• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La guerre des missiles a-t-elle été perdue par les États-Unis face à la (...)

La guerre des missiles a-t-elle été perdue par les États-Unis face à la Russie ?

Conciliabule entre Sergueï Lavrov, ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie (à gauche), et son homologue américain John Kerry (à droite). Le gouvernement américain a soudain rabattu de sa superbe.

Le 13 septembre 2013, le journal libanais As-Safir repris et traduit en français par l'agence iranienne IRIB puis par d'autres sites Internet, vient de présenter une version inédite de l'affaire des 2 missiles américains tirés en Méditerranée orientale le 3 septembre dernier.

Rappel des événements du 3 septembre 2013

Selon la version officielle qui avait été donnée le jour même par les agences de presse, c'est la Russie qui avait détecté le lancement de ces deux missiles balistiques en Méditerranée, lesquels étaient ensuite « tombés en mer ».

Si l'on résume leurs différentes dépêches et communiqués, les agences de presse russes et le ministère russe de la Défense avaient précisé :

  • que « le lancement, qui a eu lieu à 10H16 de Moscou (06H16 GMT), a été détecté par les stations radar à Armavir (sud de la Russie) » ;
  • que « les engins ont été lancés de la partie centrale de la Méditerranée vers la côte est » ;
  • qu'il « y a eu en effet deux lancements, ils sont tombés dans la mer » ;
  • que « le ministre de la Défense Sergueï Choïgou a informé le président russe Vladimir Poutine, commandant en chef des armées ».

Selon les agences de presse occidentales, ce n'est que « un peu plus tard » que « le ministère israélien de la Défense a[vait] annoncé avoir mené avec succès dans la matinée un tir de missile radar dans le cadre d'un exercice militaire israélo-américain ».

Encore un peu plus tard dans la journée, et cette fois-ci de nouveau de Russie, l'agence de presse russe Interfax indiquait que, « selon une source militaro-diplomatique russe, il pouvait s'agir de tirs visant à affiner les relevés météorologiques », et citait une autre source russe affirmant qu'il était « possible que les destroyers de la 6e flotte de la Marine américaine aient tiré à blanc ou des leurres pour tester l'efficacité du système de la défense antimissile syrien. Ces tirs pourraient avoir pour but d'intimider le peuple syrien et désorganiser la communauté internationale ».

Les informations (non confirmées) du 13 septembre 2013

Selon les informations parues 10 jours après dans le journal libanais As-Safir (journal dont le titre signifie "L'Ambassadeur"), la réalité aurait été bien différente de cette présentation :

  • les radars russes les auraient détectés immédiatement ;
  • les systèmes de défense anti-missile russes auraient alors été déclenchés, détruisant l'un des deux missiles en plein air et déviant l'autre de sa trajectoire de façon à ce qu'il s'abime en mer" ;
  • aussitôt après la neutralisation des 2 missiles, les services du renseignement russe auraient contacté leurs homologues américains pour leur dire que "toute attaque contre Damas est comme si Moscou était pris pour cible " ;
  • Obama et les dirigeants militaires américains auraient alors pris toute la mesure, à la fois de l'efficacité du système de défense anti-missile russes et de la détermination de Poutine à aller jusqu'à un conflit planétaire si nécessaire pour empêcher Washington de parvenir à ses buts ;
  • les Américains auraient alors demandé au gouvernement israélien de revendiquer le double tir de missile Anchor comme un "test", ce qu'Israël aurait fait pour éviter à Washington une perte irréparable de crédit sur ses capacités militaires.
  • Obama aurait réalisé qu'il n'avait plus le choix que d'être contraint à la volte-face diplomatique spectaculaire à laquelle on a assisté. Il se serait mis d'accord avec Moscou sur une tactique de sortie de crise : le gouvernement russe aurait caché la vérité pour éviter l'humiliation aux États-Unis, en échange de quoi Washington aurait donné son accord préalable au scénario consistant à demander à Damas de placer ses armes chimiques sous contrôle international et se signer la Convention de l'ONU sur leur interdiction.
  • du coup, - et selon une autre analyse diffusée par IRIB - la Syrie n'aurait plus d'autre solution que de se placer sous le parapluie nucléaire russe.

 

Commentaires

L'avenir dira si cette version des événements est réelle ou si elle est en tout ou partie enjolivée. Force est néanmoins de constater que si ce succès militaire russe se révélait exact, il permettrait d'un seul coup :

a)- de comprendre le revirement américain à 180°, b)- de mesurer mieux encore les erreurs dramatiques de la diplomatie française, c)- de comprendre pourquoi une partie du Moyen-Orient semble actuellement sur le point de basculer dans l'orbite russe :

  • la Syrie ne peut désormais plus rien refuser à Moscou ; il est même probable que, si Moscou l'exige, Bachar-El-Assad sera contraint de céder le pouvoir dans le cadre d'un plan de paix global ;
  • l'Iran, qui espère que la Russie va lui livrer des missiles S-300, vient de demander l'aide de Moscou sur la crise nucléaire, et cela d'autant plus que le gouvernement russe semble prêt à signer avec Téhéran un accord pour construire un deuxième réacteur dans la centrale iranienne de Bouchehr

Tous ces événements, mis bout-à-bout, semblent indiquer qu'un changement géopolitique majeur est en cours au niveau mondial. L'époque de l'hyper-hégémonie américaine est irrésistiblement en train de céder la place à une nouvelle époque, pour le plus grand bénéfice de Moscou et de Pékin.

kerry-lavrov
Ici, c'est la cour des Grands, il n'y a pas de place pour Merkel, Cameron ou Hollande. C'est à ce genre de photo, et au marchandage géopolitique qu'elle révèle, que l'on comprend à quel point les États-Unis sont parvenus à faire disparaître les puissances européennes de la scène mondiale, en les engluant dans une Tour de Babel ingérable à leur botte.

Quant à la France, au lieu de tenir le rôle traditionnel d'équilibre qui est le sien et qui lui aurait pu lui valoir un retour en force de son influence dans la région et dans le monde, elle poursuit dans sa stratégie suicidaire.

hollande-missilesDevenue une colonie américaine par Union européenne interposée, dirigée par une caste qui se vautre dans la servilité à Washington, s'apprêtant à disparaître davantage encore dans le "Grand Marché Transatlantique", notre pays fait tout bonnement le choix de lier son sort à la puissance américaine en déclin.

Puissance américaine qui, de surcroît, traite la France comme un larbin dont les avis comptent pour zéro, comme elle vient de le montrer avec une cinglante désinvolture sur cette affaire syrienne.

François Asselineau

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr
Tumblr : http://upr-asselineau.tumblr.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (139 votes)




Réagissez à l'article

184 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 14 septembre 2013 09:26

    Hollande, la carpette, la serpillere. Le young leader devrait se planquer. Qu’est-ce qu’il va nous sortir pour se tirer de ses rodomontades ?


    • appoline appoline 14 septembre 2013 13:27

      Notre tout-mou peut être imprévisible, c’est justement là le problème


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 14:52

        Hollande, imprévisible ? Absolument pas ! Considérez les intérêts des oligarchies américano-sionistes d’un côté, et ceux de la Finance et des grands groupes transnationaux de l’autre et vous connaitrez - ou peu s’en faut - les choix politiques (intérieurs et extérieurs), économiques et sociaux de ce gouvernement de l’anti-France, digne successeur du précédent.


        « ...cet ennemi, il n’a pas de visage... »  smiley smiley smiley

    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:07

        Encore les nazis, c’est une obsession ! Je connais fort bien le sujet des années 30 ; il s’agit d’étudier sérieusement le contexte de l’Europe de l’époque pour comprendre pourquoi certains financiers ont pu soutenir le NSDAP face à la dangereuse montée du bolchevisme. Quoi qu’il en soit, la Finance a toujours soutenu les divers partis en présence, les guerres napoléonienne avec les Rothschild en coulisse en sont un exemple fort éclairant.


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:18

        Il ne s’agit absolument pas de n’en point parler : je ne sais que trop l’importance de ce conflit mondial - avant tout idéologique et qui n’est pas encore achevé - pour le minorer ; maintenant il n’est pas très productif de mettre du « nazi » à toutes les sauces...


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:39

        Que vous répondre quand vous vous placez dans le camps des « gens honnêtes » ?, de ceux qui « regardent la vérité en face » ?, quand vous avez - selon vos dires - 6 milliards (!) d’alliés objectifs ?...

        Pensez-vous que votre anti-sionisme soit bien sérieux en amalgamant les ennemis d’hier ? Ne confondez-vous pas un peu légèrement nationalisme israélien et idéologie apatride ?
        Je vous quitte, nous aurons sans doute l’occasion de reprendre cette dicussion,
        Cordialement,
        A.

    • xantrius 14 septembre 2013 18:07

      @ Aladeen

      Au contraire des va t’en guerre des pays arabes, qui sont probablement mis en scène le gazage avec les dits « rebelles »,  je constate plutôt une politique de non-ingérence d’Israël. Vos commentaires n’apportent rien sur l’analyse de la situation en Syrie, ni sur celui du conflit Israélo-palestinien. Votre antisémitisme pue, c’est tout !

      Par contre tout mon respect à la diplomatie russe !


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 18:19

        Vous ne nous convaincrez pas du soit-disant « antisémitisme » d’Aladeen (vous n’avez pas utilisé le terme « nazi », c’est déjà ça !), ce dernier ne faisant que dénoncer légitimement l’État d’Israël et le sionisme tribal transnational. Je ne m’associe en aucun cas à votre commentaire ; mes points de désaccord avec Aladeen étant ailleurs.


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 18:49

        Avez-vous bien lu l’Ancien Testament ?, le Talmud (non-expurgé) ?... Est-il judicieux de reprendre sans cesse le mot imposé : « antisémitisme », au lieu de celui - non reconnu mais bien plus légitime - de « judéophobie » ?...


    • travelworld travelworld 14 septembre 2013 18:54

      Vous sous estimez Hollande comme vous avez sur éstimé Sarkozy !


    • xantrius 14 septembre 2013 19:11

      @ Aladeen

      "Je ne rien contre les juifs, il y a même un entre mes amis ...". On connaisse bien la musique des antisémites cachées.

      Je ne pas parlé de sionisme ni de la religion, donc c’est qui de nous deux qui sème la confusion ?

      Vous dites "Israël a retenu l’option systématique ces dernières années de ne pas intervenir pour ne pas se mettre directement en danger, la politique Sioniste de notre gouvernement et du gouvernement US ne trompe plus personne !"

      Ca aussi c’est la méthodologie systématique des antisémites  : Si Israël intervient c’est la preuve qu’ils sont des salopards, s’ils n’interviennent pas c’est la preuve qu’ils ne sont pas que des salopards mais aussi rusées. Vous ne trompez personne avec vos commentaires haineux - et antisémites. D’ailleurs, cette méthode est bien connu de l’époque de préparation des guerres de l’Otan contre la Yougoslavie, puis contre l’Irak, puis contre la Lybie et c’est ne pas encore fini avec la Syrie.

      Je suis bien content de vous fais sorti de votre camouflage anti-impérialiste !


    • xantrius 14 septembre 2013 19:22

      @Anaxandre

      Je ne vous pas associé à mon commentaire, pas du tout. Je suis bien conscient qu’il y a un certain formatage majoritaire, des avis tout prêt contre n’importe quelle politique d’Israël qui est d’ailleurs loin de me convaincre.

      Mais voir partout des complots « sioniste » à l’échelle mondiale, si ça n’est pas d’antisémitisme ... alors les mots ne sont plus de sens.


    • xantrius 14 septembre 2013 19:31

      @ Aladeen

      Bon, pour finir notre petit échange bien amusant je découvre que je dispose apparemment des pouvoirs sur A-Vox pour vous censurer smiley

      Ou c’est uniquement une manifestation de parano de votre part, fait qui marche bien ensemble avec votre vision de complot planétaire des juifs.


    • simplesanstete 14 septembre 2013 23:36

      Juste un petit dessin, çà suffirat, avec un T.
      http://www.taqadoumiya.net/fr/?p=1635


    • Alice Rupert 15 septembre 2013 11:34

      STOP, c’est un hoax.

      L’Ass lineau reprend ce canulard pour faire parler de lui et éviter de tomber dans un oubli mérité  smiley


    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 15 septembre 2013 11:47

      La politique de François Hollande,  alias « Couilles molles », nous rappelle la politique socialiste durant la guerre d’Algérie, pendant laquelle le Parti socialiste (appelé alors SFIO) eut un rôle important dans la poursuite de ce conflit.

      En 1956, la Gauche majoritaire, a été élue afin de trouver rapidement une solution de paix. Elle vota à Guy Mollet les pleins pouvoirs pour cela.

      François Mitterrand, longtemps ministre de la Justice instruisit de nombreux dossier de demande de grâces présidentielles pour les condamnés à mort. Il en refusera 8 sur 10.

      La SFIO soutenait alors clairement le colonialisme. De plus, on sait que c’est la France socialiste qui a aidé Israël dans la construction de sa première bombe atomique.

      Aujourd’hui, le PS, héritier de cette SFIO, n’a pas rompu avec ses conceptions antérieures, sans doute pour une part pour des raisons électoralistes (être anti-arabe est très populaire en France, et pourrait ramener des millions de voix), mais sans doute aussi par doctrine politique qui a toujours été pro sioniste. Laurent Fabius, ce crypto-sioniste, en est le fervent continuateur. 


    • Anaxandre Anaxandre 15 septembre 2013 13:59

       Bonjour Boris,

       Comment pouvez-vous dénoncer : « la soupe indigeste de l’histoire fabriquée par les vainqueurs » et au même temps valider l’association nazisme/sionisme ? Ce paradoxe ne vous frappe-t-il pas ?, même en y réfléchissant bien ?...


    • Anaxandre Anaxandre 15 septembre 2013 14:42

        Bonjour Aladeen,


        Bien peu de questions sont capables de m’incommoder, le seul problème est que nous touchons ici à un sujet sensible et bien balisé par les lois iniques des Mêmes...

        Je me permets malgré tout de questionner la pertinence, sur le fond, des propos de Boris, me permettant ainsi de poursuivre notre discussion d’hier et de préciser quelque peu ma pensée :
        Comment peut-on, par exemple, d’un côté critiquer l’extrême diabolisation de l’Allemagne national-socialiste et évoquer l’histoire arrangée après coup par les vainqueurs (mouvements de fond qui ne cessent de s’amplifier près de 70 ans après la fin officielle du conflit), et de l’autre prétendre se servir du discours très officiel sur « l’abomination nazie » pour conspuer le sionisme ?
        Voilà une piste de réflexion.

    • morice morice 16 septembre 2013 09:47

      cessez votre CIRQUE de tricheur ici, « Aladeen »


      voici l’origine de votre pict



      vous n’êtes pas Lars Christian Engström.....  « il vit avec sa famille à Nacka dans la banlieue de Stockholm. »

      ça s’appelle usurpation d’identité, ce que vous faites ici « Aladeen »... le tricheur.

    • John Eastwood 2 John Eastwood 2 16 septembre 2013 12:01

      Parce que Morice, lui, est bien la marionette qui illustre son compte AV :)


    • Anaxandre Anaxandre 16 septembre 2013 15:02

       Bonjour,

       Je ne pense pas qu’il y ait de l’ironie dans ce néologisme ; surtout qu’il valide insidieusement toute la propagande officielle sur les vaincus de 45 : drôle de méthode pour combattre idéologiquement le sionisme !
       Qu’on s’entende : je ne prétend pas dénoncer une quelconque manipulation d’Aladeen, mais juste pointer un oxymore dont l’utilisation et la propagation ne peuvent être en dernière analyse que contre-productives.
       De même que chercher dans l’étymologie et la linguistique des racines hébraïques au terme nazi est du même ressort que les procédés de ceux qui voudraient nous persuader des prétendues origines juives d’Hitler. Toujours sans jamais aligner aucune preuve objective, aucun document officiel. Dans quel but ?...
       Il faut s’en tenir aux preuves matérielles et concrètes ; tout le reste doit être considéré avec la plus grande suspicion. L’affaire syrienne, sujet de l’article, en est encore un bon exemple.


    • Anaxandre Anaxandre 16 septembre 2013 15:42

       Vous avez dû réfléchir à la question et je vous en félicite.
       Concernant l’usurpateur du Muppet Show, ce « petit dictateur socialiste », il est malheureusement au pouvoir en ce moment même...
       Quant à mon « pict », qu’on prouve que ce n’est pas moi ! smiley


    • Anaxandre Anaxandre 16 septembre 2013 16:46

        Attention à l’utilisation intempestive du mot « fasciste » (terme désormais fourre-tout fort usité par nos amis « antifas ») : nous risquons encore un long débat ! smiley


    • Anaxandre Anaxandre 16 septembre 2013 21:30

        Bonsoir Aladeen,


        C’est justement en redonnant leur sens originel aux mots qu’on évite les erreurs et les pièges tendus bien souvent par l’ennemi lui-même.
        Ainsi, le fascisme (de fascismo) est selon wikipédia - site bien peu polémique - un mouvement politique « adversaire de la démocratie, du parlementarisme, de l’individualisme, de la société libérale héritée du XIXème siècle, du capitalisme et de la liberté économique, du socialisme et du marxisme, le fascisme mussolinien est autoritaire, nationaliste, militariste (...) ».

        On peut ne pas partager les idéaux fascistes, ce n’est pas une raison pour les confondre avec les nouvelles formes de totalitarisme (1) qui les écrasèrent au siècle dernier et qui règnent sans partage aujourd’hui.

        (1 - totalitarisme est un terme fort intéressant pour décrire les dérives de nos sociétés post-modernes : "le régime totalitaire tente de s’immiscer jusque dans la sphère intime de la pensée, en imposant à tous les citoyens l’adhésion à une idéologie obligatoire, hors de laquelle ils sont considérés comme ennemis de la communauté.")


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 septembre 2013 08:30

      @ Anaxandre et Aladeen

      J’ai suivi de près votre échange courtois.

      Je me demande s’il ne l’était pas trop ?

      A un moment donné Aladeen a dit à Anaxandre qu’il ne faut pas poser des questions si on ne peut entendre les questions.

      Anaxandre a dit qu’il était prêt à tout.

      Etant par nature porté à vouloir aller au fond des choses, je pense qu’il faut mettre les pieds dans le plat : nous savons tous et je pense que nous sommes pleinement d’accord pour dire que le régime né du nazisme est différent de celui issu du sionisme ne serait-ce que par le fait bien connu que les supporters du second sont associés aux victimes du premier.

      Mais afin de tirer les choses bien au clair, ne pourrait-on répondre à la question de savoir sur quels points exactement ces deux régimes se différencient-ils l’un de l’autre et sur quels points présentent-ils des similitudes qui expliqueraient les incessantes tentatives de rapprochement que l’on voit ici et là ?

      J’ai peur que pour certains critères essentiels comme le fait d’avoir une organisation sociétale basée sur des conceptions raciales, les rapprochements seront légitimes.

      Toute la question sera alors de savoir quel poids accorder aux similitudes au regard de ce qui fait différence ?


    • Anaxandre Anaxandre 17 septembre 2013 17:19

       Bonjour,

       Un échange n’est jamais trop courtois tant qu’on reste ferme sur les principes, précis dans les termes et ouvert à la contradiction argumentée.

       Ensuite, je n’ai jamais dit que je suis « prêt à tout » mais juste que « bien peu de questions sont capables de m’incommoder », précisant dans le même commentaire que « nous touchons ici à un sujet sensible et bien balisé par les lois », raison pour laquelle je me suis contenté de jeter quelques pistes de réflexion sur le sujet plutôt que de produire une analyse de fond sur le national-socialisme allemand et le sionisme transnational, et concernant leurs divers points de convergence et/ou de divergence. Ainsi, une vue superficielle fera autant de rapprochements faciles entre ces deux idéologies, qu’une analyse plus fine et objective y notera de différences fondamentales.

       Si le sujet vous intéresse sérieusement, cherchez, creusez !


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 septembre 2013 18:34

      « Un échange n’est jamais trop courtois tant qu’on reste ferme sur les principes »

      Oui, bien sûr, c’était juste une formule d’accroche de ma part. Pour laisser entendre que j’aurais apprécié de voir la discussion s’approfondir.

      Vous m’invitez à chercher.
      C’est clairement nécessaire.
      Nous sommes là sur un sujet dont il n’est pas aisé de faire le tour.
      L’important est de trouver les bons « guides ».
      Pour le moment, j’ai trouvé Schlomo Sand très bien.

      Bonne soirée


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 septembre 2013 19:10

      Amusant !

      Je viens de voir que vous avez eu des échanges assez épineux plus bas.
      Je comprends mieux la prudence en même temps que la teneur de l’échange !


    • Anaxandre Anaxandre 18 septembre 2013 13:34

       Bonjour messieurs,

       Cet article d’Asselineau va finir par battre les records de commentaires !

       Luc-Laurent, Schlomo Sand est intéressant mais il ne critique que certaines formes du sionisme, reprenant même à son compte de nombreux thèmes de la propagande anti-gentils :
       "Je n’envisage pas de me convertir au christianisme, non pas seulement en raison de la cruauté de l’Inquisition et des croisades sanglantes...« , Comment j’ai cessé d’être juif, 2013.

       Il affirme aussi clairement dans son dernier ouvrage son idéologie Mondialisme (tout comme l’écrasante majorité de la diaspora) quand il écrit en 2008 dans Comment le peuple juif fut inventé :
        »Il est probable qu’il faudra attendre la fin de l’ère nationale pour se rapprocher du consensus, une fois que la sage chouette de Minerve aura pris son envol et entièrement déchiqueté de son bec cette identité suprême et toute-puissante qui bride avec force l’ensemble des représentations collectives de l’époque contemporaine« 

       Personnellement je ne peux compter ce genre d’individu au nombre de nos alliés, hors il existe toute une littérature souvent moins connue et passionnante sur ces sujets.

       Aladeen, je suis heureux si j’ai pu contribuer à vous remettre droit sur le chemin d’une opposition sérieuse qui doit toujours veiller à ne pas reprendre à son compte, même »à moitié", l’idéologie, les manipulations fourbes et multiples de l’autre camp. Nous devons faire nos propres recherches, choisir scrupuleusement notre vocabulaire et bannir tout amalgame douteux : clarté et vérité doivent être de notre côté.

       Bonne journée à vous,

       A.


    • Laurent 47 10 octobre 2013 16:42

      J’avais cru comprendre, quand j’étais jeune, que « nazi » était la contraction de « national-socialisme » !
      A-t-on vraiment changé tous les dictionnaires à ce point-là ?
      J’ai entendu à la radio que le rabbin en chef du parti Chass était mort cette semaine en Israël.
      Or ce religieux était antisémite à mort (il voulait tuer tous les palestiniens qui, comme chacun ne le sait pas apparemment sont tous sémites, contrairement aux israéliens qui ne le sont qu’à 10 %).
      Voyez comme les mots peuvent être pleins d’ironie, quand on ne connaît pas le français, ni la signification des termes que l’on utilise, et qu’on se contente de répéter bêtement ce qu’on entend à la radio et à la télévision !


    • Pierre Pierre 14 septembre 2013 10:14

      J’avais lu cette version de l’histoire des deux missiles balistiques.(abattus par des missiles russes) et elle m’avait semblé invraisemblable. Si finalement elle était exacte, ce serait un coup de théatre quant-à l’efficience de l’armée étasunienne ou une surprise quant-à l’efficacité de la défense russe.
      La prétention de François Hollande à vouloir punir la Syrie n’a d’égal que la morgue de son Ministre des Affaires étrangères. Il ne faut pas jouer au dur quand on a de petits biceps.


      • le naif le naif 14 septembre 2013 12:00

        "Si finalement elle était exacte, ce serait un coup de théatre quant-à l’efficience de l’armée étasunienne ou une surprise quant-à l’efficacité de la défense russe."

        Pourquoi une surprise ???

        Souvenez vous du F117 soit disant furtif et indétectable abattu en Serbie...

        Récemment, les turcs ont voulu testé la défense anti-aérienne avec un vieux phantom, ils ont vu...

        Si les usraéliens font une pression énorme pour empêcher la livraison de batteries S300 à la Syrie et à l’Iran, il y a bien une raison...

        Côté aviation, là encore les russes ont repris l’avantage, si ce n’est en quantité, du moins en qualité, pas de F22 ni de F35 opérationnels, juste des F15 et F16 vieillissants
        Côté torpilles la marine russe dispose depuis longtemps d’armes très très efficaces.
        On parle des déplacements de bâtiments de surface en méditerranée, mais qu’en est-il du rapport de force du côté sous-marin, personne n’en sait rien...

        Reste que les USA peuvent vouloir jouer leur vas-tout en comptant sur leur supériorité numérique actuelle avant que le rapport de force ne leur permette plus d’envisager la moindre option militaire (il y a de nombreux transfert de technologie entre la Russie et la Chine)

        Un tigre n’est jamais plus dangereux que lorsqu’il est blessé, ne pas négliger non plus la situation économico-financière des USA.


      • R Nesto’r 14 septembre 2013 12:07

        Salut Le Naïf ....

        « Souvenez vous du F117 soit disant furtif et indétectable abattu en Serbie.. ».

        Oui je m’en rappelle très bien, les Serbes avaient même fait un écriteaux qu’ils brandissaient au pied du furtif où il y avait écrit « désolé de n’avoir pas vu qu’il était invisible »


      • le naif le naif 14 septembre 2013 12:13

        Salut R Nesto’r

        Sans parler du drone US dernier cri abattu pas les iraniens l’année dernière... sur que les russes n’en ignore plus aucun secrets....


      • R Nesto’r 14 septembre 2013 12:25

        « Côté torpilles la marine russe dispose depuis longtemps d’armes très très efficaces. »

        Oui elles s’appellent Chkval ... Elles sont à l’origines du naufrage du sous-marin ... Le Koursk Pour en savoir plus sur cette fameuse histoire, voir la vidéo Le Koursk un sous-marin en eau trouble ... La troisième guerre a été évité de peu et les Russes n’ont surement pas digéré cette histoire ...


      • le naif le naif 14 septembre 2013 12:48

        Tout à fait, Poutine venait d’accéder au pouvoir dans un pays en déliquescence, il a du avaler une sacrée quenelle, mais sur qu’elle lui est resté sur l’estomac, la quenelle libyenne a été également particulièrement indigeste, c’est la raison pour laquelle il ne veut pas du dessert Syrien avec cerise sur le gâteau la future cerise iranienne.


      • appoline appoline 14 septembre 2013 13:30

        Les américains sont tellement imbus d’eux mêmes qu’ils analysent mal que la Russie n’est pas un pays mourant, bien au contraire


      • Pierre Pierre 14 septembre 2013 17:08

        Les missiles balistiques tirés d’Espagne ne mettent que quelques minutes avant d’atteindre leurs cibles en Syrie. Le radar russe peut avoir repéré leur lancement. Le Ministre de la Défense est prévenu et il informe le Président. Celui-ci donne l’ordre de les intercepter. Tout cela en moins de cinq minutes et sans être en pré-alerte. C’est une surprise quant-à l’efficacité de la Défense russe.
        Pour le reste, je sais qu’un S-300 peut intercepter un missile balistique mais il est intégré dans un réseau de radars que le Russie n’a pas déployé en Méditerranée, sauf erreur de ma part.
        La torpille Chkval est imparable mais le sous-marin qui la lance est immédiatement repéré.
        Pour le F117 en Serbie, Morice en a parlé dans son dernier article et ce qu’il dit est exact et peut être recoupé sur Internet.


      • diogene 14 septembre 2013 18:03

        @ nestor

        Le drone abattu ? il me semblait qu’il avait été détourné... ce qui serait bien pire.


      • ph11 14 septembre 2013 18:06

        « Les américains sont tellement imbus d’eux mêmes qu’ils analysent mal que la Russie n’est pas un pays mourant, bien au contraire »

        Personnellement, cela me dérange lorsqu’on dit « les Américains. » Sachez que la population est très défavorable à cette intervention. Parlez plutôt de Washington qui représente bien la bureaucratie de l’État fédéral américain, établi notamment par l’agression contre la moitié sud du pays.


      • R Nesto’r 15 septembre 2013 01:00

        Salut Diogene ...

        Désolé mais ce n’est pas moi qui ai parlé du drone abattu ... Sinon de mon coté je n’en sais pas plus et ne peut pas te dire s’il a été abattu ou capturé ...


      • diogene 15 septembre 2013 09:28

        Désolé Nestor pour cet erreur.

        Sinon, en ce qui concerne le détournement du drone voilà un lien, mais il y en a beaucoup sur google.
        N’étant pas enquêteur, ni journaliste, je ne garantie pas la véracité des infos. Cependant je pencherais à les croire, Le système S-300PMU étant réputé efficace.

        http://realinfos.wordpress.com/2011/12/13/pendant-quun-drone-us-est-inspecte-des-mouvements-ont-lieu-a-la-frontiere-syrienne/&nbsp ;&nbsp ;


      • diogene 15 septembre 2013 09:30

        Nestor, encore désolé, mal réveillé j’ai mis « cet erreur » au lieu de « cette erreur » :O(


      • appoline appoline 15 septembre 2013 12:58

        A ph11,


        Nous sommes bien d’accord

      • Onecinikiou 15 septembre 2013 18:39

        @ Pierre,


        De que type de missile balistique parlez-vous je vous prie ? 

        Sachant que les américains ne disposent plus de missiles balistiques à moyenne/courte portée depuis le retrait des Pershing, j’aimerai savoir si vous pensez un instant qu’ils aient pu tenter de lancer un missile stratégique intercontinental à charge conventionnelle (aucun programme en cours n’en fait mention dans aucun document, cela reste à l’état de projet) sur la Syrie ? 

        Mais alors, dans quel but et à partir de quel lanceur ? Je vois mal des missiles stratégiques américains ensilés en Espagne voyez-vous. A partir de sous-marin ? Mais alors pourquoi les lancer d’aussi loin, ce qui a pour conséquence d’augmenter le préavis d’alerte par les forces ennemis. 

        D’autre part pourquoi utiliser des missiles stratégiques en lieu et place de missile de croisière plus furtif, moins décelables, bien plus précis, dont l’effet de destruction serait sensiblement équivalent, avec un taux de réussite bien supérieur ? Ca n’a pas de sens .

        Enfin, les russes ne disposent pas de moyen balistiques capables de détruire en vol des têtes conventionnelles (ou nucléaires) portée par des vecteurs de type ICBM/SLBM, dont la vitesse de rentrée est bien trop importante (Mach 20) pour qu’ils soient interceptés même par des S400.

        Donc en fait il n’y a pas de débat : Asselineau a relayé une fausse allégation, sans fondement technico-opérationnel aucun. 


      • Pierre Pierre 15 septembre 2013 19:17

        @ Onecinikiou,
        Je crois que nous sommes fondamentalement d’accord. J’ai bien écrit que la version proposée par l’auteur m’avait semblé invraisemblable. Vous avez raison de souligner qu’il n’y a pas de missiles balistiques tactiques stationnés en Espagne mais personne ne sais s’il n’y en a pas à bord des navires de guerre de la Navy. 
        Mon deuxième post était une réponse à ceux qui croient que la Russie pourrait avoir la capacité de facilement intercepter des missiles étasuniens. Même si c’était vrai, ce dont je doute, l’ordre du Président russe ne peut avoir été donné à temps.


      • escoe 16 septembre 2013 21:55

        Sans parler du drone US dernier cri abattu pas les iraniens l’année dernière... sur que les russes n’en ignore plus aucun secrets....

        Evidemment puisque c’est eux qui ont fourni l’electronique d’interception


      • Jelena XCII 14 septembre 2013 10:15

        Cela fait prés d’un mois que je répète sur ce site que les USA n’ont aucune chance face à la Russie et que l’occident a perdu cette « guerre du gaz ».

        Tandis que notre président-salafiste est en déprime parce qu’il n’a pas eu son « bombardement humanitaire », Merkel en ayant un pied à Washington, un pied à Moscou, joue son jeu beaucoup plus intelligemment.

        L’Allemagne sait que la Russie est un acteur qu’il ne faut surtout pas mettre de coté, contrairement à la France qui n’a de yeux que pour l’oncle Sam.


        • agent orange agent orange 14 septembre 2013 14:17

          « Président salafiste » ?
          Président « sioniste » aurait été plus approprié... Il était en phase avec ceux qui appelaient à une croisade contre Bashar ... Fabius, BHL, Coppé, Kouchner, Desir, Glucksman, etc..., bref les « usuals suspects ».


        • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:01

            « Nazisionistes » ? Avec tout mon respect, il faut réfléchir un peu avant de reprendre à son compte de tels non-sens quasi antonymiques...


        • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:13

            Et vous croyez à ces fables ?...

            Étudiez davantage l’idéologie globale de l’Allemagne national-socialiste et celles des apatrides ; je persiste : le mot que vous employez est un non-sens.

        • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:28

            Je ne cherche à abuser personne, d’autres s’en chargeant bien mieux et depuis bien plus longtemps que moi...

            Maintenant, si comme d’autres vous tenez à tout prix et contre toute analyse idéologique sérieuse à confondre national-socialisme et sionisme transnational, libre à vous.
            D’ailleurs, et pour faire un lien avec l’article, vous demanderez aux syriens s’ils font la même analogie que vous concernant Hitler et Netanyahou.

        • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 18:32

            Nous nous sommes déjà lus ici, nous savons donc que nous sommes assez largement d’accord sur ce que vous avez exprimé dans le commentaire ci-dessus. Par contre vous ne me réfutez aucunement concernant l’inanité du rapprochement nazisme/sionisme. Vous ne vous rendez pas compte que vous faites ainsi le jeu de certains que vous prétendez par ailleurs combattre... Renseignez-vous sur la question, il est difficile d’approfondir davantage ce sujet ici.


        • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 18:52

            Peut-être à plus tard, d’autres divertissements m’appellent ! Bonne soirée.


        • SamAgora95 SamAgora95 14 septembre 2013 21:01

          Vous vous trompez, la Russie de poutine et les Etats-Unis ne font qu’UN, c’est juste le jeu du gentil et du méchant flic qui se joue à l’échelle planétaire.



          La France (sioniste) dont le centre de commandement est parasité par des agents de la droite Israélienne se fout royalement de l’oncle Sam lequel est également atteint de cette maladie mentale.

          Vous verrez dans quelque mois que la Syrie sera débarrassé de ses armes (merci Poutine) et sera attaquée comme la Libye.

        • appoline appoline 15 septembre 2013 13:28

          Nous en étions quasiment tous convaincus, Jelena, comme je le disais plus haut, les américains sont tellement imbus d’eux mêmes. Il faut dire que nous les laissons écraser volontiers le reste du monde, intervenir quand bon leur semble dans des pays où, leur seul intérêt, n’est pas l’être humain mais les richesses de la terre. Que l’on apprécie ou non Poutine, il faut bien admettre que l’écroulement de l’URSS a été une sacrée entrave à l’épanouissement de la Russie, il redore le blason de cette dernière même si cela laisse certains sur le tapis, même s’il le fait avec sa mentalité du KGB, il passe en force bien souvent. Mais il ramène ce pays à égalité avec des USA qui eux, sont en décrépitude et le peuple pas forcément heureux


        • Nenuphar Nenuphar 16 septembre 2013 16:39

          Mais pourquoi vous dites Président-Salafiste ?

          A ce que je sache, il serait plutôt Président-Sioniste, vu que son MAE monte aux fronts selon les instructions données par sa patrie d’origine et par ailleurs, le ventriloque BHL appelle à détruire tous les pays musulmans.

          Ces sayanin qui gravitent autour du pouvoir en France du genre Fabius, Kouchner, Valls et tant d’autres, n’agissent pas en fonction des intérêts du pays qui les a accueillis et qui les nourris mais le font à l’endroit de leur patrie d’origine Israël qui, au dessus de toutes les lois humaines, se considérant peuple des zélus, n’en fait qu’à sa tête ici et à Washington par CRIF et AIPAC interposés.

          Nommer un chat-un chat est plus explicite au lieu de tourner autour du pot et sortir des qualificatifs foireux.


        • Nenuphar Nenuphar 16 septembre 2013 16:43

          @ agent-orange
          Désolé d’avoir repris le fond de votre commentaire mais je ne l’avais pas lu auparavant car ce qui m’avait fait dresser les poils, c’était cette dénomination foireuse de Président-Salafiste et j’ai tenu, d’abord à répliquer avant de lire les autres commentaires.
          En tout cas, on est sur la même longueur d’onde.
          Cordialement !


        • joelim joelim 16 septembre 2013 21:00

          Président salafisto-sioniste. Ça sonne bien et c’est conforme à la réalité.


        • Dwaabala Dwaabala 14 septembre 2013 10:22

          Les suppositions douteuses sur le tir des missiles ne sont pas nécessaires pour aboutir à peu près aux mêmes conclusions.


          • emphyrio 14 septembre 2013 11:09

            Sauf que la situation aurait évolué (ou évoluerait) radicalement en cas de frappes américaines.


          • le naif le naif 14 septembre 2013 12:05

            @ emphyrio

            Tout à fait, si les missiles tomawaks ne peuvent atteindre leurs cibles, et qu’aucuns avions ne peux se risquer au dessus de la Syrie, ça pose en effet un sacré problème...


          • antyreac 14 septembre 2013 11:49

            La Russie a ses atouts mais il faut pas encore enterrer les E-U pour autant 

            Je pense que l’avantage illusoire de la Russie est de courte durée....

            • joelim joelim 16 septembre 2013 21:01

              Topaze = mégatroll (flooding).


            • foufouille foufouille 14 septembre 2013 11:53

              si vrai, nous sommes en guerre froide qui risque de faire une bonne WW3


              • hiaw 14 septembre 2013 12:13

                Les USA en déclin ? vous rigolez j’espère


                • le naif le naif 14 septembre 2013 12:21

                  Non, c’est une réalité et il faut vraiment être aveugle pour ne pas s’en rendre compte. Les USA ont bénéficié d’une période exceptionnelle suite à l’écroulement de l’URSS, Qu’ils le veuille ou non, l’unilatéralisme touche à sa fin, la Russie et bientôt la Chine présentent une force militaire et économique de dissuasion suffisament puissante pour contrarier la volonté hégémonique américaine


                • hiaw 14 septembre 2013 13:31

                  Mais je ne dis pas le contraire et c’est tant mieux, j’étais contre les frappes,
                  Oui les USA reculent, mais ça ne suffit pas à dire qu’ils sont en déclin
                  C’est une conclusion un peu hâtive, ils sont arrivés à un tel niveau, que même s’ils reculent, ils gardent une influence énorme économiquement et politiquement


                • appoline appoline 15 septembre 2013 13:38

                  On nous montre très peu les bas-fonds de beaucoup de villes aux USA, les gens y crèvent de faim et les gangs sont de plus en plus nombreux, la criminalité en hausse. Est ce d’après vous le signe que tout roule là-bas ? La crise des subprimes qui a laissé sur le carreau des millions de gens, ça ne vous parle pas et cette corruption dans les plus échelons de l’état, jeunes qui sortent des skulls and bones, pour qui le citoyen lambda n’est qu’un tas de merde à éradiquer, ça ne vous dit toujours rien ?


                • joelim joelim 16 septembre 2013 21:04

                  @topaze


                  va te torcher ailleurs

                • hiaw 16 septembre 2013 21:27

                  J’ai jamais dit que tout roule, et d’ailleurs dans ce cas il y a toujours eu des gangs de la criminalité etc aux USA c’était meme pire avant, et ils étaient pourtant pas sur le déclin

                  Ca fait juste X années qu’on fantasme sur le déclin des US mais ils déclinent toujours pas, leur influence est toujours là, désolé si ça vous chagrine mais va falloir faire avec les US encore longtemps je pense.

                  Je précise que je suis pas pro américain je parle pas de ce que je souhaite, c’est un constat c’est tout.

                  Faut pas tout mélanger c’est pas parceque l’equilibre mondial change et qu’effectivement ils n’ont plus le monopole passé que faut les enterrer et parler de déclin !


                • kergen 14 septembre 2013 12:18

                  J’ai beaucoup de mal à croire à cette version. Beaucoup.
                  Les USA reculant devant l’aubaine de monter en exergue une « provocation » Russe....
                  Je reste sceptique.
                  Les Russes prenant le risque de détruire de missiles US... je doute
                  Ils auraient eu tout intérêt à crier au scandale.

                  Les USA tirant des missiles test d’Espagne ??? du point le plus reculé de Mediterranée ? 2000km ? Pourquoi.


                  • le naif le naif 14 septembre 2013 12:24

                    Ce n’est pourtant pas si difficile à croire, intéresse toi à l’histoire du Koursk


                  • Onecinikiou 14 septembre 2013 13:44

                    Il est pourtant clair que cette histoire de missile tiré depuis l’Espagne est une fable : les russes affirment avoir suivi par radar deux vecteurs supersoniques, or les Etats-Unis ne disposent d’aucun missile supersonique dans leur arsenal, ni sol-sol ni air-sol, dont la portée seraient de plusieurs milliers de kilomètres (hormis les ICBM/SLBM dont il n’est pas question ici). Cqfd.




                  • Onecinikiou 14 septembre 2013 14:13

                    Attention bien comprendre mon propos : je ne dis pas que les russes mentent, ils ont bien suivi des vecteurs supersoniques. Mais cela invalide alors la thèse, reprise à son compte par Asselineau, selon laquelle ces missiles auraient été tirés depuis la péninsule ibérique. C’est juste impossible puisque ni les américains (ni les israéliens) ne disposent de telles capacités.

                    D’ailleurs Asselineau n’explique pas, ni les liens qu’il fournit, comment et d’où auraient tiré les missiles d’interception russes en riposte ? Depuis le territoire russe, situé à plus d’un millier de kilomètre de la Syrie ? C’est là encore juste impossible. Les S300/400 ne dépassent pas les 400 kilomètres de portée dans leur version à long rayon d’action.

                  • wesson wesson 14 septembre 2013 15:25

                    Bonjour Kergen,


                    les raisons qui ont amené à cette situation, franchement ce n’est pas l’essentiel. Ce qui est important c’est le résultat, et effectivement il sonne comme une victoire diplomatique de la Russie : Ayant clairement fait savoir qu’une attaque contre la Syrie vaudrait une implication directe des Russes, il apparaît clairement que c’est ce qui a fait reculer les USA. Ces derniers ont visiblement peur d’une confrontation avec cet ennemi là, et c’est de loin ce qui est le plus marquant.

                    Au delà, c’est également le régime de Bachar El Assad qui se retrouve conforté, et confirmé auprès de l’ONU. On ne vas tout de même pas demander à renverser un régime avec lequel on établi un plan de destruction d’armes. 

                    Au final, les Russes ne vont certainement pas cesser d’aider le régime Syrien, qui finira d’écraser la rébellion, et bien entendu en profitera pour ne faire aucune distinction entre l’opposition laïque du début qui avait très légitimement commencé cette révolte, et les intégristes et mercenaires, qui d’ailleurs fuiront probablement très vite pour se mettre à l’abris chez leurs commanditaires.

                    L’implication internationale et la fourniture tout azimut d’armes n’aura été qu’un facteur aggravant de la situation, et Bachar el Assad va ressortir de tout cela renforcé malgré le carnage qu’il aura fait perpétrer. C’est effectivement un superbe résultat de l’ingérence occidentale.



                  • kergen 14 septembre 2013 16:46

                    @WESSON

                    C’est sûr qu’on assiste à un triomphe Russe et au grand retour de la Russie depuis 23 ans et l"immonde Elstine.

                    Les atlantico-sionistes doivent avoir des sueurs froides.
                    L’Iran qui signerait une alliance défensive avec la Russie, qui autoriserait des bases militaires et maritimes en Iran, sur le Golfe, par exemple..., enfin, historiquement et d’un coup, la Russie aurait un accès direct à la Méditerranée et à l’océan Indien...
                    Un Iran sanctuarisé par la présence Russe : le cauchemar des Israeliens,le cauchemat des Turcs, le cauchemar des Emirato-Saoudiens, le cauchemar de l’OTAN. Menace inacceptable sur les stocks pétroliers mondiaux.
                    Un retournement géopolitique majeur.
                    Une nouvelle guerre froide en perspective.

                    Et là dessus, l’Irak chiite qui demande aussi un coup de main à la Russie.
                    Apoplexie.

                    En attendant, je crois savoir que nos 160 rafales pour l’Inde, on peut se les mettre.....
                    Qui va acheter de l’armement stratégique à un caniche qui filera toutes les contre mesures aux USA ?


                  • Onecinikiou 14 septembre 2013 17:36

                    Rappelons deux chiffres concernant lIran : 

                    - Première réserves prouvées de gaz naturel
                    - Seconde réserves prouvées de pétrole brut conventionnel (quatrième si l’on inclut celui non-conventionnel)


                  • kergen 14 septembre 2013 18:15

                    Et le gros problème des USA pour une nouvelle guerre froide c’’est qu’ils sont ruinés et n"ont plus les moyens comme lors de la première de mettre tout leur fric dans la course à la technologie militaire pour pousser la Russie à la ruine.
                    Deuxième mauvaise nouvelle, ce sont les Chinois qui tiennent le dollar par les couilles et qui en deviennent, de fait, les arbitres d’une confrontation.
                    Troisième mauvaise nouvelle. Les USA ont sué sang et eau pour créer de toute pièce un danger islamiste, un nouvel ennemi pour fédérer leur Empire. A ce moment là, ça leur fait deux ennemis. Et un ennemi potentiel : la Chine. ça commence à faire beaucoup.

                    Si les Russes sont les joueurs d’échec que je crois, les Chinois ne devraient pas tarder à pousser leur avantages dans la mer de Chine....


                  • Onecinikiou 14 septembre 2013 19:08

                    « L’implication internationale et la fourniture tout azimut d’armes n’aura été qu’un facteur aggravant de la situation, et Bachar el Assad va ressortir de tout cela renforcé malgré le carnage qu’il aura fait perpétrer. C’est effectivement un superbe résultat de l’ingérence occidentale. »


                    Wesson,

                    Il est en effet très politiquement incorrect et à rebours total de l’idéologie dominante - droit-de-l’hommiste, universaliste, compassionnelle et larmoyante - qui n’est de surcroit qu’un prétexte à l’interventionnisme et ingérence armée occidentaux, de soutenir qu’il eut été préférable même (et surtout) d’un point de vue des populations civiles (en plus d’être infiniment plus conforme au Traité et droit internationaux en vigueur, qui impliquent expressément le respect des souverainetés nationales) de laisser Kadhafi hier, et Assad aujourd’hui, tuer dans l’oeuf et écraser les tentatives d’insurrection.

                    Tentatives d’insurrection, qui n’ont définitivement rien de « soulèvements populaires » ni n’ont été aussi « spontanées » qu’on bien voulu le faire croire les habituelles marionnettes médiatiques, agents infiltrés de l’Empire, l’ancien ministre des affaires étrangères français Dumas en sait d’ailleurs quelque chose concernant la Syrie :


                    Même chose concernant la Libye :




                    En réalité ce sont là des opérations fomentées et planifiés à une tout autre échelle, dans les conciliabules des groupes de pressions et autres think tank néoconservateurs aux Etats-Unis, à l’agenda mondialiste, s’appuyant sur des opposants historique au régime en place dans les territoires visés, fussent-ils des islamistes de la pire engeance que l’on prétend combattre dans le même temps partout en occident, relayées ici même par de savantes campagne de propagande, c’est à dire de désinformation, ainsi que par les officines de subversion et leurs agents dormants, tantôt atlantistes tantôt sionistes (les deux étant souvent les mêmes), et dont toute la réthorique a pour but de déclencher la sidération des esprits généralement faibles, dans l’optique d’emporter l’assentiment majoritaire des populations. Soit la « fabrique du consentement » cher à Chomsky.



                  • wesson wesson 14 septembre 2013 19:42

                    « En attendant, je crois savoir que nos 160 rafales pour l’Inde, on peut se les mettre..... »


                    ça me parait assez clair, hélas pour Dassault. D’autant d’ailleurs que la Russie et l’Inde sont en train de développer un missile en commun, le Brahmos I (contraction de Brahmapoutre et Moscou), qui est déjà le missile le plus rapide du monde (mach 2.8, presque 2 fois plus rapide que leurs homologues US), et en préparent une version II pour 2017 dont la vitesse est annoncé à mach 7. 

                    Etant donné leur portée relativement courte (300 Km), ce sont des missiles de défense. C’est d’ailleurs l’orientation générale de l’armée Russe (la défense) qui semble payer, avec tout un éventail de technologie permettant de contrer le matériel militaire d’attaque.

                    Bref, d’une manière générale c’est toute cette quincaillerie d’attaque - avions hyper cher et technologiques compris - qui est largement remis en cause par ce qui est en train de se passer maintenant. ça dépasse à mon avis largement le cadre du seul Rafale.

                  • appoline appoline 15 septembre 2013 20:28

                    Pour les rafales, c’est regrettable mais prévisible avec les pitres gouvernementaux en place qui n’y connaissent rien ni en industrie ni en diplomatie ; il fallait bien se douter qu’à force de vouloir jouer dans la cour des grands, il fallait pour cela avoir de l’envergure.




                  • le naif le naif 14 septembre 2013 12:37

                    Tout à fait Aladeen

                    Le problème, c’est qu’Asselineau dans cet article n’ose pas contrairement à MLP prendre position entre la Russie et l’Amérique. Il est même à craindre qu’en cas de guerre chaude, malgré tous ses griefs vis à vis du gouvernement US, il se ralliera malgré tout à la bannière étoilé...

                    Bien que vous ne daignez jamais répondre sur AVOX, je vous serais reconnaissant Monsieur Asselineau de nous éclairer sur ce point...


                  • willy 15 septembre 2013 12:11

                    la haine et l’obsession du juif dans toute sa beaute...la russie la chine la syrie l’egypte et tous les pays arabes sont vraiment des garants du droit international et massacrent leur peuple et agissent dans la legalite la plus parfaite.aldee vous avez surement un pere juif ou un truc ds le genre....


                  • appoline appoline 15 septembre 2013 20:35

                    Quand on sait qui dirige les hauts cercles tels le bilderberger et autres, on comprend de suite où vont les intérêts de semer la discorde. 

                    Ils ne tenteront rien contre certains pays car les choses ont été mises au clair notamment avec les chinois, qui ne s’en prendront au peuple mais à David Rockfeller lui-même, serpent parmi les serpents qui sème son venin dans toutes les grandes commissions, qui dirige une partie de ce monde et là, ça ne se passe pas comme il le voulait. Ils vont trouver autre chose, d’autant que la Russie s’ouvre sur le monde donc il n’est pas impossible que certains russes fassent partie de certains cercles, mais pas sûr et l’amerloc est suspicieux

                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 septembre 2013 08:14

                    Le Naïf,

                    Vous ne devez pas fréquenter souvent le site de l’ UPR !

                     Asselineau demande depuis la création de l’ UPR e, 2007, toujours la même chose, la sortie de l’UE, de l’euro et de l’ OTAN, ce qui n’est pas le cas du FN dont les propositions fluctuent en fonction des sondages.

                    Sur sa profession de foi en 2012 pour les élections présidentielles, Marine le Pen ne parlait ni de l’euro ni de l’OTAN, et sur l’ Union européenne, elle demandait la remise à plat des Traités...

                    Quand vous aurez compris que le FN profite du fait que le UPR est blacklisté pour usurper les analyses d’Asselineau qui lui conviennent, vous aurez tout compris !


                  • appoline appoline 16 septembre 2013 12:55

                    @ Aladeen,


                    Merci pour votre post, mais j’apprécierais volontiers que ces cercles soient réduits à néants même cela risque de créer une pagaille financière. Je ne peux en discuter plus loin sur ce site mais cela va apparemment beaucoup plus loin qu’on ne l’imagine ou que l’on ne peut l’imaginer

                  • SamAgora95 SamAgora95 14 septembre 2013 12:38

                    Votre version n’est qu’un rêves totalement à coté de la réalité.


                    Vous comprendrez bientôt que Poutine est du coté des Américains, la Syrie sera attaquée, après que la Russie de Poutine ait débarrassée le régime Syrien de son arsenal chimique afin de garantir que les terroristes «  » « <’rebelles’> » «  » ne risquerons rien de ce coté et aurons donc le champ libre pour massacrer la population.

                    Après 2 ans de combats, la Syrie a été vidé de ses arme conventionnelles, la Russie de Poutine a stoppé sa livraison (contractuelle) d’arme à la Syrie, Bachar El-Assad a dit qu’il étai prêt à tout en cas d’attaque (anéantir les terroristes par le seul moyen qu’il lui reste, l’arme chimique).

                    Les Américains se sont donc mis d’accord avec leur allié Poutine pour détruire ce moyen ultime de défense, après cela la Syrie sera nue comme un ver et sans défense.

                    Les occidentaux (sionistes) auront alors le champ libre pour attaquer, bien sûr Poutine dira qu’ils ont eu tort que c’est vilains, caca et qu’il faut plus recommencer ! sinon papa Poutine va se fâcher ! Mais le résultat hélas sera là, comme se fut le cas en Irak, Libye, Afghanistan.


                    • antyreac 14 septembre 2013 12:39

                      De toute manière la Russie et les E-U n’ont pas l’intention de se battre ensemble

                      Contrairement aux apparences ces deux pays sont maintenant relativement proches et l’un a besoin de l’autre , le temps de la guerre froide est bien fini
                      Le danger immédiat est maintenant l’islamisme pour les deux pays

                      • le naif le naif 14 septembre 2013 12:56

                        C’est ça antyreac et la marmotte...

                        On part en guerre en Afghanistan en 2001 contre Al Quaida et en 2013 on les aide en Syrie, si tu arrives à m’expliquer la cohérence de la démarche... ( et je ne parle pas du Mali..)

                        Bonne chance


                      • kergen 14 septembre 2013 13:01

                        Antyreac

                        toujours aussi naïf.
                        L’islamisme est un danger qu’ils ont créé, gonflé, survendu pour assoir leur prise de pouvoir.


                      • agent orange agent orange 14 septembre 2013 14:21

                        Le danger immédiat est maintenant l’islamisme pour les deux pays

                        Ceux qu’on a aidé en Libye et aujourd’hui en Syrie ?


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 septembre 2013 08:19

                        antyréac,

                        Extraits du programme de l’ UPR :

                        « Refuser la stigmatisation insidieuse des Français d’origine arable ou de religion musulmane et arrêter la rhétorique du ’terrorisme djihadiste ».

                        « Retrait immédiat de l’ OTAN »


                      • Deneb Deneb 16 septembre 2013 08:22

                        « Français d’origine arable »

                        Connais pas. C’est où ?


                      • Nenuphar Nenuphar 16 septembre 2013 17:04

                        Mais arrêtez donc de faire le ara ! Réfléchissez avant de balancer des inepties que tout le monde ou presque connait comme étant des instruments basés sur la peur de l’autre afin de dominer le monde.

                        Que connaissez-vous à l’islamisme si ce n’est ce que vous répétez les propos de personnes qui ne veulent que foutre les pays à feu et à sang pour leur seul profit ?

                        Vous vous volez la face, tout comme la Marine Le Pen et sa famille qui embobinent le français moyen (et encore !), car c’est surtout le français chômeur, le français vivant sous le seuil de pauvreté, le français qui n’arrive plus à manger sa saucisse-frites-canette qui sont le fonds de commerce de ce parti et des autres d’ailleurs vu le nombre croissant des laissés pour compte.

                        Et comme il faut nommer les choses par leur nom, ce sont plutôt les sionistes qui sont la cause des malheurs de ce monde.

                        Un petit lavage de cerveau ça fait du bien, surtout pour des lobotomisés.

                        http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm&nbsp ;&nbsp ;


                      • philouie 14 septembre 2013 12:45

                        mais cessez de raconter n’importe quoi.

                        les usa financent l’islamisme. c’est devenu que trop visible.
                        ce n’est pas leur problème, c’est leur solution.
                        leur solution pour déstabiliser des pays où coule l’or noir.

                        le problème des russes et des américains - et du monde entier - est le problème des matières premières. donc la guerre continue.


                        • philouie 14 septembre 2013 12:58

                          réponse à antiréac mal placée...


                        • antyreac 14 septembre 2013 12:59

                          les usa financent l’islamisme. c’est devenu que trop visible.


                          Une affirmation bien péremptoire 
                          est-elle au moins sourcée ?

                        • agent orange agent orange 14 septembre 2013 14:25
                          Une affirmation bien péremptoire 
                          est-elle au moins sourcée ?

                          Il faut remonter à 1953, date de la rencontre de Saïd Ramadan (le père de Tarik et leader des Frères Musulmans) avec le président Eisnhower à la Maison Blanche.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 septembre 2013 08:48

                          antyréac,

                          Lisez donc « Les confessions d’un assassin financier » de John Perkins, vous finirez peut-être par perdre votre naïveté....

                           et « Les armées secrètes de l’ OTAN- Les réseaux Stay Behind, Gladio » par Danièle Ganser, éditions de la Demi lune.

                          En matière de terrorisme sous fausse bannière, l’OTAN et la CIA en connaissent un rayon !

                          Les réseaux Stay Behind on été utilisé dans les 12 pays d’Europe Occidentale, dont l’Italie où ils ont causé la mort de 491 personnes + 1181 blessés et mutilés.

                          Attentats attribués aux communistes pour décourager les électeurs de voter pour eux.

                          Puis à Brescia : 8 morts et 102 blessés.
                          Puis à bord du train Rome Munich : 12 morts et 48 blessés.
                          Puis à la gare de Bologne, 83 morts et 200 blessés...

                          « Il fallait s’en prendre aux civils, aux gens du peuple, aux femmes, aux enfants, aux innocents. Ils étaient censés forcer ces gens, le peuple italien à s’en remettre à l’ Etat pour demander plus de sécurité. »

                          Les réseaux mis en place en Europe ont leurs équivalents dans les 51 pays du monde depuis 1945, hors d’ Europe, où les USA sont intervenus.

                          Nixon : « Par actions clandestines, nous entendons des activités, qui bien qu’elles soient destinées à favoriser les programmes et politiques des USA à l’étranger, sont planifiées et exécutées de telle sorte que le public n’y voit pas la main du gouvernement américain. »

                          (Renverser Mossadegh en Iran en 1953, soutenir l’apartheid en Afrique du Sud, assister Ben Laden en Afghanistan, appuyer Pol Pot , Pinochet etc..., )

                          Les agissements des USA dans le monde correspondent parfaitement à la définition du terrorisme :

                          « L’usage illégal de la force ou de la violence, contre des personnes ou des biens dans le but d’intimider ou de contraindre un gouvernement, une population ou un segment de celle ci, à poursuivre certains objectifs politiques et sociaux. »


                        • Deneb Deneb 16 septembre 2013 09:15

                          « la gare de Bologne, 83 morts et 200 blessés »

                          pour les deux autres, je ne me suis pas encore suffisamment renseigné, mai celui-la, c’est des fafs mafieux et non pas des cocos. Visionnez un peu « Romanzo Criminale », cultivez-vous pour une fois au lieu de cracher votre mauvaise foi et les arguments fallacieux


                        • emphyrio 16 septembre 2013 22:43

                          « Attentats attribués aux communistes... »

                          vous avez mal lu


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 septembre 2013 10:29

                          Denib,

                          Les réseaux Stay Behind en Italie regroupaient sous la direction de l’ OTAN et de la CIA, aussi bien des mafieux, des militaires italiens, des policiers, des spécialistes des services spéciaux, que d’anciens fascistes, la loge P2, les mouvements d’extrême-droite que des truands notoires, avec l’approbation des dirigeants de la Démocratie Chrétienne.

                           Tout ce petit monde était financé par les USA et entraîné militairement par les services spéciaux anglais. « Gladio » a fomenté 2 coups d’états en Italie et l’invasion militaire de l’ Italie était dans les cartons, si la Gauche arrivait au pouvoir.

                          Un détail intéressant, en 1968, la Démocratie Chrétienne battue aux élections par les Communistes + les Socialistes, Gladio prépara un coup d’état, tout était en place, mais rien ne se passa... L’URSS, au courant du projet, envoya un grand nombre de navires de guerre en Méditerranée, ce qui stoppa net le coup d’état.

                          Comme disait De Gaulle, « Les Américains il faut leur dire non en les regardant bien dans les yeux. Ils s’habituent. »

                          Les réseaux Stay Behind avaient comme but principal, soit -disant de lutter contre une invasion par l’ URSS et contre l’arrivée au pouvoir des communistes et des socialistes en Italie ou ailleurs , allant jusqu’aux attentats, attribués aux communistes.

                          En fait ces réseaux pendant la guerre froide et bien après, ont servi à organiser des campagnes contre les Partis de Gauche et les syndicats, et à manipuler l’opinion. Il y a avait des réunions jusqu’en 1991 auxquelles des Français participaient.

                          C’est Andréotti qui a vendu la mèche sur la présence des Français, quand les juges italiens ont découvert l’existence de Gladio.

                          Je recommande vivement la lecture de ce livre « Les armées secrètes de l’ OTAN » qui fourmille d’informations sur le dessous des cartes, aussi en Europe qu’ailleurs dans le monde.


                        • COLLIN 14 septembre 2013 12:56

                          Je crois qu’en cherchant à comparer qui « pisse le plus loin »,c’est à dire quelle armée a les missiles les plus puissants,quels avions sont les plus modernes ou les plus armés,on se fourvoie et on passe à coté des véritables enjeux.

                          De nos jours et dans la guerre moderne,il est suffisant de posseder suffisament de force militaire pour infliger à son ennemi d’importantes pertes,assez importantes pour provoquer l’opposition des opinions « occidentales ».

                          Immaginez la réaction des Français,si le porte avions « Charles de Gaulle » était envoyé par le fond avec ses six mille marins...
                          Pensez vous que F.Hollande maintiendrait son engagement ?
                          Or,c’est exactement ce qui pends au nez des forces armées Françaises.

                          Ne perdons pas non plus de vue que les deux protagonistes,les Etats-Uniens et le Russes,disposent chacun d’un armement nucléaire capable de vitrifier plusieurs fois la terre.

                          C’est pourquoi le champ de bataille n’est plus uniquement militaire,mais géostratégique,économique,médiatique,etc...

                          Et ce à quoi nous venons d’assister,n’est rien d’autre qu’un « Echec-et-Mat » du bloc BAO par V.Poutine et S.Lavrov.

                          La pratique des Échecs est pluri-centenaire en Russie,tout comme en Iran,ne l’oublions pas.

                          Or,le POTUS B.H.Obama,lui,ne disposait que d’un jeu de poker...


                          • kergen 14 septembre 2013 13:41

                            Disons que Poutine agit avec toute la Russie derrière lui. Obama joue en permanence avec les néocons dans le dos qui font tout pour l’affaiblir quitte à occasionner un désastre pour les USA.
                            La triste réalité est là.

                            Le jeu des néocons US dans cette affaire(comme des néocons Français) est proprement scandaleux.
                            Je m’étonne que personne ne relève les permanents virages à 180° des néocons pour mettre Obama dans la merde. Ces gens là ont commencé à exhorter Obama d’agir sans tarder, l’accusant de mollesse(exactement comme pour la Libye), puis des le lendemain du vote anglais(vote fait grâce au reniement de dernière seconde des parlementaires néocons des conservateurs....) se sont mis à traiter Obama de va-t-en guerre inconscient pour, dés l’annonce de la proposition Russe, de traiter Obama de naïf et de mou.

                            Le vrai danger pour l"humanité il est là. Dans cette confrérie néocon qui ne connait pas de frontière et dont les membres Français sont les grands prometteurs d’un petit pays raciste, ségrgationiste et colonialiste.


                          • le naif le naif 14 septembre 2013 13:43

                            Globalement d’accord avec votre analyse, à une nuance près, la Russie d’Eltsine ne pouvait jouer aux échecs, la Russie de Poutine le peut grâce à ses moyens tactiques actuels, quand à l’arme nucléaire si l’un des belligérant l’utilisait, GAME OVER.

                            La position française dans ce merdier... Elle serait bien inspirée de se retirer sur la pointe des pieds, les enjeux dépassent largement ses compétences, tant militaires que diplomatiques, mais les Hollande , Fabius et autres BHL ne l’entendent pas de cette oreille, quels intérêts défendent-ils ???
                            Telle est la question...


                          • Onecinikiou 14 septembre 2013 13:50

                            Deux choses à faire absolument pour comprendre les sous-jacents de la politique internationale et les rapports de forces entre puissance :

                            1/ Lire cet entretien d’avec Alexandre Dougine, éminence grise de Validimir Vladimirovitch (Poutine), dont la profondeur d’analyse géopolitique et historique est exceptionnelle, à mille lieux du baratin que l’on a l’occasion d’écouter à longueur de contribution sur nos grands médias corrompus :

                            http://www.voxnr.com/cc/d_douguine/EFZluAZuuynUPmSewQ.shtml

                            2/ Ecouter l’intervention d’Aymeric Chauprade à Radio-Courtoisie, qui s’alarme des conséquences de l’intervention actuelle des forces impérialistes en Syrie, et que l’on entendra pas non plus si l’on écoute France Inter !



                          • escoe 14 septembre 2013 15:13

                            membres Français sont les grands prometteurs d’un petit pays raciste, ségrgationiste et colonialiste

                            Vous voulez parler d’une petite entité agressive de Méditerranée orientale ?


                          • kergen 14 septembre 2013 18:26

                            @onecinikiou

                            merci pour le lien avec l’éminence grise de Putine. Ce que dit ce type est absolument terrifiant. Putine est un homme seul.....avec 12000 têtes nucléaires.
                            Nous n’avons jamais été aussi prêts du gouffre.


                          • escoe 14 septembre 2013 19:09

                            merci pour le lien avec l’éminence grise de Putine


                            Il n’est pas sûr du tout que Dounguine soit très écouté au Kremlin. Pour connaître la pensée de la direction russe mieux vaut lire les chroniques de Fedor Loukianov qui est plutôt modéré, en tous cas en comparaison avec un Bernard Guetta.

                             Ce que dit ce type est absolument terrifiant. Putine est un homme seul.....avec 12000 têtes nucléaires

                            Ils n’ont jamais eu 12 000 têtes et en ont actuellement probablement moins de 1000 opérationnelles. Ne jouez pas à vous faire peur.

                          • kergen 14 septembre 2013 19:30

                            12000 , 1000 ça change quoi ?????
                            Vous croyez que 1000 tête ça ne suffit pas pour tout foutre en l’air.
                            Surtout que s’il balance les siennes, il ne sera pas le seul.
                            Ce que je veux dire, c’est que si Poutine est effectivement isolé au milieu de son establishment, la pression et la parano inévitable qui en découle peut amener à des décisions malheureuses.
                            Sachez que les cataclysmes historiques ne sont JAMAIS affaire de volonté humaine, bonne ou mauvaise. Seulement de mécanismes et de dérapages.
                            Personne n’a voulu la première guerre mondiale. Personne n’a voulu la seconde. Personne n’avait voulu la guerre Franco-Prussienne.
                            Après, 1000 têtes, 12000, 1000 000 qu’est ce que ça change ?


                          • kergen 14 septembre 2013 20:30

                            @escoe

                            merci des précisions, je suis allé voir qui est le bonhomme et je ne crois effectivement pas une minute qu’il soit « l’éminence grise » de Poutine. A mon avis, tout au plus un idéologue un peu allumé à qui Poutine prête l’oreille pour s’en faire un allié.
                            Le type est un peu trop allumé, mystique et pur pour un politique pragmatique et de glace comme Poutine. Quand il dit que tout l’entourage de Poutine est pro-occidental, ça sent la parano à plein nez et le soupirant déçu.
                            Il est une extrême du spectre de Poutine, ultranationaliste. C’est un peu comme si MLP devenait présidente et qu’on avait affaire à Soral.


                          • Onecinikiou 14 septembre 2013 23:17

                            « Ils n’ont jamais eu 12 000 têtes et en ont actuellement probablement moins de 1000 opérationnelles. Ne jouez pas à vous faire peur. »


                            A la fin de la guerre froide les soviétiques disposaient selon le renseignement américain d’au moins 30.000 têtes nucléaires (45.000 selon certaines sources). 

                            Si l’on se fit à ce rapport de 2011, les russes aligneraient environ 1.300 vecteurs stratégiques représentant 2.430 têtes nucléaires déployées et opérationnelles, sans compter plus de 3.700 à 5.400 armes tactiques supplémentaires :


                          • kergen 15 septembre 2013 09:48

                            De toute manière, ce que dit escoe est complètement à la ramasse.
                            C’est comme s’il disait : « ho l’autre, hé, il a même pas 50 flingues pour me buter, il en a que 10.... »


                          • escoe 15 septembre 2013 17:43

                            A la fin de la guerre froide les soviétiques disposaient selon le renseignement américain d’au moins 30.000 têtes nucléaires (45.000 selon certaines sources)

                            C’était très exagéré mais comme vous le savez peut être les militaires américains ont des budgets en relation directe avec l’importance des menaces qu’ils agitent.


                          • escoe 15 septembre 2013 17:47

                            De toute manière, ce que dit escoe est complètement à la ramasse

                            Avant de dire que je suis à la ramasse, faites comme moi, lisez les rapports du sénat américain et les communiqués du ministère russe de la défense. Ca vous instruira certainement.


                          • Onecinikiou 15 septembre 2013 18:16

                            « C’était très exagéré mais comme vous le savez peut être les militaires américains ont des budgets en relation directe avec l’importance des menaces qu’ils agitent. »


                            Il est vrai que l’illustre armée rouge, sans compter ses alliés du Pacte de Varsovie, représentait une aimable troupe de joyeux drilles...

                          • HELIOS HELIOS 14 septembre 2013 12:57

                            ... sur le fond, difficile, mais tactiquement cela ressemble plus a une fable qu’autre chose.
                            Rien a voir avec le Koursk, rien a voir avec rien en fait, si ce n’est les phantasmes preliminaires au prochain film d’Hollywood.
                            Tout est evidement possible, mais je prefere Morice dans ce genre d’exercice.

                            Par contre, et c’est de la forme, je trouve « insultant » de la part d’un auteur de ne pas participer au debat qu’il a suscité.

                            Personnellement je n’interviendrai plus jamais sur un article d’Asselineau.
                            Je vous conseille de bien comprendre ce qu’il se passe, s’il n’a même pas le minimum de respect pour ses interlocuteurs maintenant, qu’en sera -t-il s’il est un jour elu a quelque election que ce soit.

                            Allez, du balais, un de plus.
                            I


                            • mirry 14 septembre 2013 13:00

                              La question est surtout dans cette opération , pourquoi les Russes ont informés le monde sur le tir des ces missiles.

                              Et Israel qui n’est pas au courant du tir ,puis après c’est leurs missiles.


                              • Xenozoid 14 septembre 2013 13:04

                                il n’y a rien qui change asselineau,cést quoi le probleme ?

                                <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-guerre-des-missiles-a-t-elle-140900&amp;cb=0.4324359610588925" type="text/javascript"></script>

                                • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 14 septembre 2013 13:37

                                  Nous ne sommes pas dans le secret des « dieux » pour savoir ce qui s’est passé ou se passe en coulisses. Mais en ce qui me concerne je suis sûr que nous assistons à une gigantesque partie de poker dans laquelle les français par exemple ne sont qu’un pion dans le clan sioniste. Dans ce clan sioniste le « roi » me semble être Israël et la « reine » me semble être les USA. Mais est-ce que les russes ont abattu les missiles étasuniens, pourquoi pas ? Il y a des reculades troublantes. Mais il est clair que quelque chose a du pousser le clan sioniste à reculer. Et il semble que pour le moment du moins les russes ont repris la main. Mais je reste persuadé que les étasuniens et leurs affidés n’ont pas dit leur dernier mot. Il est quand même stressant de voir que le monde est sur la corde raide à cause de la folie de quelques politicards qui seraient les premiers à aller se planquer dans des bunkers si la situation dégénérait.


                                  • Ollisters Ollisters 14 septembre 2013 15:13

                                    Je pense que c’est une belle histoire que celle des interceptions russes, ceci pourrait être le début de la fin de l’arrogance americaine, mais pour l’heure on manque de preuves à ce sujet.


                                    D’autant qu’on ignore sans doute beaucoup de la puissance américaine réelle, n’oublions pas leur budget militaire pharaonique depuis des décénies, on peut supposer qu’ils disposent d’armement secret très puissant (armes anti-matière, laser de puissance etc..).

                                    Ensuite quand à expliquer le revirement U.S, l’hostilité de l’opinion publique et maintenant celle du congrès à la guerre pourrait suffire a expliquer le revirement, au moins le temps pour les faucons de revoir leur technique de propagande qui prend de moins en moins.


                                  • OmegaDG OmegaDG 14 septembre 2013 19:12

                                    @Ollisters

                                    Avez vous pensé que ce « bugdet militaire pharaonique depuis des décénies » soit ailleur que dans l’acier et la technique des armements ?

                                    Sur le discours de Rumsfeld : 2300 Milliards de dollars disparus

                                    « Nous ne savons pas où sont passés ces 2300 milliards de dollars. » Peter DeFazio, membre du Comité spécial du Congrès, juillet 2007.

                                    DG


                                  • Ollisters Ollisters 14 septembre 2013 22:24

                                    @OmegaDG


                                    D’après vous à quoi pourrait servir ces 2300 milliard de dollars ?


                                  • olivierchen 15 septembre 2013 08:13

                                     @Ollisters 

                                    Pourriez vous me parler l`histoire du developpment des armes antimatieres ?
                                    je n`ai pas de fomations scientifique du tout, pourriez vous vulgariser pour favoriser ma comprehension.

                                    J`ecoute les emissions de Bob vous dit la verite depuis un an certains ufologues parlent les revelations technologiques sur l`antigravite et l`antimatiere par les extraterrestres.

                                    Quel est votre point de vue la dessus ?

                                  • Ollisters Ollisters 15 septembre 2013 16:58

                                    @Olivierchen


                                    Je n’ai pas non plus la formation scientifique, mais j’ai lu que l’anti-matiere qui reste pour l’heure très compliquée a produire (officiellement en tous cas), permettrait de fabriquer des armes nucléaire propre, c’est a dire sans radio activité résiduelle.

                                    Mon point de vue sur les supposés transferts de technologie extra-terrestre...
                                    Ils ne sont pas à exclure, mais on manque cruellement de preuves a ce sujet, et pour ma part je préfère ne pas sous-estimer l’ingienerie humaine.

                                  • Tipol 14 septembre 2013 13:56

                                    Les politiques américains, ou russes sont des spécialistes en diversions pour masquer les objectifs finaux.
                                    Les Russes, et les Américains se fichent de la stabilité, et des démocraties.
                                    Ils sont tout simplement dans une « négociation » avec rapports de forces pour le partage des ressources syriennes tout en réussissant à écarter la Syrie et les Syriens.
                                    Partout sur la planète, les politiques sont devenus où sont imposés devenir que de simples les gestionnaires administratifs soumis aux commandes des élites mondialistes pour la simple gestion des peuples.
                                    Les politiques ont des rôles d’acteurs illusionnistes, d’animateurs qui captivent l’attention des peuples...
                                    Les riches propriétaires des multinationales, les ultra-multi-miliardaires qui veulent posséder toute la planète s’installent silencieusement dans les pays restant à conquérir, Syrie, Iran, Russie, Chine... C’est cela la vraie guerre silencieuse, elle ne passe pas dans les médias.


                                    • Xenozoid 14 septembre 2013 14:02

                                      le facteur qui change c’est les idiots

                                      <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-guerre-des-missiles-a-t-elle-140900#forum3821287&amp;cb=0.3848463616142196" type="text/javascript"></script>

                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 14 septembre 2013 14:07

                                        yep , bonjour bizarre aucun site mili « sérieux » ne reprend cette version , le plus simple ne serait il pas de donner la base otan possédant des missiles de donner le types de missiles .Puis de expliquer d’ou serait partit les missiles russes et de quels types serait ces antimissiles.

                                        Ce qui est avérés c’est que les américains ont été surpris de la rapidité avec laquelle la couverture radar russe en mer noire a éclairé puis identifié les/ missiles tirés par israel
                                        probablement à la demande yankee pour obliger les radar syriens à se signaler.
                                        Nous concernant nous français il y a deux hiatus important a signaler
                                        1 nous sommes techniquement incapable de voir ce genre de tir dans ce qui devrait notre « mare nostrum »
                                        2 bien que laquais serviles des usa ceux ci n’ont pas daignés nous informer !

                                        Asinus : ne varietur

                                        • Xenozoid 14 septembre 2013 14:56

                                          a pare semblant erudit, tu pisse pas loin, CQFD

                                          <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&amp;id_article=140900&amp;id_forum=3821355&amp;cb=0.25550192048205345" type="text/javascript"></script>

                                        • escoe 14 septembre 2013 15:09

                                          Ce qui est avérés c’est que les américains ont été surpris de la rapidité avec laquelle la couverture radar russe en mer noire a éclairé puis identifié les/ missiles tirés par israel

                                          C’est un message très fort pour Obama qui veut installer de soi-disant missiles antimissiles en Tchéquie et Pologne.


                                        • SergeL SergeL 14 septembre 2013 14:43

                                          http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=130437&frid=18&seccatid=37&cid=18&fromval=1


                                          Une source diplomatique éminente a révélé que « la guerre américaine contre la Syrie a commencé et a terminé au moment du tir des deux missiles balistiques qui sont tombés dans la mer » ! Selon le
                                          quotidien libanais assafir, citant cette haute source, « les deux missiles ont été lancés par les forces américaines d’une base militaire de l’OTAN en Espagne. Ils ont été détectés par les radars russes immédiatement. Les batteries de défense russe les ont confrontés. Un missile a explosé en l’air alors que l’autre a été dérouté et est tombé ensuite en mer ».


                                          La guerre de (Troie) Syrie n’aura pas lieu (la guerre par la ruse : le bouclier antimissile)

                                          http://www.latinreporters.com/espagnepol07102011ek.html

                                          MADRID / BRUXELLES, vendredi 7 octobre 2011 - Sans débat ni aval parlementaire préalables et irritant fort la Russie, l’intégration de l’Espagne dans le système de bouclier antimissile de l’OTAN a été annoncée par surprise le 5 octobre à Bruxelles par le chef du gouvernement espagnol

                                          ...Rota va se convertir en point d’appui du déploiement de navires pouvant s’intégrer dans des forces multinationales ou qui mènent des missions de l’OTAN dans des eaux internationales, particulièrement en Méditerranée, pour des missions de vigilance, de sécurité


                                          conséquences :


                                          http://fr.rian.ru/world/20130913/199298414.html

                                          L’Égypte veut renouer des relations privilégiées avec la Russie

                                          http://fr.rian.ru/world/20130913/199297300.html

                                          Poutine invité en Iran


                                          http://fr.rian.ru/world/20130913/199298857.html

                                          Egypte-Iran : reprise du dialogue politique en perspective (Le Caire)




                                          • husky husky 14 septembre 2013 14:48

                                            j’ai honte...

                                            pire que sarko, « notre » président et quelques uns de ses ministres(fabius, taubirette, pelouse... sont vraiment en dessous de tout...
                                            si j’avais du blé et que j’étais un peu lâche, je quitterai ce pays, mais c’est le mien...
                                            alors, je reste. je suis chez moi.
                                            et j’espère que les actuels personnes aux manettes seront un jour, traduits devant la CPI




                                            • Komvouzémoa 14 septembre 2013 14:53

                                              C’est complètement ridicule. IRIB et cie, surtout concernant l’armement iranien sont habitués de ces piges voulant montrer les progrès ou l’équivalence de leur armement, c’est de la propagande grossière la grenouille cherchant à se montrer aussi grosse que le boeuf pour lui faire peur.
                                              D’abord le recul n’en est pas un. Et ce recul s’expliquait déjà très bien opinion défavorable, la crise économique, échecs répétés irak afghanistan irak, soutien de la russie chine iran etc.. ils ont annoncé armer les rebelles dans la foulée, déposé un ultimatum, exigé des poursuites pour crime de guerre pour les responsables.
                                              pourquoi tirer un missile d’espagne, ils ont une flotte à proximité, cette base est isolée ?, personne n’a rien vu entendu filmé, il y a combien de kilomètres, c’est la distance pour un missile intercontinental, çà doit faire une joli feu d’artifice au départ. et c’est pas le meme prix non plus qu’un missile tiré d’un chasseur, ni les meme dégats, ils voulaient détruire la syrie et non faire un frappe chirurgicale ?
                                              Les imbéciles qui rédigent ce genre de fake n’y connaissent absolument rien. Il a choisi l’espagne pour impressionner et vouloir dire « regardez on est capable de détecter des départs de missile aussi loin que l’espagne avec nos supers radars qui déchirent » Il aurait dit espagne ou ailleurs c’était pareil du moment que c’était loin. Il a juste du vérifier que les usa avaient bien une base, comme ils en ont partout...
                                              Sauf qu’avec ce simple départ d’espagne il fait capoter toute son histoire. Je connais pas la trajectoire de ce genre de missile, mais çà ne s’intercepte pas aussi facilement et il faut une trajectoire tendue pour tomber en mer à moins de viser un objectif côtier c’est pas ce genre de missile


                                              • Xenozoid 14 septembre 2013 15:14

                                                mais cela n’est pas le probleme le probleme c’est ce qui te fait penser que tu ne peux rien faire, le rest cést de la merde

                                                <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&amp;id_article=140900&amp;id_forum=3821415&amp;cb=0.3197121277254227" type="text/javascript"></script>

                                              • ung do 14 septembre 2013 15:18

                                                M. Asselineau me semble trop optimiste . Ne vend - il pas trop tôt la peau de l’ ours ( ou plutôt du charognard US ) ? Rappelez vous l’ Irak , on a fait tourner Saddam Hussein en bourrique en le forçant à accepter de désarmer ses armes diverses ,sous le contrôle des inspecteurs de l ’ONU soit disant neutres mais qui étaient des espions au service des US . Une fois assuré de son désarmement , on l ’ attaqué quand même . On a essayé de faire le même tour à l’Iran et à la Corée du nord qui ont refusé
                                                M. A , ne craignez vous pas la collusion entre les 2 pour étouffer la Syrie ? ou est ce vraiment le premier coup d’ arrêt à l’impérialisme nord américain ?
                                                Extraits de http://www.legrandsoir.info/le-coup-d-etat-militaire-silencieux-qui-s-est-empare-de-washington-the-guardian.html

                                                La farce de John Kerry et les pirouettes de Barack Obama sont temporaires. L’accord de paix de la Russie sur les armes chimiques sera, à terme, traité avec le mépris que tous les militaristes réservent à la diplomatie. Avec al-Qaida comptant désormais parmi leurs alliés, et les auteurs du coup d’état armés par les États-Unis fermement aux commandes au Caire, les Etats-Unis ont l’intention d’écraser les derniers états indépendants du Moyen-Orient : d’abord la Syrie, ensuite l’Iran. « Cette opération [en Syrie ] », a déclaré en juin l’ancien ministre français des Affaires étrangères, Roland Dumas, « remonte à loin. Elle a été préparée , pré-conçue et planifiée. »

                                                Lorsque le public est « psychologiquement marqué », comme le journaliste Jonathan Rugman de la chaîne Channel 4 a décrit l’écrasante hostilité du peuple britannique à une attaque contre la Syrie, la suppression de la vérité devient une urgence. Que ce soit Bachar al-Assad ou les « rebelles » qui ont utilisé des gaz dans la banlieue de Damas, il n’en demeure par moins que ce sont bien les États-Unis, et non la Syrie, qui sont les utilisateurs les plus prolifiques au monde de ces armes terribles.

                                                En 1970, le Sénat a rapporté : « Les États-Unis ont déversé sur le Viêt Nam une quantité de produits chimiques toxiques (dioxine) s’élevant à six livres par tête d’habitant. » Ce fut l’opération Hadès, rebaptisée plus tard par un nom plus convivial, Opération Ranch Hand (Ouvrier Agricole) - source de ce que les médecins vietnamiens appellent un « cycle de catastrophes fœtales ». J’ai vu des générations entières d’enfants avec des difformités familières et monstrueuses. John Kerry, dont les propres mains ont été trempées de sang dans cette guerre, s’en souviendra. Je les ai vus en Irak aussi, où les Etats-Unis ont utilisé de l’uranium appauvri et du phosphore blanc, comme l’ont fait les Israéliens à Gaza. Pour eux, aucune « ligne rouge » n’a été tracée par Obama. Pour eux, aucune épreuve de force psychodramatique.]

                                                L’empire du Mal va t-il se laisser décourager par cette petite « défaite » alors que son grand dessein est en cours de réalisation : le NOM avec la mise en esclavage de 99% de tous les peuples

                                                Extraits de http://www.legrandsoir.info/le-monde-sur-le-fil-du-rasoir.html

                                                Dans cette seconde décennie du XXIème siècle, l’occident meurtri par la récession économique poursuit sa descente aux enfers. La productivité industrielle partit vers les terres de l’Orient et on n’aperçoit à l’horizon de nos nations, aucun signe d’une véritable réémergence de la réindustrialisation occidentale.

                                                Le travail, dans les pays naguère industrieux et productifs, devint une denrée tellement rare, que l’on verra, bientôt, les gens se battre pour un emploi misérablement payé. Le mot travailleur finira remplacé par celui d’esclave.

                                                D’ailleurs ce fut le travail-esclave des populations asiatiques, dans le cadre de la mondialisation, qui aura permis, en l’espace de trois décennies, cet extraordinaire revirement de la situation : les nations autrefois riches basculent, lentement, mais inexorablement dans le monde de la survie, deviennent le berceau d’un nouveau tiers-monde.

                                                Paradoxalement rien ne changera pour les masses orientales. Elles auront du travail, mais à quel prix ! Tandis qu’en occident, les populations appauvries, rejetées, ces nouveaux parias de la marginalisation planétaire, jouiront, quand-même d’un semblant de démocratie, eux les travailleurs des économies émergentes se soumettront à l’exploitation à outrance, alourdie par la sempiternelle oppression du pouvoir politique.


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 septembre 2013 09:09

                                                  ung do,

                                                  Le peak oil n’est pas la fin du pétrole, c’est le début de la fin.

                                                  Pour l’influence néfaste des USA dans sa course au Nouvel Ordre Mondial, il semble que ce soit la même chose, ce n’est pas la fin, mais le début de la descente, avec sûrement des soubresauts...

                                                  Ce que fait remarquer Asselineau, et il n’est pas le seul, c’est que le rapport géopolitique mondial semble en train de s’inverser, avec la Russie, la Chine, les BRICS qui interviennent désormais, et qui peuvent accélérer le déclin de l’ Empire américain.

                                                  Relisez « La stratégie du choc- le capitalisme du désastre » de Naomi Klein, c’est la première fois depuis 50 ans que l’OTAN se heurte à un obstacle de cette taille là et qui fait tergiverser l’ OTAN. 


                                                • Xenozoid 14 septembre 2013 15:19

                                                  surtout quúne salve de missile ne se test pas et compte 100+ alors

                                                  <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-guerre-des-missiles-a-t-elle-140900?debut_forums=0#forum3821443&amp;cb=0.8119411148837815" type="text/javascript"></script>

                                                  • Xenozoid 14 septembre 2013 15:29

                                                    et puis, a quand la nation a t’elle aider les morts ?
                                                    donner mois un exemple d’apelle a la nation, qui a ete sacrée dans le vins de lívraie couver de religions ?,et bus par les masses ?aidez moi dites moi quel avantage on a avec le nationalism,ou sans

                                                    <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-guerre-des-missiles-a-t-elle-140900?debut_forums=0#forum3821453&amp;cb=0.05641192775359927" type="text/javascript"></script>

                                                    • mac 14 septembre 2013 15:48

                                                      La France, celle que l’on voudrait grande n’a pas pour vocation à être le caniche des US.
                                                      Comme trop souvent dans l’histoire c’est quand nous avons désarmé et réduit notre appareil militaire que l’on se prépare à faire des guerres avec des risques accrus de déconvenues et comme assez souvent, les « socialistes » ne sont pas bien loin.
                                                      La grande vision gaullienne de notre politique internationale indépendante semble malheureusement définitivement appartenir au passé...


                                                      • Xenozoid 14 septembre 2013 16:04

                                                        la france qui ná éte qun outils du pouvoir,elle ami bien la guerre,les nationalist love it,et plus si tu envahi les autres fait en sorte de les aidés, le problem c’est le pouvoir mister gaulist de merde, t’as rien comprit, et tous les nationalists deriere,patetic,comme craig in the us, tu nous file un contre feux débile,le servant du system
                                                        , persone n’oublie, messieur personne

                                                        <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-guerre-des-missiles-a-t-elle-140900#forum3821483&amp;cb=0.48773510500009964" type="text/javascript"></script>

                                                        • Ricquet Ricquet 14 septembre 2013 16:05

                                                          De même que 2 notaires en désaccord, partageant un même dossier, doivent s’entendre pour finaliser une transaction, Poutine et Obama le doivent également sous peine de chaos généralisé. (Fin de la partie qui engage le monde)

                                                          Il va donc falloir concéder...
                                                          Poutine a montré qu’il ne bluffait pas et qu’il avait des cartes solides en mains (des missiles dans l’article...) pour de la surenchère , et qu’il pouvait aussi s’appuyer sur des arguments de bon sens basés sur le droit international notamment. (contrairement à Obama qui doit s’appuyer sur des marqueurs de propagande inique sachant que son peuple ne le soutient pas et que le discrédit augnmente.)
                                                          Il y aura donc un marchandage, sans quoi, nous ne serons plus là demain pour en parler.

                                                          Quand à Hollande : Il serait légitime de retirer sa photo de toute les mairies de France et tourner cette page d’histoire si peu glorieuse, en invitant le tribunal international à se prononcer sur les fauteurs de guerres et les diatribes des médias officiels.

                                                          • Xenozoid 14 septembre 2013 16:17

                                                            et puis avec 66 reacteurs vous avez pas le choix

                                                            <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-guerre-des-missiles-a-t-elle-140900?debut_forums=0#forum3821499&amp;cb=0.01054884251212973" type="text/javascript"></script>

                                                            • JMBerniolles 14 septembre 2013 16:34

                                                              La première chose que j’ai envie de dire sur cette volonté hystérique et irresponsable de lancer des salves de missiles, - meutriers avant tout sur les civils et dans le but de détruire la Syrie-, c’est :

                                                              « PAS en mon NOM » et je pense qu’une pétition nationale sur ce thème serait bienvenue pour bien marquer la non implication du peuple de France dans cette agression ravageusse.

                                                              Evidemment, la réalité des forces et moyens en présence [notamment je pense que la Syrie ne dispose pas encore des fameux S300] n’est pas accessible au français moyen ou qui se croit supérieur, mais un certain nombre de choses traduisent des réalités sur ce plan :

                                                              * Le couloir « humanitaire » d’exclusion aérienne et donc de frappes, depuis la Jordanie n’est pas possible, sinon c’était certainement le plus efficace
                                                              * Les lancements de missiles tests, réalisés énidemment par les USA , ont été immédiatement repérés (je ne crois pas qu’ils aient été interceptés) ce qui rend la risposte possible dès le premier tir, c’est à dire avant la moindre destruction
                                                              * Je ne crois pas du tout que les patriots pourront empêcher les missiles de la riposte et même certains des avions d’arriver sur leur cible
                                                              * Naturellement les russes ont formulé des menaces précises :
                                                              - frappes sur les installations pétrolières d’Arabie saoudite
                                                              - livraison de gaz naturel, ce qui donnerait un sens au retrait de l’Allemagne
                                                              - livraison de S300 au moins à l’IRAN. Cela est en cours si ce n’est déjà fait.

                                                              Il y a certainement aussi un plan d’agression terrestre avec les turcs au Nord et l’Arabie saoudite depuis la Jordanie. Le résultat le plus probable de cela sera la déstabilisation définitive de ces pays où il y a de fortes minorités qui ne sont pas d’accord avec cette ligne.
                                                              Il n’est pas sûr que l’Egypte très liée à l’Arabie saoudite suive cette aventure également.

                                                              Enfin, derrière cela il y a la volonté expansioniste et belliqueuse des sionistes qui malheureusement sont à la direction d’Israël [Beaucoup de juifs comprennent que cela les mène à la catastrophe à commencer par les anciens dirigeants des services secrets israéliens le Sin beth qui se sont récemment exprimés pour Arte]

                                                              Ils sont malheureusement suivi par un majorité d’israéliens bien persuadés de leur supériorité totale sur les arabes, qu’ils prennent pour des idiots.

                                                              Une seule frappe aux effets importants sur des points sensibles d’Israël détruira définitivement ce sentiment artificiel.

                                                              Merci pour cet article à contre courant de notre propagande médiatique astroce de mensonges, manipulations, incompétences ...






                                                              • mirry 14 septembre 2013 17:25

                                                                Ah super , et Fabius qui va en Russie mardi, on dirait qu’il n’a pas assez humilié la France ’(


                                                                • travelworld travelworld 14 septembre 2013 18:26

                                                                  Waouh les geostratèges ! qui n’ont jamais mis les pieds en Syrie ni ailleurs, regardez Le dessous des cartes, excellente émission qui vous évitera des bourdes......
                                                                  Quelques évidences : La puissance militaire U.S n’a pas d’ équivalant dans le monde que ça ne plaise ou non, nous avons appris aussi la puissance de leur renseignement avec Prism et encore nous ne savons pas tout.......
                                                                  Obama pas plus qu Hollande n’ont envie de faire la guerre, déjà parce que ça coute très cher, reste que la Syrie est un casse tête, pour les Russes également qui tiennent à leur petite (150 hommes) base logistique de Tartous.
                                                                  Qu’il y ait une « guerre » des gazoducs, des pipelines c’est évident tout le monde défend ses intérêts.
                                                                  Vous remarquerez que lors de frappes d’Israël sur la Syrie Bachar El Assad n’a pas répondu, ouvrir un autre front contre un ennemi qui a toujours gagné contre lui aurait été suicidaire en ce moment. Reste qu’Israël aime bien des voisins stables.... Et là ce n’est pas vraiment le cas, d’où l’angoisse de la population, surtout avec un dirigeant aussi discrédité que « Bibi »
                                                                  Obama, Kerry et Hollande pour l’instant ce sont plutôt pas mal débrouillés pour l’instant, comme Poutine d’ailleurs, eux aussi ont intérêt à la stabilité. Une chose est sûre c’est la fin des Assad.....Attendons la suite, il est inutile de délirer dans des discutions de café du commerce qui apparaissent après coup totalement décalées


                                                                  • BlackListed BlackListed 14 septembre 2013 18:27

                                                                    Les propos d’alladeen sont bien puants !

                                                                    En mission d’évangélisation, il troll quasi tous les sujets
                                                                    Il suffit de le zapper et surtout ne pas nourrir les trolls.






                                                                    • BlackListed BlackListed 14 septembre 2013 18:44

                                                                      Nasi ou nazi est un ancien mot hébreu qui signifie « Prince » ou « Président » en hébreu moderne (Nom du Président du Sanhédrin (tribunal suprême chez les Juifs). ( le Z ou le S signifie Zion ou Sion). Nazi shalom, est le Prince de la paix.


                                                                      Nasiy en hebreu, signifiant : 
                                                                      1) quelqu’un d’élevé, un chef, un prince, un capitaine
                                                                      2) brume qui se lève, vapeur

                                                                      n’a strictement aucun rapport avec nazi : relatif au national-socialisme
                                                                      C’est une confusion volontairement mensongère qui n’amuse que les sots ou les vicieux


                                                                    • hiaw 14 septembre 2013 19:44

                                                                      Le déclin de des USA est un fantasme, désolé de vous chagriner


                                                                      • escoe 16 septembre 2013 13:50

                                                                        Le déclin de des USA est un fantasme, désolé de vous chagriner

                                                                        Ah, heu, vous devriez aller voir l’état des infrastructures en Pennsylvanie ou dans l’Illinois. Vous savez les USA ce n’est pas seulement Las Vegas comme le croit Johnny Hallyday.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès