Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Vrais chiffres chômage Mars 2014, 10000 chômeurs de plus, malgré 324000 (...)

Vrais chiffres chômage Mars 2014, 10000 chômeurs de plus, malgré 324000 radiés

Toujours 1 inscrit sur 2 qui ne perçoit aucune indémnité de Pôle emploi.

Seuls 2 chômeurs sur 10, sortent des listes pour "reprise d'emploi déclarée".

Environ 1 emploi, trop souvent précaire, pour 100 demandeurs.

33 % environ de la population active sans emploi ou sans emploi stable.

De gros héritiers, rentiers, magouilleurs, ont toujours la "belle vie" complètement dans la démesure, pour d'autres bourgeois, tenardiers, planqués, notables, mondains, ils ne sont sont certainement pas à plaindre non plus, même si parfois ils osent se plaindre la bouche pleine.

Pendant que les classes populaires, classes moyennes inférieures et intermédiaires continuent de trinquer grave, et vont encore devoir toujours davantage se serrer la ceinture, bref rien ne change, tout empire, mais on ne change surtout pas de cap, on en rajoute même une couche à saigner les moins favorisés, triste constat ..

Bref, venons en comme chaque mois aux vrais chiffres froids du chômage :

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Mars 2014 :
 
- Défauts d'Actualisation : 217 400, 43,8 % des sorties des listes (+8,9 % en 1 an).

- Radiations Administratives (les punis) : 53 000, 10,7 % des sorties (+39,5 % en 1 an).

- Autres Cas ( les morts, suicidés, emprisonnés .. ) : 53 600 et 10,8% des sorties.
 
soit 324 000 radiés des listes (65,3 %) pour autres motifs que :
 
- Stages parking : 41 100, 8,3 % des sorties (+12,3% en 1 an).

- Arrêts maladie, maternité etc : 34 900, 7 % des sorties.
 
- Reprises d'emploi déclarées : 96 900, ne représentent que 19,5 % des sorties des listes de pôle emploi.
 
Demandeurs d'emploi par catégories :

A : 3 349 300 +0 % ( + 4,1 % sur 1 an ).
B : 656 800 +2,1 % ( + 3 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 943 400 -0,3% ( + 7,1 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
D : 279 800 -1,3 % ( + 7,6 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 392 400 +0,5% ( + 12,4 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 5 621 700 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 5,2 % sur 1 an, soit 10000 chômeurs de + par rapport à Février.
 
TOTAL, dom-tom compris : 6 008 600 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 15,8 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 17,6 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 11,2 % sur 1 an.

+ d'1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (52,3 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER ...)

Offres d'emploi dispo, dernier chiffre connu : 196 192.

Le + scandaleux, LES INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques :
 
Ne sont pas comptés dans ces 6 008 600 demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels :
 
1 389 200 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 300 000 environ de foyers (dernier chiffre connu) , seuls 910 800 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d'autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d'un demandeur d'emploi en son sein, donc si on parle en nombre d'individus c'est pire.
 
+ 1 000 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l'AAH ou d'une pension d'invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d' accès à emploi adapté.
 
+ d'1 million de SANS-DROITS, principalement :
 
- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d'emploi, qui comme vous le savez n'ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe)
 
- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d'allocation chomage, ou 790€ d'allocation adulte handicapé, vous n'aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 629€ par mois, si vous ètes NON SDF.

- des bénéficiaires de pensions de reversions (veufs, veuves) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n'ont pas encore l'age pour prendre la retraite ou encore percevoir le minimum vieillesse "ASPA" ( 67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d'emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voir gratuits)
 
- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d'emploi en parallèle.

 - on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable


Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9,5 MILLIONS demandeurs d'emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.
 
Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-FR23MS.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 26 avril 2014 08:16

    11.700 chômeurs de plus... ?

    ça fait deux ans que nous attendons que Hollande se bouge l’arrière train pour redresser le pays.. ?
    monsieur fait du scooter dans Pais et des voyages à l’étranger.. ?
    Un vrai moule à gaufres...payé pour ne rien faire.. !

    • Garance 26 avril 2014 10:51

      Heureusement que la tendance est baissière : si elle ne l’était ce serait pire


      • Gauche Normale Gauche Normale 26 avril 2014 16:54

        Il y a aujourd’hui moins de chômeurs que si il y en avait plus smiley


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 26 avril 2014 13:33

          Merci patdu49. J’aime beaucoup le parallèle avec le loto où personne ne devrait mettre 1 centime (de franc). Pas plus tard qu’hier, à la télé, le constat que « leboncoin » est plus efficace que « pôle-emploi » pour retrouver du boulot. De l’air, les incapables malfaisants de la politique ! HOLLANDE DÉMISSION !


          • Le Yeti Le Yeti 26 avril 2014 14:01

            Merci pour cette veille Pat !


            • zygzornifle zygzornifle 26 avril 2014 14:24

              Le gouvernement se cache bien de donner le chiffre de ceux qui ont trouvés un emploi ( un vrai de vrai en CDI pas un emploi placebo gouvernementosocialo).....


              • Le Gaspésien 26 avril 2014 18:39

                Pourquoi donc, on arriverait à prouver que pour avoir un emploi en CDI à vie, il fallait prendre sa carte au Parti Supra National Socialiste ?   smiley


              • zygzornifle zygzornifle 27 avril 2014 09:12

                Quand tu n’a pas un CDI va demander un crédit à ta banque pour changer ta poubelle ou essaye de chercher une location ou un achat d’appart tu verras à quelle vitesse on te fera dégager .....


              • wesson wesson 26 avril 2014 14:33

                Bonjour Pat, merci pour ces chiffres analysés au mois le mois. 


                En regardant d’un peu plus loin sur une plus large période, il s’agit de la 32ème hausse du chomage sur les 34 derniers mois. Et cette courbe confirme plusieurs choses : 

                * la tendance sur le chômage est bel et bien haussière. Tout juste pourrait-on noter que dans les tout derniers mois l’augmentation se fait à un rythme légèrement plus faible
                * il n’y a eu aucun effet « hollande » sur le chômage après son élection, ce qui confirme bien que l’échec total de l’ensemble des mesures qui furent prise à ce titre.

                Et surtout, il est évident par ce graphique que l’économie de la France - la 2ème d’Europe et la 5ème du monde - se détériore rapidement. 

                Le fameux pacte de compétitivité - dont on peut déjà annoncer que les 50 milliards se retrouveront intégralement dans la fouille des grands actionnaires - devrait même largement aggraver cette situation dans les prochains mois. Strictement aucune embellie n’est à attendre tant que ce sera cette politique qui sera conduite.



                • wesson wesson 26 avril 2014 15:51

                  En attendant, ce n’est pas non plus le rachat d’Alstom, qui se réveillera probablement dès ce Lundi avec General Electric comme propriétaire, qui va faire changer l’orientation du chômage.


                  Pronostic : Après de 6 à 24 mois de pillage industriel et technologique, GE revendra la dépouille d’Alstom - cad toutes les Usines Européenne et Française - à un fond vautour qui se chargera de finir le dépeçage, virera tout le personnel, fermera les usines, non sans avoir oublié de faire raquer l’état et les collectivités locales dans un chantage à l’emploi.

                  Et dire que cette entreprise avait été recapitalisée par l’état en 2003 !

                • wesson wesson 26 avril 2014 22:19

                  je voudrais compléter un peu l’interprétation de la courbe que j’ai donnée. 


                  Sur le fond d’abord : 32 mois de hausse sur les 34 derniers mois. Et l’un des 2 mois ou il y aurait eu une baisse correspond au « bug SFR » - où à cause d’un traitement informatisé et de dizaines de milliers de SMS non envoyés, un nombre record de chômeurs furent radiés faisant baisser artificiellement le chiffre. Dès le bug découvert et corrigé, le chiffre est reparti à la hausse, avalant d’un coup la prétendue baisse précédente.
                  Bref, sur les 2 moins supposés de baisse, 1 était purement artificiel...

                  Et sur la forme : pour trouver cette statistique publiquement disponible sur cette durée, je doit aller sur un blog Nord-Américain (ZeroEdge) qui lui-même se fournit auprès de bloomberg, qui dans le cadre d’un abonnement de boursicoteur fourni à ses clients cette statistique ... comme n’importe quel indicateur économique, si on demandes le cours de l’Or ou du Brent, on va l’avoir sur le même graphique...

                  Ou voilà comment pour obtenir des renseignements économiques au long court sur la France il vaut mieux être boursicoteur sur les plateformes Américaines !

                • San-antonio San-antonio 29 avril 2014 13:17

                  La « tendance sur le chomage » comme vous dites est haussière depuis que je suis né (1974)...
                  Il y a, bien au contraire de vos affirmations, un vrai effet hollande, Sarko, Chirac, Mitterand, VGE au contraire. Tous ont pour objectif la hausse de ce chômage qui permet maintien de conditions salariales misérables et dépendance de leurs « administrés » aux banquiers : entre salaires bas et chômage, la seule « solution » pour la survie (ou l’investissement) étant le crédit et non pas l’épargne.
                  PS : le jour ou MLP ou Merluchon passeront, je mets ma main a couper que la « tendance sur le chômage » ne s’infléchira pas d’un iota...


                • Xenozoid Xenozoid 26 avril 2014 15:04

                  la competition ,allez les esclave s,entretuez vous les uns les autres,et que la « démocratie »vous soit dû.....hahahhhhh


                  • Robert GIL ROBERT GIL 26 avril 2014 16:15

                    Les politiques de l’emploi se sont développées depuis les années soixante-dix, c’est-à-dire depuis l’entrée dans une phase de croissance ralentie et le développement du chômage de masse. L’instrument essentiel de ces politiques est constitué de subventions aux employeurs.....avec le succés que l’on peut constater !

                    voir : LES POLITIQUES DE L’EMPLOI : DES CADEAUX SUCCESSIFS AUX PATRONS


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 avril 2014 20:13

                      Robert Gil,
                      A partir du moment où la classe politique dont vous faites partie, ne veut pas sortir de l’UE et de l’euro, il ne reste rien d’autre à faire pour compenser les défauts du machin européen ouvert à tous les vents, qu’à appliquer les accords Hartz.

                      Pour contracter la masse salariale, et à verser des milliards aux entreprises pour faire encore plus baisser le prix du travail et rembourser la dette aux banksters.
                      C’est ça l’ Union européenne que vous aimez tant !

                      On peut faire autrement, c’est Philippe Murer économiste, qui l’explique, après l’analyse de l’euro par Berruyer.
                      Pour cela, il faut sortir de l’ UE et de l’euro.
                      « Table ronde sur l’euro »


                    • Robert GIL ROBERT GIL 26 avril 2014 20:42

                      sur ce site on m’a octroyé de nombreux métiers, de nombreuses origines, j’en passe et des meilleures mais on ne m’avais pas encore dit que je faisait parti de la classe politique.

                      Quand a toujours dire que l’on ne peut rien faire parce qu’il y a l’europe c’est ce donner des excuses pour ne rien faire...ce n’est pas justement ce que voudrait ceux qui nous gouverne ?

                      Voir : C’EST LA FAUTE A L’EUROPE !


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 avril 2014 08:23

                      Robert Gil,

                      Je confirme, manifester ne sert plus à rien, d’abord parce que les Fédérations syndicales sont corrompues (voir Syndicats, corruption, dérives et trahisons« ).
                      Elles sont de plus affiliées à la Confédération européenne des Syndicats, financée par Bruxelles, c’est dire leur indépendance ! Elles torpilleront toute action de grande ampleur.

                      Ensuite parce que les salariés sont tétanisés à l’idée de perdre leur emploi s’ils font grève longtemps. Les Grecs, les Espagnols, les Portugais ont fait des grèves et des manifestations pendant des années, les plans d’austérité se sont appliqués quand même.

                      La solution est politique, il faut se débarrasser de tous ces Partis politiques soumis à l’UE, à l’ultralibéralisme et à la mondialisation.

                      ET sortir de l’ UE et de l’euro pour remettre en place toutes les régulations que le PS et l’ UMP ont supprimé pour laisser le renard naviguer librement dans le poulailler.

                      Il n’y a qu’au niveau national qu’on peut remettre en place les régulations de la finance, du patronat et des multinationales, et protéger les acquis du CNR.

                      Faire porter la responsabilité aux Français » qui ne se mobiliseraient pas assez« est juste un moyen d’éviter de poser la question de la soumission des Partis européistes à la mondialisation.
                      Dont, évidemment, le Patronat français tire bénéfice, en voilà une découverte, TINA a aussi été fait aussi pour lui !

                        » Les Evangélistes du Marché" de Keith Dixon, ou comment TINA a été distillé aux populations par les leaders d’opinion.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 avril 2014 20:05

                      Il y a bel et bien un rapport entre l’ UE, l’euro et le chômage....
                      La compétitivité dont on nous rebat les oreilles, est plombée par le taux de change externe de l’ euro. Rapport entre l’euro et la compétitivité.

                      La zone euro est bien plus impactée par le chômage que les pays sans l’euro.
                      Cela ne se voyait pas au début, l’euro était égal à 1 dollar, ce qui n’est plus le cas.

                      Les moteurs de l’économie sont en panne :
                      * les exportations sont plombées par l’euro trop fort.
                      * la consommation des ménages est en berne.
                      * les entreprises investissent, mais ailleurs, là où la main d’oeuvre est moins chère,
                      * et les dépenses publiques, le Gouvernement s’ingénie à les couper.

                      Plus on taille dans les dépenses publiques, moins les impôts rentrent. C’est exactement ce que Keynes conseillait de ne pas faire, il faut éviter de diminuer les dépenses publiques.

                      La dette a explosé grâce à Sarko, 600 milliards de plus.
                      Bruxelles, flanquée des pays du sud qui ont déjà mis leur population au pain sec, insistent pour le respect du mythique 3% de déficit du PIB...
                      Les fous dirigent l’asile.

                      Pour ceux qui ce sont pas encore au courant, les 3% du PIB n’ont aucun sens en économie, sauf à justifier doctement de pressurer les citoyens.
                      « Les 3 % du PIB sont une invention 100% française ! »


                      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 26 avril 2014 20:54

                        Article constructif, très intéressant comme tous ceux qui voient « à travers les chiffres », et surtout, article plein de solutions. Tout ce que je peux déduire est que l’auteur fait partie de l’opposition.
                        Et vu le ton, heureusement.


                        • Raymundo007 Raymundo007 26 avril 2014 21:24

                          S’il y a 28.5M d’actifs, comme les chiffres de l’Insee l’indiquent, il a donc 33 % de la population active sans emploi. Ça fait beaucoup ! On peut evidemment faire le calcul sur la totalité de la population française et obtenir 14.5 % de la population totale comme le font les chiffres officiels pour trouver en gros 9 % mais c’est idiot car c’est inclure les bébés, les scolaires et les personnes âgées invalides dans la statistique.
                           smiley


                          • mimi45140 27 avril 2014 23:15

                            Effectivement dans une course d ’ aviron si un bateau embarque 64 passagers et que 63 rament si on en retire 9 il en reste 54 a ramer. Si un bateau embarque 64 passagers et que 28 rament si on en retire 9 il en reste 19 a ramer pour 64 dans le bateau , la différence toucheras beaucoup plus le deuxième bateau .


                          • Darks67 Darks67 27 avril 2014 00:01

                            Corrigez moi si je me trompe, on a laissé nos grandes entreprises comme peugeot délocaliser en Chine et pour finalement faire de la merde et être en déficite, et maintenant ils sont entrain de se faire racheter par ces mêmes chinois. Peugoet n’est qu’un exemple, on fait travailler les chinois pour se faire racheter, un exemple de l’intelligence Française. Les allemands eux sont restés chez eux, mais bien sûr on ne prendra jamais exemple sur eux, ils sont trop intelligent, on a l’habitude de faire de la merde alors pourquoi changer.


                            • Croa Croa 27 avril 2014 11:12

                              Si le commerce intérieur était resté réglementé et protégé (remonter en 1970) les grosses entreprises n’auraient même pas cherché à délocaliser  (Elles auraient tout de même investi éventuellement à l’étranger mais pour les marchés étrangers.)

                              Nos industriels ne font pas plus de « merdes » que les autres. Ceci dit avec des prix resté réglementés la qualité serait encore là ! (Vu qu’ actuellement la concurrence se fait surtout par les prix et qu’un prix plus fort ne garantie plus une qualité supérieure.) 


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 avril 2014 08:01

                              Robert Gil,
                              Votre ignorance des causes du déclin économique de la France est abyssale !
                              Non seulement vous ne comprenez rien au rôle toxique de l’euro, mais vous n’avez aucune connaissance sur les conséquences des Traités.

                              L’article 63 a supprimé le contrôle des capitaux, ouvrant la porte aux délocalisations et aux achats d’entreprises par des fonds de pension ou des gens comme Mittal. Et donc à la mondialisation et à l’ultralibéralisme dont Hollande n’est qu’un valet.

                              Avant l’ UE, il fallait, pour sortir des capitaux ou pour acheter une entreprise française, avoir l’accord du Directeur du Trésor et du Ministre des Finances.
                              Ce n’était pas interdit, mais régulé en fonctions des intérêts du pays.
                              C’est fini. L’article 63 interdit d’interdire tout contrôle des capitaux.

                              L’autre cause de la disparition de pans entiers de l’économie française, ce sont les décisions de l’ UE à l’ OMC.

                              L’OMC, l’ UE et la désindustrialisation de la France :

                              Les Français savent-ils que la France est membre de l’ OMC, mais que depuis le Traité de Rome en 1957, elle ne négocie plus ses intérêts à l’ OMC ?
                              C’est le Commissaire européen chargé des négociations commerciales multilatérales qui s’en charge.

                              Des filières entières ont été démantelées, comme l’industrie textile.
                              Avant l’ UE, la France protégeait son industrie textile par des droits de douane ou des quotas. C’est le Commissaire européen qui a décidé de sa propre initiative de supprimer les quotas d’importation des textiles chinois.

                              Cela ne gêne pas l’ Angleterre, par exemple, elle n’a plus d’industrie textile !
                              Surtout si en échange, les Anglais obtiennent de la Chine l’ouverture aux assurances anglaises, c’est tout bénéfice pour eux.

                              Pour la France, cela a été la catastrophe dans le Nord et les Vosges, sans pouvoir rien y faire, puisque la France ne négocie plus ses intérêts à l’ OMC.

                              L’OMC ne fonctionne pas avec des votes majoritaires, mais par consensus.
                              Un pays comme la France, s’il draine des pays comme l’ Italie, le Portugal, l’ Espagne, mais aussi la Tunisie ou le Maroc, (lesquels avaient bénéficié d’accords textiles dans les années 80, sont maintenant en concurrence avec la Chine), pourra à nouveau défendre ses intérêts à l’ OMC.

                              La France sortie de l’ UE, pourra renégocier ses intérêts en faisant alliance avec des pays qui ont les mêmes intérêts qu’elle, plutôt que l’ UE avec des pays qui ont des intérêts contraires aux siens.

                              «  La place de la France à l’ OMC » par Asselineau
                              « Florange et l’article 63 » par Asselineau

                              La bonne question à se poser est de savoir « Qui gouverne réellement la France ? »


                              • Croa Croa 27 avril 2014 11:57

                                Maintenant Robert est socialiste ! (N’insiste pas ce type est perdu.)


                              • rotule 1er mai 2014 15:01

                                Fifi,
                                foutre un coup de pied dans la fourmilière est tentant. Mais peut être un peu idiot.
                                On peut discuter de la monnaie, €, lui trouver une autre mode de fonctionnement, avec ou sans monnaies nationales. L’ECU a bien existé avant l’€.
                                On peut imaginer sortir tout seul du jeu. Et le jeu continue sans nous. qui va continuer à jouer (Allemagne et les pays du nord, les nouveaux arrivants, les derniers entrés, ..) et leur puissance de jeu se moquera bien du premier sorti ...

                                Les mesures radicales, le coup de gueule, font du bien, au moral. Mais peuvent être contre productives.

                                Je suis encore favorable à la position de la gauche Unie Européenne : on reste dans le jeu, pour en changer les règles.


                              • zygzornifle zygzornifle 27 avril 2014 09:09

                                En admettant qu’il n’y ait plus un seul licenciement mais plus aucun emploi de créé dans les 3 ans à venir le chiffre des chômeurs sera automatiquement proche de Zéro mais il y aura 13 millions voire plus de personnes sans emploi non indemnisés et donc Hollande roucoulera comme un pigeon sur sa branche ...... C’est moi le président qui à éradiqué le chômage, votez tous bande d’Hydrocéphales pour le président qui à redressé le pays .....


                                • zygzornifle zygzornifle 27 avril 2014 09:15

                                  Maintenant que les chiffres du chômages sont politisés et devenus un enjeu pour les Fauxcialistes ils sont très certainement aussi faux que le comptage des manifestants par la police ..... smiley


                                  • BA 27 avril 2014 11:06

                                    Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

                                     

                                    - « Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

                                     

                                    - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

                                     

                                    - « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

                                     

                                    - « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

                                     

                                    - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

                                     

                                    - « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

                                     

                                    - « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)


                                    • gogoRat gogoRat 27 avril 2014 13:20

                                       « Le chômage est déplaisant parce qu’il n’est pas tout à fait généralisé » - Louis Scutenaire -


                                      • christophe nicolas christophe nicolas 27 avril 2014 19:07

                                        Je regarde de temps en temps mais j’ai des trucs à faire pour remettre au pas les tricheurs du MIT et de Caltech Vous savez, ils font la même chose en science qu’en économie et ce qu’ils ne peuvent pas avoir, ils le détruisent.

                                        Effectivement, ça se passe au département d’état des USA. Au moment de la théorie de l’intrication, c’était Elle et Lui de Caltech... ils l’ont mis rien que pour moi. Il fait parti de l’institut Aspen, il y a Condolezza, et la très séduisante Madeleine, que du beau monde...

                                        On a beau dire, mentir en sciences, c’est comme de Blasphémer contre la vérité et s’exposer à de terribles retours de manivelles. Je viens de détruire un de ses potes de Caltech, un vendu.

                                        Bon, j’ai des promesses à tenir, ça va me prendre un peu de temps. Je vous laisse l’économie...


                                        • reveil 28 avril 2014 10:09

                                          Il ya quelques mois, tu écrivais 10 000 chômeurs de plus malgré 30 000 radiations.
                                          Aujourd’hui tu écris 10 000 chômeurs de plus malgré 300 000 radiations.
                                          Demain tu vas écrire 10 000 chômeurs de plus malgré 3 millions de radiations.
                                          Tu vois le chômage est stable dans son évolution, c’est encourageant...


                                          • patdu49 patdu49 28 avril 2014 10:34

                                            salut,

                                            ça m’étonnerait, tu peux en cliquant sur mon pseudo, relire mes précédents articles.

                                            tu avais probablement lu, « 30000 radiations de + que le mois précédent » , et non pas « en tout », pour le mois en question.


                                          • reveil 29 avril 2014 07:45

                                            C’est pas une critique, c’est juste pour dire que pôle emploi est fortement radioactif...
                                            Tous les mois tu as 300 000 personnes qui se réinscrivent et en fait les gens de pôle emploi qui n’ont pas d’emplois à proposer sont payés uniquement pour réinscrire les chômeurs qu’ils ont radié le mois précédent. C’est le tonneau des danaïdes....


                                          • Ruut Ruut 28 avril 2014 16:19

                                            En effet les chiffres du chômage sont une pure imposture.
                                            Il est temps de donner le % de la population inactive (voir active) a la place de ces chiffres bidons.


                                            • reveil 29 avril 2014 07:40

                                              Le pourcentage de la population active selon des chiffres officiels serait d’un peu de moins de 10%. Ce système ne peut plus fonctionner...


                                            • smilodon smilodon 28 avril 2014 21:25

                                              Je pense que les « chiffres officiels », comme tout ce qui est « officiel » à présent, font bien rigoler tout le monde !... Quand je dis « tout le monde », je veux dire « nous ». Nous qui écrivons sur le net, où n’écrivons plus, nous qui bossons ou avons bossé, nous qui votons ou avons voté !... « Nous », ce petit peuple qu’on tue allégrement et qui se meure gentiment, chacun dans son coin, sans rien dire.....Je me demande bien qui ils vont diriger, nos « élus » dans quelques années..... Les « électeurs » ne s’abstiendront plus, c’est juste qu’ils seront morts, si ces abrutis continuent ainsi. Mais bon, pour un simple « ouvrier », que le couteau qu’on lui plante dans le dos vienne de la « gauche » rendra sa mort plus douce, non ??? Peut-être. Bonne chance à tous.... Après le 2ème et le 3ème « tiers », après la taxe d’habitation et même foncière, après nos nouvelles factures d’edf, d’eau, d’ordures ménagères, après tout ce qui nous attend, pourvu qu’on puisse encore se retrouver l’année prochaine !!... Pour eux je vous rassure.. Ils seront là en 2017, et encore après !.. Ne vous inquiétez pas. Adishatz.


                                              • Depositaire 1er mai 2014 12:00

                                                Le problème de l’emploi en France, comme partout en Europe et ailleurs, ne sera jamais solutionné par les propositions des uns et des autres. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est c’est un choix de société. Depuis un certain temps, le monde occidental a adopté un choix de société et l’a imposé, souvent de force aux autres pays, de mode capitaliste. Depuis la naissance de l’école de Chicago de Milton Friedman, on est passé de la société capitaliste bourgeoise qui n’était pas déjà un modèle du genre, à un modèle strictement basé sur la finance et non l’industrie. Se sont développés les grandes banques, les fonds de pension, et toute la spéculation mondiale. Tout est basé sur le trop fameux et délétère, autant qu’absurde, mythe de la croissance exponentielle.

                                                Mais si on y regarde d’un peu plus près, on ne peut que constater que l’essentiel depuis longtemps est mis sur l’économie. Comme si l’être humain n’était qu’un « homo economicus ». On réduit tout à l’économie et maintenant celle-ci à la finance. C’est le dernier pas avant le chaos pur et simple vers lequel on courre joyeusement. On a l’impression que tout ce que le monde comporte comme décideurs ne pense qu’à une seule chose : la finance ! Comme s’il y avait un énorme gâteau que tout le monde voudrait bien s’approprier. Tous ces gens ne pensent pas que ce qui est essentiel ce n’est pas la finance ou l’économie mais tout simplement l’épanouissement de l’être humain sur tous les plans : spirituel, social, éducatif, écologique, manger à sa faim, avoir un toit pour s’abriter, donc un lieu d’habitation sain, vivre en paix et en sécurité avec ses voisins et entre tous les peuples, un état de droit où chacun à les mêmes droits même si ses revenus ne sont pas égaux, etc.

                                                Pourquoi ce devrait être inéluctable que nous devrions vivre dans un monde de prédation où chacun est l’ennemi de l’autre, où il faut se barricader chez soi, (porte blindée avec trois points de fermeture), pour pouvoir être tranquille et ce n’est même pas assuré, où nos conversations téléphoniques, nos emails, voire notre vie privée, sont surveillés ?

                                                Cela ne vous parait pas démentiel un telle vie ? Vous trouvez cela normal ? Tout ce qui vous intéresse c’est d’avoir un compte en banque confortable pour pouvoir vous acheter le dernier iphone à la mode, ou le dernier véhicule de luxe sortit, ou encore aller vous faire bronzer sur des plages exotiques ? Et tant pis pour les « perdants » ? Non ? Alors pourquoi n’agissez-vous pas pour faire changer les choses pour une autre paradigme de société ? Et je ne parle pas de « révolution » violente, par les armes, ce qui engendrerait encore plus de chaos et ne résoudrait rien.

                                                A chacun de se regarder en face et de répondre pour lui/elle même à ces questions. Même si la solution n’est pas simple à mettre en place. Mais en tout cas, si on laisse les choses continuer ainsi sans bouger, nous fonçons droit vers un chaos indescriptible qui pourrait bien emporter les trois quarts de tout ce qui vit dans ce monde ! Alors à quand le « grand réveil » ?


                                                • rotule 1er mai 2014 15:19

                                                  Il y a deux points inaccessibles aux travailleurs de base :

                                                  1. la déréglementation mondiale fait disparaître les frontières et les emplois se délocalisent en fonction du profit possible, sans autre critère. On peut lutter contre ça, dans le cadre d’une Europe ... différente.
                                                  2. la productivité ne cesse d’augmenter, vous lirez avec bonheur cette étude sur les changements des métiers. Vous en avez une présentation succincte sur le site de Paul Jorion . Et là, je crois que l’on ne peut rien y faire ! 

                                                  Ces 2 points, en eux-mêmes, sont des facteurs déterminants du chômage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès