• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nos gentils voisins ukrainiens

Nos gentils voisins ukrainiens

Nota : ce texte est traduit d’un article paru en Roumanie

Quelques motifs pour ne pas plaindre les ukrainiens

En 1918 ils ont souhaité officiellement l’annexion de la Bessarabie et seule la présence de l’armée roumaine, soutenue par la France et la Grande Bretagne, les a obligés à retirer leur demande.

En 1945 ils ont réitéré leur demande mais ont été obligés d’annuler encore une fois, sur pression de la part de Staline (cette demande était en contradiction avec les accords de Yalta).

En 1992 ils ont participé à la guerre en Transnistrie, aux côtés des troupes russes et contre les roumanophones, dans le but d’obtenir la séparation de cette région pour ensuite l’annexer (dans la suite de leurs demandes concernant la Bessarabie)

Depuis 1992 ils ont participé activement à toutes les négociations relatives à la Transnistrie. Ils y ont systématiquement soutenu la position des russes pour que ces négociations restent formelles et n’aboutissent à aucun accord.

La grande majorité de la « mafia » qui a dirigé la République de Moldavie depuis 1991 est représentée d’ukrainiens, et non pas de russes ! S’ils ont obtenu ces fonctions, c’était clairement pour ne pas permettre l’autonomie réelle de ce pays, et qu’il reste dans le giron russo-ukrainien ; ceux qui ont géré la Transnistrie, et qui poussent les revendications séparatistes des Baltes, Cahul et Gagaouzes (Bălti, Cahul si Gagauzia), sont également des ukrainiens, et non pas des russes ; les ukrainiens ont poussé à la destruction de l’identité roumaine dans les territoires occupés depuis la seconde guerre mondiale.

D’une manière totalement arbitraire l’Ukraine détient les territoires suivants, qui sont des territoires historiquement roumains et roumanophones : les 4/5èmes du Maramures historique (territoire de Apsu de Sus et Apsu de Jos, Barjava, Sources de la Tisza), le nord de la Bucovine historique, la région appelée Buceag (anciens départements de Ismail et Cetatea Alba), l’Ile aux serpents, tous offerts par l’ex-URSS.

Après une longue dispute au niveau du Tribunal de la Haye ils ont perdu la plateforme continentale au profit de la Roumanie, et n’ont pas digéré cette décision.

Un des obstacles majeurs à la réunification des deux états roumains (Roumanie et Moldavie) est l’Ukraine, qui y est nettement plus opposée que la Russie. L’Ukraine voit dans cette réunification un risque de revendications sur les territoires confisqués en 1945 (note du traducteur : où l’on constate que l’OTAN n’a pas vocation à défendre les intérêts de certains des pays membres).

La 1ère décision prise par les « européistes ukrainiens » cette année a été d’interdire les langues régionales, dont la langue roumaine.

Historiquement la Crimée n’a jamais appartenu à l’Ukraine, et les ukrainiens d’origine y sont minoritaires ; elle a été offerte à la République socialiste soviétique d’Ukraine par l’Union Soviétique, plus précisément par Nikita Kroutchev, qui était d’origine ukrainienne, et les successeurs de Kroutchev n’ont jamais aidé à la mise en place d’une réelle annexion de la Crimée par l’Ukraine.

Tout le monde sait que la présence ukrainienne en Crimée était purement formelle. Le président russe a voulu de fait que la Russie récupère ce qui lui appartient historiquement. La demande russe, suivie d’un référendum, est normale au moins au plan du droit « historique » ; au plan du droit international elle est sujette à contestation entre deux notions et principes, l’intangibilité des frontières d’un côté et le droit à l’autodétermination de l’autre. Depuis 1945 ces deux notions se sont souvent percutées (Grande Comores, Sahara espagnol, Soudan, Kosovo, Croatie, Slovénie, etc …).

Nous devons aussi garder en mémoire les conflits relatifs au Canal Bastroe et au navire Rostok.

 

Rappel historique : l’Ukraine nazie

Récemment, à la demande du Conseil de la Fédération de Russie, des documents déclassifiés ont été mis sur le site du Ministère de la Défense de la fédération russe. Le président Poutine a décidé que les archives de guerre russes ne seraient plus considérées comme des secrets d’Etat, ce qu’avait en son temps décidé Staline.

Parmi ces documents ceux relatifs aux crimes et aux atrocités commises par les nationalistes ukrainiens durant la 2ème guerre mondiale, avec un large soutien à l’époque de la part de la population ukrainienne, sont terrifiants. Ils démontrent un nationalisme ukrainien barbare, plein de férocité et d’une haine bestiale envers tout « ce » qui n’était pas ukrainien.

En comparaison avec ce qu’ont commis les ukrainiens sur leur territoire, nous pouvons considérer que l’Allemagne nazie était encore un Etat de droit ! En comparant Stepan Bandera et Adolf Hitler, ce dernier avait comme objectif d’exterminer les juifs, les tsiganes, les communistes et les handicapés, alors que les ukrainiens se sont mis à exterminer toutes les personnes ayant d’autres origines et vivant dans ce pays, avec une priorité : exterminer ceux d’origine russe. Ces actes n’ont pas été commis « simplement », mais avec des méthodes atroces.

On peut penser que ces documents sont longtemps restés des secrets d’Etat pour empêcher tout risque de vengeance de la part des populations russes, ce qui aurait pu entraîner un réel tremblement de terre dans l’ex-URSS.

De fait, dès 1944 des maréchaux russes ont demandé à Staline de former un tribunal militaire pour juger les ukrainiens coupables de génocide et au final les exécuter. Staline n’a pas voulu mettre en application cette idée mais a accepté que certains chefs responsables de ces crimes de masse soient jugés et pendus, ce qui a été fait.

Après la mort de Staline les dirigeants successifs ont gardé le secret sur ces faits et ces archives, nous étions entrés dans une période de dédommagement des victimes, notamment les juifs, et l’URSS ne voulait pas devoir payer pour des crimes commis par des gens qui n’étaient pas russes.

Maintenant l’Ukraine est un Etat indépendant et le peuple ukrainien peut et doit assumer les responsabilités du passé. Or comme actuellement le passé est « distorsionné » à une très grande échelle, le président Poutine a accepté que soit levé ce secret d’Etat sur les génocides commis en Ukraine, lesquels s’avèrent démontrer que les ukrainiens entre 1940 et 1945 ont été plus nazis, plus odieux et plus fanatiques que les SS ou la Gestapo.

L’armée ukrainienne avait des régiments entiers chargés de ne s’occuper que d’éliminer les populations d’autres origines que celles ukrainiennes. Ont été alors exterminés des villages entiers de russes, les volontaires pour ces exactions étaient des extrémistes de droite et leur cruauté était sans limites. Tout russe ou tout juif pris était torturé systématiquement avant d’être exécuté, bien entendu avec comme leitmotiv la défense de la patrie. Le plus grand nombre de ces crimes a eu lieu dans le sud-est du pays, notamment les régions de Kharkov, Lugansk, Donetsk. Ce n’est pas un hasard si, actuellement, c’est sur ces mêmes régions, villes et villages que l’armée ukrainienne tire au canon, « comme en 40 ».

Les opinions publiques sont manipulées et ne savent pas que les russes des républiques de Donesk et Lugansk ont demandé l’aide à la Russie pour que les événements de 41-45 ne se renouvèlent pas et que les ukrainiens d’origine russe ne soient pas de nouveau exterminés.

Les nazis ukrainiens ont tué, durant la période 41-43, environ cinq millions deux cent mille civils, pour la plupart d’origine russe, et neuf cent mille juifs. Deux cent mille ukrainiens d’origine polonaise ont aussi été victimes de ces hordes, ainsi que quatre cent mille militaires russes faits prisonniers par l’armée allemande et « mis à disposition » des fascistes ukrainiens. Il est un peu dommage de voir que de nos jours on passe sous silence ces atrocités en ne gardant en mémoire que celles commises par les seuls allemands (note du traducteur, les populations roumanophones n’ont pas été victimes de ces exactions car jusqu’en 1945 aucun territoire roumain n’avait été annexé, et par ailleurs la Roumanie était alliée de l’Allemagne).

On oublie également que ce sont plus de trois millions d’ukrainiens qui ont demandé à lutter aux côtés du IIIème Reich, ou ont été volontaires pour le STO (Service du travail Obligatoire).

Quelques exactions commises en mentionnées dans ces archives déclassifiées :

- par exemple le 30 juin 1941 le bataillon fasciste « Lvov » sous le commandement de R. Sukovitch a exécuté d’une balle dans la tête trois mille polonais d’Ukraine, parmi eux des scientifiques reconnus au plan mondial. Dans la foulée ce même bataillon a exécuté sept mille russes dont des femmes et des enfants, la gorge tranchée. Au même moment dans la Cathédrale Saint André l’évêque catholique ukrainien bénissait l’opération.

-l’église catholique ukrainienne a béni toutes les atrocités commises par la division nazie ukrainienne “Galicie”. Par exemple en septembre 1941 le massacre de Babi Yar, près de Kiev. C’est là qu’ont été amenés 50.000 juifs, 3.000 tsiganes et 40.000 russes, pour la plupart des femmes et des enfants. Les SS ukrainiens ont obligé les femmes et les jeunes filles à se déshabiller, pou un immonde viol collectif et public. Ensuite ce sont de vraies scènes de cauchemar puisque les femmes ont eu les tétons coupés, on a versé du sel sur leurs plaies (note du traducteur, ces atrocités ont aussi été commises durant la 1ère guerre mondiale par les allemands sur les femmes de Belgique et du nord de la France), quand aux prisonniers hommes ils étaient maintenus et castrés au couteau ou à la hache. Les archives parlent également de scènes de cannibalisme, avec des bras de victimes grillées sur des barbecues.

-les atrocités ont atteint une telle ampleur et un tel sadisme que les soldats allemands, révoltés, ont refusé d’être associé à cela et se sont retirés, laissant les ukrainiens finir leur « travail ». Les prisonniers étaient achevés par des balles tirées dans leur ventre, les faisant agoniser lentement, puis finis à coup de hache ou de pelle. Enfin tous les corps ont été jetés dans un ravin et recouverts de terre.

-des commandants nazis ukrainiens ont aussi été récompensés par l’Allemagne nazie, ainsi Vojnovski qui a dépassé le chiffre de 550.000 personnes exécutées dont 350.000 russes et 160.000 juifs a obtenu le Grade de major dans l’armée allemande, et Sutnevitch qui n’avait « que » 3.000 juifs a son tableau de chasse n’y a obtenu que le rang de Capitaine.

-dans des villages comme Lipniki, Certozi, Mikulici, Vladimir, des bandes jetaient vivant les enfants dans les puits, puis y balançaient ensuite leurs parents avant de tout recouvrir de terre.

-la haine contre les russes et les juifs était telle que les filles ukrainiennes qui avaient des relations avec des jeunes d’origine russe ou de confession juive étaient violées par leurs pères et frères, puis empalées par le vagin. Pour s’échapper certaines de ces jeunes filles se sont jetées dans le Dniestr, s’y sont noyées. (note du traducteur : comme dans certains pays de nos jours ?)

Toute ceci s’est passé dans une Ukraine Socialiste, dans les années 41-45, donc dans un pays qui promouvait le socialisme et l’amitié entre les peuples depuis 1917 ; tout a été oublié et effacé en une nuit pour retourner à l’âge des cavernes.

Aujourd’hui, après 20 ans sous la devise des valeurs européennes et la volonté de promouvoir les minorités nationales, les ukrainiens « de Kiev » ont recommencé leurs méthodes nazies, fiers de leur passé de génocidaire contre les juifs, les russes, les polonais, et l’armée ukrainienne tire au canon sur les immeubles habités, les écoles, les hôpitaux des villes du sud-est du pays, ces villes à majorité russophone.

En tant que roumain il est intéressant de voir que notre classe politique fraternise avec cette classe politique ukrainienne sans voir que l’Ukraine continue à occuper de manière illégale et injustifiée des pans entiers de notre terre, avec la bénédiction de nos dirigeants asservis à l’Occident.

Pourquoi nos dirigeants ne soufflent pas mot sur ce sujet ?

Enfin à la lecture de ces documents déclassifiés il est évident que l’Ukraine n’échappera pas à l’obligation de dédommager Israël et le peuple juif, on parle de 200 milliards d’euros. Israël va demander cette somme quand les choses se seront un peu calmées en Ukraine, nous verrons bien qui va rester à l’intérieur des futures frontières et payer la note.

Ce qui est sûr c’est que la Crimée, Donetsk et Lugansk se sont déclarées indépendantes de l’Ukraine et seront exonérées de ce dédommagement.

Ainsi nous voyons la différence entre la classe dirigeante et les simples gens du peuple, masse de manœuvre pour les politiciens d’hier et d’aujourd’hui. Charge a nous de faire la différence et d’empêcher que ne se répète ce passé, où la haine a dominé.

 

Autour du même sujet

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-traite-de-berlin-en-1878-lutte-146954

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/ukraine-effet-larseniuc-et-149356

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/ukraine-fallait-pas-ecraser-les-149851

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/l-ukraine-une-bombe-a-nos-portes-153278

 

JPEG - 31 ko
La France au Maroc
JPEG - 42.4 ko
Expression ukrainienne

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • alinea alinea 18 novembre 2014 14:01

    L’homme est un bel animal, il n’y a pas à dire !!

     smiley


    • Piotrek Piotrek 18 novembre 2014 14:13

      Ainsi nous voyons la différence entre la classe dirigeante et les simples gens du peuple, masse de manœuvre pour les politiciens d’hier et d’aujourd’hui. Charge a nous de faire la différence et d’empêcher que ne se répète ce passé, où la haine a dominé.

      Bravo !


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 novembre 2014 10:48

        la Roumanie ; comme la France , a organisé un référendum, c’&tait il y a 5 ans, pour diminuer le nombre de députés et supprimer le système bi-caméral

        résultat, la population a souhaité cette modification

        Effet, le parlement a refusé de la mettre en oeuvre et a augmenté le nombre de parlementaires

        Toute ressemblance avec la France ne serait pas fortuite


      • filo... 18 novembre 2014 14:57

        Horribles ces événements. Tout récemment il a eu le massacre probablement par extrême droite, de près de 300 jeunes femmes dans la région de Donbas. Mais aussi des enfants. La politique et les merdias à l’Occident « démocratique » n’ont pas pipés le mot la dessus.
         
        Il faudra que vous envoyez copies de votre article à votre président de la république F. Hollande, son ministre des AE ainsi que BHL leurs sorcier marabout afin de leur éclairer lanterne. Peut être qu’après ça il cesseront de se comporter comme des grands seigneurs qui savent tout.

        Pendant la seconde guerre mondiales des massacres semblables se sont produits en république yougoslave de Croatie. Les victimes étaient des slaves orthodoxes (serbes principalement), des juifs et des tziganes. Et comme en Ukraine sous bénédiction de Vatican et de l’église catholique.

        Les derniers événements des années 90, lors de la destruction de la Yougoslavie, le Pape Jean Paul II a appelé les américains à bombarder et écraser les serbes. Critiqué de tout part plus tard il murmura entre les dents regretter ça.

        Concernant la Crimée les américains avaient l’intention d’établir de très importantes bases militaire et navales qui auraient bloqués et coupés complètement la Russie.
        Les stratèges russes autour de Poutine ont agis avec une très grande intelligence (la preuve que la surprise était telle que les américains ne se sont toujours pas remis).

        Actuellement l’armée russe installée en Crimée contrôle totalement la Mere Noire et la Roumanie où les américains ont établit importante base militaire.

        Récemment les russes ont infligées aux américains une petite piqûre de rappel en paralysant totalement électronique de leur bateau espion Donald Cook en le survolant à plusieurs reprises à très basse altitude avec deux avions.
        Au dernières nouvelles l’équipage était tellement effrayé qu’il ont démissionné sur le champ et au complet quittés l’armée américaine.

        Je pense que dans un avenir proche les russes vont encore une fois surprendre le monde entier en réactivant et peut être en réglant à leurs façon le problème d’Alaska.
        A déguster...


        • lsga lsga 18 novembre 2014 14:59

          oui quelle horreur, et si on y ajoute les massacres en Tchétchénie, c’est le pompon...


        • filo... 18 novembre 2014 15:47

          @Isga

          Ah, voilà « fameux » troll enturbanné, toujours aux aguets !

          De l’air, Isga, de l’air !


        • Goldored 18 novembre 2014 19:53

          @ Filo :
          Sans donner la moindre source, apporter la moindre preuve, vous pouvez bien annoncer tous les massacres que vous voulez, vous n’avez de crédibilité qu’auprès d’ânes affamés d’assouvir leur haine.


        • doctorix doctorix 18 novembre 2014 20:05

          Je l’ai déjà suggéré à lgsa, qui ne veut pas l’entendre :

          Les événements de Tchétchénie, c’est l’EI qui débarque place de la Concorde et se met à égorger tout le monde à la sortie du métro.
          Certainement que lgsa viendrait leur offrir des sandwichs et le café.
          Poutine a décidé de faire autrement.

          Le récit de l’auteur me confirme dans mon sentiment que les Ukrainiens sont des barbares, et qu’il est heureux que les Russophones aient pour les défendre un homme de la trempe de Poutine.
          Honte à nous, occidentaux, qui aidons ces dirigeants nazis qui piaffent de recommencer leurs exploits de la dernière guerre.
          Et qui d’ailleurs le font, dans le plus grand silence médiatique.
          Quittons vite cette Europe de merde, et cet OTAN boucher.

        • Gnostic GNOSTIC 18 novembre 2014 16:12

          Enfin à la lecture de ces documents déclassifiés il est évident que l’Ukraine n’échappera pas à l’obligation de dédommager Israël et le peuple juif, on parle de 200 milliards d’euros. Israël va demander cette somme quand les choses se seront un peu calmées en Ukraine, nous verrons bien qui va rester à l’intérieur des futures frontières et payer la note.


          Tiens, tiens il y a comme qui dirait du business dans l’air

           Je me demandais ce que BHL foutait là-dedans !


          http://www.amazon.fr/Lindustrie-lHolocauste-r%C3%A9flexions-lexploitation-souffrance/dp/2913372104/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1416323246&sr=1-1&keywords=shoah+business


          A part ça, les deux femen sont très gourmandes

           smiley



          • Le p’tit Charles 18 novembre 2014 16:35

            Bel article..

            On comprend mioeux pourquoi l’UE veut ce territoire pourri en son sein...qui se ressemble s’assemble !


            • Layly Victor Layly Victor 23 novembre 2014 10:18

              Isga
              13 milliards de mètres cubes de gaz pour Total et Margerie.
              Et pas pour vous, Monsieur Isga ? Pas pour le consommateur ?
              Je compte sur Agoravox pour conserver soigneusement vos écrits. Ceci pourra servir plus tard pour les historiens qui feront des thèses sur la bêtise au 21ème siècle.


            • JL JL 23 novembre 2014 10:51

              @ Layly Victor,

              c’est comme ça que pensent les intégristes et les extrémistes : par clivages ; un réflexe qui leur est naturel. C’est pourquoi leur pensée n’est pas construite et s’apparente à celle des pervers.


            • Fab81 18 novembre 2014 18:40

              Merci pour ce point de vue qui nous rappelle opportunément que le régime nationaliste de Kiev n’inquiète pas qu’en Russie...


              • Abou Antoun Abou Antoun 18 novembre 2014 18:55

                Bah, il y a quoiqu’en pensent certains une continuité dans la politique étrangère de l’U.E.
                Après avoir soutenu les oustachis ou leurs héritiers dans le démembrement de l’ex-Yougo on copine maintenant avec les bandéristes.
                Il reste la place pour une svastika dans le cercle étoilé.
                A quand un Nuremberg pour les dirigeants de l’U.E. et leurs patrons U.S. ?


                • lucidus lucidus 20 novembre 2014 09:39

                  Exactement... Mais Israël et les USA ont décidé de ne pas se soumettre au tribunal de La Haye. 

                  Les tribunaux, c’est pour les autres, les serbes, etc.
                  Ah les pourris !!!

                • soi même 18 novembre 2014 19:41

                  Regardez l’histoire depuis la fin du 19 siècles, c’est la monté du nationalisme, cela à déjà fait deux guerres mondiales et nous trompons pas si l’on n’a pas la volonté de voir clair, nous aurons une troisièmes, et cela serra dans un certain sens la der de la der !


                  • lsga lsga 18 novembre 2014 19:49

                    n’importe quoi... le Nationalisme est créé au 18ème siècle par la bourgeoisie franc-maçonne. Ils s’oppose au royalisme. Depuis que l’ennemi royaliste du Nationalisme est tombé, il ne fait que péricliter. La mort des États Nations à laquelle nous assistons n’est que l’aboutissement de ce processus.


                  • Aldous Aldous 19 novembre 2014 21:33

                    Le nationalisme consistait à s’opposer à l’évolution cartes politiques en fonction de la fortune des princes, leurs héritages, leurs alliances et leur influence militaire ou politique.


                    Il suffit de savoir que les pays bas ont appartenu à la couronne d’Espagne et le Jura à celle de Naples pour comprendre le peu de liens des monarques avec les populations.

                    Mais ce qui est anormal ce n’est pas que la nation corresponde au découpage géopolitique. Or c’était dejà le cas du temps des Athéniens ou des Gaulois. 
                    Le mondialisme est la négation de ce caractère national. Les nations ne sont pas solubles dans le commerce. Les promoteurs de cesse société inculte et asexuée sont les pires totalitaires que la Terre ait porté à ce jour. 

                  • lucidus lucidus 20 novembre 2014 09:43

                    Parfaitement Aldous !!!!


                  • Layly Victor Layly Victor 23 novembre 2014 11:03

                    Isga
                    N’importe quoi. Pour les francs-maçons, les intérêts de l’Obédience et l’idéologie sont toujours passés avant la Nation. De tous temps.
                    Pour les historiens compétents (comme par exemple Pierre Milza), la première guerre nationale de l’histoire a été la résistance du peuple français contre l’occupant Prussien après la défaite de 1870. Il y a eu d’autres guerres nationales comme la guerre de l’opium en Chine, bien avant les guerres mondiales.
                    Prenons le cas de la guerre de l’opium. Il y a eu une résistance du peuple Chinois contre la domination de l’Angleterre qui voulait imposer son commerce, en particulier celui de l’opium. Je ne vois pas très bien ce que les francs-maçons chinois venaient faire là dedans.
                    Avant l’apparition de ces guerres nationales, peuple contre peuple, il y avait
                     les guerres de princes (Europe, toutes les « guerres de succession »)
                     les guerres civiles ou de religion
                     les guerres tribales (Gaulois, Normands)
                     les guerres entre cités et empires (Grèce-Perse, Rome-Carthage)
                     les guerres d’une citè ou d’un système contre des monarchies : les guerres de la Républiqe (on précise bien « la République nous appelle » et non pas « la France nous appelle », un Français doit mourir pour la République)

                    En Europe, les guerres de princes étaient des guerres entre dynasties, même les guerres napoléoniennes. Et même, sur bien des points, le processus qui a conduit à la première guerre mondiale.

                    Tout ceci est maintenant remplacé par la grande guerre commerciale mondiale. Dans le fond, la guerre actuelle que mènent les US-Arabie, Israël et l’UE en Syrie- Irak et en Ukraine est une guerre commerciale, pour le dollar. Le nationalisme s’estompe en Occident parce que la finance est internationale.
                    Mais le nationalisme n’est pas mort car il apparaît à beaucoup de peuples comme le dernier recours.


                  • Goldored 18 novembre 2014 19:51

                    L’article prétendument traduit n’est pas donné en source.
                    Résultat ? Crédibilité : zéro pointé. Comme l’ensemble d’Agora Vox finalement qui n’est plus que le déversoir des haines stalinienne ou fascistes.


                    • Donbar 18 novembre 2014 21:37

                      J’ignore entièrement la part du vrai et celle du faux dans ce que cet article raconte et je ne prends pas partie au sujet de l’Ukraine.
                      Mais pourquoi faire confiance au mystérieux article d’un mystérieux auteur ?
                      On attend quelques justifications qui donneraient un air de vraie vérité.


                    • Layly Victor Layly Victor 19 novembre 2014 10:49

                      Donbar
                      Lisez l’extraordinaire livre de Jonathan Littell : « Les Bienveillantes » (prix Goncourt). Cet énorme pavé est le fruit d’un travail de bénédictin.Il sonne juste, c’est à dire qu’il donne l’impression d’un travail d’archive très sérieux. D’ailleurs, il a été très critiqué par la presse, sous de faux prétextes.
                      Il faut avoir le coeur bien accroché pour lire ce livre, il faut quasiment se forcer, tellement les atrocités commises par les bandéristes ukrainiens sont insupportables, au point que les SS eux mêmes en étaient indisposés. On parle dans ce livre d’atrocités contre les juifs, mais je ne savais pas que les mêmes atrocités s’étaient exercées contre les russophones.
                      Ceci pose la question du cynisme extraordinaire qu’il faut à l’état d’Israël (pas les juifs, qui subissent eux aussi la propagande) pour soutenir les nazis bandéristes en Ukraine. J’ai évoqué des explications à ce cynisme dans mon papier « bien joué, le coup de l’état islamique », et pourquoi la presse française, sous contrôle israélien, est complice


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 novembre 2014 10:51

                      pour obtrenir des avis de journalistes roumains il suffit d’être en liens avec eux (facebook est une mine), il existe aussi des groupes sur facebook du style « pour enquêter sur els crimes du capitalisme » (pentru a investiga crimele capitalismului) .. etc ..


                    • Laurent 47 27 novembre 2014 20:00

                      C’est très simple : comme la Russie a rendu publics tous les documents militaires concernant les atrocités commises en 39-45 par les alliés des nazis, ces documents sont actuellement disponibles, à partir du moment où des journalistes ( des vrais ) veulent se donner la peine de faire leur travail d’investigation, plutôt que de répéter en boucle ce que leur ont glissé dans l’oreille les Etats-Unis ! C’est le manque d’honnêteté de ces journalistes qui oblige tous ceux qui participent aux forums d’Agoravox à chercher d’autres sources d’information que le laïus officiel servi par TF1, A2, FR3, le Monde...et bien entendu l’Elysée ! Heureusement pour nous qu’Internet existe !


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 28 novembre 2014 13:41

                      et quand on donne la source elle est critiquée, je connais la musique

                      alors plus simplement, quand j’ai copié collé l’article et le lien il y a eu un bug et le lien http n’a pas pris, quand je m’en suis rendu compte c’était impossible de retrouver la source ... rien de plus car en général et si vous prenez le temps de lire mes autres articles, les sources existent et sont vérifiables


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 13 février 2016 14:43

                      @Goldored

                      désolé je viens juste de retrouver le lien dans un recoin de mon ordinateur !


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 13 février 2016 14:44

                      @Donbar

                      même commentaire que pour Goldored ... le lien était bien caché dans mon ordi, le voici


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 13 février 2016 14:51

                      @Michel Maugis

                      merci de ce rappel, de mon côté je viens de retrouver le lien dans un coin de mon ordi !!!!


                    • escudo escudo 18 novembre 2014 19:51

                      Je ne sais pas qui peut etre le roumain qui a écrit cette article mais ce qui me semble sur est que cette article n’a pa du avoir un grand succès au pays de « miorita ». Effectivement les Roumains dans leur tres grand majorité sont extrêmement russophobe et ont une très profonde haine envers les russes. Mais pas envers les Ukrainiens... Tous les Roumains que je connais ou avec qui j’ai pu en discuter n’arrête pas d’exprimer leur aversion envers les russes et tous sont d’accord avec l’intervention de l’OTAN et des occidentaux en Ukraine. De même le plupart sont anti Poutine invétéré....Leurs raisons sont le plus souvent intenable basé sur des mensonge ou manque de connaissance historique mais ils y croit dur comme fer même après preuves contraires... 
                      D’ailleurs il suffit d’aller voir les commentaires sur les sites et forums politiques pour s’en rendre compte de tout ca.
                      Alors cette article qui doit etre un « rarissime » dans l’univers d’article politique Roumains, je voudrais bien savoir qui l’a écrit.


                      • escudo escudo 18 novembre 2014 19:56

                        Ceci dit, je ne met pas en doute l’origine de l’article ou la véracité de la traduction, je suis seulement surpris car tous les articles roumains que j’ai lu sur ce sujet était diamétralement opposé a celui la en attaquant a tous va les Russes et en défendant bec et ongle les Ukrainiens et les intervention des occidentaux.


                      • escudo escudo 18 novembre 2014 20:16

                        Je me demande bien en quoi est ce que c’est « moinssable » mes deux commentaires .... les 5 connards qui ont « moinssé » peuvent répondre ????


                      • doctorix doctorix 18 novembre 2014 20:41

                        Le fait que cet article ne coïncide pas avec ce qu vous semblez savoir de l’opinion roumaine à propos des russes montre peut-être simplement qu’il y a des consciences en Roumanie.

                        Je suppose qu’en lisant la presse Française, on aurait l’impression que les Français sont russophobes et dénués de conscience et d’intelligence.
                        Et ce n’est pas moi qui vous ai moinssé. smiley


                      • escudo escudo 18 novembre 2014 22:04

                        Woui......se poate si asta...
                        Woui, mais je n’ecris pas en me basant seulement sur ce que je lis dans la presse roumaine...Je vis a cheval entre la Roumanie la Hongrie et la France. Ce que j’ai écrit découle des opinions que j’ai eu en directe de la bouche des dizaines et des dizaines de roumains sur place ou a l’étranger. 
                        Alors, je déduit que ceux qui ont moinssé ont eu la meme experience avec des roumains qui voit les choses différemment....c’est pour ça que je voudrais lire leur témoignages pour comprendre leur moinssage.... 


                      • escudo escudo 18 novembre 2014 22:22

                        Oui De Rivas, croyez moi que je connais assez bien tous ces dessous de table de l’occident et des pays de l’Est aussi. J’ai un assez vaste expérience de vie ici et la bas aussi , n’empêche que les roumanis ne sont pas Russophobes qu’a moitié...
                        C’est marrant que vous ecrivez «  sorties des griffes soviétiques »...Moi je n’ai jamais senti ses « griffes soviétiques » pourtant j’y suis né en plein dedans. En dehors qu’a l’école j’ai du apprendre le russe avec deux autres langues étrangers et que dans les magasins y avait des produits russes, je n’ai pas vraiment souffert de ses « griffes ». Le russe m’a permis de pouvoir m’entendre des années plus tard avec chercheurs russes rencontré au grand nord et de comprendre aujourd’hui a quel point les discours de Poutin sont manipule avec les traductions....on est jamais perdant en parlant plusieurs langues...


                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 novembre 2014 10:53

                        je ne plusse ni ne moinsse jamais personne ; pour les sources et les roumains pro ou anti russes voir mon commentaire plus haut, si vpoius êtes intéressé rdv sur facebook je vous inscrirai sur certains groupes


                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 13 février 2016 14:45

                        @escudo
                        voici le lien .. retrouvé dans un coin de mon ordi



                      • wesson wesson 18 novembre 2014 20:05

                        Bonsoir l’auteur, 

                        Votre article dit des choses très intéressantes, mais il pèche par le fait qu’il juge très durement l’Ukraine d’aujourd’hui à l’aune de ses collaborations nazis pendant la seconde guerre mondiale.

                        Je trouve que cela est injuste, car ce procès - si on doit l’instruire - pourrait être tenu à propos d’un bon nombre de pays Européens, à commencer par la France collaborationniste.

                        Le véritable danger n’est pas que en temps de crise ce genre d’extrémisme se développe, mais c’est que les pays Européens le soutiennent pour des raisons de géopolitiques à courte vue. Et c’est d’ailleurs bien cela qui fait objectivement peur au gouvernement Russe. 

                        Et c’est vrai que le parallèle historique est possible : n’as-t’on pas laissé prendre le pouvoir au nazisme en Allemagne en pensant qu’il réglerai le compte des bolcheviques ? C’est une partie de l’histoire que l’on évite soigneusement d’étudier sérieusement de nos jours.

                        Quand à l’illustration de ces 2 gourdes probablement du mouvement Femens, je regrette que vous l’ayez sous-titrée « Expression Ukrainienne » - car ce n’est absolument pas représentatif de ce pays.

                        Chaque jour qui passe me confirme un peu plus l’inéluctable effondrement du gouvernement (aujourd’hui, nous venons d’apprendre officiellement que 99% de leur stock d’or a disparu de la banque centrale (lien en Ukrainien). Et je continue toujours à parler avec des amis qui sont au centre de l’Ukraine. Ils ont suivi Porochenko et Yatseniouk. Mais ils voient bien que tout le pays est en train de sombrer, et pour les 95% qui ne sont pas viscéralement Russophobes, il faudra les aider, avec l’implication à la fois de l’Europe et de la Russie, et sans considérer que l’Ukraine n’est qu’un pays à prostituées bon marché.

                        • Pierre Pierre 18 novembre 2014 22:16

                          Bonsoir Wesson,
                          Votre lien est en russe mais cela ne change rien au fond.  smiley
                          Je n’ai pas gardé le lien mais je me souviens d’avoir vu une vidéo d’un mystérieux chargement dans un avion en partance de Kiev pour les États-Unis avec le commentaire qui dénonçait l’évacuation des réserves vers ce pays. C’était tout de suite après le coup d’État en Ukraine.


                        • Pierre Pierre 19 novembre 2014 00:02

                          La vidéo sur l’or ukrainien. (lien)


                        • escudo escudo 19 novembre 2014 09:31

                          C’est bizzzzzare mais l’article sur l’or Ukrainien qui est paru sur le site de Wikistrike est inaccessible...


                        • wesson wesson 19 novembre 2014 09:48

                          Bonjour Pierre,


                          cette histoire d’or envoyé aux USA a fait le tour du net et bien évidemment j’en ai entendu parler. Toutefois je me méfie un peu de ces histoires un peu trop cousues de fil blanc. Et dans ce cas, il y a peu de source pour accréditer cette thèse En voici une (en Russe n’est-ce pas Pierre ?) , ou ils parlent d’une cargaison d’une quarantaine de caisses lourdes chargés dans un avion et qui est parti en urgence du pays. 

                          Mais cela ne peut pas tout expliquer. Les réserves d’or Ukrainienne au renversement de Yanukovitch était officiellement de 42.3 tonnes. Selon les chiffres officiels actuels, l’Ukraine détiendrait aujourd’hui en réserve pour $988.7 millions d’or, soit un peu plus de 25 tonnes, ce qui signifie qu’ils en ont officiellement claqué 17 tonnes depuis Maidan. Sauf que Valeria Gontareva - gouverneur de la banque centrale d’Ukraine - n’as trouvé ce mois çi dans les coffres que pour $123.6 millions. Au total, c’est donc environ 20.8 tonnes d’or qui se sont littéralement volatilisés d’Ukraine. Il ne s’agit pas d’un transfert vers les USA, mais de disparition pure et simple. Et là désolé, ça ne tient pas dans 40 caisses même très lourdes, ni même dans un seul avion. 

                          En tout cas, il est incontestable que l’or des réserves Ukrainiennes s’est barré du pays, et ça a été reconnu de manière officielle par le gouverneur de la banque centrale d’Ukraine. C’est un processus précurseur de l’effondrement de l’état, qui s’était également produit lors de la chute de l’URSS. Une grande quantité d’or s’était alors volatilisé des caisses Russes, et il n’as jamais été retrouvé.

                          Le moins que l’on puisse dire, c’est que on prends là toute la mesure du choix économique de l’Ukraine de s’allier avec l’Europe et l’occident.



                        • Pierre Pierre 19 novembre 2014 11:00

                          Bonjour wesson,


                          C’est qu’il faut toujours faire le tri entre la vérité et les fantasmes et ce n’est pas facile !
                          Je ne m’étais pas intéressé de près à ce transport d’or au début de l’année, j’avais juste retenu le fait. Les médias de masse français ne l’avaient pas évoqué et je n’y pensais plus.
                          C’est vrai que les deux articles en russe donnent d’autres pistes, l’or aurait pu prendre la direction de la Suisse mais cela me semble très peu probable.
                          Le plus vraisemblable, c’est que l’or est partit aux Etats-Unis sous la surveillance de la CIA. Je suppose qu’on en a chargé le maximum dans l’avion et qu’on a laissé le reste sur place.
                          Pour ceux qui ne lisent pas le russe, voici la traduction du deuxième article en anglais. (lien)

                          J’aime bien vos commentaires. Ils sont toujours mesurés et vérifiables mais je pense que vous le saviez déjà.

                          Bien cordialement.



                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 28 novembre 2014 13:43

                          wikistrike pratique aussi la censure sur « menaces » ... ils peuvent continuer à exister mais doivent éliminer ce qui est trop gênant !


                        • volpa volpa 18 novembre 2014 20:41

                          Si ce n’est pas exagéré, c’est terrible.

                          Notre Fabius devrait disserter là dessus.


                          • volpa volpa 18 novembre 2014 20:54

                            Encore une chose.

                            Les polonais ont subi en ce temps là et aujourd’hui ils soutiennent.

                            Faut m’expliquer.


                            • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 novembre 2014 10:58

                              la haine des russes et des slaves, si vous avez le temps mon 1er article sur le sujet parle un peu de la lutte contre le « pan-slavisme »


                            • filo... 18 novembre 2014 21:29

                              Je constate que dès qu’il y a un article intéressant bien fait et qui traite d’actualité ou des sujets sensibles il y a immédiatement apparition d’une nuée des trolls.
                              Ils arrivent comme des mouches à m...


                              • legrind legrind 19 novembre 2014 07:54

                                Oui, mais vous ne faites aucune référence à l’Holodomor ? 

                                 smiley

                                • CN46400 CN46400 19 novembre 2014 08:41

                                   l’holodomor (1933) est une vaste fumisterie, qui vise peut-être à camoufler ce qui a pu se passer en Ukraine pendant l’occupation nazie. La collectivisation de l’agriculture soviètique n’avait pas pour but de tuer la main-d’oeuvre qui manquait aux plans quinquennaux de Staline, mais au contraire, par un exode rural forcé, d’alimenter les chantiers de l’industrialisation. Les seules photos de famine en Ukraine (urbaine) dont on dispose remontent à la guerre civile de 1920. Les ukrainiens de droite qui ont tenté d’en utiliser certaines pour étayer le roman de l’holodomor ont été démasqués


                                • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 novembre 2014 10:57

                                  l’holomodor est une forme de justification des crimes commis par les nazis ukrainiens, les massacres et la famine, à l’époque, ont touché toute l’URSS, pas seulement l’Ukraine catholique !!!!


                                • Pierre Pierre 19 novembre 2014 12:04

                                  @ CN46400,


                                  Vous avez raison de parler de fumisterie. Il s’agissait d’une famine qui n’avait pas été planifiée par le pouvoir soviétique de l’époque comme on veut nous le faire croire. D’après les témoignage que j’ai recueillis sur place, la famine a été pire dans les campagnes que dans les villes parce que les céréales avaient été réquisitionnées pour payer l’industrialisation du pays et que la terre n’avait pas été cultivée, donc il n’y avait pas de nouvelles récoltes dans certains villages et dans certaines régions. Legrind semble connaître l’Holodomor uniquement à travers ses lectures de Wikipédia et des médias de propagandes atlantistes. Il y d’autres lectures si on veut être correctement informés sur le sujet !

                                • CN46400 CN46400 19 novembre 2014 12:53

                                   Attention, une famine rurale dans des pays bénis des dieux pour l’agriculture comme le sont la France ou l’Ukraine est impossible. Les paysans ne sont pas plus idiots que n’importe quel NKVD, il savent, mieux que les policiers en « garder sous la pédale ». Les allemands, quatre ans durant ont affamés les villes françaises, pas les campagnes. Dans ma famille il n’y avait plus de sucre, mais dans les bois, il y avait des ruches...etc 


                                • Layly Victor Layly Victor 19 novembre 2014 12:14

                                  Escudo
                                  Cette question s’adresse aussi à l’auteur

                                  Je suis très sensible au problème de la position des Roumains par rapport à l’affaire ukrainienne, pour des raisons familiales (ma belle fille est Roumaine).
                                  Eux mêmes sont des victimes, à mon avis, de la politique de l’UE. Peu après la chute du mur, j’ai été invité à un cocktail chez un jeune nabab de la finance, nouveau riche. Quand je lui ai demandé quelles étaient ses activités, il m’a dit qu’il était « investisseur en Roumanie » pour le compte de banques européennes. Il se rendait régulièrement sur place en jet privé « pour aider les Roumains ». Au vu de son attitude, ça faisait froid dans le dos, car on comprenait qu’il ne s’agissait pas de développement, mais de placement financier.
                                  On connait par exemple les ravages causés dans l’agriculture roumaine et l’accaparement des terres par les trusts allemands du « bio ».
                                  Il existe pourtant une sorte de fascination chez certains Roumains pour l’Occident, perçu comme un eldorado. D’autre part, il y a une assimilation de la Russie au communisme et à Ceaucescu.

                                  Pour en revenir à ma belle fille (Alina), son père est physicien et professeur d’université. En tant que physiciens, nous avons toujours eu d’excellents rapports et une estime réciproque mais, sur la question de la Russie et de l’Ukraine, il est totalement fermé, et farouchement anti-russe. Alina m’a dit : « sur ce sujet, il est inutile d’essayer de discuter avec mon père ».
                                  Je n’arrive pas à comprendre pourquoi ?

                                  Escudo, ne vous inquiétez pas pour les + et les -, c’est une règle d’Agoravox. Souvent, les gens ne votent pas en fonction de la qualité et de la pertinence de votre écriture, mais en fonction de l’eau que vous abondez ou pas à leur moulin.


                                  • escudo escudo 19 novembre 2014 12:41

                                    Il y certainement plusieurs facteurs qui contribue a cette conception anti russe en Roumanie. Mais une chose est sure, c’est plus facile de mettre la faute sur le dos des Russes au lieu de reconnaitre que pendants les 40ans de « fausse communisme » ceux qui ont causé le plus de mal était en réalité les roumains eux même et pas les russes, pas les hongrois pas les autres... Le plupart(y compris des gens avec des études) n’ont toujours pas compris le fonctionnement de la democratie a l’occidentale ou du capitalisme libérale qu’il vénèrent pourtant il y a de plus en plus de pauvreté ...et il ne font pas la relation entre les deux...


                                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 28 novembre 2014 13:52

                                    si vous avez l’occasion trouvez Mémoires de guerre du Général Berthelot, j’ai lu la version en roumain, elle existe aussi en français, c’est édifiant sur l’histoire de la 1ère Guerre Mondiale et sur les ukrainiens et les russes

                                    ensuite la relation russe-roumains est liée à la 2ème guerre mondiale, les roumains étaient avec les nazis et 200 ou 300.000 d’entre eux sont morts à Stalingrad

                                    enfin la Russie n’est pas restée en Roumanie après la 2ème guerre mondiale, juste 2 ou 3 ans, les roumains ont fait le reste « en interne », ce qui a fait dire à un haut dignitaire russe que les russes n’ont pas assez de haches face aux manches de hache proposés par les roumains (si vous connaissez des roumains demandez leur ce que signifie ceci « cozi de topor »)


                                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 13 février 2016 14:49

                                    @escudo


                                    toute l’histoire des « cozi de topor »

                                  • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 2014 13:26

                                    encore des godes « made in China » et lubrifié à l’huile de palme .....


                                    • Donbar 19 novembre 2014 15:01

                                      Pour moi qui ne connaît presque rien de l’histoire récente de ces pays et qui aimerait en savoir plus, une bonne partie des commentaires précédents ont été intéressants (même si les opinions divergent, comme il va de soi).
                                      Je reste néanmoins sur un léger malaise à l’égard de l’article lui-même (ce qui ne veut pas dire, j’espère que ça va de soi, que je prononce à son égard un jugement tranché). On dirait que le prétendu journaliste roumain a pris plaisir à en rajouter sur ce qui peut bien être une première couche de vérité.
                                      Gérard Luçon, s’il vous plaît, pourriez-vous préciser ce que vous entendez par ’’ chacun devant assumer ses écrits’’ dans votre présentation personnelle ? Merci d’avance.


                                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 28 novembre 2014 13:54

                                        sorry pour le retard mais j’ai enfin accès à internet sans blocage !

                                        Je veux dire que j’écris sous ma vraie identité et que j’assume ce que je fais, y compris devant la Loi .. Sur internet il y a trop de gens « cachés » qui se permettent d’insulter, d’accuser, en toute impunité .


                                      • Ruut Ruut 19 novembre 2014 16:33

                                        Les régimes de gauches sont toujours les pires.
                                        L’enfer n’est pavé que de bonnes intentions.


                                        • Alren Alren 20 novembre 2014 11:50
                                          Jean-François Steiner dans son livre « Treblinka », un camp d’extermination des Juifs, indique que les Allemands avaient délégué à des Ukrainiens la charge ennuyeuse au possible de monter la garde dans les miradors.
                                          Dans la perspective de la révolte qui allait aboutir à la fermeture du camp, les détenus avaient accoutumé ces gardes à venir ramasser (secrètement) des dents en or prélevées sur les cadavres, que les Juifs chargés de cette tâche avaient pu dissimuler aux nazis. Ainsi, le jour de la révolte, les Ukrainiens abandonneraient leurs mitrailleuses de miradors.
                                          C’est ce qui se passa.

                                          • tf1Groupie 23 novembre 2014 10:23

                                            Conclusion : Les Ukrainiens sont des porcs immondes.

                                            Génial cet article.


                                            • Claude Simon Claude Simon 23 novembre 2014 12:17

                                              Article bien documenté mais prompt à attiser la haine, à la vue des réactions.


                                              Peut-on expliquer par l’épigénétique le relent de l’histoire que nous connaissons actuellement, insufflé par les dollars anglo-saxons ?

                                              L’imbrication de la situation économique ukrainienne entre l’hégémon européen et la dépendance à Moscou mérite d’être pris avec plus de considération que tout ce que les belliqueux veulent nous faire entendre.
                                              Il pèse, sur l’Ukraine, la limite géographique de l’Union Européenne, l’intégrité du tribunal international de la Haye, l’équilibre entre US, EU et Russie qui a par trop déstabilisé ce pays. Ce poids l’a fait ployer, une fois de plus, c’est donc que les dents étaient trop longues du côté atlantiste.

                                              • kalon 24 novembre 2014 03:50

                                                Je te cite : « Article bien documenté mais prompt à attiser la haine, à la vue des réactions. »

                                                et te propose de suivre le lien çi dessous :

                                                Glorification du nazisme : l’Onu condamne, sauf l’Ukraine, les USA et le Canada

                                                http://fr.ria.ru/world/20141122/203048819.html


                                              • kalon 24 novembre 2014 03:49

                                                Je te cite : « Article bien documenté mais prompt à attiser la haine, à la vue des réactions. »

                                                et te propose de suivre le lien çi dessous :

                                                Glorification du nazisme : l’Onu condamne, sauf l’Ukraine, les USA et le Canada

                                                http://fr.ria.ru/world/20141122/203048819.html


                                                • Ruut Ruut 24 novembre 2014 07:50

                                                  Le génocide de civile dans les provinces russophones d’Ukraine est une honte innommable.
                                                  Je suis triste que mon pays soutienne un gouvernement qui génocide sa population.
                                                  L’hiver approche et les cibles des militaires ukrainiens sont les installations électriques et gazières et des maisons civiles.
                                                  C’est inacceptable.


                                                  • Jean Keim Jean Keim 24 novembre 2014 08:19

                                                    l’Ukraine est une création géopolitique, quand on dit qu’elle a fait telle ou telle chose, cela n’a de sens que si on n’oublie pas qu’il s’agit d’individus.

                                                    On ne peut pas plus avoir une conversation avec l’Ukraine qu’on ne peut en avoir avec Mars.
                                                    La politique est dans le monde majoritairement menée par des gens mentalement déséquilibrés.

                                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 28 novembre 2014 13:55

                                                      l’Ukraine est comme tout état, une création géopolitique extensible et susceptible d’être rétrécie ..


                                                    • Laurent 47 27 novembre 2014 19:45

                                                      Merci, Gérard Luçon, de cet excellent exposé sur les atrocités commises en 39-45 par cette immonde racaille nazie qui veut intégrer l’Union Européenne ! Et de voir nos dirigeants applaudir aux atrocités commises par l’armée ukrainienne dans la région du Dombass, me donne carrément envie de vomir ! Comment se fait-il que François Hollande a l’audace de reprocher à Poutine de protéger les russophones menacés d’extermination qui appelaient la Russie à l’aide ? Il est ignoble, ce guignol...ou alors, il est vraiment con, et je crois que c’est encore pire pour nous ! Il n’est pas capable de comprendre que la Russie n’acceptera jamais à ses portes des nazis responsables de la mort de 5.200.000 civils et de 900.000 juifs ? Le président Porotchenko, élu démocratiquement à coup de kalachnikov lors du putsch du Maïdan, va finir par le comprendre à ses frais, car il ne fait pas le poids, et encore moins son armée, qui ne fait que massacrer des civils, car c’est moins risqué de tirer de loin plutôt que d’aller au contact ( 4.000 morts à Donetsk ) ! Quand la Russie, qui a fait preuve de beaucoup de patience, va vraiment s’énerver, je n’aimerais pas être à la place du roi du chocolat ! Et si par hasard, quelques autres pays voulaient intervenir pour défendre le nazisme ukrainien, Poutine a de quoi servir tout le monde ! Lui, il n’aboie pas, il mord !


                                                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 28 novembre 2014 13:57

                                                        Cet étron de Van Rompuy vient de déclarer qu’il y aura forcément partition de l’Ukraine .... fallait des milliers de morts et une guerre civile pour que ce branleur accepte l’inéluctable !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès