• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vers des Solutions créatives à la Question palestinienne

Vers des Solutions créatives à la Question palestinienne

Au milieu des réactions politiques et diplomatiques arabes et islamiques à la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël, rien n'a changé au processus de paix au Moyen-Orient.

Pour le moment, l'administration américaine ne va pas changer d'avis et les pays européens ne peuvent pas la persuader de le faire.

Je ne suis pas en train de dire que les efforts diplomatiques au sein des Nations Unies et du Conseil de sécurité seront vains, mais nous devons travailler à la construction de nouvelles positions internationales pour faire pression sur Israël et les Etats-Unis. Nous avons déjà vu les réactions colériques de Tel-Aviv et de Washington au sujet du Conseil de sécurité et des Nations Unies concernant Jérusalem et les droits des Palestiniens.

Je suis tout à fait certain que le fait de se rendre récemment au Conseil de sécurité de l'ONU était un gain politique malgré le veto des États-Unis. Les opinions internationales sont maintenant claires. Peut-être que si la résolution était adoptée, cela aurait pu entraîner l'arrêt ou le ralentissement des efforts diplomatiques arabes après avoir atteint l'objectif.

Il est très important de travailler par différents canaux afin de récupérer les droits des Palestiniens. Nous pouvons penser à des solutions alternatives au-delà de la diplomatie onusienne ou à des réactions publiques inefficaces - de nouvelles façons de mettre plus de pression internationale sur Israël et les États-Unis à une époque où le système mondial change. Ce système international traverse une nouvelle période qui pourrait conduire à l'émergence de nouvelles superpuissances dans les prochaines années ou décennies.

Un nouvel état d'esprit palestinien est en train de se dessiner autour de la recherche d'une solution politique basée sur une conférence internationale sponsorisée par l'ONU avec la participation de la Russie, de la Chine et d'autres pays du BRICS.

Bien que raisonnable, cette approche nécessite une étude approfondie en ce qui concerne les changements sur la scène internationale et la question palestinienne.

Par exemple, l'Inde n'a montré aucune réaction à l'égard de la question palestinienne. Les médias ont rapporté que 10 ambassadeurs arabes ont demandé à l'Inde de clarifier sa position sur la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem en tant que capitale d'Israël. Le silence pourrait être perçu comme indiquant un changement dans sa position de soutien aux Palestiniens, mais l'Inde a longtemps eu une position indépendante de ne pas prendre parti sur la question.

La déclaration du ministère indien des Affaires étrangères ne mentionne pas spécifiquement Jérusalem.

L'Inde a été l'un des pays membres du Mouvement des pays non-alignés qui a adopté une position de défense des Palestiniens et de leurs droits, mais les choses ont récemment changé avec les relations militaires et de sécurité entre l'Inde et Israël, prenant une dimension stratégique.

La démographie palestinienne-israélienne est également un autre facteur ici. Les statistiques indiquent qu'au début de 2016, le nombre de Juifs et de Palestiniens en Palestine / Israël a été estimé à 6,4 millions chacun, ce qui démontre un cas unique d'équilibre démographique.

L'augmentation de la population et des taux de natalité du côté palestinien est beaucoup plus élevée que celle du côté israélien. À partir de 2018, la population augmentera dans les territoires palestiniens occupés. Ce facteur peut être utilisé comme une carte de pression politique pour pousser vers la solution des deux états ; sinon, les Israéliens feront face à une inondation humaine au cours des années ou se verront responsables d'un Apartheid moderne internationalement condamnable.


Moyenne des avis sur cet article :  1.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Massada Massada 9 janvier 2018 13:17

    « l’Inde n’a montré aucune réaction à l’égard de la question palestinienne.  »
     
    Les ventes d’armes israéliennes à l’Inde s’élèvent à plus d’un milliard de dollars par an.
     

    L’Inde est par ailleurs engagé dans un programme d’investissement doté de milliards de dollars de crédits pour moderniser ses équipements miliaires datant de la période soviétique en vue de contrer le Pakistan et la Chine ses principaux rivaux régionaux.



    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 janvier 2018 13:31

      @Massada

      Cite tes sources et n’oublie de tout dire en entier, sinon on ne comprend pas tout ^^

      L’Inde annule un accord d’armement de 500 millions de dollars passé avec Israël

      Mais tu pourrais aussi rappeler que l’Inde trafique avec tout le monde (ou presque) Russie, France, etc..


    • pipiou 9 janvier 2018 13:40

      @Massada
      Chouette Massada est en tête de gondole.
      A croire que tous les matins avec fébrilité il se jette sur Agoravox pour voir si un article parle de son pays.

      C’est quoi déjà son boulot ?


    • Massada Massada 9 janvier 2018 13:45

      @bouffon(s) du roi
       

      pas grave, l’Inde a annoncé l’achat de plus de 131 missiles sol-air, 
      déjà vendu : 15 drones Heron d’Israël, 262 missiles sol-air israéliens de type Barak 1, 8.356 missiles antichars Spike etc...
      Et ce n’est pas fini, l’Inde est intéressé par le Dome de fer (l’Arabie saoudite aussi).
      Le commerce, ca va, ca vient....

    • OMAR 9 janvier 2018 18:02

      Omar9

      @Massacrada :

      Le rapprochement Inde/Israël justifié par des ventes d’armes, ca, va le raconter à la Knesset .

      En réalité, Israël s’est engagé, en cas de conflit, à intervenir et là aider détruire l’arsenal nucléaire pakistanais à la moindre occasion qu’il lui sera offerte, donc de neutraliser un « ennemi » potentiel de l’Inde.

      En contrepartie, Israël attend de l’Inde, une reconnaissance diplomatique et économique plus engagée, et, pourquoi pas, créer un front hostile dans le dos des pays arabes.

      Sauf que, hormis le Pakistan, pour la question du Cachemire, aucun pays arabo-musulman ne nourrit une quelconque animosité ou agressivité envers l’Inde.

      Mais, @massacrada, les sionistes sont prêts à s’allier avec le Diable, pour arriver à funestes fins.


    • Massada Massada 9 janvier 2018 13:29

      « une solution politique basée sur une conférence internationale sponsorisée par l’ONU avec la participation de la Russie, de la Chine »

       
      La Chine est actuellement le troisième partenaire commercial d’Israël dans le monde et son plus grand partenaire en Asie. Plus d’un tiers des investissements de haute technologie en Israël sont d’origine chinoise. 
       
      La Chine a toujours été fascinée par l’Histoire juive et la langue hébraïque. De nombreux Chinois considèrent que les Juifs sont très intelligents et ont un sens étonnant des affaires. Le Talmud est considéré comme une sorte de Bible des affaires en Chine.


      • Massada Massada 9 janvier 2018 13:37

        concernant la Russie, c’est plus compliqué car beaucoup de choses se font dans l’hombre.
        La Russie ne prend aucune mesure pour protéger le Hezbollah et l’Iran contre les Israéliens.

        Encore ce matin Israël a mené plusieurs frappes aériennes sur un entrepôt d’armes iranien situé dans une base non loin de la ville d’Al-Qutaiba, à l’est de la capitale Damas.
         
        Si, dans le passé, l’URSS a soutenu l’OLP, la Russie moderne d’aujourd’hui ne suivra pas le même modèle. En outre, le Fatah ou le Hamas ne sont pas des partenaires intéressants ni même crédibles pour la Russie.


        • Massada Massada 9 janvier 2018 14:37

          @Massada
           

          Dans l’attaque de ce matin, il semble que Tsahal ait fait usage de missiles de la génération des Popeye.
           
          Le porte-parole du gouvernement syrien loue les prouesses de sa défense antiaérienne, qui aurait intercepté huit missiles et touché un avion Israélien.
          Toutes les fanfaronnades similaires précédentes se sont toujours révélées sans fondements.
           
          Si un avion de l’Armée de l’Air israélienne avait effectivement été atteint, le volume de l’opération aurait immédiatement été augmenté afin de détruire la source des tirs.
          De plus, le nombre des missiles « abattus » par Damas est totalement incompatible avec le nombre d’impacts sur photos satellites.

           
          Silence de la Russie !

        • Christian Labrune Christian Labrune 9 janvier 2018 14:32

          de nouvelles façons de mettre plus de pression internationale sur Israël et les États-Unis à une époque où le système mondial change.
          ===================================

          Ce qui serait urgent, surtout, c’est des pressions internationales sur les instances palestiniennes, lesquelles voudraient pouvoir s’appuyer sur un droit international qu’elles n’auront cessé de bafouer depuis le début.

          L’ONU en 47 avait préconisé deux états. les « Palestiniens » auront préféré faire prévaloir, par la GUERRE, le DROIT DU PLUS FORT, qui n’a évidemment du droit que le nom. Si les armées coalisées arabes avaient eu le dessus, inutile de préciser qu’il serait arrivé aux Juifs de Palestine ce qui est arrivé depuis à tous ceux dont les plus lointains ancêtres vivaient quelquefois dans des pays musulmans des siècles avant l’apparition de l’islam. Qu’en est-il aujourd’hui des Juifs du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, de l’Irak, de l’Iran et de l’Egypte ? Ceux qui se seront obstinés à rester sont désormais quantité négligeable, quand le nombre des Palestiniens restés chez eux en 48 sera passé dans le même temps de 250 mille à 1.75 million.

          L’erreur monumentale et criminelle des « Palestiniens » ratatinés en 48 après avoir cru qu’ils seraient les plus forts pour imposer leur loi se sera encore reproduite en 67 et de si nombreuses fois par la suite qu’on ne les compte plus.

          Il importe que les Palestiniens comprennent au plus vite qu’Israël existera aussi longtemps qu’il y aura des hommes sur cette planète, et qu’il serait temps pour eux de rompre avec le vieux rêve nazi du mufti de Jérusalem : une Palestine judenrein de la mer au Jourdain. Il continue, ce vieux rêve, de commander les objectifs du Hamas et du Hezbollah, et même ceux des leaders des différentes factions réunies dans l’Autorité palestinienne, du moins lorsqu’ils s’expriment en arabe et non en Anglais pour égarer les diplomates.

          Il n’est plus envisageable que les états européens continuent, par leurs subventions à une Autorité palestinenne qui passe son temps à fanatiser les populations, de lui permettre de servir des pensions à des familles de tueurs de femmes et d’enfants. La politique de Trump, ces derniers mois, est celle du réalisme le plus salutaire. Elle balaie des images d’Epinal longtemps diffusée, qui fabriquent une mythologie sans aucun rapport avec le réel.

          Enfin, il n’y a aucune « occupation » de la Judée et de la Samarie. L’ancien royaume de Juda et l’ancien royaume d’Israël (la Samarie) sont aussi juifs, des siècles avant l’ère chrétienne, que sont gaulois les territoires du département 93 en France. L’administration française qui s’y applique n’est en rien une administration « coloniale ». Si ces territoires peuvent, de fait paraître « occupés » ou« colonisés », ce n’est pas par des Français. Il est en train de s’y passer ce que j’évoquais plus haut à propos des pays du Maghreb : les Juifs persécutés s’en vont, on évalue déjà à plusieurs dizaines de milliers les moins défavorisés socialement qui auront pu émigrer vers le 17e arrondissement de Paris et qui feront peut-être leur alya si la situation continue de se détériorer sous la pression islamique. Pour la France, ce sera une catastrophe.


          • pipiou 9 janvier 2018 18:34

            @Christian Labrune
            « le DROIT DU PLUS FORT, qui n’a évidemment du droit que le nom »

            Alors pourquoi soutenez-vous à ce point les Neo-Israeliens qui appliquent ce « droit » en permanence ?

            Peut-être que par haine des arabes vous êtes près à n’importe quelle indignité.


          • Massada Massada 9 janvier 2018 14:38

            Ce matin, un haut responsable du Hamas a reçu une balle dans la tête à Gaza !

            Merde alors, c’est pas de bol 
             
             
            Non je déconne smiley


            • Christian Labrune Christian Labrune 9 janvier 2018 17:36

              Non je déconne
              ...................................................................... ...........
              @Massada
              Il ne faut pas plaisanter avec ça : quand n’est pas très habile de ses mains et qu’on s’aventure à tripoter des armes, le pire peut très vite arriver. Il y aurait donc tant de porteurs d’armes, à Gaza ? Cela ne me paraît pas bien prudent.

              Le téléphone aussi peut être extrêmement dangereux, quelquefois. On croit pouvoir parler tranquillement à son papa à l’autre bout du fil et on n’a pas dit trois mots que : Boum ! On n’a déjà plus sa tête.

              Pauvres pacifistes du Hamas ! ils n’ont vraiment pas de chance.

              Et Ismaïl Haniyeh ? J’espère que lui au moins se porte encore aussi bien qu’il est possible. La dernière fois que je l’ai vu (sur écran, Dieu merci !), il venait d’entendre Trump et il était tout rouge, comme au bord de la crise d’apoplexie. Je crois qu’à Beer-Sheva, il y a un excellent hôpital, et ça n’est pas très loin de Gaza. Il n’empêche : mieux vaut prévenir que guérir et l’hypertension, cela se traite aisément. S’il se soignait un peu, il pourrait éviter de se retrouver sur un lit du centre Soroka avec des tuyaux partout.


            • Spartacus Spartacus 9 janvier 2018 14:53

              Il serait intéressant de demander à l’auteur qui réclame des droits des « Palestiniens », s’il est prêt a donner les mêmes droit et se battre pareillement sur le droit des Kurdes ?


              Ce qui est toujours amusant de faire croire à cette utopie qu’un état fait de bouts croupions de moins d’un département Français, séparés par 50 à 60 kms entouré par gens qui se détestent pour plusieurs générations par une route, qui ne produisent rien, n’ont aucune ressource, va devenir un état..

              Il serait peut être temps de cesser de manipuler les Palestiniens dans la haine d’Israël par les arabes des autres pays qui pour des raisons politiques et clientélistes attisent le feu de la haine. 

              Les Palestiniens auraient tout intérêt a Gaza à passer Égyptiens et en Cisjordanie à devenir Jordaniens et se fondre avec les habitants de ces pays...

              Très peu de Palestiniens ont vécu là depuis de nombreuses générations. 
              La plupart d’entre eux sont issus de diverses familles isolées, de tribus et de groupes sans aucun passé ou histoire commune. 
              Soit ils sont venus avec les armées d’invasion, soit ils ont été importés comme main-d’œuvre bon marché par les Turcs et les Britanniques.

              Il n’y a pas de raison de faire un état, sauf celui de continuer a nuire à Israël.
              C’est de la manipulation des puissances arabes, qui cache une guerre religieuse contre les juifs.


              • Christian Labrune Christian Labrune 9 janvier 2018 15:40

                l serait intéressant de demander à l’auteur qui réclame des droits des « Palestiniens », s’il est prêt a donner les mêmes droit et se battre pareillement sur le droit des Kurdes ?

                @Spartacus
                Je n’entends pas parler beaucoup non plus de l’occupation du Tibet par la Chine, qui remonte au début des années 50. Pauvres Tibétains ! Mais c’est que la civilisation Chinoise n’a pas beaucoup de rapports avec le judaïsme. Si les Chinois étaient juifs, les Tibétains pourraient compter sur le soutien indéfectible de tous les crétins du monde.

                Le « malheur des Kurdes », pour reprendre le titre d’un bouquin de Gérard Chaliand qu’il faut avoir lu,
                devrait faire honte à tout homme civilisé, et je ne pardonne pas aux Américains, à la fin des opérations contre le Califat, de les avoir abandonnés en Irak et d’y avoir laissé les Iraniens les supplanter par la force après un référendum qui avait pourtant été des plus éclairants. Sans les Kurdes, il est probable que le Califat existerait encore pour des mois.

                Les Kurdes sont un des plus anciens peuples de la région. C’est ce peuple des montagnes que les Grecs appelaient les Mèdes, dont Hérodote parle assez souvent au Ve siècle avant notre ère. Peuple jaloux de son indépendance et terriblement emmerdant pour les empires qui essayaient de l’annexer. La culture si ancienne et particulièrement syncrétique et tolérante des Kurdes force l’admiration dans une région du monde en proie à la barbarie.

                Quand les régimes pourris de l’Iran et de la Turquie se seront effondrés, ce qui, nécessairement, ne devrait plus trop tarder, il faudra bien prendre en compte, avec un siècle de retard, la promesse faite en 1920 à Sèvres de la création d’un état kurde.


              • Zolko Zolko 9 janvier 2018 15:59

                @Spartacus : « Très peu de Palestiniens ont vécu là depuis de nombreuses générations »
                 
                c’est amusant comme « argument » concernant la Palestine, les Sioniste utilisent exactement l’argument inverse : ils ont le droit de vivre en Israel car il y a de nombreuses générations (2000 ans) leurs ancêtres en étaient chassés.
                 

                "Les Palestiniens auraient tout intérêt a Gaza à passer Égyptiens et en Cisjordanie à devenir Jordaniens et se fondre avec les habitants de ces pays..."
                 
                malheureux, ne dites pas ça, car alors Israel ne pourra plus y voler la Terre si elle fait partie d’un vrai pays qui pourra la défendre !


              • Spartacus Spartacus 9 janvier 2018 17:07

                @Zolko
                Je ne défend pas « Israël » mais le bon sens.

                Les Palestiniens sont manipulés depuis tellement de temps. 

                les Palestiniens n’ont rien a attendre de ceux qui stigmatisent Israël comme les traiter de voleurs.
                Sauf a attiser les frustrations.

                Ne vous croyez pas amis des Palestiniens... Vous faites partie des amis qu’ils ne faudrait pas avoir pour eux.
                Les envoyer à la mort, a les matraquer d’idéologie revancharde stupide, et au non de l’idéologie anti-américaine ou Israélienne c’est pas les défendre..
                C’est les manipuler de chimères....

                Les coupables ne sont pas ceux qui se croient dans le camps du bien....
                Dans le camp du bien il n’y a que de la haine idéologique...



              • Christian Labrune Christian Labrune 9 janvier 2018 18:02

                Ne vous croyez pas amis des Palestiniens... Vous faites partie des amis qu’ils ne faudrait pas avoir pour eux.
                ...................................................................... ...........
                @Spartacus

                C’est très exactement ce que je pense aussi. Qui pourrait vouloir le malheur d’un peuple, et qui pourrait souhaiter autre chose, pour les Palestiniens, et spécialement ceux de Gaza, qu’une entrée dans la démocratie et la prospérité qu’elle favorise ?

                En pérennisant beaucoup de Palestiniens dans un statut misérable de réfugiés éternels (dans les camps du Liban, quels sont leurs droits ?), en exhibant leur malheur sciemment entretenu pour asseoir des politiques désastreuses, la plupart des états arabes auront nui autant qu’il était possible à ces peuples de la Palestine autant qu’à Israël.

                Les statistiques font apparaître qu’une majorité des arabes israéliens sont fiers d’être citoyens de ce petit pays ; ils râlent mais ils ne voudraient pour rien au monde, si on dessinait des frontières fermes et définitives, se retrouver sous la dépendance de l’Autorité.

                Au lieu de leur dire : finissez-en avec les potentats islamistes et terroristes qui vous exploitent, qui entretiennent la haine et détournent allègrement à leur profit l’aide internationale, on les maintient dans une sujétion détestable. C’est ce qu’est aussi en train de faire l’Europe avec les Iraniens. Toutes les organisations de résistance qui ont dû, dès le début du régime des mollahs, se réfugier à l’étranger, tous les blogueurs qui ont dû plus récemment prendre la fuite le répètent à l’envi : il faut soutenir la révolte du peuple iranien.

                 L’Europe, pour des intérêts économiques sordides, à cause de contrats passés avec un régime néo-nazi, préfère se taire. La France, pays des droits de l’homme, aura encore préféré fermer sa gueule quand le Mussolini des Turcs est arrivé à Paris. On signe d’abord les contrats de vente d’armes qui pourront éventuellement être utilisées contre les Kurdes ; ensuite, le faux-cul élyséen dira deux mots des droits de l’homme, mais cela vient après, c’est bien secondaire. Les Turcs, les Iraniens, les Palestiniens, qu’ils crèvent. On s’en fout si cela fait bon ménage, dans le cadre d’une politique de gribouille particulièrement imbécile, avec nos petits intérêts immédiats.


              • Christian Labrune Christian Labrune 9 janvier 2018 18:19

                ERRATUM
                « Au lieu de LEUR dire »
                Je pensais cette fois aux Palestiniens, et non plus aux Arabes citoyens d’Israël et j’aurais donc dû écrire : « Au lieu de dire aux Palestiniens »
                On voudra bien excuser cette maladresse.


              • Christian Labrune Christian Labrune 9 janvier 2018 18:20

                @OMAR
                Faudrait apprendre à lire, bonhomme !


              • pipiou 9 janvier 2018 18:41

                @Christian Labrune
                Contrairement aux juifs, les Chinois ne nous demandent pas le statut de victimes éternelles, ne nous imposent pas des lois anti liberté d’expression.


              • Christian Labrune Christian Labrune 9 janvier 2018 19:03

                PRECISION
                Omar avait dû lire trop vite mon intervention, et me faisait dire, n’ayant pas compris ce qu’impliquait l’utilisation du style indirect libre, le contraire de ce que j’avais dit. J’avais demandé la suppression du message, et celle, en même temps, de ma réponse, mais je la vois encore. Je prie Omar de relire plus attentivement ce que j’avais écrit : il ne pourra qu’apprécier la suppression.


              • OMAR 10 janvier 2018 12:29

                Omar9

                @Christian Labrune

                Tout ce que la lecture des tes torchons nous donne, c’est cette envie de gerber.

                Je ne suis pas le seul à le constater et à l’écrire.

                Et tu auras beau censurer mes commentaires, tu n’arriveras pas à camoufler ton nazisionisme avéré.


              • Massada Massada 9 janvier 2018 19:01

                Trump menace de geler les aides aux palestiniens.
                 

                Il faut savoir que l’ONU a créé en 1950 une agence spéciale pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) alors que les autres réfugiés du monde n’ont pas ce traitement de faveur. 
                 
                Cet organisme coûte prés de 1,2 milliard par an et capte 90% de tout l’argent mondial en faveur des réfugiés… 
                 
                Evidemment avec une tel manne les Palestiniens, enfants pourris gâtés du gauchisme mondial, n’ont jamais été enclins à négocier la moindre concession ou à signer le moindre accord de paix avec Israël. Ils seraient obliger de travailler pour gagner leur vie !!!! non mais vous vous rendez compte TRAVAILLER !
                 
                Le salaire moyen d’un Palestinien payé à ne rien faire est 2,5 fois plus élevé qu’en Tunisie et le double du Maroc.




                • blouMatata 10 janvier 2018 11:45

                  Ton sujet et l’analyse qui lui est lié sont caducs avant même l’écriture de la première lettre.
                  ton pseudo gouvernement à vendu la mèche et maintenant, par ton intermédiaire, il veut nous vendre des mirages. La situation des Palestiniens est devenue plus que catastrophique depuis que les pays du golf se sont immiscés dans cette affaire. vaux mieux pour toi et ceux pour qui tu écris de vous occuper du devenir incertain des Émirats...


                  • Jonas 15 janvier 2018 09:13

                    @ A l’auteur de l’article .

                    Avant de proposer des solutions , il faut d’abord et avant tout que les régimes Arabes reconnaissent qu’ils ont utilisé ce conflit non pour créer un Etat Palestinien comme ils le prétendent , mais seulement pour combattre Israël. 

                    1) Dans les délégations des pays Arabo-musulmans présentent à l’O.N.U , en 1947 les palestiniens étaient représentés par quelques personnes insignifiantes qui étaient englobées dans les délégations Arabes. Il n’ avaient pas de délégation spécifique palestinienne. 

                    2) Lors du partage de la Palestine mandataire par la résolution 181, il a été mentionné , un Etat juif et un Etat Arabe et nullement palestinien . La Résolution 242, parle de réfugiés , mais pas de réfugiés palestiniens.

                    3) Je rappelle aux Arabe-musulmans, qu’un armistice ou un cessez-le- feu , n’est pas la fin de la guerre mais des hostilités.

                    4) Les Frontières se décident entre Etats souverains et non « IMPOSEES » par des puissances étrangères. 

                    5) Les armistices de 1949, avec Gaza dans le giron de l’Egypte et la Cisjordanie et Jérusalem-Est annexes par la trans/jordanie. Ces chers « Frères » avec tant d’amour débordant pour les palestiniens n’ont pas créé un Etat. Il a fallu leur cuisante défaite du 6 juin 1967 , pour leur rappeler que les territoires qui étaient entre leurs mains sont palestiniens. Comme disait Saint EX, « il y a des défaites qui réveillent ». 

                    6) Une solution pour résoudre ce conflit créé par les pays Arabes qui leur pose des problèmes, qu’ils ne soupçonnaient pas à l’époque : 

                    Une Fédération Jordano/Palestinienne , puisque , réalité des réalités , plus de 65% des jordaniens sont d’origine palestinienne. Un échange de territoires et de population entre Israël et la Fédération nouvelle. Cela est possible , car un Etat Palestinien sur un territoire exigu et sans ressources , ne fera pas mieux que l’Egypte, l’Algérie , la Tunisie , la Libye, la Syrie, L’irak et tant d’autres. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès