Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le « Crash de 1929 » est-il prévu pour Février 2017 ?

Le « Crash de 1929 » est-il prévu pour Février 2017 ?

Les marchés boursiers semblent "instoppables". Le Dow Jones (le Cac 40 des américains) est passé au-dessus des 17000 points... Mais ceci n'est qu'un sentiment de "Déjà vu" si l'on regarde vers le passé. Découvrez pourquoi le VRAI crash pourrait se produire en Février 2017...

Depuis plusieurs mois, je me suis intéressé à la corrélation entre le DowJones des années 1920 et celui des années post-2007.
 
Mon analyse est sans appel :
  1. La ressemblance est de 91%
  2. Le vrai crash (celui qui n'épargne personne) n'est pas encore arrivé
 
Voici les faits :
  • Le creux du marché de 1921, à la fin d'une forte dépression déflationniste, n'est pas sans rappeler 2009. Les investisseurs ont subi 50% de pertes par deux fois en une décennie, tout comme les investisseurs qui se sont brûlés les doigts par deux fois dans la période 2000 - 2010. Lorsque les investisseurs ont une bonne mémoire sur leurs pertes douloureuses, ils évitent de tout miser d'un coup sur les marchés, et cela ouvre la voie à un marché haussier long.
  • En 1923, deux ans après le creux, le Dow Jones s'est récupéré des pertes de la dépression, et, en 1925 (4 ans après le creux), il a été poussé vers de nouveaux sommets. Le scénario actuel du marché se trouve être très similaire, les marchés montent vers de nouveaux sommets, 4 ans après le creux.
  • Qu'est-ce qui alimente les marchés ? Outre l'innovation continue, la Fed a également augmenté la masse monétaire de 60% au milieu des années 1920, dans le but de maintenir les taux d'intérêt bas, un peu comme les programmes de QE actuels. Ce papier-monnaie devait aller quelque part, et apparemment il a commencé à affluer vers les actions à un moment donné.
  • Nous savons ce qui s'est passé ensuite... La plupart des investisseurs ont probablement eu peur, avec des cicatrices profondes et un scepticisme avéré, même lorsque le marché a commencé à se reprendre pour étalir de nouveaux sommets. Puis ils ont commencé à retrouver confiance et à racheter des actions vers 1928 et 1929, ce qui a permis de créer un pic parabolique, presque 8 ans après le creux. Un scénario similaire progresse actuellement vers le même pic parabolique pour la période 2014-2017.
 
Pour se situer, nous devrions nous trouver dans le début de la "phase maniaque" en direction de ce pic...
 
 
Le scénario va-t-il se poursuivre ?
 
Si la tendance reste la même, le crach de 1929 est-il prévisible pour Février 2017 ?
 
Mêmes politiques, mêmes résultats cher lecteur...
"Ceux qui n'apprennent pas de l'Histoire, sont condamnés à la répéter." - Georges Santayana -
Lionel Ségaut diffuse des informations économiques cachées du grand public et il apprend à des milliers de lecteurs à protéger leur argent de la crise et construire leur indépendance économique sur son blog Goldup.fr, Le guide pratique gratuit "21 Jours pour Déclarer Votre Indépendance Economique" est disponible sur son site.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 8 juillet 2014 09:53

    heu...depuis 1637..nous en sommes a plus de 48 crises financières sur notre jolie planète (liste sur wikipedia)... ?


    • claude-michel claude-michel 13 juillet 2014 12:35
      Le « Crash de 1929 » est dans la configuration de l’époque...vouloir mélanger 29 et 17 est une farce d’un expert en scoubidou.. !

    • ZEN ZEN 8 juillet 2014 10:37

      Ne vendez pas votre potager...


      • Mowgli 9 juillet 2014 03:50

        Bazardez plutôt votre pote âgé.


      • Mowgli 15 juillet 2014 02:50

        Attali est un intermittant du spectacle.

         ????????

        Ben oui, pendant qu’Attali chante la mère d’Attali quête.


      • zygzornifle zygzornifle 8 juillet 2014 10:46

        Comme rien n’a changé il arrivera bien à un moment ou un autre encore plus puissant, je suis sur que certains commencent déjà à spéculer , calculer des probabilité, suive toutes les actions et opérations boursière d’un œil attentif guettant tout frémissement , je suppose même qu’il doit y avoir les logiciels de probabilité .... 


        • Daniel Roux Daniel Roux 8 juillet 2014 11:55

          Que les indices boursiers montent ne veut pas forcément dire qu’ils sont trop hauts. La question que l’on doit poser est : Trop haut par rapport à quoi ?

          Le principal critère objectif de la valeur d’une action est le bénéfice par action et sous réserve qu’il y ait corrélation, son rendement.

          Vous admettrez que des rendements de 7% (Action Total en 2012) sont tout à fait intéressants pour un investisseur lorsque les bons du trésor américain à 10 ans sont d’environ 2,60%. Il est donc logique d’acheter ces actions qui montent, qui montent jusqu’à ce que le rendement atteignent les 2,6% (Total est encore à 4%). C’est le cas pour les principales actions du CAC 40 aujourd’hui.

          L’autre critère est l’inflation de la monnaie. Les US, le Japon, la GB et l’UE fabriquent de la monnaie par milliards de dollars, de yens, de livres et d’euros, et les distribuent aux banques en échange d’actifs à la valeur douteuse dont elles se débarrassent volontiers pour acquérir des actifs plus solides.

          Il est apparu récemment et dans l’indifférence générale que la FED (Association de banques privées) achetaient aussi des actions. C’est d’autant plus facile pour elle qu’elle décide de la politique monétaire et crée toute la monnaie dont elle a besoin. Ce qui pousse un peu plus la hausse. C’est curieux mais personne ne semble s’émouvoir de cette confusion des genres tout à fait contestable.

          L’inflation monétaire est la solution la plus logique et surtout la moins douloureuse qu’ont trouvé les dirigeants pour résoudre le problème de l’immense dette des états. D’où les appels à hue et à dia pour que les banques centrales inondent les marchés de monnaie. L’autre solution sur la table (FMi - Lois Bail in - Lois Comptes dormants) est la confiscation pure et simple de tout ou partie des comptes bancaires mais chut.. il ne faut pas affoler le public.

          Les cours des actions et des matières premières les plus sures suivent normalement l’inflation à long terme. En acheter, c’est un moyen de se protéger contre les pertes de valeur de la monnaie.

          Tout ce qui précède ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de krack à l’ancienne car la psychologie des intervenants est peut-être le paramètre le plus important. Une mauvaise nouvelle, une guerre, peuvent être le déclencheur d’une panique contagieuse, chacun essayant de transformer ces actifs en monnaie liquide. Dans ce cas, tous les actifs perdent rapidement de la valeur en même temps que ce soit l’or, le blé ou les actions.

          Pour les plus malins, c’est le moment de faire les courses, à condition d’avoir du cash évidemment.

          Soyez prudents et attentifs.

           

           


          • goc goc 8 juillet 2014 15:19

            Bonjour

            tout a fait d’accord, en particulier sur le problème du rendement des actions

            on peut d’ailleurs signaler qu’en ce moment on est dans le grand n’importe quoi : certaines introductions en bourse tournent à la folie avec des PER frôlant les 100 et une capitalisation sans commune mesure avec la réalité de la société, par exemple la société américaine UBER qui fait dans les voitures avec chauffeurs (les fameux VTC concurrents des taxis) aurait une capitalisation de 12 milliards de $$ alors que son chiffre d’affaire n’est que de d’une centaine de millions de $


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 juillet 2014 16:59

            Bonjour DR,
            " les indices boursiers montent ne veut pas forcément dire qu’ils sont trop hauts. La question que l’on doit poser est : Trop haut par rapport à quoi  ? « Je me souviens lors d’un repas entre amis, en 2OO2, sur le sujet un invité me posa la question sur mes prévisions sur la bourse. j’avais répondu : » le CAC 4O en 1996 affichait 1996 points, en 2OO1 il atteignait 6OOO points, et en 2OO3 il atteindra 2OO3 points " Il atteignit exactement 23OO, ce qui révélait tout à fait la progression naturelle de l’économie... simple démonstration, n’est ce pas ?


          • Daniel Roux Daniel Roux 8 juillet 2014 17:25

            Bonjour Goc et LisaSion2

            La psychologie devrait s’intéresser aux spéculateurs. La fameuse bulle dot.com n’a pas servi de leçon à tous.

            Le PIB mondial est en hausse constante, un indice mondial devrait suivre la même pente. Plus de consommateurs, plus de production, plus de pollution jusqu’au point de rupture genre : Trop de consommateurs, plus assez de ressources, trop de pollution.

            Il doit être possible d’avoir une idée sur la date de la période tragique qui s’ouvrira ce jour là. Combien de grammes d’or pour 1 tonne de blé ? Car la nourriture est bien la seule valeur de référence qui est un sens.


          • epicure 8 juillet 2014 22:10

            il y avait un article avec un graphique qui montrait par rapport à quoi le CAC40 était trop haut, je sais plus si c’est par rapport au PIB ou autre, mais les crashs avaient lieux quand la bourse montait trop haut à partir du seuil donné par l’autre valeur.

            Ce qui est logique, car à partir du moment où la hausse de la bourse n’a plus aucun lien avec l’économie réelle, il y a formatons de bulles financières.
            Il n’est pas sain que al bourse croisse trop vite par rapport à l’économie réelle.

            D’ailleurs le crash dot.com c’était bien ça, des valeurs boursières qui augmentaient trop par rapport à la réalité économique des entreprises.

            Donc tu as en gros la réponse à ta question.


          • karibo karibo 9 juillet 2014 12:46

            bonjour .

            Pourriez-vous préciser pourquoi l’ or qui habituellement est las valeur refuge face à la planche à billet fiducière ?
            Par avance merci

          • Daniel Roux Daniel Roux 9 juillet 2014 15:52

            @ karibo

            C’est une question intéressante dans la mesure où cela pose la question de la valeur et de la reconnaissance universelle de cette valeur.

            Qu’est ce qui ne perd pas de valeur au fil du temps, des aléas politiques ?
            Qu’est ce qui peut être facilement divisible, transportable, dissimulable sans se détérioré ?
            Qu’est ce qui est inaltérable dans le temps et quelque soit les conditions environnantes ?
            Qu’est ce qui est reconnu partout dans le monde comme symbole de valeur inaltérable, transportable etc..

            La réponse à ces question a été l’or pendant des millénaires et à ma connaissance, cela reste valable encore aujourd’hui.

            Avantages : Ceux qui investissent dans l’or sont ceux qui veulent conserver intacte la valeur de leur bien dans la durée en la mettant à l’abri de l’inflation et dans une certaine mesure, en gardant la main dessus. Il peut être fondu et transformé en objet de toute forme.

            Inconvénients : L’or ne rapporte pas d’intérêts, ni de dividendes. Sous sa forme métallique, il peut être confisqué ou volé, sa protection est onéreuse. Sous sa forme papier, ce n’est plus de l’or.

            Certains préconisent d’acheter des actions de mines d’or mais là encore, ce n’est plus de l’or.

            Dans presque le même genre, d’autres métaux inaltérables comme le platine. Le diamant est réservé aux spécialistes tans leurs variétés est grande. Quant aux tableaux de grands maîtres reconnus, ils ne sont pas inaltérables.

             


          • karibo karibo 9 juillet 2014 18:42

            @ D Roux.

            Merci pour ces précisions, je suis cela au quotidien et voulais un peu plus de précisions.
            Ce que vous dites est en partie vraie.
            Il peut y avoir de la plus value / l’ or, bien sur que oui .
            Plusieurs options sont à disposition, la prime pour les pièces, et la possibilité de la revente , chez des personnes plus raisonnable que nos racketteurs, je ne vous ferai pas de croquis .
            La législation a été alourdie d’ une manière manifestement dérangeante pour nos zélus , passée de 12 ans à 22 ans pour etre exonéré sur la plus value au cas ou, et à condition d ’etre nominale, si non c ’est 33 % / la totalité .
            Sachez que l’ or est maintenu sous sa valeur réelle, par l’ impérialisme du dollar, et les banques FED comme bruxelles, mais à un moment ou un autre la planche à billet aura atteint son seuil irréversible, et à ce moment le métal reprendra sa valeur réelle, et cela fera très mal, à tous ces spéculateurs.
            Ce n’ est pas pour rien que la Chine est en train d’ en acquérir de manière plus qu’ alarmante, via Hongkong, Taiwan & Singapour pour ne pas attirer l’ attention, mais quand ils auront assuré leurs arrière avec le « poids » OR du UN en circulation, s’ en sera fini du dollar roi, qui ne vaudra plus une roupie et son monopole économique .kadhafi l’ avait bien compris et a été éliminé en partie pour cela, imposer aux ricains de payer en or jaune l’ or noir et non plus en dollar, vous comprendrez mieux la gène ...
            Pour conclure que l’ or se déprécie , artificiellement : affirmatif, concrètement , en fonction de la demande, nous en reparlerons peut-etre ;
            Mais je reste cependant sur ma faim .

          • Daniel Roux Daniel Roux 9 juillet 2014 19:26

            @ Karibo

            Des impôts sur des plus-values qui en réalité n’existent pas car l’or ne change pas de valeur ou à la marge, par rapport à la tonne de blé ou le baril de pétrole, c’est la monnaie qui en perd. Si bien que vous payez une taxe sur la perte que vous auriez constaté si vous aviez gardé de la monnaie, une pure arnaque du plus grand des voleurs, l’Etat.
            Quant aux pièces d’or, vous les achetez avec une prime, il est donc normal que vous les vendiez avec une prime. Cela ne va pas bien loin.


          • karibo karibo 10 juillet 2014 00:09

            Je souhaite que cela change, car le métal est sous estimé , et volontairement maintenu sous valeur, le prix devrait avoisiner les 3 à 4000 $$ l’ once si il était à sa juste valeur, c ’est déjà arrivé , et je doute que ce maintient artificiel, ne dure encore longtemps, tout comme nos derniers emprunts à un taux d’ intérêt comme nous avons actuellement .

            Pour tout vous dire je ne suis pas optimiste pour les années à venir, et je pense que nous courons au devant d’ un tsunami économique sans précédent , et là le métal sera rétabli à sa juste valeur , d’ ici 2 à 3 ans tout au plus .

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 juillet 2014 05:41

            karibo,
            Je n’ai pas les compétences pour vous répondre dans ce domaine, mais je crois que vous pouvez trouver des réponses sur le site « Le Contrarien matin ».


          • xmen-classe4 xmen-classe4 8 juillet 2014 12:11

            le cac serais normalement coté à 5000 points environ et sinon il y a une crise des liquidités.

            les français ont beaucoup de chance de pouvoir conserver leur argent en banque sans que cela n’est de conséquence.


            • xmen-classe4 xmen-classe4 8 juillet 2014 12:19

              c’est souvent des putes qui cherchent un peut de fraicheur.
              et ainsi leur maris propage l’onde de choc et reproduise le phénomene pendant un temps.


              • stetienne stetienne 8 juillet 2014 13:28

                oui mais faut faire vite la fin du monde est pour mars 2017


                • soi même 8 juillet 2014 13:44

                  Ah bon, maintenant 2017, comme prévision conditionnelle, il y a pas mieux !
                  Excuses moi, ton article me fait pensé ce sketch ;

                  Le sar Rabindrana duval

                  http://www.youtube.com/watch?v=SIKtYsdKOJw

                   


                  • lautrecote 9 juillet 2014 07:46

                    Mais non, c’est pas une prévision, c’est juste une pub...


                  • Tall 8 juillet 2014 14:23

                    Une nouvelle bulle à moyen terme n’est hélas pas impossible, et ce pour 3 raisons :

                    1- les énormes liquidité créées chaque mois ex-nihilo par la Fed
                    2- le besoin de se rattraper
                    3- l’insuffisance des règles de sécurité mises en place

                    Et le nouveau piège pourrait justement venir de ces règles de sécurité qui rassurent à bon compte, car on a exigé des banques une réserve de liquidité + importante pour faire face aux crashs, mais on « oublie » que les phénomènes de crash sont de type explosif, c’est-à-dire que plus rien ne peut empêcher le sinistre total une fois passé le panneau « trop tard ! ». Et ça va vite ...

                    Et donc, face à ça, plus aucune réserve de liquidité n’est suffisante. La vraie solution est de séparer complètement les affaires de banque normales et les investissements à risques.
                    C’est la solution qui a bien marché depuis les années 30 jusqu’aux années 80.

                    Puis Thatcher est arrivée, et Miss Mymoneybak n’a rien trouvé de mieux que de faire faire sauter les sécurités mises en place après 29 pour mieux assurer la reconversion de la vieille industrie britannique vers « l’industrie » de la finance, avec la complicité de son pote Reagan.


                    • karibo karibo 9 juillet 2014 18:45

                      Giscard n’ y a -t- il pas également participé en tant que signataire ?


                    • goc goc 8 juillet 2014 15:29

                      @ l’auteur

                      moyennement d’accord avec votre analyse

                      on ne peut pas comparer les deux périodes. D’abord parce qu’en 1929, les monnaies étaient référencées par rapport à l’or alors qu’aujourd’hui elles le sont par rapport au $$
                      ensuite les temps de réponse sur des fluctuations sont sans communes mesures. Avant les bourses mondiales n’étaient pas ouvertes 24h/24h, et le temps de propagation des infos se comptait en heures dans le meilleur des cas, aujourd’hui on parle de nanosecondes, et surtout 80% des échanges se font par des ordinateurs et parfois même de façon autonome, sans contrôle réel

                      Enfin aujourd’hui la fragilisation de la finance vient surtout des produits financiers totalement délirants et incontrôlables, alors qu’avant on restait dans du classique (actions, obligations, prêts, etc)

                      Ceci étant, on en peut qu’être d’accord avec vous sur la certitude d’un krach boursier et bancaire, et ce a cause du déséquilibre entre richesse réelle et richesse virtuelle. Mais je serais plus pessimiste et je pense qu’on n’attendra pas 2017.


                      • Gandalf Claude Simon 8 juillet 2014 15:50

                        Lionel Segaut ne raconte que des absurdités.

                        Je me demande juste pour qui il travaille afin de tondre les gogos.
                        Vous êtes en fait, sur la courbe, au nouveau paradigme, de par les énergies dites libres (circuit électrique à explosion de champ de spins).

                        • epicure 8 juillet 2014 22:16

                          Pourtant ce n’est pas le seul à le dire, sans forcément donner des dates.
                          Mais la progression des bourses a le même comportement que lors des précédents crashs financiers.
                          Comme les financiers sont omnibulés par leur système, ils refusent d’apprendre du passé, donc les mêmes erreurs provoquent les mêmes causes.
                          Pendant longtemps il y avait des garde fous pour limiter les crashs fianciers, alors que depuis que les Reagan et Thatcher nos ont bassiné avec leur liberté économique, il y a plus en plus régulièrement des crashs, de plus en plus important à chaque fois. 1987 - 2000 - 2008 alors qu’il me semble que personne n’a aprlé de crash finacier pendant les 30 glorieuses où le libéralsime sans loi mais avec foi aveugle ne faisait pas sa loi.


                        • Gandalf Claude Simon 9 juillet 2014 07:46

                          Justement Epicure, je me demande si le HFT ainsi que la prise en main active des banques centrales des politiques monétaires ne ferait pas preuve de garde-fou désormais.

                          Pourquoi le HFT ? Car ils gagnent de grosses sommes sur de petites variations de cours. Ils n’ont pas besoin d’attendre que les cours dévissent de moitié.



                        • Xenozoid Xenozoid 9 juillet 2014 16:27

                          exact topaze, sauf que le pouvoir s’adapte


                        • Gandalf Claude Simon 10 juillet 2014 11:43

                          @Topaze :


                          D’un point de vue de banquier central, Epicure a raison. Les même erreurs produisent les même causes.

                        • Vipère Vipère 8 juillet 2014 22:32


                          Ollivier BERRUYER 

                          La fin du monde (pas de vision collective)

                           

                          • barkhane 8 juillet 2014 23:41

                            Toujours facile de jouer les prophètes. Des phénomènes aussi complexes que les marchés financiers ne se reproduisent jamais deux fois de la même façon dans des conditions strictement similaires. Les conditions initiales et les éléments perturbateurs n’étant jamais les mêmes. Les schémas d’explication ne sont que des matrices de lecture trop approximatives pour appréhender la finesse d’analyse des marchés financiers. 


                            • mimi45140 9 juillet 2014 00:32

                              Le passé nous éclaire sur le futur , le plus difficile est de prendre la bonne période même si elle ne nous convient pas et non celle qui permet de valider ses intuitions et nous convient , le passé est un éclairage et non une vérité sans faille .


                              • barkhane 9 juillet 2014 17:47

                                à condition de comparer ce qui est comparable....


                              • simplesanstete 9 juillet 2014 01:26

                                Ca tombe à pic,2014= 7.

                                Dites moi ce que vous pensez du...contenu du discours codé de la discrète C Lagarde du Fonds Magique International. C’est en anglais mais on dirait de l’hébreu, une kabbale, sans rire !
                                https://www.youtube.com/watch?v=QYmViPTndxw


                                • Graffias Graffias 14 juillet 2014 09:16

                                  7 comme reset. Elle a fait depuis un autre discours en un peu moins codé car personne n’avait compris.



                                • millesime 9 juillet 2014 07:19

                                  le mardi 17 juin 2014 ce même Lionel Segaut a fait un article intitulé : crash des marchés boursiers en vue ?
                                  il y décrivait qu’à chaque fois que le marché boursier américain s’élève au-dessus de la valeur du PIB un crash se produit....graphique à l’appui !
                                  comme quoi on fait dire aux graphiques ce que l’on veut ... !

                                  http://millesime57.canalblog.com


                                  • ppazer ppazer 9 juillet 2014 12:59

                                    Je crois qu’on vient de trouver un nouveau 21 décembre 2012.


                                      • Jeff84 13 juillet 2014 15:31

                                        Si l’Etat américain n’avait pas mis ses gros doigts boudinés dans le marché immobilier, il n’y aurait pas eu de crise. Comme en 29, d’ailleurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lionel S.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès