Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Woerth : un lapsus révélateur ?

Woerth : un lapsus révélateur ?

Pris dans la tourmente médiatique qui touche tout le gouvernement, Eric Woerth à commis un lapsus.

Est-il révélateur ?

Acculé de tous cotés, il fait face, mais le discours qu’il tient depuis plusieurs jours commence à se fissurer. Sur ce lien, une partie des reproches qui lui sont faits.

Interviewé dans l’émission « le grand Jury RTL », on lui demandait ce qu’il avait fait réellement pour empêcher la fraude fiscale.

Sa réponse mérite le détour :

« J’ai lancé toutes les procédures pour au contraire renforcer la fraude fiscale » lien

Ce n’est pas le moment, bien sur, de tirer sur une ambulance, mais pourtant, il semble bien que la vérité soit encore au fond du puits.

Son épouse qui avait menacé le 22 juin dernier de porter plainte pour diffamation envers Eva Joly, n’a toujours rien fait. lien

De son coté, celle-ci n’attend que çà, et il semble que cette experte en fraude fiscale ait quelques billes sous le manteau.

Sur cette vidéo, Eva Joly commence à en montrer le bout du nez, et sur ce lien, elle développe ses arguments.

Mais Woerth en matière de lapsus est à bonne école.

En effet, son patron un certain Sarkozy en a fait aussi quelques uns.

On doit à « arrêt sur image », cette jolie découverte.

Voici ce qu’a dit Sarkozy : « ce qui m’a le plus touché, et qui m’interpelle le plus, c’est cette critique qui m’est faite, c’est celle qui voit une partie des français se dire : au fond, il fait une politique pour quelques uns et pas pour tous…si les français croient çà, et ils ont raison de le croire, je dois en tirer les conséquences immédiates ». lien

Va-t-il démissionner ?

De son coté ce même Sarkozy tente de faire baisser la pression, et cumule les effets d’annonce.

La rigueur, dit-il, doit aussi s’appliquer aux ministres.

Mais il faut savoir lire entre les lignes.

Par exemple, au sujet des logements de fonction, il annonce la suppression de 10 000 véhicules et de 7000 logements de fonction…d’ici à 2013 ( !) lien

Il prend donc le pari qu’il sera réélu en 2012 ?

Ces effets d’annonce peuvent aussi avoir un effet dévastateur.

En effet, lorsqu’il déclare que les ministres paieront désormais leurs frais privés sur leurs deniers personnels, il reconnait implicitement que ce n’était pas le cas jusque là.

Ce qui explique l’achat de cigares sur le budget national d’un certain Christian Blanc. lien

Lorsque l’on sait qu’un bon havane peut couter jusqu’à 20 euros pièce, un seul havane fumé par jour, c’est déjà plus de 7000 euros par an.

Si par malheur, Blanc (qui ne l’est pas dans cette affaire) en fume deux par jour, le seuil des 10 000 euros est franchi, mais qu’importe, c’est la France (donc vous) qui paye.

Voila une information qui ne doit pas faire sourire le fumeur français qui trouve déjà cher son paquet de cigarettes.

Ces réflexions en amènent d’autres.

Puisqu’il est question de rigueur dans la bouche présidentielle, ne pourrait-elle commencer par le chef de l’état en personne ?

Que penser de l’augmentation de 172% ( le Canard Enchaîné évoque même 207%) de son salaire qu’il s’est généreusement octroyée en début de mandat ? lien

A-t-il décidé de rendre le « trop perçu » ?

Lorsqu’il annonce la suppression de la Garden party, dont on apprend au passage qu’elle nous a couté en 2009 plus de 700 000 euros, aurait-il oublié que la crise à commencé dès 2008 ?

Ensuite, il encourage ses ministres à privilégier le transport ferroviaire.

On ne peut qu’espérer que cette règle lui soit applicable.

Lui qui pour se rendre à Valence, en France, à utilisé l’airbus présidentiel, plutôt que le TGV. Lien.

Combien la France a-t-elle déboursé ce jour là pour inviter 3000 militants UMP à lui faire une cour d’honneur ?

Combien ont couté à la France les 1265 gendarmes venus le protéger au cas où… ?

Le budget communication de l’Elysée a explosé, et ceci depuis le début du mandat de Sarkozy.

Le journal le Parisien estime à 7,5 millions d’euros l’argent public déboursé pour valoriser la seule image de Nicolas Sarkozy. lien

Depuis peu, Sarkozy s’est même payé un site internet élyséen, facturé un demi million d’euros. Et on apprend que l’Elysée a participé à hauteur de 50 000 euros au site de la fondation de Carla Bruni, Sarkozy.

Ce dernier s’est même payé (avec nos sous) un studio de télévision pour 2,5 millions d’euros, auquel il faut ajouter 500 000 euros pour la modernisation de la salle de presse élyséenne.

Il faudrait donc que le petit président balaye d’abord devant sa porte, car on est très loin de la « république irréprochable » promise.

 Christine Lagarde, sur l’antenne de RMC le 29 juin, n’est pas convaincue que la rigueur demandée par l’Elysée aura un quelconque résultat.

« J’ai 28 collaborateurs au lieu des 20 que je devrais avoir (…) ce n’est pas mes 8 collaborateurs qui résorberont la dette nationale, c’est clair ». lien

Le feu couve donc sous la cendre, et l’affaire Woerth pourrait bien être l’étincelle déterminante.

Car comme disait mon vieil ami africain :

« Quand l’éléphant trébuche, ce sont les fourmis qui en pâtissent ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (98 votes)




Réagissez à l'article

147 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 30 juin 2010 10:36

     smiley  smiley
    Ma réponse est oui. Ce gouvernement fait tout ce qu’il peut pour servir les intérêts des privilégiés, l’évasion, fraude ou juste « optimisation » fiscale qui sont la norme des « élites », en sont la meilleure démonstration et, de temps à autre, c’est l’inconscient qui révèle ... la vérité.
    Comme pour nous tous.
    Mais, nous le savions déjà et cela ne changera rien puisqu’il n’y a pas de possibilité de sanction ou de révocation.
    Peut être, pour faire baisser la pression de l’opinion, vont ils « balancer un bouc émissaire » ? A mon humble avis, E.Woerth, va très bientôt « démissionner pour défendre son honneur », comme ils disent.

    N’oublions tout de même pas une chose très importante, « ceux-là » ne sont pas les vrais « élites », ce ne sont que leurs serviteurs.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 10:51

      Alpo,
      hier soir, lors d’une réunion, une membre de notre association nous en a appris une bien bonne :
      elle était secrétaire de Mairie dans une petite ville de la région lyonnaise, et a remplacé une secrétaire de mairie qui confondait sa poche, et celle de la dite mairie.
      elle s’est en-volée ailleurs...et se trouve aujourd’hui dans la mairie d’éric Woerth.
      amusant non ?
       smiley


    • BA 30 juin 2010 10:44

      L’affaire : du conflit d’intérêt au trafic de décorations.

       

      Les internautes ont été les premiers à le relever : alors même qu’Eric Woerth, enfermé dans son système de déni, continue de nier tout conflit d’intérêt, sa propre épouse a reconnu : « J’avais sous-estimé le conflit d’intérêt ».


      Du coup, la ministre de l’Economie elle-même, Christine Lagarde, a déclaré qu’il fallait y mettre fin.

       

      Les députés UMP, eux, sont en train de prendre peu à peu conscience du tonneau de dynamite que représentait cette double casquette, trésorier du parti majoritaire et trésorier de la nation. Cumul qui n’existe nulle part ailleurs, même pas en Corée du Nord.


      Tous les journaux ont ainsi relevé cette incongruité : Eric Woerth trésorier de l’UMP promettait aux gros donateurs, en tant que ministre, de leur obtenir une entrevue à l’Elysée avec le président de la République. Un gros billet = ¼ d’heure, un plus gros billet = ½ heure ? Et avec gâteries intellectuelles ? Car cela revient presque à monnayer des passes.

      Autre anguille sous roche : les donateurs au trésorier du parti obtenaient systématiquement que le ministre (en l’occurrence le même homme) leur décerne la Légion d’Honneur. Or, aucun de ceux sur la poitrine desquels on épingla ainsi la rosette n’avaient réalisé le moindre acte ou publié la moindre œuvre qui méritassent qu’on les distinguassent de la sorte.


      Cela ne ressemble-t-il pas à un trafic de décorations ?

       

      Jean-François Kahn.


      http://www.marianne2.fr/jeanfrancoiskahn/L-affaire-du-conflit-d-interet-au-trafic-de-decorations_a177.html


      • liberta 30 juin 2010 10:49

        Vous allez voir que bientôt tous les détenteurs de légion d’honneur n’arboreront plus ce fleuron empoisonné à leurs boutonnières


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 10:57

        BA
        l’image de Woerth est en train de se ternir a grande vitesse,
        sur france inter, ce matin, un journaliste évoquait une photo ou il était en présence de deux personnes peu recommandables, (ayant eu des démêlés judiciaires) dont Yvonne Casseta, ex trésorière du RPR, dont on connait les pratiques.
        çà ne prouve rien, évidemment, mais les coïncidences qui s’accumulent : la légion d’honneur qui semble remercier un geste qui n’a rien a voir avec le sens de la remise habituelle de cette décoration.
        à mon avis, le meilleur reste à venir.
         smiley
        merci de votre commentaire, et du lien.


      • Alpo47 Alpo47 30 juin 2010 10:58

        Il serait intéressant de faire des recherches pour croiser les listes, afin de voir combien parmi ceux qu’a décoré E.Woerth sont des donateurs du parti ?


      • morice morice 30 juin 2010 11:07

        à mon avis, le meilleur reste à venir.


        je serais de Woerth, j’éviterais le soir d’aller faire un tour dans les étangs de Versailles....


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 11:41

        morice,
        de la à imaginer un « accident » de ce genre...y a un pas, non ?
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 11:43

        Alpo47,
        je l’ai envisagé,
        mais la liste des décorés est si longue,
        si d’aucuns veulent s’y mettre, si on est nombreux, on peut arriver à des résultats.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 11:44

        liberta,
        à mon avis, çà a déjà commencé.
        ceux qui l’ont obtenue pour de mauvaises raisons ne l’arboreront plus d’ici peu !
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 17:22

        grace à un lecteur, que je remercie,
        je vous propose ce complément sur les liens entre Woerth, et Casseta
        http://www.mediapart.fr/article/offert/196f3b75044af4b367fbdf7c6ce304d5
        passionnant.
         smiley


      • Ensor 30 juin 2010 19:29

        Bonsoir,
        Le Canard Enchaîné, y consacre ce jour, sa page 3. Cette affaire, celles que l’on ne connaît pas et d’autres que ce gvt tentera d’étouffer, est révélatrice d’un système gangréné depuis les années Pompidou. C’est la Ripoublic des copains et des coquins et à gauche ce n’est guère mieux. A moins d’adopter une nouvelle constitution calquée sur celles des pays nordiques, allemands ou suisses, ce qui suppose que NS soit battu en2012 ( par un homme politique honnête ?), je ne vois pas comment l’on sortira de ce bourbier.


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 20:29

        Ensor,
        ce serait à désespérer qu’il n’y ait pas dans ce pays un candidat à la présidentielle honnete.
        j’imagine que si on changeait le statut de l’élu çà pourrait changer : un salaire symbolique par exemple.
        seuls les frais étant payés.
        ou en tout cas, faire comme dans les pays nordiques ou les voitures de fonctions, çà n’existe pas, parait-il.
        chacun prend son propre véhicule, et se fait rembourser ses frais.
        mais la route est longue pour arriver à une telle situation.
         smiley


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 30 juin 2010 21:43

        Le plus amusant dans cette affaire balzacienne c’est que Woerth se défend en interpellant le premier venu à coups de « ai-je une tête d’escroc ? »

        Dommage pour lui qu’il soit devenu l’incarnation physique de l’évasion fiscale.


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 22:58

        Peachy,
        j’aime bien votre intervention, basée sur le physique et l’utilisation qu’en fait Woerth,
        je ne sais pas si vous aimez la bande dessinée, mais c’est mon cas.
        un nommé Morris en a fait une, devenue depuis assez célèbre : les aventures de lucky luke.
        j’encourage les uns et les autres à lire attentivement l’une de ces histoires, dont le titre est « Lucky luke contre joss jamon »,
        je sais, çà peut paraitre un peu dérisoire d’évoquer de la « BD » dans cette affaire Woerth.
        et pourtant, tout est dit.
        c’est une bande sans foi, ni loi, déterminée à prendre le pouvoir.
        écrite en 1958, elle fait sans le savoir la description d’un monde que nous connaissons.
        le pouvoir est pris légalement.
        les acolytes de Joss Jamon sont des voyous, et ils vont s’accaparer le pouvoir le plus légalement du monde.
        et si chacun s’amuse à trouver des correspondances avec la situation actuelle, il mettra facilement un nom sur chaque membre du gang.
        je n’en dis pas plus, et préfère laisser la surprise et l’imagination de chacun faire son travail.
        je reste étonné de la prémonition de l’auteur de la BD qui a pu, un demi siècle avant, écrire pareille fiction devenue aujourd’hui triste réalité.
         smiley


      • Chipsette2 Chipsette2 2 juillet 2010 16:05

        Olivier,
        Depuis le début de cette affaire (de ces affaires en fait, karachi, etc) il y a quelque chose qui me vient chaque fois a l’esprit :

        Pourquoi MAM est-elle si pressée de faire supprimer les JUGES D’INSTRUCTION ???

        Questionnement intéressant par les temps qui courent...
         Oui je sais j’aime bien faire la Candide, on ne se refait pas...


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2010 16:51

        Chipsette2
        j’aime les candides, et j’aime aussi jouer de temps en temps ce rôle,
        mam, à mon avis, n’est que l’avatar de sarkozy qui depuis le début veut à tout prix se débarrasser des juges d’instruction.
        il reste à savoir si les députés, de gauche et de droite, accepterons ce scandale.
        au vu de ce qui se déroule, j’en doutes,
        c’est mon coté optimiste.
        merci de votre commentaire.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 4 juillet 2010 19:13

        important : démission de Blanc, le fumeur de havanne, et de joyandais, l’amateur de voyages en jet privé,
        pour les autres, on ne sait pas !
         smiley


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 juillet 2010 22:08
        @ Olivier Cabanel.

        Oui, les démissions sont confirmées. Lien AFP.

        « Les deux secrétaires d’état Alain Joyandet et Christian Blanc ont annoncé leur démission à quelques minutes d’intervalle. Le gouvernement affirme que le Président et le premier ministre ont exigé leur démission. » 

        Malgré la foultitude de scandales qui assaisonne son mandat depuis 2007 c’est la première fois que Sarko fait démissionner un de ses sbires. Cette fois il recule, il faiblit, il cède, le nain usurpateur. 

        J’ai le sentiment que l’Elysée a pris connaissance des derniers sondages catastrophiques et que la bande de Neuilly est gagnée par la panique. Tant mieux.

      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 juillet 2010 22:13

        J’ajoute qu’une double démission est un fait unique, jamais vu.


        Comme disait un ami quand la dépêche est tombée ce soir : « Les rats quittent le navire ».

      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 juillet 2010 22:15

        C’est salé (AFP) :


        « Cette double démission était dans les tuyaux dès vendredi, selon une source gouvernementale.

        Mais, selon une autre source, la réalité serait différente. Pris de court par la démission de M. Joyandet - qui avait certes proposé de démissionner dès vendredi mais que M. Sarkozy aurait tenté de retenir -, l’Elysée a saisi l’occasion pour congédier aussi M. Blanc, dont l’affaire de cigares a agacé au plus haut point le chef de l’Etat. » 

        Panique...


      • Waldgänger 4 juillet 2010 22:27

        Bonsoir Peachy, en train de rédiger sur mon PC, j’ai vu vos bonnes nouvelles. Je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais vraiment merci sur ce coup, on pourra déboucher le champagne dans deux ans. 26 % de popularité, magnifique. A la vôtre. smiley


      • Waldgänger 4 juillet 2010 22:28

        Et quand vous aurez des super nouvelles comme celle là, n’hésitez pas et manifestez vous. smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 4 juillet 2010 23:56

        Peachy,
        attendons maintenant la démission de Woerth,
        j’en vois d’autres probables.
        roselyne ?
        estrosi ?
        ...mais la logique, c’est que quand une équipe perd, c’est l’entraineur qui doit partir.
         smiley


      • le naif le naif 5 juillet 2010 08:40

        Article explosif de la Tribune de Genève

        Un « Genevagate » menace Mme Bettencourt et les Woerth L’événement | Deux comptes suisses, à Vevey et à Genève, ont été mis au jour par les enregistrements du maître d’hôtel. Le réseau de sociétés gérant la fortune de l’héritière L’Oréal finit sous le Jet d’eau, près de l’Hôtel d’Angleterre. Selon un banquier de la place, « depuis 2008, Florence Woerth était presque à demeure à Genève ».

        ÉLISABETH ECKERT | 02.07.2010 | 00:01

        Au fur et à mesure des révélations entourant la fortune de Liliane Bettencourt et des écoutes – si elles sont authentiques – révélant un véritable montage financier d’évasion fiscale, les langues se délient à Genève. Et pour cause ! Les gérants de fortune de la place financière genevoise n’en veulent pas tellement à l’héritière de L’Oréal, qui pèse quelque 16 milliards grâce aux 31% d’actions qu’elle détient dans le groupe cosmétique et aux 3% qu’elle contrôle chez Nestlé, faisant d’elle la plus importante actionnaire de la multinationale.

        Ils en veulent à Eric Woerth, aujourd’hui ministre français du Travail, mais qui fut, il y a quelques mois encore ministre du Budget, n’hésitant pas à brandir la liste des 3000 noms de citoyens français, volée par Hervé Falciani en 2009 chez HSBC Private Bank (Suisse) à Genève.

        Actifs gérés depuis Genève

        L’un d’eux, spécialiste des « family offices » (sorte de banques privées pour très grandes fortunes) tempête : « Eric Woerth, qui avait fait de l’évasion fiscale sa priorité, nous a longtemps fustigés comme les ennemis numéro un. C’est lui aussi qui, avec Peer Steinbrück, alors ministre allemand de l’Economie, nous a conduits sur la liste grise de l’OCDE, celle des paradis fiscaux non coopératifs. Mais savez-vous qu’au même moment, sa femme Florence, l’une des gérantes de fortune de Liliane Bettencourt, était vue très souvent dans le « family office » de la milliardaire française, qui se situe à deux pas de l’Hôtel d’Angleterre ? »

        Cette entité de gestion de fortune genevoise fait partie de la holding Téthys qui gère les actifs de l’héritière, à savoir principa­lement les dividendes de son paquet d’actions chez L’Oréal et chez Nestlé, ainsi que ses biens immobiliers. Elle travaille main dans la main, mais depuis la Suisse (!), avec la société financière française Clymène, dirigée par l’homme de confiance Patrice de Maistre et employeur, depuis 2007, de Florence Woerth, épouse de l’ex-ministre du Budget.

        Et notre financier fâché d’ajouter : « Eric Woerth, durant ces deux dernières années, ne pouvait pas ignorer que sa femme se trouvait très régulièrement à Genève. Et que ce n’était certainement pas pour voir son Jet d’eau ! »

        Les enregistrements illicites faits par l’ex-maître d’hôtel de Liliane Bettencourt ont déjà mis au jour deux comptes bancaires, l’un à Vevey, de 65 millions d’euros, l’autre à Genève, de quelque 16 millions d’euros. Ces deux comptes sont tellement réels que Liliane Bettencourt et son gérant de fortune Patrice de Maistre les ont déplacés au mois d’avril dernier, selon les dernières informations, non plus à Singapour ou Hongkong, mais dans une assurance-vie en France au profit du petit-fils de Liliane et fils de Françoise, aujourd’hui en procès avec sa mère (voir ci-contre). En 2009 et 2010, le directeur de la société financière Clymène a donc fait, de son propre aveu, de très nombreux aller-retour à Genève et dans l’arc lémanique, pour « qu’on enlève ces comptes ».

        Autre fait avéré des liens entre Clymène et Genève est le transfert, il y a quelque deux ans, de 280 millions d’euros des comptes français de Liliane Bettencourt chez UBS Genève. Enfin, selon des documents publiés cette semaine par l’hebdomadaire Marianne, il s’avère que la fortune déclarée en 2007 dans l’Hexagone par l’héritière L’Oréal et ses gérants s’élevaient à 2,2 milliards d’euros pour une imposition de 40 millions d’euros.

        Enfin, en tant que trésorier de l’UMP, Eric Woerth, lui aussi, connaît visiblement passablement bien la route qui conduit à Genève, chez un autre de ses amis, Pierre Condamin Gerbier, responsable de l’UMP à Genève et gérant de fortune ardent défenseur des « family offices ». C’est ce dernier qui s’est chargé, notamment, d’organiser le dîner de gala au Crowne Plaza, puis au Caviar House, avec les plus grandes fortunes françaises exilées en Suisse romande, en mars 2007, lorsque Woerth était venu collecter des fonds pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

        Or, comme le confiait un autre banquier genevois, lui aussi extrêmement courroucé, au Matin Dimanche en septembre 2009, « Eric Woerth ne cherchait pas alors à savoir si les chèques qu’on lui remettait étaient prélevés sur des comptes suisses non déclarés au fisc français. » La collecte finale avait rapporté, en tout, plus de 7 millions d’euros.

        L’étau se resserre un peu plus.....


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 juillet 2010 10:50

        Le Naïf,
        oui, l’étau se resserre,
        ce qui m’intrigue c’est que sarkozy ait démissionné Joyandais, pour usage illicite de jet privé, mais il n’a pas appliqué la même sanction à Estrosi, coupable du même méfait.
        pour quelle raison est-il épargné ?
        y aurait-il anguille sous roche ?
        une histoire de « tu me tiens, je te tiens, par la barbichette » ?
         smiley


      • Dolores 5 juillet 2010 13:48

        La légion d’honneur fait déjà partie depuis longtemps des colifichets qu’on attribut à
        n’importe qui !

        Elle n’a plusaucune signification ni valeur.


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 juillet 2010 15:29

        Dolores,
        le fait qu’elle soit attribuée pour des motifs aux antipodes de ce qu’elle devait représenter au départ, lui enlève, en effet, toute valeur.
        les médailles aujourd’hui, et surtout celle là, ont perdu une grosse partie de leur crédibilité, mais les français n’espèrent-ils pas autre chose que « des médailles » ?
         smiley


      • Fergus Fergus 30 juin 2010 10:48

        Bonjour, Olivier.

        Tout cela est profondément navrant et montre l’état de déliquescence dans lequel la France s’est enfoncée depuis quelques années. On est décidément à des années-lumière du pouvoir exemplaire mis en avant par le candidat de 2007 pour séduire les gogos !

        A cela j’ajouterai :
        « Quand l’éléphant trébuche, le sol tremble ! »


        • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 10:58

          Bonjour Fergus,
          joli proverbe africain que je ne connaissais pas,
          à moins que tu ne l’aies inventé ?
          et merci de ton commentaire.


        • Alpo47 Alpo47 30 juin 2010 10:59

          Attention : Il y a aussi celui qui dit : « Lorsque les riches ont faim, les pauvres meurent ».


        • djanel Le viking- djanel Le viking- 30 juin 2010 12:06

          Proverbe viking : Quand le roi s’enrhume, le peuple éternue. 


        • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 13:11

          djanel le viking
          c’est pas mal non plus,
          inventé, ou ?
          en ce qui nous concerne, va falloir un gros mouchoir.
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 juillet 2010 19:14

          fergus : Blanc le fumeur de havanes, vient de démissionner, ainsi que joyandais, l’amateur de voyages en jet privés !
           smiley


        • ZenZoe ZenZoe 30 juin 2010 10:57

          Votre excellent article, très informatif, soulève deux problèmes :
          Le premier problème porte sur le montant même des dépenses des élus, aujourd’hui complètement dispropotionnées par rapport aux besoins. Il s’agit là de dépenses légales, approuvées et votées, qui peuvent être tolérées en période faste, mais sont totalement décalées en période de crise.
          Le deuxième problème porte tout simplement sur l’abus de bien public. Certaines dépenses ont un caractère privé et ne devraient en aucun cas être réglées par le contribuable, quel que soit le montant. Là, on est dans l’illégalité, que la période soit faste ou non.

          Je dis ça parce que j’ai l’impression que nos élus confondent les deux cas de figure. Ils se contentent de promettre de baisser leur dépenses. Or, s’il y a eu un abus illégal, ce n’est pas assez. Ils devraient être poursuivis en justice il me semble. Blanc par exemple.


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 11:00

            ZenZoe,
            merci d’évoquer ces deux problèmes.
            comme l’a dit sarkozy, il ne faut plus que les ministres se trompent de poche, et fassent payer par l’état leurs dépenses privées.
            cela veut clairement dire que c’est le cas depuis trois ans (au moins !)
            évidemment, la justice doit passer, et on ne peut se satisfaire d’une démission.
            merci de votre commentaire.


          • ZenZoe ZenZoe 30 juin 2010 11:15

            Pour continuer sur les proverbes africains :
            J’en ai relevé un autre sur ce site il me semble :
            « Quand deux éléphants se battent, c’est toujours l’herbe qui est écrasée »

            (Probablement que les peuples d’Asie Centrale ayant fait la connaissance d’Attila ont le même proverbe aussi)


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 juin 2010 13:12

            zenzoe,
            oui, probablement.
            mais je vous remercie de l’avoir proposé.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 4 juillet 2010 19:15

            ZenZoe,
            Christian Blanc et alain Joyandais viennent de démissionner,
            pour les autres, on ne sait pas encore.
             smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès