• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une loi visant à lutter contre les « fake news » est inconstitutionnelle

Une loi visant à lutter contre les « fake news » est inconstitutionnelle

Que deviennent les libertés dans notre démocratie ?

On oublie trop souvent qu’une liberté est composée de deux critères indissociables : un critère positif, le droit à sa propre liberté et un critère négatif, le devoir de respecter la liberté des autres. Mais face aux communautarismes et corporatisme de tous bords, devant l’égalitarisme érigé en dogme, les libertés s’effacent peu à peu. Ainsi, les Français ont-ils toujours plus de droits et moins de libertés.

La liberté « consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». Les limites à celle-ci sont définies « par la Loi » ainsi que les « exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général ». Pour autant, la liberté reste le principe suprême et la « Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la communauté. Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas. » Cette liberté est la même pour tous, sans distinction aucune.

La liberté individuelle est composée de la liberté de pensée, de conscience et de religion ; la liberté d'opinion et la liberté d’expression et d’information « sous réserve de la seule diffamation et de l’insulte envers les personnes, ou d’un appel explicite à la violence ou à la haine envers un groupe. » C’est aussi la liberté de réunion et d'association pacifique (la liberté individuelle laisse la place à la liberté collective mais dans la limite où nul ne peut être tenu de s’associer ou de se réunir contre sa volonté). La liberté d’expression n’est que la manifestation de la liberté de penser. Je pense ce que je veux, et j’ai droit de penser faux ou différemment ou simplement de me tromper. Autant la liberté de penser est sans limite, que la liberté d’expression doit être contenu et se conjuguer avec d’autres libertés inaliénables.

Dans un régime démocratique où les citoyens sont destinés à exercer leur autonomie politique, la fonction essentielle de la presse consiste à leur donner les moyens de développer leur sens critique, d'évaluer leurs représentants et leurs administrateurs, et de former leur jugement politique. Il est par conséquent indispensable que la presse puisse fournir des informations pertinentes sans dissimuler des faits déplaisants, par prudence, par crainte ou par déférence à l'égard d'un pouvoir illimité.

Cette liberté d'informer est si essentielle à la démocratie qu'elle ne saurait être limitée sans mettre en danger les droits politiques de chaque citoyen. Comme l'écrivait Tocqueville, l'auteur de De la démocratie en Amérique : "Dans un pays où règne ostensiblement le dogme de la souveraineté du peuple la censure n'est pas seulement un danger, mais encore une grande absurdité". Aussi faut-il avoir des raisons supérieures, impérieuses même, pour la contraindre légitimement.

La liberté de la presse, c’est la liberté d’expression émise par une personne particulière : le journaliste. La multiplication des organes de presse du type BFM TV, I-Télé, France Info pousse la presse à divulguer des informations insuffisamment vérifiées, commettant des erreurs, et mêlant des faits incertains à des faits avérés. Or, comme le monde politique, le milieu journalistique n’est pas exsangue de toute critique. La collusion entre les deux mondes se révèle au grand jour (par sympathie ou par pression). Il ne s’agit bien sûr pas de condamner toute interaction entre le monde politique et le monde de la presse (la coexistence est aussi facteur d’échanges utiles). Il ne s’agit pas de condamner chaque fois que la presse se rend coupable d'erreurs de bonne foi, on ne produirait qu'un seul effet : la censure de la presse par son autocensure. La loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse et la combinaison des articles 4, 10 et 11 de la Déclaration de 1789, présente dans le préambule de la constitution, sont suffisantes pour protéger et limiter la liberté de la presse.

 Le « non-journaliste » lorsqu’il exprime ses idées dans le cadre privé n’est voué qu’au courroux de son auditoire (qui semble pourtant être remis en cause par le décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire), mais qu’en est-il lorsque celle-ci s’exprime en public (notamment sur internet – la fameuse « opinion publique »). Cette liberté d’expression devrait être soumise aux mêmes règles que celle de la liberté de la presse. Dans sa décision du 10 juin 2009, le Conseil constitutionnel estime que la protection constitutionnelle de la liberté de communication et d’expression s’applique à Internet compte tenu du rôle croissant que joue ce média dans l’accès du citoyen à l’information. Il souligne qu’Internet permet également, à travers la messagerie électronique, les réseaux sociaux, les blogs et autres forums de discussion, d’exercer sa liberté d’expression et de contribuer à la diffusion de l’information et de participer à la circulation et à l’échange d’idées et d’opinions. De plus, comme le souligne le Comité des ministres du Conseil de l’Europe dans sa recommandation du 18 février, l’Internet peut être mis au service du développement de la démocratie par des outils de démocratie électronique qui peuvent concerner de nombreux domaines (législation électronique, vote électronique, consultation électronique, pétition électronique...) et permettre au citoyen de débattre, surveiller et évaluer les actions de ses représentants. L’information des blogueurs et des internautes en générale doit être plus poussée afin qu’ils connaissent les conséquences et les responsabilités de leurs actes. Cette information pourrait faire l’objet d’une alerte spécifique à chaque entrée sur un site du type de celle concernant l’utilisation des cookies.

 En intégrant la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 dans le préambule de la Constitution, les constitutionnalistes ont conféré une force à la liberté d’expression supérieur à la loi. Si le projet de loi consistant à lutter contre les « fake news » part d’un bon sentiment, je ne vois pas en quoi ceux-ci sont en mesure de troubler l’ordre public et se révèlerait donc inconstitutionnel. L’appareil législatif et suffisant. La loi votée n’aurait pour effet que de participer à l’inflation législative. Au passage, la proposition de loi portée par Jean-Luc Mélenchon réclamant l’instauration d’un conseil déontologique du journalisme (ou de la presse) se verrait, selon moi, suivre le même sort. Pour élargir le sujet, il faudra s’interroger sur les prérogatives du C.S.A. qui, sous la présidence d’Olivier Schrameck, tend à devenir un organe de censure influencé par twitter.

 La liberté d’expression, que ce soit par la presse ou par l’opinion publique doit rester la libre servante de la démocratie (selon l’expression de Marc-Antoine Dilhac, professeur agrégé et docteur en philosophie), limitée strictement par les infractions de diffamation, d'injure, de provocation à la haine ou à la violence, ou encore d'apologie du terrorisme ou du négationnisme. 

(cf. ma proposition de réforme constitutionnelle en lien ici).


Moyenne des avis sur cet article :  2.97/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • rhea 1481971 4 janvier 19:07
    • Ce n’est pas la seule chose qui est inconstitutionnelle , la fission
    • nucléaire qui produit du plutonium, modifie sur terre le magnétisme
    • humain, il y a atteinte à l’intégrité article 2227du droit pénal ( 15
    • ans de réclusion )

    • si nick 7 janvier 10:07

      @rhea 1481971
      Il n’existe pas d’article 2227 du « droit pénal »


      il existe un article 2227 du code civil mais qui ne parle que de propriété privée...
      vos références en droit sont aussi fausses que vos références scientifiques.

    • Croa Croa 4 janvier 19:12

      L’auteur a raison sur les intentions apparentes de Monsieur Macron. Une loi censurant exclusivement un type de média serait inconstitutionnelle. Par ailleurs il existe déjà des lois pour contrer les propagandes mensongères, surtout en ce qui concerne les rumeurs portant atteinte aux personnes dans leur honneur ou dans leurs intérêts.
      Toutefois il reste possible de durcir encore le droit réprimant les fausses nouvelles, à condition que ce soit général. Si Macron tient à sa loi c’est ce qui pourrait advenir. Il ne se rend pas compte qu’ainsi ce sont surtout ses amis journaleux institutionnels qui auront des efforts à faire.... Savourons notre plaisir ! smiley smiley smiley


      • Fergus Fergus 5 janvier 10:08

        Bonjour, Croa

        « ce sont surtout ses amis journaleux institutionnels qui auront des efforts à faire »

        MDR ! Les mensonges, les manipulations et les fake news en tous genres sont encore plus nombreux et encore plus énormes sur les blogs et les réseaux sociaux. Sur ce plan, ces derniers n’ont rien à envier aux médias mainstream. Croire le contraire relève d’une très grande naïveté. smiley


      • mac 5 janvier 11:07

        @Fergus

        Personne n’est obligé de prendre les blogs au sérieux à la différences des médias dits officiels qui prétendent distiller la vérité et qui dans le même temps mènent le vie dure aux vrais journalistes d’investigation qui se font virer ou mettre à l’index par réduction de budget.
        La liste des nouvelles bidons (je préfère au terme americain largement téléphoné) balancés par des médias dits « officiels » dans un but de propagande de guerre est tellement longue quelle nécessiterait plusieurs ouvrages.
        La question c’est pourquoi les autorités s’intéressent plus aux rumeurs d"internet qu’aux émissions de « prime time » qui abrutissent les masses, le tittytainment  ?
        La réponse est sans nul doute purement politique...


      • Fergus Fergus 5 janvier 16:17

        Bonjour, mac

        « Personne n’est obligé de prendre les blogs au sérieux à la différences des médias dits officiels »

        Personne n’est obligé de prendre quelque source que ce soit au sérieux ! Il n’empêche que les blogs et les réseaux sociaux sont en passe de passer pour nettement plus fiables que les médias mainstream, ce qui est illusoire tant ces blogs et ces réseaux sociaux véhiculent de fake news et d’idées délirantes.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 janvier 17:10

        @Croa


        Je reprends ici une proposition que je faisais il y a quelques années....



        PJCA

      • vesjem vesjem 5 janvier 17:47

        @Fergus
        la différence de taille c’est que les mainstreams dépendent tous de grandes fortunes (on se demande bien pourquoi, puisqu’ils seraient tous en faillite s’ils n’étaient pas subventionnés par nos impôts), alors que les médias du net peuvent se passer de subventions et de sponsors ;
        Quant à ton affirmation mensongère sur les mensonges du net bien plus nombreux et énormes que ceux des mainstreams, où as-tu pêché çà et avec quelle rigueur d’analyses ; tu as tes sources ?
        Tu serais pas du côté du manche, mon garçon ?


      • mac 5 janvier 17:52

        @Fergus
        "ce qui est illusoire tant ces blogs et ces réseaux sociaux véhiculent de fake news et d’idées délirantes" en faisant des généralités à partir de cas particuliers on est forcement dans l’erreur.

        Cultiver l’amalgame en mettant sur un même plan ceux qui croient que la terre est plate et ceux qui dénoncent les médias mensonges guerriers occidentaux avérés et largement repris par les médias mainstream ( couveuses du koweit, armes de destruction massives en Irak... et je ne parle là que des plus récents mais... peut-être en voulez-vous d’autres ?) n’est évidemment pas un hasard.
        Ce qui gène les pouvoirs c’est que le peuple se mette à « mal voter » (traité constitutionnel de 2005, Brexit, Trump...) et donc la liberté d’expression que donne Internet à n’importe qui les inquiète beaucoup plus que l’abrutissement des masses et le Tittytainment qu’ils ne dénoncent jamais.
        Maintenant libre à vous de croire que les états et le médias « officiels » ne mentent jamais et n’ont jamais menti…


      • Le421 Le421 5 janvier 18:46

        @Croa
        « En même temps », annoncer que le pouvoir d’achat augmente en 2018 quand l’INSEE démontre le contraire, c’est aussi une « fake news ». Voire de la propagande ou de l’intox.
        Macron, c’est l’hôpital qui se fout du dispensaire...


      • Gogonda Gogonda 5 janvier 19:53

        @Fergus


        « les fake news en tous genres sont encore plus nombreux et encore plus énormes sur les blogs et les réseaux sociaux. »

        Bonsoir Fergus.

        Avez vous au moins des preuves qui permette de quantifier le nombre de « fake » produit entre les médias institutionnel et les médias dit « indépendant » avant de dire que l’un a produit plus de fake que l’autre ? 

        Quand à la « chasse aux fakes » de Macron on sait tous très bien ce que c’est, prétexter de chasser de vrai fake pour, dans le lot, en profiter pour privée de paroles certains véridiques.



      • JP94 5 janvier 22:34

        @Gogonda


        En fait Macron veut un monopole du fake news car ce n’est pas tant les fake news qui’ l’embêtent évidemment que de voir démentir les siens.

        Donc fake news ou , Macron sait pertinemment - et pour cause - qu’une bonne fake news bien assénée - mais pas contredite a valeur de fait .

        Il n’y a certainement pas plus de fake news sur les blogs que dans les infos de Macron, puisque celles-ci sont toutes fausses, ne serait-ce que parce qu’elles visent toutes à justifier sa politique antisociale et réactionnaire/

        Macron procède aussi par omission comme pour les fachos qu’il soutient au Donbass : il ne va pas dire « je ne soutiens pas les fachos qui font la loi dans l’Ukraine de Kiev » ça, ce serait mentir certes, mais de façon maladroite. Donc il dira « je soutiens la démocratie en Ukraine ». Ensuite, il suffit de censurer les propos de ses amis à l’Est et sur l’Est ... et si 90% des gens ignorent le Coup d’Etat du Maïdan ,, il atteint son but....

        Lorsque Macron prétend être à l’écoute des Français il joue sur les mots : certes les Français sont sur écoute et en un sens, il les écoute - ça c’est vrai, mais la nuance est dans le sens donné au mot écoute : c’est pour cela que Macron ment, mais avec une subtilité qui ne’honore pas notre pays, dont le président est un véritable arracheur de dents et il vous enlève même la mâchoire avec. 

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 janvier 19:32

        Déclaration des Droits et des devoirs des Journalistes.
        Charte de Munich des journalistes - 1971 -

        Les devoirs essentiels du journaliste, dans la recherche, la rédaction et le commentaire des événements, sont :

        1) respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître ;

        2) défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ;

        3) publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;

        4) ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents ;

        5) s’obliger à respecter la vie privée des personnes ;

        6) rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ;

        7) garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement ;

        8) s’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information ;

        9) ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs ;

        10) refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

        Tout journaliste digne de ce nom se fait un devoir d’observer strictement les principes énoncés ci-dessus ; reconnaissant le droit en vigueur dans chaque pays, le journaliste n’accepte, en matière d’honneur professionnel, que la juridiction de ses pairs, à l’exclusion de toute ingérence gouvernementale ou autre.


        • Croa Croa 5 janvier 08:52

          À Fifi Brind_acier
          .
          C’est une blague ?


        • Fergus Fergus 5 janvier 10:10

          Bonjour, Fifi Brind_acier

          Commencez donc à l’UPR à respecter l’article 1er sur les euro-régions, thème sur lequel Asselineau a délivré les plus gros bobards !


        • Ar zen Ar zen 5 janvier 10:14

          @Fergus

          Le retour en trollage de Fergus. 

          Les chiens de garde sont de sortie. 



        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 10:24

          @Croa
          Non, c’est le code de déontologie que tous les journalistes devraient appliquer.
          La plupart des journalistes ignorent son existence.
          Et ceux qui savent, et l’appliquent, ils se font virer.


        • Ar zen Ar zen 5 janvier 10:24

          @Fergus

          Ìl y en a beaucoup d’autres qui seraient inspirés de respecter ce qu’ils écrivent, n’est-ce pas Fergus.
          Par exemple : 
          S’INSPIRANT des héritages culturels, religieux et humanistes de l’Europe, à partir desquels se sont développées les valeurs universelles que constituent les droits inviolables et inaliénables de la personne humaine, ainsi que la liberté, la démocratie, l’égalité et l’État de droit ;
          CONFIRMANT leur attachement aux principes de la liberté, de la démocratie et du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales et de l’État de droit,
          DÉSIREUX d’approfondir la solidarité entre leurs peuples dans le respect de leur histoire, de leur culture et de leurs traditions,
          DÉTERMINÉS à promouvoir le progrès économique et social de leurs peuples, compte tenu du principe du développement durable et dans le cadre de l’achèvement du marché intérieur, et du renforcement de la cohésion et de la protection de l’environnement, et à mettre en œuvre des politiques assurant des progrès parallèles dans l’intégration économique et dans les autres domaines,
          RÉSOLUS à poursuivre le processus créant une union sans cesse plus étroite entre les peuples de l’Europe, dans laquelle les décisions sont prises le plus près possible des citoyens, conformément au principe de subsidiarité,

          « le plus près possible des citoyens », sans blague ?

          De vent, rien que du vent, tempête « Carmen » et « Eléanor » associées. Vous aurez reconnu sans difficulté un extrait du TUE, Traité sur l’Union Européenne. 


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 10:56

          @Fergus
          C’est bien, vous n’avez pas voté Macron pour rien ! Interdiction de parler des euro-régions ! Plutôt, il n’est pas interdit d’en parler, il est interdit d’avoir un débat contradictoire sur le sujet !


          Les Indépendantistes catalans, en parlent, eux, c’est ballot. « La Catalogne finira indépendante et membre de l’ Union européenne ». Donc Joan Maria Piqué, directeur de la communication internationale du gouvernement catalan, est un abruti qui n’a rien compris, j’ai tout bon ?

          Le Monde aussi parle des euro-régions, et de la fin de Etats Nations, comme l’ UPR, c’est ballot. « Le concept d’Etat Nation est dépassé, le retour des régions en Europe est irréversible » Le Monde est donc un journal complotiste, menteur et qui répand des bobards, j’ai tout bon ?

          Et puis, « le Point », un journal complotiste bien connu, spécialiste en bobards, lui aussi, comme l’ UPR ! « La Bretagne sera indépendante, c’est le sens de l’ histoire, les régions vont prendre leur revanche sur les nations, bien aidées par l’ Europe » !!

          Boouu... , que des fake news, va falloir couper toutes les subventions à ces journaux, non ?


        • Fergus Fergus 5 janvier 11:41


          Bonjour, Ar zen

           « Le retour en trollage de Fergus. Les chiens de garde sont de sortie. »

          Qualifier de « troll » quelqu’un qui dénonce et démontre (cf. Euro-régions : le mensonge récurrent de l’UPR) le bobard de l’UPR relève de la manipulation la plus éhontée ! Qu’on se le dise : est un « troll » quiconque ne gobe pas les mensonges d’Asselineau !!!

          Quant au qualificatif « chiens de garde », voilà un argument massue : là encore, qu’on se le dise, est un « chien de garde » quiconque a une vision politique différente de celle du groupuscule à 0.92 % smiley smiley smiley



        • Ar zen Ar zen 5 janvier 11:43

          @Fergus


          Loi constitutionnelle 2003-276 du 28 mars 2003 relative à l’organisation décentralisée de la République. Le contenu de cette loi est le poste avancé de la nouvelle carte des régions en France. Dans cette loi est inscrit le démantèlement de la France. Elle détermine une autonomie véritable des régions au détriment de l’Etat français. 


        • Fergus Fergus 5 janvier 11:48

          @ Fifi Brind_acier

          Comme Asselineau, comme Ar Zen et comme les autres missionnaires du micro-parti UPR, vous persistez contre vents et marées - et contre des scores qui vous renvoient à votre importance réelle - à mentir sans vergogne : vous savez très bien que ni au 1er ni au 2e tour, je n’ai voté Macron !

          Mais assénez des bobards et les répéter sans cesse est une de vos méthodes de manipulation visant à disqualifier ceux qui ne pensent pas comme vous. C’en est pathétique. Mais également désopilant tant cette technique vous met dans le même sac que les partis adverses que vous dénoncez !!! smiley


        • Ar zen Ar zen 5 janvier 11:55

          @Fergus

          Vous vous permettez d’écrire : « Commencez donc à l’UPR à respecter l’article 1er sur les euro-régions, thème sur lequel Asselineau a délivré les plus gros bobards  ! ». 

          Quel rapport avec la liberté de la presse ? 

          C’est donc du trollage, vous n’apportez aucun élément au débat. Au moins vous auriez pu mettre en lien l’article 1er sur les euro-régions ! Chiche ? 

          On reconnait les chiens de garde à leur manière de s’auto-congratuler en agrémentant leurs propres commentaires de larges sourires. Avez vous utilisé ce stratagème ?

          Philippe Seguin, vous connaissez Fergus ? C’était en 1992. Un petit commentaire sur la vision de cet homme ? 


        • Ar zen Ar zen 5 janvier 11:56

          @Fergus

          Votre trollage constant, qui consiste à parler de « score » au lieu de parler « d’analyses », ne trompe plus personne Fergus. 



        • Fergus Fergus 5 janvier 13:23

          @ Ar zen

          « Quel rapport avec la liberté de la presse ? »

          Vous savez très bien que le projet de loi sur les fake news concernerait tout autant les médias officiels que les blogs et les réseaux sociaux, ce que n’a d’ailleurs pas démenti ce matin Mounir Mahjoubi sur les ondes de France-Inter !!!


        • samy Levrai samy Levrai 5 janvier 15:16

          @Fergus
          L’UPR s’adresse à l’intelligence, tu n’es manifestement pas concerné mon pauvre...

          Tous les jours , nous voyons la justesse des analyses de l’UPR se demontrer par les faits, les euro regions ne sont qu’une des parfaites verités distillées par F. Asselineau, celui qui ne comprend pas s’appelle Fergus... 

        • Fergus Fergus 5 janvier 16:20

          Bonjour, samy Levrai

          Lisez donc mon article sur les euro-régions - le mensonge d’Asselineau y est éclatant - et nous en reparlerons...


        • samy Levrai samy Levrai 5 janvier 16:22

          @Syracuse
          Ceux qui font l’effort de lire les analyses de l’UPR... ceux qui savent de quoi ils parlent du coup, tu n’en fais manifestement pas parti mais tu parles quand même... que devrais je en conclure ? 


        • samy Levrai samy Levrai 5 janvier 16:29

          @Fergus
          J’ai lu ton article et je le trouve à coté de la plaque , c’est à dire très mauvais, j’ai vu aussi la note qui t’a été attribué et les arguments arguments qui t’ont été opposés... arguments qui je viens de le voir t ont été remis aujourd’hui pour lesquels je ne vois pas de contre arguments de ta part...

          L’analyse de François Asselineau sur les Euro regions restent on ne peut plus valable et on peut meme voir que tous les développements ressents en prouvent l’exactitude.



        • Fergus Fergus 5 janvier 17:44

          @ samy Levrai

          Cet article, je l’ai écrit après avoir vu la conférence d’Asselineau, pas en cherchant des arguments dans le marc de café !

          Et outre le mensonge consistant à attribuer à amalgamer l’UE avec quelques indépendantistes quasiment sans sièges à Strasbourg et sans influence, le boss de l’UPR n’hésitait pas - très gros bobard ! - à tenter de faire croire à ses auditeurs qu’en Bretagne de nombreuses communes avaient abandonné le drapeau français sur le fronton pour n’y faire figurer que ceux de l’UE et de la région. Or, il n’y a eu qu’une commune où le drapeau français a été ôté, et cela n’a duré que quelques jours !!! smiley


        • Fergus Fergus 5 janvier 17:51

          @ samy Levrai

          « la note qui t’a été attribué et les arguments arguments qui t’ont été opposés »

           smiley Cette bonne blague : dès qu’il est question de l’UPR et de l’UE, les militants rappliquent en pratiquent le harcèlement.

          A tel point que la salariée en chef de l’UPR - une dénommée Fifi - va jusqu’à poster 10, 12, voire 15 commentaires - évidemment redondants - pour saturer l’espace et tenter, par ce biais, de bourrer les crânes des lecteurs. Une bonne vieille technique qui me fait d’autant plus marrer que je ne représente que moi-même, n’étant affilié à aucun parti. smiley

          Je n’ai aucune envie de contre-argumenter encore et toujours sur les mêmes thèmes avec les sectaires de l’UPR. Il y a dans ma vie tant de sujets qui m’intéressent - d’où la diversité de mes articles - que je n’ai pas de temps à perdre avec les porte-paroles d’un gourou qui a montré ses limites de manière éclatante durant la présidentielle !


        • samy Levrai samy Levrai 5 janvier 17:53

          @Fergus

          C’est marrant que tu sois obsédé par un detail ( un exemple) que tu n’aurais pas compris car tout ce qu’a dit Asselineau est verifiable... J’ai vu ses jours ci un drapeau corse et un drapeau europeen sans que le drapeau français soit présent avec nos gentils europeistes independantistes élus de la region corse... aurais eu une hallucination ? j’ai aussi entendu parler de peuple corse et de langue corse ai je rêvé ? 


        • samy Levrai samy Levrai 5 janvier 18:01

          @Fergus
          Ca n’est pas une histoire d’envie tu es incapable de contre argumenter, tu en as été incapable après 

          l’avoir écrit ( voir les commentaires) et tu n’en est pas plus capable aujourd’hui...
          Tu as été une victime des notations mon pauvre petit choux, ton article était inattaquable et c’est trop injuste que tu ne saches pas repondre a ce qui t’es opposé...

          Tu atteins très vite tes limites... d’ailleurs c’est quoi un gourou ? je veux parler de la definition bien sur pas de tes variations hormonales ... tu vas m’expliquer en quoi François Asselineau pourrait rentrer dans la définition... mais la encore nous touchons a tes limites qui sont décidément très proches...

        • samy Levrai samy Levrai 5 janvier 18:17

          @Syracuse
          Blablabla, Tu nous fais souvent de la psycho a deux balles ? cela te sert il a eviter les éléments importants du message ? quelque chose me dit que tu dois vraiment être fait pour te faire avoir...


        • samy Levrai samy Levrai 5 janvier 18:25

          @Syracuse
          « Nous voyons » n’exprime pas vraiment un sentiment ou un avis personnel... tes déficiences en vocabulaire sont assez préoccupantes pour quelqu’un qui desire s’exprimer en public... 

          Je t’avais aussi expliqué qui était le « nous » , tu aimes t’ouvrir la boite à claque gratuitement ? 

        • Le421 Le421 5 janvier 18:48

          @Fifi Brind_acier
          Non, c’est le code de déontologie que tous les journalistes devraient appliquer.

          Le mec, sur RMC, il tient pas 24H !!


        • samy Levrai samy Levrai 5 janvier 19:13

          @Syracuse
          Je suis ravi de savoir qu’il se passe tant de chose dans ta petite tete ...

          Je suis par contre desolé que cela puisse clasher de manière schizophrénique ...
          Je repete donc que ma formulation était on ne peut plus correcte et que ta manière d’essayer de faire subir aux mouches des choses que la morale reprouve ne va servir qu’à t’enfoncer toujours plus profondément...

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 19:36

          @Fergus
          Alors, je vous présente toutes mes excuses, si vous n’avez pas voté pour Macron... Cela ne change rien au fait que les euro régions sont maintenant ouvertement traitées par les médias mainstream, comme le Point ou le Monde.

          Pourquoi ne faites-vous aucun commentaire sur les 3 exemples que j’ai mis en lien ?? Ils disent exactement la même chose que l’ UPR.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 19:39

          @Fergus
          Lisez donc mon article sur les euro-régions - le mensonge d’Asselineau y est éclatant

          Quel article ? Merci de le mettre en lien. Et si vous voulez bien, commentez les 3 documents que j’ai mis plus haut sur les régions. Merci d’avance.


        • Ar zen Ar zen 5 janvier 19:39

          @Fergus

          Je l’ai lu votre article. Le temps a donné raison à Asselineau et vous a déjugé. 

          Le substantif « européiste », par exemple, vous l’attribuez à une pensée d’extrême droite ! Toute personne critiquant l’UE ou parlant de sortir de l’UE était un extrémiste de droite ! Voilà la portée de votre réflexion. 

          Depuis, la majorité du peuple britannique a voté pour le « Brexit ». Nous devons donc en conclure, selon Fergus, que la majorité du peuple britannique est d’extrême droite. 

          Concernant le Frexit vous avez écrit : il est urgent d’attendre. Concernant le Brexit vous avez douté de la Grande Bretagne en parlant de la « solitude de Mme May ». Vous avez tout faux Fergus. Les chiffres du chômage sont les meilleurs depuis 40 ans. Des entreprises internationales délocalisent en Grande Bretagne. Bien sûr les médias dominants disent autre chose mais les faits sont là : Mac donald’s, easy jet, google, Amazon, etc. 

          Vous n’avez pas compris la manoeuvre de l’UE concernant les euro-régions. Il s’agit d’une politique menée à petits pas, celle du cliquet ! Comme l’ont été les traités pour amener les pays vers plus « d’intégration », tout à fait progressivement, c’est à dire vers plus de perte de souveraineté des pays membres. Comment se fait-il que vous ne compreniez pas, toute la question est là ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès