• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Taverne

Taverne

Mon essai philosophique publié en juin 2017.
Mon dernier album de chansons (gratuit) publié : La rosée (auteur des textes)
Poète, philosophe, auteur de nombreuses chansons (gratuites en écoute et en téléchargement : dernier album " VOIR 3 clips de mes chansons en vidéos / Mes autres chansons en collaboration
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/08/2010
  • Modérateur depuis le 28/10/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 260 6876 7077
1 mois 6 106 187
5 jours 1 19 49
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 226 214 12
1 mois 10 10 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Taverne Taverne 26 septembre 14:39

    @chantecler

    Connaissant le grand sens de l’humour du personnage, il aurait pu dire : les gens étaient partagés en deux camps, ceux qui disaient « les bras m’en tombent ! » et les autres qui disaient « ça me fait une belle jambe ! ».



  • Taverne Taverne 26 septembre 14:22

    En tous cas, le contrôleur n’a pas besoin de présenter une carte pour prouver qu’il est bien handicapé du coeur. Peut-être faudrait-il lui adjoindre un accompagnateur humain ? Vivement les robots humains !



  • Taverne Taverne 26 septembre 12:26

    @Shawford

    Il ne fallait prendre le Kant à rebours.



  • Taverne Taverne 26 septembre 11:35

    @L’enfoiré

    J’entends par là, non par se calquer sur la nature sauvage, mais revenir aux notions de bon et de mauvais (« bon » pour soi, pour la société, pour la planète) avant de gloser à n’en plus finir sur un terrain moral. La moralité, c’est toute cette friche vaine et bavarde qui vient pousser sur cette dualité plus saine que celle du bien et du mal.



  • Taverne Taverne 26 septembre 11:31

    @kalachnikov

    « Et donc, toi, as-tu toujours été un animal moral ? ’Connais toi toi-même’. »

    La juxtaposition ici de la question morale et du précepte « connais-toi toi-même » signifie l’application du précepte du seul point de vue moral. Entendu ainsi, il peut se traduire par « regarde-toi toi-même » (sous entendu avant de juger les autres). On retrouve cette idée dans la Bible (une histoire de paille et de poutre, par exemple). Mais le précepte a une valeur bien plus étendue que cela.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès