Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le rapport explosif sur les retraites

Le rapport explosif sur les retraites

Tout le monde parle du dernier rapport du COR (comité d'orientation des retraites) mais peu l'ont lu. Nous avons épluché les 125 pages de ce dossier et des informations importantes sont passées inaperçues. Ainsi, nous pouvons apprendre que pour équilibrer financièrement le système de retraite jusqu’à 2060 la pension moyenne des retraités devrait diminuer par rapport à sa valeur de 2013, de l’ordre de 20 % !!!! En plus les retraités ne sont pas des nantis : la preuve le niveau de vie moyen des retraités tend à stagner depuis 2008, voire même à baisser légèrement entre 2010 et 2015. 

http://blog.seniorenforme.com/categorie/retraite-2/

Une des rares bonnes nouvelles de ce rapport est d'apprendre que l’espérance de vie à 60 ans progresse assez régulièrement en France depuis 1945, en effet, en moyenne à la retraite nous profitons encore de 24,8 belles années.

Il est normal que le système de retraite soit en danger car la France compte 1,7 cotisant par retraité en 2018 pour environ 1,4 à partir de la fin des années 2040. Pas assez d'actifs pour trop de retraités, l'équation semble insoluble. En outre, les fameux seniors ne travaillent pas assez ou plutôt ne trouvent pas assez de travail : en 2014, le taux d’emploi atteint 68 % pour les 55-59 ans et 25 % pour les 60-64 ans. Enfin, les taux d’activité et d’emploi des 65-69 ans demeurent très faibles, autour de 5-6 %. 

Les seniors n'ont pas assez de travail mais en même temps les politiques allongent le départ du passage à la retraite : l’âge de départ à la retraite passerait de 62,1 ans en 2018 à 64,1 ans à partir de la fin des années 2030. C'est un fait mais il va bien falloir trouver des solutions pour embaucher les personnes de 55 ans. Car s'ils ne sont pas à la retraite, ils seront au chômage !

Entre 2004 et 2013, la croissance des pensions de retraite a été plus forte que celle des revenus d’activité. Ces belles années semblent derrière nous mais il ne faut pas oublier que le niveau de vie des retraités se situe un peu en dessous de ceux des actifs. Non les retraités ne sont pas des privilégiés. Soit-disant les retraités passent leur temps à voyager, à consommer mais la pension nette moyenne de l'ensemble des retraités ne représente que 65,1% du revenu d'activité net moyen de l'ensemble des personnes en emploi.Et puis la retraite n'est pas un droit c'est un dû ! 

On nous bassine avec le fameux équilibre des retraites. Selon le rapport du COR, il n'arriverait qu'en 2030 et encore si les prévisions de croissance forte et de chômage faible se réalisent. Autant dire quand les poules auront des dents. Et dans tous les cas, une baisse des pensions serait inéluctable : avec une croissance de 1% et un chômage de 10% il faudrait abaisser dès 2016 de 4,7 % toutes les pensions de retraite pour arriver à l'équilibre ou alors augmenter massivement les cotisations. 

Il y a dans ce rapport, un facteur qui passe souvent inaperçu soit par idéologie soit par paresse intellectuelle. Pour l'équilibre des retraites, l'item immigration n'est pas à négliger. En effet, une hypothèse de solde migratoire plus bas (de + 50 000 personnes par an plutôt que + 100 000 comme c'est le cas actuellement ) dégraderait le solde financier du système de retraite, et ce de manière de plus en plus forte au cours du temps. L'immigration qui pourrait sauver notre système de retraite ? Les débats sont ouverts ....

Mais la retraite ce n'est pas toujours rose, quoi qu'en disent certains car il faut savoir que le taux de pauvreté est de 8,4 % pour les retraités (9,1 % pour les femmes retraitées et 7,6 % pour les hommes retraités)

Autre injustice criante : le montant moyen des pensions parmi l’ensemble des femmes retraitées représente 74,8 % du montant moyen des pensions parmi l’ensemble des hommes retraités.

Les inégalités à la retraite sont flagrantes : un retraité sur deux perçoit une pension globale inférieure à 1 300 euros par mois. En outre, près d’un quart d’entre eux perçoit une pension inférieure à 800 euros par mois (environ 10 % moins de 300 euros par mois), et un autre quart environ une pension supérieure à 2 000 euros par mois.

Saviez vous que le montant de la retraite est de : 1160€ pour les salariés du régime général, 2200 € pour les fonctionnaires civils d’état, 610€ pour les agriculteurs, 1930€ pour les régimes spéciaux, 1900€ pour les professions libérales, 490€ pour les commerçants et 720€ pour les artisans. 

Si avoir une bonne retraite est important savoir combien de temps, nous allons en profiter est aussi utile. Un homme cadre de la fonction publique passera 27,4% de sa vie à la retraite, un ouvrier 24% et un agriculteur 25,5%. 

Inégalité quand tu nous tiens...

http://blog.seniorenforme.com/categorie/retraite-2/

Un dernier chiffre pour la route : les régimes de retraite ont versé au total 277,8 milliards d’euros de pensions l'année dernière. Pour comparaison, la totalité des recettes fiscales s'est montée à 268 milliards.

Chateaubriant disait en 1937 "Le Français travaille pour vivre et s'amasser une retraite ; l'Allemand frémit à cette idée de retraite et vit pour travailler"

Est-ce toujours vrai ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.3/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 12 juin 2015 08:32

    Découvrir que la répartition est une pyramide de Ponzi.


    Le système par répartition s’apparente à la Mafia

    Terreur sur ceux qui veulent partir, et extorsion forcée par la force de l’état socialiste pour être « assuré ».
    C’est aussi une prison collectiviste qui fonctionne sur des ambiguïtés....
    Direction et membres de direction inconnus du grand public.

    Partage non contractuel en fonction des groupes de pression des ressources.

    Système qui ne peut exister qu’en situation de monopole de contrainte. 

    Système qui se doit de ne pas être transparent et cache la réalité des fonds collectés.

    S’il était si « formidable », les gestionnaires syndiqués de ces régimes tous issus de la fonction publique l’adopteraient

    Mais ils préfèrent rester dans leurs régimes « spéciaux » financés par le contribuable...

    La répartition n’est pas accepté d’un commun accord mais imposé.

    Aucun contrat ne relie celui qui est ponctionné avec celui qui ponctionne.

    Vous ne pouvez quitter le système librement. C’est liberticide.


    Le système dirigé par des syndicalistes favorise les groupes de pression dont sont issus les membres du paritarisme.

    Direction et membres de direction inconnus du grand public.

    Partage non contractuel en fonction des groupes de pression des ressources.

    Système qui ne peut exister qu’en situation de monopole de contrainte. 

    Système qui se doit de ne pas être transparent et cache la réalité des fonds collectés. 

    Les entrants payent pour les sortants. 

    La première génération reporte sa dette sur les générations suivantes et créant une crise sur une génération future le jour su cygne noir.
    Jour ou le choix collectif est de sortir de ce système, la génération qui le veut est spoliée par la dette laissée par les précédentes. *

    Chronophage, les besoins augmentent sans cesse créant une inflation de taxes, de charges et durées augmentées sur les ayants droits en direction du jour du cygne noir (faillite)..


    C’’est un système pourri porté à bout de bras par les bénéficiaires d’un régime spécial et les cocos. 

    Au nom de quoi défendent ils un système pour les autres qu’ils n’adoptent pas eux-même ?

    Réponse : la gamelle de la rente d’état sur la charge des autres.

    Remettre en cause la répartition, c’est aussi mettre fin aux exceptions des régimes spéciaux des privilégiés.

    • Popov 12 juin 2015 09:36

      Un retraite ne « travaille » pas (plus...) (encore faut il de nos jours s’entendre sur ce qu’est le travail …) donc ses revenus viennent obligatoirement du travail des autres. Deux possibilités :

      • On cotise via les salaires directement pour directement lui donner un revenu : c’est la retraite par répartition. C’est donc pris « sur le travail des autres » … évidemment.... la solidarité dirait certains...

      • On paie des impôts qui atterrissent dans les intérêt de la dette qui sont des créances et des revenus pour des fonds de pension en euros. On paie des dividendes dans les sociétés ou on est embauche qui sont des revenus pour des fonds de pension en action... Ces revenus sont aussi pris sur le travail.... évidemment...et on a quelques intermédiaires supplémentaires... c’est la capitalisation

      Spartacus vous préférez le deuxième cas évidemment...


    • Robert GIL Robert GIL 12 juin 2015 10:58

      @Spartacus
      meme « The Economist » flingue la retraite par capitalisation ... voir !


    • Spartacus Spartacus 12 juin 2015 11:44

      @Robert GIL

      Oui mais l’important n’est pas d’avoir la vision de « the economist », journal socialiste mais d’avoir la liberté de choisir quel système ont veut.


    • Robert GIL Robert GIL 12 juin 2015 13:40

      @Spartacus
      un journal socialiste ? Vous êtes impayable, le nouveau buster keaton c’est vous ! !


    • HELIOS HELIOS 12 juin 2015 14:41

      @Popov
      surement que Spartacus considéré que le cout du système de retraite par répartition géré par l’état est MOINS BON que le cout de ces même retraites gérées par des entreprises privées.


      Donc pour lui, l’administration, la gestion etc.... faites par les entreprises, les banques etc est moins cher que les coûts de l’état.

      Dans son esprit, il souhaite faire vivre des « privés » plutôt que des publics au service de tous.

      Moi, je considère qu’il a tort, parce que si on considéré que l’état a un devoir d’équilibre de gestion, il n’a pas d’impératif de rentabilité comme le système privé.. c’est toujours ça de gagné... et en plus, je pense que l’état ne peut pas faire faillite s’il assure sa souveraineté lui-même ( point fortement discutable, justement que les groupes privés démontent chaque jour un peu plus). On voit que la souveraineté est importante quand on mesure le niveau de retraite des grecs.

      ... et ça, c’est de la technique, pas de l’humain, bien sur qu’il faut aussi considérer.

      Que fera-il pour sa retraire, le Spartacus ? ah, oui, c’est vrai il ne doit pas gagner le smic qui ne lui laisse rien pour vivre après avoir payé ses frais obligatoires, il a les moyen de se constituer un « Plan » privé pour ses vieux jours !... remarquez, les smicards aussi pourraient se priver de télé, de smart-phone, de voiture, de resto, de vacances, d’éducation nationale, de secu, d’assurances (qui sont des bandits certes) et pourquoi pas d’armée... pour qu’il leur reste a la fin du mois quelques euros pour se payer une retraite par capitalisation.

      Et c’est ce même Spartacus qui nous expliquera ensuite que les entreprises ne peuvent plus vivre faute de clients, de marge etc .

    • wawa wawa 12 juin 2015 14:41

      @Spartacus

      que les retraites par répartition soit un ponzi, certainement.


      Mais les retraites par capitalisation sont elles différentes ? elles reposent aussi sur l’idée que les contrats vont être honorés, que les entreprises vont verser des div, qu’il y aura des gens qui rachèterons plus cher vos action, or , immobilier, qu vous puissiez trouver des locataires etc

      amha les retraites/ capitalisation sont aussi ponzi et ne seront pas honorées a la hauteur des espérance car tout comme les retraites d’états, elles repose sur la croissance. pas de croissance, rentes et retraites rabotées a un moment.

      perso j’aurais m^me plus confiance (moins de rabotage) dans la répartition

      quand ? j’en sais rien, mais avant ma propre retraite probablement (je suis bientôt quadra)

    • HELIOS HELIOS 12 juin 2015 14:56

      @Spartacus

      Avoir le choix, c’est supposer que si vous vous plantez, tant pis pour vous.

      Supposez que votre fond de retraite fasse faillite, quel que soit la raison, il ne vous reste plus rien. Vous ne pouvez pas refaire votre vie avec d’autres options.
      et comme la France n’est pas un pays de sauvages, elle a une histoire, une civilisation humaine, elle ne vous laissera pas crever, vous continuerez a vivre avec une « indemnité de »solidarité" (que vous ne méritez pas selon vos propos coutumiers) qui ne se fabrique pas comme ça, sans oublier tous les autres services publics...

      Même si vous optez pour un système 100% privé vous cotiserez aussi pour ce filet de sécurité. Ne rêvez pas, vous n’y échapperez pas. Il vaut mieux que vous vous y fassiez, le mieux dans ce cas là c’est d’avoir un système unique pour tous PUBLIC !

      Libre a vous de prendre un produit bancaire ou d’assurance pour complémenter votre retraite... si vous en avez les moyens.

    • Spartacus Spartacus 12 juin 2015 15:30

      @HELIOS

      Je veux le droit à choisir. La liberté individuelle de choix. 

      Je veux la clarté, la transparence.
      Je veux une relation contractuelle. 

      Un contrat, qui dit ce que je paye, je que j’aurai, et l’assurance qu’en cours de route les règles ne vont pas changer en fonction de données politiques ou clientélistes ou de gestion par des gens qui n’ont rein a foutre de l’efficacité.

      Si vous estimez que la « répartition » est la meilleure ou une gestion d’état gardez là. 
      Libéral je ne vous imposerait jamais d’aller dans un autre système...Mais laissez moi ma liberté de choisir autre chose. 

      Je ne suis pas collectiviste, c’est mon droit. Je le revendique !
      En économie on appelle cela l’efficience. Le choix entre privé et public est un rapport d’efficience.

      C’est la concurrence qui apporte l’obligation de résultat et d’efficience.
      Le monopole d’état ne rapporte que le subir de choix de majorités aux dépends de minorités ou favorise les opportunistes inhérents à chaque système collectiviste. 


      Et cela ne se rapporte pas aux coûts, mais au rapport qualité/prix

      Gérer par l’état non seulement ce n’est pas moins cher, mais en plus pas plus qualitatif.

      L’exemple de l’Ex-URSS er les pays de l’est est édifiante. Géré par l’état les pays de l’Est proposaient des Lada ou des Trabans, là ou les pays occidentaux proposaient des BMW ou des Volkswagen.

      En France le rapport qualité prix de tout ce qui est fait par l’état est trop cher. 

      Education Française : très cher, centralisé, cours politisé, interventionnisme éducatifs de l’état et résultats PISA nuls.
      Danemark ou Suède : choix de l’école avec des chèques éducation, fonctionnaires licenciablles, résultats PISA 1er et 2eme.


      Le Smicard dans un système par répartition ne sait rein de ce qui est fait de son argent
      Le Smicard dans un système par répartition ne sait même pas ce qu’il paye
      Le Smicard dans un système transparent, s’il savait il y a longtemps qu’il quitterait cette merde.

      Quand aux plans privés, l’assurance vie est a un niveau en France tellement élevé qu’ils faut être absurde pour jeter la pierre à celui qui se protège individuellement

      ****
      Un état ne peut faire faillite : Erreur !. L’Argentine en 2000 a fait faillite. La Grèce devrait suivre.

      Il n’existe qu’un seul et unique cas de faillite d’un fond de pension ; Il y a 14 ans. Enron, entreprise d’électricité a mandat de service public, et encore c’est une faillite frauduleuse car les fonds ont étés investis dans la spéculation sur l’énergie, ce qui était strictement interdit.
      Le cabinet de certification des comptes a indemnisé les affiliés du fond pour éviter un procès. Personne n’a été spolié.
       

    • Rmanal 12 juin 2015 15:38

      @Spartacus
      Hélas vous ne comprenez même pas que votre droit de choisir impose lui aussi un choix forcés aux autres. Exactement ce que vous reprochez au système collectiviste voulu et voté par les Français. Décidément la Démocratie, qui est une notion de compromis, ne fait pas bon ménage avec votre libéralisme, comme le disait votre dieu Hayek.


    • Spartacus Spartacus 12 juin 2015 15:53

      @Rmanal

      Refaites pas l’histoire ni la démocratie.


      Le système de retraite par répartition n’a jamais été l’objet d’un vote.

       Instaurée de façon autoritaire en octobre 1945 sous l’influence du Parti communiste et des syndicats, destinée à remplacer les assurances sociales privées qui existaient auparavant (dont un certain nombre seront nationalisées), étendue progressivement à presque toute la population, elle n’a jamais été confirmée par le suffrage universel,et elle n’a jamais été plébiscitée par quiconque.


      On peut parler en ce qui concerne la Sécurité sociale de « coup d’État », car les ordonnances de 1945 relèvent du non-droit (en mai 1946, la proposition de Constitution de la IVe République est rejetée par référendum ; il y a un « trou » constitutionnel sur la période 1945-1946). 

      La répartition trouve son origine en 1941, par le régime de Pétain, qui détourne alors les provisions des assurances sociales vieillesse pour les donner aux « vieux travailleurs » : c’est l’origine des retraites par répartition.....

    • Rmanal 12 juin 2015 16:10

      @Spartacus
      1/ vous ne répondez pas à l’ambiguïté de votre position complètement totalitaire, voulant imposé aux autres votre façons de pensée.

      2/ Je vous retourne « Refaites pas l’histoire ni la démocratie. ». Au sorti de la guerre comme celle de 39-45, difficile effectivement de parler de Démocratie. Cependant vous datez, depuis il y a eu 8 présidents, élus par les Français, qui ont toujours soutenu ce régime. D’ailleurs chaque sondage sur le thème « souhaitez vous gardez les principes du système sociale Français », les réponses sont toujours largement au dessus des 50%.
      Si ce n’était pas le cas, Madelin aurait plus de 0.01% aux élections. Ca ne vous plait pas, mais c’est ça la Démocratie.


    • Alibaba007 Alibaba007 12 juin 2015 16:29

      @Spartacus « Le système par répartition s’apparente à la Mafia... extorsion forcée par la force de l’état socialiste...  »

      Blablabla libéral et socialicide d’un lobbyiste.
      Dialoguer avec Spartacus est une perte de temps. Il est payé au mot pour troller pour le MEDEF !

      @ Seniorenforme "Il est normal que le système de retraite soit en danger car la France compte 1,7 cotisant par retraité en 2018 pour environ 1,4 à partir de la fin des années 2040. Pas assez d’actifs pour trop de retraités, l’équation semble insoluble."

      voire la conférence gesticulée de Frank Lepage et Gaël Tanguy sur la réforme des retraites,

      Juste un must pour défoncer les arguments des esclavagistes Medefieux.
       smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 juin 2015 19:49

      @wawa
      Les retraites par capitalisation aux USA, à cause de la crise des subprimes, ont mis sur la paille des milliers de retraités, obligés de travailler désormais jusqu’à leur mort.


      Elles supposent des fonds de pensions qui achètent puis siphonnent des entreprises dans le monde entier. Une partie des entreprises françaises qui ont mis la clef sous le paillasson en ont fait les frais.

    • Spartacus Spartacus 12 juin 2015 19:57

      @Rmanal


      1-Le collectivisme c’est du totalitarisme.
      Je veux juste la liberté de choisir. MA LIBERTE.

      Mais libre a vous de choisir votre système merdique. 
      2-Vous parlez des premières générations, qui avaient pas beaucoup de vieux (décimés par la guerre), tu m’étonnes qu’envoyer la facture aux générations suivantes ils trouvaient ça génial.

      Maintenant la démocratie je ne suis pas contre. Bien au contraire.

      Alors on y va ? 
      On demande aux Français s’ils souhaitent faire perdurer les régimes spéciaux ?
      Un bon petit référendum. On verra ce que les gens pensent. Vous allez pas être déçus.

    • Norbert 12 juin 2015 21:32

      @Spartacus

      Finalement on se marre bien sur Agoravox avec certains rigolos de votre genre qui ont le sens des réalités (lol). Le monde est dirigé par de dangereux communistes qui bien qu’ultra minoritaires font la loi partout et ont la main mise sur toute la presse : Le Figaro, l’Express, Le point , The economist.....

      Dans le même registre (mais opposé), hier un autre énergumène aussi « modéré » que vous expliquait que Lénine et Trotsky étaient commandités par wall street (Anthony Sutton).

      Vos propos sont tellement extravagants que je crois à votre sincérité (penser que vous êtes un troll communiste venu pour ridiculiser l’idéologie dominante me placerait dans le camps des complotistes). 


    • aimable 12 juin 2015 23:14

      @Spartacus
      vous êtes un homme de système donc vous n’êtes pas libre, vous vivez dans l’illusion !!


    • Spartacus Spartacus 12 juin 2015 23:16

      @Norbert


      En général fautes d’arguments on en arrive toujours à la stigmatisation ad hominem.

      Admettre la contradiction et arguments des autres même s’ils ne vous plaisent pas nécessite une ouverture d’esprit que les idéologies totalitaristes ont du mal à intellectualiser.

      Dalleurs ne savez vous pas que je trempe tous les matins un ou deux communistes dans mon café et ensuite, je les mange ?

      J’ignore ce qu’a dit l’autre « énergumène » mais Lénine dissident exilé en Suisse, fut rapatrié et financé par les Allemand avec pour objectif de déstabiliser la Russie et mettre fin à la guerre sur le front Est. 

      Mais rassurez vous, connaissant Bastia je vous informe que sa théorie sur tous les plans va se concrétiser. Dans la répartition comme en économie.

      Bastiat  : « Dans le fonds, il n’y a que deux façons de se procurer les biens dont on a envie. Soit on travaille pour les acquérir, soit on les vole ». Le socialisme est partisan de la seconde solution, mais il y a de moins en moins d’argent à voler. Il touche donc à sa fin.

    • rocla+ rocla+ 13 juin 2015 08:39



      L’ outrance la vraie , c ’est la différence de retraite entre un fonctionnaire 
      percevant 4 fois plus qu’ un agriculteur . 

      La même outrance consistant , pour les salariés EDF  de faire payer leur électricité 
      par les clients EDF .

      Ca c ’est de l’ outrance rance et rancie organisée par des salopards 
      se foutant de la tronche de leurs clients . 

      L’ outrance par ailleurs , c’ est une Compagnie SNCM mise par terre par
       des voyous-grévistes-récidivistes . 




    • Norbert 13 juin 2015 09:40

      @Spartacus

      Je cite un journal communiste : LE FIGARO

      Près de la moitié des richesses mondiales est détenue par 1% de la populationhttp://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/01/21/20002-20140121ARTFIG00164-pres-de-la-moitie-des-richesses-mondiales-est-detenue-par-1-de-la-population.php

      « Le fossé persistant entre les revenus des citoyens les plus riches et ceux des plus pauvres est considéré comme le risque susceptible de provoquer les dégâts les plus graves dans le monde au cours de la prochaine décennie. »

      DONC nous ne sommes pas si loin d’être d’accord, il suffit d’inverser les mots capitalisme et socialisme (pas tout à fait car la nature a horreur des symétries).


    • Spartacus Spartacus 13 juin 2015 09:46

      @rocla+

      Ce que l’on aime ce sont les clichés et les imbécilités de l’ignorance


      .Un fifibrind’acier qui vous explique qu’aux USA la retrtaite est pas « capitalisation » relève de’une éducation de profs de gauche.

      La retraite aux USA est par répartition.......Elle s’appelle OASHDI.

      Comme quoi les clichés absurdes des gauchistes répétés en boucle....

    • Jean Keim Jean Keim 12 juin 2015 08:41

      Quel est le Chateaubriand à qui vous empruntez une citation ? smiley


      • Stephan Hoebeeck Stephan Hoebeeck 12 juin 2015 09:49

        Il faut augmenter la durée du temps de travail... et supprimer progressivement les retraites...




        • Robert GIL Robert GIL 12 juin 2015 11:02

          @Stephan Hoebeeck
          et supprimer également ceux qui ne peuvent plus travailler et pourvoir a leur subsistance ...


        • Robert GIL Robert GIL 12 juin 2015 11:08

          @Stephan Hoebeeck
          en attendant le monde merveilleux que vous nous promettez, je me permet de recentrer le debat en vous proposant la difference entre capitalisation et repartition, autre que celle de la petite musique que l’on nous sert tout les jours :.

          voir : RETRAITES PAR CAPITALISATION OU PAR REPARTITION ?


        • Popov 12 juin 2015 17:15

          @Robert GIL
          Merci pour les liens.
          C’est vrai qu’en plus les fonds de pensions augmentent la masse monétaire et son besoin en renumération et donc augmentent les instabilités économiques et écologiques voire les dérèglent... Cela est sans doute plus facile de réguler/régler un système par répartition qu’un système par capitalisation avec une croissance nulle... Si j’étais très cynique je dirais comme Spartacus, Capitalisation donc.... mais pour que cela s’écroule au plus vite pour reconstruire une répartition plus efficiente. Le problème c’est peut on faire une révolution en douceur quand on voit le niveau de violence des propos tels que ceux de Spartacus. Merci en tous les cas à vous et à d’autres (Helios) de réfléchir et de construire.


        • Croa Croa 12 juin 2015 23:03

          À Stephan Hoebeeck,

          Et comment tu fais pour utiliser toute cette main d’œuvre disponible maintenant que les machines et les chinois font les 4/5ème du travail ???


        • Spartacus Spartacus 12 juin 2015 23:38

          @Popov


          Il n’existe qu’un seul cas de passage de la répartition à la capitalisation.

          C’est le Chili. Décision prise par référendum.

          Quand le système est passé à la capitalisation, par un grand ministre José ¨Pineray http://ami.du.laissez-faire.eu/_pinera1.php5

          Le passage de la réparation à la capitalisation entraîna 15 années de croissance supérieure à 5% pendant 15 ans.

          Même les gouvernements socialistes qui ont suivit n’ont jamais retouché à la capitalisation.

          Le système pas capitalisation a permit la création d’une épargne d’investissement. Cette épargne a engendré une croissance continue de 5% par an pendant 15 ans.
          Le chili est devenu le pays le plus riche d’Amérique du sud avec le passage à la capitalisation.

          En souvenir des résultats économiques du ministre Pineray les Chiliens élirent son frère comme président dans les années 2000. 

          La confiance en la monnaie Chilienne est telle qu’elle est la seule économie à disposer de la note AA en Amérique du Sud. Le pays est un des moins endetté de ce continent.


        • soi même 3 juillet 2015 14:31

           Réponse typique d’un lobbyiste destructeur et sans interet pour l’avenir..... !


        • straine straine 12 juin 2015 10:13

          Les retraites vont mécaniquement diminuer en raison du chômage structurel en France, avec un coût mi avoué avoisinant les 70 Milliards an, d’autres n’hésitent pas à chiffré à plus de 100 Milliards .
          Toutes les décisions prisent tendent vers une disparition pure et simple des retraites par répartitions !
          Citation :
          [... Bref, le PIB français étant d’environ 2.000 milliards d’euros, le « choc démographique » proprement dit n’impose qu’une réforme d’ampleur dérisoire : de quoi financer un surcoût de 2 milliards d’euros d’ici 2020 et 20 milliards d’ici 2035. Le papy-boom est bien loin d’imposer la réforme en cours, dont l’ampleur atteint 43,8 milliards d’euros à l’horizon 2018, dont 18,6 milliards pour les seules mesures d’âge, comme le rappelait Eric Woerth le 5 octobre, en la présentant au Sénat. ...] => http://www.marianne.net/Retraites-Le-papy-boom-a-bon-dos_a198497.html
          Nous ne pouvons pas indéfiniment vivre en échangeant des obligations d’état contre des importations .....


          • zygzornifle zygzornifle 12 juin 2015 10:36

            Ne vous inquiétez surtout pas vos politiques ne seront jamais touchés par une quelconque remise a plat du système puisque c’est eux qui la feront si elle doit se faire..... Ouf j’ai eut peur un moment de devoir côtoyer un jour mon ministre mon député mon sénateur mon préfet mon maire au resto du cœur ou au secours populaire, sortant sa carte CMU chez le docteur ou lui tenant le couvercle de la poubelle pour qu’il puisse fouiller le premier, j’aurais eut trop de honte qu’un si grand homme ayant fait tant d’efforts et de sacrifices pour son pays et pour ses citoyens soit tombé ainsi dans la misère ......Moi ça n’a aucune importance mais LUI ?


            • Robert GIL Robert GIL 12 juin 2015 10:56

              je vous propose un petit dossier constitué de petits articles ou vous trouverez, je pense, matiere a reflexion, loin de la propagande Medef/gouvernement et de la pensée unique des medias et des lobotomisé du systeme !
              .
               Voir : Retraites


              • Spartacus Spartacus 12 juin 2015 11:49

                @Robert GIL

                Agoravox n’est un outil pour générer créer de la fréquentation pour ton site pourri.
                Faire des fausses réponses pour générer des liens vers ton site de merde est un détournement de l’objet.

                Agoravox comme tout les systèmes à principe collectif, il y a toujours des opportunistes pour le détourner vers son profit individuel.

                Gil, bel exemple de cette règle de base humaine qui s’adapte aussi parfaitement à la répartition. 


              • Pascal L 12 juin 2015 11:05

                Aujourd’hui, un salarié cotise plus que ce que qu’il touchera en moyenne… C’est lié à la pyramide des ages et au chômage de masse, pas au niveau des cotisation. 

                Pour raisonner juste, il faut avoir un vision globale du rapport du temps d’activité sur le temps d’inactivité. Chômage, maladie, retraite ou temps d’éducation, cela coûte à la société. L’augmentation de l’âge de la retraite ne peut être qu’une réponse partielle, car si nous vivons plus longtemps, nous ne vivons pas forcément plus longtemps avec toutes nos capacités. Le seul moyen d’en sortir est de diminuer le chômage, mais pour cela, il faut sortir de ce système économique qui se régule par le chômage de masse. 

                • rotule 12 juin 2015 22:32

                  @Pascal L
                  Tout le monde semble oublier que plusieurs paramètres peuvent être ajustés, pour adapter les recettes aux dépenses.
                  A l’installation du système par répartition, le travail était assez logiquement la première recette à mobiliser. Je n’ai pas cherché mais je me doute bien que les capitalistes de l’époque ont gagné leur lobbying.
                  Actuellement, le travail disparaît, en partie grâce aux gains de productivité, en partie par délocalisation, en partie par le robotisation/ l’informatique.
                  Il serait logique de ne pas jouer uniquement sur l’age d’accès à la retraite ou sur le taux de cotisation des seuls actifs mais de revoir l’assiette de perception des cotisations. Quand une banque installe un distributeur de billet [DAB], elle supprime ou ou plusieurs emplois. Et le DAB génére du profit mais aucune contribution sociale. Quand un ordinateur fait du bouriscotage à haute fréquence [HFT] et génère du profit, aucune contribution sociale, uniquement, in fine, du dividende pour des actionnaires.
                  La part des salaires dans l’économie ne fait que baisser ... les termes de l’équation doivent changer. Il faut ouvrir, élargir, avoir des idées ....


                • Croa Croa 12 juin 2015 23:10

                  À Pascal L « L’augmentation de l’âge de la retraite ne peut être qu’une réponse partielle »
                  *
                  C’est surtout une réponse fausse qui en réalité aggrave le problème en augmentant le chômage et en faisant diminuer le montant des pensions.


                • Pascal L 13 juin 2015 03:14

                  @rotule
                  Sur le principe, cela semble logique, mais les gains de productivité ont probablement été dilués par une baisse des prix. Ce n’est probablement pas l’employeur qui est le bénéficiaire des gains de productivité, c’est en partie la société qui profite de prix plus bas mais surtout les financiers qui ont pillé l’économie par le prélèvement des intérêts sur chaque Euro qui circule et qui poussent à une déflation qui ne veut pas dire son nom. La solution passe par un remaniement des principes fondamentaux de la monnaie telle qu’ils ont éé définis dans les années 1970. Nous devons sortir d’un tabou soigneusement organisé en se réappropriant les concepts monétaires.


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 12 juin 2015 11:13

                  @Auteur

                  Autant la quasi suppression du minimum vieillesse est une erreur car je pense qu’il faut donner à chacun les moyens de vivre, autant cette obsession sur les niveaux des pensions de retraite est également une erreur !

                  Je sens que l’auteur fait partie des gens qui attendent leur retraite.

                  Aujourd’hui l’un des problèmes de la France c’est pas la qualité de vie des gens âgées excusez moi. La réalité c’est qu’on abandonne plutôt les jeunes actifs que les retraités. D’ailleurs vous même reconnaissez une amélioration du niveau des vie des retraités jusqu’en 2013.

                  Le niveau des vie des actifs lui ne fait que baisser sauf pour les smicard qui eux se maintiennent sans monter quoi grâce à l’indexation sur l’inflation.

                  L’âge moyen des votants c’est 50ans, d’où l’obsession de notre société pour les retraites.
                  Les retraites, c’est l’avenir de la France ... réfléchissez smiley .

                  Aujourd’hui, les jeunes actifs qui veulent s’installer, consommer et avoir des enfants n’en ont plus les moyens pendant qu’on dépense sans compter pour les vieux. Les vieux qui ont de grosse pensions ne les dépensent pas et les mettent de côté.

                  Côté héritage avec l’allongement de la durée de la vie les héritiers d’aujourd’hui sont souvent de jeunes retraités ou des préretraités quand les enfants eux sont condamnés à rester locataires indéfiniment à cause de salaires en baisse et de prix immobiliers aberrants.

                  Le calcul des flux montre maintenant que les flux monétaires vont maintenant des jeunes générations vers les vielles génération
                  .

                  C’est sans précédent historique

                  Avec ça c’est certain on marche droit vers l’avenir.

                   


                  • wawa wawa 12 juin 2015 15:17

                    @_Ulysse_


                    j’ai modéré cet interessant article positivement pour faire un commentaire de votre style. Vous m’otez les mots de la bouche.

                  • rocla+ rocla+ 12 juin 2015 11:15

                    Saviez vous que le montant de la retraite est de : 1160€ pour les salariés du régime général, 2200 € pour les fonctionnaires civils d’état, 610€ pour les agriculteurs, 1930€ pour les régimes spéciaux, 1900€ pour les professions libérales, 490€ pour les commerçants et 720€ pour les artisans. 


                    Et il y en a ici qui certifient que les fonctionnaires ne 
                    sont pas privilégiés ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

seniorenforme

seniorenforme
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès