rien

Premier livre, celui de Jean-Michel Aphatie, "Les amateurs".

En préambule on peut lire : "En 2017, nous avons confié l’État à des Amateurs. Quel est leur bilan, maintenant que le quinquennat se termine ? Si les crises – Gilets Jaunes, Covid – ont été nombreuses, les fautes, les boulettes et les maladresses aussi. Mal préparés, mal organisés, les Amateurs ont souvent été mauvais. Ajoutez à cela Emmanuel Macron et Édouard Philippe qui se sont détestés, des ministres qui ont déprimé, Nicolas Hulot pris dans la tourmente et Éric Zemmour aux aguets, et vous obtenez la chronique du quinquennat le plus déjanté de la Vᵉ République".

Le 16 septembre, Jean-Michel Aphatie était interrogé à la RTBF pour son livre (podcast).
Dimanche, je recevais le sketch de Bernard Fripiat qui tentait d'expliquer l'origine du mot "saynete". Ce mot, je ne l'avais jamais utilisé, je ne le connaissais pas et son orthographe m'était donc totalement inconnue. Mais quand j'ai lu dans les grandes lignes son livre et j'ai compris qu'il était très important dans la politique française.

Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 et président de la France le 14 mai 2017 était en marche mais apparemment pas dans la bonne direction.

L'âge n'attend pas le nombre des années, mais l'expérience surtout en politique, oui, bien sûr.  

Dès le départ, Jean-Michel Aphatie écrit que le mariage devait être raté entre Macron et son Premier ministre, Edouard Philippe. C'est comme si Macron n'avait pas imaginé qu'il était surpris d'être élu et n'avait, de ce fait, presque jamais eu de contacts avec Philippe alors qu'un antagonisme entre les deux personnalités, existait. Échec annoncé...

Edouard Philippe, né le 28 novembre 1970 et premier ministre sous Macron, le 15 mai 2017 jusqu'au 3 juillet 2020, pour se situer.

"Macron, président de la chance", un des premiers titres de chapitre de son bouquin.

 "Les riches triomphes", "Les pauvres trinquent", "Maitre Yoda (Bayrou)" et d'autres titres.

Dans le livre de Jean-Michel Aphatie, on parle de l'affaire Benalla, de l'inimitié superficielle entre les personnalités de ministres comme Christophe Castaner, Gérard Darmanin, Arnaud Montebourg, Gérard Collomb et d'autres qui on mené le dans un bateau français sur une mer déchaînée avec les mots "cacophonie", "burn-out", "démission" et "trahison" dont Apathie fait mention.

Cela a créé un vide de gouvernance à l'intérieur du gouvernement flottant de Macron.

Macron y est comparé en Louis XIV ou en tant que Jupiter quand on l'a vu lors de son investiture devant la pyramide du Louvre.

De multiples figures de rhétorique consistent à atténuer l'expression de sa pensée, ou de figure de style comme la litote pour définir le gouvernement français.

Manuel Valls est même sorti du chapeau. Des noms sont sortis du chapeau...

Sibeth Ndiaye, conseillère en communication qui a acquis la nationalité française en 2016 tout en conservant la nationalité sénégalaise....

Jean Castex, né le 25 juin 1965, qui a repris le flambeau de Premier Ministre, le 3 juillet 2020.

Remaniement de Bobo populiste.

"L'histoire française est tragique. Ce n'est pas une comédie", écrit Aphatie dans les dernières pages. 

Dans le rapport de Jambon 009, on trouve : "Le fossé entre gauche et droite est toujours bien présent avec la lutte des classes et il semble même s'élargir".

 

Deuxième livre, celui de Marcel Gauchet "Macron, les leçons d'un échec".

Invité au 28' sur ARTE, il en parle en résumant que Macron n'a rien inventé de nouveau avec son idée "En marche" qui serait resté au milieu de gué entre deux eaux (podcast).

Préambule : "Le « dégagisme » qui s’est exprimé avec l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République a résulté de la prise de conscience d’une impasse française imputée à ses prédécesseurs et concurrents. Il a incarné la promesse d’y échapper. Cela donne au bilan de son action une portée particulière. Dans quelle mesure est-il parvenu à se saisir des causes de ce malaise et à y remédier ?".

 

Troisième livre, celui de Gérard Davet et Fabrice Lhomme "Le traitre et le néant"

Préambule : "Dix ans après Sarko m'a tuer et cinq ans après "Un président ne devrait pas dire cela". Plus de 110 témoins parlent à visage découvert, crûment, et confient leurs documents au sujet du pouvoir solitaire homme suprêmement habile, éperdu de lui-même à la conquête de l'Elysée, puis l'exercice de la toute-puissance et la vaine quête d'une idéologie. La trahison a enfanté le néant.

"Il n'a pas d'amis, Macron est un aventurier. C'est Rastignac sans lien avec personne, sauf avec lui-même. Responsable de tout et de rien. Il manque cruellement d'humour". 

Question personnelle : Dans l'intimité, quel était le projet en marche par l'intermédiaire de son épouse Brigitte qui, avec 24 ans d'expérience de vie en plus que son époux, le tenait à l'œil avec ses envies au milieu de la mêlée de la gauche et de la droite ?

Je me souviens d'une discussion avec un Français avant les élections de Sarkozy.

Je nageais en pleine eau dans la mer Méditerranée au large de Menton. Je parle à un nageur à mes côtés de l'élection d'un président en lui proposant un président qui pourrait se trouver au centre. Bayrou a souvent joué ce rôle au Modem.

Sa réponse, je l'entend encore, était tout sourire : "cela n'a jamais existé en France et cela n'arrivera jamais. La population française est très clivée avec la gauche d'un côté et la droite de l'autre".

Laurent Gerra a raillé Bayrou dans ce sketch mémorable.

Marcel Gauchet remettait le couvert dans son livre "La droite et la gauche"

Il y a manifestement trop de gap entre les bornes constituées par le haut et bas du panier de la hiérarchie.

La France est plus connue pour sa production vinicole et donc agricole plutôt qu'industrielle. Les étiquettes collées en frontal mettent bien plus de temps pour s'envoler.

La dernière phobie de Macron, apporter 30 milliards pour (ré)industrialiser. 

Des journalistes internationaux en parlaient avec une critique constructive et stratégique qui n'en faisait pas partie dans le projet de Macron (podcast).

L'épisode du contrat des sous-marins destinés aux Australiens qui ont préféré les sous-marins nucléaires américains aux sous-marins traditionnels, est resté dans la gorge des Français. La différence essentielle est de pouvoir rester sous l'eau bien plus longtemps. Dans un contexte du monde très spécifique qui n'a qu'un faux nom de Pacifique, peut l'expliquer.

Le film "Kursk" est passé sur France3 la semaine dernière, pour rappeler à quel point c'est utile.

"Les pauvres haïssent les riches et les riches en rigolent" ai-je souvent compris dans les magazines..

Les "sans dents" comme François Hollande avait appelé les pauvres et que Valérie Trierweiler avait dénoncé dans son livre vengeur d'épouse cocufiée "Merci pour ce moment". Hollande n'avait pas contredit même si sa précédente épouse, Ségolène Royale, avait essayé.

En parlant avec des restaurateurs lyonnais que j'ai rencontrés en vacances, j'avais lancé l'idée de plusieurs présidents français.

Le film "Bienvenue chez les Ch'tis" avec du recul, il semble que ce ne serait pas un président mais au moins deux qu'il faudrait puisqu'on ne se connait pas malgré le fait qu'il n'y ait pas de frontières entre les deux.

En Belgique, par contre, nous avons une frontière linguistique mais avec des présidents de chaque côté.   

Début 2020, j'écrivais un article "La folie française" en mettant en regard les hebdomadaires "Le Point" qui titrait "Comment la France est devenue folle" et "Marianne" qui titrait "Et si c'était lui le problème ?" en parlant de Macron.

Ce mercredi 13 octobre, lors du Conseil des ministres, agacé, Emmanuel Macron a tenu à recadrer les membres du gouvernement en les fustigeant sèchement sur leurs sorties politiques récentes et s'en est pris à leur "narcissisme des petites différences".

Il a lancé officiellement sa campagne pour l'élection présidentielle de 2022,

Et si c'était en partie la population française qui fait le problème. Là, ce serait plus problématique que de changer de président.

 Les sondages du Point établissent comme si c'était des graphiques de tendance alors que pour établir la santé d'une entreprise commerciale, il y a des indices bien plus proches de la vérité : la solvabilité, les liquidités, le chiffre d'affaire qui permet les bénéfices et des fondamentaux du "Price Earning Ratio" (PE) et qui prennent les indices de santé du passé de toutes entreprises humaines.

C'est dire qu'au fond, il n'y a pas tellement de différences entre une entreprise privé et une entreprise public avec des pourcentages favorables et défavorables.

On entend que Eric Zemmour veut trancher avec les autres et veut rester non politiquement correct comme anti-Macron en pointant les immigrés comme bouc émissaires.

Les Français n'aiment les étrangers que quand ils font des buts au foot.

Pour couronner le tout, Cyril Hanouna écrit le livre "Ce que m'ont dit les Français". "Ensemble, nous avons révolutionné TPMP pour accompagner ce que vous vivez : la crise des Gilets jaunes, le Grand Débat national, les violences policières, les craintes autour du Covid.
TPMP est devenu une agora, la vôtre, où vous pouvez tous, quels que soient vos origines, vos couleurs, vos opinions, vos milieux sociaux, vos orientations sexuelles, vous exprimer librement". Dans une vision politico-agoracitoyenne en s'apercevant qu'il y a péril en la demeure à l'extérieure et de fortes tensions à l'intérieure qui doivent se terminer par un quitte ou double en regard des forces et des faiblesses en présence. De nouveaux records d'abstentions en perspective. La sociologie de la culture classique est surtout urbaine, éduquée et féminine alors que les cultures de demain sont numériques, consommatrices, jeunes et masculines. 

 

 

Alors, pour 2022 qu'est-ce qu'on prépare et planifie

Pour cette année en France, Aphatie prédit la peur et sans l'écrire une insurrection pendant les élections françaises.

Il termine son livre avec la phrase "La France continue d'étonner le monde".

Dans la population, on parle même de mettre un terme à la Vème république..

"Ça va se régler à coups de boule" prévient un proche d'Emmanuel Macron

Le torchon brûle entre le clan d'Emmanuel Macron et l'ancien Premier Ministre Edouard Philippe. Les proches du président de la République craignent un revers du maire du Havre quant au soutien qu'il affiche à l'actuel chef d'État pour l'élection présidentielle de 2022.

Pourtant, l'ancien pensionnaire de Matignon affiche toujours un soutien public quant à son ancien supérieur dans le cadre de l'élection présidentielle de 2022, alors qu'il est sur le point de créer son propre parti et par conséquent, sa propre force politique.

Du côté de l'Élysée, cette prise d'initiative est surveillée et les prémices d'une future opposition entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe sont déjà posées.

A l'extrême-droite, Eric Zemmour marque des points sur Marine Le Pen (podcast) .

Une hypothèse qui provoque déjà des grosses tensions au sein de LaRem, comme l'affirme un "proche" d'Emmanuel Macron, dans des propos rapportés par Gala : "S'il crée un groupe parlementaire avec les députés LR et des non-inscrits, je ne vois pas pourquoi le président s'y opposerait. Mais s'il veut créer un groupe avec 100 personnes de LaRem, ça va se régler à coups de boule.".

Un rédacteur reprend l'idée de la maladie de la démocratie en donnant quelques propositions qui ne sont pas très originales. 

Je continuerai à lire ce qui passe sur les forums de discussions bien que la valse à mille temps de Brel qui reste traduite par "la vache à mille francs" de Jean Poiret.

Le franc et l'ancien franc n'est pas encore converti vers l'euro.

J'aime bien la culture française et la France, un peu moins son esprit défaitiste.

A l'étranger, on entend de plus en plus que la France est dans une phase de décadence.

Elle l'est si chacun des citoyens perd confiance en soi en prennant les réseaux sociaux à la lettre. Etre solidaire dans la morosité ne sert à rien.

"Les paumés d'aujourd'hui seront les dirigeants de demain".

Les cerveaux français découragés partent à l'étranger

C'est alors que je suis tombé sur le dernier Paris Match qui parlait de Francis Huster et du théâtre après l'écriture de son "Dictionnaire amoureux de Molière". 2022 est l'année du 400ème anniversaire de Molière qui avait un théâtre rigolo dramatique, humoriste et révolutionnaire.

Le titre de l'article "Molière président".

Dans ce cas, j'ai hésité de choisir "Le malade imaginaire" et puis j'ai choisi "Le Bourgeois gentilhomme" remanié par Jean-Marie Bigard. 

Allusion


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 18 octobre 14:02

    Dans ce cas, j’ai hésité de choisir « Le malade imaginaire » et puis j’ai choisi « Le Bourgeois gentilhomme » 

    Eh bien, ça sera Tartuffe (ou l’imposteur), comme d’habitude.


    • eddofr eddofr 18 octobre 14:52

      @Docteur Faustroll

      ou les précieuses ridicules.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 18 octobre 16:05

      @eddofr & Docteur Faustroll bonjour,
        J’aurais pu prendre beaucoup de pièces de Molière. Celles que vous proposez me semblent avoir également un lien.
        Mais, j’ai cherché la pièce qui était représentée de manière un peu moins classique et de plus moderne.
        Le Bourgeois gentilhomme avec Jean-Marie Bigard me semblait la plus adaptée. 
        
        
       


    • Jeekes Jeekes 18 octobre 14:46

      Tout au long de ce n’artik-à-la-kon, je lis des z’apathie par-ci, des z’apathie-par-là.

      So what ?

       

      Putin du système, apathie, cette bouse immonde $ionardisé jusqu’au l’os ?

      Oh, puting-kong, en v’la une référence quelle est bonne !

       


      • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 18 octobre 16:15

        @Jeekes,
         So what ?
         Et bien j’en sais rien.
         Je ne connaissais z’apathie n’y d’Eve ni des dents.
         Je répète, je n’ai rien de français en moi, à part la langue.
         Je suis vos petites affaires sur ce site depuis un temps certain en jouant le Jan Bon 009. Si vous ne le savez pas nous avons un ministre de la Communauté flamande qui s’appelle Jan Jambon. Je ne pouvais évidemment pas parlé en son nom. Je doute d’ailleurs qu’il s’intéresse aux affaires françaises. 
          Nous avons d’autres problèmes locaux que ceux de l’Hezzzzagone.
          Voilà seulement un an que nous avons un nouveau gouvernement après une longue période d’attente. 
          Alors, j’ai joué au candide.
         J’ai écouté sur les médias radio et télé (d’où les podcasts) et samedi, je me suis rendu dans une librairie « Club » et j’ai scanné du regard les livres qui avaient un lien avec Macron.
         That’s all folk... smiley


      • McGurk McGurk 18 octobre 15:21

        J’aimerais bien des articles qui ne partent pas dans tous les sens et qui soient lisibles, svp. A force de citer des auteurs on perd le fil de l’idée principale.

        Je trouve amusant qu’Apathie (qui porte bien son nom d’ailleurs) raille un système auquel il contribue grandement depuis plusieurs décennies. Celui de l’élitisme rampant qui mène à une dictature totale et sans pitié.

        Ce n’est pas un seul mandat qui a été inutile, c’est au moins le cas depuis au quarante ans.

        Le point important de dérapage s’est produit, selon moi, sous Sarkozy, amplifié sous Hollande et concrétisé de manière flagrante depuis Macron. Et l’indice qui me (nous) permet de le dire est, justement, le dérapage violent des médias et la politique de désinformation constante qu’ils ont entrepris depuis lors.

        L’avenir ne se situe ni dans Macrotte ni dans Philippe ou autre ténor actuel, il se trouve dans quelques rares personnalités dispersées qui, ensemble, pourraient former un gouvernement crédible.

        Mais cette solution ne sera possible qu’avec l’accession à la démocratie réelle, à savoir le contrôle absolu et concret du peuple sur ses élites.

        Une chose qui n’arrivera pas, à mon avis, avant une cinquantaine d’année. Soit un grand nombre de « générations sacrifiées ».


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 octobre 15:37

          @McGurk
           
           ’’J’aimerais bien des articles qui ne partent pas dans tous les sens et qui soient lisibles, svp.’’
           
          On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Mais pour ça il faut se bouger ...


        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 18 octobre 16:28

          @McGurk,
           « J’aimerais bien des articles qui ne partent pas dans tous les sens et qui soient lisibles, svp. A force de citer des auteurs on perd le fil de l’idée principale. »
           J’ai déjà expliqué à gruni la différence entre un article et un journal. 
            Concernant Apathie, j’ai déjà répondu ci-dessus.
            Si vous voulez, je peux vous donner des noms de journalistes belges et vous serez également le bec dans l’eau. 
            Je suis certain que des noms français, j’en connais par contre, toujours un peu plus que vous. 
            Récemment, j’introduisais la vidéo de « Vive la crise » présentée par Yves Montand qui datait de 1984 qui expliquait très bien l’à d’où la France venait et où elle irait avec un peu d’imagination trente ans après en 2014. 

          « quelques rares personnalités dispersées qui, ensemble, pourraient former un gouvernement crédible. »
          Donnez des noms de ceux qui seraient dans un gouvernement crédible svp.
          Je suis intéressé par cette proposition.
          Si cela marche, envoyez-nous les. 
          Ne vous trouvez vous jamais un peu responsable de faire partie de « générations sacrifiées ».
          Si vous ne vous sentez pas bien en France et que vous faites comme ceux qu’on appelle des « cerveaux », prenez vos cliques et vos claques et fichez de camp de la France. 
          Quand j’étais jeune, j’y ai souvent pensé de m’expatrier.. 


        • McGurk McGurk 18 octobre 17:27

          @Francis, agnotologue

          Impossible de sortir un article avec l’omerta qui règne sur le site.

          J’ai essayé par deux fois et me suis fait en prime insulter par un auteur « anonyme ».

          CQFD.


        • McGurk McGurk 18 octobre 17:50

          @Réflexions du Miroir

          Donnez des noms de ceux qui seraient dans un gouvernement crédible svp.
          Je suis intéressé par cette proposition.

          Je pense à un panel de personnes qui seraient par exemple en binôme aux postes ministériels.

          *Asselineau est un excellent analyste des affaires internationales (vu sa carrière) et donc intéressant au poste des Affaires étrangère.
          *Montebourg/Giraud ? à l’économie (secteur difficile, prudence donc sur les noms).
          *Perone (ou assimilé) à la Santé.
          *Un policier chevronné à l’Intérieur.
          *Un général patriote (comme celui déclassé par Macron) à la Défense.

          Pour ce qui est de l’Education, secteur d’une importance capitale, je m’interroge encore sur les possibles candidats. Il faut quelqu’un qui soit capable de sortir du modèle « académique » et dirigiste pour proposer un schéma démocratique et beaucoup moins hiérarchique.

          Il faudra d’ailleurs proposer une révision complète de la démocratie, notamment sur les libertés fondamentales et pouvoir du citoyen de contrôler la politique ainsi que son application (sanctions, révocations de personnel politique, etc).

          Et, sur ce point, les GJ ont proposé des solutions intéressantes sans oublier les différents auteurs qui ont, par le passé, exposé leurs constats.

          Pour pouvoir les appliquer, la sortie de l’UE et de cette monnaie de singe trépané est une nécessité absolue.

          Ne vous trouvez vous jamais un peu responsable de faire partie de « générations sacrifiées ».


          Non. Vous faites une inversion de valeurs.

          Je n’ai pas à payer pour des décisions irresponsables prises par des dirigeants hors de contrôle. Ni pour ce manque de contrôle dû au laxisme des générations précédentes qui ont élu des connards.

          C’est à nous de sacrifier ces derniers si nous voulons retrouver un Etat de droit et de surcroît une démocratie. Or, ils nous font payer leurs propres erreurs...étrange n’est-ce pas ?

          Deux ans d’emprisonnement, de peur et d’injonctions pour en arriver où ? A une dictature pure et simple. Une société paralysée par une infime minorité. Magnifique !

          Je ne vois pas pour quelle raison on me demanderait de sacrifier mon avenir pour les autres, déjà, et ensuite pourquoi je devrais subir les décisions de personnes qui ne me représentent pas et ne me représenteront jamais.

          Ca s’appelle de la folie. Pure et simple.

          Si vous ne vous sentez pas bien en France et que vous faites comme ceux qu’on appelle des « cerveaux », prenez vos cliques et vos claques et fichez de camp de la France.

          Ca, ça s’appelle la « solution de facilité ».

          Lorsqu’on a des problèmes, on les fuit ou on les contourne...jusqu’au jour où ils nous arrivent en plein dans la gueule.

          Rien ne sert de fuir. De toute manière, on m’interdit de sortir du territoire (pass nazitaire). Et quand bien même j’en ai envie, la préparation d’un « nouvel ordre mondial » touchera l’ensemble de la planète.

          Quand j’étais jeune, j’y ai souvent pensé de m’expatrier..

          J’aurais également dû y penser bien plus tôt. Sauf que je n’en ai pas les moyens et que ma situation a toujours été instable.


        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 18 octobre 19:10

          @McGurk,
           Des noms sont souvent intransportables. En fait, pour gouverner il faut des gens motivés et compétents. Le problèmes, on ne les connait qu’avec l’usage.
          Qui pourrait parler le mieux d’Emanuel Macron ? Celle qui reçoit des confidences sur l’oreiller, son épouse : Brigitte. Comme elle a une génération de différence, cela pourrait calmer un jeune ambitieux.
          Question compétence, il y a deux possibilités : le politicien de métier et l’expert dans la spécialité auquel il se destine.
          Ecoutez le résumé que j’ai fait et podcasté au sujet de la question « bye-bye démocratie ? » et d’un débat entre citoyens et politiciens. Ce n’est pas 100% identique qu’en France mais cela donne des idées correspondantes.
          J’en ai parlé et écrit un billet à ce sujet. Comme c’était assez spécifique pour notre pays, je savais que je en ferais pas long feu sur cette antenne.
          Les politiciens sont des citoyens comme les autres souvent avec les mêmes travers au sujet de l’argent.
          Quant à l’Europe, ou plutôt sans l’Europe, pensez-vous résister avec des forces de blocs comme les US ou la Chine ? Aujourd’hui, nous faisons partie d’une géopolitique et pas une politique de petite semaine que l’on trouverait dans un pays avec des dimensions telles que la France. Vous vous boufferiez ce que vous produiriez, et vous ingurgiterez les invendus de la même manière.
          J’ai toujours cherché des solutions de facilités avec tout ce que j’entreprenais.
          Mais... mais il faut des compétences et une instruction en béton.
          Comme je l’ai écrit : « J’ai appris que juste après les études, pendant une dizaine d’années, dans notre société humaine, il fallait construire son présent et son avenir. Après cela, on entre sur des listes noires pour finir par revenir à la case départ quand c’est encore possible ou de tenir contre vents et marrées quand l’ancienneté et l’expérience commence à coûter trop cher aux yeux de certains ». 
          S’expatrier si on a rien dans la caboche, cela n’ira pas mieux ailleurs.


        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 18 octobre 19:16

          @McGurk,
           Vous n’avez pas connu les début d’Agoravox en 2005.
           Avec la situation actuelle, il y a une énorme différence.
           Agoravox était venu me chercher pour participer voyant mes articles déjà existants. Mon pseudo de l’époque « L’enfoiré », devait les avoir tenté. smiley 
           Je ne viens quasiment plus et je reste créer des billets sur mon journal hebdomadaire. Y viennent lire ou commenter ceux qui le veulent. Ils s’y inscrivent si ils deviennent des « fans ».


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 octobre 08:16

          @McGurk
           
           CQFD ? avec D à dire ? OK


        • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 19 octobre 08:51

          @McGurk

          Il faudra d’ailleurs proposer une révision complète de la démocratie

          Ce n’est pas la démocratie le problème, c’est la façon d’appliquer les règles par les dirigeants.
          Macron s’assoit sur les lois pour déféquer et se torche le fion avec des feuilles de la Constitution !!

          Et personne ne propose de virer la 5ème République...
          C’est un drame !!  smiley


        • McGurk McGurk 19 octobre 10:51

          @Réflexions du Miroir

          Non, je ne les ai pas connus.

          Pourtant, pour un soi-disant « média de libre expression », il est sacrément bridé !


        • McGurk McGurk 19 octobre 10:57

          @Le421... Résistant

          Je ne suis pas d’accord avec vous.

          Le concept même de démocratie est embryonnaire (comme celui de « république ») et donc incomplet. C’est bien pour cette raison que le milieu politique a dérapé, usurpé tous les pouvoirs et libertés.

          Tant que nous n’aurons pas de fondations profondes, il sera impossible de fonder une démocratie stable où on y respecte les « règles ».

          Nous sommes dans une monarchie républicaine dont le « président » en est le roi incontesté, même si c’est un malade mental narcissique et pervers. En fait, Macron est exactement comme Geoffrey dans GoT.

          Peu importe que ce soit la 5ème ou la 12ème, le principe de « démocratie » n’a jamais existé dans notre pays. La meilleure preuve est que le peuple n’a aucun pouvoir sur son avenir et ses dirigeants, ce qui est, en réalité, l’inverse de cette notion qui nous est tous chère....mais que nous n’avons jamais vécue...


        • McGurk McGurk 19 octobre 11:13

          @Réflexions du Miroir

          Je n’ai aucune envie de trouver une solution avec un psychopathe qui s’amuse à tout détruire, quelle que soit la compagne à ses côtés. J’ai tout de suite vu, à sa première apparition, que les choses allaient dégénérer, l’ai dit à mon entourage qui n’a pas voulume croire (comme d’habitude).

          Les politiciens sont des citoyens comme les autres souvent avec les mêmes travers au sujet de l’argent.

          Hélas non. Ils ont toujours été au-dessus des lois et du peuple.

          La preuve, ils ont enfermé avec brio la société dans un carcan de dictature au nom de « la santé générale ». Quelle blague...

          Quant à l’Europe, ou plutôt sans l’Europe, pensez-vous résister avec des forces de blocs comme les US ou la Chine ?

          On a pas besoin systématiquement de « l’Europe » pour exister.

          Si nous avions des alliances diplomatiques fortes avec des pays intéressants, on pourrait s’affranchir de ce boulet européen et européiste.

          Je me moque des grandes puissances.

          Nous pourrions parfaitement retrouver notre place en tant que tel. La première base est l’instauration d’une vraie démocratie et le recalibrage de l’Etat en tant que cadre qui protège, aide les citoyens et les rend indépendants (au lieu de les aliéner avec des pass ss).

          La seconde chose est de diversifier le plus possible nos relations économiques et diplomatiques, afin de ne plus dépendre de tel ou tel acteur. Avec une sortie du libéralisme à tous les étages et une protection stratégique de nos entreprises, nous pourrions largement revenir à flot et très rapidement.

          Précisons tout de même que les magouilles actuelles d’exonérer les grands groupes et blinder d’impôts les PME, de légaliser l’évasion fiscale (cette fameuse « optimisation ») et celles que j’oublierais tue notre économie et donc l’avenir de notre pays.

          Une politique de neutralité, comme nous la pratiquions autrefois est sûrement la plus intelligente à mener. Mais pour ce faire, nous devons sortir de l’UE qui ne fait que détruire notre pays. Celle-ci ne nous protège pas, nous fait perdre un tas de fric et n’est qu’un grand marché de « libre concurrence ».

          Nous pourrions nouer une relation forte et sincère avec les pays du sud de l’Europe qui, eux, ne demandent qu’à se développer et être pris au sérieux (Espagne, Italie, Grèce, etc.). D’autant qu’ils ont, par le passé, joué un grand rôle dans l’évolution de notre pays et identité. Et qu’ils sont les plus enclins à sortir de cette dictature européiste.

          Vous vous boufferiez ce que vous produiriez, et vous ingurgiterez les invendus de la même manière.

          J’ai entendu toutes ces fadaises un nombre incalculable de fois.

          On a vécu plus de 2000 ans sans « UE » et nous lui survivrons sans aucun doute.


        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 octobre 14:04

          @Le421... Résistant,
            Avez-vous viré votre cuti ?
            Si vous ne le savez pas, au théâtre, (demandez à de grands comédiens français), le mensonge est le sujet préféré avec l’adultère.
            Il faut avoir un peu de culture extérieure en dehors des réseaux sociaux.
            Est-ce que vous connaissez René Magritte ?
            Non, et bien, je l’ai fait renaître pour lui faire découvrir encore plus de surréalisme aujourd’hui.

            Je viens de tomber sur cette info : 

          Jeff Bezos soupçonné d’avoir menti sous serment : cinq représentants demandent des comptes à son successeur chez Amazon
          Le groupe du PSG pour la réception de Leipzig
          17 militants FGTB condamnés à de la prison avec sursis : "La justice…
          Auditionné sous serment dans le cadre d’une enquête antitrust de la Chambre des représentants l’an dernier, Jeff Bezos aurait menti. C’est du moins ce que soupçonnent cinq représentants. Ceux-ci viennent de donner deux semaines au nouveau patron d’Amazon pour prouver que son prédécesseur a bien la vérité.
          Depuis 2019, la commission judiciaire de la Chambre des représentants enquête sur la concurrence sur les marchés numériques. Parmi les éléments qu’elle analyse, on retrouve la façon dont Amazon utiliserait les données des vendeurs tiers de sa plateforme. Et la question de savoir si l’entreprise favorise injustement ses propres produits.
          Lors d’un témoignage sous serment devant la sous-commission antitrust de la commission judiciaire l’année dernière, Jeff Bezos avait déclaré que son entreprise interdisait aux employés d’utiliser les données sur les vendeurs individuels au profit des gammes de produits de la marque propre d’Amazon.
          « Si nous découvrons que quelqu’un viole cette politique, nous prendrons des mesures », avait-il avancé.
          Avant lui, lors d’une précédente audition, Nate Sutton, avocat général associé d’Amazon, avait lui aussi assuré que la firme n’avait jamais utilisé ces données pour créer ses produits de marque propre ou manipulé ses résultats de recherche à des fins privées.
          « Les algorithmes sont optimisés pour prédire ce que les clients veulent acheter, quel que soit le vendeur », avait-il tout de même concédé, jouant de la nuance.

          Une enquête journalistique qui relance tout
          La semaine dernière, l’agence de presse Reuters a publié une vaste enquête autour des pratiques du géant de l’e-commerce. Obtenant des milliers de pages de documents internes à Amazon, elle a permis de révéler que la société n’était pas aussi blanche en la matière que ce qu’en ont dit leurs plus hauts responsables.
          Reuters a ainsi indiqué qu’Amazon a déployé une politique secrète en Inde. Celle-ci consiste à manipuler les résultats de recherche pour mettre en avant les produits propres de l’entreprise. En outre, la firme est également accusée d’utiliser les données de ventes pour repérer les produits qui ont du succès, en vue de produire des contrefaçons maison. Une pratique mise en place à grande échelle, dans une grande gamme de produits, allant de vêtements à des meubles.
          Suite à son enquête, l’agence de presse a aussi affirmé qu’au moins deux cadres supérieurs de la société étaient au courant de cette politique.

          Les représentants prennent la balle au bond
          Suite à la publication de cette enquête, cinq représentants (trois démocrates, deux républicains) de la commission judiciaire de la Chambre ont décidé d’écrire une lettre à Andy Jassy, le nouveau patron d’Amazon. Ils lui indiquent que les éléments avancés par Reuters sont « crédibles » et que les articles récents publiés dans d’autres médias « contredisent directement le témoignage sous serment et les déclarations des principaux dirigeants d’Amazon – y compris l’ancien PDG Jeffrey Bezos ».
          « Au mieux, ce rapport confirme que les représentants d’Amazon ont trompé le Comité. Au pire, il démontre qu’ils ont peut-être menti au Congrès en violation possible du droit pénal fédéral », avertissent-ils. « Il est pénalement illégal de faire sciemment et volontairement des déclarations matériellement fausses, de dissimuler un fait matériel ou de fournir de toute autre manière de faux documents en réponse à une enquête du Congrès ».
          Après ces mises en garde, les cinq représentants invitent Andy Jassy à fournir, avant le 1er novembre, des preuves corroborant les précédents témoignages et déclarations de l’entreprise.
          La menace est sans équivoque. Si la nouvelle direction d’Amazon ne fait pas la lumière sur cette affaire, les représentants n’hésiteront pas à la renvoyer au ministère de la Justice. Pour une enquête criminelle.

          Amazon a déjà démenti
          Après la révélation du scandale par Reuters, Amazon avait déjà réagi. Et, sans surprise, elle avait rejeté les accusations, les qualifiant de « factuellement incorrectes et sans fondement ».
          « Comme nous l’avons déjà déclaré, nous avons une politique interne, qui va au-delà de la politique de tout autre détaillant dont nous avons connaissance, qui interdit l’utilisation des données individuelles des vendeurs pour développer des produits de marque privée Amazon », avait à nouveau clamé le numéro 1 du commerce en ligne.
          « Nous enquêtons sur toute allégation selon laquelle cette politique aurait été violée et prenons les mesures appropriées », avait ajouté Amazon.
          Maintenant que les représentants ont écrit à Andy Jassy, ce simple démenti ne suffira pas à la firme pour s’en sortir. Elle va devoir livrer des preuves tangibles.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 octobre 15:25

          Un quinquennat pour rien ?

           

          Tout casser, vous appelez ça rien ?


          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 18 octobre 16:30

            @Francis, agnotologue,
             Si vous connaissez le sketch de Raymond Devos
            vous avez une réponse.

             smiley


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 octobre 17:07

            @Réflexions du Miroir
             
            Je connais. Disons alors : un quinquennat pour moins que rien.


          • troletbuse troletbuse 19 octobre 09:51

            @Francis, agnotologue
            Oui, pour installer la dictature du NOM


          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 octobre 14:07

            @troletbuse
            Si vous voulez connaître la véritable dictature du NOM, allez dans quelques pays comme la Corée du Nord et dans presque tous les pays de l’ancienne URSS qui ont des noms très « colorés », je vous assure... smiley
            Cela s’appelle le culte de la personnalité. 


          • gruni gruni 18 octobre 17:35

             « qui en oubliait de voir ce qui se passe à l’étranger. »


            J’écris peu sur la politique étrangère, ce qui ne veut pas dire que je ne m’y intéresse pas, au contraire. Je lis de temps en temps Le Vif et Le Soir, assez souvent Méduza et Novaya Gazeta ect. Donc votre affirmation est erronée, mais sans rancune aucune smiley


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 18 octobre 19:11

              @gruni,
                Merci pour cette précision et votre visite que j’apprécie toutes deux.


            • troletbuse troletbuse 18 octobre 22:06

              @grounichion
              Mais que faites vous ici ?
              Avez vous demande una autorisation ?
              Ah vous cherchez toujours le lien du miroir
              Vous vous interessez surtout aux sujets qui ne touchent pas Tarlouzette mais vos articles sont toujours nul HIE.


            • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 22:11
              Un quinquennat pour rien

              Si pour abimer le pays et il se prépare a l’achever si il est réélu ....


              • ETTORE ETTORE 18 octobre 23:43

                Nous avons eu, il y a peu de temps, un article dithyrambique, de la plume du paon à Monarc, Le sieur Rakotonanobis, pour ne pas le citer,

                Qui expliquait, point par point la vision futurophobe de notre Grand guide, qui veut re-mettre la France sur des rails, qui ont été vendus à la ferraille, par d’autres, ainsi que par lui même, à toutes fins d’enrichissement de ce pays, par le vide.

                Vous vous en posez des question, par Réflexions du Miroir !

                Les réponses à ces questions, de plus en plus de Français, décillés par les douleurs entremetteuses, refusent avec entêtement, à les rendre pénétrantes, aidés par des maux vaselineux du récurent en chef !

                Ce quinquennat pour rien.....

                Cela dépend pour qui.

                Pas pour ceux qui ont été massacrés à coup de LBD.

                Pas pour ceux qui hébergent LaREM liquéfiée, et CONsortium, dans la peau, et qu’il faut réalimenter en produits anonymes , tous les 3 mois,

                Pas pour ceux, de plus en plus nombreux, à faire salon de leur cabas de misère à roulettes, au resto du coeur.

                Pas pour ceux, qui ont eu droit au PASS Rivotril, dont on à tamponné l’ordre de mise à mort, comme on s’en est tamponné de leur vie de cloitrés, payants !

                Un quinquennat pour RIEN ! Soit ! Mais le « rien » est devenu par force de malversations, une entité, entêtée, un nom, pas propre, un nom horrible.

                Et ce n’est pas RIEN, de le dire.


                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 octobre 09:22

                  Bonjour à tous,

                  Pour écrire ce billet, j’ai pris du recul sans m’introduire dans un processus dont je n’ai rien à cirer puisque je ne suis pas français.  

                  Oui, je vous ai testé avant de faire paraître, ce matin, la dernière version de cet article de mon journal à cette adresse, Une dernière version est toujours plus complète que les précédentes. 

                  Je suis sur agoravox.FR depuis sa naissance en 2005.

                  C’est dire que je connais la musique. c’est dire que je m’attendais à des commentaires de la sorte smiley

                  Comme je l’ai écrit, j’ai joué à Jambon 009 et cela m’a beaucoup amusé. 

                  Que pourrait-on dire comme conclusion ?

                  Quelqu’un l’a écrit « Cela dépend pour qui »

                  Cela a toujours été ainsi. Et cela le sera probablement toujours dans le futur.

                  « Les pauvres haïssent les riches et les riches en rigolent »

                  Tout finit toujours se règle toujours à coups de boule parce que l’homme est un loup pour l’homme.

                  On peut vous retrouver sur Netflix avec « Squide game » le massacre de la démocratie.

                  Le trumpisme, selon ses mots, c’est ça : « If you are not a winner, you are a loser ».

                  Le mot « looser » existe cependant. « loose » signifie alors « instable, mal fixé, lâche »
                  Pendant 15 ans, j’ai signé mes billets de manière différente.

                  « L’enfoiré en service », « L’enfoiré », Eriofne« et depuis »Allusion« .

                  Et oui, on change, on s’adoucit avec l’âge.

                  Pourtant il y a des restes que j’ai exprimé dans mon billet précédent avec ces mots »Je dois avouer que j’ai toujours eu un problème avec les sciences humaines qui recherchent des gagnants et des perdants, des forts et des faibles qu’il faut soutenir ou ponctionner. Une espèce de perte de confiance s’en est suivie que je supporte grâce à la philosophie, à l’éclectisme et à l’humour. Dans le monde du vivant, en dehors des hommes, il n’y a que des prédateurs et des proies. Chacun vit en fonction de ce qu’il trouve sur son chemin pour vivre. On appelle cela « humanisme » pour faire bonne figure".




                  • zygzornifle zygzornifle 19 octobre 09:24

                    Pourquoi choisir un politique alors que l’on sait déjà qu’il ne tiendra jamais ses promesses ....

                    Ce sont les politiques qui sont la cause de nos turpitudes et il faut être neuneu pour croire qu’il changeront quoi que ce soit .....


                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 octobre 09:45

                      @zygzornifle,
                        Vous ne tiendrez pas plus que les autres.
                        Les promesses pré ou post électorales, on s’en fout quand on doit maintenir la barre d’un navigue qui tangue et roule de toutes parts. 
                        C’est pour cela que j’ai écrit une exception qui m’a étonné et que l’on appelle affectueusement « Mutti ». 4 présidents français sur son chemin. C’est pas rien. Elle n’a jamais fait de promesses. Et elle a raison sur toute la ligne. 
                        Elle a passé toute sa jeunesse sous la houlette d’un régime autoritaire.
                        La résistance contre les réseaux sociaux est à féliciter. Elle a dû certainement avoir une opposition forte. 
                        Xi Jing Ping a très bien compris la procédure de l’occident.
                        La Chine est aujourd’hui, un pays qui rivalise avec l’occident par des méthodes énergique et se retrouve dans les pelotons de tête.
                      Libertaire, je n’aime pas, mais... 


                    • troletbuse troletbuse 19 octobre 09:56

                      La maison individuelle : pas bon

                      La cage a poules ou a lapins : le bonheur

                      Quoique pour une bonne partie des Francais, on pourrait utiliser : la bergerie

                      https://www.lefigaro.fr/vox/societe/condamnation-de-la-maison-individuelle-le-gouvernement-veut-regenter-la-vie-des-francais-20211018


                      • ETTORE ETTORE 19 octobre 11:16

                        @troletbuse

                        La maison individuelle : pas bon

                        La cage a poules ou a lapins : le bonheur

                        Quoique pour une bonne partie des Francais, on pourrait utiliser : la bergerie

                        https://www.lefigaro.fr/vox/societe/condamnation-de-la-maison-individuelle-le-gouvernement-veut-regenter-la-vie-des-francais-20211018

                        Quelle belle connerie claironnée que celle là, par une volontaire, aux pieds plantés dans ses contradictions gluantes.

                        Aussi bien ses dires, que la pouf ;, par qui ces mots sont vomis.
                        La belle profiteuse, une fois de plus, se permet de confirmer, ce que l’on savait déjà ....
                        Et elle en remet une couche, pour les autres, alors que Madame WARGON, se paye une villa sous estimée à 1,5 millions d’euros, dans une localité du Val de Marne, qui est connue ( et reconnue), pour sa nullité de mise en construction de logements sociaux.( que voulez vous, on protège son potager, des sans dents)
                        Cette dame, de LaREMr2 est issue du giron familial Stoléru ( ancien ministre sous Giscard et Mitte érrant, voyez comme on peut voyager en idéologie politique dans cette famille, pour finir dans le pot à beurre LaREMr2)
                        Que dire de son mari, bien connu dans la même casserole, Chef des service d’urgences et du Smur du centre hospitalier De la fontaine à Saint Denis, Directeur de l’Observatoire des soins non programmés d’ile de France, en lien....
                        Avec L’ARS, fondateur du think tank « la fabrique de la santé » (excusez du peu, verbal, et vénal, on voit comment la santé est FABRIQUEE actuellement )
                        Alors, voilà, qui sont ces gens là, qui veulent construire des barres HLM, pour les gueux, histoire de libérer du terrain, pour leurs piscines, et leurs golfs, mais
                        PAS CHEZ EUX. ( et pas même à vue, pas plus que de nez )
                        Si possible loin, très loin, histoire de ne pas les fréquenter, ni les croiser, les puants, mais les oppresser de leurs idées de MR2, tout droit sortis d’esprits maladifs, dont la seule maxime de vie est : « Rien QUE pour MON cul, et QUE pour MON cul ».
                        Cela vous étonne encore ? Vu la fabrique qui les emploie , et les entretiens ?


                      • zygzornifle zygzornifle 19 octobre 14:09

                        @troletbuse

                         Le gouvernement veut mettre fin a la maison individuelle.

                        Il va construire un seul immeuble pour loger les 70 millions de Français
                        comme cela tout sera sur place, on aura plus besoin de sortir dans le vilain monde pollué extérieur, il y aura tout sur place, police, écoles, hôpitaux, usines, commerces, cimetières, champs pour la culture et élevage de bestiaux pour la boucherie et de poissons etc....
                        Ce sera vraiment un monde idéal, plus besoin de google pour chasser les piscines et autres vérandas, il n’y aura plus de voitures, que des ascenseurs et des tapis roulant, il sera facile de contrôler tout le monde et chaque appart pourra se convertir en prison en scellant la porte, comme il n’y aura plus qu’un hall d’entrée caserne de CRS plus de dealers .... 


                      • troletbuse troletbuse 19 octobre 10:03

                        Je remarque malgre tout que, en lisant les reactions de la presse mainstream ou soumise, une bonne partie commence a sortir de sa lethargie. Mais la revolution ne se fera ppas dans les commentaires ni sur AV, il faudra qu’ils se sortent les doigts du Q.


                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 octobre 11:01

                          @troletbuse
                          « ... en lisant les reactions de la presse mainstream ou soumise  »
                          Vous oubliez les réseaux sociaux... sortir de la léthargie et des doigts du Q«  ;
                          Cela m’a beaucoup amusé cette réflexion à la con (j’utilise vos mots évidement).
                          Je reviens d’une course. J’ai dû prendre ma voiture et la première chanson qui sort de mes hauts parleurs »Qui se soucie de nous« qui exprime la situation actuelle alors que la solidarité est le mot d’ordre des médias.
                          Dimanche, il y a eu chez nous la suite et la fin de »Cap48« .
                          Le parrain était Elie Semoun 
                          Il a dit »j’ai honte d’être français mais ne répétez pas« .
                          Récolté rien que pour la partie sud de la Wallonie-Bruxelles » : un nouveau record 7.640.000 euros.
                          Là au moins la solidarité existe et on sort les doigts du Q en allant chercher les derniers pesos.
                          Capito ? 
                           


                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 octobre 12:13

                          Je suis ressorti et dans ma librairie, j’ai trouve un nouveau GEO Hors Série avec e titre accrocheur : « La France des mystères ».
                          J’ai passé en revue son contenu.
                          « A la rencontre des légendes et des énigmes » Démons et dragons, des vestiges du passé, un monde étrange et de spectres où l’on pratique aux frontières de l’invisible avec des chamanes, des exorcistes, des énergéticiens, des magnétiseurs, des passeuses d’âme, des sourciers à la collecte du merveilleux imaginaires mais avec avec la bourse pleine toujours assurés d’une guérison pour nuire au voisin. 
                          Les mythes font la France et aujourd’hui, l’Etat continue à fabriquer ses mythes et d’écrire son histoire officielle républicaine et catholique.

                          En fait, La France est bloquée sur son passé.
                          Ce qui fait son malheur : elle voit difficilement son présent et ainsi, ne peut pas voir son avenir. 
                          Elle diffère très fort avec le monde anglican ou protestant, plus pragmatique.. 


                        • wagos wagos 19 octobre 14:44

                          La France n’est plus que l’ombre d’elle même, pourrie par des carriéristes qui ont dupé les braves gens du temps où les informations n’étaient pas si abondantes qu’actuellement ..

                          Leur but n’était que profiter des avantages qu’offrent une place à l’assemblée nationale, et devenir ministre par la suite...

                          Le peuple ? allons donc, on leur fait croire que chez nous c’est une démocratie, et qu’il faut payer pour la maintenir.. ! 

                          Pour le sourire : L’Elysée fût construit pour le Comte de Dreux pour en faire une demeure de plaisirs...un bordel de luxe pour être plus clair....et finalement ça ne fait que le rester !! 

                          On ne s’étend pas sur le quinquennat de Macron, tout le monde à pu juger de son efficacité ! 

                          Bonjour L’enfoiré...celui de la grande époque d’Avox !! Maxim FAIRE UN DON


                          • ETTORE ETTORE 19 octobre 14:47

                            Réflexions du Miroir

                            @

                            En fait, La France est bloquée sur son passé.
                            Ce qui fait son malheur : elle voit difficilement son présent et ainsi, ne peut pas voir son avenir. 


                            Bloquée non ! Copie infâme en bis répetitas, certainement !

                            Toujours et encore les mêmes jeteurs de sorts.......

                            Toujours et encore les mêmes suceurs éhontés, de la crédulité humaine.......

                            Toujours et encore, ces jeux de PASS PASS des mains, pour que dure l’illusion......

                            Toujours et encore, le nez crochu de la sorcière à pustules, aux yeux révulsés.......

                            Toujours et encore, la soupe à la grimace, servie en onguent, en guérison de la puanteur libertaire, de la société des gueux.......

                            Toujours et encore, fournisseur exclusif de poisons.....

                            Toujours et encore, à éplucher de ses gros doigts crochus, le vieux grimoire, des recettes en persécutions........

                            Toujours et encore, cette propension à faire appel aux « démons extérieurs »......

                            Bloqués, certainement pas !

                            Mais assoiffés qu’ils sont, par le chaudron de l’incurie....

                            Certainement que oui, à voir leur couleur INSANE y TAIRE, qui s’y abreuve  !


                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 octobre 15:22

                              @ETTORE,
                               Si vous avez le billet jusqu’au bout, j’aime bien votre commentaire.
                              « C’est la décadence si chacun des citoyens perd confiance en soi tout en prenant les discours des réseaux sociaux à la lettre. Etre solidaire dans la morosité ne sert à rien.  »Les paumés d’aujourd’hui seront les dirigeants de demain« , c’est tout à fait vrai. Les cerveaux français découragés partent à l’étranger »

                               Ce n’est donc pas un article défaitiste. Que du contraire.
                               Il y a une parole célèbre de JFK le jour de son investiture qui me parait excellente
                               « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité