Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Copé ne manque pas d’air… retour sur 2011

Copé ne manque pas d’air… retour sur 2011

Comme il est bon de constater que la mémoire existe encore… un internaute, malin, est allé fouiller dans les archives de l’UMP, avec sans doute quelques souvenirs en tête, pour voir ce que le parti de Jean-François Copé avait pu raconter dans le passé sur cette question du genre à l’école et de la nécessité de lutter contre les stéréotypes et agir en faveur de l’égalité des sexes.*

Morano, l’égérie en titre des questions familiales à l’UMP (çà, cela fait vraiment peur !), Copé, chef des troupes ont attisé durant toute la semaine la guerre scolaire contre le gouvernement qui « veut faire porter des jupes aux garçons » et faire rentrer les pédés et les gouines à la maternelle… Bien entendu, campagne municipale oblige, les sous-fifres UMP ont un peu partout relayé les mêmes slogans.

Pourtant au printemps 2011, ce même parti, l’UMP faisait campagne dans des termes identiques à ceux du gouvernement pour introduire le questionnement du genre à l’école, aborder l’égalité des sexes. Ceci fut fait par Monsieur Copé lui-même dans le cadre d’Etats Généraux du parti destiné à poser les éléments de programme pour la campagne à venir de Nicolas Sarkozy ! Voir le lien ci-après on ne peut plus explicite.

http://www.etats-generaux-ump.fr/participez/pacte-republicain/la-place-des-femmes-dans-la-societe/introduire-des-la-maternelle-des-seances-consacrees-a-la-mixite-et-au-respect-hommesfemmes/

Le vocabulaire, les questionnements sont identiques… surprenant, on aimerait que quelques journalistes aient le bon goût de rafraîchir les souvenirs de l’UMP et plus particulièrement ceux de Nadine Morano et Jean-François Copé.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • oncle archibald 15 février 2014 16:10

    Je lis sur le lien que vous donnez pour accéder aux propositions de l’UMP en matière d’enseignement primaire « Il faut aider les filles et les garçons à percevoir positivement leur genre et celui du sexe opposé. » ... 

    Ce qui me parait un tantinet diffèrent que de les faire douter de leur propre sexe et de celui de leurs parents en leur faisant lire « papa porte une jupe » et autres joyeusetés de l’escadron.

    D’ailleurs et parce qu’il y avait le feu au lac le site de l’EN s’est dépêché d’enlever les « documents de référence » polémiques à utiliser pour son « expérience » des « ABCD » de l’égalité. Tous ces braves gens réfléchissent trop et mal. Au lieu de chercher encore un coup la voix des homosexuels et autres trans-genres pour les prochaines élections ils feraient mieux de remettre en service les abécédaires d’antan pour apprendre efficacement à lire à nos (petits) enfants.

    A propos de ’tous à poil" j’espère sincèrement que ce sont les socialos qui vont s’y retrouver aux prochaines consultations. Et même qu’à force de jouer à j’avance et puis je recule ils finiront bien par se faire enc .. et ils ne l’auront pas volé ! Incapables qu’ils sont de satisfaire même leur propre électorat. Enfin il leur restera toujours au moins une voix, celle de Monsieur Pelletier ...

    • Luc le Raz Luc le Raz 15 février 2014 17:12

      « papa porte une jupe » Vous avez quelque chose contre les écossais ? smiley


    • oncle archibald 15 février 2014 18:06

      Je trouve tout à fait malsain qu’un gouvernement plie sous la pression du « groupuscule appelé LGBT dont les membres, peut-être, aimeraient faire d’un mal-être et de questions qui leur sont personnels un questionnement général et obligatoire pour tous » comme vous le dites si bien, sans prendre acte des véritables aspirations d’une très grande majorité de citoyens en ce qui concerne « l’éducation » sexuelle ou non, à donner à nos (petits) enfants. Sur ce coup là il semble reculer, attendons la période « post-électorale » pour voir s’il renonce vraiment ou s’il ne fait que temporiser.


    • Fergus Fergus 15 février 2014 17:05

      Bonjour, Jean.

      Bravo de remettre les pendules à l’heure. Copé n’en rate décidément pas une. Le problème est que, désormais, les écrits antérieurs ressortent beaucoup plus facilement qu’auparavant. Ce type-là est, à l’image de Sarko, prêt à raconter n’importe quoi, y compris de vouer aujourd’hui aux gémonies les projets qu’il encourageait hier. Lamentable !


      • oncle archibald 15 février 2014 17:18

        « vouer aujourd’hui aux gémonies les projets qu’il encourageait hier » 

        Non-non-non les projets de la droite et de la gauche sur ces projets là ne sont pas du tout les mêmes et vous le savez très bien ... Content de voir qu’il y a au moins deux socialistes inconditionnels sur ce fil ... 

        Vous devriez habiter dans le midi, le pays ou un singe habillé en homme tenant une rose à la main se fait élire les doigts dans le nez quelle que soit l’élection, vous y seriez à l’aise complètement. 

      • Mania35 Mania35 15 février 2014 18:22

        Bonjour Fergus,

        La Morano a la mémoire très courte sur les questions scolaires qu’elle défendait lorsqu’elle était ministre.

        Mais, en 2008, Nadine Morano allait encore plus loin que le gouvernement socialiste puisqu’elle était favorable à la GPA :

        http://www.lexpress.fr/actualite/societe/famille/nadine-morano-favorable-a-la-legalisation-de-la-gestation-pour-autrui_517470.html

         

         


      • bourne 17 février 2014 15:23

        Mania35

        Elle doute de rien ce résidu. Rectification tout de même Taubira a reculé sur la GPA qu’elle voulait offrir aux enfants d’homosexuels nés à l’étranger . C’est d’ailleurs ce qui a mis le feu aux poudres dans l’affaire du mariage homo.

         


      • Luc le Raz Luc le Raz 15 février 2014 17:10

         A entendre Copé aujourd’hui, il n’est pas très loin d’une proposition d’un membre du Tea Party aux US qui préconisait de couvrir les statues dont on voyait le sexe ! smiley
        Merci pour ce retour en arrière qui remet le discours « tartuffiant » à sa place.


        • epicure 15 février 2014 17:14

          enfin beaucoup de bruit de la droite et surtout de l’extrême droite pour rien, il suffit de lire le texte officiel pour voir que tout ce remue ménage n’est basé que sur du vent, c’est de la manipulation pour faire peut aux gens.
          En fait on n’est pas loin des chars russes aux portes de Paris en 1981, la droite n’a qu’une seule défense face à la gauche, même quand elle est plus gauche que de gauche : la peur irrationnelle.

          voilà le texte officiel :
          http://www.education.gouv.fr/cid4006/egalite-des-filles-et-des-garcons.html

          Il n’y a rien sur le sexe, l’identité sexuelle, mais juste une prise en compte des préjugés même involontaires, qui jouent en faveur des discriminations entre filles et garçons dans l’éducation.
          C’est la même démarche que le texte de copé, mais comme par hasard quand c’est la droite qui l’a préparé il n"y a pas eu tout ce ramdam de rumeurs et de manipulations.

          Mais bien sîr les réacs de tous bord on suivi aveuglément les islamistes dans leur manipulation contre l’ABCD de l’égalité, car justement les islamistes sont contre l’égalité homme/femme, pour les discriminations à leur encontre, et bien sûr pour l’intolérance vis à vis des homos, donc faute de pouvoir justifier directement leur position il n’ont , comme d’habitude que ma manipulation comme outils.


          • oncle archibald 15 février 2014 17:22

            Puisque tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles expliquez moi donc pourquoi l’EN s’est hâtée de modifier les « documents de référence » polémiques à utiliser pour son « expérience » des « ABCD » de l’égalité ?

            Vous parliez de Tartuffe ? Qui est-ce qui « tartuffie » les électeurs depuis deux ans ?


          • epicure 15 février 2014 17:21

            et de deux avec morano :
            http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/l-effroyable-imposture-de-la-43493

            le pire c’est que hollande, il est pas mieux dans le genre de dire une chose et son contraire, ce que sarkozy savait faire parfaitement aussi. Hollande nous avait fait un beau discours lors de la campagne, mais en fait il n’est pas si différent de son prédécesseur.


            • oncle archibald 15 février 2014 17:26

              « Hollande n’est pas si différent de son prédécesseur. »

              Et non ! Il nous a fait une « épicure » de rappel !

            • lsga lsga 16 février 2014 15:21

              si, très différent. Sarkozy est un mafieux (ce n’est pas une insulte). Comme Berlusconi, il a dirigé la France dans l’intérêt de sa famille et de ses amis (Bouygues, Partouches, Dassault, etc. )

               
              Hollande est un technocrate. Il dirige le pays en fonction d’un modèle économique (le modèle défendu par l’industrie financière)

            • julius 1ER 15 février 2014 18:00

              @jean 

              tu as raison de lever ce genre de lièvre, Copé comme son alter-égo Sarkosy n’ont aucun principe, dire une chose et son contraire, çà n’a jamais été un problème pour ces gens-là.
              plus opportuniste que cela, tu meurs....

              • oncle archibald 15 février 2014 18:15

                « ces gens là » ... Pouah ! Fi et diantre .. que l’on emporte ces manants hors de ma vue ... 

                Et vous parliez de principes Monsieur ?? Notre bon sans culotte casqué François Normal 1er aurait-il des « principes » ? Respecterait-il ses engagements ?? Lui qui n’est même pas foutu de respecter la mère de ses enfants ....

                Ne l’ai-je pas entendu vilipender l’augmentation de TVA votée par son prédécesseur honni, faire voter immédiatement et à grand fracas l’abolition de cette infamie ... et nous la recoller un an après comme s’il était frappé d’amnésie ?? 

                Il est où le problème ??

              • lsga lsga 16 février 2014 15:19

                Tout à fait Oncle Archibaldo.

                 
                Dans le même genre, la mère Lepen et le FN ne sont pas non plus à un revirement idéologiqe prêt (ne serait-ce que le passage du néo-libéralisme totale au crypto marxisme en moins d’un an en 2007...)
                 


              • bleck 15 février 2014 19:56

                @ Messieurs Pelletier et Fergus


                Qui pinaillent sur une phrase de Copé (dont je me fout contrairement à eux) feraient bien de relire le discours du Bourget du candidat Hollande

                Ils y apprendraient qu’écrire des conneries et des mensonges et de les marteler devant un parterre d’abrutis n’est pas l’apanage de la « droite » UMP

                • Mortargent 16 février 2014 00:55

                  @ Bleck, vous avez entièrement raison dans votre analyse des mensonges de la droite et de la gauche sur les promesses électorales. Encore que depuis des décennies nous savons qu’en matière de politique les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

                  Mais en quoi cela apporte quoi que ce soit au sujet en question ? L’auteur de l’article nous remet en mémoire le fait que ceux qui décrient sur tous les tons possibles un soit-disant projet de la gauche proposaient exactement pareil 3 ans plus tôt.

                  Alors après on pourra toujours jouer sur les mots, les termes, la ponctuation, la mise en page, le support ou encore les intentions plus ou moins cachées des uns et des autres, toujours est-il que comme sur beaucoup de points, il suffit de gratter un peu pour voir que l’opposition farouche et consciencieuse de la droite au programme de la gauche n’est que posture, voire même imposture.

                  Il est évident qu’un homme politique de droite ou de gauche a autant de conscience morale qu’un pou, et autant de valeurs qu’un crocodile affamé. Mais cela n’en devient que plus risible lorsqu’on voit les réactions des uns et des autres qui aujourd’hui pleurent et hurlent à la mort, à la destruction, à l’apocalypse, à la fin du monde et de l’humanité quand un adversaire politique propose une idée/un projet qu’ils avaient eux-mêmes eu 2-3 ans plus tôt.

                  Remarquez, il y a un point indéniable à soulever en la matière, c’est que cela fait au moins 24h que nous n’avons pas eu d’article sur Dieudonné. Comme quoi, l’actualité se renouvelle tout de même non ?


                • lsga lsga 16 février 2014 15:18

                  Tout à fait : entièrement raison sur les mensonges de la droite, de la gauche, et du Front National. 

                   
                  Rappelons que les maires Front National ont finalement tous été battus, notamment pour ne pas avoir respecté leurs programmes de campagnes (qui, à l’époque, était un programme ultra-libéral)

                • Constant danslayreur 16 février 2014 07:27

                  N’ont-ils vraiment rien d’autre à f...re ?
                  Mais il faut les occuper ces gens là, je ne sais pas moi, qu’ils refassent des études par exemple ou qu’ils écrivent des bouquins pour dire tout ce qu’ils ont failli réaliser sans jamais y parvenir, ou alors qu’ils fondent des confréries secrètes pour comploter à volonté mais loin des micros, bref qu’ils s’o-ccu-pent en attendant le retour de la croissance si retour il y a, là au moins ils pourront prétendre que c’est grâce à eux et venir dépenser les sous, ça ils savent faire.


                  • Constant danslayreur 16 février 2014 07:35

                    j’t’en foutrais moi des stéréotypes
                    Marion fait oui-oui debout depuis qu’elle sait que Ludo a ses ragnagnas et Karine rêve de devenir Charpentier depuis qu’elle a papoté métiers avec Eric chez l’esthéticienne

                    Si on veut admettons oui ET ALORS ?


                    • Constant danslayreur 16 février 2014 08:00

                      Et pourquoi ne s’en prennent-ils pas au monde de la Pub et à Walt Disney aussi ? z’ont quand même sacrément fait pour asseoir les stéréotypes non ?

                      Ben parce qu’ils jouent dans la même équipe banane


                      • rocla+ rocla+ 16 février 2014 08:30

                        les filles ont des foufounes et les garçons des bites .


                        Les oiseaux des ailes et les poissons des nageoires .

                        Pourquoi changer tout ça ?

                        • lsga lsga 16 février 2014 15:16

                          mais personne ne prétend changer ça.

                           
                          D’ailleurs, les lapins adorent se faire enculer, et chez les mammifères évolués, il est courant que les mâles dominés deviennent homosexuels. 
                           
                          Le comportement sexuel ne se calque pas sur le sexe mais sur la position tenue dans la structure sociale : CHEZ LES ANIMAUX. 

                        • epicure 17 février 2014 02:56

                          les question d’égalité des sexes ne concernent pas les questions anatomiques, biologiques, mais juste de rapports dans la société, les libertés des individus indépendamment du sexe.
                          Pas plus que l’égalité des nains et des géant ne consisterait à donner à tout le monde la même taille, mais donner des possibilité d’accès égales au divers lieux de la société qu’on soit très petit ou très grand.


                        • bourne 17 février 2014 19:37

                          .....putain de nids de gauchistes idiots utiles.


                        • zygzornifle zygzornifle 16 février 2014 16:21

                          Les politiques sont comme les poissons ils ont une mémoire de 7 secondes .....


                          • eric 16 février 2014 17:34

                            Bof, le combat va cesser de toute façon faute de combattant.
                            Bien sur que l’approche raisonnable de l’UMP n’a rien a voir avec l’ideologisation pathologique des gauches sur ces aspects.

                            Mais qu’importe, c’est de toute façon la fin. Il y aura encore de nombreux dégâts, surtout pour les gosses de milieux modestes, cela prendra du temps, mais l’évolution est inéluctable. Elle est inscrite dans les résultats.

                            Quand j’étais écolier, les meilleurs lycées étaient partout publics. C’était encore plus vrai en prepa. Le prive était pour les cathos engages, pour les enfants a problèmes ou pour les snobs pour le général, l’agricole pour le technique (50% des élèves a l’époque parce que déjà en ce temps, l’EN ne s’intéressait pas aux publics populaires).

                            Aujourd’hui, les meilleurs lycées sont partout catho. (bon, il y a LLG et HIV a Paris, mais c’est au prix d’une rupture avec tous les principes, pas de carte scolaire, piston sur dossier d’exception)
                            Les résultats de prepa. les futures « élites » sont a l’avenant. Ginette domine le lot avec franklin.
                            A la remise des prix du concours général, le prive catho rafle tous les prix dans le technique...Et pareil, tu retire les deux grands parisiens, il n’y a plus personne pour le reste.
                            Par le haut et par le bas, l’excellence est de plus en plus réservée au prive et donc au prive catho. L’élite qui monte, celle qui viendra, sont et seront de plus en plus issues de ce système aux deux extrémités.

                            Dans la MPT, il y a eu une « génération » que j’ai vu de prêt, jeunes de qualité, issus pour les plus militant du scoutisme, beaucoup de l’enseignement prive, mais les plus remontes, c’étaient des gosses venu du public qui manifestaient clairement aussi contre le fait que dans le public, tu n’as pas de liberté d’expression.

                            Il est très possible que les profs de gauche puissent persister a imposer leur lubies dans notre école publique. Mais elle, elle se vide par le haut et par le bas.

                            Bine sur, ils ont imposé des quotas ( pas plus de 20% de moyen pour le prive), bien sur, ils imposent les mêmes programmes au prive, mais face a la catastrophe publique, cela n’arrête plus les parents. Tu imagines comme ils vont enseigner l’abcd ou le genre a Sainte Gudule de la contraception... ! Surtout quand l’inspecteur sera parti...
                            Et puis il y a le hors contrat...
                            http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html
                            Sur ce site catho, le plus frappant, c’est a peu prêt une création ou un développement d’école « libre » avec ou sans contrat par jour !
                            Avec moins de base de départ, c’est pareil pour les protestant évangéliques
                            les juifs sont déjà tous parti
                            A lire le rapport Obin, on ressent une certaine satisfaction de certains profs qui se disent, après tout , bon débarras.

                            Grave erreur, car les gosses de leurs ministres y sont aussi, dans le prive.. comme ceux de tous le bobos. A Menilmontant, ils vantent la mixité sociale dans le quartier, mais ils la fuient pour leurs gosses...

                            Je regrette tous cela. Je pense qu’il est malheureusement trop tard pour sauver notre école publique. c’est bien sa faute.

                            Le débat ici, autour de cet article est typique. Continuez, Pendant ce temps, notre école publique meurt. Mais ce n’est pas la fin de l’école pour autant.

                            Mais on quand même le net sentiment que l’EN est comme Constantinople a l’époque, les barbares sont déjà dans le murs et eux discutent très littéralement du sexe des anges....

                            Bon, de toute façon, je crois que cela aussi, a été supprime des programmes...


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 16 février 2014 19:50

                              Les toutous de Sarko mentent, trichent, exploitent toute situation pour combattre l’école qui est le creuset de la République.

                              Ils sont en fait les héritiers des pétainistes. Cléricaux ils voudraient d’une religion d’Etat. La religion catholique. Ils enragent car les églises sont vides, et les mosquée jamais suffisantes pour accuillir leurs concurents.
                              Voir en table des news :

                              République torpillée par le cléricalisme 

                              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=174



                              • eric 17 février 2014 07:43

                                Demosthene

                                Il faut vous réveiller. Sortir des clichés d’école primaire socialisante de votre enfance...Je sais, c’est dur de remettre en cause les clichés de toute une vie.

                                Les taux de pratique religieuse sont faibles comme jamais. Ils touchent les classes moyennes sup et les migrants ; toutes confessions confondues. Pas de quoi expliquer des mécanismes sociaux. Il y a a peine plus de pratiquants en France que de personnels de l’éducation nationale....

                                Quand l’état dépense 57% du PIB, compte tenu de la part des ménages, il est évident que la question de la préemption des richesses ne se pose pas au niveau des adeptes ou promoteurs de religion. Elle ne se pose même pas au niveau des actionnaires« capitalistes. »..A qui voulez vous faire croire qu’une « classe dominante » se contenterait de 2 à 3% de la valeur ajoutée après impôts et transferts ?

                                L’enseignement public est cogéré depuis très longtemps par des syndicats engagés.
                                Il a connu un doublement de ses moyens en monnaie constante par élève depuis 30 ans. Pas un Ministre, toutes tendances confondues, n’est réellement parvenu a leur imposer une réforme quelle qu’elle soit au delà de son propre mandat, et encore...
                                La responsabilité de l’institution elle même est écrasante. Elle se lit dans ses propres rapports officiels entre les lignes.
                                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-rapport-obin-courageux-mais-peu-15843

                                Vous êtes tellement imprégnés de leur sous culture que vous utilisez leurs concepts inadaptés. La question est sociale, avant d’être sociétale. Du reste, dans les années 1850, la gauche est pour l’enseignement libre contre l’étatisation de l’école....Essentiellement parce que, « ce n’est pas le bon État a ses yeux ».

                                Les patrons ont peut être besoin de personnel « soumis », mais surtout de personnel formés. Compte tenu de l’intensité capitalistique de l’emploi, les patrons n’ont pas besoin d’une main d’œuvre abrutie par des programmes au rabais. Ce n’est pas rentable. La logique même du « profit » nécessite des employés bine formés.

                                Pour prendre un exemple trivial, la profession boulangère a créee des formations pour les jeunes diplomés dans ce secteur « libéral » si il en est, parce qu’ils sortent de plusieurs années d’étude sans savoir faire de pain...Les pédagogues ont insisté sur les connaissances théoriques. En formation des profs de violon, la formation a systématiquement diminué la pratique de l’instrument, parce qu’« elle favorise des talents subjectifs inégalitaires », au profit des connaissances théoriques scolaires. Idem en gym. Il n’est pas indispensable d’être un virtuose pour enseigner le violon, mais une certaine pratique de l’instrument ne nui pas non plus...Résultat des courses, nous avons un des apprentissage du violon les plus désastreux d’Europe...

                                Les autres sont des larbins raclures pathétiques et pitoyables ?

                                Beau projet de réforme de l’école...

                                Personnellement, j’ai mieux et plus concret. On envoie les meilleurs profs dans les établissements ayant le plus de problème en les payant mieux.

                                Difficultés ? Les syndicats de gauche sont résolument hostiles, au nom de « l’égalité entre profs ».

                                Heureusement, les instances de l’enseignement catho sont en train de réorienter leurs priorités d’investissement pour aller dans les zones difficiles.

                                Problème, les restrictions imposées par le ministère ralentissent le processus....

                                Vous devriez relire Bourdieu. Le fantastique sociologue de gauche qui a « découvert » que les parents sont prêt a faire beaucoup d’efforts pour que leurs gosses s’en sortent dans la vie...
                                Si l’école se refuse à les aider parce qu’elle a d’autres priorités, ils se débrouilleront tous seuls.
                                On en est là.


                              • hauteville 17 février 2014 14:03

                                Certes les moyens de l’enseignement public ont été augmentés, mais son nombre d’élèves a augmenté en parallèle. Il n’y a que l’enseignement privé qui ait vu augmenter considérablement ses moyens en fonds publics sans augmentation de ses effectifs


                              • eric 17 février 2014 14:18

                                Faux, un doublement par élève en euro constant pour le public. Des couts par élèves inférieurs dans le prive (notamment en moyenne des profs moins diplômés).


                              • eric 17 février 2014 19:19

                                Cela ne m’étonne pas du tout. Pour que vous vous intéressiez a ces chiffres, il faudrait que vous vous intéressiez a l’école....
                                Doublement de la dépense par tête
                                Diminution considérable du nombre d’élève par enseignant ( dans les années 70 on était a des 40 par classe aujourd’hui, 23 je crois)
                                Hausse du niveau des parents...aujourd’hui, 80% des parents d’élève sont au niveau bac, donc de l’environnement familial des enfants scolarises
                                Hausse du niveau de diplôme des enseignants en exercice.
                                Résultat ? Catastrophe éducative...Dans le public...
                                Ouai, cela doit être la faute des banquiers et de la dette ...
                                Vous êtes prof ?


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 février 2014 07:33

                                L’UMP a mis en place les textes sur la théorie du genre en 2010 dans les programmes. Ministre Chatel, 1er Ministre Fillon et Sarkopipo président.

                                «  La théorie du genre s’invite... » article du Figaro en 2011

                                Peu importe, les sujets sociétaux sont juste mis en pâture aux gogos dans les médias, pour servir d’écrans de fumée aux vrais problèmes du moment.

                                La souveraineté perdue, la soumission de la France aux USA ,la sortie de l’UE , de l’euro et de l’ OTAN, les accords transatlantiques etc

                                Remettre en état l’école suppose des dirigeants politiques qui défendent l’intérêt général, en dehors de tous lobbies et chapelles.

                                Ceux de la droite et de l’extrême-droite ne sont pas plus ragoûtants que ceux de la speudo gôche.


                                • eric 17 février 2014 08:41

                                  Bonnet blanc et blanc bonnet ? Faudrait quand même pas oublier qu’il n’y a aucun corps social constitué aussi nombreux et aussi systématiquement engagé a gauche au niveau de ses instances représentatives que l’éducation nationale.
                                  Que tout a été fait pour qu’il échappe a tout contrôle citoyen, qu’il s’agisse des élus ou des parents. Les syndicats de profs sont extrêmement favorable a ce que les salaries du privé soient associés a tous les niveau a la définition des stratégies d’entreprises, mais hostiles a ce que les parent s’expriment sur les horaires, les programme, les méthodes, les charges de travail, au nom de leurs compétences.
                                  Même les associations de consommateurs ont au final plus de pouvoir sur les boites que les parents sur leur école. Sauf dans le privé bien sur. Et es résultats s’en ressentent....

                                  Leur conception de la citoyenneté s’arrête aux portes de l’école. Et je ne vous parle même pas de communauté éducative...


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 février 2014 13:17

                                  eric,
                                  Il vous a peut-être échappé que des citoyens républicains peuvent ne pas être d’accord, ni sur la version officielle UMPS de l’école, ni sur celle de l’extrême-droite.

                                  C’est autorisé ? Ou il faut vous demander la permission aux deux camps ?
                                  Depuis que le PS est arrivé, il n’y a que deux choix, la tradition et le progrès.
                                  Et on est sommés de choisir entre les deux joueurs de ping-pong.

                                  La 3e voie, c’est que ce sont des sujets secondaires, qui servent d’écrans de fumée aux débats importants que les Français attendent : la sortie de l’ UE et de l’euro, les accords transatlantiques, notre soumission aux USA et à l’ OTAN.

                                  « L’UPR refuse de prendre position sur des sujets sociétaux et les théories du complot »

                                  Et qui servent à diaboliser le FN, pour mieux stigmatiser ceux qui veulent sortir de l’ UE.


                                • zygzornifle zygzornifle 17 février 2014 08:01

                                  Il a de la chance Copé ce neurone rescapé du sarkozysme , il ne manque pas d’air ni de piscine.....


                                  • eric 17 février 2014 08:51

                                    Oui, c’est vrai, Coppé a un peu frayé avec les apparashik du régime socialiste de Ben Ali, qui est resté membre de l’internationale du même nom, jusqu’aux tout premiers jours qui ont suivi sa chute. Tout comme Moubarak et Bagbo.
                                    Que voulez vous, il a été victime de la politique d’ouverture de Sarko, qui voulait qu’on dialogue, voir qu’on collabore, même avec des socialo si cela pouvait être utile au pays. Évidement, ce n’est pas aussi compromettant que d’être membre du même club affirmant de même « valeurs ».
                                    Aujourd’hui il est vrai, on y voit plus clair. Le pouvoir s’est livré a une épuration sans précédent historique dans notre histoire de la haute administration (Préfets, recteurs, directeurs de musées, comité d’éthique...) on avait jamais vu cela. Tous est sur internet.


                                  • Le421 Le421 17 février 2014 09:20

                                    A l’UMP, on n’aime décidément pas revenir en arrière...

                                    Même les archives de Claude Guéant ont disparu !!

                                    Va savoir pourquoi. Y aurait-il eu quelque chose à cacher sur le quinquennat Sarkozy, quelque chose qui les aurait envoyé directement aux fers...
                                    Finalement, j’aurais tendance à penser que la justice de Taubira est bien laxiste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès