Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Sur Europe1, Fogiel attendait AgoraVox au coin du bois !

Sur Europe1, Fogiel attendait AgoraVox au coin du bois !

AgoraVox était, mercredi 18 novembre 2009, invité à participer à un débat de 10 minutes, de 9h 10 à 9h 20, par Marc-Olivier Fogiel dans son émission matinale sur Europe 1, pour donner la réplique au journaliste Hervé Chabalier, directeur de l’agence CAPA. La question angoissante du jour était la suivante : « Les journalistes ont-ils du souci à se faire ? ». L’existence de sites d’informations comme AgoraVox est-elle, en effet, une menace pour la profession journalistique ? La question était également reformulée ainsi : « Est-ce que demain tout le monde sera journaliste ? ». Paul Villach représentait AgoraVox.
 
Un guet-apens ?
 
Il serait cruel de laisser le lecteur dans l’angoisse de l’attente de la réponse à cette interrogation existentielle : oui, après cette émission de dix minutes, il ne fait aucun doute, le débat ne se faisait pas à armes égales. Et même si un autre rédacteur d’AgoraVox, Caleb Irri, pense qu’en réalité tous les participants entretenaient un dialogue de sourds, en écoutant bien l’émission (cf. la vidéo plus bas), on se rend compte que la profession journalistique a du souci à se faire si elle continue à utiliser de pareils procédés.
 
D’abord, la méthode mise en œuvre au cours de ce débat si court, en dit long sur les mœurs de certains journalistes. Le rédacteur d’AgoraVox a été pris littéralement dans un guet-apens : il a dû essuyer le feu croisé d’Hervé Chabalier et de l’animateur de l’émission qui n’a même pas eu l’élégance de se cantonner dans un rôle de modérateur… Est-ce tout ? Non, était également présent un auxiliaire imprévu, le bien connu Guy Carlier. Pour être franc, en écoutant la tournure du début du débat j’ai eu peur que Villach ne fasse pas le poids…
 
Paul Villach a eu en effet à affronter trois comparses qui tiraient sur lui de concert et surtout monopolisaient la parole et lui faisant obstruction en le coupant systématiquement pour qu’il ne finisse jamais son argumentation. Quand 10 minutes sont seulement allouées, la partie n’est pas simple : elle n’est surtout pas égale. D’autre part, alors qu’Hervé Chabalier, était présenté dans sa fonction de fondateur et directeur de l’agence CAPA, Paul Villach n’a quasiment pas été introduit : seul un rapide rappel de son dernier ouvrage « L’heure des infos, l’information et ses leurres », sans même que soient précisés le nom de l’éditeur et sa qualité de rédacteur d’AgoraVox (il faut dire que Villach s’est rattrapé plus tard quand il a commencé à citer AgoraVox pratiquement à chaque phrase ce qui a réussi à énerver le petit Fogiel).

Les refrains favoris et éculés des journalistes 
 
Le guet-apens s’est, en partie, retourné contre les trois lascars embusqués. Ils ont eu tout loisir de réciter, une fois de plus, leurs ritournelles qui a tant fait pour discréditer la profession :
 
1- Hervé Chabalier, qui n’a pratiquement jamais été interrompu quand il prenait la parole, a célébré la spécificité du métier de journaliste qui est non seulement de diffuser des informations, mais d’aller les chercher par des véritables enquêtes. Paul Villach a justement répliqué qu’en réalité les vraies enquêtes, ce n’était pas ce qu’il voyait le plus dans les médias... Il a également rajouté que la maîtrise de l’information n’est pas une exclusivité des journalistes : toute profession et même tout citoyen se doivent de l’avoir.
 
2- Cette observation blasphématoire a suscité les cris d’Hervé Chabalier, soutenu en chœur par le duo Fogiel et Carlier : ce n’était pas cela dont il s’agissait ! Être journaliste est un métier sacré qui permet de vérifier les informations et de les recouper avant de les diffuser en toute sécurité... Carlier rappelait qu’il existait des écoles indispensables pour apprendre cette méthodologie infaillible qui fait le succès, année après année, de notre beau pays dans les classements de RSF. Et Fogiel renchérissait en tant qu’incarnation vivante du vrai journaliste qui vérifie toujours ses sources et qui préfère parfois ne pas évoquer certains sujets dans les médias pour ne pas troubler inutilement son public… C’est alors que Paul Villach, réussissant non sans fatigue à reprendre la parole monopolisée par le trio, à rappelé le B.A.- BA du traitement de l’information qui n’est pas exclusif aux journalistes et qui se présente comme une médaille avec un endroit et un envers. Les journalistes parlent toujours de l’endroit , la vérification et le recoupement de l’information, mais ils ne parlent jamais de l’envers : quels sont donc les critères observés pour diffuser ou non une information ?
 
3- Fogiel s’est alors emmêlé les pinceaux en prétendant que seules n’étaient pas diffusées les informations insuffisamment vérifiées ! Quelle blague ! Touché au vif, il a contre-attaqué en croyant mettre Paul Villach dans l’embarras : avec insistance il l’a sommé de donner un exemple où un rédacteur d’Agoravox s’était rendu utile en livrant une information. Paul Villach a alors rappelé « l’affaire des Irlandais de Vincennes » qui a duré 26 ans et qui n’avait guère été signalée correctement par les médias quand elle a pris fin que par un arrêt de la cour de cassation en septembre 2008. Les lascars ont poussé des cris d’orfraie en prétendant le contraire. Renchérissant, Paul Villach a alors évoqué la légion d’honneur décernée par le président de la République en mai 2009 au lieutenant-colonel Jean-Michel Beau qui avait été présenté à tort comme le coupable dans l’affaire. Quel média en avait parlé ?
 
4- Peut-être dans l’embarras, H. Chabalier a changé de sujet pour chanter la nécessaire entente entre les journalistes et Internet où ils devaient se montrer plus présents. Se tournant alors vers Paul Villach, M.-O. Fogiel l’a sollicité en conclusion pour avoir son point de vue. Celui-ci a rétorqué qu’il existait, selon lui, deux visions de l’information : l’une est celle du pêcheur et l’autre, celle du poisson. Or pêcheur et poisson n’ont évidemment pas les mêmes intérêts : le pêcheur doit utiliser des leurres pour attraper le poisson ; mais le poisson a tout intérêt à reconnaître ces leurres s’il ne veut pas finir dans la poêle à frire !
 
A l’évidence, ce n’est pas demain la veille que la profession journalistique abandonnera ses refrains et sa mythologie. Elle s’y cramponne désespérément et les ressert en croyant pouvoir se défendre alors qu’elle ne fait que se discréditer un peu plus. Surtout, au cours de cette brève émission les actes des trois journalistes ont cruellement démenti leurs propos : ils se sont mis à trois contre un pour tenter de maîtriser un simple rédacteur d’Agoravox, en réduisant son temps de parole. Cette méthode inélégante dit à elle seule comme Fogiel et Carlier craignaient la confrontation : mais, une fois n’est pas coutume, ce sont les « pêcheurs » qui, mercredi matin, se sont fait prendre à leur propres filets.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (96 votes)




Réagissez à l'article

234 réactions à cet article    


  • Voris 19 novembre 2009 10:50

    « Être journaliste est un métier sacré qui permet de vérifier les informations et de les recouper avant de les diffuser en toute sécurité »

    ou bien plutôt :

    « Être journaliste est un métier sacré qui permet de recevoir sans les vérifier les informations et de les couper avant de les diffuser en toute complaisance » ?

    Il aurait fallu que je sois aussi au débat, cela aurait rééquilibré les forces en présence. smiley
    En tout cas bravo à Paul Villach !


    • french_car 19 novembre 2009 23:06

      Pauvre Villach qui nous ressort le père Beau comme exemple manifeste de censure des médias officiels. Il a déconicité à fond les manettes !


    • french_car 19 novembre 2009 23:15

      Villach sous le pseudo de Zorro on aura tout vu ! Dommage que ce ne soit pas Bernardo le sourd-muet smiley smiley smiley


    • Salsabil 19 novembre 2009 23:20

      Quouâââ ????

      C’était un leurre !!!

      D’appel sexuel ? Nôôôn !!!! smiley

      Pardon, il est tard....


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 novembre 2009 03:12

      @ Zen : La magistrale série de Forest Ent sur la concentration de la propriété des médias est disponible sur le site « Les 7 du Québec ». 



    • Paul Muad Dib 19 novembre 2009 11:01

      et oui , un traquenard, ca s’apprend ..j’ai fait de la vente en hyper et centrales d’achats, nos formateurs formaient politiques et journalistes, c’est plein de techniques diverses..
      quelle idée de tout contrôler, comme un humain essaye de contrôler sa vie ,restant un barbare et faisant semblant d’être un esthète rempli de sagesse , alors que les pouvoirs sont tous assassins....tout ceci n’est qu’une piètre pièce de théâtre, ou un cirque, foncièrement mauvais je trouve cela étrange, l’univers serait il débile ???
      chapeau mr villach, pas facile...


      • joelim joelim 19 novembre 2009 18:22

        Non, l’univers n’est pas débile, mais il est conçu de guingois, afin que nous nous dépassions.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 novembre 2009 03:07

        Croire qu’il existe un quelconque source d’information impartiale dans un sytème qui appartient à des intérêts privés serait une grande naïveté. Penser que l’État - toujours sous la coupe d« un »parti au pouvoir" - informe sans biais, en serait une autre, tout aussi grave. 

        Une source crédible d’information ne peut être qu’une Régie autonome de l’information avec un possible recours judiciaire et sous surveillance citoyenne. Si la cueillette des données et des faits ainsi que leur traitement journalistique a lieu dans cet environnement, on minimise les risques d’une dérive où toute information devient publicité ou propagande.

        On n’interdit pas les autres médias.... mais la population comprendra vite que la vérité n’est que là. Ce serait un premier pas vers le retour de la démocratie. Je ne crois pas, cependant, qu’on pose ce geste en France avant que la situation ne se soit détériorée bien davantage.


        Pierre JC Allard


      • Paul Muad Dib 20 novembre 2009 09:12

        Salut jc allard..
        oui ,voila du concret, vous savez je fais aussi souvent le lien avec un humain, disons moi, même a ce stade l’objectivité n’est pas de mise souvent, on retrouve ce phénomène multiplie par 6 milliards au niveau de la planète....pour ma propre vie j’observe cela en moi ,ca produit des changements importants et ouvre a la vie sur autre chose , des subtilités sans cesse renouvellees...
        salutations..


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 novembre 2009 04:35

        Paul Muaddib :


         Merci. le projet pour une Régie autonome de l’information est tout a fait concret et sera moussé au Québec. Il y a d’autres mesures concrètes a prendre, mais, en France, je pense que le temps des actions positives a cédé la place aux stratégies de déconstruction de l’État. Ce n’est pas une critique : je pense que vous êtes simplement une étape plus loin.





      • Philippe D Philippe D 19 novembre 2009 11:10

        Marrant, Je viens de faire virer un article de Publicité sur Agoravox.

        Sur Europe1 on pourrait dire que Paul Villach en citant au moins 3 fois Agoravox, alors qu’il aurait pu, qu’il aurait dû rester sur un plan générique, a agacé Fogiel, Chabalier et les auditeurs.

        Pas très malin pour quelqu’un qui analyse la pub et qui traque le « Leurrrrrre »


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 12:32

          Tiens !

          Les gardiens vigilants des dogmes au secours de la presse aux ordres ; logique : on ne bouscule pas les institutions, chez les dogmatiques !!

          Manquerait plus que ça !


        • dom y loulou dom 19 novembre 2009 12:36

          et le tragique chez vous léon c’est que vous ne voulez toujours pas vérifier que TOUTES les informations officielles s’abreuvent chez Reuters et que Reuters est propriété des Rothschilds.

          comment voulez-vous croire à une information neutre et non-propagandiste ?

          Vous aimez croire la réalité tissée pour vous, alors les médias c’est fait pour vous.

          Qu’est-ce que vous foutez sur avox si c’est pour chier dessus tout le temps ?


        • Philippe D Philippe D 19 novembre 2009 12:42

          Mais qui est donc ce Zorro qui me fait furieusement penser à Paul Villach ?


        • ZEN ZEN 19 novembre 2009 13:36

          La presse aux ordres, oui, à quelques exceptions près...
          Mais ce mécanismes de filtrage ,de censure et d’autocensure est particuliièrment subtil, souvent peu détectable pour le lecteur moyen
          Forest Ent avait produit une magistrale étude sur les liens entre la presse française et les goupes financiers et industriels, mais on ne la retrouve plus .dommage !
          La Foret des medias
          Forest, si tu m’entends...


        • ZEN ZEN 19 novembre 2009 13:40

          Pourtant Léon a produit lui aussi parfois de bons articles
          Il en faut pas scier la branche...
          Scié !-))


        • ZEN ZEN 19 novembre 2009 13:46

          Rectif :il ne faut pas...


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 14:06

          Ah... mon brave sourcilleux Léon ; cessez de voir le monde à votre image ; vous allez finir par entrer en dépression (il y aurait de quoi).

          Le problème, évidemment, entre la presse officielle, et les articles des citoyens, n’est pas celui de l’investigation ou de la recherche des sources ; les journalistes professionnels ont, dans ce domaine, bien d’autres moyens que le citoyen lambda ; moyens temporels (ils n’ont que ça à faire), moyens financiers (ils sont payés pour ça), moyens structurels (dépèches d’agences, correspondants sur place, infrastructure des organes de presse, etc....) quand le citoyen fait tout ça bénévolement, en récupérant des sources comme il le peut.

          Non.

          Le vrai problème, à aborder avec des journalistes professionnels ; mais, bien sûr pas dans le cadre d’un traquenard à 3 contre 1 en 10 minutes, c’est, tout simplement celui de la LIBERTÉ de traiter les informations, et le choix des informations à diffuser.

          Tout le monde sait maintenant que la presse officielle est entièrement aux mains des groupes financiers, et, de plus, sous perfusion de l’état.
          Dans ces conditions, comment mordre la main qui vous nourrit, sans risque de perdre sa pitance ?
          Même pas besoin de censure ; le contexte est parfaitement intégré, et l’auto-censure y suffit largement.

          On en a l’exemple avec les quelques rares VRAIS journalistes d’investigation (Eric Laurent, Denis Robert, et autres..). , qui n’ont plus, comme opportunité de diffuser leur travail, que d’en faire des livres, à diffusion forcément restreinte, tant ceux du « métier » se garderont bien de leur faire de la publicité.

          S’il fallait des preuves de la « docilité », voire de la servilité des journalistes des organes officiels, il suffit de s’en tenir à l’absence totale de protestations, ou même de simple droit à faire valoir leur déontologie, quand tous les organes pour lesquels ils travaillent (presse écrite, radios, chaines de télé) ont été progressivement mis sous l’éteignoir ; soit des grands groupes financiers proches du pouvoir, soit par le pouvoir lui-même, quand, les plaçant devant le fait du prince, l’omniprésident a décidé de nommer lui-même les directeurs des chaines de radio et de télé ; ce fut un assourdissant silence, de la part de tous ceux censés diffuser les informations.

          Alors, certes, il reste quelques « bastions » d’une information relativement libre, et qui peut, parfois, mettre le doigt là où ça fait mal ; arte, par exemple ; mais tellement couverts par le vacarme médiatique, qu’ils sont, eux aussi, destinés à rentrer dans le rang, ou disparaître.

          Un autre élément à prendre en considération, évidemment, c’est, contrairement à l’information diffusée sur le net, la nécessaire RENTABILITE des organes d’information ; ben oui, il faut bien payer tous ces journalistes, donc il faut bien vendre.

          Alors, outre la bienvenue publicité qui, là aussi, en raison des intérêts des annonceurs, opère nécessairement une force de pression empêchant la liberté de s’exprimer sur certains sujets (vive Le Canard Enchainé, Siné Hebdo..), il y a la vieille nécessité « d’appâter le chaland », par une information spectaculaire, percutante (le poids des mots, le choc des photos), attirante, distrayante, faisant diversion.

          D’où la floraison des magazines et émissions « people », où, en livrant en pâture aux citoyens confinés dans leur quotidien médiocre et de plus en plus délétère, , les ébats et apparats des « personnalitésé du spectacle, et du tout-Paris qui pétille et qui rigole, de la politique, du showbiz, on permet un phénomène de »projection« qui permet de penser à autre chose, voire de nourrir l’espoir de faire, un jour, partie de cette élite privilégiée (Star Academy, La Nouvelle Star et autres concours par élimination, pour promouvoir UN gagnant ; un peu dans le style des concours de danse, lors de la crise de 29, parfaitement montrés dans’ »On achève bien les chevaux« de Sydney Pollack).

          L’ascenseur social, définitivement en panne, a été remplacé par les lumineux escaliers de la célébrité, qui permettent à chacun de se rêver  »star", pour dénier et masquer une réalité de plus en plus sinistrée...

          Du coup, évidemment, la formidable anarchie mais aussi la formidable LIBERTE d’internet fout, à tous ces embrouilleurs professionnels, bien sûr, une sacrée trouille.

          Alors, bien sûr, sur le net, le meilleur côtoie le pire, mais sa totale liberté permet de mettre en lumière des faits, évènements, analyses, questionnements, que les médias traditionnels n’ont plus le pouvoir ou le courage de traiter ; le socle de la vérité imposé par l’argument d’autorité se fissure ; à tel point, d’ailleurs, que maintenant, souvent, c’est à la suite de buzz sur le net que les journaux, radios, télés, se voient bien obligés à traiter des informations qu’ils avaient jusque là passé sous silence, ou tenté même de discréditer..

          Eh oui ; les médias traditionnels sont rattrapés par des voix de la liberté absolue ; avec ses excès, mais aussi son formidable pouvoir de dévoilement, de questionnement, de remise en question des propagandes officielles et avalisées par les pouvoirs en place.

          Qui s’en plaindra, à part ceux que la liberté dérange, ou qui ont intérêt à ce qu’elle reste cachée ou travestie ?

          On peut espérer que, grâce à l’aiguillon du net, les journalistes professionnels, quitte à prendre des risques avec leurs clients, leurs annonceurs, leurs organismes de tutelle (et donc les pouvoirs en place) retrouvent enfin leur déontologie, et cessent de pratiquer une auto-censure et censure, pour permettre, enfin, la diffusion d’une information libérée, quitte à ce qu’elle aborde les vrais sujets de ce temps : le dépeçage du monde par la finance, les banques, la servilité des pouvoirs en place, l’iniquité fondamentale d’un système d’exploitation porté à son paroxysme ; bref, de vrais sujets de fond, à la place de l’info-spectacle et des leurres (clin d’oeil à Paul Villach) de la désinformation.

          On peut rêver, mais, surtout, se servir de ce formidable outil de liberté qu’est le net pour aider à forcer les choses ; les journalistes encore honnêtes, lucides et courageux, y sont d’ailleurs les bienvenus...


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 14:41

          Par Le furtif (xxx.xxx.xxx.15) 19 novembre 13:42

          "Comme Taverne il y a quelques mois, de qui Villach tenait-il son mandat ?

          Particularité de la gauche maison ?

          Villach parlait-il au nom de son employeur ? Sinon au nom de qui ?"

          Ah, brave truffe furtif ; encore un coup de l’IMAMI (International Manufactory Ashes of Mulot Incorporated) !!

          Heureusement que vous êtes là pour dénoncer les complots qui s’ourdissent dans l’ombre des officines douteuses mais lucratives des sectes de soucoupistes-naturopathes-homéopathiques  !

          Truffe furtif, on vous nomme complotiste en chef ; si, si ; c’est tout à fait mérité ; on compte sur vous pour nous dévoiler le dessous de ces cartes biseautées !


        • Philippe D Philippe D 19 novembre 2009 14:44

          @ Philippe Renève,

          2 choses :

          1 - Non, non, je ne crois ni à l’un ni à l’autre.
          Vous doutez, c’est très bien ! L’agoravoxien doit douter, l’agoravoxien se nourrit du doute.
          Bon Point.

          2 - La teneur de votre message pourrait laisser supposer à des esprits mal intentionnés que vous faites une tentative d’humour.
          Je vous rappelle que l’humour est banni. L’agoravoxien n’est pas là pour rigoler.
          Mauvais Point.

          Signé, la comptabilité Avox qui peut à tout moment vous retirer votre permis.
          Never forget it !


        • ZEN ZEN 19 novembre 2009 14:48

          Critiquer AV n’est pas une faute
          Je l’ai souvent fait, et dès le début
          Paul a une production inégale sur ce site, mais il a aussi donné d’excellentes analyses

          Pour la presse « officielle », l’heure est grave
          Un métier qui a mal tourné...
          Qui la sauvera ?
          - La Trahison des médias, le dessous des cartes
          -La Trahison des médias de Pierre Servent-(Sans pilote dans le cockpit, les médias distillent de plus en plus une substance toxique pour la démocratie.
          Ils inhibent le débat, formatent la pensée des responsables et assurent la promotion fugace d’improbables vedettes. Souvent impuissants, les journalistes assistent à la régression de leur métier et à la progression foudroyante de la médialomanie. C’est ce malaise profond que Pierre Sergent dénonce dans La Trahison des médias. Dans une analyse au vitriol, il décrit les mécanismes d’un empire médiatique qui règne désormais sans partage sur les autres pouvoirs et trahit sa mission démocratique.
          Son constat est accablant.
          -Notre métier a mal tourné :Philippe Cohen et Elisabeth Lévy
          Qu’est-il donc arrivé au journalisme ? Les deux auteurs disent tout haut ce qu’on ne peut s’avouer dans les rédactions : leur métier a mal tourné ; la peur est devenue le premier carburant de la profession. L’industrie des médias est à présent dominée par quelques grands groupes, ce qui a contribué à écraser les individualités. Pour autant, si les journalistes se contentent de rediffuser la même information et la même vulgate en mille éclats de voix et de phrases, ils en sont aussi responsables.
          -La forêt des médias - Accueil( F.Ent)
          -Acrimed | Notre portail
          -Observatoire français des médias]

          - Halimi :les nouveaux chiens de garde
          -Faire l’opinion : Patrick Champagne
          -Qui veut la mort de la presse française ?


        • Emile Red Emile Red 19 novembre 2009 15:26

          A Zen

          J’ai, en principe et si je ne l’ai pas perdu dans un crash de bécane, le dossier entier de la forêt des médias de Forest Ent.

          Par contre je l’avais relu il y a plusieurs mois, il demande à être passablement réactualisé, il en va de la presse comme des modes, ça change sans arrêt.

          Si le dossier t’intéresse, fait le moi savoir, je le mettrai en ligne.


        • Daniel Roux Daniel Roux 19 novembre 2009 15:30

          Cybion est une entreprise à but lucratif.

          Son site propose ses services aux entreprises. Agoravox rentre tout à fait dans le champ d’étude de Cybion. C’est un outil pour analyser l’opinion que nous, rédacteur et commentateurs, représenterions. C’est officiel et disponible pour peu que l’on recherche l’info :

          "Depuis 1995, sur Internet, Cybion vous accompagne dans le suivi de votre image ainsi que dans la communication de crise.

          Quotidiennement, nous analysons des dizaines de milliers de sources formelles et informelles (sites, commentaires blogs, forums, réseaux sociaux) qui nous permettent d’appréhender précisément votre environnement et de répondre à vos attentes de façon adaptée : analyse concurrentielle, observation des opinions, identification des leaders, et, enfin, traitement des risques de crise."

          Outil surement, mais qui nous permet une expression citoyenne et libre. Un outil commercial qui n’enlève rien au plaisir que nous avons d’écrire, de lire, d’échanger et de partager nos connaissances, opinions, ressentis et coups de gueule.

          Ce qui serait une marque de clarté, serait de savoir combien Cybion reverse à la fondation Agoravox, en pourcentage du budget annuel et/ou en volume.


        • JL JL 19 novembre 2009 15:33

          Furtif devrait nous expliquer ce qu’il a contre Véléda :

          http://www.pagesjaunes.fr/trouverunnom/RecherchePagesBlanchesExpress.do ;jsessionid=8F86A49F2A08F14639E1CB04479C4635.yas13f

          Une maison de repos où une amie a été envoyée à la fin de sa jeune vie par ses médecins, pour se reposer des ses chimiothérapies.

          Parlons-nous du même Véléda ? De fait, dans cet établissemen là, la mortalité y était - y est toujours ? - très élevée.


        • JL JL 19 novembre 2009 15:37
          Clinea Clinique La Maison de Velleda
          Coordonnées principales
          • tertre de Bran de Fer 22130 Plancoët

            • N° à tarif spécial :

              Tarification des numéros spéciaux :

              0,15 E TTC/mn *

              * Prix à partir des téléphones fixes. Les tarifs indiqués ne tiennent pas compte des plages horaires

            • .0 826 96 00 22
            • fax : .02 96 84 37 78
             
          Informations principales
          • Cliniques de Soins de Suite et Réadaptation,
            polyvalents et spécialisés (rééducation
            fonctionnelle, gériatrie, cardiovasculaire..)


        • Philippe D Philippe D 19 novembre 2009 15:43

          Par exemple, ce nouveau journaliste citoyen, qui se nomme Zorro.
          Est-ce son véritable nom ? Paul ou Jacques Zorro ?
          Serait-ce un pseudo ?

          Premier article, aucun commentaire.
          Pourtant Il m’a l’air de tout connaître d’Avox.

          Pourquoi arriver masqué ?
          Déontologie Avoxienne ?

          L’anonymat, le pseudo (solo ou multi) sont-ils les garants de la nouvelle info de qualité et non manipulée ?


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 15:47

          Cher complotiste truffe Furtif,

          je me pose quand même une question ; que fais-tu donc à rester sur le site d’AVox tel que tu le décris ?

          A part y ressasser tes éternelles antiennes complotistes, et à accuser tout le monde et n’importe qui de tout et de n’importe quoi ?

          A ce niveau, ça relève carrément de la pathologie lourde, comme dirait l’autre...

          En tout cas, fais toujours très gaffe avant de te coucher ; regarde bien partout ; l’IMAMI a des pouvoirs qu’on ne soupçonne même pas...
          Il suffit d’un moment d’inattention, et hop ! Te voila envouté par les homéopatho-naturopatho-soucoupisto (non, pas soupe au pistou) -cendredemulistes, et leurs agents infiltrés partout.
          Tu as bien regardé si ta demeure n’est pas truffée de micros ?

          Quant à moi, l’IMAMI me paye grassement, pour diffuser en douce sa propagande sur AVox ; tu penses bien que je ne vais pas y renoncer de sitôt..

          Allez, je vais prendre ma tisane de datura, et j’enfourche ma soucoupe : à plus...
          .... mais........ vigilance !!!!


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 15:51

          Par Philippe D (xxx.xxx.xxx.21) 19 novembre 15:43

          "Par exemple, ce nouveau journaliste citoyen, qui se nomme Zorro.
          Est-ce son véritable nom ? Paul ou Jacques Zorro ?
          Serait-ce un pseudo ?

          Premier article, aucun commentaire.
          Pourtant Il m’a l’air de tout connaître d’Avox.

          Pourquoi arriver masqué ?
          Déontologie Avoxienne ?

          L’anonymat, le pseudo (solo ou multi) sont-ils les garants de la nouvelle info de qualité et non manipulée ?"

          Pourquoi ?

          Toi, tu n’es pas masqué ?

          Tu écris sous ton nom ?

          C’est court, comme nom de famille D !

          Original, mais un peu court...


        • Philippe D Philippe D 19 novembre 2009 15:54

          Fais pas semblant de ne pas comprendre Sisy.

          C’est le pseudo d’un pseudo.
          Quelqu’un de connu ici sous un autre nom.
          But Why ?

          Ou alors il a la science infuse le gars.

          Donc pour toi, plus l’info est anonyme ; plus elle est crédible ???


        • Philippe D Philippe D 19 novembre 2009 16:01

          Shaw,

          Je me dois de te rappeler que l’humour est interdit, verboten, prohibited, forbidden...


        • Philippe D Philippe D 19 novembre 2009 16:06

          Philippe Renève,

          Tant que vous ne remettez pas en cause le dogme : C’est Avox donc c’est Vrai, le doute du doute est autorisé.
          C’est moins grave que l’ironie.


        • vergobret 19 novembre 2009 16:07

          Léon,

          Vous n’avez de cesse que de discréditer ce lieu. Que ne le quittez-vous pas ?

          Et sinon, il ne tiendrait qu’à vous d’en faire remonter le niveau.

          « Il y a une imposture intellectuelle majeure... ». Que voilà de bien grands mots pour ne rien dire.
          C’est vouloir occulter le bon grain de l’ivraie, l’information qui fait mouche et que l’on tait ailleurs.

          Quand je vois la qualité de votre référencements, je me dis que votre soucis n’est pas de pallier aux lacunes des professionnels mais de leur en conserver l’exclusivité. Que défendez-vous, en fait ?
           Même avec de grands mots vous êtes atterrant de vulgarité.

          Si vous faisiez le bilan de vos connaissance, de votre altruisme, avant de dénigrer un effort collectif ET ALTERNATIF.


        • Big Mac 19 novembre 2009 16:11

          « l’information qui fait mouche et que l’on tait ailleurs »

          Je vous mets au défit de me donner une seule information qu’aurait donné Agoravox et qu’on ne trouverait nulle part ailleurs.

          Maintenant je peux moi vous donner des dizaines d’informations parues ailleurs mais jamais sur Agoravox.


        • vergobret 19 novembre 2009 16:32

          Ph. D

          « plan générique ».
               Il a fait ce qu’il a pu, avec l’accueil qu’il a eu. A entendre vos critiques, heureusement que ce ne fut pas vous...
          Dans le genre objectif (générique ?), votre :« Marrant, Je viens de faire virer un... »montre la haute image que vous avez de vus-même... D’abord le je, ensuite la majuscule. Et n’ invoquez pas l’erreur, il faut décomposer pour écrire en maj...

          « 
          Pas très malin... ».
                Si votre souci était de représenter AgVx, vous vous attristeriez qu’un traqueur de leurres fût bousculé, vous ne hurleriez pas avec les loups. Dès lors, vous défendez les pro. (moi aussi) mais vous incriminez aussi le média citoyen.
          Question : pourquoi se poser en défenseur de ce lieu, alors ? Effet de pose ? Malvoyance ? Surestimation de soi ? Aversion personnelle ?

          V
          otre Seigneurie..


        • Laminak 19 novembre 2009 16:46

          Bravo Leon ! Tres bon exemple !
          ’Dites-moi, je suppose que vous ne buvez jamais de vin estampillé « Rotschild » ? Parce que, vous en buvez un verre et crac, vous voilà circoncis...’

          Les vins rothschild sont souvent moyens ( j’avais ecrit autre chose) voire pire et fabriques avec un nombre superieurs a la moyenne de produits chimiques.
          Attention il en existe aussi de bons. Mais un peu chers.... Le fameux Mouton !
          Qui est passe en premier grand cru classe sous la presidence de Pompidou...
          Exemple unique dans 1er grands crus classes de 1855.

          En gros 96% de produits plus que ’moyens’ et 4 % de produits de luxe (extremement chers et on peut trouver aussi bien sinon mieux pour 5 fois moins cher) propulse en avant grace a des amities bien placees.

          J’en ai une bouteille dans ma cave c’est dire si pourtant il en existe de grand flacons y compris des 1959 et 61.
          Hehe.
          Lami.


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 17:03

          Pétard, mais quelle bande de casse-couilles, la meute des truffes !

          Ils se sonnent tous les uns les autres, pour venir, tous ensemble, en meute, dégoiser sur AVox, et répandre leur fiel systématique, leur cynisme foireux sur l’un, sur l’autre..

          Mais, franchement, vous n’avez qu’ici pour venir défouler vos petites haines de frustrés ?

          Qu’est-ce que vous venez foutre sur un site aussi pourri, vendu à Cybion, aux homéopathes, et à je ne sais quelle secte ?

          Personne ne vous oblige d’y venir, non ?

          Pétard, mais cassez-vous ; ça nous fera de l’air.

          L’autre abruti de Philippe D qui n’arrête pas de venir répéter que c’est un naufrage, que tous les participants (à part lui, grand esprit) sont des cons, faire son ironie à 2 balles ; mais dégage, mon vieux ; ça fera juste un rat de moins ; t’as pas mieux à faire de ta vie ?

          Pas lu UN SEUL post intéressant d’AUCUN d’entre eux, depuis des lustres !

          Et vous venez parler du niveau ?
          En tout cas, y a un truc de sûr, c’est que c’est pas avec vous qu’il risque de s’élever, le niveau, putain d’Adèle....


        • Philippe D Philippe D 19 novembre 2009 17:13

          Shaw,
          Je demande le retrait immédiatement.  smiley

          Sisy,
          ..... Non, rien.


        • vergobret 19 novembre 2009 17:21

          Bg Mc
           

          Taire ou présenter de manière moins... objective...
          La campagne de vaccination par exemple, la ligne du lieu est à l’opposé des éditoriaux des 1 2 et 3, non ?
          Les exemples sont nombreux d’avis opposés entre ici et Les médias officiels. Bilderberg de C l’air.. par ex. Et je n’ai à ce jour rien lu ni entendu quoi que ce soit de significatif au sujet de l’Ukraine.

          Je lis el mundo, el pais, libé, le monde, l’obs... vous n’êtes pas sans savoir que les bilans économiques diffèrent radicalement des constats du lieu.

          Le problème (pour moi) est moins l’info que le crible qui l’analyse. De fait une même info n’est pas traitée de la même maniére selon la ligne éditoriale, je ne saurai vous le souligner. Je ne recherche pas sur AgVx la primeur de l’info mais une grille d’analyse.
          De plus l’information alternative (participative) est par définition une présentation alternative, vérifiée ou non.

          C’est donc bien une ligne éditorial qui est à rechercher, avec l’avantage d’une approche investigatrice.
          Donc, l’info, oui, l’analyse c’est mieux.

          Votre remarque est de fin est équivalente à la mienne : Tue ici, relevée ailleurs...
          Sinon, je vois pas trop ou vous voulez en venir...
          Bien amicalement (et avec retard).


        • vergobret 19 novembre 2009 17:30

          Shaw

          Edifiant, et atterrant.
           Merci de nous passer ça (en boucle ?).
          Je crois que je vais m’abstenir de commenter le plus possible.


        • Zorro Zorro 19 novembre 2009 17:31

          Etonnantes quand même certaines réactions de ce fil. Je comprends mal par exemple celle de Monsieur Léon. On ne comprend pas s’il a un différend avec le rédacteur Villach, avec AgoraVox ou les deux. Il semble doublement déçu. Déçu qu’AgoraVox soit invité dans cette émission et probablement amère qu’un autre rédacteur que lui soit invité à y participer. Bien entendu, il nous démontrera le contraire en continuant à répéter qu’AgoraVox est nul, que ce rédacteur est nul...etc. Moi en revanche, j’admire Léon. Comment ne pas admirer le courage stoïque de quelqu’un qui arrive à passer autant d’heures par jour dans un site si nul qui le met dans tous ces états ? Chapeau car ça doit pas être évident !

          Qui est Zorro ? Vous le saurez quand vous m’aurez dit qui se cache derrière vos pseudos... Mais bon si voulez en savoir un peu plus sur moi c’est par là...  smiley
          http://www.coucoucircus.org/series/generique.php?id=140

          Prochainement d’autres articles de ma part, mais sur des sujets totalement différents plus liés à la politique. Je commence à y prendre goût à AgoraVox !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès