• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Hadopi : une loi triplement inutile et stupide

Hadopi : une loi triplement inutile et stupide

Alors que la loi Hadopi vient d’être rejetée par l’Assemblée Nationale, il est peut-être utile de comprendre pourquoi il s’agit d’une loi totalement inutile et stupide.

En 2006, était votée la loi relative aux droits d’auteur et droits voisins sur internet (Dadvsi). J’en étais le rapporteur, et j’avais scrupuleusement rempli ma mission qui consistait, on l’oublie trop souvent, à transposer une directive européenne datant de 2001. Il faut rappeler que la France était dans l’obligation de transposer cette directive sous peine d’astreinte. Il s’agissait donc très clairement de protéger juridiquement les protections techniques (les DRM) afin de sauvegarder une juste rémunération des ayants-droits, en particulier les créateurs et les artistes en général. Après l’annulation par le Conseil constitutionnel du dispositif de réponse graduée (eh oui déjà !) fondée sur l’amende que nous avions intégré au texte, et l’évolution politique qui a vu le remplacement du Ministre de la Culture de l’époque, la volonté a manqué de mettre en œuvre ce qu’il subsistait de cette loi en matière de préservation des droits d’auteur. Néanmoins, un certain nombre d’avancées avaient été réalisées à travers ce texte : la sauvegarde du droit à la copie privée, la gratuité d’accès pour les handicapés et dans le domaine de l’éducation, la reconnaissance du logiciel libre. 

Les téléchargements d’œuvres musicales ou audiovisuelles ont continué à croître. Certains en ont tiré la conclusion que la cause en résidait dans l’absence de réponse graduée. Denis OLIVENNES, dans un rapport commandé par le Gouvernement, a donc proposé une réponse graduée fondée sur la suspension de l’abonnement internet. C’est cette mesure que la loi Hadopi est destinée à mettre en œuvre.

Je n’ai pas voulu participer au débat consacré à ce projet de loi dans la mesure ou j’estimais qu’en tant qu’ancien rapporteur, il aurait été particulièrement inélégant de critiquer en séance l’appendice de la loi que j’avais moi-même soutenue. Je ne l’ai fait toutefois qu’à une occasion : la consternante fermeture d’esprit du Ministre et du rapporteur s’opposait à l’amnistie des internautes poursuivis pour de simples téléchargements au nom de la loi précédente qui, faute de réponse graduée, continuait à assimiler ceux-ci à des contrefaçons punis théoriquement de 300 000 € d’amende et de 3 ans de prison. Après mon intervention, l’amendement instituant l’amnistie a été voté. C’était une mesure d’équité et de bon sens. Je suis attéré de voir que la Commission mixte paritaire (CMP) a annulé cet amendement, de même qu’elle a rétabli le paiement de l’abonnement internet par la famille abonnée durant sa suspension. Il s’agit là de provocations inutiles qui révèlent malheureusement l’état d’esprit dans lequel a été voté ce texte.

Ces mesures me libèrent totalement de mon devoir de réserve. La loi Hadopi est une loi triplement inutile et stupide :

  • Inutile et stupide d’abord, parce qu’elle ne prend pas la mesure de l’évolution des techniques et des pratiques. Les esprits les plus enclins à penser la prospective, Joël de ROSNAY, dans La révolte du pronétariat, ou Jacques ATTALI, ont souligné combien les lois dans ce domaine étaient incapables de prendre en compte la rapidité des innovations, haut-débit, sans-fil, explosion des blogs, peer-to-peer par bittorrent, podcasts, streaming etc… La loi n’est pas encore votée qu’elle a été dépassée, contournée, ridiculisée ! Qui plus est, ce progrès s’accompagne de nouveaux comportements, et d’un nouveau rapport à la création, de plus en plus collective, de plus en plus issue du partage et à la diffusion de plus en plus considérée comme la satisfaction d’un besoin aussi nécessaire, quotidien, et quasiment gratuit que l’accès à l’eau courante…, comme en témoigne la multiplication des sites gratuits, en fait financés par la publicité, comme Deezer, ou pratiquant enfin, mais un peu tard, des tarifs attractifs, comme FilmoTV. Cette loi réintroduit donc une rareté artificielle dans un monde qui peut être celui de l’abondance.
     
  • Inutile et stupide ensuite, parce qu’elle s’expose à la censure du Conseil constitutionnel, et à défaut de celle-ci, elle introduit des conséquences juridiques inacceptables. En effet, la suspension d’abonnement va priver toute une famille de l’usage global d’internet pour le téléchargement opéré par un de ses membres. Son application avant 2011 va créer une rupture d’égalité devant la loi entre les régions dégroupées et celles qui ne le sont pas. Elle va bien évidemment, et les réticences de la CNIL et de l’ARCEP l’ont bien montré, limiter la liberté des internautes. La diversité des choix opérée par des pays comme l’Italie, qui risque de suivre la France, le Canada, qui bride l’usage des réseaux, le Royaume-Uni qui a déjà abandonné la riposte graduée adoptée durant l’été 2008, les États-Unis qui refusent toute coupure d’accès, conduit à une disparité, à une dentelle qui fera du réseau français un dispositif aussi utile que nos frontières pour nous protéger du nuage de Tchernobyl… La Ministre de la Justice allemande a déclaré que le blocage de l’accès à internet était une sanction tout à fait inacceptable et les députés européens ont voté un rapport selon lequel la coupure d’accès violait le droit à l’éducation. Ils avaient également souligné la nécessité pour la suspension de l’accès de recourir aux tribunaux et non à une simple décision administrative, autre motif d’une annulation par le Conseil constitutionnel.
     
  • Inutile et stupide enfin, parce qu’elle va dans le contexte économique et financier actuel provoquer une nouvelle dépense improductive de 70 millions d’euros qui va peser sur l’industrie des fournisseurs d’accès pourtant si nécessaire à notre dynamisme économique, à moins que ceux-ci ne reportent ce coût sur les abonnés. On trouve ici la même conséquence intempestive que pour la loi sur l’audiovisuel, qui avait aussi abouti à une augmentation de la redevance (Copé a du manger son chapeau…) et à des taxes nouvelles.

Hadopi restera dans les mémoires, comme cette loi présomptueuse qui aura voulu atteindre l’horizon, rattraper un progrès qui ira toujours plus vite qu’elle, quand la solution se situe avant tout dans le marché et le contrat, seuls compatibles avec un domaine qui illustre si bien le chaos-créatif propre à la jeunesse et à notre époque, celle où le bricolage inventif d’étudiants dans un garage est à l’origine des entreprises les plus originales et les plus importantes. Sans doute, est-ce en raison du contexte particulièrement libéral d’internet que les socialistes ont voté le texte Hadopi au Sénat et ont fait semblant de s’y opposer à l’Assemblée.


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • RebelBird RebelBird 10 avril 2009 14:31

    Il n’est nécessaire de télécharger pour trouver cette loi révoltante.

    Tout abonné a une adresse IP susceptible d’être ajoutée aléatoirement à des tracker. Tout abonné, qu’il télécharge ou non est susceptible d’être accusé à tort. Tout abonné a donc une bonne raison de s’opposer à HADOPI.

    Tout citoyen responsable est attaché à la présomption d’innocence. Hors, dans le cadre d’HADOPI, il suffit d’être suspecté pour être présumé coupable. A charge pour l’accusé de prouver son innocence par de moyens fumeux et peu crédible. Tout citoyen responsable a donc une bonne raison de s’opposer à HADOPI.

    Et ne parlons pas des désastreux effets économiques de cette loi ou de l’impact sur le développement du net en France ou de l’effet du recours généralisé au cryptage et à l’anonymisation des échange sur le travail des enquêteurs dans les affaires de pédophilie ou de terrorisme. Et puis franchement, sachant que les citoyens n’ont pas des sommes extensibles à volonté à dépenser dans les biens culturels, un matraquage systématique du piratage sans évolution des tarifs ne peux conduire qu’à une baisse de consommation de biens culturels, est-ce là le chantier le plus important d’une ministre de la culture ? Et pourquoi le faire dans le dos de la secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique ?


  • babz 11 avril 2009 08:57

    Il est clair que si cette loi est adoptée,la sanction sera rude pour les ayant droit,le boycot à deja commencé...


  • LE CHAT LE CHAT 10 avril 2009 13:19

    Hadopi = Big Brother watching you

    Ce n’est pas acceptable dans un pays qui a liberté dans sa devise nationale !
    on n’est pas en Chine !


    • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 10 avril 2009 13:32

      Monsieur Vanneste (ou quelqu’un de son équipe) nous a proposé hier mais à cause de la migration de notre site il n’a pu apparaître qu’aujourd’hui.


    • Christian Vanneste Christian Vanneste 10 avril 2009 13:39

      @ Shawford : en écrivant cet article mercredi soir, nous voulions le déposer sur Agoravox. Malheureusement, nous n’avons jamais pu le faire : le serveur étant embouteillé ! C’est à présent chose faite !
      Equipe CV


    • Tom@ 10 avril 2009 14:18

      Je salue la lucidité du rédacteur et ancien rapporteur de la loi DAVDSI...

      En effet on ne peut qu’être outré par les méthodes de l’actuel ministre de la culture (de l’inculture ?)... Entre ses bourdes (firewall, etc...), son point godwin (avec sa référence au nazisme) et son incapacité à répondre aux inquiétudes des députés... enfin je dis incapacité mais je soupçonne surtout une mauvaise volonté crasse à répondre aux vrais problèmes soulevés par ce texte.

      Monsieur Vanneste, pouvez-vous nous confirmer que la loi DADVSI prévoyait une évaluation au bout de 18 mois de l’efficacité de cette loi... et qu’en fin de compte on est « passé à l’HADOPI » en occultant cette vérification ?
      Et qu’en fait la ministre de la culture a sciemment occulté ce point pour ne pas faire tourner ce débat au ridicule ?

      Cordialement,

      Thomas.


      • Radix Radix 10 avril 2009 14:22

        Bonjour Monsieur Vanneste

        Vous parlez de l’inéficacité de la DAVSI et pour cause les décrets d’applications, sauf pour la partie concernant les handicapés, n’ont jamais été publié !

        Ce serait bizarre que vous l’ignoreriez.

        Radix


        • L'enfoiré L’enfoiré 10 avril 2009 14:23

          @L’auteur,
          Comme je l’ai dit dans un article précédent, c’est surtout stupide, si pas enfantin (si tu joues mal avec ton jouet on te le retire) dans la manière de corriger le problème.
          Une amende, passe encore, mais retirer l’outil de l’information le plus utilisé aujourd’hui pour corriger un problème de culture. Là, faut être champion pour avoir imaginé cela. Internet, chez nous, on le donnerait même au berceau, puisque c’est un outil de propagante politique, d’outil de commerce.
          Faut pas rêver, si la culture coûte trop cher, il y aura toujours l’ignorance comme parachute troué (non, j’ai pas dit, doré) 


          • anomail 28 avril 2009 17:52

            Pour moi le problème n’est pas la sanction, amende ou coupure internet peu me chaut.

            Le problème c’est :

            - La création d’une pseudo-justice parallèle, véritable tribunal d’exception.
            - La détection des fraudes ne repose sur rien de tangible.
            - La présomption de culpabilité.

            Bref, une véritable usine à fabriquer de l’injustice et à espionner les gens.
            Bien des dictateurs en rêvent, l’UMP va le voter.

            Christine Albanel et sa clique, on est pas près de les oublier, tout comme on n’a pas oublié Renaud Donnedieu de Vabres (au fait il devient quoi lui ? A bah rien, normal).


          • kabreras kabreras 10 avril 2009 14:33

            J’ai du mal a réagir positivement aux propos quels qu’ils soient d’une personne qui me considère comme un sous homme...

            Monsieur Vaneste se présenterai ils aux élections européennes ? Il est étrange de voir les souris sortir du bois après la bataille. Non monsieur vous n’aviez pas a trouver particulièrement inélégant de critiquer en séance l’appendice de la loi que j’avais moi-même soutenue.

            Je vous rappelle que vous représentez vos électeurs et non pas vous même dans cette assemblée et donc vous vous devez de dire ce que vos électeurs pensent et pas de trouver des excuses pour ne pas le dire ou le dire plus tard une fois la bataille passée !


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 10 avril 2009 14:47

              Caricaturer la position de M. Vanneste sur l’homosexualité ne fera pas avancer le débat.


            • RilaX RilaX 10 avril 2009 15:18

              Je ne crois pas voir l’ombre d’un caricature dans les propos de kabreras.
              M. Vanneste a tenu des propos envers les homosexuels qu’il va se trainer comme une casserole a vie. Il doit l’assumer.

              Cela dit,je soutiens M. Vanneste dans son combat contre l’hadopi. Mme Albanel prétends que son projet fait consensus, mais il est clairement visible que c’est un mensonge éhonté. Des députés de la majorité se sont prononcé contre : M. Tardy, M. Vanneste, M. Dionis du sejour, et M. Alain Suguenot. Des artistes se sont prononcé contre. Les internautes se prononcent contre, et les FAI seront contre tant que la facture leur reviendra.
              C’est un drole de consensus qu’elle présente.


            • TimeLord Wetz25 10 avril 2009 16:16

              @Kabreras
              C’est vrais qu’à moi aussi cela m’as fait un drôle d’effet de voir Vanneste publié ici...
              Mais sa position sur l’homosexualité n’est pas le sujet du débat ! Je n’irais pas jusqu’à dire qu’on s’en fout, mais presque !
              Pour l’instant, on parle d’une loi débile, presque inapplicable, couteuse, et liberticide (ce qui peut-être est son but premier). Si jamais cette loi passe, ce qui est toujours possible, et que le gouvernement force chaque citoyen ayant encore son abonnement internet à installer un logiciel espion, je n’aimerais pas me sentir surveillé en permanence lorsque je suis sur le net (c’est fous ce que cela me fait penser aux télécrans...).
              Au fait, sincèrement, combien de politiques se soucient de leurs électeurs si cela ne leur apporte rien ?


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 10 avril 2009 16:24

              Il faudrait lire l’arrêt de la Cour de cassation du 12 novembre 2008 qui lave M. Vanneste.
              Selon cet arrêt, « l’opinion développée par le député Christian Vanneste selon laquelle « il existe un modèle social qui est celui du mariage hétérosexuel et de l’éducation des enfants » et selon laquelle face à ce modèle social l’homosexualité est « une menace pour la survie de l’humanité », constitue l’expression d’une opinion et à ce titre ne dépasse pas les limites admissibles de la liberté d’expression et ne peut, en conséquence, constituer une injure […] les expressions utilisées par Christian Vanneste sont mesurées, exempts [sic] de toute invective et de volonté de blesser, ayant pour seul objet de nourrir un débat quant à la nécessité d’adopter le texte qui sert de base à l’incrimination […] ».

              La condamnation antérieure par la Cour d’appel a donc été cassée sans renvoi.
              http://laconnaissanceouverteetsesdetracteurs.blogspot.com


            • kabreras kabreras 10 avril 2009 19:18

              Ah mais franchement sur le sujet la cour de cassation peu bien casser ce qu’elle veux... Je m’en tamponne !

              De plus je vous rappelle que les décisions de la cour de cassation ne jugent que sur le droit et non pas sur les faits, ce n’est pas un 3e niveau de juridiction, elle ne retire rien aux autres décisions !


            • anomail 28 avril 2009 18:11

              <<M. Vanneste a tenu des propos envers les homosexuels qu’il va se trainer comme une casserole a vie. Il doit l’assumer>>

              C’est exact, le net joue de plus en plus le rôle de mémoire politique, aidant les citoyens à ne plus avoir la mémoire aussi courte qu’avant.

              Ainsi, si vous soumettez le nom de Renaud Donnedieu de Vabres à un moteur de recherches vous apprendrez rapidement qu’il a été condamné pour blanchiment d’argent (mais il est resté ministre !)

              Vous en apprendriez également sur les activités douteuses de certains proches de Rachida Dati, ce qui ne l’a pas non plus empêchée de devenir ministre. Bien qu’elle n’en soit pas responsable, comment justifier que parallèlement pour devenir simple gardien de la paix il faille subir une enquête de moralité approfondie.

              Je suppose que c’est aussi pour cela qu’ils veulent fliquer le net et labelliser les sites web, pour essayer de mettre la main dessus comme la radio ou la télévision.

              LSQ, DADVSI, HADOPI, LSI sont en réalité des briques du même mur. La copie illégale, le terrorisme et la pédophilie on bon dos, même si on ne peut nier leur existence.


            • ronchonaire 10 avril 2009 14:39

              Tout d’abord, merci de venir sur AgoraVox pour exposer votre point de vue. Je note que dès que vous, messieurs et mesdames les députés, prenez la peine d’aller vers la population pour expliquer clairement vos positions sur tel ou tel texte, vous devenez tout de suite beaucoup plus audible. Espérons que ce n’est qu’un début et que d’autres de vos collègues, quel que soit leur bord politique, en fassent de même.

              Je n’ai pas de commentaire précis sur votre article mais plutôt une question sur ce qu’il s’est passé hier ; peut-être pourrez-vous me répondre.

              Même si, comme beaucoup, je considère le blocage de cette loi inique comme une bonne nouvelle, je ne peux en revanche pas me réjouir, en tant que simple citoyen, de voir que nos lois sont adoptées ou rejettées par une trentaine de députés et qu’une manoeuvre aussi simple que 15 députés cachés derrière un pilier et surgissant au dernier moment puisse faire basculer le sort d’un texte législatif d’une telle portée.

              Dans ces conditions, pourquoi n’y-a-t-il pas de quorum à l’Assemblée Nationale, comme dans tout organe représentatif collégial digne de ce nom ? Merci de me répondre.


              • ronchonaire 10 avril 2009 15:15

                Merci Léon ; j’aurais peut-être dû demander : « pourquoi le quorum à l’Assemblée Nationale n’est-il pas prévu dans la Constitution ? ». C’était en fait le sens de ma question ; pourquoi n’est-ce pas prévu dans nos institutions ?

                Je n’avais pas pensé au problème pratique que pose le cumul des mandats, en effet. Ceci dit, il me semble que c’est malgré tout un faux problème ; de nombreuses entreprises ont un quorum pour leur Conseil d’Administration, ce qui n’empêche pas de pouvoir être membre de plusieurs CA en même temps.


              • Muadib 10 avril 2009 18:45

                Le quorum doit être demandé par les chefs de groupe.

                S’ils ne demandent rien, alors on vote.

                Maitre Eolas en a parlé sur son blog à l’occasion du rejet de cette loi, vous pouvez vous référer à son article pour plus de détails.


              • anomail 28 avril 2009 18:23

                <<Je note que dès que vous, messieurs et mesdames les députés, prenez la peine d’aller vers la population pour expliquer clairement vos positions sur tel ou tel texte, vous devenez tout de suite beaucoup plus audible.>>

                Sauf quand ils viennent dire : « Je ne sais pas, j’y connais rien, d’ailleurs ça ne m’intéresse pas, je me suis mise près du radiateur et j’ai levé la main quand mon camp m’a demandé de le faire »

                N’est-ce pas madame Hostalier ?
                http://www.deputesgodillots.info/depute-francoise-hostalier.html


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 10 avril 2009 14:45

                Tout à fait d’accord avec cette analyse. Il aurait fallu s’en prendre, éventuellement, à l’offre de téléchargement et non à ceux qui en profitent.


                • Radix Radix 10 avril 2009 21:44

                  Bonjour Courouve

                  C’est dommage que ce monsieur n’est pas employé ces arguments lorsqu’il était rapporteur sur la loi DADVIS !

                  C’est bien payé « rapporteur » ?

                  Radix


                • patroc 10 avril 2009 14:52

                   Député UMP et prof de philo, je pensais pas çà compatible !... Toujours est-il que bravo pour votre « courageux » article, très vrai pour les trois raisons invoquées.. C’est une loi inutile et coûteuse, dejà dépassée, qui ne va apporter que le gros bordel (télécharger depuis la connexion wifi du voisin est très simple à faire et le premier reflexe d’un téléchargeur même légal sera de se rendre anonyme). De plus, il suffira de se désabonner de son FAI au premier ou deuxiéme avertissement pour en choisir un autre et ainsi de suite... Ou bien de se rendre anonyme (i2p, imule, oneswarm, freenet, proxy etranger anonyme).. Ou bien de prendre un FAI étranger.. Ou créer des passerelles.. Sans compter les sites en stream.. La panoplie du parfait délinquant informatique accessible à tous.. En espérant que vous irez jusqu’au bout de vos convictions et que, présent le jour du prochain vote à l’assemblée (quelle honte ces absences pour des gens censés debattre et voter des lois qui concernent chacun de nous !), vous voterez contre.. Bravo quand même, avec Nicolas Dupont-Aignan, de vos ardeurs téméraires.. C’est rare à l’UMP, garde à vous et rang serré !!... L’internaute n’est pas un délinquant, il utilise simplement ce pour quoi internet est fait : le partage.. Sans exceptions..


                  • La Luciole 10 avril 2009 15:41

                    Merci Monsieur le député UMP de ce compte-rendu citoyen.

                    Mais en fait on aura bien compris qu’il s’agit surtout d’une véritable cacophonie : des directives européennes contraignantes qui, sous menace de lourdes amendes, nous oblige à prendre des lois nationales que le conseil Constitutionnel viendra ensuite annuler... peut-être faudrait-il songer à leur faire payer les amendes à ces seigneurs juges.
                    Cacophonie ensuite entre les différents pays du monde puisqu’aucune cohérence entre leurs diverses optiques et lois respectives.

                    Comme quoi l’intelligence technologique humaine qui nous a produit le web - qui ne l’oublions pas émane des US pays le plus libéral au monde - se heurte à la stupidité et l’inutilité des egos politiques surabondants qui continuent de vivre à l’abri de leurs confortables rentes et nous pondre leurs oeufs de pâques préférés : des lois aussi nombreuses, inutiles et stupides qu’eux.

                    Mais puisque nos populations aiment tant ça cette protection étatique qui leur donne l’illusion de se mettre à l’abri des risques économiques (alors que cela ne leur permet que de reculer pour mieux plonger) continuez donc de leur en pondre de ces oeufs de pâques préférés : après nous le déluge.


                    • MMC 10 avril 2009 15:55

                      Personne pour faire remarquer que ce même député a été à l’origine de l’amendement reconnaissant le rôle positif de la colonisation ? 


                      Personne non plus pour dire que Christian Vaneste a été remarqué pour ses dérapages homophobes.

                      Et aussi pour sa grande tolérance envers l’opposition et notamment envers le socialisme qu’il trouve dangereux.

                      Voilà c’est dit.

                      Vous pouvez continuer à débattre tranquillement sur la loi HADOPI.

                       

                      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 10 avril 2009 16:17

                        Si l’article 4 de la loi du 23 février 2005 a été modifié par décret, subsiste dans la loi l’alinéa 1 de l’article 1 :

                        « La Nation exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes qui ont participé à l’oeuvre accomplie par la France dans les anciens départements français d’Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Indochine ainsi que dans les territoires placés antérieurement sous la souveraineté française. »


                      • MMC 10 avril 2009 16:37

                        J’imagine que si Le Pen ou Dieudonné avaient fait un article sur la loi HADOPI vous n’auriez pas hésité à leur faire rappeler certaines de leurs déclarations.


                        Pas de chance en effet, il s’agit d’un article transmit par l’équipe d’un homme politique qui ne cache pas se positions rétrogrades voire extrêmes. 

                        Il aurait pu écrire un article sur les oeufs de Pâque cela n’aurait rien changé.

                        Christian Vaneste doit assumer ses casseroles. 

                      • La Luciole 10 avril 2009 17:48

                        MCM,
                        tâchez au moins de rester dans le sujet et non pas de régler vos comptes à un député à qui vous reprochez de ne pas partager vos sottes opinions.

                        On bien a le droit de ne pas être obnibulé homophile, de ne pas cracher sur sa propre histoire au profit d’un « socialisme » pétri d’idéologie marxiste aussi mortifère qu’un cancer, etc.... bref on a le droit de ne pas être de votre avis sans pour cela mériter l’échafaud. 


                      • MMC 10 avril 2009 19:08

                        Pour votre gouverne je ne suis ni socialiste, ni « homophile » et, je vais vous surprendre, je suis contre la loi HADOPI. 

                        En revanche, je suis un citoyen qui fait de son mieux pour s’informer sur les politiques notamment quand ils dérapent. 

                        Que ce député vienne répondre en personne sur le site au lieu d’envoyer son « équipe » de scribouillards.

                        Agoravox n’est pas un outil de promotion pour les députés en mal de reconnaissance.

                        Quant à vous, Luciole, il suffit de suivre vos commentaires à l’odeur, ils débouchent naturellement au fumier qui alimente la propagande droitiste de certains commentateurs d’Agoravox.

                      • MMC 10 avril 2009 19:30

                        A Leon, arrêtez votre char. De grâce, soyez pour une fois objectif, même si j’aurais dû citer une personnalité de gauche ou d’extrême-gauche pour vous faire réagir.

                        Reconnaissez au moins qu’il y a une convergence de vues sur les questions de société. C’est bien pour cela que vous montez au créneau. 

                        Le passé sulfureux d’un intervenant censé représenter le peuple ne doit pas être passé sous silence même si son article ne traite que d’une affaire mineure au regard du danger qu’il représente. 

                        Nous devons être vigilant et comme dit si bien Turlututtu : « Cet article fleure bon le ratissage à la louche des jeunes électeurs internautes dégoutés par Hadopi ».




                      • MMC 11 avril 2009 01:39

                        D’abord, mon pseudo n’est pas MCM, vous devez certainement me confondre avec un autre intervenant, ensuite évitez les invectives lorsque vous êtes à court d’arguments. 

                        Pour les convergences de vues, pas toutes je vous l’accorde, en voici quelques unes prises sur le fil de vos nombreux commentaires :

                        « L’indignation contre les propos du pape est essentiellement due à l’exaspération devant l’islamisme. C’est ce dernier qui a réveillé la querelle religieuse et le combat des laïcs. Les catholiques en font les frais aussi par extension et par souci de ne pas trop faire de »favoritisme« envers eux  ».

                        « Espérer que ce soient les autres religions qui aident à amener l’Islam a la raison est tout à fait illusoire. Au contraire, à chaque fois que l’Islam a tenté ou réussi à enfoncer un coin dans cette laïcité républicaine, il a été soutenu par presque toutes les autres religions avec une belle unanimité !

                        Voyez sur la question du voile, sur le procès fait à Charlie-hebdo, c’est absolument flagrant ! ».

                        «  votre question selon laquelle j’aurais considéré, en gros, que les seuls « bons musulmans » seraient ceux qui ne le seraient plus.

                        C’était plus une interrogation de ma part : on nous serine de toute part que les positions islamistes de Fouad Barhi seraient ultra-minoritaires, que l’Islam peut très bien s’accomoder des lois de la République etc. Mais mon problème c’est que cet « Islam modéré », j’ai beau scruter à la loupe la société française , je ne le vois pas. On m’affirme qu’il existe, mais où est-il ? Où et quand s’exprime-t-il ?

                        D’où ma suspicion... et mon regret. Presque mon désespoir d’observer que seul l’Islam radical semble exister. Qualifieriez-vous de « Catholique » quelqu’un dont le « catholocisme » se limiterait à assister une fois par an à la messe de minuit ? Pas sûr... Je suis très conscient des risques et des flirts avec des thèses racistes et xénophobes, mais, à titre personnel j’ai trop souffert de la maimise de la religion (chrétienne en l’occurence) sur les esprits (mon esprit, pour être sincère)pour accepter quoi que ce soit de l’Islam dans la sphère publique  ».

                        Vous en faut-il d’autres ou cela suffira ? 

                        En revanche je dois reconnaître que sur d’autres prises de position je suis moi-même sur la même longueur d’onde.

                         

                         

                      • MMC 11 avril 2009 23:14

                        Laissez tomber, Léon. C’est pas grave, une autre fois peut-être.


                      • anomail 28 avril 2009 18:17

                        <<Cet article fleure bon le ratissage à la louche des jeunes électeurs internautes dégoutés par Hadopi ....>>

                        Je crains que les jeunes n’en soient plus là après avoir observé le fonctionnement du parlement à l’occasion du passage d’HADOPI (on ne va pas parler de débat, il n’y en a pas eu), se tournant vers des courants plus... radicaux.


                      • Tristan Valmour 10 avril 2009 15:57

                        Bonjour monsieur le député et bienvenue sur Agoravox

                         

                        J’ai une question bête à poser sur Hadopi et l’économie numérique. Pourquoi le consommateur ne peut-il pas acheter des chansons à 0.15 € sur une plateforme légale russe ou chinoise, qui ont signé un contrat avec les majors, alors que ces mêmes majors s’affranchissent allègrement des frontières en produisant les Cd à l’Etranger, en situant leurs serveurs dans des pays à fiscalité avantageuse, et en ayant des comptes dans les paradis fiscaux ? Au final, qui sont les pirates ?


                        • HELIOS HELIOS 10 avril 2009 15:59

                          Bonjour a tous... et a l’auteur.
                          Sans revenir sur ce qui a été dit ci-dessus, j’ai cru, du haut de mon age et ceci bon an mal an, que la France etait une république et un état de droit.
                          Cette loi me pose un problème serieux, au dela de ce sur quoi elle s’applique. Qu’internet permette de la contourner, peu importe ce n’est pas une justification suffisante pour ne pas la promulguer.

                          cependant, ce qui me choque particulièrement, ce sont deux points tres précis :

                          1) Le renversement de la preuve, qui plus est une preuve inversée. On va demander a l’internaute de prouver qu’il n’est pas coupable (on ne va pas demander de prouver sa culpabilité) et de plus la preuve pour se faire consiste a prouver qu’il N’A PAS téléchargé. Rien que pour ce motif, aucun député n’aurait du accepter de laisser rédiger un tel texte.

                          2) la délégation que l’état fait auprés d’organismes privés (accessoirement parties prenantes) pour faire la chasse aux internautes et ensuite la culpabilité « automatique » sans passer devant une instance judiciaire.

                          pour être clair, et pour faire analogie avec un domaine bien connu, cette loi transposée permettrait a des vendeurs de vehicule lent, de mettre sur le bord des routes des controleurs de la vitesse, muni d’un chronometre a la main qui noteraient la plaque d’immatriculation et qui enveraient une suspension de permis au proprietaire. celui çi, pour se defendre devrait prouver qu’il N’A PAS dépasse la vitesse alors qu’on ne lui dirait pas de combien, quand et où !!!

                          Cerise sur le gâteau, la durée de suspension serait choisie par ces mêmes vendeurs de vehicules lent.


                          Au dela de cet exemple, je ne peux me demander comment des députés, censés etre des gens qui s’informent, qui ont a leur disposition des equipes, sinon les moyens d’en avoir, peuvent ils accepter de rentrer dans ce jeu et proposer des lois de cet acabit.
                          Si vous me declarez que tout ceci ne dépend pas d’eux, alors, notre démocratie est vraiment a l’abandon et il faut repeter 1789 TOUT DE SUITE.

                          Comme je l’ai expliqué dans un autre article, un vrai professionnel de l’informatique pourrait expliquer au senat et a l’assemblée comment fonctionne internet, mais d’autres professionnels pourraient aussi expliquer ce qui est acceptable judiciarement parlant...sans oublier l’economique et l’humain dans tout cela.

                          Merci de m’avoir lu.


                          • Zord Zord 10 avril 2009 16:01

                            Bonjour,

                            personnellement je partage l’avis de l’auteur concernant la loi Hadopi et ses incohérences mais mon intervention s’intéresse plutôt au tout début de cet article « la loi Hadopi vient d’être rejetée par l’Assemblée Nationale »

                            37 personnes pour voter une loi aussi importante, c’était carrément la roulette russe, à quand pil ou face pour les prochaines lois ??

                            J’ai plutôt l’impression qu’hier, les opposants à cette loi était dans les deux camps mais qu’ils ne voulaient pas forcément assumer leur point de vue publiquement ! (pour ne pas se rendre trop impopulaire au yeux de nico ??)

                            J’espère qu’en Avril les opposant a cette loi se montreront quel que soit leur camp car ça ne se passera surement pas 2 fois comme ça...


                            • TimeLord Wetz25 10 avril 2009 16:27

                              La lois à certes été rejeté cette fois, mais elle va être à nouveau présentée. Espérons que les députés qui s’y opposent voteront contre, encore une fois, sauf si, comme le dit Zord, certains ont peur de déplaire à l’OmniPréz...
                              Le cas échéant, préparez-vous à vous défendre, munissez-vous des moyens et connaissances afin de pouvoir prouver votre innocence, ou simplement résiliez votre abonnement internet (de cette manière, les FAI seront fous de joie...)


                              • non666 non666 10 avril 2009 16:33

                                Encore une fois si l’on regarde cette loi comme une protection supplementaire des droits d’auteurs, une DAVDI bis, cette loi semble au mieu inutile.

                                Par contre si on la met en perspective avec la perte de credit des grands medias papier radio et tv, alors, cette loi a un tout autre sens.
                                En coupant l’accès a internet, aujourd’hui comme sanction suplementaire a un telechargement illegal, demain pour d’autres motifs, on interdit les pensées « deviantes » qui sevissent sur internet.

                                Car sur internet, l’expression ne se limite pas au terrible choix entre la peste et le cholera, entre les lemmings de sa Majesté regroupés dans l’UMP et les oustitis criards du PS sans ordre ni cohesions....

                                Cette loi, par ses extensions futures previsibles est une arme de propagande qui va interdire l’accès à la vérité ou pire le droit pour la vérité de s’exprimer sur internet ....

                                Si ce n’etait qu’une prolongation de la davdi, ils l’auraient baptisé Davdi II , tout simplement.





                                • Cap2006 10 avril 2009 16:43

                                  Monsieur Vaneste, c’est vos collegues qu’il faut convaincre... pas les lecteurs d’AgoraVox, qui apprecieront malgre tout votre prise de conscience.


                                  • just_a_life just_a_life 10 avril 2009 16:43

                                    exactement non666,cette loi,et c’est bien pour cela que sarko y tiens absolument ,n’a qu’un seul but ,c’est de contrôler le seul endroit qui reste libre......
                                    Voila la boucle est bouclée.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires