Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pays Riches, Pauvreté Extrême

Pays Riches, Pauvreté Extrême

Voici plusieurs mois que des nouvelles alarmantes nous proviennent des USA : des « villes de tentes » se dressent, nombre de personnes vivent dans leur « mobil-home » devant leur maison saisie, des personnes âgées ayant cotisé pour une pension durant plusieurs dizaines d'années sont contraintes de chercher un emploi rémunéré car leur employeur est en faillite (lien) ou que les revenus de leur épargne se sont évanouis dans l'une des grandes faillites qui ont eu lieu. Plus grave encore, l'insécurité alimentaire est présente et une large part de la population a connu la faim ou des restrictions sévères, à tel point que des chaines de télévision ont fait des reportages dans les écoles, posant la question « qu'est-ce que cela fait de ne pas manger ? » !(lien)

Plus près de nous, les populations grecques sont aussi victime de ce qu'il est convenu d'appeler « la crise » : chômage massif, faillite des petits commerçants et entrepreneurs, augmentation sans précédent des prix de l'énergie, baisses drastiques des salaires, nouvelles taxes sur « tout et n'importe quoi » : maisons, voitures, énergie,... Les Grecs sont maintenant, pour une large part, paupérisés et proches de ce que l'on peut appeler la misère.

Témoignage d'un français d'origine grecque

note : Madame Kremastinou, directrice du Centre de Prévention a bien annoncé cette recrudescence des cas de SIDA et avancé l'explication de la prime !!! Il y a d'autres explications à l'épidémie, voir note en bas d'article

En France aussi, la situation sociale se dégrade très rapidement et de nombreuses personnes et associations essaient d'alerter leurs dirigeants et leurs concitoyens de ce qui est en train de se passer, mais restent inaudibles, leurs cris étant noyés dans le brouhaha permanent entretenu pas la société du spectacle. Des informations émergent tout de même : augmentation drastique des personnes ayant recours à l'aide alimentaire, plus de huit millions (8,000,000) de personnes ayant des difficultés à se chauffer -dont de nombreux propriétaires de maison unifamiliale, augmentation du chômage, …. Cette situation fait dire à Julien Lauprètre qu'un "raz de marrée de pauvreté s'installe sur la France"

D'autres pays sont dans la même situation : le Portugal, l'Espagne, l'Italie, l'Irlande, bientôt la Belgique... Tous les pays de la « zone euro » sont touchés et sont appelés à connaître la même situation que la Grèce, même si l'intensité de leurs malheurs variera. Cette pauvreté risque de s'accélérer à cause de la situation économique et des mesures prises mais aussi des attaques de plus en plus violentes contre les systèmes de protection sociale, attaques qui se matérialisent à nouveau par des "notations" d'agences internationales qui, malgré leurs cuisants échecs dans l'évaluation du risque des entreprises cotées, se mettent à "analyser" les comptes des hopitaux, des chemins de fer... (lien)

Une fois ceci lu, la réaction habituelle est d'avoir une pensée compatissante pour toutes ces personnes et de s'en retourner à ses préoccupations quotidiennes, certain de sa valeur et de sa place dans la société et confiant en ses possibilités d'avenir. La télévision divertit et les possessions actuelles rassurent : possession d'une maison, d'une voiture, salaire honorable permettant de faire face à des imprévus, voire petite « fortune personnelle » allant de quelques milliers à quelques millions d'euros permettant de ne pas craindre une période de chômage...

Cette manière de faire n'est plus de mise, tant les ressorts de la crise actuelle sont puissants et laisseront peu de personnes indemnes de ses conséquences. Les politiques sont actuellement menées par ceux-là même qui ont conduit les pays de la zone euro dans cette situation, utilisant les techniques de choc permettant à leurs commanditaires de prendre les rennes des affaires, débarrassés qu'ils sont des contraintes sociales et politiques (lien). Leur faire confiance alors qu'ils persévèrent sur cette voie est faire preuve d'un aveuglement coupable ou d'une bêtise sans borne.

Nombres de solutions existent, tant au niveau d'un rééquilibrage de la fiscalité (note) que de la lutte contre la criminalité et les paradis fiscaux, que du refus de payer les "dettes illégitimes" des états. Tout cela est faisable sans sortir du droit, à l'inverse de ce qui se passe actuellement au niveau européen, et sans "changement de système" (ce qui serait pourtant hautement souhaitable), sans "révolution", émeute ou autre cas de figure extrême...

Ces solutions sont possibles à mettre en place. Il faut garder les données de base à l'esprit : les pays de la zone-euro sont considérés comme des "pays riches", qu'ils possèdent des infrastructures considérables et une population hautement qualifiée (qui malheureusement est de moins en moins cultivée pour être de plus en plus "employable"), que le capitalisme est, depuis de nombreuses années en "crise de surproduction". Ces fondamentaux ne sont pas compatibles avec l'idée qu'il faille diminuer les ressources des populations pour que "tout aille mieux". Il faut se rappeler aussi qu'un des fondements du capitalisme est l'accroissement du profit et que la manière la plus simple d'accroitre le profit est de diminuer le salaire (car la production est la somme des profits et des salaires). La limite est donc, dans la configuration actuelle et si rien ne change : LE BOL DE RIZ !

Peut être cela ne suffira-t-il pas, peut être les populations sont elles trop amorphes et abruties pour se rendre compte de quoi que ce soit ? Ou trop cynique ? Après tout, elles ont montré une insensibilité totale face aux soufrances des populations africaines victimes d'un "génocide par la faim" entretenu par ceux-là même qui prennent aujourd'hui leur destin en main, une insensibilité totale aussi pour le peuple palestinien vivant dans des conditions épouvantables depuis des décennies, une insensibilité totale face aux souffrances des habitants de Cuba victimes d'un embargo aussi injuste qu'inhumain, une insensibilité totale face aux populations libyennes qui furent détruites sous leurs yeux par leurs soldats et pour lesquelles elles continuent de marquer leur mépris, acceptant des discours tels celui du Ministre reynders déclarant, heureux, "grâce à la Libye, on écoute la Belgique à l'OTAN" ou comme celui du Ministre juppé déclarant que "l'intervention française en Libye est un investissement sur l'avenir". Entendront-elles les bruits de bottes qui grondent ? Seront elles plus vigilantes pour elles-même et leurs enfants ? Auront-elles la capacité de réaction nécessaire ? Peut-être, si chacun y travaille sans délai !

 

Notes 

En Belgique, 50 sociétés affichent un bénéfice total de 42,7 milliards d’euros, sur lequel elles payent à peine 0,2 milliard d’impôts. Soit un taux d’imposition de 0,57 %. Si elles avaient payé le taux normal de 33,99 %, l’état aurait économisé 14,3 milliards(voir Le Soir).En France, plus de 50 % des niches fiscales et sociales sont inefficaces ou inutiles, selon un rapport remis au Parlement. Les supprimer permettrait à l'État français d’économiser près de 40 milliards d’euros par an !!!(France24)

Note sur les recrudescences de cas de SIDA en Grèce : même si les propos de Madame Kremastinou ne doivent pas être remis en cause, d'autres facteurs à notre sens plus significatifs jouent. Une augmentation de l'usage de drogue et un coût important pour se procurer des seringues est l'explication avancée par BFM qui a mené l'enquête. Des personnes se sachant séropositives et ayant voulu garder l'anonymat peuvent être poussées à demander maintenant cette fameuse prime...


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 17 décembre 2011 09:16

    Plus des trois quart de la population supporte de plein fouet les effets de la crise, pendant qu’une petite classe de privilégiés fait bombance, donne des réceptions, et étale sa fortune dans les magazines peoples.....

    http://2ccr.unblog.fr/2011/06/30/linsolence-des-riches/


    • cyrianox 17 décembre 2011 11:34

      Je ne suis pas riche, mais j’aspire à la devenir par mon travail.

      Pourtant, j’ai bien l’impression qu’avec des gens comme vous, il faudra se cacher.... car apparemment, c’est un crime d’être riche.

    • jaja jaja 17 décembre 2011 11:49

      Si travailler enrichissait ça se saurait... Par contre faire travailler les autres à son profit....


    • cyrianox 17 décembre 2011 13:51

      et allez, encore un visionnaire de l’apocalypse.... le monde change, vous avez peur ?


    • PtitLudo PtitLudo 17 décembre 2011 19:02

      Devenir riche par le travail lol, ça se saurait !


    • Mr Mimose Mr Mimose 18 décembre 2011 14:33

      Oui on peut devenir riche par le travail, regardez les mineurs, ils travaillent dur certes, mais ils roulent tous en porsche.


    • panpan 18 décembre 2011 21:47

      « cyrianox », on dirait le nom d’un médicament très toxique !


    • Defrance Defrance 19 décembre 2011 10:42

       J’ai de la famille aux USA installée en Californie depuis 1945 : 

         lui etai charpentier, sa femme à la maison , tout allait bien ( maison voiture , 3 enfants ...)

         Dans les années 60 il chute d’un toit.... fauteuil roulant a vie, sa femme va travailler chez HP plus de 25 ans . 

          Deux enfants et une petite fille meurent d’OVERDOSE ! 

       Deces du mari, retraite = 800 $ ! le troisième fils n’a toujours pas de travail stable a 39 ans ! 

        C’est ça le mirage Étasuniens ? 

         


    • Defrance Defrance 19 décembre 2011 10:55

       @ Cyrianox, 

          Ce n’est pas un crime d’être riche a partir du moment ou il n’y a pas de pauvres ? mais ou fini la richesse, a quoi sert elle au delà d’un certain seuil (x fois le minimum vital)  ? 

         Le DROIT de TUER est interdit, par conséquent, l’ABUS de RICHESSE doit l’être aussi ? Personne ne devient TRÈS RICHE par hasard et sans dégâts collatéraux  ? 


    • Defrance Defrance 19 décembre 2011 11:07

       Et Jean de Neuilly, rentier a 23 ans , il ne sait pas ce que c’est qu’une mine ! 


    • Veaulubiliator99 Veaulubiliator99 19 décembre 2011 11:41

      jklgytgyutiut

      Je ne suis pas riche, mais j’aspire à la devenir par mon travail.

      La vrai richesse est intérieur et tu en es loin très loin...

      Vivement que tu crèves d’une opulence volée a autrui ! Boursouflé et gras a l’image de tes prédécesseurs, tu pourras danser la danse du porc, dans ton individualisme précaire ! Et vive le cholestérol !!!!!!!!!!


    • Zangao Zangao 17 décembre 2011 10:59

      Niveau misères en tous genres, 2012 s’annonce un « grand » millésime !

      Quoiqu’il en soit le problème n’est pas la richesse, le problème est l’avidité, et riches ou pauvres en sont également atteints. Qu’y a t’il de pire qu’un riche ? Un nouveau riche !!!


      • Defrance Defrance 19 décembre 2011 10:48

         Vous avez partiellement raison, tout le monde reve de devenir riche, le seul problème est que certains, qui ont déjà TROP veulent encore PLUS et que le plus sort souvent de la poche de ceux qui ont MOINS qu’eux ! ( Ex Chirac = plus de 1000€ officiels par jour ) Je dit bien officiel, que peut on faire avec cela , n’est ce pas du gachis ? 


      • Veaulubiliator99 Veaulubiliator99 17 décembre 2011 11:35

        La grosse différence c’est qu’en france avant 2008 il y avait déjà 6 millions de chômeurs, alors vous parlez de ce que vous ne connaissez pas, ici, en tout cas...

        Notre crise dure depuis bien plus longtemps que celles des autres pays « riches »...


        • Defrance Defrance 19 décembre 2011 11:10

            Tous les pays cachent leurs chômeurs !

              En allemagne, le taux de chômeurs et pus bas que le notre, mais en ce qui concerne les gens qui n’ont pas de travail, c’est a peu prés pareil !

              


        • Aroboose Aroboose 17 décembre 2011 12:17

          Bonjour,
          Moi, je suis à mon 3em licenciement en 10 ans...Je n’y suis pas systématiquement pour rien (j’ai tendance à être « grande gueule » et à ne pas accepter d’être pris pour un con)

          Mais je n’ai rien contre les gens qui veulent devenir riche par leur travail, ni contre ceux qui font bosser les autres.

          Simplement il ya des patrons qui savent rémunérer leurs salariés correctement et justement pour les garder, et pour qu’ils puissent envisager un avenir correct.

          Et je ne parle pas de gagner 3000 euros à rien foutre.

          J’ai connu un patron, qui payait 1600 net le moindre intérimaire qu’il embauchait.Je travaillais à cette époque en dépollution sur des marées noires.Le boulot n’était pas facile, mais on ce bougé pour ce mec la, qui lui, de son coté, gagnait bien sa vie...

          J’en ai connu d’autre qui malgré les objectifs atteints ne vous donnais pas un centime de plus, malgré les nombreuses demandes...

          L’un était patron de PME, l’autre directeur régional d’un grand groupe...Je vous laisse deviner qui est qui...

          Alors, oui, pour moi le problème n’est pas la richesse mais l’avidité...

          Pour ceux qui se poserait la question, je suis chef d’équipe/responsable de site dans le nettoyage industriel...Un milieu, euh, comment dire...de charognards et d’ouvrier sous payés !

          PS : désolé pour les fôtes de conjugaison et d’orthographe , j’suis nul !


          • tanguy 17 décembre 2011 12:32

            Bonjour,

            Merci pour vos commentaires.

            @Veaulubiliator99 : je suis au courant du fait que « la crise » dure depuis des années, j’ai comme beaucoup connu le tournant de la rigueur, les fermetures de la métallurgie, etc.

            Il y a en ce moment des attaques bien plus fortes que tout ce que nous avons connu précédemment et la situation (j’espère que je me trompe) sera très grave pour énormément de gens, y compris pour ceux qui se croient « riches ».

            Beaucoup de monde parle « des riches », mais il faut savoir ce que l’on entend par là. Gagner 3.000 ou 5.000 ou 10.000 euros par mois ne fait pas « un riche » !!! Il faut se rendre compte des échelles de grandeurs et les garder à l’esprit. Mais effectivement, pour gagner un peu plus et « se sentir riche » (souvent cela veut dire devenir plus riche (ou moins pauvre que ce que l’on est actuellement), beaucoup sont prêts à tout, y compris à renforcer un système dont ils sont, in fine, victime !

            Si on l’aime, l’argent, pour en avoir assez, il faut en avoir trop !!!


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 17 décembre 2011 12:41

              J’ai tendance à analyser, au moins partiellement, la « crise » actuelle comme une opération concertée organisée par quelques cercles et par quelques grands banquiers qui pourraient être identifiables, pour aboutir à une régression sociale en Europe.


              Quelques exemples montrant que c’est, par certains côtés, une « pseudo-crise » :

              - l’homme malade est supposé être l’Europe, et pourtant l’euro, même quand il baisse un peu, continue de caracoler autour d’1,30 dollars ; manifestement, au moment de placer leur argent « les marchés » ont moins peur de l’Europe que ce qu’on pourrait croire à lire leurs relais de propagande
              - les solutions existent, mais nos instances les rejettent toutes l’une après l’autre : la BCE ne veut pas prêter aux Etats, l’Allemagne ne veut pas des euro-bonds ... en fait la seule solution qui leur convienne est l’abaissement du niveau de vie des salariés (et assimiliés : chômeurs, retraités) européens.


              • BA 17 décembre 2011 13:18
                En 1985-1986, les Restos du Cœur ont distribué 8,5 millions de repas. 
                En 1987-1988, les Restos du Cœur ont distribué 22 000 000 de repas. 
                En 1991-1992, les Restos du Cœur ont distribué 29 000 000 de repas. 
                En 1994-1995, les Restos du Cœur ont distribué 50 000 000 de repas. 
                En 1996-1997, les Restos du Cœur ont distribué 61 000 000 de repas.
                En 2005-2006, les Restos du Cœur ont distribué 70 000 000 de repas. 
                En 2006-2007, les Restos du Cœur ont distribué 81 700 000 repas.
                En 2007-2008, les Restos du Cœur ont distribué 91 000 000 de repas.
                En 2008-2009, les Restos du Cœur ont distribué 100 000 000 de repas.
                En 2009-2010, les Restos du Cœur ont distribué 103 000 000 de repas.
                En 2010-2011, les Restos du Cœur ont distribué 107 000 000 de repas.


                Cette année, les Restos du Cœur ont accueilli près de 860 000 personnes chaque jour, et servi 107 millions de repas dans toute la France, ce qui constitue malheureusement une nouvelle augmentation annuelle, de plus de 4 %.



                • isabellelurette 17 décembre 2011 15:06

                  C’est peut être ça ... « aller chercher la croissance avec les dents ... »
                  Non ?


                • diogene 17 décembre 2011 17:59

                  Ben la voilà la croâssance non ? Il nous reste donc des secteurs en croissance et on se plaint. Pffffuh ; qu’est-ce qu’on peut être râleur alors...

                  Mais il y a d’autres secteurs de croissance comme la vente de tentes et de duvets, emmaus, etc...

                  Moi je parie pour l’essor des masques à gaz, des casques de moto et des cockails molotovs.


                • panpan 18 décembre 2011 21:22

                  Quand j’étais jeune, dans les années 67-72, j’allais en vacances au Portugal. J’avais un copain portugais qui me disais (car à l’époque, j’étais plus riche que les Portugais... Aujourd’hui... ???... Je crois pas...) « ne donne pas aux mendiants : tu retardes la révolution  ! ». C’est exactement ce que font les restaus du coeur. Et l’Etat - enfin, Sarko et ses sbires- est bien content. Le boulot de soutien est faitpour que l’édifice ne s’écroule pas tout de suite, et par des bénévoles, en plus ! ( A part les quelques organisateurs « du haut de l’échelle » qui doivent quand même s’en mettre plein les fouilles..) Mais là-dessus, fermons les yeux. Ca rend tellement service...
                  C’est exactement ce qui se passe aux USA. L’Etat se désengage totalement vis-à vis des gens qui crèvent et laisse aux associations privées (et à ces connards de bénévoles) le soin de s’en occuper. 
                  Quelque part, ca doit quand même être une bonne affaire de s’occuper des pauvres"....Enfin, je dis ça...


                • Blé 19 décembre 2011 06:13

                  @ panpan

                  C’est vrai que dans les restau du coeur, les travailleurs bénévoles et l’ encadrement ne remettent pas en cause l’ordre établi. C’est plus facile de distribuer de la soupe que d’aller soutenir des « pauvres » dans une manifestation contre le pouvoir de l’ argent. Nous en sommes encore là.

                  Je n’ai rien contre le bénévolat, bien au contraire mais quand ce bénévolat devient une nécessité vitale pour des millions de gens, alors ces braves gens deviennent malgré eux des complices objectifs du totalitarisme financier qui se met en place.

                  Le jour où je verrai les bénévoles des soupes populaires manifestés contre la misère auprès des maires, des députés, des PDG des multinationales, auprès des salles de jeux, etc..., alors je commencerai à croire qu’ils sont un peu républicain. Pour le moment, la charité les dispensent d’agir pour l’ émancipation des classes populaires et ne fait qu’entretenir cette misère. Jusqu’à quand ?


                • Defrance Defrance 19 décembre 2011 11:18

                   Un vieux métier a remettre a la mode, ? 

                     avec le charbonnier (de bois)  ? 


                • Defrance Defrance 19 décembre 2011 14:38

                  « Si Sarkozy était réélu, alors la situation en France déjà intolérable et pré-insurectionnelle, sera explosive. »

                    Vous avez parfaitement raison, pour l’instant nous retenons tous notre souffle et nos fusils, mais si par un malencontreux hasard il était réélu, alors, la première étincelle fera tout exploser ! 

                    Personnellement mon message est : Votez pour qui vous voulez hormis le PSUMPFN ! 

                     Mélenchon si vous pensez être de ce que l’on dit gauche, ou Villepin , Dupont Aignan si vous pensez être de droite ? 


                • LA FRANCE PAYS RICHE,,,, ???
                  DE QUOI
                  de ses 500 familles ultra richeS et chou choutés par CHOUCHOU JOEDALTON SARKO.......11 millions d’adultes et beaucoup d’enfants ne mangent qu 1 repas par jour...les cantines scolaire des VILLES UMP CENTRISTES LEUR REFUSENT LA CANTINE
                  elle bele notre école dite PUBLIQUE
                  les écoles privées fleurissent partout 30 PAR AN A PARIS
                  un bébé de SDF est né dans une rue du 75016 ET EST MORT DE FROID...AUCUN BOURGEOIS DU QUARTIER N A BOUGE...meme le jour de noel ces pourris ne donneraient un euro a un enfant qui crie famine.....

                  QUE FAIT L UM.PS RIEN ...ILS SONT TROP OCCUPPES A SE FAIRE ELIRE ET SONT DONC TOUT LE TEMPS COMME SARKO EN CAMPAGNE ELECTORALE

                  IL Y A LONTEMPS QU EN FRANCE LA DEVISE LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE
                  A ETE REMPLACE PAR FAITES DU FRIC A TOUT PRIX L ORDRE NOUVEAU MONDIAL SE MET EN PLACE SUPEVISE PAR LES BANKSTERS ET NOS HOMMES POLITIQUES D AFFAIRES (72 pour SARKO)



                • ca va péter si sarko .reste...si lepen-sarko arrivent.

                  HOLLANDE ARRETE DE MAIGRIR ET AGIS DONC.PRENDS MONTEBOURG ET MELENCHON

                  AVEC TOI SINON NOUS SOMMES MORTS 


                • zic_quili 17 décembre 2011 13:24

                  J’aime beaucoup cette expression : de moins en moins cultivée pour être de plus en plus « employable »

                  Si l’on y reflechit a 2 fois, tout est la : abrutissement de la population dans sa formation et ses loisirs.
                  Ceci pour lui faire perdre son esprit critique qui lui permettrait de prendre conscience des ressorts de la pauperisation des masses en marche et de la destruction de tout etat/communaute qui irait contre ce courant violent controle par les cercles d’inities de notre monde.
                  Ca m’aurait semble ridicule de tenir de tels propos il y a quelques annees a peine, mais, desormais, j’ai l’impression que les masques tombent, tout devient flagrant. 

                  • Vincent P. Vincent P. 17 décembre 2011 14:53

                    "Les politiques sont actuellement menées par ceux-là même qui ont conduit les pays de la zone euro dans cette situation, utilisant les techniques de choc permettant à leurs commanditaires de prendre les rennes des affaires, débarrassés qu’ils sont des contraintes sociales et politiques. Leur faire confiance alors qu’ils persévèrent sur cette voie est faire preuve d’un aveuglement coupable ou d’une bêtise sans borne.« 
                    Entièrement d’accord avec vous, de plus vous faites bien de souligner ces informations noyées dans une société de »spectacle« (ça fonctionne visiblement, trop). Moi-même en situation d’extrême précarité (bientôt 39 ans et 14 mois sans emploi !), je m’évertue à expliquer à mon entourage proche qu’il faut arrêter de tirer sur la corde : je prie pour qu’il y est un sursaut citoyen en 2012 par un rejet massif de ces classes dirigeantes ce, par exemple, par un vote massif de »bulletin nul« (et non pas »blanc" qui, je vous le rappelle, donne au final une voix à tous les candidats, indifféremment). Peut-être que les dites classes commencerait à se poser de sérieuses questions quant à leur légitimité démocratique et donc populaire. Je ne suis pas un anti-capitaliste primaire mais l’heure est à la responsabilisation... même si je sais que je rêve, certainement.
                    RESPONSABILISONS NOS DIRIGEANTS, PATRONS, ELUS : VOTONS NUL ! On verra après, ce ne sont pas les mesures de bon sens qui manquent... Et puis ils nous demandent des comptes ? C’est plutôt à nous de le leur demander : où va l’argent publique des taxes, impôts et autres charges depuis des années (30 ans maintenant) ?! Rappelez-vous de la vignette automobile, créée pour 2 ans et adressée aux handicapés et aux vieux, personne n’en a vu la couleur ! Idem pour la sécu, les carburants, etc, etc, etc, etc... Quant aux financiers, peut-être qu’une bonne baffe à leur domicile leur ferait pas de mal, c’est à se poser des questions...


                    • isabellelurette 17 décembre 2011 15:17

                      Ni blanc,ni nul ... ce sont des votes qui soulagent peut être mais qui n’ont pas d’effet.
                      Là, il faudrait que Mélenchon passe, il a une coallision de partis et un programme qui correspond à l’indignation salutaire !


                    • Vincent P. Vincent P. 17 décembre 2011 15:31

                      Gai Luron @ Belle Lurette ;)
                      Disons que le vote blanc, à l’heure actuelle, est invisible alors que le nul peut et doit apparaitre (merci les médias complices en passant qui jouent bien le jeu des « élus ») : en un mot, le vote nul devrait être ce qu’il est, à savoir un vote de contestation ( personne ne me convient, quoi). Il faudrait que l’on puisse défendre ce droit une bonne fois pour toutes !
                      A part ça, je suis d’accord avec vous, Mélenchon me semble être le plus crédible dans son discours. Je me tâte malgré tout car j’aimerais le voir un peu plus soutenu, hors ce n’est aujourd’hui que trop peu le cas...


                    • panpan 18 décembre 2011 21:28

                      Bon sang de zut, « renes » y’a qu’un « N ». Sinon c’est les rennes du Père Noël !
                      Ca fait trois fois que je vois deux nn. Ca ne va pas ça ! Le niveau baisse. C’est pour ça qu’on en est là ! Qu’est-ce qu’on vous a appris à l’école ?

                      P.S. Vous avez les adresses des domiciles privés des financiers ?


                    • sisyphe sisyphe 17 décembre 2011 15:26

                      Constat évidemment tout à fait lucide et pertinent. 


                      Et quand on voit les pseudo politiciens et pseudo-économistes venir déclarer, dans les médias complices, toute honte bue, « ben oui, nous vivons depuis trop longtemps au dessus de nos moyens, il va bien falloir payer la dette » , je suis pris d’une rage folle ! 

                      Mais QUI « vit au dessus de ses moyens » depuis 30 ans ? 

                      Les 8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté en France ? 
                      Les 3 millions de mal-logés ? 
                      Les 50% de Français qui refusent à se faire soigner les yeux, les dents et le reste parce qu’ils n’en ont pas les moyens ? 
                      Les dizaines de milliers de SDF ?
                      Les 5 millions de chômeurs ? 
                      Les dizaines de millions vivant du SMIC à 1.100 €uros net ? 
                      Les retraités qui, après plus de 40 ans de travail, se retrouvent à 700 €uros par mois ? 

                      Tous ceux-là à qui on va, évidemment, faire payer la dette ILLÉGITIME, provoquée par l’abandon de la souveraineté monétaire aux usuriers privés, quand ceux qui ont PROVOQUE la crise, par leurs jeux spéculatifs, vont continuer à s’engraisser en faisant disparaître les états, en asservissant les citoyens, en privatisant le monde ? 

                      Putain, mais elle va éclater cette légitime RÉVOLTE, ou on va continuer à laisser le garrot se serrer, sans rien dire ? 

                      Mobilisation, solidarité, révolte : VITE ; c’est une question de survie !! 

                      • ali8 17 décembre 2011 15:47

                        aucune compassion pour les crève la faim yankees, à cause de ce que l’auteur explique si bien dans son billet

                        qq individus possèdennt 95% de la richesse mondiale mais çà ne leur suffit pas et ils s’organisent financièrement, politiquement, militairement car Satan les guide mais eux ne le savent pas ; ils appauvrissent également les plus pauvres

                        et ne cherchons pas loin : pour décourager les donnnateurs imposables, une proposition de loi demande à réduire à 12% (au lieu de 50) une fraction de l’imposition, fraction de l’ordre de 500 E

                        ensuite viendra l’imposition des dons à la Honte des Restos du Coeur (la honte de la nécessité de leur exixstance), ect...........


                        • panpan 18 décembre 2011 21:53

                          Complotoutestcomplot.
                          Ne rigolez pas avec Satan. Je ne sais plus quel grand écrivain a dit :
                          "Lorsque le diable voudra s’emparer de la terre, il n’aura pas de cornes, ni de piques, ni d’instruments de torture ; il baissera juste un tout petit peu (un tout petit peu, hein) notre niveau d’éthique...
                          Et le reste suivra...
                          On y est non ? Vous ne trouvez pas ?


                        • Richard Schneider Richard Schneider 17 décembre 2011 17:11

                          L’auteur fait un constat sans concession de la situation actuelle de l’Europe - 1ère puissance économique du Monde, ne l’oublions pas !

                          Constater est bien, agir serait mieux ...
                          Mais, je ne vois pas au jour d’aujourd’hui une quelconque action pouvant contrer cette montée invraisemblable de la pauvreté en France, mais aussi dans presque toute l’Union Européenne. Voter ou pas voter ? Voter blanc ? Ceux qui réellement gouvernent s’en fichent pas mal.
                          Faire la Révolution ? Avec qui ? Les 300 indignés qui ont manifesté à Paris ? Les 70 à Strasbourg ? Les 30 devant l’immeuble de la BCE au Francfort ? C’est une plaisanterie ! 
                          PS : Les Espagnols ont élu le PP - qui leur a promis bien pire que ce que Zapatero leur a fait subir. En Grèce, les gens sont tellement sous le choc qu’ils ne réagissent même plus ; ceux qui le peuvent partent (mais pour aller où ?). Au Portugal, grèves et manifestations contre l’austérité ? Aucun effet.
                          Non franchement, en France et en Europe, je ne vois poindre aucune solution dans l’avenir immédiat - sauf, peut-être pour mon plaisir personnel, à chasser cette clique malfaisante qui gouverne notre pays depuis bientôt cinq ans ! 

                          • Cadoudal Cadoudal 17 décembre 2011 22:05

                            La situation de l’Europe serait plutôt enviable d’après ces experts qui ont l’air de se tromper un peu moins souvent que les autres :

                            http://www.leap2020.eu/GEAB-N-60-est-disponible-Crise-systemique-globale-USA-2012-2016-Un-pays-insolvable-et-ingouvernable_a8454.html


                          • sisyphe sisyphe 17 décembre 2011 22:32
                            Par Richard Schneider (xxx.xxx.xxx.66) 17 décembre 17:11

                            L’auteur fait un constat sans concession de la situation actuelle de l’Europe - 1ère puissance économique du Monde, ne l’oublions pas !

                            Constater est bien, agir serait mieux ...
                            Mais, je ne vois pas au jour d’aujourd’hui une quelconque action pouvant contrer cette montée invraisemblable de la pauvreté en France, mais aussi dans presque toute l’Union Européenne. Voter ou pas voter ? Voter blanc ? Ceux qui réellement gouvernent s’en fichent pas mal.
                            Faire la Révolution ? Avec qui ? Les 300 indignés qui ont manifesté à Paris ? Les 70 à Strasbourg ? Les 30 devant l’immeuble de la BCE au Francfort ? C’est une plaisanterie ! 
                            PS : Les Espagnols ont élu le PP - qui leur a promis bien pire que ce que Zapatero leur a fait subir. En Grèce, les gens sont tellement sous le choc qu’ils ne réagissent même plus ; ceux qui le peuvent partent (mais pour aller où ?). Au Portugal, grèves et manifestations contre l’austérité ? Aucun effet.
                            Non franchement, en France et en Europe, je ne vois poindre aucune solution dans l’avenir immédiat - sauf, peut-être pour mon plaisir personnel, à chasser cette clique malfaisante qui gouverne notre pays depuis bientôt cinq ans ! 

                            C’est vrai que l’anesthésie semble générale... ( l’allégorie de la grenouille dans l’eau chaude) et que les peuples semblent résignés...
                            Parce qu’ils ne voient pas de voie ouverte vers une contestation réalisable...
                            La violence ? Très peu y sont prêts, ce qui signifierait l’échec..
                            Les peuples arabes (quoi qu’on puisse postuler de l’évolution de ces mouvements), ont pourtant montré que la mobilisation et la solidarité active pouvaient réaliser...
                            Mais ce sont des peuples jeunes, et le problème en « Occident » c’est que le pouvoir y semble démocratique, alors que la dictature financière soumet les gouvernements, fussent-ils pseudo- démocratiques.. 

                            Difficile.... 

                            Par des mouvements de résistance active ; en multipliant les réseaux citoyens, l’échange (de services, de fournitures), le troc, en bloquant le système par la baisse de circulation de la monnaie, par le fric, en tout cas, ça semble le plus efficace. 
                            Grèves générales, campagnes de boycott, actions en justice, banques mutuelles...

                            ... et essayer, aux législatives, de voter au maximum pour les députés des partis qui ont un programme de réel changement des règles du jeu financier : élire une Assemblée ingouvernable ; le bordel plutôt que la résignation.


                          • panpan 18 décembre 2011 22:24
                             Sisyphe, vous dites :
                            Les peuples arabes (quoi qu’on puisse postuler de l’évolution de ces mouvements), ont pourtant montré que la mobilisation et la solidarité active pouvaient réaliser...
                            Mais ce sont des peuples jeunes, ...

                            Parce que vous y croyez, vous, aux révolutions arabes ? Tout d’abord, je dirais plutôt "quoi qu’on puisse postuler de l’origine de ces mouvements....

                            Et effectivement, ce sont des peuples jeunes.... Donc encore plus manipulables

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tanguy


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès