Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vigilance orange pour 2012 : y a-t-il une percée Bayrou ?

Vigilance orange pour 2012 : y a-t-il une percée Bayrou ?

Un candidat réussit son entrée en scène : thèmes consensuels (union nationale, consommer français), anticipation (désendetter l’État), propositions concrètes (produire et instruire) et personnalité qui ne clive pas. Le point sur les premiers sondages juste après la candidature officielle de François Bayrou.

Depuis la déclaration officielle de candidature de François Bayrou à l’élection présidentielle de 2012, il y a une semaine (le 7 décembre), il semble incontestable que celui qui fut le "troisième homme" en 2007 a réussi un démarrage en beauté.

Quatre sondages concordants semblent en effet l’indiquer. Comme toujours, il est très important de rappeler qu’un sondage ne se lit qu’avec recul et réserve. Il n’est qu’une photographie instantanée de l’opinion souvent très changeante avec une marge d’incertitude non négligeable.

Cependant, comme je le répète souvent, c’est la dérivée et pas la valeur absolue qu’il faut analyser, en clair, la tendance (la pente). Et celle-ci est clairement ascendante pour François Bayrou, même après la déclaration de candidature de Dominique de Villepin le 11 décembre 2011 qui a surpris toute la classe politique.


Intentions de vote en progression (nombre à deux chiffres)

Deux études, LH2 du 11 décembre 2011 et CSA du 15 décembre 2011, apporteraient la confirmation d’une réelle inflexion (plus qu’un frémissement) dans les intentions de vote pour François Bayrou, se détachant nettement des "petits candidats" Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon et se rapprochant des trois "grands candidats".

Dans l’étude de LH2, c’est même un bond spectaculaire puisque François Bayrou atteindrait 13% (+6%) et rejoindrait Marine Le Pen (13,5%) qui semblerait sous-estimée par rapport aux autres instituts de sondage. Toutefois, les deux premiers candidats seraient encore loin devant, avec 26% (soit le double de 13%) et 31,5%, respectivement pour Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Chez CSA, le bond n’est que de 4% pour atteindre 11%, toujours en quatrième position derrière Marine Le Pen qui serait à 16% (donc, bien plus élevée que chez LH2). Nicolas Sarkozy et François Hollande obtiendraient respectivement 26% et 32%.

A priori, la candidature de Dominique de Villepin ne semblerait pas avoir impacté la situation actuelle dans l’opinion, mais c’est évidemment bien trop tôt de le confirmer, les prochaines semaines seront intéressantes à suivre dans les sondages, car d’ici une semaine, ce sera Noël et quoi qu’il advienne, la campagne politique sera en retrait jusqu’au Nouvel an. C’est justement en fin d’année et début de l’année suivante que les opinions commencent à se cristalliser et la situation sera vraiment clarifiée vers la fin février quand tout le monde sera explicitement en campagne.

À titre de comparaison, François Bayrou oscillait entre 7 et 9% en fin décembre 2006.


Bayrou, le plus populaire de tous les candidats de 2012

Dans l’étude d’Ipsos du 12 décembre 2011, qui correspondrait à une bourse de la popularité, François Bayrou viendrait de dépasser François Hollande (de peu) avec 50% d’opinions favorables et deviendrait le candidat déclaré le plus populaire de tout le palmarès (Nicolas Sarkozy est à 36% et François Hollande à 49%).

yartiCourage03

Là encore, il s’agit d’être prudent puisque des personnes sûres de voter pour un candidat peuvent évidemment avoir de la sympathie pour un autre, mais l’élément intéressant est que François Bayrou est le candidat qui aurait le moins de rejet de tous les candidats déclarés (ou supposés) avec seulement 40% (François Hollande 44%, Nicolas Sarkozy 61% et Marine Le Pen 67%).

L’étude de l’Ifop du 15 décembre 2011 confirmerait cette divine popularité avec 64% de bonnes opinions, un saut de 7% en un mois, le plaçant devant tous les autres candidats (le suivant, François Hollande, n’obtient que 57% de bonnes opinions).


Les Français veulent l’union nationale

Point également très intéressant pour François Bayrou, dans l’étude de CSA, 55% des Français seraient favorables à un gouvernement d’union nationale pour résoudre les problèmes de la crise.

Or, l’union nationale est l’un des thèmes majeurs de François Bayrou et la relative popularité dont sa personnalité jouirait le placerait en bonne position pour devenir ce Président arbitre capable de dépressuriser la vie politique (cette fameuse "décrispation" chère au Président Valéry Giscard d’Estaing).


Crédibilité pour réduire la dette publique

En revanche, il est plus troublant de constater que, selon l’étude de CSA, François Bayrou ne serait pas encore très crédible dans sa capacité à réduire la dette publique (seulement 9% auraient confiance en lui pour cela, contre 19% à Nicolas Sarkozy et 22% à François Hollande).

yartiCourage02

Pourtant, c’est lui qui est le candidat le plus rigoureux en matière budgétaire puisqu’il est prêt à dégager 100 milliards d’euros par des hausses d’impôts ou des économies de dépenses. Et surtout, c’est lui qui, dès 2007, avait insisté, voire martelé (c’était sa priorité !) qu’il fallait absolument désendetter l’État sous peine de grosse catastrophe (entre autres celle que nous connaissons depuis cet été). Il était à ce titre le premier défenseur de la règle d’or.

Dans son premier meeting le 10 décembre 2011 à Pau, François Bayrou rappelait : « J’ai été le premier défenseur de la règle d’or. Ceux qui auront le courage de faire l’histoire des dernières années verront que cette idée selon laquelle le peuple interdit à ses dirigeants de faire des déficits abusifs, autrement dit, d’être obligés d’emprunter pour boucler les fins de mois du train de vie de l’État et de la Sécurité sociale, cette règle d’or est déjà dans mon programme de 2002 ! ».

Il y a là, à l’évidence, un réel besoin de développement dans sa stratégie de communication pour convaincre les Français que la réduction de la dette ne pourra pas se faire uniquement avec des dépenses supplémentaires (candidat Hollande) ou le maintien de certaines niches fiscales qui ne se justifient pas économiquement (candidat Sarkozy).


Bayrou impose ses thèmes

Au lieu de tomber dans la facilité à jouer les Cassandre sur l’air "Je vous l’avais bien dit", François Bayrou impose au contraire des thèmes différents et imprime la campagne présidentielle sur l’union nationale et le produire français, sujets que n’ont pas hésité à reprendre tant l’UMP que le PS. Même Jean-Luc Mélenchon ne s’était pas exprimé sur le patriotisme du consommateur.

yartiCourage04

La candidature de François Bayrou redonne à l’évidence confiance à ceux qui doutaient de la politique. À lui de préciser son programme pour donner le plus d’éléments rationnels dans le futur guide de choix des électeurs.

Il y aura sans doute une surprise le 22 avril 2012


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 décembre 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Déclaration de candidature de François Bayrou (7 décembre 2011).
Pour une majorité du courage.
L’union nationale face à la crise.
Sondage LH2 du 11 décembre 2011.
Sondage Ipsos du 12 décembre 2011.
Sondage CSA du 15 décembre 2011.
Sondage Ifop du 15 décembre 2011.
2012, année particulière.


Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Nanar M Nanar M 16 décembre 2011 08:17

    Que dire de ce Nieme article d’un propagandiste UMP ?
    Rien à part que c’est du gros léchage de cul.


    • antennerelais 16 décembre 2011 11:17

      En l’occurrence ce serait plutôt de la propagande bayrouiste !

      Agoravox était un lieu d’influence bayrouiste durant la campagne 2006-07  : depuis que Bayrou s’est déclaré candidat, on voit que certaines habitudes se reprennent...


    • Robert GIL ROBERT GIL 16 décembre 2011 08:21

      Bayrou est préoccupé par la dette. Et bien, qu’il propose un moratoire ou un audit suivi d’une suspension de payer jusqu’à ce que l’on ait déterminé quelle partie de la dette est légitime, s’il y en a une !
      Voir :
      http://2ccr.unblog.fr/2011/12/09/bayrou-president/


      • Slim GAIGI Slim GAIGI 16 décembre 2011 08:50

        « Il y aura sans doute une surprise le 22 avril 2012 »

        Certainement et pour Sylvain Rakotoarison ce sera de voir combien il se trompe !

        Les articles de ce monsieur sont toujours un moment de détente tant la naïveté de cet auteur confine à la gentillesse, vous savez, celle qu’on utilise pour dire « il est gentil... » : j’ai donc toujours un sourire en coin quand je le lis.

        Plus dure sera la chute...


        • Laulau Laulau 16 décembre 2011 14:57

          A Marseille on aurait dit : « Il est brave, peuchère ! »

          Beaucoup moins gentils sont les manipulateurs d’opinion et autre instituts de sondages. Ils avaient gonflé (avec succès) Bayrou en 2007 et ils s’appètent à nous refaire le coup aujourd’hui. C’est qu’il est intéressant ce Bayrou, c’est à la fois un faux nez de la droite et de la gauche, un libéral de plus qui ne serait pas comme les autres. Lorsque les scores du PS et de Sarkozy seront suffisamment rognés, le FN deviendra menaçant et on appellera au « vote utile » ..... une forte impression de déjà vu !


        • Taverne Taverne 16 décembre 2011 09:00

          Dans les sondages, Bayrou est loin devant ses poursuivants. smiley
          Dans les sondages, Bayrou est loin derrière les 3 leaders smiley

          Bonne nouvelle, Villepin est à 3,5 %. Il pique des voix à Sarkozy lequel est, à mon avis, fichu. C’est joué.


          • Pale Rider Pale Rider 16 décembre 2011 09:24

            Très bon article, à une réserve près : je ne suis pas sûr que Bayrou soit si consensuel. J’aimerais être certain que les Français, enfin, marchent avec celui qui leur tient un langage de vérité difficile, plutôt que de voter pour le plus roublard ou le plus fort en gueule. Bayrou ne dissimule pas qu’il y aura des sacrifices à faire. Niches et privilèges divers ne seront pas faciles à concéder, mais chacun devra s’y mettre. Cependant, si Bayrou tient ce qu’il a dit : demander beaucoup à ceux qui peuvent beaucoup, peu à ceux qui peuvent peu, alors il faut le suivre. Je suis très heureux qu’il ait réussi son entrée en campagne, et son discours du 7 décembre est un morceau d’anthologie dont on n’a hélas retenu qu’une ou deux petites phrases. Voir sur http://bayrou.fr/article/bayrou-se-declare-officiellement-candidat. Le texte est téléchargeable.


            • Taverne Taverne 16 décembre 2011 10:22

              Il y a le « candidat naturel de la droite » et le « candidat normal ». Entre les deux coule une rivière, orange...

              L’un est tellement perçu comme le « candidat naturel de la droite » qu’une multitude de candidats de son bord lui dispute le rôle. L’autre est tellement « normal » qu’il en est banal, sans saveur, sans relief. Mou, il laisse tout passer, change d’avis tout le temps. Incapable de se défendre seul, il recherche un pitbull.

              Il y a le « candidat naturel de la droite » qui hurle dans les oreilles des Français, et le « candidat normal » qui hésite, se contredit, bafouille, se tait. Entre les deux il y a l’homme qui murmure aux oreilles du peuple...


              • _Ulysse_ _Ulysse_ 16 décembre 2011 10:39

                Oui, il y a une percée Bayrou, dans tous les sondages il fait 12-13% y compris sur le net :

                http://resultatselections-2012.over-blog.fr/

                Par contre, Marine Le Pen se prend une raclée face au petit poucet François Asselineau LOL smiley :

                http://resultatselections-2012.over-blog.fr/


                • Christoff_M Christoff_M 16 décembre 2011 10:59

                  Bayrou ne dépassera pas les 10% cette fois...

                  Il est trop seul, il n’a pas d’équipe, il base tout sur sa personne, le seul truc qui lui donne de l’importance c’est qu’il donnera des consignes de vote, et pour l’instant, il joue sur le pouvoir que cela lui confère !!

                  Un peu à l’image de Villepin, dans un autre genre !!

                  Quand à Morin je ne comprends même pas qu’il se présente, ce type est un fumiste, un arriviste et un usurpateur de première, c’est le seul qui a osé nous faire le coup du show room pour s’adresser au peuple, dans une cuisine ( idem pour le couple friqué DSK Sinclair)...
                  Voila ce que c’est de faire appel à des communiquants et à des mauvais !!

                  On ne peut pas reprocher cela à Bayrou, mais de temps en temps il devrait écouter les conseils de son (peu d’) entourage... il a quelque part des pics ou des réflexions aux journalistes qui font penser à certaines phrases d’Eva Joly !! Mais si vous prenez les medias de face, dur de passer après et d’etre écouté...


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 décembre 2011 11:01

                    Merci Sylvain pour cet article fort instructif, rien à ajouter, juste une critique de détail
                    Je l’aurais mis non pas dans la rubrique politique mais religion.

                    Bonne fêtes


                    • logan 16 décembre 2011 11:19

                      Bayrou, le candidat totalement fabriqué par les médias. Ses amis du CSA nous refont le coup de 2007 ils viennent de publier un sondage où il est au dessus de 10% d’intention de votes, alors soit c’est une gentille manipulation pour booster leur ami, soit c’est magique, les gens ont changé d’avis juste parce qu’il a dit qu’il se présentait, et dans ce cas quelle force psychique, c’est impressionnant !


                      • Taverne Taverne 16 décembre 2011 11:23

                        Cela n’a rien de magique. Les internautes ont préparé le terrain, si bien que les effets des interventions médiatiques ont été démultipliés. Le premier sondage interrogeait d’ailleurs des internautes (13 %). Bayrou lui-même intervient sur Tweeter et Facebook.


                      • logan 16 décembre 2011 12:06

                        Ah d’accord. Donc le fait que le directeur de l’institut de sondage CSA soit un soutien de François Bayrou n’a rien avoir, c’est en fait les internautes qui ont permis cette montée soudaine ? Les mêmes internautes qui nous bassinent avec Bayrou depuis 5 ans et dont tout le monde se moquait jusqu’à présent, ces internautes sont subitement devenus convaincants donc ?


                      • Beaurepaire Beaurepaire 16 décembre 2011 12:12

                        En 2007 je soutenais activement Bayrou. Ma femme était adhérente et allait aux congrès. Beaucoup d’amis étaient partisans de ses idées. D’autres étaient gaullistes et croyaient en Sarko. A l’époque certains commençaient à avoir des doutes sur trop d’Europe et des inquiétudes sur le rôle des banquiers dans les médias et la politique. 


                        En 4 ans on a un million d’immigrés en plus et donc comme il n’y a plus de création d’emplois un million de chômeurs en plus. On a perdu 500.000 emplois industriels. Le nombre d’agriculteurs, de pêcheurs, de commerçants, de forestiers, maraîchers... a baissé. Tout cela est remplacé par des emplois précaires et des créations d’entreprises qui souvent font faillite.
                        On a 300.000 SDF depuis Sarko... mais que dit Bayrou ? Qu’il faut aller dans le même sens et plus d’Europe. 

                        Je ne parle pas des chiffres de l’insécurité qui ont diminué car on prend moins de plaintes et les auto-radios sont moins volés. L’insécurité elle est aussi au niveau des emplois : un million délocalisés et 20 recréés. Sarkozy triomphe ! Bayrou et Hollande disent que c’est pas une bonne chose lol A part Montebourg et Marine Le Pen personne ne propose de solutions.

                        Ne parlons pas de la balance commerciale, de nos banques, de notre dette qui est passée de 1.250 milliards à 1.800. Maintenant on va payer la dette des pays en banqueroute. Bayrou ne dit rien sur le sujet. 

                        Entend-on Bayrou dénoncer cette Europe de Goldman-Sachs ?
                        La firme est surnomée Government Sachs1 tant elle fournit de hauts dirigeants aux États dans le secteur politique, économique et financier : Mario Monti, nommé chef du gouvernement italien, Robert Rubin et Hank Paulson, anciens Secrétaire du Trésor des États-Unis,Loukás Papadímos,premier ministre grec par intérim, Mario Draghi, gouverneur de la Banque d’Italie puis Président de la Banque centrale européenne,Mark Carney, gouverneur de la Banque du CanadaMario MontiKarel Van Miert etPeter Sutherland, anciens Commissaires européens à la Concurrence. Elle recrute d’anciens hauts responsables financiers tel Otmar Issing, qui fut économiste en chef de la Banque centrale européenne2.

                        Non ! Bayrou demande à ce que l’Europe devienne fédérale, la fin de la France. En 2012 je voterais français, pour une vraie alternative, un état puissant fort protégeant les Français. Les politiciens même moins pourris que les socialistes et les sarkozistes qui ne comprennent pas les conséquences dramatiques je les laisse à leur rêves de libéralisme des siècles passées.

                        François, va t’occuper de tes chevaux et de tes livres d’histoire dans ton Béarn et laisse la place à ceux qui vivent avec leur temps. Ils ont annoncé la crise depuis des années, et on des solutions alternatives. Je veux dire Marine Le Pen et Arnaud Montebourg, s’il arrête de guetter une place de ministre (dans le gouvernement de Hollande qui a ruiné la Corrèze et est un Sarko bis).



                        • logan 16 décembre 2011 12:43

                          je relève le « en 4 ans on a 1 million d’immigrés en plus, donc comme il n’y a plus d’emploi, 1 million de chomeurs en plus »

                          donc selon toi, nous ne sommes que de la main d’oeuvre ? toute personne supplémentaire sur le marché de l’emploi c’est donc plus de main d’oeuvre pour le même nombre d’emplois donc plus de gens au chômage ? c’est bien ça ton raisonnement ?

                          ok alors comment expliques-tu qu’entre 1980 et 2010 la population française ait augmentée de 5 millions de personnes, et qu’en même temps la population active ait augmentée de 5 millions de personnes ?

                          d’où viennent les emplois d’après toi ? tu crois qu’elles les vendent à qui leurs produits et leurs services toutes ces entreprises ???
                          es-tu bien sur finalement que nous ne soyons que de la main d’oeuvre ? n’est-on pas aussi en réalité les clients et donc par nos besoins la source des emplois ?
                          tu penses sincèrement que les immigrés ou même que les enfants qui naissent et qui viennent gonfler notre population ne mangent pas ? n’ont pas besoin d’habits ? bref n’ont pas besoin des produits et des services vendus par les entreprises ? il ne te vient pas à l’esprit que les nouvelles personnes qui viennent vivre en France ce sont aussi des emplois en plus dans tous les secteurs de l’economie pour faire face à une demande grandissante ???

                          Non 1 million d’immigrés en plus ce n’est pas 1 million de chomeurs en plus ... Personne ne vient voler l’emploi de personne ... 1 million d’immigrés en plus ce sont 1 million d’emplois en plus moins le taux de chômage que génère notre pays ...
                          Et ce qui crée le chômage, ce n’est pas qu’un tel prenne le boulot d’un tel ... c’est bien que telle entreprise ferme ou délocalise ou qu’elle licencie ... Voilà la réalité ... Les raisons du chômage il faut aller les chercher du côté des politiques économiques et sociales, et en particulier du côté des politiques néolibérales, et notamment des plans d’austérité généralisés en europe qui provoquent partout une récession économique, non pas du côté de l’immigration ...

                          Et en plus, 1 million d’immigrés en plus en 4 ans ça reste à prouver ...


                        • Beaurepaire Beaurepaire 16 décembre 2011 14:11

                          Faudrait essayer de comprendre mon propos et connaître un peu l’économie avant de tenir des propos de cafés du commerce. Il y en a un peu de trop sur Agoravox. Je ne parle pas de l’article qui exprime un point de vue différent du mien après 4 ans d’ultra-libéralisme et la menace de banqueroute.

                          toute personne supplémentaire sur le marché de l’emploi c’est donc plus de main d’oeuvre pour le même nombre d’emplois donc plus de gens au chômage ? c’est bien ça ton raisonnement ?

                          C’est pire que cela. En période de faible croissance ou de récession les entreprises ne créent plus d’emplois ou licencient une partie du personnel. On observe cela depuis des siècles. Mais en 2011, s’ajoute à cela deux phénomènes plus récents qui ont des conséquences très négatives sur le marché de l’emploi : 

                          • les délocalisations
                          • les intérêts des actionnaires dont les bénéfices augmentent en cas de licenciement massif du personnel.
                          Il existe aussi un autre phénomène c’est l’augmentation de la productivité du fait du perfectionnement des machines ou des méthodes de travail.

                          ok alors comment expliques-tu qu’entre 1980 et 2010 la population française ait augmentée de 5 millions de personnes, et qu’en même temps la population active ait augmentée de 5 millions de personnes

                          Moi je m’en tiens aux chiffres de l’INSEE, pas « Les guignols de l’infos ». En 2006, la population totale augmente tandis que la population active stagne. Son scénario tendanciel s’appuie sur les hypothèses de l’époque un apport migratoire annuel de 100 000 personnes par an (solde moyen des dernières années) et croissance moyenne. Là on est à 203.000 immigrés par an et plus 125.000 comme en 2006. C’est cet incapable de Guéant qui l’avoue :

                          http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/04/16/immigration-legale-gueant-veut-supprimer-20-000-autorisations-par-an_1508589_3224.html

                          180 000 personnes arrivent dans l’Hexagone chaque année, selon des chiffres du Haut Conseil à l’intégration (HCI). 

                          L’immigration n’est pas tout. Sur la période 1995-2001, le nombre d’emplois délocalisés était en moyenne d’environ 13 500 par an. Depuis c’est par milliers que les grandes sociétés délocalisent et même les employés des PME/PMI sont touchés. Le chiffre seraient de 1.000.000 depuis 2007.

                          Les délocalisations constituent un élément important du débat sur la désindustrialisation de la France (Fontagné-Lorenzi, 2005). Pourtant, la désindustrialisation est un phénomène bien plus large que celui des seules délocalisations : il s’explique également par d’autres facteurs, internes et externes. Les facteurs internes sont par exemple les gains de productivité et l’externalisation de certaines fonctions vers le tertiaire. Les facteurs externes regroupent les conséquences de l’ouverture internationale, dont les délocalisations ne sont qu’un aspect. Inversement, les délocalisations ne concernent pas uniquement l’industrie : elles touchent également les services, notamment les centres d’appel et des activités de comptabilité ou de recherche.

                          On pourrait parler aussi des emplois précaires, limite escroqueries, des emplois à temps partiel...

                          tu penses sincèrement que les immigrés ou même que les enfants qui naissent et qui viennent gonfler notre population ne mangent pas ? n’ont pas besoin d’habits ? bref n’ont pas besoin des produits et des services vendus par les entreprises ? 

                          80% des immigrés n’ont pas de travail. Ils vivent d’aides. Cela sert à quoi de donner des logements et des allocations à des immigrés qui achètent des produits chinois. L’argent qu’on leur donne vient des banquiers chinois. Dans nos ports les porte-containers repartent presque à vide vers la Chine. Cela ne peut plus durer. Je ne parle pas de la délinquance liée à l’immigration et l’envoi de mandats ou de médicaments au bled !

                          1 million d’immigrés en plus ce sont 1 million d’emplois en plus moins le taux de chômage que génère notre pays ...

                          Ça c’est un raisonnent à la Kokuzko-Morizet. Pourquoi pas dix millions cela ferait dix millions d’emplois en plus lol Avec 200 millions d’immigrés comme le propose le concile des évêques italiens nous deviendront un pays du tiers-monde sans protections sociales et SMIC. C’est ce que veut la Parisot. Ce n’est pas du néo-libéralisme c’est de l’ultra-libéralisme.

                          On pourrait parler aussi du pouvoir économique qui s’est emparé du pouvoir politique et des médias ou de la fin des services publics. 

                          Les ultra-libéraux (globalists") se sont alliés aux communistes chinois. Maintenant ils installent des dictatures islamistes à la place de leurs dictateurs laïcs. Et certains médias nous disent que se sont des révolutions. La Charia n’est rien un progrès !




                        • Christoff_M Christoff_M 16 décembre 2011 12:42

                          N’oublions pas que même à Pau, Bayrou n’a pas été réélu battu par une inconnue PS...

                          C’est la France déclassée qui réagira en 2012, cela beaucoup d’hommes politiques vendeurs d’Europe et de libéralisme l’oublient !!

                          Il y en a qui vont connaitre les lendemains qui déchantent à force de ne pas entendre la majorité des français et de s’obstiner dans une vision idéalisée de la France et de l’Europe qui nous prouve tous les jours leurs limites actuelles !!

                          Il est temps de revenir à du concret et de la politique française et d’arreter d’écouter les bac+5 à bac+8 qui siègent sur les bancs européens, qui nous prouvent tous les jours leur incompétence notoire, et leur inféodation au système mondialiste, vrai dirigeant avec ses nombreux parachutés de Goldman Sachs, les vampires financiers de l’Europe actuelle moribonde !!

                          Le principe est le même avec les conseillers liquidateurs de la meme obédience, qui viennent aider une entreprise en difficulté (soi disant) qui la saignent et qui la vide jusqu’à fermeture totale, en se payant sur le moribond ou le cadavre encore chaud !! Les politiques naifs sont bien loin de tout cela, les discours littéraires, les bonnes intentions, tout le monde peut en avoir, gérer la réalité, le présent et le quotidien des français c’est une tout autre affaire...


                          • Taverne Taverne 16 décembre 2011 23:02

                            « Bayrou n’a pas été réélu battu par une inconnue PS. »

                             Il faut dire que le président Sarkozy lui-même et tout l’appareil UMPS s’était mis contre lui. Mais que pensez-vous de ceux qui se présentent dans des villes ou des circonscriptions avec une étiquette UMP là où les électeurs de droite sont 80 % et des gauchistes qui se présentent dans des banlieues où ils sont sûr d’être élus. Ou encore d’un certain candidat à la présidentielle qui n’a jamais de sa vie affronté les urnes ? C’est qu’il faut du courage pour affronter les urnes et pour encaisser les défaites.


                          • kéké02360 16 décembre 2011 14:21

                            dire qu’en France la démocratie a été piétinée par l’UMP-PS !!!!!

                            alors qu’ailleurs cette valeur est à quel prix naissante :

                            http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/liberez-prisonniers-politiques-birmanie-325.html 


                            • sisyphe sisyphe 16 décembre 2011 15:38


                              En revanche, il est plus troublant de constater que, selon l’étude de CSA, François Bayrou ne serait pas encore très crédible dans sa capacité à réduire la dette publique (seulement 9% auraient confiance en lui pour cela, contre 19% à Nicolas Sarkozy et 22% à François Hollande).


                              Nooooooonnn.... incroyable !!!! smiley



                              Pourtant, c’est lui qui est le candidat le plus rigoureux en matière budgétaire puisqu’il est prêt à dégager 100 milliards d’euros par des hausses d’impôts ou des économies de dépenses

                              J’aime bien l’euphémique « économies de dépenses » .. smiley 

                               Réduire de 50 milliards d’€uros les dépenses publiques ; c’est à dire le SERVICE PUBLIC ; quand l’hôpital n’a plus les moyens de soigner, l’école plus les moyens d’instruire, les Français plus les moyens de se faire soigner ni de se loger, la police plus les moyens de faire régner la sécurité, la justice plus les moyens d’exercer, que 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté, 3,5 millions sont mal logés, 5 millions au chômage ; ça, c’est une solution qu’elle est bonne !! 

                              Tout ceci, évidemment, sans surtout rien toucher au problème de la finance, de la maîtrise monétaire, de la dépendance vis à vis de la dictature des marchés, de la dette illégitime, de la spéculation, des paradis fiscaux ; oulah ; pas touche, on n’est pas les gauchissssses utopistes ici ; rien que dans le bon sens ben français, ma bonne daâme ; faisons payer au bon peuple la crise provoquée par les banksters, votre obligé .... 

                              D’autant qu’il ne faut pas sortir de polytechnique ni de l’ENA, pour comprendre que, le privé ne créant plus d’emplois (au contraire, il en détruit via les localisations), supprimer la moitié des fonctionnaires (hors les départs à la retraite), c’est forcément...... créer du chômage ; qui, au bout du compte, revient aussi cher à l’état qu’une création d’emplois... une politique de bon père de famille, comme y disent...

                              Rakoto est en train de lâcher son petit kondukator chéri pour l’inventeur de l’eau tiède (les rats seraient-ils en train de quitter le rafiot pourri ?) ; avec des amis comme ça, pas besoin d’ennemis ; bye bye Bayrou....
                               smiley 

                              • sisyphe sisyphe 16 décembre 2011 15:40

                                rectif : il en détruit via les localisaations, of course ! 


                                Et... à propos de « consommer français », vous l’avez vu, le Bayrou, après son discours tonitruant..... embarquer dans son Audi 4 ? 

                                Hilarant ! smiley 

                              • Taverne Taverne 16 décembre 2011 22:56

                                Sisyphe, depuis le temps que vous venez sur ce site citoyen, vous gobez encore tout ce qu’on vous montre à la télé. Vous n’avez décidément rien appris. Votre esprit critique est encore à ses balbutiements et c’est pour cela que personne ne vous réprend.

                                Les petits journaleux au service du système UMPS qui ne cherchent même pas à vérifier les faits avant d’asséner leur vérité, ils pullulent à la télé. En fait Bayrou a une Peugeot et cette Audi était celle d’un ami. Mais tous les esprits critiques sur ce site le savent. Sauf vous.


                              • sisyphe sisyphe 16 décembre 2011 23:24

                                Houla ! 


                                Taverne s’énerve ; on touche à son mentor..... smiley

                                alors, voyons....

                                Par Taverne (xxx.xxx.xxx.232) 16 décembre 22:56

                                Sisyphe, depuis le temps que vous venez sur ce site citoyen, vous gobez encore tout ce qu’on vous montre à la télé. Vous n’avez décidément rien appris. Votre esprit critique est encore à ses balbutiements et c’est pour cela que personne ne vous réprend.

                                Personne pour me réprendre ? C’est un mélange de reprendre et répondre ? 

                                Ma foi, je ne cherche pas spécialement à être ... repris, et pour mon « esprit critique » et mon « gobage » télévisuel, heureux que vous soyez là pour les faire progresser : vous m’êtes toujours d’un grand secours... smiley 

                                Les petits journaleux au service du système UMPS qui ne cherchent même pas à vérifier les faits avant d’asséner leur vérité, ils pullulent à la télé. En fait Bayrou a une Peugeot et cette Audi était celle d’un ami. Mais tous les esprits critiques sur ce site le savent. Sauf vous.

                                UMPS ? On reprend les acronymes FN ?? Tttt, ttt, un peu de tenue...

                                Quant à « tous les esprits critiques » de ce site qui savent que Bayrou a une Peugeot, celle-là, dans le style « parole de fan », je la garde, elle est trop bonne ! smiley

                                Pour son « ami », je n’en dirai pas plus, mais quand même, une Audi....ça la fout un peu mal, juste après son discours démago sur le consommer français, non ? Vous ne trouvez pas, vous, à qui on ne la fait pas ? 

                                Décidément, votre parti-pris de groupie vous égare, mon vieux... allez, on se ressaisit : et sinon, sur le reste de l’argumentation, vous en dites quoi, avec votre « esprit critique » ?

                                 smiley 


                              • sisyphe sisyphe 16 décembre 2011 23:46

                                .. pour le « consommer français », je rappellerai simplement que ce fut un slogan du PC il y a des lustres, depuis repris par l’extrême-droite, et qu’outre ses relents démago-populistes, c’est tout à fait irréalisable ; ça ne veut rien dire... d’aucuns parlent même d’ une « escroquerie »... 


                              • Taverne Taverne 17 décembre 2011 00:42

                                Sisyphe, vous déniez le droit aux gens de s’acheter une Audi ? C’est du fascisme. Vos autres arguments, sur mes erreurs de copiés-collés et autres , je n’en tiendrai pas compte tant ils sont misérables et ne font pas avancer d’un iota le débat. Admettez que vous avez tort : vous vous êtes laissé berner par la télé. Ou ne l’admettez pas et croyez ce que vous voulez. Tout ça pour faire diversion et ne pas apporter d’arguments contradictoires sérieux à la proposition de consommer français.


                              • daryn daryn 17 décembre 2011 01:36

                                @Sysiphe,

                                L’audi était celle d’un élu, Bayrou roule en Peugeot 3008.

                                Les 100 milliards sont le minimum absolu à partir duquel la dette cesse de croître. On ne peut pas vivre à crédit indéfiniment. Évidemment c’est difficile à faire passer. Tout le monde veut plus de soins, plus de justice, plus d’école, un pouvoir d’achat en augmentation. Mais si on ne génère pas les richesses pour le faire on fait payer notre niveau de vie actuel à nos enfants, et il n’y a pas plus injuste ou illégitime que cela. Or le déficit qui crée la dette bénéficie à tout le monde. Il n’est pas captée par les riches ou les rentiers, sauf dans quelques cas particuliers où il compense l’abandon par l’état de ses propres ressources, comme la privatisation des autoroutes réalisée en 2005 par l’ineffable de Villepin dans l’indifférence de la gauche tant bobo qu’extrême, et sur laquelle le FN libéral de l’époque n’avait rien à redire ; le seul qui s’en était ému, bizarrement, était un certain François Bayrou...

                                Sur le financement, rappelons que FB propose certes 2 points de TVA en plus — subventionnés pour les plus vulnérables — mais également deux tranches d’impôt supplémentaires. Ce n’est pas rien en termes de justice sociale.

                                Sur la finance, la crise de 2008 était une crise bancaire et le terme bankster n’était pas inapproprié. Incidemment, François Bayrou est un partisan de longue date de la taxe Tobin comme outil de contrôle des flux spéculatifs. La crise de 2011 est une crise de l’endettement des états, révélée par le fait que les agences de notations, bien secouées en 2008, ont commencé à faire leur travail correctement... Le fait de casser le thermomètre ne changerait rien à la nature du mal.

                                Le privé crée des emplois en France, grâce aux PME/PMI (le cac40 lui en perd, notamment parce qu’il peut délocaliser, ce qui est plus difficile pour les PME/PMI).

                                L’industrie est la source principale de produits négociables à l’export. A l’heure actuelle, avec un déficit du commerce extérieur de plus de 70 Milliards d’euros, chaque français consomme pour plus de 1000 euros de produits étrangers de plus qu’il n’en produit... Ce n’est pas supportable, et n’est dû ni à la finance, ni à la monnaie, ni à la mondialisation, mais bien à la faiblesse de l’industrie française (sinon les pays de l’europe du nord auraient les mêmes problèmes que nous et ce n’est pas le cas). La reprise de la production en France de produits exportables, et donc une forme de réindustrialisation, est une priorité absolue.

                                J’ai fait mes devoirs et connais les propositions du PS, de l’UMP, du FG et du FN. Je vous recommande de lire 2012 état d’urgence pour comprendre l’approche de Bayrou.


                              • sisyphe sisyphe 17 décembre 2011 15:44

                                Mon brave Taverne 


                                Devant votre piteuse absence d’arguments, juste pour vous, grand auteur de chansons devant l’éternel, cette petite dédicace : 

                                Il passe sa vie à l’attendre
                                Pour un discours à se fendre
                                La groupie du Bayrou
                                Devant l’hôtel dans les coulisses
                                Il rêve d’être son artiste
                                La groupie du Bayrou
                                Il le suivrait jusqu’en enfer
                                Et même l’enfer c’est pas grand chose
                                À côté d’être seul sur terre
                                Et comme un dévot il applaudit
                                Même quand il raconte n’importe quelle chose
                                Il l’aime, il l’adore
                                Plus que tout il l’aime
                                C’est beau comme il l’aime
                                Il l’aime, il l’adore
                                C’est fou comme il l’aime
                                C’est beau comme il l’aime 


                                Il est l’objet de son désir
                                Il fond devant son sourire 
                                La groupie du Bayrou
                                Il sait rester là sans rien dire
                                Pendant que l’autre clame ses délires
                                La groupie du Bayrou
                                Quand le meeting est terminé
                                Pour aller consommer français
                                Il est prêt à tout dépenser
                                Passer le reste de sa vie
                                Tout simplement à l’espérer 

                                Il l’aime,il l’adore
                                Plus que tout il l’aime
                                C’est beau comme il l’aime
                                Il l’aime, il l’adore
                                C’est fou comme il aime
                                C’est beau comme il l’aime 

                                 smiley 

                              • Vipère Vipère 16 décembre 2011 15:54

                                Bonjour à tous

                                 Rakoto prend ses désirs pour des réalités en répandant sa foi en Bayrou aux incroyants qui n’ont rien demandé !


                                • Vipère Vipère 16 décembre 2011 16:11

                                  Bonjour à tous

                                  L’unité nationale et le monopole des produits français ! 

                                  Les Français ne sont pas en guerre civile que je sache, que l’homme du Centre, se croit obligé d’en appeller à l’unité nationale !

                                  A cinq mois des élections, il s’aperçoit que le pays est désinstrualisé et que les produits français ont été remplacés par des produits chinois et nous déballe vite fait, de son génialissime chapeau un gros «  lièvre » qui roupillait peinard, sans déranger personne : « la préférence nationale pour les produits français » !

                                  Avant les élections ?...
                                   
                                  C’est ballot, mais Bayrou n’y avait vu que du feu !

                                  Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai l’impression que Bayrou est un sacré farceur !








                                  proner de telles inepties ! 


                                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 décembre 2011 17:00

                                    Encore de la propagande, quel intérêt ;
                                    A quand un vrai débat sur le fond des idées ?
                                    Bayrou fera peut être encore une percée, mais il ’a aucune chance d’être prèsent au second tour.
                                    N’est pas De Gaulle qui veut, et encore, lui , il avait des circonstances historiques favorables.

                                    Alors le grand discours moralisateur et le ni gauche ni droite ne nous mènent pas bien loin.

                                    La réalité c’est que nous avons un Président qui a mis la France à genoux et qu’il faut absolument s’en débarrasser.

                                    http://jmpelletier52.over-blog.com/


                                    • Pablito Waal Pablito Waal 16 décembre 2011 21:33

                                      Un type sympathique, ce Bayrou : il avait même eu un début de regret suite à l’annulation du référendum en Grèce !
                                      Nous avions eu, pour notre part, une réaction un peu plus poussée :

                                      http://www.arsin.fr/pages/billets-d-actualite/le-referendum-grec-et-la-dictature-europeenne-par-edgar.html


                                      • Metais 17 décembre 2011 06:36
                                        Les Français ont la trouille comme dit l’autre , les Français en ont marre , les Français veulent que cela change...En conséquence : 1/ il va y avoir moins d’abstentions et ils vont donc être plus nombreux à voter , ce qui peut dégager des marges de manoeuvre. C’est une grosse inconnue... ? 2 / en raison de la pression des évènements et malgré le nombre de candidats les choix devraient être francs et massifs dés le 1° tour et devraient faire émerger : Hollande , un candidat UMP : Sarkozy ou son remplaçant , Le Pen et Bayrou. 3/ Ceux qui ont mené le pays là où il est , les fossoyeurs UMP et PS bénéficient d’un socle électoral solide et permanent dans notre pays de cons supérieur à 20 % chacun . On peut même affirmer sans beaucoup se tromper que l’UMP+ le PS = 50% environ des votes du 1° tour . 3/ Qu’on l’accepte ou non , les chiffres des sondages donnent Mme Le Pen très haut depuis longtemps avec une grosse réserve de voix . 18 à 20 % des voix pour le FN , voire plus est possible ! 4 / 50+20 = 70 %. Il faut donc caser le reste des autres candidats dans les 30% restants....5/ Pour que Bayrou soit qualifié à l’issu du 1° tour il doit aligner un score supérieur à 20% , plus vraisemblablement 22/23/24 % , ce qui laisse moins de 10 % pour Mélenchon , les Ecolos , Villepin...cela me paraît un peu juste... et ferait monter la Droite et le Centre au dessus de 60% de l’électorat , cela me paraît peu vraisemblable...
                                        En conclusion : Bayrou au second tour implique qu’il fasse le plein au Centre en flinguant les candidatures éventuelles Villepin , Morin , DC.... ; qu’il pique un grand nombre d’électeurs à Sarkozy et à Hollande et qu’il bloque éventuellement Le Pen et Mélenchon ! A moins d’un effondrement massif de Sarko et Hollande , tout cela me parait bien difficile... 

                                        • Willy Wonka 18 décembre 2011 14:55

                                          Comme souvent avec vous, cet article est très sérieux et documenté qui nous change des articles de militants qui agissent comme des groupies.

                                          Je suis d’accord avec vous sur le manque actuel de crédibilité de Bayrou (et pas seulement sur la dette publique) et je pense qu’il bénéficie surtout du rejet de Sarkozy et du peu d’enthousiasme que suscite Hollande. Mais il faut laisser aux gens le temps de sortir du duo PS-UMP.

                                          La campagne ne démarrera vraiment qu’en Janvier et en attendant tout est possible.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès