Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La guerre des missiles a-t-elle été perdue par les États-Unis face à la (...)

La guerre des missiles a-t-elle été perdue par les États-Unis face à la Russie ?

Conciliabule entre Sergueï Lavrov, ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie (à gauche), et son homologue américain John Kerry (à droite). Le gouvernement américain a soudain rabattu de sa superbe.

Le 13 septembre 2013, le journal libanais As-Safir repris et traduit en français par l'agence iranienne IRIB puis par d'autres sites Internet, vient de présenter une version inédite de l'affaire des 2 missiles américains tirés en Méditerranée orientale le 3 septembre dernier.

Rappel des événements du 3 septembre 2013

Selon la version officielle qui avait été donnée le jour même par les agences de presse, c'est la Russie qui avait détecté le lancement de ces deux missiles balistiques en Méditerranée, lesquels étaient ensuite « tombés en mer ».

Si l'on résume leurs différentes dépêches et communiqués, les agences de presse russes et le ministère russe de la Défense avaient précisé :

  • que « le lancement, qui a eu lieu à 10H16 de Moscou (06H16 GMT), a été détecté par les stations radar à Armavir (sud de la Russie) » ;
  • que « les engins ont été lancés de la partie centrale de la Méditerranée vers la côte est » ;
  • qu'il « y a eu en effet deux lancements, ils sont tombés dans la mer » ;
  • que « le ministre de la Défense Sergueï Choïgou a informé le président russe Vladimir Poutine, commandant en chef des armées ».

Selon les agences de presse occidentales, ce n'est que « un peu plus tard » que « le ministère israélien de la Défense a[vait] annoncé avoir mené avec succès dans la matinée un tir de missile radar dans le cadre d'un exercice militaire israélo-américain ».

Encore un peu plus tard dans la journée, et cette fois-ci de nouveau de Russie, l'agence de presse russe Interfax indiquait que, « selon une source militaro-diplomatique russe, il pouvait s'agir de tirs visant à affiner les relevés météorologiques », et citait une autre source russe affirmant qu'il était « possible que les destroyers de la 6e flotte de la Marine américaine aient tiré à blanc ou des leurres pour tester l'efficacité du système de la défense antimissile syrien. Ces tirs pourraient avoir pour but d'intimider le peuple syrien et désorganiser la communauté internationale ».

Les informations (non confirmées) du 13 septembre 2013

Selon les informations parues 10 jours après dans le journal libanais As-Safir (journal dont le titre signifie "L'Ambassadeur"), la réalité aurait été bien différente de cette présentation :

  • les radars russes les auraient détectés immédiatement ;
  • les systèmes de défense anti-missile russes auraient alors été déclenchés, détruisant l'un des deux missiles en plein air et déviant l'autre de sa trajectoire de façon à ce qu'il s'abime en mer" ;
  • aussitôt après la neutralisation des 2 missiles, les services du renseignement russe auraient contacté leurs homologues américains pour leur dire que "toute attaque contre Damas est comme si Moscou était pris pour cible " ;
  • Obama et les dirigeants militaires américains auraient alors pris toute la mesure, à la fois de l'efficacité du système de défense anti-missile russes et de la détermination de Poutine à aller jusqu'à un conflit planétaire si nécessaire pour empêcher Washington de parvenir à ses buts ;
  • les Américains auraient alors demandé au gouvernement israélien de revendiquer le double tir de missile Anchor comme un "test", ce qu'Israël aurait fait pour éviter à Washington une perte irréparable de crédit sur ses capacités militaires.
  • Obama aurait réalisé qu'il n'avait plus le choix que d'être contraint à la volte-face diplomatique spectaculaire à laquelle on a assisté. Il se serait mis d'accord avec Moscou sur une tactique de sortie de crise : le gouvernement russe aurait caché la vérité pour éviter l'humiliation aux États-Unis, en échange de quoi Washington aurait donné son accord préalable au scénario consistant à demander à Damas de placer ses armes chimiques sous contrôle international et se signer la Convention de l'ONU sur leur interdiction.
  • du coup, - et selon une autre analyse diffusée par IRIB - la Syrie n'aurait plus d'autre solution que de se placer sous le parapluie nucléaire russe.

 

Commentaires

L'avenir dira si cette version des événements est réelle ou si elle est en tout ou partie enjolivée. Force est néanmoins de constater que si ce succès militaire russe se révélait exact, il permettrait d'un seul coup :

a)- de comprendre le revirement américain à 180°, b)- de mesurer mieux encore les erreurs dramatiques de la diplomatie française, c)- de comprendre pourquoi une partie du Moyen-Orient semble actuellement sur le point de basculer dans l'orbite russe :

  • la Syrie ne peut désormais plus rien refuser à Moscou ; il est même probable que, si Moscou l'exige, Bachar-El-Assad sera contraint de céder le pouvoir dans le cadre d'un plan de paix global ;
  • l'Iran, qui espère que la Russie va lui livrer des missiles S-300, vient de demander l'aide de Moscou sur la crise nucléaire, et cela d'autant plus que le gouvernement russe semble prêt à signer avec Téhéran un accord pour construire un deuxième réacteur dans la centrale iranienne de Bouchehr

Tous ces événements, mis bout-à-bout, semblent indiquer qu'un changement géopolitique majeur est en cours au niveau mondial. L'époque de l'hyper-hégémonie américaine est irrésistiblement en train de céder la place à une nouvelle époque, pour le plus grand bénéfice de Moscou et de Pékin.

kerry-lavrov
Ici, c'est la cour des Grands, il n'y a pas de place pour Merkel, Cameron ou Hollande. C'est à ce genre de photo, et au marchandage géopolitique qu'elle révèle, que l'on comprend à quel point les États-Unis sont parvenus à faire disparaître les puissances européennes de la scène mondiale, en les engluant dans une Tour de Babel ingérable à leur botte.

Quant à la France, au lieu de tenir le rôle traditionnel d'équilibre qui est le sien et qui lui aurait pu lui valoir un retour en force de son influence dans la région et dans le monde, elle poursuit dans sa stratégie suicidaire.

hollande-missilesDevenue une colonie américaine par Union européenne interposée, dirigée par une caste qui se vautre dans la servilité à Washington, s'apprêtant à disparaître davantage encore dans le "Grand Marché Transatlantique", notre pays fait tout bonnement le choix de lier son sort à la puissance américaine en déclin.

Puissance américaine qui, de surcroît, traite la France comme un larbin dont les avis comptent pour zéro, comme elle vient de le montrer avec une cinglante désinvolture sur cette affaire syrienne.

François Asselineau

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr
Tumblr : http://upr-asselineau.tumblr.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (139 votes)




Réagissez à l'article

186 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 14 septembre 2013 09:26

    Hollande, la carpette, la serpillere. Le young leader devrait se planquer. Qu’est-ce qu’il va nous sortir pour se tirer de ses rodomontades ?


    • appoline appoline 14 septembre 2013 13:27

      Notre tout-mou peut être imprévisible, c’est justement là le problème


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 14:52

        Hollande, imprévisible ? Absolument pas ! Considérez les intérêts des oligarchies américano-sionistes d’un côté, et ceux de la Finance et des grands groupes transnationaux de l’autre et vous connaitrez - ou peu s’en faut - les choix politiques (intérieurs et extérieurs), économiques et sociaux de ce gouvernement de l’anti-France, digne successeur du précédent.


        « ...cet ennemi, il n’a pas de visage... »  smiley smiley smiley

    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:07

        Encore les nazis, c’est une obsession ! Je connais fort bien le sujet des années 30 ; il s’agit d’étudier sérieusement le contexte de l’Europe de l’époque pour comprendre pourquoi certains financiers ont pu soutenir le NSDAP face à la dangereuse montée du bolchevisme. Quoi qu’il en soit, la Finance a toujours soutenu les divers partis en présence, les guerres napoléonienne avec les Rothschild en coulisse en sont un exemple fort éclairant.


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:18

        Il ne s’agit absolument pas de n’en point parler : je ne sais que trop l’importance de ce conflit mondial - avant tout idéologique et qui n’est pas encore achevé - pour le minorer ; maintenant il n’est pas très productif de mettre du « nazi » à toutes les sauces...


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 15:39

        Que vous répondre quand vous vous placez dans le camps des « gens honnêtes » ?, de ceux qui « regardent la vérité en face » ?, quand vous avez - selon vos dires - 6 milliards (!) d’alliés objectifs ?...

        Pensez-vous que votre anti-sionisme soit bien sérieux en amalgamant les ennemis d’hier ? Ne confondez-vous pas un peu légèrement nationalisme israélien et idéologie apatride ?
        Je vous quitte, nous aurons sans doute l’occasion de reprendre cette dicussion,
        Cordialement,
        A.

    • xantrius 14 septembre 2013 18:07

      @ Aladeen

      Au contraire des va t’en guerre des pays arabes, qui sont probablement mis en scène le gazage avec les dits « rebelles »,  je constate plutôt une politique de non-ingérence d’Israël. Vos commentaires n’apportent rien sur l’analyse de la situation en Syrie, ni sur celui du conflit Israélo-palestinien. Votre antisémitisme pue, c’est tout !

      Par contre tout mon respect à la diplomatie russe !


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 18:19

        Vous ne nous convaincrez pas du soit-disant « antisémitisme » d’Aladeen (vous n’avez pas utilisé le terme « nazi », c’est déjà ça !), ce dernier ne faisant que dénoncer légitimement l’État d’Israël et le sionisme tribal transnational. Je ne m’associe en aucun cas à votre commentaire ; mes points de désaccord avec Aladeen étant ailleurs.


    • Anaxandre Anaxandre 14 septembre 2013 18:49

        Avez-vous bien lu l’Ancien Testament ?, le Talmud (non-expurgé) ?... Est-il judicieux de reprendre sans cesse le mot imposé : « antisémitisme », au lieu de celui - non reconnu mais bien plus légitime - de « judéophobie » ?...


    • travelworld travelworld 14 septembre 2013 18:54

      Vous sous estimez Hollande comme vous avez sur éstimé Sarkozy !


    • xantrius 14 septembre 2013 19:11

      @ Aladeen

      "Je ne rien contre les juifs, il y a même un entre mes amis ...". On connaisse bien la musique des antisémites cachées.

      Je ne pas parlé de sionisme ni de la religion, donc c’est qui de nous deux qui sème la confusion ?

      Vous dites "Israël a retenu l’option systématique ces dernières années de ne pas intervenir pour ne pas se mettre directement en danger, la politique Sioniste de notre gouvernement et du gouvernement US ne trompe plus personne !"

      Ca aussi c’est la méthodologie systématique des antisémites  : Si Israël intervient c’est la preuve qu’ils sont des salopards, s’ils n’interviennent pas c’est la preuve qu’ils ne sont pas que des salopards mais aussi rusées. Vous ne trompez personne avec vos commentaires haineux - et antisémites. D’ailleurs, cette méthode est bien connu de l’époque de préparation des guerres de l’Otan contre la Yougoslavie, puis contre l’Irak, puis contre la Lybie et c’est ne pas encore fini avec la Syrie.

      Je suis bien content de vous fais sorti de votre camouflage anti-impérialiste !


    • xantrius 14 septembre 2013 19:22

      @Anaxandre

      Je ne vous pas associé à mon commentaire, pas du tout. Je suis bien conscient qu’il y a un certain formatage majoritaire, des avis tout prêt contre n’importe quelle politique d’Israël qui est d’ailleurs loin de me convaincre.

      Mais voir partout des complots « sioniste » à l’échelle mondiale, si ça n’est pas d’antisémitisme ... alors les mots ne sont plus de sens.


    • xantrius 14 septembre 2013 19:31

      @ Aladeen

      Bon, pour finir notre petit échange bien amusant je découvre que je dispose apparemment des pouvoirs sur A-Vox pour vous censurer smiley

      Ou c’est uniquement une manifestation de parano de votre part, fait qui marche bien ensemble avec votre vision de complot planétaire des juifs.


    • simplesanstete 14 septembre 2013 23:36

      Juste un petit dessin, çà suffirat, avec un T.
      http://www.taqadoumiya.net/fr/?p=1635


    • boris boris 15 septembre 2013 11:26

      Bonjour Aladeen,

      Certains ici ne comprennent pas tes écrits à plusieurs niveaux, associer nazisme et sionisme est une anachronie volontaire pour marquer les esprits élevés à la soupe indigeste de l’histoire fabriquée par les vainqueurs.


    • Rupert Rupert 15 septembre 2013 11:34

      STOP, c’est un hoax.

      L’Ass lineau reprend ce canulard pour faire parler de lui et éviter de tomber dans un oubli mérité  smiley


    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 15 septembre 2013 11:47

      La politique de François Hollande,  alias « Couilles molles », nous rappelle la politique socialiste durant la guerre d’Algérie, pendant laquelle le Parti socialiste (appelé alors SFIO) eut un rôle important dans la poursuite de ce conflit.

      En 1956, la Gauche majoritaire, a été élue afin de trouver rapidement une solution de paix. Elle vota à Guy Mollet les pleins pouvoirs pour cela.

      François Mitterrand, longtemps ministre de la Justice instruisit de nombreux dossier de demande de grâces présidentielles pour les condamnés à mort. Il en refusera 8 sur 10.

      La SFIO soutenait alors clairement le colonialisme. De plus, on sait que c’est la France socialiste qui a aidé Israël dans la construction de sa première bombe atomique.

      Aujourd’hui, le PS, héritier de cette SFIO, n’a pas rompu avec ses conceptions antérieures, sans doute pour une part pour des raisons électoralistes (être anti-arabe est très populaire en France, et pourrait ramener des millions de voix), mais sans doute aussi par doctrine politique qui a toujours été pro sioniste. Laurent Fabius, ce crypto-sioniste, en est le fervent continuateur. 


    • Anaxandre Anaxandre 15 septembre 2013 13:59

       Bonjour Boris,

       Comment pouvez-vous dénoncer : « la soupe indigeste de l’histoire fabriquée par les vainqueurs » et au même temps valider l’association nazisme/sionisme ? Ce paradoxe ne vous frappe-t-il pas ?, même en y réfléchissant bien ?...


    • Anaxandre Anaxandre 15 septembre 2013 14:42

        Bonjour Aladeen,


        Bien peu de questions sont capables de m’incommoder, le seul problème est que nous touchons ici à un sujet sensible et bien balisé par les lois iniques des Mêmes...

        Je me permets malgré tout de questionner la pertinence, sur le fond, des propos de Boris, me permettant ainsi de poursuivre notre discussion d’hier et de préciser quelque peu ma pensée :
        Comment peut-on, par exemple, d’un côté critiquer l’extrême diabolisation de l’Allemagne national-socialiste et évoquer l’histoire arrangée après coup par les vainqueurs (mouvements de fond qui ne cessent de s’amplifier près de 70 ans après la fin officielle du conflit), et de l’autre prétendre se servir du discours très officiel sur « l’abomination nazie » pour conspuer le sionisme ?
        Voilà une piste de réflexion.

    • morice morice 16 septembre 2013 09:47

      cessez votre CIRQUE de tricheur ici, « Aladeen »


      voici l’origine de votre pict



      vous n’êtes pas Lars Christian Engström.....  « il vit avec sa famille à Nacka dans la banlieue de Stockholm. »

      ça s’appelle usurpation d’identité, ce que vous faites ici « Aladeen »... le tricheur.

    • John Eastwood 2 John Eastwood 2 16 septembre 2013 12:01

      Parce que Morice, lui, est bien la marionette qui illustre son compte AV :)


    • boris boris 16 septembre 2013 12:40

      Anaxandre,

      Je ne valide pas, bien au contraire. Il faut comprendre l’ironie du terme nazisionisme.

      Vous savez bien qu’on ne peut pas employer certains termes sans se faire taxer de négationnistes, c’est ce que fait Aladeen , du moins je suppose.


    • Anaxandre Anaxandre 16 septembre 2013 15:02

       Bonjour,

       Je ne pense pas qu’il y ait de l’ironie dans ce néologisme ; surtout qu’il valide insidieusement toute la propagande officielle sur les vaincus de 45 : drôle de méthode pour combattre idéologiquement le sionisme !
       Qu’on s’entende : je ne prétend pas dénoncer une quelconque manipulation d’Aladeen, mais juste pointer un oxymore dont l’utilisation et la propagation ne peuvent être en dernière analyse que contre-productives.
       De même que chercher dans l’étymologie et la linguistique des racines hébraïques au terme nazi est du même ressort que les procédés de ceux qui voudraient nous persuader des prétendues origines juives d’Hitler. Toujours sans jamais aligner aucune preuve objective, aucun document officiel. Dans quel but ?...
       Il faut s’en tenir aux preuves matérielles et concrètes ; tout le reste doit être considéré avec la plus grande suspicion. L’affaire syrienne, sujet de l’article, en est encore un bon exemple.


    • Anaxandre Anaxandre 16 septembre 2013 15:42

       Vous avez dû réfléchir à la question et je vous en félicite.
       Concernant l’usurpateur du Muppet Show, ce « petit dictateur socialiste », il est malheureusement au pouvoir en ce moment même...
       Quant à mon « pict », qu’on prouve que ce n’est pas moi ! smiley


    • Anaxandre Anaxandre 16 septembre 2013 16:46

        Attention à l’utilisation intempestive du mot « fasciste » (terme désormais fourre-tout fort usité par nos amis « antifas ») : nous risquons encore un long débat ! smiley


    • Anaxandre Anaxandre 16 septembre 2013 21:30

        Bonsoir Aladeen,


        C’est justement en redonnant leur sens originel aux mots qu’on évite les erreurs et les pièges tendus bien souvent par l’ennemi lui-même.
        Ainsi, le fascisme (de fascismo) est selon wikipédia - site bien peu polémique - un mouvement politique « adversaire de la démocratie, du parlementarisme, de l’individualisme, de la société libérale héritée du XIXème siècle, du capitalisme et de la liberté économique, du socialisme et du marxisme, le fascisme mussolinien est autoritaire, nationaliste, militariste (...) ».

        On peut ne pas partager les idéaux fascistes, ce n’est pas une raison pour les confondre avec les nouvelles formes de totalitarisme (1) qui les écrasèrent au siècle dernier et qui règnent sans partage aujourd’hui.

        (1 - totalitarisme est un terme fort intéressant pour décrire les dérives de nos sociétés post-modernes : "le régime totalitaire tente de s’immiscer jusque dans la sphère intime de la pensée, en imposant à tous les citoyens l’adhésion à une idéologie obligatoire, hors de laquelle ils sont considérés comme ennemis de la communauté.")


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 septembre 2013 08:30

      @ Anaxandre et Aladeen

      J’ai suivi de près votre échange courtois.

      Je me demande s’il ne l’était pas trop ?

      A un moment donné Aladeen a dit à Anaxandre qu’il ne faut pas poser des questions si on ne peut entendre les questions.

      Anaxandre a dit qu’il était prêt à tout.

      Etant par nature porté à vouloir aller au fond des choses, je pense qu’il faut mettre les pieds dans le plat : nous savons tous et je pense que nous sommes pleinement d’accord pour dire que le régime né du nazisme est différent de celui issu du sionisme ne serait-ce que par le fait bien connu que les supporters du second sont associés aux victimes du premier.

      Mais afin de tirer les choses bien au clair, ne pourrait-on répondre à la question de savoir sur quels points exactement ces deux régimes se différencient-ils l’un de l’autre et sur quels points présentent-ils des similitudes qui expliqueraient les incessantes tentatives de rapprochement que l’on voit ici et là ?

      J’ai peur que pour certains critères essentiels comme le fait d’avoir une organisation sociétale basée sur des conceptions raciales, les rapprochements seront légitimes.

      Toute la question sera alors de savoir quel poids accorder aux similitudes au regard de ce qui fait différence ?


    • Anaxandre Anaxandre 17 septembre 2013 17:19

       Bonjour,

       Un échange n’est jamais trop courtois tant qu’on reste ferme sur les principes, précis dans les termes et ouvert à la contradiction argumentée.

       Ensuite, je n’ai jamais dit que je suis « prêt à tout » mais juste que « bien peu de questions sont capables de m’incommoder », précisant dans le même commentaire que « nous touchons ici à un sujet sensible et bien balisé par les lois », raison pour laquelle je me suis contenté de jeter quelques pistes de réflexion sur le sujet plutôt que de produire une analyse de fond sur le national-socialisme allemand et le sionisme transnational, et concernant leurs divers points de convergence et/ou de divergence. Ainsi, une vue superficielle fera autant de rapprochements faciles entre ces deux idéologies, qu’une analyse plus fine et objective y notera de différences fondamentales.

       Si le sujet vous intéresse sérieusement, cherchez, creusez !


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 septembre 2013 18:34

      « Un échange n’est jamais trop courtois tant qu’on reste ferme sur les principes »

      Oui, bien sûr, c’était juste une formule d’accroche de ma part. Pour laisser entendre que j’aurais apprécié de voir la discussion s’approfondir.

      Vous m’invitez à chercher.
      C’est clairement nécessaire.
      Nous sommes là sur un sujet dont il n’est pas aisé de faire le tour.
      L’important est de trouver les bons « guides ».
      Pour le moment, j’ai trouvé Schlomo Sand très bien.

      Bonne soirée


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 septembre 2013 19:10

      Amusant !

      Je viens de voir que vous avez eu des échanges assez épineux plus bas.
      Je comprends mieux la prudence en même temps que la teneur de l’échange !


    • Anaxandre Anaxandre 18 septembre 2013 13:34

       Bonjour messieurs,

       Cet article d’Asselineau va finir par battre les records de commentaires !

       Luc-Laurent, Schlomo Sand est intéressant mais il ne critique que certaines formes du sionisme, reprenant même à son compte de nombreux thèmes de la propagande anti-gentils :
       "Je n’envisage pas de me convertir au christianisme, non pas seulement en raison de la cruauté de l’Inquisition et des croisades sanglantes...« , Comment j’ai cessé d’être juif, 2013.

       Il affirme aussi clairement dans son dernier ouvrage son idéologie Mondialisme (tout comme l’écrasante majorité de la diaspora) quand il écrit en 2008 dans Comment le peuple juif fut inventé :
        »Il est probable qu’il faudra attendre la fin de l’ère nationale pour se rapprocher du consensus, une fois que la sage chouette de Minerve aura pris son envol et entièrement déchiqueté de son bec cette identité suprême et toute-puissante qui bride avec force l’ensemble des représentations collectives de l’époque contemporaine« 

       Personnellement je ne peux compter ce genre d’individu au nombre de nos alliés, hors il existe toute une littérature souvent moins connue et passionnante sur ces sujets.

       Aladeen, je suis heureux si j’ai pu contribuer à vous remettre droit sur le chemin d’une opposition sérieuse qui doit toujours veiller à ne pas reprendre à son compte, même »à moitié", l’idéologie, les manipulations fourbes et multiples de l’autre camp. Nous devons faire nos propres recherches, choisir scrupuleusement notre vocabulaire et bannir tout amalgame douteux : clarté et vérité doivent être de notre côté.

       Bonne journée à vous,

       A.


    • Laurent 47 10 octobre 2013 16:42

      J’avais cru comprendre, quand j’étais jeune, que « nazi » était la contraction de « national-socialisme » !
      A-t-on vraiment changé tous les dictionnaires à ce point-là ?
      J’ai entendu à la radio que le rabbin en chef du parti Chass était mort cette semaine en Israël.
      Or ce religieux était antisémite à mort (il voulait tuer tous les palestiniens qui, comme chacun ne le sait pas apparemment sont tous sémites, contrairement aux israéliens qui ne le sont qu’à 10 %).
      Voyez comme les mots peuvent être pleins d’ironie, quand on ne connaît pas le français, ni la signification des termes que l’on utilise, et qu’on se contente de répéter bêtement ce qu’on entend à la radio et à la télévision !


    • Pierre Pierre 14 septembre 2013 10:14

      J’avais lu cette version de l’histoire des deux missiles balistiques.(abattus par des missiles russes) et elle m’avait semblé invraisemblable. Si finalement elle était exacte, ce serait un coup de théatre quant-à l’efficience de l’armée étasunienne ou une surprise quant-à l’efficacité de la défense russe.
      La prétention de François Hollande à vouloir punir la Syrie n’a d’égal que la morgue de son Ministre des Affaires étrangères. Il ne faut pas jouer au dur quand on a de petits biceps.


      • le naif le naif 14 septembre 2013 12:00

        "Si finalement elle était exacte, ce serait un coup de théatre quant-à l’efficience de l’armée étasunienne ou une surprise quant-à l’efficacité de la défense russe."

        Pourquoi une surprise ???

        Souvenez vous du F117 soit disant furtif et indétectable abattu en Serbie...

        Récemment, les turcs ont voulu testé la défense anti-aérienne avec un vieux phantom, ils ont vu...

        Si les usraéliens font une pression énorme pour empêcher la livraison de batteries S300 à la Syrie et à l’Iran, il y a bien une raison...

        Côté aviation, là encore les russes ont repris l’avantage, si ce n’est en quantité, du moins en qualité, pas de F22 ni de F35 opérationnels, juste des F15 et F16 vieillissants
        Côté torpilles la marine russe dispose depuis longtemps d’armes très très efficaces.
        On parle des déplacements de bâtiments de surface en méditerranée, mais qu’en est-il du rapport de force du côté sous-marin, personne n’en sait rien...

        Reste que les USA peuvent vouloir jouer leur vas-tout en comptant sur leur supériorité numérique actuelle avant que le rapport de force ne leur permette plus d’envisager la moindre option militaire (il y a de nombreux transfert de technologie entre la Russie et la Chine)

        Un tigre n’est jamais plus dangereux que lorsqu’il est blessé, ne pas négliger non plus la situation économico-financière des USA.


      • Neo R Nesto’r 14 septembre 2013 12:07

        Salut Le Naïf ....

        « Souvenez vous du F117 soit disant furtif et indétectable abattu en Serbie.. ».

        Oui je m’en rappelle très bien, les Serbes avaient même fait un écriteaux qu’ils brandissaient au pied du furtif où il y avait écrit « désolé de n’avoir pas vu qu’il était invisible »


      • le naif le naif 14 septembre 2013 12:13

        Salut R Nesto’r

        Sans parler du drone US dernier cri abattu pas les iraniens l’année dernière... sur que les russes n’en ignore plus aucun secrets....


      • Neo R Nesto’r 14 septembre 2013 12:25

        « Côté torpilles la marine russe dispose depuis longtemps d’armes très très efficaces. »

        Oui elles s’appellent Chkval ... Elles sont à l’origines du naufrage du sous-marin ... Le Koursk Pour en savoir plus sur cette fameuse histoire, voir la vidéo Le Koursk un sous-marin en eau trouble ... La troisième guerre a été évité de peu et les Russes n’ont surement pas digéré cette histoire ...


      • le naif le naif 14 septembre 2013 12:48

        Tout à fait, Poutine venait d’accéder au pouvoir dans un pays en déliquescence, il a du avaler une sacrée quenelle, mais sur qu’elle lui est resté sur l’estomac, la quenelle libyenne a été également particulièrement indigeste, c’est la raison pour laquelle il ne veut pas du dessert Syrien avec cerise sur le gâteau la future cerise iranienne.


      • appoline appoline 14 septembre 2013 13:30

        Les américains sont tellement imbus d’eux mêmes qu’ils analysent mal que la Russie n’est pas un pays mourant, bien au contraire


      • Pierre Pierre 14 septembre 2013 17:08

        Les missiles balistiques tirés d’Espagne ne mettent que quelques minutes avant d’atteindre leurs cibles en Syrie. Le radar russe peut avoir repéré leur lancement. Le Ministre de la Défense est prévenu et il informe le Président. Celui-ci donne l’ordre de les intercepter. Tout cela en moins de cinq minutes et sans être en pré-alerte. C’est une surprise quant-à l’efficacité de la Défense russe.
        Pour le reste, je sais qu’un S-300 peut intercepter un missile balistique mais il est intégré dans un réseau de radars que le Russie n’a pas déployé en Méditerranée, sauf erreur de ma part.
        La torpille Chkval est imparable mais le sous-marin qui la lance est immédiatement repéré.
        Pour le F117 en Serbie, Morice en a parlé dans son dernier article et ce qu’il dit est exact et peut être recoupé sur Internet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès