Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le pape François et ses successeurs renonceront-ils eux aussi (...)

Le pape François et ses successeurs renonceront-ils eux aussi ?

Suite à mon précédent article, celui-ci se propose de questionner le devenir de l'Eglise catholique à l'aulne de la renonciation de Benoît XVI. Cet acte pourrait en effet influencer de manière décisive ses successeurs et donc le sens-même du ministère pontifical : si la renonciation n'est pas forcée, pourrait-elle devenir une obligation ?

La renonciation désormais légitimée

Il ne fait pas de doute que Benoît XVI restera le pape de la renonciation et l'accueil de ce choix par les médias et l'Eglise dans son ensemble, est, me semble-t-il, plus que favorable. Cette décision paraît résumer à elle seule le ministère du pape. De ce pontificat, on en oublie presque le "reste", que je laisse à chacun le soin de peser et d'évaluer.

Ici et là, on salue la renonciation du pape, on la comprend et la respecte : le souverain pontife est un homme âgé et fatigué, et c'est tout à son honneur de céder la place à un nouveau pape. L'attitude de Benoît XVI est emprunte de sagesse, dont auraient donc manqué nombre de ses prédécesseurs.

La modernité du pape semble indéniable (c'est d'ailleurs, peut-être, cette même modernité que beaucoup revendiquent dans les questions relatives à la fin de vie et éthiques de manière plus générale).

Seulement, lorsque la machine est en marche, qui peut l'arrêter ? La compréhension de la décision du pape par l'opinion publique, n'appelle t-elle pas désormais la renonciation systématique d'un pape, lorsque celui-ci sera affaibli par la vie ?

"Il devrait faire comme le dernier pape, il est un peu fatigué et il est temps qu'il s'en aille !" pourrait-t-on entendre à l'avenir, le successeur de Benoît XVI y compris, lorsque ses forces commenceront à manquer.

Quel impact la "sage" renonciation de Benoît XVI aura sur ses doutes : cette influence pourrait désormais bien être décisive, la renonciation ayant été légitimée par le passé. Qu'en sera-t-il, au final, de la liberté de conscience du pape François et de ses successeurs ? La question pourait bien se poser un jour.

La question de la renonciation sera-t-elle contournable ?

Il est probable qu'une pression terrible s' exercera sur les successeurs de Benoît XVI, et pas simplement en fin de pontificat : en effet,la possibilité de la renonciation est désormais présente dès le commencement de règne.

Une éventuelle renonciation pourrait même (pourquoi pas ?) être promise en tout début de pontificat, si l'état de santé du souverain pontife l'exigeait. Cette promesse sonnerait à l'oreille de beaucoup comme un gage de modernité, mais quel serait alors le sens d'un tel pontificat ? Ceci n'est, certes, qu'une simple spéculation, mais cette possibilité n'est plus du tout à exclure.

Cependant, les fidèles de l'Eglise ne sont-ils pas en droit d' attendre du successeur de Pierre un dévouement total, à l'image de celui de Jean-Paul II ? On peut se demander si la notion de don de sa vie ne relève pas aujourd'hui davantage du simple manque de discernement que du choix spirituel.

Si la liberté de concience des futurs papes était remise en cause par la renonciation de Benoît XVI, ne serait-ce pas l'Eglise elle-même qui se soumettrait au diktat de la modernité et perdrait ainsi de vue sa mission spirituelle au profit des préoccupations temporelles ?

Cette question de la renonciation pourrait se poser ainsi pour le pape François et ses successeurs, et nous verrons alors si la décision de Benoît XVI influence ou non François et les futurs papes.


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 23 mars 2013 07:02

    Que cette secte soit dissoute , c’est la seule à faire.

    Combien de personnes sont mortes pour avoir refusé de se convertir , pour avoir été accusé de tout les maux de la terre et ceci pourquoi ??
    Pour permettre à l’église d’asseoir son pouvoir grâce à la noblesse et aux armes, une belle bande de voleurs et de fripons.

    Mais qu’en est il aujourd’hui ???

    L’église est moins puissante mais les politiques socialistes d’un état laïque vont toujours à l’intronisation du pape ....cela me choque beaucoup !

    L’église est très puissante par ses fidèles dans le monde et riche ...très riche.
     
    Souvent à droite ( en France ) , les réseaux entre les personnes via les écoles , la religion , la franc maçonnerie donne des castes qui s’aident entre elles au mépris des autres.

    Dire aux gens qu’en adorant un dieu occidental , oriental , asiatique ils iront au paradis et que pour cela ils doivent suivre tels préceptes ...si ce n’est pas de la manipulation des masses.

    Les recettes sont connues et anciennes , éducation au minima , puissance de la religion pour canaliser l’esprit des masses , puissance publique pour contrôler physiquement les masses , maintien et appauvrissement de la population pour la rendre docile.

    Au profit des religieux , des puissants , des patrons

    Après la période 1945 ( et 1968 en France ) , les mouvements d’émancipations , la quete de liberté , nous retournons vers la partie sombre de l’histoire.

    On dit que l’histoire est un éternel recommencement mais le sens que l’histoire prend m’inquiète car de nombreux signaux s’allument , crise , montée du religieux , montée du raciste , chômage , montée des extrêmes , dette.

    Ce n’est pas un nouveau guignol à Rome qui changera grand chose.

    Philippe  


    • Furax Furax 23 mars 2013 11:30

      La « secte » de De Gaulle, Chavez et de la plupart des dirigeants d’Amérique latine. la « secte » de Nelson Mandela et de tous les curés et pasteurs africains qui viennent évangéliser l’Europe.
       smiley


    • Daniel D. Daniel D. 23 mars 2013 11:30

      Autant sur certain sujets tu es extrêmement pertinent autant sur la religion catholique tu devrais t’instruire. Il y as eu plus de chrétiens pacifiques massacrés pour ne pas avoir voulu renoncer a leur foi que d’hommes morts sur ordre de l’église.

      Si le peuple a eu accès a l’Éducation c’est grâce a l’église catholique, qui étais la seule a éduquer tout le monde, quel que soit ses revenus. Les pauvres gratuitement, et les favorisés au prorata de ce qu’ils possédaient.

      L’abrutissement des masses as été mit en place par la maçonnerie pour pouvoir contrôler le peuple plus simplement, et cela as commencé par le vol des biens de l’église et la fermeture des écoles religieuses.

      La morale aussi, vient de l’Église catholique, et la morale republicaine actuelle se limite a « ce qui n’est pas interdit par la loi est autorisé » dixit un de nos guignols de politiques. Pour ces gens là, la morale se situe a la limite de leurs envies personnelles, comme on peut le constater en permanence.

      Pour ce qui est de la richesse de l’église, elle n’as pas été volée contrairement a celle des banquiers et d’une certaine caste moisie. Elle est issue de dons principalement, mais ne vous inquiétez pas, maintenant que les franc mac ont réussi a placer un pantin a la tete, cela ne dureras pas.

      Saint François d’Assise as donné tout ses biens aux pauvres, et François est prévu pour faire pareil, tout donner et dépouiller l’Église pour donner les biens, non pas aux pauvres, mais a ceux qui possèdent déjà le reste.

      L’apostasie générale a commencé, le fait qu’il ne se nomme pas pape mais évêque, le fait qu’il veuille de nouvelles relations avec les autres religions et le reste ne sont que la preuve de l’abdication de la Vérité Révélée, et ceci prélude la destruction de Rome et le reste des événements.

      Bientôt, n’ayez crainte, cette « secte » disparaitras, puis le reste, car elle étais la seule a empêcher certains de dominer le monde.

      Bon courage dans l’enfer qui s’annonce.

      Daniel D ;


    • ZEN ZEN 23 mars 2013 10:04

      Vous avez une messe de retard.. smiley


      • clemjuris clementsi 23 mars 2013 16:26

        Il est là depuis une semaine et on parle déjà de renonciation !


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 mars 2013 11:28


          Une fois de plus les commentaires s’installent dans la réflexion anecdotique derrière un article qui évite lui-même l’essentiel concernant le devoir du nouveau pape (voir tout particulièrement le déni de Daniel d).

           

          Le premier devoir du nouveau pape est de rejeter fermement la théologie indirectement criminogène de l’église catholique, que Benoît XVI a malheureusement réanimée. Voir ici :

           

          (même si le mot « supprimer » dans son titre était mal choisi, ce dont je ne me suis rendu compte qu’après la publication : on ne peut décider de supprimer une croyance et ce que l’Eglise doit faire très vite c’est la rejeter, cesser de la justifier et de la transmettre à ses futurs adeptes) :

           

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677



          • Amoribonde Amoribonde 24 mars 2013 12:33

            Bonjour Monsieur,

            Merci pour votre commentaire.

            "derrière un article qui évite lui-même l’essentiel« 

            Mon article n’évite pas l’essentiel, il a pour objet la renonciation.

            Le rejet de »la théologie indirectement criminogène de l’église catholique, que Benoît XVI a malheureusement réanimée« est un autre objet de réflexion, plus essentiel selon vous (vous avez peut-être raison, là n’est pas le problème.).

            Par ailleurs :  »théologie indirectement criminogène de l’ église catholique", si cela est essentiel, l’expression est assez obscure pour moi. Votre article m’éclairera sans doute sur ce point.

            Bon dimanche à vous,
            (c’est bien cela l’essentiel  !)


          • Daniel D. Daniel D. 24 mars 2013 14:15

            Étonnant, quand on regarde votre profil Monsieur Régnier, on remarque que vos articles sont centrés sur la religion catholique, et systématiquement pour la critiquer, la dénigrer voir même la conseiller, du haut de votre connaissance supérieure de l’enseignement et de la Vérité.

            Pour ce qui est de mon « déni », où donc le voyez vous mon bon monsieur ?

            Vos obsessions sont ridicules, vous n’êtes pas catholiques mais vous voudriez leur expliquer ce qu’ils doivent faire, sacré comique ;

            Vous pouvez penser ce que vous voulez, peu importe. L’apocalypse de Saint Jean est très claire sur les chronologies et événements annonciateurs des derniers jours et ce pape semble taillé sur mesure pour finaliser certaines choses. Puis viendras le temps de la guerre, et ceci malgré votre déni, et il ne resteras rien quand ce seras fini. Le jugement final est celui des âmes et non des hommes.

            Croyez ce que vous voulez, car tel est votre droit, mais ne vous occupez pas des croyances des autres, vous n’êtes pas légitime pour le faire.

            D’ailleurs si j’expliquais ce que montre vos article, et ce que vous êtes, je serais censuré immédiatement, mais quiconque connais un peu les pensées religieuses différentes, sauras vous situer et comprendre votre intérêt pour l’église catholique.

            Un traitre reste un traitre.

            Daniel D ;


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 mars 2013 20:01


            Bonjour Amoribonde

             

            On peut, j’en conviens, me reprocher de saisir toute occasion, notamment en ce moment l’élection d’un nouveau pape, pour tenter de faire réfléchir à ce qui est pour moi le plus important aujourd’hui en matière religieuse.

             

            J’assume cela depuis que j’ai constaté, il y a quelques dizaines d’années, que la religion qui était alors la mienne continuait de justifier et d’enseigner que le Dieu de l’Ancien Testament avait bien commandé des horreurs, dont un très explicite génocide au moins - le plus explicite qu’il m’ait été donné de rencontrer dans mes diverses lectures et études - puis s’était ensuite transformé en Jésus de Nazareth, "même Dieu" qui, lui, allait jusqu’à donner sa propre vie sous la torture pour faire comprendre à l’humanité que la bonne manière de vivre était dans l’amour pour tous, sans distinction d’origines ethniques ou autres.

             

            Ceci ne me conduit nullement, comme le croit Daniel D., à vouloir la destruction du catholicisme. Bien au contraire je crois que celle-ci, et son remplacement par les religions dont la démarche spirituelle est selon moi très inférieure conduirait à ce que Daniel D. nomme « l’enfer ». Je suis au moins d’accord avec lui sur ce point mais mon Dieu, si je puis dire, que le dogmatisme est ravageur dans toutes les religions !

             

             »L’enfer" serait bien le monde dans lequel le catholicisme serait remplacé par l’islam triomphant, lequel prône la prétendue violence prétendument voulue par Dieu jusqu’à la soumission de tous les peuples à son Dieu Allah.

             

            Si vous souhaitez une explication plus complète sur ce que je nomme la théologie (indirectement) criminogène dans le judaïsme et le christianisme et (très directement) criminogène dans l’islam vous la trouverez notamment ici :

             

            http://blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

            J’insiste sur le fait que, pour moi, rien n’oblige à continuer de justifier et enseigner la théologie criminogène. Surtout dans le christianisme, lequel prétend s’inspirer des Evangiles contenant le message de Jésus venu tenter d’y mettre fin.

             

            Bonne suite dans votre réflexion, limitée ou pas au seul problème de la renonciation à la fonction papale. 


          • Muriel74 Muriel74 24 mars 2013 15:21

            Ce que montre l’article, "les questions relatives à la fin de vie et éthiques" que l’auteur voudrait bien transformer en euthanasie approuvée par le pape, soit l’abandon complet et public de la foi et de la doctrine chrétienne , en un mot du christianisme, nommé apostasie. Il est si facile de renoncer par désespoir ou de faire renoncer par la contrainte à LA VIE physique et spirituelle, ce n’est pas ce que je choisis, et là est l’essentiel


            • Amoribonde Amoribonde 24 mars 2013 15:45

              Bonjour à vous,

              Merci d’avoir commenté mon article.

              "l’auteur voudrait bien transformer en euthanasie approuvée par le pape, soit l’abandon complet et public de la foi et de la doctrine chrétienne , en un mot du christianisme, nommé apostasie."

              Que savez-vous au juste de ce que je veux ?
               Là n’est pas l’essentiel !

              Bon dimanche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Amoribonde

Amoribonde
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès