• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vaincre le harcèlement...

Vaincre le harcèlement...

Le harcèlement est une plaie du monde moderne : il s'organise de manière insidieuse, dans les entreprises, sur internet, et même à l'école...

Internet, les reseaux dits "sociaux" favorisent ce phénomène, d'autant que l'anonymat permet d'insulter, sans être inquiété.

Internet devient le lieu privilégié de la calomnie, du verbe insultant, de l'invective : le cyber-harcèlement fait des ravages, auprès des jeunes notamment...

Dépressions, suicides sont le résultat lamentable de ces comportements infâmes, d'autant que le groupe de harceleurs agit, souvent, de concert, en foule...

Le harcèlement traduit une forme de lâcheté, surtout quand il s'attaque à de jeunes esprits, facilement influençables.

Il faut que les adultes eux-mêmes ne donnent pas l'exemple de cette attitude irresponsable et délétère...

Or, sur internet, il n'est pas rare de lire de plus en plus de propos insultants, outranciers, et qui peuvent être dévastateurs pour ceux qui en sont la cible...

Internet est un outil fabuleux mais quand il devient un instrument de haines, d'invectives et d'injures gratuites, quand il sert des intentions purement malveillantes, quand il se fait le réceptacle d'ignominies, de jalousies stupides, il se transforme en un objet très dangereux.

A chacun de veiller au respect, à une forme de dignité dans les propos qu'il tient....

A chacun de ne pas suivre la masse qui harcèle, à chacun de ne pas suivre un meneur qui organise le harcèlement.

A chacun de mesurer les conséquences de ses propres actes et de ses paroles.

En classe et ailleurs, le harcèlement s'attaque au plus faible, à celui ou à celle qui est isolée, qui a des difficultés, qui est déjà affaiblie...

Haro sur le baudet ! La tentation est grande d'anéantir celui qui est sans force, ou encore celui qui brille par son intelligence, le premier de la classe.

On exclut, encore plus, celui qui est à part, on le jalouse ou on le méprise...

Les enfants, les adolescents sont particulièrement exposés à ce phénomène du harcèlement : fragiles, sensibles, ils éprouvent de grandes difficultés, pour faire face à ce déchaînement de violences verbales, et parfois même physiques....

Il convient aux adultes de montrer, par leur comportement, une forme d'exemple : si les adultes ne montrent pas la voie, si les adultes se livrent au harcèlement, comment les jeunes peuvent-ils, eux-mêmes, réagir ?

Il convient de dénoncer toute forme de harcèlement, d'où qu'il vienne, il convient, aussi, à chacun de se comporter en adulte responsable et digne...
Les parents, les adultes, dans leur ensemble, ont, aussi, un rôle à jouer, ils doivent dénoncer et stigmatiser toute la violence que comporte le harcèlement.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/11/pour-vaincre-le-harcelement.html

 

http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ressources/guides/le-harcelement-cest-quoi/

 
http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

 

Documents joints à cet article

Vaincre le harcèlement...

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

187 réactions à cet article    


  • ysengrin ysengrin 9 novembre 11:56

    vous cherchez l’incident ou quoi.... ?



    • Bernie 2 Bernie 2 9 novembre 21:46

      @ysengrin

      J’aime bien votre lien. Me permettez vous d’en mettre un également ?

      La qualité est mauvaise, c’est un peu long, mais culte à mes yeux.


    • capobianco 10 novembre 07:36

      @Bernie 2
      Votre lien est formidable. Certains ici vont surement trouver prétexte à mener campagne pour punir les goujats, les allumeuses, les faux-culs ou autres « tares » qu’ils aimeraient règlementer.

      A quand le petit manuel du bon comportement « obligatoire » ?


    • Shawford Queen’s Mir Âge 10 novembre 08:50

      @Bernie 2

      Salut Albert !!! smiley smiley

      Effectivement t’es excellent dans cette scène !! smiley smiley ?

      Tu permets d’ailleurs que je continue de te prendre pour ton avatar, car je peux bien après tout faire ces projections sur toi dès lors même que de ton côté, tu continues de me confondre avec d’autres : https://www.agoravox.fr/commentaire5049491

      Ce qui démontre en passant une seule chose, c’est que tout n’est effectivement question que de projections, car sinon pour ne pas nous distinguer, Self con Troll et moi même, faut pour cela vraiment être aveugle.

      Ou alors c’est à dessein, et tu voudras donc bien que je continue moi même à te prendre pour Dupontel. J’espère en fait juste que tu te fais fort de penser que tu mérites légitimement la comparaison/confusion, tant cela relève du domaine incompressible de l’honnêteté intellectuelle et de rien d’autre. smiley


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 12:05

      Je ne saurais trop vous recommander la relecture de « Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien » ouvrage dans lequel Alfred Jarry dénonce sévèrement un telle pratique chez les cynocéphales papions.


      • Comme dans le film : Cours Lola, cours, sagittaire, je ne suis pas facile à attraper. Mais les plus énervants, ce sont ceux du téléphone,.... bonjou.........r..................Madammmmmmmmmmmmmmmmmme (souvent accent thaïlandais). On a vu votre avenir dans le tarot et vous avez tiré le gros lot. 


        • rosemar rosemar 9 novembre 17:30

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Le harcèlement téléphonique, oui, c’est aussi un problème de plus en plus récurrent...

        • Jeekes Jeekes 9 novembre 18:25

          @rosemar
           

          ’’Le harcèlement est une plaie du monde moderne’’
           
          Sans dec ?
           
          Ah parce qu’avant le monde ’’moderne’’ ça n’existait pas le harcèlement ?
          Ben merde alors, v’la qu’vous m’en apprenez une belle.
          Merci m’dame, sans vous j’allais mourir ignorant...
           
          Franchement, y’a des moments, vous ne vous sentez pas un poil ridicule ?
           


        • rosemar rosemar 9 novembre 18:41

          @Jeekes

          Le harcèlement est démultiplié par internet... tous les jeunes sont connectés...


        • Jeekes Jeekes 9 novembre 18:49

          @rosemar
           
          Et donc ?
          C’est pour ça que le harcèlement est une invention du monde moderne ?
           
          Je vous le répète, réfléchissez un peu avant d’écrire n’importe quoi.
          Au risque de tomber dans le scribouillage compulsif...
           
           smiley
           


        • rosemar rosemar 9 novembre 20:48

          @Jeekes

          1 enfant sur 10 est harcelé à l’école : et ça ne vous paraît pas inquiétant ?? Ce n’est pas un problème ? Il ne faut pas en parler ?




        • Bernie 2 Bernie 2 9 novembre 21:49

          @rosemar

          1 enfant sur 10 est harcelé à l’école

          Et ce, depuis la nuit des temps, que préconisez vous, qui enfin ferait cesser cela ? Rien, comme d’hab,merci d’être venue.



          • pipiou 9 novembre 12:43

            Le harcélement existait bien avant Internet, le responsable n’est donc pas Internet c’est un faux débat.

            Par contre les cas de harcèlement sont bien souvent étouffés par l’administration, c’est plutôt cela qu’il faut combattre : l’omerta et le « pas de vagues ».


            • Sozenz 9 novembre 14:18

              @pipiou
              oui le harcèlement existait bien avant internet . il a toujours existé ;

              on dirait que les personnes viennent tout juste de se réveiller par ce qu on leur en parle ...

              les harcelements ont toujours été aussi etouffés . on cautionne la saleté pour pouvoir faire soit même ses petits larcins et coups sales ...

              l humain est ainsi . le seul combat contre le harcèlement . c est apprendre à se faire respecter .

              et pârfois ça ne se fait pas dans la douceur . il va falloir accepter que le mot civilisé ne veut pas dire s exécuter avec une grande diplomatie ; car certains n ont pas d’oreille.

               


            • Yvance77 Yvance77 9 novembre 16:58

              @pipiou

              « Le harcélement existait bien avant Internet »


              Vous me l’ôtez du clavier. En effet, doit il y a eu une épidémie d’hibernation, touchant la population mondiale pendant 30 ans, soit certains jouent au con !

              Fallait pas être bigleux l’école, tu prenais cher en général, la miss qu’avait un gros fessier et ne pouvait pas mettre la taille 34 réglementaire, elle se faisait mystifier la pauvrette (elle ne ramassait pas les mains au cul ceci dit, c’est déjà gagné), fallait pas non plus plus être le premier de la classe surtout en math, avec de l’acné car tu pouvais repasser pour rouler ta première galoche, si en plus t’étais asthmatique et gaulé comme un arbalète, tu faisais quinte flush en plus ...

              Alors le harcèlement, il n’est pas né avec « fessemachin », pour certains c’est un vrai calvaire j’en conviens, mais pour l’immense majorité, cela tanne le cuir ...

              Déjà qu’on leur a supprimé l’armée obligatoire, on va pas non plus faire un élevage de lopettes non plus !

            • rosemar rosemar 9 novembre 17:34

              @pipiou

              Bien sûr, le harcèlement existait avant internet, mais dorénavant internet démultiplie le problème... car les jeunes sont souvent sur Facebook.


            • Gasty Gasty 9 novembre 19:35

              C’est comme la malbouffe, sauf que maintenant les jeunes vont trop souvent chez Mac DO .


            • pipiou 9 novembre 21:09

              @rosemar

              Qu’Internet accentue le phénomène c’est possible, mais qu’il le « démultiplie » ça reste à démontrer.
              Peut-être qu’il le rend plus visible.
              En tout cas vous focaliser sur Internet comme vous le faites (« outil dangereux ») c’est vous tromper de cible.

              Les cas graves qui ont poussé à la mobilisation contre ce fléau ne sont pas liés à Internet. Le harcélement était inquiétant depuis longtemps.

              Par contre tant que le phénomène n’était pas médiatisé l’Education Nationale s’en battait l’oeil et beaucoup de personnels se désintéressaient du sujet.

              Et c’est malheureusement souvent le cas dans cette brave institution : pas de vagues donc on enterre les problèmes. Et donc il y aura d’autres « prises de consciences » ultérieures.

              J’aimerais bien savoir ce que font Macron et Blanqer pour modifier cet état d’esprit.


            • sarcastelle sarcastelle 9 novembre 12:52

              Pladoyer pro domo à juger comme tel. 


              • Decouz 9 novembre 12:54

                Enfant j’ai été harcelé et harceleur même si c’était par suivisme ou passivité, et nous harcelions les professeurs et surveillants chez lesquels nous percevions des faiblesses. Ce n’était pas l’exemple des adultes, mais les rapports entre enfants sont des rapports de pouvoirs aussi, et de violence souvent.


                • rosemar rosemar 9 novembre 17:36

                  @Decouz

                  C’est vrai : cet âge est sans pitié... mais l’exemple donné par les adultes n’est tout de même pas une bonne chose...


                  • Le pire : LES VINS DE BORDEAUX. Ca déborde dans mon appartament, je coule dans l’YQUEM. Sinon, oui, à quatorze un arabe ma donné un baiser sur la bouche alors que je lisais : "Trois hommes dans un bâteau. J’ai couru, couru, couru. Ma mère m’a dit : mais qu’est que tu as ? Tu es rouge comme une tomate. Pourtant en 199ç., j’ai enseigné aux etangs-Noirs à Molenbeek et aucun ne m’a touchée. Bof, ce fut un peu limite quand l’un d’eux est venu près de moi avec son ongle autour de ma taille et un geste bien précis ensuite, autour de son cou. Je l’en remercie : congé de maladie.


                    • Lire en 1999, j’ai enseigné aux Etangs-Noirs à Molenbeek. Tiens, encore un moulin,....


                      • Graal 9 novembre 13:19

                        @Rosemar
                        Mais comment faites-vous pour dénicher des sujets aussi originaux ?


                        • rosemar rosemar 9 novembre 17:37

                          @Graal

                          C’est un problème très grave : faudrait-il l’occulter ??

                        • capobianco 10 novembre 08:00

                          @rosemar
                          « C’est un problème très grave  »

                          Hou la la c’est très grave et ? C’est quoi grave pour vous ? Ce que vous qualifiez de grave nous l’avons tous vécu, pas vous ?

                           Pour moi, je le redis, 500 morts dans la rue chaque année c’est grave, 9 millions de personnes sous le seuil de pauvreté c’est grave.... Les campagnes successives sur le harcèlement deviennent du bavardage et pendant ce temps les retraités sont harcelés par le gvt, les automobilistes sont harcelés par la répression et les contrôles à venir, les chômeurs sont harcelés et méprisés etc.... Et on va encore me dire que je ne vois pas la réalité !


                        • JL JL 9 novembre 13:23

                          Il faut aussi dénoncer les fausses victimes telles cet auteur qui ne supporte pas la contradiction et qui m’a bloqué sur ses articles au motif que je le harcelais.
                           
                          Pourtant il n’a pu supprimer aucun de mes commentaires, puisque comme chacun peut le vérifier, ils sont tous corrects et mesurés.
                           
                          Les fausses victimes sont aussi nuisibles aux vraies que les harceleurs eux-mêmes.


                          • ysengrin ysengrin 9 novembre 13:43

                            la branlette du gauchiste......


                            est plus simple que celle du manchot.....


                            • Philippe VERGNES 9 novembre 14:05

                              @ Bonjour Rosemar,


                              Le harcèlement est un sujet d’une rare complexité et il est toujours très difficile, dans certains cas, de pouvoir trancher entre le harceleur (ou le groupe harceleur) et le harcelé (ou le groupe harcelé). L’éclairage sur cette problématique est extrêmement récent et l’on peur rendre hommage en cela à Marie-France Hirigoyen pour avoir su le dénoncer comme il se doit avec son best-seller Harcèlement moral, la violence perverse au quotidien. C’est également elle qui, associant harcèlement et perversion narcissique, a mis en lumière cette notion désormais galvaudée dans les médias de ’’pervers narcissiques« . Tout mon travail de vulgarisation consiste justement à apprendre à ceux que ça intéresse la façon de discriminer les différents types de harcèlement et le »pervers narcissique« dont la reconnaissance ne peut se faire qu’avec une analyse très fine de sa rhétorique puisque, comme j’ai pu le signifier par ailleurs,  »L’instrument majeur du pervers narcissique : la parole« .

                              Or, malheureusement, pour se livrer à une telle analyse il faut avoir des capacités d’analyse, un esprit critique (dans le bon sens du terme) et des facultés de discernement particulièrement aiguisés. Dès lors, excepté les situations »évidentes« où le harcèlement moral devient physique, il n’y a que très peu de personnes connaissant les subtilités du harcèlement lorsque celui-ci ne se manifeste que par la parole. D’où la grande incompréhension que ce phénomène »meurtrier« suscite (il s’agit d’une volonté de meurtre psychologique puisqu’il faut à tout annihiler autrui par n’importe quel moyen y compris même les plus »dingues« ).

                              Ce que je constate aujourd’hui, c’est qu’il n’y a pas assez de personnes connaissant suffisamment le problème pour »contenir« un harceleur lorsqu’il se présente dans un espace public (internet, réseaux sociaux, écoles, entreprises, institutions, équipes sportives, etc.). C’est le point le plus important, car il n’y a que la pression sociale qui puisse stopper les velléités d’un harceleur. Autrement dit, c’est notre aveuglement qui tue (qui ne dit mot consent).

                               »Internet, les réseaux dits « sociaux » favorisent ce phénomène, d’autant que l’anonymat permet d’insulter, sans être inquiété. Internet devient le lieu privilégié de la calomnie, du verbe insultant, de l’invective : le cyber-harcèlement fait des ravages, auprès des jeunes notamment...« 

                              Internet n’étant qu’un outil, ou un moyen parmi tant d’autres, il serait plus juste de dire qu’il révèle la face obscure de nombreux contributeurs qui sous couvert d’anonymat peuvent s’en donner à cœur joie sans risque d’être inquiété.

                              C’est un moyen qu’ont trouvé les »faibles« pour s’attaquer aux »forts« ou aux »ignorants« de s’attaquer à la »connaissance« . Cela leur procure une »jouissance" narcissique qui consiste à rehausser l’image défaillante qu’ils ont d’eux-mêmes. Et contre cela, il ne faut pas réprimer Internet comme cela se fait malheureusement de plus en plus souvent, mais apprendre à discriminer toutes les tactiques des manipulateurs/harceleurs et ça, c’est loin d’être gagné.

                              • @Philippe VERGNES


                                J’ai constaté une chose qui me paraît un excellent indice. Les harceleurs franchissent votre espace de vie (une distance que je situe en ce qui me concerne de 1 mètre autour de moi dans la rue) sans votre autorisation. Bon ! dans les rapports amoureux ce n’est pas toujours aussi clair (qui des deux fera le premier pas,... ?). Mais la relation commence généralement sur le ton de la flatterie et de la gentillesse. Comme on dit, pour ceux qui ont du plair : on sent venir le FAFNIR. Quelqu’un qui ne vous connaît pas doit au moins faire la démarche de montrer patte blacnche (si vous alles voir un psy : au préalble se renseigner et ne pas simplement ouvrir les pages du bottin). et il faut souvent des mois avant de créer, ce qui s’appelle : la confiance. D’où ma sympathie pour les bourrus... smiley)

                              • @Philippe VERGNES


                                J’ai constaté une chose qui me paraît un excellent indice. Les harceleurs franchissent votre espace de vie (une distance que je situe en ce qui me concerne de 1 mètre autour de moi dans la rue) sans votre autorisation. Bon ! dans les rapports amoureux ce n’est pas toujours aussi clair (qui des deux fera le premier pas,... ?). Mais la relation commence généralement sur le ton de la flatterie et de la gentillesse. Comme on dit, pour ceux qui ont du flair : on sent venir le FAFNIR. Quelqu’un qui ne vous connaît pas doit au moins faire la démarche de montrer patte blacnche (si vous allez voir un psy : au préalble se renseigner et ne pas simplement ouvrir les pages du bottin). et il faut souvent des mois avant de créer, ce qui s’appelle : la confiance. D’où ma sympathie pour les bourrus... )
                                 :

                              • Philippe VERGNES 9 novembre 18:18

                                @ Mélusine ou la Robe de Saphir,


                                La notion d’espace est effectivement extrêmement importante dans le harcèlement. Par exemple, lorsqu’un pédant vient vous donnez des leçons sur un sujet que vous maîtrisez mille fois mieux que lui (au bas mot) et qu’il insiste alors que vous lui avez déjà mille fois signifiez vos limites, alors ce pédant devient harcelant. Le problème c’est que lorsque le sujet évoqué est trop « technique », seul quelques rares exégètes sont capables de discerner le vrai du faux dans le conflit engagé entre le pédant et le sachant. Ce sont les limites des échanges sur un forum d’où l’intérêt d’être très rigoureux dans les mots que l’on emploie parfois face dans ce genre de situation.

                              • @Philippe VERGNES


                                Raison pour laquelle j’ai choisi la voie de l’humour. Les harceleurs sont souvent paranoïaques n’ont aucun sens de l’humour. Excellent test.. Meilleurs que le Rorschach. Quand un harceleur téléphoniques me tient la jambe, je lui raconte une histoire à dormir debout. Mais le mieux, c’est de dire : excusez-moi, mais j’appelle la patronne. Je ne prends ni le risque d’ouvrir un Blog, ni d’écrire un article sur Agora.VOX, car les douteux (attention certains trolleurs sont très intéressants) seraient vite exclus. Pas de temps à perdre. A fuir : les menaces, ceux qui sans vous connaître, vous traite d’emblée de cinglé,...

                              • JL JL 9 novembre 18:46

                                @Philippe Vergnes, quel heureux hasard !
                                 
                                 vous regrettez donc tant de m’avoir interdit l’accès chez vous que vous éprouviez le besoin de venir ici où je parlais justement des fausses victimes avec rosemar ? Comme c’est curieux : ce n’est pourtant pas dans vos habitudes d’intervenir ailleurs que sous vos propres articles, les seuls sur l’Agora qui vous intéressent ! Vous seriez vous senti visé par ce commentaire ? Est-ce que vous me suivez à la trace ?
                                 
                                Vous pourriez m’expliquer comment il se fait que vous n’ayez pas réussi à faire censuré un seul de mes commentaires, et néanmoins eu le culot de me bloquer au motif que précisément j’aurais contrevenu à ladite Charte ? Pour le principe, j’ai fait censurer sans aucune difficulté votre avant dernier post qui m’était adressé. Je le regrette : il était tellement fou qu’il vous discréditait complètement.
                                 
                                Vous dites que je vous harcèle ? La plus grande ruse du diable c’est de faire croire qu’il n’existe pas : se faire passer pour la victime est une autre de ses ruses ! Une autre façon de dire que le diable c’est pas lui. La bêtise insistant toujours, est-ce que ce n’est pas typique du diable également, de recourir à tous les moyens possible pour faire taire ceux qui les défrisent ? Après vos menaces anciennes et infructueuses de me faire des procès, vous avez trouvé un excellent moyen avec ce blocage qui vous va si bien.
                                 
                                Sur votre dernier commentaire me concernant, vous disiez que je mélangeais pervers narcissiques et pervers sexuels au motif que j’aurais donné un exemple de croyance relatif aux seconds pour décrire les premiers ? Alors, pour vous être agréable, je vais vous fournir ici un exemple approprié, que vous connaissez bien puisque nous en avons déjà parlé :
                                 
                                Vous nous avez dit un jour que, ayant demandé à votre père pourquoi certains individus font à autrui ce qu’ils ne voudraient pas qu’on leur fasse, votre père vous avait répondu qu’on ne fait pas d’un âne un cheval de course.

                                Voilà une réponse qui est susceptible de faire croire à l’enfant que vous étiez que seuls les ânes font aux autres ce qu’ils ne veulent pas qu’on leur fasse. Vous m’avez bloqué injustement ! Vous ne voudriez surement pas être bloqué de cette façon ! Seriez vous donc un âne ?
                                 
                                Ps. Est-ce que ce n’est pas cocasse de me reprocher de ne pas dire exactement comme Freud quand dans le même temps vous faites profession de le contredire en faisant parler Racamier ?


                              • corrigé : 

                                @Philippe VERGNES


                                Raison pour laquelle j’ai choisi la voie de l’humour. Les harceleurs sont souvent paranoïaques et n’ont aucun sens de l’humour (idem pour leurs frères en arnaque ; prosélytisme religieux,...). Excellent test.. Meilleurs que le Rorschach. Quand un harceleur téléphonique me tient la jambe, je lui raconte une histoire à dormir debout. Mais le mieux, c’est de dire : excusez-moi, mais j’appelle la patronne. Je ne prends ni le risque d’ouvrir un Blog, ni d’écrire un article sur Agora.VOX, car les douteux (attention certains trolleurs sont très intéressants) seraient vite exclus. Pas de temps à perdre. A fuir : les menaces, ceux qui sans vous connaître, vous traite d’emblée de cinglé,...

                              • Je m’étais inscrite sur un site pour apprendre la Torah. et ils n’arrête pas de me solliciter pour diffuser la judaïcité en Belgique. Je leur ai raconté histoire à formir debour. Genre : je fais des recherches pour savoir si l’homme de Cro-Magon était juif. Ils ont vite raccroché.


                              • Corrigé : Je m’étais inscrite sur un site pour apprendre la Torah. et ils n’arrêtent pas de me solliciter pour diffuser la judaïcité en Belgique. Je leur ai raconté histoire à dormir debout. Genre : je fais des recherches pour savoir si l’homme de Cro-Magon était juif. Ils ont vite raccroché.Attention, parce dans toutes mes « déconnades », il y a parfois des vérités Accessibles aux seuls « initiés ».


                              • Philippe VERGNES 9 novembre 19:19

                                @ JL,


                                Votre salmigondis est incompréhensible. Comme toujours... et c’est la seule raison pour laquelle je vous ai bloquée : vous êtes incapable de tenir un discours cohérent lors d’un débat avec un contradicteur qui connaît bien mieux le sujet qu’il expose que vous. A la longue, cela vous rend ironique, sarcastique ou cynique, voire méprisant sans même que vous en ayez conscience. Il fallait donc bien mettre un terme à cela. Après, le reste n’est qu’hallucination ou délire... je n’en sais rien et à vrai dire je m’en moque éperdument.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires