Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > « Complocratie », un pavé dans la mare conspirationniste et autres (...)

« Complocratie », un pavé dans la mare conspirationniste et autres reopenistes

C’est par le biais d’un article rédigé par Augustin Scalbert publié le 24 février sur le site Rue89 que nous avons eu connaissance de la dernière production réalisée par Bruno Fay, journaliste indépendant déjà (re)connu pour certaines investigations en eaux troubles. Et voilà qu’il récidive, notre homme, puisque vient de paraître aux Éditions Du Moment l’ouvrage intitulé Complocratie. Enquête aux sources du nouveau conspirationnisme.
Particulièrement intéressé par le sujet annoncé, grâce au miracle de l’e-commerce, l’ouvrage fut promptement livré à notre curiosité largement attisée par « les bonnes feuilles » révélées par le papier cité plus haut.

Dans une brève note introductive, Bruno Fay d’énoncer que « ce livre est une plongée dans le monde de la désinformation, du mensonge et des conspirations pour mieux comprendre les raisons de la proliférations des théories du complot. Parce que le sujet est sensible, je me suis imposé une méthode de travail rigoureuse et astreint à recourir le moins possible à Internet. Le Web est un contre-pouvoir fascinant, mais aussi une formidable machine à fabriquer des histoires invérifiables ».
Aussi, lorsque nous achevons la lecture de cet opus, nous ne pouvons que féliciter l’auteur de s’être effectivement maintenu tout du long dans un véritable travail de journaliste d’investigation pour construire un ouvrage aussi passionnant que pertinent. Éclairé par de nombreuses rencontres prestigieuses et diverses (universitaires, politiques, journalistes…), puis étayé par une sérieuse documentation, le discours développé est absolument solide, et la démonstration de sa thèse parfaitement rigoureuse.

Ce travail d’enquête, quasiment archéologique, nous mènera de Toulouse à Mexico, en passant par Bruxelles ou Saint-Sebastien tout en s’attelant plus de soixante pages durant (p.67 à p.131) aux événements du 11 septembre, faits entrés avec le fracas que l’on sait dans le grand récit historique des humains. Dans cette partie centrale de l’ouvrage, avec méthode et raison, l’auteur démonte parfaitement la mécanique conspirationniste qui se mettra inévitablement en marche en s’immisçant, non sans pugnacité, dans les failles béantes ouvertes par une administration Bush aussi retorse et arrogante qu’incompétente. À ce titre, les pages consacrées à la PNAC [1] sont édifiantes, mais encore terrifiantes, car elles révèlent la diabolique vision du monde colportée par ceux qui deviendront les faucons de l’ère Bush [2]. Cette perverse clique, de fait, demeure encore le meilleur argument commercial des tenants des deux principales écoles de la théorie du complot : l’inside job et le Let It Happen On Purpose (LIHOP).

Mais cela ne fait aucun doute, « Dix ans après la tragédie du 11 septembre, les théories du complot n’ont jamais fait autant recette », et les grands courants de pensée – ironie – qui ont animé les débats dans ce sens, alimentent une forme de paranoïa si dure qu’aucun traitement à base de rationalité n’y peut rien, même prescrit par les plus sérieux praticiens en la matière, tout désintéressés soient-ils. Il n’est qu’à voir le formidable travail administré par Jérôme Quirant, auquel l’auteur consacre quelques lignes, pour mesurer l’immensité de la tache [3].

Les églises sont nombreuses, les chapelles multitude, mais la petite musique qui met en mouvement cette vision du monde demeure toujours la même. Et Bruno Fay ne manque pas de rappeler que l’édifice repose invariablement sur les mêmes fondations, soit un amalgame subtil fait de défiance à l’égard du pouvoir politique et de la science, du syndrome « on nous cache tout », et de nécessaires explications réduisant la complexité du réel à néant [4]. Le matériau est donc particulièrement solide, d’autant qu’il s’inscrit dans un process de sédimentation historique fertile [5], aujourd’hui largement augmenté par le développement infini de la toile mondiale, mal et remède à la fois. En outre, et l’idée a une importance majeure, il faut convenir de la difficulté de pouvoir tracer une limite franche entre complots réels et tergiversations discursives conspirationnistes, non délirantes s’entend.
Puis, il faut le rajouter, les attentats du 11 septembre 2001, comme le rappelle judicieusement Emma Klotz [6], auront largement « dopé » les théories du complot, agissant comme une puissante substance des plus addictogène dont chacun peut aisément observer les effets délétères, notamment en obérant les luttes sociales. Aussi, à l’instar des religions, les conspirationnismes n’entrent-ils pas au vaste rayon des opiacés du monde ?

Dans tous les cas, plus que jamais, quand il s’agit du 11 septembre, c’est « l’impossible dialogue » qui prévaut.

Toutefois, dépassant ce néo-conspirationnisme, la deuxième partie de l’enquête menée par Bruno Fay s’avère encore plus passionnante car foisonnante. Le récit nous guidera dans les méandres du secret d’état, notamment au fil d’un entretien très riche d’enseignements consenti par un Michel Rocard fort prolixe sur ce sujet. Puis notre investigateur d’évoquer quelques affaires remarquables pour illustrer son propos, dont le très nauséabond dossier de Karachi, ainsi que l’emblématique et tragique fin du dérangeant secrétaire général des Nations Unies Dag Hammarskjöld (1953-1961) [7].
Dans une suite logique, l’auteur reviendra longuement sur la notion de « psychocratie » développée par Vladimir Volkoff afin de rappeler que « les gouvernements ne gouvernent pas. Ils manipulent l’information pour orienter l’âme des citoyens » grâce à une armée de « barbuzzards » forcément malintentionnés. À l’évidence, il y a là un terreau extrêmement fertile pour la germination et la croissance de la pensée conspirationniste.
Puis, très opiniâtre, notre journaliste aura même le privilège rare de s’entretenir longuement avec Étienne Davignon, Président du comité de direction du groupe Bilderberg depuis 2000 [8]. Là encore, le passage ne manque pas d’intérêt, assommant au passage les thèses délirantes entretenues par Alex Jones et Daniel Estulin [9]. Il faut dire que le présent aréopage représente une véritable machine à produire du fantasme sur la thématique du gouvernement occulte mondial, méta théorie du complot s’il en est.

Enfin, pour conclure son opus, Bruno Fay nous livre un chapitre VI des plus intelligent, puisqu’il y décortique avec une efficacité remarquable ce que l’on nomme « le syndrome de Truman »[10]. C’est ici toute la réflexion autour de la société de surveillance qui est décryptée, avec son cortège d’angoisses mené tambour battant par une technologie numérique aux allures entropiques. En conséquence, dans ce monde complexe, globalisé et numérisé, la « complocratie » prospère, verticalement et horizontalement, faisant le lit d’une paranoïa désormais envahissante, et de cela il faut se préoccuper.
Alors, il faut lui apporter un peu de soutien à ce vaillant journaliste, car férailler contre vents et soucoupistes [11] n’est pas simple ; affronter des cohortes de nanothermitiens remontés comme des pendules perpétuelles relève d’un courage quasi saint Georgien, et nous lui cacherons ici toute la férocité des reopenistes – sur lesquels par ailleurs il ne parviendra pas à mettre la main – afin qu’il n’abandonnât point la bataille trop promptement.
Toutefois, si fortune était faite, nous n’hésiterions point à distribuer largement ce pavé dans la vaste mare conspirationniste, ce qui ne parviendrait pas à l’assécher pour autant, il faut en convenir. Par contre, aucune action n’étant totalement vaine, rien ne nous empêche d’espérer que ce travail pourra agir en prévention à l’endroit de quelques citoyen(nes) qui n’auraient pas encore succombé aux charmes confortables prodigués par les zélateurs du discours complotiste.
En outre, s’il faut soutenir ce type de production sans retenue, outre ses qualités intrinsèques incontestables, c’est qu’il en va du bon équilibre général, tant les conspirationnistes de tous poils ont su proliférer sur la toile mondiale comme tant de diablotins en enfer.

 

[1] Project for the New American Century (p ;99 à p.102) : http://www.newamericancentury.org/
[2] http://www.lepoint.fr/archives/article.php/49672
[3] Le site de Jérôme Quirant : bastison.net
[4] Alain de Benoist, Psychologie du conspirationnisme
[5] Jérôme Jamin, L’imaginaire du complot. Discours d’extrême droite en France et aux États-Unis, Amsterdam Univercity Press, 2009.
[6] Emma Klotz, Dossier conspirationniste : le boulet de la critique sociale.
[7] http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN14093dispadljksr0/
[8] http://www.bilderbergmeetings.org/index.php
[9] http://www.courrierinternational.com/article/2010/03/18/des-complots-encore-et-toujours
http://www.rue89.com/2010/08/31/ben-laden-nucleaire-iranien-fidel-castro-a-t-il-rejoint-les-illuminati-164535?page=0#comment-1744791
[10] En référence au film The Truman Show réalisé par Peter Weir en 1998.
[11] Pierre Lagrange, Ovnis et théorie du complot, Le Monde diplomatique, juillet 2009.


Moyenne des avis sur cet article :  1.56/5   (143 votes)




Réagissez à l'article

275 réactions à cet article    


  • Heil Cartman Heil Cartman 18 mars 2011 08:55

    Il n’est qu’à voir le formidable travail administré par Jérôme Quirant

    Je me suis arrêté là, cette nouille de Jérôme Quirant n’a jamais rien fait d’autres que d’insulter allégrement tout ceux qui passe par le site de re-open et de participer à des non-débats télévisés où tout le monde était déja d’accord dès le début pour dire que ceux qui ne s’agenouille pas devant l’histoire officielle (qui est ridicule, ceci dit en passant) sont des illuminés, fanatique, antisémite et je ne sais trop quoi d’autres.

    On est bien loin des débats libre de la télévision suédoise.

    Et puisqu’on parle de « faire son beurre » sur le 11 Septembre, j’ai une question : sans le 11 Septembre, ce serait qui Jérôme Quirant ?

    Un tartufe, comme l’auteur de ce texte.

    Note sur ma position personnelle : je n’ai pas besoin de Thierry Meyssan ou de Jérôme Quirant pour savoir ce que j’ai vu ce jour-là sur mon poste de télévision.


    • hans lefebvre hans lefebvre 18 mars 2011 10:03

      Vous aviez vos lunettes ?

      ÷ »

    • Heil Cartman Heil Cartman 18 mars 2011 10:15

      Pourquoi ? Vous voulez me prêter vos œillères ?


    • JL JL 18 mars 2011 11:21

      Cartman,

      il faut bien préciser que cet éloge de Quirant c’est du lefèvre, et n’est pas de Bruno Fay lequel a probablement écrit un livre qui dérange notre boycotteur compulsif au point qu’il y consacre un article digne de figurer au Panthéon des saloperies.


    • Heil Cartman Heil Cartman 18 mars 2011 11:49

      J’avoue JL que je suis un peu malhonnête avec Bruno Fay, son livre n’est certainement pas (du moins je l’espère) aussi caricatural que la mauvaise publicité qu’en fait Hans Lefebvre. Bon honnêtement il y a peu de chance que je le lise un jour, mais vous avez raison, ce serait bien bête de cracher sur lui sans avoir lu son bouquin.

      Par contre Bruno Fay devrait songer à porter plainte (ironie) contre Hans Lefebvre, son article est en effet tellement ridicule que ca finit par ressembler à un appel au boycott du livre.


    • Alpo47 Alpo47 18 mars 2011 09:13

      Complocratie ... conspirationnistes ... des mots qui servent à couper court à toute discussion, en dénigrant l’interlocuteur. Même processus que traiter d’antisémite celui qui critique la politique d’extrème droite israelienne.

      Si on pousse le raisonnement de l’auteur à son terme, il n’y a donc pas de guerres déclenchées pour servir les intérêts des marchands de canon ou des pétroliers, ni d’union des industriels dans les divers secteurs pour imposer un produit (OGM ...), ni de plan du système bancaire pour s’emparer des bien publics et controler les Etats ...ni ... ni... Tous ces faits seraient dus au hasard ?

      Qui peut le croire ?

      Sans doute y a t-il des dérapages ou des erreurs dans cette recherche de vérité ? Mais aller interviewer E.Davignon, des Bilderberg, pour connaitre le fin mot de leurs réunions et prendre ses déclarations pour argent comptant ne saurait être un gage de travail sérieux et crédible. En l’occurence, le journaliste est soit crédule, soit idiot, soit cherche sciemment à faire passer SA vérité.

      Alors ?
      Un texte qui se prétend objectif et ... ne l’est aucunement.


      • hans lefebvre hans lefebvre 19 mars 2011 18:55

        +64, félicitations vous avez explosé heil cartman ÷))


      • JL JL 18 mars 2011 09:14

        cet article me laisse dubitatif quant à la thèse de Bruno Fay. En revanche je n’ai aucun doute sur celles de hans lefèbvre. 

        En effet, bien qu’il soit difficile de faire ici la part entre les réflexions personnelles de lefèvre et celles de Mr Fay, il est clair que la suivante est de la patte de hl, je cite : « Il n’est qu’à voir le formidable travail administré par Jérôme Quirant, auquel l’auteur consacre quelques lignes, pour mesurer l’immensité de la tache  »

        L’auteur Fay consacre quelques lignes à Quirant nous dit hl, mais qu’en dit-il ? Si quelqu’un a la réponse, je suis preneur.


        Plus loin je lis : « les attentats du 11 septembre 2001, comme le rappelle judicieusement Emma Klotz, auront largement « dopé » les théories du complot, agissant comme une puissante substance des plus addictogène dont chacun peut aisément observer les effets délétères, notamment en obérant les luttes sociales. Aussi, à l’instar des religions, les conspirationnismes n’entrent-ils pas au vaste rayon des opiacés du monde ? »

        Est-ce que Bruno Fay approuve Emma Klotz ? L’auteur laisse planer le doute. Une question, hans lefèvre : vous boycottez quoi au juste ? L’ouvrage de Bruno Fay ?

        Bruno Fay dénonce -t-il les complotistes comme veut nous le faire croire hans lefèvre, ou bien les comploteurs comme le suggère ceci :

        « Grâce à une longue enquête de terrain et de nombreux entretiens, Bruno Fay remonte aux sources de ce phénomène troublant. Ainsi, Michel Rocard lève le voile sur plusieurs scandales en les justifiant par la raison d’État. Des professionnels de la communication confirment qu’ils manipulent l’information pour le compte d’entreprises privées ou de partis politiques. Étienne Davignon, à la tête du groupe Bilderberg, accepte de parler pour la première fois de cette organisation puissante et mystérieuse nichée au cœur du pouvoir.
        Alors, tous paranos ? Vivons-nous déjà en Complocratie ? Ce document passionnant aborde de front un enjeu vital pour nos sociét
        és. » (lu sur le 2è lien donné par hl, confirmé par RUE89)

        Je repose ma question : vous boycottez quoi au juste, hans lefèvre ?


        • hans lefebvre hans lefebvre 18 mars 2011 10:33

          @jl (que j’aime tant minusculiser) merci de me citer, qui plus est en gras, cela vous va si bien, le gras. Par ailleurs, voici une citation d’un auteur auquel vous faites souvent référence mais dont vous ne devez pas avoir lu une seule ligne :

          « Pour qu’il y ait une once de vérité dans la théorie du complot, il faudrait qu’il y ait eu un énorme complot, incluant les compagnies aériennes, les médias, la préparation des faux avions. Il aurait fallu mettre au courant quantité de gens dans l’administration. Ils ne s’en seraient jamais tiré. Même une dictature n’aurait pas pu. C’est une opération vraiment risquée. LA probabilité d’une fuite est très élevée : ça se serait su tout de suite. Et la moindre fuite aurait aligné tous les dirigeants devant le peloton d’exécution, et sonné le glas du Parti républicain à jamais. Et pour gagner quoi ? Un prétexte pour faire ce qu’ils auraient fait de toute manière, sous un autre prétexte qu’ils auraient pu trouver...Pourquoi ce débat autour du 11 septembre est-il si bien toléré ? Je soupçonne le pouvoir de le voir d’un bon oeil. Il capte énormément d’énergies et les détourne des véritables crimes de l’administration, infiniment plus graves [...] Pensons à l’invasion de l’Irak, ou du Liban. Ou ce qu’ils font subir à la population ouvrière des États-Unis [...] Ils commettent des crimes réels, qui suscitent très peu de protestations. Une des raisons - pas la seule, bien entendu -, c’est qu’on dépense énormément d’énergies militantes potentielle dans ces polémiques autour du 11 septembre. Du point de vue des gouvernants, c’est excellent [...] Je suis sûr qu’à Washington ils applaudissent des deux mains »
          L’ivresse de la force, Noam Chomsky, entretiens avec David Barsamian, Fayard, 2008, in Complocratie p.130.131.
          Que dire de plus ? 

          NB : Pour ce qui est de ce que je boycotte, pas vous, car votre insignifiance ne le mérite même pas.
          PS : Vous n’avez pas encore changer d’avatar ? Bonne nuit ÷ »

        • JL JL 18 mars 2011 11:13

          lefèvre,

          vous êtes ridicule avec votre manie de vouloir me minusculiser. Mon pseudo réduit à deux lettres est déjà minuscule : Quant au votre, si j’en juge par la façon que vous avez de l’écrire, ou c’est pas votre vrai nom, ou vous avez alors une piètre opinion de vous-même.

          Je ne suis rien, dites vous ? Mais amors, pourquoi vous donnez vous tant de peine à vouloir me « diminuer » ? Serais-je le premier à vous avoir démasqué sur Agoravox ?

          Sur Chomsky : je lis tout ce qu’il publie, ne vous déplaise. Et j’aimerais lui dire en face qu’aucun avion de ligne ne s’est jamais encastré dans le Pentagone.

          Pour ce qui est de mon avatar : je vous l’ai déjà dit, c’est un soleil levant, alors vos jeux de mots à deux balles ... !

          Vos allusions méprisables sur mon âge ? Je ne vous souhaite pas d’avoir la même activité intellectuelle que moi quand vous aurez mon âge : ça je le réserve aux gens que j’apprécie. Mais par votre bassesse vous insultez sans doutes bien des gens qui vous sont chers. A moins que vous n’en ayez pas ? C’est vous qui voyez.


        • hans lefebvre hans lefebvre 18 mars 2011 11:29

          @jl, cela fait plaisir de savoir alors que vous n’êtes qu’à l’aube de votre intelligence !

           
          Chomsky, il serait heureux de vous entendre, pensez-donc !

        • JL JL 18 mars 2011 11:39

          Vous mélangez les genres et confondez intelligence et savoir. Je suppose que pour vous, on est un vieillard dès qu’on a passé 60 ans ? Pour votre collection de citations, je vous dédie celle-ci : « Un vieilard qui meurt, et c’est une bibliothèque qui s’en va ».

          Ajourd’hui Internet c’est comme la Samaritaine, alors les livres, les jeunes ils ne savent plus ce que c’est ! L’internet est à la culture ce que les poubelles sont au commerce de luxe.


        • hans lefebvre hans lefebvre 18 mars 2011 13:28

          @jl, mais vous y êtes en ce moment même sur internet, pauvre fou ! La congruence, vous savez de quoi il s’agit ? 

          Quant à certains vieillards, inutile de vous préciser que certains ne vont pas nous manquer car le grand âge n’est ni le garant de la sagesse et encore moins du savoir. Certains sont morts trop jeunes, emportant avec eux tout leur génie, ce qui ne sera pas votre cas, on peut en être assuré.

          Et maintenant je referme le couvercle sur la poubelle où vous vous êtes fourré ! 


          NB : je ne réponds jamais deux fois à la même question...

        • Kevorkian 18 mars 2011 15:25

          La chute d’une idole c’est moche.
          Vous vous en remettrez quand même ? A moins que vous ne hurliez au site conspirationniste ?

          Notez j’aime bien Chomsky, je le trouve performant sur la politique extérieure U.S.


        • roro46 18 mars 2011 15:44

          JL

          vous fatiguez pas, va !
          C’est pire que le café du commerce, là...
           smiley


        • ddacoudre ddacoudre 18 mars 2011 20:09

          bonjour han

          j’ai bien aimé ton article, il donnait envie de lire le livre, mais boff je ne crois pas y apprendre grand chose sur la théorie du complot qui est vielle comme le monde, et prospère sur la croyance qu’un homme ou un groupe d’homme peuvent comploter sans qu’a un moment ou un autre il y ai une fuite.il y a longtemps que nous savons que pour conserver un secret il ne faut pas le partager et le confier secrètement à un autre est vouloir qu’il soit connu.
          mais il y a des gens qui construisent des stratégies plus ou moins discrètement, il y a le mensonge sociétal, tout comme la distorsion de l’information, et également le besoin de penser, devant notre ignorance ou incompréhension qu’il y a un complot qui c’est hourdie, ou devant une pratique d’absence de clairvoyance ou tendance à cacher ses égarements ou ses avoirs et tant d’autres choses que l’on fini par penser que tout est du même tonneau.
          il y a certainement des complots aussi, mais voir des complots comme une stratégie mondiale dont l’on voit la ligne de conduite c’est confondre, la direction dynamique donné par un modèle qui phagocyte le reste ou le coopte, de l’individu ou du groupe d’individus qui auraient la capacité avec les moyens technologiques de diriger le monde. cela me laisse toujours dubitatif.

          cordialement


        • Eliott40000 19 mars 2011 00:31

          Il y a au moins une chose qu’il boycotte le dénommé hans lefèvre, c’est l’orthographe !


        • yvesduc 19 mars 2011 10:20

          hans lefebvre de 10:33 : Chomsky a le droit d’écrire des bêtises ; d’ailleurs, sa position a évolué. Le complot évoqué n’est pas cette caricature et les fuites sont bel et bien présentes (le simple fait de les nier m’inquiète au plus haut point de la part de la personne qui prétend donner son avis sur le sujet). Enfin, je note que les opposants à la stupide guerre dite « contre le terrorisme » (qui l’aggrave, en fait ; on devrait dire « guerre de soutien au terrorisme »), à savoir Afghanistan et Irak, rangs que les réopeniens viennent d’ailleurs grossir, n’ont pas réussi jusque-là à stopper cette guerre, ce qui signifie peut-être qu’un autre angle d’approche devrait être essayé.


        • hans lefebvre hans lefebvre 19 mars 2011 18:56

          jl = +16, largement distancé, mais pas mal pour son âge ÷ »


        • Ariane Walter Ariane Walter 18 mars 2011 09:31

          Sois muet, esclave, tu réjouis tes maîtres !


          • hans lefebvre hans lefebvre 18 mars 2011 10:35

            Sois pas belle, et tais-toi !

            À prendre au second degré, si possible.

          • Alpo47 Alpo47 18 mars 2011 12:49

            Je pense que lorsque l’on devient grossier ou inutilement agressif, c’est surtout parce que l’on perd pied et n’a plus d’argument solide.

            A l’unisson avec cette « analyse », finalement ...


          • Cocasse cocasse 18 mars 2011 09:34

            Ce n’est pas un article, c’est une pub pour un livre d’enfumage complot crasse.

            Situation de plateau TV : une personne censée, un professeur par exemple, commence une réflexion géopolitique.
            Soudain, un intervenant lui coupe la parole.
            Le couperet tombe :
            - Mais mon cher, vous croyez à la « théorie du complot » !
            Ou encore :
            - Ce n’est pas sérieux, cessez ces thèses conspirationnistes !
            Fin de tout débat, fin de toute argumentation sérieuse et documenté.
            La sentence est là pour couper net toute parole et décrédibiliser l’interlocuteur, quelque soit son niveau intellectuel.

            Complot ?
            Cela n’existe pas ! Il n’y a jamais eu de complot.
            Dans toute l’histoire de l’humanité, c’est du zéro complot.
            Tout a toujours été transparent, rien n’a jamais été secret, depuis l’aube de l’humanité.
            L’incendie du Reichtag ? Les PCB de mosanto ? Pearl Harbor ? Le médiator ? L’assassinat de Kennedy ?
            Juste des incidents naturels...

            A partir de ce formidable moyen de censure et de décridibilisation, on assassine la pensée de n’importe quoi.
            Cela est étudié pour ! Ce n’est pas pour rien que les expressions « Théorie de complot », « Complotisme », « Conspirationnisme », ont été autant galvaudées.
            Et cela marche !
            Sur internet, dans les forums, on trouve toujours des perroquets, pour répéter de ci de là « Ah Ah tu crois à la théorie du complot ».
            C’est souvent la réplique d’ignares, d’incultes narcissiques, et surtout de bornés ayant perdu toute curiosité.
            La dernière chose qu’ils peuvent dire pour sauver leur « paraitre intelligent » est de singer.

            L’autre astuce utilisée est l’amalgame.
            Prenez deux concepts, celui intelligent raconté par votre interlocuteur, et un autre complètement débile provenant d’illuminés.
            Lorsque cet interlocuteur avance l’argument de trop, on peut lui couper la parole de cette façon :
            - Ah Ah, c’est quoi cette thèse conspirationniste, et pourquoi pas les extraterrestres et les reptiliens pendant que tu y es !

            Dès lors que vous utilisez ces astuces, vous pouvez déglinguer les arguments les plus sérieux provenant d’étude sur par exemple :
            - Le 11/9, La FED, le CFR, le groupe Bilderberg, la commission Européenne, et j’en passe.

            Il n’y a pas besoin de lire un ouvrage de plus, utilisant ces mêmes ficelles, et de plus grosses encore.
            Telles que « le mécanisme du conspirationnisme » permettant à nouveau de décrédibiliser toute recherche.
            Les « dénonciateurs » de théorie du complot ont surtout perdu toute légitimité en raison de leur acharnement et de leur refus de tout débat dans les grands médias, quand ce ne sont pas des mensonges purs et simples (comme ce journaliste jouant l’étonné qui disait ne pas connaitre bilderberg).

            La seule chose à écouter, c’est votre propre intelligence, votre sens critique, la diversité des arguments.
            « Juger pas soi-même » !


            • JL JL 18 mars 2011 09:47

              Cocasse,

              vous dites : « Ce n’est pas un article, c’est une pub pour un livre d’enfumage complot crasse »

              Je crois au contraire que lefèvre a réussi son « coup », et vous le prouvez. Pour vous en convaincre, lisez mon commentaire précédent. Il semble que son but était justement de boycotter ce livre : lefèvre boycotte !


            • Cocasse cocasse 18 mars 2011 09:55

              Ah !? Je vais relire votre commentaire. Le terme « pub » n’est pas bon selon vous. J’ai du raté quelques lignes dans l’article, remonté un peu trop vite. Ce mr Fay avait publié des articles insensés déjà. Merci.


            • Cocasse cocasse 18 mars 2011 10:22

              JL : Ouuupppss !
              J’ai confondu les deux ! Vraiment pas réveillé ce matin... Je vous revois après mon troisième café.
              Encore merci !! smiley


            • hans lefebvre hans lefebvre 18 mars 2011 10:42

              Aller, au dodo jl, car vous vous faites bien du mal !


            • Heil Cartman Heil Cartman 18 mars 2011 11:08

              Aller, au dodo jl, car vous vous faites bien du mal !

              Whaouuu, la répartie qui tue !

              JL au dodo, Ah, j’ t’ai cassé !

              Mais c’qu’il est fort ce Hans, il casse comme Brice  !

              http://media.trinome.com/projets/kwad9/nsMNFM1240607071/006_7by77.jpg

              .
              .
              .
              .
              .
              .
              .
              Pathétique........


            • hans lefebvre hans lefebvre 18 mars 2011 11:16

              @heil, c’est entre jl et moi, vous ne pouvez pas comprendre ! Mais vous pouvez toutefois le rejoindre !


            • Heil Cartman Heil Cartman 18 mars 2011 11:21

              Ah bah oui suis-je bête, comment pourrais-je comprendre, moi pauvre comploto-soucoupantisémite ?

              Mea culpa.


            • JL JL 18 mars 2011 11:28

              Cartman,

              effectivement, personne ne peut comprendre : qui d’autre que lefèvre ferait d’un individu qu’il dit mépriser son ennemi intime ?

              Pour ma part et à son égard, sachant qu’il apprécie mes citations je lui lui propose de méditer sur celle-ci :

              « En ces temps difficiles, il convient d’accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux. » (Chateaubriand)


            • JL JL 18 mars 2011 11:30

              Qui peut comprendre ? Peut-être est-ce un troll masochiste ?

              Il se prend une volée de bois vert, et il dit (cf. plus bas) que c’était prémédité.

               smiley)


            • Heil Cartman Heil Cartman 18 mars 2011 11:43

              Je dois admettre JL que je suis toujours étonné par ces auteurs qui s’acharnent à venir ici (jusque là pas de problème, ils sont libres) mais qui hurlent ensuite à l’ignominie quand ils s’aperçoivent qu’ils se font moinsser en masse.

              Si ca trouve vous avez mit dans le mille sans le vouloir en mettant en lumière cette nouvelle pratique sexuelle qui leur est propre : le web-masochisme


            • epapel epapel 19 mars 2011 18:48

              Ça prouve qu’on a encore le droit de le faire, s’il n’y avait jamais d’article susceptible d’être largement moinssé on pourrait se poser des questions sur la liberté d’expression.


            • Heil Cartman Heil Cartman 22 mars 2011 08:55

              Merci Epapel de répéter mes paroles car c’est exactement ce que je viens de dire.

              Votre propension à être inutile m’a toujours impressionnée.


            • Cocasse cocasse 18 mars 2011 09:47

              Rapellez vous du traitement du 11/9 sur rue89.

              Un des types de rue89 était allé dans une école de journalisme, et avait demandé aux élèves de faire un « stage » de deux semaines, durant lequel ils devaient démonter tout argument opposé à la version officielle. Sachant qu’il ne devait pas connaitre grand chose déjà.

              rue89, c’est plutôt poubelle89, voir benneaordures89.


              • Heil Cartman Heil Cartman 18 mars 2011 10:09

                Arf, je m’en souviens en effet, le super dossier « debunking » de caniveau89 réalisé par des étudiants en journalisme en 15 jours. Un magnifique exemple de ce qu’il ne faut surtout pas faire en journalisme, tant chacun des articles de ce dossier est vide d’argument et bourré d’aprioris.

                Le « dossier » de caniveau89 : http://www.rue89.com/desintox-11-septembre-2001
                Faites vous plaisir, la mise en page est magnifique avec tout plein de zoulis petites icônes ridicules.

                Le debunking du debunking de caniveau89 par re-open : http://www.reopen911.info/11-septembre/rue89-resoud-le-11-septembre/


              • Cocasse cocasse 18 mars 2011 10:25

                Cartman : un grand merci pour les liens. J’avoue avoir été un peu feignant.
                Je trouve vraiment le procédé odieux : formater de jeunes journalistes à la connerie de médiamarché, tout en ne leur laissant pas le temps d’une recherche qui prend des mois.


              • Buzz l'éclair Buzz l’éclair 18 mars 2011 19:08

                Ca devait être 2 semaines au départ, mais ça a été même moins que ça il me semble car la durée attribuée aux élèves avait été raccourcie... à tel point que certains élèves ne sachant pas comment boucler leur devoir avaient contacté.......... ReOpen911, marrant, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès