Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarko...verdose

Sarko...verdose

Au moment où la contestation sur la retraite s’intensifie, deux statistiques jettent un éclairage cruel sur la société française : la France se place au troisième rang aux nombres des milliardaires, et elle tient un autre record avec 8 millions de pauvres, qui gagnent moins de 950 € mensuels.

Le 13 octobre 2010, le retrait du bouclier fiscal, considéré par François Baroin comme un « symbole d’injustice », demandé par la gauche, et 125 députés UMP a malgré tout été refusé.

Il est probable que le fait de lier sa suppression à celui de l’impôt sur la fortune soit à l’origine du rejet de cet amendement. lien

C’est dans un climat social pour le moins agité que deux autres informations se télescopent dans un livre étonnant.

Azzeddine Ahmed-Chaouch vient de publier un livre : « Le testament du diable  » (éditions du moment) consacré à Jean Marie Le Pen.

L’auteur est journaliste à M6.

On y apprend que Sarközi, loin d’avoir été en concurrence avec Le Pen, lors de la présidentielle de 2007, était plutôt dans la connivence.

« La première poignée de main, plutôt chaleureuse, donne la tonalité. Contrairement aux attentes, il n’y aura pas d’explication musclée », raconte Azzeddine Ahmed-Chaouch, qui précise au passage que Le Pen trouve à Sarkozy « du charme personnel ». A l’issue d’un entretien « cordial », « agréable », le Chef de l’État français finit même par inviter Le Pen à le revoir : « venez quand vous le souhaitez ».

Et il va même jusqu’à présenter Le Pen à tous les ministres, réunis avant le conseil, en le prenant par le bras.

Si Chateaubriand avait assisté à la scène, il aurait sans doute pu écrire une nouvelle version de son « vice appuyé au bras du crime ». lien

A ce moment-là, Le Pen est convaincu par le programme électoral de Sarközi, et songe même à une alliance avec lui.

Quand, plus tard, il comprend que son rapprochement avec Sarközi ne lui rapporte rien sur le plan électoral, il retourne sa veste, et sera l’un des plus virulents contre Jean Sarközy dans l’affaire de l’EPAD.

Personne ne pourra nier qu’ainsi racontée, cette anecdote démontre l’évidente convergence entre l’actuel président et le patron du FN.

D’ailleurs, si le chef de l’Etat se flatte parfois d’avoir piqué des voix au FN, c’est en affichant la même ligne politique.

Pourtant, comment ne pas être dupe en revoyant cette vidéo sur le fameux débat Sarko-Le Pen, où on a vraiment l’impression d’un affrontement ?

Ils sont tous les deux, à n’en point douter, d’excellents comédiens.

Il faut découvrir les coulisses de cette alliance sur cette vidéo humoristique.

Aujourd’hui, comme le dit Noël Mamère dans cette vidéo, Sarközi est la copie de Le Pen.

N’est-ce pas le programme du Front National qui est appliqué, sur ordre du nouveau chef de l’état, par Besson et Hortefeux ?

C’est le moment de revoir cette vidéo des guignols.

Dans ce même livre, il y a quelques pages consacrées à Bernard Tapie.

On y découvre des informations intéressantes.

Un accord, secret jusqu’à présent, avait été passé entre Tapie et Le Pen en 1993.

Tapie s’était rendu au domicile de Le Pen afin de lui demander de maintenir le candidat frontiste au deuxième tour afin de faciliter son élection contre le candidat de droite.

Bernard Tapie, dans une interview qui va devenir culte, essaye de faire de l’humour au second degré, en donnant des éléments supplémentaires afin de discréditer l’information. lien

Sauf qu’en 1994, Valérie Lecasble et Airy routier avaient raconté en détails les liens qui unissaient Tapie et Le Pen dans une « bio non autorisée de Bernard Tapie ». lien

Mais revenons à nos retraites.

Actuellement, les députés de la majorité, et quelques autres, ont « courageusement » rejeté l’amendement n° 249 du projet de réforme des retraites.

Sauf que cet amendement ne portait que sur la réforme de leurs retraites.

Ils nous obligent à travailler jusqu’à 62 ans au lieu de 60 (pour l’instant), mais rechignent à s’appliquer le même traitement.

Voici l’exposé sommaire de l’amendement qu’ils ont refusé.

« Nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l’idée que leurs élus et représentants bénéficieraient, dans leurs rémunérations comme dans la gestion de leurs droits sociaux, de dispositions dérogatoires du droit commun.

Les différents systèmes mis en place pour sécuriser l’exercice de responsabilités politiques demandent à être harmonisés, afin que l’ambition légitime de permettre à chacune et chacun de s’investir dans les affaires publiques ne soit plus perçue comme une tentative de créer ou laisser perdurer des privilèges indus ».

Il faut savoir que le régime de retraite des députés fonctionne par répartition, mais leur caisse n’est alimentée qu’à hauteur de12% par des cotisations.

Le reste est payé par une subvention (qu’ils votent) et qui est donc payée par l’état.

C’est-à-dire par nous, pauvres contribuables crédules et mal informés.

Ce cadeau que nous faisons à nos députés nous coute 52 millions annuels.

Leurs avantages ne s’arrêtent pas là.

Ils peuvent cotiser double pendant 15 ans, puis 1,5 fois les 5 années suivantes.

Ils auraient tort de s’en priver : le rendement de leur investissement est des plus profitables. Pour un euro cotisé, un député touchera 6 euro à sa retraite.

Pour le Français moyen, il en va autrement : Pour un euro cotisé, il aura un euro, voire 1,5 euro au maximum.

Ainsi, en 22 ans et des poussières, un député validera une carrière pleine de 40 annuités.

La vidéo de ce débat est sur ce lien.

Pas étonnant des lors que la France glisse de la 18ème place à la 46ème au classement de la parité.

C’est dans les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes qu’elle est la plus mal placée :

« Ces trois dernières années, la perception que les femmes ne gagnent pas, à travail égal, le même salaire que les hommes a augmenté »

La France pointe désormais tout en bas, au 127ème rang mondial pour cet indicateur. lien

C’est le Forum économique mondial qui vient de publier ces informations.

les scandales de ce gouvernement s’accumulent.

Public Sénat en a fait un résumé incomplet :

les affaires du golf de Nice et de jet privé d’Estrosi, de Joyandet,

les cigares de Christian Blanc,

les constructions sans permis de construire d’Estrosi et Joyandet,

la Garden party de 2009 à l’Elysée (732 826 €),

les pressions sur le procureur Courroye pour bloquer l’affaire Bettencourt,

les timbres de Gérard Longuet pour acheter une maison,

l’affaire Woerth-Bettencourt-UMP,

les excès de vitesse de Xavier Bertrand,

les repas à 5050 € par personne du sommet de la Méditerranée

les légions d’honneur qui deviennent légions du déshonneur,

le cadeau de Sarközi à Johnny (2 millions d’euros, pour son « concert » du 14 juillet)

les condamnations pour injures raciales d’Hortefeux,

le voyage de noce de Besson au frais du contribuable,

les cumuls de mandat qui continuent (à droite comme à gauche),

l’affaire de népotisme de l’Epad,

le piston du Père (Nicolas) au fils (Pierre) pour l’obtention d’une subvention SACEM (80 000 € quand même !),

les tripatouillages financiers de Dominique Dord,

les largesses d’Amara à ses frères,

les manœuvres de M.A.M.,

les chères nuits d’hôtel de Rama Yade,

les 9500 € de Christine Boutin pour une mission discutable,

l’affaire de l’héritage Wildenstein,

les manœuvres de Bernard Kouchner,

la France montrée du doigt par la communauté mondiale pour stigmatisation des Roms,

les 2 milliards gaspillés pour des vaccins inutiles de Bachelot,

les millions offerts à Tapie,

l’affaire Karachi,

le faux diplôme de Dati, 

les 24 milliards gaspillés en sous-marins nucléaires,

les 280 000 euros pour 300 m2 de fleurissement de salon à l’Elysée,

l’effarante augmentation du budget « com » de l’Elysée, passant de 6 millions sous Chirac à 27 millions en 2010...

d’autres scandales sont à découvrir sur ce blog,

Ce bilan, vraisemblablement provisoire, (j’ai recensé 32 scandales) donne la nausée, et confirme la phrase prononcée par Sarközi lors d’un discours à la Réunion, en février 2007 :

« Je serais un président (…) servile avec les puissants, ignoble avec les faibles ». lien

Une pétition a été lancée pour demander la transparence sur le scandale politique de cette « Ripoux-blique », et on peut la signer sur ce lien.

Il est question de remaniement ministériel : aurons-nous droit à celui proposé par Gérard Lenormand ? Tintin à la police, Bécassine au commerce, Maya à l’industrie, Picsou aux finances…la chanson est sur ce lien.

On ne voit pas bien ce que ce remaniement ministériel repoussé plusieurs fois pourra changer ? Car comme dit mon vieil ami africain :

« À quoi bon changer de pot, si ce sont toujours les mêmes cornichons qui sont à l’intérieur ? »

L’image illustrant l’article provient du blog « aperomobile.over-blog.com »


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • romaeterna romaeterna 16 octobre 2010 02:35

    Article clair et bien documenté. Merci.

    Vous savez , j’ai vu pas mal d’interview de jeunes à la télé, où les journalistes tentent de les piéger sur leur refus de la retraite sarkozienne. Comprennent-ils bien...etc...etc. Alors que quand ils (les journalistes) laissent un peu parler ces lycéens, on se rend vite compte que leur problème principal est le même que pour nous autres les adultes : ils n’en peuvent plus de sarkozy. Ils se rendent bien compte que la démocratie a existé en France avant ce type que je n’appellerais jamais « mon président ».
    Ah ! Prendre les jeunes pour des cons : on retrouve bien là la droite la plus pourri et rétrograde.

    Ce qui me semble grave aussi est l’attitude de la grande majorité des « journalistes » qui ne sont plus pour la plupart que le relais de la propagande du gouvernement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 06:58

      romaeterna
      le problème de la presse traditionnelle, c’est qu’elle dépend de grands groupes financiers, sans lesquels elle ne peut survivre, et ce qui plombe leur indépendance,
      il reste heureusement des nids de résistance : le Canard, et quelques autres, et puis bien sur les sites journalistiques citoyens, AV, mais aussi « centpapiers » , rue 89, médiapart, et j’en oublie bien involontairement.
      merci de votre commentaire.


    • Daniel Roux Daniel Roux 16 octobre 2010 09:29

      Non, pas Rue89 qui reçoit des subsides de l’Etat.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 12:47

      Daniel Roux,
      sur de ce que vous affirmez ?
      n’est-ce pas seulement la subvention d’état accordée d’office a tous les organismes de presse ?
      et pas à l’implication d’un groupe financier dans tel ou tel journal ?
      nuance.
       smiley


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 16 octobre 2010 05:50

      Slu Ôlivier,

      c’est trop facile ce que tu fais avec le net, de toutes façons maintenant, n’impartout où tu creuses, tu trouves des vieux fûts enterrés et des pépites de plombages en or. « j’ai recensé 32 scandales  » Voilà, tu en fais un joli jeu de cartes et tu le vends en lignes. Si ça fait le buzz sur internet, tu te payes un bon avocat et c’est banco pour toi. Tu peux l’appeler « mafia monopolitique  » les doigts dans le nez et à la barbe des puissants...

      Imagine la tête qu’ils feraient si ça se vendait à des millions d’exemplaires.........+...........+..........+.........+.......$.......aaa+


      • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 07:00

        Lisa,
        oh, tu sais, je fais çà espérant que les internautes vont allonger considérablement la liste des scandales, et c’est vrai que çà ferait un bon bouquin
        il pourrait être vendu au bénéfice des grévistes, par exemple.
        si un éditeur est intéressé, qu’il n’hésite pas.
        merci de ton commentaire, et de ton aide.
         smiley


      • Daniel Roux Daniel Roux 16 octobre 2010 09:28

        Ce reportage Suisse aurait été censuré en France. Il est un peu ancien.

        http://www.bu2z.com/video/reportage-sarkozy-censure.html

        Une overdose sélective ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 12:49

          Daniel Roux,
          merci d’avoir redonné un lien pour ce document,
          je l’avais évoqué lors d’un article précédent, mais il est bon de le voir, et de le revoir.
          à+


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 16 octobre 2010 11:12

          Si tout ça ne donne pas envie de faire grève...

          Face aux scandales et à la politique de ce sale type tout le monde devrait se sentir concerné. De gauche, de droite, du centre, tout le monde.


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 12:53

            Peachy,
            ce matin dans les rues d’une petite ville de l’isère, j’ai pu constater un radical changement d’ambiance,
            les cris « sarko démission » avaient remplacé les slogans pour défendre la retraite.
            et surtout, il y avait de tout, des jeunes, et des moins jeunes,
            les responsables d’établissement scolaires, lycée, et autres, avaient envoyé des lettres de menace aux parents des étudiants qui déserteraient les lycées,
            çà n’a manifestement pas servi à grand chose.
            merci de votre commentaire.
            çà va se gâter pour sarközy.
            trop de scandales, trop de maladresses,
            les gens n’en veulent plus.
            et comment ne pas les comprendre.
            merci de votre commentaire, et de vos articles.


          • Taverne Taverne 16 octobre 2010 11:17

            Bonjour Olivier. Est-ce que tu en feras une chanson ? smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 12:54

              Taverne,
              oui, pourquoi pas,
              c’est une idée qui m’est agréable.
               smiley


            • Gavroche Gavroche 16 octobre 2010 13:50

              Bonjour Olivier,

              Tu aurais pu l’appeler Urubu, mais c’est déjà fait.

              Tous ces scandales, et le mot est faible, sont de toute évidence « adégueulbif » comme on disait il y quelques temps. mais ce qui me révolte le plus, c’est ces 8 millions de démunis : s’imagine t’on les souffrances que cela engendre au quotidien pour ces gens qui manquent de tout et qui n’ont droit à presque rien. et le chiffre de 8 millions est faible lorsque l’on pense à tous ceux qui sont « border line » et qui s’échinent à ne pas sombrer, passant le plus clair de leur temps à survivre.

              Concernant les retraites, il est de bon ton de qualifier les précédentes déclarations du Machin, de mensonges ; ce n’est plus des mensonges, c’est de la trahison, de l’escroquerie en bande organisée.

              Alors oui, ces manifs dépassent largement le cadre des retraites que plus personne ne va atteindre si ça continue.

              Je reviens sur le fil ce soir, j’ai un cortège qui m’attend


            • Taverne Taverne 16 octobre 2010 12:34

              La sarko verdose

              Le jour de l’Epiphanie,
              Il fait César, Marius et pi Fanny.
              Il joue tous les rôles de Pagnol,
              Plus catholique qu’un Espagnol.
              Avec ses copains du Fouquet’s,
              Il s’met la couronne sur la tête.

              Pour briller au week end pascal,
              Il cite les Pensées de Pascal
              S’il est pris la main dans l’panier,
              Et même s’il ne peut pas nier,
              Il nous ressort un vieux son d’cloche.
              Il nous prend vraiment pour des cloches !

              Shootés d’partout, c’est l’overdose
              C’est la sarko, sarkoverdose.

              Lorsqu’arrive la Trinité,
              Il s’octroie la paternité
              De toutes les bonnes idées du monde.
              Il plastronne et refait le monde
              Comme Tartarin de Tarascon.
              Il nous prend vraiment pour des cons.

              Le soir de la Fête nationale,
              Il invite l’exilé fiscal
              Pour v’nir chanter sous nos fenêtres,
              Tous ses copains pour faire la fête.
              Pour mille francs suisses au moins la tête.
              Il se paie très cher notre tête !

              Shootés d’partout, c’est l’overdose
              C’est la sarko, sarkoverdose.

              Il se réveille à l’Ascension,
              Pour guetter sa propre ascension
              Dans les sondages et celle de Jean
              L’élu de Dieu selon Saint-Jean,
              Le génie de Neuilly-sur-Seine
              Il propulse Carla sur scène.

              C’est ainsi qu’au jour d’la Pentecôte,
              Il a pu bien soigner sa cote,
              Multipliant génuflexions
              Signes de croix, ostentation.
              Ce jour-là, c’est le plus dévôt
              Et tous les Français sont des veaux.

              Shootés d’partout, c’est l’overdose
              C’est la sarko, sarkoverdose.


              • Taverne Taverne 16 octobre 2010 12:44

                J’étais plutôt parti pour un truc du genre :

                « Si on t’donnes pas ta sarkodose,
                T’attraperas la sarkoïdose. »

                Mais mon inspiration a bifurqué sur les fêtes nationales et religieuses.

                Je n’ai pas mis le pire : « pour la célébration du 11 novembre, on risque de déposer notre gerbe sur la tombe du soldat inconnu ». Non, là j’ai pas pu !

                Piqûre de rappel pour prévenir la sarkoverdose : mon album de slams « Ki kaura Matignon ? »

                Je mettrai bien la sarkoverdose sur un album de slams aussi.


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 12:58

                Taverne,
                çà pourrait faire une bossa, ou un rap,
                sur l’air de « samba sur une note »
                tout le monde peut essayer, çà marche plutot bien avec la samba
                voila le lien :
                http://www.youtube.com/watch?v=yix7_fnhshk
                je vais regarder çà de plus prés.
                merci


              • Taverne Taverne 16 octobre 2010 13:02

                Ce serait super Olivier si tu trouvais un air et si tu pouvais l’interpréter (sans vouloir te forcer) parce que moi je chante comme une casserole ! C’est d’ailleurs pour cela (et pour gagner du temps sur les musiques) que je fais maintenant du slam.


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 13:14

                taverne,
                il faudrait regrouper les premières phrases de chaque couplet avec le couplet précédent, et on est dans le meme schéma que la « samba sur une note » dont je t’ai envoyé le lien.
                et trouver seulement ce qu’on appelle « le pont »
                cette phrase qui sépare chaque couplet,
                je vais regarder de plus prés, et enregistrer la semaine prochaine.
                c’est marrant.
                 smiley


              • liebe liebe 16 octobre 2010 14:48

                olivier, si tu trouves l’air , je veux bien la chanter !!!! avec toi !


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 14:58

                liebe,
                ok, çà marche
                la bossa, çà te tente ?
                 smiley


              • liebe liebe 16 octobre 2010 15:05

                yeah bien sur


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 17:04

                liebe,
                tu devrais t’entrainer sur la bossa que j’ai proposé sur un commentaire
                la samba sur une note


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 13:00

                kerjean,
                ce que j’ai entendu ce matin , dans notre manif iséroise, c"est que les citoyens veulent faire payer les députés qu’ils ont pourtant élus,
                ils se sentent trahis,
                ici il s’appelle moyne bressand,*
                et même a droite, les gens ont décidé de le faire payer.
                en 2012.
                peut être que l’addition va être présentée plus tot que prévu.
                merci de votre commentaire.


              • Taverne Taverne 16 octobre 2010 13:05

                L’addition pour notre addiction (qui nous donne des sarkoverdoses).


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 13:11

                kerjean,
                le vrai problème de notre démocratie est le manque de culture général dans le domaine politique.
                mais dans leur coeur les français ont quand meme bien compris qu’ils avaient été trompés.
                et c’est l’essentiel.
                avec les routiers dans la course, les blocages d’approvisionnement de pétrole, et les étudiants qui sont en train d’embrayer avec beaucoup de vigueur, je ne crois pas que le « bravache » s’en sortira grandi.
                déjà qu’il ne l’est pas beaucoup.
                 smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 14:50

                kerjean
                l’américain moyen a une vision apocalyptique du communisme, et on l’y a bien aidé,
                l’union soviétique aussi,
                il faudrait surement changer le nom, tant il est entaché de dérapages,
                c’est l’esprit de solidarité qui y était impliqué, mais c’est devenu une dictature de gauche,
                excusez moi d’enfoncer des portes ouvertes.
                le partage équitable des richesses, c’était quand même autre chose.
                peut-etre que la décroissance nous ouvrira les yeux, mais il est bien tard.
                 smiley


              • Taverne Taverne 16 octobre 2010 13:24

                Olivier, lâche pas ta guitare ! J’ai une autre idée.

                Sur l’air de « Voir le nombril d’la femm’ d’un flic » :

                Voir le nombril d’la femm’ d’un flic
                N’est certain’ment pas un spectacle
                Qui, du point d’vue de l’esthétiqu’
                Puiss’ vous élever au pinacle
                Il y eut pourtant, dans l’vieux Paris
                Un honnête homme sans malice
                Brûlant d’contempler le nombril
                D’la femm’ d’un agent de police

                A la place et ça colle :

                 Mourir d’une sarkoverdose
                Est certes une fin bien morose.
                Mais pour une femme de Neuilly,
                Qui aime les maladies en « ose »,
                Il faut pour gagner l’paradis,
                En plus la sarkoïdose.
                Heureusement avec Sarkozy,
                Y’a des risque de sarkoverdose.
                 
                Sacré Georges, il me l’a soufflée !


                • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 13:29

                  Taverne
                  pas de doutes t’es en forme.
                  t’a essayé de chanter ton premier texte avec la « samba sur une note » ?
                  çà colle pas mal, et c’est sympa,
                  à+


                • kitamissa kitamissa 16 octobre 2010 14:18

                  juste une question comme ça ...

                  pourquoi écrivez vous sur votre lien en rouge que la France est le troisième pays où il y a là plus de milliardaires ..alors que ce sont des millionnaires ...vous comptez en anciens Francs ? ou bien est ce pour un effet d’annonce plus frappant ?

                  notez bien que je n’ai rien contre vous,c’est juste pour savoir .


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 14:32

                    Kitamissa,
                    c’est une erreur de ma part,
                    effectivement ce sont des millionnaires,
                    j’espère que les lecteurs ne m’en voudront pas trop de cette erreur.
                    ceci dit, çà ne change rien à la pauvreté,
                    peut etre qu’en nombre de milliardaires nous ne sommes pas trop mal placés,
                    logiquement çà devrait être le cas.
                    ce n’était donc ni en « effet de l’ancien franc », ni « pour faire plus frappant »
                    mais je vais me renseigner sur le nombre de milliardaires,
                    des fois que la France serait encore mieux placée.
                     smiley
                    désolé pour cette confusion tout à fait involontaire.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 14:54

                    Kita,
                    je viens d’aller faire un tour sur le net :
                    24 milliardaires en France :
                    http://www.journaldunet.com/management/dossiers/050685fortune/milliardaires .shtml
                    je ne sais pas combien ils sont dans le monde,
                    mais à mon avis , on ne doit pas être trop mal placé.
                    sauf que si Bettencourt continue à enrichir l’ump, elle risque vite de passer de milliardaire a millionnaire.
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 14:56

                    bon, les milliardaires sont un peu plus de 1000 dans le monde
                    http://www.journaldunet.com/management/dossiers/050685fortune/milliardaires .shtml
                    faudrait calculer,
                    je vais vomir un petit peu, et je reviens.
                     smiley


                  • Abou Antoun Abou Antoun 16 octobre 2010 14:23

                    Vous parlez du régime de retraite des parlementaires mais vous ne soulevez pas le problème de leur nombre :
                    Le Parlement est composé de deux chambres : le Sénat qui comprend 343 élus, et l’Assemblée nationale qui compte 577 députés.
                    Pour un pays de 65 millions d’habitants
                    En comparaison :

                    C’est à dire que dans l’absolu le nombre des parlementaires français est le double de celui des E-U pour une population 5 fois moindre.
                    On trouve donc un personnel politique national en pourcentage 10 fois plus nombreux en France qu’aux E-U.
                    Et je ne parle pas des conseils régionaux, des conseils généraux (double emploi), et des députés européens.
                    Je ne parle pas non plus des diplomates, pour ceux que cela intéresse :
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_%C3%A9trang%C3%A8re_de_la_France
                    La classe politique française : un parasite d’un coût insupportable.
                    Et notez bien qu’aucun, je dis bien aucun parti politique de l’extrême gauche à l’extrême droite ne soulève ce problème. C’est que chacun espère une fois élu bénéficier de ces prébendes.
                    Notons aussi, à son corps défendant, que cela n’est pas le fait du président actuel. Il a hérité de cette situation et comme les autres entend bien la faire perdurer.

                    • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 14:38

                      Abou Antoun,
                      c’est effectivement important de relever çà,
                      si l’on songe aux conséquences que cela entraine, non seulement en terme de salaires, ceux des députés, sénateurs, mais aussi de tous leurs conseillers , secrétaires, chargés de mission,
                      et des services annexes, voitures de fonction,
                      il y a un gros décalage inacceptable, surtout en temps de crise, mais même en temps normal,
                      j’ai suggéré, il y a peu, un salaire de smicard a ceux qui veulent gagner leur vie dans la fonction politique,
                      on y rajoute évidemment le remboursement des frais,
                      l’élu utilise (comme en Suède) sa voiture.
                      il la conduit.
                      il est nourri, logé, et en principe adulé.
                      c’est déjà pas mal, non.
                      et ceux qui ne seront plus tentés iront gagner leur vie ailleurs.
                      radical, non ?
                      merci de votre commentaire.
                       smiley


                    • asterix asterix 16 octobre 2010 14:50

                      A titre d’information, c’est sûrement ma chère Belgique qui bat tous les records en la matière. Pour un peu plus de 10 millions d’habitants, nous avons 69 ministres !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 14:57

                      astérix,
                      c’est beaucoup,
                      et si on y ajoute ceux qui sont attachés aux ministres, ç’est encore mieux.
                      si les wallons se séparent des flamands, on s’interroge :
                      ou vont aller leurs ministres ?
                       smiley


                    • Abou Antoun Abou Antoun 16 octobre 2010 15:17

                      @ olivier cabanel
                      Je vois que vous vous êtes déjà penché sur le problème.
                      Et il y a également (last but not least) les pensions de réversion.
                      Quand Monsieur a cassé sa pipe on paye encore pour Madame.
                      Il serait très intéressant de comparer, en pourcentage et en monnaie constante ce que coutait l’aristocratie et le clergé au tiers état avant la révolution et ce que coûte aujourd’hui la totalité de la classe politique au français moyen.
                      On aurait peut-être des surprises...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 16:31

                      Abou,
                      c’est cette inégalité croissante qui est en grande partie responsable de la situation actuelle,
                      c’est le bête principe des vases communicants,
                      on ne voit pas trop l’intérêt de ceux qui possèdent déjà beaucoup de posséder encore plus, car enfin de compte ils se tirent une balle dans le pied,
                      le consommateur qui ne peut plus acheter, fait chuter la croissance d’un pays et donc affaiblit d’autant ceux ont sont les plus nantis.
                      mais que la classe politique participe du même phénomène a encore moins de sens.
                      merci de votre commentaire.


                    • Abou Antoun Abou Antoun 16 octobre 2010 17:32

                      Olivier,
                      Votre remarque :
                      c’est le bête principe des vases communicants,
                      on ne voit pas trop l’intérêt de ceux qui possèdent déjà beaucoup de posséder encore plus, car enfin de compte ils se tirent une balle dans le pied,
                      le consommateur qui ne peut plus acheter, fait chuter la croissance d’un pays et donc affaiblit d’autant ceux ont sont les plus nantis.

                      est tout à fait pertinente dans l’hypothèse où la classe possédante ne peut jouir de ses richesses qu’à l’intérieur de ses frontières nationales, et où son enrichissement repose sur la vitalité du marché intérieur. Bref cela serait vrai pour des industriels fabriquant en France des produits destinés aux français.
                      Mais la mondialisation et les délocalisations sont passées par là. Il suffit maintenant que la classe moyenne soit soumise à une pression fiscale suffisante pour payer ces rentes de situation, ou même que des multinationales basées en France et réalisant de gros profits à l’export (Vinci, Vivendi, Areva, Veolia, etc.) mettent la main à la bourse. Nos riches peuvent ensuite dépenser tranquillement leur argent à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières. Il peuvent laisser se déliter la situation sociale pratiquement sans fin, quitte à émigrer si la situation locale devient intenable. C’est d’ailleurs un mouvement qui est déjà amorcé, la plupart de nos plus gros contribuables potentiels à élu domicile en Suisse à Monte-Carlo. L’État reconnaissant leur attribue parfois la légion d’honneur.
                      En somme une France prospère n’est plus nécessaire pour assouvir leur soif de pouvoir et de richesses (c’est la même chose).
                      Il suffit de voir le train de vie des élus et des diplomates de pays extrêmement pauvres pour s’en assurer.
                      La France est en voie de sous-développement, les symptômes les plus visibles étant la désindustrialisation et le creusement de la fracture-sociale (le ’truc’ à Chirac) que vous mettez en relief dans cet article.
                      Mais encore une fois il serait injuste de faire porter le chapeau au seul président Sarkozy. Pour moi c’est une dérive amorcée il y a 35 ans en Giscardie. Les alternances et les cohabitations n’ont évidemment rien amélioré. Mais ce dernier, même s’il est a priori de bonne volonté est pris entre le marteau des puissances qui l’ont porté au pouvoir d’une part, et et l’enclume de son électorat disparate d’autre part. D’où cette impression de bateau-ivre d’un côté on rogne les avantages sociaux, de l’autre on donne un os à ronger à une ou plusieurs franges de l’électorat . D’où ces contradictions, caresser les islamistes dans le sens du poil, aller à Cannossa (Rome) , expulser des roms, etc...
                      Mais « Est bien fou du cerveau qui prétend contenter tout le monde et son père » et il ne semble pas que notre homme aie bien médité cela. Il est possible, et même très probable, que Sarkozy soit déjà considéré comme ’brûlé’ par ses manipulateurs, et que son successeur soit déjà choisi.
                      Dans ce cas la suite est prévisible. Les mesures actuelles ne sont que le début d’un train de mesures impopulaires. Perdu pour perdu autant utiliser Sarkozy jusqu’au bout. Il suffira ensuite de patronner un personnalité providentielle de gauche ou de droite cela n’a aucune espèce d’importance. Que personne ne soit dupe aucun gouvernement de gauche à venir, s’il en est, ne reviendra sur les décisions venant d’être prises concernant les retraites.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2010 18:09

                      Abou
                      c’est une analyse recevable, même si votre fin me laisse sur la faim.
                      il est probable qu’un DSK ne changerait rien, mais d’autres candidats de gauche semblent quand même décider à reconstruire une France de la solidarité, de l’égalité, et de la liberté,
                      c’est mon coté optimiste.
                      merci de votre commentaire.
                       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès